Principal / Hématome

Antihypoxie c'est quoi

Hématome

Les antihypoxants sont appelés agents qui améliorent l'absorption de l'oxygène par le corps et réduisent le besoin d'organes et de tissus en oxygène, contribuant ainsi à une augmentation de la résistance du corps à une carence en oxygène.

Des études montrent de manière convaincante que les agents pharmacologiques agissant sur les complexes mitochondriaux sont les plus prometteurs dans la lutte contre l'hypoxie dans le sport.

Classiquement, les antihypoxants peuvent être divisés en groupes:

- médicaments à action directement antihypoxique;
- métabolisme correctif dans la cellule:
- action protectrice des membranes,
- effet énergisant direct (affectant le potentiel redox de la cellule, le cycle de Krebs et les complexes de la chaîne respiratoire des mitochondries);
- agissant sur la fonction de transport du sang:
- augmenter la capacité d'oxygène du sang,
- augmenter l'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygène,
- substances vasoactives de nature endogène et exogène.

* Hypoxène

Oliphène (hypoxène). Antihypoxant. Le mécanisme d'action de l'olifène sur les cellules est de réduire la consommation d'oxygène tissulaire, sa dépense plus économique en cas d'hypoxie.

L'oliphène est une enzyme de la chaîne respiratoire de nature synthétique. Possédant une capacité d'échange d'électrons élevée du fait de la structure polyphénolique de la molécule, l'olifène a un effet shunt au stade de la formation d'acide lactique à partir de l'acide pyruvique, formant l'acétyl Co A, qui est alors impliqué dans le cycle de l'acide tricarboxylique.

L'oliphène au niveau moléculaire facilite la respiration des tissus dans des conditions d'hypoxie en raison de la capacité de transférer directement des équivalents réduits aux systèmes enzymatiques. Le médicament compense à plusieurs reprises le manque d'ubiquinone sous hypoxie, car il contient un grand nombre de centres fonctionnels.

Ainsi, l'olifène compense l'activité de la chaîne respiratoire mitochondriale en présence de dommages dans ses zones.

L'effet antioxydant de l'olifène est associé à sa structure polyphénolique, qui protège les membranes des cellules et des mitochondries des effets néfastes des radicaux libres formés lors de la peroxydation lipidique. Ce processus pathologique est déclenché par des effets physiques et psycho-émotionnels extrêmes sur le corps..

L'oliphène améliore la tolérance à l'hypoxie en augmentant le taux de consommation d'oxygène par les mitochondries et en augmentant la conjugaison de la phosphorylation oxydative.

Étant un médicament à action directe, il peut fournir de l'oxygène à n'importe quelle cellule en raison de la petite taille de ses propres molécules. À cet égard, son utilisation est possible avec tous les types d'hypoxie.

L'utilisation économique des réserves d'énergie est due au transfert de substrats énergétiques de l'oxydation glycolytique à l'oxydation aérobie, c'est-à-dire à un mécanisme d'échange plus favorable.

Dans ce cas, le rendement énergétique augmente de 19 fois, car la glycolyse anaérobie d'une molécule donne 2 molécules d'ATP et la glycolyse aérobie - 38 molécules d'ATP.

Ayant une grande capacité énergétique, un antioxydant soluble dans l'eau met un grand nombre de pièges électroniques. Le potentiel redox de l'oliphène - 680, coenzyme Q10 - 122.

Indications d'utilisation dans le sport: amélioration des performances lors de l'exécution d'un travail musculaire dans des conditions de compétition extrêmes; consommation économique d'oxygène par les tissus en cas d'hypoxie; prévention et dépassement d'un état de fatigue chronique; accélérer la récupération du corps après les charges; amélioration du débit sanguin périphérique.

Excrété en 6-8 heures.
L'effet secondaire est pratiquement introuvable. Dans de rares cas, nausées, sécheresse de la bouche sont possibles.

Oliphen améliore l'absorption d'autres substances (médicaments, vitamines) de 25%.

* Coenzyme Q10

L'ubiquinone (coenzyme Q-10, coenzyme Q10) est une substance produite par l'organisme et provenant des aliments. On le trouve dans le bœuf (en particulier dans les organes internes - cœur, foie, reins), les poissons gras, les épinards, les arachides et les grains entiers. Malgré le fait que la coenzyme Q10 (CoQ-10) puisse être trouvée dans de nombreux produits frais, elle est instable et est facilement détruite par oxydation pendant le traitement et la préparation des produits.

CoQ-10 participe aux travaux de la chaîne respiratoire de transport d'électrons des mitochondries. Réduit les dommages tissulaires causés par l'hypoxie, génère de l'énergie et augmente la tolérance à l'exercice. En tant qu'antioxydant, il ralentit le processus de vieillissement (neutralise les radicaux libres en donnant ses électrons). Renforce le système immunitaire.

Notre corps peut produire du CoQ-10 s'il reçoit les quantités nécessaires de vitamines B2, B3, B6, C, d'acide folique et pantothénique. Si l'une de ces vitamines est déficiente, la synthèse de CoQ-10 est inhibée..

Il n'a pas de doses toxiques ni d'effets secondaires..
CoQ-S est pris à une posologie de 30 à 100 mg par jour. Pour le moment, il n'y a pas suffisamment de données objectives et d'études volumétriques fiables sur CoQ-1.

* Nicotinamide

Nicotinamide. L'amide d'acide nicotinique et l'acide nicotinique lui-même (vitamine PP, niacine, vitamine B3), étant un groupe prothétique d'enzymes NAD et NADP et de transporteurs d'hydrogène, sont impliqués dans la respiration tissulaire, le métabolisme des graisses, les glucides, les acides aminés.

* Cytochrome C

Cytochrome C (cyto Mac). L'hémoprotéine, catalyseur de la respiration cellulaire. Il stimule les réactions oxydatives et active ainsi les processus métaboliques dans les tissus, réduit l'hypoxie tissulaire dans diverses conditions pathologiques. L'effet se produit quelques minutes après l'administration iv et dure plusieurs heures.

Lors de l'utilisation, des réactions allergiques sont possibles. Prédisposé aux réactions allergiques, il est recommandé d'effectuer un test avec l'introduction de 0,5-1 ml de cytochrome C, dilué 1:10; ou 0,1 ml par voie intradermique.

* Reamberin

Reamberin. La solution (1,5%) pour perfusion est une solution polyionique bien équilibrée avec addition d'acide succinique, contenant: chlorure de sodium 6,0 g, chlorure de potassium 0,3 g, chlorure de magnésium 0,12 g, sel de sodium d'acide succinique 15 g, eau pour injection jusqu'à 1 litre. Un médicament équilibré avec une osmolarité proche de l'osmolarité normale du plasma sanguin humain.

Le principal effet pharmacologique du médicament est dû à la capacité d'améliorer l'activation compensatoire de la glycolyse aérobie, de réduire le degré d'inhibition des processus oxydatifs dans le cycle de Krebs, dans la chaîne respiratoire mitochondriale avec une augmentation du fonds intracellulaire de composés macroergiques (ATP et phosphate de créatine). Selon la classification clinique, le succinate de sodium (acide succinique) fait référence aux antihypoxants du substrat. Étant inclus dans le métabolisme énergétique en tant que substrat, les sels d'acide succinique dirigent les processus d'oxydation le long du chemin le plus économique.

La reamberine a un effet hépatoprotecteur, réduisant la durée des processus de peroxydation lipidique et empêchant l'épuisement des réserves de glycogène dans les cellules hépatiques.

Le niveau maximal de concentration du médicament dans le sang lors d'une administration intraveineuse est observé dans la première minute après l'administration. Après 40 minutes, sa concentration revient à des valeurs proches de l'arrière-plan.

* Riboxine

Inosine (Riboxinum). L'action de l'inosine est antihypoxique, antiarythmique, anabolique. Augmente l'activité d'un certain nombre d'enzymes dans le cycle de Krebs et l'équilibre énergétique. Il a un effet positif sur les processus métaboliques du myocarde - il augmente la force des contractions et contribue à une relaxation plus complète du myocarde dans la diastole (lie les ions calcium qui sont entrés dans le cytoplasme au moment de l'excitation cellulaire), entraînant une augmentation du volume de choc; améliore l'apport sanguin aux tissus, y compris la circulation coronaire.

