Principal / Tumeur

Atrophie du nerf optique: symptômes et traitement. Atrophie optique partielle

Tumeur

L'atrophie du nerf optique se développe en raison de la mort complète ou partielle des fibres de ce nerf. Les processus nécrotiques dans les tissus surviennent en raison de pathologies transférées de nature infectieuse et non infectieuse.

Atrophie du nerf optique: causes

La pathologie spécifiée est rarement enregistrée dans la pratique ophtalmique. Les principaux facteurs qui provoquent l'atrophie du nerf optique comprennent les facteurs suivants:

  • prédisposition génétique;
  • maladies auto-immunes (maladie de Fogga-Koyanagi-Harada, syndrome des antiphospholipides);
  • intoxication alcoolique;
  • maladie du globe oculaire;
  • famine;
  • carences en hypo- et vitamines;
  • intoxication (nicotine, chitine, monoxyde de carbone, chloroforme, sulfamides);
  • maladies oculaires (uvéite, glaucome, myopathie, rétinite);
  • les maladies parasitaires et infectieuses (toxoplasmose, toxocariose, infections virales respiratoires aiguës, herpès et autres);
  • infections bactériennes (tuberculose, syphilis);
  • saignement abondant;
  • Diabète;
  • vascularite systémique (maladie de Behcet, artérite à cellules géantes, granulomatose de Wegener, artérite de Takayasu, lupus érythémateux disséminé);
  • hypertension, vasospasme, athérosclérose;
  • Pathologie du SNC (encéphalite, sclérose en plaques, arachnoïdite, méningite, lésions du crâne, abcès cérébral, lésion syphilitique, tumeur).


Pathogénèse

L'atrophie du nerf optique s'accompagne de réactions inflammatoires, de dysfonctionnement circulatoire, qui conduisent finalement à la destruction des neurocytes, leur remplacement par le tissu glial. De plus, avec l'augmentation de la pression intraoculaire, l'effondrement de la membrane du disque optique se développe..


Atrophie du nerf optique: symptômes

Les signes cliniques de pathologie dépendent de la forme d'atrophie. Sans traitement approprié et opportun, l'atrophie optique progresse et peut déclencher le développement d'une cécité complète. Le principal signe clinique de la pathologie présentée est une forte diminution de l'acuité visuelle, qui ne peut pas être corrigée.

L'atrophie partielle du nerf optique s'accompagne d'une préservation partielle de la vision. L'acuité visuelle est réduite et ne peut pas être restaurée à l'aide de lentilles ou de lunettes. La clinique de la maladie peut se manifester avec différents degrés de gravité. L'atrophie partielle du nerf optique se manifeste par les symptômes suivants:

  • changements de perception des couleurs;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • l'émergence de la "vision tunnel";
  • violation de l'orientation dans l'espace;
  • diminution de la vision périphérique et centrale;
  • l'apparition de bovins (angles morts);
  • problèmes lors de la lecture ou d'autres travaux visuels.

Les symptômes objectifs de la pathologie ci-dessus ne sont déterminés que lors de l'examen ophtalmologique.

Caractéristiques du développement de la maladie chez l'enfant

L'atrophie du nerf optique chez l'enfant peut être congénitale et acquise. Dans le premier cas, les enfants naissent déjà avec une déficience visuelle. Selon l'état des élèves et leur réaction à la lumière, cette pathologie peut être diagnostiquée aux premiers stades de son développement. Les pupilles dilatées, ainsi que l'absence de réaction à la lumière vive, sont les principaux symptômes indirects d'une atrophie unilatérale ou bilatérale du nerf optique. Pendant le réveil de l'enfant, des mouvements oculaires flottants chaotiques sont observés. En règle générale, les maladies congénitales chez les enfants sont détectées lors d'examens de routine de moins d'un an. Il convient de noter que l'atrophie du nerf optique chez les enfants de moins de 2 ans passe souvent inaperçue.

Diagnostic de la maladie

Si vous rencontrez des problèmes de vision en vous-même, vous devez contacter un ophtalmologiste. Il est important de savoir ce qui a exactement causé le développement de la maladie. Afin d'établir un diagnostic d'atrophie optique de l'œil, il convient de procéder comme suit:

  • examen ophtalmologique (tests d'acuité visuelle, périmétrie informatique, examen du fond d'œil, phtalmographie vidéo, sphéropérimétrie, dopplerographie, recherche sur la perception des couleurs);
  • Radiographie du crâne;
  • tonométrie;
  • angiographie par fluorescence;
  • résonance magnétique et tomodensitométrie;
  • test sanguin de laboratoire.

Traitement conservateur

Après le diagnostic d'atrophie optique, le traitement doit être immédiat. Malheureusement, il est impossible de guérir complètement cette maladie, cependant, dans certains, il est possible de ralentir et même d'arrêter le cours du processus. Pour traiter les patients, les médecins utilisent différents groupes de médicaments qui améliorent la circulation sanguine. Les vasodilatateurs les plus couramment utilisés (Papavérine, Amylnitrite, Compalamine, No-shpa, Stugeron, Halidor, Eufilin, Sermion, Trental, Dibazol), les anticoagulants (« Héparine »,« Calcium Nadroparin »,« Tiklid »), vitamines (thiamine, riboflavine, pyridoxine, cyanocobalamine, ascorutine), enzymes (lidase, fibrinolysine), acides aminés (acide glutamique), hormones (« Prednisolone »,« Dexaméthazole ») immunomodulateurs (Eleutherococcus, Ginseng).

De nombreux experts recommandent d'utiliser la préparation de Cavinton comme vasodilatateur des vaisseaux intraoculaires. Ce médicament n'augmente pas l'ophtalmotone, par conséquent, il peut être utilisé pour traiter les patients ayant une pression artérielle normale, ainsi qu'une hypertension modérée..

Les préparations biogéniques (Torfot, Aloe, distillat péloïde, FiBS), les angioprotecteurs (Emoksipin, Mildronat, Doksium) et les vitamines hydrosolubles sont activement utilisées. De bons résultats sont obtenus avec la combinaison du médicament "Emokchipin" avec de la vitamine E (tocophérol). Comme médicaments immunocorrecteurs prescrits les médicaments "Dekaris", "Sucre Nucleinate", "Timalin".

Les schémas thérapeutiques traditionnels pour le traitement de la maladie sont inefficaces, par conséquent, récemment, une thérapie complexe en combinaison avec des méthodes chirurgicales et physiothérapeutiques a été activement introduite. Les praticiens recommandent que les patients diagnostiqués d'un traitement d'atrophie optique soient prescrits en association avec un blocage du ganglion ptérygopalatin. Malgré l'utilisation répandue de la pharmacothérapie, il existe certains inconvénients qui sont identifiés avec l'introduction de médicaments dans le corps. Un certain nombre de complications peuvent également survenir lors de l'utilisation d'injections para et rétrobulbaires..

