Principal / Hématome

La température a augmenté et un mal de tête pendant une semaine. Ce qui peut être fait?

Hématome

Tout mal de tête nécessite une attention accrue. La céphalée signale le plus souvent des processus pathologiques dans le corps. Il peut s'agir d'une inflammation, de nerfs pincés ou de chutes de pression. Les maux de tête peuvent être associés à d'autres symptômes. Assez souvent, avec la céphalée, la température corporelle augmente.

Causes de la douleur accompagnées d'une élévation de la température

La céphalée associée à une élévation de la température peut être le symptôme d'une des maladies.

  1. Si la température se maintient à environ 37 0 C, des maux de tête et une faiblesse générale, des nausées, des vomissements et des troubles des selles sont observés, alors une forte probabilité d'infection intestinale.
  2. Une augmentation rapide de la température peut indiquer la survenue de maladies de nature virale. La tête fait mal dans la zone du temple.
  3. Une augmentation de la température signale souvent des processus inflammatoires dans divers organes. Par conséquent, des symptômes similaires peuvent être présents aux premiers stades de la cystite, de la pyélonéphrite et de la prostatite..
  4. La céphalée et une élévation de la température à 37 - 38 0 C sont caractéristiques de certaines maladies auto-immunes, telles que la glomuronéphrite ou le lupus érythémateux disséminé. D'autres symptômes peuvent ne pas être observés..
  5. Des maux de tête sévères au cours de la semaine peuvent indiquer une hyperthyroïdie. La température atteint des valeurs subfébriles (jusqu'à 37 0 C). Il y a aussi une transpiration accrue, des sautes d'humeur aiguës, des tremblements des membres.

Avec l'intoxication alimentaire, des maux de tête peuvent également survenir. La température corporelle approchera 37 0 С.

La grossesse est un autre cas de céphalée associée à une fièvre à des valeurs subfébriles. Il s'agit d'un phénomène normal pouvant aller jusqu'à 12 semaines, associé à des changements dans le corps d'une femme.

Mécanisme d'augmentation de la température

Si la température corporelle monte au niveau de 37 0 C et reste à ce niveau pendant une semaine, cela indique la présence d'une maladie.

Le système immunitaire répond toujours aux processus inflammatoires dans le corps. En présence d'une maladie, les toxines s'accumulent dans les tissus et les organes. Ils pénètrent dans la circulation sanguine. En conséquence, la composition du sang change. Le nombre de leucocytes augmente, des anticorps se forment qui détruisent les toxines. La conséquence de ce processus est une augmentation de la température, qui, en fait, est une réaction protectrice du corps.

Il y a généralement une forte augmentation des valeurs de température. Une lente augmentation à 37 0 C indique une diminution des forces immunitaires du corps. Les maux de tête dans ce cas sont généralement la conséquence de troubles circulatoires. Cela peut être dû au spasme des vaisseaux qui alimentent le cerveau..

Dois-je faire baisser la température

Si vous avez mal à la tête dans la semaine, vous devriez consulter un thérapeute. Il prescrira des tests et des examens supplémentaires, sur la base desquels il pourra suggérer la cause de ce phénomène. Le médecin vous expliquera dans quels cas il vaut la peine de prendre des médicaments antipyrétiques.

En soi, une élévation de la température à certaines valeurs est le symptôme d'une maladie. Chaque personne a son propre seuil individuel. Pour la plupart, cette valeur est de 37 0 C. Mais si le système immunitaire ne résiste pas à l'infection, la température peut être comprise ci-dessus. Cela dépend également de la nature de la maladie. Avec la grippe, la température ne dépasse souvent pas les valeurs subfébriles, et avec la méningite, il y a un saut brusque à 40 0 ​​C.

Les médecins ne recommandent pas d'abaisser artificiellement la température si elle est inférieure à 38,5 0 C. Les exceptions sont:

  • enfance;
  • évolution sévère de la maladie;
  • le patient a des convulsions.

Dans tous les autres cas, il est plus raisonnable de donner au corps la possibilité de faire face indépendamment à l'infection en produisant des anticorps.

Test: Pourquoi ai-je souvent mal à la tête? Quelle est la raison?

Traitement médical

Si la tête fait très mal, vous n'avez pas besoin de supporter ces sensations. Le médecin vous recommandera un analgésique approprié. Le médicament ibuprofène a fait ses preuves. Il soulage la douleur et réduit l'inflammation..

Des anesthésiques à base de métamizole sodique sont disponibles. Ce sont des médicaments comme Analgin, Baralgin, Bral. Ils soulagent rapidement une crise de céphalalgie, mais sont inefficaces contre la chaleur. De plus, lorsqu'ils sont pris, le risque de développer une réaction allergique est élevé.

Si la température est de 37 0 C ou plus, elle dure plus de cinq jours, le médecin vous prescrira un antipyrétique. Il peut s'agir de produits à base de paracétamol. Leur avantage incontestable dans le nombre minimum d'effets secondaires. Le paracétamol n'a pratiquement aucune contre-indication, il est autorisé pour les enfants dès le plus jeune âge, ainsi que pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Un autre médicament antipyrétique est l'aspirine à base d'acide acétylsalicylique. Ce médicament résiste parfaitement à la céphalée, mais il peut nuire aux muqueuses du tube digestif. La présence d'un ulcère à l'estomac est une contre-indication à son utilisation.

Beaucoup appellent Citramon le médicament le plus efficace pour les maux de tête accompagnés de fièvre. Il combine trois composants: le paracétamol, la caféine et l'acide acétylsalicylique. La citramone a un effet complexe. Il améliore la circulation sanguine, stabilise la pression artérielle, apaise et soulage les maux de tête. Ce médicament est interdit à prendre pendant la grossesse et l'allaitement. Les enfants de moins de 15 ans ne sont pas non plus recommandés..

Aucun de ces médicaments n'est associé à l'alcool. Par conséquent, pendant le traitement, il vaut la peine d'éliminer complètement les boissons contenant de l'alcool..

Après avoir retiré une forte attaque de céphalée, il est nécessaire de commencer le traitement de la cause de la douleur. Le médecin prescrira des médicaments sur la base des données des examens et des plaintes des patients.

Traitement non médicamenteux

Dans certains cas, la température peut tomber d'elle-même à des valeurs normales. Si la tête fait légèrement mal, il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments. Il suffit de se conformer au repos au lit et aux recommandations du thérapeute. Tout médicament ivre visant à abaisser la température corporelle ralentira la production de votre propre interféron - une substance responsable de l'immunité. En d'autres termes, le corps ne combattra pas activement l'infection. La maladie peut devenir persistante.

L'augmentation de la température corporelle au cours de la semaine est lourde de perte de liquide. Pour cette raison, les médecins recommandent toujours de boire beaucoup de liquides. Il est préférable de boire de l'eau propre. Avec son aide, le corps se débarrasse des toxines accumulées..