Il est utilisé pour la prévention des troubles métaboliques du myocarde lors d'efforts physiques extrêmes, avec dystrophie myocardique due à un effort physique intense, arythmies cardiaques, pour la prévention des maladies hépatiques.

Lors de l'application, tachycardie, exacerbation de la goutte, hyperémie et démangeaisons de la peau, d'autres réactions allergiques sont possibles.

* Actovegin

Actovegin (solcoseryl). Le médicament est d'origine biologique. Il active le métabolisme cellulaire en augmentant le transport et l'accumulation de glucose et d'oxygène, améliorant l'utilisation intracellulaire. Améliore le trophisme et stimule le processus de régénération.

* Mildronate

Mildronate Améliore les processus métaboliques. Augmente la capacité de travail, réduit les symptômes du stress mental et physique; possède des actions cardioprotectrices et régulatrices du système d'immunité cellulaire; élimine les troubles fonctionnels des systèmes nerveux somatique et autonome. Le médicament provoque une diminution de la teneur en carnitine libre, réduit l'oxydation des acides gras dépendante de la carnitine.

La biodisponibilité est de 78%. La concentration plasmatique maximale est atteinte 1 à 2 heures après l'administration. La demi-vie d'élimination est de 3 à 6 heures.

Il est utilisé pour récupérer de l'entraînement et des charges de compétition; surmenage physique, surentraînement.

Dans de rares cas, démangeaisons cutanées, symptômes dyspeptiques, tachycardie, agitation, changements de tension artérielle sont possibles.

À utiliser avec prudence dans la tachycardie et l'hypotension..

* Vinpocétine

Cavinton (vinpocétine). Un médicament qui améliore la circulation cérébrale et les processus métaboliques dans le tissu cérébral; favorise le transport de l'oxygène vers les tissus en raison d'une diminution de l'affinité des globules rouges pour lui, améliorant l'absorption et le métabolisme du glucose; réduit l'augmentation de la viscosité du sang, améliore la microcirculation. Le métabolisme du glucose passe à une direction aérobie énergétiquement plus bénéfique. Il stimule également le métabolisme anaérobie du glucose..

Il est prescrit en cas d'insuffisance cérébrovasculaire aiguë et chronique (ischémie transitoire dans les sports d'endurance); encéphalopathie post-traumatique et hypertensive (sports traumatiques); pour réduire les troubles de la mémoire; avec vertiges; mal de crâne; troubles moteurs.

* Les vitamines C et E, les adaptogènes, les nootropiques, l'hydroxybutyrate de lithium, les acides citrique et fumarique ont également des effets antihypoxiques.

Avec l'utilisation combinée d'antihypoxants, leur action est renforcée.

Hypoxie

L'hypoxie est une condition pathologique caractérisée par la privation d'oxygène des organes et tissus individuels ou du corps dans son ensemble. Il se développe avec un manque d'oxygène dans le sang et l'air inhalé ou avec des violations du processus biochimique de la respiration tissulaire. Les conséquences de l'hypoxie sont des changements irréversibles dans les organes vitaux - le cerveau, le système nerveux central, le cœur, les reins et le foie. Pour prévenir les complications, divers agents et méthodes pharmacologiques sont utilisés pour augmenter l'apport d'oxygène au corps et réduire le besoin en tissus..

Les symptômes de l'hypoxie

Tous les symptômes de l'hypoxie peuvent être divisés en pathologiques et compensatoires.

Les signes pathologiques d'une carence en oxygène comprennent:

  • Fatigue chronique;
  • États dépressifs;
  • Insomnie;
  • Vision et audition altérées;
  • Maux de tête fréquents;
  • Douleurs à la poitrine;
  • Arythmie sinusale;
  • Désorientation spatiale;
  • Dyspnée;
  • Nausée et vomissements.

Les symptômes compensatoires de l'hypoxie peuvent être toute perturbation du fonctionnement de divers organes ou systèmes du corps:

  • Respiration profonde et lourde;
  • Palpitations
  • Changement du volume sanguin total;
  • Niveaux élevés de globules blancs et de globules rouges;
  • Accélération des processus oxydatifs dans les tissus.

Classification de l'hypoxie

Selon les causes, les types d'hypoxie suivants sont distingués:

  • Exogène - réduction de la pression partielle d'oxygène dans l'air inhalé à basse pression atmosphérique, dans des espaces clos et dans les hautes terres;
  • Respiratoire - une carence en oxygène dans le sang avec une insuffisance respiratoire;
  • Hémique - une diminution de la capacité sanguine pendant l'anémie et l'inactivation de l'hémoglobine par des agents oxydants ou du monoxyde de carbone;
  • Circulation - insuffisance circulatoire dans le cœur ou les vaisseaux sanguins en combinaison avec une grande différence d'oxygène artérioveineux;
  • Histotoxique - mauvaise utilisation de l'oxygène par les tissus;
  • Surcharge - charges excessives sur les organes et les tissus pendant le travail acharné, les crises d'épilepsie et d'autres cas;
  • Technogenic - résidence permanente dans un environnement pollué.

L'hypoxie est aiguë et chronique. La forme aiguë est de courte durée et apparaît, en règle générale, après une activité physique intense - jogging ou fitness. La famine à l'oxygène de ce type a un effet mobilisateur sur une personne et déclenche des mécanismes d'adaptation. Mais parfois, une hypoxie aiguë peut être causée par des processus pathologiques - obstruction des voies respiratoires, insuffisance cardiaque, œdème pulmonaire ou empoisonnement au monoxyde de carbone.

Chaque organe a une sensibilité différente à la carence en oxygène. Tout d'abord, le cerveau souffre. Par exemple, dans une pièce étouffante et non ventilée, une personne devient très rapidement léthargique, ne peut pas se concentrer, est fatiguée et somnolente. Tous ces signes sont des signes d'extinction des fonctions cérébrales, même avec une légère diminution du niveau d'oxygène dans le sang, qui revient rapidement à la normale à l'air frais..

L'hypoxie chronique s'accompagne d'une fatigue accrue et survient avec des maladies du système respiratoire et du système cardiovasculaire. Les fumeurs manquent également constamment d'oxygène. La qualité de vie est nettement réduite, bien que des changements irréversibles dans les organes internes ne se produisent pas immédiatement.

Le degré de développement de cette forme d'hypoxie dépend de nombreux facteurs:

  • Type de pathologie;
  • Localisation
  • Durée et gravité;
  • Conditions environnementales;
  • Sensibilité individuelle;
  • Caractéristiques des processus métaboliques.

Le danger de l'hypoxie chronique est qu'elle entraîne des troubles qui réduisent la capacité des tissus à absorber l'oxygène. En conséquence, un cercle vicieux se forme - la pathologie se nourrit, ne laissant aucune chance de guérison. Cela s'applique aux maladies générales et locales, qui n'affectent qu'une partie du corps avec l'athérosclérose, les caillots sanguins, l'embolie, l'œdème et les tumeurs..

Les effets de l'hypoxie

L'hypoxie affecte le travail de tous les systèmes du corps:

  • Fonction détoxifiante et excrétrice des reins et du foie;
  • Perturbe le fonctionnement normal du système digestif;
  • Favorise les changements dystrophiques dans le tissu conjonctif;
  • Conduit à la formation d'ostéoporose, d'arthrose, d'arthrite, d'ostéochondrose.

Du côté du système nerveux central, il y a un ralentissement du processus de pensée, une diminution de la quantité d'informations analysées, une détérioration de la mémoire et de la vitesse des réactions.

Les conséquences de l'hypoxie, dangereuse pour la santé et la vie:

  • Vieillissement prématuré du corps;
  • Diminution de l'immunité et de la sensibilité aux infections;
  • Atténuation de la protection antitumorale;
  • Épuisement des réserves d'adaptation.

Pour ces raisons, le diagnostic et l'établissement en temps opportun de l'étiologie de l'hypoxie sont importants..

