Principal / Pression

Que faire si votre tête vous fait constamment mal?

Pression

La tête ne fait jamais mal sans raison, et il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Nous parlons des plus importants et vous conseillons de faire quoi si un mal de tête constant ne vous permet pas de vivre normalement.

Nous sommes tous confrontés à un mal de tête, mais pas si souvent. Mais que se passe-t-il si la tête fait constamment mal, et non pas trois fois par mois? La raison peut être à la fois dans le mode de vie et en mauvaise santé.

Comment le mode de vie affecte les maux de tête

Si vous souffrez de maux de tête réguliers, faites attention à vos habitudes. Un inconfort peut survenir en raison de la fatigue, de la faim, du manque de sommeil, du surmenage ou du stress. Pour vous débarrasser de la douleur, essayez de modifier votre horaire au moins pendant quelques semaines:

  • Allez vous coucher tôt - une personne a besoin d'au moins 8 heures de sommeil pour se reposer. Mais ne dormez pas plus de 10 heures. Dans ce cas, le niveau d'oxygène et de sucre dans le sang diminuera et provoquera des maux de tête..
  • Si vous êtes assis à des livres, à un ordinateur pendant une longue période ou si votre travail est lié à l'examen de petits détails - une fois toutes les demi-heures, soyez distrait. Levez-vous, doutez, ne vous fatiguez pas les yeux pendant au moins quelques minutes.
  • Arrêtez de boire de l'alcool. Il affecte la pression artérielle et affecte l'état des vaisseaux de la tête.

Essayez d'éviter les situations stressantes et les émotions négatives. Si le mal de tête n'est pas causé par une maladie, ces conseils simples vous aideront à l'éviter..

Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre un analgésique (quel médicament vous convient, le médecin vous aidera à choisir), prendre une collation, vous allonger pendant une demi-heure pour dormir, aérer la pièce et faire un massage de la tête.

Quand consulter un neurologue

Il y a très peu de maladies qui affectent le tissu nerveux et le cerveau. Les maux de tête peuvent provoquer:

  • Névralgie des nerfs faciaux et du trijumeau - avec elle, les fibres nerveuses sont pincées et enflammées, à cause desquelles vous pouvez constamment ressentir de la douleur;
  • Néoplasmes. Les tumeurs bénignes et malignes se pressent sur les vaisseaux, augmentent la pression intracrânienne. La tête ne fait mal que du côté où se trouve la tumeur. La maladie peut être suspectée d'une détérioration générale, de fièvre, de léthargie et de fatigue..

Si les causes du mal de tête ne sont pas claires, le neurologue vous dirigera vers une IRM ou une tomodensitométrie du cerveau - il déterminera rapidement la cause de l'inconfort. Et si tout est en ordre avec le cerveau lui-même, un neurologue compétent pourra trouver la source de la douleur et envoyer la spécialité nécessaire au médecin.

Le cœur et la colonne vertébrale comme cause de douleur

Souvent, la tête fait mal en raison de problèmes cardiaques et sanguins. Habituellement, les personnes âgées sont touchées, mais certaines maladies sont également courantes chez les jeunes:

  • Pression artérielle élevée et basse. La tête fait mal lorsque le temps change, avec une forte augmentation, des étourdissements peuvent commencer et s'assombrir dans les yeux. Cela est dû à la tension vasculaire et à la privation d'oxygène du cerveau..
  • Maladie vasculaire. Avec eux, la douleur dure plusieurs heures dans le contour des yeux, le sang peut couler du nez.
  • La sclérose et les vaisseaux pincés sont les compagnons inévitables de l'athérosclérose et de la scoliose. En raison de la lumière vasculaire réduite, moins d'oxygène pénètre dans le cerveau, la tête commence à faire mal soit sur toute la zone, soit à l'arrière de la tête et des tempes.
  • Accident vasculaire cérébral - thrombose ou rupture des vaisseaux cérébraux. Il y a une douleur sourde sévère, une personne peut perdre sa mobilité d'un côté du visage ou du corps, cesser de distinguer les objets familiers. Aux premiers symptômes d'un accident vasculaire cérébral, vous devez appeler d'urgence une ambulance - dans quelques heures, le cerveau commencera à mourir.

Pour détecter les problèmes de pression, il vous suffit de surveiller votre état. Ce n'est pas un hasard si à chaque rendez-vous avec le thérapeute, vous êtes nécessairement mesuré par la pression. Ne vous inquiétez pas s'il a changé un jour: c'est tout à fait normal. Mais les maladies vasculaires ne sont visibles que sur l'IRM du cerveau ou l'angiographie par résonance magnétique. Vous serez référé à ces examens pour déterminer le diagnostic exact, s'il n'a pas fonctionné tout de suite..

