Principal / Diagnostique

Kyste cérébral chez un nouveau-né: symptômes, diagnostic de l'échographie, traitement et conséquences

Diagnostique

Un kyste de la tête est un néoplasme avec accumulation de liquide dans n'importe quelle partie du cerveau. Habituellement, la maladie est détectée même pendant la grossesse. Un certain nombre de formations se dissolvent indépendamment au moment de la naissance sans exposition supplémentaire.

Un kyste dans la tête affecte le bon développement du corps de l'enfant. La maladie entraîne souvent de graves problèmes. Par conséquent, la pathologie ne doit pas être laissée sans contrôle.

Les parents du bébé chez les nourrissons doivent surveiller attentivement le développement de l'enfant et, si des symptômes se développent, consulter immédiatement un médecin.

Raisons de l'apparition d'un kyste:

  • Écarts dans la formation et le développement du système nerveux fœtal.
  • Infections maternelles pendant la grossesse.
  • Naissance difficile.
  • Effets sur le corps de la grippe.
  • Blessure à la tête d'un nouveau-né.
  • Hémorragie cérébrale. En savoir plus sur l'hémorragie cérébrale de grade 3 chez les prématurés.
  • Manque d'oxygène.

Classification

Dans le cerveau d'un nouveau-né, un kyste peut se produire à la fois en une seule quantité et en plusieurs néoplasmes. Il peut avoir un diamètre différent et peut être localisé à l'extérieur ou directement dans le cerveau de l'enfant.

Il existe de nombreux types de pathologies kystiques..

Types de kystes:

  1. Kyste arachnoïdien. Plus souvent situé entre la membrane arachnoïdienne et la surface du cerveau.
  2. Kyste rétrocérébral. La maladie entraîne souvent la mort des cellules cérébrales. Par conséquent, le cerveau perd son activité.
  3. Kyste sous-épendymaire. Le néoplasme est déployé dans le tissu cérébral en raison de la privation d'oxygène.
  4. Kyste du plexus vasculaire. Ce type de néoplasme apparaît lors de la croissance des vaisseaux cérébraux en raison d'une infection par infection pendant la grossesse et des maladies transférées pendant cette période..
  5. Kyste périventriculaire. La maladie est activée par la destruction de la substance blanche du cerveau à la suite de foyers de nécrose. Une telle pathologie ne disparaît pas sans intervention. Surtout, un traitement chirurgical avec des médicaments.
  6. Tumeur de l'alcool. Un tel kyste est situé entre les membranes collées ensemble. La pathologie est diagnostiquée principalement à l'âge adulte. Au début du développement de la maladie, le diagnostic de cette formation est difficile.
  7. Pathologie colloïdale. Un kyste est considéré comme congénital et se forme dans l'utérus. La maladie se comporte souvent de manière asymptomatique tout au long de la vie. Très rarement, des signes apparaissent, par exemple, sous la forme de crises d'épilepsie et de faiblesse dans les membres inférieurs. Le plus souvent, les symptômes apparaissent chez les adolescents.

Kyste arachnoïdien

Le kyste arachnoïde est détecté dans une variété de formes et de diamètres. Il est étroitement situé entre la surface du cerveau et sa membrane arachnoïdienne sous la forme d'une toile.

Le kyste est primaire et secondaire:

  1. Le kyste primaire, sinon congénital, se produit en relation avec des anomalies anormales dans le développement intra-utérin de la muqueuse du cerveau.
  2. Un kyste secondaire ou acquis survient après une maladie ou des dommages à la coquille externe du cerveau.

Une caractéristique des kystes arachnoïdiens est la croissance rapide de leur taille. En conséquence, il existe une forte pression sur les tissus, ce qui nuit à la circulation sanguine. Et cela déjà dans le futur entraîne des conséquences terribles. La fréquence de détection de cette pathologie est plus élevée chez les garçons.

Kyste sous-épendymaire

En raison d'une mauvaise circulation cérébrale, à savoir près de cavités remplies de liquide, un kyste sous-épendymaire se produit. En raison de l'augmentation du diamètre du néoplasme, l'ischémie cérébrale se produit avec une carence en oxygène ou avec un arrêt complet. Ce qui contribue à la destruction des cellules du tissu cérébral de la zone touchée.

Kystes du plexus

Les kystes du plexus vasculaire se forment en raison de l'effet du virus de l'herpès sur le fœtus. Les néoplasmes formés pendant la période de portage d'un enfant disparaissent avec le temps. L'apparition de cette pathologie après la naissance a souvent de graves conséquences.

Les kystes situés dans la nuque endommagent le centre visuel du cerveau. Les pathologies du cervelet provoquent des étourdissements et perturbent la coordination des mouvements.

Les néoplasmes kystiques près de l'hypophyse conduisent à:

  • saisies systématiques;
  • paralysie partielle des membres;
  • déficience auditive;
  • diminution de l'activité hormonale qui régule la croissance de l'enfant et la puberté.

Symptômes

Les gros kystes sous l'influence d'une pression accrue sur les tissus environnants présentent certains symptômes:

  • crachats très fréquents;
  • perturbations de sommeil;
  • retard mental;
  • l'enfant pleure trop et est agité;
  • crampes
  • ne ressent pas de douleur;
  • la présence de tremblements des membres;
  • fontanelle gonflée ou palpitante;
  • hypertonie ou hypotension musculaire;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • engourdissement des membres.

Diagnostic échographique

Une échographie ou une neurosonographie est utilisée pour diagnostiquer le kyste cérébral d'un nouveau-né. La procédure est sûre, indolore, sans contre-indications et ne nécessite aucune préparation..

L'échographie est une procédure diagnostique efficace qui évalue l'état des tissus mous chez les patients de tous âges. La structure du cerveau à l'aide d'ultrasons ne peut être observée que chez les nourrissons. Cela est dû au fait que les nourrissons ont des fontanelles (endroits non recouverts d'os) qui peuvent transmettre des rayons ultrasonores.

Les bébés prématurés nés en asphyxie doivent subir une échographie du cerveau à l'hôpital. En savoir plus sur l'échographie cérébrale pour les enfants dans un autre article sur notre site Web..

Pour établir le bon type de kyste, l'IRM et la tomodensitométrie sont également effectuées..

Pour découvrir les causes de la maladie, une dopplerographie vasculaire, un examen cardiaque, un test sanguin et une mesure de la pression artérielle sont effectués.

Selon les résultats des examens, le médecin établit un diagnostic, prescrit et conduit un traitement.

Ce qui dépend de la taille?

Mais vous devez savoir que les paramètres des kystes dans la tête d'un nouveau-né sont sujets à la croissance. Atteignant 3-4 cm de diamètre, ils commencent à agir sur le cerveau et provoquent une détérioration de la santé. Avec une augmentation de l'éducation, la pression intracrânienne de l'enfant augmente. Les kystes peuvent comprimer d'autres structures cérébrales et provoquer un tableau clinique variable.

Traitement

Pour une récupération réussie, il est important d'identifier la cause du kyste à temps..

En l'absence de symptômes kystiques chez le nouveau-né, le traitement n'est pas effectué. Dans les premiers stades de la maladie, un traitement médicamenteux est effectué. Dans chaque cas, un schéma de traitement individuel est sélectionné.

Les médicaments sont utilisés pour restaurer la circulation sanguine et la résorption des adhérences:

  1. agents antiviraux et antibactériens;
  2. médicaments nootropes.

