Principal / Pression

Qu'est-ce que le sommeil médicamenteux?

Pression

Les médecins ont introduit le producteur Bari Alibasov dans un rêve artificiel, qui est tombé dans l'unité de soins intensifs de l'Institut de recherche Sklifosovsky après avoir bu par erreur du liquide pour nettoyer les tuyaux. Le 7 juin, RBC a été informé par le directeur des relations publiques d'Alibasov et le groupe Na-Na, Vadim Gorozhankin. Selon lui, il s'agit d'une procédure de récupération nécessaire, car après une brûlure chimique et des procédures connexes, le corps du producteur a besoin de repos. Gorozhankin a noté qu'Alibasov sera dans cet état pendant un jour ou deux. Plus tard, le directeur des relations publiques a démenti les informations diffusées dans les médias selon lesquelles Bari Karimovich était connecté à un ventilateur.

Qu'est-ce que le sommeil médicamenteux?

Le sommeil médical est un état du corps dans lequel les médecins plongent le patient par administration intraveineuse de sédatifs. Le professeur agrégé du département d'anesthésiologie et de soins intensifs de l'Académie médicale russe de l'enseignement supérieur (RMAPO) Lev Nikolaev a déclaré à AiF.ru que le sommeil médical est également appelé coma médical (artificiel). Dans la littérature médicale pour cette condition, le terme "sédation" est également utilisé - du latin sedatio ("sédation").

«Le patient est injecté dans un sommeil médical en cas de blessures graves, d'accidents vasculaires cérébraux, de traumatisme crânien, de blessures de voiture. L'introduction de cette condition aide à récupérer plus rapidement et plus facilement. Le sommeil artificiel est nécessaire pour préserver les fonctions du cerveau », explique Lev Nikolaev.

Selon l'expert, avec un coma artificiel, une personne est dans un état similaire au sommeil naturel. «Le patient est complètement éteint. Tous ses organes et systèmes reposent. Il ne subit aucune charge, ni psychologique ni émotionnelle », explique le spécialiste.

Combien de temps les patients sont-ils injectés dans le sommeil artificiel??

«La durée du sommeil artificiel dépend de l'état du patient: de un à deux jours à six à sept mois. Après l'accident, le bobeur russe Irina Skvortsova était dans un rêve médical depuis quatre mois, le coureur Michael Schumacher pendant six mois », explique Nikolaev.

Quelle est la différence entre le sommeil médicamenteux et l'anesthésie??

Selon Lev Nikolaev, un médicament est administré à une personne ayant un niveau de sédation inférieur. L'anesthésie est une affection plus profonde dans laquelle se produisent une inhibition du système nerveux central et une analgésie. Avec le coma artificiel, l'analgésie n'est utilisée que dans certains cas, lorsqu'il y a un besoin.

Sommeil médicamenteux

Sommeil médical - anesthésie, qui est utilisée pour initier une personne au sommeil superficiel. Ce type d'anesthésie aide à soulager la douleur et rend le patient immobilisé..

La sédation et l'anesthésie sont très similaires, mais présentent quelques différences. Dans le cas du premier, l'individu conserve tous ses réflexes et la personne est consciente.

Le sommeil artificiel est également appelé sédation. L'immersion dans le sommeil artificiel se produit par injection intramusculaire ou intraveineuse ou par inhalation.

La principale différence par rapport à l'anesthésie est la dose de médicaments (stupéfiants ou sédatifs).

Avec la sédation, la quantité de substance active est beaucoup moins qu'avec l'anesthésie, ce qui permet au sujet de respirer par lui-même, une demi-heure après l'événement, de reprendre son mode de vie normal.

Pendant l'action des sédatifs, une personne peut voir des rêves, comme sous anesthésie, mais le plus souvent, les patients se souviennent de l'injection et de la sortie d'un coma.

Le sommeil est considéré comme une forme d'anesthésie plus sûre..

Les indications

Les indications de la procédure de coma artificiel peuvent être des manipulations nécessitant une absence totale de mouvement.

La sédation est utilisée pour les groupes de personnes suivants:

  • les personnes dont le seuil de douleur est bas, ce qui peut interférer avec le médecin et le patient;
  • les patients présentant tout type d'anomalies mentales ou physiques qui ne permettent pas d'exécuter correctement les commandes du médecin;
  • les personnes ayant une anxiété accrue concernant leur santé;
  • les enfants. Exclure la possibilité qu'un enfant subisse un stress ou un traumatisme psychologique lors de procédures diagnostiques ou thérapeutiques complexes. L'enfant ne reconnaît pas clairement les motifs des actions du médecin et ne peut pas interagir correctement avec le médecin.

Caractéristiques de la sédation

Tous les stades de la sédation sont surveillés par un anesthésiste.

Pour une procédure réussie, vous devez suivre les instructions de préparation:

  • le dernier repas doit être terminé 12 heures avant la manipulation;
  • la veille de la manipulation, il vaut mieux s'abstenir de boire de l'alcool et d'utiliser des substances contenant de la nicotine;
  • avant le processus d'immersion, nettoyer les intestins avec un lavement.

Avant d'introduire une personne dans un coma artificiel, le médecin recueille une anamnèse, certains processus diagnostiques, des tests de présence du VIH, HbsAg, HCV, Rw dans le corps, conseille.

Au cours de la conversation, le médecin découvre la présence de facteurs suggérant une augmentation de la dose de médicaments sédatifs.

Ces facteurs comprennent la dépendance à l'alcool, la nicotine, la toxicomanie, l'utilisation prolongée de substances psychotropes, les troubles mentaux.

Dans les maladies chroniques, l'âge avancé, l'insuffisance hépatique et rénale, la dose de sédatifs est réduite.

Après consultation, le médecin procède à une injection, après quoi le patient s'endort pendant une minute. Un anesthésiste doit surveiller la dynamique du flux sanguin et les taux d'hémoglobine.

Sortir du sommeil dure environ 10 minutes. Dans les 40 minutes, une rééducation complète se produit, mais ce jour-là, il est préférable de maintenir un état de repos et de ne pas faire de mouvements brusques.

Niveaux de sommeil médicamenteux

Le niveau de sédation est régulé par l'anesthésiste avec la taille de la dose, en fonction des objectifs et des caractéristiques individuelles.

Au niveau le plus léger, la communication avec le patient est possible. Il est conscient, réagit aux mots, aux actions des autres, mais en même temps les sensations physiques et l'activité intellectuelle deviennent ternes.

À un niveau plus profond, le sujet est endormi, mais peut également répondre à la parole et aux actions.

Un niveau de sédation profond est similaire à l'anesthésie et implique une immersion complète du sujet dans le sommeil.

Il n'y a aucune réaction à une stimulation, l'éveil nécessite un effort, éventuellement une insuffisance respiratoire, une conscience.

Médicaments utilisés pour la sédation

Pour la tenue la plus confortable de l'événement et réduire le risque de conséquences désagréables, le sédatif doit avoir les propriétés suivantes:

  • action courte - affecte jusqu'à 10 minutes;
  • absence d'oppression prolongée de la conscience - la réadaptation et le retour à la conscience se produisent en peu de temps;
  • absence ou probabilité minimale d'effets négatifs.

En outre, le médicament est sélectionné en fonction de l'objectif des manipulations à venir. Le midazolam est utilisé pour le coma léger..

Le propofol est utilisé pour administrer le patient à des niveaux de sédation moyens ou profonds..

Par inhalation, l'oxyde nitreux, le xénon et le sévoflurane sont introduits dans le corps. Après avoir utilisé du protoxyde d'azote, une personne se calme, ses muscles se relâchent.

Lors de l'accouchement, l'oxybutyrate de sodium est le plus souvent utilisé. Comme sa composition est similaire aux substances formées dans le corps, elle est moins toxique, aide à ouvrir le col de l'utérus, n'affecte pas négativement le bébé et le travail de l'utérus, ne viole pas la respiration du bébé et a un fort effet analgésique. Administré par voie intraveineuse.

Moins souvent, les médecins recourent à l'utilisation de barbituriques, ils ont un effet déprimant sur le système nerveux central. Mais en raison de leur impact négatif sur le travail du cœur, ils essaient de choisir un outil alternatif plus sûr.

Domaines d'utilisation

La sédation a un large éventail de zones de distribution en médecine moderne. Examinons certains d'entre eux..

Gynécologie

Indications pour l'introduction du patient dans un artificiel qui peut servir de douleur ou de manipulation à venir, suggérant une position corporelle fixe.

Soins obstétricaux. Pendant l'accouchement, une menace pour la vie de la mère ou du bébé peut survenir. Les tensions nerveuses, la peur, les contractions prolongées et trop douloureuses peuvent épuiser la femme en travail, elle peut ne pas être en mesure de coopérer avec l'obstétricien. Ensuite, vous pouvez recourir à la sédation pour donner un repos à la femme.

    • gros fruits;
    • grossesse multiple;
    • cicatrices sur l'utérus et le cou;
    • polyhydramnios;
    • stimulation du travail;
    • femmes parturientes.

Dentisterie

Efficace avant la chirurgie (chirurgie de la mâchoire, extraction dentaire, abcès). Indiqué pour les réactions allergiques à l'anesthésie locale.

Convient aux personnes qui ont peur des dentistes, souffrant d'épilepsie, souffrant de troubles mentaux, avec un appareil vestibulaire faible, avec un traitement douloureux à long terme précoce, pour les enfants afin de prévenir les traumatismes psychologiques.

Chirurgie

Le coma artificiel est applicable pendant la réanimation, les opérations à long terme.

Soulage la douleur après la chirurgie, favorise une rééducation plus rapide. Abaisse la pression intracrânienne pour les traumatismes crâniens.

Diagnostique

Il existe un certain nombre d'études extrêmement désagréables sur diverses maladies. Par exemple, coloscopie, gastroscopie, gastro-entéroscopie, sigmoïdoscopie, ponction, biopsie et autres.

En plus de l'inconfort et du stress causés, ces activités nécessitent une position corporelle strictement fixe..

Cela comprend également l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Avantages et inconvénients

  • effets légers sur le système nerveux;
  • prévention du stress;
  • réhabilitation opérationnelle;
  • manque de dépendance aux sédatifs
  • faible probabilité d'effets secondaires;
  • indiqué pour violation de la pression artérielle.
  • le sommeil médicamenteux a des contre-indications: maladies chroniques, allergies aux médicaments, épilepsie, présence de maladies infectieuses aiguës, alcool, drogues;
  • une utilisation prolongée peut provoquer des troubles du système nerveux.

L'utilisation de divers médicaments peut être désagréable..

Le coma s'accompagne rarement d'effets secondaires, mais certains patients peuvent ressentir des étourdissements, des nausées, des vomissements dans les 40 minutes après le réveil, une faiblesse, une somnolence, une mauvaise coordination, une pression artérielle basse pendant la journée.

Ces symptômes disparaîtront bientôt. Parfois, il y a une allergie à certaines substances ou une intolérance individuelle.

Avec le bon choix de fonds et de dosage, les risques d'effets négatifs sont pratiquement éliminés, et la réanimation promet d'être rapide et indolore.

Le sommeil médical comme traitement

En cas de névrose, d'hystérie, de neurasthénie, de dépression et d'autres troubles, le traitement sous sédation est.

Le sommeil intermittent prolongé est causé par l'utilisation de barbamil ou d'autres somnifères. Sous l'influence de ces fonds, une personne peut dormir environ 18 à 20 heures. La durée du cours est en moyenne de 12 jours.

De plus, le sommeil physiologique est prolongé en utilisant des sédatifs. Le sommeil dure environ 10-15 heures. Pour renforcer l'action, de la chlorpromazine est ajoutée. Le cours dure en moyenne 12 jours.