Si vous avez des problèmes de dos, votre tête vous fera probablement mal à cause d'eux. Toute courbure de la posture, augmentation du tissu osseux sur les vertèbres, hernie et protubérance entraînent un pincement des vaisseaux. Et à cause de cela, l'oxygène et les nutriments ne peuvent pas pénétrer dans le cerveau, ce qui provoque de la douleur, de la fatigue et de la somnolence. Cela se produit avec des blessures, des hernies et des courbures du col utérin et du thorax supérieur.

Un neurologue et un chirurgien orthopédiste sont impliqués dans des problèmes vertébraux. Le médecin fera attention à la courbure du dos principalement lors d'un simple examen visuel. Pour clarifier le diagnostic, le médecin peut prescrire une radiographie, une IRM ou une tomodensitométrie de la colonne vertébrale endommagée.

Maux de tête après blessures et maladies

Deux types de blessures peuvent causer de la douleur: des dommages au crâne et à la colonne vertébrale. La raison de leur inconfort est différente:

  • Avec des lésions cérébrales traumatiques, un hématome se forme, ce qui augmente la pression intracrânienne. Il pince les vaisseaux et les parties proximales du cerveau. Si le crâne est endommagé, ses fragments peuvent pénétrer à l'intérieur et provoquer des saignements. Dans ce cas, la douleur survient quelque temps après la blessure. Les yeux s'assombriront, des étourdissements et des nausées commenceront. La douleur est ressentie dans toute la tête, mais sur le site de la blessure, elle est particulièrement sévère.
  • En cas de blessures à la colonne vertébrale, les gros vaisseaux sont bloqués, ce qui entraîne une privation d'oxygène. Si le cou est blessé, la tête sera blessée uniquement par la proximité des dommages.

Dans les deux cas, une attention médicale immédiate est requise. Pour clarifier la nature et l'étendue de la blessure, le médecin peut faire une radiographie ou une IRM, mais seulement après la fin de la phase aiguë.

Les maladies peuvent affecter directement et indirectement un mal de tête:

  • Les infections sévères peuvent entraîner une inflammation des structures cérébrales, un amincissement des parois des vaisseaux sanguins et la destruction des méninges.
  • Avec la grippe, le rhume, l'amygdalite et toute autre maladie respiratoire, la respiration est perturbée. Et en raison de la plus petite quantité d'air entrant, la famine en oxygène et les maux de tête commencent.

Dans ces conditions, cela n'a aucun sens d'aller chez un neurologue avec des plaintes de maux de tête. Il vaut mieux en parler à votre médecin pour qu'il analyse la situation, ajuste le traitement ou vous envoie à l'hôpital.

Y a-t-il d'autres raisons possibles pour lesquelles ma tête me fait toujours mal??

Possible et même très probable! Les maux de tête peuvent provoquer:

  • Médicament. Dans de nombreux médicaments, la douleur est indiquée comme effet secondaire..
  • Déséquilibre hormonal. Elle peut être à la fois physiologique (grossesse, adolescence, ménopause), et pathologique (violation de la glande thyroïde, des glandes surrénales, des ovaires). Les hormones contrôlent tout notre corps, et lorsque leurs concentrations changent, la santé va inévitablement empirer..
  • Maladie mentale et conditions pathologiques. Avec la névrose, les crises de panique et la dépression, les maux de tête ne sont pas rares. Du point de vue de la physiologie, ils sont également causés par les hormones et la privation d'oxygène, mais pour vous débarrasser de la douleur, vous devrez faire face aux maladies mentales.
  • Rester proche des allergènes peut provoquer des maux de tête dus à la congestion nasale (et donc au manque d'oxygène) et aux changements de pression.
  • Rester à proximité de substances toxiques provoque une insuffisance respiratoire et irrite les muqueuses..

Il peut y avoir des maladies beaucoup plus rares, par exemple, la sclérose en plaques ou une infection par des parasites, qui conduisent à la destruction des tissus cérébraux.

Le médecin au premier rendez-vous vous posera des questions sur tout ce qui peut être lié à la cause de la douleur. Il vous orientera probablement vers un autre spécialiste: un endocrinologue, un psychothérapeute, un allergologue. Dans le cas d'un médicament mal sélectionné, le médecin pourra prescrire un analogue sans effets secondaires. Pour le diagnostic, vous devrez peut-être:

  • IRM ou tomodensitométrie du cerveau,
  • IRM de la colonne cervicale,
  • test sanguin pour les hormones,
  • test sanguin général et biochimique,
  • tests d'allergènes.