Une fois la cause éliminée, le kyste se résoudra.

En l'absence d'avantages du traitement médicamenteux, il est nécessaire d'appliquer une intervention chirurgicale.

Façons d'enlever un kyste:

  1. Méthode endoscopique. Cette méthode est le moyen le plus sûr d'éliminer la pathologie. Grâce à l'endoscope, vous pouvez effectuer un examen à l'intérieur et retirer le kyste. À l'aide de ce petit appareil, une ponction est pratiquée dans le crâne. Le liquide de la bulle est éliminé, ce qui contribue à l'auto-absorption des murs. Cette méthode est utilisée uniquement avec les kystes superficiels. La méthode endoscopique a des contre-indications. Après l'ablation du kyste par cette méthode, il n'y a presque pas de complications.
  2. Craniotomie - ouverture du crâne et retrait du kyste. Cette méthode n'est utilisée que pour des indications très strictes. La craniotomie est une procédure complexe nécessitant une longue période de rééducation.
  3. Chirurgie de pontage cérébral - retrait du contenu en introduisant un shunt à travers lequel le drainage est effectué. Lorsque vous utilisez cette méthode, une infection est possible.

En choisissant une méthode d'intervention chirurgicale, non seulement les caractéristiques individuelles du nouveau-né sont prises en compte, mais également la taille du kyste, ainsi que l'emplacement. Si le traitement a été effectué au stade initial, les chances de guérison sont plus grandes.

Effets

La détection tardive d'un kyste chez un nouveau-né entraîne de graves complications pathologiques dans le tissu cérébral. Et cela, à son tour, conduit à des problèmes auditifs et visuels constants, ainsi qu'à une mauvaise coordination des mouvements.

L'absence de traitement pour un kyste en expansion provoque une hydrocéphalie. Un grand volume de liquide s'accumule dans les ventricules du cerveau, ce qui entraîne des perturbations de l'activité du système nerveux central et de la structure du crâne.

Kyste dans la tête d'un nouveau-né

Un kyste dans la tête d'un nouveau-né est une maladie assez rare, souvent diagnostiquée pendant la grossesse. La principale question qui inquiète les parents est quelles sont les conséquences de cette maladie. Le danger dépend du type d'éducation. Certains kystes disparaissent d'eux-mêmes et ne nuisent pas au bébé. D'autres sont capables d'augmenter la pression intracrânienne, entraînant un retard dans le développement physique et mental. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin et de déterminer la nécessité d'un traitement de pathologie. Parfois, l'observation suffit, moins souvent, une intervention chirurgicale et des médicaments supplémentaires sont prescrits.

Pourquoi se forme une formation kystique?

Un kyste est un néoplasme bénin, qui est une cavité avec un contenu liquide à l'intérieur. Il se forme souvent chez l'enfant dans l'utérus en raison de l'accumulation de liquide dans l'accumulation de cellules cérébrales mortes.

Aucune raison n'a été établie qui conduirait au développement d'une pathologie. Un certain nombre de facteurs peuvent influencer immédiatement la formation d'un néoplasme:

  1. Anomalies génétiques. Ceci est affecté par une mauvaise écologie, l'utilisation d'aliments génétiquement modifiés.
  2. Processus inflammatoire - herpès génital, toxoplasmose.
  3. Traumatisme. Par exemple, traumatisme crânien pendant l'accouchement, grossesse difficile.
  4. Processus auto-immunes, lorsque le corps perçoit ses propres tissus comme étrangers et les attaque.

Types de formations kystiques

Des cavités kystiques peuvent se former dans la matière blanche ou grise du cerveau, dans l'épaisseur des méninges. On distingue trois variétés principales: les kystes du plexus arachnoïdien, sous-épendymaire et vasculaire.

Les kystes arachnoïdiens contiennent du liquide céphalorachidien à l'intérieur. Ils sont situés entre la membrane arachnoïdienne (arachnoïde) et la surface du cerveau. De telles formations ne se dissolvent pas d'elles-mêmes et sont dangereuses en raison des violations possibles de la dynamique du liquide céphalo-rachidien.

La formation est localisée sous l'épendyme ventriculaire. L'épendyme est une fine couche qui tapisse les parois des ventricules du cerveau. Les cellules épendymaires contiennent des cils, qui contribuent à la circulation du liquide céphalorachidien. La formation de kystes sous épendymome ventriculaire peut entraîner une hypertension du liquide céphalorachidien.

Kyste du plexus vasculaire

Le type de pathologie le plus favorable. Souvent formé pendant la grossesse et passe sans conséquences. S'il survient après la naissance d'un enfant, dans 90% des cas, il est associé à l'herpès ou à une autre infection virale. Dans ce cas, le pronostic dépend de la rapidité du traitement..

Comment se manifeste la maladie

Dans la plupart des cas, la maladie est asymptomatique et est détectée lors d'une échographie (échographie). Les symptômes cliniques qui dépendent du type de néoplasme, de son emplacement et de sa taille sont moins courants.

À l'examen, il est possible d'identifier la déformation osseuse de la voûte crânienne, la tension de la fontanelle.

Augmentation de la pression intracrânienne

L'hypertension alcoolique peut se manifester par divers symptômes:

Vomissements non liés à l'apport alimentaire;

Parfois, il existe divers symptômes focaux:

Dans le tableau clinique, les symptômes cérébraux associés à l'hypertension artérielle céphalorachidienne prévalent plus souvent. Les symptômes focaux se produisent moins fréquemment, par exemple, avec une rupture d'une formation kystique. À un âge plus avancé, l'enfant peut subir un retard de développement physique ou mental.

Méthodes de diagnostic

Les manifestations cliniques ne sont pas suffisantes pour le diagnostic, un examen complémentaire est nécessairement réalisé. Dans la plupart des cas, des formations kystiques sont détectées chez le fœtus pendant la grossesse. La principale méthode de diagnostic de la maladie chez les nouveau-nés est une échographie du cerveau (neurosonographie). L'échographie est une étude sûre qui ne nuira pas à l'enfant. Imagerie par résonance magnétique (IRM) attribuée en plus.

Échographie du cerveau

Méthode de diagnostic de dépistage. À l'aide de l'échographie, vous pouvez détecter:

· Forme et bordures;

Connexion avec les ventricules du cerveau.

Sur la base de ces signes, on peut soupçonner la présence d'une cavité kystique et suggérer son apparition. Cependant, un diagnostic définitif n'est pas toujours possible..

Avec l'aide de l'IRM, le diagnostic est clarifié. Il s'agit d'une méthode de diagnostic plus informative et spécifique qui vous permet de déterminer enfin le type d'enseignement, sa localisation et sa taille.

Conséquences et complications possibles

Le pronostic dépend de plusieurs facteurs - le type d'éducation, la taille et la localisation. Les petites formations kystiques disparaissent souvent d'elles-mêmes sans provoquer de changements pathologiques..

Les kystes arachnoïdiens et sous-indémiques doivent être observés, car ils sont sujets à la croissance et ne se résolvent pas d'eux-mêmes.

Le pronostic dépend principalement de la taille de la masse kystique. Avec une grande taille, une augmentation de la pression intracrânienne est souvent observée, ce qui peut entraîner une hydrocéphalie. Dans ce cas, le pronostic est relativement défavorable - il peut y avoir un retard dans le développement mental et physique, des convulsions fréquentes, moins souvent des symptômes focaux se développent.

