Principal / Hématome

Spasme cérébrovasculaire et son traitement

Hématome

Le spasme des vaisseaux cérébraux est une pathologie qui fait partie du groupe des insuffisances circulatoires aiguës. L'état de vasospasme est considéré comme une perturbation paroxystique transitoire à court terme de l'apport alimentaire dans le cerveau.

Il n'y a pas de violations graves. Mais il est important que les changements de tonus musculaire contribuent avec le temps au développement d'une autre pathologie - l'AVC. Par conséquent, l'attitude envers les manifestations de l'angiospasme à tout âge doit être très grave. Un traitement rapide empêchera l'ischémie cérébrale.

La pathologie est plus fréquente chez les personnes les plus en âge de travailler (30 à 45 ans), les hommes sont plus susceptibles de souffrir. Chez un enfant, les crises d'insuffisance cérébrale peuvent être les conséquences d'un traumatisme à la naissance, d'une pathologie vasculaire congénitale, de changements hormonaux à l'adolescence.

Que se passe-t-il dans les vaisseaux?

Lorsque nous parlons de l'état spastique des vaisseaux sanguins, nous devons clarifier que nous entendons de petites branches artérielles (capillaires, artérioles). Ils ont une paroi musculaire lisse, qui est réduite par toutes les lois:

  • l'arrivée d'une impulsion à travers les fibres nerveuses ou à l'aide de substances hormonales spéciales dans le sang;
  • remplacement des ions d'électrolyte nécessaires (potassium, sodium, calcium), qui modifient la charge de la membrane cellulaire;
  • raccourcissement des fibres musculaires (contraction).

Les violations se produisent à une ou à toutes les étapes. Il ne peut pas être exclu du fait qu'un spasme des vaisseaux de la tête peut être provoqué par réflexe en réponse au froid (promenades hivernales sans chapeau), douleurs dans les organes internes, altération de l'approvisionnement en sang au niveau des vaisseaux du cou (carotides, artères vertébrales).

Pourquoi le spasme se produit-il??

La principale cause de spasme cérébrovasculaire est considérée comme une mauvaise régulation du système nerveux autonome. Cela se manifeste le plus clairement par des symptômes d'angiospasme dans le contexte de la dystonie végétative-vasculaire (VVD), une maladie de troubles discirculatoires. Avec VVD, les contractions spastiques sont remplacées par une forte expansion (parésie) des artères.

Il existe de nombreuses maladies qui contribuent à la réduction à court terme des artères:

  • des dommages aux vaisseaux cérébraux avec des plaques athérosclérotiques, des caillots sanguins, la présence d'une expansion anévrismale;
  • névrose;
  • blessures traumatiques du crâne;
  • tumeurs bénignes et malignes du cerveau, hypophyse;
  • hypertension;
  • crises d'angine de poitrine;
  • changements dans la paroi des artères avec vascularite, collagénoses;
  • troubles endocriniens avec thyrotoxicose, obésité, diabète sucré;
  • maladies des méninges (arachnoïdite, méningite).

Ce qui déclenche les crises?

Il a été établi que les «provocateurs» directs des troubles cérébraux discirculatoires peuvent être:

  • empoisonnement par des substances toxiques (sels de métaux lourds, sulfure de carbone, nicotine avec exposition prolongée à un fumoir et tabagisme, drogues);
  • travail mental intense, surmenage;
  • émotions fortes, situations stressantes dans la vie;
  • sommeil perturbé, travail de nuit;
  • changements atmosphériques (tempêtes magnétiques, chutes de pression, changement de temps);
  • abus de boissons toniques (thé fort, café, toniques);
  • manque de liquide dans le corps - déshydratation avec transpiration sévère, perte avec vomissements et diarrhée.

La prédisposition à une réponse vasculaire altérée est héréditaire dans les familles où il y a de l'hypertension, des cas d'AVC, de crise cardiaque aiguë.

Manifestations cliniques

La pratique neurologique permet de mettre en évidence les symptômes d'un vasospasme de courte durée (rétrécissement du diamètre des petites artères):

  • maux de tête - dans le cou, les tempes, la zone temporopariétale;
  • étourdissements (type de paroxysme vestibulaire) - avec une sensation de rotation des objets, un déséquilibre, une démarche tremblante, un sol "tremblant" sous le pied;
  • évanouissement
  • changement de vision - un assombrissement des yeux, une sensation de "points lumineux", de "voiles", une perte de champs visuels (paroxysme optique);
  • perte d'orientation et de conscience à court terme;
  • engourdissement paroxystique, faiblesse, sensation de «chair de poule rampante» dans les membres;
  • trouble de la parole temporaire;
  • rougeur de la tête, rougeur du visage, sensation de pulsation dans les vaisseaux de la tête et du cou, acouphènes, augmentation de la pression artérielle;
  • troubles du sommeil;
  • accès de douleur cardiaque, sensation de "décoloration", palpitations;
  • blanchiment transitoire et refroidissement des mains et des pieds.

Types de spasmes de gravité

Selon la gravité, les crises vasculaires spastiques sont réparties en 3 groupes:

  • l'œdème de Quincke est la forme la plus bénigne, tous les symptômes neurologiques sont légers, la condition est rapidement restaurée;
  • œdème de Quincke - après la crise, les symptômes cérébraux transitoires restent sous la forme d'asthénie (faiblesse, vertiges), les modifications vasculaires de la paroi artérielle atteignent le stade de la dystrophie;
  • nécrotique cérébrale - il y a une perte de conscience à court terme, une légère altération de l'activité motrice, de la parole, de la vision, des vomissements, des maux de tête, moins souvent les patients se plaignent que «la tête est remplie de plomb», ils ressentent des acouphènes, un gonflement des paupières et des lèvres bleues déterminées.

Dans les cas graves, des microcystes ou des lacunes se forment dans la substance du cerveau.

Selon la prévalence des dommages, les spasmes vasculaires sont divisés en:

  • généralisée (générale) - caractéristique de l'hypertension, augmentation de la viscosité du sang, changements métaboliques dans le cerveau, relations typiques avec les symptômes de lésions cardiaques (cérébrales coronaires), du foie et du pancréas (hépatocérébral), des reins (cérébral rénal);
  • régional (local) - si une zone spécifique de contraction vasculaire spastique est détectée lors du diagnostic.

Par exemple, les crises spastiques causées par une sténose des artères sous-clavières et vertébrales s'accompagnent d'une altération de l'apport sanguin cérébral et local (évanouissement, faiblesse, changement du sens de l'équilibre, blanchiment, paresthésie, diminution des pulsations de l'artère radiale, des pieds et des mains froids).

Pour les spasmes cérébraux coronariens sont caractéristiques:

  • développement simultané de l'hypoxie dans le cerveau et le cœur;
  • manifestations de troubles cardiaques secondaires (crises d'angine de poitrine, arythmie).

Avec les crises hépatocérébrales, les patients se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, de vomissements, de ballonnements.

La pathologie cérébrale rénale provoque des maux de tête sévères, de légers symptômes méningés, des troubles urinaires.

Un diagnostic précis est important pour le bon choix de médicaments dans le traitement rationnel de l'état du patient.

Méthodes de diagnostic

Avec une évolution bénigne de la maladie, le diagnostic est posé sur la base de l'exclusion des autres maladies cérébrales les plus graves, car les changements dans les vaisseaux après l'ablation spontanée du spasme ne peuvent pas être détectés.

Neurologues et angiosurgeons à utiliser pour l'examen:

  1. scan duplex des branches intracérébrales et brachiocephalic des artères du cerveau, il est possible d'enregistrer les conséquences des spasmes vasculaires fréquents dans leur évolution modérément sévère;
  2. IRM vasculaire;
  3. tomodensitométrie du cerveau.

S'il n'y a aucune possibilité dans les méthodes ci-dessus, une radiographie de contraste est effectuée..

Ce qui devrait être changé

Avant de prescrire un traitement, le médecin demandera au patient de changer son mode de vie et d'abandonner les mauvaises habitudes:

  • il est nécessaire d'arrêter de fumer, de boire de l'alcool;
  • assurez-vous d'organiser des loisirs en plein air, des promenades en soirée;
  • s'engager dans des exercices de gymnastique le matin, essayer de maîtriser le yoga et la technique de l'auto-hypnose;
  • pour éviter de longues pauses dans le régime alimentaire, surveiller la consommation d'eau ordinaire (jusqu'à 2 litres par jour), arrêter l'abus de café et de thé forts, les remplacer par des tisanes à la menthe et à la mélisse, compote de fruits secs;
  • dans l'alimentation, pour restaurer le tonus de la paroi vasculaire, des céréales (à partir de céréales, pas de céréales), des fruits et légumes crus, des fruits de mer (poisson, plantes), de la viande maigre, des produits laitiers, des fromages à pâte dure sont nécessaires. Vous devrez limiter les collations, les viandes frites et grasses, les gâteaux, les boissons gazeuses.

Traitement des spasmes cérébraux des artères

Les méthodes de traitement des spasmes vasculaires sont associées aux principales causes de pathologie, maladies conduisant à leur apparition.

  1. Dans le traitement de l'hypertension et de l'athérosclérose, les médicaments antihypertenseurs et les médicaments sont importants pour réduire le niveau de fraction de cholestérol de faible poids moléculaire (statines).
  2. Pour soulager le vasospasme, des comprimés sont utilisés dans le groupe des antagonistes du calcium (Corinfar, Adalat).
  3. Pour le soulagement de la douleur avec des maux de tête sévères sont utilisés: Eufillin, Papaverin, No-spa, Papazol. Votre médecin vous recommandera des injections ou par voie orale..
  4. Des agents apaisants tels que des teintures d'agripaume, de valériane ou des médicaments plus puissants (Seduxen, Relanium) normalisent la réaction des vaisseaux sanguins.
  5. Pour influencer les processus métaboliques dans les tissus cérébraux, un groupe de nootropiques est utilisé (Nootropil, Piracetam), Trental est prescrit.
  6. Cavinton, Cerebrolysin, Actovegin possèdent des propriétés vasotoniques..
  7. Selon les indications du patient, des recommandations de médicaments sont possibles pour améliorer la réponse adaptative à l'environnement (teintures d'aralia, ginseng, eleutherococcus, citronnelle).
  8. Besoin de multivitamines avec oligo-éléments ou séparément acide nicotinique, vitamine E, groupe B.

Les méthodes de traitement physiothérapeutiques, le massage sont recommandés pour les patients. Un effet bon et durable est obtenu par les personnes après avoir séjourné dans les stations. Surtout si la zone climatique est utilisée, stimulants naturels dans les baignoires et les applications de boue, eaux minérales.

Comment soulager une attaque à la maison?

Pour soulager rapidement l'attaque à la maison, des procédures réflexes distrayantes sont utilisées:

  • tisane chaude au miel;
  • lavage à l'eau froide ou à la glace;
  • bains de pieds froids pendant 10 minutes;
  • massage dans la région temporale, dans la zone «col» de la colonne cervicale.
  • broyer le front et les tempes avec une pommade "Asterisk";
  • prendre 20 gouttes de Corvalol ou de teinture de valériane;
  • mâcher et avaler un comprimé d'Aspirine, Ibuprofène, Spazgan.