Il existe de nombreuses causes de maux de tête, et les identifier rapidement peut être difficile. Cependant, les méthodes de diagnostic sont très similaires et vous n'avez pas besoin de passer beaucoup de temps aux examens. Et, même si le cinquième médecin peut vous guérir, et non le deuxième, se débarrasser d'un mal de tête constant vaut tout le temps passé.

Maux de tête: pourquoi et quoi faire?

Pourquoi ma tête peut-elle me faire mal??

Les maux de tête sont un symptôme courant d'un certain nombre de maladies. Selon les statistiques, 4 à 8% des personnes se tournent vers des médecins qui ont mal à la tête.

Il peut être à la fois le résultat de processus pathologiques survenant dans la tête elle-même (plus précisément, dans le cerveau) et le résultat de diverses maladies. Une cause fréquente de maux de tête est la simple fatigue après un travail mental intense. Souvent, un mal de tête peut être causé par une pression artérielle élevée ou basse. Maux de tête - un symptôme courant avec un rhume, une grippe. Cela peut être le résultat d'un traumatisme (commotion cérébrale), d'un empoisonnement (c'est pourquoi la tête fait mal lors d'une gueule de bois), avec certaines maladies nerveuses, maladies des yeux, des oreilles, etc..

Quand consulter un médecin?

Il est conseillé de consulter un médecin dans tous les cas en présence d'un mal de tête sévère, surtout lorsqu'il survient pour la première fois ou que son intensité, la fréquence change. Seul un médecin peut déterminer avec précision la cause et prescrire un traitement adéquat. Il est erroné d'étouffer la douleur avec des analgésiques: dans de nombreux cas, apportant un soulagement temporaire, ils n'affectent néanmoins pas la cause de la douleur, ce qui ne fait que retarder la solution du problème.

Il est nécessaire de consulter un médecin si la douleur est intense, insupportable. Sa cause la plus fréquente est la migraine ou d'autres douleurs dites en grappes similaires. Cependant, la cause peut être, et sont souvent, des maladies plus graves, telles qu'une hémorragie ou une inflammation du cerveau. Distinguer les crises de migraine particulièrement sévère de maladies aussi graves ne sera pas un problème pour un médecin expérimenté.

Il est particulièrement important de demander immédiatement de l'aide si d'autres symptômes s'ajoutent aux maux de tête: fièvre, nausées, vomissements, vertiges, troubles de la coordination et de la vision, rougeur ou pâleur de la peau, éruption cutanée, faiblesse générale, sensation de peur.

Qu'est-ce que le mal de tête de tension??

Il s'agit du type de maux de tête le plus courant et le plus courant. Autrement dit, c'est le résultat de la fatigue. Cela se produit lorsqu'une personne est surmenée, après une tension prolongée des muscles du cou et des épaules. Par exemple, vous étiez longtemps assis devant un ordinateur, conduisant, dormant dans une position inconfortable. Dans ce cas, la douleur est d'intensité légère ou modérée, peut être localisée à l'arrière de la tête, du front ou couvrir toute la tête. Une telle douleur peut souvent être le résultat d'un stress psycho-émotionnel, d'une étude très intense, etc. Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre une pilule analgésique, mais il est également important de normaliser le régime de la journée, de disposer de suffisamment de temps pour se détendre, de faire de petits entraînements pendant le travail, de sortir au grand air, de vous donner une activité physique - faire du sport, bouger. Sinon, cette douleur peut prendre une forme chronique, et il sera alors plus difficile d'y faire face..

Qu'est-ce que la migraine?

La migraine est une maladie très probablement causée par la génétique. Il se caractérise par des épisodes de maux de tête et d'autres symptômes associés. Une crise de migraine a, en règle générale, un ensemble typique de symptômes qui se reproduisent à chaque fois (prodromes - les soi-disant précurseurs, aura, maux de tête, symptômes résiduels). Une crise de migraine dure plusieurs heures ou jours. La douleur peut survenir spontanément ou être causée par des facteurs externes tels que le stress ou les menstruations. Les attaques sont répétées à différentes fréquences, qui ont tendance à augmenter pendant les périodes de vie particulièrement difficiles..

La migraine est l'une des maladies neurologiques les plus courantes. On pense que plus de 10% des personnes souffrent de crises de migraine, mais seulement dans certaines d'entre elles, cela représente un problème médical important. Il est plus fréquent chez les femmes (4: 1). Les premières crises de migraine apparaissent déjà dans l'enfance ou à un jeune âge, généralement jusqu'à 30 ans.

