Principal / Pression

Diagnostic de l'hypoxie cérébrale - le danger de famine en oxygène

Pression

L'hypoxie cérébrale (GGM) est un processus anormal qui se produit dans les structures cérébrales, dans lequel chaque cellule est déficiente en oxygène.

L'oxygène est essentiel au fonctionnement normal de toutes les fonctions vitales des systèmes cérébral et corporel..

La carence en oxygène affecte le centre cérébral de "l'organe critique", où le tissu du cortex cérébral est principalement affecté. Le résultat est une crise hypoxique.

Environ 20% du volume sanguin total traverse les vaisseaux et les artères du cerveau en une minute, ce qui est certainement un indicateur très élevé.

Si toutes les fonctions fonctionnent normalement, l'hypoxie cérébrale aiguë, qui affecte les cellules pendant 3 à 4 secondes, ne provoquera pas de changements globaux.

Cependant, un manque d'oxygène dans la tête pendant 10 secondes peut entraîner une perte d'esprit et des évanouissements. Et après 30 secondes, le cortex cérébral deviendra inactif, ce qui est dangereux pour l'homme avec l'apparition du coma.

L'heure de la mort des cellules cérébrales survient lorsque la privation d'oxygène du cerveau se poursuit pendant 5 minutes. Si pendant ce temps vous ne réanimez pas et ne restaurez pas une carence en oxygène, le processus deviendra irréversible.

Il est impossible de traiter indépendamment à domicile le syndrome hypoxique. Que traiter et comment traiter l'hypoxie est décidé par le médecin traitant après un examen détaillé du corps.

Les préparations pour le traitement de l'hypoxie cérébrale sont classées par le code CIM-10. Par exemple, des comprimés contre la privation d'oxygène - antistax, riboxine, cognum, nimodipine, etc..

Dans certains cas, le médecin peut prescrire un cours d'injections intraveineuses ou suivre une thérapie procédurale.

La façon de guérir et les médicaments à utiliser dépendent principalement de l'âge du patient. Le traitement de l'hypoxie chez les enfants, les adultes et les personnes âgées varie et est sélectionné strictement individuellement.

Lors du choix d'une thérapie, tous les facteurs sont pris en compte - les causes d'un manque d'oxygène dans le cerveau, les symptômes, le type de pathologie établie chez le patient.

Le syndrome hypoxique peut être de nature épisodique et peut avoir un diagnostic et une gravité spécifiques, par exemple: hypoxie chronique du cerveau à 2 degrés.

Avec une sensibilité accrue du cerveau à l'hypoxie, la condition est souvent accompagnée d'un coma.

Symptômes de carence en oxygène

Si chaque 3,3 g du cerveau ne reçoit pas environ 3,3 ml d'oxygène par minute, une hypoxie des vaisseaux du cerveau se produit.
Avec le développement rapide du syndrome hypoxique, les processus ne peuvent être retracés. Dans ce cas, une assistance urgente est importante pour éviter le coma ou la mort..
Mais si la pathologie a une période de développement, alors les signes ont le temps de devenir apparents. La manifestation des symptômes de la privation d'oxygène chez les adultes est standard:

  • le premier signe est une violation de la microvascularisation;
  • puis augmentation de l'excitation, comportement incontrôlé dans un état d'euphorie, suivi d'une léthargie ou d'une sensation de dépression;
  • l'apparition de maux de tête aigus de nature pressante;
  • un trouble du système cardiovasculaire - angine de poitrine, diminution du tonus, de la pression et de la température, arythmie ou tachycardie cardiaque;
  • l'apparition d'une pâleur, d'une cyanose ou d'une rougeur de la peau;
  • inhibition du système nerveux central, vertiges, nausées, vomissements indomptables, ondulations ou assombrissement dans les yeux, troubles de la vision;
  • état de stupeur, énurésie, selles incontrôlées, perte de conscience possible;
  • avec des lésions périnatales des structures cérébrales, un œdème cérébral se produit, la sensibilité de la peau disparaît.

Une forme sévère se caractérise par une détection précoce de l'hypoxie des neurones cérébraux. Avec cette lésion, la pathologie peut avoir un degré de gravité différent, parfois les processus sont irréversibles.

Les signes d'hypoxie cérébrale chez l'embryon, le nouveau-né ou l'enfant de la première année de vie sont légèrement différents.