Peut-être le développement de complications, les plus courantes comprennent:

  • infection
  • rupture de kyste;
  • dommages aux structures neurovasculaires;
  • hémorragie.

Méthodes de traitement

Toutes les formations cérébrales ne font pas l'objet d'un traitement actif. Certains d'entre eux se résolvent d'eux-mêmes et ne nécessitent qu'une observation. Des méthodes conservatrices ou chirurgicales sont utilisées pour le traitement actif..

Traitement conservateur

Il est impossible de se débarrasser de la formation de kystes à l'aide de médicaments ou de remèdes populaires. Mais parfois, une thérapie conservatrice est toujours utilisée. Il est indiqué dans les cas où la survenue d'une pathologie est associée au processus inflammatoire. Étant donné que la cause la plus courante est une infection virale, des médicaments antiviraux peuvent être prescrits. Par exemple, l'acyclovir pour l'herpès.

Intervention chirurgicale

Le traitement principal de cette pathologie est la chirurgie..

Quelles sont les indications de la chirurgie:

  • syndrome d'hypertension;
  • l'apparition de symptômes focaux;
  • augmentation progressive de la taille du néoplasme;
  • développement d'autres complications.

Le traitement est effectué par les méthodes suivantes:

  1. Opérations de guidage de liquide. Permettre le drainage du kyste dans l'espace sous-dural ou la cavité abdominale.
  2. Drainage par aspiration d'aiguille.
  3. Endoscopie avec techniques endoscopiques.
  4. Craniotomie avec excision de la formation kystique.

Lors de la détermination des tactiques du traitement chirurgical, la forme, la taille et la localisation de la formation sont prises en compte. Il est contre-indiqué d'effectuer une opération avec un processus inflammatoire actif, la décompensation des fonctions vitales de l'enfant.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Formation: Université médicale d'État de Rostov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

En plus des personnes, une seule créature vivante sur la planète Terre - les chiens, souffre de prostatite. En effet, nos amis les plus fidèles.

Le médicament contre la toux "Terpincode" est l'un des leaders de la vente, pas du tout en raison de ses propriétés médicinales.

Si vous ne souriez que deux fois par jour, vous pouvez abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Même si le cœur d’une personne ne bat pas, elle peut quand même vivre longtemps, comme nous l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

L'estomac humain fait du bon travail avec des objets étrangers et sans intervention médicale. Le suc gastrique est connu pour dissoudre même les pièces de monnaie..

Une personne éduquée est moins sensible aux maladies cérébrales. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissus supplémentaires pour compenser les malades.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Aux États-Unis, plus de 500 millions de dollars sont consacrés chaque année aux médicaments contre les allergies. Croyez-vous toujours qu'un moyen de vaincre enfin les allergies sera trouvé?

Chaque personne a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi une langue.

Des scientifiques de l'Université d'Oxford ont mené une série d'études au cours desquelles ils sont arrivés à la conclusion que le végétarisme peut être nocif pour le cerveau humain, car il entraîne une diminution de sa masse. Par conséquent, les scientifiques recommandent que le poisson et la viande ne soient pas complètement exclus de leur alimentation..

Le travail qu'une personne n'aime pas est beaucoup plus nocif pour sa psyché qu'un manque de travail en général.

Une personne prenant des antidépresseurs dans la plupart des cas souffrira à nouveau de dépression. Si une personne fait face à la dépression par elle-même, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours..

Si vous tombez d'un âne, vous êtes plus susceptible de rouler le cou que si vous tombez d'un cheval. N'essayez simplement pas de réfuter cette affirmation..

L'espérance de vie des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Quatre tranches de chocolat noir contiennent environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller mieux, il vaut mieux ne pas manger plus de deux lobules par jour.

Avec l'âge, tous les organes du corps humain subissent une involution (développement inverse). L'organe de vision ne fait pas exception. Les yeux ne sont pas exposés.

Signes d'un kyste cérébral chez les nouveau-nés

En neurologie pédiatrique moderne, le diagnostic d'un kyste cérébral chez un nouveau-né a gagné une masse statistique impressionnante. Environ 25% des nourrissons quittent l'hôpital avec une formulation similaire dans l'épicrisis de sortie. Ils sont rejoints par des enfants des services de pathologie des nouveau-nés et de soins aux bébés prématurés, représentant environ 1/3 de tous les enfants récemment nés.

Pour clarifier cette question, il convient de noter que l'augmentation du nombre ne s'applique pas à l'augmentation du nombre de maladies dans son intégralité. Ces indicateurs sont obtenus grâce à une amélioration de la qualité des soins médicaux aux enfants. Nous parlons de l'introduction de la neurosonographie (échographie du cerveau) dans la norme d'examen de tous les nouveau-nés, ainsi que de l'amélioration technique des équipements de diagnostic par ultrasons utilisés à la fois au stade prénatal et après la naissance d'un bébé.

Description et types de pathologie

Un kyste cérébral est une formation volumétrique semblable à une tumeur remplie de contenu liquide et, en règle générale, entourée d'une capsule dense. Elle survient lorsque la différenciation cellulaire est altérée lors de l'embryogenèse ou au site d'un défaut tissulaire en raison d'un site qui a perdu sa viabilité. Une augmentation de la taille de la formation est associée à l'accumulation de liquide, à une croissance quantitative - aux processus de mort des structures d'autres parties de l'organe (pas au transfert de cellules altérées du foyer principal).

Selon le moment de l'événement, il y a:

  • kystes congénitaux - survenant pendant la période de développement intra-utérin;
  • acquis - formé pendant ou après l'accouchement.

Par emplacement peut être:

  • rétrocérébrale (dans la zone des plexus vasculaires) est la localisation la plus courante et la moins dangereuse qui survient principalement au début de la gestation ou après la naissance;
  • arachnoïde (associée à la membrane arachnoïde) - le plus rare (environ 3% de tous les cas identifiés), mais dangereux en raison de la possibilité de croissance rapide (due au remplissage avec du liquide céphalorachidien - liquide céphalo-rachidien) et de la compression des parties adjacentes du cerveau chez les nouveau-nés;
  • sous-épendymaire (cérébral, situé profondément dans la moelle) est le kyste le plus dangereux du cerveau chez le bébé, car il se forme au site de la mort des structures déjà formées. Séparément, ce groupe considère la pinéale (épiphysaire), qui a la plus faible prévalence d'un kyste cérébral (peut être diagnostiquée chez l'adulte).

Selon la structure histologique (composition des cellules) distinguer:

  • colloïdal - une formation encapsulée en forme de gelée localisée principalement dans le ventricule III, qui s'accompagne de difficultés dans l'écoulement du liquide céphalo-rachidien et la formation d'hydrocéphalie chez les nourrissons;
  • dermoïde - ce type de kyste est formé au début de l'embryogenèse à partir de tissus qui se différencient plus tard en derme (la couche de base de la peau) et en cellules de follicule pileux immatures;
  • épidermique - a une origine similaire à l'origine dermoïde, mais en tant que partie des cellules de l'épithélium pavimenteux non kératinisant et des écailles cornées (couche supérieure de la peau).

Une telle variété de formes et d'espèces s'explique par des différences dans le moment de la formation du kyste et de ses facteurs provoquants. Selon les mêmes critères, les manifestations cliniques varieront..

Causes et signes

Les kystes peuvent se former pendant les périodes périnatales (prénatales), prénatales (en cours de naissance) ou postnatales (adaptation précoce).