En cas d'attaques récurrentes, vous devez consulter un médecin et subir un examen complet. C'est le seul moyen de savoir quel traitement peut vraiment aider..

Recettes folkloriques

Des recettes alternatives sont applicables en cas de symptômes vasospastiques. Les recommandations ne sont pas en désaccord sur le mécanisme d'action avec les milieux médicaux.

La célèbre recette à base d'ail, de miel et de citrons est sans aucun doute montrée à tout le monde, car elle a un effet positif sur les vaisseaux, l'immunité et l'humeur du patient.

Pour la tisane, les cynorrhodons, l'ortie, la menthe, la mélisse, les groseilles, les baies d'airelle sont présentées.

Le diagnostic et le traitement des spasmes des artères cérébrales aideront à prévenir les conséquences graves sous la forme d'un accident vasculaire cérébral précoce, d'une thromboembolie et d'un infarctus cérébral. Chez les enfants, cette pathologie entraîne un retard dans le développement général et mental, des crises de migraine persistantes, une diminution de la vision et de l'ouïe. Un accès rapide à un médecin évite des dommages irréparables à la santé.

Angiospasme cérébral: symptômes cliniques et thérapie

L'angiospasme cérébral est une condition pathologique qui se produit en raison d'un rétrécissement de la lumière vasculaire de l'apport sanguin au cerveau. Auparavant, une telle condition était considérée comme une maladie liée à l'âge, mais en raison du rythme de vie moderne et du nombre de facteurs de stress, cette condition était significativement "plus jeune".

Un tel spasme vasculaire peut devenir un facteur déclenchant d'un AVC. Afin de détecter le problème en temps opportun et de ne pas laisser les conséquences se produire, vous devez connaître les causes de ce phénomène pathologique et ses symptômes. Qu'est-ce que l'angiospasme des vaisseaux de la tête et comment prévenir une telle violation? Réponses détaillées à recevoir par le lecteur.

La nature de l'angiospasme cérébral

Le cerveau est l'une des structures les plus complexes du corps humain, qui remplit un grand nombre de fonctions et est responsable de presque tous les processus se déroulant dans le corps, les coordonnant et régulant leur intensité. En même temps, si nous faisons une analogie avec la technologie, l'électronique peut être redémarrée ou reprogrammée, mais de cette façon, il est possible de résoudre des problèmes avec le fonctionnement du cerveau, malheureusement.

Important! Pour que le cerveau fonctionne normalement et remplisse toutes les fonctions nécessaires au fonctionnement normal, il doit recevoir une alimentation et une alimentation en oxygène appropriées, ce qui n'est possible qu'avec des vaisseaux sains..

En cas de troubles vasculaires du cou et de la tête, le GM ne reçoit pas les ressources nécessaires et ses fonctions sont affaiblies, ce qui peut s'exprimer par les phénomènes suivants:

  • dysfonctionnement de la mémoire;
  • troubles de la mémoire - à long terme ou à court terme;
  • altération de la fonction vocale;
  • durée d'attention réduite;
  • déficience visuelle et autres.

Les spasmes vasculaires peuvent être déclenchés par les phénomènes suivants:

  1. La famine à l'oxygène, qui s'est produite dans le contexte du rétrécissement de la lumière vasculaire, de l'anémie ou d'autres pathologies.
  2. Alimentation cérébrale altérée.
  3. Perméabilité insuffisante des gros vaisseaux sanguins, qui peut être déclenchée par diverses pathologies vasculaires ou des dommages mécaniques à la colonne vertébrale.

Quelle que soit la raison initiale, le résultat est le même - il y a violation de la fourniture complète au cerveau du volume nécessaire de substances nécessaires à son bon fonctionnement. Dans ce contexte, un angiospasme des vaisseaux de la tête se produit.

Classification des crampes

Un spasme des vaisseaux sanguins ne se produit pas sans raison, mais est la conséquence de l'attention insuffisante du patient à son propre état, ignorant les manifestations symptomatiques évidentes ou l'automédication analphabète. Les spasmes vasculaires diffèrent en médecine moderne de deux manières. Assurez-vous de lire cet article jusqu'à la fin pour tout savoir sur l'angiospasme des vaisseaux cérébraux humains..

La première option implique une classification selon la gravité.

La gravité des spasmes cérébrovasculaires
Type de violationLa description
Angiospasme cérébralC'est une forme de pathologie facilitée, qui est considérée comme initiale. Des manifestations symptomatiques sont présentes, mais leur gravité n'est pas trop importante et passe souvent inaperçue chez le patient. Au début du traitement, le patient se rétablit assez rapidement et son cerveau retrouve un fonctionnement normal et complet. En règle générale, cette condition ne nécessite aucun traitement spécialisé, mais sa survenue signale un risque accru de développer des conditions plus graves associées à des spasmes des vaisseaux cérébraux.
Spasme d'œdème de Quincke des vaisseaux sanguins du cerveauIl s'agit d'une lésion dystrophique des vaisseaux sanguins du cerveau et présente des symptômes prononcés. Une aide médicale urgente est requise, car seule l'intervention de spécialistes peut permettre d'éviter le passage à l'étape suivante et d'éviter des changements irréversibles dans les structures du cerveau qui entraîneront une diminution significative de ses capacités fonctionnelles..
Nécrotique cérébraleAngiospasme cérébral, vaisseaux cérébraux - c'est la condition la plus grave des vaisseaux cérébraux, qui peut être un signe avant-coureur du développement précoce d'un accident vasculaire cérébral. Les manifestations symptomatiques sont prononcées, le patient peut s'évanouir ou s'évanouir, il peut éprouver de la confusion, une perte de mémoire.

Le traitement des spasmes cérébrovasculaires à ce stade implique une hospitalisation immédiate, un examen complet et l'utilisation d'un complexe de médicaments.

Important! En plus de la classification décrite, il existe une autre qui distingue les spasmes vasculaires en fonction de leur emplacement et du volume de la zone touchée.

Ainsi, un spasme limité ou local des vaisseaux cérébraux et général, sinon, total, est isolé. Un spasme vasculaire limité du cerveau est caractérisé par une zone de lésion spécifique. De plus, le spasme local ne s'applique pas à de grandes zones du cerveau.

Le spasme total des vaisseaux cérébraux implique une zone importante de lésions tissulaires et peut également couvrir presque complètement le réseau vasculaire du cerveau. Il peut être diagnostiqué avec une hypertension artérielle, une augmentation de la coagulation sanguine, un diabète sucré et d'autres maladies qui sont potentiellement capables d'affecter négativement le fonctionnement du système vasculaire du corps..

Afin de prévenir le développement d'un angiospasme cérébral, il faut avoir une idée des raisons pour lesquelles il existe un nombre suffisamment important et qui pourraient potentiellement conduire à sa survenue. La vidéo de cet article familiarisera les patients avec les manifestations des spasmes cérébraux en détail.

Facteurs déclenchants probables de l'angiospasme cérébral

Les causes des spasmes cérébrovasculaires ont leurs propres caractéristiques.

Ils ne peuvent être conditionnellement divisés qu'en subjectifs et objectifs, car chaque pathologie somatique qui provoque un angiospasme GM comprend également les facteurs suivants:

  1. Prédisposition génétique - agit souvent comme un facteur fondamental, qui devient la cause de la plupart des pathologies de nature systémique, entraînant de graves conséquences.
  2. La violation du régime sommeil / éveil conduit au fait que le cerveau et le corps dans leur ensemble ne peuvent pas se reposer correctement et doivent travailler à la limite, voire au-delà des limites de leurs propres capacités. Le repos du cerveau n'est possible qu'avec un sommeil complet, dont la durée n'est pas inférieure à 6 heures. Un sommeil court n'apporte pas de repos et ne permet pas au cerveau de se détendre.
  3. La fatigue excessive en combinaison avec l'inactivité physique peut être la spécificité du travail ou des loisirs, par exemple, un séjour excessivement long devant l'écran peut provoquer le développement de spasmes des vaisseaux GM.
  4. La carence en oxygène est un critère subjectif, car elle est associée à une quantité insuffisante d'entrée de l'élément extérieur..
  5. Le tabagisme, la consommation d'alcool et la toxicomanie provoquent un vasospasme transitoire. À l'avenir, les vaisseaux s'adaptent à un effet similaire et perdent la capacité de revenir à des tailles physiologiquement normales. Les parois vasculaires perdent leur propre élasticité, la lumière vasculaire est jugée et des plaques de cholestérol se produisent.

En plus du spasme vasculaire indiqué, le cerveau peut être déclenché par un certain nombre de pathologies de nature systémique, dont les principales appartiennent aux catégories suivantes:

  1. Dystonie végétovasculaire, sinon - VVD, qui est une violation du fonctionnement du système nerveux autonome.
  2. Pathologies de nature endocrinienne, principalement - troubles de la glande thyroïde de nature différente.
  3. Les défaillances du muscle cardiaque, qui sont exprimées par une bradycardie, une tachycardie, une arythmie et autres.
  4. Insuffisance rénale.
  5. Ostéochondrose, localisée dans le segment cervical de la colonne vertébrale.

L'angiospasme des vaisseaux cérébraux peut être caractérisé par des symptômes similaires aux manifestations d'autres changements pathologiques dans le corps.Pour cette raison, il est nécessaire d'analyser soigneusement et de discuter avec le spécialiste traitant toutes les sources possibles de bien-être négatif.

Manifestations symptomatiques caractéristiques de l'angiospasme vasculaire GM

Quelle que soit la localisation, toutes les structures vasculaires du corps humain ont un certain degré d'élasticité naturelle, ce qui leur permet de se rétrécir et de s'étendre.

Ce processus est un phénomène adaptatif complètement physiologiquement correct qui accompagne l'activité vitale du corps. Mais, lorsque ce processus commence à changer de façon incontrôlable et imprévisible, de nombreuses conditions pathologiques se développent, dont l'angiospasme vasculaire du GM.

Attention! L'angiospasme se produit en raison d'un séjour excessivement long des vaisseaux sanguins dans le ton, ce qui provoque un affaiblissement et un amincissement de leurs parois, le vaisseau "se fatigue" et sa lumière peut être réduite.

De plus, le vaisseau peut éclater, provoquant une hémorragie dans la structure du cerveau.

Mais cela peut être évité en percevant correctement les manifestations symptomatiques soudaines, qui peuvent s'exprimer par l'aggravation suivante du bien-être:

  • maux de tête;
  • dépendance climatique;
  • accès soudains d'étourdissements;
  • l'envie de vomir;
  • la nausée;
  • sons étrangers dans les oreilles;
  • "Vole" devant les yeux.


S'il y a la moindre suspicion de spasme des vaisseaux du GM, vous devez contacter un spécialiste et suivre ses recommandations.

Thérapie par spasme vasculaire GM

L'élimination des spasmes des vaisseaux GM est possible par plusieurs méthodes. La thérapie est de nature conservatrice, sauf lorsqu'elle est provoquée par des tumeurs cérébrales..

