Principal / Diagnostique

Causes des nausées et des maux de tête, leur diagnostic et leur traitement

Diagnostique

AccueilMaux de tête et migraine Maux de tête Causes des nausées et des maux de tête, leur diagnostic et leur traitement

Sensations désagréables associées au fait que les maux de tête et les nausées peuvent survenir pour diverses raisons, de la grossesse aux pathologies cérébrales graves. Les signes indirects qui accompagnent une condition douloureuse aideront à évaluer diverses sources et à contacter le bon spécialiste afin de commencer le traitement en temps opportun, si nécessaire. Nous déterminerons quelles sont les causes des symptômes de nausées et de maux de tête, comment les diagnostiquer et les traiter correctement et quel spécialiste contacter..

Pourquoi les maux de tête s'accompagnent-ils de nausées? Les principales causes et maladies

Les maux de tête et les nausées s'accompagnent souvent, quelles qu'en soient les causes. Cela se produit lorsque le cerveau d'une personne reçoit un signal du système nerveux indiquant qu'il y a un dysfonctionnement du système digestif ou une sorte de problème dans le corps. Il peut s'agir de symptômes de surmenage, de menstruations, de ménopause, de grossesse ou d'une maladie grave.

  1. Migraine. La manifestation systématique du tableau clinique suggère que la maladie chez l'homme peut être héréditaire ou acquise. Chronique due au surmenage, au stress et à un mode de vie inapproprié. La douleur, le plus souvent, est caractéristique des femmes en âge de procréer, peut être héritée de la mère à la fille. Les migraines peuvent survenir après un stress sévère, des tensions, le tabagisme ou un manque d'air frais..
  2. L'œdème cérébral est une maladie grave associée à des néoplasmes dans la tête humaine..
  3. L'hypotension est l'hypotension artérielle d'une personne due à des changements liés à l'âge ou à des.
  4. Les blessures à la tête sont des douleurs résultant d'une action mécanique sur le cerveau humain, des commotions cérébrales et des ecchymoses.
  5. L'encéphalite est une inflammation des membranes du cerveau humain causée par des facteurs viraux, microbiens, allergiques ou toxiques..
  6. La tension artérielle est un rétrécissement et un spasme des vaisseaux sanguins qui peuvent entraîner des accidents vasculaires cérébraux ou des crises hypertensives en l'absence de réaction en temps opportun.
  7. Infections virales. Les maux de tête peuvent être associés à de la fièvre ou à une intoxication générale..
  8. Les problèmes associés à la colonne vertébrale sont l'usure des disques intervertébraux d'une personne, ce qui entraîne une compression des vaisseaux et des processus nerveux.
  9. La méningite est une infection à méningocoque qui se propage très rapidement dans le corps humain. Sans traitement rapide, il peut être fatal..
  10. Accident vasculaire cérébral. Des maux de tête graves, dans ce cas, sont associés à une altération de la circulation sanguine et à des lésions des vaisseaux cérébraux.
  11. Empoisonnement. Dans ce cas, les nausées sont généralement accompagnées de vomissements. Des maux de tête apparaissent sur fond de fièvre. Il y a de la douleur dans les muscles, des articulations douloureuses.
  12. Gastrite et de nombreuses autres maladies du tractus intestinal qui provoquent des nausées et des vomissements.

Si les enfants ont des problèmes associés à des maux de tête et des nausées, ils sont le plus souvent associés à un surmenage après l'effort à l'école, à des infections virales respiratoires aiguës, à des intoxications et à des traumatismes crâniens. Les symptômes secondaires (fièvre, diarrhée, vomissements et bien plus encore) vous aideront à comprendre les raisons exactes de l'apparition de la maladie, à savoir quel spécialiste prescrire le traitement approprié.

Symptômes secondaires

Selon la maladie, divers symptômes distinctifs peuvent survenir, accompagnés de maux de tête et de nausées:

  • Avec migraine, pulsation douloureuse dans la région des orbites et des tempes, peut-être le début d'une attaque avec douleur abdominale. Réaction douloureuse à une lumière vive ou à des sons;
  • Avec l'hypertension, en plus des maux de tête sévères, une augmentation de la pression peut s'accompagner d'un gonflement du visage, des membres et d'attaques d'augmentation du rythme cardiaque. Si vous n'abaissez pas la pression en temps opportun, un accident vasculaire cérébral ou une crise hypertensive peut survenir;
  • Avec une pression intracrânienne accrue et une ecchymose à la tête associée à des blessures et des dommages physiques, les nausées entraînent des vomissements par la «fontaine», des troubles du sommeil et une coordination de l'attention se produisent;
  • En cas de problèmes avec la colonne vertébrale et la région cervicale, en plus de la douleur dans la région du cerveau, des sensations douloureuses dans les extrémités reviennent, les acouphènes se joignent;
  • Dans les maladies virales, les principaux symptômes de maux de tête et de nausées sont causés par l'intoxication du corps - fièvre;
  • Avec méningite. Une maladie dangereuse causée par le méningocoque s'accompagne d'une posture fixe qui ne peut pas être modifiée, d'une éruption cutanée, de vomissements sévères et de l'incapacité à tourner la tête;
  • Avec un accident vasculaire cérébral, les maux de tête et les nausées ne sont pas les principaux symptômes. Le diagnostic peut être décisif: visage déformé, troubles de l'élocution, hypertension artérielle ou conscience confuse. En cas d'accident vasculaire cérébral, il est important d'appeler une ambulance dans les premières heures après l'accident pour une hospitalisation rapide. Des tests simples aideront à comprendre qu'il s'agit d'un accident vasculaire cérébral, par exemple, vous devez demander à une personne de sourire ou de répéter la phrase. Le patient qui en a souffert ne peut pas faire ces choses simples;
  • Avec les tumeurs et autres néoplasmes, des douleurs dans la tête apparaissent avec une diminution de la netteté de la vision, une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne, des crampes sévères et une perte de conscience

Diagnostique

Non seulement les principaux symptômes peuvent aider à classer les raisons de l'inconfort, mais le mal de tête lui-même deviendra l'occasion de comprendre ses sources d'occurrence. Il pourrait être:

Maux de tête + nausées - que signifie un tel tandem? Les symptômes résultent-ils toujours d'une maladie??

Les maux de tête, les nausées, les étourdissements et d'autres manifestations similaires sont des symptômes neurologiques. Ils ne sont pas considérés comme spécifiques, focaux, se réfèrent à neurologiques généraux. Ils se trouvent dans le contexte de pathologies du système nerveux central, le système cardiovasculaire, ont presque toujours une origine pathogène. Les variantes physiologiques sont détectées beaucoup moins fréquemment (par exemple, après un surmenage, en raison de changements météorologiques avec une sensibilité aux conditions météorologiques).