Dans le cas où la tête fait mal intensément, une serviette humide attachée au front aidera à soulager l'inconfort. Ne portez pas de vêtements trop chauds. Il est lourd de surchauffe du corps..

Un auto-massage facile peut soulager la douleur. Il suffit de plusieurs minutes pour frotter la zone des tempes du bout des doigts.

À une température élevée, qui dure environ une semaine, et des crises sévères de céphalalgie, vous devriez consulter un médecin. De tels symptômes peuvent signaler des maladies graves qui ne peuvent pas être guéries seules..

Maux de tête à une température: causes et maladies

AccueilMaux de tête et migraine Maux de tête Maux de tête à température: causes et maladies

Des sensations douloureuses dans la région de la tête peuvent provenir de diverses causes, par exemple du surmenage. Mais il y a des moments où la maladie est à blâmer, qu'une personne peut même ne pas soupçonner. Le développement de certaines maladies va presque sans symptômes, surtout si ce n'est que le stade initial.

Expliquez pourquoi un mal de tête ou une fièvre est facile. Le corps commence le processus de lutte contre le virus, qui s'accompagne de la libération active d'excipients. Le corps a du mal à supprimer le virus. Ce phénomène peut être considéré comme une intoxication, car des composés toxiques pénètrent dans la circulation sanguine et provoquent un processus inflammatoire. Dans un contexte de malaise et de panne provoquée par la lutte contre le virus, une personne peut avoir mal à la tête. La température indique qu'un processus inflammatoire a commencé dans le corps.

Si le patient a des maux de tête et de la fièvre, le plus souvent, il pense à un rhume et s'automédication, ce qui ne peut pas être fait. Il existe d'autres maladies similaires au SRAS habituel. Par conséquent, il est préférable de consulter un spécialiste en cas de température. Si elle est apparue le soir ou si elle ne peut pas être renversée, mais elle doit appeler une ambulance. Mieux confier votre santé à un spécialiste capable d'en identifier la cause.

Causes des maux de tête et de la température

La température et les maux de tête peuvent être causés par d'autres raisons objectives, par exemple le stress, le surmenage, l'empoisonnement, une exposition prolongée au soleil. Avant de conclure, il est nécessaire de considérer les symptômes qui l'accompagnent et de les attribuer à diverses maladies et aux causes de leur apparition..

Il convient également de rappeler que les filles peuvent avoir de la fièvre avant les menstruations ou pendant, mais pas de manière significative. Les maux de tête peuvent également indiquer le début des menstruations.

Il convient de s'inquiéter si la température dure longtemps ou est élevée. Certaines maladies peuvent survenir sans maux de tête, mais avec une température qu'une personne peut même ne pas ressentir, en particulier pour les personnes qui ont une forte immunité. Il est nécessaire de prêter attention à l'état général du corps, à la capacité de travail, au sommeil, à l'alimentation, à l'activité. S'il y a des changements, alors vous devez penser à la santé et passer des tests.

Causes infectieuses

Si une personne a attrapé un rhume et se sent mal, vous devez faire attention aux symptômes. Le SRAS le plus courant. Ils ont des symptômes si graves:

  • la température corporelle augmente de 37 et plus;
  • la toux est présente (sèche ou humide);
  • congestion nasale;
  • mal de crâne;
  • les ganglions lymphatiques peuvent être agrandis;
  • l'état général du corps est léthargique, les performances sont réduites, il a tendance à dormir;
  • nez qui coule.

Habituellement, si vous ne retardez pas le traitement, ARVI est traité simplement à l'aide de sirops, de comprimés, parfois de procédures spéciales (physiothérapie, thérapie par l'exercice, grotte de sel - une mesure préventive).

On peut distinguer d'autres maladies infectieuses courantes:

  1. Méningite - dommages aux tissus cérébraux en raison de leur inflammation. À partir du moment où le virus pénètre dans l'organisme jusqu'à l'apparition des symptômes, cela peut prendre jusqu'à une semaine. Il est nécessaire d'agir dans ce cas immédiatement, car la maladie se développe rapidement et peut provoquer la cécité, la surdité ou même entraîner la mort. Les principaux symptômes auxquels vous devez faire attention sont les suivants: fièvre élevée 38-39, vomissements, vertiges, hallucinations, évanouissement. Dans ce cas, des douleurs sévères dans la tête sont observées, ce qui peut donner aux membres, au dos ou au cou.
  2. La grippe est une maladie virale. Il s'accompagne d'une forte fièvre, de courbatures. Le patient peut ressentir des frissons ou de la fièvre. Il apparaît généralement 5 jours après l'infection. Les symptômes peuvent inclure des maux de tête sévères ou des hallucinations. Consultez immédiatement un médecin..
  3. Sinusite - inflammation des sinus maxillaires, à la suite de quoi, le pus accumulé ne peut normalement pas disparaître. Il est reconnu par des signes: douleur intense à la tête (en particulier au front), le nez est bloqué, le pus est excrété et se manifeste par une faiblesse dans le corps. Habituellement, les maux de tête et la température corporelle augmentent.
  4. La grippe intestinale est une infection qui résulte de la consommation d'aliments contaminés. Les enfants sont plus enclins à entrer en contact avec la saleté, la poussière dans la rue et à manger des fruits et légumes non lavés. Symptômes: nausées, vomissements, diarrhée, fièvre, douleurs abdominales.
  5. La leptospirose est une infection qui est le plus souvent possible à partir d'animaux (sauvages ou domestiques), ainsi que d'eau ou de rongeurs contaminés, qui à première vue ne présentent aucun symptôme. Vous pouvez être infecté par une égratignure, une coupure. La maladie se manifeste après 14 jours. Il se déroule sous une forme aiguë, accompagnée de frissons, de températures pouvant atteindre 40, de douleurs à la tête et aux muscles. Il coule fortement, affectant les organes. Complications: méningite, insuffisance rénale aiguë, jaunisse. Le traitement doit être commencé immédiatement..
  6. Les maladies ORL sont la sinusite frontale et la sinusite. La frontite se manifeste par la douleur d'un des côtés de la tête, localisée dans le front. Tout le front peut faire mal.
  7. L'encéphalite est une lésion de la moelle grise. Causé par une nature infectieuse. Par la nature du développement au début, il ressemble à un rhume, mais les symptômes augmentent à grande vitesse. Tout d'abord, la température corporelle augmente légèrement et des douleurs commencent dans la tête. Ensuite, les premiers signes de dommages au système nerveux central apparaissent. Des convulsions, une paralysie des membres sont observées. Symptômes généraux: la température corporelle augmente, une personne est sensible à la lumière, un mal de tête est ressenti comme une pression sur le front et les globes oculaires, des nausées, des vomissements, de la fatigue.