Traitements physiothérapeutiques

En ophtalmologie moderne, une grande attention est accordée aux méthodes de traitement non médicamenteuses. Pour cela, le laser, l'électro et la réflexologie sont utilisés. L'utilisation du courant électrique est associée à l'excitation de l'activité de certains systèmes du corps humain. La magnétothérapie a été largement utilisée en ophtalmologie. Le passage d'un champ magnétique à travers les tissus améliore le mouvement des ions en eux, la formation de chaleur intracellulaire, active les processus redox et enzymatiques. Pour éliminer la maladie, vous devez passer par plusieurs séances..

La thérapie complexe de l'atrophie optique implique l'utilisation de la phonophorèse, de l'électrophorèse et de l'échographie. Bien que, selon la littérature, l'efficacité d'un tel traitement ne soit que de 45 à 65%. En plus des méthodes de thérapie ci-dessus, les médecins utilisent également la galvanisation, l'oxygénation hyperbare et l'électrophorèse des médicaments (iontophorèse, thérapie ionique, galvanisation ionique, diélectrolyse, électrothérapie ionique). Même si un résultat positif est obtenu après quelques mois, le traitement doit être répété..

Les thérapies sont constamment améliorées. Récemment, les cellules souches et la microchirurgie régénérative tissulaire ont été utilisées pour lutter contre l'atrophie des fibres nerveuses. Le degré d'amélioration de l'acuité visuelle est différent et varie dans une fourchette de 20% à 100%, qui dépend de divers facteurs (le degré de lésion du nerf optique, la nature du processus, etc.).

Méthodes de correction hémodynamique chirurgicale

Si vous avez été diagnostiqué avec une atrophie optique, la chirurgie en combinaison avec un traitement médicamenteux est le traitement le plus efficace de la maladie. Plusieurs méthodes sont connues pour l'amélioration chirurgicale de la circulation sanguine du globe oculaire caudal. Toutes les méthodes d'intervention chirurgicale sont divisées en plusieurs groupes:

  • extrascléral;
  • vasoconstricteur;
  • décompression.

Chirurgie extrasclérale

Ce type d'intervention chirurgicale vise à créer une inflammation aseptique dans l'espace du tenon. Il existe de nombreuses façons d'injecter des matériaux scléroplastiques dans l'espace du tenon. Pour atteindre le résultat souhaité, on utilise la sclérotique, l'éponge de collagène, le cartilage, le tissu mammaire, la dure-mère, l'autofascation, etc. La plupart de ces opérations améliorent le métabolisme, stabilisent l'hémodynamique dans la partie postérieure de l'œil. Pour renforcer la sclérotique et améliorer la circulation sanguine dans l'espace des tenons, des autoblood, des protéinases sanguines, de l'hydrocortisone, du talc, une solution d'acide trichloroacétique à 10% sont introduits.

Chirurgie vasoconstrictive

Ces méthodes visent à redistribuer le flux sanguin dans l'œil. Cet effet a été obtenu grâce à la ligature de l'artère carotide externe (artère carotide externe). Pour appliquer cette technique, une angiographie carotidienne doit être réalisée..

Opérations de décompression

Cette méthode est utilisée pour réduire la stase veineuse dans les vaisseaux du nerf optique. La technique de dissection du canal scléral et du canal osseux du nerf optique est très difficile à mettre en œuvre et ne fait que commencer à se développer, elle est donc rarement utilisée..

Méthodes alternatives de traitement

En cas d'atrophie partielle, il est conseillé d'utiliser des plantes présentant un effet anti-sclérotique: aubépine, orange, rose musquée, chou marin, myrtilles, maïs, aronia, fraises, soja, ail, sarrasin, tussilage, oignons. Les carottes sont riches en bêta-carotène, vitamines hydrosolubles (ascorbique, pantothénique, acide folique, thiamine, pyridoxine), contiennent une quantité importante de macro- (potassium, sodium, calcium, phosphore, chlore, soufre) et d'oligo-éléments (cuivre, chrome, zinc, fer, iode, molybdène, bore). Il améliore la vision, augmente la résistance immunitaire du corps. Pour une meilleure absorption de la vitamine A, les carottes doivent être prises sous forme râpée avec des graisses (par exemple, avec de la crème sure ou de la crème).

Rappelons que l'atrophie partielle du nerf optique, dont le traitement est effectué en médecine traditionnelle, a ses inconvénients. Avec une pathologie aussi grave, les médecins ne recommandent pas l'automédication. Si vous décidez toujours d'utiliser des recettes folkloriques, vous devriez consulter des spécialistes: un ophtalmologiste, un thérapeute, un phytothérapeute ou un neurochirurgien.

La prévention

L'atrophie du nerf optique est une maladie grave. Pour sa prévention, vous devez suivre quelques règles:

  • régulièrement examiné par un oncologue et un ophtalmologiste;
  • traitement rapide des maladies infectieuses;
  • n'abusez pas d'alcool;
  • surveiller la pression artérielle;
  • prévenir les blessures aux yeux et à la tête;
  • transfusion sanguine répétée en cas de saignement abondant.

Atrophie du nerf optique - symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'atrophie optique? Les causes, le diagnostic et les méthodes de traitement seront discutés dans l'article du Dr Shvailikova I.E., ophtalmologiste avec une expérience de 8 ans.

Définition de la maladie. Les causes de la maladie

L'atrophie du nerf optique est l'amincissement et la destruction des fibres nerveuses du nerf optique, une diminution du nombre de cellules ganglionnaires rétiniennes qui génèrent des impulsions nerveuses et les transmettent de l'œil au cerveau. Les fibres nerveuses sont endommagées en raison de leur inflammation, œdème, compression, troubles circulatoires, lésions et remplacement du tissu conjonctif.

Cette pathologie est souvent le symptôme d'autres maladies ophtalmiques, neurologiques et systémiques. Elle s'accompagne d'une déficience visuelle et peut conduire à une cécité irréversible..

L'atrophie du nerf optique se produit chez les enfants et les adultes. Chez les enfants, cette maladie est le plus souvent congénitale. Il se forme à la suite de troubles génétiques, d'un traumatisme à la naissance, de maladies inflammatoires ou congénitales oncologiques transférées. Chez l'adulte, l'atrophie se développe généralement à la suite de troubles vasculaires, inflammatoires ou dégénératifs du nerf optique [1] [3] [6].

Il existe de nombreuses raisons pour le développement de l'atrophie. Les principales raisons ophtalmiques comprennent:

  • maladies associées à l'inflammation du nerf optique: névrite intrabulbaire et rétrobulbaire (inflammation du nerf optique dans le globe oculaire et derrière celui-ci);
  • maladies aiguës et chroniques du nerf optique, dans lesquelles le flux sanguin dans les vaisseaux alimentant le nerf diminue: rétinopathie diabétique, œdème et angiopathie de la rétine, neuropathie optique ischémique, thrombose veineuse rétinienne, etc.;
  • disque optique congestif - œdème du disque optique associé non pas à une inflammation, mais à une augmentation de la pression intracrânienne. Les causes du développement d'un disque congestif peuvent être des maladies cérébrales: hémorragies, tumeurs, abcès, méningite, thrombose, traumatismes crâniens;
  • maladies de l'orbite: tumeurs intraoculaires, abcès;
  • glaucome;
  • dégénérescence rétinienne.