Les maux de tête et les nausées ne sont pas les seules manifestations de ces groupes de processus pathologiques. Ce sont des parties de l'ensemble. En règle générale, dans la clinique, il y a encore un groupe de signes. Lesquels - dépend de la condition spécifique. Dans le contexte du processus hypertenseur - faiblesse, rougeur du visage, sauts de tension artérielle, problèmes cardiaques et autres. Dans les blessures - troubles focaux prononcés, selon la région du cerveau qui a le plus souffert, etc..

Le traitement est spécifique. Il vise à lutter contre la cause profonde, également symptomatique, qui fixe la tâche d'arrêter les sensations inconfortables réelles elles-mêmes. Le pronostic dépend du processus pathologique spécifique..

Les causes profondes des maux de tête avec nausées et son traitement

Blessures

Les blessures passées provoquent des maux de tête et des nausées à la suite de lésions de la matière cérébrale et des tissus nerveux. Il peut y avoir de nombreuses blessures. L'option classique est une blessure cranio-cérébrale fermée, à la suite de laquelle les tissus reçoivent une légère ecchymose. La soi-disant commotion cérébrale. Elle survient chez les enfants, les adultes à la suite d'accidents, de chutes, d'une exposition à un facteur mécanique. S'il n'y a pas d'hématome, les symptômes neurologiques sont limités à des symptômes minimes: maux de tête, nausées, faiblesse, vertiges, incapacité à naviguer dans l'espace et à coordonner leurs propres mouvements.

Avec le développement d'un hématome, des violations critiques des fonctions vitales sont probables. Il existe une symptomatologie neurologique focale importante. Par type de problèmes d'audition, de vision, de comportement, d'activité motrice. La parésie, la paralysie, la perte de certaines fonctions sensibles, les crises d'épilepsie avec convulsions et d'autres phénomènes sont possibles..

Le traitement est effectué dans un hôpital, dans les cas graves. Les poumons, comme les tremblements mineurs, peuvent être ajustés à domicile, en ambulatoire. Dans tous les cas, des préparations cérébrovasculaires sont utilisées pour rétablir le flux sanguin cérébral:

  • nootropiques pour restaurer les processus métaboliques dans les tissus nerveux;
  • vitamines;
  • analgésiques pour soulager la douleur (une nouvelle génération de médicaments).

Les hématomes, lésions étendues des structures cérébrales nécessitent un traitement chirurgical obligatoire. Elle est réalisée en accès libre, la tâche est de drainer l'hématome, en pompant le sang. Sans cela, la compression ne peut pas être éliminée..

Le cours complet du traitement et de la récupération après une blessure prend de plusieurs semaines à 2-3 mois, selon la gravité de la blessure. Des maux de tête brusques et des nausées sont les premiers symptômes dans le cadre d'une présentation clinique approfondie..

Tumeurs des structures cérébrales

Les tumeurs cérébrales sont courantes dans la pratique des neurochirurgiens. Ils ne sont pas toujours malins, différentes options sont possibles. La localisation typique est le bas du troisième ventricule, la région chiasmosellaire (près de l'hypophyse), le lobe frontal occipital. Les variantes histologiques typiques de la néoplasie sont les gliomes, les méningiomes et également les adénomes (en particulier l'hypophyse).

Les tumeurs malignes se développent rapidement, capturent de vastes zones de tissus, provoquent des violations flagrantes de l'activité nerveuse supérieure. Un représentant typique est le glioblastome. Dans les premiers stades, il ne se manifeste que par des maux de tête et des nausées insupportables. Les symptômes ne sont arrêtés par aucun médicament improvisé. Les nausées accompagnées de maux de tête peuvent se transformer en vomissements, sans aucun signe de soulagement après.

Les tumeurs bénignes se développent lentement, mais à partir de là, elles ne deviennent pas moins dangereuses. Parce que l'espace dans le crâne est limité. Les néoplasies de 1 cm ou plus sont considérées comme une menace, car elles sont capables de comprimer, de comprimer le tissu nerveux à proximité, provoquant un effet de masse.

Dans tous les cas, la suppression est requise. L'opération est réalisée avec un accès minimalement invasif ou à l'aide d'une trépanation ouverte avec une excision maximale du néoplasme, une partie des tissus environnants, si possible.

Chez les hommes, les tumeurs sont plus fréquentes. Ce à quoi cela est lié n'est pas exactement connu. Cependant, ce sont les hommes qui sont recommandés pour être régulièrement observés par un neurologue, en particulier s'il y a des antécédents de blessures, de neuroinfection ou s'il y avait des patients avec des formations cérébrales dans le genre (peu importe s'ils sont bénins ou malins).

Abaisser la pression artérielle

Une baisse de la pression artérielle ou de l'hypotension se produit chez les jeunes, le plus souvent chez les femmes en raison de l'instabilité du fond hormonal. Les causes de l'état pathologique sont des facteurs vasculaires, souvent des perturbations endocriniennes telles que l'hypothyroïdie, une production insuffisante de cortisol, de noradrénaline, d'adrénaline par le cortex surrénal (maladie d'Addison), dans certains cas, une grossesse se manifeste. Il existe de nombreuses options, jusqu'aux caractéristiques innées du système cardiovasculaire.

Les maux de tête et les nausées ne sont pas les seules manifestations de la maladie. Vertiges, faiblesse, tremblements (tremblements des doigts, menton), essoufflement, l'activité cardiaque est accélérée (la fréquence cardiaque atteint 120 battements par minute ou plus). L'hypotension est caractérisée par un évanouissement. Soudain, ce qui peut provoquer des blessures, des chutes, des situations dangereuses lors de la conduite d'une voiture, traverser une route, etc..

Le traitement est effectué selon les indications. La tâche principale est d'éliminer la cause principale du trouble. Que ce soit un trouble vasculaire, un nœud sinusal faible, une insuffisance hormonale ou d'autres anomalies. Les mesures symptomatiques comprennent l'utilisation d'agents toniques à base de caféine, d'éleuthérocoque, de ginseng. Il n'y a aucun médicament fiable en dehors de ce qui précède.

Hypertension ou hypertension artérielle

Une augmentation de la pression artérielle provoque des manifestations dangereuses pour la santé et la vie, sans compter les maux de tête et les nausées. Parmi eux: tachycardie sévère avec une augmentation de la fréquence cardiaque allant jusqu'à 120 coups ou plus. Dans le même temps, la contractilité du myocarde ne croît pas ou même diminue. Parce que le cerveau n'a pas assez de sang. Vomissements, sans signe de soulagement. Faiblesse, somnolence. Le sentiment d'être dépassé. Les phénomènes asthéniques persistent tout au long de l'épisode d'augmentation de la pression artérielle et plusieurs heures après la normalisation. Transpiration, irritabilité, évanouissement possibles.

