Principal / Tumeur

Ataxie cérébelleuse: symptômes et traitement de la coordination altérée

Tumeur

1. Comment fonctionne un cervelet «normal»? 2. Qu'est-ce que l'ataxie cérébelleuse? 3. Symptômes des troubles cérébelleux 4. Démarche atactique 5. Tremblements intentionnels 6. Nystagmus 7. Adiadhokinésie 8. Mimique ou hypermétrie 9. Discours chanté 10. Hypotension diffuse des muscles 11. Causes de la maladie 12. Formes héréditaires 13. À propos du traitement

La coordination des mouvements est une qualité naturelle et nécessaire de toute créature vivante à mobilité, ou la capacité de changer arbitrairement sa position dans l'espace. Des cellules nerveuses spéciales doivent être impliquées dans cette fonction..

Dans le cas des vers qui se déplacent sur un plan, il n'est pas nécessaire de sélectionner un organe spécial pour cela. Mais déjà chez les amphibiens primitifs et chez les poissons, une structure distincte apparaît, qui s'appelle le cervelet. Chez les mammifères, cet organe, en raison de la variété des mouvements, est en cours d'amélioration, mais il a été plus développé chez les oiseaux, car l'oiseau contrôle parfaitement tous les degrés de liberté.

Chez l'homme, il existe une spécificité des mouvements, associée à l'utilisation des mains comme outils. En conséquence, la coordination des mouvements était impensable sans maîtriser la motricité fine des mains et des doigts. De plus, la seule façon de déplacer une personne est de se tenir debout. Par conséquent, la coordination de la position du corps humain dans l'espace est impensable sans équilibre constant.

Ce sont ces fonctions qui distinguent le cervelet d'une personne d'un organe apparemment similaire chez d'autres primates supérieurs, et chez un enfant, il doit encore mûrir et apprendre la bonne régulation. Mais, comme tout organe ou structure individuelle, le cervelet peut être affecté par diverses maladies. En conséquence, les fonctions ci-dessus sont perturbées et une affection appelée ataxie cérébelleuse se développe.

Comment fonctionne le cervelet «normal»??

Avant d'aborder la description des maladies cérébelleuses, il est nécessaire de parler brièvement de la disposition du cervelet et de son fonctionnement.

Le cervelet est situé sous le cerveau, sous les lobes occipitaux des hémisphères cérébraux.

Il se compose d'une petite section médiane, d'un ver et d'hémisphères. Le ver est un ancien département, et sa fonction est d'assurer l'équilibre et la statique, et les hémisphères se sont développés avec le cortex cérébral, et fournissent des actes moteurs complexes, par exemple, le processus de dactylographie de cet article sur un clavier d'ordinateur.

Le cervelet est étroitement lié à tous les tendons et muscles du corps. Ils contiennent des récepteurs spéciaux qui «disent» au cervelet dans quel état se trouvent les muscles. Ce sentiment est appelé réception par le propriétaire. Par exemple, chacun de nous sait, sans regarder, dans quelle position et où se trouve sa jambe ou son bras, même dans l'obscurité et au repos. Cette sensation atteint le cervelet le long des voies spinocérébelleuses qui montent dans la moelle épinière..

De plus, le cervelet est lié au système de canaux semi-circulaires, ou à l'appareil vestibulaire, ainsi qu'aux conducteurs de la sensation articulaire et musculaire.

C'est ce chemin qui fonctionne avec brio lorsque, en glissant, une personne «danse» sur la glace. N'ayant pas le temps de comprendre ce qui se passe et n'ayant pas le temps d'avoir peur, une personne rétablit l'équilibre. Cela a déclenché un «relais», commutant immédiatement les informations de l'appareil vestibulaire sur le changement de position du corps, via le ver cérébelleux, vers les noyaux gris centraux, puis vers les muscles. Comme cela s'est produit "sur la machine", sans la participation du cortex cérébral, le processus de rétablissement de l'équilibre se produit inconsciemment.

Le cervelet est étroitement lié au cortex cérébral, régulant les mouvements conscients des membres. Cette régulation se produit dans les hémisphères cérébelleux.

Qu'est-ce que l'ataxie cérébelleuse??

Traduit du grec, les taxis sont un mouvement, les taxis. Et le préfixe "a" signifie négation. Au sens large, l'ataxie est un trouble du mouvement volontaire. Mais cette violation peut se produire, par exemple, avec un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, un adjectif est ajouté à la définition. Par conséquent, le terme «ataxie cérébelleuse» fait référence à un ensemble de symptômes qui indiquent une mauvaise coordination des mouvements provoquée par une altération de la fonction cérébelleuse..

Il est important de savoir qu'en plus de l'ataxie, le syndrome cérébelleux s'accompagne d'une asinergie, c'est-à-dire d'une violation de la convivialité des mouvements effectués les uns par rapport aux autres.

Certaines personnes pensent que l'ataxie cérébelleuse est une maladie qui affecte les adultes et les enfants. En fait, ce n'est pas une maladie, mais un syndrome qui peut avoir diverses causes et peut être trouvé dans les tumeurs, les blessures, la sclérose en plaques et d'autres maladies. Comment se manifeste cette lésion cérébelleuse? Ce trouble se manifeste sous la forme d'une ataxie statique et d'une ataxie dynamique. Ce que c'est?

L'ataxie statique est une violation de la coordination des mouvements au repos, et l'ataxie dynamique est une violation d'eux en mouvement. Mais les médecins lors de l'examen d'un patient souffrant d'ataxie cérébelleuse ne distinguent pas de telles formes. Les symptômes qui indiquent la localisation de la lésion sont beaucoup plus importants.

Symptômes des troubles cérébelleux

La fonction de cet organisme est la suivante:

  • maintenir le tonus musculaire par des réflexes;
  • maintenir l'équilibre;
  • coordination des mouvements;
  • leur cohérence, c'est-à-dire la synergie.

Par conséquent, tous les symptômes de lésions cérébelleuses à un degré ou à un autre sont un trouble des fonctions ci-dessus. Nous énumérons et expliquons les plus importants d'entre eux..

Démarche atactique

Tremblements intentionnels

Ce symptôme apparaît lors du déplacement et n'est presque pas observé au repos. Sa signification est l'apparition et l'amplification de l'amplitude des oscillations des extrémités distales lors de l'atteinte du but. Si vous demandez à une personne malade de toucher l'index de son propre nez, plus le doigt est proche du nez, plus elle commencera à trembler et à décrire divers cercles. L'intention est possible non seulement dans les mains, mais aussi dans les jambes. Cela est révélé lors d'un test talon-genou, lorsque le patient se voit proposer le talon d'une jambe pour tomber dans le genou de l'autre, jambe allongée.

