Principal / Pression

Traitement de la psychose alcoolique (delirium tremens)

Pression

La psychose est l'une des conséquences les plus graves de l'alcoolisme. Ils peuvent se présenter sous différentes formes. Le plus commun d'entre eux est le délire d'alcool, qui s'accompagne d'une variété d'hallucinations, de délire, de comportements humains inappropriés. Son esprit s'embrouille, tout son corps tremble, son sommeil disparaît. Les gens appellent cette condition "delirium tremens", à laquelle il y a une explication simple. Lors d'une attaque, une personne devient très pâle, devient «chaude» - sa température augmente. Ce trouble mental survient chez les personnes après un abus prolongé d'alcool - pendant la période de sevrage..

"Delirium tremens" n'apparaît que chez les personnes diagnostiquées avec 2 ou 3 stades d'alcoolisme. Les hommes atteignent cet état après environ 5 ans de consommation régulière d'alcool. Pour les femmes, ce seuil est d'environ trois ans..

Symptômes de psychose alcoolique et formes de manifestation

En règle générale, le délire tremens se manifeste deux jours après avoir bu de l'alcool. Tout d'abord, il y a une forte élévation émotionnelle, caractérisée par un changement d'humeur significatif - du fort plaisir à la morosité absolue, jusqu'à l'agression. Puis les mains commencent à trembler. Les jambes deviennent cotonneuses et subissent de graves tremblements. Le patient est excité, avec le début de la nuit ne peut pas s'endormir. Il peut s'assoupir, mais des visions cauchemardesques surgissent immédiatement, le rêve disparaît. Lors d'une attaque, des symptômes de psychose alcoolique se produisent:

  • Peur non motivée et inexplicable, panique. Ils "capturent" le patient, aggravent son état.
  • Manque de coordination du mouvement, perte du sens spatial de soi, désorientation dans le temps. Une personne ne comprend pas où elle se trouve, à quelle heure de la journée elle se trouve.
  • Violation de l'activité cardiovasculaire. La fréquence cardiaque augmente, la pression augmente. Le cœur «sort littéralement» de la poitrine.

Médecins expérimentés Narcologues. À l'hôpital ou à domicile. Départ 24h / 24 à Moscou et dans la région. Professionnel, anonyme, sûr.

L'hallucination est l'une des manifestations les plus graves du delirium tremens. Ils sont différents:

Ainsi, par exemple, avec des formes tactiles, il semble au patient que des insectes, des araignées, des serpents, etc. rampent à travers son corps. Diverses scènes terribles peuvent lui apparaître, où ils le coupent, veulent le tuer ou lui causer de graves blessures. Les expressions faciales d'une telle personne changent radicalement. Une expression d'horreur ne quitte pas le visage. Il ressent toutes ces peurs physiquement.

Avec les hallucinations visuelles, le patient ressent non seulement tout cela, mais le voit également. Hallucinations auditives - bruissements, sons divers, voix. Ces personnes peuvent entendre des menaces, jurer, crier à l'aide. Avec la psychose alcoolique, une personne entre dans son «monde», absolument incompréhensible pour les gens qui l'entourent. Il détruit sa psyché, chargée de phénomènes critiques irréversibles. Une personne ne peut sortir de cette condition que dans un hôpital, sous la supervision de médecins du centre médical NarcoDoc.

Traitement Delirium tremens

Dans le traitement de la psychose alcoolique, il est nécessaire de fournir les premiers soins de manière qualifiée en temps opportun. Le patient est inadéquat, hyperactif, hyper-émotionnel, très souvent violent. Dans cet état, il peut se faire du mal et blesser les autres. Par conséquent, en premier lieu, il doit être mis au lit. Dans certains cas, le patient doit même être attaché. N'oubliez pas - une telle personne doit être livrée rapidement à la clinique.

Les patients diagnostiqués avec un délire alcoolique reçoivent d'abord des sédatifs à effet sédatif et anticonvulsivant. Ce pourrait être le diazépam. Prescrire des médicaments qui éliminent les premiers signes d'excitation. De plus, en fonction de l'état et du degré de violence, le patient est envoyé dans un service narcologique ou psychiatrique.

Le traitement du delirium tremens est complexe. Premièrement, les médecins stabilisent l'agitation psychomotrice, ce qui empêche une personne de dormir. Un sommeil stable est une condition préalable à la récupération. Les opérations suivantes sont effectuées:

  • Désintoxication. À ce stade de la thérapie, les produits toxiques de dégradation de l'alcool sont éliminés du corps..
  • Élimination de l'hypoxie. Les patients en état de psychose alcoolique sont déficients en oxygène.
  • Saturation du corps en vitamines, minéraux.
  • Récupération de l'équilibre eau-sel.

La pharmacothérapie dans le traitement du delirium tremens est effectuée avec prudence par les narcologues de la clinique NarcoDoc. Il est nécessaire de prendre en compte l'état du patient, les éventuels effets secondaires qui se produisent lors de la prise de médicaments. Les médicaments les plus populaires et les plus efficaces qui peuvent faire face à la psychose alcoolique sont: la diphénhydramine, le piracétam, un groupe de tranquillisants (relanium, phénazépam, élénium, etc.), le barbamil, etc. Tous doivent être utilisés uniquement sur prescription de votre médecin.!

Nous travaillons 24 heures sur 24, des médecins expérimentés, 100% anonymes.

Traitement Delirium tremens à domicile

Le délire alcoolique est une forme grave de psychose. Du latin, le terme se traduit par «folie». Les maladies sont caractéristiques des hallucinations, des troubles de la conscience. Chez les humains, ce phénomène est appelé delirium tremens. Les conséquences de cette psychose peuvent être très graves et dangereuses, donc les personnes qui ont un alcoolique dans leur famille doivent savoir comment traiter le délire à la maison et à l'hôpital.

Pourquoi le délire d'alcool se produit

L'alcool est la principale cause du delirium tremens. En règle générale, une attaque se produit chez les toxicomanes expérimentés. L'impulsion pour son apparition peut servir de cessation brutale de la frénésie. Cela se produit généralement entre le deuxième et le quatrième jour. Si le patient a déjà connu de tels cas, de la fièvre peut survenir pendant la crise de boulimie elle-même.

Il arrive que la psychose alcoolique apparaisse chez les personnes sans dépendance. Cela est dû à l'utilisation d'une très grande quantité d'alcool. Souvent, la cause de la psychose alcoolique est une maladie infectieuse ou un traumatisme crânien. En règle générale, les crises surviennent chez les personnes de plus de 40 ans. Ils se produisent également chez les hommes et les femmes..

Comment se développe le delirium tremens?

Le delirium tremens ne survient jamais soudainement. Son développement passe par certaines étapes. Connaissant cette condition, l'attaque peut être stoppée.

Le développement du delirium tremens se déroule en trois étapes:

  • Psychose de Korsakovsky,
  • délirer,
  • délire d'alcool lourd.

Avec la psychose de Korsakov, les hallucinations ne se produisent pas. Le patient est anxieux, quelque chose l'oppresse, une peur sans cause apparaît, le sommeil est perturbé, les cauchemars rêvent. Le principal symptôme à ce stade est la perte de mémoire. Une personne oublie ce qui s'est passé il y a quelques minutes, alors qu'elle se souvient clairement des événements d'il y a dix ans.

Les conneries ne sont pas non plus un délire tremens. À ce stade, l'alcoolique devient douloureusement méfiant et jaloux. Il peut faire des scandales, être agressif. Le patient est très excité, il ne peut pas être au même endroit, il dit constamment quelque chose. Il tremble dans ses bras et ses jambes, le sommeil disparaît complètement.

La troisième étape de la psychose est le pic du delirium tremens. Habituellement, il survient après une frénésie, dans la période de 2 à 4 jours, lorsque le patient a cessé de boire. Cette étape peut durer jusqu'à 7 jours. En règle générale, le soir, les symptômes s'intensifient, les symptômes les plus forts de la maladie apparaissent la nuit. Le matin, la psychose diminue.

Il existe plusieurs formes graves de délire:

Très souvent en état de psychose, les alcooliques imitent leur type d'activité professionnelle. Ils font des mouvements caractéristiques et émettent des sons correspondants. Par exemple, un conducteur fait semblant de tourner un volant et d'imiter le drone d'une voiture.

La deuxième forme de délire est beaucoup plus dangereuse. Il s'appelle mussitiruyuschim. Dans cet état, le patient marmonne des phrases inarticulées et lisse, ressent et essuie quelque chose d'invisible.

Important: La dernière étape est souvent fatale. Le traitement à domicile dans ce cas peut ne donner aucun résultat..

Les symptômes du delirium tremens

Les principaux signes de psychose alcoolique sont des hallucinations. Ils peuvent être: visuels, auditifs et tactiles.

Premièrement, le patient se fait des illusions. Il peut prendre un manteau de pesée en tant que personne, et l'ombre du placard comme un animal dangereux. Les hallucinations, en règle générale, sont basées sur les peurs réelles d'un ivrogne. Il peut lui sembler qu'il est attaqué par des voleurs, un fantôme, etc. Très souvent, pendant le délire, les gens voient des souris, des rats, des démons, des araignées qui tissent une toile. Il y a des moments où le patient n'est pas le héros de ses hallucinations, il les perçoit comme un film.

Les hallucinations visuelles sont toujours accompagnées d'hallucinations auditives. L'alcoolique entend le sifflement des serpents, le grincement des rongeurs, les appels au secours, les sons caractéristiques des catastrophes et des catastrophes naturelles.

Les signes secondaires du delirium tremens sont:

  • changements dans les mouvements
  • discours incohérent et obscur,
  • perte d'espace et de temps.

Les mouvements deviennent nets et correspondent pleinement à ce qui semble être un alcoolique. Il peut emporter quelque chose, agiter ses mains, prendre une position de combat, se cacher sous le lit. Une personne peut se précipiter pour fuir quelque part.

Le discours est généralement incohérent; le patient prononce de courtes phrases arrachées aux dialogues avec des interlocuteurs imaginaires.

Un alcoolique en état de psychose ne peut pas déterminer où il se trouve, trouver des êtres chers, dire quelle heure il est ou donner une date. Il y a une désorientation complète dans le temps et le lieu.

Qu'est-ce que le delirium tremens dangereux

La psychose alcoolique n'est pas seulement une violation du travail de la psyché, c'est d'abord un coup dur porté à tout le corps. La température du patient augmente, elle peut atteindre 40 degrés. Parallèlement à cela, la pression artérielle augmente, le pouls s'accélère, ce qui peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Il est très important de supprimer ces symptômes à temps pour éviter des conséquences dangereuses..

Le corps est déshydraté. Le patient se jette ensuite dans la chaleur, puis dans des frissons, la peau pâlit.

Si vous faites un test sanguin à ce moment-là, son résultat indiquera un niveau élevé d'ESR et de globules blancs - il y a une forte inflammation. L'acidose se produit. C'est la condition dans laquelle l'équilibre acido-basique est perturbé. De graves perturbations du système digestif peuvent survenir..

Le foie pendant le delirium tremens augmente beaucoup, à cause de cela le blanc des yeux devient jaune.