Sans aide médicale, des complications dangereuses telles qu'une crise hypertensive, une hémorragie vitréenne de l'œil, un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque sont possibles. Les processus pathologiques qui provoquent l'hypertension - l'athérosclérose, les perturbations hormonales à la suite de dommages aux glandes surrénales, à la glande thyroïde. Le développement primaire de la maladie est également possible. Ensuite, ils ne parlent pas d'hypertension, mais d'hypertension. Que diriez-vous d'un diagnostic indépendant.

La thérapie est effectuée d'urgence. L'essentiel après le développement de l'épisode est de l'empêcher de devenir une crise. Des médicaments d'urgence sont utilisés: Kapoten, Captopril. Dans le cadre d'une thérapie systématique, des inhibiteurs de l'ECA, des inhibiteurs calciques, des bêta-bloquants, des diurétiques sur une base régulière, ainsi que des médicaments à action centrale sont prescrits. Dans le système, ils sont conçus pour maintenir la pression artérielle à un niveau normal. Le cours est indéfiniment long, peut-être tout au long de la vie.

Haute pression intracrânienne

Le résultat d'une production excessive de liquide céphalo-rachidien ou, le plus souvent, de sa stagnation. Perturbation du système de drainage. Elle est courante, surtout chez les jeunes patients. Si un enfant reçoit un diagnostic d'hydrocéphalie, c'est la base des mesures thérapeutiques. Diurétiques utilisés, soulagement des maux de tête.

L'hydrocéphalie primaire est relativement rare. Habituellement, nous parlons de lésions congénitales des structures cérébrales, d'anomalies du développement intra-utérin du fœtus, de l'impact possible d'une histoire familiale négative. Dans des cas extrêmement rares chez les enfants, la cause est une tumeur du tissu nerveux. Chez les adultes, cette raison est beaucoup plus courante. Surtout avec la défaite du quatrième ventricule. La combinaison de processus pathologiques provoque un inconfort encore plus grand. Par exemple, une augmentation de la pression intracrânienne avec une pression artérielle basse simultanée.

Les maux de tête et les nausées avec une augmentation de la pression du liquide céphalorachidien sont insupportables, forts. Localisation - diffuse, capture toute la tête, accompagnée d'une sensation d'éclatement ou vice versa en serrant un cerceau serré. La durée de l'épisode est d'environ plusieurs heures.

La préservation à long terme d'une pression intracrânienne élevée est lourde de dégénérescence du nerf optique, puis de perte irréversible de la capacité de voir.

Affections neuroinfectieuses

Les neuroinfections sont rares, car les causes profondes des affections sont détectées à un stade précoce, alors que les complications ne sont pas encore apparues. Il existe deux processus de neuroinfection typiques:

  1. Méningite. Il se développe généralement comme une pathologie secondaire, à la suite de l'évolution des processus infectieux près du cerveau. Les coupables sont les maladies ORL, les problèmes dentaires.
  2. Encéphalite. Dans la grande majorité des cas, elle est provoquée par les piqûres de tiques pendant les mois d'été. Sans prévention et traitement à un stade précoce, l'encéphalite est lourde de conséquences dangereuses..

Les premiers symptômes des deux maladies sont les nausées, les maux de tête, la confusion, la rigidité musculaire, la faiblesse, la somnolence, les troubles de la pensée et l'inhibition de l'activité nerveuse supérieure en général. Une personne devient léthargique, léthargique. La température corporelle augmente. Aux marques de 38-40 degrés. Traitement urgent nécessaire.

Sans thérapie, le risque de décès est élevé. Même si une personne parvient à sortir - pour ne pas éviter un déficit neurologique, qui est difficile à éliminer même avec une rééducation complète et complète.

Accident vasculaire cérébral

Urgence typique. Son essence est en violation aiguë de la circulation cérébrale. En conséquence, une partie du tissu nerveux meurt, "capturant" avec lui une partie de l'activité nerveuse supérieure. Les fonctions qui seront violées dépendent de la localisation du processus destructeur..

Un AVC s'accompagne de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements. De plus, des symptômes focaux apparaissent: paralysie des muscles squelettiques ou faciaux, problèmes de vision, audition, sensibilité tactile, capacité à reconnaître des objets, déficience intellectuelle, troubles cognitifs. Confusion, troubles du comportement, dégradation de la personnalité (surtout lorsque le lobe frontal est détruit). De nombreuses autres manifestations sont possibles..

Une condition préalable à un AVC est une hospitalisation urgente, elle vous permet de fournir l'assistance nécessaire en temps opportun pour minimiser les risques de carence persistante.

La tâche du diagnostic, des premiers soins et du traitement des patients atteints d'accident vasculaire cérébral aigu est résolue par la neurologie. Neurochirurgie partielle. Avec un type d'AVC ischémique, les nootropiques, les angioprotecteurs, les moyens de normaliser la pression artérielle et les diurétiques sont indiqués. La forme hémorragique, dans laquelle l'intégrité des vaisseaux est violée, un hématome se forme, implique l'utilisation de thrombolytiques, si nécessaire. Opération possible.

Migraine

La migraine est une maladie neurologique classique. Les causes exactes du développement du processus pathologique ne sont pas encore connues. Il est supposé que le spasme des grandes artères, la perturbation du nerf trijumeau, est un provocateur. Des recherches sont en cours. Surtout les femmes souffrent, ce qui conduit également à des réflexions sur la composante hormonale du processus pathologique.

Le tableau clinique comprend des maux de tête sévères dans la moitié de la tête, ainsi que des nausées, des vomissements, une faiblesse et une somnolence, une intolérance au son et à la lumière. Avant le développement d'une crise de migraine, une aura visuelle est présente dans 40% des cas. Éclairs lumineux, taches scintillantes (scotome scintillant). L'aura peut également se manifester par une intolérance au son, des hallucinations olfactives, une faiblesse musculaire d'une part. Il existe de nombreuses options.

Le traitement est effectué sous la supervision d'un neurologue. Elle consiste à prévenir les attaques répétées. À ces fins, un régime alimentaire est prescrit qui épargne le régime d'activité du travail, l'évitement du stress, de la tension nerveuse et de la surcharge physique est montré. Ne surchauffez pas. Il est important de respecter un régime enrichi, un niveau suffisant d'activité quotidienne (marche, thérapie par l'exercice).

Les mesures symptomatiques sont rares. Au stade initial, lorsque la douleur apparaît, un bêta-bloquant est possible. De plus, des agents à base de composés soufrés, des analgésiques sont utilisés. L'efficacité de la correction symptomatique est insuffisante, par conséquent, il n'est souvent pas possible d'éliminer complètement ou de prévenir un épisode.

