Principal / Hématome

Quelles hormones sont produites par l'hypophyse?

Hématome

La glande pituitaire est la glande du système endocrinien, située sous le cortex principal du cerveau. Il a une forme arrondie, protégée par des os de crâne en forme de selle. Il est situé près de la glande pinéale. La taille approximative de l'organe est une graine de tournesol. Du point de vue de la physiologie, l'hypophyse est située dans la zone située derrière la cavité nasale. Malgré la taille modeste de la glande, les hormones hypophysaires ont un impact énorme sur le fonctionnement de divers organes et systèmes du corps humain.

L'hypophyse chez les femmes se développe généralement beaucoup plus fortement que chez les hommes, en raison de la sécrétion d'hormones prolactine, qui sont nécessaires aux femmes enceintes pour former l'instinct maternel.

Les hormones (substances biologiquement actives ou substances biologiquement actives) produites par l'hypophyse sont responsables de la régulation de diverses fonctions, ont un impact direct sur le développement et la santé des organes individuels, la croissance et la santé mentale.

La glande pituitaire est le composant principal de tout le système endocrinien. Si, dans une certaine mesure, le fonctionnement de cet organe est perturbé, une personne sera immédiatement confrontée à de nombreux problèmes et à diverses pathologies endocriniennes difficiles à traiter..

Description et structure de l'hypophyse

L'hypophyse commence à se développer vers la fin du premier mois de grossesse. Dans le même temps, des artères hypophysaires se développent, qui sont responsables de l'apport d'une quantité suffisante de sang à cette partie du cerveau. Le département est situé dans l'os crânien sphénoïdal et y est maintenu grâce à la membrane de rétention. La glande a une forme arrondie, des dimensions globales miniatures (pas plus de 1 cm de longueur et 1,2 cm de largeur), un poids modeste - environ 6-8 mg.

Le but principal de la glande est la production d'une variété d'hormones. La structure est divisée en trois parties, de sorte que la structure de l'hypophyse comprend: l'arrière et le devant (neurohypophyse et adénohypophyse, respectivement), ainsi que le lobe moyen, qui n'est pas décrit aussi souvent que les deux premiers. L'adénohypophyse est relativement importante, elle est responsable de la production d'un plus grand volume d'hormones, plus fonctionnel par rapport à la neurohypophyse. L'hypophyse postérieure représente environ 1/5 du poids de l'organe entier.

Si une femme est confiante et se convainc qu'elle est enceinte, mais qu'en fait il n'y aura pas de grossesse, il est fort probable qu'après un certain temps, des mécanismes spéciaux commencent, ses glandes mammaires augmenteront et des changements correspondants se produiront également dans l'utérus et l'abdomen. Cela indique une connexion claire entre l'hypophyse et le cortex cérébral..

Hormones d'adénohypophyse

L'adénohypophyse est responsable d'une grande variété de processus se produisant dans le corps humain. Les plus importants d'entre eux sont:

  • Situations stressantes, état psycho-émotionnel d'une personne.
  • Croissance physique, développement des organes internes, des systèmes, des cellules et des tissus corporels.
  • Le bon fonctionnement de l'ensemble du système reproducteur humain.
  • Démarrage et maintien des processus de lactation (après la naissance d'un enfant chez la femme).

De plus, l'hypothalamus exerce un contrôle complet sur le travail de l'adénohypophyse à l'aide d'hormones peptidiques. Mais la partie avant de l'hypophyse régule elle-même le bon fonctionnement des glandes sexuelles, de la glande thyroïde, du foie, des glandes surrénales et du tissu osseux.

Malgré sa taille miniature, l'hypophyse antérieure comprend également plusieurs composants:

  • Intermédiaire (situé à proximité immédiate de la neurohypophyse).
  • Tubulaire (situé dans une coque de protection spéciale, les fonctions ne sont pas suffisamment étudiées pour tirer des conclusions sur son travail).
  • Distal (le segment est responsable de la production de presque toutes les substances biologiquement actives).

C'est dans ce lobe que se produisent les endorphines. Ce sont des hormones spéciales qui vous permettent de stimuler l'euphorie, vous aident à profiter d'un sentiment de beauté (en quantités sérieuses, elles sont libérées des amoureux et des athlètes lors des victoires).

Hormone de croissance

L'une des substances biologiquement actives les plus importantes que la glande pituitaire libère pendant son travail. Elle est aussi communément appelée hormone de croissance. À l'âge de 20-23 ans, la croissance de la somatotrophine diminue d'environ 20-25%, mais en aucun cas elle ne s'arrête complètement - le fer peut libérer des substances biologiquement actives sans restrictions d'âge. Les STH sont nécessaires pour qu'une personne puisse travailler avec de longs os tubulaires, des mouvements des membres et améliorer les processus de synthèse des protéines. La somatotropine inhibe la libération de glucose des tissus, réduit leur sensibilité aux effets de l'insuline.

L'hormone de croissance agit comme une sorte de stimulateur du système immunitaire - lorsqu'elle est libérée, elle a un effet positif sur le métabolisme des glucides, augmente le glucose, réduit la probabilité d'excès de graisses et permet une croissance musculaire de haute qualité. C'est pourquoi l'hormone de croissance chimique synthétique est activement utilisée dans le domaine de la musculation sportive professionnelle, dans le domaine des arts martiaux.

Des comprimés et des injections d'hormone de croissance sont utilisés pour traiter les jeunes enfants lorsqu'ils ont des problèmes de croissance. La forme la plus préférée du médicament dans ce cas est l'injection. Les pilules sont généralement utilisées par les adultes qui ne s'intéressent pas plus au traitement, mais à l'augmentation de la masse musculaire et à l'obtention de performances athlétiques élevées..

La quantité totale d'hormone de croissance produite chez l'homme au cours de la journée varie considérablement, de sorte qu'elle peut s'accumuler. La plus grande quantité est produite après les premières heures de sommeil. Le volume maximal d'hormone de croissance est observé chez le fœtus à 4-5 mois de développement (dans ce cas, sa quantité est environ 50-100 fois plus élevée que la norme chez un adulte).

La production de cette hormone par l'hypophyse antérieure est directement affectée par les hormones peptidiques de l'hypothalamus. Une augmentation de l'hormone de croissance dans le corps humain est observée notamment lors de l'entraînement physique, après plusieurs heures de sommeil, tout en prenant certains types d'acides aminés. Si dans le corps humain il y a une teneur accrue en estradiol, en substances glucocorticoïdes, en acides gras, le niveau de SGT est considérablement réduit.

Avec un excès d'hormone de croissance dans le corps humain, les os s'épaississent, la langue commence à développer une acromégalie, des traits rugueux apparaissent sur le visage. Des hormones de croissance excessives peuvent également être indiquées par des nerfs pincés et une faiblesse musculaire. Par conséquent, si la somatotropine est utilisée pour le traitement ou à d'autres fins, il est recommandé de la prendre strictement selon le calendrier prescrit par le médecin, d'observer toutes les doses et la durée du cours. Il ne devrait pas y avoir d'excès de cette hormone dans le corps humain - un état similaire entraînera des conséquences extrêmement négatives.

Si l'hormone de croissance ne suffit pas chez l'enfant, alors le rythme de son développement mental et sexuel diminue, la croissance ralentit.

Thyrotrope

Une substance biologiquement active stimulant la thyroïde responsable de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine est également synthétisée dans l'hypophyse antérieure. Le niveau normal d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps humain change au cours de la journée et dépend également du sexe et de l'âge. Chez les femmes enceintes, ses taux sont extrêmement faibles au cours du premier trimestre, mais au troisième trimestre, la norme est généralement largement dépassée.