Comment se comporter avec une personne atteinte de delirium tremens

Le délire d'alcool est une violation très grave du travail de la psyché, son traitement à la maison commence par le bon comportement des proches. Les personnes proches du patient doivent clairement comprendre qu'il peut être dangereux pour lui-même et pour les autres. Les actions compétentes des proches peuvent éviter les ennuis.

Les experts recommandent de ne pas élever la voix par personne dans un état de délire. Vous devez lui parler très doucement et lentement, le ton doit être calme et amical. Le sujet de la conversation est préférable de choisir un sujet neutre, vous pouvez vous rappeler quelque chose d'agréable. Ne discutez pas avec lui, cela peut provoquer une agression. Vous devez vous déplacer en douceur, car les mouvements brusques peuvent être perçus comme une menace. Le fait est que lors d'un délire d'alcool, une personne voit le plus souvent des scènes d'attaque contre elle. Il lui semble que quelqu'un le poursuit, veut le tuer. Les personnages principaux de ses hallucinations sont souvent des personnes proches.

Il est nécessaire de retirer des zones d'accès tous les objets perforants, coupants, casser les ustensiles et les tablettes. Les fenêtres et les portes des balcons doivent être verrouillées pour éviter les tentatives de suicide.

Le patient doit être couché. Si une personne se comporte violemment, elle doit être attachée. Dans ce cas, ne pensez pas à l'humanité. Ceci est fait pour la sécurité des personnes alcoolo-dépendantes.

Comment traiter le delirium tremens à la maison

Les premiers soins à une personne qui a développé un délire tremens devraient être fournis par ceux qui sont à proximité. Le plus souvent, c'est sa femme / mari, mère, père ou enfants.

Tout d'abord, le patient doit fournir de la fraîcheur et beaucoup de boisson. Si possible, il doit être placé sous un jet d'eau froide ou mettre une serviette humide sur votre front. Cette mesure est un avertissement de surchauffe du corps..

Il est nécessaire d'éliminer tous les produits de désintégration d'alcool du corps. Pour ce faire, un alcoolique doit recevoir du charbon actif à raison de 1 comprimé pour 10 kilogrammes de poids, ainsi qu'un diurétique. Une collection sédative peut être proposée pour soulager le stress et l'anxiété. Il est nécessaire de donner un médicament antipyrétique et analgésique.

La méthode Popov est très efficace à la maison. Son essence est que, une personne est invitée à boire un mélange. Cela consiste en:

  • 100 grammes d'eau distillée,
  • 3 comprimés luminaux,
  • 15 grammes d'alcool médical.

Ce mélange soulagera le stress mental du patient et aura un effet sédatif, car le médicament Luminal est un somnifère et un anticonvulsivant.

Important! Après les mesures prises, vous devez appeler une ambulance, car les complications après la thérapie à domicile peuvent être très graves. Le patient, au minimum, doit être traité dans un hôpital et effectué la restauration des organes affectés par l'alcool.

Traitement du delirium tremens par des méthodes folkloriques

L'une des méthodes les plus sûres pour se débarrasser de la psychose alcoolique peut être la médecine traditionnelle. Commencez avec des feuilles de laurier. Il faut remplir de vodka sept feuilles et la racine de cette plante. Le mélange est infusé pendant 7 jours. Une boisson aidera à retirer le patient de la consommation excessive d'alcool et provoquera également une aversion pour l'alcool.

Il y a une autre recette très ancienne. Les anciens guérisseurs ont délivré le delirium tremens à l'aide de billes de bouleau. Du bois de chauffage frais a été saupoudré de sucre et incendié, puis le patient a été autorisé à respirer par dessus, après quoi on lui a offert un verre de vodka. Alors les sorciers ont enlevé la frénésie.

Même dans la Rome antique, ils ont commencé à lutter contre tous les troubles mentaux à l'aide de teinture d'hellébore. Cette herbe a un analgésique. Il est nécessaire d'appliquer une teinture de 30 à 40 ml par jour.

De nombreux scientifiques associent l'alcoolisme à un manque de calcium, par conséquent, selon eux, le delirium tremens peut être guéri avec du miel. L'essence de la méthode est qu'une personne dépendante de l'alcool doit manger 18 cuillères à café de miel pendant les deux premières heures. L'intervalle entre les doses, 20 minutes. Ensuite, une pause de 2 heures est effectuée et le motif est répété. Le lendemain, le patient devrait prendre 16 cuillères de miel. L'intervalle de 20 minutes est enregistré. Cette méthode a un effet calmant et nettoyant, et nourrit également le corps en calcium..

Se débarrasser du délire tremens dans un hôpital

Peu importe les efforts des proches du patient, il est impossible de fournir par lui-même une aide à part entière avec le delirium tremens. De plus, les effets du traitement à domicile sont irréversibles..

L'alcoolique est isolé et placé dans un hôpital où la solution d'oxybutyrate de sodium ou de Sibazon est injectée en premier. On lui prescrit une cure de médicaments sédatifs et hypnotiques..

Dès que le patient se calme, le traitement de nettoyage commence. Dans une semaine, les produits de dégradation de l'alcool seront retirés du corps d'un alcoolique. Le patient reçoit une injection de glucose et d'autres médicaments pour stabiliser l'équilibre hydrique et établir le métabolisme, prescrire des antidépresseurs.

La prévention de la récurrence du delirium tremens est une libération de la dépendance à l'alcool. La médecine moderne dispose d'un large arsenal de méthodes pour lutter contre l'alcoolisme. Le plus efficace est le codage par injection. Cette procédure donne un résultat rapide et très puissant. La solution bloque le travail des enzymes spéciales qui décomposent l'alcool dans le corps humain. Après l'injection, il devient impossible pour une personne de boire, même une petite dose d'alcool entraîne une grave détérioration du bien-être. Les problèmes respiratoires commencent, des douleurs apparaissent dans tout le corps, des tremblements aux extrémités sont notés..

Traitement Delirium tremens à domicile

La consommation prolongée de boissons alcoolisées empoisonne tout le corps et se retrouve avec une personne commençant à ressentir des hallucinations visuelles ou auditives. Cette condition est communément appelée delirium tremens, et dans le domaine professionnel - le délire d'alcool.

Les médecins disent que le traitement d'un tel problème à la maison est inutile, mais beaucoup de gens pensent différemment et essaient de sortir une personne du délire par lui-même. Comment effectuer le traitement du delirium tremens à la maison et est-ce possible, tout le monde devrait le savoir, car personne n'est à l'abri de problèmes de cette nature.

Lisez aussi

Lisez aussi

Tel que recommandé par les médecins

Les médecins ne recommandent catégoriquement pas le traitement du delirium tremens à la maison. Puisqu'une personne qui est dans un état de délire tremens a la possibilité de ressentir des hallucinations sonores et auditives, elle peut donc être très dangereuse pour la société. Les médecins recommandent aux proches d'un patient atteint de délire tremens d'agir selon un schéma standard, à savoir:

  • essayez de ne pas nier brusquement ce qu'une personne dit;
  • essayez de ne pas laisser l'alcoolique sortir de la maison;
  • appeler d'urgence une ambulance;
  • placer le patient à l'hôpital et le soigner médicalement.

Ce n'est que dans un hôpital qu'ils savent comment traiter correctement le delirium tremens et ont une grande quantité de médicaments nécessaires pour cela. Pour retirer une personne d'un tel état, toutes les substances toxiques doivent être éliminées de son corps, et ce n'est qu'après que le cerveau pourra à nouveau fonctionner à un rythme normal.

Il est également possible de se débarrasser du delirium tremens à la maison, mais il sera très difficile de faire face à ce type de condition d'une personne dépendante, et cela doit être pris en compte. L'hôpital sait quels médicaments et en quelles quantités il vaut la peine de donner aux patients, et à la maison, les proches des toxicomanes peuvent être confus et faire une procédure qui ne va pas.

Nos lecteurs recommandent!

Notre lecteur régulier a partagé une méthode efficace qui a sauvé son mari de l'ALCOOLISATION. Il semblait que rien ne pouvait aider, il y avait plusieurs codages, un traitement au dispensaire, rien n'y faisait. Une méthode efficace, recommandée par Elena Malysheva, a aidé. MÉTHODE EFFICACE

Comment comprendre qu'une personne souffre de délire tremens

Qu'est-ce que le delirium tremens, dont le traitement est principalement effectué avec des médicaments, presque tout le monde le sait. Mais tout le monde ne peut pas reconnaître tous ses symptômes. Il convient de noter qu’avant le début d’une telle attaque, l’état émotionnel du patient commence à changer radicalement et le sommeil s’aggrave. Le patient ne veut plus prendre d'alcool, il peut avoir des frissons. Tout cela ne peut se produire qu'après une forte frénésie. Les principaux symptômes indiquant l'apparition d'un délire alcoolique peuvent être appelés:

  • anxiété d'une personne malade;
  • la présence dans l'alcoolique d'hallucinations de nature visuelle et auditive;
  • une personne peut être franchement délirante, souffrir de manie de persécution;
  • la température augmente et le rythme cardiaque devient plus fréquent;
  • le pouls augmente, une personne peut ressentir des nausées;
  • la peau devient très pâle, presque artificielle, il devient difficile pour une personne de respirer.

Si les proches d'une personne qui ont confiance en leurs capacités observent spécifiquement un tel état, ils ne peuvent pas appeler de médecins spécialistes. Vous pouvez traiter le delirium tremens à la maison en utilisant plusieurs méthodes, dont chacune devrait être considérée un peu plus près. L'élimination du delirium tremens après une frénésie doit être effectuée avec beaucoup de soin et ce fait doit être pris en compte sans faute.

Quelles sont les méthodes de traitement à domicile les plus couramment utilisées?

Le traitement du delirium tremens à la maison est presque toujours effectué grâce à la médecine traditionnelle, mais il y a aussi des gens qui ont toujours le bon médicament à portée de main. Le plus souvent, pour éliminer un problème de nature présentée, qui dure quelques jours, il est effectué grâce à l'utilisation de tels moyens:

  1. Teintures de laurier et de racine de Lyubistok.
  2. Absinthe amère et millefeuille.
  3. Une décoction d'herbes spéciales.
  4. Comprimés de phénobarbital.
  5. Alcool médical.
  6. Eau distillée.

Ces fonds peuvent être utilisés en toute sécurité à la maison pour le traitement du delirium tremens, mais vous ne devez pas vous attendre à un résultat à 100%. Le delirium tremens est le résultat d'une intoxication alcoolique sévère, et il est possible d'éliminer qualitativement toutes les toxines du corps uniquement si les patients sont dans des cliniques fixes. En règle générale, la plupart des gens vont à l'hôpital et seul un petit pourcentage de toxicomanes reçoivent un traitement à domicile.

Teinture efficace de laurier

Le délire alcoolique est bien traité avec des teintures maison. Si le toxicomane a une crise de délire, les proches doivent lui donner de la teinture préparée selon la recette suivante:

  • prendre une petite racine de Lyubistok et deux grandes feuilles de laurier séchées;
  • verser des herbes avec de la vodka et insister 7 jours;
  • filtrer le remède à la maison et donner à la personne accro deux gouttes par jour.