Nystagmus

Le nystagmus est appelé tremblement intentionnel, qui se produit dans les muscles des globes oculaires. Si le patient est invité à détourner le regard, il y a une contraction rythmique uniforme des globes oculaires. Le nystagmus est horizontal, moins souvent vertical ou rotatif (rotationnel).

Adiadhokinesis

Ce phénomène peut être vérifié comme suit. Demandez au patient assis de placer ses mains sur ses genoux, paumes vers le haut. Ensuite, vous devez rapidement tourner les paumes vers le bas, puis à nouveau vers le haut. Le résultat devrait être une série de mouvements «tremblants», synchrones dans les deux mains. Avec un test positif, le patient est confus et le synchronisme est rompu.

Chute ou hypermétrie

Ce symptôme se manifeste si vous demandez au patient de mettre rapidement un index dans un objet (par exemple, le marteau d'un neurologue), dont la position change tout le temps. La deuxième option consiste à entrer dans une cible statique et immobile, mais d'abord les yeux ouverts, puis les yeux fermés.

Discours modifié

Les symptômes des troubles de la parole ne sont rien d'autre que le tremblement intentionnel de l'appareil vocal. En conséquence, la parole devient explosive, explosive, perd en douceur et en douceur.

Hypotension musculaire diffuse

Puisque le cervelet régule le tonus musculaire, la cause de son déclin diffus peut être des signes d'ataxie. Dans ce cas, les muscles deviennent mous, léthargiques. Les articulations deviennent "crépues" car les muscles ne limitent pas l'amplitude des mouvements, l'apparition de subluxations habituelles et chroniques est possible.

En plus de ces symptômes, qui sont faciles à vérifier, les troubles cérébelleux peuvent se manifester par des changements dans l'écriture manuscrite et d'autres symptômes..

Les causes de la maladie

Il faut dire que le cervelet n'est pas toujours à blâmer pour le développement de l'ataxie, et la tâche du médecin est de comprendre à quel niveau la lésion s'est produite. Voici les causes les plus caractéristiques du développement de la forme cérébelleuse et de l'ataxie en dehors du cervelet:

  • Dommages aux cordes postérieures de la moelle épinière. Cela provoque une ataxie sensible. L'ataxie sensible est ainsi nommée parce que le patient a une sensation de muscle articulaire altérée dans les jambes et qu'il n'est pas capable de marcher normalement dans l'obscurité jusqu'à ce qu'il voie ses propres jambes. Cette condition est caractéristique de la myélose funiculaire, qui se développe dans une maladie associée à un manque de vitamine B12..
  • Une ataxie cérébelleuse supplémentaire peut se développer dans les maladies du labyrinthe. Ainsi, les troubles vestibulaires et la maladie de Ménière peuvent provoquer des étourdissements, une chute, bien que le cervelet ne soit pas impliqué dans le processus pathologique;
  • L'apparition d'un neurinome du nerf vestibulo-cochléaire. Cette tumeur bénigne peut entraîner des symptômes cérébelleux unilatéraux..

Les causes cérébelleuses réelles de l'ataxie chez les adultes et les enfants peuvent survenir avec des lésions cérébrales, des maladies vasculaires et également dues à une tumeur cérébelleuse. Mais ces lésions isolées sont rares. Le plus souvent, l'ataxie s'accompagne d'autres symptômes, par exemple l'hémiparésie, un trouble de la fonction des organes pelviens. Cela se produit avec la sclérose en plaques. Si le processus de démyélinisation est traité avec succès, les symptômes des lésions cérébelleuses régressent.

Formes héritées

Cependant, il existe tout un groupe de maladies héréditaires dans lesquelles le système de coordination des mouvements est principalement affecté. Ces maladies comprennent:

  • Ataxie vertébrale de Friedreich;
  • ataxie cérébelleuse héréditaire de Pierre Marie.

L'ataxie cérébelleuse de Pierre Marie était auparavant considérée comme une maladie unique, mais maintenant elle distingue plusieurs variantes du cours. Quels sont les symptômes de cette maladie? Cette ataxie commence tardivement, à 3 ou 4 décennies, et pas du tout chez l'enfant, comme beaucoup de gens le pensent. Malgré l'apparition tardive, une altération de la parole du type de dysarthrie, une augmentation des réflexes tendineux rejoint les symptômes de l'ataxie cérébelleuse. Symptômes accompagnés de spasticité des muscles squelettiques.

Habituellement, la maladie commence par une démarche altérée, puis commence un nystagmus, la coordination dans les mains est perturbée, une reprise des réflexes profonds se produit, une augmentation du tonus musculaire se développe. Un pronostic défavorable se produit avec l'atrophie optique..

Cette maladie se caractérise par une diminution de la mémoire, de l'intelligence, ainsi qu'une altération du contrôle des émotions et de la sphère volitive. Le cours progresse régulièrement, le pronostic est défavorable.

À propos du traitement

Le traitement de l'ataxie cérébelleuse, en tant que syndrome secondaire, dépend presque toujours du succès du traitement de la maladie sous-jacente. Dans le cas où la maladie progresse, par exemple, comme une ataxie héréditaire, puis aux stades ultérieurs du développement de la maladie, le pronostic est décevant.

Si, par exemple, à la suite d'une ecchymose cérébrale à l'arrière de la tête, une altération de la coordination des mouvements s'est produite, le traitement de l'ataxie cérébelleuse peut réussir s'il n'y a pas d'hémorragie dans le cervelet et qu'il n'y a pas de nécrose cellulaire.

Un élément très important du traitement est la gymnastique vestibulaire, qui doit être effectuée régulièrement. Le cervelet, comme d'autres tissus, est capable «d'apprendre» et de restaurer de nouvelles connexions associatives. Cela signifie que vous devez entraîner la coordination des mouvements non seulement avec les lésions cérébelleuses, mais aussi avec les accidents vasculaires cérébraux, les maladies de l'oreille interne et d'autres lésions.

Les remèdes populaires pour l'ataxie cérébelleuse n'existent pas, car la médecine traditionnelle n'avait aucune idée du cervelet. Le maximum qui peut être trouvé ici est des remèdes pour les étourdissements, les nausées et les vomissements, c'est-à-dire des remèdes purement symptomatiques.

Par conséquent, si vous avez des problèmes de démarche, de tremblements, de motricité fine, vous n'avez pas besoin de reporter une visite à un neurologue: la maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter.

Ataxie cérébelleuse

L'ataxie est un terme qui fait référence à divers troubles du mouvement, l'ataxie cérébelleuse fait référence aux troubles du mouvement résultant de dommages au cervelet, puisque le cervelet est la partie du cerveau qui est responsable de l'équilibre, de la coordination des mouvements et du tonus musculaire..

En plus du cervelet, il existe également une ataxie sensible et vestibulaire, elles sont causées par des dommages à d'autres parties du cerveau.