Lorsqu'une personne passe un test sanguin de biochimie pour l'hormone stimulant la thyroïde, la présence de thyroxine et de triiodothyronine est également vérifiée pour rendre le diagnostic le plus précis.

Le manque d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps humain peut être causé par divers facteurs:

  • Situations stressantes privées, état psychoémotionnel perturbé d'une personne.
  • L'utilisation de médicaments hormonaux inappropriés, une surdose de ces médicaments.
  • Processus inflammatoires et tumoraux dans le corps, diverses pathologies de la glande thyroïde avec symptômes correspondants.
  • Processus inflammatoires dans le cerveau, traumatisme des structures cérébrales.

Si une hypofonction de l'hormone stimulant la thyroïde, de la thyroxine et de la triiodothyronine est révélée par les résultats des tests, cela indiquera le développement d'un hypopituitarisme dans le corps du patient. Si les indicateurs sont trop élevés, cela fait référence à une hyperthyroïdie..

Des niveaux excessifs d'hormone fonctionnelle stimulant la thyroïde peuvent être causés par les facteurs suivants:

  • Maladie thyroïdienne.
  • États dépressifs.
  • Problèmes avec la production de thyrotropine.
  • Adénome hypophysaire.

La réaction du corps à un manque de substance dans tous les cas suit.

Adrénocorticotrope

En parlant des hormones produites par l'hypophyse, on ne peut que noter l'hormone surrénocorticotrope qui régule les glandes surrénales (elles produisent et accumulent de la cortisone, du cortisol, de l'adrénocorticostérone). L'action de la substance biologiquement active adrénocorticotrope vise à combattre une personne en situation de stress, à contrôler le développement sexuel, à réguler les organes reproducteurs.

Une augmentation de la teneur en hormone adrénocorticotrope est observée dans les processus inflammatoires de l'hypophyse, dans les pathologies des glandes surrénales, lors de la prise de certains médicaments puissants, dans la période qui suit une opération grave. Avec l'inhibition du fonctionnement de l'hypophyse, du cortex surrénal, avec le développement du processus tumoral dans les glandes surrénales, les niveaux d'hormone adrénocorticotrope diminuent considérablement.

Prolactine

Parmi les hormones hypophysaires et leurs fonctions, la prolactine (hormone lutéotrope, lactotrope) est libérée, qui est l'une des plus importantes dans le corps d'une femme. Elle affecte directement le développement d'une femme en termes sexuels, régule les processus de lactation (par exemple, la prolactine ne vous permet pas de devenir enceinte avec un allaitement continu), qui est responsable de la formation de l'instinct maternel, et soutient le niveau normal de progestérone. La prolactine est également importante pour les hommes - dans le corps masculin, elle est directement impliquée dans la régulation des fonctions sexuelles..

La glande pituitaire ne peut pas produire une quantité suffisante de prolactine en présence de néoplasmes tumoraux dans la glande, avec tuberculose, avec traumatisme au crâne et aux structures cérébrales (si la glande est déprimée négativement).

Le niveau de prolactine dans le corps humain peut augmenter dans le contexte de l'anorexie, du prolactinome, de l'hypothyroïdie, de l'ovaire polykystique.

Hormones de l'arrière de l'hypophyse

L'arrière de l'hypophyse produit de nombreuses neurohormones: isotocine, valitocine, aspartotocine, mésotocine et autres, qui donnent au corps humain de nombreux effets positifs.

L'une des hormones les plus célèbres de l'hypophyse postérieure est l'ocytocine, qui, comme la prolactine, est importante spécifiquement pour les femmes. L'hormone d'oxytocine a un effet stimulant sur le fonctionnement des muscles de l'utérus, contrôle la sécrétion du lait maternel, un effet positif sur la formation de l'instinct maternel.

D'une manière générale (si l'on tient compte des hommes et des femmes), l'ocytocine a un effet significatif sur le comportement humain, sur l'état mental et le caractère, sur l'excitation sexuelle. Avec son contenu suffisant, il est plus facile pour une personne de réagir à des situations non stressantes. L'ocytocine a également un effet bénéfique sur la puissance masculine.

Vasopressine

En parlant des hormones sécrétées par l'hypophyse postérieure, il convient de noter la vasopressine, qui est responsable de l'équilibre hydrique du corps humain, qui est réalisé en raison du contrôle du fonctionnement des reins. Le contenu de cette substance biologiquement active dans le corps humain augmente de manière significative avec une perte sanguine sévère, avec une diminution de la pression artérielle, avec une déshydratation.

La vasopressine est également responsable de l'élimination du potassium, de la saturation des tissus en liquide. L'hyperfonction de l'ocytocine et de la vasopressine améliore l'activité cérébrale humaine.

Avec une carence en vasopressine, une déshydratation du corps humain se produit. Avec des problèmes systématiques dans ce domaine, le diabète sucré se développe invariablement. Il est extrêmement rare qu'un excès de vasopressine soit enregistré, dans lequel la densité sanguine diminue sensiblement, la distribution de sodium dans les tissus internes augmente et le syndrome de Parhon se développe.

Hormones du lobe moyen

Cette partie médiane de la glande pituitaire est également appelée intermédiaire. Son importance est rarement prise en compte par les spécialistes, mais elle est également capable de synthétiser des substances biologiquement actives. Dans le lobe moyen, les hormones suivantes se forment, s'accumulent et s'accumulent: alpha-mélanocytostimulante, y-lipotrope, métenképhaline et autres.

Usage médical

Les médicaments à base d'hormones hypophysaires sont activement utilisés en médecine moderne. Ils sont utilisés pendant la thérapie de remplacement. Le traitement effectué de cette manière vous permet de compenser pleinement le manque de certaines hormones, ainsi que de résoudre de nombreux autres problèmes thérapeutiques.

Un exemple est le suivant:

  • Les hormones produites par l'hypophyse postérieure sont activement utilisées pour le diabète insipide, les maladies vasculaires, les pathologies du tractus gastro-intestinal.
  • Des médicaments à base de vasopressine peuvent être prescrits par un médecin pour réduire la diurèse quotidienne chez les patients atteints de diverses formes de diabète, ainsi que pour soulager l'énurésie nocturne.
  • Des analogues artificiels de l'ocytocine sont utilisés pour déclencher et stimuler le travail. En outre, ces médicaments sont indispensables pour prévenir les saignements utérins..
  • La somatotropine est utilisée pour traiter les enfants qui manquent de cette substance.

Aussi étrange que cela puisse paraître, une glande aussi petite que l'hypophyse n'a pas été étudiée même à 50% par la science médicale moderne. Les scientifiques luttent depuis longtemps avec ses secrets, dont beaucoup resteront un mystère pendant de nombreuses années à venir..

Glande pituitaire - la glande principale du système endocrinien

Qu'est-ce que l'hypophyse et où est-elle située? La glande pituitaire est un petit corps pinéal suspendu au milieu du cerveau dans la partie moyenne inférieure. L'hypophyse est située dans la région de la «selle turque» - l'encoche osseuse, également appelée fosse pituitaire, cette fosse est formée par l'os sphénoïde du crâne. La glande pituitaire est située sous le bas du troisième ventricule cérébral, se connectant à l'entonnoir de l'hypothalamus.

On peut dire que l'hypophyse est le principal organe qui contrôle le reste des centres endocriniens (centres de sécrétion interne ou régulation hormonale). Sous le contrôle de l'hypophyse - fonctions de croissance et de développement, fonctions de reproduction. Il assure le travail coordonné de plusieurs glandes endocrines: thyroïde, glandes surrénales et glandes sexuelles. Ainsi, en général, l'hypophyse gère l'autorégulation chimique, endocrinienne et mentale de tout l'organisme.