Tout processus inflammatoire doit être rapidement diagnostiqué et arrêté. Il est préférable de vérifier votre santé de temps en temps. En plus de ces maladies infectieuses, il existe également:

  • pyélonéphrite - inflammation des reins;
  • pneumonie - pneumonie;
  • inflammation de la muqueuse de l'intestin grêle;
  • annexite et autres.

Le traitement de ces maladies est un processus long et complexe, il est donc nécessaire de voir les symptômes et les manifestations à temps. Avec la température et la douleur dans n'importe quelle partie du corps, vous devez contacter un thérapeute qui se référera à un spécialiste étroit. Vous ne pouvez pas tolérer la douleur et l'automédication, car cela peut entraîner de graves conséquences..

Causes non transmissibles

En plus des infections, d'autres causes objectives peuvent provoquer de la fièvre et des maux de tête. Il convient de prêter attention à l'état général d'une personne. Peut-être qu'il était surmené, pendant longtemps était dans un espace étouffant et non ventilé, a changé le climat. Les causes les plus courantes sont:

  1. Empoisonnement - intoxication du corps causée par l'utilisation ou la consommation de substances provocantes. En plus des principaux symptômes, il peut être accompagné de vomissements, de vertiges, de diarrhée et de frissons. L'essentiel est de prévenir la déshydratation. Besoin de boire plus d'eau. En cas d'intoxication grave, consultez un spécialiste.
  2. Maux de dents associés à une perte de plombages ou à une autre cause. La douleur douloureuse à l'intérieur de la dent peut étendre son influence sur la zone du visage, de la tête. Souvent, dans ce cas, une personne est perturbée par une migraine. La douleur peut être donnée au front, à l'arrière de la tête ou au temple. Il est nécessaire de consulter un dentiste, avant une visite directe il vaut mieux ne pas anesthésier. Seulement si la randonnée du lendemain.
  3. Temps avant la menstruation. Avant la prochaine menstruation, les filles peuvent ressentir divers symptômes de douleur, principalement dans l'abdomen et la tête. Ils peuvent être accompagnés de nausées, de léthargie, de somnolence, d'irritabilité et d'apathie..
  4. Hypertension - pression artérielle élevée. Il est caractéristique des personnes âgées qui ont tendance à augmenter la pression artérielle. Habituellement, une faiblesse se fait sentir, des battements à l'arrière de la tête, un pouls rapide, des étourdissements.
  5. Grossesse. Au cours des premières semaines, il peut y avoir une légère augmentation de la température, qui est associée à la restructuration des hormones. Nausées ou vomissements observés.
  6. Oncologie - tumeurs malignes ou modifications. Les symptômes incluent des vomissements, une faiblesse, une perte de poids et des problèmes d'appétit. Chaque espèce a ses propres symptômes, l'essentiel est de prescrire un traitement et une thérapie à temps.

Il n'est pas nécessaire d'ignorer ces causes non infectieuses les plus courantes de symptômes. Toute augmentation de la température doit être surveillée et diagnostiquée, d'abord tous les symptômes doivent être identifiés, puis consulter un spécialiste s'il n'y a pas d'amélioration et que la douleur continue de déranger le patient.

Si maux de tête et température pendant longtemps

Toute préoccupation concernant votre santé doit être accompagnée d'un diagnostic. Si les symptômes dérangent une personne pendant une longue période, vous devez consulter un médecin. Si la température et les maux de tête ne disparaissent pas pendant longtemps, vous devez appeler une ambulance pour au moins temporairement vous débarrasser des symptômes, si vous ne pouvez pas aller chez le thérapeute.

Il vaut la peine de comprendre que des maladies complexes peuvent être cachées derrière de telles raisons. Par exemple, la tuberculose, qui n'est pas facile à détecter à un stade précoce. Il peut également s'agir d'oncologie. Ces deux maladies sont difficiles à traiter, de plus, elles doivent être démarrées sans faute après avoir confirmé un tel diagnostic. Ne pas se soigner soi-même ni recourir à la médecine traditionnelle.

Il est nécessaire de penser à l'état psychologique du patient, certains des symptômes peuvent être le résultat du non-respect du régime, du stress, du surmenage, de la tension nerveuse.

Comment améliorer le bien-être

Pour se débarrasser des maux de tête, de la fièvre et commencer à vivre une vie normale, vous devez trouver les causes de leur apparition.

À la maison, vous ne pouvez prendre que des analgésiques. Pour chacun, ils peuvent être individuels. Avec l'élimination indépendante de la douleur dans la tête et l'abaissement de la température, il est nécessaire de respecter les recommandations prescrites dans la description des médicaments.

Maux de tête et température pendant la grossesse

Les maladies pendant la grossesse peuvent nuire non seulement à la santé de la mère, mais aussi au bébé. Par conséquent, il est important de contacter immédiatement un spécialiste. Le SRAS le plus courant. Ensuite, la mère a le nez qui coule et la toux. Il vaut la peine de commencer le traitement à temps, tout en choisissant des médicaments qui peuvent être utilisés par les femmes enceintes pour protéger leur santé. Il faut comprendre qu'une simple maladie peut infecter un enfant, ce qui entraînera de possibles écarts de santé ou une fausse couche.

Les infections intestinales et urinaires sont courantes. Il convient surtout de prêter attention à la température élevée (plus de 38), qui tient, quelle que soit la raison. Cela peut conduire au fait qu'au début, l'enfant commencera à déformer les membres, même si cette température ne dure qu'une journée. Dans les premiers stades, une fausse couche est possible, et à la fin - naissance prématurée, en raison de troubles circulatoires du placenta.

Les femmes enceintes se voient prescrire du paracétamol pour abaisser leur température. Il est nécessaire de respecter les recommandations du gynécologue. L'essentiel est de consulter un spécialiste à temps.

Céphalées et température 37

Céphalées et température 37 - symptômes inhabituels communs accompagnant des maladies d'étiologies diverses.

Les maux de tête n'indiquent pas toujours des problèmes dans la région de la tête, et une faiblesse générale insurmontable est le signe d'une pathologie grave, comme la température.

Les maladies dans lesquelles ces symptômes font partie de la série symptomatique générale peuvent affecter le système circulatoire.

Céphalées et fièvre générale - compagnons de la grippe ou du SRAS, maladies respiratoires.

Souvent, la température et les sensations douloureuses similaires accompagnent les maladies qui sont de la compétence d'un médecin ORL, d'un chirurgien ou d'un dentiste.

Ces symptômes sont un signe indispensable des infections à rotavirus, de tout empoisonnement et intoxication associés à la présence d'un agent pathogène dans le corps..

La douleur, une augmentation de la température corporelle générale et une faiblesse grave sont des manifestations du mécanisme protecteur par lequel le système immunitaire réagit à la vie des microbes pathogènes chez l'adulte et l'enfant, au processus inflammatoire, aux lésions parasitaires ou à l'empoisonnement.