Maux de tête en grappe avec nausées

Rencontrez rarement. Dans pas plus de 10 cas pour 100 000 habitants et encore moins. Par origine, le processus ressemble à la migraine, mais toutes les branches du nerf trijumeau sont impliquées. Cette affection provoque des maux de tête, des nausées et des vomissements insupportables et extrêmement intenses. Localisation de la douleur - moitié de la tête, des yeux, du visage.

Les crises d'inconfort sévère se produisent jusqu'à plusieurs fois par jour, durant 10 à 40 minutes. Donc pendant au moins une semaine, peut-être quelques-uns. À la fin de la période d'attaque (grappe), la maladie disparaît et est dans un état de rémission latente pendant de nombreuses années. Pourquoi le cours de la condition n'est que cela - les médecins ne peuvent toujours pas dire.

Il n'y a pas de traitement efficace. Comme il n'existe aucune méthode de correction symptomatique fiable. La seule chose qui atténue partiellement la situation des patients est l'inhalation d'oxygène pendant la période aiguë. L'efficacité de la technique est cependant controversée..

Pathologies du profil oto-rhino-laryngologique (maladie ORL)

Les maladies oto-rhino-laryngologiques, en particulier la sinusite, provoquent toujours des maux de tête et des nausées. À des degrés divers. Les coupables les plus courants sont la sinusite et la sinusite frontale (inflammation des sinus frontaux).

Les deux processus pathologiques donnent une clinique spécifique avec un nez qui coule, l'expiration de mucus purulent du nez, une augmentation de la température corporelle aux marques fébriles et au-dessus (plus de 38 degrés), une faiblesse et des signes d'intoxication générale. La récupération s'effectue à l'hôpital ou à domicile.

Des antibiotiques à large spectre, des anti-inflammatoires sont utilisés. Des gouttes, des sprays à effet vasoconstricteur sont utilisés pour arrêter l'écoulement nasal. Les crevaisons (crevaisons) sont strictement déconseillées, car cette technique traumatique est depuis longtemps reconnue comme inefficace et dangereuse.

Céphalée de tension avec nausée dans le complexe symptomatique

Des maux de tête et des nausées peuvent se développer après une dure journée de travail, une situation nerveuse. Ceci est le résultat de la compression des artères vertébrales ou carotides avec les muscles spasmodiques. Particulièrement souvent, ce trouble survient chez les personnes ayant un mode de vie sédentaire. Si la nature de l'activité professionnelle implique une position assise constante.

Pour soulager l'inconfort, une pilule analgésique (Analgin, Pentalgin) ou des antispasmodiques (Drotaverin, Spazmalgon) et un repos de qualité dans un environnement calme suffisent.

Maladies du système musculo-squelettique, colonne vertébrale au niveau du cou

Les causes de maux de tête sévères avec nausées dans le cadre de l'orthopédie incluent l'ostéochondrose, les hernies cervicales, l'instabilité de la colonne vertébrale.

Le problème est résolu par la physiothérapie, la thérapie par l'exercice, le massage (sauf pour le processus herniaire), l'utilisation d'analgésiques, d'anti-inflammatoires, de chondroprotecteurs. Dans des cas exceptionnels, une opération est effectuée. Le traitement est long, une optimisation du mode d'activité physique est nécessaire..

La cause immédiate de l'inconfort est la compression des artères vertébrales. La nutrition cérébrale est perturbée, des maux de tête, des nausées et d'autres sensations se produisent.

Causes et facteurs naturels et physiologiques qui ne constituent pas un grand danger pour la santé et la vie

Pas toujours un mal de tête et des nausées sont le résultat de certaines maladies. Dans certains cas, l'apparition de ces symptômes est due à des troubles transitoires temporaires des organes et des systèmes. Ces raisons incluent:

  1. Grossesse. Les maux de tête et les nausées le matin sont des manifestations typiques de la toxicose. Particulièrement caractéristique pour le premier trimestre de la grossesse. Des signes tardifs de la maladie plus près du troisième trimestre sont possibles. Cependant, la toxicose n'est pas la seule cause possible. Un autre facteur possible est le changement dans la nature de l'hémodynamique. Au cours du processus gestationnel dans les premières phases, en particulier, le système circulatoire est reconstruit pour fournir le fœtus. Des processus ischémiques mineurs dans le cerveau sont possibles, qui se manifestent cependant par des maux de tête et des nausées..
  2. La puberté. La puberté est caractérisée par des sauts brusques dans les niveaux d'hormones. Il est impossible de dire à l'avance comment une tempête hormonale se manifestera. Maux de tête, nausées, sautes d'humeur, sauts de poids corporel, ce ne sont que quelques-uns des points possibles. À la fin de la puberté, la symptomatologie elle-même disparaît. Au cours du processus, des soins médicaux sont fournis selon les indications.
  3. Les phases du cycle menstruel. Dans la période prémenstruelle, ces manifestations sont particulièrement caractéristiques. Ils sont inclus dans la clinique PMS avec la labilité émotionnelle, la douleur dans le bas-ventre et d'autres signes.
  4. Surmenage physique. Surtout si une personne n'est pas suffisamment formée. La raison en est un trouble hémodynamique. L'activité physique nécessite un apport sanguin aux muscles, ainsi qu'au cœur lui-même, à travers les artères coronaires. Sans cela, il ne peut y avoir de contractilité myocardique normale. Les tissus cérébraux manquent d'oxygène, de nutriments, ce qui devient la cause de la clinique. Un traitement spécial n'est pas nécessaire, la condition est normalisée indépendamment.
  5. Changements météorologiques. La sensibilité aux intempéries n'est pas considérée comme une maladie indépendante. C'est un déclencheur, un déclencheur pour développer des maux de tête et des nausées. Le plus souvent dans le cadre de la dystonie végétovasculaire notoire (VVD), il ne s'agit pas d'un diagnostic, mais d'une manifestation clinique d'un dysfonctionnement neurologique. A la fin de la période aiguë, tout est restauré sans assistance médicale..
  6. Situations stressantes reportées. Le stress provoque des troubles graves de l'activité nerveuse supérieure, des sauts dans le niveau de cortisol, d'adrénaline, de noradrénaline, de catécholamines. Cela devient la cause de spasmes des vaisseaux cérébraux, exprimés par la clinique sous forme de maux de tête et de nausées.
  7. L'utilisation de certains médicaments. Il y a beaucoup d'entre eux. Des contraceptifs oraux aux médicaments d'une série psychotrope, anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne, médicaments hormonaux. Vous pouvez dire avec certitude sur la probabilité de développement d'une clinique en regardant l'annotation du médicament. Refuser un médicament peut être un moyen de rétablir un état normal. En revanche, dans certains cas, les effets secondaires disparaissent après adaptation du corps. La question de l'opportunité d'annuler le traitement ou de réviser le schéma revient au médecin chef.