Bien sûr, à un moment donné, le bon remède à la maison peut ne pas être abandonné à portée de main, ce qui signifie que le delirium tremens restera. La durée de cette condition est de plusieurs jours, ce qui signifie que pour résoudre le problème, vous devez trouver un autre moyen.

Utilisation de l'absinthe amère et de l'achillée millefeuille

Les gens essaient de décourager les alcooliques de boire de l'alcool en utilisant l'absinthe, car cette herbe est très amère. De nombreux expérimentateurs réussissent assez bien s'ils utilisent la recette suivante:

  • prendre suffisamment d'herbe d'absinthe amère, ainsi que l'achillée millefeuille;
  • verser des matières premières médicinales avec de la vodka et laisser dans un endroit sombre pendant 10 jours pour insister;
  • donner au patient non seulement pendant le delirium tremens, mais aussi avec les symptômes d'alcoolisme présents.

Si une personne souffre de délire, alors un tel outil aide à le ramener à ses sens assez rapidement et à le faire sortir d'un tel état.

Récolte à base de plantes contre le délire tremens

Le traitement à base de plantes est utile pour le délire d'alcool, ainsi que l'alcoolisme. Le traitement peut être effectué grâce à l'utilisation de la collection à base de plantes, qui comprend les herbes suivantes:

  • 20 grammes de millefeuille.
  • 20 grammes de thym.
  • 20 grammes d'absinthe.

Vous devez préparer du thé avec 200 millilitres d'eau. Ce thé redonne pratiquement vie à l'alcoolique et lui permet rapidement de sortir de l'état de délire tremens..

De nombreux experts affirment que l'envie de boissons alcoolisées est associée à un manque de potassium. Très souvent, le miel naturel, qui est une bonne source de potassium, est recommandé pour traiter le delirium tremens. Utilisation de miel: le patient doit recevoir 6 c. miel, après 20 minutes - la même quantité, et après 20 minutes encore 6 cuillères à soupe. Ainsi, dans une heure, le patient devrait recevoir 18 cuillères à soupe de miel de thé. Attendez 2 heures. Donnez à l'alcoolique 3 fois déjà pour 6 c. miel toutes les 20 minutes, après quoi le patient peut dormir jusqu'au matin. Le matin, vous devez donner 3 autres doses de 6 cuillères à soupe de thé toutes les 20 minutes. Si vous suivez ces instructions, le patient ne voudra plus boire d'alcool.

Prendre des comprimés de pharmacie

Les comprimés de phénobarbital ou de Luminal sont utilisés pour retirer une personne du delirium tremens. Vous devez prendre des pilules, les mélanger avec de l'alcool médical et de l'eau distillée. Si vous donnez cette boisson au patient, il reprendra rapidement ses esprits. Il ne sera pas possible de vaincre complètement l'alcoolisme de cette manière, mais il est rapidement possible de se remettre d'un delirium tremens..

Alcool et eau distillée

Beaucoup de gens sont fermement convaincus qu'il est possible de faire face au delirium tremens à l'aide de l'alcool pharmaceutique. Si vous donnez 30 grammes d'alcool médical à une personne qui est au stade du délire tremens, cela peut lui redonner le sentiment. Bien sûr, cela ne garantit pas que la frénésie ne se reproduira pas, mais elle peut économiser dans une situation critique. L'eau distillée est utilisée avec de l'alcool et des comprimés, car ce n'est qu'alors que la méthode de traitement à domicile sera efficace. Si le problème dure plus longtemps, il est préférable de placer le patient à l'hôpital, car les spécialistes ont déjà traité la maladie.

Recommandations générales pour le traitement à domicile

De nombreuses personnes traitent le syndrome du delirium tremens à la maison. De plus, il est très souvent proposé aux gens de boire de l'alcool, bien qu'il soit administré en doses minimales. Pour traiter le delirium tremens à la maison, les gens doivent connaître les faits suivants:

  • si le patient est devenu trop agressif, aucun traitement à domicile ne l'aidera;
  • lors de l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle, toutes les doses doivent être clairement prises en compte;
  • N'utilisez pas de médicaments douteux;
  • de penser à une nouvelle hospitalisation du patient afin d'éliminer toutes les toxines de son corps.

Tout le monde devrait savoir quoi faire à la maison, mais en même temps, ne négligez pas l'aide compétente de médecins qualifiés.

Traiter le delirium tremens à la maison sera assez difficile. Si une personne n'est pas sûre de pouvoir le faire à la maison, elle devrait appeler l'hôpital et passer encore plusieurs jours à l'hôpital. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de résoudre le problème le plus rapidement possible et de s'assurer contre de nombreuses complications. Bien sûr, pour arrêter complètement de boire des boissons alcoolisées, une personne aura besoin de beaucoup de temps et de beaucoup de volonté, mais le traitement médicamenteux signifie aussi beaucoup.

À la maison, qualitativement, vous ne pouvez vous débarrasser que des symptômes brillants du délire tremens, mais le traitement des effets de l'alcoolisme est encore meilleur dans un hôpital. Sous la supervision de médecins spécialistes, le patient recevra tous les médicaments nécessaires. Ici, nous ne devons pas oublier que l'alcoolique aura besoin d'une rééducation psychologique compétente. Cette réadaptation est également pratiquée activement dans les institutions médicales spécialisées..

Il n'est pas souhaitable de traiter le delirium tremens à la maison, mais beaucoup de gens ne veulent pas envoyer leurs proches à l'hôpital. Si des méthodes de traitement à domicile sont déjà utilisées, elles doivent être utilisées très soigneusement. Il est très difficile de traiter un patient souffrant de délire alcoolique, il est donc préférable de confier cette tâche à des médecins spécialistes qualifiés.

Traiter le delirium tremens et éliminer les toxines du corps est assez long, mais le résultat en vaut la peine. Quelques jours avant le délire, vous pouvez remarquer certains symptômes chez un alcoolique, avec lesquels vous pouvez prévenir cette condition ou vous y préparer. Tous les fonds nécessaires à la conduite de la thérapie doivent toujours être à portée de main, mais personne ne sait s'il faut forcer le patient à prendre les médicaments. C'est pourquoi il vaut mieux résoudre de tels problèmes dans un hôpital, plutôt que d'essayer de faire quelque chose par eux-mêmes. Le traitement doit être effectué aussi correctement que possible, car ce n'est qu'alors que vous pourrez obtenir le résultat souhaité.

Il est impossible de guérir l'alcoolisme.

  • J'ai essayé de nombreuses façons, mais rien n'y fait?
  • Un autre codage était inefficace?
  • L'alcoolisme détruit votre famille?

Ne désespérez pas, il a trouvé un remède efficace contre l'alcoolisme. Effet cliniquement prouvé, nos lecteurs ont fait leurs preuves. En savoir plus >>

Traitement du delirium tremens à domicile - symptômes, stades et comment prodiguer les premiers soins au patient

L'abus systématique d'alcool est lourd de conséquences négatives. Ainsi, le delirium tremens est l'un des phénomènes post-alcooliques les plus graves qui se produisent après un long séjour dans un état d'ivresse. Apprenez à faire face à ce problème à la maison avec des traitements et des médicaments..

Qu'est-ce que le delirium tremens

Les représentants de la médecine dans cette condition comprennent le syndrome de délire d'alcool. Le delirium tremens survient chez les personnes souffrant des deuxième et troisième stades de la toxicomanie. Les premiers symptômes du délire apparaissent 2-3 jours après la sortie d'une longue frénésie. La pathogenèse de la fièvre n'a pas encore été identifiée, mais il existe une opinion établie que le syndrome se produit en raison d'une violation des connexions entre les neurotransmetteurs du SNC. Delirium tremens se développe en vue de:

  • dommages organiques aux structures cérébrales;
  • conditions de longue ivresse;
  • l'utilisation de produits alcoolisés de mauvaise qualité;
  • la présence de pathologies somatiques chez une personne dépendante (asthme bronchique, neurodermatite, ulcères d'estomac, hypertension).

Les symptômes du delirium tremens

Le délire est une forme courante de psychose alcoolique. Cliniquement, la condition est caractérisée par des hallucinations tactiles, visuelles, auditives, une hyperthermie, des troubles du sommeil. La première crise de fièvre est précédée d'une longue frénésie avec l'utilisation de fortes doses d'alcool. Ensuite, le syndrome se développe après de courts épisodes de consommation d'alcool. Dans 10% des cas, le développement de la psychose est précédé de crises uniques ou multiples. Parmi les autres symptômes du délire, il y a:

  • nausées Vomissements
  • mal de crâne;
  • discours incohérent;
  • agitation mentale, anxiété;
  • augmentation de la pression, augmentation du rythme cardiaque;
  • tremblement des membres;
  • jaunissement des yeux.

Stade du delirium tremens

Le syndrome de délire d'alcool progresse à mesure que l'état mental du patient s'aggrave. Ce dernier parle avec des créatures invisibles, a peur, montre une activité motrice excessive, tombe dans une hystérie. À l'avenir, un sommeil agité rejoint ces symptômes. La gravité des manifestations cliniques est due au stade de délire.

Trouble de l'attention, de la mémoire, du sommeil, des troubles neurologiques

Excitation de la psyché, anxiété, agression

Hallucinations visuelles, tactiles, auditives

Premiers secours

La phase aiguë de la fièvre peut durer de 3 à 7 jours. Lors de la première crise de délire alcoolique, une personne doit recevoir les premiers soins. N'oubliez pas, ne jurez pas et ne criez pas sur le patient. Essayez de le calmer, posez-le en position horizontale. Si l'alcoolodépendant est agressif, attachez solidement ses membres supérieurs et inférieurs. Appelez ensuite une ambulance. Avant l'arrivée du personnel médical, essayez l'algorithme d'actions suivant:

  • Mettre le patient au lit, emporter les objets avec lesquels il pourrait se blesser.
  • Fournir à une personne fiévreuse une boisson abondante, le niveau de fraîcheur nécessaire (douche fraîche ou sac de glace).
  • Donner à une personne dépendante de l'alcool des sédatifs (diphenhydramine, piracétam);
  • Calmez le patient avec des conversations calmes.

Traitement Delirium tremens

La thérapie du syndrome de délire d'alcool est effectuée dans des institutions médicales spécialisées. Lorsqu'on leur a demandé si le delirium tremens peut passer par lui-même, les médecins répondent catégoriquement «non». Dans la plupart des cas, le toxicomane est placé dans un hôpital psychiatrique, où il reçoit un traitement spécial. De telles mesures sont nécessaires pour qu'une personne lors d'un délire aigu ne se fasse pas de mal à elle-même et aux autres. Dans une situation où il n'est pas possible de consulter un médecin, le traitement du delirium tremens à domicile s'effectue en utilisant:

  • Normalisation du repos nocturne - implique l'utilisation de somnifères. Une nuit complète de repos est une condition importante pour qu'une personne sorte du syndrome de délire d'alcool.
  • Augmenter la quantité de liquide consommée - en fonction du respect du régime de consommation d'alcool et de la diurèse forcée pendant le traitement du délire.
  • Désintoxication - mesures pour éliminer les substances toxiques (appel à vomissements, prise de sorbants, lavement).