Traitement hypoxie

La prévention et le traitement de l'hypoxie sont effectués en tenant compte des raisons qui ont provoqué une carence en oxygène. En règle générale, sous forme aiguë, les injections d'antihypoxants directs sont utilisées comme premiers secours. Ce sont des médicaments tels que l'amtizol, l'actovegine, l'insténon, le mildronate, l'hydroxybutyrate de sodium, la trimétazidine et autres. Dans l'hypoxie chronique, la phytothérapie est préférée. Le choix de la plante antihypoxante dépend de l'organe affecté..

Le traitement de l'hypoxie s'effectue dans différentes directions:

  • Récupération du métabolisme énergétique;
  • Activation de l'apport d'oxygène aux tissus;
  • Amélioration du métabolisme et de la détoxification;
  • Réduit la demande en oxygène des tissus.

L'hypoxie doit être diagnostiquée et traitée à temps pour empêcher le développement d'autres maladies chroniques. Il est tout aussi important de prendre des mesures préventives, car un manque d'oxygène est plus facile à prévenir qu'à éliminer ses conséquences. Pour ce faire, vous devez mener une vie saine, vous débarrasser des mauvaises habitudes et aussi vous engager régulièrement dans l'éducation physique et le durcissement..

Vidéo de YouTube sur le sujet de l'article:

Les informations sont compilées et fournies à titre informatif uniquement. Consultez votre médecin dès les premiers signes de maladie. L'automédication est dangereuse pour la santé.!

On a appris l’état de «l’hypoxie heureuse» du coronavirus

Les scientifiques ont remarqué un symptôme inhabituel rencontré par des patients atteints de coronavirus. Un phénomène appelé «hypoxie heureuse» soulève des questions sur la façon dont la maladie affecte les poumons, rapporte The Guardian.

Selon Jonathan Bannard-Smith, consultant en soins intensifs à l'infirmerie royale de Manchester, plusieurs patients ont pris conscience d'une saturation en oxygène (saturation) du sang alarmante. Chez les personnes en bonne santé, ce chiffre est d'au moins 95 pour cent, tandis que les médecins ont signalé des patients avec une saturation de 80, 70 et même 50 pour cent. Dans le même temps, les gens semblent en parfaite santé, bien que des changements catastrophiques se produisent dans leur corps.

La pneumologue du Brésil, Elnara, Marcia Negri, a déclaré qu'avec une «hypoxie heureuse», la respiration profonde d'un patient peut être confortable, car le poumon gonfle, de sorte que les patients ne ressentent pas un manque d'oxygénation du sang..

Matériel connexe

"Pas un mois n'aura à mettre un toit en place"

Selon les scientifiques, la cause d'une condition inhabituelle peut être des caillots sanguins dans les poumons - ils provoquent la formation de protéines qui ne permettent pas de saturer le sang avec suffisamment d'oxygène. Sur la base des données disponibles, les experts exhortent les médecins à éviter un traitement agressif, s'il n'y a pas de raison sérieuse à cela..

En avril, le ministère russe de la Santé a signalé que le coronavirus provoque une évolution inhabituelle de la pneumonie - l'infection est confirmée par des tests de laboratoire, mais les patients ne ressentent pas de symptômes et ne montrent aucun signe de la maladie. Dans une interview avec Lenta.ru, le pneumologue en chef du ministère de la Santé, Sergei Avdeev, a expliqué que la pneumonie asymptomatique sans toux et fièvre est l'une des caractéristiques de COVID-19, et le moyen le plus efficace de le reconnaître est de faire un scanner. Selon lui, la sensibilité de cette méthode atteint 97%.

Les résultats d'une étude réalisée par des scientifiques japonais ont montré que les patients atteints de pneumonie COVID-19 sous forme asymptomatique présentaient des lésions pulmonaires. Ces changements sont appelés «effet de verre dépoli»..

Hypoxie silencieuse de COVID: qu'est-ce que c'est et pourquoi cela déroute les médecins

Autre phénomène au cours de la maladie causée par le coronavirus, enregistré par des médecins américains:

  • chez les patients qui ne sont pas dans un état critique, le niveau d'oxygène dans le sang baisse soudainement, ce qui provoque un état inconscient ou même la mort.

Hypoxie silencieuse

Le phénomène a été appelé "hypoxie heureuse" (certains scientifiques préfèrent le terme "silencieux") et a posé une nouvelle question aux médecins:

  • Comment le virus attaque-t-il exactement les poumons et peut-il y avoir des moyens plus efficaces de traiter les poumons des patients??

"La teneur en oxygène dans le sang d'une personne en bonne santé est d'au moins 95%. Chez certains patients, elle tombe à 50. C'est un excellent exemple d'une physiologie très anormale qui se produit sous nos yeux", explique le Dr Jonathan Bannard-Smith, consultant en soins intensifs et anesthésie à Hôpital Royal de Manchester.

Les causes ne sont pas claires

"Nous ne comprenons tout simplement pas cela. Nous ne savons pas si c'est la cause de dommages aux organes que nous ne sommes pas en mesure de détecter. Nous ne comprenons pas si cela endommage le corps", admet le Dr Mike Charles Charlesworth, un anesthésiste de Manchester..

Selon Charlesworth, il a une expérience personnelle d'une telle condition lorsqu'il souffrait lui-même d'une pneumonie à coronavirus (a été traité à la maison, car la maladie n'était pas grave):

"J'avais une hypoxie prononcée. J'étais presque en délire. Ma femme a remarqué que j'avais des lèvres très foncées. Je suis presque sûre que mon niveau d'oxygène était bas. Et il y avait probablement de l'hypoxie parce que mon cerveau ne fonctionnait pas très bien.. "

Quel est le signal d'une hypoxie silencieuse et que faire à ce sujet

Les anesthésistes d'une clinique de Londres notent que chez certains patients atteints de COVID-19, le sang est très sombre et lors de la vérification du niveau d'oxygène, il donne un indicateur équivalent à ceux observés chez les personnes acclimatées à haute altitude.

"L'essentiel n'est pas de trop dormir un tel saut et de mettre immédiatement le patient en ventilation mécanique. En règle générale, les patients perdent conscience en dessous de 75% de saturation en oxygène. Si une personne est malade à la maison, elle n'a pas d'indicateur d'hospitalisation, il est important de la surveiller. Dès que des soupçons de confusion apparaissent appeler une ambulance immédiatement et se précipiter à l'hôpital ", recommande le Dr Jonathan Bannard Smith.

Intégrez "Pravda.Ru" dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des nouvelles opérationnelles:

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Hypoxie - qu'est-ce que c'est, symptômes et signes, degrés et conséquences

L'état d'un organisme dans lequel les cellules et les tissus ne sont pas saturés d'oxygène est appelé hypoxie. Cela se produit chez les adultes, les enfants et même chez un enfant dans l'utérus. Cette condition est considérée comme pathologique. Elle entraîne des modifications graves et parfois irréversibles des organes vitaux, y compris le cœur, le cerveau, le système nerveux central, les reins et le foie. Des méthodes et outils pharmacologiques spéciaux aident à prévenir les complications. Ils visent à augmenter la quantité d'oxygène livrée aux tissus et à en réduire le besoin..

Qu'est-ce que l'hypoxie?

La médecine définit ce concept comme une condition pathologique dans laquelle une carence en oxygène est observée dans le corps. Cela se produit avec des violations de l'utilisation de cette substance au niveau cellulaire ou un manque d'air inhalé. Le terme est dérivé de deux mots grecs - hypo et oxigenium, qui se traduisent par «peu» et «oxygène». Au niveau des ménages, l'hypoxie est une privation d'oxygène, car toutes les cellules du corps souffrent de son manque.

Les causes

Une cause fréquente de privation d'oxygène peut être un manque d'oxygène entrant dans le corps ou la fin de son absorption par les tissus corporels. Cela est facilité soit par des facteurs externes défavorables, soit par certaines maladies et affections. Si la privation d'oxygène se développe à la suite d'un manque d'oxygène dans l'air inhalé, alors la forme de la pathologie est appelée exogène. Ses raisons sont:

  • rester dans des puits, des mines, des sous-marins ou d'autres espaces clos qui n'ont pas de communication avec l'environnement extérieur;
  • smog en ville, forte contamination gazeuse;
  • mauvaise ventilation;
  • dysfonctionnement de l'équipement d'anesthésie;
  • être dans une pièce avec beaucoup de monde;
  • atmosphère raréfiée en altitude (maladie des pilotes, mal des montagnes et mal des montagnes).