Les changements congénitaux dans le cerveau se produisent en relation avec:

  • violations des processus de pose et de différenciation des tissus;
  • infections intra-utérines antérieures (méningite, encéphalite);
  • un trouble de la circulation placentaire et cérébrale propre;
  • autres anomalies du développement.

Les pathologies cérébrales acquises chez les nouveau-nés sont plus courantes avec:

  • blessures à la naissance;
  • infection prénatale (d'une grande importance appartient au virus génital - il peut être labial - virus de l'herpès simplex);
  • hémorragies, blessures post-partum et infections cérébrales.

La présence d'un processus kystique ne constitue pas une menace pour la santé et la vie. Ses conséquences (blocage de l'écoulement du liquide céphalorachidien, compression des tissus adjacents, rupture du plexus vasculaire) sont les principales causes de troubles du développement, fonctions diminuées / perdues, invalidité et mortalité.

Un petit kyste du cerveau chez un enfant du premier mois de vie, qui n'affecte pas de manière significative les principaux centres de contrôle de l'activité vitale, peut avoir un cours asymptomatique. Dans certains cas, un comportement atypique est observé chez les bébés. Autres symptômes associés:

  • changement dans le sommeil - éveil (somnolence accrue ou insomnie);
  • léthargie, léthargie, larmoiement accru;
  • diminution de l'activité des mouvements, violation de leur coordination;
  • changement dans le tonus musculaire, son asymétrie;
  • tremblements sévères (tremblement du menton);
  • crampes dans les jambes;
  • vomissements abondants, similaires aux vomissements;
  • retard de masse.

De telles manifestations accompagnent souvent le processus kystique, mais ne sont pas ses symptômes fiables. Chaque symptôme, ainsi que leur combinaison, servent de marqueurs de troubles neurologiques et autres.

D'autres expressions cliniques sont spécifiques et dépendent du type, de l'emplacement et du volume du kyste. Le degré de leur manifestation est également déterminé par ces caractéristiques. Certains types de transformation kystique s'accompagnent d'hydrocéphalie et en sont la cause..

Diagnostic des kystes cérébraux

À de rares exceptions près, toutes les femmes enceintes subissent une échographie. Pour le diagnostic de la formation volumétrique de type tumeur congénitale, la finale la plus informative (à 36 - 38 semaines de gestation). L'identification des formes acquises chez les nouveau-nés se fait par la même méthode, mais de manière différente..

La neurosonographie est le principal test diagnostique effectué par un nourrisson à travers une grande fontanelle non ossifiée (non fermée). Ce type d'ultrason a été largement utilisé et reconnu à juste titre en raison de sa sécurité totale et de son contenu d'information élevé. Elle peut être réalisée avec la fréquence nécessaire. La préparation du patient à l'examen n'est pas requise. En plus de la description dans le protocole de recherche, il est possible d'imprimer des scans, ce qui ajoute à la méthode d'objectivité, en particulier lors de l'observation dynamique.

Dans des situations peu claires, l'IRM (imagerie par résonance magnétique) est utilisée. Contrairement à la tomodensitométrie (TDM), la méthode ne supporte pas les rayons X et peut être appliquée même au troisième trimestre de la grossesse. Mais en raison de la complexité technique chez les nourrissons (et jusqu'à 6-7 ans) les enfants, la méthode n'est effectuée que sous anesthésie générale et présente un certain nombre de contre-indications. Cette procédure est incluse dans le plan d'examen en préparation du traitement chirurgical..

Traitement, pronostic et prévention

Aucun traitement médicamenteux spécifique pour la transformation du cerveau kystique n'a été développé. La plupart de leurs espèces sont sujettes à une résolution indépendante. Dans ce cas, l'observation dynamique est nécessairement réalisée avec la mise en œuvre d'un contrôle par ultrasons. Si la cause du kyste était une infection, une altération de la circulation ou un traumatisme, un traitement pour ce processus est prescrit.

Dans certains cas, une correction chirurgicale est requise. L'approche opérationnelle est choisie individuellement. La tactique de l'intervention chirurgicale est déterminée par le type, la localisation, la structure histologique présumée et la nature des manifestations du kyste. Peut-être l'utilisation de l'accès direct avec la suppression complète de l'éducation. Peut être effectué par pontage ou enlèvement de ponction endoscopique du contenu de la cavité kystique.

Les conséquences à long terme avec un diagnostic rapide et une allocation chirurgicale correctement réalisée ne sont pas observées. Les kystes du plexus kystique congénital peuvent ne plus être confirmés dans une étude de contrôle à l'âge d'un mois. La plupart des autres formes qui ne nécessitent pas de tactiques chirurgicales cessent d'être diagnostiquées par l'année de vie et n'affectent pas le développement ultérieur de l'enfant.

La prévention vise principalement à maintenir la santé de la femme enceinte. La conception planifiée d'un enfant est plus appropriée si une femme a des foyers chroniques d'infection, des maladies gynécologiques, des antécédents obstétriques chargés (avortements artificiels, spontanés ou autres pathologies de la grossesse). Pendant le début de la gestation, les situations qui aggravent la circulation utéro-placentaire doivent être évitées. La livraison doit avoir lieu uniquement dans les conditions de la possibilité de fournir des soins médicaux qualifiés.

Un kyste cérébral est-il dangereux chez un nouveau-né?

Les pathologies cérébrales peuvent survenir même pendant la période de développement fœtal du fœtus, qui est associée au mode de vie et aux habitudes de la mère, ainsi qu'à la présence de diverses maladies chroniques, aux caractéristiques de l'évolution de la grossesse et à la pénétration d'une infection dans le corps. L'état du nouveau-né reflète également un phénomène dans lequel l'insuffisance d'oxygène pénètre dans son cerveau.

Les kystes cérébraux chez les nouveau-nés sont assez courants et sont un facteur qui affecte le développement et l'état du corps. Ces néoplasmes n'ont pas de nature tumorale et ne constituent pas une menace directe pour la vie de l'enfant. Cependant, le danger des kystes réside dans le fait qu'ils pressent le tissu cérébral sain environnant, ce qui provoque des troubles mentaux et physiques.

De plus, ces néoplasmes pendant longtemps n'apparaissent dans aucun signe et pendant la puberté, ils commencent à se développer activement, ce qui entraîne une détérioration de la santé.

Caractéristiques caractéristiques d'un kyste cérébral

Un kyste du cerveau qui survient chez un nouveau-né est appelé une structure volumétrique remplie de liquide (cavité sphérique), qui remplace les parties mortes du cerveau et peut être située sur n'importe quelle partie de cet organe. Il peut être unique ou multiple. Une pathologie similaire est souvent trouvée et diagnostiquée chez environ 40% des nouveau-nés.

Une cavité contenant un liquide situé dans la région du cerveau peut se former dans le fœtus dans l'utérus ou après la naissance du bébé. Parfois, il devient si petit qu'il n'affecte pas l'état de l'enfant et le néoplasme lui-même se résout avec le temps. Mais, si les kystes sont nombreux et volumineux, les enfants remarquent un retard dans le développement psychomoteur, une croissance lente, une mauvaise prise de poids, une déficience visuelle.

Le Dr Komarovsky parlera des causes et du traitement de la maladie chez les enfants:

Après l'accouchement, un examen de la présence d'un kyste de la tête chez un nouveau-né doit être effectué dans les cas suivants:

  1. S'il y a eu une blessure à la naissance;
  2. Si la mère a été infectée par une infection à l'herpès pendant la gestation;
  3. Si la grossesse a commencé avec des complications (grande taille fœtale, oligohydramnios).