Les causes

Normalement, les mouvements volontaires sont assurés par une coordination précise entre les muscles par des synergistes et des antagonistes. L'interaction entre eux est contrôlée par le cervelet, qui a des connexions avec toutes les structures du système nerveux central qui participent à la fonction motrice. Le cervelet peut être appelé le principal centre de coordination des mouvements, il reçoit des informations des structures du cerveau et assure le synchronisme et la précision des contractions musculaires, traitant également des informations sur les mouvements du corps dans l'espace. Cela garantit la précision et la fluidité des mouvements arbitraires. En cas de lésion du cervelet, une désynchronisation des contractions musculaires de différents groupes se produit, qui se manifeste par une ataxie.

Les causes des dommages cérébelleux peuvent être les suivantes:

  • accident vasculaire cérébral aigu (accident vasculaire cérébral) affectant le cervelet;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • cérébellite infectieuse, y compris d'origine parasitaire;
  • abcès cérébelleux;
  • intoxication aiguë et chronique, y compris l'intoxication médicamenteuse (anticonvulsivants, somnifères, anxiolytiques, antipsychotiques, préparations au bismuth, médicaments chimiothérapeutiques, etc.);
  • alcoolisme;
  • carence en vitamines B1, B12, E;
  • coup de chaleur;
  • hypoglycémie;
  • hypothyroïdie;
  • sclérose en plaques;
  • Anomalies Arnold - Chiari;
  • canalopathies (maladies causées par des défauts génétiquement déterminés dans les canaux ioniques);
  • maladies génétiques (ataxie de Friedreich);
  • maladies à prions;
  • tumeurs (le cervelet du médulloblastome, le schwannome cérébellopontin et l'hémangioblastome sont particulièrement souvent affectés);
  • dégénérescence cérébelleuse paranéoplasique (tumeur secondaire du cervelet);
  • Syndrome de Hakimi-Adams (hydrocéphalie normotensive);
  • encéphalomyopathies mitochondriales (maladie de Leu, syndrome MELAS, etc.);
  • ataxie dégénérative idiopathique due à des maladies neurodégénératives (atrophie cérébelleuse corticale parenchymateuse, atrophie systémique multiple, ataxie cérébelleuse héréditaire de Pierre-Marie);
  • troubles métaboliques héréditaires et génétiques (acidurie, maladie de Hartnup, maladie de Gaucher de type 3, maladie de Tay-Sachs, maladie de Refsum, etc.).

Formes d'ataxie cérébelleuse

Différentes parties du cervelet (ver et hémisphère) sont responsables de différents types de mouvements; en fonction de la lésion prédominante d'une structure anatomique particulière d'un organe, on distingue deux formes de pathologie:

  • dynamique - causée par des dommages aux hémisphères, caractérisée par une décoordination des mouvements dans les membres;
  • statique-locomoteur - causé par des dommages au ver, en conséquence, la démarche est altérée et la stabilité est affectée.

De plus, l'ataxie cérébelleuse peut être:

  • aiguë - causée par des causes aiguës, par exemple, un accident vasculaire cérébral ou une lésion cérébrale traumatique;
  • chronique - causée par des lésions cérébelleuses à long terme, par exemple, avec l'alcoolisme chronique.

Par nature de distribution:

  • généralisé - tous les mouvements arbitraires sont violés;
  • isolé - certains types de mouvements sont perturbés, par exemple la marche, la parole, les mouvements des bras.

De plus, l'ataxie est unilatérale et bilatérale.

Les symptômes de l'ataxie cérébelleuse

Les manifestations de l'ataxie cérébelleuse dépendent de la structure particulière du cervelet qui a été endommagée..

Lorsque le ver est endommagé, la capacité à maintenir une position stable du corps est altérée, le patient se balance en position debout, pour la stabilité, il doit s'équilibrer avec ses mains, les jambes écartées, sinon il peut retomber. La démarche ressemble à celle d'une personne ivre, elle est incertaine, le patient est particulièrement instable dans les virages, il se balance, son corps est fortement redressé, ses jambes se lèvent trop haut en marchant.

En cas de lésion des hémisphères, une perturbation de la marche, une position instable du corps peuvent également être observées, tandis que le patient «tombe» sur le côté de la lésion. La principale manifestation est les mouvements maladroits et incohérents des membres qui entravent la mise en œuvre d'actions précises.

L'ataxie légère est vérifiée à l'aide de tests fonctionnels, tandis que l'ataxie prononcée ne permet parfois pas à une personne de marcher du tout, et dans certains cas, elle ne peut ni se tenir debout ni même s'asseoir.

À mesure que la maladie progresse, la dysphagie (violation de la déglutition) et la dysarthrie (troubles de l'élocution) se joignent aux troubles décrits.

Les signes d'ataxie s'accompagnent de symptômes caractéristiques de la maladie sous-jacente.

Diagnostique

Lorsque des symptômes d'ataxie apparaissent, le patient subit un examen neurologique. Non seulement la confirmation de la nature cérébelleuse de la pathologie est nécessaire, mais aussi l'identification de la condition qui a conduit à son développement.

Dans le cas de symptômes non exprimés, des tests de coordination (fonctionnels) sont effectués, par exemple:

Test de réaction de support

Le patient est invité à se tenir debout, les pieds déplacés. Il est difficile de maintenir cette position avec l'ataxie, le patient chancelera, perdra sa stabilité.

Test de stabilité en position Romberg

On demande au patient de se tenir debout, les pieds fermement déplacés, la tête levée et d'étirer les bras en avant. L'ataxie se manifeste par une instabilité de la position du corps, le patient commence à se balancer et peut tomber.

Test de stabilité dans une pose de Romberg sensibilisée (compliquée)

Il est demandé au patient de se tenir de manière à ce que l'orteil d'une jambe repose sur le talon de l'autre jambe, tout en levant légèrement la tête et en étirant les bras. Avec l'ataxie, il ne sera pas en mesure de maintenir sa stabilité même pendant une courte période..

Test de réaction de saut

Normalement, si une personne debout avec les jambes déplacées est menacée de tomber sur le côté, la jambe de ce côté se déplace dans le sens de la chute et la deuxième jambe se détache du sol. Avec l'ataxie, le médecin se place derrière le patient et, le tenant pour une assurance, pousse sur le côté. Avec l'ataxie, même une petite poussée entraînera une chute, c'est le soi-disant symptôme de poussée positive.

Lorsque l'ataxie confirmée est prescrite:

  • études de neuroimagerie: TDM (tomodensitométrie du cerveau), IRM (imagerie par résonance magnétique du cerveau);
  • études neurophysiologiques: électroneuromyographie, méthode des potentiels évoqués.

En utilisant ces méthodes, les changements fonctionnels et structurels du système nerveux central et périphérique sont déterminés.