La taille de l'hypophyse d'un adulte est de 6 à 15 mm. Chez un nouveau-né, le poids de l'hypophyse est d'environ 0,15 g, à l'âge de 10 ans, il atteint 0,3 g et chez l'adulte de 0,5 à 0,7 g. La principale période de croissance de l'hypophyse se situe pendant la puberté.

La glande pituitaire se compose de 2 parties. L'un d'eux est représenté par des cellules nerveuses - cette partie est appelée la neurohypophyse, et est située dans la région postérieure, elle est 2 fois plus petite que l'autre partie - l'adénohypophyse - qui se compose de cellules glandulaires, et est située en face. Entre ces deux parties, il y a aussi une partie intermédiaire, qui est une plaque étroite, qui est considérée comme une formation rudimentaire, et sans doute!, L'hypophyse est beaucoup plus importante pour les animaux.

Les fonctions de l'hypophyse ne sont pas entièrement comprises. Parfois, il s'agit d'un appendice cérébral. Jusqu'à la fin du XIXe siècle. il était largement admis que l'hypophyse détermine l'apparence d'une personne, ce qui a servi à l'idée d'écrire une œuvre telle que «Le cœur du chien» pour M. Bulgakov.

L'apport sanguin à l'adénohypophyse se fait à l'aide des artères hypophysaires inférieures, la neurohypophyse est alimentée en sang par les artères hypophysaires supérieures. Le réseau capillaire entre les lobes unit leur système circulatoire. L'écoulement sanguin se produit via les collecteurs veineux ou la dure-mère.

Lors de l'embryogenèse, l'hypophyse est formée, d'une part, de saillie au bas du 3e ventricule cérébral (neurohypophyse); et d'autre part, la cavité buccale primaire monte (adénohypophyse), puis cette croissance tissulaire est complètement séparée et attachée à la neurohypophyse. Ensuite, les deux lobes se développent en parallèle.

Les fibres postganglionnaires vont du tronc sympathique de la moelle épinière à l'hypophyse. Les impulsions nerveuses venant le long de ces fibres provoquent la sécrétion d'hormones dans les cellules glandulaires de l'hypophyse et régulent le fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Dans l'adénohypophyse, les hormones suivantes sont produites:

  1. La somatotropine est une hormone de croissance. La concentration maximale d'hormone de croissance est observée à un âge précoce chez les enfants, ainsi que pendant la période prénatale - 4-6 mois. Chez les personnes âgées, sa concentration est minime.
  2. Hormone stimulant la thyroïde (TTG) - régule la glande thyroïde, est responsable de la synthèse des protéines, des phospholipides, des acides nucléiques, des hormones - thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3).
  3. Corticotropine - active le cortex surrénalien, régule la synthèse des glucocorticostéroïdes: cortisol, cortisone, corticostérone.
  4. Prolactine - régule la production de lait pendant la lactation et l'allaitement.
  5. Hormone lutéinisante - favorise la synthèse de la testostérone chez les hommes et chez les femmes affecte la production du corps jaune, régule le processus d'ovulation, stimule la sécrétion de progestérone et d'oestrogène.
  6. Hormone folliculo-stimulante - grâce à elle, les follicules des ovaires féminins sont produits et se développent, et les spermatozoïdes se forment dans les testicules des hommes.

La neurohypophyse est responsable de la régulation d'hormones telles que:

  1. Vasopressine - impliquée dans la régulation de l'équilibre eau-sel du corps, affectant la concentration d'urine et diminuant son volume dans les canaux rénaux.
  2. Oxytocine - qui régule les fonctions des muscles lisses des intestins, de la vésicule biliaire, de l'utérus (pendant l'accouchement), ce qui contribue à la production de lait pendant l'alimentation. De plus, l'ocytocine est l'une des hormones du bonheur, contribuant aux émotions subtiles et douces qui surviennent entre personnes proches.

Avec une altération de la fonction hypophysaire, les conséquences négatives suivantes peuvent survenir:

  1. Le manque d'hormone de croissance et d'hormone sexuelle à un âge précoce provoque un nanisme ou un retard de croissance.
  2. Une production excessive d'hormones de la neurohypophyse conduit au développement d'un adénome.
  3. Avec une production insuffisante de vasopressine, un diabète insipide peut se développer, plus tard jusqu'au coma.
  4. Un manque total d'hormones ou une insuffisance hypophysaire entraîne l'incapacité de la glande à donner des signaux à d'autres glandes endocrines, et est également lourde de conséquences graves. En règle générale, ce phénomène se produit à la suite de travaux lourds, de blessures et d'infections cérébrales, avec des troubles vasculaires.
  5. Différents degrés de calcification hypophysaire affectent également négativement le fonctionnement de toutes les glandes régulées dépendantes..

Ainsi, l'hyperfonction et l'hypofonction hypophysaire ne sont pas souhaitables. Comme tous les autres organes, l'équilibre est important pour le fonctionnement stable de l'hypophyse. Tout comme le corps entier dépend de la glande pituitaire, la glande pituitaire elle-même dépend de l'état général du corps, non seulement physique mais aussi mental.

L'un des domaines de l'ostéopathie, la thérapie craniosacrale, principalement destinée à travailler avec le crâne et le cerveau, aide à rétablir l'équilibre interne du corps, vous permet de trouver les causes profondes des troubles même dans des cas complexes et de les éliminer, de restaurer la santé.

L'effet de l'hypophyse sur le visage humain

Cet article ouvrira la question de ce qu'est la glande pituitaire du cerveau. Le centre neuroendocrinien du cerveau - l'hypophyse - joue le plus grand rôle dans la formation et la formation. En raison de la structure développée et des connexions numériques, l'hypophyse, avec ses systèmes hormonaux, a une forte influence sur l'apparence humaine. L'hypophyse a des messages avec les glandes surrénales et thyroïdiennes, affecte l'activité des hormones sexuelles féminines, contacte l'hypothalamus et interagit directement avec les reins.

Structure

L'hypophyse fait partie du système hypothalamo-hypophyse du cerveau. Cette association est une composante décisive de l'activité des systèmes nerveux et endocrinien humain. En plus de la proximité anatomique, l'hypophyse et l'hypothalamus sont étroitement liés fonctionnellement. Dans la régulation hormonale, il existe une hiérarchie des glandes, où à la hauteur de la verticale est le principal régulateur de l'activité endocrinienne - l'hypothalamus. Il distingue deux types d'hormones - les libérines et les statines (facteurs de libération). Le premier groupe augmente la synthèse des hormones hypophysaires et le second inhibe. Ainsi, l'hypothalamus contrôle complètement l'hypophyse. Ce dernier, recevant une dose de libérines ou de statines, synthétise les substances nécessaires à l'organisme ou vice versa - arrête leur production.

L'hypophyse est située sur l'une des structures de la base du crâne, à savoir sur la selle turque. Il s'agit d'une petite poche osseuse située sur le corps de l'os sphénoïde. Au centre de cette poche se trouve une fosse pituitaire, protégée derrière le dos, devant par le tubercule de la selle. Au bas de l'arrière de la selle, il y a des rainures contenant les artères carotides internes, dont la branche - l'artère pituitaire inférieure - alimente l'appendice cérébral inférieur.

Adénohypophyse

La glande pituitaire se compose de trois petites parties: l'adénohypophyse (antérieure), le lobe intermédiaire et la neurohypophyse (postérieure). Le lobe moyen est proche de l'origine de la partie antérieure et apparaît comme un septum mince séparant les deux lobes de l'hypophyse. Néanmoins, l'activité endocrinienne spécifique de la couche a fait que les spécialistes la distinguent comme une partie distincte de l'appendice cérébral inférieur.