Les causes non pathologiques d'un traitement spécial ne nécessitent pas. Il suffit d'ajuster le facteur provocateur lui-même, pour que tout redevienne normal. La correction symptomatique est effectuée selon les indications. Des analgésiques, des antispasmodiques sont utilisés. Peut-être l'utilisation de drogues dans le système.

Maux de tête et nausées: causes chez les femmes

De nombreuses femmes, quel que soit leur âge ou leur statut, souffrent de maux de tête et de nausées. Cette condition douloureuse est aggravée par des étourdissements et d'autres symptômes, affectant négativement le bien-être général et la qualité de vie..

Caractéristique générale des maux de tête

Les céphalées (céphalées) ne sont pas une maladie indépendante - c'est un symptôme non spécifique qui accompagne divers changements pathologiques dans les tissus de la boîte crânienne et de la région cervicale. Les sensations négatives sont localisées dans les zones nociceptives (tissus musculaires, vasculaires, nerveux et muqueux), où se trouvent les récepteurs de la douleur sensibles à l'irritation.

La douleur n'affecte pas la substance cérébrale, car elle n'a pas de terminaisons nerveuses sensibles à la nociception.

Il existe plusieurs sources de douleur, dont dépend la manifestation physique du symptôme:

    spasmes des muscles lisses;

Le syndrome douloureux s'exprime par diverses manifestations - pulsation, compression, spasmes aigus. L'évolution des symptômes dépend de facteurs provoquants et peut être aiguë ou se produire périodiquement, accompagnant des processus chroniques. Les maux de tête peuvent être accompagnés de nausées, de vomissements et, dans certains cas, des étourdissements peuvent se développer..

Caractérisation des symptômes concomitants

Les nausées et les vomissements accompagnent souvent des maux de tête, exacerbant une condition douloureuse. Une caractéristique distinctive des symptômes est leur pathogenèse - ce complexe dyspeptique peut agir comme une conséquence d'un mal de tête et comme sa cause. Au cours du développement de nausées, plusieurs complications différentes surviennent:

  • déshydratation;
  • mauvaise digestibilité des médicaments oraux;
  • obstruction des voies respiratoires causée par des vomissements.

De telles conséquences rendent difficile le traitement de la pathologie sous-jacente et réduisent la qualité de vie d'une femme. La dyspepsie émétique se manifeste par des spasmes dans la région épigastrique, une augmentation du péristaltisme et des reflux duodénogastriques.

Causes des maux de tête et des nausées

Il existe plusieurs maladies et pathologies différentes qui conduisent au développement d'un complexe de symptômes céphaliques. Le tableau montre la classification de la céphalée par les signes d'un facteur provoquant et les causes possibles de son développement.

Facteur provocateurProcessus pathologique
Troubles vasculaireshypertension artérielle et hypotension
encéphalopathie
maladie de l'artère coronaire
Diabète
famine hypoxique
maladie cérébrovasculaire
Troubles neurologiquescompression compression nerveuse par les muscles et les tissus conjonctifs
maladies déformantes dégénératives
maladies inflammatoires des tissus articulaires et conjonctifs
déformation traumatique des fibres nerveuses
Troubles musculairessyndrome myofascial
dommages mécaniques au tissu musculaire
Troubles hormonauxmaladies du système endocrinien
pathologie surrénale
Grossesse et allaitement
Irrégularités menstruelles
Maladies infectieuses et inflammatoiresSRAS, grippe
pathologie des yeux et des organes ORL
méningite
processus inflammatoires locaux dans les structures du système nociceptif
Étiologie indéterminéemigraine
Effet traumatisantcommotion cérébrale ou ecchymose au cerveau
Formations tumoralestumeurs bénignes et malignes
Troubles psychogènesstress
psychoses
troubles psychosomatiques
Exposition aux toxinesempoisonnement à l'alcool, aux médicaments et à d'autres substances toxiques

Les propriétés d'un mal de tête dépendent largement des causes qui ont provoqué son apparition. La douleur peut affecter le front, l'arrière de la tête, les tempes, le côté du crâne et la région cervicobrachiale. En plus de la douleur, des troubles labyrinthiques, auditifs et visuels peuvent survenir de nature transitoire..

Troubles vasculaires

L'hypertension artérielle est l'une des principales causes de céphalée chez la femme. Avec une augmentation constante de la pression, les symptômes suivants sont observés:

  • maux de tête occipitaux;
  • nausées avec une forte probabilité de vomissements;
  • vertiges;
  • bruit dans les oreilles;

À mesure que la maladie sous-jacente se complique, une douleur survient dans le cœur, un essoufflement et une arythmie peuvent apparaître. Au stade d'une crise hypertensive, les symptômes céphaliques sont si prononcés qu'une intervention médicale d'urgence est nécessaire pour prévenir le développement d'un accident vasculaire cérébral.

À risque sont les femmes après 30 ans, sujettes à l'obésité et souffrant de diabète.

La céphalée hypertensive est facile à différencier - la douleur est localisée dans la zone frontale ou occipitale, la tête est écrasante, des douleurs lancinantes aiguës sont possibles. L'hypertension artérielle est souvent accompagnée de nausées entraînant des vomissements..

La dyspepsie émétique est le résultat de spasmes qui affectent non seulement les vaisseaux qui alimentent le cerveau, mais aussi le réseau vasculaire, qui fournit le flux sanguin vers le tissu musculaire de l'estomac.

Pression artérielle faible

En cas de maux de tête sévères et de nausées, l'hypotension artérielle, dans laquelle une pression artérielle basse est observée, peut être un facteur provoquant. Pour cette pathologie, une diminution du tonus vasculaire et un ralentissement de la circulation sanguine sont typiques, c'est pourquoi une hypoxie cérébrale se produit. La maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  • maux de tête persistants, aggravés par une forte expansion ou un rétrécissement des vaisseaux sanguins;
  • tendance à la nausée;
  • sensation de "chair de poule" sur la tête et le corps;

La douleur chez les femmes souffrant d'hypotension s'exprime par une sensation de constriction constante, localisée dans les zones temporales ou pariétales. Lors de la prise de vasoconstricteurs, il y a une forte augmentation des douleurs céphaliques, des vomissements, des étourdissements et des troubles visuels apparaissent (s'assombrit dans les yeux).

Pathologie de la colonne cervicale

Les femmes sont souvent exposées à des charges de travail et des conditions domestiques excessives. Cela affecte négativement l'état de la colonne cervicobrachiale et conduit au développement d'un certain nombre de maladies dans lesquelles une douleur intense dans la tête et des nausées périodiques sont observées. Les pathologies suivantes sont une cause particulièrement fréquente de douleur dans la tête et le cou (cervicalgie):

    maladies dégénératives-dystrophiques (ostéochondrose);

Dans de telles conditions pathologiques, le tissu articulaire, le cartilage et le tissu conjonctif, le corset musculaire et les fibres nerveuses sont affectés. Les zones les plus vulnérables du corps féminin sont le cou et la poitrine.