L'utilisation de fonds pour un long repos aide à calmer, à réduire l'anxiété et les tensions affectives. Dans un rêve, le patient se détend, les indicateurs psychologiques reviennent à la normale.

Sommeil médical: définition, conséquences et recommandations

De nombreuses procédures médicales sont plutôt douloureuses et désagréables, mais elles doivent néanmoins être effectuées. Dans de tels cas, le sommeil médicamenteux ou la sédation contrôlée viennent à la rescousse. En effet, le médecin exige souvent une immobilité totale du corps du patient lors des manipulations, donc une anesthésie locale ou partielle ne convient pas, car elle laisse le patient conscient.

Qu'est-ce qu'une procédure??

Le sommeil médical est utilisé pour immobiliser le patient et le réduire ou le soulager complètement de la douleur lors d'interventions chirurgicales ou de mesures diagnostiques. Selon la méthode d'immersion dans un état de sédation du sommeil, il existe:

  • intraveineux;
  • par voie intramusculaire;
  • inhalé.

Il existe un certain nombre de médicaments différents qui sont utilisés à ces fins. Tous sont basés sur des effets narcotiques sur le corps. Cependant, ces médicaments agissent très doucement et avec précaution, sans provoquer de dépendance et sans nuire aux humains.

En fait, le sommeil médical est une excellente alternative à l'anesthésie générale. La différence réside dans les médicaments plus modernes utilisés pour la sédation, ainsi que dans le nombre de composants: pour l'anesthésie, des médicaments contenant plusieurs composants sont utilisés et pour l'introduction dans le sommeil - un seul.

Une exception est l'inhalation sédative, combinant l'ingrédient principal et plusieurs auxiliaires, bien combinés les uns avec les autres. L'exposition à l'inhalation a également moins d'effets négatifs que l'anesthésie générale.

Quant aux principales substances actives, les médicaments suivants procurent une anesthésie pour le sommeil médicamenteux:

  • émulsions de graisse, benzodiazépines, barbituriques - pour les injections intraveineuses et intramusculaires (à l'exception des émulsions de graisse pour l'injection intramusculaire);
  • Le sévoflurane ou le xénon est administré dans le cadre de l'inhalation pour fournir un effet sédatif profond..

Tout le déroulement de la procédure, y compris la préparation au sommeil médical, l'immersion directe et le retrait du patient de cette condition, doit être effectué par un anesthésiste, en surveillant chaque étape et en surveillant le niveau d'hémoglobine dans le sang, la dynamique du flux sanguin. Un épaississement ou un amincissement excessif du sang doit également être évité, ce qui prévient le risque de saignement et de caillots sanguins qui peuvent bloquer une veine ou une artère..

Dans la minute qui suit l'administration du médicament, le patient s'endort. Dans ce cas, la sensibilité est fortement réduite ou complètement désactivée. La sortie s'effectue en 5 à 10 minutes, tandis que le patient ne garde aucun souvenir des manipulations effectuées. Après une demi-heure ou une heure, une rééducation complète se produit généralement. Cette journée devrait s'abstenir d'actions nécessitant une attention accrue, des réactions rapides et précises..

Recommandations de préparation

L'anesthésiste recueille d'abord les antécédents du patient, mène une conversation sur le sujet des médicaments pris, la présence de réactions allergiques, évalue l'état psycho-émotionnel du patient et les résultats des analyses de sang, des cardiogrammes et des examens du foie et des reins. La posologie de la substance active est choisie strictement individuellement, en tenant compte de nombreux facteurs, notamment l'âge, le poids du patient.

Les étapes préliminaires pour s'endormir à l'aide de médicaments consistent toujours à s'abstenir pendant 12 heures de manger, pendant 4 à 6 heures - de boire. Bien sûr, les cigarettes et les boissons alcoolisées sont également strictement interdites, sinon vous pouvez obtenir des complications graves imprévues.

Immédiatement avant le début de la manipulation, le patient reçoit un lavement ou donne des laxatifs à action rapide. Cela est fait pour nettoyer le corps, car l'état de sommeil médicamenteux entraîne souvent une relaxation des muscles des intestins et des sphincters.

Indications pour la procédure

Il existe un certain nombre de manipulations médicales dans différentes branches de la médecine qui nécessitent une réassurance facile ou profonde du patient, en particulier lorsqu'il est impossible d'appliquer une anesthésie profonde:

  • Dentisterie
  • gynécologie;
  • intervention chirurgicale;
  • traitement;
  • examens douloureux;
  • manipulations médicales avec des enfants.

Dentisterie

Il y a souvent des cas complexes impliquant la nécessité d'une intervention chirurgicale. Dans ce cas, il est déconseillé de pratiquer une anesthésie générale, car les actions thérapeutiques sont concentrées uniquement dans la cavité buccale, et l'anesthésie locale ne couvrira pas une zone aussi large. Entre autres choses, le patient peut être allergique aux médicaments pour l'anesthésie locale..

Les personnes éprouvant une forte peur de la chaise du dentiste peuvent perdre connaissance pendant la chirurgie, survivre à une crise de panique. La meilleure issue serait un sommeil médical..

La même méthode peut être appliquée à juste titre aux personnes souffrant d'épilepsie, de troubles de l'appareil vestibulaire, d'individus mentalement instables qui sont incapables de se comporter calmement sans interférer avec le travail du médecin..

Le plus souvent, des médicaments sont utilisés qui fournissent un niveau élevé de sommeil médicamenteux, caractérisé par l'absence de réactions des patients.

Gynécologie

Considérez la gynécologie, les soins obstétricaux. Les conditions des interventions gynécologiques justifiant l'entrée forcée du patient dans un état de sommeil sont similaires aux conditions de la dentisterie: les opérations ne sont pas trop compliquées, nécessitant cependant une fixation stricte du patient.

Le déroulement normal du travail est parfois compliqué par des situations qui menacent la santé de la mère et de l'enfant. Une femme peut être nerveuse, fatiguée de contractions prolongées, être incapable de continuer à endurer des sensations douloureuses, mais elle ne pourra pas s'endormir dans cette position, ce qui aggravera encore la situation..

Dans ce cas, les médecins décident de permettre à la femme en travail de se reposer en entrant dans un sommeil médical. De plus, les cas suivants sont utilisés comme indications, affaiblissant ou provoquant un mauvais déroulement du travail:

  • grande taille fœtale, combinée avec un bassin étroit de la mère;
  • cicatrices d'opérations antérieures sur l'utérus et le col de l'utérus;
  • polyhydramnios;
  • néoplasmes dans les organes pelviens;
  • grossesse multiple;
  • l'âge de la femme est inférieur à 17 ans et supérieur à 35 ans.

Très souvent pendant le reste de la femme à l'accouchement, des médicaments sont également utilisés pour stimuler le travail, la maturation et le ramollissement du col de l'utérus, accélérant son ouverture. Le degré d'immersion est généralement peu profond ou moyen, permettant aux contractions de continuer, à la mère de faire une sieste, d'attendre la période la plus douloureuse, de gagner en force pour les tentatives.

Après l'opération

Le sommeil médical après la chirurgie aide à accélérer la récupération du patient, atténue les effets douloureux de la chirurgie. Souvent utilisé par les équipes de réanimation lors du traitement de blessures graves ou lors de longues opérations.

L'immersion peut durer d'un jour à trois ou plus, selon les indications de l'activité vitale du corps. Parfois, dans des cas particulièrement menaçants, le sommeil sous l'influence de drogues peut sauver la vie d'une personne et donner aux médecins le temps de réfléchir à d'autres tactiques.

Traitement médical du sommeil

Il est montré aux personnes qui sont trop excitables sur le plan émotionnel, car les fréquents troubles nerveux de haute résistance affectent extrêmement négativement les indicateurs psychosomatiques et peuvent aggraver toute maladie, provoquant leur exacerbation et leur réapparition.

Ai-je besoin d'un traitement avec sommeil médical, son montant, la durée des plongées, le régime de la journée est déterminé par le médecin, en fonction du diagnostic. Certains patients passent la majeure partie de la journée dans un rêve pendant quelques semaines dans leur sommeil, le temps restant doit être consacré à des exercices calmes qui peuvent calmer la psyché blessée.

D'autres sont autorisés à marcher, à discuter avec des amis, des parents, à regarder des films et des programmes spécialement sélectionnés. Ils sont plongés dans un rêve médical (exactement combien de temps cela durera, le médecin détermine) pendant une période légèrement plus longue que celle recommandée pour tous les adultes en bonne santé - 10-12 heures, le nombre de procédures reste généralement le même - 12-15.

Enquêtes

Des procédures de diagnostic désagréables voire douloureuses sont aujourd'hui également réalisées sous l'influence du sommeil médical:

  • coloscopie;
  • sigmoïdoscopie;
  • gastroscopie de l'estomac, des intestins;
  • bronchoscopie;
  • crevaison;
  • biopsies;
  • endoscopie.

De plus, de nombreuses études, y compris l'imagerie par résonance magnétique, la tomodensitométrie, sont réalisées de manière optimale dans des conditions de stase complète du patient. Si cela n'est pas possible, le sommeil médical sera la solution au problème..

Pour les enfants

Toutes les situations ci-dessus se produisent non seulement avec des adultes, mais aussi avec des enfants et des adolescents qui ont une labilité émotionnelle beaucoup plus élevée. Cette catégorie de patients a souvent tellement peur des interventions à venir qu'elle ne permet tout simplement pas de les réaliser..

La médecine moderne a développé plusieurs des contre-indications et des effets secondaires des médicaments les plus sûrs, grâce auxquels il est possible de fournir un sommeil médical à un enfant afin d'effectuer les procédures médicales nécessaires. Si nécessaire, il est autorisé d'utiliser en plus des agents fournissant une anesthésie locale.

Complications possibles

Le plus souvent, après la fin du sommeil artificiel, le fonctionnement du corps est rapidement complètement restauré. Cependant, étant donné qu'il s'agit toujours d'une intervention forcée avec l'utilisation de médicaments contenant des substances qui ont un léger effet narcotique, certains effets secondaires se produisent parfois:

  • nausées ou vomissements, qui sont facilement arrêtés par les médicaments antiémétiques, par exemple "Tserukal";
  • étourdissements dans les premières heures après la procédure;
  • l'apparition de réactions allergiques - cela est étroitement surveillé par l'anesthésiste, toujours en tenant le bon médicament prêt à soulager les symptômes;
  • abaisser la pression artérielle, ralentir la fréquence cardiaque - est également ajusté par le médecin qui contrôle le processus de sommeil;
  • si, au cours de l'intervention, la femme était enceinte, mais ne le savait pas ou n'a pas prévenu le médecin, vous devrez peut-être l'interrompre, car certains médicaments sont extrêmement toxiques pour le fœtus.

Les contre-indications à l'immersion dans le sommeil artificiel peuvent être certaines maladies chroniques, en particulier au stade aigu, ainsi que la prise de médicaments qui ne sont pas combinés avec des médicaments pour le sommeil médical..

Sommeil médical: avis

Les avis des patients sont généralement positifs. Cette méthode d'anesthésie est parfois vitale. Les examens douloureux sont mieux effectués dans le sommeil médical. Et si des effets secondaires se produisent, ils sont assez faciles à arrêter..

Qu'est-ce que le sommeil médicamenteux, comment et où la sédation est-elle utilisée?

Les médecins appellent la sédation médicale du sommeil. Cette condition est causée par l'utilisation de sédatifs et même de stupéfiants..