L'adénohypophyse est composée de types individuels de cellules endocrines, chacune sécrétant sa propre hormone. En endocrinologie, il y a le concept d'organes cibles - un ensemble d'organes qui sont des cibles de l'activité dirigée des hormones individuelles. Ainsi, le lobe antérieur produit des hormones tropiques, c'est-à-dire celles qui affectent les glandes en aval dans la hiérarchie du système vertical d'activité endocrinienne. Le secret produit par l'adénohypophyse, initie le travail d'une glande particulière. En outre, selon le principe de rétroaction, l'avant de l'hypophyse, recevant une quantité accrue d'hormones d'une certaine glande sanguine, suspend son activité.

Neurohypophyse

Cette section de l'hypophyse est située à l'arrière de celle-ci. Contrairement à la partie avant, l'adénohypophyse, la neurohypophyse n'est pas seulement une fonction sécrétoire, mais agit également comme un «conteneur»: les hormones hypothalamiques descendent dans la neurohypophyse le long des fibres nerveuses et y sont stockées. La glande pituitaire postérieure est constituée de neuroglies et de corps neurosécrétoires. Les hormones stockées dans la neurohypophyse affectent l'échange d'eau (équilibre eau-sel) et régulent partiellement le tonus des petites artères. De plus, le secret de l'arrière de l'hypophyse est activement impliqué dans le processus de naissance des femmes.

Part intermédiaire

Cette structure est représentée par un ruban mince présentant des protubérances. À l'arrière et à l'avant, la section médiane de l'hypophyse est limitée à de minces boules de la couche conjonctive contenant de petits capillaires. La structure réelle du lobe intermédiaire est constituée de follicules colloïdaux. Le secret de la partie médiane de l'hypophyse détermine la couleur d'une personne, mais ne détermine pas la différence de couleur de peau de différentes races.

Emplacement et taille

L'hypophyse est située à la base du cerveau, à savoir sur sa surface inférieure dans la fosse de la selle turque, cependant, elle ne fait pas partie du cerveau lui-même. La taille de l'hypophyse n'est pas la même chez toutes les personnes et sa taille varie individuellement: la longueur moyenne atteint 10 mm, la hauteur peut atteindre 8-9 mm, la largeur ne dépasse pas 5 mm. En taille, l'hypophyse ressemble à un pois moyen. La masse de l'appendice inférieur du cerveau est en moyenne jusqu'à 0,5 g. Pendant la grossesse et après, la taille de l'hypophyse subit des changements: la glande augmente et après l'accouchement ne revient pas aux dimensions inverses. Ces changements morphologiques sont associés à l'activité active de l'hypophyse pendant la période des processus de maternité..

Fonctions de la glande pituitaire

La glande pituitaire a de nombreuses fonctions importantes dans le corps humain. Les hormones hypophysaires et leurs fonctions fournissent le phénomène unique le plus important dans tout organisme vivant développé - l'homéostasie. Grâce à ses systèmes, l'hypophyse régule la thyroïde, la parathyroïde, les glandes surrénales, contrôle l'état de l'équilibre eau-sel et l'état des artérioles grâce à une interaction spéciale avec les systèmes internes et l'environnement externe - rétroaction.

La glande pituitaire antérieure régule la synthèse des hormones suivantes:

Corticotropine (ACTH). Ces hormones sont des stimulants du cortex surrénalien. Tout d'abord, l'hormone adrénocorticotrope affecte la formation de cortisol, la principale hormone du stress. De plus, l'ACTH stimule la synthèse de l'aldostérone et de la désoxycorticostérone. Ces hormones jouent un rôle important dans la formation de la pression artérielle en raison de la quantité de composant circulant de l'eau dans la circulation sanguine. La corticotropine a également un effet mineur sur la synthèse des catécholamines (adrénaline, norépinéphrine et dopamine).

L'hormone de croissance (somatotropine, STH) est une hormone qui affecte la croissance humaine. L'hormone a une structure si spécifique, en raison de laquelle elle affecte la croissance de presque tous les types de cellules du corps. Le processus de croissance de la somatotropine fournit par l'anabolisme des protéines et une synthèse accrue de l'ARN. De plus, cette hormone est impliquée dans le transport de substances. L'effet le plus prononcé de la STH a sur les os et le cartilage.

La thyrotropine (TSH, hormone stimulant la thyroïde) a des liens directs avec la glande thyroïde. Ce secret déclenche des réactions métaboliques à l'aide de messagers cellulaires (en biochimie, messagers secondaires). Affectant la structure de la glande thyroïde, la TSH effectue tous les types de métabolisme. Un rôle spécial pour la thyrotropine est donné à l'échange d'iode. La fonction principale est la synthèse de toutes les hormones thyroïdiennes.

L'hormone gonadotrophine (gonadotrophine) synthétise les hormones sexuelles humaines. Chez les hommes, la testostérone dans les testicules, chez les femmes, la formation de l'ovulation. La gonadotrophine stimule également la spermatogenèse, joue le rôle d'un amplificateur dans la formation des caractéristiques sexuelles primaires et secondaires.

Hormones de la neurohypophyse:

  • La vasopressine (hormone antidiurétique, ADH) régule deux phénomènes dans le corps: le contrôle du niveau d'eau, en raison de son absorption inverse dans le néphron distal, et le spasme des artérioles. Cependant, la deuxième fonction est réalisée en raison de la grande quantité de sécrétion dans le sang et est compensatoire: avec une grande perte d'eau (saignement, absence prolongée de liquide), la vasopressine spasme les vaisseaux, ce qui réduit à son tour leur pénétration et moins d'eau pénètre dans les sections de filtration des reins. L'hormone antidiurétique est très sensible à la pression artérielle osmotique, abaissant la pression artérielle et les fluctuations du volume de liquide cellulaire et extracellulaire.
  • L'ocytocine. Il affecte le muscle lisse de l'utérus.

Chez les hommes et les femmes, les mêmes hormones peuvent agir différemment, donc la question de savoir ce qui est responsable de la glande pituitaire du cerveau chez les femmes est rationnelle. En plus des hormones répertoriées du lobe postérieur, l'adénohypophyse sécrète de la prolactine. Le principal objectif de l'action de cette hormone est la glande mammaire. Dans ce document, la prolactine stimule la formation de tissus spécifiques et la synthèse du lait après l'accouchement. Le secret de l'adénohypophyse affecte également l'activation de l'instinct maternel.

L'ocytocine peut également être appelée une hormone féminine. Les récepteurs de l'oxytocine sont situés à la surface des muscles lisses de l'utérus. Directement pendant la grossesse, cette hormone n'a aucun effet, mais elle se manifeste lors de l'accouchement: l'œstrogène améliore la sensibilité des récepteurs à l'ocytocine et ceux qui agissent sur les muscles de l'utérus renforcent leur fonction contractile. Dans la période post-partum, l'ocytocine participe à la formation de lait pour le bébé. Néanmoins, on ne peut pas répéter avec certitude que l'ocytocine est une hormone féminine: son rôle dans le corps masculin n'est pas bien compris..

La question de savoir comment le cerveau régule l'hypophyse, les neurophysiologistes ont toujours accordé une attention particulière.

Tout d'abord, la régulation directe et directe de l'hypophyse est réalisée en libérant des hormones de l'hypothalamus. Il existe également une place pour les rythmes biologiques qui affectent la synthèse de certaines hormones, en particulier l'hormone corticotrope. Une grande quantité d'ACTH est libérée entre 6 et 8 heures du matin, et sa plus petite quantité dans le sang est observée le soir.