Comment les symptômes se manifestent-ils chez les enfants:

  • une tachycardie est souvent observée, remplacée par une bradycardie;
  • l'apparition d'arythmies et de murmures dans le cœur;
  • l'apparition dans le liquide amniotique du méconium (excréments d'origine);
  • croissance et forte baisse de la fréquence des mouvements intra-utérins;
  • l'enfant peut présenter la formation d'une thrombose, de petites hémorragies tissulaires.

Si le cerveau du bébé n'a pas assez d'oxygène pendant une longue période, le dioxyde de carbone s'accumule dans le sang. Il y a une irritation des centres respiratoires, à partir de laquelle le fœtus essaie de faire des mouvements respiratoires.

Dans ce cas, des corps étrangers (mucus, sang ou liquide amniotique) pénètrent dans le système respiratoire. Même le premier souffle peut provoquer un pneumothorax, qui constitue une menace directe pour la vie de l'enfant.

Types d'hypoxie

Selon la rapidité des progrès et l'augmentation des symptômes, l'hypoxie peut être aiguë, subaiguë ou chronique.

Selon le niveau de carence en oxygène, le syndrome hypoxique est divisé en plusieurs types: léger, modéré, sévère et critique.

Selon la cause et les mécanismes de développement, la famine en oxygène est classée en espèces qui sont déterminées par l'emplacement de la pathologie.

Par exemple, une hypoxie endogène ou mixte se produit en raison d'un dysfonctionnement de divers systèmes ou organes, ainsi que de l'influence de certains facteurs sur le corps.

Examinons plus en détail les principales variétés d'hypoxie.

Tissu (histotoxique)

Cette espèce se produit avec une diminution de l'activité des enzymes respiratoires dans les mitochondries des cellules tissulaires..

La violation de l'utilisation des molécules d'oxygène par les cellules des tissus provoque une hypoxie. La raison peut être certains poisons ou sels de métaux lourds.

Circulatoire (cardiovasculaire)

Elle survient avec des troubles hémodynamiques ou une circulation sanguine générale dans les artères et les vaisseaux du cerveau.
L'insuffisance cardiovasculaire, le choc ou le stress, la vascularite, les maladies cardiaques, l'infarctus du myocarde, les maladies vasculaires du diabète sont les principales causes d'hypoxie circulatoire.
Les facteurs secondaires comprennent la formation de thrombose, d'embolie, de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins qui entravent la circulation sanguine.

Exogène (hypoxique)

Se produit lorsque le niveau d'oxygène dans l'environnement diminue. Par exemple, air déchargé sur un haut plateau ou en vol en parapente.

Sous une pression atmosphérique normale, une carence en oxygène peut être déclenchée par les facteurs suivants:

  • contamination grave par les gaz;
  • pollution de l'air par des particules dispersées, par exemple, dans les mines pendant l'exploitation minière;
  • dans les sous-marins sous-marins;
  • juste dans une pièce étouffante avec une mauvaise ventilation.

Hémique (sang)

Il est observé dans le contexte d'une diminution de la capacité en oxygène du sang. Facteurs clés:

  • violation du transport d'oxygène par les cellules;
  • manque de globules rouges;
  • une forte diminution des taux d'hémoglobine;
  • violation des processus de combinaison de l'hémoglobine avec des molécules d'oxygène.

Plus fréquent avec hémolyse érythrocytaire, empoisonnement au monoxyde de carbone ou anémie.

Respiratoire (respiratoire)

Elle survient lors de la déstabilisation des fonctions du système respiratoire. Par exemple:

  • avec pneumonie (pneumonie);
  • l'asthme bronchique;
  • germination d'une tumeur maligne dans le système bronchopulmonaire;
  • inflammation de l'adénoïde ou des amygdales.

Une chirurgie de retrait du néoplasme ou des amygdales en temps opportun peut résoudre rapidement le problème.

L'hypoxie respiratoire peut être causée par une surdose de médicaments, une pathologie de la moelle épinière et du cerveau..

AVC ischémique

Un accident vasculaire cérébral ischémique est une famine aiguë d'oxygène qui se produit à la suite d'une violation de l'approvisionnement en sang dans les artères du cerveau.
Dure généralement plus d'une journée, passe en combinaison avec des signes neurologiques prononcés. Une condition similaire menace d'adoucir le tissu cérébral dans la zone touchée, ce qui entraîne une crise cardiaque.