Important! Le traitement de l'angiospasme cérébrovasculaire doit être supervisé par un spécialiste. Cette condition est dangereuse et crée souvent les conditions de complications graves..

Parmi les méthodes de traitement physiothérapeutiques, les procédures suivantes sont utilisées pour éliminer les spasmes vasculaires:

  • massage du col (photo);
  • électrophorèse utilisant des préparations de novocaïne et de brome;
  • Thérapie par l'exercice;
  • Oxygénothérapie;
  • hydrothérapie.

Attention! Les méthodes de physiothérapie décrites peuvent accélérer considérablement le processus de guérison..

Les médicaments capables d'éliminer l'angiospasme des vaisseaux cérébraux doivent être prescrits exclusivement par un neurologue. Toutes les ordonnances spécifiques sont effectuées uniquement sur la base du diagnostic, en déterminant la cause du provocateur et en fonction de la gravité des manifestations symptomatiques.

Selon le stade de la pathologie, divers médicaments peuvent être prescrits:

  1. En tant que mesure d'urgence, l'administration intramusculaire ou intraveineuse de Papavérine ou d'Eufilline est effectuée.
  2. La valériane, en comprimés ou sous forme de perfusion, est prescrite pour une évolution bénigne de la maladie, également caractérisée par un effet sédatif.
  3. Les médicaments à base de Ginkgo biloba sont également prescrits assez souvent - pour normaliser la circulation cérébrale. Le prix de ces formulations est disponible.
  4. Pour réduire la probabilité de récurrence des spasmes, des médicaments de la catégorie des statines sont utilisés - Lipoford, Atomax.
  5. Les fibrates représentés par le clofibrate et l'atromide sont des mesures préventives qui empêchent la récurrence d'une attaque..
  6. Les antispasmodiques, tels que No-shpa, Drotaverin, Spazmalgon et autres, sont nécessaires pour réduire la gravité des manifestations symptomatiques et améliorer la santé globale.
  7. Des médicaments visant à améliorer directement la circulation cérébrale, tels que Piracetam, Nootropil, sont également prescrits..

Attention! L'instruction réglementant les doses de médicaments n'est pas un guide d'action. Le plus souvent, seules des doses acceptables sont données dans l'annotation. Un médecin qui a étudié les caractéristiques spécifiques de la pathologie chez un patient particulier sera en mesure de déterminer avec précision la composition posologique d'un patient particulier.

Aux stades précoces, lorsqu'un angiospasme des vaisseaux de la tête est diagnostiqué et que les manifestations symptomatiques sont exclusivement des maux de tête et un certain inconfort, il est possible de faire face au phénomène pathologique sans utiliser d'agents pharmacologiques..

Pour ce faire, vous devez organiser correctement le régime de la journée, reconsidérer vos propres habitudes alimentaires et utiliser des recettes efficaces de la médecine traditionnelle, qui contribuent à la relaxation et à la paix générales..

Symptômes du spasme cérébrovasculaire, causes, traitement et pronostic

Les troubles de la circulation sanguine cérébrale sont pour la plupart potentiellement mortels. La forme la plus dangereuse du trouble nommé est considérée comme un accident vasculaire cérébral..

Un peu moins connu de la personne moyenne est une crise ischémique transitoire. Son essence est une violation aiguë temporaire de la circulation sanguine.

Le deuxième nom de la condition est un microstroke, ce qui n'est pas entièrement vrai. Il y a aussi une violation chronique du trophisme (nutrition).

Mais il existe une autre catégorie de problèmes. Un spasme cérébrovasculaire ou vasospasme est un rétrécissement marqué des petites artères, capillaires, sections terminales du réseau circulatoire des structures cérébrales.

Les scientifiques et les praticiens ne savent toujours pas exactement à quel point la pathologie en question (conditionnellement, c'est plus une condition qu'un diagnostic), la probabilité d'un accident vasculaire cérébral, la nécrose des tissus nerveux augmente.

Il est clair qu'avec une existence prolongée, le problème comporte d'énormes risques.

Cependant, des phénomènes tels que la migraine, les céphalées en grappe sont associés à des spasmes vasculaires..

Le diagnostic présente certains problèmes. Une technique sensible, ou même une combinaison des mêmes, est requise. Le traitement vise à arrêter la cause profonde, le cas échéant, des symptômes et à prévenir les rechutes.

Mécanisme de développement

Le trouble peut être de deux types.

  • Le primaire s'accompagne d'un spasme idiopathique. Autrement dit, dire quelle était la raison est extrêmement difficile. Il n'y a pas de processus pathologiques tiers, ce qui complique le diagnostic global.
  • La forme secondaire est causée par des déséquilibres hormonaux, des maladies cardiovasculaires et nerveuses. L'élimination de ceux à forte probabilité entraînera une régression spontanée de la fréquence des spasmes, puis leur disparition complète sans rechute.

Dans le premier cas, il y a un rétrécissement rapide des artères et autres structures sanguines. Sans raison apparente.

Dans le deuxième mécanisme, il est associé à la libération de quantités excessives de certaines hormones: noradrénaline, cortisol, angiotensine et autres. En raison d'une altération du fonctionnement des reins et des structures cardiovasculaires.

Une autre option est le dysfonctionnement du système nerveux autonome, qui régule le tonus vasculaire (de la même manière, très probablement, la forme primaire du trouble se développe).

Voici quelques points communs:

  • Diminution du flux sanguin dans le cerveau en raison du rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins.
  • Trouble métabolique dans les structures cérébrales. Les dysfonctionnements métaboliques entraînent de la fatigue, de la léthargie et d'autres symptômes asthéniques.

Cela peut être dangereux à long terme. Il existe un certain nombre de caractéristiques typiques du processus pathologique:

  • Habituellement, seuls les petits vaisseaux sont spasmodiques: artérioles, capillaires et autres.
  • Le trouble n'est pas généralisé. Ce n'est pas le cerveau entier qui souffre, mais les grappes individuelles de fibres nerveuses.
  • Il y a un état de saisies. Chacun de ces épisodes dure d'une heure à un jour, des écarts dans un sens ou dans l'autre sont rarement observés..

Connaître le mécanisme exemplaire permet aux médecins de développer une tactique approfondie de la thérapie, ainsi que la prévention des conséquences indésirables, des rechutes.

Cependant, les connaissances générales ne suffisent pas. Il est nécessaire de spécifier chaque cas avec des méthodes instrumentales et, si nécessaire, de laboratoire dans le cadre du diagnostic.

Classification

Les types sont effectués selon plusieurs critères. La base clé est l'origine du processus pathologique.

À partir de là, les formes primaires et secondaires sont isolées, comme déjà mentionné..

Ils diffèrent radicalement en étiologie (origine). Il est extrêmement difficile de distinguer les uns des autres, même par des méthodes complexes et les médecins ne sont pas toujours en mesure de.

Cela prend beaucoup de temps, une surveillance fréquente, une surveillance dynamique..

La deuxième façon de classer l'angiospasme cérébrovasculaire est basée sur le tableau clinique dominant..

Les symptômes permettent de distinguer 4 formes de la maladie:

  • Cérébral. Avec une composante neurologique principalement cérébrale. C'est le type le plus courant et il est plus facile à diagnostiquer.
  • Coranocérébral. On la retrouve un peu moins souvent, dans un quart des cas ou moins. Il est en outre accompagné de signes cardiaques, de structures cardiaques.
  • Forme hépatocérébrale. Symptômes cérébraux et coliques hépatiques. Des dommages au pancréas sont également possibles. Mais les deux types sont relativement rares..
  • Forme rénale. Donne à la clinique des troubles du flux sanguin cérébral et implique le système excréteur dans le trouble.

Les classifications sont utilisées pour diagnostiquer rapidement, identifier l'origine du trouble et sélectionner un cours thérapeutique compétent..

Symptômes

Dans le développement du spasme des vaisseaux cérébraux en tant que tel, un groupe d'étapes passe.

Entre chaque intervalle suivant, il peut y avoir un intervalle de plusieurs voire plusieurs années.

On ne sait pas à quel stade le trouble chez une personne particulière s'arrêtera, il est donc impossible de parler d'inévitabilité, bien qu'une telle probabilité soit présente et considérable.

La liste des symptômes dépend de la phase de développement..

Première étape ou dystonie

Accompagné de signes de troubles neurologiques résultant d'une violation de l'autorégulation normale du tonus vasculaire.

  • Des maux de tête sévères sont le premier signe d'un vasospasme et d'un apport sanguin insuffisant au cerveau. Il peut être localisé n'importe où, donné au whisky, à l'arrière de la tête, il ne joue pas un grand rôle. Intensité de significative à extrême, insupportable. Dans environ 25% des cas, la douleur est relativement tolérable, mais douloureuse en termes de durée et de régularité.
  • Engourdissement des membres et du visage. Perte de sensibilité ou diminution prédominante de ces.
  • La faiblesse. Incapacité d'accomplir des tâches normales à la maison ou au travail.
    Les marées. Rougeur de la couche dermique de la poitrine et du visage.
  • Somnolence.
  • Nausées, rarement vomissements. Le réflexe, cependant, le soulagement vient parce que le symptôme est instable.
  • Pâleur de la peau, ainsi que des muqueuses. Manifestation particulièrement visible lors de l'examen des bras, des jambes.
  • Vertiges. Il est impossible de naviguer correctement dans l'espace, car le monde tourne littéralement. Souvent, le patient prend une posture forcée en position couchée pour faciliter la manifestation.
  • Brouillard en vue, diminution de l'acuité visuelle.
  • Troubles de l'élocution, troubles de l'articulation.
  • Insomnie. Réveils nocturnes fréquents.
  • Perte de conscience.

Tous ces symptômes de vasospasme cérébral se produisent au milieu d'une attaque et durent la plupart du temps..

Un tableau clinique tronqué est possible, ce qui n'indique ni la gravité de l'évolution de la maladie, ni les perspectives de son développement ultérieur.

On ne peut rien prédire qu'après un diagnostic approfondi.

La deuxième phase - l'œdème de Quincke

Les processus destructeurs dans les vaisseaux commencent. La réaction sous la forme d'un jugement de la lumière devient stéréotypée, c'est-à-dire la stabilité.

Les manifestations sont identiques aux précédentes, de nouvelles sont ajoutées:

  • Faiblesse des bras et des jambes, incapacité à les contrôler pleinement.
  • Écarts de coordination.
  • Autres déficiences visuelles jusqu'à la cécité transitoire (ce qui est rare et indique très probablement une attaque ischémique transitoire - microstroke).

Contrairement à la première phase, cela s'accompagne d'une persistance des manifestations.

Une caractéristique typique est la préservation des signes neurologiques même après une crise de longue durée (jusqu'à plusieurs heures).

La troisième étape est nécrotique

Il existe des foyers destructeurs mineurs (mais), des zones de destruction des fibres nerveuses.

Les symptômes sont à nouveau inchangés, mais la clinique est à nouveau complétée par quelques points:

  • Oedème périphérique et central prononcé. Membres de la personne.
  • Atteinte totale de la parole, de la vision. Peut-être d'autres sentiments.
  • Baisse de l'activité motrice.