Si des maladies atactiques héréditaires sont suspectées, une analyse ADN des patients est réalisée. Si nécessaire, le patient ou ses proches sont référés pour un conseil génétique. S'il y a lieu de soupçonner une pathologie héréditaire chez le fœtus, un test ADN prénatal est effectué..

Une recherche approfondie des causes de l'ataxie peut inclure un large éventail d'études, y compris des techniques d'imagerie (recherche de tumeurs), des tests sanguins pour les hormones (recherche de troubles endocriniens), des études biochimiques (recherche de troubles métaboliques), une analyse toxicologique (recherche d'éventuelles intoxications), etc. peut être référé pour des consultations à des spécialistes connexes - cardiologue, endocrinologue, neurochirurgien et autres.

Traitement de l'ataxie cérébelleuse

Les tactiques thérapeutiques dépendent de la cause de l'ataxie; les efforts sont dirigés vers le traitement de la maladie sous-jacente. Par exemple, si la cause de la pathologie est une tumeur résécable, le traitement sera chirurgical et s'il n'est pas résécable - chimiothérapie ou radiothérapie, si la cause est une hypovitaminose, une thérapie vitaminique est prescrite, le traitement des lésions craniocérébrales est effectué selon le schéma adopté pour ce type de lésion et le traitement de la sclérose en plaques est dans la prise de médicaments immunomodulateurs. Dans de tels cas, le traitement de la maladie sous-jacente est généralement suffisant pour que les symptômes de l'ataxie cérébelleuse disparaissent complètement ou au moins cessent de progresser et de diminuer.

Il existe des informations dans la littérature sur l'utilisation réussie de certains médicaments (prégabaline, amantadine, facteur de libération de la thyrotropine, buspirone, L-5-hydroxytryptophane) pour l'ataxie d'une étiologie dégénérative, cependant, des études cliniques qui pourraient confirmer ces informations n'ont pas été menées. Il existe également des preuves de l'efficacité de l'inosiazide et d'un certain nombre d'anticonvulsivants (carbamazépine, clonazépam, topiramate) dans l'ataxie cérébelleuse, mais ces données doivent également être vérifiées et confirmées..

Actuellement, des recherches sont en cours sur le traitement de l'ataxie d'origine héréditaire par des méthodes de thérapie cellulaire et génique, ces domaines étant évalués comme les plus prometteurs pour résoudre ce problème..

Physiothérapie

Il s'agit de l'une des principales méthodes de traitement et de rééducation des patients atteints d'ataxie cérébelleuse. La physiothérapie peut améliorer la coordination, soutenir les fonctions motrices, empêcher le développement de l'atrophie musculaire et des contractures. Des programmes complets ont été développés, y compris des exercices visant à restaurer la rétroaction, des exercices spéciaux pour la formation des fonctions cérébelleuses (méthode Frenkel), le soulagement des muscles proprioceptifs (PMF, facilitation des muscles proprioceptifs).

Le plus grand effet peut être obtenu avec l'utilisation combinée de médicaments et de physiothérapie.

La prévention

La prévention de l'ataxie cérébelleuse consiste à prévenir les conditions qui y conduisent, dans les cas où cela est possible. Par exemple, refus d'abus d'alcool, utilisation d'un casque pendant les cours, lourd de blessures crâniennes, traitement rapide des maladies somatiques. Le conseil génétique est une mesure de prévention des maladies héréditaires atactiques.

Conséquences et complications

Avec l'ataxie cérébelleuse progressive, l'atrophie musculaire, des contractures peuvent se développer et, finalement, une invalidité se produit. De plus, cette condition conduit à une mauvaise adaptation sociale du patient. Avec un traitement réussi, le pronostic est modérément favorable - les symptômes atactiques ne peuvent généralement pas être complètement éliminés, mais il s'avère qu'ils peuvent être considérablement réduits et la qualité de vie maintenue à un niveau acceptable.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Ataxie: traitement, types, symptômes, diagnostic

L'ataxie (du mot grec ataxie - chaos, trouble) est une maladie dont la caractéristique est un trouble de la coordination. Caractéristique de la maladie: la marche et la démarche du patient deviennent instables, les mouvements deviennent maladroits, il peut souvent faire tomber des choses et des objets. Selon ces symptômes, on distingue deux types de maladies:

  • ataxie statique - lorsque l'équilibre est perdu en position horizontale
  • ataxie dynamique - manque de coordination des mouvements lors de la marche. Le patient peut à la fois perdre complètement sa force dans les membres et la sauver.

La maladie a beaucoup de nuances, considérez: l'ataxie - qu'est-ce que c'est et comment est-elle traitée plus en détail.

Types d'ataxie

Les médecins distinguent quatre types courants de maladie:

  • Cervelet. Le cervelet est affecté, ce qui fait que le patient a du mal à se tenir debout. Pour garder son équilibre, il doit écarter largement les jambes..

En marchant, il peut tomber un peu sur le côté. Il y a des problèmes d'élocution. Les mouvements deviennent radicaux. L'ataxie cérébelleuse chez les enfants commence à apparaître dans la période de 5 mois à deux ans.

  • Ataxie corticale. La partie frontale du cerveau est affectée, la personne perd le contrôle de la jambe opposée au lobe affecté (par exemple, si le côté gauche est endommagé, la coordination sur le membre droit est perdue).

Les symptômes suivants sont également caractéristiques: troubles mentaux, hystérie, mauvais odorat;

  • Ataxie vestibulaire. Le principal symptôme est une atteinte de l'appareil vestibulaire. L'ataxie vestibulaire se caractérise par des étourdissements réguliers, surtout en marchant.
  • Ataxie sensible. Avec une maladie, la partie pariétale du cerveau est principalement affectée, mais les colonnes postérieures ou les nœuds périphériques peuvent également être affectés. L'ataxie sensible est caractérisée par un faible tonus musculaire, à cause duquel la démarche du patient souffre.

Il ne contrôle pas bien ses mouvements lors de la marche, il marche donc trop fort sur le sol, regarde constamment sous ses pieds (l'instinct des actes d'auto-préservation) ou plie les genoux de manière anormale pour une marche saine.

  • Avec un type léger d'ataxie sensible, dans le cas d'une lésion isolée de la moelle épinière, la coordination et la démarche ont une forme légère de perturbation.
  • Le niveau moyen de perturbation est lorsqu'une personne ne peut pas attacher les boutons en raison d'une diminution du tonus des muscles fléchisseurs et extenseurs. Il semble au patient que ses jambes échouent en marchant, la démarche est en forme de timbre avec un fort abaissement et une flexion des jambes. Lorsque vous marchez, vous avez besoin d'un contrôle visuel
  • L'ataxie sensible d'une forme sévère prive généralement une personne de la possibilité de prendre une position verticale et de faire un pas.