Ischémie cérébrale centrale et globale

Cette pathologie se produit en raison d'une violation de l'approvisionnement en sang à un endroit spécifique.

De plus, l'hypoxie cérébrale se manifeste en raison du développement de diverses maladies. Par exemple, anévrisme, caillot sanguin, obstruction des vaisseaux sanguins.

La clinique d'État complète l'image de la survenue de crises cardiaques. L'ischémie globale est l'arrêt complet de l'apport sanguin au cerveau.

Épars

Ce dysfonctionnement appartient à la catégorie de gravité légère à modérée. Se produit avec un faible niveau d'oxygène dans la circulation sanguine.

Tranchant

Une hypoxie aiguë est observée en cas d'empoisonnement, de maladie cardiaque grave, de saignement.

Mais une condition similaire peut également provoquer une asphyxie, un arrêt cardiaque ou un choc hypovolémique..

Rapide comme l'éclair

Elle se développe en quelques minutes, voire quelques secondes, au cours desquelles une hémorragie se produit au centre de la respiration. Se produit avec un blocage complet des processus respiratoires.

Hypoxie cérébrale chronique

Elle est associée à des maladies cardiaques (insuffisance, défauts, modifications cardiosclérotiques, etc.), mais le développement de la pathologie dure longtemps..

  • fatigue accrue;
  • essoufflement constant;
  • maux de tête, vertiges, nausées;
  • un état d'irritation ou d'agitation;
  • déficience cognitive;
  • perte d'appétit.

Si le patient éprouve des processus négatifs pendant une longue période et ne subit pas de traitement, une encéphalopathie hypoxique peut se développer..
Cette condition se termine généralement par de graves troubles mentaux. Sans thérapie appropriée, mort.

Pourquoi les changements posthypoxiques sont-ils dangereux??

Le danger d'hypoxie réside dans les changements pathologiques qui ont un impact direct sur l'activité et l'activité vitale des fonctions de base du cerveau.

Le diagnostic dépend de la gravité des lésions cérébrales et de la durée de la privation d'oxygène. Le coma à court terme offre de grandes chances de réadaptation.

La durée de l'état végétatif peut préserver les fonctions de base, mais conduire à de graves violations.

Qu'est-ce que l'hypoxie grave entraîne:

  • à la perte de sensibilité aux stimuli externes;
  • perte d'appétit et malnutrition;
  • la formation de thrombose;
  • l'apparition de plaies de pression;
  • des infections pulmonaires sont souvent observées.

Le syndrome posthypoxique chez l'adulte se distingue par des difficultés à restaurer des fonctions vitales même minimes. Par exemple, récupération de la parole ou de l'activité physique.
Une hypoxie prolongée constitue une menace directe pour la vie humaine.

Est-ce que GM récupère après une pathologie??

Les cellules cérébrales après la privation d'oxygène ne sont pas restaurées. Cependant, avec une thérapie bien choisie, une rémission assez stable peut être obtenue..

Dans les bonnes conditions, il y a une chance de normaliser les fonctions quotidiennes de la vie.

Le fait est que le tissu cérébral a la capacité d'assumer les fonctions des cellules voisines. Cela donne une chance pour une réhabilitation productive. Mais dans tous les cas, la récupération après l'hypoxie se produit partiellement.
Pour se débarrasser de la famine en oxygène, un traitement spécialisé est nécessaire dès la première manifestation des symptômes de la pathologie.
Toute violation au niveau cellulaire est considérée comme critique, car de tels processus menacent avec des conséquences graves, souvent irréversibles.

Causes de la privation d'oxygène

Les causes de l'hypoxie peuvent être externes (mécaniques) ou internes, provoquées par un dysfonctionnement des organes et des systèmes, ainsi que par des processus pathologiques.

La carence en oxygène est causée par l'intoxication par des substances qui inhibent la stimulation de l'hémoglobine..

De plus, l'exposition aux rayonnements ou les toxines libérées pendant les processus de décomposition des tissus ont un effet négatif..