Si la pathologie est le résultat d'une maladie ou d'une condition du corps, elle est alors appelée endogène. Les causes de ce type de privation d'oxygène sont:

  • maladies du système respiratoire, telles que l'amiantose (sédimentation de la poussière d'amiante dans les poumons), le pneumothorax, l'hémothorax (remplissant la cavité pleurale d'air ou de sang), le bronchospasme, la bronchite, la pneumonie;
  • la présence dans les bronches de corps étrangers, par exemple, après une ingestion accidentelle;
  • anomalies cardiaques acquises ou congénitales;
  • fractures et déplacements des os de la poitrine;
  • maladies ou pathologies cardiaques telles que crise cardiaque, insuffisance cardiaque, oblitération péricardique, cardiosclérose (remplacement du muscle cardiaque par du tissu conjonctif);
  • blessures, tumeurs et autres maladies du cerveau qui ont endommagé le centre respiratoire du système nerveux central;
  • hyperémie veineuse (pléthore);
  • stagnation dans le système de la veine cave supérieure ou inférieure;
  • perte de sang aiguë;
  • asphyxie (suffocation) de toute nature;
  • rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins dans différents organes.

Hypoxie intra-utérine du fœtus

Pour un bébé à naître, la carence en oxygène est très dangereuse. Elle entraîne des complications graves: au début de la grossesse - un ralentissement ou une pathologie du fœtus, à la fin - des dommages au système nerveux central. La privation d'oxygène d'un enfant est causée par certaines maladies systémiques d'une femme enceinte, notamment:

  • les pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent des spasmes des vaisseaux sanguins et une détérioration de l'apport sanguin au fœtus;
  • les maladies des organes internes, telles que la pyélonéphrite et l'inflammation du système urinaire;
  • l'anémie ferriprive, qui perturbe le flux d'oxygène vers les tissus;
  • les maladies respiratoires chroniques, par exemple l'asthme bronchique ou la bronchite asthmatique;
  • perturbation endocrinienne.

L'hypoxie pendant la grossesse est souvent associée aux mauvaises habitudes des femmes. Il est strictement interdit aux femmes enceintes de fumer ou de boire de l'alcool. Toutes les toxines pénètrent dans la circulation sanguine du bébé et entraînent de graves complications. L'hypoxie fœtale est également associée à d'autres troubles:

  • anomalies dans le développement du placenta ou du cordon ombilical;
  • dépassement de grossesse;
  • augmentation du tonus de l'utérus;
  • décollement prématuré du placenta;
  • infection fœtale;
  • incompatibilité du sang fœtal avec le sang maternel selon le facteur Rh;
  • compression prolongée de la tête dans le canal de naissance;
  • enlacer le cordon ombilical autour du cou;
  • mucus en suspension dans l'air ou liquide amniotique.

Panneaux

Il est possible de déterminer l'hypoxie d'une personne par certains signes. Il existe des symptômes communs à tous les types de privation d'oxygène. Ils apparaissent lorsque le cerveau absorbe moins que la partie de l'oxygène qui y est mise. Avec une telle violation, les symptômes suivants sont observés:

  1. Inhibition du système nerveux. Il a un caractère prononcé. Le patient se plaint de nausées, de maux de tête et de vertiges. Des troubles visuels et même une perte de conscience sont parfois observés..
  2. Hyperactivité. Une personne cesse de contrôler la parole et les mouvements, se sent dans un état d'euphorie.
  3. Changement de teint. Le visage de la personne commence à pâlir, puis devient bleu ou devient rouge. La sueur froide indique que le cerveau essaie de faire face à la condition de lui-même.
  4. Dommages cérébraux. Il se développe en cas de famine sévère en oxygène, peut entraîner un œdème cérébral. Cette condition s'accompagne de la perte de tous les réflexes et de la perturbation du travail et de la structure des organes. Le patient tombe dans le coma.

Hypoxie aiguë

Les symptômes de carence en oxygène sont quelque peu différents pour les formes aiguës et chroniques. En cas de famine fulminante, aucun symptôme n'a le temps de se manifester, car la mort survient dans les 2-3 minutes. Cette condition est très dangereuse et nécessite une assistance d'urgence. La forme aiguë d'hypoxie se développe en 2-3 heures et se caractérise par les symptômes suivants:

  • diminution de la fréquence cardiaque;
  • baisse de la pression artérielle;
  • modification du volume sanguin total;
  • la respiration devient irrégulière;
  • coma et agonie suivis de la mort si l'hypoxie n'a pas été éliminée au stade initial.

Chronique

Cette forme d'hypoxie se manifeste par un syndrome hypoxique. Dans ce cas, des symptômes du système nerveux central sont observés. Le cerveau est sensible à la privation d'oxygène. Dans les tissus de l'organe, des foyers d'hémorragie, de nécrose et d'autres signes de destruction cellulaire se développent. À un stade précoce, ces changements provoquent une personne dans un état d'euphorie et d'anxiété motrice.

Avec la progression de l'hypoxie, le cortex cérébral est inhibé. Les symptômes ressemblent à l'ivresse. Le patient ressent les sensations suivantes:

  • crampes
  • somnolence;
  • nausées Vomissements
  • écoulement involontaire d'urine, d'excréments;
  • altération de la conscience;
  • bruit dans les oreilles;
  • léthargie;
  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • léthargie.

Avec les convulsions, le développement de l'opisthotonus est possible - une condition dans laquelle une personne se plie en arc, ses muscles du cou et du dos ne sont pas pliés, sa tête est rejetée en arrière et ses bras sont pliés aux coudes. La pose ressemble à un pont. En plus des signes d'inhibition du cortex cérébral, une hypoxie est observée:

  • douleur au coeur;
  • une forte diminution du tonus vasculaire;
  • tachycardie;
  • température corporelle basse;
  • dyspnée;
  • une dépression;
  • baisse de la pression artérielle;
  • cyanose - cyanose de la peau;
  • respiration irrégulière;
  • délire - «delirium tremens»;
  • Syndrome de Korsakovsky - perte d'orientation, amnésie, remplacement d'événements réels par des fictifs.

Types d'hypoxie

Par le type de prévalence de la privation d'oxygène, l'hypoxie est générale ou locale. La classification la plus large divise cette condition en espèces en fonction de l'étiologie, c'est-à-dire causes d'occurrence. Donc, l'hypoxie se produit:

  1. Exogène. Également appelée hypoxie hypoxique, causée par des facteurs environnementaux. La pathologie se développe en raison d'un apport insuffisant d'oxygène au corps..
  2. Endogène. Associé à des maladies ou troubles de tiers.

L'hypoxie endogène est divisée en plusieurs sous-types selon l'étiologie. Chacune des espèces a une cause d'occurrence spécifique:

  1. Respiratoire (pulmonaire, respiratoire). Il se développe en raison d'obstacles dans la région des alvéoles pulmonaires, ce qui empêche la liaison de l'hémoglobine à l'oxygène instantanément.
  2. Circulatoire. Elle survient en raison d'un trouble des processus circulatoires. Selon le mécanisme de développement, il est divisé en ischémique et stagnant.
  3. Gemic. Elle s'observe avec une diminution rapide de l'hémoglobine. L'hypoxie hémémique est anémique ou causée par une détérioration de la qualité de l'hémoglobine..
  4. Tissu. Elle est associée à l'arrêt de l'absorption d'oxygène due à la suppression de l'activité enzymatique. L'hypoxie tissulaire est observée avec des radiations, un empoisonnement par des substances toxiques de microbes, du monoxyde de carbone ou des sels de métaux lourds.
  5. Substrat. Dans le contexte du transport normal de l'oxygène, il y a une pénurie de nutriments. Plus fréquent avec le diabète ou la famine prolongée.
  6. Rechargement. Se produit après un effort physique intense.
  7. Mixte. C'est le type le plus grave, observé avec des pathologies potentiellement mortelles graves, par exemple, avec coma ou empoisonnement.