Si le kyste est unique et a une petite taille, un traitement initié en temps opportun garantit un résultat favorable. Sinon, les conséquences deviennent irréversibles: l'enfant est à la traîne dans le développement physique puis sexuel, souffre de déficiences auditives et visuelles. Il existe un risque élevé d'invalidité et, dans les cas les plus graves, de décès.

Raisons de la formation

Le kyste cérébral d'un enfant se forme sous l'influence de facteurs tels que:

  • Blessures subies pendant ou après l'accouchement;
  • Maladies infectieuses antérieures affectant le système nerveux central (encéphalite, méningite);
  • Malformations congénitales du système nerveux central;
  • Apport sanguin insuffisant au cerveau, entraînant une hypoxie - carence en oxygène;
  • La présence du virus de l'herpès dans le corps d'une mère portant un fœtus.

Toutes ces raisons contribuent à la dégénérescence des tissus cérébraux, à leur mort et à la formation d'un espace vide, rempli de liquide. Ceci est un kyste.

Variétés de kystes cérébraux chez les bébés

Selon la partie de l'organe du nouveau-né dans laquelle le kyste est localisé, les variétés suivantes de cette formation sont distinguées:

  1. Kyste sous-épendymaire. Il est également appelé intracérébral ou cérébral. Elle survient chez les bébés à la suite d'une hypoxie et de troubles circulatoires prolongés dans les vaisseaux du cerveau. Habituellement, la pathologie apparaît même pendant la période de développement intra-utérin, si le fœtus présente une hypoxie aiguë ou modérée, qui se développe avec des maladies infectieuses, une anémie et un conflit Rh. D'autres causes de kystes sont l'ischémie cérébrale et l'hémorragie. Le plus souvent, le néoplasme est situé dans les régions ventriculaires et occipitales, le cervelet, le lobe temporal, l'hypophyse. Il s'agit du type de néoplasme le plus dangereux: un kyste du ventricule cérébral ou d'autres structures internes, s'il n'est pas traité, entraîne une altération du fonctionnement du système nerveux central, une invalidité et même la mort;

La forme arachnoïdienne de la pathologie se forme dans l'espace de la membrane arachnoïdienne du cerveau

  1. Kyste arachnoïdien du cerveau. La présence de ce néoplasme n'est généralement pas exprimée par des symptômes spécifiques. Un kyste se produit entre les membranes du cerveau, à la surface d'un organe (la soi-disant membrane arachnoïde). C'est une accumulation de liquide céphalo-rachidien. Cette variété est rare, dans seulement 3% des cas. Le kyste augmente rapidement de taille, comprimant les tissus et les services environnants. Néanmoins, il a un pronostic plus favorable que le kyste sous-épendymaire, mais en l'absence de traitement conduit à un retard de l'enfant dans le développement psychomoteur;
  1. Kystes du plexus cérébral, également appelés pseudokystes. De plus, ce néoplasme est appelé kyste rétrocérébelleux. Il se développe dans la période de développement intra-utérin. Les experts pensent qu'un tel kyste congénital est une occurrence relativement normale, car il se dissout de lui-même à mesure que le fœtus grandit.

Si la pathologie se développe sans traitement, elle se heurte aux complications suivantes:

  • Violation du fonctionnement de l'appareil vestibulaire;
  • Perte d'audition et de vision;
  • Retard mental;
  • Syndrome convulsif;
  • Manque de coordination, démarche;
  • Accident vasculaire cérébral;
  • Déformation du crâne;
  • Paralysie et parésie.

Image clinique

Si le kyste situé dans la zone du cerveau est de taille limitée et n'augmente pas, il n'y a pas de signes spécifiques de pathologie chez les nourrissons. Les seules caractéristiques que les parents peuvent noter sont le gonflement de la fontanelle et la pulsation, le refus du bébé de la poitrine ou du biberon, des régurgitations fréquentes et abondantes, un retard de développement mental et moteur, un manque de réaction aux sons.

Lorsque la cavité avec le fluide se développe et exerce une pression sur les tissus et les structures environnantes, le tableau clinique est plus prononcé. Les symptômes caractéristiques d'une cavité remplie de liquide dans le cerveau sont les suivants:

  1. Déficience visuelle, qui se manifeste par des images floues, une double vision et des taches devant les yeux;
  2. Manque de développement physique;
  3. Développement sexuel retardé;
  4. Coordination altérée;
  5. Crampes
  6. Engourdissement des membres supérieurs et inférieurs;
  1. Conditions d'évanouissement;
  2. Trouble du sommeil;
  3. Forte ondulation dans la tête;
  4. Nausées Vomissements;
  5. Paralysie partielle des membres;
  6. Membres tremblants.

L'intensité et la prévalence de certains symptômes dépendent de la partie du cerveau dans laquelle se trouve la cavité remplie de liquide. Par exemple, un kyste de la glande pinéale (glande pinéale) - l'organe responsable de la production de mélanine et de sérotonine, ne présente de graves symptômes que si la formation atteint une grande taille. Ce type de kyste se manifeste par des maux de tête pouvant durer plusieurs jours, des crises d'épilepsie, une déficience visuelle, des troubles délirants.

Les gros kystes du cervelet provoquent des convulsions, des tremblements, une altération de la coordination des mouvements, une paralysie et une parésie des membres supérieurs et inférieurs, le développement d'une hydrocéphalie.

Méthodes de diagnostic et de traitement des kystes

Les kystes cérébraux chez les nouveau-nés ne nécessitent pas toujours un traitement, mais dans tous les cas, une surveillance médicale est obligatoire.

Pour établir un diagnostic et identifier une variété de néoplasmes, les activités suivantes sont effectuées:

  • IRM et échographie du cerveau afin d'établir la localisation du kyste et sa taille;
  • Étude en laboratoire du liquide céphalorachidien pour détecter une infection et une inflammation;
  • La neurosonographie est la principale méthode de diagnostic par laquelle les structures cérébrales d'un nouveau-né sont examinées. L'accès à la recherche est une grande fontanelle non fermée, donc cette procédure n'est pertinente que pour les enfants de moins de 2 ans, dans lesquels ce trou n'est pas encore ossifié;
  • Histologie - une méthode avec laquelle vous pouvez évaluer la nature de la tumeur, pour la différencier des tumeurs malignes.

Le traitement de la pathologie dépend de la taille du kyste et de son emplacement. Si la croissance du néoplasme n'est pas observée, le patient se voit prescrire des médicaments qui vous permettent d'ajuster l'état de l'enfant. Donc, si la cause de la formation de la cavité était une violation de la circulation sanguine dans les vaisseaux cérébraux, les moyens appropriés sont prescrits. Si nécessaire, arrêtez le processus infectieux nommer des agents antibactériens.

Dans des cas particuliers, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les conditions pour cela sont:

Un médecin neurochirurgien, MD Fayad Ahmedovich Farhad:

  1. Augmentation de la pression intracrânienne;
  2. Une violation brutale des mouvements, de la coordination;
  3. Crampes.