Maux de tête avec ostéochondrose

Les causes du syndrome de la douleur céphalique dans l'ostéochondrose sont la compression et les modifications dégénératives des disques intervertébraux. La maladie se développe sous l'influence d'une surtension lors d'un travail physique intense, d'une mauvaise posture, du port de chaussures à talons hauts et d'autres facteurs de déformation. Le mal de tête, qui est un signe concomitant d'ostéochondrose, apparaît en raison de la compression des terminaisons nerveuses.

Un disque vertébral déformé est déplacé ou détruit, ce qui entraîne une charge de compression et la fibre nerveuse est comprimée. Le nerf comprimé cesse de répondre adéquatement aux impulsions et ne peut pas fournir de rétroaction. Ce processus permet d'activer la réponse sous forme de douleur localisée dans la tête et la région cervicale..

Douleur et nausée dans l'arthrose

La localisation de la douleur dans l'arthrose s'explique par le type et la localisation du processus pathologique. La maladie se caractérise par l'apparition de dommages dégénératifs-dystrophiques au tissu cartilagineux, avec la formation ultérieure d'un processus inflammatoire. Le développement de la cervicalgie se déroule selon deux scénarios:

    Compression des terminaisons nerveuses. La compression des fibres nerveuses se produit avec une croissance dégénérative du cartilage.

Les maux de tête et les nausées résultent d'une famine hypoxique du tissu musculaire. Dans la zone des tissus enflammés, un œdème se produit, qui serre les vaisseaux sanguins, provoquant un ralentissement de la circulation sanguine et une malnutrition.

Processus hormonaux

Il existe plusieurs conditions probables lorsque des nausées et des maux de tête surviennent: les femmes en âge de procréer peuvent avoir une grossesse ou un cycle menstruel, et à l'âge adulte, la probabilité de provoquer des facteurs affectant des fonctions physiologiques importantes est élevée. En plus des processus associés aux caractéristiques structurelles du corps féminin, les maladies suivantes peuvent provoquer une céphalée:

  • hypo- ou hyperfonction de la glande thyroïde;
  • violations dans le travail des glandes surrénales;

La douleur accompagnée de changements hormonaux est transitoire. Les changements physiologiques pendant la grossesse ne nécessitent pratiquement pas de correction et les changements pathologiques sont arrêtés par une thérapie symptomatique.

Grossesse et allaitement

La grossesse s'accompagne d'un changement brusque du fond hormonal et d'autres indicateurs. De nombreuses femmes développent une toxicose, qui dure jusqu'à 20 semaines, lors de la formation du "centre de grossesse". Le processus de formation s'accompagne de la production de toxines endogènes qui activent les centres vasomoteurs et vomissants. La toxicose des femmes enceintes s'exprime par plusieurs symptômes pathognomiques - pendant cette période, la tête peut constamment faire mal, se sentir malade pendant la journée (surtout le matin), des vomissements et une déshydratation apparaissent.

Cycle menstruel

Dans le processus de mise à jour de la couche épithéliale de l'utérus, de nombreuses femmes sont tirées par le bas de l'abdomen, la région lombaire, les jambes et la tête sont douloureuses. Les principales causes de maux de tête pendant le cycle menstruel sont les facteurs suivants:

  1. Changement dans le contexte psycho-émotionnel. Des bouffées hormonales aiguës qui précèdent le processus de séparation de l'épithélium s'accompagnent de changements d'humeur et de céphalées, avec une douleur sourde et des étourdissements.
  2. Prendre des contraceptifs oraux. Certains contraceptifs oraux ont bien sûr un effet secondaire sur le système nerveux central, qui se traduit par des douleurs dans les tempes et des nausées..

La menstruation peut être particulièrement difficile pour une adolescente, car le processus de formation du corps n'est pas encore terminé. Les nausées et un estomac douloureux pendant le cycle menstruel sont le résultat d'une augmentation du tonus des muscles lisses, qui est observée non seulement dans l'utérus, mais aussi dans les sections du tractus gastro-intestinal.

Ménopause

À l'âge adulte, le corps féminin subit des changements importants, qui se traduisent par le début de la ménopause. Pendant cette période, le statut hormonal est réorganisé, les systèmes de protection s'affaiblissent et le déséquilibre émotionnel s'intensifie. La ménopause s'accompagne souvent de maux de tête, dont la nature peut évoluer ou changer de façon stable, en fonction de l'influence de facteurs externes. Si la douleur persiste pendant une semaine ou plus, a un long caractère épuisant, il est nécessaire de la différencier d'un mal de tête hypertendu.

Maladies infectieuses et inflammatoires

Le corps féminin est soumis à des charges élevées, ce qui réduit la capacité du système immunitaire à résister aux effets de divers agents infectieux. Les infections bactériennes et virales des organes ORL, des yeux et des voies respiratoires supérieures s'accompagnent dans la plupart des cas d'un mal de tête unique ou sévère. Ces maladies comprennent:

  • SRAS et grippe;
  • méningite;
  • amygdalite (amygdalite);
  • pharyngite;
  • rhinite;
  • sinusite;

Il n'est pas difficile de déterminer la source de la céphalée dans de telles pathologies, car elles ont toutes des signes pathognomiques caractéristiques. Les symptômes supplémentaires peuvent inclure de la fièvre, des frissons, de la toux.

Migraine Céphalgie

Plus de 8% des femmes souffrant de maux de tête périodiques souffrent de leur forme principale - les migraines. La céphalée migraineuse se manifeste par une douleur intense, localisée dans une partie de la tête.

La douleur de la migraine est assez vive, lancinante, d'une durée de 2 à 72 heures, s'intensifiant avec l'activité physique.

La migraine abdominale se traduit par des douleurs dans la région épigastrique.

Un signe avant-coureur de la migraine est une aura de migraine. Il est composé de plusieurs symptômes caractéristiques:

  • dyspepsie émétologique (nausées, éruption de vomissements);
  • augmentation de l'activité des récepteurs olfactifs;
  • photosensibilité accrue.

Certaines femmes souffrent de troubles visuels ou auditifs à court terme. L'aura n'accompagne pas toujours une attaque - elle peut apparaître quelle que soit la céphalée.

Les raisons du développement du complexe de symptômes

Les maux de tête, qui s'accompagnent de symptômes compliqués sous forme de nausées et de vomissements, surviennent en réponse à un ou plusieurs irritants exogènes et endogènes. Les maux de tête sont divisés en primaire et secondaire, selon l'emplacement des facteurs irritants et la présence de caractéristiques spécifiques des symptômes concomitants. La douleur et les nausées se développent en réponse à une irritation des nerfs de la tête et du col utérin.