Les causes traumatiques de l'atrophie sont diverses blessures au crâne à la suite d'un accident de voiture, des affaires domestiques, des blessures par balle. Ils s'accompagnent d'une commotion cérébrale, d'une compression, d'une séparation ou d'une rupture du nerf optique..

L'atrophie du nerf optique se développe également avec des lésions toxiques: empoisonnement aigu et chronique à l'alcool méthylique ou éthylique, tabac, quinine, pesticides, médicaments (amiodarone, barbituriques, sulfonamides, etc.).

Les causes de l'atrophie optique congénitale comprennent l'empoisonnement intra-utérin, les maladies inflammatoires maternelles pendant la grossesse, la mauvaise gestion de la grossesse et de l'accouchement, les blessures à la naissance, les anomalies du développement.

La cause génétique de l'atrophie est héritée d'un ou des deux parents à la suite de troubles génétiques: atrophie de Leber, atrophie optique juvénile, syndrome diabétique optique, etc..

Les causes vasculaires de la maladie comprennent l'hypertension, l'athérosclérose, le diabète sucré de type 1 et de type 2, le lupus érythémateux disséminé, ainsi que plusieurs maladies rares: la maladie de Behcet, la maladie de Horton, le syndrome de Takayasu. Une autre raison pour déclencher des changements atrophiques dans les fibres nerveuses est une importante perte de sang simultanée [3] [4] [6].

Symptômes d'atrophie optique

Les symptômes suivants indiquent des dommages au nerf optique:

  • Déficience visuelle. Les patients se plaignent d'une diminution de la vision et de l'apparition de brouillard (linceul) devant l'œil. La vision peut se détériorer progressivement et simultanément. Le taux de progression dépend de la cause qui a déclenché l'atrophie..
  • Troubles du champ visuel. Une tache apparaît devant l'œil, un champ de vision tombe dans des zones séparées ou de tous les côtés. La nature des troubles dépend du niveau de lésion du nerf optique. Par exemple, l'apparition d'une tache sombre au centre du champ de vision peut indiquer des dommages aux fibres nerveuses du faisceau papillomaculaire - dans la zone entre la macula et le disque optique.
  • Réaction pathologique de la pupille à la lumière. Un défaut de pupille peut affecter à la fois un œil et les deux yeux. Avec une lésion complète du nerf optique, une immobilité complète de la pupille est observée en réponse à une légère irritation.
  • Violation de la perception des couleurs. Les patients notent la décoloration, les couleurs ternes, la diminution du contraste, la sensibilité aux teintes rouges, vertes et bleues.

Avec une inflammation du nerf optique à l'extérieur du globe oculaire (névrite rétrobulbaire), une douleur peut être observée dans l'orbite, derrière l'œil. Ils augmentent avec le mouvement et la pression sur le globe oculaire [2] [3] [7] [10].

Pathogenèse de l'atrophie optique

L'atrophie du nerf optique se produit à la suite de changements pathologiques dans la rétine et le nerf optique lui-même. Selon la cause de la maladie, les dommages au nerf optique se produisent dans un processus inflammatoire, des troubles vasculaires, une intoxication, un traumatisme, une stagnation avec quelques différences. Parfois, la cause de l'atrophie n'est pas détectée [2] [6].

Le mécanisme même du développement de la maladie est la destruction (endommagement) des fibres nerveuses. Ils sont remplacés par du tissu conjonctif et glial. Il y a une fusion de capillaires qui alimentent le nerf optique, ce qui entraîne un amincissement.

Avec un long processus et le manque de traitement en temps opportun, qui doit être effectué dans un avenir proche, les modifications du nerf optique deviennent irréversibles [5] [9]. Cela peut conduire à une cécité complète de l'œil..

Classification et stades de développement de l'atrophie optique

Par étiologie (cause d'occurrence), l'atrophie peut être héréditaire ou acquise.

Selon la pathogenèse, deux groupes de la maladie sont distingués:

  • atrophie primaire - se produit à la suite de dommages directs aux fibres nerveuses, par exemple, en raison d'une tumeur du nerf optique ou de l'hypophyse située en dessous, d'une neuropathie traumatique, d'une sclérose en plaques;
  • atrophie secondaire (post mortem) - se produit en relation avec un œdème ou une inflammation du disque optique.

Selon le degré de dommage, l'atrophie est:

  • partielle - se produit lorsqu'une lésion d'une partie quelconque du nerf optique;
  • complète - associée à une lésion complète du nerf optique, à la suite de laquelle l'apparition d'une cécité complète est possible.

Selon la localisation du processus pathologique, l'atrophie peut être unilatérale et bilatérale.

Selon le niveau de dommage, on distingue deux types d'atrophie:

  • décroissant - le processus d'atrophie est situé sur n'importe quelle partie du nerf optique, à partir du cerveau et du chiasme, et se propage vers le globe oculaire. Les dommages irréversibles aux fibres nerveuses se développent lentement..
  • ascendant - le processus d'atrophie commence par des dommages aux fibres nerveuses de la rétine, se dirigeant progressivement vers le cerveau.

Selon le degré de progression, on distingue trois formes d'atrophie:

  • atrophie stationnaire - un processus pathologique pendant longtemps ne s'applique pas aux autres parties du nerf;
  • atrophie progressive - le processus de lésion du nerf optique progresse, c'est-à-dire qu'il se propage sur le côté de l'œil ou du cerveau;
  • atrophie complète - le processus de dégénérescence du nerf optique est terminé [2] [3].

Complications de l'atrophie optique

Si le processus d'atrophie optique n'est pas arrêté à temps, le processus pathologique conduira non seulement à une diminution persistante de l'acuité visuelle et à un rétrécissement des champs visuels, mais aussi à la cécité [5] [6]. Il peut être réversible et irréversible. Avec cette complication, le patient devient handicapé.

Selon les données de 2004, la cécité au cours de l'atrophie optique s'est développée dans 8 à 11% des cas. La fréquence de son apparition augmente avec le temps. Les chercheurs attribuent cela à une augmentation du nombre de patients pédiatriques [11].