La présence de technologies innovantes en anesthésie vous permet de choisir une approche individuelle pour chaque cas. Lorsque le patient subit une intervention chirurgicale douloureuse, il plongera dans un sommeil profond sans ressentir de douleur. Lorsque vous prévoyez de travailler avec une dent, assoupissez-vous. Les médicaments modernes sont beaucoup plus puissants que la morphine, de sorte que la dose de médicaments peut être utilisée au minimum.

Les médicaments innovants ne provoquent pas de complications, sont pratiquement instantanément éliminés des tissus et ne dépriment pas la respiration. Au réveil, le patient peut rentrer chez lui de façon autonome en une demi-heure.

Points forts

Étant donné que la tâche clé de la procédure est l'analgésie, la plupart des patients se demandent quelle est la différence entre l'anesthésie et le sommeil médicamenteux. Cette dernière est devenue une excellente alternative à l'anesthésie traditionnelle, puisque la personne reste consciente, elle conserve tous les réflexes habituels.

En étudiant comment une personne se sent avec un rêve médical, gardez à l'esprit que le médicament administré:

  • apaisant;
  • se détend;
  • fournit un effet analgésique.

Pour immerger une personne dans la sédation, on lui administre le médicament prescrit. Une anesthésie similaire est recommandée:

  • les personnes ayant un seuil de douleur faible;
  • les enfants
  • patients souffrant de troubles mentaux.

Le calcul de la quantité et l'introduction des composants sont effectués par l'anesthésiste. Plus tard, le médecin fournit au patient un moyen de sortir d'un état sédatif. Dans certains cas, en plus de la sédation, une anesthésie locale est prescrite. Les experts notent les avantages suivants de la méthode:

  • doses minimales de médicaments;
  • manque de dépendance;
  • la respiration n'est pas supprimée pendant le processus d'immersion dans le sommeil;
  • les réflexes persistent;
  • sortie rapide du sommeil.

Les effets secondaires sont très rares..

Profondeur de sédation

La durée du sommeil médicamenteux, sa profondeur dépend de la situation spécifique, de la quantité de médicament administrée:

  1. Le niveau minimum implique la capacité de communiquer avec les autres. Par exemple, un patient peut être conscient et parler à un médecin. Dans le même temps, il y a une légère violation de la coordination des mouvements, un léger changement dans les capacités intellectuelles.
  2. Niveau modéré (moyen) - le sommeil est sensible aux mots, aux actions tactiles.
  3. Niveau profond - le patient perd complètement le contact avec le monde extérieur. Pour l'éveiller, il faudra une stimulation assez désagréable. Dans certains cas, des difficultés respiratoires peuvent survenir, mais même dans une telle situation, l'activité du système cardiovasculaire reste stable..

En raison d'une telle variété d'effets, la procédure peut être utilisée dans diverses situations, y compris pour le traitement des enfants. Le sommeil médical après la chirurgie vous permet de retrouver des forces, de soulager le stress après l'intervention.

Drogues populaires

Pour que le traitement avec le sommeil médicamenteux réussisse, les médicaments sélectionnés doivent répondre à un certain nombre de caractéristiques:

  • risque minimal d'effets secondaires;
  • absence de dépression prolongée de la conscience - après l'administration du médicament, la conscience du patient doit se rétablir rapidement;
  • action rapide - les médicaments doivent cesser leurs effets après 5 minutes, maximum - 10 minutes.

Le midazolam est utilisé si nécessaire pour immerger le patient dans un sommeil léger. La sédation de profondeur moyenne est causée par le propofol. Un élément supplémentaire qui procure une relaxation calme et complète est l'oxyde nitreux fourni au visiteur à travers un masque respiratoire.

Dans certaines situations, les médecins utilisent des barbituriques. Cependant, ces médicaments ne sont pas considérés comme la meilleure solution. Lorsqu'ils sont exposés à, ils ont un effet négatif sur le cœur, nécessite une surveillance constante du bon fonctionnement du système circulatoire. Cependant, ces médicaments sont de moins en moins utilisés..

Réanimation

Les médecins recommandent un sommeil narcotique de type médicament en soins intensifs, lorsque le patient a subi un traumatisme crânien grave et d'autres blessures graves. La particularité de l'État est que sa durée est calculée non pas en minutes, mais en jours.

Le principal avantage de cette solution est la capacité de donner du repos au cerveau, de réduire la pression intracrânienne à des taux élevés. Pendant la période de sédation, les médecins auront tout le temps de préparer les tactiques optimales pour le traitement.

Souvent, ils ont recours au sommeil médical dans des situations où le patient est en détresse, et les spécialistes ne peuvent pas décider du choix de son traitement. Parallèlement à l'utilisation de tout type d'anesthésie, l'utilisation prolongée du sommeil médical peut entraîner des perturbations du système nerveux du sommeil.

Naissance d'un enfant

Un sommeil médicamenteux n'est prescrit pendant l'accouchement que si la mère elle-même le souhaite. Pour prendre une décision positive, vous aurez besoin de la conclusion d'un obstétricien. Le médecin effectue une analyse générale de la situation, de l'état de la future mère.

La sédation n'est recommandée que pour un travail prolongé. Une mesure est considérée comme nécessaire en présence d'une douleur intense qui prive une femme de sa force, viole la conscience. L'épuisement des contractions douloureuses ne contribue pas au déroulement positif de l'accouchement. De plus, dans une situation similaire, le bébé peut souffrir.

Lors d'un sommeil léger, la future mère retrouvera facilement sa force. Les médicaments utilisés ont de légères propriétés anesthésiques. La douleur ne disparaîtra pas complètement, elle sera légèrement étouffée et les contractions auront lieu à la même fréquence.

Lors de l'accouchement, la sédation s'effectue en plusieurs étapes:

  1. La première étape implique l'utilisation de composés relaxants et analgésiques. Un point négatif est la possibilité de pénétration du médicament dans le placenta. À la suite de quoi, le bébé né peut s'endormir.
  2. La deuxième étape est l'utilisation de sédatifs. Ils ont une toxicité minimale, sont sûrs, ne sont pas en mesure de provoquer une insuffisance respiratoire de l'enfant..

La plupart des mères auxquelles une sédation a été prescrite notent un soulagement dans le processus de naissance.

Dentisterie

Le traitement dentaire est un domaine dans lequel la procédure d'euthanasie a reçu une demande maximale. Comparé à l'anesthésie générale utilisée dans le processus de diverses manipulations, le sommeil médical en dentisterie offre un plus grand nombre d'avantages, garantit une plus grande sécurité.

La sédation est recommandée pour les patients allergiques à l'anesthésie locale si des manipulations complexes et douloureuses sont nécessaires.

Même compte tenu du fait que des technologies innovantes sont utilisées en dentisterie, la majorité des visiteurs ont également peur de s'asseoir sur la chaise du dentiste. En utilisant un sommeil léger, il sera plus facile d'effectuer toutes les manipulations requises dans la bouche du patient sans crainte de mouvements brusques.

Toutes sortes de troubles psychologiques deviennent également un obstacle insurmontable au travail du dentiste. Euthanasier le patient, le spécialiste est capable d'effectuer qualitativement le traitement de toutes les dents en une seule visite.

L'utilisation du sommeil médicamenteux pour les enfants n'est pas moins populaire en dentisterie. Il est recommandé aux tout-petits qui ont du mal à expliquer comment se comporter correctement, ainsi qu'à ceux qui ont peur des médecins et de leurs outils..

Des conséquences négatives sont-elles possibles?

En parcourant les informations sur les nouvelles méthodes de travail des médecins, une question légitime se pose de savoir si le sommeil médical est dangereux. En réponse, il convient de considérer que la prise de médicaments peut provoquer une intolérance individuelle aux éléments ou au médicament dans son ensemble. La procédure de sédation elle-même s'accompagne rarement d'effets secondaires. Parmi eux:

En présence de maladies chroniques, une telle procédure n'est pas prescrite.

La plupart des médecins conviennent que dans le processus de préparation au sommeil médical, le patient doit subir un cardiogramme, une fluorographie et fournir les résultats d'un test sanguin général. Cela donne l'occasion d'exclure les risques, de donner une garantie ferme que dans le processus de sédation, le patient n'aura pas de difficultés avec le système respiratoire, la fonction cardiaque.

Pour exclure les méfaits du sommeil médicamenteux, le médecin doit savoir:

  • Le patient prend-il régulièrement des médicaments?
  • La femme a-t-elle une grossesse attendue ou déjà existante?
  • y a-t-il une allergie.

Lorsque la procédure se déroule normalement, après sédation, le patient reprend rapidement conscience facilement.

Impact sur la mémoire, la santé

Auparavant, on pensait que le sommeil médicamenteux pouvait affecter le bien-être général de la santé du patient, l'aggraver et affecter également la mémoire. Cependant, les anesthésiques modernes n'ont pas de tels effets désagréables. Ils ne sont pas capables d'influencer l'esprit endormi, d'émousser sa mémoire.

Dans les quarante minutes, après avoir reçu le médicament, le patient ressent:

  • somnolence;
  • réaction lente;
  • altération de la coordination;
  • matité de l'attention.

Toutes les conséquences ci-dessus sont réversibles, les réactions sont rétablies après l'arrêt du médicament sans efforts supplémentaires de la part du médecin ou du patient.

Lors de la planification de la sédation, une personne doit comprendre que dans les premières heures après le réveil, elle devra abandonner:

  • activités complexes impliquant un stress mental - le travail peut ne pas produire les résultats escomptés;
  • contrôle de tout transport.

Les anesthésiques individuels peuvent provoquer des hallucinations, des rêves inhabituels. Cependant, l'utilisation de ces médicaments devient moins courante..

Risque de ne pas se réveiller

Vous ne devez jamais vous inquiéter du fait que vous pouvez vous endormir et ne pas sortir d'un état de sédation. Une attitude négative n'est nécessaire dans aucune entreprise, en particulier dans les manipulations médicales.

Lorsque vous planifiez un sommeil médical, gardez à l'esprit que les risques sont toujours présents. Plus la procédure est compliquée, plus leur probabilité est élevée. Vous pouvez minimiser les risques en sélectionnant une bonne clinique dans laquelle prescrire des médicaments, un anesthésiste expérimenté calculera la dose.

Aujourd'hui, les somnifères sont devenus une procédure sûre et bien contrôlée qui est beaucoup plus facile à tolérer pour les patients que l'anesthésie générale. Le personnel médical est bien formé, conscient de toutes les surprises qui peuvent survenir lors d'une séance de sommeil médicamenteux.

Résumer

Sommeil médical - anesthésie à l'aide de petites doses de médicaments, vous permettant d'immerger le patient dans une sédation de différentes profondeurs. Pendant la procédure, la personne endormie conserve ses réflexes, les systèmes respiratoire, circulatoire et cardiaque fonctionnent normalement. Pas besoin de se connecter à des appareils de survie.

En raison des doses minimales d'anesthésiques, de l'utilisation de médicaments modernes, il n'y a pratiquement pas d'effets secondaires après le réveil.

Les conséquences du sommeil médicamenteux

Qu'est-ce que c'est et quand est-il appliqué?

Pour plonger une personne dans un sommeil médical, des médicaments spéciaux sont introduits qui bloquent les fonctions motrices. Pendant cette période, le patient peut rêver, mais le plus souvent il ne ressent rien et ne se souvient que du moment de l'administration du médicament et de son réveil.

L'action de tous les médicaments utilisés à cet effet est basée sur l'effet narcotique sur le corps humain, mais en même temps, ils agissent en douceur et en douceur et ne causent pas de dommages..

La durée du sommeil dépend des objectifs que le médecin poursuit. Cette condition est divisée en plusieurs niveaux - de léger à profond. Une immersion facile permet même une communication avec le patient, sa conscience ne s'éteint pas, mais la coordination des mouvements est altérée. Sédation profonde - une condition proche de l'anesthésie.