S'il y a des kystes chez le bébé, les types d'opérations suivants sont effectués:

  • Radical. Dans ce cas, une craniotomie et une ablation complète du néoplasme kystique sont effectuées. La manipulation est efficace, mais se caractérise par un degré élevé de traumatisme;
  • Endoscopique, le plus économe. Pendant la chirurgie, une ponction est réalisée à travers laquelle un endoscope est inséré. Ensuite, le contenu de la cavité formée est retiré;
  • Contournement de kyste. Son contenu est évacué par un tube de drainage. Le kyste n'est pas complètement retiré.

Si des mesures appropriées ne sont pas prises en temps opportun, la formation peut éclater. Cela entraîne les conséquences suivantes:

  1. Empoisonnement du sang;
  2. Saignement à l'intérieur du crâne;
  3. Le processus inflammatoire provoqué par l'ingestion de contenu purulent dans le liquide céphalo-rachidien;
  4. Paralysie complète;
  5. Issue fatale.

Les kystes cérébraux d'un nouveau-né sont un diagnostic courant. Cette pathologie est rarement mortelle, mais dans certains cas, elle peut entraîner de graves troubles du développement et des handicaps. Cette condition nécessite une surveillance constante par un spécialiste et, si nécessaire, une intervention chirurgicale.

Kyste du cerveau chez le bébé

Le kyste du cerveau du bébé est une cavité aux parois dures, remplie de liquide céphalo-rachidien dans la zone du cerveau décédée en raison de facteurs intra-utérins. Les kystes congénitaux sont également appelés vrais. Ils diffèrent des acquis dans leur structure externe - leur mur est constitué de tissus d'une coque en forme de toile.

Le kyste congénital du cerveau d’un enfant se forme généralement dans des endroits riches en citernes à alcool et en cavités ventriculaires. Les zones les plus courantes dans ce cas sont: quadripôle, sillon sylvien, zone suprasellaire, fosse crânienne postérieure et localisation sous la marque du cervelet.

Le tableau clinique dépend de l'emplacement du kyste et est causé par l'effet sur la liquorodynamique. Les petits néoplasmes n'apparaissent pas cliniquement. Grande peut entraîner la mort en raison du développement de complications aiguës, par exemple, en raison d'une hydrocéphalie occlusive.

Un kyste cérébral chez un enfant dans l'utérus est plus fréquent chez les garçons. Le processus volumétrique est plus fréquent dans l'hémisphère gauche que dans le droit.

Types de kystes cérébraux chez les nouveau-nés:

  1. Progressive. Elle se caractérise par une croissance rapide et une augmentation du tableau clinique. A besoin d'un traitement chirurgical et d'un traitement médicamenteux de soutien.
  2. Congelé. Ne pousse pas, ne se manifeste pas cliniquement, n'a pas besoin de traitement.

Les causes

La maladie chez le GM de l'enfant est due aux raisons suivantes:

  • Malformation méningée. Il s'agit d'une condition pathologique dans laquelle les membranes arachnoïdiennes des lobes frontal et temporal ne se développent pas ensemble, et un «espace» apparaît entre elles, dans lequel un processus volumétrique se forme.
  • Neuroinfection intra-utérine ou infection d'un autre endroit.
  • Intoxication maternelle due à l'alcoolisme, à la consommation de drogues, au tabagisme. Intoxication due à un processus infectieux conduisant à une hypoxie du GM fœtal.
  • Conflit rhésus, dans lequel le groupe sanguin de la mère et du fœtus ne correspond pas, en raison de l'incompatibilité immunologique.
  • Anomalies dans le développement du système nerveux central dues à des mutations génétiques.

Symptômes

Le kyste cérébral chez un adolescent et de jeunes enfants se manifeste par le tableau clinique suivant:

  1. Syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne. Il s'agit d'une caractéristique complexe typique des symptômes de toute éducation en GM. Mécanisme: l'éducation est un néoplasme volumétrique, ce qui signifie qu'elle comprimera les tissus voisins. Cependant, la cavité cérébrale est limitée et la pression à l'intérieur augmente. Le syndrome hypertenseur se manifeste par des maux de tête éclatants, des étourdissements, de l'irritabilité, de la fatigue.
  2. Hydrocéphalie. Le syndrome survient en raison d'un blocage des canaux du liquide céphalo-rachidien. Tel, par exemple, le mécanisme du kyste du ventricule cérébral chez un nouveau-né. À l'intérieur du système ventriculaire de l'organe, le liquide céphalo-rachidien s'accumule. Chez un enfant de moins d'un an, les os du crâne ne sont pas encore ossifiés, par conséquent, sous la pression du liquide céphalorachidien, la tête du bébé augmente visuellement. Extérieurement, il y a une pulsation des vaisseaux sanguins, un déplacement des globes oculaires vers le bas. Le strabisme et le nystagmus sont également notés. En raison de graves maux de tête, l'enfant est excité et hurle. Il dort mal et mange peu.
  3. Symptômes neurologiques focaux. Elle est causée par la localisation de kystes dans le cerveau. La localisation dans la région temporale se manifeste par deux symptômes: un mal de tête et des crises d'épilepsie. L'épilepsie se développe sous forme de crises partielles et généralisées. La complexité du kyste temporal est qu'après son ablation chirurgicale, le tableau clinique des crises n'est pas éliminé..

Un kyste dans la glande pinéale du cerveau chez un enfant progresse lentement, c'est pourquoi le tableau clinique est médiocre. 95% de tous les symptômes sont des symptômes non spécifiques présents dans presque toutes les maladies du cerveau. Cependant, un kyste de la région pinéale du cerveau chez un enfant peut se manifester par une diminution de la précision de la vision et de l'ouïe.

Dans le même temps, le kyste du ventricule gauche du cerveau chez le bébé peut ne pas apparaître du tout, sauf pour un sommeil agité et une diminution de l'appétit. Le kyste de la voile intermédiaire du cerveau chez un enfant se produit dans le réservoir de la voile intermédiaire. Le tableau clinique n'apparaît pas, mais soudainement, en raison de l'obstruction du liquide céphalorachidien, une hydrocéphalie occlusive aiguë peut se produire, ce qui peut entraîner la mort.

Diagnostique

Pour diagnostiquer les kystes cérébraux chez les enfants, les données nécessaires sont:

  • Le tableau clinique, sa dynamique et son lien avec les facteurs provoquants.
  • Neuroimagerie avec des méthodes de recherche instrumentale.

Lors de son admission à la clinique externe, l'enfant reçoit une consultation avec un ophtalmologiste, un neurologue, un pédiatre et un généticien. Ils évaluent l'état général du patient et identifient objectivement les symptômes de l'activité cérébrovasculaire: crampes, troubles du sommeil, maux de tête, vertiges, diminution de la précision de la vision ou de l'ouïe, anxiété, diminution de l'appétit.

L'éducation est visualisée en utilisant:

  1. Imagerie par résonance magnétique. La méthode est utilisée par des patients de tous âges: la qualité du signal IRM ne dépend pas des caractéristiques liées à l'âge du système nerveux central.
  2. Neurochirurgie. L'échographie cérébrale est utilisée par un enfant jusqu'à un an. Les kystes cérébraux chez les enfants de 10 ans ne peuvent pas être détectés: l'échographie ne traverse que les tissus mous. Et chez les enfants, après un ou deux ans, les os du crâne se durcissent.
  3. Tomodensitométrie en spirale.