La céphalalgie la plus courante est une conséquence du spasme des lignées sanguines, de leur tonus bas et de l'hypoxie provoquée par une nutrition insuffisante des structures cérébrales. La tension musculaire joue un rôle important dans la pathogenèse, lorsque la douleur est causée par la difficulté à transmettre une impulsion nerveuse dans les muscles tendus. Les changements liquorodynamiques, dans lesquels il existe des différences de pression intracrânienne et de déplacement des structures dans les parties intracrâniennes du cerveau, provoquent également des facteurs de l'état pathologique..

Partage avec tes amis

Faites du bon travail, cela ne prendra pas longtemps

Causes des maux de tête avec nausées

Les maux de tête et les nausées sont inextricablement liés. Lorsque les sensations désagréables sont souvent nauséabondes. Pourquoi la douleur survient-elle? Le cerveau ne peut pas faire de mal, mais le vasospasme et la circulation sanguine altérée sont les principales causes du problème. Que faire en cas de maux de tête et de nausées, et surtout, quelle est la cause de la maladie, conduisant à des nausées et des vomissements, nous examinerons plus loin.

Caractéristiques et mécanisme de la douleur

Les maux de tête et les nausées sont un signe de changements vasculaires ou de la présence de néoplasmes dans le cerveau. Les médecins, lorsqu'ils examinent un patient, accordent une attention particulière à un point tel que l'interrogation du patient. Il est important de savoir:

  1. À quelle fréquence la douleur survient-elle.
  2. Quelle heure de la journée est le pic de l'attaque.
  3. Les vomissements soulagent-ils.
  4. Les maux de tête disparaissent après le sommeil.
  5. Quels médicaments arrêtent l'attaque de la céphalée avec nausées.
  6. Le patient se sent-il toujours malade avec un mal de tête.
  7. Les symptômes associés se joignent-ils.
  8. Qu'est-ce que la céphalée.

Les maux de tête et les nausées peuvent être associés à une altération de la fonction vasculaire et à des changements athérosclérotiques. L'insuffisance vasculaire entraîne des spasmes. Les principaux centres du corps commencent à souffrir. Centre de thermorégulation et de vomissements. C'est pourquoi avec la céphalée ça vous rend malade.

Les maux de tête peuvent être associés à des terminaisons nerveuses altérées. La raison en est l'ostéochondrose. La céphalée est associée à des vomissements et des étourdissements. Les nerfs pincés et la perturbation des vaisseaux sanguins entraînent une diminution du flux sanguin. Le cerveau commence à souffrir d'un apport insuffisant en nutriments et en oxygène. Les cellules cérébrales meurent d'hypoxie.

Souvent, un mal de tête est un signe d'intoxication. Le corps, essayant de se débarrasser de "l'excès", réagit avec des nausées, des vomissements se produisent. Il s'agit d'une sorte de nettoyage de l'estomac de son contenu et de libération de toxines..

De par la nature des manifestations, la douleur peut être:

Par la fréquence des crises - périodiques et constantes.

Les maux de tête et les nausées, entraînant des vomissements, indiquent de graves problèmes corporels. Pourquoi il y a un mal de tête avec nausées et les causes du développement de la maladie, nous examinerons plus loin.

Pourquoi les maux de tête s'accompagnent de nausées. Les causes

Pourquoi ma tête me fait-elle mal et me fait-elle mal? Les causes de la maladie peuvent ne pas être associées à une condition pathologique, et parfois - céphalée avec vomissements, conséquence de maladies graves.

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles des maux de tête et des vomissements se produisent. Parmi les médecins les plus courants, on distingue:

  1. Migraine.
  2. Maladie hypertonique.
  3. Grossesse précoce.
  4. Hypertension intracrânienne.
  5. Blessures à la tête et au crâne.
  6. Ostéochondrose.
  7. Empoisonnement aigu.
  8. ARVI.
  9. Méningite.
  10. Accident vasculaire cérébral.
  11. Néoplasmes et processus tumoraux dans le cerveau.

Examinons plus en détail chaque cas dans lequel des nausées apparaissent et un mal de tête.

Douleur de migraine

La migraine est caractéristique de la moitié faible de l'humanité. Le développement de cette maladie est héréditaire. Si la mère a souffert, elle «récompensera» certainement la fille atteinte de la maladie. Selon les statistiques médicales, les hommes et les femmes souffrent aujourd'hui de migraines.

Les crises de migraine surviennent lorsque:

  • surmenage et stress;
  • séjour prolongé dans une pièce étouffante;
  • abus de tabac;
  • stress mental excessif;
  • changement de temps.

La migraine se caractérise par une pulsation douloureuse dans l'œil ou la tempe. Dans certains cas, l'attaque commence par des douleurs abdominales. Un homme réagit vivement aux sons légers et forts, essayant de se retirer des étrangers. Des symptômes tels que des maux de tête et des nausées sont à l'origine du diagnostic. Les vomissements, avec cette pathologie, soulagent, le patient s'endort. La durée de l'attaque peut durer de plusieurs heures à 5 jours. Si vous ne prenez pas les analgésiques à temps, la douleur est très difficile à arrêter..

Un mal de tête dans les tempes, irradiant vers l'orbite, de nature pulsatoire tourmente souvent les adolescents. En raison d'une insuffisance vasculaire, des spasmes et des convulsions se produisent. À l'âge adulte, le problème disparaît. Les femmes notent une diminution de la douleur après la naissance du premier-né.

Ils traitent les migraines avec des antispasmodiques et des analgésiques. Avec un cours complexe, les préparations vasculaires sont incluses dans la thérapie.

Maladie hypertonique

Une augmentation persistante de la pression artérielle - hypertension, se développe pour un certain nombre de raisons. Avec cette pathologie, une personne réagit fortement aux changements météorologiques, aux situations stressantes, au surmenage. L'insidiosité de la maladie réside dans le développement possible d'une crise hypertensive et le risque d'AVC. La pathologie vasculaire est traitée uniquement par un thérapeute; l'automédication est extrêmement inacceptable.

L'hypertension se caractérise par des maux de tête et des nausées, la présence d'un œdème et une augmentation du rythme cardiaque. Le principal symptôme est une augmentation de la pression sur les nombres critiques.

Pour éviter une augmentation de la pression artérielle, le patient doit prendre des médicaments qui stabilisent la pression artérielle quotidiennement le matin. La thérapie comprend des diurétiques (diurétiques) et des médicaments épargneurs de potassium. Respect de la diète (restriction en sel) et absence de stress et de tension.

Premières semaines de grossesse

Souvent un mal de tête et très malade à cause d'une grossesse. Aux premiers stades, presque toutes les femmes se plaignent de céphalalgies sévères avec vomissements. Un changement du fond hormonal et une augmentation du volume de sang en circulation contribuent au développement de la maladie. Tous les processus dans le corps visent à préserver la grossesse, mais aux premiers stades, l'œuf fœtal est reconnu et perçu comme un corps étranger. L'utérus retient le fœtus et le corps rejette. Une fois que le placenta a commencé à fonctionner et à protéger l'embryon, les maux de tête et les nausées disparaîtront. Le problème se résout généralement en 12 semaines de gestation..