Diagnostic de l'atrophie optique

Le diagnostic est basé sur les plaintes des patients, la présentation clinique et les études fonctionnelles:

  1. Acuité visuelle. Avec l'atrophie nerveuse, l'acuité visuelle diminue, à partir d'une mauvaise vision de plusieurs lignes, atteignant des problèmes de perception de la lumière et de cécité.
  2. Ligne de mire. La nature du changement dans le champ de vision dépend de l'emplacement des dommages au nerf optique:
  3. rétrécissement du champ visuel sur les bords ou dans des zones distinctes d'un œil;
  4. scotome central - l'apparition d'une tache aveugle au centre du champ de vision;
  5. une combinaison d'un scotome central avec un rétrécissement des champs visuels le long des bords;
  6. scotomes hémianopsiques - modifications du champ visuel dans les deux yeux [2] [5] [7].
  7. Perception des couleurs. Les patients se plaignent de matité, de décoloration de couleurs autrefois vives. La différence est particulièrement prononcée lors de la comparaison de la perception des couleurs du patient et de l'œil sain. Le plus caractéristique est une violation de la perception du rouge et du vert. Une sensibilité réduite au rouge est caractéristique de l'atrophie avec une cause initialement inflammatoire. Avec la sclérose en plaques, la perception du bleu est altérée.
  8. Sensibilité au contraste. Avec l'atrophie, elle est proportionnellement réduite par rapport à une baisse de l'acuité visuelle.
  9. Sensibilité à la lumière. La violation de la sensibilité à la lumière précède souvent le rétrécissement du champ de vision et récupère lentement après normalisation des limites périphériques du champ de vision. Chez les patients atteints d'atrophie optique, l'adaptation à l'obscurité est altérée (mal vue dans l'obscurité après avoir éteint la lumière), la vision crépusculaire est réduite, c'est-à-dire en cas de mauvais éclairage. Ces troubles surviennent en cas de lésion des fibres périphériques du nerf optique, souvent associée à un rétrécissement des bords périphériques du champ de vision [4] [5] [9].

De plus, le diagnostic d'atrophie optique est basé sur les résultats d'études instrumentales:

  • Ophtalmoscopie Elle est réalisée pour un examen objectif du nerf optique. Le fond d'œil est examiné pour l'œdème, l'élargissement de l'approfondissement naturel (excavation) dans la tête du nerf optique, la décoloration (rougeur ou blanchiment), les changements de bordures («raideur» ou leur absence totale).
  • Tomographie par cohérence optique (OCT). Aide à estimer la taille de la couche de fibres nerveuses, l'état de la couche ganglionnaire de la rétine, pour déterminer la taille des évidements du disque nerveux optique. L'OCT vous permet également de surveiller l'état des fibres nerveuses en dynamique et de déterminer le degré de progression ou de régression partielle de la maladie [8].
  • Échographie en mode B-scan. Cette étude est particulièrement importante pour les lésions traumatiques du nerf optique. Avec l'aide du B-scan, il devient possible d'évaluer l'état et le diamètre du nerf optique, y compris à l'extérieur du globe oculaire (section rétrobulbaire), la taille de sa tête.
  • Études électrophysiologiques (EFI). Une méthode de diagnostic électrophysiologique importante est l'évaluation des potentiels visuellement évoqués du cortex cérébral. Il permet de déterminer le niveau de lésion du nerf optique, d'évaluer l'amplitude et la latence des potentiels évoqués..
  • CT et IRM. Ces méthodes vous permettent de visualiser le nerf optique, d'évaluer sa taille, sa position, sa relation avec les structures et les formations pathologiques de l'orbite, du canal optique et de la base du cerveau.
  • Étude aux rayons X. Il est indiqué pour les changements suspectés dans le canal optique osseux (par exemple, avec des dommages traumatiques à l'orbite).
  • Angiographie par fluorescence. Cette étude peut être utile dans la différenciation du disque congestif et des amis du nerf optique (éducation à partir de l'hyaline, qui calcifie progressivement le nerf optique). Lorsque le disque stagne, une fuite de colorant est observée sur celui-ci. Les druzes accumulent des pigments et "brillent" pendant l'étude.

Pour une approche intégrée du traitement de la maladie sous-jacente, sur fond de laquelle une atrophie optique s'est développée, il est nécessaire de consulter des médecins d'autres spécialités:

  • thérapeute - évalue l'état général du corps;
  • cardiologue - aide à ajuster la pression artérielle;
  • Neurologue - mène des recherches pour exclure les maladies du système nerveux central dans lesquelles les gaines de myéline des neurones sont endommagées (par exemple, la sclérose en plaques) et clarifie la localisation des dommages au nerf optique;
  • neurochirurgien - une consultation est indiquée si le patient est préoccupé par une hypertension intracrânienne ou des symptômes similaires à des signes de formations cérébrales volumétriques;
  • un rhumatologue et un chirurgien vasculaire - aider à résoudre la question de la nécessité d'une intervention chirurgicale s'il y a des signes de violation du système des artères carotides et orbitaires internes;
  • endocrinologue - une consultation est indiquée si le patient souffre de diabète sucré ou d'une autre maladie du système endocrinien;
  • oto-rhino-laryngologiste - élimine la présence d'un processus inflammatoire ou d'un néoplasme dans le sinus maxillaire ou frontal [2] [3] [7].

Traitement de l'atrophie optique

Guérir un patient atteint d'atrophie optique n'est pas une tâche facile. La capacité des cellules nerveuses à se régénérer est très limitée. Le choix des tactiques de traitement dépend du type de processus pathologique: inflammation, dommages toxiques, compression, troubles circulatoires.

Traitement médical

Le traitement local implique l'utilisation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires locaux. Ils sont introduits sous la conjonctive ou l'espace orbital par perfusion goutte à goutte (instillation) ou injection.

Le traitement général vise à résoudre les principaux problèmes:

  • élimination de l'inflammation;
  • désensibilisation (diminution de la sensibilité aux agents étrangers);
  • désintoxication;
  • lutter contre un agent infectieux;
  • amélioration de l'approvisionnement en sang et de la nutrition du nerf optique
  • déshydratation - élimination de l'excès d'eau du corps.

Avec la thérapie anti-inflammatoire, les principaux médicaments de choix sont les glucocorticostéroïdes (par exemple, la dexaméthasone 0,1% - utilisée à la fois par voie topique et goutte à goutte). Il est possible d'utiliser des glucocorticostéroïdes prolongés (kenalog et diprospan). Le traitement par glucocorticostéroïdes doit être complété par l'administration systémique d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (indométacine, diclofénac).

La thérapie de désensibilisation est réalisée à l'aide d'antihistaminiques: suprastine, zirtec, cétrine, clarithine..

Pour la thérapie de désintoxication, des solutions salines (solutions de glucose et d'hémodèse) sont utilisées..

Dans la lutte contre l'infection, l'utilisation de médicaments antibactériens antiviraux est indiquée. Leur choix dépend de la cause de l'atrophie du nerf optique. La thérapie peut être effectuée à la fois localement et systémiquement..

Afin d'améliorer l'approvisionnement en sang et la nutrition du nerf optique, un vasodilatateur, des antihypoxiques, des médicaments antioxydants et une thérapie vitaminique sont indiqués [1] [6] [8].

Traitements matériels

Ces dernières années, les méthodes de traitement basées sur le matériel suivantes ont été activement utilisées pour traiter l'atrophie optique:

  • stimulation du nerf optique percutané (CHSN);
  • stimulation laser du nerf optique;
  • stimulation électrique et magnétique;
  • phorèse électro et laser;
  • reflexetrapia.

L'efficacité de ces méthodes reste faible [2].