Deuxièmement, la régulation du feedback. La rétroaction peut être positive et négative. L'essence du premier type de connexion est d'améliorer la production d'hormones hypophysaires lorsque sa sécrétion n'est pas suffisante dans le sang. Le deuxième type, c'est-à-dire la rétroaction négative, consiste en l'effet inverse - l'arrêt de l'activité hormonale. La surveillance de l'activité des organes, de la quantité de sécrétion et de l'état des systèmes internes est réalisée grâce à l'apport sanguin à l'hypophyse: des dizaines d'artères et des milliers d'artérioles percent le parenchyme du centre sécrétoire.

Maladies et pathologies

Plusieurs sciences étudient les anomalies de l'hypophyse du cerveau: sur le plan théorique, la neurophysiologie (violation de la structure, expériences et recherches) et la physiopathologie (notamment sur le cours de la pathologie), dans le domaine médical, l'endocrinologie. Les manifestations cliniques, les causes et le traitement des maladies de l'appendice inférieur du cerveau sont précisément la science clinique de l'endocrinologie..

L'hypotrophie de l'hypophyse du cerveau ou le syndrome de la selle turque vide est une maladie associée à une diminution du volume de l'hypophyse et à une diminution de sa fonction. Il est souvent congénital, mais il existe également un syndrome acquis dû à une maladie cérébrale. La pathologie se manifeste principalement par l'absence totale ou partielle de fonctions hypophysaires.

La dysfonction hypophysaire est une violation de l'activité fonctionnelle de la glande. Cependant, la fonction peut être violée dans les deux sens: dans une plus grande mesure (hyperfonction) et dans une moindre mesure (hypofonction). Un excès d'hormones dans l'hypophyse comprend l'hypothyroïdie, le nanisme, le diabète insipide et l'hypopituitarisme. Vers l'arrière (hyperfonction) - hyperprolactinémie, gigantisme et maladie d'Itsenko-Cushing.

La maladie hypophysaire chez la femme a un certain nombre de conséquences, qui peuvent être à la fois graves et pronostiques:

  • Hyperprolactinémie - un excès de l'hormone prolactine dans le sang. La maladie se caractérise par un écoulement défectueux du lait en dehors de la grossesse;
  • L'incapacité de concevoir un enfant;
  • Pathologies qualitatives et quantitatives des menstruations (quantité de sang sécrétée ou défaillance du cycle).

Les maladies de la glande pituitaire des femmes surviennent très souvent dans le contexte de conditions associées au sexe féminin, c'est-à-dire la grossesse. Au cours de ce processus, une restructuration hormonale grave du corps se produit, où une partie du travail de l'appendice inférieur du cerveau vise au développement du fœtus. La glande pituitaire est une structure très sensible, et sa capacité à supporter des charges est largement déterminée par les caractéristiques individuelles de la femme et de son fœtus.

L'inflammation lymphocytaire de l'hypophyse est une pathologie auto-immune. Il apparaît dans la plupart des cas chez les femmes. Les symptômes de l'inflammation hypophysaire ne sont pas spécifiques et il est souvent difficile de faire ce diagnostic, mais la maladie a toujours ses manifestations:

  • sauts spontanés et inadéquats en matière de santé: un bon état peut changer radicalement en un mauvais, et vice versa;
  • maux de tête non évidents fréquents;
  • les manifestations de l'hypopituitarisme, c'est-à-dire que les fonctions de l'hypophyse sont partiellement réduites.

L'hypophyse est alimentée en sang à partir d'une variété de vaisseaux appropriés, par conséquent, les causes d'une augmentation de l'hypophyse du cerveau peuvent être variées. Un changement dans la forme de la glande peut être provoqué par:

  • infection: les processus inflammatoires provoquent un gonflement des tissus;
  • processus de travail chez les femmes;
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • paramètres congénitaux de la structure de la glande;
  • hémorragie hypophysaire due à un traumatisme direct (traumatisme crânien).

Les symptômes des maladies hypophysaires peuvent être différents:

  • retard du développement sexuel des enfants, manque de désir sexuel (diminution de la libido);
  • chez l'enfant: retard mental dû à l'incapacité de l'hypophyse à réguler le métabolisme de l'iode dans la glande thyroïde;
  • chez les patients atteints de diabète insipide, la diurèse quotidienne peut atteindre jusqu'à 20 litres d'eau par jour - miction excessive;
  • croissance élevée excessive, énormes traits du visage (acromégalie), épaississement des membres, des doigts, des articulations;
  • violation de la dynamique de la pression artérielle;
  • perte de poids, obésité;
  • l'ostéoporose.

Pour l'un de ces symptômes, l'incapacité de poser un diagnostic de la pathologie de l'hypophyse. Pour le confirmer, il est nécessaire de subir un examen complet du corps.

Adénome

Un adénome hypophysaire est une formation bénigne qui se forme à partir des cellules de la glande elles-mêmes. Une telle pathologie est très courante: l'adénome hypophysaire est de 10% parmi toutes les tumeurs cérébrales. L'une des causes courantes est une régulation défectueuse de l'hypophyse par les hormones hypothalamiques. La maladie se manifeste par des symptômes neurologiques et endocrinologiques. L'essence de la maladie est la sécrétion excessive de substances hormonales des cellules tumorales hypophysaires, ce qui entraîne les symptômes correspondants.

Plus d'informations sur les causes, l'évolution et les symptômes de la pathologie peuvent être trouvées dans l'article sur l'adénome hypophysaire..

Tumeur hypophysaire

Tout néoplasme pathologique dans les structures de l'appendice cérébral inférieur est appelé une tumeur de l'hypophyse. Un tissu défectueux de l'hypophyse affecte grossièrement l'activité normale du corps. Heureusement, d'après la structure histologique et l'emplacement topographique, les tumeurs hypophysaires ne sont pas agressives et, pour la plupart, bénignes.

Vous pouvez en savoir plus sur les spécificités des néoplasmes pathologiques de l'appendice inférieur du cerveau à partir de l'article tumeur hypophysaire.

Kyste hypophysaire

Contrairement à une tumeur classique, un kyste suggère un néoplasme avec un contenu liquide à l'intérieur et une membrane solide. Les kystes sont causés par l'hérédité, des lésions cérébrales et diverses infections. Une manifestation claire de la pathologie - maux de tête persistants et déficience visuelle.

Vous pouvez en savoir plus sur la façon dont le kyste hypophysaire se manifeste en cliquant sur l'article sur le kyste hypophysaire.

Autres maladies

Le panhypopituitarisme (syndrome de Skien) est une pathologie caractérisée par une diminution de la fonction de tous les services de l'hypophyse (adénohypophyse, lobe moyen et neurohypophyse). C'est une maladie très grave, qui s'accompagne d'hypothyroïdie, d'hypocorticisme et d'hypogonadisme. L'évolution de la maladie peut entraîner le patient dans le coma. Le traitement consiste en une élimination radicale de l'hypophyse suivie d'une hormonothérapie à vie.

Diagnostique

Les personnes qui remarquent des symptômes d'une maladie de l'hypophyse se demandent: «comment vérifier l'hypophyse du cerveau?». Pour ce faire, vous devez suivre plusieurs procédures simples:

  • donner du sang;
  • réussir les tests;
  • examen externe de la glande thyroïde et échographie;
  • craniogramme;
  • CT.