En général, les symptômes sont assez typiques même dans la phase initiale. De plus, il ne disparaît nulle part, il existe la plupart du temps et se fait constamment ressentir dans le cadre de chaque nouvelle attaque.

En plus des symptômes décrits, on peut en distinguer d'autres qui sont caractéristiques de la maladie primaire qui a provoqué un spasme.

De plus, il est nécessaire de parler des symptômes qui l'accompagnent. Cela, par exemple, des douleurs dans la droite, le côté gauche, le bas du dos, la poitrine. Troubles de la miction.

Selon la forme du processus pathologique (quatre ont été nommés dans la classification).

Les causes

Les facteurs de développement sont nombreux. Parmi les principaux, deux:

  • Dystonie vasculaire. En soi, il s'agit d'un complexe de symptômes et non d'un diagnostic à part entière, mais les médecins russes l'ont soigneusement mis en évidence.
  • Le déséquilibre hormonal au niveau des glandes surrénales, de la glande thyroïde et de l'hypophyse est légèrement moins fréquent..

Quant aux formulaires secondaires, ils se développent pour une liste de raisons beaucoup plus étendue:

  • Athérosclérose des artères carotides et vertébrales. En conséquence, les structures cérébrales manquent de nutriments.
  • Hypertension persistante. Augmentation de la pression.
  • Tumeurs cérébrales. Pas nécessairement malin. Également bénin (d'autant plus qu'ils peuvent être appelés de manière conditionnelle).
  • Angiopathie sur le fond du diabète actuel.
  • Les anomalies vasculaires sont congénitales et acquises. Malformations, anévrismes.
  • Neuroinfection. Encéphalite ou méningite.
  • Vascularite. Inflammation des vaisseaux conduisant à leur rétrécissement.
  • Insuffisance vertébrobasilaire et syndrome de l'artère vertébrale. Les deux maladies entraînent une sténose vasculaire, qui s'accompagne d'une violation du trophisme (nutrition) du lobe occipital, du cervelet et affecte indirectement d'autres tissus cérébraux.

Facteurs de risque

Ne déterminez pas directement le processus pathologique comme les causes des spasmes des vaisseaux cérébraux, mais augmentez la probabilité de violations.

  • 30 à 50 ans.
  • Consommation excessive de café. Tabagisme, alcoolisme, toxicomanie. Provoquer un vasospasme même chez des personnes en parfaite santé.
  • Travail physique dur, activité mécanique inadéquate sans préparation et formation appropriées.
  • Affiliation masculine. Selon des estimations statistiques.
  • Surcharge psycho-émotionnelle. Long travail la nuit. Manque de sommeil.
  • Absence d'un horaire clair de sommeil et d'éveil.
  • Hypothermie.
  • Accablé par l'hérédité. Presque un rôle clé.
  • Empoisonnement avec certains médicaments. Y compris les médicaments de nombreux groupes, des glucocorticoïdes aux anti-inflammatoires et aux antipsychotiques non stéroïdiens. Des réactions individuelles aux médicaments sont possibles..
  • Changements météorologiques, climatiques lors du déplacement vers une autre région de la planète.

Une comptabilité est effectuée pour déterminer la cause probable et les facteurs prédisposants au développement du spasme cérébral.

Connaissant l'origine de la maladie, nous pouvons en dire plus sur les solutions, développer un modèle de traitement compétent.

Diagnostique

Généralement réalisée en ambulatoire. Le spécialiste clé au premier stade est un neurologue.

S'il y a une telle opportunité, il est encore mieux de contacter un chirurgien vasculaire en tant que médecin spécialiste.

De plus, vous devrez peut-être consulter d'autres médecins, selon l'origine de la maladie.

Parmi les activités d'évaluation:

  • Enquête orale et prise d'histoire. Ils vous permettent de déterminer le bien-être du patient, ses plaintes, d'objectiver les symptômes et de les corriger. Suggérer également une étiologie particulière de la condition basée sur le facteur héréditaire, le mode de vie individuel, les mauvaises habitudes et d'autres caractéristiques du corps.
  • Dopplerographie des vaisseaux du cou, ainsi que balayage duplex du cerveau. Les deux méthodes sont utilisées dans le système pour évaluer l'état du flux sanguin cérébral, la nutrition et sa qualité. En fait, c'est une échographie.
  • IRM ou TDM (moins fréquemment). Utilisé dans les cas controversés, s'il y a des changements structurels anatomiques présumés dans les vaisseaux du cerveau. Surtout ne pas se passer de telles études dans le développement de spasmes de petits capillaires, artérioles.
  • Angiographie. Radiographie de contraste des structures d'approvisionnement en sang.

Habituellement, cela suffit pour déterminer le spasme lui-même, le stade de développement de la condition et l'origine.

Dans de rares cas, ils ont également recours à l'évaluation du statut endocrinien (le niveau de diverses hormones), à l'examen du pancréas, de la glande thyroïde, de la glande surrénale, de l'hypophyse et d'autres méthodes. Dans le cadre de l'identification de l'origine de la maladie.

Il est essentiel de répondre à la question de savoir ce qui a causé le trouble. Sans clarifier ce point, les médecins ne traitent que des symptômes, le principal facteur reste intact..

Traitement

La thérapie est également réalisée en ambulatoire (à domicile), sans compter une affection aiguë avec un tableau clinique prononcé..

Si nous parlons du traitement lui-même, plusieurs groupes pharmaceutiques sont utilisés.

  • Antispasmodiques: No-shpa, Drotaverin. Normaliser le ton des structures d'approvisionnement en sang.
  • Médicaments pour l'expansion des artérioles, capillaires: Cavinton.
  • Préparations qui normalisent la nutrition des fibres nerveuses: Piracetam et autres noms similaires.
  • Antihypoxants. Réduisez la demande d'oxygène des tissus tout en rétablissant l'échange de gaz cellulaire. Actovegin. Cours courts.

Les médicaments pour le traitement sont sélectionnés en fonction du cas et de l'origine de la maladie.

Le schéma moyen n'est pas adapté et ne conduira probablement pas à un résultat utile.

Contrairement aux conseils généralement acceptés sur la résolution d'une violation avec de l'eau froide et chaude, cela est strictement interdit.

Il est possible de soulager rapidement les spasmes des vaisseaux cérébraux uniquement avec des comprimés: Eufillin, Drotaverin, Dibazol, No-shpa.

C'est le seul moyen fiable de restaurer le trophisme et l'échange de gaz dans les tissus..

Tout le reste peut conduire à des résultats dangereux, jusqu'à une aggravation du rétrécissement de la lumière des artérioles, des capillaires et une complication encore plus grande de la violation.

À l'avenir, vous devez adopter un mode de vie sain: sommeil complet pendant au moins 8 heures, repos émotionnel, si nécessaire, développement de techniques de relaxation, éviter une activité physique excessive, arrêter de fumer, prendre de l'alcool, en particulier des drogues ou d'autres substances psychoactives d'un autre type, il sera également bon de marcher en plein air.

Le spasme de façon chirurgicale des vaisseaux cérébraux n'est pas traité.

Complications possibles

Il y en a peu, mais on les trouve, surtout avec un long cours agressif de la maladie..

  • Une conséquence clé que les médecins qui dirigent les patients craignent est l'AVC. Nécrose des structures cérébrales avec formation d'un déficit neurologique brut de gravité variable. Selon les statistiques, la probabilité d'une urgence avec spasme est jusqu'à 25% et plus élevée dans les derniers stades.

En savoir plus sur les symptômes d'un état pré-AVC ici, et les mesures préventives sont décrites dans cet article..

  • La démence vasculaire. Démence due à la malnutrition des structures cérébrales. Par ses symptômes, il ressemble à la maladie d'Alzheimer, mais a de meilleures prédictions, car il est potentiellement traitable.

En outre, il est nécessaire de prendre en compte une baisse significative de la qualité de vie, de la capacité de travail et de la capacité à effectuer même les tâches ménagères les plus simples.

Un résultat mortel dans le contexte du rétrécissement ne se produit pratiquement pas. Si on parle de mort, la cause est toujours un accident vasculaire cérébral.

Résumer

L'angiospasme cérébral des vaisseaux de la tête survient presque tous au moins une fois dans la vie.

Mais le trouble persistant est beaucoup moins fréquent. Parle de la présence de déviations dans le fonctionnement du système nerveux, des structures endocriniennes.

La condition se comporte de façon imprévisible. Il peut progresser, puis s'arrêter et exister sous cette forme pendant des décennies ou reculer spontanément.

Le traitement n'est pas urgent, mais il ne faut pas hésiter. Parce que comment prédire ce qui va se passer ensuite est presque impossible. Il est recommandé de contacter au moins un neurologue.

Angiospasme cérébral: symptômes et traitement

Le spasme cérébrovasculaire est une affection transitoire qui nécessite un traitement immédiat et se manifeste par une contraction de la membrane musculaire et un rétrécissement de la lumière des petites artérioles qui fournissent le sang au cerveau..

Le flux sanguin dans un vaisseau spasmodique ralentit ou peut s'arrêter complètement.

Dans le même temps, les cellules du cerveau souffrent d'un manque d'oxygène et de substrats nutritifs, ce qui peut entraîner leur mort.

Maladies et conditions pathologiques dans lesquelles se produit un angiospasme cérébral:

  • migraine;
  • maladie hypertonique;
  • accident vasculaire cérébral aigu;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • artériosclérose cérébrale;
  • malformations congénitales des vaisseaux intracrâniens;
  • vascularite systémique et maladies du tissu conjonctif;
  • névrose;
  • insuffisance cardiaque chronique, arythmies cardiaques;
  • Traumatisme craniocérébral;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • méningite, encéphalite;
  • période postopératoire;
  • maladie du foie, insuffisance rénale.

Groupes à risque

  • des antécédents familiaux accablés, dictant une prédisposition à l'angiospasme cérébral: mort précoce d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral, d'hypertension ou de migraine chez des parents proches;
  • Diabète;
  • la prédominance du système de coagulation sanguine sur l'anticoagulant;
  • néoplasmes du cerveau;
  • profil lipidique altéré: taux élevés de cholestérol total, triglycérides, lipoprotéines de faible densité;
  • tabagisme, toxicomanie, toxicomanie;
  • mauvaise nutrition;
  • déshydratation du corps;
  • l'abus d'alcool;
  • obésité abdominale;
  • infection streptococcique;
  • intoxication chronique ou aiguë par les métaux lourds;
  • psychisme instable, stress, surmenage;
  • dépendance climatique.

Panneaux

  1. Céphalées pressantes «matinales» non localisées, irradiant souvent vers les orbites. Il y a des douleurs après le stress, l'effort physique, le changement climatique, la pression atmosphérique et sanguine, les nuits blanches.
  2. Étourdissements, perte de conscience, nausées.
  3. Acouphène.
  4. Une sensation de lourdeur et d'inconfort lors de la toux, des éternuements, en inclinant la tête.
  5. Mémoire, attention, performances diminuées.
  6. Hallucinations auditives, olfactives, visuelles.