La température 37 est une preuve fréquente d'un foyer constamment présent d'inflammation ou de pathologie chronique, contrairement à élevé, qui a dépassé la marque 38.

La température est la conséquence de toute maladie. Qu'elle apparaisse ou non dépend de sa durée, de sa gravité ou de son intensité dans le corps.

Les symptômes qui composent une telle triade sont une source de préoccupation et un diagnostic approfondi, mais pas la base d'un diagnostic..

Causes des symptômes de la triade

Une faiblesse spécifique apparaissant dans le corps peut se manifester à la suite d'une alimentation impitoyable, d'un manque de vitamines, d'un manque de nutrition régulière et d'un surmenage.

Comme condition, une faiblesse est également présente pendant la déshydratation, la prise de médicaments à la mauvaise posologie, l'intoxication au monoxyde de carbone, etc..

Une faiblesse associée à d'autres symptômes, selon la nature des symptômes qui l'accompagnent, peut indiquer une oncologie, une dépression et une anémie.

Température et faiblesse - sur les maladies infectieuses et virales, l'arthrite, les problèmes de la glande thyroïde et les processus purulents et inflammatoires.

En tant que symptôme, la faiblesse est une condition du corps dans laquelle il y a une immunité affaiblie, une intoxication, un manque de vitalité ou des composants pour une vie normale.

Température - le résultat de la production dans le corps humain de pyrogènes, qui apparaissent comme un produit de leurs propres cellules immunitaires.

Mais la température peut également être causée par les déchets de micro-organismes pathogènes, à la fois présents à l'intérieur du corps et activés pour un certain nombre de raisons, et amenés de l'extérieur..

S'il y a un mal de tête et une faiblesse, on peut supposer les raisons:

  • fréquent (infections intestinales et virales);
  • rare (maladie hypothalamique, maux de tête à la suite d'une exposition à des médicaments spécifiques);
  • banal (coup de chaleur ou surchauffe);
  • inhabituel (réaction du système nerveux à un surmenage émotionnel ou à une situation stressante);
  • mortelle (température pendant les pathologies chirurgicales aiguës - cholécystite, appendicite, pancréatite ou maladies respiratoires nécessitant des soins médicaux immédiats);
  • fièvres infectieuses et non infectieuses, qui sont toujours accompagnées de fièvre, de faiblesse et de maux de tête.

Une augmentation de la température est un signe dont le rôle exact n'a pas encore été établi de manière fiable, mais la température est toujours la manifestation d'une réaction protectrice du corps et sa présence ne peut qu'alarmer.

Et s'il y a en même temps une faiblesse et un mal de tête, alors l'intoxication est également présente. Et cela est un signe de dommages importants, de microbes pathogènes, au stade du processus inflammatoire, lorsque la douleur nécessite une intervention immédiate.

Les causes des maux de tête peuvent être partiellement diagnostiquées par la nature des sensations négatives..

Si elle se manifeste dans la tête et les oreilles - ce sont des symptômes de pathologie ORL, dans le cou et la gorge - des signes d'ostéochondrose ou d'amygdalite.

Ripple parle toujours de problèmes avec le système cardiovasculaire ou d'infections respiratoires.

La douleur dans la tête, que les patients qualifient de pression et de constriction, peut être le signe d'une réaction normale du système nerveux au stress.

Mais un tel mal de tête est également un symptôme d'encéphalite, un abcès du cerveau ou un début de dépression nerveuse..

Pour le diagnosticien, la triade de température, de maux de tête et de faiblesse sévère dans la plupart des cas indique la présence d'un processus pathologique.

Si cette condition accompagne une personne pendant plusieurs jours, les symptômes sont plus. qu'une raison suffisante pour aller chez le médecin, et parfois pour appeler une ambulance.

Essayer de diagnostiquer avec la littérature médicale et l'automédication est tout simplement criminel par rapport à sa propre santé.

Ce qu'un ensemble de symptômes peut indiquer

Les maux de tête, la fièvre et la faiblesse peuvent indiquer une maladie de toute nature.

Un diagnostic préliminaire est effectué si cela fait mal ailleurs, des étourdissements, des nausées, des vomissements, un assombrissement des yeux sont présents, un trouble de la sphère émotionnelle ou des signes de lésion du système nerveux.

Les symptômes peuvent indiquer une étiologie infectieuse et non apparentée:

  1. causes infectieuses (annexite, plus communément appelée inflammation des trompes de Fallope, ovaires et appendices, grippe, encéphalite, méningite, infections intestinales, fièvres);
  2. dysfonctionnements de la thermorégulation, lorsque la tête souffre d'un coup de chaleur ou d'une surchauffe, altération de la fonction cérébrale, maladies de l'hypothalamus et de l'hypophyse);
  3. néoplasmes (leucémie, tumeurs du cerveau, système génito-urinaire des poumons, foie, température, sensation constante de faiblesse et maux de tête);
  4. il s'agit d'une condition très caractéristique de l'hypertension, qui s'accompagne souvent de symptômes similaires;
  5. empoisonnement par des facteurs pathogènes, produits de l'activité de micro-organismes endogènes ou exogènes, substances toxiques, poisons, radiations et monoxyde de carbone;
  6. les maux de tête sont typiques des pathologies de la colonne vertébrale (myogélose, ostéochondrose, radiculite cervicale et thoracique), lorsqu'ils font mal en raison de la compression des terminaisons nerveuses ou des vaisseaux sanguins, de l'inflammation de l'appareil ligamentaire ou du corset musculaire;
  7. évolution pathologique d'un certain état physiologique du corps féminin (menstruation, ménopause, ovulation), où la douleur est la conséquence de troubles du fond hormonal normal.

Les causes les plus courantes de la présence à long terme de ces symptômes sont la tuberculose, la thyréotoxicose et le cancer.

Une douleur aiguë d'une certaine localisation survenue dans le contexte d'une triade symptomatique inhabituelle suggère une pathologie chirurgicale, qui est à un stade où une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Sa survenue périodique - symptômes de maladies pulmonaires chroniques, hypertension artérielle, troubles hormonaux (affections féminines, diabète sucré, thyroïdite, pathologie des glandes surrénales ou d'autres glandes endocrines).

L'abondance des causes possibles nécessite la présence obligatoire d'un spécialiste qui peut suggérer pourquoi la tête fait mal, la température générale du corps augmente, il y a des signes inhabituels.

Mais un diagnostic fiable nécessite un diagnostic approfondi et, dans de nombreux cas, un traitement chirurgical ou conservateur immédiat.

Les maux de tête, la faiblesse et la fièvre peuvent être le symptôme d'un trouble physiologique temporaire, mais beaucoup moins fréquemment que les signes de pathologie..