La cause de la migraine est mal connue. Dans le cas de la moitié des patients, d'autres membres de la famille l'ont également. La présence de convulsions déclenchées par des facteurs externes tels que le stress ou certains aliments (vin rouge, fromage, chocolat), indique que la maladie est associée à une sensibilité accrue à certains stimuli externes. Cette hypersensibilité, cependant, change de façon cyclique: immédiatement après une attaque, provoquer une nouvelle attaque est beaucoup plus difficile qu'après un certain temps.

On en sait beaucoup plus sur le mécanisme de l'attaque elle-même. Selon la théorie classique de la pathogenèse de la migraine, une attaque commence par un rétrécissement de l'artère carotide. Ce rétrécissement se produit parce que, sous l'influence de divers facteurs provoquants, la sérotonine, souvent appelée l'hormone du bonheur, est libérée des plaquettes sanguines. Il se décompose rapidement, ce qui provoque la même expansion soudaine des vaisseaux sanguins, un œdème des tissus environnants, une excitabilité accrue des cellules nerveuses s'ajoute à cela - tout cela entraîne une douleur intense.

Le plus souvent, la migraine apparaît sous deux formes: la migraine avec aura (retrouvée chez 10% des patients) et la migraine sans aura. Une aura est un ensemble de symptômes qui précèdent immédiatement l'attaque elle-même: scintillement de points et zigzags devant les yeux, vision trouble, picotements, engourdissement des mains et des pieds quelques minutes avant le début de l'attaque.

Les crises de douleur migraineuse peuvent également être précédées de soi-disant symptômes prodromiques qui apparaissent en quelques heures ou en une journée. Ce sont des changements d'humeur, une diminution de l'attention et de la capacité de concentration, parfois de la transpiration, une diminution de la miction, des selles, de la photophobie.

Les maux de tête peuvent apparaître soudainement ou augmenter progressivement sur plusieurs heures. Signes typiques d'un mal de tête dans les migraines: en règle générale (mais pas toujours), la douleur est unilatérale, elle palpite (avec une pression qu'elle comprime et avec la migraine elle palpite), elle s'accompagne de nausées, qui évoluent avec une attaque, des vomissements ("au plus fort" de l'attaque - si une personne est malade, sa souffrance s'affaiblit), photophobie, hypersensibilité aux sons, cette douleur s'intensifie avec l'activité physique. Après une crise de migraine, les gens se sentent généralement fatigués et somnolents. Ils se plaignent également souvent d'un petit mal de tête terne de nature différente..

De nombreuses personnes souffrant de migraines peuvent citer des facteurs qui déclenchent des crises. Un exemple typique est l'apparition de migraines après la fin de la semaine de travail (samedi et dimanche). Cela est dû à la relaxation après le stress, mais peut également être causé par un sommeil plus long que d'habitude. Une phase de sommeil paradoxal trop longue, ou la phase BDG (avec mouvement oculaire rapide), qui se produit principalement à la fin du sommeil, peut être un facteur causant des maux de tête. Les facteurs souvent provoquants sont le manque de sommeil, les changements de temps, les menstruations, certains aliments (chocolat, fromage, noix, vin rouge, etc.), les médicaments vasodilatateurs, les hormones.

Comment traiter les migraines? Malheureusement, aucun médicament ne soulagerait radicalement les migraines. Par conséquent, il est important d'éviter de provoquer des facteurs. Un tel traitement préventif peut être assez efficace. Il est également important de se comporter correctement lors d'une attaque: au début d'une attaque, prenez le plus tôt possible les médicaments prescrits par votre médecin, évitez l'activité physique, la lumière excessive ou le bruit.

Lors d'une attaque, la douleur peut être noyée avec des analgésiques conventionnels tels que l'aspirine ou le paracétamol. Avec le développement d'une crise de migraine, lorsque des vomissements et des nausées apparaissent, les médicaments pris à l'intérieur ne peuvent pas être absorbés et n'auront donc aucun effet. Il est important de prendre ces médicaments au tout début de l'attaque, avant les nausées et à une dose suffisamment importante (2 comprimés d'un analgésique typique). Ou vous devez les prendre avec une dose de caféine (la citramone, par exemple, contient de la caféine). Vous pouvez utiliser des suppositoires rectaux. Malgré une douleur très intense, vous ne devez pas prendre d'analgésiques narcotiques pour les migraines: ils créent une dépendance (besoin d'augmenter les doses) et une dépendance.