Thérapie Popov

Un traitement approprié du délire n'est possible que dans un hôpital psychiatrique ou une clinique de traitement de la toxicomanie. Il est extrêmement difficile de sortir indépendamment d'un état aigu de fièvre. La pharmacothérapie du délire alcoolique doit être effectuée sous la surveillance stricte de spécialistes. Néanmoins, dans le cas où la fourniture d'une assistance qualifiée est impossible pour diverses raisons, il est permis d'utiliser la méthodologie du Dr Popov. Répondant à la façon de traiter le délire tremens à la maison en utilisant cette méthode, les médecins recommandent de donner au patient un mélange des composants suivants:

  1. eau distillée (100 g);
  2. trois comprimés de Luminal / Phénobarbital
  3. 15-20 g d'alcool médical pur.

Ces composants sont parfaitement mélangés. Le mélange fini pour traiter le delirium tremens à la maison est à la fois alcoolo-dépendant. Dans une situation où il n'y a pas de phénobarbital ou de luminal (médicaments antiépileptiques de la famille des barbituriques), le traitement du délire grave à domicile peut être effectué avec des médicaments ayant un effet pharmacologique similaire sur le corps:

Delirium tremens

Delirium tremens ou, parlant le langage médical scientifique, le délire d'alcool se produit chez une personne souffrant d'alcoolisme chronique le plus souvent, curieusement, exactement dans la période suivant la fin de la crise de boulimie.

Quand il y a du délire tremens


Lors d'un syndrome de gueule de bois, qui se manifeste inévitablement dans de tels cas, une personne ressent un arrière-goût dégoûtant dans sa bouche, une soif intense, des douleurs dans les intestins et un manque d'appétit. Parfois, il y a des vomissements, des maux d'estomac, des nausées. Au niveau du cœur, des sensations désagréables, parfois même douloureuses, peuvent être ressenties. Dans ce cas, il y a une transpiration sévère, des frissons et des tremblements des mains classiques. Le delirium tremens survient à un moment d'arrêt brutal de l'ivresse, ainsi qu'après une abstinence prolongée de boire de l'alcool. En particulier, la manifestation de la maladie peut provoquer des maladies physiques ou des blessures (fractures) du corps.

Signes de délire tremens

Les principaux signes de délire tremens comprennent des troubles du sommeil, certains troubles du système nerveux, tels que, par exemple, des mains tremblantes ou de la transpiration et, également, un comportement humain hyperactif. Le patient commence à se comporter de façon anormalement vive, ses expressions faciales, ses gestes changent. De plus, contrairement au syndrome de la gueule de bois, dans lequel l'état d'une personne est assez statique et, en règle générale, ne se caractérise que par de l'anxiété, de la tristesse sans cause ou de la dépression, au cours d'un délire tremens, l'humeur, au contraire, peut changer en des lignes plutôt courtes. Typiquement, de telles manifestations de psychose maniaco-dépressive s'intensifient le soir et la nuit, mais pendant la journée, elles ne se manifestent en aucune façon, permettant au patient de retourner à la vie quotidienne. Avec le développement ultérieur de la maladie, les crises d'insomnie sont aggravées et commencent à s'accompagner d'hallucinations, alternant avec un état délirant..

Comment se manifeste le délire tremens?

Il est courant qu'une personne souffrant de délire tremens tombe dans des illusions, principalement sous la forme d'hallucinations visuelles avec un grand nombre d'images dynamiques. Une personne voit des cafards, des insectes, des mouches et d'autres insectes. Il peut également s'agir de serpents et autres reptiles ou même de petits et grands animaux - chats, souris, etc. La vision de personnes sous la forme de parents décédés ou de créatures fantastiques n'est pas exclue. De plus, des illusions peuvent apparaître à la fois dans la composition d'un objet et dans l'ensemble du groupe, commettant des actions simultanées interconnectées. Les illusions se présentent sous la forme d'hallucinations auditives, olfactives et tactiles. Se manifestent parfois par une désorientation dans l'espace. En même temps, nous rappelons que l'humeur subit des sauts brusques: le patient passe facilement de l'euphorie à un état de désespoir complet, de la peur à la complaisance. Les expressions et gestes du visage à cette époque, caractérisés par une expressivité particulière, sont parfaitement cohérents avec les visions et l'humeur d'une personne, correspondent à la "réalité" observée.

Par conséquent, vous devez être extrêmement prudent et prudent, car dans un accès de délire tremens, le patient est même capable de se suicider, par exemple en sautant par la fenêtre de la peur ou en causant du tort aux autres, voyant en eux un danger potentiel. De plus, dans un environnement changeant bruyant, le syndrome se développe beaucoup plus rapidement. Les transports en commun ou les compartiments ferroviaires, généralement accompagnés de malnutrition et de déshydratation, ne peuvent qu'aggraver les épisodes de maladie.

À quelle fréquence le délire se manifeste-t-il

Cependant, tous les alcooliques ne sont pas sensibles au delirium tremens, mais seulement environ 15-30% de leur pourcentage. Les maladies du système nerveux telles que l'encéphalite, les accidents vasculaires cérébraux, la méningite ou les traumatismes crâniens augmentent l'incidence du délire tremblant. Pour les personnes âgées, les complications surviennent sous des formes plus graves et plus graves. Pendant l'attaque elle-même, le système cardiovasculaire, qui n'est pas si chaud pour les alcooliques, souffre en premier lieu. Par conséquent, une forte augmentation de la pression artérielle inhérente au delirium tremens peut entraîner des résultats désastreux. En plus des vaisseaux sanguins, le foie (hépatite alcoolique), les intestins (constipation, diarrhée) sont également attaqués. Tout cela peut être accompagné de saignements d'hémorroïdes, d'œsophage et d'estomac. L'immunité diminue, probablement la survenue d'une pneumonie sévère.

Combien de temps cela dure-t-il

Le delirium tremens peut être observé chez un patient à la fois en quelques minutes (délire avorté) et pendant plus d'une semaine, mais dans ce cas, il y a une forte probabilité de décès en raison d'une pneumonie prolongée et d'une perturbation prolongée du système cardiovasculaire. Si une personne parvient à survivre à cette terrible période, alors, très probablement, après la fin du syndrome, une encéphalopathie associée à une polyneuropathie lui sera fournie. La seule issue pour le salut est un hôpital pendant plusieurs mois ou années, qui finira probablement par se terminer dans une maison invalide. Cependant, le délire d'alcool moyen ne dure généralement que trois à cinq jours..

Les soins médicaux pour un patient atteint de délire tremens comprennent nécessairement des procédures psychiatriques. Dans un hôpital, un complexe de vitamines, de magnésium et de potassium est administré par voie intraveineuse ou intramusculaire, des médicaments pour normaliser l'activité du cœur et des reins, pour améliorer l'activité mentale, rétablir l'équilibre hydrique du corps et donner des somnifères. Parfois, il arrive que le patient lui-même «se présente» à l'hôpital, se tournant vers la police pour une aide urgente, en raison de la persécution de «criminels» illusoires.

Les symptômes du delirium tremens

Bien que presque tout le monde connaisse cette maladie sur le banc de l'école et ait même une idée de certains de ses symptômes, cependant, lorsque le patient entend son diagnostic pour la première fois, déclaré comme un délire, il ne comprend tout simplement pas ce à quoi il fait face et subit un léger choc. À ce jour, le sujet du délire tremens est sans aucun doute un objet de prédilection pour les blagues publiques. Diverses situations associées à ce syndrome se jouent dans les films, les blagues et les programmes humoristiques. Mais il est peu probable qu'une personne qui a traversé toutes les horreurs et les souffrances d'une maladie insidieuse puisse jamais s'amuser avec un tel humour.

Toute la tragédie est que le délire d'alcool survient précisément après une consommation excessive d'alcool et non pendant celle-ci. Pensez juste, une personne décide finalement de mettre fin à l'ivresse, de «s'attacher», de commencer une nouvelle vie, mais en récompense de ses bonnes intentions, elle doit d'abord payer intégralement tous les péchés précédents.

Après avoir dit «non!» À la boisson, le patient commence tout d'abord à souffrir d'insomnie. Plusieurs nuits passent tourmentées par un sommeil perturbé, mais quand il parvient encore à s'endormir, des cauchemars et des scènes de nuit dégoûtantes indiquent clairement à la personne qu'il n'a reçu aucun soulagement. Et ce n'est bien sûr que le début. Le délire ne sera tout simplement pas à la traîne de sa victime. Quelque part dans quatre jours, les victimes commenceront à visiter des démons, des rats et d'autres créatures désagréables. Les hallucinations sont perçues très clairement, il est donc presque impossible de savoir où est la réalité, où est la fiction. Les illusions visuelles sont remplacées par des illusions auditives: elles se moquent d'une personne, la taquinent, la grondent et rient. L'environnement est profondément ennuyeux.

Et cela peut durer plus d'une journée. Par conséquent, si une chose similaire arrivait à votre ami, alors, dès que possible, contactez une ambulance, sinon, une crise peut entraîner la mort dans une crise de folie. Le plus tôt vous informerez votre médecin de ce qui s'est passé, mieux ce sera, car chaque seconde de retard affectera négativement les systèmes autonome et circulatoire.

Types de manifestation

Selon le type de sa manifestation, le delirium tremens est divisé conditionnellement en trois types:

  1. Syndrome de lésions cérébrales organiques
  2. Syndrome psychotique
  3. Syndrome de dérégulation autonome.

La première des manifestations ci-dessus du délire d'alcool s'exprime par des troubles de la mémoire, une perte d'orientation dans l'espace, une hypersensibilité des sens, une hyperactivité. L'insomnie, l'euphorie, qui est rapidement remplacée par la dépression ou la peur, les crises d'épilepsie et même le développement du coma - ce sont des attributs essentiels d'un syndrome destructeur. En même temps, une insuffisance cholinergique et une diminution primaire du niveau de contrôle gamma-aminobutyrergique sont observées.

Les troubles psychotiques sont l'apparition d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles, d'illusions. Le patient est facile à suggérer. Le corps a une hyperactivité de la dopamine.

Le dernier syndrome de dérégulation autonome est caractérisé par de la fièvre (jusqu'à 38,5 ° C, si elle est supérieure, alors une suspicion de maladie infectieuse est probable), une pression sévèrement élevée (jusqu'à 180/110 mm Hg, si elle est plus élevée, la cause est probablement différente), des tremblements, tachycardie, transpiration accrue. Une hypersensibilité du système sympathique-adrénaline, une insuffisance parasympathique, une augmentation des réflexes tendineux sont observées..

Trois étapes du délire tremens

La première étape est appelée "délire menaçant" et se caractérise tout d'abord par une hyperactivité végétative et des symptômes psychosomatiques avec des hallucinations périodiques. Parfois (dans 3 à 10%), des crises d'épilepsie surviennent, généralement dans les deux jours suivant l'arrêt de la consommation d'alcool..