La classification suivante divise l'hypoxie en espèces, en tenant compte du taux de développement de la privation d'oxygène. Le plus dangereux est celui qui se manifeste très rapidement, car il entraîne souvent la mort. En général, les types d'hypoxie suivants existent:

  • chronique - dure de plusieurs semaines à quelques années;
  • subaiguë - se développe dans les 5 heures;
  • aigu - ne dure pas plus de 2 heures;
  • rapide comme l'éclair - dure 2-3 minutes.

Degrés

La classification de l'hypoxie se distingue en fonction de la gravité de ses symptômes et de la gravité de la carence en oxygène. Compte tenu de ces facteurs, la carence en oxygène a les degrés suivants:

  1. Critique Le syndrome hypoxique mène au coma ou au choc, peut entraîner l'agonie, la mort.
  2. Lourd. Le manque d'oxygène est prononcé, un risque élevé de développer un coma.
  3. Modéré. Des signes cliniques d'hypoxie apparaissent au repos.
  4. Facile. La famine en oxygène n'est observée que pendant l'exercice.

Effets

La carence en oxygène affecte le fonctionnement de tous les organes et systèmes. Les conséquences dépendent de la période pendant laquelle la pathologie a été éliminée et de sa durée. Si les mécanismes compensatoires n'ont pas encore été épuisés et que la carence en oxygène a été éliminée, aucune conséquence négative ne se produira. Lorsque la pathologie est apparue pendant la période de décompensation, les complications sont déterminées par la durée de la privation d'oxygène.

Le cerveau souffre plus gravement de cette condition, car sans oxygène, il ne peut supporter que 3-4 minutes. Ensuite, les cellules peuvent s'éteindre. Le foie, les reins et le cœur peuvent supporter environ 30 à 40 minutes. Les principales conséquences d'une carence en oxygène:

  • épuisement des réserves d'adaptation;
  • affaiblissement de la protection antitumorale;
  • immunité diminuée;
  • troubles de la mémoire et vitesse de réaction;
  • syndrome neuropsychique;
  • psychose;
  • démence;
  • parkinsonisme (paralysie tremblante);
  • intolérance à l'effort physique;
  • dégénérescence graisseuse des cellules musculaires, du myocarde, du foie.

Conséquences pour l'enfant

La carence en oxygène est l'une des causes courantes non seulement de mortalité fœtale, mais aussi d'apparition de malformations. Les conséquences dépendent du trimestre de la grossesse et du degré de carence en oxygène:

  1. Premier trimestre. Pendant cette période, la ponte se produit, donc, en raison d'une carence en oxygène, un ralentissement du développement de l'embryon et la formation d'anomalies sont possibles.
  2. Deuxième trimestre. À ce stade, des problèmes surviennent avec l'adaptation du bébé et la pathologie du système nerveux central. Avec une forme chronique, la mort d'un enfant est possible.
  3. Troisième trimestre. Le manque d'oxygène provoque un retard de développement en termes de grossesse. De graves dommages au système nerveux de l'enfant sont également possibles. Pendant l'accouchement, la privation d'oxygène provoque l'asphyxie.

Les conséquences de l'hypoxie fœtale chez un enfant après la naissance

Le report de la privation d'oxygène après la naissance d'un bébé affecte gravement sa santé. L'enfant devient agité, facilement excitable, souffre d'un tonus musculaire élevé. Ce dernier se traduit par des contractions fréquentes des jambes ou des bras, des crampes, des tremblements du menton. D'autres symptômes incluent la léthargie, les régurgitations fréquentes et la réticence à prendre les seins. Une liste de conséquences plus graves comprend:

  • mortinaissance;
  • décès au début du post-partum;
  • violation ou retard du développement psychomoteur et intellectuel;
  • dommages aux vaisseaux sanguins et au cœur;
  • maladies du système nerveux;
  • problèmes avec les organes urinaires;
  • maladies oculaires graves.

Comment déterminer l'hypoxie fœtale

Suspecter le manque d'oxygène d'un bébé peut être soumis à une activité physique élevée. C'est un réflexe par lequel un enfant essaie de rétablir un flux sanguin normal et d'augmenter l'apport sanguin. La femme enceinte ressent ce qui suit:

  • agitation rapide du bébé;
  • chocs forts et violents qui causent de la douleur et de l'inconfort;
  • avec une carence en oxygène accrue - un affaiblissement progressif des tremblements qui peuvent disparaître complètement.

Au dernier signe, une femme doit se méfier. En général, l'activité fœtale dans les soins prénatals est observée à partir de la 28e semaine du terme. Pour déterminer la carence en oxygène intra-utérin, les médecins utilisent les méthodes suivantes:

  1. Écoute des bruits cardiaques. Pour cela, un stéthoscope est utilisé - un dispositif obstétrique spécial. Il vous permet d'évaluer la tonalité, le rythme et la fréquence cardiaque, de remarquer les bruits étrangers.
  2. Cardiotocographie. Il s'agit d'une fixation de la fréquence cardiaque sur papier à l'aide d'un capteur à ultrasons spécial.
  3. Dopplerométrie. Elle consiste à étudier les écarts de flux sanguin entre le fœtus et la femme. La méthode permet de déterminer la gravité de la privation d'oxygène..

En plus des principales méthodes, des tests sanguins de laboratoire pour les niveaux d'hormones et la composition biochimique sont utilisés. Pour confirmer l'hypoxie, une étude du liquide amniotique est prescrite pour la présence de matières fécales originales - méconium. Il indique une relaxation des muscles du rectum du bébé, associée à un manque d'oxygène. Cette méthode de diagnostic joue un rôle important dans la croissance du travail. Tout le processus de l'accouchement dépendra de lui.

Traitement

Dans la plupart des cas, une forme mixte de carence en oxygène est notée. Pour cette raison, l'approche thérapeutique doit être globale. Pour maintenir l'approvisionnement en oxygène des cellules, l'oxygénation hyperbare est utilisée - une procédure pour pomper ce gaz dans les poumons sous pression. Il offre:

  • dissolution de l'oxygène directement dans le sang sans se lier aux globules rouges;
  • livraison à tous les tissus et organes de l'oxygène;
  • vasodilatation du cœur et du cerveau;
  • le travail des organes en pleine force.

Pour la forme circulatoire, les médicaments cardiaques et les médicaments qui augmentent la pression artérielle sont indiqués. En cas de perte de sang incompatible avec la vie, une transfusion sanguine est nécessaire. L'hypoxie hémique, en plus de l'oxygénation hyperbare, est traitée en utilisant les procédures suivantes:

  • transfusion sanguine ou masse de globules rouges;
  • l'introduction de médicaments qui remplissent les fonctions des enzymes;
  • plasmaphérèse et hémosorption (purification du sang);
  • administration de porteurs d'oxygène, de glucose ou d'hormones stéroïdes.

Pendant la grossesse, le traitement de la carence en oxygène vise à normaliser la circulation sanguine dans le placenta. Cela permet de garantir que les nutriments et l'oxygène sont fournis au fœtus. Médicaments et méthodes utilisés:

  • détendre le myomètre;
  • améliorer les paramètres rhéologiques du sang;
  • élargir les vaisseaux utéro-placentaires;
  • stimuler le métabolisme dans le placenta et le myomètre.

Chaque jour, une femme doit respirer un mélange d'oxygène et d'air. Les médicaments ne sont prescrits que par un médecin. Le spécialiste peut prescrire les médicaments suivants:

  • Sighetin;
  • Trental;
  • Méthionine;
  • Héparine;
  • Curantyl;
  • Vitamines E et C;
  • acide glutamique;
  • Haloscarbin;
  • Lipostable.

En cas de manque d'oxygène à 28-32 semaines, un accouchement d'urgence est nécessaire. Il en va de même pour la détérioration des paramètres biochimiques du sang, l'apparition dans le liquide amniotique du méconium, l'oligohydramnios. Pour préparer la résolution obstétricale ou chirurgicale du travail, utilisez:

  • respiration humectée d'oxygène;
  • glucose intraveineux;
  • introduction de Sighetin, Cocarboxylase et acide ascorbique, Eufillin.