Par exemple, en raison d'une grave déplétion du corps dans le contexte d'une famine prolongée ou d'une infection dangereuse.
La perte de sang globale, le stress, l'effort physique excessif, l'abus d'alcool, de drogues ou le tabagisme sont des facteurs qui peuvent provoquer une carence en oxygène.
Arrêtons-nous sur les principales causes de l'hypoxie..

Empoisonnement et inhalation de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un poison sanguin à effet toxique général, une substance incolore et inodore qui peut pénétrer tous les obstacles..

Une concentration de monoxyde de carbone dans l'air de plus de 1,2% provoque la mort en moins de trois minutes.

Qu'est-ce que l'intoxication au monoxyde de carbone entraîne:

  • en cas d'inhalation, le transport de l'oxygène vers les organes et les tissus est bloqué, entraînant une carence en oxygène;
  • fonctions du muscle cardiaque également perturbées.
  • l'inhalation des gaz d'échappement des véhicules, un long séjour dans un garage fermé ou une voiture avec un moteur en marche;
  • empoisonnement domestique - dysfonctionnement des appareils de chauffage (cheminées, poêles, tuyaux), fuite de gaz propane, suie des lampes à pétrole, etc.
  • inhalation d'incendie.

Le résultat de l'empoisonnement dépend directement de la concentration de monoxyde de carbone, de l'état du patient, de l'activité physique au moment de l'inhalation, mais surtout - de la durée de la privation d'oxygène.

Une forte pression sur la gorge

L'hypoxie peut survenir à la fois avec une action mécanique sur la trachée et avec le développement de pathologies internes.

Facteurs provoquant un manque d'oxygène:

  • asphyxie (suffocation);
  • gonflement de la membrane muqueuse des voies respiratoires;
  • une réaction allergique à la nourriture, aux produits chimiques, aux odeurs, aux fleurs ou aux médicaments, accompagnée d'un œdème de Quincke;
  • processus inflammatoires dans le larynx, par exemple, inflammation des amygdales ou des végétations adénoïdes.

Troubles des muscles respiratoires

Un dysfonctionnement de la moelle épinière entraîne une paralysie des muscles respiratoires. Dans cet état, les cellules du cerveau sont incapables de fournir et de réguler les processus d'échange de gaz dans les poumons.

Les pathologies suivantes contribuent au développement de la paralysie musculaire respiratoire:

  • dommages aux processus ou terminaisons nerveuses périphériques;
  • destruction des tissus musculaires;
  • processus auto-immuns;
  • intoxication médicamenteuse.

Les dysfonctionnements génétiques associés à la dystrophie musculaire conduisent à la nécrose des cellules et des fibres. Il est difficile pour un patient atteint de cette pathologie de respirer, ce qui provoque souvent la mort même chez les jeunes.

En raison de ce qui apparaît chez le nouveau-né et des conséquences pour le corps de l'enfant?

L'hypoxie cérébrale chez les nouveau-nés, les prématurés et les enfants de la première année de vie se manifeste pendant la période prénatale ou directement pendant l'accouchement.
Raisons principales:

  • pathologies chroniques d'une femme enceinte, par exemple, maladies du système cardiovasculaire, diabète sucré, pression intracrânienne et autres;
  • maladies de la mère pendant la gestation - intoxication, entrelacement du fœtus avec le cordon ombilical, exfoliation des tissus placentaires;
  • troubles du corps fœtal - malformations cardiaques, anomalies du développement, agents pathogènes viraux, anomalies génétiques, lésions intracrâniennes;
  • Conflit rhésus de la mère et du fœtus;
  • blessures à la naissance, œdème du centre respiratoire, asphyxie du liquide amniotique.

Les conséquences chez l'enfant dépendent du degré d'endommagement des cellules cérébrales du nouveau-né et de la présence de processus irréversibles dans le système nerveux.


Une hypoxie légère peut entraîner le développement d'une encéphalopathie périnatale. Un pronostic favorable permet de conserver les fonctions principales.

Dans ce cas, un comportement hyperactif, une agitation, une diminution de la concentration de l'attention et des troubles de la parole peuvent ensuite être observés..

L'hypoxie cérébrale chronique à long terme entraîne des complications graves ou des troubles mentaux..

Par exemple, démence, syndrome de Korsakov, délire, perte de mémoire, épilepsie, paralysie cérébrale et autres.