Différents types de sédation sont utilisés dans les cas suivants:

  1. Diagnostic et traitement - gastroscopie, coloscopie, etc..
  2. Procédures thérapeutiques et chirurgicales en dentisterie - utilisées pour les interventions complexes, ainsi que pour les patients présentant une réaction du corps à l'anesthésie locale. Dans certains cas, la sédation est indiquée pour les patients souffrant d'attaques de panique chez le dentiste.
  3. En obstétrique, il est principalement utilisé en cas de travail prolongé, en cas de décalage de la taille du fœtus et du bassin de la mère, avec résolution de grossesses multiples, en présence de tumeurs dans la région pelvienne.
  4. En soins intensifs - utilisé en relation avec les patients dans un état grave. La sédation aide le corps à gagner de la force plus rapidement pour récupérer. Le côté négatif de la réanimation - avec une sédation prolongée (plusieurs jours), des complications thromboemboliques se développent, ainsi que des dommages importants au système nerveux central du patient.
  5. Le sommeil médical est utilisé pour les patients souffrant de maladie mentale qui, en raison de leur maladie, ne sont pas en mesure de suivre les instructions du médecin..
  6. Dans certains cas, la sédation est utilisée pour traiter diverses maladies nerveuses et psychosomatiques..
  • intraveineux;
  • intramusculaire;
  • inhalation.
  • Diagnostic et traitement - gastroscopie, coloscopie, etc..
  • Procédures thérapeutiques et chirurgicales en dentisterie - utilisées pour les interventions complexes, ainsi que pour les patients présentant une réaction du corps à l'anesthésie locale. Dans certains cas, la sédation est indiquée pour les patients souffrant d'attaques de panique chez le dentiste.
  • En obstétrique, il est principalement utilisé en cas de travail prolongé, en cas de décalage de la taille du fœtus et du bassin de la mère, avec résolution de grossesses multiples, en présence de tumeurs dans la région pelvienne.
  • En soins intensifs - utilisé en relation avec les patients dans un état grave. La sédation aide le corps à gagner de la force plus rapidement pour récupérer. Le côté négatif de la réanimation - avec une sédation prolongée (plusieurs jours), des complications thromboemboliques se développent, ainsi que des dommages importants au système nerveux central du patient.
  • Le sommeil médical est utilisé pour les patients souffrant de maladie mentale qui, en raison de leur maladie, ne sont pas en mesure de suivre les instructions du médecin..
  • Dans certains cas, la sédation est utilisée pour traiter diverses maladies nerveuses et psychosomatiques..

    Pour se plonger dans le sommeil médical, des sédatifs sont administrés à une personne, ce qui lui permet de dormir profondément avec des fonctions motrices et une sensibilité invalidantes. Pendant la sédation, le patient peut observer des rêves, mais le plus souvent la personne ne ressent rien et ne se souvient que du moment où on lui injecte le médicament et du moment où il se réveille..

    Combien de temps une personne peut-elle être dans un état de sommeil médicamenteux? Cela dépend du but de la manipulation et est déterminé par le médecin traitant. Il existe également plusieurs niveaux de sédation: du plus doux au plus profond. Dans le premier cas, le patient peut communiquer, mais sa coordination est altérée.

    • Lors de procédures diagnostiques et thérapeutiques: coloscopie, gastroscopie (FGDS), etc. La réalisation d'une coloscopie et d'une FGDS sous sommeil médical permet au patient de ne ressentir aucune sensation désagréable des effets du gastroscope et du coloscope..
    • En dentisterie lors de manipulations thérapeutiques et chirurgicales avec des dents. C'est à la sédation qu'ils recourent si nécessaire à des interventions complexes et traumatisantes, ainsi qu'aux allergies aux médicaments d'anesthésie locale. De plus, le sommeil médical aide ceux qui ressentent la panique à l'idée même de consulter un dentiste. Et le dentiste, à son tour, peut effectuer le traitement sans se soucier de l'inconfort et des mouvements accidentels possibles du patient.
    • Dans la pratique obstétricale, la sédation est utilisée pour des raisons médicales. Dans ce cas, le médecin évalue l'état du patient et les risques pour l'enfant. Habituellement, cela se produit avec un processus d'accouchement prolongé, lorsque la future mère souffre de douleurs intenses pendant une longue période, ainsi qu'avec un décalage dans la taille du fœtus et du bassin de la mère, des polyhydramnios, des grossesses multiples ou des néoplasmes dans la région pelvienne.
    • Dans les unités de soins intensifs. Lorsqu'une personne est dans un état grave à la suite d'une maladie ou d'une blessure. La sédation permet au corps de se détendre et de récupérer plus rapidement. Cependant, il y a aussi le revers du sommeil médicamenteux, car dans les unités de soins intensifs, il peut durer plus d'une journée, ce qui en soi peut provoquer des effets indésirables - il s'agit de dommages au système nerveux, de complications thromboemboliques.
    • Chez les patients atteints de maladie mentale, s'ils ne sont pas en mesure de suivre les instructions du médecin.
    • Le sommeil médical peut être une méthode de traitement indépendante utilisée pour divers troubles du système nerveux, les maladies psychosomatiques. Combien un patient doit être endormi et à quel moment le sortir de la sédation, le médecin détermine, en fonction des indicateurs de son patient.

    Beaucoup de manipulations médicales sont extrêmement douloureuses, mais leur mise en œuvre est extrêmement nécessaire. Pour assurer l'immobilité complète d'une personne et éliminer la sensibilité, un sommeil médicamenteux est utilisé. Ils ont recours à l'introduction de cette condition dans les cas où l'anesthésie locale et partielle est inappropriée.

    Différences par rapport à l'anesthésie

    Les somnifères sont l'un des types d'anesthésie utilisés pour exclure la douleur et rendre le corps du patient immobile pendant les manipulations liées au diagnostic ou à la chirurgie. Avantages de la méthode d'anesthésie sédative:

    • un seul remède est utilisé;
    • l'impact est plus doux;
    • aucun effet addictif;
    • il n'y a pas de blocage des réflexes de base;
    • la possibilité d'une anesthésie sans désactiver la conscience (l'exception est la sédation profonde);
    • il est facilement toléré par les patients;
    • Il est possible d'interrompre rapidement;
    • manque d'inconfort après la fin du médicament;
    • les effets secondaires sont extrêmement rares;
    • contre-indications minimales;
    • la capacité à utiliser pendant une longue période;
    • recommandé pour les patients souffrant de troubles nerveux et les enfants.

    Référence! Le sommeil médical est strictement contrôlé par un anesthésiste, le même spécialiste calcule la posologie du médicament administré en fonction de l'état du patient et de la complexité de l'intervention à venir.

    La principale différence par rapport à l'anesthésie est que les mêmes médicaments sont utilisés pour la sédation que pour l'anesthésie, mais à une dose plus faible. En conséquence, le «sommeil» qui en résulte est moins profond par rapport à l'anesthésie générale (puisque cette dernière n'est pas nécessaire).

    La sédation est une "bouée de sauvetage" pour les enfants qui ont peur du dentiste. Un anesthésiste participe à la sélection du médicament et au calcul des doses à administrer au sommeil médical. Il est à côté du patient tout au long de la procédure, le contrôle tout au long.

    La principale différence entre le sommeil médicamenteux et l'anesthésie est que la dose du médicament utilisé pour l'anesthésie est nettement inférieure à celle de l'anesthésie générale. Pour cette raison, la plongée est moins profonde. Il y a un sommeil léger, la capacité de respirer indépendamment reste. Il n'est pas nécessaire d'utiliser des appareils auxiliaires. De plus, cette procédure est plus facile à tolérer, la condition se normalise plus rapidement.

    La sédation est une manipulation couramment utilisée en médecine. Il a plusieurs fonctionnalités et est considéré comme relativement sûr. Après cela, les effets secondaires dus à l'utilisation de médicaments modernes sont extrêmement rares.

    La sédation est une alternative à l'anesthésie générale, mais présente plusieurs avantages:

    • Un seul médicament est utilisé (plusieurs par inhalation);
    • agit plus doucement et plus doucement;
    • ne provoque pas de dépendance;
    • ne bloque pas les réflexes de base;
    • ne désactive pas la conscience (sauf pour la sédation profonde);
    • facilement toléré et interrompu;
    • la conscience est rapidement rétablie après la fin du médicament;
    • les effets secondaires sont pratiquement absents;
    • les restrictions d'utilisation sont minimes;
    • la possibilité d'effectuer avec un traitement prolongé (chirurgie);
    • recommandé pour les enfants, les patients avec un seuil de douleur bas et des troubles nerveux.

    Le sommeil médical est un type d'anesthésie qui est utilisé pour exclure la douleur et donner au corps du patient une position fixe lors des manipulations liées au diagnostic ou à la chirurgie.

    Avantages de la méthode d'anesthésie sédative:

    1. Intraveineux;
    2. Par voie intramusculaire;
    3. Inhalé.

    Technique d'exécution

    Le patient doit se préparer à l'avance pour l'immersion dans un rêve médical. Un test sanguin général, un cardiogramme et une fluorographie sont prescrits. Ces études sont nécessaires pour exclure les risques possibles, ainsi que pour s'assurer que pendant le sommeil médical, une personne n'a pas de problèmes avec le système respiratoire et le cœur.

    Pour vous assurer que tout se passe bien, il est recommandé de respecter les conditions suivantes:

    • 12 heures avant la procédure indiquée ne mangent pas et 4 heures ne boivent pas;
    • ne consommez pas de boissons alcoolisées ou de fumée par jour;
    • assurez-vous d'informer le médecin de la présence d'une allergie aux médicaments;
    • immédiatement avant la procédure, utilisez un lavement pour nettoyer les intestins.

    Pour la sédation, l'anesthésiste utilise différents médicaments, selon la profondeur de sédation souhaitée:

    1. Midazolam - plonge le patient dans un sommeil léger. Dans ce cas, le patient peut communiquer avec le médecin.
    2. Propofol - sédation de profondeur moyenne et sédation profonde.

    L'oxyde nitreux est également utilisé, ce qui calme une personne en relaxant les muscles..

    Si la sédation est utilisée pendant l'accouchement, l'oxybutyrate de sodium est le plus couramment utilisé..

    Dans certains cas, les spécialistes utilisent des barbituriques, cependant, ce n'est pas le meilleur choix - ces médicaments affectent négativement le travail du cœur et l'hémodynamique, il est donc nécessaire de contrôler la situation.

    Une fois l'action du médicament terminée, le patient se réveille après 10 minutes, et après une demi-heure, tout l'effet du médicament sur le corps humain est complètement.

    L'oxyde nitreux est également utilisé, ce qui apaise une personne en relaxant les muscles. Si la sédation est utilisée pendant l'accouchement, l'oxybutyrate de sodium est le plus souvent utilisé. Dans certains cas, les spécialistes utilisent des barbituriques, cependant, ce n'est pas le meilleur choix - ces médicaments affectent négativement la fonction cardiaque et l'hémodynamique, il est donc nécessaire de contrôler la situation.

    Indications et contre-indications du sommeil électrique

    Tout médicament peut provoquer une réaction allergique du corps. Même ceux qui sont en sécurité. La sédation s'accompagne extrêmement rarement de conséquences négatives. Cependant, dans certains cas, après son observation:

    En présence de maladies chroniques, notamment lors de leur exacerbation, il est contre-indiqué d'utiliser une telle anesthésie. Avec le sommeil médical, des processus généralement peu agréables sont effectués, tels que la coloscopie, la gastroscopie.