Si à la naissance, le bébé est suspecté de carence en oxygène, il recevra immédiatement une assistance médicale. Le mucus et le liquide sont retirés des voies respiratoires, l'enfant est réchauffé, des mesures de réanimation sont prises, si nécessaire, afin d'éliminer la menace pour la vie. Lorsque l'état du nouveau-né est stabilisé, il est placé dans une chambre de pression. Là, il s'avère que les solutions nutritives. En vieillissant, l'excitabilité, les convulsions, les contractions des bras et des jambes s'arrêtent progressivement, mais une rechute de la pathologie est possible à 5-6 mois.

Prévention de l'hypoxie

Les mesures de prévention de la privation d'oxygène visent à prévenir les conditions qui y conduisent. Une personne doit mener une vie active, marcher plus souvent, faire du sport et bien manger. Les maladies chroniques doivent être traitées à temps. Lorsque vous travaillez dans des pièces étouffantes, elles doivent être régulièrement ventilées. La prévention pendant la grossesse est la suivante:

  • l'utilisation de cocktails d'oxygène;
  • la natation;
  • chant (produit une bonne respiration);
  • faire des tâches ménagères ordinaires (un mode avec peu d'effort physique fournit de l'oxygène aux muscles);
  • assurer un environnement calme;
  • promenades en plein air;
  • sommeil sain;
  • une alimentation équilibrée avec des aliments riches en potassium, fer, iode;
  • suivre les mouvements du fœtus (normalement, le bébé bouge environ 10 fois par jour);
  • visites régulières chez le médecin.

Pourquoi le cerveau peut-il souffrir d'une privation d'oxygène?

De l'article, vous apprendrez les caractéristiques de l'hypoxie, les causes, les symptômes et les premiers signes de la privation d'oxygène, les conséquences, le diagnostic et le traitement de la pathologie, la prévention et le pronostic.

L'hypoxie est la privation d'oxygène des cellules en raison de diverses raisons.

informations générales

L'état d'un organisme dans lequel les cellules et les tissus ne sont pas saturés d'oxygène est appelé hypoxie. Cela se produit chez les adultes, les enfants et même chez un enfant dans l'utérus. Cette condition est considérée comme pathologique. L'hypoxie entraîne des modifications graves et parfois irréversibles des organes vitaux, notamment le cœur, le cerveau, le système nerveux central, les reins et le foie. Des méthodes et outils pharmacologiques spéciaux aident à prévenir les complications. Ils visent à augmenter la quantité d'oxygène livrée aux tissus et à en réduire le besoin..

La médecine définit ce concept comme une condition pathologique dans laquelle une carence en oxygène est observée dans le corps. Cela se produit avec des violations de l'utilisation de cette substance au niveau cellulaire ou un manque d'air inhalé. Le terme est dérivé de deux mots grecs - hypo et oxigenium, qui se traduisent par «peu» et «oxygène». Au niveau des ménages, l'hypoxie est une privation d'oxygène, car toutes les cellules du corps souffrent de son manque.

L'hypoxie fœtale est enregistrée dans 10,5% des cas du nombre total de grossesses et d'accouchements. La pathologie peut se développer à différentes périodes de développement intra-utérin, caractérisées par divers degrés de carence en oxygène et des conséquences pour le corps de l'enfant.

Causes de pathologie

Une cause fréquente de privation d'oxygène peut être un manque d'oxygène entrant dans le corps ou la fin de son absorption par les tissus corporels. Cela est facilité soit par des facteurs externes défavorables, soit par certaines maladies et affections. Si la privation d'oxygène se développe à la suite d'un manque d'oxygène dans l'air inhalé, alors la forme de la pathologie est appelée exogène. Ses raisons sont:

  • rester dans des puits, des mines, des sous-marins ou d'autres espaces clos qui n'ont pas de communication avec l'environnement extérieur;
  • smog en ville, forte contamination gazeuse;
  • mauvaise ventilation;
  • empoisonnement par des produits de combustion (en cas d'incendie);
  • dysfonctionnement de l'équipement d'anesthésie;
  • être dans une pièce avec beaucoup de monde;
  • atmosphère raréfiée en altitude (maladie des pilotes, mal des montagnes et mal des montagnes).

Si la pathologie est le résultat d'une maladie ou d'une condition du corps, elle est alors appelée endogène. Les causes de ce type de privation d'oxygène sont:

  • maladies du système respiratoire, telles que l'amiantose (sédimentation de la poussière d'amiante dans les poumons), le pneumothorax, l'hémothorax (remplissant la cavité pleurale d'air ou de sang), le bronchospasme, la bronchite, la pneumonie
  • violation du système respiratoire (blessures à la poitrine, asthme, tumeurs);
  • la présence dans les bronches de corps étrangers, par exemple, après une ingestion accidentelle;
  • anomalies cardiaques acquises ou congénitales;
  • fractures et déplacements des os de la poitrine;
  • maladies ou pathologies cardiaques telles que crise cardiaque, insuffisance cardiaque, oblitération péricardique, cardiosclérose (remplacement du muscle cardiaque par du tissu conjonctif);
  • blessures, tumeurs et autres maladies du cerveau qui ont endommagé le centre respiratoire du système nerveux central;
  • hyperémie veineuse (pléthore);
  • stagnation dans le système de la veine cave supérieure ou inférieure;
  • hémorragie aiguë ou saignement abondant;
  • asphyxie (suffocation) de toute nature;
  • rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins dans différents organes;
  • prendre certains médicaments;
  • abus de mauvaises habitudes, notamment tabagisme.

L'hypoxie du fœtus peut être le résultat d'un large éventail de processus indésirables survenant dans le corps de l'enfant, de la mère ou du placenta. La probabilité de développer une hypoxie fœtale augmente avec les maladies du corps de la mère - anémie, maladies cardiovasculaires (malformations cardiaques, hypertension), maladies des reins, système respiratoire (bronchite chronique, asthme bronchique, etc.), diabète sucré, toxicose de la grossesse, grossesse multiple, ITS. L'alcoolisme, la nicotine, les stupéfiants et d'autres formes de dépendance de la mère se reflètent négativement dans l'apport d'oxygène au fœtus..

Le risque d'hypoxie fœtale augmente avec une altération de la circulation fœto-placentaire, en raison de la menace de fausse couche, de grossesse, de grossesse, de pathologie du cordon ombilical, d'insuffisance fœtoplacentaire, d'anomalies du travail et d'autres complications de la grossesse et du processus de naissance. Les facteurs de risque dans le développement de l'hypoxie intranatale comprennent la maladie hémolytique du fœtus, les malformations congénitales, l'infection intra-utérine (infection herpétique, toxoplasmose, chlamydia, mycoplasmose, etc.), l'enchevêtrement multiple et serré du cordon ombilical autour du cou du bébé, la compression à long terme de la tête pendant l'accouchement.

En réponse à l'hypoxie, le fœtus souffre principalement du système nerveux, car le tissu nerveux est le plus sensible aux carences en oxygène. À partir de la 6e à la 11e semaine de développement embryonnaire, un manque d'oxygène entraîne un retard dans la maturation cérébrale, des perturbations dans la structure et le fonctionnement des vaisseaux sanguins et un retard dans la maturation de la barrière hémato-encéphalique. Les tissus des reins, du cœur et des intestins du fœtus subissent également une hypoxie..

Une hypoxie fœtale mineure peut ne pas causer de dommages cliniquement significatifs au système nerveux central. Avec une hypoxie fœtale sévère, une ischémie et une nécrose se développent dans divers organes. Après la naissance, un enfant qui s'est développé dans des conditions d'hypoxie peut souffrir d'un large éventail de troubles - des troubles neurologiques au retard mental et aux graves anomalies somatiques.