Il ne faut pas oublier que les symptômes énumérés ne peuvent pas être isolés et se produire spontanément. Une visite opportune à un médecin devrait établir la maladie qui les accompagne.

L'angiospasme cérébral va souvent de pair avec des symptômes d'irritation du système nerveux autonome:

  • une baisse de la pression artérielle au cours de la dystonie végétative-vasculaire ou une augmentation de celle-ci avec l'hypertension;
  • pâleur des extrémités, rougeur de la peau du visage;
  • transpiration excessive;
  • augmentation ou ralentissement du rythme cardiaque.

Chez les patients souffrant de migraine, ces symptômes servent d'aura, présageant une autre attaque..

Crampes oculaires

Il existe une relation étroite entre l'artère oculaire et les vaisseaux sanguins alimentant le tissu cérébral. Par conséquent, une crise d'angiospasme cérébral s'accompagne presque toujours d'une violation du flux sanguin dans la rétine, d'un spasme des muscles oculaires et se manifeste

  • violation de l'accommodement (incapacité à se concentrer sur des objets proches ou éloignés);
  • assombrissement dans les yeux, sensation de "mouches" vacillantes.

La privation prolongée d'oxygène de la rétine entraîne un œdème du nerf optique, un décollement et la mort des cellules rétiniennes, une augmentation de la pression intraoculaire, une perte de vision.

Danger et conséquences

L'angiospasme cérébral est souvent le symptôme de maladies nécessitant un traitement chirurgical urgent (tumeur non diagnostiquée, anévrisme, accident vasculaire cérébral aigu ou chronique), dans lesquelles le spasme des vaisseaux intracrâniens est secondaire. Les ruptures d'anévrisme ou les artérioles sclérotiques sont lourdes d'accident vasculaire cérébral hémorragique.

Une conséquence tout aussi redoutable d'un spasme cérébrovasculaire est un accident vasculaire cérébral ischémique causé par la séparation d'un thrombus pariétal ou la destruction d'une plaque athérosclérotique et le blocage de la lumière des artères qui alimentent le cerveau.

Chez les enfants, une ischémie neuronale prolongée, non traitée, entraîne un retard mental, une neuropathie, une perte d'audition et de vision.

Diagnostique

  • Angiographie des vaisseaux cérébraux avec un produit de contraste, qui permet de visualiser le diamètre de la lumière des vaisseaux sanguins et leur rétrécissement;
  • Dopplerographie des vaisseaux cérébraux, donnant une évaluation de la vitesse du flux sanguin dans diverses parties des artères et des veines intracrâniennes;
  • MSCT, angiographie CT - les méthodes de diagnostic intégrées les plus avancées;
  • Échographie des artères brachiocephalic;
  • IRM du cerveau et du rachis cervical.

Soulagement rapide des crampes

  • fournir de l'air frais;
  • tenez vos pieds dans l'eau froide;
  • boire un verre d'eau tiède;
  • s'allonger sur une surface horizontale avec un oreiller sous la tête;
  • auto-massage.

La technique peut être utilisée comme traitement prophylactique de 10 à 15 jours de l'angiospasme cérébral ou pour soulager la douleur au besoin. L'impact sur chaque point se fait en 2-3 minutes 5-7 fois par jour.

Il est conseillé de produire simultanément des forces de pression modérées sur des points symétriques et de combiner avec un massage jusqu'à ce que la peau devienne légèrement rouge au-dessus de la zone active. Les yeux doivent être fermés pendant le massage..

Commencez par un léger massage circulaire, augmentant progressivement la force et la profondeur de la pression sur 3 minutes.

  1. 3-3,5 cm vers l'extérieur de la ligne divisant verticalement le visage en deux, trouvez le tubercule frontal saillant de l'os frontal. Le point est situé sur son renflement.
  2. À l'intersection de la ligne médiane du visage susmentionnée avec une racine des cheveux horizontale.
  3. Avec la même ligne et la perpendiculaire abaissée, tracée au milieu de la couronne, divisez mentalement votre tête en 4 parties égales et trouvez le point central dans la couronne de la tête.
  4. Désignez la zone située sur le bord postérieur de la paroi extérieure de l'orbite, qui est la bordure avant de la fosse temporale. Le point souhaité est situé à l'intersection de l'arc zygomatique avec la ligne conditionnelle, qui est une extension du sourcil.
  5. Derrière la branche de la mâchoire inférieure sous le lobe de l'oreille, trouvez le processus mastoïde et le muscle nodulaire qui y est attaché. Au sommet de la cavité formée par le muscle et la zone de l'appendice, le point souhaité est situé.
  6. Une autre paire de points symétriques se trouve à 2-3 mm vers l'intérieur de la chair lacrymale du nez.
  7. Au sommet du pli du sourcil, qui correspond généralement au point de pli.
  8. Sous les tubercules occipitaux à la jonction de la base du crâne avec les vertèbres cervicales supérieures le long du bord extérieur des muscles occipitaux superficiels, palpables ici.

Médicaments

Ils sont pris strictement après la nomination du traitement par un médecin en l'absence de contre-indications. Pour le soulagement des spasmes des vaisseaux cérébraux, les éléments suivants sont utilisés:

  • vasodilatateurs;
  • médicaments pour améliorer la circulation cérébrale;
  • antispasmodiques.

Traitement

Si des lésions organiques du cerveau, des caillots sanguins ou des plaques athérosclérotiques sont détectées dans la lumière des vaisseaux, un traitement chirurgical est indiqué. Dans la plupart des cas, l'angiospasme transitoire est arrêté ou prévenu de façon conservatrice..

Nous vous proposons de regarder une vidéo utile sur ce sujet

Des exacerbations sévères sont une indication d'hospitalisation..

Traitement médical

Groupes, noms des médicaments, prixContre-indications
Bloqueurs des canaux calciques lents (Adalat - 190 roubles, Cinnariin - 55 roubles, Flunarizin - environ 6000)
  • enfants de moins de 5 ans;
  • travail nécessitant une attention accrue, une réaction mentale rapide;
  • grossesse, allaitement;
  • période aiguë d'AVC hémorragique, infarctus du myocarde;
  • Maladie de Parkinson, schizophrénie;
  • exacerbation des ulcères du tractus gastro-intestinal;
  • insuffisance hépatique, rénale;
  • intolérance individuelle.
Antidépresseurs (Azafen - 200 roubles, Amitriptyline - 40 roubles)
  • insuffisance cardiaque, rénale, hépatique;
  • maladies aiguës du foie et des reins;
  • intolérance individuelle aux drogues;
  • accident vasculaire cérébral aigu;
  • la thyréotoxicose;
  • diabète sucré décompensé;
  • convulsions convulsives;
  • grossesse, allaitement;
  • enfance.
Sédatifs (agripaume, valériane - 70 roubles)
  • grossesse, allaitement;
  • âge jusqu'à 12 ans;
  • travail nécessitant une attention accrue, une réaction mentale rapide.
Antispasmodiques (Drotaverin - 80 roubles, No-spa -200, Papaverin - 80, Revalgin - 190 roubles)
  • intolérance individuelle;
  • insuffisance hépatique, rénale, cardiaque sévère;
  • accident vasculaire cérébral aigu;
  • agitation psychomotrice.
Nootropiques (Piracetam - 150, Nootropil - 300 roubles)
Moyens qui améliorent le flux sanguin cérébral (Vinpocetine - 80 roubles, Cavinton - 300, Cerebrolysin - 720, Actovegin - 600 roubles)
  • intolérance individuelle;
  • insuffisance hépatique, rénale, cardiaque sévère;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • enfance;
  • accident vasculaire cérébral aigu;
  • grossesse, allaitement.

Vitamines - niacine, vitamines E et C.

Traitement alternatif

  1. Appliquez des compresses refroidies ou des glaçons enveloppés dans du tissu, avec des infusions de racine de pissenlit et de plantain sur les tempes.
  2. 3 cuillères à café de bouillon d'ail aux repas.
  3. Bouillon d'églantier, valériane, boisson d'agripaume au lieu du thé.

Préparez 2 à 3 cuillères à café pour 1 litre d'eau bouillante.

  • Une décoction de feuilles de thym (3 cuillères à soupe pour 1 litre d'eau) avec une boisson à l'ail finement hachée en 2 semaines.
  • Chaque jour, mangez une gousse d'ail, 5 cuillères à soupe de miel avec des tranches de citron.

    Buvez un faible bouillon d'herbes.

    La prévention

    Régime équilibré:

    Produits recommandés:

    • fruits et légumes crus;
    • fruits secs;
    • des noisettes
    • fruits de mer, viande bouillie ou cuite à la vapeur;
    • Céréales à grains entiers.

    Produits interdits:

    • plats frits, fumés et épicés;
    • soupes grasses, viande;
    • bonbons, spiritueux, café, alcool;
    • fromage.

    La teneur en calories des aliments doit correspondre à la consommation d'énergie. Prise d'eau quotidienne - au moins 1,5 l.

    En outre, la prévention peut inclure:

    • Respect du sommeil et de l'éveil, évitement d'un stress psycho-émotionnel et physique excessif.
    • Physiothérapie, thérapie par l'exercice, natation, randonnée en plein air.
    • Rejet des mauvaises habitudes.
    • Contrôle de la pression artérielle, indice de masse corporelle.
    • Traitement ambulatoire en temps opportun avec votre médecin pour obtenir des conseils en cas d'aggravation de l'état ou d'inefficacité du médicament prescrit. Traitement des maladies concomitantes.

    Symptômes et traitement de l'angiospasme cérébral: médicaments et méthodes alternatives

    En règle générale, les artérioles ou les capillaires sont comprimés. Dans ce contexte, un état d'ischémie négatif se forme dans les tissus du bassin du vaisseau spasmodique, menaçant une complication telle qu'un accident vasculaire cérébral.

    L'angiospasme cérébral est le plus souvent détecté chez les personnes en âge de travailler - après 35-38 ans, ainsi que chez les retraités. Dans la pratique des enfants, elle représente un faible pourcentage de cas et principalement due à diverses malformations congénitales.

    Comment se forme un processus destructeur?

    Du fait des écarts dans le transport des électrolytes dans les vaisseaux intracérébraux, une variation de l'alternance du temps est attribuée aux phases de la contraction de la membrane musculaire avec la phase de sa relaxation. Le résultat est une augmentation significative de la durée et de la force de compression des artérioles - ischémie cérébrale.

    Le flux sanguin local dans les structures cérébrales ralentit considérablement et les tissus manquent de nutriments et d'oxygène, ou s'arrêtent complètement - si la lumière du vaisseau est complètement bloquée, par exemple, en réponse à la rupture de l'anévrisme du vaisseau cérébral.

    Dans une telle situation, il n'est pas recommandé de retarder les consultations spécialisées avec la nomination de mesures thérapeutiques.