En cas de reprise d'admission, le développement du délire peut s'arrêter. Mais même avec la disparition spontanée des symptômes de la première étape, le patient se voit toujours prescrire des benzodiazépines orales et des bêta-bloquants.

L'apparition de maladies somatiques, de convulsions, d'hallucinations au premier stade est un mauvais signe et indique la progression du syndrome de délire d'alcool.

La deuxième étape est appelée «délire complet» et s'exprime sous la forme de manifestations de tous les symptômes typiques du délire tremens. Il n'est possible de se remettre de cette étape qu'avec l'aide d'une thérapie intensive. Hélas, il est impossible de retourner indépendamment à la vie précédente.

L'étape 3 est déjà un «délire mortel». Tous les symptômes du haratker sont accompagnés de troubles végétatifs complexes. À ce stade, les organes internes sont gravement touchés. Une dépression profonde de la conscience peut conduire au développement d'un coma. Dans les formes sévères du syndrome, la probabilité de décès est suffisamment élevée.

Qui a le delirium tremens

Le délire d'alcool se produit généralement chez les personnes âgées de 25 à 60 ans. Dans la période de 40 à 50 ans, selon les statistiques, le plus grand nombre de maladies survient. En règle générale, les formes sévères du syndrome sont les plus sensibles à ceux dont l'abus d'alcool n'a pas cessé depuis 10 à 15 ans.

L'un des principaux signes du développement du delirium tremens est le soi-disant fond prémorbide, dans lequel une personne commence à ressentir une irrésistible attraction pour l'alcool. Cependant, il ne contrôle pas la quantité d'alcool bu et lorsqu'il est ivre, il perd la mémoire. Ces conditions s'accompagnent d'une diminution de l'immunité générale et de l'apparition de troubles mentaux (anxiété, irritabilité, asthénie, dépression). Chez 30% des personnes atteintes de troubles végétatifs, des convulsions et convulsions accompagnent, et 20% sont déjà à risque de «débuts» dans le délire d'alcool.

Les médecins notent pendant l'état prémorbide une transformation partielle de la personnalité. Une personne perd son intérêt pour la vie, son enthousiasme, devient lent, sans initiative. L'ambiance est quelque peu désagréable et très déprimée. En règle générale, à partir de ce moment, le patient commence des problèmes familiaux et des difficultés de travail et d'emploi ultérieur.

Avant que le délire tremblant ne commence à se développer, une personne est juste assez longtemps dans une frénésie, et pas nécessairement de haute intensité. Lorsque vous arrêtez de prendre de l'alcool après 48 à 72 heures, les premiers signes de délire sévère se manifestent déjà. Cependant, il peut également arriver que le syndrome survienne à la suite de la reprise de l'alcoolisation du corps après une pause.

À ce moment, le patient ressent une anxiété sans cause et voit les hallucinations auditives et visuelles les plus simples. En 2-3 jours de cette condition, l'opacification commence, ce qui est un signe clair de délire alcoolique sévère.

Que ce passe-t-il

Le premier stade d'une forme sévère de délire tremens dure environ 48 heures.

Les attaques de délire alcoolique sous quelque forme que ce soit s'accompagnent souvent d'une manie de persécution. Mais, en règle générale, ces craintes ne sont pas fondamentales. Un fardeau beaucoup plus lourd sur le psychisme est donné par des visions hallucinatoires, généralement de nature domestique, différant dans les parcelles associées à la consommation de boissons alcoolisées. Mais leur particularité est précisément le comportement agressif du patient.

Dans les formes sévères de délire, l'hyperractivité physique des patients a moins de gravité que dans le cours classique de la maladie. La personne est farouchement excitée directement par les murs de son propre appartement. Les troubles mentaux, accompagnés d'hallucinations et d'illusions, se produisent beaucoup moins fréquemment, malgré le fait que l'excitation des expériences mentales soit présente sous une forme assez intense.

Chez les patients en état de stade sévère de delirium tremens, des dysfonctionnements du corps sont observés, responsables du contrôle de la faim et de la soif. Les symptômes d'hypersympathicotonie sont considérés comme des signes externes de la maladie. Cela peut être, par exemple, des yeux anormalement brillants, des membres tremblants, une transpiration excessive, de la fièvre sur une longue période de temps, une tachycardie, une pression artérielle élevée, une miction accrue, une fréquence respiratoire d'environ 22 à 24 fois par minute.

Un signe que la période difficile du délire alcoolique touche à sa fin est le changement dans la psychopathologie du patient. La manie de persécution s'intensifie et peut prendre une forme paranoïaque, bien que l'activité physique soit encore passive. La parole humaine à ce stade du développement du syndrome se distingue par une conviction de mort inévitable, malheur. Cependant, malgré tout danger imaginaire, le patient reste totalement inactif..

Delirium tremens ou délire alcoolique

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes sur le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites Web réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Le delirium tremens (delirium tremens), ou psychose aiguë à l'alcool métallique, est observé chez les patients alcoolodépendants aux stades II à III de la maladie et se caractérise par une combinaison de syndrome délirant et de troubles neurologiques somatovégétatifs sévères..

Quelles sont les causes du delirium tremens?

Les principales causes du delirium tremens:

  • crises de boulimie lourdes et prolongées;
  • l'utilisation de substituts d'alcool;
  • pathologie somatique sévère;
  • dommages organiques au cerveau.

La pathogenèse du délire alcoolique n'est pas entièrement connue, vraisemblablement, une violation du métabolisme des neurotransmetteurs du système nerveux central et une intoxication sévère, en particulier endogène, a une grande influence.

Les symptômes du delirium tremens

Selon des études épidémiologiques, le plus souvent, le premier delirium tremens se développe au plus tôt 7 à 10 ans de l'existence d'un stade développé d'alcoolisme. Le délire alcoolique se développe généralement au plus fort du syndrome de sevrage alcoolique (le plus souvent le 2-4e jour) et, en règle générale, se manifeste le soir ou la nuit. Les premiers signes du début du délire tremens sont l'anxiété et l'agitation du patient, une anxiété sévère et une insomnie persistante. Les signes d'agitation du système sympathoadrenal se développent - pâleur de la peau, souvent avec une teinte bleuâtre, tachycardie et hypertension artérielle, hyperhidrose, hyperthermie modérée. À un degré ou à un autre, des troubles autonomes toujours présents (ataxie, hypotension musculaire, hyperréflexie, tremblements) sont exprimés. Violations caractéristiques de l'équilibre eau-électrolyte (déshydratation, hyperazotémie, acidose métabolique, etc.), modifications de l'image sanguine (leucocytose, déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche, augmentation du taux de sédimentation érythrocytaire, augmentation de la teneur en bilirubine, etc.), des états sous-fébriles sont observés..

Les troubles autonomes et neurologiques surviennent avant l'apparition des troubles de la conscience et persistent longtemps après leur réduction. Ensuite, des illusions paradydoliques (images plates de contenu variable, souvent fantasmatique, généralement basées sur un motif, un ornement, etc.), se joignent aux troubles décrits ci-dessus. La perception illusoire de l'environnement est rapidement remplacée par l'apparition d'hallucinations visuelles. Les troubles psychotiques peuvent être instables: lorsque le patient est activé, les troubles hallucinatoires peuvent être réduits pendant un certain temps et même disparaître complètement.

Formes réduites de delirium tremens

Le délire hypnagogique se caractérise par de nombreux rêves ou des hallucinations visuelles ressemblant à des scènes lors de l'endormissement, fermant les yeux. Une augmentation des symptômes psychotiques est notée à la fois le soir et la nuit, une peur non exprimée est caractéristique, un effet de surprise, des symptômes somatovégétatifs typiques des troubles délirants. Le contenu des hallucinations est divers: il peut y avoir des images effrayantes (par exemple, une poursuite dangereuse) et des aventures aventureuses. Dans certains cas, le patient est transféré dans un environnement hallucinatoire, ce qui indique une désorientation partielle. Lorsque vous ouvrez les yeux ou que vous vous réveillez, l'attitude critique à l'égard de ce que vous voyez n'est pas rétablie immédiatement, ce qui peut affecter le comportement et les déclarations du patient. Le délire hypnagogique dure, en règle générale, 1 à 2 nuits, peut être remplacé par des psychoses à l'alcool métallique de structure et de forme différentes.

Le délire hypnagogique des contenus fantastiques (onyrisme hypnagogique) diffère de la variante ci-dessus par le contenu fantastique des hallucinations visuelles abondantes et sensuellement vives, des troubles hallucinatoires semblables à des scènes avec un changement de situation successif. Il est à noter: lorsque vous ouvrez les yeux, les rêves sont interrompus, et une fois fermés, ils reprennent et, ainsi, le développement d'un épisode hallucinatoire n'est pas interrompu. Avec cette forme de délire, ce n'est souvent pas l'affect de peur qui prévaut, mais l'intérêt et la surprise. Une autre caractéristique distinctive est la désorientation dans l'environnement (comme signe constant). Durée et résultats similaires à la variante du délire hypnagogique.

Le délire hypnagogique tremens et l'onyrisme hypnagogique ne sont pas distingués dans la CIM-10 comme des formes nosologiques distinctes.

Délire sans delirium tremens, delirium tremens sans delirium tremens (delirium lucidis, syndrome de tremblements) - I. Salum. (1972) (F10.44 *) - une forme atypique caractérisée par l'absence d'hallucinations et de délires dans le tableau clinique. Elle surgit brusquement. Les principaux troubles contiennent des symptômes neurologiques, exprimés dans une large mesure: tremblements distincts et sévères, ataxie, transpiration. Les violations de l'orientation dans le temps et l'espace sont passagères. L'effet de l'anxiété et de la peur est constant. La confusion, l'agitation, l'agitation, l'agitation prédominent dans le comportement. Le cours de cette forme de délire est à court terme - 1-3 jours, la récupération est souvent critique. Transition possible vers d'autres formes de délire.

Avec le delirium tremens avorté (F0.46 *), les phénomènes prodromiques sont généralement absents. Dans le tableau clinique, des illusions visuelles uniques et des hallucinations microscopiques sont observées; d'autres troubles hallucinatoires, acoasma et phonème sont le plus souvent observés. L'effet de l'anxiété et de la peur est caractéristique de la même manière que les autres formes de stupéfaction délirante. Les troubles délirants sont rudimentaires, les troubles du comportement sont intermittents, transitoires. Les troubles neurologiques ne sont pas prononcés.

Avec le cours avorté du délire et la stupéfaction relativement superficielle des patients, des doutes critiques sont possibles dans la réalité de ce qui se passe, même pendant les expériences hallucinatoires. Le degré de criticité du patient par rapport aux expériences passées augmente avec la récupération et la disparition associée des symptômes délirants. La durée du délire avorté peut aller jusqu'à 1 jour. La sortie est critique.

Delirium tremens typique ou classique

Avec un délire typique, les symptômes scintillent de plusieurs heures à un jour, après quoi les hallucinations deviennent permanentes. Le délire alcoolique dans son développement passe par plusieurs étapes successives.