L'imagerie par résonance magnétique est peut-être l'une des méthodes les plus informatives pour étudier la structure de l'hypophyse. À propos de l'IRM et comment l'utiliser pour examiner l'hypophyse, lisez dans cet article IRM de l'hypophyse

Beaucoup de gens s'intéressent à la façon d'améliorer les performances de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Cependant, le problème est que ce sont des structures sous-corticales, et leur régulation est effectuée au plus haut niveau autonome. Malgré les changements dans l'environnement externe et divers types de troubles d'adaptation, ces deux structures fonctionneront toujours comme d'habitude. Leurs activités viseront à soutenir la stabilité de l'environnement interne du corps, car l'appareil génétique humain est programmé de cette façon. Comme les instincts incontrôlés par la conscience humaine, l'hypophyse et l'hypothalamus se soumettront invariablement à leurs tâches assignées, qui visent à assurer l'intégrité et la survie du corps.

Ce dont la glande pituitaire est responsable: description, structure et fonctions

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable? Nous examinerons plus en détail cette question. L'hypophyse du cerveau est la glande, qui est la principale des glandes entrant dans le système endocrinien et qui produit des hormones. Grâce à eux, cette glande contrôle divers organes humains. L'hypophyse est régulée par l'hypothalamus, c'est-à-dire la section du diencéphale située à côté du thalamus et de l'hypophyse elle-même. Par l'emplacement de cette glande, nous pouvons parler du degré de son importance pour la vie humaine normale. Tout écart dans son fonctionnement entraîne de graves violations dans l’ensemble du corps.

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable??

Sphère d'influence

Le système endocrinien est une structure bien coordonnée qui fournit au corps la quantité d'hormones nécessaires au maintien de l'activité vitale. Dans le développement de substances biologiquement actives sont directement impliquées:

  • thyroïde;
  • glandes surrénales;
  • ovaires;
  • corps épithélial;
  • testicules et testicules;
  • hypothalamus;
  • pancréas.

L'hypophyse est en tête de cette liste. C'est cette petite formation avec un poids ne dépassant pas 0,6 g et avec une jambe hypophysaire qui est responsable de la production d'hormones en une quantité dont le corps a besoin. De nombreuses hormones du lobe hypophysaire antérieur ont un effet direct sur le comportement et l'apparence humaine. Ils affectent la capacité physique de se sentir à l'aise tous les jours..

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable?.

Emplacement de la glande

La boîte osseuse, qui se forme dans l'os sphénoïde et sert de défense de l'hypophyse contre diverses blessures, est appelée la selle turque. Il est situé à côté du bassin artériel avec ses artères carotides et ses sinus veineux. La fosse pituitaire est destinée à accueillir la glande pituitaire. La séparation de l'hypophyse et de l'hypothalamus est facilitée par un diaphragme spécial (formé à partir du processus de la dure-mère). Dans le même temps, le diaphragme sert de médiateur entre l'entonnoir de l'hypothalamus du diencephalon et l'hypophyse. Pour cela, il y a un trou spécial en son centre. De quoi la glande pituitaire est-elle responsable chez les femmes? A propos de cela.

La structure de l'hypophyse

Cette glande est formée de trois lobes, d'origine et de structure différentes. L'adénohypophyse, le lobe antérieur, occupe la plus grande partie, tout en ne laissant la neurohypophyse, c'est-à-dire le lobe postérieur, qu'à 20% du volume total. Le lobe moyen est situé entre l'antérieur et le postérieur et représente une fine couche cellulaire, qui est située à une profondeur suffisamment grande dans la tige pituitaire. L'hypophyse est capable de contrôler l'activité des glandes endocrines périphériques, grâce au système hypothalamo-hypophyse, qui se forme simultanément avec l'hypothalamus. Donc, nous découvrons ce que la glande pituitaire est responsable de.

Les principales fonctions de l'hypophyse

Les caractéristiques distinctives du développement et de la structure de chaque action sont déterminées par différentes responsabilités fonctionnelles. Par exemple, l'un des devoirs de l'adénohypophyse est de participer à la croissance et à la croissance du corps humain. Le niveau d'influence se révèle avec l'apparition de tumeurs du lobe antérieur. En conséquence, l'acromégalie est diagnostiquée, c'est-à-dire une croissance accrue du nez, des lèvres et des doigts. De plus, le lobe antérieur stimule le fonctionnement des glandes sexuelles, des glandes surrénales et de la glande thyroïde..

Les hormones hypophysaires, qui sont responsables de la participation directe à l'activité vasculaire, améliorent le muscle lisse vasculaire et augmentent la pression artérielle. Ensuite, ils couvrent les reins, nécessitant une réabsorption d'eau, ainsi que l'utérus. Une proportion intermédiaire, c'est-à-dire une moyenne, est responsable des processus de pigmentation, protège contre l'influence des rayons ultraviolets, maintient le système nerveux en bonne forme, lutte contre les conditions de choc et de stress et les sensations douloureuses. De plus, des hormones d'une proportion moyenne sont impliquées dans la régulation du métabolisme des graisses. Les actions remplissent toutes les fonctions de régulation, grâce à l'ensemble spécifique d'hormones qu'elles produisent.

De quelle hormone l'hypophyse est-elle responsable? Le lobe antérieur est responsable de l'hormone qui affecte la psyché, la glande thyroïde, le métabolisme, le tractus gastro-intestinal, l'état des vaisseaux sanguins et le cœur (thyréotrope).

L'hormone adrénocorticotrope contrôle les glandes surrénales. De plus, l'adénohypophyse produit des hormones gonadotropes et de la prolactine en quantité suffisante, ce qui lui permet de contrôler l'instinct maternel, les processus métaboliques et de croissance, la formation folliculaire et l'ovulation.

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable? L'hormone de croissance est responsable des processus de développement et de croissance des organes et des tissus du corps humain. La neurohypophyse lui permet d'obtenir l'hormone antidiurétique, la vasopressine, qui régule le fonctionnement des reins, du système nerveux central, du système cardiaque et des vaisseaux sanguins.

De quoi la glande pituitaire est-elle responsable chez une femme? L'ocytocine et un certain nombre d'autres hormones, caractérisées par un objectif similaire, contrôlent l'activité du système reproducteur.

Hormones du lobe intermédiaire

La fraction intermédiaire produit les hormones suivantes:

  • alpha-mélanocytostimulant (établit une barrière protectrice contre le rayonnement ultraviolet, est responsable du processus de pigmentation);
  • bêta-endorphine (lutte contre les états de choc et le stress, le fonctionnement du système nerveux);
  • met-enkephalin (douleur et caractéristiques comportementales);
  • hormone lipotrope (responsable du métabolisme des graisses).

Pathologie

Aucune des fonctions de l'hypophyse ne peut être réalisée en cas de pathologies ou de blessures. Même un écart minimal par rapport à la norme provoque des complications d'un degré ou d'un autre. S'il y a une symptomatologie qui indique une possible violation de l'activité de la glande, une consultation urgente avec un endocrinologue est requise. Nous avons examiné les responsabilités de l'hypophyse et de l'hypothalamus..

Causes des troubles du fonctionnement de l'hypophyse

Avec un excès ou une carence en hormones, des pathologies graves se développent, dans certains cas une issue fatale est possible. Le plus souvent, les causes de ce processus sont:

  • les tumeurs, y compris les hormones actives;
  • méningiome ou anévrisme;
  • blessures à la tête;
  • blessures vasculaires et hémorragies dues à un AVC;
  • erreurs lors d'interventions chirurgicales;
  • usage incontrôlé de drogues;
  • malformations;
  • nécrose;
  • irradiation;
  • troubles auto-immunes.

Symptômes de dysfonction hypophysaire

Il est important non seulement de savoir de quoi est responsable la glande pituitaire chez l'homme. Vous devez également être conscient des violations potentielles..