Caractéristiques du syndrome de l'ataxie cérébelleuse

L'ataxie cérébelleuse est considérée comme la plus courante dans la pratique médicale. Le syndrome de l'ataxie cérébelleuse se caractérise par les symptômes suivants:

  • Violation générale du tonus musculaire. De plus, cet effet est inhérent à tous les membres: le patient ressent une faiblesse dans les bras et les jambes;
  • Démarche instable, debout inégal. Avec la maladie, la démarche d'une personne souffre, car elle ne contrôle pas ses membres;
  • Troubles de la parole. Le patient prononce les mots lentement, en étirant des phrases;
  • Secousses involontaires des coins des yeux. Cela est dû aux crampes musculaires;
  • Tremblement intentionnel de la tête et des mains. Ces parties du corps peuvent constamment trembler en raison d'une altération du tonus musculaire..

En raison des symptômes ci-dessus, la forme cérébelleuse de la maladie est aussi souvent appelée «ataxie hystérique»..

Il existe deux types de maladies:

  • statique-locomoteur - observé en cas de dommages au ver cérébelleux - la stabilité est perdue, la démarche est altérée;
  • ataxie dynamique - les hémisphères cérébelleux sont affectés et les membres ont du mal à effectuer des mouvements arbitraires.

Ataxie héréditaire de Pierre Marie

L'ataxie cérébelleuse de Marie est une maladie génétique qui s'est transmise de génération en génération. La probabilité d'éviter cette maladie est extrêmement faible si l'un des proches parents (mère ou père) en souffre. Les cas où l'un des parents était malade du syndrome de Pierre Marie et n'a pas transmis ce génotype à l'enfant, ne se produisent presque jamais dans la pratique médicale.

Le syndrome de Pierre Marie peut entraîner une démence complète à l'âge de 50-55 ans, si des mesures préventives appropriées ne sont pas prises à temps. Par conséquent, si vous savez que vous pouvez développer une ataxie cérébelleuse héréditaire, consultez un médecin avant l'âge de 30 ans..

Ataxie de la famille Friedreich

L'ataxie de Friedreich est également une maladie héréditaire qui se transmet de manière autosomique dominante. Le dos du cervelet est affecté.

Avec ce type de pathologie, une manifestation d'ataxie sensible avec le cervelet est probable.

Les symptômes de cette maladie:

  • Comme dans d'autres cas, des troubles de la marche sont observés: la bande de roulement devient instable et incertaine;
  • Les mouvements humains sont dispersés et maladroits;
  • En outre, la maladie est affichée sur l'expression faciale du patient: la réaction à toute situation devient inhibée;
  • La parole change, le patient étire les mots et les phrases, parfois il peut ne pas terminer ce qu'il a commencé à dire;
  • La rumeur gâte;
  • Aux derniers stades de la maladie, des problèmes cardiaques apparaissent. Le plus souvent, une tachycardie et un essoufflement persistant s'ajoutent à la maladie..

Ataxie-télangiectasie (syndrome de Louis-Bar)

Le syndrome de Louis-Bar (ataxie-télangiectasie) est une maladie héréditaire dans laquelle le cervelet est affecté. Il a été ouvert en 1941 en France. Le syndrome de Louis Bar est généralement transmis par les génotypes des deux parents, c'est-à-dire qu'il ne peut pas être hérité uniquement de la mère ou du père.

L'ataxie-télangiectasie est une maladie assez rare: selon des estimations récentes, seul 1 nouveau-né sur 40000 en souffre.

Avec la télangiectasie, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  1. Sensibilité aux maladies infectieuses des voies respiratoires. Les patients souffrent souvent de bronchite, d'amygdalite, de conjonctivite, d'otite moyenne, etc. Avec le syndrome de Louis-Bar, ces affections peuvent devenir mortelles pour l'enfant, car le système immunitaire n'est pas en mesure de faire face aux microbes pathogènes;
  2. L'apparition de tumeurs malignes. Le syndrome de Louis-Bar se manifeste par des télangiectasies de la peau: cela signifie que le corps est plus sensible à l'apparition de néoplasmes malins que d'habitude.
  3. Violations de la marche et coordination des mouvements. Le syndrome de Louis-Bar se caractérise par une perte d'équilibre, à la suite de laquelle la bande de roulement devient incertaine et les mouvements maladroits.

Les symptômes de l'ataxie

Selon le type de maladie, les symptômes de la maladie peuvent varier. Symptômes qui indiquent que le patient a cette maladie:

  • Allure altérée. Ce signe est caractérisé par une ataxie vestibulaire et une ataxie spinocérébelleuse. Elle s'exprime par des marches instables et une perte d'équilibre en position horizontale. Un homme regarde souvent sous ses pieds, comme s'il avait peur de tomber, marche lentement et avec mesure;
  • Les compétences en communication sont affectées. L'homme étire les mots et les phrases, la parole devient difficile. Le patient semblait réfléchir soigneusement à ce qu'il devait dire. Avec un diplôme avancé, la parole devient complètement incohérente;
  • Tremblement des mains et de la tête. L'ataxie spinocérébelleuse est souvent caractérisée par ce symptôme. Le tonus musculaire est perdu, ce qui empêche le patient de contrôler ses membres et sa tête, y compris l'arrêt du tremblement;
  • Le patient ne peut pas se tenir en position «talon et orteils ensemble». L'ataxie vestibulaire est caractérisée par le fait qu'une personne ne peut être en position horizontale qu'avec les jambes écartées. Cela est dû à une perte d'équilibre..

Complications de l'ataxie

Héréditaire, spinocérébelleuse et autres types d'ataxie peuvent provoquer de telles complications:

  1. Maladies des voies respiratoires - asthme bronchique, rhinite, sinusite, pharyngite, etc.;
  2. Maladies du système cardiovasculaire - hypertension, tachycardie, insuffisance cardiaque, etc.;
  3. La tendance à la rechute de maladies infectieuses et virales.

L'ataxie locomotrice peut également entraîner des problèmes d'audition, et l'ataxie sensorielle peut entraîner des difficultés à sentir..

Diagnostic de l'ataxie

L'ataxie spinocérébelleuse et d'autres types de la maladie sont déterminés en cinq étapes:

  1. Conversation préliminaire avec le patient et analyse de ses plaintes. Le médecin recueille toutes les informations nécessaires: si la personne de la famille avait des personnes souffrant d'une maladie similaire, combien de temps les premiers signes sont apparus, quels médicaments il a pris le mois dernier;
  2. Inspection par un neurologue. Des tests sont effectués afin de déterminer s'il y a des troubles de la coordination, de la parole, de la démarche. Par exemple, dans la vidéo ci-dessus, vous pouvez voir comment les tests du genou et du doigt sont effectués pour identifier une variété dynamique de la maladie.
  3. Examen par un oto-rhino-laryngologiste pour les problèmes d'audition;
  4. Test sanguin: vérifié le nombre de globules rouges et de globules blancs;
  5. Réalisation de tomodensitométrie. D'après ses résultats, il est conclu si la structure du cerveau a été perturbée..