Les analgésiques doivent être prescrits par un médecin.

Si la fréquence des crises de migraine est supérieure à deux par mois, le médecin prescrit des médicaments préventifs du groupe des bêta-bloquants.

Les triptans ont également prouvé leur efficacité dans les migraines et les entreprises biélorusses les produisent également..

Qu'est-ce que la douleur en grappe?

Ces douleurs sont appelées ainsi parce qu'elles apparaissent comme des «grappes» - des groupes de crises - sur une période de temps. Le reste du temps, la douleur ne se ressemble pas. Plus fréquent chez les hommes. L'intensité de la douleur est très forte, généralement unilatérale, donne à l'orbite. Pendant l'attaque, on observe une rougeur de l'œil et l'apparition de larmes, un nez qui coule, une ptose de la paupière supérieure (affaissement de la paupière).

Il n'y a pas encore de recette pour se débarrasser d'une telle douleur. Pour réduire son intensité pendant les attaques, des analgésiques sont utilisés, que le médecin doit prescrire.

Comment les maux de tête sont-ils traités par une pression artérielle élevée ou basse?

Cette douleur n'est pas aussi intense que ci-dessus, mais donne également à la personne un grand inconfort. Vous pouvez vous en débarrasser en normalisant la pression, mais ce n'est pas toujours facile. Seul un médecin peut déterminer la cause d'une pression artérielle élevée ou basse après des tests de diagnostic spéciaux. Un traitement adéquatement sélectionné donne un bon résultat. Il convient de noter que si l'hypertension artérielle ne se manifeste pas par une douleur intense, elle nécessite un traitement obligatoire, car sinon le risque d'accident vasculaire cérébral augmente considérablement. Pas étonnant que l'hypertension soit appelée le «tueur silencieux».

Tumeurs cérébrales

Il y a des gens qui ont toujours peur du pire. Si une telle personne commence à avoir des maux de tête, avec une peur panique, elle soupçonne déjà une tumeur au cerveau. En fait, cette maladie est peu fréquente et la cause de la douleur est probablement différente. Les méthodes de diagnostic modernes peuvent détecter une tumeur cérébrale à un stade très précoce.

Quand vous pouvez prendre des analgésiques sans crainte?

Vous pouvez prendre des analgésiques en toute sécurité si vous connaissez la cause exacte de la douleur et le médecin vous a recommandé de prendre des analgésiques, ainsi que si cela ne se produit pas trop souvent. Par exemple, si vous avez un rhume et un mal de tête - vous prendrez du paracétamol ou de l'ibufène à la posologie indiquée dans les instructions, et vous ressentirez un soulagement. Mais si la cause du mal de tête est inconnue, la première chose à faire est de demander l'aide d'un spécialiste.

Vous souhaitez partager des informations importantes?
anonyme et confidentiel? Écrivez à notre télégramme

Maux de tête pendant plusieurs jours: cause et méthodes d'élimination

Chacun de nous a été confronté au problème des maux de tête et a plus d'une fois été en mesure d'évaluer tous les troubles de la céphalée épuisante à court ou à long terme.

Notre corps réagit à la présence d'une maladie particulière, vous ne devez donc pas simplement attendre que le mal de tête passe de lui-même. Il est nécessaire de comprendre ses types, ses causes et de trouver le bon médicament, en particulier dans les cas où un mal de tête survient pendant plusieurs jours, provoquant une grande gêne et, bien sûr, affectant la qualité de vie.

Variétés de céphalées

Il existe plusieurs variétés principales de céphalées.

Chacun d'eux a ses propres caractéristiques dans les tactiques de manifestation et de traitement..

Céphalée vasculaire

Il se produit dans le contexte d'une augmentation ou d'une diminution de la pression artérielle. On pense généralement que les maux de tête n'apparaissent qu'avec l'hypertension, mais en fait la tête fait mal non seulement avec une forte vasodilatation, mais aussi avec une hypotension.

  • hypertension;
  • hypotension;
  • l'athérosclérose;
  • migraine;
  • ostéochondrose cervicale;
  • artérite temporale.

Céphalée névralgique

Se produit avec des maladies du nerf trijumeau ou occipital au site de leur passage..

Le plus souvent dans la région maxillo-faciale.

  • névralgie occipitale;
  • la névralgie du trijumeau.

Douleur de tension

Se produit pendant une surtension.