Le diagnostic comme mesure indispensable du salut

Dans les sources quasi médicales, vous pouvez trouver de nombreux conseils utiles sur la façon de soulager les maux de tête, de réduire ou d'éliminer la faiblesse, de réduire la température ou de ne pas la faire baisser si le thermomètre ne dépasse pas 38.

Mais des conseils pour laisser la douleur seule, prendre des antispasmodiques ou des analgésiques - des recommandations non professionnelles et incorrectes qui peuvent conduire à un scénario négatif.

En cas de douleur, ce sont de sérieux signaux d'aide que le système nerveux donne au cerveau..

Jeter son propre corps dans cet état sans traitement, simplement noyer la douleur, mais sans éliminer sa source, est simplement criminel par rapport à cela.

Le diagnostic dans de tels cas commence par un examen externe et découvre exactement où ça fait mal, quels symptômes supplémentaires sont présents, y a-t-il des signes plus caractéristiques indiquant la nature de la pathologie que des maux de tête, une faiblesse et des sauts de température.

Assurez-vous de mesurer la pression artérielle, d'écouter le pouls, d'étudier l'état des muqueuses, il s'avère qu'il y a de la douleur et des symptômes similaires dans un environnement proche.

Tout cela donne une idée approximative de la nature de la pathologie existante, et le mal de tête prend certains contours caractéristiques.

Mais le diagnostic préliminaire nécessite invariablement une confirmation dans les tests de laboratoire, la température et d'autres symptômes - un provocateur clairement défini.

Signes de processus pathologiques dans lesquels la tête peut faire mal, un thermomètre peut monter et surmonter un état de faiblesse générale, dans les premiers jours, peut être flou ou ne pas se manifester jusqu'à ce que la douleur devienne prononcée et insupportable.

Mais alors ce sera un état complètement différent, et la température et la faiblesse indiqueront la gravité de la condition, ce qui peut entraîner des conséquences irréversibles.

Les raisons sont multiples, dangereuses et non dangereuses.

Le médecin ne peut pas dire immédiatement pourquoi la tête fait mal, palpitant ou craque, même en présence de faiblesse et de fièvre.

Il peut y avoir de nombreuses raisons, et la douleur qui en résulte est le résultat d'une intoxication alcoolique, d'un orgasme fort, de la chaleur, d'une surdose de nicotine, d'un stress mental.

Mais la tête dans une triade symptomatique peut également signaler des conditions chroniques - ostéochondrose, hypotension, hypertension, dystonie végétovasculaire ou une tumeur.

La tête fait mal et avec le développement d'un processus infectieux - un processus bactérien ou viral, une pathologie chirurgicale, un empoisonnement ou une intoxication.

En aucun cas vous ne devez vous auto-médicamenter, prendre des médicaments auto-prescrits et attendre que les conséquences deviennent irréversibles et que les symptômes deviennent prononcés et deviennent menaçants..

Causes des maux de tête en combinaison avec la température

Une condition dans laquelle la température est élevée et la tête fait très mal peut indiquer diverses maladies et réactions pathologiques dans le corps. Parfois, une combinaison de ces symptômes est une conséquence des caractéristiques physiologiques. En particulier, il est caractéristique du syndrome prémenstruel chez 3% des femmes. Les signes non spécifiques apparaissent rarement séparément. Le plus souvent, ils s'accompagnent d'un certain nombre de symptômes supplémentaires, ce qui vous permet de suspecter un diagnostic préliminaire et de commencer le traitement.

Quels troubles provoquent des douleurs et de la fièvre?

La température et les maux de tête dans le complexe sont des symptômes alarmants. Le premier indique souvent que le corps a une source d'infection ou un processus inflammatoire. Parfois, il se révèle être le résultat de dommages à l'hypothalamus - la partie du cerveau dans laquelle se trouve le centre de thermorégulation. Le deuxième symptôme peut se produire dans le contexte de l'intoxication ou indiquer l'emplacement du problème.

Pour savoir exactement pourquoi le mal de tête à température, vous devez consulter un médecin, passer des tests généraux et, si nécessaire, passer par des étapes de diagnostic supplémentaires.

Maux de tête et température pendant la grossesse

Au cours des premières semaines après la conception, un nouveau fond hormonal est établi dans le corps d'une femme, nécessaire pour porter un enfant. Pour cette raison, l'apparition d'une fièvre de bas grade et de douleurs dans la tête. Si ce sont les seuls symptômes et qu'ils sont légers, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Dans tous les cas, il convient de signaler ces points à votre gynécologue afin qu'il exclue les options pathologiques pour le développement des événements.

Aux 2e et 3e trimestres, les symptômes sont causés par des baisses de tension artérielle, un manque de sommeil, des anomalies météorologiques, du stress. Lors du diagnostic, il est important d'exclure l'exacerbation des processus chroniques de la future mère, de la grippe, du SRAS et d'autres maladies infectieuses.

Découvrez comment traiter la céphalée chez les femmes enceintes ici..

Blessures à la tête

Une augmentation de la température corporelle dans un contexte de traumatisme crânien est notée le 2ème jour après l'incident. Cela peut être dû au stress ressenti, à l'effet des médicaments sur le corps ou à l'inflammation des tissus meurtris..

Le patient a mal à la tête avec une blessure, la présence de signes supplémentaires de pathologie est rare. Le tableau clinique peut durer jusqu'à 7 jours, après quoi il passe.

Une combinaison de symptômes est également caractéristique d'une infection de la plaie ou de la présence de lésions cérébrales organiques graves. Ces points doivent être exclus par un médecin expérimenté. Si les symptômes persistent pendant plus d'une semaine, les aggravent ou ajoutent des symptômes supplémentaires, vous devez consulter un professionnel.

Migraine

Des maux de tête et une température de 37 à 38 ° C peuvent accompagner une crise de migraine. Dans le même temps, les sensations sont pulsantes, croissantes, concentrées sur un côté du crâne, peuvent donner au temple, à la nuque, au globe oculaire. La chaleur n'est pas très prononcée, mais elle provoque une faiblesse, des étourdissements, une diminution des performances et une détérioration générale du bien-être. Parfois, une augmentation de la température précède le début d'une attaque. Dans le contexte de cette image, les patients éprouvent souvent des nausées, qui se transforment en vomissements et soulagent.

Vous en apprendrez plus sur la migraine avec aura et ses symptômes dans cet article..

Causes pathologiques

Aux stades initiaux du développement des processus inflammatoires dans le corps, les patients notent une augmentation de la température. Les données peuvent atteindre 38-39 ° C et même plus. L'intoxication provoque un mal de tête. L'état d'une personne s'aggrave à mesure que la maladie s'aggrave.