Dans l'œdème cérébral, dans la plupart des cas, soit une mortinaissance survient, soit le bébé est gravement handicapé ou décède aux premiers stades de sa vie.

Pourquoi un cerveau adulte manque d'oxygène?

L'hypoxie cérébrale n'est pas une maladie indépendante à part entière. Il s'agit d'une condition qui se produit en raison d'un accès bloqué à l'oxygène ou d'une production réduite de monoxyde de carbone..

Les raisons du manque d'oxygène sont diverses. Il peut s'agir de circonstances négatives ou de pathologies spécifiques..

Les principaux facteurs d'apparition de l'hypoxie chez l'adulte:

  • troubles vasculaires athérosclérotiques, anémie;
  • complications après la chirurgie;
  • conditions de stress accompagnées de sauts de tension artérielle;
  • un accident vasculaire cérébral peut provoquer une hypoxie dans l'un ou les deux hémisphères;
  • maladie cardiaque ou insuffisance cardiaque;
  • ostéochondrose cervicale, dans laquelle la compression des artères se produit, la circulation sanguine est perturbée en raison du cou et l'écoulement sanguin est difficile;
  • Maladies du SNC.

Même les cas épisodiques d'hypoxie nécessitent un examen attentif et un examen détaillé du corps.

Un traitement approprié commence par un diagnostic.

Que faire ou quoi prendre lorsque des symptômes d'hypoxie cérébrale apparaissent doivent être décidés par un médecin du profil approprié.

L'objectif initial est d'identifier la cause de la maladie. Lorsque les premiers signes d'hypoxie apparaissent, vous devez consulter un thérapeute.

Avant de prescrire un médicament pour la privation d'oxygène, le médecin dirige le patient pour une consultation avec des spécialistes - un vertébronurologue, un neurochirurgien, un oto-rhino-laryngologiste, un psychothérapeute et d'autres.

Après avoir examiné et compilé un historique primaire, le patient se voit prescrire la livraison de tests, ainsi que le passage d'un examen matériel.

Sur la base des résultats, le médecin prescrit des médicaments contre l'hypoxie et des procédures de soutien.

Dans l'hypoxie chronique ou subaiguë, le patient peut être hospitalisé en clinique ou laissé en ambulatoire. Cela dépend du degré de dommage et de la gravité de l'état du patient..

Diagnostic de laboratoire

Ce type de diagnostic comprend les procédures de laboratoire suivantes:

  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • vérification de la composition du gaz - détermination du bicarbonate et du tampon carbonate;
  • étude de l'équilibre acido-basique - mesure de la pression partielle de dioxyde de carbone et d'oxygène.

Inspection

L'examen initial du médecin comprend une enquête complète pour décrire tous les symptômes, la durée des crises et une comparaison de toutes les circonstances associées à l'apparition d'une hypoxie.

Par palpation et examen du fond d'œil, une vérification est effectuée pour évaluer les signes de l'état du système respiratoire, cardiaque et nerveux.

Méthodes de validation instrumentale

Les diagnostics matériels sont attribués en fonction des antécédents médicaux initiaux du patient..

Si nécessaire, une direction est donnée aux études suivantes:

  • Échographie - détermine la pathologie même à un stade précoce;
  • Vérifier l'hypoxie cérébrale pour l'IRM;
  • Échographie Doppler - détermination des changements dans la circulation sanguine;
  • Echo EEG, EEG - mesure de l'activité des neurones cérébraux;
  • rhéovasographie, angiographie - une étude des vaisseaux GM;
  • ECG - évaluation de l'activité cardiaque;
  • oxymétrie de pouls - évaluation du niveau d'oxygénation du sang.

Avec une hypoxie modérée, les diagnostics instrumentaux aident à déterminer les lésions, la densité du parenchyme, les paramètres du cerveau, les kystes et d'autres caractéristiques.

Premiers soins pour l'hypoxie cérébrale

Le principal symptôme d'un manque d'oxygène se manifeste par une perte de conscience ou un évanouissement. Au premier signe de maladie, il est nécessaire de fournir à l'inconscient un accès sans entrave à l'air frais.

Dans les conditions cliniques, un masque à oxygène est généralement utilisé. Si cela n'est pas possible, il est urgent de ventiler la pièce, de libérer le patient des vêtements, afin de restaurer les fonctions respiratoires.