Période prodromique

Durant cette période, qui dure généralement plusieurs jours, les troubles du sommeil prédominent (cauchemars, rêves terrifiants, peurs), un affect variable est prédominant, les plaintes asthéniques sont constantes. Dans 20% des cas, le développement du delirium tremens est précédé de crises d'épilepsie importantes et, moins fréquemment, avortées, survenant le plus souvent le premier ou le deuxième jour de l'existence du syndrome de sevrage alcoolique. Les 3-4 jours après le début du sevrage alcoolique, les crises d'épilepsie sont rares. Dans d'autres cas, le délire peut se développer après un épisode d'hallucinations verbales ou une épidémie de délire sensoriel aigu. Lors du diagnostic du délire d'alcool, il ne faut pas oublier l'absence possible d'une période prodromique. je

Première étape

Les changements d'humeur qui étaient présents dans le prodrome de la maladie deviennent plus visibles, ils observent un changement rapide d'affect opposé: la dépression, l'anxiété ou la timidité sont facilement remplacées par l'euphorie, un plaisir sans cause. Les patients sont trop bavards, agités, agités (akathasie). La parole est rapide, incohérente, légèrement incohérente, l'attention est facilement distraite. Les expressions et les mouvements du visage sont vifs, rapides et très variables. Désorientation souvent observée ou orientation incomplète sur le lieu et dans le temps. L'orientation dans le soi, en règle générale, est préservée même aux stades élargis du delirium tremens. Les patients sont caractérisés par une hyperesthésie mentale - une forte augmentation de la sensibilité lorsqu'ils sont exposés à divers stimuli, parfois même indifférents. Il y a des afflux de souvenirs vifs, de représentations figuratives, d'illusions visuelles; parfois il y a des épisodes d'hallucinations auditives sous forme d'acoasmes et de phonèmes, ils notent différents éléments de délire figuratif, le soir tous les symptômes augmentent fortement. Le sommeil nocturne est perturbé, des réveils fréquents en état d'anxiété sont observés.

L'agitation émotionnelle et psychomotrice, le changement rapide d'affect sont des signes diagnostiques importants pour délimiter le délire tremens du syndrome de sevrage alcoolique avec une prédominance de la composante mentale. Dans le diagnostic différentiel, il est nécessaire de faire la distinction entre le stade initial de développement du delirium tremens et une gueule de bois, caractérisée par un affect monotone réprimé-anxieux typique.

Deuxième étape

Pareidolia - illusions visuelles de contenu fantastique - rejoignez le tableau clinique de l'étape 1. Ils peuvent être en noir et blanc ou en couleur, statiques ou dynamiques. Des hallucinations hypnagogiques de différentes intensités sont caractéristiques. Le rêve est encore intermittent, avec des rêves terrifiants. Lors des réveils, le patient ne peut pas immédiatement distinguer le sommeil de la réalité. L'hyperesthésie s'intensifie, la photophobie augmente. De légers écarts sont possibles, mais ils sont de courte durée. Les expériences oniriques alternent avec un état d'éveil relatif, assourdissant.

Troisième étape

Au stade III, une insomnie complète est observée, de véritables hallucinations visuelles se produisent. Des hallucinations zoologiques visuelles (insectes, petits rongeurs, etc.), des hallucinations tactiles (le plus souvent sous la forme d'une sensation très réaliste de la présence d'un objet étranger - un fil ou des cheveux dans la bouche) sont caractéristiques, des hallucinations verbales de nature généralement menaçante sont possibles. L'orientation en place et le temps est perdu, mais il est conservé dans sa propre personnalité. Les hallucinations sous forme de grands animaux ou de monstres fantastiques sont beaucoup moins courantes. Les troubles affectifs sont labiles, la peur, l'anxiété et la confusion prévalent.

Au plus fort des troubles délirants, le patient est un spectateur intéressé. Les hallucinations ressemblent à des scènes ou reflètent certaines situations. peut être unique ou multiple, souvent incolore. Avec l'approfondissement du delirium tremens, les hallucinations auditives, olfactives, thermiques, tactiles du sentiment général se rejoignent également. Selon les différents litres, les phénomènes hallucinatoires ne sont pas seulement divers, mais difficiles à combiner, combinés. Il y a souvent des hallucinations visuelles sous forme de toiles d'araignées, de fils, de fils, etc. Les troubles du diagramme corporel se résument à la sensation d'un changement de position du corps dans l'espace: les objets environnants commencent à se balancer, à tomber, à tourner. La sensation de temps change, pour le patient, elle peut être raccourcie ou allongée. Comportement, affect, déclarations délirantes correspondent au contenu des hallucinations. Les patients sont pointilleux, à peine maintenus en place. En relation avec l'effet dominant de la peur, les patients essaient de s'enfuir quelque part, de partir, de se cacher, de se secouer quelque chose, de renverser ou de toison, de se tourner vers des interlocuteurs imaginaires. Dans ce cas, la parole est abrupte, se compose de phrases courtes ou de mots individuels. L'attention devient trop distraite, l'humeur est extrêmement variable, les expressions faciales sont expressives. Pendant un court laps de temps, la confusion, la complaisance, la surprise, le désespoir se succèdent, mais le plus souvent et le plus constamment il y a la peur. Dans le délire, le délire est fragmentaire et reflète des troubles hallucinatoires; les délires de persécution, de destruction physique, moins souvent de jalousie et d'infidélité conjugale prédominent dans le contenu. Les troubles délirants du délire ne sont pas généralisés, ils sont affectivement saturés, spécifiques, instables, totalement dépendants des expériences hallucinatoires..

Les patients sont hautement suggestibles. Par exemple, si un patient reçoit une feuille de papier blanc propre et qu'on lui demande de lire ce qu'il a écrit, il voit le texte sur cette feuille et essaie de le reproduire (symptôme Reichardt); le patient entame une longue conversation avec l'interlocuteur, si vous lui donnez un combiné éteint ou un autre objet appelé combiné (symptôme Aschaffenburg). En appuyant sur les yeux fermés et en posant certaines questions spécifiques, le patient présente des hallucinations visuelles correspondantes (symptôme de Lilmann). Il convient de garder à l'esprit que les signes d'une suggestibilité accrue apparaissent non seulement au plus fort de la psychose, mais aussi au tout début de son développement et à sa fin, lorsque les symptômes aigus sont réduits. Par exemple, vous pouvez provoquer des hallucinations visuelles persistantes chez un patient après la fin du délire, si vous lui faites regarder des objets brillants (spondylarthrite ankylosante).

Autre point intéressant: les symptômes de la psychose peuvent s'affaiblir sous l'influence de facteurs externes - distractions (conversations avec le médecin, personnel médical). Le symptôme d'éveil est typique..

Au stade III d'un délire typique, des lacunes légères (lucides) peuvent être observées, tandis que des symptômes asthéniques importants sont observés chez les patients. Le soir et la nuit, il y a une forte augmentation de la gravité des troubles hallucinatoires et délirants, et l'agitation psychomotrice se développe. l'anxiété peut atteindre des niveaux de ravissement. Au matin, la condition décrite passe dans un rêve soporieux.

Sur ce développement du delirium tremens se termine dans la plupart des cas. La sortie de la psychose, en règle générale, est critique - après un sommeil profond et prolongé, mais elle peut être lytique - progressive; les symptômes peuvent être réduits par vagues, avec une alternance d'affaiblissement et de reprise des symptômes psychopathologiques, mais à un niveau moins intense.

Les souvenirs des patients d'une maladie mentale vécue sont fragmentés. Il peut se souvenir (souvent en détail) du contenu des expériences douloureuses. hallucinations, mais ne se souvient pas et ne peut pas reproduire ce qui se passait autour de lui en réalité, son comportement. Tout cela subit une amnésie partielle ou complète..

La fin du délire tremens s'accompagne d'une faiblesse émotionnelle-hyperesthésique intense. L'ambiance est changeante: ils observent une alternance de larmes, de dépression, d'éléments de faiblesse de cœur avec un contentement sentimental et un enthousiasme déraisonnables; réactions asthéniques requises.

Après réduction du tableau clinique du délire, dans certains cas, des syndromes de transition sont observés. Ceux-ci incluent le délire résiduel, une attitude non critique à l'égard de l'expérience ou des idées délirantes individuelles, une hypomanie légère (plus souvent chez les hommes), ainsi que des états dépressifs, sous-dépressifs ou asthéno-dépressifs (plus souvent chez les femmes).

Caractéristiques structurelles et dynamiques du processus de pensée partiellement et imenenii, mais exprimé incohérence, la décadence de la pensée n'est pas observée. Après avoir quitté l'état psychotique, on note un ralentissement, petit produit de notes. penser, mais il est toujours assez cohérent, cohérent. Manifestations possibles d'une sorte de résonance alcoolique, humour alcoolique

Le cours du délire tremens, en règle générale, est continu (dans 90% des cas), mais peut être intermittent: 2-3 attaques sont observées, séparées par des intervalles de lumière allant jusqu'à un jour.

La durée du délire d'alcool est en moyenne de 2 à 8 jours, dans un petit pourcentage de cas (jusqu'à 5), le délire peut durer jusqu'à plusieurs jours.

Formes mixtes de delirium tremens

Le délire alcoolique peut être structurellement compliqué: il est possible d'ajouter des expériences délirantes, l'émergence d'idées d'auto-accusation, de dommages, d'attitude, de persécution. Les hallucinations peuvent devenir plus complexes, ressembler à des scènes (quotidiennes, professionnelles, moins souvent religieuses, de combat ou fantastiques). Dans de tels cas, il est permis de parler de formes mixtes de delirium tremens, parmi lesquelles le délire systématisé et le délire sont prononcés, avec des hallucinations verbales prononcées. Ces formulaires ne sont pas mis en évidence dans la CIM-10.

Delirium tremens systématique

Le développement des stades I et II ne diffère pas du cours d'un delirium tremens typique. Au stade III, de multiples hallucinations visuelles de type scène commencent à prévaloir dans le tableau clinique. Le contenu est dominé par la scène de la persécution, tandis que le patient est toujours un objet d'assassinat et de poursuite. Le comportement du patient est dicté par des expériences vécues: il essaie de fuir, de se cacher, de trouver un endroit sûr où se cacher de ses poursuivants. L'effet de la peur est prononcé, constant, persistant. Les hallucinations visuelles sont moins fréquentes avec une prédominance de spectacles publics ou de scènes érotiques, dont le témoin est un patient. Certains auteurs soulignent la constance des parcelles à boire. Dans de tels cas, l'effet de surprise, la curiosité prévaut. Les hallucinations visuelles coexistent avec une variété d'illusions, de paréidolie, de fausse reconnaissance, d'une fausse orientation en constante évolution dans l'environnement. Dans ce cas, ils parlent du développement d'une hallucinose visuelle dans la structure du délire alcoolique..

Les expressions délirantes sont liées au contenu des hallucinations, sont de nature certaine et varient en fonction des changements dans les hallucinations. Le mal, grâce à la cohérence de l'histoire et aux «détails délirants», ressemble à une.

Stupeur de conscience n'atteint pas un niveau profond, car le patient est capable de reproduire le contenu des expériences douloureuses lorsqu'il quitte un état douloureux. Les troubles végétatifs et neurologiques sont peu profonds. La durée de la psychose est de quelques jours à une semaine ou plus. Si le cours de la psychose a acquis un caractère princier, alors la sortie est toujours logique, avec un délire résiduel.