Pression intracrânienne et traumatismes crâniens

De l'hypertension, les enfants souffrent souvent. Un excès de liquide intercellulaire comprime les neurones du cerveau et une douleur survient. Les jeunes enfants réagissent à une maladie avec un grand cri, des vomissements de «fontaine» et des troubles du sommeil..

Les adultes peuvent également souffrir de céphalalgies résultant d'une hypertension. Les conditions météorologiques changeantes et les charges excessives sont un moyen direct de saisir. L'hypertension intracrânienne peut être associée à des lésions cérébrales. La sortie de fluide est perturbée, ce qui exerce une forte pression sur les vaisseaux. La douleur s'accompagne de nausées et de vomissements..

Afin de "soulager" le cerveau, des médicaments diurétiques sont prescrits. Pour que le potassium ne sorte pas avec l'urine, Asparkam est indiqué.

La lésion cérébrale traumatique ne passe pas sans laisser de trace. Si le patient se rétablit, le traitement dure toute une vie. Thérapie de cours de soutien, comprend la prise:

  1. Antidépresseurs.
  2. Nootropiques.
  3. Anticonvulsivant.
  4. Préparations vasculaires.

Les maux de tête apparaissent après des situations stressantes. Il est important de protéger le patient de toute expérience et surmenage. Les vaisseaux après la blessure sont cassants, le flux sanguin dans le cerveau est altéré. Tout stress peut provoquer un accident vasculaire cérébral hémorragique..

Pour les commotions cérébrales et les ecchymoses du cerveau, les symptômes caractéristiques sont des maux de tête sévères, des étourdissements et des nausées. Les tremblements légers sont traités avec calme et repos au lit. En cas de lésions cérébrales graves, des diurétiques, vasculaires et anticonvulsivants sont prescrits.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Une maladie désagréable associée à l'abrasion des disques intervertébraux et à la compression des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins. Une personne perd la capacité de se déplacer normalement. En tournant la tête, un craquement se fait entendre, la douleur donne à la tête, à l'épaule ou au bras. Les acouphènes et les nausées se rejoignent.

Le traitement vise à soulager la douleur. Attribuer:

  • anti-douleurs;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Vitamines B;
  • l'acide nicotinique.

Une méthode efficace de thérapie est la physiothérapie (aimant).

Intoxication aiguë intestinale

Avec des symptômes graves d'intoxication, une personne a des maux de tête dans les tempes et l'arrière de la tête et est très malade. Joindre:

  1. Fièvre.
  2. Douleurs articulaires.
  3. Douleur musculaire.
  4. Vomissement.
  5. La diarrhée.

L'empoisonnement est dangereux en cas de perte rapide de liquide (déshydratation). Le patient doit être bu avec un peu d'eau salée. Avec des vomissements indomptables ou des diarrhées répétées, une personne est hospitalisée.

Les infections virales respiratoires aiguës, telles que la grippe, commencent par de graves maux de tête et des nausées. Les virus et les bactéries pénétrés empoisonnent le sang et provoquent une intoxication grave.

Il est impossible de faire baisser la température corporelle, la fièvre peut entraîner un syndrome convulsif.

Si l'enfant est malade, évaluez adéquatement son état:

  • examiner le corps pour une éruption cutanée;
  • comparer la température des membres et du corps;
  • attention à la couleur de la peau.

Si les bras et les jambes de votre enfant sont chauds, ses joues sont roses, malgré la température élevée, ne vous précipitez pas pour lui donner un antipyrétique. La thermorégulation n'est pas rompue. Le danger de crises est minimisé. Les virus meurent à des températures élevées.

Si les jambes et les mains sont froides, la couleur de la peau est pâle ou grise, l'enfant est léthargique, se plaint de maux de tête, les vomissements ne s'arrêtent pas - appelez une ambulance. Cette condition est dangereuse pour un adulte et un enfant..

La thérapie comprend la prise:

  1. Antiviral.
  2. Antipyrétique.
  3. Immunomodulateurs.
  4. Des vitamines.

Assurez-vous de donner au patient des boissons chaudes. Les toxines sont excrétées dans l'urine.

Méningite

Une pathologie dangereuse causée par le méningocoque affecte souvent le cerveau des enfants. La maladie débute par de graves maux de tête. Une personne atteinte de méningite peut être reconnue par un certain nombre de symptômes:

  • posture forcée: allongé sur le côté, tête rejetée en arrière et jambes relevées jusqu'à l'estomac;
  • il est impossible d'incliner la tête vers la poitrine, en raison du spasme des muscles du cou;
  • maux de tête sévères et souvent;
  • les vomissements n'apportent pas de soulagement;
  • une éruption méningée apparaît sur le corps.

Le traitement est effectué uniquement en milieu hospitalier. Lors de la confirmation du diagnostic (ponction vertébrale avec examen du liquide céphalorachidien), les antibiotiques, les antiémétiques, les anticonvulsivants et les vitamines sont indiqués.

Accident vasculaire cérébral ou accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral qui a commencé soudainement se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Douleurs au temple et nausées.
  2. Vertiges.
  3. Troubles de la parole.
  4. Visage asymétrique.
  5. Perte de conscience.
  6. Conscience floue.
  7. Hypertension artérielle.

Posez le patient, mettez un rouleau sous vos pieds. Appelez immédiatement une ambulance. Le patient est soumis à une hospitalisation obligatoire.

Néoplasmes et processus tumoraux dans le cerveau

Les tumeurs et les formations bénignes exercent une pression sur les méninges. Cela se manifeste par de graves maux de tête et des vomissements. Habituellement, une personne est malade après son réveil. Pour prévenir les maux de tête, ils prennent des analgésiques et des antispasmodiques puissants. Avec la progression de la tumeur, l'acuité visuelle diminue, la pression intracrânienne augmente. Les diurétiques aident à soulager la maladie.

Pour éliminer cette pathologie, ils ont recours à une intervention chirurgicale, enlevant le néoplasme. En fonction de la taille de la tumeur, l'ablation est réalisée par voie endoscopique ou recours à la craniotomie.

Environ 70% de tous les habitants de la Terre souffrent de maux de tête. Un symptôme désagréable viole la qualité de vie d’une personne. Pour éviter une autre attaque, marchez davantage, protégez-vous contre les surmenages et les efforts physiques. La nutrition en temps opportun est l'une des composantes d'une prévention réussie. En suivant des règles simples, vous réduirez l'intensité et la fréquence de la douleur associée aux nausées..