Après les mesures ci-dessus, si l'ataxie statique ou ses types sont confirmés, un traitement est prescrit.

Traitement et pronostic de l'ataxie

L'ataxie, dont le traitement est effectué principalement par des méthodes médicales, peut être complètement éliminée avec des soins médicaux en temps opportun. Le neurologue est impliqué dans le traitement de la maladie. Il peut prescrire de tels types de traitement:

  • Réception de vitamines renforçantes. Selon les observations médicales, le corps des patients manque le plus souvent de vitamine B. Elle peut être consommée sous forme de capsules ou de solutions;
  • Normalisation de la circulation sanguine. Médicaments prescrits qui stimulent le flux sanguin vers le cerveau;
  • Prendre des médicaments hormonaux (stéroïdes) pour éliminer le plasma du sang (s'il a été détecté lors de l'analyse);
  • Traitement chirurgical du cervelet. L'ataxie cérébelleuse tardive est éliminée principalement de manière opératoire: l'hémorragie est supprimée, ce qui permet un flux sanguin vers le cerveau.

Ainsi, l'ataxie spinocérébelleuse et d'autres types de la maladie sont traités..

Formation Ataxie

La gymnastique avec ataxie aidera à renforcer les muscles, à restaurer leur tonus et à coordonner leurs mouvements. Selon les experts, l'ataxie spinocérébelleuse et d'autres types de la maladie sont traités à l'aide d'une thérapie par l'exercice (culture physique thérapeutique). Lors de l'attribution de la formation, vous devez prendre en compte plusieurs nuances:

  • La thérapie par l'exercice n'est utilisée qu'en combinaison avec d'autres méthodes de traitement (médicaments, chirurgie, etc.). Si la maladie est survenue à la suite d'une infection, elle doit être éliminée, si une tumeur a été détectée, elle est enlevée chirurgicalement;
  • Un ensemble d'exercices est effectué sous la supervision d'un médecin, sinon le patient se blessera avec des actions imprudentes. Une formation appropriée traite tous les types de maladies, y compris la paralysie cérébrale ataxique..

MedGlav.com

Répertoire médical des maladies

Ataxie. Types et symptômes cliniques de l'ataxie.

ATAXIE.


Ataxie (ataxie grecque - trouble) - altération de la coordination des mouvements; l'un des troubles moteurs les plus fréquemment observés. La force dans les membres peut être entièrement maintenue. Cependant, les mouvements deviennent maladroits, imprécis, leur succession est violée », cohérence, équilibre en position debout et en marchant.

  • ataxie statique - déséquilibre en position debout,
  • ataxie dynamique - discoordination lors des mouvements.

La coordination normale des mouvements est due à l'activité amicale et hautement automatisée de plusieurs parties du système nerveux central - le cervelet, l'appareil vestibulaire, les conducteurs de la sensibilité musculaire profonde, le cortex des zones frontales et temporales. L'organe central de coordination des mouvements est le cervelet..

Clinique.

En pratique clinique, il est d'usage de distinguer:

  • ataxie en cas de violation des conducteurs de la sensibilité musculaire profonde (ataxie sensible ou colonnaire postérieure);
  • ataxie avec lésions cérébelleuses (ataxie cérébelleuse);
  • ataxie avec dommages à l'appareil vestibulaire (ataxie vestibulaire);
  • ataxie avec lésions du cortex de la région frontale ou temporo-occipitale (ataxie corticale).

Ataxie sensible ou postérieure se produit avec des lésions des piliers postérieurs (faisceaux de Gaulle et de Burdach), beaucoup moins souvent - des nerfs périphériques, des racines postérieures, du tubercule optique, du cortex du lobe pariétal du cerveau (moelle épinière, myélose funiculaire, certaines formes de polyneuropathie, troubles vasculaires, tumeurs).

Selon la localisation de la lésion, elle peut s'exprimer dans tous les membres ou uniquement dans les jambes, dans une jambe ou un bras.
Les phénomènes d'ataxie sensorielle les plus caractéristiques se produisent dans les troubles de la sensation musculo-squelettique des membres inférieurs. Une instabilité générale est observée. Lors de la marche, le patient plie excessivement les jambes dans les articulations du genou et de la hanche et les abaisse au sol avec une force excessive (démarche de poinçonnage). Il y a souvent une sensation de marcher sur un tapis épais ou du coton. Le patient à l'aide du contrôle de la vision essaie de compenser la fonction motrice altérée et, par conséquent, en marchant, regarde constamment sous ses pieds. Le contrôle de la vision réduit considérablement et la fermeture des yeux améliore considérablement les effets de l'ataxie. En cas de dommages graves aux montants arrière, la position debout et la marche sont totalement impossibles..

Ataxie cérébelleuse observé avec des dommages au ver, aux hémisphères et aux jambes cérébelleuses.
En position de Romberg ou en marchant, le patient dévie ou tombe vers l'hémisphère cérébral affecté. Avec la défaite du ver, il y a une chute dans différentes directions, souvent en arrière. En marchant, le patient titube, écarte largement les jambes (démarche ivre). La démarche du flanc est fortement perturbée. Les mouvements sont maladroits, rapides. Le ralentissement et la discoordination des mouvements sont plus prononcés du côté de la lésion. Le contrôle de la vision (fermeture et ouverture des yeux) affecte relativement peu la gravité des troubles de la coordination. Le discours est cassé - il devient lent, étiré, saccadé, parfois scandé. Les changements dans l'écriture se manifestent par son irrégularité, sa portée, la macrographie se produit souvent. Le tonus musculaire diminue généralement, plus du côté de la lésion, et les réflexes tendineux diminuent parfois..

L'ataxie cérébelleuse est observée dans la sclérose en plaques, les tumeurs, l'encéphalite, les foyers vasculaires dans le cervelet et le tronc cérébral.

Ataxie vestibulaire se développe avec des dommages à n'importe quelle partie de l'appareil vestibulaire, qui comprend le labyrinthe, le nerf vestibulaire, les noyaux dans le tronc cérébral et le centre cortical dans le lobe temporal du cerveau.
Signes caractéristiques de l'ataxie vestibulaire: étourdissements systémiques (il semble au patient que tous les objets se déplacent dans une certaine direction), nystagmus horizontal, nausées et vomissements. Le patient titube au hasard ou tombe. En tournant la tête, les vertiges s'intensifient. La prudence avec laquelle les patients font des mouvements de tête est perceptible..
L'ataxie vestibulaire est observée dans le syndrome de Ménière (troubles circulatoires du système vertébral), l'encéphalite de la tige, les tumeurs du quatrième ventricule cérébral, les maladies de l'oreille.