Après les premières mesures, il est recommandé d'organiser l'hospitalisation du patient.

Médicaments actifs

Le traitement médicamenteux vise principalement à éliminer les causes de la carence en oxygène.
Habituellement, les médicaments contenant du fer et des vitamines sont prescrits pour l'hypoxie cérébrale afin d'améliorer le métabolisme des tissus et la circulation sanguine..

Pour chaque type d'hypoxie, une thérapie adéquate est utilisée en utilisant certains médicaments et actions.

Par exemple, avec hypoxie circulatoire, chirurgie corrective des vaisseaux et du cœur ou traitement avec des comprimés - antihypoxants, nootropiques, angioprotecteurs, etc..

Que boire avec une privation d'oxygène.

TitreHoraire de réception
VazobralAttribuer 1 à 2 comprimés ou 2 à 4 ml (1 à 2 pipettes) 2 fois par jour, à prendre avec les repas avec une petite quantité d'eau
MexidolLe médicament est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse (par jet ou goutte à goutte), commencer le traitement avec une dose de 100 mg 1-3 fois par jour, en augmentant progressivement la dose pour obtenir un effet thérapeutique
NimodipineDans les 2 premières heures après l'hémorragie, les adultes reçoivent par voie intraveineuse 0,001 g (1 mg) de nimodipine 2 fois par heure, puis la dose est individuelle

Gymnastique des voies aériennes

Les classes de gymnastique respiratoire sont classées comme une physiothérapie efficace qui augmente la résistance des cellules du cerveau à une carence en oxygène..


Aujourd'hui, il existe plusieurs méthodes populaires:

  • style oriental, yoga;
  • La technique de Strelnikova;
  • bodyflex comprend un cycle d'exercices pour l'hypoxie;
  • technique de respiration saine.

Il est recommandé de sélectionner une technique avec le médecin. Seul un spécialiste vous dira le bon programme, à partir du diagnostic et des caractéristiques du patient.

Comment se débarrasser des remèdes populaires?

Les remèdes populaires ont des propriétés uniques qui peuvent saturer le cortex cérébral avec des enzymes nutritionnelles essentielles. Nous proposons plusieurs moyens efficaces..

Recette d'aubépine

Il faudra des boutons d'aubépine et du cognac dans un rapport de 100 g / 200 ml. Le mélange doit se déposer pendant 14 jours. Prendre avant les repas 1 cuillère à soupe. l.

Recette d'airelle rouge

Les feuilles de baies sont brassées avec de l'eau bouillante, défendent, filtrent et boivent à la place du thé après avoir mangé. Les baies fraîches sont bonnes à manger l'estomac vide le matin..

Prévention de la maladie

Pour normaliser et restaurer l'oxygénation du corps, les médecins ont développé des mesures complexes qui guérissent ou préviennent la pathologie.

Que faire avec l'hypoxie:

  1. Tous les jours, malgré le temps, marchez dans le parc pendant au moins 1 à 2 heures. Si ce n'est pas possible, alors au lieu de voyager en transport, essayez de marcher.
  2. Faire de l'exercice régulièrement une règle - gymnastique, yoga, course à pied, natation, marche rapide, etc..
  3. Avec votre médecin, choisissez un régime à haute teneur en fer et en vitamines, mangez à un certain moment.
  4. Suivez votre routine quotidienne, dormez suffisamment, allez vous coucher et levez-vous en même temps.
  5. Évitez les situations stressantes, la surcharge physique.
  6. Aérez systématiquement la pièce, il est utile d'utiliser la climatisation, ainsi que des appareils qui ionisent et hydratent l'air.

Avis des patients

Elena Tishko:

Après l'accouchement, l'hypoxie a été diagnostiquée. Nous avons suivi 2 cycles de thérapie, après un an, l'échographie n'a révélé aucun écart. Il est alarmant de constater que des tremblements du menton sont restés pendant la succion des mamelons. L'espoir qui passe.

Alexey Sentsov:

Je suis allé chez un neurologue avec des problèmes d'ostéochondrose cervicale. Nous avons parlé, nommé une IRM. Après examen, le verdict est une légère hypoxie cérébrale. Le médecin rassure, prescrit des pilules, du sport et beaucoup d'air frais.