Classification

Selon les causes, les types d'hypoxie suivants sont distingués:

  • Exogène - réduction de la pression partielle d'oxygène dans l'air inhalé à basse pression atmosphérique, dans des espaces clos et dans les hautes terres;
  • Respiratoire - une carence en oxygène dans le sang avec une insuffisance respiratoire;
  • Hémique - une diminution de la capacité sanguine pendant l'anémie et l'inactivation de l'hémoglobine par des agents oxydants ou du monoxyde de carbone;
  • Circulation - insuffisance circulatoire dans le cœur ou les vaisseaux sanguins en combinaison avec une grande différence d'oxygène artérioveineux;
  • Histotoxique - mauvaise utilisation de l'oxygène par les tissus;
  • Surcharge - charges excessives sur les organes et les tissus pendant le travail acharné, les crises d'épilepsie et d'autres cas;
  • Technogenic - résidence permanente dans un environnement pollué.

L'hypoxie est aiguë et chronique. La forme aiguë est de courte durée et apparaît, en règle générale, après une activité physique intense - jogging ou fitness. La famine à l'oxygène de ce type a un effet mobilisateur sur une personne et déclenche des mécanismes d'adaptation.

Mais parfois, une hypoxie aiguë peut être causée par des processus pathologiques - obstruction des voies respiratoires, insuffisance cardiaque, œdème pulmonaire ou empoisonnement au monoxyde de carbone. Chaque organe a une sensibilité différente à la carence en oxygène. Tout d'abord, le cerveau souffre. Par exemple, dans une pièce étouffante et non ventilée, une personne devient très rapidement léthargique, ne peut pas se concentrer, est fatiguée et somnolente. Tous ces signes sont des signes d'extinction des fonctions cérébrales, même avec une légère diminution du niveau d'oxygène dans le sang, qui revient rapidement à la normale à l'air frais..

L'hypoxie chronique s'accompagne d'une fatigue accrue et survient avec des maladies du système respiratoire et du système cardiovasculaire. Les fumeurs manquent également constamment d'oxygène. La qualité de vie est nettement réduite, bien que des changements irréversibles dans les organes internes ne se produisent pas immédiatement.

Le degré de développement de cette forme d'hypoxie dépend de nombreux facteurs:

  • Type de pathologie;
  • Localisation
  • Durée et gravité;
  • Conditions environnementales;
  • Sensibilité individuelle;
  • Caractéristiques des processus métaboliques.

Le danger de l'hypoxie chronique est qu'elle entraîne des troubles qui réduisent la capacité des tissus à absorber l'oxygène. En conséquence, un cercle vicieux se forme - la pathologie se nourrit, ne laissant aucune chance de guérison. Cela s'applique aux maladies générales et locales, qui n'affectent qu'une partie du corps avec l'athérosclérose, les caillots sanguins, l'embolie, l'œdème et les tumeurs..

Degrés

La classification de l'hypoxie se distingue en fonction de la gravité de ses symptômes et de la gravité de la carence en oxygène. Compte tenu de ces facteurs, la carence en oxygène a les degrés suivants:

  • Critique Le syndrome hypoxique mène au coma ou au choc, peut entraîner l'agonie, la mort.
  • Lourd. Le manque d'oxygène est prononcé, un risque élevé de développer un coma.
  • Modéré. Des signes cliniques d'hypoxie apparaissent au repos.
  • Facile. La famine en oxygène n'est observée que pendant l'exercice.

Classification de l'hypoxie fœtale

L'hypoxie aiguë et chronique du fœtus se distingue par la durée du cours et la fréquence de survenue.

La survenue d'une hypoxie fœtale aiguë est généralement associée à des anomalies et des complications de l'acte de naissance - naissance rapide ou prolongée, compression ou prolapsus du cordon ombilical, compression prolongée de la tête dans le canal de naissance. Parfois, une hypoxie fœtale aiguë peut se développer pendant la grossesse: par exemple, en cas de rupture de l'utérus ou de décollement prématuré du placenta. Dans l'hypoxie aiguë, les dysfonctionnements des organes vitaux du fœtus augmentent rapidement. L'hypoxie aiguë est caractérisée par une augmentation de la fréquence cardiaque fœtale (plus de 160 battements par minute) ou sa diminution (moins de 120 battements par minute), une arythmie et des tonalités étouffées; augmentation ou affaiblissement de l'activité motrice, etc. Souvent, l'asphyxie du fœtus se développe au milieu d'une hypoxie aiguë.

L'hypoxie chronique conduit à une carence en oxygène modérée prolongée, sous laquelle le fœtus se développe. Avec une carence chronique en oxygène, une hypotrophie intra-utérine se produit; en cas d'épuisement des capacités compensatoires du fœtus, les mêmes troubles se développent que dans le cours aigu. L'hypoxie fœtale peut se développer pendant la grossesse ou l'accouchement; l'hypoxie qui survient chez un enfant après la naissance en raison d'une maladie des membranes hyalines, d'une pneumonie intra-utérine, etc., est considérée séparément.

Compte tenu des capacités compensatoires et adaptatives du fœtus, l'hypoxie peut prendre des formes compensées, sous-compensées et décompensées. Étant donné que dans des conditions défavorables, le fœtus éprouve non seulement une hypoxie, mais également un ensemble de troubles métaboliques complexes, dans la pratique mondiale, cette condition est définie comme un «syndrome de détresse», qui se divise en prénatal, qui s'est développé pendant l'accouchement et les voies respiratoires..

Symptômes et effets de l'hypoxie

L'hypoxie affecte le travail de tous les systèmes du corps:

  • Fonction détoxifiante et excrétrice des reins et du foie;
  • Perturbe le fonctionnement normal du système digestif;
  • Favorise les changements dystrophiques dans le tissu conjonctif;
  • Conduit à la formation d'ostéoporose, d'arthrose, d'arthrite, d'ostéochondrose.

Du côté du système nerveux central, il y a un ralentissement du processus de pensée, une diminution de la quantité d'informations analysées, une détérioration de la mémoire et de la vitesse des réactions.

Les conséquences de l'hypoxie, dangereuse pour la santé et la vie:

  • Vieillissement prématuré du corps;
  • Diminution de l'immunité et de la sensibilité aux infections;
  • Atténuation de la protection antitumorale;
  • Épuisement des réserves d'adaptation.

Pour ces raisons, le diagnostic et l'établissement en temps opportun de l'étiologie de l'hypoxie sont importants..

Pour un bébé pendant la grossesse

La carence en oxygène est l'une des causes courantes non seulement de mortalité fœtale, mais aussi d'apparition de malformations. Les conséquences dépendent du trimestre de la grossesse et du degré de carence en oxygène:

  • Premier trimestre. Pendant cette période, la ponte se produit, donc, en raison d'une carence en oxygène, un ralentissement du développement de l'embryon et la formation d'anomalies sont possibles.
  • Deuxième trimestre. À ce stade, des problèmes surviennent avec l'adaptation du bébé et la pathologie du système nerveux central. Avec une forme chronique, la mort d'un enfant est possible.
  • Troisième trimestre. Le manque d'oxygène provoque un retard de développement en termes de grossesse. De graves dommages au système nerveux de l'enfant sont également possibles. Pendant l'accouchement, la privation d'oxygène provoque l'asphyxie.

Les conséquences de l'hypoxie fœtale chez un enfant après la naissance

Le report de la privation d'oxygène après la naissance d'un bébé affecte gravement sa santé. L'enfant devient agité, facilement excitable, souffre d'un tonus musculaire élevé. Ce dernier se traduit par des contractions fréquentes des jambes ou des bras, des crampes, des tremblements du menton. D'autres symptômes incluent la léthargie, les régurgitations fréquentes et la réticence à prendre les seins. Une liste de conséquences plus graves comprend:

  • mortinaissance;
  • décès au début du post-partum;
  • violation ou retard du développement psychomoteur et intellectuel;
  • dommages aux vaisseaux sanguins et au cœur;
  • maladies du système nerveux;
  • problèmes avec les organes urinaires;
  • maladies oculaires graves.

Diagnostique

Afin de diagnostiquer l'hypoxie, il est possible d'utiliser les méthodes instrumentales et de laboratoire suivantes:

  • Prélèvement de sang pour l'analyse générale et l'analyse des gaz.
  • Réalisation d'un encéphalogramme de la tête, ECG, échocardiographie.
  • Reovasography, qui fournit des informations sur l'état des vaisseaux du cerveau, du cœur.
  • Angiographie générale ou sélective, qui permet d'évaluer le débit sanguin total et régional.
  • L'IRM est l'une des méthodes de recherche les plus informatives, qui donne le maximum d'informations sur l'état du cerveau, du cœur.
  • La capnographie, qui vous permet de déterminer la quantité de dioxyde de carbone dans l'air expiré par une personne. Cette méthode clarifie le rôle des poumons en termes de développement de l'hypoxie cérébrale..