La combinaison de maux de tête et de température peut accompagner de telles pathologies:

  • appendicite;
  • ulcère d'estomac perforé;
  • obstruction intestinale;
  • évolution aiguë de la pancréatite ou de la cholécystite;
  • phlegmon, furoncles, abcès;
  • thrombose vasculaire de jambe.

Les symptômes s'accompagnent d'une fatigue intense, d'une aggravation de l'état général et des manifestations caractéristiques d'une maladie particulière. Dans la plupart des cas, ces conditions nécessitent une intervention chirurgicale. Plus le traitement est commencé tôt, plus le pronostic est favorable.

Grippe

Du moment de l'infection à l'apparition des premiers signes d'une maladie virale, jusqu'à 5 jours peuvent s'écouler. Le patient a un mal de tête sévère même à une température de 37 ° C. Il éprouve des frissons, de la faiblesse, des douleurs musculaires. De plus, le tableau clinique est complété par des manifestations respiratoires, la température augmente, les maux de tête s'intensifient. Au sommet de la maladie, des nausées apparaissent. Dans le contexte d'une fièvre sévère, des hallucinations peuvent survenir. Le traitement symptomatique ne donnera pas le résultat souhaité. Avec la grippe, une thérapie complexe est effectuée sous la direction d'un médecin.

Hypertension

Les dépôts de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins conduisent à un rétrécissement de la lumière des canaux. Dans ce contexte, les tissus commencent à souffrir d'une carence en oxygène et en nutriments. Pour compenser les indicateurs, la vitesse du flux sanguin augmente, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle. Ces processus conduisent au développement de l'hypertension. Il se caractérise par l'apparition d'un fort mal de tête lancinant à l'arrière de la tête. La condition est accompagnée d'une température dans la plage de 37,2 à 37,5 ° C, d'une faiblesse, de vertiges. Les patients ont noté une augmentation de la fréquence cardiaque, une rougeur de la peau.

Thermoneurosis

Une augmentation de la température corporelle sans raisons objectives peut se produire à la suite d'un dysfonctionnement du centre de thermorégulation dans le cerveau. La condition est toujours accompagnée d'un mal de tête. L'attaque dure 2 semaines et peut ne pas avoir de manifestations supplémentaires. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez des personnes calmes et équilibrées, les facteurs provoquants de la maladie ne sont pas identifiés. Pour le traitement de la maladie, des préparations pharmacologiques, une correction du régime de jour, un régime alimentaire, une physiothérapie, une hypnose, un auto-entraînement et un durcissement sont utilisés. Ne combattez pas la fièvre vous-même. Le schéma thérapeutique est élaboré par un médecin en fonction des caractéristiques du corps.

Sinusite

La combinaison de fièvre et de maux de tête est caractéristique de la sinusite..

Le tableau clinique est complété par des frissons, une faiblesse musculaire, une congestion nasale, un écoulement muqueux ou purulent des voies nasales. Les symptômes s'intensifient avec un changement de position corporelle, en tapotant le visage autour du nez. Ne traitez pas la maladie vous-même. Un schéma thérapeutique mal conçu peut entraîner le développement de complications, en particulier une infection cérébrale.

En savoir plus sur la relation entre la sinusite et la céphalée ici..

Causes infectieuses

Un mal de tête sévère est observé avec le développement d'une maladie infectieuse dans le corps. Quel que soit l'emplacement du processus pathologique, le cerveau commence à répondre à la présence de toxines par l'apparition de céphalées et de fièvre.

Dans certains cas, au stade initial de la maladie, une combinaison de deux symptômes peut être la seule manifestation du problème. La température est rarement subfébrile, le plus souvent elle monte brusquement et immédiatement à des nombres élevés. Le traitement symptomatique ne donnera pas le résultat souhaité. Ce n'est qu'après avoir éliminé la source d'infection que le patient commencera à s'améliorer.

Intoxication

Une augmentation de la température dans le contexte de la céphalée est caractéristique de l'intoxication. La cause de la maladie peut être des aliments, des produits chimiques, des médicaments et des substances toxiques de mauvaise qualité. Le tableau clinique est vivant, nécessitant un contact immédiat avec des spécialistes. Le patient a de la fièvre, des céphalées, des nausées et des vomissements. Une diarrhée un peu plus tard (diarrhée) les rejoint.

S'il y a une source chronique d'infection dans le corps, l'intoxication n'est pas si aiguë, mais elle inquiète presque constamment. Les processus pathologiques cachés qui causent des maux de tête et de la température comprennent: le sida et le VIH, la mononucléose, la toxoplasmose, la pyélonéphrite chronique et d'autres maladies.

Encéphalite

L'inflammation du cerveau peut être primaire ou secondaire. Elle est provoquée par des facteurs viraux, allergiques, toxiques, microbiens et infectieux-allergiques. La maladie se développe de manière aiguë, toujours accompagnée de maux de tête et de fièvre. La fièvre augmente rapidement, les indicateurs atteignent souvent 39-40 ° C. En fonction du facteur déclenchant, la clinique est complétée par d'autres symptômes permettant de suspecter un diagnostic spécifique..

L'encéphalite est une maladie extrêmement dangereuse. Un retard de traitement peut coûter la vie d'un patient ou entraîner une invalidité.

Méningite

L'inflammation des méninges n'est pas moins aiguë que l'encéphalite. Des maux de tête douloureux et une température de 39 ° C sont les premiers signes qui permettent de suspecter une pathologie. La céphalée est si prononcée qu'une personne essaie de ne pas ouvrir les yeux pour ne pas augmenter les sensations. Une lumière vive et des sons forts l'ennuient. Des nausées et des vomissements s'ajoutent à cela, ce qui n'apporte pas de soulagement. Bientôt, le patient développe un tonus accru des muscles du cou. Il occupe une position forcée - avec la tête rejetée en arrière et les jambes levées jusqu'à son ventre.

Rhumes

Les courbatures, la faiblesse, les sautes d'humeur, la baisse des performances, les maux de gorge et l'inconfort musculaire peuvent indiquer le début d'un rhume. Cette condition se fait rarement sans maux de tête douloureux et irritants associés à de la fièvre..

La fièvre est rarement sévère, mais en combinaison avec la céphalée, elle ne vous permet pas de mener une vie familière. Un nez qui coule sans signe de rhume provoque également des maux de tête et de la fièvre. Cela est dû à une insuffisance respiratoire due à la congestion nasale et à l'activation des défenses de l'organisme qui combattent l'inflammation du nasopharynx.

Découvrez les causes de la céphalée contre le rhume..

Autres raisons

La combinaison des deux symptômes se produit le plus souvent de manière inattendue, mais il existe plusieurs conditions dans lesquelles les symptômes tourmentent pendant un certain temps. Si vous allez chez le médecin avec ces plaintes, vous pouvez identifier un certain nombre de maladies dangereuses et commencer le traitement à temps.