Traitement

L'éducation est traitée par la chirurgie. Indications pour la chirurgie:

  • syndrome d'hypertension intracrânienne;
  • une augmentation du déficit neurologique sous la forme d'une diminution de la force musculaire ou d'une perte de sensibilité;
  • L'éducation comprime le tissu cérébral adjacent;
  • La formation ferme les canaux du liquide céphalo-rachidien, ce qui peut entraîner une hydrocéphalie et un déplacement des structures cérébrales (syndrome de luxation).

Des méthodes sont utilisées pour le retrait, dont le but est de réduire la pression intracrânienne en drainant le fluide et en enlevant complètement le kyste et ses restes.

Types et caractéristiques des kystes cérébraux chez les nouveau-nés

Le kyste du cerveau d'un nouveau-né est une formation sans oncologie, semblable à une bulle avec une membrane dense remplie de liquide. Une telle structure de cavité peut se former au stade de la formation embryonnaire et pendant la période néonatale. Au moment de la formation, les structures des cavités se distinguent:

  • congénitale (primaire), due à des anomalies fœtales;
  • acquis (secondaire), qui s'est développé à la suite d'une infection, d'un traumatisme, de pathologies internes.

Si la capsule kystique congénitale est petite et n'appuie pas sur les sections voisines, elle n'est pas dangereuse et se résout souvent d'elle-même avant l'accouchement ou 2 ans.

Une menace est un kyste dynamique (en croissance) du cerveau, qui comprime d'autres zones, provoquant des processus ischémiques (arrêt ou inhibition de la circulation sanguine), qui entraînent la mort des tissus (nécrose) avec des changements irréversibles.

Symptômes d'un kyste cérébral chez un enfant

Les signes sont déterminés par le principal provocateur de pathologie, qui a provoqué l'apparition d'une tumeur bénigne, sa taille, sa localisation. Par conséquent, ils sont divers, mais pas spécifiques. Avec la croissance du kyste et sa pression sur les services les plus proches chez les nourrissons, il y a:

  • crachats abondants et fréquents, vomissements;
  • refus d'alimentation, perte de poids;
  • augmentation de la pression intracrânienne, maux de tête, fontanelle bombée et pulsante;
  • troubles visuels, moteurs, auditifs (l'enfant ne répond pas à la parole, aux jouets, ne fixe pas le regard);
  • cri long non motivé;
  • doigts tremblants;
  • faiblesse musculaire ou tension excessive;
  • contraction des membres, paralysie incomplète des bras, des jambes;
  • léthargie pathologique ou surexcitation anormale;
  • épisodes d'évanouissement;
  • déformation du crâne (la taille de la section supérieure dépasse la taille du visage);
  • troubles endocriniens, se manifestant par un retard dans le développement mental et sexuel;
  • crises convulsives et épileptiques;
  • anomalie des sutures osseuses du crâne, manque de fontanelle;
  • hallucinations, troubles mentaux (chez les enfants de plus d'un an).

Types et fonctionnalités

Un kyste cérébral chez un fœtus ou un nouveau-né peut se former entre l'arachnoïde (arachnoïde) et les membranes molles, à l'intérieur des hémisphères - dans l'épaisseur des tissus cérébraux (rétrocérébelleux).

Sous-épendymaire

C'est une des formations les plus menaçantes dans l'épaisseur des hémisphères chez les enfants de la première année de vie, si elle progresse..

Le kyste sous-épendymaire se produit en raison d'une infection intra-utérine ou d'une carence en oxygène lors d'une hémorragie dans le ventricule et de la mort cellulaire ultérieure. Un kyste cérébral chez un nouveau-né disparaît parfois sans traitement jusqu'à 2 ans, mais en même temps, l'enfant doit être examiné régulièrement par échographie et neurosonographie afin de ne pas rater d'éventuelles complications.

Avec la croissance d'une tumeur kystique, qui exerce une pression sur les zones adjacentes, si l'opération n'est pas effectuée à temps, des déformations tissulaires peuvent survenir avec les conséquences les plus graves pour le bébé.

Dans ce cas, les principaux symptômes d'une augmentation menaçante du kyste cérébral chez le bébé sont:

  • anxiété, troubles du sommeil;
  • douleur dans la tête (le bébé se frotte la tête contre l'oreiller et pleure);
  • pleurs prolongés monotones;
  • retard dans le développement physique et mental, discours;
  • faiblesse musculaire, troubles moteurs. Si, par exemple, un kyste sous-épendymaire se forme à gauche, une atonie musculaire se produit de ce côté du corps.

Les dysfonctionnements irréversibles du système nerveux central, l'invalidité ou la mort du bébé sont inévitables sans traitement kystique.

Arachnoïde

Le kyste arachnoïdien est très rarement diagnostiqué dans le cerveau chez les nourrissons - chez 3% des nouveau-nés (plus souvent chez les garçons). Une telle capsule kystique est formée à la surface de la membrane arachnoïdienne (arachnoïde), perturbant la circulation du liquide céphalorachidien. Les conséquences de la pathologie sont moins dangereuses qu'avec un kyste sous-épendymaire, mais sa caractéristique est l'augmentation et la compression actives des zones voisines.

Un kyste cérébral de ce type ne disparaît pas tout seul. Par conséquent, si une opération n'est pas effectuée à temps, un retard dans le développement psychomoteur de l'enfant est inévitable. La tumeur kystique primaire (congénitale) est diagnostiquée en fin de grossesse. Si sa survenue fait référence à la période post-partum (plus souvent lors de blessures à la naissance, asphyxie), elle est généralement détectée immédiatement après la naissance.

Causes: processus inflammatoires, altération de l'approvisionnement en sang cérébral, blessures.

  • augmentation de la pression intracrânienne et de la douleur dans la tête;
  • crachats fréquents, vomissements;
  • crampes, sommeil perturbé;
  • retard de développement;
  • chez les enfants plus âgés - troubles mentaux, hallucinations.

Le traitement est uniquement chirurgical. Plus le kyste est retiré tôt, plus le pronostic est favorable.

Porencephalic

Le kyste porencéphalique du cerveau est une lésion rare qui se développe dans n'importe quelle zone avec des tissus morts (nécrotiques). Les causes de l'apparition sont considérées comme toutes les infections (y compris le cytomégalovirus), les blessures entraînant la mort cellulaire locale, ainsi que les médicaments tératogènes (mutilant le fœtus) et les mutations congénitales.

Le traitement de cette forme commence immédiatement, car sans mesures actives, des complications telles que l'hydrocéphalie, la schizencéphalie (l'apparition de lacunes dans les hémisphères) et la porencéphalie (transformation des tissus lors de la fusion des coquilles avec la matière grise) sont possibles.

Lors du diagnostic de l'hydrocéphalie, une augmentation caractéristique du crâne est observée pendant la petite enfance.

D'autres complications graves se font sentir quelques mois après la naissance, lorsqu'elles apparaissent:

  • signes de retard de développement (mental et physique);
  • troubles visuels et auditifs;
  • paralysie des bras et des jambes;
  • crises convulsives et épileptiques;

Kyste de voile intermédiaire

Il se développe au stade du développement fœtal de l'embryon, lorsque dans le troisième ventricule du cerveau les plis de la coquille molle (voile intermédiaire) ne se développent pas ensemble, mais forment une cavité remplie de liquide céphalorachidien (liquide céphalorachidien).

Le kyste de la voile intermédiaire se dissout souvent au moment de la livraison. Mais si elle persiste chez un nourrisson, elle ne progresse généralement pas, n'affecte pas la circulation du liquide céphalorachidien et ne conduit pas à un état douloureux.