  • souche nerveuse;
  • stress chronique;
  • position de travail inconfortable;
  • surmenage visuel;
  • surmenage des muscles cervicaux;

Céphalée fluorodynamique

Elle se produit en raison d'une augmentation ou d'une diminution de la pression intracrânienne.

  • hydrocéphalie;
  • divers kystes cérébraux (en particulier, les formations kystiques du corps pinéal);
  • processus inflammatoires dans le cerveau;
  • violation de l'écoulement veineux;

Céphalée infectieuse

C'est l'un des symptômes des maladies infectieuses..

Céphalée toxique

Peut apparaître lors d'une intoxication du corps par des substances toxiques et des médicaments.

  • l'abus d'alcool
  • ingestion de toxines et de poisons;
  • mauvaises conditions environnementales sur le lieu de résidence ou de travail;
  • intoxication médicamenteuse.

Céphalée oncologique

Elle survient avec des maladies oncologiques non seulement du cerveau, mais aussi du sang ou des glandes endocrines.

  • Tumeurs du SNC;
  • autres néoplasmes.

Il existe de nombreuses variétés et causes de maux de tête, les facteurs provoquant peuvent être de 2 à 3 ou plus.

La plupart des douleurs sont caractérisées par un mécanisme d'apparition mixte, et c'est la combinaison de tous les facteurs qui affecte leur apparence.

Les maladies les plus courantes qui causent la céphalée

Malgré l'abondance des causes de maux de tête, je voudrais développer 3 d'entre elles. Ce sont les migraines, l'empoisonnement et la tension musculaire..

Migraine

Les migraines sont également susceptibles de survenir chez les enfants, les adultes et les adolescents. La durée moyenne des saisies est de quelques heures à une semaine.

Si nous décrivons les sensations ressenties par les patients lors d'une migraine, nous pouvons dire que non seulement la tête fait mal, mais qu'il y a une douleur aiguë caractéristique dans la zone des orbites, il y a aussi des maux de dos dans l'oreille, la mâchoire ou l'occiput.

Dans ce cas, une photophobie, des nausées et des larmoiements peuvent être observés. Les causes de la migraine ne sont pas connues avec certitude; il n'y a que des théories non prouvées. La seule chose que l'on peut dire avec confiance est que les femmes souffrent plus souvent de cette maladie.

Maux de tête de stress

Ils surviennent principalement dans un contexte de stress, de mauvaise alimentation et d'alcool, de manque de sommeil, de séjour prolongé dans une position inconfortable. Cette douleur est caractérisée par un inconfort intense au front, donnant vers l'intérieur de la tête.

Ces maux de tête sont souvent chroniques et s'accompagnent d'une fatigue constante, d'un mauvais sommeil, d'une perte d'appétit. Ils peuvent durer plusieurs heures pendant 15-30 jours.

Empoisonnement

En cas d'empoisonnement avec des aliments ou des produits alcoolisés, des maux de tête peuvent apparaître, mais ils peuvent difficilement être appelés à long terme. Vous pouvez vous empoisonner non seulement avec de la nourriture ou des boissons, mais aussi avec des médicaments. À cet égard, les patients sont constamment avertis que les médicaments incontrôlés non seulement ne contribueront pas à la situation actuelle, mais peuvent également conduire à un empoisonnement..

De tels cas sont assez courants et la durée de la maladie dépend directement du temps nécessaire pour éliminer les drogues ou l'alcool du corps..

Recommandations pour réduire les symptômes de la douleur

Chacun des types de céphalées ci-dessus s'accompagne de symptômes très désagréables. Peut-être étourdissements, nausées, photophobie, le patient peut se plaindre que sa tête lui fait mal plusieurs jours d'affilée, sans cesser. Dans ce cas, il existe des moyens de faire face à la douleur à la maison avant de visiter un établissement médical. À savoir:

  • boire du thé avec de la mélisse, du citron ou de la menthe;
  • bien aérer la pièce;
  • se promener au grand air;
  • faire de l'auto-massage, au mieux de la région temporale et occipitale de la tête;
  • prendre une douche de contraste de temps en temps.

Mesures préventives

La principale mesure préventive a toujours été un mode de vie sain. Il y a des cas fréquents où un mal de tête prolongé recule simplement après la normalisation du sommeil et du repos. Si vous avez mal à la tête depuis longtemps, il suffit parfois de marcher au grand air. Mais lorsque vous êtes littéralement tourmenté par un mal de tête persistant pendant plusieurs jours d'affilée et que vous ne savez pas ce que cela peut être, vous devez immédiatement vous rendre au cabinet du médecin.