Les maux de tête et la température sont caractéristiques de ces conditions:

  • tumeurs malignes - légère fièvre, localisation et intensité des maux de tête de toute nature, faiblesse, perte de poids, apathie;
  • annexite - température de 38 ° C et plus, maux de tête, nausées, faiblesse, anxiété, douleurs abdominales;
  • PMS et dysménorrhée - température ne dépassant pas 38 ° C, frissons, céphalalgie, nausées, salivation excessive, désorientation dans l'espace;
  • maladies de la colonne vertébrale - douleur dans le cou, fièvre, nausées et vomissements, évanouissement, vertiges;
  • tuberculose - les symptômes sont complétés par une toux, une perte de poids, un manque d'appétit, des frissons et une faiblesse;
  • thyréotoxicose - les maux de tête et une légère fièvre s'accompagnent d'irritabilité, de transpiration, de douleurs abdominales, de diarrhée, de frissons, de troubles du rythme cardiaque;
  • soleil ou coup de chaleur - peut entraîner des évanouissements à court terme.

Vous en apprendrez plus sur l'insolation et les premiers soins dans un état pathologique ici..

Chez certaines personnes, la température corporelle subfébrile peut être une caractéristique physiologique du corps. Les médecins préviennent qu'en combinaison avec la céphalée, il ne peut être question d'aucune norme. Si le mal de tête persiste constamment ou régulièrement, un examen est nécessaire.

Que faire en cas de maux de tête et de fièvre

En l'absence d'autres manifestations et dans un état satisfaisant, vous pouvez le faire avec du repos, une compresse fraîche sur la tête et prendre du thé chaud sans sucre, mais avec du miel. N'essayez pas d'attendre cette période "debout". Cela ne fera que créer un fardeau inutile sur le système immunitaire et affaiblir le corps. Vous ne pouvez commencer à prendre des médicaments qu'après avoir consulté un spécialiste..

Les tentatives de traiter les symptômes séparément ne donneront pas le résultat souhaité. Il vaut mieux ne pas expérimenter avec votre santé et consulter immédiatement un médecin. Seule une thérapie complexe, dans laquelle l'effet sur la cause de la maladie est effectuée, donnera un résultat positif rapide et durable. L'utilisation d'analgésiques, d'antispasmodiques et d'AINS avec ce tableau clinique n'est pas toujours justifiée. Dans certains cas, il est capable de masquer les signes de pathologie, de compliquer le diagnostic et d'aggraver l'état.

Maux de tête et fièvre

Les maux de tête peuvent être indépendants sans symptômes supplémentaires ou inconfort - nausées, vomissements, vertiges, fièvre. Tout inconfort dans la tête affecte négativement la capacité de travail, l'activité et la qualité de vie d'une personne.

Douleur temporelle


Les sensations douloureuses sont intenses et douces. Chaque personne perçoit la douleur différemment et l'intensité du symptôme de la douleur dépend de la sensibilité individuelle et du seuil de sensibilité à la douleur.

Un mal de tête signale qu'il existe un processus pathologique dans le corps, tandis que le système nerveux cardiovasculaire et central souffre.

Et si une personne a des maux de tête et de la température, cela indique la présence d'une infection dans le corps et que le corps se débat ou réagit de manière inadéquate à divers facteurs irritants..

Causes de la douleur

La tête humaine n'est pas seulement le crâne et le cerveau. Il s'agit d'un grand nombre de tissus et de vaisseaux différents. Les terminaisons nerveuses sont présentes partout: dans la peau, le tissu sous-cutané, les formations osseuses, les muscles et les tendons, le périoste, le tissu cérébral et les méninges et accompagnent les vaisseaux qui alimentent le tissu cérébral.

Par conséquent, toute irritation de ces structures entraîne des douleurs.

  1. Le plus souvent, un mal de tête survient à la suite de troubles vasculaires lors d'une entorse ou d'un spasme des artères ou des veines du cerveau - hypertension artérielle ou hypotension, compression vasculaire avec exostoses osseuses des os de la colonne vertébrale, processus tumoral, infiltration ou hématome. Cette douleur constante avec une sensation de plénitude ou de lancinante.
  2. Lorsque le tissu musculaire de la tête est soumis à une surcharge due au stress ou à une surcharge physique, à une fatigue excessive, une douleur sourde constante se produit qui passe en toute sécurité après le repos ou le sommeil.
  3. Une augmentation ou une diminution de la pression intracrânienne due à une redistribution incorrecte du liquide céphalo-rachidien, ainsi qu'à un traumatisme, à la présence d'un processus tumoral ou à des infiltrats purulents et à une inflammation des méninges, conduit au fait que la tête fait constamment mal et surtout en position debout.
  4. Crises aiguës et brèves de douleur (quelques secondes) - signe d'une altération de la réceptivité des récepteurs nerveux et de la privation d'oxygène des cellules cérébrales.
  5. En cas de troubles métaboliques, une douleur se manifeste qui a de nombreuses nuances différentes - de terne constante à pulsatoire pendant plusieurs secondes, et n'est associée à aucun facteur externe dommageable ou irritant..

Quelles maladies la tête fait-elle mal?

Les maux de tête peuvent accompagner de nombreuses maladies:

  • maladie cardiovasculaire;
  • migraine;
  • ostéochondrose;
  • déficience visuelle;
  • névralgie;
  • méningite, encéphalite;
  • lésion cérébrale;
  • Tumeurs du SNC;
  • inflammation chronique dans le corps;
  • infections particulièrement dangereuses;
  • syphilis, VIH, tuberculose;
  • infections virales;
  • diverses intoxications;
  • violations du métabolisme eau-minéraux;
  • Diabète;
  • syndrome prémenstruel;
  • grossesse.

Si une personne a des maladies cardiovasculaires: hypertension, maladies cardiaques, dystonie végétative-vasculaire, alors la douleur est forte, pulsatoire, elle commence à l'arrière de la tête et va à toute la surface de la tête, en particulier aux zones temporales.

Elle survient le plus souvent lors de situations stressantes, dans des pièces étouffantes, après avoir pris de l'alcool et de l'alcool, ou le matin après le réveil. Avec l'athérosclérose et l'anémie dues à un apport sanguin insuffisant au cerveau, la privation d'oxygène des neurones se produit.

Les douleurs sont constantes, tirant et localisées sur toute la surface de la tête.

Avec la migraine, la douleur est paroxystique, localisée dans la moitié de la tête, accompagnée de nausées, de vomissements, d'intolérance aux sons, aux odeurs et à la lumière. Dans ce cas, la pression artérielle et intracrânienne est normale, les blessures et les tumeurs cérébrales ne sont pas diagnostiquées.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale, l'arthrite des articulations cervicales, une surcharge des muscles du cou avec une position longue inconfortable de la tête provoque un mal de tête de nature contraignante.