Les raisons de la croissance d'un kyste de voile intermédiaire peuvent être les suivantes: blessures avec lésions graves de la tête, intoxication, neuroinfection, suivies d'une altération de la production et du mouvement du liquide céphalo-rachidien.

Mais de tels cas sont très rares, par conséquent, la formation kystique de la voile intermédiaire est considérée comme l'une des anomalies les moins dangereuses, ne nécessitant qu'une observation de l'enfant.

Kyste du plexus cérébral

Les plexus vasculaires sont, par essence, les premiers nœuds nerveux de l'embryon, activant la production de liquide céphalo-rachidien, nécessaire au fonctionnement de la moelle épinière et du cerveau.

Les plexus vasculaires kystiques du cerveau chez le fœtus se forment également au stade embryonnaire de six à sept semaines. La pathologie est détectée à 18-22 semaines de gestation, ce qui est confirmé par échographie. Elle n'affecte pas le fœtus, disparaissant chez 9 nourrissons de 10 à 26 - 28 semaines. Ainsi, des structures similaires apparues dans les premières semaines de grossesse:

  • sûr et n'affectent pas le système nerveux central du fœtus;
  • n'affectent pas les processus vitaux;
  • ne progresse pas, ne dégénère pas en tumeur.

Peu importe, une capsule kystique du plexus vasculaire gauche ou droit apparaît, unique ou formée de plusieurs microstructures.

Une attention et un traitement accrus nécessitent un plexus vasculaire kystique du cerveau, trouvé à l'échographie à une date ultérieure (31 - 40 semaines) ou diagnostiqué chez un nouveau-né. L'apparition d'une telle tumeur bénigne après l'accouchement est associée à une infection de la femme enceinte par le cytomégalovirus, le virus de l'herpès et un accouchement anormal. Dans de tels cas, des kystes vasculaires ramolitiques (souvent multiples) se forment, localisés dans les sections frontales et temporales, qui se trouvent chez les nourrissons aux sites de mort cellulaire (nécrose) en raison de dommages viraux.

Périventriculaire

Ce type de néoplasme kystique qui se développe chez le fœtus (beaucoup moins souvent chez les nourrissons) endommage la substance blanche dans les foyers de changements nécrotiques (tissus morts). Paralysie possible, troubles neurologiques.

Le traitement d'un tel kyste chez un enfant est complexe, combinant une pharmacothérapie active et une intervention chirurgicale. Les experts considèrent un tel kyste comme un type d'encéphalopathie, dont la cause est l'hypoxie (carence en oxygène) et l'ischémie (altération de l'approvisionnement en sang) des tissus.

Les kystes périventriculaires apparaissent en raison de:

  • maladies héréditaires;
  • anomalies intra-utérines;
  • infections affectant le système nerveux fœtal;
  • intoxication (empoisonnement) pendant la grossesse.

Choroïdien

Un kyste choroïde est formé dans le plexus choroïde du cerveau chez le fœtus ou le nouveau-né en raison d'une infection intra-utérine, de traumatismes crâniens pendant la grossesse ou l'accouchement. Le pourcentage d'auto-résorption du kyste du plexus choroïde est d'environ 45%. Si cela ne se produit pas chez le fœtus, un traitement chirurgical est nécessaire.

Le diagnostic est posé lors d'une échographie, lorsqu'il est déterminé que la fontanelle du bébé ne s'est pas fermée à temps. Les principaux symptômes sont évidents:

  • contraction des stylos, des jambes, des doigts;
  • crampes des membres et gros muscles du tronc;
  • somnolence anormale pendant la journée ou vice versa - surexcitation évidente;
  • troubles de la coordination, réactions psychomotrices retardées.

Structures pseudokystiques

Les médecins n'ont pas encore révélé exactement comment le pseudokyste dans le cerveau des nouveau-nés diffère d'autres formations similaires.

Se réfèrent souvent à la présence ou à l'absence d'épithélium tapissant la cavité, mais jusqu'à présent, ce jugement n'a pas été confirmé. Alors qu'est-ce qu'un pseudo-kyste et est une telle anomalie dangereuse pour un enfant?

Il existe certains critères permettant aux spécialistes de distinguer uniquement la pseudo-formation:

  1. Les structures de fausses cavités sont localisées dans la région des zones latérales des cornes antérieures ou des corps des ventricules latéraux, parfois entre le tubercule optique et le noyau caudé, situées sur un ou deux côtés.
  2. Si une hémorragie ne se produit pas dans la cavité de la capsule, elle est remplie d'un liquide clair. Peut être à chambre unique et à chambres multiples.
  3. La raison de la formation d'une fausse formation n'est pas déterminée par une anomalie génétique, c'est-à-dire qu'elle a toujours un caractère secondaire acquis.

Chez 95 à 98 des 100 bébés atteints de pseudo-formation ventriculaire, aucun trouble du développement ne se produit.

Le pseudokyste sous-épendymaire, localisé dans l'épaisseur des tissus, est considéré comme dangereux. Il apparaît en raison de troubles intra-utérins, notamment:

  • hémorragie;
  • hypoxie tissulaire, dans laquelle les ventricules latéraux sont endommagés;
  • ischémie conduisant à la nécrose des cellules dans des zones spécifiques;
  • blessures à la naissance.

La menace survient si la fausse structure commence à se développer et la pathologie dans laquelle elle s'est formée provoque de graves dommages. Ensuite, il nécessite l'ablation, le traitement de l'ischémie ou d'autres complications possibles d'une blessure à la naissance.

Si la pseudo-formation ne se résout pas au cours de la première année de vie, une échographie régulière et une visite chez un neurologue sont nécessaires pour surveiller la dynamique de sa croissance, les indicateurs de la pression intracrânienne et toute déviation du comportement du bébé, y compris l'incapacité à se concentrer, les larmes excessives et les maux de tête. Un très bon indicateur, si un spécialiste en échographie détermine que l'anomalie commence à diminuer.

Pathologie multicystique

L'encéphalomalacie multicystique est une pathologie grave qui affecte le tissu cérébral à un âge précoce. Elle se traduit par l'apparition de multiples structures de grandes et petites cavités dans la substance blanche et le cortex, caractérisées par une évolution sévère avec un pronostic défavorable.

La période la plus vulnérable où la multicystose du cerveau se développe le plus souvent est considérée comme le stade allant de 28 semaines de gestation aux sept premiers jours après l'accouchement. Les principales raisons du développement de multiples foyers de nécrose, les experts considèrent:

  • infection herpétique et cytomégalovirus;
  • virus de la rubéole, toxoplasme;
  • entérobactéries, Staphylococcus aureus;
  • asphyxie intra-utérine (suffocation), blessure à la naissance;
  • thrombose des sinus, malformations vasculaires, septicémie.

Si un kyste cérébral est diagnostiqué chez un enfant, les complications suivantes sont probables:

  • sous-développement physique et mental sévère (l'enfant n'est pas capable de marcher, de parler);
  • l'accession de l'encéphalopathie épileptique, qui se traduit par des dizaines et des centaines d'attaques d'épilepsie par jour.

Important

Les parents doivent se rappeler qu'un traitement réussi des masses abdominales congénitales et acquises nécessite un diagnostic précoce, notamment:

  • neurosonographie;
  • Encéphalographie Doppler;
  • émission de positrons, imagerie par résonance magnétique;
  • scintigraphie cérébrale.