Ataxie corticale se développe principalement avec des dommages au lobe frontal du cerveau en raison d'un dysfonctionnement du système fronto-pont-cérébelleux.
Les foyers controlatéraux de la jambe souffrent le plus. L'instabilité apparaît lors de la marche, en particulier dans les virages, une déviation du côté opposé à l'hémisphère affecté. Le contrôle de la vision a relativement peu d'effet sur le degré d'ataxie. En cas de lésions sévères du lobe frontal, le patient ne peut pas du tout se tenir debout et marcher (astasie-abasie).

Ataxie frontale Elle s'accompagne également d'autres symptômes d'atteinte du lobe frontal (altération mentale, réflexe de préhension, altération de l'odorat).
L'ataxie frontale n'est parfois pas facile à distinguer du cervelet. La preuve de l'hypotension dans le membre atactique est en faveur de lésions cérébelleuses. Les causes de l'ataxie frontale sont le plus souvent des tumeurs, des abcès, des accidents vasculaires cérébraux.

Ataxie cérébelleuse chez l'homme: comment être traité

L'ataxie cérébelleuse se développe à la suite de lésions cérébelleuses ou de connexions neuronales entre cette partie du cerveau et le système nerveux périphérique. La pathologie s'accompagne d'une détérioration de la coordination motrice, d'un dysfonctionnement visuel et d'une altération de la parole. Puisque le cervelet est impliqué dans le contrôle de l'activité musculaire et des fonctions cognitives, les dommages à ses tissus affectent négativement l'activité mentale et motrice, en particulier la marche et la motricité fine..

Caractéristique de pathologie

L'ataxie cérébelleuse est une pathologie qui se manifeste principalement comme une violation de la coordination motrice et de la marche. La capacité de marcher est basée sur l'interaction des fonctions:

  1. Locomotion - un mouvement visant à déplacer votre propre corps dans l'espace.
  2. Maintenir l'équilibre.
  3. Réactions adaptatives. Réponse rapide aux obstacles, régulation des mouvements, prise en compte de l'évolution des conditions extérieures.

Une forme généralisée se distingue lorsque l'activité motrice est perturbée dans toutes les parties du corps. Dans la forme locale, les troubles moteurs affectent des parties individuelles du corps ou des fonctions - jambes, bras, fonction de la parole et organes de la vision. La pathologie peut se produire dans une moitié du corps (avec des dommages au tissu cérébelleux d'un côté) ou dans les deux.

L'ataxie associée aux dommages au cervelet est une pathologie qui reflète des dysfonctionnements dans les mécanismes responsables de la régulation anti-inertielle, ce qui rend les caractéristiques de mouvement normales impossibles (douceur, dimensionnalité, précision, uniformité). Tout mouvement normal est le résultat de l'activité coordonnée de plusieurs groupes musculaires (extenseurs, fléchisseurs).

La coordination de l'activité musculaire est réalisée par le cervelet à travers son interaction bidirectionnelle avec d'autres parties du cerveau impliquées dans l'exercice des fonctions motrices et des parties du système nerveux de la localisation périphérique. Le cervelet est étroitement lié aux noyaux gris centraux, aux structures corticales et aux noyaux du tronc..

L'information est transmise par des motoneurones situés dans la zone de la moelle épinière et des neurones proprioceptifs (associés aux éléments périphériques des organes sensoriels) situés dans les muscles et les ligaments. Le cervelet est le principal coordinateur de l'activité motrice, reçoit des informations sur le mouvement prévu, le moindre changement dans le tonus musculaire et la position des parties du corps. Le bon fonctionnement de cette partie du cerveau assure la clarté et la précision des mouvements petits et complexes..

Les maladies affectant cette partie du cerveau provoquent une désynchronisation des contractions musculaires, ce qui affecte négativement la performance de tout mouvement. Même de petits foyers de crises cardiaques et d'hémorragies dans le cervelet sont des conditions mortelles qui provoquent souvent une hydrocéphalie obstructive (associée à une altération du drainage du liquide céphalo-rachidien).

Les causes

Il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. Une pathologie aiguë se développe généralement dans un contexte d'infarctus lacunaire, cardioembolique, athérothrombotique, ischémique, accident vasculaire cérébral hémorragique avec localisation du foyer dans le cervelet.

L'ataxie cérébelleuse est une maladie qui accompagne souvent d'autres conditions pathologiques (sclérose en plaques, traumatisme au niveau de la tête, étiologie infectieuse cérébrale, abcès cérébral, infestations parasitaires), ce qui indique une étiologie polymorphe. Autres causes possibles:

  • Intoxications aiguës et chroniques.
  • Médicaments non contrôlés (antipsychotiques, anticonvulsivants).
  • Arnold Chiari Anomaly.
  • Syndrome de MELAS (une maladie neurodégénérative progressive initiée par des mutations génétiques).

En cas de corrélation avec les pathologies ci-dessus, l'ataxie en plus des principaux symptômes se manifeste par des douleurs dans la tête, des épisodes de vomissements répétés, des étourdissements, des signes de lésion des nerfs crâniens (paroxystique local, des douleurs intenses aux yeux, au front, aux pommettes, à la mâchoire, au dysfonctionnement visuel, au trouble de la sensibilité, survenant sous forme d'hyperesthésie ou d'une diminution de la sensibilité sensorielle).

La forme chronique de la maladie est associée à des facteurs génétiques et non génétiques..

Les lésions ataxiques à un jeune âge sont caractéristiques des patients atteints de sclérose en plaques. La pathologie peut se développer dans le contexte de la formation de formations intracrâniennes volumétriques (tumeurs, kystes, hémorragies). La dégénérescence du tissu cérébelleux résulte d'une hypothyroïdie (production insuffisante d'hormones thyroxine et triiodothyronine), d'alcoolisme chronique et d'une carence prolongée en vitamine B12, hyperthermie (coup de chaleur).

L'ataxie progressive chronique accompagne toujours les syndromes atactiques dégénératifs héréditaires et sporadiques (spontanés), qui se manifestent par une dysontogenèse motrice - un écart par rapport à la norme. L'ataxie cérébelleuse est détectée chez les enfants atteints de paralysie cérébrale et chez les adultes souffrant de troubles apraxiques associés à des lésions des structures corticales.

L'ataxie cérébelleuse héréditaire est un groupe de maladies d'étiologie polymorphe avec un tableau clinique différent. Il est diagnostiqué dans l'enfance et à l'âge adulte. Plus souvent en raison de mutations autosomiques récessives ou autosomiques dominantes. L'ataxie cérébelleuse tardive se développe dans un contexte de pathologies chroniques se produisant avec des symptômes caractéristiques des lésions cérébelleuses.