Si vous consommez beaucoup de café, de chocolat, de viandes fumées, d'alcool et de nourriture avec des additifs nocifs, vous ne vous demanderez peut-être pas plus tard pourquoi votre tête vous fait mal pendant longtemps.

Il est également nécessaire, dans la mesure du possible, de combiner le stress physique et intellectuel, de faire de l'exercice plus longtemps dans la salle de gym et, si possible, d'équilibrer le mode de votre travail afin d'éviter les surtensions. Il arrive souvent que pendant 5 jours, voire un mois, la tête fasse mal, mais le patient essaie d'y faire face en prenant des pilules de façon incontrôlée. Dans ce cas, la personne perd non seulement le temps nécessaire au traitement, mais peut également causer des dommages irréparables à la santé.

Maux de tête chez les femmes

Séparément, je veux souligner le sujet de la céphalalgie féminine. Cela peut facilement s'expliquer par un changement du fond hormonal, qui est la cause de maux de tête fréquents et de sautes d'humeur. Un mal de tête pendant plusieurs jours d'affilée peut déranger le beau sexe dans la période:

  • le début de la menstruation;
  • grossesse précoce;
  • ménopause.

Dans tous ces cas, la tête fait mal non pas à cause de pathologies, mais à cause de changements dans le fond hormonal. Un mal de tête peu intense peut être soulagé par une compresse froide ou un long repos. Une attention particulière doit être portée si une femme enceinte n'a pas mal à la tête depuis un certain temps..

La gravité de la situation réside dans le fait que pendant la grossesse, il est interdit de prendre la plupart des analgésiques. Si des symptômes apparaissent, par exemple, en raison d'une mauvaise nutrition ou d'un manque d'air dans la pièce, il sera facile de les traiter.

Mais si un mal de tête vous hante pendant deux jours ou plus, vous ne devez pas attendre qu'il passe. Besoin urgent de contacter votre médecin.

Diagnostic de la maladie

Lorsque vous contactez un établissement médical, il est nécessaire de détailler vos plaintes auprès du médecin:

  • se concentrer sur les toutes premières manifestations de la douleur, peut-être même mineures;
  • préciser la forme des attaques de maux de tête, permanentes ou périodiques (préciser la durée de l'attaque);
  • nommer les symptômes supplémentaires qui accompagnent cette attaque;
  • indiquer sur quelles parties de la douleur de la tête se manifeste le plus;
  • caractériser la douleur.

Vous pouvez également accélérer le processus de diagnostic de vos propres pensées sur les raisons pour lesquelles votre tête vous fait mal, alors qui vous, sinon vous, connaissez le mieux les caractéristiques individuelles de votre corps. Et il est très important de mentionner la présence ou l'absence de lésions cérébrales traumatiques, ces informations peuvent changer radicalement le plan de traitement ultérieur.

Après votre conversation, le médecin devra vous référer à des tests et examens supplémentaires:

  • IRM
  • examen des vaisseaux du cerveau et du cou;
  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • électroencéphalographie;
  • consultations d'autres spécialistes.

Traitement des maux de tête

Si les comprimés n'aident pas, il faut prescrire au patient un traitement adéquat et peu importe si la tête lui fait mal pendant une semaine ou seulement le deuxième jour. Il peut s'agir de diverses procédures et de la nomination de médicaments.

Les méthodes de traitement non pharmacologiques comprennent:

  • Thérapie par l'exercice;
  • physiothérapie;
  • massage des tempes et de la zone du col cervical;
  • acupuncture;
  • lotions et compresses.

Les médicaments thérapeutiques prescrits en fonction du type de céphalée comprennent:

  • antidépresseurs;
  • relaxants musculaires;
  • anti-inflammatoires (non stéroïdiens).

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour traiter les maux de tête, y compris les remèdes populaires, mais seul un spécialiste qualifié sera en mesure de diagnostiquer correctement la maladie, d'expliquer quoi faire et de prescrire le bon traitement.

Quelles actions sont strictement interdites pour les maux de tête

Même si vous adhérez à toutes les recommandations pour la prévention de la céphalée, utilisez les méthodes énumérées pour réduire et éliminer les maux de tête quotidiens, une mauvaise étape peut réduire à néant tous vos efforts. Les actions indésirables incluent l'habitude de certains patients de souffrir de maux de tête.

Beaucoup de gens croient que les analgésiques sont nocifs, et il est préférable d'attendre que la douleur disparaisse. Mais ce n'est pas le cas, la prise de pilules dès la première apparition des symptômes peut empêcher une attaque plus grave. Il est préférable de prendre le médicament immédiatement, car en cas de maux de tête, le corps subit du stress, ce qui affecte négativement la qualité de vie et peut provoquer l'apparition d'états d'anxiété et même de dépression.