    Les principales causes et facteurs prédisposants

    • L'angiospasme des vaisseaux cérébraux peut être provoqué à la fois par les situations les plus simples de nature domestique, par exemple, les surcharges intellectuelles ou psycho-émotionnelles, le manque de sommeil, ainsi que les pathologies somatiques qu'une personne a.
    • Cependant, le vasospasme peut provoquer des causes plus graves:
    • Le spasme des vaisseaux de la tête peut également provoquer les facteurs suivants:
    • passion excessive pour les boissons fortes, par exemple le café;
    • l'abus de tabac et d'alcool;
    • situations de stress chronique;
    • manque quotidien d'oxygène - travail dans une pièce étouffante;
    • état d'écologie négatif;
    • manque chronique de sommeil;
    • déshydratation;
    • surcharge intellectuelle;
    • prédisposition héréditaire négative.

    Après une anamnèse approfondie, le spécialiste identifiera les facteurs prédisposants et les causes possibles de l'angiospasme formé des vaisseaux cérébraux. D'autres procédures de diagnostic les confirmeront..

    Caractéristiques du tableau clinique

    La gravité des symptômes de l'angiospasme cérébral dépendra directement du diamètre des vaisseaux affectés, de leur emplacement et de la durée de l'ischémie.

    Le principal signe de rétrécissement pathologique des vaisseaux cérébraux est un mal de tête intense - commençant dans une zone du cerveau, il se propage souvent à de grandes zones. Peut se manifester par une lourdeur, une sensation de pincement avec un cerceau dans la tête.

    Symptômes supplémentaires indiquant un spasme des vaisseaux cérébraux:

    • irradiation possible des impulsions de douleur au cou, au front, aux yeux;
    • augmentation répétée de l'inconfort si la victime est allongée sur le ventre;
    • vertiges intenses, nausées;
    • avec toux et éternuements, les symptômes s'aggravent;
    • déficience de mémoire;
    • fatigue excessive;
    • diminution des performances;
    • mouches vacillantes, zigzags devant les yeux;
    • transpiration excessive;
    • moins souvent - coloration de la peau pâle, changements des paramètres du pouls;
    • engourdissement et picotements dans la zone du temple.

    Dans certains cas, les symptômes ci-dessus ont précédé une catastrophe vasculaire - un accident vasculaire cérébral ou la rupture d'un anévrisme. Les patients se sont plaints de déficience auditive aiguë, de vision, de difficultés motrices, d'activité de la parole.

    La condition s'est aggravée jusqu'à la perte de conscience, les convulsions, la présence de diverses parésie et paralysie.

    Méthodes de diagnostic

    Pour la détection la plus précise des écarts dans l'activité des vaisseaux cérébraux, le spécialiste effectuera des procédures de diagnostic:

    • balayage duplex des artères brachycéphales et intracrâniennes - vous permet d'examiner de manière approfondie la structure des vaisseaux sanguins, la vitesse du flux sanguin en eux, ainsi que la présence de dépôts athérosclérotiques et thrombotiques;
    • IRM - le diagnostic le plus précis;
    • radiographie avec contraste lorsqu'il n'est pas possible d'avoir une IRM.

    La quantité complète d'informations obtenues après les procédures de diagnostic ci-dessus permet au spécialiste de poser un diagnostic adéquat.

    Vous aider rapidement

    • laver à l'eau distillée fraîche;
    • allongez-vous dans une pièce sombre, placez un oreiller orthopédique sous votre tête;
    • boire 25-30 gouttes de valériane;
    • en l'absence de contre-indications, prendre un comprimé d'un analgésique ou antispasmodique;
    • avoir une séance d'auto-massage;
    • boire lentement par petites gorgées d'eau chaude avec une goutte de miel.

    Si vous ne pouvez pas faire face à l'attaque vous-même, il n'est pas recommandé de retarder la consultation d'un spécialiste.

    Avec le développement de l'angiospasme des vaisseaux cérébraux, un traitement complet est nécessaire, qui vise à éliminer les symptômes et les causes de la maladie:

    • se débarrasser des habitudes individuelles négatives, par exemple, de la dépendance à la nicotine;
    • l'assainissement le plus complet de tous les foyers d'infection;
    • administration régulière d'antispasmodiques et d'antagonistes vasoactifs du calcium;
    • le spécialiste sélectionne individuellement les médicaments qui améliorent la circulation cérébrale - les nootropiques, ainsi que les médicaments qui corrigent l'activité des vaisseaux cérébraux eux-mêmes, par exemple, Cerebrolysin, Actovegin;
    • une composante obligatoire de la thérapie complexe sont divers sédatifs naturels et synthétiques, si le neurologue le juge nécessaire, elle prescrira à la fois des tranquillisants et des antidépresseurs;
    • les adaptogènes et les complexes vitaminiques ont fait leurs preuves;
    • un excellent effet est observé à partir de la thérapie manuelle, de la physiothérapie, de la réflexologie, de l'hydrothérapie.

    Les recettes de la médecine traditionnelle complètent avec succès la thérapie conservatrice de l'angiospasme vasculaire ci-dessus:

    • prendre quotidiennement des décoctions d'herbes médicinales, par exemple, rose sauvage, millepertuis, ortie: ajouter 20 g de matière première à 200 ml d'eau bouillante, laisser reposer pendant au moins 2 heures, filtrer;
    • le miel s'est révélé être une véritable aide pour restaurer l'élasticité des vaisseaux cérébraux: combiner 500 ml de miel avec 5 citrons moyens soigneusement écrasés et le même nombre de têtes d'ail - après 7 à 8 jours, 2 ml peuvent être pris;
    • Verser 60 g d'herbe de thym dans un litre de liquide distillé, faire bouillir et laisser reposer 60 minutes, combiner avec 20 ml de jus de moustache dorée: boire 100 ml par jour.
    1. Il est recommandé de confier la sélection d'un traitement efficace à un spécialiste - l'automédication ne peut qu'aggraver la situation..
    2. Comment guérir les maladies vasculaires du cerveau:

    Les conséquences de l'angiospasme cérébral et sa prévention

    En cas de recours à une assistance médicale intempestive, un état négatif peut entraîner des conséquences assez graves:

    Pour éviter les conséquences ci-dessus, il est recommandé aux spécialistes de respecter ces règles:

    • correction de l'alimentation - rejet des aliments gras, lourds et frits;
    • se débarrasser des mauvaises habitudes existantes;
    • éviter les situations de stress chroniques;
    • visiter les centres de conditionnement physique et les gymnases plus souvent;
    • éliminer en temps opportun les pathologies somatiques.

    Le traitement de l'angiospasme cérébral des vaisseaux, ainsi que sa prévention est impossible sans le désir d'un mode de vie sain - bien manger, éviter l'inactivité physique, se reposer complètement la nuit, ajuster le travail et le repos.

    Symptômes et traitement du vasospasme cérébral

    L'angiospasme des vaisseaux se trouvant dans le cerveau est à la base du mécanisme pathogénique de la crise cérébrale, évoluant selon le type ischémique.

    Souvent, la pathologie est diagnostiquée chez les patients présentant des lésions athérosclérotiques des éléments du système circulatoire du cerveau et souffrant d'hypertension artérielle.

    L'angiospasme cérébral est l'une des principales causes du développement d'une ischémie secondaire du cerveau.

    Définition de la pathologie

    Le vasospasme est un tel état transitoire, qui se caractérise par un rétrécissement pathologique de la lumière vasculaire, qui est souvent associé à une contraction excessive, intense et prolongée des muscles de la paroi artérielle. Le vasospasme des vaisseaux est une telle pathologie, qui est une variante de l'œdème de Quincke, lorsqu'un dysfonctionnement tonique (endothélial) de la paroi vasculaire est détecté, ce qui entraîne une violation du flux sanguin.

    Contrairement à d'autres angio-œdèmes cérébraux, le vasospasme des vaisseaux sanguins dans le cerveau s'accompagne de symptômes neurologiques de type focal. Dystonie vasculaire survenant sous forme aiguë, appelée crise vasculaire.

    Les symptômes sont identiques aux lésions cérébrales ischémiques résultant d'un vasospasme. L'angiospasme prolongé des vaisseaux de la tête peut entraîner de graves dysfonctionnements - troubles circulatoires, développement d'une crise cardiaque, accident vasculaire cérébral.

    Les causes du vasospasme

    L'une des causes courantes de l'angiospasme cérébral est la lésion athérosclérotique des vaisseaux qui alimentent le cerveau. Le développement d'une condition pathologique contribue au diagnostic de l'hypertension artérielle, qui se produit sous une forme chronique. Les facteurs peuvent provoquer une pathologie:

    1. Anomalies dans le développement d'éléments du système vasculaire - malformations, anévrismes congénitaux et acquis.
    2. Processus inflammatoires affectant le tissu de la paroi vasculaire - vascularite.
    3. Sténose (rétrécissement) de la lumière due à la croissance de plaques athérosclérotiques ou à l'amylose - une violation du métabolisme des protéines, qui se manifeste par un dépôt dans les tissus de l'amyloïde (complexe protéine-polysaccharide).
    4. Trouble de la régulation neurohumorale dans un contexte de névrose chronique, d'hypertension, de syndrome hypothalamique.

    Pour provoquer une condition lorsque les parois des vaisseaux du cerveau se contractent intensément et intensément, un traumatisme craniocérébral, des interventions chirurgicales dans le domaine des structures intracrâniennes et des infections du système nerveux central peuvent se produire. Facteurs supplémentaires provoquant le développement de la pathologie:

    1. Tabagisme, carence en oxygène.
    2. Stress, surmenage.
    3. Intoxication aux substances (plomb, disulfure de carbone, dioxyde de carbone).
    4. Pathologies vasculaires d'étiologie organique (athérosclérose des vaisseaux situés dans le cerveau, thrombose, embolie).
    5. Ostéochondrose dans la région cervicale (7 vertèbres supérieures) de la colonne vertébrale.
    6. Dystonie végétative-vasculaire.
    7. Insuffisance cardiaque.
    8. Pathologie rénale.

    L'angiospasme accompagnant la pathologie vasculaire détermine le tableau clinique de la maladie primaire et l'exacerbe. Le mécanisme pathogénique est basé sur le dysfonctionnement des membranes cellulaires des muscles lisses tapissant les parois de l'artère.

    Le mécanisme de développement de la pathologie est associé à une altération du transport (mouvement) des ions (calcium, potassium, sodium), qui s'effectue à travers les membranes cellulaires. En conséquence, l'alternance des étapes de contraction et de relaxation des muscles lisses de la paroi vasculaire échoue. Facteurs pathogénétiques à l'origine du développement de la pathologie:

    • Dépolarisation membranaire.
    • Apport intensif d'ions calcium libres dans les cellules, ce qui contribue à l'activité contractile intense des muscles lisses.
    • Retard (inhibition) de la repolarisation de la membrane, qui contribue au séjour prolongé du tissu musculaire dans un état réduit et stressé.

    La norme physiologique suppose que le processus de repolarisation membranaire précède l'état de relaxation des tissus musculaires. Si la repolarisation ne se produit pas, les muscles spastiques de la paroi vasculaire ne se détendent pas. Les causes de ces conditions pathologiques peuvent être causées par:

    • Violation de l'innervation (alimentation des cellules nerveuses) des parois des artères.
    • Déséquilibre entre la production et la destruction des régulateurs neurohumoraux du tonus des tissus musculaires lisses.
    • Sensibilité accrue des récepteurs situés dans la paroi artérielle à une régulation vasoconstrictive normale.