    La plupart des médecins conviennent qu'avant de manipuler le patient, il faut faire une fluorographie et un cardiogramme, effectuer un test sanguin général. De ce fait, tous les risques possibles peuvent être éliminés, pour garantir que dans le sommeil d'une personne, il n'y aura pas de problèmes cardiaques ou respiratoires.

    Normalement, après avoir utilisé le sommeil médical, après diverses procédures et interventions chirurgicales, une personne se réveille facilement et rapidement. Pour minimiser toutes les conséquences négatives, le médecin doit savoir si la personne prend des médicaments, si la femme a une grossesse suspectée ou existante, s'il y a une allergie.

    Un coma médical est un sommeil prolongé ou une sédation causée notamment par des médicaments pour protéger le corps contre diverses pathologies du cortex cérébral. En médecine, un coma artificiel est utilisé au niveau de l'anesthésie générale, si nécessaire, le patient doit subir plusieurs opérations d'urgence.

    Mais cela est rarement utilisé, avec l'inadéquation ou l'inefficacité de l'anesthésie. Largement pratiqué en neurochirurgie. Entrez dans le coma de la drogue en utilisant des analgésiques narcotiques. Ces éléments ralentissent l'apport sanguin et les processus métaboliques dans le cerveau, ce qui entraîne à son tour un rétrécissement des vaisseaux sanguins et une diminution de la pression..

    Cette position aide à prévenir l'enflure et la nécrose des tissus cérébraux..

    Un médecin introduit une victime dans un coma artificiel au moyen d'appareils spécialisés. De cette situation, la victime est retirée par le médecin à tout moment. La durée d'immersion du patient dans le coma est déterminée par la taille de la zone affectée et la gravité de la blessure à la tête. Des cas ont été enregistrés lorsque des personnes dans cet État sont arrivées avant six mois.

    Un coma artificiel pour la pneumonie est également utilisé dans la pratique médicale, permet aux médecins d'effectuer toutes les manipulations, minimisant toutes les complications de la maladie à un pourcentage minimum. Mais cela est également considéré comme une mesure extrême si les risques sont justifiés par ces moyens. Le coma d'un AVC artificiel se retrouve également en chirurgie cardiaque.

    Un séjour prolongé dans un coma médicamenteux affecte principalement le système cardiovasculaire. Dans une telle situation, une personne a besoin d'une surveillance étroite de l'état du patient. La détérioration des indicateurs et la défaillance d'un organe pendant le coma médicamenteux entraînent une réanimation immédiate du patient et l'éloignent de cette position.

    Si des mesures sont prises tardivement ou si la condition est ignorée, cela mène finalement à la mort.

    Ils recourent à cette condition lorsque le patient a besoin de réduire la pression intracrânienne. Dans ce cas, l'œdème diminue et aucune nécrose tissulaire ne se produit..

    Cette procédure est réalisée dans l'unité de soins intensifs, sous la surveillance stricte des médecins, avec une perfusion continue de médicaments..

    Le plus souvent, ces médicaments comprennent des barbituriques, car le système nerveux central est inhibé. Des doses d'analgésiques narcotiques sont administrées en grande quantité..

    Signes de coma artificiel:

    • immobilisation et relaxation musculaire complète;
    • inconscience, absence de tous les réflexes;
    • diminution de la pression artérielle et de la température corporelle;
    • insuffisance intestinale;
    • réduction de la fréquence cardiaque.

    Avec un coma médical, en raison d'une diminution de tous les processus vitaux, le cerveau subit une privation d'oxygène.

    Par conséquent, une personne est connectée à la ventilation mécanique, pour cette raison, la circulation sanguine est enrichie en oxygène, qui tend vers le cerveau.

    Il convient de noter que dans cette condition, toutes les fonctions de l'activité vitale du corps sont fixées par un équipement spécialisé, qui est surveillé par le réanimateur et l'anesthésiste.

    Coma artificiel et conséquences. L'action du coma médicamenteux vise à supprimer les fonctions cérébrales. Et comme le cerveau humain n'est pas complètement exploré, des complications peuvent survenir..

    Pour commencer, il convient de noter que les effets secondaires sont associés à une utilisation prolongée de la ventilation mécanique. Cet effet se manifeste par une pneumonie, une obstruction des bronches avec adhérences, une sténose, des fistules des bronches et de l'œsophage.

    De plus, après une telle condition, le patient peut avoir un flux sanguin perturbé, une insuffisance cardiaque et rénale et des déviations du tractus intestinal.

    Le coma artificiel après la chirurgie peut entraîner des complications neurologiques et psycho-émotionnelles.

    En conséquence, un résultat fréquent d'un coma est:

    • lésions cérébrales de gravité variable;
    • violation du système respiratoire;
    • œdème pulmonaire;
    • forts sauts de pression artérielle;
    • insuffisance cardiovasculaire.

    Diagnostiqué d'un coma médical pour étudier les indicateurs de l'activité cérébrale humaine. Ceci est réalisé grâce à la méthode électroencéphalographique..

    De plus, le flux sanguin vers le cerveau et son apport en oxygène sont constamment surveillés par fluométrie laser. L'état général du cerveau est évalué en mesurant la pression intracrânienne dans les ventricules du cerveau.

    En médecine, ils ne sont pas encore parvenus à un consensus sur le moment où le coma est déjà considéré comme un état désespéré. Dans de nombreux pays, il est généralement admis que l'état de coma dans lequel une personne a plus de 6 mois est considéré comme désespéré.

    Il n'est pas tout à fait approprié de parler de traitement, car un coma médicamenteux est une maladie provoquée intentionnellement, pas une maladie. Par conséquent, il est juste de dire non pas un traitement, mais le retrait du patient d'une telle condition. La durée d'un coma dépend de l'emplacement et de l'étendue des lésions cérébrales.

    Il est retiré du coma principalement lorsque le problème et les conséquences de la maladie sont éliminés. Ils le font également avec des méthodes médicales. Un patient qui reprend conscience a besoin d'un traitement pour les anomalies pathologiques et les symptômes associés.

    Assurez-vous, après être sorti d'une condition aussi grave, de recourir à des mesures de réadaptation.

    Malheureusement, les prévisions peuvent être différentes. Le plus décevant est le plus souvent la rupture d'un anévrisme ou d'un accident vasculaire cérébral, c'est-à-dire avec une hémorragie cérébrale. Plus la victime arrive dans un coma artificiel, moins la possibilité de son salut est grande.

    Lors de l'examen de l'état de coma, il a été constaté que les patients qui y arrivaient depuis plus d'un an sont décédés dans 60% des cas ou sont restés au niveau des réflexes, 30% ont été handicapés, 10% des personnes retrouvent des niveaux normaux.

    Mais dans certains cas, le coma médical est la seule chance de sauver une vie pour une personne.

    (Aucune évaluation pour le moment)

    Il existe de nombreuses contre-indications pour cette procédure. Cela est dû au fait que l'effet se fait directement sur le cerveau et, avec un certain nombre de maladies, cela conduit à leur exacerbation très grave, qui peut même parfois menacer la vie du patient. C'est pour cette raison que cette physiothérapie est effectuée exclusivement selon la prescription d'un médecin qui connaît les caractéristiques de l'état du patient et peut déterminer exactement s'il peut effectuer une telle procédure ou non. Les interdictions de réaliser un sommeil électrique sont:

    • Épilepsie. En présence de cette maladie, l'exposition au cerveau des impulsions électriques peut entraîner des conséquences extrêmement négatives, provoquant non seulement une attaque, mais un état d'épilepsie qui, en l'absence de soins médicaux urgents et hautement qualifiés, peut facilement entraîner la mort du patient. Même s'il n'y a que des soupçons d'épilepsie, la procédure n'est pas effectuée.
    • Accident vasculaire cérébral. Au moment du développement d'un accident vasculaire cérébral ou immédiatement après une hémorragie, l'effet du courant peut nuire à l'état du patient, provoquant une hémorragie répétée. La procédure est possible au plus tôt 40 jours après avoir surmonté la phase aiguë de la maladie.
    • La présence d'inclusions métalliques dans les os du crâne. Étant donné que le métal est un excellent conducteur de courant électrique, s'il est présent pendant la procédure, il existe un risque extrêmement élevé de choc électrique pour le cerveau en cas de blessure grave..
    • Cataracte. En raison du fait que l'apport d'impulsions se fait à travers les orbites, en présence de la maladie, il est possible de provoquer sa progression rapide.
    • Glaucome. La raison est la même que pour la cataracte.
    • Maladies de la peau dans la zone d'application des électrodes. Dans ce cas, une exacerbation de ces maladies est possible..
    • Plaies sur la peau dans la zone d'application des électrodes. Si la peau est endommagée, le courant peut provoquer des brûlures..
    • Enfants de moins de 3 ans.

    L'âge minimum pour la procédure est de 3 ans. Cela est dû au fait qu'à un plus jeune âge, l'enfant n'est pas encore en mesure de comprendre ce qui se passe, ce qui peut provoquer le développement d'un état de choc. Négliger les contre-indications est strictement interdit, car cela peut entraîner les conséquences les plus déplorables..

    En raison du puissant effet positif sur l'état du système nerveux central, l'électrothérapie est utilisée pour de nombreuses maladies. L'électrosonothérapie est recommandée après plusieurs situations stressantes qui traumatisent la psyché. Il est utile pour les étudiants qui prennent une session, les femmes pendant la période de grossesse, souffrant de toxicose sévère, les personnes aux prises avec une dépendance à l'alcool.

    Indications pour la procédure:

    • maladies cardiovasculaires;
    • hypotension et hypertension;
    • ulcère de l'estomac;
    • rhumatisme;
    • maladie thyroïdienne (hypothyroïdie);
    • maladies dermatologiques (eczéma);
    • dyskinésie;
    • toxicose tardive;
    • Maladies du SNC et troubles mentaux.
    • tumeurs malignes;
    • crise cardiaque et accident vasculaire cérébral (période aiguë);
    • insuffisance circulatoire;
    • processus inflammatoires sur la peau du visage;
    • fièvre;
    • maladies inflammatoires des yeux;
    • rejet de cette procédure aux patients.

    Il convient de noter que cette procédure est effectuée par des adultes et des enfants, et tous les enfants ne peuvent pas y résister jusqu'au bout. Si l'enfant est anxieux, ne peut pas mentir calmement, alors il vaut la peine de se demander s'il vaut la peine de le torturer avec de l'électricité, dans laquelle vous devez être aussi détendu.

    • nausées ou vomissements, qui sont facilement arrêtés par les médicaments antiémétiques, par exemple, «Tserukal»;
    • étourdissements dans les premières heures après la procédure;
    • l'apparition de réactions allergiques - cela est étroitement surveillé par l'anesthésiste, toujours en tenant le bon médicament prêt à soulager les symptômes;
    • abaisser la pression artérielle, ralentir la fréquence cardiaque - est également ajusté par le médecin qui contrôle le processus de sommeil;
    • si, au cours de l'intervention, la femme était enceinte, mais ne le savait pas ou n'a pas prévenu le médecin, vous devrez peut-être l'interrompre, car certains médicaments sont extrêmement toxiques pour le fœtus.

    Où est utilisé

    Les médecins appellent la sédation médicale du sommeil. Cette condition est causée par l'utilisation de sédatifs et même de stupéfiants..

    La présence de technologies innovantes en anesthésie vous permet de choisir une approche individuelle pour chaque cas. Lorsque le patient subit une intervention chirurgicale douloureuse, il plongera dans un sommeil profond sans ressentir de douleur. Lorsque vous prévoyez de travailler avec une dent, assoupissez-vous. Les médicaments modernes sont beaucoup plus puissants que la morphine, de sorte que la dose de médicaments peut être utilisée au minimum.