De plus, le médecin évalue l'état du patient, il est nécessaire de déterminer sa présence d'essoufflement et de tachycardie. L'examen du patient, la détermination des réflexes et d'autres symptômes qui caractérisent cette condition sont d'une importance non négligeable. Pour clarifier les raisons qui pourraient provoquer une hypoxie, il est nécessaire de savoir si le patient a des maladies des organes internes, s'il a subi un accident vasculaire cérébral, etc..

La suspicion que le fœtus souffre d'hypoxie peut se produire avec un changement de son activité motrice - un comportement agité, une augmentation et une augmentation des mouvements. Une hypoxie prolongée ou progressive entraîne un affaiblissement des mouvements fœtaux. Si une femme remarque de tels changements, elle doit immédiatement contacter un gynécologue effectuant une grossesse. Lors de l'écoute du rythme cardiaque fœtal avec un stéthoscope obstétrique, le médecin évalue la fréquence, la sonicité et le rythme des bruits cardiaques, la présence de bruit. Pour détecter l'hypoxie fœtale, la gynécologie moderne utilise la cardiotocographie, la phonocardiographie fœtale, la dopplerométrie, l'échographie, l'amnioscopie et l'amniocentèse, des tests de laboratoire.

Au cours de la cardiotocographie, il est possible de suivre la fréquence cardiaque fœtale et son activité motrice. En modifiant la fréquence cardiaque, en fonction du repos et de l'activité du fœtus, leur état est jugé. La cardiotocographie, avec la phonocardiographie, est largement utilisée lors de l'accouchement. La dopplerographie du flux sanguin utéroplacentaire examine la vitesse et la nature du flux sanguin dans les vaisseaux du cordon ombilical et du placenta, dont la violation conduit à une hypoxie fœtale. La cordocentèse sous contrôle échographique est réalisée pour la collecte de sang de cordon et l'étude de l'équilibre acido-basique. Un signe échoscopique d'hypoxie fœtale peut être un retard de croissance détectable. De plus, lors de l'échographie obstétricale, la composition, le volume et la couleur du liquide amniotique sont évalués. Des polyhydramnios graves ou un manque d'eau peuvent indiquer un problème.

L'amnioscopie et l'amniocentèse à travers le canal cervical vous permettent d'évaluer visuellement la transparence, la couleur, la quantité de liquide amniotique, la présence d'inclusions (flocons, méconium) en elle, d'effectuer des tests biochimiques (mesure du pH, étude des hormones, enzymes, concentration en CO2). L'amnioscopie est contre-indiquée dans le placenta praevia, la colpite, la cervicite et la menace d'avortement. Une évaluation directe du liquide amniotique est effectuée après son écoulement au premier stade du travail. En faveur de l'hypoxie fœtale, une impureté dans le liquide amniotique du méconium et leur couleur verdâtre indiquent.

Caractéristiques de la thérapie

Le traitement de la privation d'oxygène doit être complet et opportun, afin d'éliminer la cause de l'hypoxie et de restaurer une perfusion et une oxygénation adéquates des tissus. Dans les formes aiguës et l'asphyxie, un traitement d'urgence et une réanimation sont nécessaires..

Chez l'adulte

Quel que soit le type de privation d'oxygène, l'oxygénation hyperbare est utilisée comme l'une des principales méthodes de thérapie pathogénique, dans laquelle l'oxygène pénètre dans les poumons sous haute pression. En raison de la pression élevée, l'oxygène peut se dissoudre immédiatement dans le sang, contournant la connexion avec les globules rouges, de sorte que sa livraison aux tissus sera rapide et indépendante des caractéristiques morphologiques et fonctionnelles des globules rouges.

L'oxygénation hyperbare vous permet de saturer les cellules en oxygène, aide à élargir les artères du cerveau et du cœur, dont le travail est renforcé et amélioré. En plus de l'oxygénation, des agents cardiotoniques sont prescrits, des médicaments pour éliminer l'hypotension. Si nécessaire, transfusion de composants sanguins.

L'hypoxie hémique est traitée:

  • Oxygénation hyperbare;
  • Transfusions sanguines (transfusion sanguine);
  • L'introduction de médicaments qui transportent l'oxygène actif - le perftoran, par exemple;
  • Méthodes de détoxication extracorporelle - hémosorption, plasmaphérèse pour éliminer les toxines du sang;
  • L'utilisation de médicaments qui normalisent la chaîne respiratoire - acide ascorbique, bleu de méthylène;
  • L'introduction de glucose pour assurer les besoins énergétiques des cellules;
  • Glucocorticostéroïdes.

Chez le fœtus

La privation d'oxygène pendant la grossesse nécessite une hospitalisation en clinique et une correction de la pathologie obstétricale et extragénitale d'une femme avec restauration d'une circulation sanguine adéquate dans le placenta. Repos et alitement, oxygénothérapie sont prescrits, antispasmodiques sont introduits pour réduire le tonus utérin (papavérine, aminophylline, magnésie), médicaments qui améliorent la rhéologie sanguine (carillons, pentoxifylline).

Dans l'hypoxie fœtale chronique, les vitamines E, C, groupe B sont présentées, l'introduction de glucose, de médicaments antihypoxiques, d'antioxydants et de neuroprotecteurs. Au fur et à mesure que la condition s'améliore, une femme enceinte maîtrise les exercices de respiration, l'aquagym, subit une physiothérapie (rayonnement ultraviolet).

Si l'hypoxie sévère du fœtus ne peut pas être éliminée, alors dans la période de 29 semaines de gestation, il est nécessaire d'accoucher d'urgence la femme par césarienne. La naissance naturelle en cas de carence chronique en oxygène est réalisée sous le contrôle d'indicateurs d'activité cardiaque du fœtus. Si le bébé naît dans des conditions d'hypoxie aiguë ou d'asphyxie, il sera réanimé.

À l'avenir, les enfants qui ont subi une hypoxie sont observés par un neurologue, cela peut nécessiter la participation d'un psychologue et d'un orthophoniste. Avec des conséquences graves de lésions cérébrales hypoxiques, les enfants ont besoin d'un traitement médicamenteux à long terme.

Complications

Les complications dangereuses de la privation d'oxygène sont:

  • Déficit neurologique persistant;
  • Parkinsonisme;
  • Démence
  • Développement Coma.

Souvent, après l'hypoxie, pas guéri en temps opportun, les troubles végétatifs, les problèmes psychologiques, la fatigue restent.

Prévention, pronostic

Le pronostic dépend de la durée pendant laquelle le cerveau a souffert d'une carence en oxygène et de la gravité de ses dommages. Avec des changements prononcés, les centres d'adoucissement du cerveau restent pour toujours.

Si une personne a connu un léger degré d'hypoxie, les manifestations asthéniques persisteront pendant 2 semaines, mais pas plus. Avec une hypoxie modérée, des troubles graves peuvent persister tout au long de l'année. Ils s'expriment dans l'hyperkinésie, les troubles mentaux, l'agression et l'agitation non motivée, la cécité et les hallucinations.

Si une personne a souffert d'une hypoxie sévère, une psychopathie peut survenir tout au long de la vie. L'intelligence souffre, des crises convulsives se produisent périodiquement, des fonctions motrices altérées apparaissent, une perte sensorielle se produit.

Avec un coma profond, le pronostic est aussi défavorable que possible..

La prévention de la privation d'oxygène consiste à prévenir les conditions accompagnées d'un manque d'oxygène:

  • mode de vie actif,
  • promenades en plein air,
  • activité physique,
  • bonne nutrition et traitement rapide de la pathologie somatique.

Les travaux «de bureau» nécessitent une ventilation des locaux, tandis que les métiers plus dangereux en termes d'hypoxie (mineurs, plongeurs, etc.) nécessitent le strict respect des mesures de précaution.