    Normalement, les vasoconstricteurs (norépinéphrine, vasopressine, angiotensine) provoquent une constriction des éléments du système circulatoire et une diminution du flux sanguin en eux. L'angiospasme cérébral accompagne généralement des conditions telles qu'un accident vasculaire cérébral, une rupture d'anévrisme, des hémorragies dans l'espace sous-arachnoïdien.

    Dans la pathogenèse du vasospasme avec hémorragie sous-arachnoïdienne, deux étapes principales sont distinguées - un spasme transitoire des artères en réponse au développement de l'HSA et un rétrécissement persistant de la lumière vasculaire, en raison de l'effet sur la paroi vasculaire des substances contenues dans le caillot sanguin et formées après sa décomposition..

    Les processus pathologiques s'accompagnent de fibrose - une augmentation de la quantité de collagène dans les parois vasculaires, ce qui entraîne un changement de leur structure morphologique. La probabilité de participation au mécanisme pathogénique des réactions inflammatoires se développant en réponse à une hémorragie sous-arachnoïdienne est élevée.

    Le vasospasme des vaisseaux situés dans le cerveau est un facteur de dommages secondaires aux structures cérébrales lors d'une lésion cérébrale traumatique, ce qui augmente le risque de résultat indésirable. La fréquence du développement de l'AC dans les traumatismes crâniens est d'environ 18 à 70%.

    Symptomatologie

    Le tableau clinique dépend de la localisation du processus pathologique. Les symptômes qui manifestent l'angiospasme des vaisseaux qui alimentent le cerveau sont plus souvent associés à une altération du fonctionnement d'une partie du cerveau endommagée en raison de processus ischémiques. Le principal symptôme du vasospasme des vaisseaux est un mal de tête, qui se produit en raison d'une détérioration de l'apport sanguin aux tissus cérébraux. Autres signes:

    1. Étourdissements, confusion passagère transitoire.
    2. Dysfonctionnement visuel (image floue, apparition d'objets étrangers dans le champ de vision).
    3. Bruit, grondement dans les oreilles.
    4. Baisse des performances.

    Dans la forme chronique de la pathologie, les symptômes sont légers. Si le vasospasme se développe rapidement et fortement, les symptômes sont prononcés, complétés par des signes de lésions cérébrales focales (en fonction de l'emplacement de l'artère spasmodique) - altération de la coordination motrice, trouble de la motricité fine et grande, syndrome convulsif, dysfonction de la parole, parésie, paralysie.

    Diagnostique

    Le diagnostic différentiel de vasospasme et d'ischémie d'étiologie organique provoque souvent des difficultés. Surtout dans les cas où un spasme artériel se produit dans le contexte d'une angiopathie (dommages aux éléments du système circulatoire dans le contexte d'une régulation nerveuse altérée) de type obstructif (avec le développement d'une obstruction du vaisseau).

    Lors du diagnostic différentiel, il convient de garder à l'esprit que les signes d'ischémie peuvent ne pas être associés à un vasospasme, mais à une insuffisance cérébrovasculaire survenant dans le contexte de l'athérosclérose. Dans ce cas, une diminution du débit sanguin se produit en raison de la plaque athérosclérotique et des facteurs d'influence - une baisse des valeurs de la pression artérielle, une altération des performances cardiaques.

    Avec une ischémie d'origine mixte révélée, la proportion de vasospasme dans le processus pathologique est déterminée par le volume de croissance du flux sanguin après l'utilisation de vasodilatateurs. Méthodes diagnostiques instrumentales efficaces: angiographie, dopplerographie transcrânienne, rhéoencéphalographie des vaisseaux se trouvant dans le cerveau.

    Au cours d'une étude réographique, l'état de la paroi artérielle est révélé, des indicateurs tels que le ton, l'élasticité, la résistance vasculaire périphérique et le volume de remplissage sanguin pulsé sont déterminés. Une caractéristique importante est la réactivité vasculaire, qui reflète la sensibilité de la paroi des éléments du système circulatoire aux médicaments vasoactifs.

    Méthodes de traitement

    Le traitement de l'angiospasme des vaisseaux situés dans le cerveau vise à éliminer les causes de pathologie causées par la maladie ou l'état primaire. Les principales mesures thérapeutiques (prescrites en tenant compte du type de pathologie primaire):

    1. Remédiation des foyers d'infection chronique.
    2. Correction de la pression artérielle.
    3. Normalisation du tonus de la paroi vasculaire.

    L'arrêt du tabac, une activité physique dosée, un repos et un sommeil appropriés sont des méthodes supplémentaires de thérapie complexe. L'angioplastie par ballonnet d'une section spasmodique de l'artère est une intervention neurochirurgicale endovasculaire, qui est réalisée en cas de traitement médicamenteux inefficace.

    L'essence de l'opération est l'expansion mécanique de la section rétrécie du navire. Les complications après angioplastie par ballonnet représentent environ 7% des cas. Cette méthode convient pour éliminer le spasme segmentaire des grandes artères et est inefficace pour le vasospasme des branches distales (distantes).

    Médicaments

    Dans le traitement du vasospasme des vaisseaux se trouvant dans le cerveau, des antagonistes calciques à effet vasoactif (Nimodipine, Papavérine) sont utilisés. Dans certains cas, les médicaments suivants sont utilisés pour traiter et prévenir la survenue d'un angiospasme cérébral en cas de lésion cérébrale traumatique:

    • Statines (hypolipidémiants utilisés pour traiter l'athérosclérose).
    • Antagonistes de l'endothéline (peptide vasoconstricteur).
    • Vasodilatateurs.

    À la maison, avant l'arrivée de l'ambulance avec un mal de tête intense et aigu, vous pouvez boire un anesthésique avec un effet vasodilatateur prononcé - Nurofen, Spazgan, Spazmalgon.

    Physiothérapie

    Dans un hôpital avec une forme chronique de pathologie, une physiothérapie est prescrite. La darsonvalisation est une technique pour influencer les tissus corporels avec des courants pulsés qui se distinguent par leur faible intensité, leur haute tension et leur fréquence. Le résultat du traitement est une amélioration de la circulation sanguine sur le site d'exposition, une accélération des processus métaboliques, une normalisation du tonus des parois des vaisseaux sanguins.

    Autres types de physiothérapie: électrophorèse, magnétothérapie (efficace pour les processus ischémiques et la circulation sanguine altérée), Infita-thérapie - exposition à un champ magnétique pulsé de basse fréquence (efficace pour l'athérosclérose et l'hypertension).

    Massage

    L'acupression de la tête est réalisée sur le front, la nuque, les yeux et les tempes. Pour éliminer un léger spasme des vaisseaux cérébraux, vous pouvez effectuer plusieurs mouvements de massage:

    • Caresser lentement avec les paumes du front en direction de l'arête nasale dans la région temporale.
    • Mains caressant le visage du front au menton (imitation de lavage).
    • Caresser le cou du cou à la zone des épaules.
    • Pétrissage circulaire de la région temporale du bout des doigts.

    Le massage thérapeutique classique pour l'ostéochondrose dans la colonne cervicale est effectué dans la région du col occipital et de l'épaule.

    Méthodes de médecine traditionnelle

    Le traitement de la pathologie avec des remèdes populaires comprend l'utilisation d'infusions à base de plantes, qui renforcent la paroi vasculaire, normalisent le tonus musculaire lisse, régulent le métabolisme lipidique et normalisent la pression artérielle.

    Les guérisseurs traditionnels recommandent l'utilisation de décoctions et d'infusions préparées à base de cynorrhodons, d'ortie, de millepertuis, de mélisse, de gui.

    Les médicaments faits maison à base de graines et d'herbes d'aneth, de fenouil, d'anis ont un effet antispasmodique..

    Prévention des attaques

    Les médecins recommandent d'abandonner les mauvaises habitudes, de mener une vie active et active, d'organiser une nutrition adéquate avec une quantité suffisante de nutriments - protéines, acides gras polyinsaturés, glucides lents, fibres, vitamines et minéraux. Il est nécessaire de contrôler les indicateurs de poids et de pression artérielle, de traiter les pathologies vasculaires en temps opportun et d'éviter les blessures à la tête.

    L'angiospasme cérébral est une affection pathologique qui entraîne des troubles circulatoires et des processus ischémiques dans le pool artériel spasmodique. Selon l'importance fonctionnelle du vaisseau affecté, la pathologie peut se produire sous une forme chronique ou aiguë. Un diagnostic et un traitement opportuns aideront à éviter l'infarctus cérébral et les accidents vasculaires cérébraux..

    Spasme cérébrovasculaire: symptômes, méthodes de traitement, prévention

    Des signes d'angiospasme peuvent survenir à tout âge, y compris chez les enfants. Parmi les causes figurent des facteurs héréditaires, diverses maladies chroniques, des blessures. Le traitement est complexe: symptomatique (prise d'antispasmodiques, sédatifs) et étiologique, visant à éliminer les causes des spasmes.

    Mécanisme de développement

    Au cœur du spasme cérébrovasculaire se trouve une violation de la régulation neurohumorale. Les déséquilibres dans les médiateurs et le dysfonctionnement des canaux calciques affectent négativement le système nerveux autonome, qui régule le tonus vasculaire.

    Pendant une attaque, les artères et les petits vaisseaux cérébraux se contractent respectivement, le flux sanguin ralentit, le cerveau subit une privation d'oxygène.

    En conséquence, des symptômes caractéristiques apparaissent, qui peuvent être réversibles ou irréversibles..

    Dans le premier cas, le spasme passe sans conséquences, dans le second - il est lourd d'accidents vasculaires cérébraux, d'encéphalopathie, de rupture d'anévrisme (surtout en présence de caillots sanguins, de plaques athérosclérotiques).

    L'angiospasme prolongé pendant la grossesse peut entraîner une éclampsie, une forme grave de gestose.

    Pourquoi l'angiospasme se produit-il?

    Le spasme des vaisseaux cérébraux peut être causé par diverses raisons. Parmi eux, les plus courants sont les affections et pathologies suivantes:

    • hypertension, athérosclérose, insuffisance cardiaque;
    • malformations congénitales de la paroi vasculaire;
    • maladies systémiques du tissu conjonctif, tumeurs cérébrales;
    • TBI, troubles circulatoires aigus - accidents vasculaires cérébraux;
    • névrose, migraine;
    • ostéochondrose vertébrale dans le cou;
    • infections - encéphalite, méningite;
    • maladies du foie, des reins;
    • blessures à la naissance chez les nouveau-nés.

    Les toxicomanes, les fumeurs et les toxicomanes sont également à risque. En raison de la malnutrition (suralimentation, consommation de grandes quantités de graisses avec des glucides à digestion rapide), le métabolisme lipidique est perturbé, le diabète et l'obésité se développent.