La tête peut être douloureuse après un surmenage de la vision par un mauvais éclairage, une vision altérée, qui n'est pas corrigée par des lunettes, et un glaucome, une conjonctivite. Il apparaît principalement le soir et est localisé dans les régions temporales et autour des yeux.

Les douleurs "tirantes", "brûlantes", "déchirantes" du visage et du cou sont caractéristiques de la névralgie ou de l'inflammation du nerf trijumeau et occipital.

La méningite, l'encéphalite, l'arachnoïdite sont une inflammation des méninges. Ils sont accompagnés de douleurs intenses avec confusion et vomissements sur fond de température élevée. Une lésion cérébrale peut également provoquer une telle douleur..

Toutes les maladies infectieuses, la présence d'un foyer chronique dans le corps affectent également les vaisseaux de la tête. Les bactéries, les champignons, les protozoaires, les vers, les parasites produisent des substances toxiques qui, en agissant sur les vaisseaux de la tête, provoquent leur réponse inadéquate: spasme ou expansion.

De plus, la déshydratation, la fièvre, l'augmentation de la pression augmentent les maux de tête. Avec ces maux, la douleur est constamment épuisante et accompagnée de température. Au début de l'inflammation, la température est de 38, mais peut rester entre 37 et 38 ° C, et avec un processus inflammatoire prolongé prolongé, elle devient subfébrile - 37 à 37,5 ° C.

Les maux de tête sévères provoquent des maladies inflammatoires des sinus - sinusite, sinusite, sinusite frontale. La douleur due à l'intoxication est aggravée par des sensations douloureuses de la pression de pus sur les fines parois osseuses des sinus et, au fil du temps, devient éclatante, permanente, de caractère et s'intensifie avec l'éveil ou l'inclinaison de la tête.

Si des larves de ténia du porc pénètrent dans le cerveau, une cysticercose se produit. Avec cette maladie, les maux de tête sont constants et le degré de gravité dépend de la partie du cerveau où ils s'installent.

Les fluctuations de la glycémie dans le diabète provoquent une faiblesse, des étourdissements et des douleurs dans les zones frontales et occipitales.

Les maux de tête peuvent être associés au cycle menstruel et se produire avant les menstruations et sont accompagnés d'irritabilité, de sautes d'humeur, de gonflement général et parfois de fièvre. Ces douleurs disparaissent après des jours critiques.

Si la tête commence à faire mal pendant la grossesse, cela peut être la manifestation d'une formidable complication - la toxicose.

Maux de tête avec une température de 37 ° C

Dans la plupart des cas, la fièvre s'accompagne de maux de tête. Tout d'abord, cela se produit avec des rhumes. Il convient de noter les effets indésirables spéciaux des virus grippaux, les infections virales respiratoires aiguës sur les vaisseaux de la tête.

Les maux de tête sont accompagnés de fièvre, d'écoulement nasal, de toux. Le patient ressent également un malaise général, une apathie, des étourdissements, des douleurs musculaires. Après durcissement, la température subfébrile peut tenir pendant un certain temps.

En cas de violation de la fonction du centre thermorégulateur sous l'influence du stress, du surmenage ou du changement de zones climatiques, une thermonévrose se produit. La température n'est pas élevée et s'accompagne d'un léger mal de tête. Plus fréquent chez les enfants et les personnes atteintes de psyché labile et de dystonie neurocirculatoire.

La température 37, la faiblesse, les nausées, les vomissements, la diarrhée, la faiblesse, la transpiration excessive sont tous des symptômes d'intoxication alimentaire ou d'infection intestinale. Des maladies telles que la cystite, la pyélonéphrite, la prostatite, l'annexite apparaissent d'abord à une température subfébrile, puis à des symptômes d'inflammation de ces organes.

L'apparition de certaines maladies auto-immunes s'accompagne également d'une température - de 37 à 38. Il s'agit des rhumatismes, du lupus érythémateux disséminé, de la glomérulonéphrite. Dans ce cas, la présence de symptômes spécifiques de ces maladies n'est pas nécessaire.

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde provoque une augmentation de la production d'hormones qui, agissant sur le centre thermique du cerveau, provoquent des maux de tête, une condition subfébrile constante. Mais ces symptômes s'accompagnent de troubles de l'humeur, de troubles mentaux, de larmes, de membres tremblants, de palpitations, de transpiration.

Si les maux de tête et une température de 37 ° C chez les femmes en âge de procréer font mal, mais il n'y a plus de plaintes, cela peut être le premier symptôme de la grossesse. Les 12 premières semaines, une augmentation de la température corporelle est un phénomène normal qui ne nécessite pas de traitement et est associé à l'action des hormones de grossesse sur le centre de thermorégulation.

Si une personne a une température corporelle constante de 37 ° C, et en même temps qu'elle se sent normale, aucune pathologie n'est détectée, alors c'est normal pour elle et ne nécessite pas de traitement.

Comment et comment être traité

Ces symptômes ne doivent pas être traités seuls. Un grand nombre de maladies s'accompagnent de maux de tête et de fièvre de bas grade. S'il y a une température chez les enfants, il est urgent d'appeler un médecin à domicile.

Il n'est pas recommandé aux femmes d'avaler les comprimés immédiatement, à moins que la cause du mal de tête et de la fièvre de faible intensité ne soit clarifiée. Avec le rhume, vous ne devez pas baisser la température, car pour lutter contre l'infection, les défenses de l'organisme sont activées, des anticorps sont produits.

Une température élevée est une condition nécessaire au déroulement de ces réactions. Si la température est de 38 ° C et plus, alors seulement vous pouvez utiliser des antipyrétiques, mais très soigneusement: tout le monde sait que l'aspirine peut provoquer des saignements d'estomac ou provoquer une exacerbation de la gastrite ou de l'ulcère gastrique.

Ne prenez pas d'antibiotiques vous-même. Seul un médecin peut prescrire un traitement complet et approprié.

Les maux de tête, la fièvre et les symptômes qui l'accompagnent ne doivent être traités qu'après examen par un médecin et à des fins médicales, vous ne devez donc pas retarder le voyage à la clinique.

Pour poser le bon diagnostic, le thérapeute prescrira certainement les examens nécessaires:

  • fluorographie;
  • test sanguin pour la syphilis et le portage du VIH;
  • test sanguin clinique;
  • analyse générale d'urine;
  • test sanguin pour le sucre;
  • test sanguin biochimique;
  • analyse des pertes vaginales pour les femmes;
  • consultation gynécologue;
  • examen dentiste;
  • Échographie.

Examens spéciaux: tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique est prescrite selon les indications. Si nécessaire, le thérapeute enverra pour consultation à d'autres spécialistes: un neurologue, un cardiologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un endocrinologue.

Le traitement des maux de tête ne consiste pas à utiliser des analgésiques, mais à découvrir la cause et à prescrire une thérapie adéquate.