Prévoir. La prévention

L'issue de la maladie sera plus favorable si un traitement rapide de la maladie sous-jacente est commencé, la cause du développement de l'atrophie est déterminée et éliminée. Il est possible de maintenir et d'augmenter partiellement l'acuité visuelle, mais il est impossible de restaurer complètement la capacité de voir. Sans traitement, le patient peut développer une cécité irréversible complète..

Les mesures préventives visent à renforcer l'immunité, l'assainissement (nettoyage) des foyers d'infection chronique, la surveillance de la pression artérielle, du glucose et du cholestérol, la réalisation d'examens préventifs, le traitement rapide des maladies oculaires et systémiques, la prévention des blessures aux yeux et à la tête, une nutrition rationnelle, limitant ou complet l'exclusion du tabagisme et de l'alcool [3] [4] [8]. Il est nécessaire de prêter attention non seulement à la santé oculaire, mais aussi à tout le corps.

Atrophie du nerf optique: signes, diagnostic et traitement

L'atrophie du nerf optique est une maladie très dangereuse, qui entraîne une diminution rapide de la vision et, en cas de traitement inapproprié ou inexistant en général, conduit à la cécité. Ce n'est pas une maladie indépendante, très souvent elle est le résultat d'une dégénérescence ou d'une inflammation sévère de l'œil.

Pendant l'atrophie, les fibres nerveuses sont perturbées, les vaisseaux se bouchent et le sang cesse de couler dans le nerf optique. Donc, tout le corps devient intoxiqué grave, dont l'épicentre principal est le disque oculaire.

Distinguer les formes d'atrophie acquises et congénitales. Pour le diagnostic, vous devez contacter un ophtalmologiste expérimenté. La pathologie se retrouve également chez les enfants. Dans cet article, nous parlerons de l'atrophie optique, des causes de son apparition, des principaux signes et méthodes de traitement.

Atrophie optique

De plus, les causes de l'atrophie optique peuvent être les plus polyvalentes et les plus imprévisibles. Mais seul un spécialiste expérimenté peut poser le bon diagnostic et prescrire le traitement proprement dit..

Une maladie telle que l'atrophie optique est très grave et dangereuse pour l'homme, car elle s'accompagne d'une diminution assez forte de la fonction visuelle de l'œil..

La dégénérescence du nerf optique ou une inflammation grave, un traumatisme ou une compression du nerf peuvent provoquer le début du développement de cette maladie, ce qui entraîne par conséquent certains dommages au tissu nerveux.

Parmi les raisons pouvant provoquer l'apparition de cette maladie oculaire, on peut citer les tumeurs cérébrales d'étiologie phlébologique, infectieuse ou neurologique. Les facteurs provoquant également les saignements abondants, l'hypertension, la méningite, l'athérosclérose et d'autres maladies dangereuses.

En raison du début de la destruction des fibres nerveuses du nerf optique lui-même, il existe un risque d'apparition de facteurs génétiques, ainsi qu'une intoxication grave de tout l'organisme.

Avec la formation de cette maladie dangereuse, une destruction progressive des fibres nerveuses elles-mêmes se produit, à la suite de laquelle elles commencent progressivement à être remplacées par des tissus gliaux et conjonctifs, après quoi il y a un blocage des vaisseaux sanguins, qui sont responsables de l'écoulement du sang dans le nerf optique.

Ce phénomène provoque une forte baisse de l'acuité visuelle chez le patient, ce qui entraîne un blanchiment progressif du disque optique.

Le plus souvent, le développement d'une telle maladie résulte de maladies en cours ou précédemment transférées. Mais en même temps, l'atrophie peut également être héréditaire. En plus des raisons ci-dessus, peut provoquer le développement de cette maladie:

  1. la présence d'une prédisposition héréditaire;
  2. intoxication grave du corps, y compris une surdose de médicaments;
  3. la présence de pathologies congénitales;
  4. diverses infections virales (par exemple, grippe ou SRAS);
  5. intoxication alcoolique sévère;
  6. la présence d'une variété de maladies oculaires, qui peuvent inclure le glaucome, la névrite, les maladies vasculaires du nerf optique, ainsi que la rétine, la présence de rétinite pigmentaire;
  7. la présence de saignements abondants;
  8. si une personne souffre d'hypertension;
  9. une maladie aussi dangereuse que l'athérosclérose;
  10. certaines pathologies du système nerveux (sclérose en plaques, tumeur, méningite, lésions syphilitiques, lésions graves du crâne et autres).

L'atrophie du nerf optique est le processus de mort des fibres du nerf optique. L'approvisionnement en sang des fibres est perturbé et elles cessent de remplir leurs fonctions.

Pour cette raison, le signal lumineux reçu par la rétine de l'œil est transmis au cerveau avec des déficiences et les soi-disant taches aveugles apparaissent dans l'œil (pour considérer quelque chose, une personne doit regarder à la recherche de l'angle droit).

Avec une atrophie complète, la vision est absente, car le nerf optique perd ses fonctions. Dans ce cas, une diminution de la vision se produit progressivement - de plusieurs mois (avec inflammation) à plusieurs années (avec problèmes vasculaires).

Anatomie et fonction nerveuse

Les fibres nerveuses sont accompagnées de l'artère centrale et de la veine rétinienne, qui se déplacent ensemble à travers le canal optique dans l'espace intérieur du crâne.

La fonction principale du nerf est de transmettre des signaux provenant des récepteurs rétiniens, dont le traitement se produit dans le cortex des lobes occipitaux du cerveau.

Une caractéristique de la structure de l'analyseur visuel chez l'homme est la présence d'une intersection visuelle - un endroit où les nerfs des yeux droit et gauche sont partiellement entrelacés avec leurs parties proches du centre.

Ainsi, une partie de l'image de la région nasale de la rétine est transmise à la région opposée du cerveau et à partir de la région temporelle, elle est traitée par l'hémisphère du même nom. À la suite de la combinaison d'images, les champs visuels droits sont traités dans la région visuelle de l'hémisphère gauche, et la gauche - la droite.

Identification des processus en cours

La dégénérescence peut se produire tout le long du nerf, à l'intersection et plus loin le long des voies optiques. Cette nature des dommages est appelée atrophie primaire, le disque du nerf optique devient de couleur pâle ou blanc argenté, mais conserve sa taille et sa forme d'origine..

Les causes de l'atrophie optique résident dans la formation d'un œdème du disque du nerf optique dû à une augmentation de la pression intracrânienne, une altération de l'évacuation du sang veineux et de la lymphe. La formation d'un phénomène stagnant s'accompagne d'un flou des bords du disque, d'une augmentation de la taille et d'une saillie dans le vitré..

Une congestion prolongée entraîne une atrophie du disque optique. Elle diminue fortement, les bordures deviennent plus nettes, la couleur est encore pâle. Une atrophie secondaire se forme donc. Il est à noter que dans l'état d'un disque stagnant, la vision est toujours préservée, mais avec la transition vers l'atrophie, elle diminue fortement.

Classification de l'atrophie nerveuse

L'atrophie acquise du nerf a une cause intraoculaire ou descendante..