Delirium tremens avec des hallucinations verbales prononcées

Dans ce cas, ils parlent du développement de la structure du délire de l'hallucinose verbale. En plus des hallucinations visuelles, thermiques et tactiles intenses caractéristiques, des troubles du schéma corporel, des illusions visuelles, il y a des hallucinations verbales constantes. Le contenu des hallucinations est similaire à d'autres types de delirium tremens, généralement de nature effrayante. C'est pourquoi l'affect est principalement déterminé par l'anxiété, la tension, la peur. Les remarques délirantes ressemblent à celles d'un délire systématique. Cependant, dans ce cas, il convient de noter: les déclarations délirantes ne sont pas étayées par une argumentation, il n'est donc pas nécessaire de parler d'un délire systématique. En outre, des signes de délire figuratif sont révélés - confusion, idées de mise en scène délirante, symptôme d'un double positif qui se propage à de nombreuses personnes. L'orientation en place et dans le temps est légèrement perturbée: la profondeur de la confusion, malgré l'abondance des troubles productifs, est négligeable. Les troubles neurologiques et autonomes ne sont pas non plus exprimés. La durée de la psychose va de plusieurs jours à plusieurs semaines. Dans ce dernier cas, les troubles douloureux disparaissent progressivement, avec délire résiduel.

Délire grave tremens

L'attribution d'un groupe de délires graves est associée à des troubles somatovégétatifs et neurologiques graves, des caractéristiques de troubles psychopathologiques, ainsi qu'à la possibilité de décès. Un délire grave survient généralement avec un alcoolisme de stade II-III ou III, tout en maintenant une tolérance élevée et une forme constante de consommation d'alcool. Un délire grave est souvent précédé de crises. Il existe deux formes de délire grave - professionnel et mussit.

Delirium tremens professionnel (délire avec délire professionnel) F10.43 *

La psychose peut commencer par des troubles typiques, observer ensuite la transformation du tableau clinique, en règle générale, son poids. Dans le même temps, l'intensité des phénomènes hallucinatoires diminue, le non-sens de la persécution s'affaiblit ou disparaît. Les troubles affectifs deviennent monotones. Les troubles du mouvement et le comportement des patients changent également. Au lieu d'avoir un contenu différent, des actions bien coordonnées nécessitant de la dextérité, de la force, un espace considérable, des mouvements monotones d'une échelle limitée et une nature stéréotypée commencent à prévaloir. Les patients effectuent leurs actions habituelles, y compris professionnelles: s'habiller et se déshabiller, compter l'argent, signer les papiers, laver la vaisselle, repasser, etc. La distractibilité par des stimuli externes dans cet état diminue progressivement et, à l'avenir, elle peut disparaître complètement. Dans la période initiale, le délire avec le délire professionnel est observé en changeant la fausse reconnaissance des personnes autour et en changeant constamment la fausse orientation dans la situation. La conscience de soi est toujours préservée. Avec l'aggravation de l'état, la fausse reconnaissance disparaît, les mouvements deviennent de plus en plus automatisés. De superbes symptômes se produisent pendant la journée, cela indique également une détérioration.

Le délire professionnel, en règle générale, s'accompagne d'une amnésie complète. Moins souvent, les souvenirs individuels liés au début du développement de la psychose sont conservés en mémoire. Avec une aggravation de la condition, le délire professionnel peut se transformer en une maladie mussitique, des conditions transitoires peuvent également se produire sous forme de dysmnésie transitoire, de syndrome de Korsakov ou de pseudoparalyse.

Delirium tremens mussitisant (délire avec souffle) F10.42 *

Se produit généralement après un délire professionnel, moins souvent - après d'autres formes de délire tremblant avec leur évolution défavorable autochtone ou l'ajout de maladies intercurrentes. Mussitizing delirium tremens peut se développer très rapidement, en quelques heures ou jours, sans pratiquement aucune expérience délirante hallucinatoire. Cette condition est caractérisée par une combinaison de vertiges profonds, de troubles spécifiques de la sphère motrice et de troubles somatoneurologiques graves. L'excitation motrice est également observée par les résidents, elle est limitée par des mouvements rudimentaires saisissant, tirant, lissant, éraflant (karfologiya). Souvent noté des contractions myocloniques de différents groupes musculaires, l'hyperkinésie choréoforme. Stimulation de la parole - un ensemble de mots, de syllabes, d'interjections simples et courts; la voix est calme, sans modulations. Les symptômes d'étourdissement augmentent avec une aggravation de la maladie, ils surviennent la nuit et le jour. La récupération est possible, après quoi toute la période de psychose est amnésique.

Il convient de noter qu'avec le délire mussitique, les troubles neurologiques et autonomes peuvent occuper une place de premier plan dans le tableau clinique. Avec elle, la tachycardie, les fortes baisses de la pression artérielle, le plus souvent sa diminution jusqu'au développement d'états collaptoïdes, les tonalités cardiaques sourdes, l'hyperhidrose, le développement de l'oligourie jusqu'à l'anurie (symptôme clinique défavorable); des hématomes sous-cutanés surviennent souvent (fragilité des capillaires, violation de la coagulation sanguine); observer une hyperthermie (jusqu'à 40-41 ° C), une tachypnée, une respiration superficielle intermittente. Les symptômes neurologiques sont représentés par l'ataxie, les tremblements, l'hyperkinésie, les symptômes de l'automatisme oral, une altération du tonus musculaire, des muscles raides du cou; incontinence d'urine et d'excréments (signe clinique indésirable).

Au fur et à mesure que le tableau clinique s'aggrave, des troubles de type amentin, une incohérence de la parole et des.

Delirium tremens atypique

Les formes atypiques du delirium tremens comprennent des conditions psychotiques avec la présence dans le tableau clinique de troubles caractéristiques du processus endogène (schizophrénie). Dans ces cas, les symptômes caractéristiques du delirium tremens coexistent avec les symptômes de l'automatisme psychique ou s'accompagnent de vertiges neuroidein. Le délire atypique se produit plus souvent après des psychoses répétées. Des formes cliniques similaires ne sont pas mises en évidence dans la CIM-10 sous la forme de syndromes décrits, dans ce cas, il est justifié de classer des conditions telles que le syndrome de sevrage avec délire chez les autres (F10.48 *).

Delirium tremens avec un contenu fantastique (délire fantastique, onyroïde alcoolique, délire onyroïde)

Dans la période prodromique, prédominent les photopsies multiples, les azoasmes, les hallucinations visuelles élémentaires, les épisodes de délire figuratif. Le développement d'une onyroïde alcoolique se produit selon le type de complication du tableau clinique. La psychose peut commencer comme un délire hypnagogique ou classique fantastique. Dans la journée, des hallucinations visuelles, verbales, un délire figuratif, une désorientation délirante peuvent survenir. Les lacunes lucides sont caractéristiques. Le 2-3ème jour, généralement la nuit, le tableau clinique devient plus complexe: des hallucinations visuelles et verbales de type scène se produisent, des troubles délirants de contenu fantastique sont observés, de multiples fausses identifications, l'excitation motrice d'actions complexes coordonnées se poursuit en chaotique, chaotique.

Le contenu des hallucinations vécues est souvent fantastique, notons des visions effrayantes - guerres, catastrophes, voyages dans des pays exotiques. Dans l'esprit des patients, les événements de contenu ordinaire et d'aventure fantastique sont entrelacés de façon fantastique, sans séquence définie. Les peintures hallucinatoires sont généralement fragmentaires, inachevées. Autre constat intéressant: les yeux ouverts, le patient est le spectateur, les yeux fermés, il participe aux événements qui se déroulent. De plus, les patients ont toujours une sensation de mouvement rapide dans l'espace.

Avec la prévalence des hallucinations visuelles de type scène dans le tableau clinique, la somnolence générale et l'immobilité augmentent; la condition ressemble à une sous-stupeur ou à une stupeur. Néanmoins, étant dans un état d'inhibition, le patient répond aux questions, mais seulement après des répétitions répétées, en monosyllabes. Comme avec d'autres types de délire, l'orientation autopsychique est préservée, l'orientation en place et le temps sont faux. Observent souvent une double orientation - la coexistence de représentations correctes et fausses. L'expression faciale du patient ressemble à celle d'un neuroïde - une expression figée se transforme en une peur, préoccupée, surprise. Dans les premiers stades de la psychose, l'effet de la peur prévaut. Avec une complication supplémentaire du tableau clinique, la peur disparaît, remplacée par la curiosité, la surprise, proche de la complaisance. Périodiquement, le patient essaie d'aller quelque part, mais avec de la persuasion ou une légère contrainte, il se calme. Le négativisme manque.

La durée de la psychose est de quelques jours à une semaine, la sortie est critique, après un long sommeil profond. Les souvenirs douloureux persistent longtemps, le patient en parle en détail même après une longue période. Après la psychose, dans certains cas, le délire résiduel demeure.

Delirium tremens avec troubles onyriques (onyrisme alcoolique)

Le délire tremens avec troubles onyriques se caractérise par une faible profondeur de stupéfaction, une gravité significativement plus faible de la composante délirante-délirante par rapport au délire onirique. Dès le début, les hallucinations sont vives. Selon divers auteurs, avec l'onyrisme il n'y a pas de pseudo-hallucinations de contenu ordinaire, les automatismes mentaux ne s'expriment pas. La psychose se termine de façon critique, après un sommeil profond, le 6-7ème jour depuis son début.

Delirium tremens avec automatismes mentaux

Les automatismes mentaux surviennent lors de la complication d'un délire typique ou à la hauteur d'un délire systématique, avec une combinaison de délire avec des hallucinations verbales prononcées ou avec des états oniriques. Les automatismes mentaux sont transitoires, incomplets, observent presque toutes leurs options - idéateur, sensoriel, moteur. Le plus souvent, les automatismes se présentent sous une forme isolée, parfois il en existe des combinaisons (idéateur au toucher ou moteur au toucher); cependant, selon de nombreux auteurs, trois types d'automatismes ne se rencontrent jamais en même temps. Avec la réduction du délire, les automatismes disparaissent en premier. La durée de la psychose varie jusqu'à 1,5 à 2 semaines. La sortie est critique, avec la version lytique, la formation de délire résiduel est possible.

Diagnostic différentiel du delirium tremens

Il est nécessaire d'effectuer des diagnostics différentiels du délire d'alcool et des troubles délirants résultant d'une intoxication aiguë par des médicaments à effet cholinolytique (atropine, diphenhydramine, etc.), des stimulants (cocaïne, zfédrine, etc.), des substances organiques volatiles, avec une maladie infectieuse, une pathologie chirurgicale (pancréatite aiguë, péritonite), fièvre de genèse différente.