Symptômes de la maladie

Les principaux symptômes de l'ataxie cérébelleuse (cérébelleuse) comprennent une démarche instable, instable et tremblante avec une expansion marquée de la base de soutien, une coordination altérée, une angularité et des mouvements maladroits. Autres signes:

  1. Dysarthrie Discours chanté, lent et saccadé.
  2. Dysmétrie (amplitude de mouvement excessive ou insuffisante).
  3. Troubles oculomoteurs. Nystagmus (généralement horizontal) - fluctuations rapides et fréquentes des globes oculaires, dysmétrie saccadée (mouvements oculaires rapides et cohérents).

Les patients se tiennent généralement les pieds écartés. Une tentative de rapprochement des pieds se termine par une perte d'équilibre, un balancement, parfois une chute. En raison d'une violation de la réglementation de l'équilibre, la dépendance aux objets environnants ou au soutien d'une autre personne est nécessaire. Le mouvement mécanique en ligne droite permet de détecter la moindre perturbation de la marche.

Les symptômes de l'ataxie cérébelleuse (cérébelleuse) sont souvent complétés par des signes tels que l'hypotension musculaire (faiblesse), la lenteur lors des mouvements, le tremblement intentionnel (un trouble de la motricité fine des extrémités, qui se manifeste par des tremblements et se produit après l'achèvement du mouvement volontaire), qui est pris en compte lors de la détermination des tactiques de traitement. Il y a souvent des signes:

  1. Asinergie. La détérioration de la capacité d'effectuer des mouvements arbitraires de nature combinée (cohérente).
  2. Renforcement des réflexes posturaux (un ensemble de réactions qui surviennent pour maintenir une position donnée dans l'espace d'une partie du corps ou de tout le corps).
  3. Détérioration des capacités cognitives, troubles affectifs provoqués par des dommages à l'étiologie ischémique du cervelet postérieur.

Les troubles de l'activité motrice au cours de l'ataxie cérébrale ne sont souvent pas en corrélation avec une faiblesse musculaire, une hyperkinésie (pathologique, des mouvements brusques provoqués par une commande cérébrale erronée), une spasticité. Cependant, de telles manifestations de pathologie compliquent le tableau clinique. Si la défaite du ver cérébelleux est partielle, un changement pathologique de la fonction debout et marche est observé.

Les lésions rostrales (des sections initiales du ver) entraînent une déviation corporelle et tombent en avant. Les lésions caudales (des sections caudales du ver) provoquent des déviations du corps et tombent vers l'arrière. Avec une forme unilatérale, les patients sont secoués, leur épaule ipsilatérale (située sur le côté de la partie affectée du cervelet) est légèrement abaissée. Les patients en mouvement dévient vers la zone affectée.

Avec des lésions de la conduction des voies neurales, un tremblement brutal des membres supérieurs est plus souvent observé en position debout avec les bras tendus tendus vers l'avant. Souvent, ces processus destructeurs sont interconnectés avec la sclérose en plaques, ce qui entraîne des dommages aux terminaisons nerveuses et une altération de la transmission des influx nerveux.

Diagnostique

L'ataxie aiguë nécessite un examen diagnostique immédiat, principalement en format IRM et CT. Lors de la visualisation, la localisation des foyers est révélée, la nature des dommages aux tissus du cervelet est déterminée. Autres méthodes de recherche:

  • Électroencéphalographie. Montre l'activité bioélectrique des structures cérébrales.
  • Électroneuromyographie. Montre l'état fonctionnel des muscles et des nerfs périphériques..
  • Criblage biochimique. Vous permet d'identifier les maladies associées à des troubles métaboliques et accompagnées de symptômes caractéristiques de dommages au cervelet et aux services moteurs des structures corticales.
  • Dopplerographie. Etude de l'état des vaisseaux cérébraux.

Le diagnostic d'une forme héréditaire suspectée de la maladie est effectué en fonction des résultats de l'analyse de l'ADN. Chez les patients présentant une forme chronique de type sporadique, des maladies somatiques (néoplasmes, dysfonctionnements du système endocrinien) pouvant provoquer un syndrome d'ataxie cérébelleuse sont détectées lors du diagnostic.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'ataxie cérébelleuse est effectué en tenant compte des causes du développement de la maladie. Le traitement de l'ataxie cérébelleuse elle-même n'est généralement pas effectué, car cette condition est toujours la conséquence d'autres processus et pathologies destructeurs.

L'ataxie cérébelleuse d'étiologie dégénérative chez l'homme est traitée avec des médicaments tels que l'amantadine (un médicament antiparkinsonien), la buspirone (un tranquillisant), le L-5-hydroxytryptophane (un précurseur de neurotransmetteur pour la sérotonine), la prégabaline (un antiépileptique), la libération d'hormone Tireotropin).

Cependant, l'effet thérapeutique après l'utilisation de ces médicaments n'est pas confirmé par des essais cliniques randomisés. Le tremblement qui se produit dans cette condition est éliminé à l'aide d'antico-convulsivants (carbamazépine, clonazépam) et du médicament Isoniazide (médicament antituberculeux).

Dans certains cas, le médecin recommande une procédure de radiochirurgie stéréotaxique dans la zone des noyaux du thalamus. Les procédures physiothérapeutiques sont une composante essentielle d'un programme de traitement. La physiothérapie vise à prévenir les complications (atrophie musculaire, contracture - limiter les mouvements passifs dans la zone articulaire), améliorer la coordination motrice et la fonction de marche.

Prévision et prévention

Si un traitement radial (clairement ciblé) est effectué, par exemple, correction de la carence en vitamine B6 et B12, ablation chirurgicale des tumeurs situées dans le cervelet, antibiothérapie pour les lésions infectieuses, thérapie de détoxication pour empoisonnement à l'éthanol, au bismuth, au mercure, inhibition de la progression de la maladie et restauration des fonctions est élevée.

S'il est impossible d'éliminer complètement les causes des processus pathologiques, par exemple avec les diagnostics de sclérose en plaques ou d'encéphalomyopathie mitochondriale d'étiologie génétique, le pronostic est mauvais. L'espérance de vie dépend de la nature de l'évolution de la maladie et du taux de progression des syndromes pathologiques.

Pour la prévention, il est recommandé de limiter la consommation de boissons alcoolisées, de traiter les maladies systémiques en temps opportun pouvant provoquer un dysfonctionnement cérébelleux.

L'ataxie cérébelleuse est un processus destructeur qui se manifeste par un dysfonctionnement moteur, des troubles oculomoteurs et des troubles de la parole. Les méthodes de diagnostic modernes nous permettent d'identifier les causes de la pathologie et de conduire le traitement thérapeutique ou symptomatique correct.