Les maladies oculaires comprennent l'hypertension intraoculaire, le spasme des vaisseaux d'alimentation, leur athérosclérose, la microtrombose, une conséquence de l'hypertension, des dommages toxiques à l'alcool méthylique, l'éthambutol, la quinine.

De plus, la compression du disque optique est possible en présence d'une tumeur, d'un hématome dans l'œil, de son œdème. Cela peut être déclenché par un empoisonnement chimique, une lésion oculaire, un abcès infectieux dans la zone de sortie du nerf optique..

L'atrophie optique descendante est causée par des maladies inflammatoires des méninges (méningite, arachnoencéphalite), des dommages neurologiques au cerveau (maladies démyélinisantes, sclérose en plaques, les effets de maladies infectieuses ou des dommages causés par des toxines, l'hydrocéphalie).

  • Atrophie congénitale du nerf optique

Le processus d'atrophie a commencé avant même la naissance du bébé. En raison de la présence de maladies intra-utérines du système nerveux central ou est héréditaire.

L'atrophie du nerf optique chez les enfants, héritée d'un type dominant, affectant les deux yeux, est plus courante que les autres et est appelée jeune. Les violations se produisent dans 20 ans.

La dystrophie congénitale infantile est héritée comme un trait récessif. Il apparaît chez les nouveau-nés au cours des premières années de vie. Il s'agit d'une atrophie permanente complète des nerfs optiques des deux yeux, ce qui entraîne une forte diminution de la vision et un rétrécissement concentrique des champs.

Avec une atrophie partielle du nerf optique, les moitiés externes du disque sont d'abord affectées, puis son atrophie complète se produit en combinaison avec d'autres manifestations neurologiques - strabisme et nystagmus. Dans ce cas, le champ de vision périphérique peut être préservé, mais le.

  • Atrophie optique de Leber

Habituellement, les premiers symptômes oculaires se manifestent à partir de l'âge de cinq ans. Elle commence soudainement et de manière aiguë, ressemble à bien des égards à la névrite, se développant dans un œil, et après un mois ou six mois, et dans le second.

  1. nictalopie - la vision crépusculaire est meilleure que la journée;
  2. manque de vision des couleurs dans les couleurs rouges et vertes;
  3. hyperémie du fond d'œil, les bords du disque sont légèrement flous;
  4. perte du champ de vision central tout en maintenant le périphérique.

Avec l'atrophie, des changements apparaissent après quelques mois à compter du début de la maladie. En premier lieu, l'atteinte du nerf optique souffre de la région temporale, puis une atrophie optique se développe.

L'atrophie congénitale peut également être attribuée au syndrome otodiabétique optique - une lésion de la maladie du disque optique sur fond de diabète sucré ou de diabète insipide en combinaison avec l'hydronéphrose, des anomalies des voies génito-urinaires, la surdité.

Les causes

Les changements pathologiques du système nerveux central sont presque les principaux «coupables» du développement de l'atrophie optique: tumeurs, lésions syphilitiques, abcès cérébraux, méningite, encéphalite, sclérose en plaques, lésions du crâne.

Cependant, les causes du développement de cette anomalie peuvent être l'hypertension et l'athérosclérose, l'empoisonnement à la quinine, les carences en vitamines, les saignements abondants.

La famine des tissus de l'environnement interne de l'œil due à l'obstruction des artères centrales et périphériques de la rétine peut également provoquer une atrophie optique, en plus, c'est l'un des principaux signes de glaucome.

Symptômes

En ophtalmologie, il est de coutume de distinguer l'atrophie optique primaire et secondaire, complète et progressive, partielle et complète, ainsi que les formes unilatérales et bilatérales de la maladie.

Le principal symptôme de cette pathologie est une déficience visuelle. Ce symptôme peut se manifester de différentes manières, selon le type d'atrophie. L'atrophie progressive entraîne une baisse constante de la vision due à la mort du nerf optique, ce qui peut conduire à une cécité complète.

En règle générale, ce processus se déroule soit rapidement - en quelques jours, soit progressivement, sur plusieurs mois..

Avec une atrophie partielle, le processus de déficience visuelle s'arrête à un certain stade et la vision se stabilise. Ainsi, une atrophie progressive et complète peut être distinguée..

La déficience visuelle avec atrophie peut être très diverse; y compris - un changement dans le champ de vision (généralement un rétrécissement lorsque la "vision latérale" disparaît), jusqu'au développement de la "vision tunnel", dans laquelle une personne voit à travers un tube, à savoir, ne voit que des objets directement en face de lui.

Cette condition s'accompagne de l'apparition de bovins - des taches sombres dans n'importe quelle partie du champ de vision ou une violation de la perception des couleurs.

Selon la localisation du processus pathologique, un changement de champ de vision n'est pas seulement «tunnel». Ainsi, le développement du bétail (taches sombres) devant les yeux indique des dommages aux fibres nerveuses dans la partie centrale de la rétine ou à proximité immédiate de celle-ci.

Après avoir trouvé des signes d'atrophie optique, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste pour prévenir les conséquences irréversibles de la maladie.

Selon la forme d'atrophie optique, des symptômes apparaissent également. Dans l'atrophie primaire, qui est une maladie complètement indépendante, des bordures discales claires apparaissent, de couleur pâle.

Dans le même temps, une grave violation se produit dans l'approfondissement naturel (excavation) du disque. Dans le cas de la dystrophie optique primaire, le disque commence à prendre la forme d'une petite soucoupe, qui a rétréci les vaisseaux artériels de la rétine.

Mais en même temps, il est également nécessaire de prendre en compte le fait que si l'atrophie secondaire du nerf optique est à un stade avancé de développement, aucun symptôme ne peut apparaître du tout - le disque est aplati, les bords du disque sont lissés, les vaisseaux sont progressivement rétrécis.

Si l'atrophie du nerf optique est héréditaire (par exemple, avec la maladie de Leber), une névrite rétrobulbaire peut survenir. Ce nom a reçu une inflammation d'une certaine zone du nerf optique, située directement derrière le globe oculaire.

Dans ce cas, une diminution progressive du niveau d'acuité visuelle se produit et lors des mouvements avec les yeux du patient, des symptômes douloureux plutôt désagréables apparaissent.

Dans le cas où cette maladie a commencé à se développer à la suite d'un saignement abondant (gastro-intestinal ou utérin), alors les principaux symptômes de sa formation seront un rétrécissement assez prononcé des vaisseaux rétiniens, sa partie inférieure commencera à tomber hors de vue.

Selon l'emplacement des dommages au disque optique, à la réception d'une blessure ou d'une compression de la tumeur, les symptômes de cette maladie seront déterminés. Très souvent, même avec des lésions oculaires assez graves, le patient a une diminution progressive de l'acuité visuelle.

Avec la formation d'une atrophie partielle du nerf optique, les principales caractéristiques de ce phénomène seront la formation de changements organiques et fonctionnels minimaux.