    L'angiospasme survient souvent chez les personnes mentalement instables, ainsi qu'à la suite d'un stress psycho-émotionnel. Le risque de spasme vasculaire augmente s'il y a des antécédents familiaux de maladie cérébrovasculaire, d'hypertension, de migraines.

    Symptômes

    En raison d'un rétrécissement marqué de la lumière vasculaire, le flux sanguin vers le cerveau diminue, des signes caractéristiques de vasospasme cérébral apparaissent. Premièrement, il y a un mal de tête diffus "serrant", irradiant vers les orbites.

    Souvent, une attaque commence après un effort physique, des nuits blanches, du stress. Les personnes dépendantes de la météo réagissent ainsi aux changements météorologiques. En plus des sensations douloureuses, des étourdissements et des nausées apparaissent (jusqu'à des accès de vomissements).

    Les fonctions cognitives sont déprimées, du bruit apparaît dans les oreilles, des «mouches» apparaissent devant les yeux.

    Ce dernier phénomène est provoqué par des troubles circulatoires de l'artère oculaire associés au cerveau. Par conséquent, avec l'angiospasme, le tonus des muscles oculaires change, l'apport sanguin à la rétine s'aggrave.

    À cet égard, le patient ne peut pas concentrer sa vision, se plaint de l'assombrissement et du scintillement des points noirs devant ses yeux.

    De plus, un dysfonctionnement du système nerveux autonome affecte négativement l'état des vaisseaux de tout le corps: la pression monte ou descend, la transpiration s'intensifie, le visage devient rouge, la transpiration s'intensifie.

    Effets

    Le spasme vasculaire peut être la cause ou le résultat d'un accident vasculaire cérébral aigu - accident vasculaire cérébral hémorragique, rupture de l'anévrisme. En cas de douleur intense, de perte de conscience, de coordination altérée, d'élocution, vous devez immédiatement consulter un médecin.

    Une longue attaque peut conduire à un AVC ischémique avec la mort du tissu cérébral et une invalidité. Chez les enfants, un angiospasme prolongé peut entraîner de nouveaux retards dans le développement mental, chez les femmes enceintes - l'éclampsie. Cette condition est considérée comme la forme la plus grave de gestose, lourde de coma, d'oedème pulmonaire, de mort fœtale.

    Diagnostique

    Le diagnostic principal est posé par le thérapeute ou le neurologue sur la base des signes cliniques et de leur dynamique, des mesures de la pression artérielle, des informations sur les maladies existantes. Après les premiers soins, un certain nombre d'études instrumentales sont réalisées:

    Lors du diagnostic, le spasme cérébrovasculaire est différencié des pathologies cérébrovasculaires similaires en termes de symptômes. Ceux-ci comprennent une attaque ischémique transitoire, des accidents vasculaires cérébraux des deux types, une hydrocéphalie (se développant fortement avec une tumeur) et d'autres troubles du liquide céphalo-rachidien.

    Syndrome d'hypertension intracrânienne - signes indirects, symptômes et traitement

    Traitement

    Un spasme léger peut rapidement être arrêté par vous-même à la maison. Pour soulager l'attaque, vous devez d'abord assurer la circulation de l'air frais. Il est conseillé de prendre une position horizontale, de mettre un oreiller sous la tête.

    Il est recommandé de boire un verre d'eau chauffée, maintenez brièvement vos pieds au frais. Il soulage les symptômes de l'auto-massage de l'angiospasme. Si les crises reviennent fréquemment ou si leurs manifestations sont très prononcées, vous devez absolument consulter un médecin et commencer le traitement.

    Médicaments

    Le traitement médicamenteux dans ce cas est complexe. Pour soulager l'attaque, appliquez des sédatifs légers et des antispasmodiques. À l'avenir, un traitement étiotrope est prescrit, y compris des médicaments de divers groupes:

    • Antidépresseurs (Amitriptyline, Azafen) - sont indiqués pour stabiliser l'état émotionnel, car les attaques se produisent souvent dans le contexte d'une anxiété accrue, de crises de panique.
    • Nootropics Nootropil, Piracetam sont conçus pour stimuler les fonctions cognitives, l'activité mentale..
    • Les inhibiteurs calciques (Anipamil, Cinnarizine) ont un effet vasodilatateur anti-ischémique.
    • Comprimés améliorant la circulation sanguine - Vinpocetine, Cerebrolysin, Cavinton.
    • Antispasmodiques - Drotavérine ou No-shpa.
    • Sédatifs - valériane, agripaume.

    En présence d'athérosclérose, d'infections et d'hypertension, un traitement médicamenteux approprié est effectué en parallèle.

    Massage

    Pour soulager le spasme des vaisseaux cérébraux, vous pouvez utiliser les techniques d'auto-massage.

    En appuyant sur certaines zones de la tête, la douleur peut être réduite, le flux sanguin normal rétabli, la pression peut être réduite..

    Le massage est recommandé au moins 5 fois par jour pour éviter les attaques répétées. Vous devez agir assez intensément sur des points spéciaux, en les massant en cercle jusqu'à une légère rougeur.

    Les bons endroits sont localisés au sommet du tubercule frontal, au centre de la racine des cheveux au-dessus du front, sur la couronne.

    Il est également utile de masser les points appariés dans la zone des processus mastoïdiens (sous le lobe de l'oreille), près des coins intérieurs des yeux sur le pont du nez, sur la fracture du sourcil et sous les tubercules occipitaux.

    Il est conseillé de pétrir la zone du col pour stimuler la circulation sanguine. Pendant l'auto-massage, les yeux doivent être fermés.

    Gymnastique

    S'il n'y a pas de contre-indications spécifiques, vous devez nécessairement effectuer une série d'exercices quotidiennement pour normaliser le flux sanguin. Il restaure le tonus musculaire et vasculaire, aide à améliorer la mémoire, la coordination et ne donne pas d'effets secondaires comme les pilules. La gymnastique est particulièrement utile pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale, qui est souvent la cause de l'angiospasme..

    L'ensemble de mouvements standard comprend:

    • Incline la tête à gauche et à droite, ainsi que d'avant en arrière en position debout. Il est conseillé de les réaliser avec une amplitude maximale, mais sans douleur.
    • Tourne la tête alternativement sur les côtés. Dans ce cas, vous devez essayer de garder l'épaule et le menton alignés.
    • Relever les épaules puis les retirer. Il est également exécuté debout, les mains vers le bas.
    • Rotation des épaules (d'avant en arrière).

    Vous devez le faire, en commençant par quelques minutes par jour, en augmentant progressivement la durée de la leçon. En cas de douleur ou d'autres symptômes d'angiospasme cérébral, la formation doit être arrêtée.

    Tous les mouvements sont effectués en douceur, sans mouvements précipités et soudains. Dans le processus de faire des exercices, vous devez respirer profondément - cela garantit un flux d'oxygène suffisant.

    De plus, il existe une gymnastique respiratoire spéciale qui aide à soulager le vasospasme et à normaliser la circulation sanguine..

    Opération

    Dans la plupart des cas, un trouble cérébrovasculaire transitoire tel que l'angiospasme ne nécessite pas de traitement chirurgical. L'hypertension, l'athérosclérose, les maladies systémiques et infectieuses, les troubles neurologiques sont traités de façon conservatrice, avec l'utilisation de médicaments.

    Les indications d'une intervention chirurgicale sont des causes de spasmes cérébraux telles que des anomalies vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, des tumeurs de nature différente et des blessures. La médecine moderne a diverses méthodes neuro et angiosurgiques non traumatiques qui ne nécessitent pas de rééducation à long terme, sans complications.

    Recettes folkloriques

    Avec l'aide de la médecine alternative, il est également possible de normaliser le tonus vasculaire, mais il est inacceptable de remplacer par eux les médicaments prescrits par un médecin. Toutes les méthodes de thérapie à l'angiospasme à domicile ne peuvent que compléter les médicaments, et leur utilisation doit nécessairement être convenue avec un spécialiste. Recettes considérées comme les plus efficaces:

    • Une décoction de racines de valériane, d'agripaume ou d'herbe de thym. Préparé au bain-marie pendant une demi-heure à partir de 2 ou 3 cuillères à soupe de matières premières et un litre d'eau. Boire après refroidissement et filtration au lieu du thé. Le produit a un effet sédatif (calmant).
    • Bouillon d'églantier. Il est utilisé comme boisson vitaminée riche en antioxydants bénéfiques pour les vaisseaux sanguins. Une poignée de fruits bouillent plusieurs minutes dans un litre d'eau infusée plusieurs heures. Utilisé comme dans la recette précédente..
    • Ail au lait. Le matin, quatre clous de girofle pour nettoyer, hacher, verser le lait chaud, porter à ébullition. Laissez infuser pendant une demi-heure, filtrez et prenez 2 cuillères à soupe après les repas. Le lendemain, vous devez faire cuire une infusion fraîche.
    • Comme aide d'urgence lors d'une attaque, l'application de glaçons sur les tempes à partir d'une décoction de plantain ou de pissenlit aidera. La glace doit être enveloppée d'un chiffon.

    Les remèdes populaires peuvent également traiter certaines pathologies primaires - la cause de l'angiospasme. Il existe de nombreuses recettes pour normaliser le métabolisme des lipides, abaisser la pression artérielle, la glycémie.

    Avec l'hypertension ou l'athérosclérose, vous pouvez boire des infusions et des décoctions de préparations à base de plantes, de thés vitaminés. Les moyens les plus efficaces sont le miel, l'ail, les citrons.

    Ils peuvent être utilisés à la fois dans diverses combinaisons et séparément, ajoutés aux boissons et aux aliments..

    La prévention

    L'angiospasme cérébral est un trouble transitoire fréquent de la circulation cérébrale. Le plus souvent, sa raison est une attitude irresponsable envers sa propre santé.

    Par conséquent, dans la plupart des cas, ce trouble cérébrovasculaire peut être évité s'il ne s'agit pas de malformations congénitales, de néoplasmes divers ou de blessures accidentelles..

    Un mode de vie sain aidera à maintenir un tonus vasculaire normal, tout d'abord, à arrêter de fumer et à adopter de mauvaises habitudes. Des doses excessives d'alcool et de nicotine ont un effet extrêmement négatif sur la circulation sanguine..

    Assurez-vous de bouger davantage, de faire de l'exercice, de marcher. L'activité physique a un effet positif non seulement sur les muscles avec des vaisseaux sanguins, mais aussi sur le système nerveux. Vous pouvez ainsi éviter les effets désagréables du stress. Toutes les maladies somatiques, neurologiques et infectieuses doivent être traitées en temps opportun, empêchant leur transition vers une forme chronique.

    Étant donné que les principales causes de l'angiospasme cérébral sont l'hypertension avec l'athérosclérose, leur prévention est également nécessaire. En plus des méthodes ci-dessus, vous devez respecter les principes d'une alimentation saine..

    Très souvent, c'est une alimentation déséquilibrée qui conduit à un excès de cholestérol dans le sang, à l'obésité, à l'hypertension artérielle. Vous devez manger souvent, petit à petit, en minimisant la consommation de sucre et de graisses malsaines.

    Glucides complexes utiles, fruits et légumes, viande, produits laitiers.