Les stades initiaux du développement de la maladie présentent souvent des symptômes similaires à d'autres pathologies qui ne sont pas liés au fonctionnement du système endocrinien. Par exemple, une fatigue chronique, des maux de tête, un cycle menstruel irrégulier, une diminution de l'acuité visuelle, des pics de poids soudains, des signes de déshydratation et une soif extrême peuvent indiquer à la fois un stress excessif, une mauvaise alimentation ou des maladies allergiques, et une production excessive ou insuffisante d'hormones par l'hypophyse. L'absence de symptômes est également assez courante dans les premiers stades du dysfonctionnement de l'hypophyse. Une personne ne peut se renseigner sur ses problèmes qu'après un diagnostic posé après les signes caractéristiques d'une maladie causée par une quantité réduite ou accrue d'hormones produites.

Maladies courantes

Les maladies les plus courantes causées par une production insuffisante sont:

  • hypothyroïdie secondaire, causée par une quantité insuffisante d'hormones sécrétées par la glande thyroïde;
  • hypopituitarisme provoqué par de graves troubles métaboliques; dans l'enfance, il y a un retard dans le développement sexuel et chez les patients adultes, des troubles du système reproducteur;
  • nanisme, nanisme hypophysaire - une pathologie rare qui se manifeste chez les bébés à deux ou trois ans;
  • le diabète insipide, ou diabète insipide est également une maladie rare, dont le développement conduit à un manque d'hormone antidiurétique (ADH).

Avec une sécrétion excessive

Avec une sécrétion excessive, les symptômes sont directement déterminés par les types d'hormones, dont la quantité s'écarte de la norme.

  • Hyperprolactinémie Une production excessive de l'hormone prolactine est dangereuse pour une femme, car elle provoque des irrégularités dans le cycle menstruel, elle perd la capacité de concevoir, la lactation est intempestive (gonflement des glandes mammaires et sécrétion de lait sont observées en l'absence de grossesse). Pour les hommes, cela entraîne une baisse de la libido et une faiblesse sexuelle..
  • Acromégalie. Maladie des patients adultes. Elle se caractérise par une augmentation et un épaississement des os (pieds, mains, crâne), ainsi que des organes internes. Il y a des problèmes d'activité cardiaque, des troubles neurologiques.
  • Gigantisme. Les symptômes de cette maladie se manifestent à l'âge de neuf ans. Le patient se caractérise par un allongement des membres et une mauvaise santé. Si le gigantisme est partiel, alors seulement la moitié du corps ou une partie de celui-ci, par exemple, le pied ou le doigt, est augmentée.
  • Maladie d'Itsenko-Cushing. Elle survient en raison de quantités excessives d'ACTH, une hormone adénocorticotrope. Le diabète sucré et l'ostéoporose se développent, la pression artérielle augmente. De plus, il y a une diminution de la quantité de graisse corporelle sur les jambes et les bras. Dans ce cas, une couche de graisse accrue se forme sur le visage, les épaules et l'abdomen.
  • Syndrome de Sheehan - insuffisance de la glande pituitaire causée par une perte de sang excessive avec un manque de compensation lors des naissances complexes. Le syndrome de Shihan est caractérisé par des symptômes tels que la baisse de la pression artérielle, l'apathie, la perte de poids, l'épuisement, la perte de cheveux.

N'évitez pas les tests hormonaux prescrits par l'endocrinologue. Sur la base de leurs résultats, les moindres perturbations dans le fonctionnement de l'hypophyse peuvent être déterminées en temps opportun et après cela, le traitement nécessaire peut être effectué..

Adénome hypophysaire

Les adénomes, qui sont des néoplasmes bénins formés à partir de cellules du lobe antérieur, sont d'une importance primordiale dans l'apparition de défauts. Malgré la bonne qualité, le niveau d'influence négative sur la fonction sécrétoire ne diminue pas. Il n'y a pas de cause exacte de cette pathologie. Il est supposé que des adénomes peuvent se former en raison de dysfonctionnements des fonctions de régulation des hormones de libération ou de troubles génétiques dans les cellules de l'hypophyse. Les effets des lésions cérébrales traumatiques ou des mécanismes de rétroaction peuvent également affecter, lorsque la défaillance de la glande surrénale ou de la glande thyroïde est compensée par la formation d'un néoplasme.

De quoi est responsable la glande pituitaire du cerveau, maintenant nous savons.

Qu'est-ce que l'hypophyse??

Si vous voulez savoir ce qu'est la glande pituitaire et son rôle dans le corps humain, n'hésitez pas - la glande pituitaire elle-même a envoyé une commande pour s'y intéresser. Il s'agit d'un véritable centre de commandement, gérant le travail de l'ensemble de l'organisme..

Un événement joyeux s'est produit dans la famille de Yarina et Taras Trofimchuk à Lviv - un fils est né, un véritable héros, plus de 60 cm de hauteur et 5 kg de poids. Leur Andreika a commencé à grandir à un rythme fabuleux. Les parents soupçonnaient que quelque chose n'allait pas quand à six mois, il était comme un enfant d'un an, et en un an, il est devenu la taille et le poids d'un enfant de trois ans. Dans une autre famille, un autre problème a été découvert - le bébé, au contraire, n'a pas grandi du tout et à l'âge de cinq ans, il n'avait pas plus d'un an. Ils ont expliqué à leurs parents que la raison de tout était la glande pituitaire, située au plus profond du cerveau. La glande pituitaire du cerveau est directement affectée, c'est cette glande qui a eu un effet si catastrophique.

Où est-il situé

Bien que presque tout le monde sache où se situe l'hypophyse, peu de gens savent de quoi elle est responsable et à quel point elle est importante. Cette glande est située dans le tiers inférieur du cerveau, dans l'encoche appelée «selle turque». C'est l'organe central du système endocrinien humain, responsable de nombreuses fonctions - croissance, métabolisme, reproduction et bien d'autres.

Le poids de l'hypophyse ne dépasse pas 1 gramme, il se compose de trois parties et sa taille totale est d'environ 2 cm cubes.Il commence à se développer à 4-5 semaines de gestation. Il est de couleur rose et en forme de gouttelette. Environ 200 à 250 ml de sang passent à travers la glande pituitaire chez un adulte toutes les minutes.

Parfois, l'emplacement de l'hypophyse peut être incorrect, mais le fonctionnement est normal. Dans ce cas, une personne apprend une telle fonctionnalité uniquement à partir d'examens IRM. Il ne nécessite aucune action ou traitement..

Tous les vertébrés ont une glande pituitaire, et qu'est-ce que c'est et comment ça marche?

Structure

Tout d'abord, l'hypophyse est la glande. Malgré sa taille miniature, l'hypophyse est très complexe.

Son corps entier est divisé en plusieurs parties - la plus grande, avant, comprenant près de 80% de la glande entière et le dos.

Le dos est également divisé en parties:

  • distale ou antérieure
  • intermédiaire
  • tubéreuse

Ils sont disposés différemment, ont leurs propres fonctions, leur circulation sanguine. Chacun d'eux est connecté séparément avec une autre partie importante du cerveau - l'hypothalamus. Dans le même temps, ces parties sont interconnectées..

Fonctions de la glande pituitaire

L'hypophyse sécrète des hormones qui sont responsables du fonctionnement de l'ensemble du système endocrinien. Chacune de ses parties est responsable de son propre site, mais une défaillance dans l'une entraîne un dysfonctionnement de toutes les autres et une défaillance de la santé de l'organisme tout entier. Dans ce cas, l'hypophyse peut être perturbée à la suite d'une neuroinfection ou d'un traumatisme à tout âge. Indirectement, son travail est associé à tous les systèmes et organes d'une personne, et un dysfonctionnement de l'hypophyse affectera en quelque sorte le corps entier.