Avec l'atrophie partielle du nerf optique, le processus destructeur qui vient de commencer a commencé, à la suite duquel une certaine partie du nerf optique a souffert et ce processus s'est arrêté.

Dans le cas de la formation de ce type de maladie, le patient peut manifester une variété de symptômes, alors qu'ils diffèrent à divers degrés de gravité.

Par exemple, un rétrécissement du champ visuel peut se produire, atteindre le syndrome du tunnel, il y a une diminution de la qualité de la vision, des taches aveugles peuvent apparaître et bien plus encore.

Diagnostique

C'est pourquoi, dès l'apparition des moindres problèmes de vision, il sera nécessaire de rechercher d'urgence l'aide d'un ophtalmologiste, pour le diagnostic et le traitement rapide de la maladie.

En outre, dans le traitement, les causes qui ont déclenché le développement de cette maladie sont également importantes. À cette fin, les études suivantes sont prescrites:

  • angiographie des vaisseaux cérébraux afin de déterminer dans quelle zone particulière il y a eu violation de la circulation sanguine;
  • La radiographie du crâne est nécessaire pour déterminer si les os du crâne compressent le nerf optique, à la suite duquel son atrophie peut commencer;
  • un test sanguin pour réfuter ou confirmer la présence d'infections, d'inflammations;
  • L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est nécessaire pour non seulement voir les fibres du nerf optique lui-même, mais aussi pour évaluer leur état;
  • un examen ophtalmologique est effectué afin d'établir le véritable état du disque optique lui-même.

Afin de prévenir la probabilité d'apparition d'une maladie oculaire aussi dangereuse, il est nécessaire de procéder à un traitement rapide des maladies qui peuvent provoquer le début de sa formation. Les blessures graves à la tête ainsi que les blessures aux yeux doivent être évitées..

Sans faute, à des fins de prévention, il est nécessaire de subir un examen régulier avec un oncologue, afin que les maladies oncologiques du cerveau soient diagnostiquées à temps. N'abusez pas d'une variété de boissons alcoolisées, car cela peut entraîner une intoxication grave du corps..

Il convient de rappeler que l'atrophie n'est pas toujours une maladie indépendante ou une conséquence d'une pathologie oculaire locale, parfois c'est le symptôme d'une maladie grave et sévère du système nerveux. C'est pourquoi il est très important d'établir ses causes le plus tôt possible..

Si les symptômes ci-dessus se produisent, vous devez immédiatement contacter un spécialiste (ophtalmologiste, neurologue).

Le diagnostic de l'atrophie optique est généralement simple. Sa base est la détermination de l'acuité visuelle et des champs visuels (périmétrie), ainsi que l'étude de la perception des couleurs.

De plus, un ophtalmologiste effectuera certainement une ophtalmoscopie, qui révélera la pâleur de la tête du nerf optique et le rétrécissement des vaisseaux dans le fond, mesurera la pression intraoculaire.

Parfois, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire d'effectuer un examen aux rayons X, une imagerie par résonance magnétique ou calculée du cerveau, des méthodes d'investigation électrophysiologiques ou angiographiques à fluorescence, dans lesquelles l'utilisation d'une substance spéciale (contraste).

Les informations nécessaires sont également fournies par des tests de laboratoire, y compris un test sanguin général et sa biochimie, un test pour la syphilis et la borelliose.

Il est difficile de diagnostiquer la maladie aux premiers stades, car les changements initiaux ne peuvent s'exprimer que par un léger blanchiment du disque optique, ce qui n'est pas toujours perceptible.

De plus, il n'est pas nécessaire que l'atrophie optique s'accompagne d'une diminution de l'acuité visuelle. Par conséquent, le diagnostic final ne peut être posé que par un ophtalmologiste expérimenté après un examen diagnostique des structures oculaires.

Traitement


Le traitement d'une maladie telle que l'atrophie optique est basé sur l'arrêt du développement ultérieur de l'atrophie, ainsi que sur la perte de ses fonctions par les nerfs. Le traitement vise également à traduire l’atrophie optique complète en.

En fonction des raisons qui ont provoqué le développement de ce phénomène, des méthodes de traitement seront déterminées. Dans chaque cas, un traitement individuel est effectué en tenant compte de l'évolution et de la gravité de la maladie elle-même.

Une variété de médicaments peuvent être prescrits au patient, ce qui contribue à une amélioration significative du processus de nutrition du nerf optique. La base de ce traitement est la préservation dans des conditions de manque d'oxygène des cellules nerveuses.

Dans certains cas, pendant le traitement de cette maladie oculaire, certaines méthodes d'action physiothérapeutique peuvent être appliquées, qui peuvent inclure l'oxygénothérapie, l'échographie, ainsi que l'électrophorèse.

Il convient également de tenir compte du fait que l'efficacité de la méthode de traitement choisie pour cette maladie sera déterminée en tenant compte de la rapidité du diagnostic de la maladie, ainsi que des soins intensifs commencés en temps opportun..

Si l'approche correcte du choix de la méthode de traitement est effectuée, il existe une probabilité de régénération complète des cellules nerveuses. Cependant, c'est un processus assez complexe et long, car le tissu nerveux est assez mal régénéré..

Selon la gravité de la maladie, on peut parler d'atrophie partielle et complète du nerf optique. Avec des lésions tissulaires partielles, il peut toujours y avoir la possibilité de leur rééducation, mais une étape plus grave peut entraîner des conséquences graves..

L'atrophie du nerf optique est pratiquement impossible à traiter, car les fibres nerveuses détruites sont tout simplement impossibles à récupérer.

Il y a peu d'espoir quant à l'effet du traitement des fibres qui sont en train de se détruire, mais qui ont conservé jusqu'à présent leur activité vitale. Cependant, si ce moment est manqué, la vision de l'œil malade sera perdue à jamais..

Il faut garder à l'esprit que l'atrophie du nerf optique n'est souvent pas une maladie indépendante, mais se développe à la suite de certains processus pathologiques dans les parties de la voie optique. C'est pourquoi, en règle générale, son traitement commence par l'élimination des causes de la pathologie.

Dans ce cas, le traitement médicamenteux vise à éliminer l'œdème et l'inflammation des fibres nerveuses optiques, à améliorer son trophisme et sa circulation sanguine (nutrition) et à restaurer la conductivité des fibres nerveuses incomplètement détruites..

Il convient de noter que ce processus est long, avec un effet faiblement prononcé, qui dans les cas avancés est complètement absent. Par conséquent, pour le succès de l'entreprise, le traitement doit être démarré très rapidement..