    Les médicaments innovants ne provoquent pas de complications, sont pratiquement instantanément éliminés des tissus et ne dépriment pas la respiration. Au réveil, le patient peut rentrer chez lui de façon autonome en une demi-heure.

    Les médecins appellent la sédation médicale du sommeil. Cette condition est causée par l'utilisation de sédatifs et même de stupéfiants..

    L'une des expériences fréquentes et courantes avant les procédures médicales est la peur de la douleur. Ayant vécu au moins une fois des sensations désagréables et douloureuses, une personne essaie d'éviter les répétitions. Depuis que les propriétés anesthésiques de l'éther ont été découvertes, la médecine ne s'est pas arrêtée et s'est développée. Pendant les opérations chirurgicales, l'anesthésie a commencé à être utilisée, et plus tard - le sommeil médicamenteux.

    Un médicament idéal pour le sommeil médical devrait avoir un certain ensemble de qualités. Tout d'abord, la vitesse. En outre, une telle substance devrait avoir un minimum d'effets secondaires et la conscience récupérera rapidement après la fin de son introduction. La sédation facile est réalisée à l'aide de "Midazolam". Un sommeil plus profond se produit après l'introduction du «Propofol».

    La sédation est également effectuée avec une substance telle que l'oxyde nitreux. Il s'agit de gaz fourni par un masque spécial. Sous son influence, tous les muscles se détendent, le patient se calme. Dans certains cas, des barbituriques sont utilisés, mais ils ont un mauvais effet sur le muscle cardiaque. Une surveillance constante de l'hémodynamique est nécessaire. À cet égard, leur utilisation est limitée. Une solution d'oxybutyrate de sodium est souvent recommandée pour l'accouchement..

    Les médecins appellent la sédation médicale du sommeil. Cette condition est causée par l'utilisation de sédatifs et même de stupéfiants.La présence de technologies innovantes en anesthésie vous permet de choisir une approche individuelle pour chaque cas. Lorsque le patient subit une intervention chirurgicale douloureuse, il plongera dans un sommeil profond sans ressentir de douleur.

    Un médicament idéal pour le sommeil médical devrait avoir un certain ensemble de qualités. Tout d'abord, la vitesse. En outre, une telle substance devrait avoir un minimum d'effets secondaires et la conscience récupère rapidement après la cessation de son administration. Une sédation facile est effectuée à l'aide de "Midazolam". Un sommeil plus profond se produit après l'introduction du "Propofol".

    La sédation est également effectuée avec une substance telle que l'oxyde nitreux. C'est un gaz alimenté par un masque spécial, sous son influence, tous les muscles se détendent, le patient se calme. Dans certains cas, des barbituriques sont utilisés, mais ils ont un mauvais effet sur le muscle cardiaque. Une surveillance hémodynamique constante est requise..

    Une personne est introduite dans un sommeil médical:

    • pour réduire l'œdème cérébral;
    • après une blessure grave;
    • réduire les dommages lors d'une crise prolongée;
    • afin de donner au patient le temps de récupérer au milieu de blessures ou de maladies graves;
    • pour restaurer les cellules nerveuses après réanimation, empoisonnement grave ou accident vasculaire cérébral.

    Le coma induit le plus souvent est observé après la chirurgie. Afin de désactiver la sensibilité à la douleur, une personne est injectée dans un état de sommeil profond de drogue.

    La suppression de la conscience pendant l'anesthésie est plutôt un effet secondaire. Dans la plupart des cas, pendant la chirurgie, ne coupant que la douleur et immobilisant le patient.

    Parfois, cela peut être réalisé par anesthésie rachidienne tout en maintenant pleinement la conscience..

    Le coma après la chirurgie dure aussi longtemps que l'anesthésie fonctionne..

    Le sommeil médical en médecine pratique

    Il convient de noter qu'une telle anesthésie n'est pas prescrite uniquement à la demande de la femme en travail. L'obstétricien évalue la situation dans son ensemble et, en cas de naissance prolongée, peut recommander l'utilisation d'un sommeil médicamenteux. Cette mesure est nécessaire si une femme ressent une douleur très intense qui la prive de force. Après tout, si la douleur épuise la femme lors de l'accouchement, le processus de sortie de l'enfant peut être perturbé.

    Dans ce cas, le bébé souffrira. Pour restaurer temporairement la force, le patient est plongé dans un sommeil léger. Les médicaments administrés ont également un effet anesthésiant. Il convient de noter que la douleur ne disparaît pas complètement. Il ne s'émousse que légèrement, les contractions continuent. Cette manipulation s'effectue en deux étapes..

    Au cours de la première, le corps est préparé pour l'introduction de l'anesthésie (prémédication). Utilisé des médicaments qui atténuent la douleur, relaxant. Cependant, ils peuvent pénétrer le placenta. En conséquence, un sommeil prolongé du nouveau-né peut être observé. La deuxième étape est l'introduction de médicaments pour le sommeil médical.

    Le sommeil médical, autrement appelé sédation, est une aide anesthésique utilisée en médecine lorsque certaines procédures ou procédures sont nécessaires.

    Cet article décrit des situations dans lesquelles l'utilisation de la sédation est la meilleure alternative possible, ainsi que le sommeil médicamenteux en soins intensifs, ce qu'une personne ressent au sujet d'un préjudice possible au corps..

    Sommeil médical - un remède moderne contre la peur de la douleur

    Le sommeil médical est également appelé chimie ou sédation. Une personne y tombe sous l'influence de stupéfiants ou de sédatifs. En raison des changements fondamentaux de l'anesthésiologie moderne, vous pouvez choisir aujourd'hui pour chaque patient un programme d'anesthésie individuel.

    Si le patient a besoin, par exemple, d'une opération douloureuse, il dormira profondément, si le travail cosmétique habituel sur la dent n'est qu'une sieste. Les fonds actuels sont des milliers de fois plus forts que la morphine, grâce à quoi leurs doses peuvent être minimes.

    Les médicaments innovants ne provoquent pas de complications, sont rapidement excrétés par le corps (après le réveil, une personne peut rentrer chez elle après 30 à 40 minutes) et ne dépriment pas la respiration.

    Le sommeil médical est également appelé chimie ou sédation. Une personne y tombe sous l'influence de stupéfiants ou de sédatifs. Grâce aux changements fondamentaux de l'anesthésiologie moderne, vous pouvez choisir aujourd'hui pour chaque patient un programme d'anesthésie individuel. Si le patient a besoin, par exemple, d'une opération douloureuse, il dormira profondément, si le travail cosmétique habituel sur la dent n'est qu'une sieste.

    Nous donnons une définition, les points principaux

    Qu'est-ce que le sommeil médicamenteux? Une bonne alternative à l'anesthésie profonde (ne confondez pas anesthésie et anesthésie - ce sont des concepts différents). Un homme est conscient, son corps conserve tous ses réflexes.

    Pour qu'il puisse plonger dans l'état nécessaire, des sédatifs sont injectés au patient. Le médicament peut être injecté dans le muscle ou par voie intraveineuse. La composition se détend complètement, apaise et donne un effet analgésique. Une telle anesthésie est particulièrement recommandée pour les enfants, les patients souffrant de troubles nerveux et ceux dont le seuil de douleur est faible..

    Le calcul de la dose requise du médicament et la procédure d'administration du médicament sont effectués par l'anesthésiste. À l'avenir, le médecin aidera les patients à sortir du sommeil médical. En association avec des sédatifs, une anesthésie locale est parfois utilisée..

    Parmi les principaux avantages de la sédation:

    • la respiration du patient n'est pas déprimée;
    • les sédatifs utilisés ne peuvent pas créer de dépendance;
    • dans les compositions utilisées, il n'y a pas de substances stupéfiantes;
    • après 8-10 minutes, le patient reprend conscience. Après 30 à 40 minutes - peut rentrer chez lui.

    Les effets négatifs du sommeil médicamenteux ne sont visibles que rarement..

    Étant donné que la tâche clé de la procédure est l'analgésie, la plupart des patients se demandent quelle est la différence entre l'anesthésie et le sommeil médicamenteux. Cette dernière est devenue une excellente alternative à l'anesthésie traditionnelle, puisque la personne reste consciente, elle conserve tous les réflexes habituels.

    En étudiant comment une personne se sent avec un rêve médical, gardez à l'esprit que le médicament administré:

    • apaisant;
    • se détend;
    • fournit un effet analgésique.

    Pour immerger une personne dans la sédation, on lui administre le médicament prescrit. Une anesthésie similaire est recommandée:

    • les personnes ayant un seuil de douleur faible;
    • les enfants
    • patients souffrant de troubles mentaux.

    Le calcul de la quantité et l'introduction des composants sont effectués par l'anesthésiste. Plus tard, le médecin fournit au patient un moyen de sortir d'un état sédatif. Dans certains cas, en plus de la sédation, une anesthésie locale est prescrite. Les experts notent les avantages suivants de la méthode:

    • doses minimales de médicaments;
    • manque de dépendance;
    • la respiration n'est pas supprimée pendant le processus d'immersion dans le sommeil;
    • les réflexes persistent;
    • sortie rapide du sommeil.

    Les effets secondaires sont très rares..

    Profondeur de sédation

    La durée du sommeil médicamenteux, sa profondeur dépend de la situation spécifique, de la quantité de médicament administrée:

    1. Le niveau minimum implique la capacité de communiquer avec les autres. Par exemple, un patient peut être conscient et parler à un médecin. Dans le même temps, il y a une légère violation de la coordination des mouvements, un léger changement dans les capacités intellectuelles.
    2. Niveau modéré (moyen) - le sommeil est sensible aux mots, aux actions tactiles.
    3. Niveau profond - le patient perd complètement le contact avec le monde extérieur. Pour l'éveiller, il faudra une stimulation assez désagréable. Dans certains cas, des difficultés respiratoires peuvent survenir, mais même dans une telle situation, l'activité du système cardiovasculaire reste stable..

    En raison d'une telle variété d'effets, la procédure peut être utilisée dans diverses situations, y compris pour le traitement des enfants. Le sommeil médical après la chirurgie vous permet de retrouver des forces, de soulager le stress après l'intervention.

  • Le niveau minimum implique la capacité de communiquer avec les autres. Par exemple, un patient peut être conscient et parler à un médecin. Dans le même temps, il y a une légère violation de la coordination des mouvements, un léger changement dans les capacités intellectuelles.
  • Niveau modéré (moyen) - le sommeil est sensible aux mots, aux actions tactiles.
  • Niveau profond - le patient perd complètement le contact avec le monde extérieur. Pour l'éveiller, il faudra une stimulation assez désagréable. Dans certains cas, des difficultés respiratoires peuvent survenir, mais même dans une telle situation, l'activité du système cardiovasculaire reste stable..
  • Faible Le contact avec l'environnement reste, mais la coordination est altérée, il y a une légère diminution des capacités intellectuelles.
  • Modéré. Il reste une réaction aux sons et aux manipulations tactiles.
  • L'état de sédation profonde. Le contact avec le monde disparaît complètement. L'éveil nécessite une stimulation, ce qui est très douloureux. Il peut y avoir des difficultés à respirer. L'hémodynamique reste stable.

    Quels médicaments sont utilisés pour la sédation

    Pour que le traitement avec le sommeil médicamenteux réussisse, les médicaments sélectionnés doivent répondre à un certain nombre de caractéristiques:

    • risque minimal d'effets secondaires;
    • absence de dépression prolongée de la conscience - après l'administration du médicament, la conscience du patient doit se rétablir rapidement;
    • action rapide - les médicaments doivent cesser leurs effets après 5 minutes, maximum - 10 minutes.