Diagnostic différentiel du délire alcoolique et d'intoxication tremens

Delirium tremens avec dépendance à l'alcool

Delirium tremens pendant l'intoxication

Abus systématique d'alcool à long terme, signes de dépendance à l'alcool

Histoire épidémiologique
Données sur le prodrome d'une maladie infectieuse
Pathologie chirurgicale Abus de substances (stimulants, substances organiques volatiles, anticholinergiques)

  1. intoxication aiguë par des substances psychoactives;
  2. maladie infectieuse;
  3. pathologie chirurgicale;
  4. fièvre

Signes d'intoxication par une substance
Maladie infectieuse Pathologie chirurgicale aiguë Fièvre élevée

Signes de lésions hépatiques alcooliques (augmentation des taux d'enzymes hépatiques), intoxication chronique (augmentation de l'ESR, leucocytose relative)

Détermination des substances psychoactives dans les milieux biologiques Identification d'un agent infectieux Signes d'une pathologie chirurgicale (par exemple, haute amylase dans la pancréatite aiguë)

Si vous avez des problèmes pour diagnostiquer un état délirant, l'aide d'un spécialiste des maladies infectieuses, un chirurgien peut être nécessaire.

Traitement du delirium tremens et de l'encéphalopathie alcoolique (F10.40 *)

La tactique moderne de traitement du délire tremens, quelle que soit sa gravité, vise à réduire l'intoxication du corps, à maintenir les fonctions vitales ou à prévenir leurs troubles. Déjà avec le développement de signes précoces de délire, la plasmaphérèse est prescrite avec l'élimination de 20 à 30% du volume de plasma en circulation. Ensuite, effectuez une thérapie par perfusion. De telles tactiques peuvent considérablement atténuer le cours de la psychose et, dans certains cas, empêcher son développement ultérieur. La méthode de choix de la thérapie de détoxication pour un délire typique est la diurèse forcée: perfusion massive de solutions dans un volume de 40 à 50 mg / kg sous le contrôle de la pression veineuse centrale, de l'équilibre électrolytique, de l'état acido-basique du sang, du glucose plasmatique et du débit urinaire; si nécessaire, des diurétiques, de l'insuline sont prescrits. Les entérosorbants sont également utilisés dans le cadre d'une thérapie de détoxication..

Il est nécessaire de compenser les pertes d'électrolytes, d'effectuer la correction de l'état acide-base. La perte de potassium est particulièrement dangereuse, car elle peut provoquer des tachyarythmies et un arrêt cardiaque. En cas de carence en potassium et d'alcalose métabolique, une solution à 1% de chlorure de potassium est prescrite par voie intraveineuse lentement pas plus de 150 ml / jour. En cas d'insuffisance rénale, les préparations potassiques sont contre-indiquées dans chaque situation clinique, les doses sont fixées en fonction des relevés de l'équilibre eau-électrolyte et de l'état acido-basique. Pour éliminer l'acidose métabolique, des solutions tampons contenant les soi-disant anions métabolisables des acides organiques (acétate, citrate, malate, gluconate), par exemple, la stérofundine, l'acésol et d'autres solutions, sont administrées par voie intraveineuse lentement sous le contrôle de l'équilibre acide-base.

De grandes doses de vitamines sont ajoutées aux solutions pour perfusion intraveineuse (thiamine - jusqu'à 1 g / jour, pyridoxine, acides ascorbiques et nicotiniques).

Prescrire des médicaments qui améliorent le métabolisme (solution à 1,5% de succinate de sodium de méglumine 400-800 ml par voie intraveineuse 4-4,5 ml / min pendant 2-3 jours ou cytoflavine 20 40 ml dans 200-400 ml 5% de glucose par voie intraveineuse 4- 4,5 ml / min pendant 2-3 jours).

La cytoflavine est le premier médicament neurométabolique complet développé sur la base des connaissances et découvertes modernes dans le domaine de la biologie moléculaire de la respiration cellulaire et de la médecine clinique.

La cytoflavine est une composition neuroprotectrice harmonieuse qui favorise un retrait sûr et rapide des symptômes de sevrage..

Après le premier jour de traitement, les maux de tête, la transpiration, la faiblesse, l'irritabilité disparaissent. Après un traitement, le sommeil est normalisé et les troubles affectifs sont réduits. La cytoflavine est bien tolérée et sûre..

  • Composition: dans 1 ml du médicament: acide succinique - 100 mg, nicotinamide - 10 mg, riboxine - 20 mg, riboflavine - 2 mg.
  • Indications: encéphalopathie toxique (y compris alcoolique), syndrome de sevrage alcoolique.
  • Contre-indications: intolérance individuelle aux composants du médicament.
  • Dosage et administration: 10 ml d'une solution intraveineuse en dilution pour 200 ml de glucose 2 fois par jour pendant 5 jours.
  • Conditionnement: ampoules à injection n ° 10, n ° 5.

Des moyens sont également nécessaires pour améliorer les propriétés rhéologiques du sang (dextran (réopoliglyukine) 200-400 ml / jour], la circulation cérébrale (solution d'insténon 2 ml 1-2 fois par jour ou 2% pentoxifylline 5 ml dans une solution de glucose à 5% 1- 2 fois par jour.) Des préparations nootroniques qui ne stimulent pas le système nerveux central sont utilisées [semax - solution à 0,1%, 2 à 4 gouttes et nez 2 fois par jour ou acide hopanténique (pantogame) 0,5 g 3 fois par jour), et hépatoprotecteurs | adémétionine (hépatique) 400 mg 1-2 fois par jour, acide thioctique (espa-lipon) 600 mg une fois par jour |. Des médicaments et des mesures visant à prévenir l'hypoxie et l'œdème cérébral sont également présentés: solution à 10% de meldonium (mildronate) 10 ml une fois par jour ou solution à 5% de mexidol 2 ml 2 3 fois par jour. Solution à 25% de sulfate de magnésium 10 ml 2 fois par jour, oxygénothérapie, oxygénation hyperbare, hypothermie crânienne, etc. Surveillance attentive des fonctions vitales du patient (respiration, activité cardiaque, diurèse) et traitement symptomatique opportun visant à les maintenir (par exemple, la nomination de glycosides cardiaques pour l'insuffisance cardiaque, d'analeptiques pour l'insuffisance respiratoire, etc.). Un choix spécifique de médicaments et de solutions pour la perfusion, les thérapies médicamenteuses et non médicamenteuses doit être élaboré en tenant compte des violations dans chaque cas..

Traitement du delirium tremens et de l'encéphalopathie aiguë

Predelirium, période prodromique d'encéphalopathie alcoolique aiguë

Traitement visant à réduire l'intoxication, la correction des troubles électrolytiques et l'amélioration des propriétés rhéologiques du sang:
plasmaphérèse (20-30% du volume de plasma en circulation); povidone 5 g 3 fois par jour par voie orale en dilution avec de l'eau;
stérotundine isotonique 500 ml, ou disol 400 ml;
Solution à 1% de chlorure de viburnum 100-150 ml, goutte-à-goutte intraveineuse (avec hypokaliémie, diurèse adéquate);
dextran reopoliglukin) goutte à goutte intraveineuse de 200 à 400 ml

Traitement visant à stopper l'agitation psychomotrice, troubles du sommeil:
Solution de diazépam à 0,5% de 2 à 4 ml goutte à goutte par voie intramusculaire ou intraveineuse jusqu'à 0,08 g / jour;
Solution de phénazépam à 0,1%, 1-4 ml goutte à goutte par voie intramusculaire et intraveineuse jusqu'à 0,01 g / jourThérapie de vitamine:
Solution à 5% de thiamine (vitamine B1) 4 ml par voie intramusculaire;
Solution à 5% de pyridoxine (vitamine B6) 4 ml par voie intramusculaire;
Solution à 1% d'acide nicotinique (vitamine PP), 2 ml par voie intramusculaire;
Solution à 5% d'acide ascorbique (vitamine C), 5 ml par voie intraveineuse;
Solution à 0,01% de cyanocobalamine (vitamine B12), 2 ml par voie intramusculaire.Thérapie neurométabolique:
semax - solution à 0,1% de 2 à 4 gouttes dans le nez 2 fois par jour ou acide hopanténique 0,5 g 3 fois par jour

Hépatoprotecteurs:
adémétionine 400 mg T-2 fois par jour;
acide thioctique (espa-lipon) 600 mg 1 fois par jour

Delirium tremens élargi, encéphalopathie alcoolique aiguë

Thérapie infusmonique dans un volume de 40-50 ml / kg sous le contrôle de la pression veineuse centrale, de l'équilibre électrolytique, de l'équilibre acido-basique du sang, du glucose plasmatique et de la diurèse, si nécessaire, des diurétiques sont prescrits, de l'insuline Appliquer une solution à 1,5% de succinate sodique de méglumine (reamberine) 400 -500 ml par voie intraveineuse à un débit de 4-4,5 ml / min pendant 2-3 jours ou cytoflavine 20-40 ml dans 200-400 ml d'une solution de glucose à 5% par voie intraveineuse à un débit de 4-4,5 ml / min 2-3 jours, dextran (reopoliglyukin) 200-400 ml / jour, stérofundine, acesol disol

Prévention de l'hypoxie et de l'œdème cérébral;
Solution de mepdonium à 10% 10 ml une fois par jour ou solution de mexidol à 5% 2 ml 2-3 fois par jour, sulfate de magnésium à 25% 10 ml 2 fois par jour

Avec excitation incurable, conditions convulsives - barbituriques à courte durée d'action (thiopental sodique, texobarbital (hexénal) jusqu'à 1 g / jour goutte à goutte par voie intraveineuse sous contrôle constant de la respiration et de la circulation sanguine)Oxygénothérapie ou oxygénothérapie hyperbolique

Traitement symptomatique des complications somatiques

Delirium tremens sévère, encéphalopathie Gaie-Wernicke.

Surveillance des fonctions vitales (respiration, palpitations, diurèse), surveillance régulière, équilibre cypio-alcalin, détermination des concentrations plasmatiques de potassium, sodium, glucose

Thérapie de perfusion équilibréeHypothermie crânienne

Médicaments nootropes: piracétam 5-20 ml solution à 20% par voie intraveineuse, cortexine 10 mg par voie intramusculaire dans 1 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9%

Cours d'oxygénation hyperbare

Traitement symptomatique des complications somatiques

Il convient de noter qu'avec le delirium tremens, l'activité antipsychotique des médicaments psychotropes existants n'a pas été prouvée. Ils sont prescrits pour l'agitation psychomotrice, l'anxiété exprimée et l'insomnie, ainsi qu'en présence et en histoire de convulsions convulsives. Médicaments de choix de la série des benzodiazépines à 0,5% de solution de diazépam (Relanium), 2-4 ml par voie intramusculaire ou intraveineuse, goutte à goutte jusqu'à 0,06 g / jour; Une solution à 0,1% de phénazépam de 1 à 4 ml goutte à goutte par voie intramusculaire ou intraveineuse jusqu'à 0,01 g / jour et des barbituriques à courte durée d'action thiopental sodique, hexobarbital (hexénal) jusqu'à 1 g / jour goutte à goutte par voie intraveineuse sous surveillance constante de la respiration et de la circulation sanguine. En cas de délire grave (professionnel, musculaire) et d'encéphalopathies alcooliques aiguës, l'administration de médicaments psychotropes est contre-indiquée.