Comme indiqué ci-dessus, l'essentiel ici est le traitement de la maladie - les causes de l'atrophie, dans le contexte desquelles une thérapie complexe est prescrite à l'aide de diverses formes de médicaments: collyre, injections (générales et locales), comprimés, physiothérapie. Un tel traitement, en règle générale, vise:

  1. Pour améliorer la circulation sanguine des vaisseaux qui alimentent le nerf, en utilisant des vasodilatateurs (acide nicotinique, compliance, no-shpa, papavérine, dibazole, aminophylline, halidor, sermion, trental) et des anticoagulants (ticlide, héparine);
  2. Pour améliorer les processus métaboliques dans les tissus nerveux et stimuler la régénération des tissus altérés à l'aide de stimulants biogènes (tourbe, extrait d'aloès, humeur vitrée, etc.), vitamines (B1, B2, B6, ascorutine), enzymes (fibrinolysine, lidase), acides aminés (glutamine acide), immunostimulants (eleutherococcus, ginseng);
  3. Pour arrêter les processus inflammatoires à l'aide de médicaments hormonaux (prednisone, dexaméthasone);
  4. Pour améliorer le fonctionnement du système nerveux central (emoxipine, cérébrolysine, nootropil, fezam, cavinton).

Les médicaments sont pris uniquement selon les prescriptions du médecin et après qu'un diagnostic précis a été établi. Seul un spécialiste peut choisir le traitement optimal, en tenant compte des maladies concomitantes.

En même temps, un traitement physiothérapeutique et l'acupuncture sont utilisés; il existe des méthodes de stimulation magnétique, laser et électrique du nerf optique.

Dans certains cas d'atrophie optique, la chirurgie et la chirurgie peuvent également être pertinentes. Selon les résultats de la recherche, les fibres de la fibre optique ne sont pas toujours mortes, certaines peuvent être dans un état parabiotique et peuvent reprendre vie.

Le traitement est répété après plusieurs mois. Avec une diminution évidente de la vision, la question de l'attribution d'un groupe de personnes handicapées à un patient peut être soulevée..

Les aveugles et les malvoyants devraient suivre un cours de réadaptation, si possible éliminer ou compenser les limitations de la vie résultant de la perte de vision.

Il convient de savoir qu'avec cette maladie, le traitement avec des remèdes populaires est absolument inefficace, en outre, il menace de perdre un temps précieux pour guérir l'atrophie, et il est donc toujours possible de restaurer la vision.

Par conséquent, après avoir appris votre diagnostic, il ne faut pas paniquer et compléter le traitement prescrit par de l'improvisation. Au lieu de spécifier les remèdes populaires contre l'atrophie optique, concentrez-vous sur la recherche d'un spécialiste compétent et responsable qui vous aidera à résoudre votre problème..

Traitement médical

Tout d'abord, ils font des efforts pour rétablir la circulation sanguine et nourrir le nerf, stimuler sa partie viable. Prescrire un vasodilatateur, des médicaments anti-sclérotiques et des médicaments qui améliorent la microcirculation, les multivitamines et les biostimulants.

Une percée dans le traitement de l'atrophie optique est associée à l'utilisation de la nanotechnologie, qui implique la livraison d'un médicament directement au nerf par des nanoparticules.

Physiothérapie

Parallèlement aux médicaments, les méthodes physiothérapeutiques peuvent également améliorer considérablement l'état des fibres nerveuses, normaliser les processus métaboliques et l'apport sanguin.

Aujourd'hui, les méthodes de traitement pour la magnéto-, l'électro-, la stimulation laser du nerf optique sont connues, les impulsions ultrasonores, l'oxygénothérapie peut également être utilisée.

La stimulation forcée du nerf contribue au lancement de processus normaux d'excitation et de conduction, mais avec une grande quantité d'atrophie, le tissu nerveux ne récupère pas.

Méthodes folkloriques

Beaucoup espèrent guérir l'atrophie du nerf optique en recherchant des méthodes folkloriques "miraculeuses". Je voudrais attirer l'attention sur le fait que cette condition est considérée comme difficile à traiter en médecine officielle. Le traitement de l'atrophie optique avec des remèdes populaires aura très probablement un effet réparateur et de soutien..

Les décoctions d'herbes, de fleurs, de fruits ne sont pas en mesure de restaurer la fibre nerveuse atrophiée, mais peuvent être des sources de vitamines, d'oligo-éléments, d'antioxydants.

Exemples de médicaments recommandés qui nécessitent une prise de longue durée d'au moins un mois:

  • infusion d'aiguilles de pin, de cynorrhodons et de pelures d'oignon, préparées à partir d'un litre d'eau et de matières végétales dans un rapport de 5: 2: 2.
  • infusion de mauve des bois et de bardane avec l'ajout de primevère, de mélisse et de dolnik.
  • infusion de racine d'herbe, pommes de pin immatures, citron, préparée avec une solution de sucre - 0,5 tasse de sable dans 2,5 litres d'eau.

Les méthodes modernes de traitement de cette condition sont basées sur un complexe de mesures thérapeutiques.

Intervention chirurgicale


Traditionnellement, la plupart des médicaments sont administrés par injection sous la conjonctive ou rétrobulbaire - A; système d'irrigation - B
Le pronostic pour le traitement de l'atrophie optique partielle chez l'enfant est le plus favorable, car les organes sont encore en cours de croissance et de développement.

Bon effet sur la thérapie d'irrigation. Un cathéter est inséré dans l'espace rétrobulbaire, à travers lequel vous pouvez entrer régulièrement et à plusieurs reprises dans le médicament sans blesser la psyché de l'enfant.

Des changements irréversibles dans les fibres nerveuses empêchent une restauration complète de la vision, par conséquent, atteindre une réduction de la zone de mort est également un succès..

Le traitement de l'atrophie optique secondaire portera ses fruits avec un traitement simultané de la maladie sous-jacente. Ce type de traitement peut être envisagé dans le cadre de l'ablation d'une tumeur ou d'une autre formation qui comprime le nerf optique..

D'un autre côté, la restauration microchirurgicale de la fibre nerveuse elle-même gagne de plus en plus en popularité..

Les dernières méthodes incluent le traitement des cellules souches. Ils peuvent s'intégrer dans les tissus endommagés et stimuler en outre sa réparation, sécrétant des facteurs de croissance neurotrophiques et autres..

La réparation des tissus nerveux est extrêmement rare. La vitesse de récupération est cruciale pour maintenir sa fonctionnalité, il est donc important de consulter un médecin à temps si vous soupçonnez une atrophie du nerf optique afin de ne pas perdre la vision.

Conséquences de l'atrophie

La violation de la conductivité des signaux visuels due à une atrophie complète du nerf optique entraîne une cécité absolue dans l'œil correspondant. Dans ce cas, l'adaptation réflexe de la pupille à la lumière est perdue. Il est capable de réagir uniquement de manière amicale avec la pupille d'un œil sain, qui est testé par la lumière directionnelle..

L'atrophie partielle du nerf optique se reflétera dans la perte de vision secteur par secteur sous la forme d'îlots séparés.

L'opération est nécessaire à la fois pour améliorer l'apparence du patient, et pour extraire du corps est désormais un corps étranger, qui peut devenir la cible de réactions auto-immunes et provoquer une attaque d'immunité sur un œil sain. L'atrophie du globe oculaire est une perte irréversible de l'organe de vision.

Les dommages au nerf optique à l'intersection provoquent une cécité bilatérale complète et entraînent une invalidité.