Les maladies hypophysaires acquises nécessitent un traitement.

Lobe avant

Il produit des hormones qui contrôlent:

  • thyroïde - l'hormone stimulant la thyroïde, qui affecte la glande elle-même, stimule son travail
  • gonades - produit de la prolactine. Cette hormone est responsable de la production de lait maternel et du maintien de la grossesse. Avec son aide, l'utérus est préparé chaque mois pour une éventuelle grossesse. Le manque de ces hormones entraîne un manque de production d'hormones stimulant la thyroïde, une mauvaise fonction thyroïdienne et une ménopause précoce. Chez les femmes en dehors de l'état de grossesse et chez les hommes, il est responsable de la santé générale de l'ensemble du système reproducteur. Chez l'homme, il est également responsable du développement du sperme.
  • glandes surrénales - l'hormone adrénocorticotrope responsable du travail des glandes surrénales.

Des hormones de croissance sont également produites dans le lobe antérieur. Ils concernent non seulement la croissance de l'enfant, mais également la croissance du tissu cartilagineux, la guérison des blessures, la guérison des fractures. L'hormone de croissance, ou hormone de croissance, affecte le métabolisme et la synthèse des protéines. Sa carence entraîne une croissance lente, une division cellulaire insuffisante, une telle personne fait pousser lentement les cheveux, les ongles, la peau sèche amincie. Il n'est pas responsable de la régénération tissulaire..

Lobe arrière

Son autre nom est la neurohypophyse. Le lobe postérieur se compose également de trois parties - le neurone, la tige de l'entonnoir et l'élévation médiane.

Cela fait partie du système endocrinien. Il se compose principalement de neurones. Ils produisent des hormones peptidiques spécifiques qui pénètrent dans la circulation hypophysaire.

L'hormone vasopressine et l'ocytocine sont produites dans ce lobe. Avec une production insuffisante de ces hormones, une personne développe un diabète insipide, le corps n'est pas en mesure de concentrer l'urine, il peut en accumuler une quantité presque illimitée. Le nom populaire de cette maladie est le diabète..

Il est intéressant de noter que dans le lobe postérieur de l'hypophyse, des neurophysines produisent des substances dont le but est encore difficile à expliquer..

Part intermédiaire

Il s'agit d'une fine couche de cellules qui produit des hormones responsables du niveau de pigmentation. Grâce à lui, l'assombrissement de la peau se produit sous l'influence des rayons ultraviolets - c'est une réaction protectrice du corps contre ses effets néfastes. Sa carence entraîne un phénomène tel que l'albinisme ou la peau blanche. Ces personnes ont une peau et des cheveux blancs caractéristiques. Ces personnes sont plus sujettes au mélanome que d'autres, elles ne peuvent pas bronzer et être au soleil.

Pathologie hypophysaire

Parfois, l'hypophyse est mal située ou ses parts ne le sont pas. Mais si en même temps il produit correctement des hormones, cela n'a pas d'importance. Si tout ce dont la glande pituitaire est responsable ne fonctionne pas correctement, des écarts se produiront dans tout le corps.

Parfois, une pathologie se produit lorsqu'un enfant n'a pas de glande pituitaire dans l'utérus, alors le cerveau est petit ou pas du tout. Ces enfants ne sont pas viables et sont nés morts ou meurent immédiatement après la naissance.

Souvent, les causes des pathologies sont des maladies de l'hypophyse ou des tumeurs à proximité. Le plus souvent, les maladies sont associées à une mauvaise production d'hormones - excessive ou insuffisante. La conséquence peut être toute maladie endocrinienne. Les maladies hypophysaires peuvent être causées par une faible immunité, une croissance petite ou trop grande, voire l'infertilité des hommes et des femmes.

Parmi les maladies les plus courantes de l'hypophyse, il y a:

Acromégalie

Une maladie dans laquelle les mains et les pieds d'une personne se développent de manière disproportionnée, le tissu osseux s'élargit. Les traits du visage deviennent très rugueux, les sourcils surplombent. Chez les enfants, cela conduit au gigantisme. Avec cette maladie, l'arthrite, l'arthrose, l'ostéoporose se développent tôt, les articulations souffrent. La maladie est causée par une production excessive d'hormone de croissance, ces personnes ont un risque élevé d'oncologie et de mort dans le sommeil en raison de l'apnée. Par conséquent, il n'est pas recommandé de dormir sur le dos.

Nanisme hypophysaire

Ce sont plusieurs maladies dans lesquelles l'hormone responsable de la croissance des tissus osseux et musculaires n'est pas libérée. Il ne suffit absolument pas d'augmenter la longueur du corps. La croissance de ces personnes ne dépasse pas 130 cm chez les hommes et 120 cm chez les femmes.Ces maladies sont congénitales, mais chez les nouveau-nés il est le plus souvent impossible de les détecter - ces enfants ne sont pas différents des enfants en bonne santé. Le retard ne peut être remarqué qu'à l'âge d'environ 2 ans. Souvent, les personnes atteintes de cette maladie ne ferment pas les zones de germination dans les articulations et continuent de croître toute leur vie, environ 1 mm par an. Dans le même temps, leurs proportions corporelles restent enfantines, bien que le visage acquière des traits caractéristiques.

L'intelligence, le développement somatique et mental restent en même temps préservés, selon l'âge. Parfois, même les fonctions de reproduction sont préservées.

Pour améliorer un peu la situation, ils effectuent un examen, font une IRM, prescrivent un traitement spécial, principalement des hormones de croissance. Il apporte rarement des résultats tangibles..

Gigantisme

C'est l'opposé de la maladie du nanisme. Lorsque l'hormone de croissance est trop libérée, une croissance très rapide se produit. Même avec des parents relativement courts, un enfant atteint d'une telle pathologie peut atteindre plus de 2 mètres de haut. Cela ne doit pas être confondu avec la taille génétique..

Le gigantisme se caractérise par des mains et des pieds disproportionnés - le pied peut atteindre jusqu'à 70 cm de long. Le tissu osseux peut se déformer, provoquant une douleur intense. En raison de la croissance importante, il est difficile pour le cœur de faire face à la charge, une hypertension précoce, une faiblesse musculaire se produit. Les gens se plaignent de migraines, de douleurs articulaires. Le plus souvent, les fonctions sexuelles chez les femmes et les hommes sont désordonnées, une infertilité persistante se produit.

Le gigantisme peut également se produire avec une sécrétion normale d'hormone de croissance, mais une sécrétion inappropriée de l'hormone des glandes surrénales - alors une personne commence à prendre rapidement du poids, jusqu'à une obésité sévère - même sous le régime alimentaire le plus strict. Les femmes y sont particulièrement sujettes..

Autres maladies

Il arrive également qu'un dysfonctionnement entraîne une tumeur. Il peut être situé près de cette glande et irriter son activité. Dans ce cas, la tumeur est enlevée et l'hypophyse rétablit un fonctionnement normal après un certain temps..

Il existe d'autres maladies de l'hypophyse qui ne sont pas visibles de l'extérieur et ne se manifestent clairement pas. Une personne peut sans succès traiter un organe, bien que l'hypophyse soit en fait responsable de la maladie.

Le plus souvent, l'espérance de vie est courte chez les personnes atteintes de maladies hypophysaires.

Mais jusqu'à présent, la médecine du monde ne sait pas traiter ces pathologies et tout se résume à la nomination d'hormones de remplacement synthétiques.