    Le midazolam est utilisé si nécessaire pour immerger le patient dans un sommeil léger. La sédation de profondeur moyenne est causée par le propofol. Un élément supplémentaire qui procure une relaxation calme et complète est l'oxyde nitreux fourni au visiteur par le biais d'un masque respiratoire. Dans certaines situations, les médecins utilisent des barbituriques.

    Le midazolam est utilisé si nécessaire pour immerger le patient dans un sommeil léger. La sédation de profondeur moyenne est causée par le propofol. Un élément supplémentaire qui procure une relaxation calme et complète est l'oxyde nitreux fourni au visiteur à travers un masque respiratoire.

    Dans certaines situations, les médecins utilisent des barbituriques. Cependant, ces médicaments ne sont pas considérés comme la meilleure solution. Lorsqu'ils sont exposés à, ils ont un effet négatif sur le cœur, nécessite une surveillance constante du bon fonctionnement du système circulatoire. Cependant, ces médicaments sont de moins en moins utilisés..

    Effets sur la santé et la mémoire

    Au cours des années précédentes, on pouvait entendre que le sommeil médicamenteux affectait négativement la santé globale d'une personne et affectait négativement sa mémoire, l'aggravant. Qu'est-ce que c'est aujourd'hui? Les anesthésiques modernes n'ont pas de tels effets désagréables. Ils ne sont pas en mesure d'affecter l'intelligence ou l'état de la mémoire du patient..

    Ce n'est que pendant les 40 premières minutes après l'administration des médicaments que l'on observe: une sensation de somnolence, une réaction lente, une attention temporaire et des troubles de la coordination. Mais toutes ces conséquences sont réversibles sans aucune action de la part du patient ou du médecin..

    Dans les premières heures après une anesthésie de cette nature, une personne doit refuser:

    • activités intellectuelles difficiles - le travail mental peut ne pas produire les résultats souhaités;
    • conduire n'importe quel véhicule.

    Certains anesthésiques ont la capacité d'induire des hallucinations et des rêves originaux. Cependant, leur utilisation dans les bonnes cliniques a longtemps été abandonnée.

    Auparavant, on pensait que le sommeil médicamenteux pouvait affecter le bien-être général de la santé du patient, l'aggraver et affecter également la mémoire. Cependant, les anesthésiques modernes n'ont pas de tels effets désagréables. Ils ne sont pas en mesure d'influencer l'intellect du dormeur, d'ennuyer sa mémoire. Dans les quarante minutes, après avoir reçu le médicament, le patient ressent:

    • somnolence;
    • réaction lente;
    • altération de la coordination;
    • matité de l'attention.

    Toutes les conséquences ci-dessus sont réversibles, les réactions sont rétablies après le retrait du médicament sans efforts supplémentaires de la part du médecin ou du patient. Lors de la planification d'une sédation, une personne doit comprendre que dans les premières heures après le réveil, elle devra abandonner:

    • activités complexes impliquant un stress mental - le travail peut ne pas produire les résultats escomptés;
    • contrôle de tout transport.

    Les anesthésiques individuels peuvent provoquer des hallucinations, des rêves inhabituels. Cependant, l'utilisation de ces médicaments devient moins courante..

    Dans les premières heures après une anesthésie de cette nature, une personne doit refuser:

    • activités intellectuelles difficiles - le travail mental peut ne pas produire les résultats souhaités;
    • conduire n'importe quel véhicule.

    Auparavant, on pensait que le sommeil médicamenteux pouvait affecter le bien-être général de la santé du patient, l'aggraver et affecter également la mémoire. Cependant, les anesthésiques modernes n'ont pas de tels effets désagréables. Ils ne sont pas capables d'influencer l'esprit endormi, d'émousser sa mémoire.

    Toutes les conséquences ci-dessus sont réversibles, les réactions sont rétablies après l'arrêt du médicament sans efforts supplémentaires de la part du médecin ou du patient.

    Réanimation

    Les médecins recommandent un sommeil narcotique de type médicament en soins intensifs, lorsque le patient a subi un traumatisme crânien grave et d'autres blessures graves. La particularité de la condition est que sa durée est calculée non pas en minutes, mais en jours.Le principal avantage d'une telle solution est la capacité de donner au cerveau un repos, de réduire la pression intracrânienne à des taux élevés. Pendant la période de sédation, les médecins auront tout le temps de préparer les tactiques optimales pour le traitement.

    Souvent, ils ont recours au sommeil médical dans des situations où le patient est en détresse, et les spécialistes ne peuvent pas décider du choix de son traitement. Parallèlement à l'utilisation de tout type d'anesthésie, l'utilisation prolongée du sommeil médical peut entraîner des perturbations du système nerveux du sommeil.

    Qu'est-ce que le sommeil médical en soins intensifs? Dans ce cas, nous parlons de sédation pour une personne qui a subi un traumatisme crânien grave ou d'autres blessures graves similaires. La particularité de la question est que la durée de la condition n'est pas des minutes, mais des jours (2-3 jours ou plus, moins).

    À quoi sert un tel rêve en soins intensifs? Par le fait qu'elle permet au cerveau de se détendre, elle permet de réduire la pression intracrânienne élevée. Les experts médicaux ont suffisamment de temps pour développer de futures tactiques de traitement correctes.

    Recourent souvent à la sédation lorsque le patient est dans un état grave et que les médecins n'ont pas d'options de traitement appropriées. Mais avec tout autre type d'anesthésie, cette technique présente un certain nombre de contre-indications et d'inconvénients. Avec une utilisation prolongée du sommeil médicamenteux, il est possible de nuire au système nerveux central du patient.

    Les médecins recommandent un sommeil narcotique de type médicament en soins intensifs, lorsque le patient a subi un traumatisme crânien grave et d'autres blessures graves. La particularité de l'État est que sa durée est calculée non pas en minutes, mais en jours.

    Le principal avantage de cette solution est la capacité de donner du repos au cerveau, de réduire la pression intracrânienne à des taux élevés. Pendant la période de sédation, les médecins auront tout le temps de préparer les tactiques optimales pour le traitement.

    Dans les lésions cérébrales traumatiques graves et d'autres conditions similaires, le sommeil médical en soins intensifs peut également être utilisé. Cependant, dans ce cas, cela dure plusieurs jours (1-3 ou plus). Un avantage incontestable avec une telle application est une diminution de la pression intracrânienne élevée, tandis que le cerveau se repose.

    Pendant la sédation, les spécialistes développent d'autres tactiques de traitement. De plus, cette méthode est parfois utilisée si le patient est dans un état grave et que les spécialistes ne savent pas comment le traiter. Cependant, comme toute anesthésie, cette méthode a ses inconvénients et contre-indications. Les avis indiquent que l'utilisation prolongée de ces médicaments peut avoir des conséquences négatives pour le système nerveux central.

    Risque de ne pas se réveiller

    Le patient n'a jamais besoin de penser qu'il existe une possibilité de ne pas sortir de l'état de sommeil médicamenteux. En particulier, avant d'effectuer des manipulations médicales. L'humeur négative n'est pas bonne.

    Objectivement parlant, il y a toujours des risques. Et plus l'opération est compliquée, plus ils sont nombreux. Par conséquent, la sélection du volume et du type spécifique d'anesthésiques doit toujours être effectuée par un professionnel expérimenté..

    Encore une fois, il vaut la peine de dire que le sommeil médical est aujourd'hui une entreprise totalement sûre, bien contrôlée et parfaitement élaborée. Le personnel médical est bien formé et conscient des éventuelles surprises..

    Vous ne devez jamais vous inquiéter du fait que vous pouvez vous endormir et ne pas sortir d'un état de sédation. Une attitude négative n'est nécessaire dans aucune entreprise, en particulier dans les manipulations médicales.

    Lorsque vous planifiez un sommeil médical, gardez à l'esprit que les risques sont toujours présents. Plus la procédure est compliquée, plus leur probabilité est élevée. Vous pouvez minimiser les risques en sélectionnant une bonne clinique dans laquelle prescrire des médicaments, un anesthésiste expérimenté calculera la dose.

    Aujourd'hui, les somnifères sont devenus une procédure sûre et bien contrôlée qui est beaucoup plus facile à tolérer pour les patients que l'anesthésie générale. Le personnel médical est bien formé, conscient de toutes les surprises qui peuvent survenir lors d'une séance de sommeil médicamenteux.

    Vous ne devez jamais vous inquiéter du fait que vous pouvez vous endormir et ne pas sortir d'un état de sédation. Une attitude négative n'est nécessaire dans aucune entreprise, en particulier lors de manipulations médicales.Lors de la planification d'un sommeil médical, gardez à l'esprit que les risques sont toujours présents. Plus la procédure est compliquée, plus leur probabilité est élevée. Vous pouvez minimiser les risques en sélectionnant une bonne clinique dans laquelle prescrire des médicaments, un anesthésiste expérimenté calculera la dose.

    Sommeil médical - anesthésie, qui est utilisée pour initier une personne au sommeil superficiel. Ce type d'anesthésie aide à soulager la douleur et rend le patient immobilisé..

    La sédation et l'anesthésie sont très similaires, mais présentent quelques différences. Dans le cas du premier, l'individu conserve tous ses réflexes et la personne est consciente.

    Le sommeil artificiel est également appelé sédation. L'immersion dans le sommeil artificiel se produit par injection intramusculaire ou intraveineuse ou par inhalation.

    La principale différence par rapport à l'anesthésie est la dose de médicaments (stupéfiants ou sédatifs).

    Avec la sédation, la quantité de substance active est beaucoup moins qu'avec l'anesthésie, ce qui permet au sujet de respirer par lui-même, une demi-heure après l'événement, de reprendre son mode de vie normal.

    Pendant l'action des sédatifs, une personne peut voir des rêves, comme sous anesthésie, mais le plus souvent, les patients se souviennent de l'injection et de la sortie d'un coma.

    Le sommeil est considéré comme une forme d'anesthésie plus sûre..

    Indications pour la procédure d'électro-sommeil pour adultes, enfants

    Toutes les situations ci-dessus se produisent non seulement avec des adultes, mais aussi avec des enfants et des adolescents qui ont une labilité émotionnelle beaucoup plus élevée. Cette catégorie de patients a souvent tellement peur des interventions à venir qu'elle ne permet tout simplement pas de les réaliser..

    Il faut dire tout de suite qu'un rêve de drogue dans ce cas ne peut pas être prescrit uniquement à cause du désir de la future mère. Pour prendre une décision appropriée, la conclusion d'un obstétricien est nécessaire. Le médecin évalue la situation générale et l'état du patient. Il recommande l'anesthésie uniquement s'il y a un processus de travail prolongé..

    Grâce à un sommeil léger, le patient peut temporairement restaurer sa force. Les fonds utilisés ici ont un effet anesthésiant. Mais la douleur ne disparaît pas complètement. Ils sont seulement un peu ternes, les contractions sont dans le même mode.

    Dans le cas des femmes en travail, l'anesthésie se déroule en plusieurs étapes:

    • Au premier stade, une femme est préparée pour l'introduction du médicament (processus de prémédication). Le médecin utilise des composés analgésiques relaxants et étouffants. Le point négatif est que ces médicaments peuvent pénétrer le placenta. En conséquence, l'enfant à naître peut s'endormir pendant une longue période..
    • Au deuxième stade, les préparations de sédation elles-mêmes sont introduites. En règle générale, une solution d'hydroxybutyrate de sodium à 20% est utilisée. La composition a une faible toxicité et sécurité. Il n'est pas capable de provoquer une insuffisance respiratoire des miettes. La plupart des femmes en travail disent que le déroulement de l'accouchement avec l'utilisation de la sédation est facilité.

    L'électrosommeil (les indications et contre-indications, ainsi que la durée de la procédure sont déterminées avant le début du cours thérapeutique) est effectué en présence des écarts suivants:

    • pathologie du tube digestif;
    • altération de la qualité du sommeil et somnambulisme;
    • bégaiement et tics nerveux;
    • augmentation ou diminution de la pression;
    • maladies cardiaques;
    • maux de tête fréquents;
    • maladies du système pulmonaire;
    • détérioration de l'état et de la perméabilité des vaisseaux sanguins;
    • violation des processus métaboliques, de l'équilibre hormonal et de l'approvisionnement en sang;
    • pathologie du système urinaire, y compris l'incontinence urinaire;
    • éruptions cutanées sur fond de stress, de dépression;
    • taux de cholestérol élevé;
    • impuissance chez les hommes;
    • baisse de la libido;
    • toxicose sévère chez la femme enceinte jusqu'à la seconde moitié de la grossesse;
    • restauration de l'activité cérébrale après une lésion cérébrale traumatique;
    • pour améliorer l'effet des médicaments;
    • maladie des vibrations;
    • dépendance à la drogue ou à l'alcool.

    La fatigue et l'épuisement nerveux sont les principaux indicateurs pour compléter le cours des procédures de sommeil électrique.

    La plupart des mères auxquelles une sédation a été prescrite notent un soulagement dans le processus de naissance.

    L'électrosommeil est une thérapie qui peut être prescrite à un enfant après l'âge de trois ans. Les indications sont presque les mêmes que chez l'adulte: troubles neuropsychiatriques, maladies de divers organes et systèmes, convalescence, etc..

    Pendant la physiothérapie, le spécialiste ne quitte pas le bureau, mais surveille en permanence l'état de l'enfant. La séance ne doit pas dépasser 20 minutes et le nombre total de procédures ne doit pas dépasser 10.

    Les parents dont les enfants ont reçu le sommeil électrique laissent des commentaires très positifs. Ils notent une amélioration de l'humeur de l'enfant, une diminution de ses sautes d'humeur et de ses larmes. De plus, le sommeil est normalisé et la gravité des symptômes des maladies existantes est réduite. Les indications et contre-indications du sommeil électrique sont discutées individuellement lors d'un rendez-vous chez le pédiatre.

    Electrosleep - indications et contre-indications pour la thérapie (examen de l'appareil ES-10-5)

    L'électrosommeil (électrochirurgie) est un type de traitement utilisant la méthode physiothérapeutique. Il agit sur le système nerveux central en raison du courant pulsé basse fréquence..

    Une exposition continue au courant provoque une inhibition du système nerveux, ce qui conduit à un état similaire au sommeil physiologique, le sommeil artificiel peut être dit, provoqué par une exposition externe.

    Grâce à un sommeil léger, le patient peut temporairement restaurer sa force. Les fonds utilisés ici ont un effet anesthésiant. Mais la douleur ne disparaît pas complètement. Ils sont seulement un peu ternes, les contractions sont dans le même mode.

    Un sommeil médicamenteux n'est prescrit pendant l'accouchement que si la mère elle-même le souhaite. Pour prendre une décision positive, vous aurez besoin de la conclusion d'un obstétricien. Le médecin effectue une analyse générale de la situation, de l'état de la future mère.

    La sédation n'est recommandée que pour un travail prolongé. Une mesure est considérée comme nécessaire en présence d'une douleur intense qui prive une femme de sa force, viole la conscience. L'épuisement des contractions douloureuses ne contribue pas au déroulement positif de l'accouchement. De plus, dans une situation similaire, le bébé peut souffrir.

    Lors d'un sommeil léger, la future mère retrouvera facilement sa force. Les médicaments utilisés ont de légères propriétés anesthésiques. La douleur ne disparaîtra pas complètement, elle sera légèrement étouffée et les contractions auront lieu à la même fréquence.

    Lors de l'accouchement, la sédation s'effectue en plusieurs étapes:

    1. La première étape implique l'utilisation de composés relaxants et analgésiques. Un point négatif est la possibilité de pénétration du médicament dans le placenta. À la suite de quoi, le bébé né peut s'endormir.
    2. La deuxième étape est l'utilisation de sédatifs. Ils ont une toxicité minimale, sont sûrs, ne sont pas en mesure de provoquer une insuffisance respiratoire de l'enfant..

    Dentisterie

    La dentisterie est l'un des domaines où le sommeil médical / chimique est le plus utilisé. Si vous la comparez à l'anesthésie générale, qui est nécessaire lors de certaines procédures dentaires, la sédation présente de nombreux avantages et donne plus de sécurité..

    Le sommeil médical doit être choisi pour les patients présentant des réactions allergiques à l'anesthésie locale, avant une intervention chirurgicale complexe (périostite, lésion de la mâchoire, abcès et autres comme ça).

    De plus, de nombreux patients ont peur de visiter le dentiste. Malgré le fait que la dentisterie a fait beaucoup de progrès. Dans de tels cas, ce n'est qu'avec l'aide de la sédation qu'il est possible d'effectuer toutes les actions requises dans la bouche du patient, sans lui causer de blessures et sans crainte de ses mouvements.

    Schizophrénie, épilepsie et toutes sortes de troubles du système nerveux - s'il s'agit de traiter un patient présentant de tels problèmes de santé, des médicaments sont également nécessaires. Pendant le sommeil d'une personne, un spécialiste peut travailler calmement. Grâce à cela, toutes les dents peuvent être guéries en une seule visite..

    En raison de la sécurité et de la facilité de la méthode, elle est recommandée même aux petits enfants. Surtout les bébés hyperactifs et les miettes qui ont peur des outils dentaires et des médecins eux-mêmes.

    Liste de la littérature utilisée:

    • "Utilisation de barbituriques dans le contrôle de l'hypertension intracrânienne." Journal of Neurotrauma (The Brain Trauma Foundation) 17 (6-7): 527-30. Juin-juillet 2000.
    • Lee, MW; Deppe SA, Sipperly ME, Barrette RR, Thompson DR. (1994-06-01). "L'efficacité du coma barbiturique dans la gestion de l'hypertension intracrânienne non contrôlée après un traumatisme neurochirurgical." Journal de Neurotraumatisme 11 (3)
    • Bunyatyan A.A. Guide d'anesthésiologie. Guide pratique. - M.: Médecine, 1994. 656 p.

    Le traitement dentaire est un domaine dans lequel la procédure d'euthanasie a reçu une demande maximale. Comparé à l'anesthésie générale utilisée dans le processus de diverses manipulations, le sommeil médical en dentisterie offre un plus grand nombre d'avantages, garantit une plus grande sécurité.

    La sédation est recommandée pour les patients allergiques à l'anesthésie locale si des manipulations complexes et douloureuses sont nécessaires.

    Même compte tenu du fait que des technologies innovantes sont utilisées en dentisterie, la majorité des visiteurs ont également peur de s'asseoir sur la chaise du dentiste. En utilisant un sommeil léger, il sera plus facile d'effectuer toutes les manipulations requises dans la bouche du patient sans crainte de mouvements brusques.

    Toutes sortes de troubles psychologiques deviennent également un obstacle insurmontable au travail du dentiste. Euthanasier le patient, le spécialiste est capable d'effectuer qualitativement le traitement de toutes les dents en une seule visite.

    L'utilisation du sommeil médicamenteux pour les enfants n'est pas moins populaire en dentisterie. Il est recommandé aux tout-petits qui ont du mal à expliquer comment se comporter correctement, ainsi qu'à ceux qui ont peur des médecins et de leurs outils..

    Il y a souvent des cas complexes impliquant la nécessité d'une intervention chirurgicale. Dans ce cas, il est déconseillé de pratiquer une anesthésie générale, car les actions thérapeutiques sont concentrées uniquement dans la cavité buccale, et l'anesthésie locale ne couvrira pas une zone aussi large. Entre autres choses, le patient peut être allergique aux médicaments pour l'anesthésie locale..

    Les personnes éprouvant une forte peur de la chaise du dentiste peuvent perdre connaissance pendant la chirurgie, survivre à une crise de panique. La meilleure issue serait un sommeil médical..

    La même méthode peut être appliquée à juste titre aux personnes souffrant d'épilepsie, de troubles de l'appareil vestibulaire, d'individus mentalement instables qui sont incapables de se comporter calmement sans interférer avec le travail du médecin..

    Le plus souvent, des médicaments sont utilisés qui fournissent un niveau élevé de sommeil médicamenteux, caractérisé par l'absence de réactions des patients.

    Un domaine où le sommeil médical est largement utilisé est la dentisterie. Contrairement à l'anesthésie générale, qui est nécessaire dans certaines situations, ce type d'anesthésie est plus sûr et présente plusieurs avantages. Il est recommandé en présence de réactions allergiques à l'anesthésie locale, à une intervention chirurgicale complexe (avec abcès, lésion de la mâchoire, périostite, etc.).

    Beaucoup de gens ont peur de visiter un dentiste. Le sommeil médical est le seul moyen d'effectuer toutes les manipulations nécessaires dans la cavité buccale sans douleur et avec peu de traumatisme. De plus, cette méthode de soulagement de la douleur est tout simplement nécessaire pour les patients souffrant d'épilepsie, de schizophrénie et d'autres troubles du système nerveux..

    Il est très important que toutes les dents puissent être guéries en une seule visite chez un spécialiste. De plus, une telle anesthésie permet au médecin de travailler calmement (après tout, le patient dort). La méthode est si sûre et facile que vous pouvez même recommander un sommeil médical à un enfant. Cela est particulièrement vrai si le bébé est hyperactif ou a simplement peur des médecins et de leurs outils.

    Le traitement dentaire est un domaine dans lequel la procédure d'euthanasie a reçu une demande maximale. Par rapport à l'anesthésie générale utilisée dans le cadre de diverses manipulations, le sommeil médical en dentisterie offre un plus grand nombre d'avantages, garantit une plus grande sécurité. La sédation est recommandée pour les patients allergiques à l'anesthésie locale si des manipulations complexes et douloureuses sont nécessaires..

    Même compte tenu du fait que des technologies innovantes sont utilisées en dentisterie, la majorité des visiteurs ont également peur de s'asseoir sur la chaise du dentiste. Grâce à un sommeil léger, il sera plus facile d'effectuer toutes les manipulations nécessaires dans la bouche du patient sans crainte de mouvements brusques. Divers troubles psychologiques deviennent également un obstacle insurmontable pour le dentiste. Euthanasier le patient, le spécialiste est capable d'effectuer qualitativement le traitement de toutes les dents en une seule visite.

    Résumer

    Sommeil médical - anesthésie à l'aide de petites doses de médicaments, vous permettant d'immerger le patient dans une sédation de différentes profondeurs. Pendant la procédure, la personne endormie conserve ses réflexes, les systèmes respiratoire, circulatoire et cardiaque fonctionnent normalement. Il n'est pas nécessaire de se connecter à des appareils de survie.Grâce aux doses minimales d'anesthésiques, à l'utilisation de médicaments modernes, il n'y a pratiquement pas d'effets secondaires après le réveil.

    Sommeil médical - anesthésie à l'aide de petites doses de médicaments, vous permettant d'immerger le patient dans une sédation de différentes profondeurs. Pendant la procédure, la personne endormie conserve ses réflexes, les systèmes respiratoire, circulatoire et cardiaque fonctionnent normalement. Pas besoin de se connecter à des appareils de survie.

    En raison des doses minimales d'anesthésiques, de l'utilisation de médicaments modernes, il n'y a pratiquement pas d'effets secondaires après le réveil.