Ne pas étouffer la douleur avec de l'alcool. Cette méthode ne peut améliorer la situation qu'en cas d'abaissement de la pression, et dans bien d'autres, elle peut même augmenter l'attaque.

Il est également déconseillé de visiter le hammam ou d'essayer de soulager la douleur à l'aide d'une aspiration à froid. Cela entraîne une forte expansion ou un rétrécissement des vaisseaux sanguins et peut être dangereux pour le corps, qui subit déjà un stress énorme..

Après avoir examiné les informations sur la céphalée et ses méthodes de traitement, n'oubliez pas que les maux de tête sont une réaction du corps à des dysfonctionnements. Si la céphalée ne se produit pas plus de 2 fois par semaine, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Mais ce problème nécessite une approche individuelle et tous les symptômes doivent être traités avec prudence..

Si les maux de tête ne disparaissent pas et que des crampes prolongées vous empêchent de profiter de la vie, assurez-vous de consulter un spécialiste. Si le médecin vous a déjà diagnostiqué et prescrit le médicament, vous devez le prendre, mais essayez toujours de trouver les causes des maux de tête prolongés.

Un mois mal de tête ce que ça peut être

Quel pourrait être un mal de tête tous les jours pendant un mois? Ce qui peut aider?

Il existe de nombreuses causes de maux de tête, mais voici la première chose à laquelle vous avez pensé dans votre cas - l'étanchéité des muscles du cou et ce qu'il y a d'autre à cet endroit. Position incorrecte de la tête et du dos pendant une séance prolongée devant l'ordinateur, le bureau, les travaux d'aiguille et une posture de sommeil incorrecte constante, les muscles du dos et du cou se resserrent, se contractent, se resserrent, rétrécissent les espaces entre les vertèbres du cou et, par conséquent, le cerveau est mal alimenté en sang et en oxygène. Vasculaire, les terminaisons nerveuses souffrent. D'où les maux de tête fréquents. Le problème ici est que nous nous habituons à de telles postures et ne remarquons pas leur inexactitude, et quand on nous parle de cela et des conséquences d'une mauvaise assise, nous ne croyons pas (que la tête peut faire mal à cause de telles absurdités, et non à partir de maladies graves telles que l'hypertension et etc.). Et le problème des maux de tête est résolu simplement - une posture correcte, une gymnastique pour le corps, la ceinture scapulaire et surtout le cou, un sommeil correct et beaucoup d'air frais. Croyez-moi, je sais ce que je dis. Chez la plupart des personnes relativement en bonne santé, cette cause de maux de tête est la plus courante..

Il existe de nombreux types de maux de tête de différentes durées. Un mal de tête prolongé se caractérise par une évolution intense, survient plus de 15 jours par mois et peut annoncer une maladie grave.

Il est difficile de rencontrer une personne souffrant d'un seul type de syndromes douloureux dans la tête. Pour une raison quelconque, la douleur peut alterner ou être mélangée. Selon le mécanisme d'apparition et les symptômes, un mal de tête prolongé est divisé dans les catégories suivantes:

  1. Vasculaire La pathologie survient avec le rétrécissement ou l'expansion des vaisseaux sanguins, avec l'hypotension ou l'hypertension artérielle, ainsi qu'avec d'autres maladies vasculaires: athérosclérose, migraine. Dans le même temps, des sensations pulsatoires apparaissent dans les tempes et des vertiges.
  2. Les douleurs musculaires excessives provoquent du stress, une position corporelle inconfortable prolongée, des maladies de la colonne vertébrale. Une personne ressent des crampes constrictives dans le cou et autour de la tête.
  3. Névralgie Les maladies névralgiques provoquent des attaques à court terme en touchant la zone du visage et peuvent résulter d'une inflammation du nerf trijumeau ou occipital..
  4. Liquorodynamique. Pression intracrânienne, hydrocéphalie, maladies inflammatoires du cerveau, divers kystes cérébraux sont provoqués par un trouble de la circulation du liquide céphalorachidien dans les vaisseaux.
  5. Toxique.Il se manifeste lors d'une intoxication du corps avec des substances nocives, des médicaments. L'empoisonnement peut causer des maux de tête pendant longtemps..
  6. Infectieux: il se forme sous l'influence des infections virales, des infections virales respiratoires aiguës, de la sinusite, de la frontite, de la méningite et de l'encéphalite..
  7. Les effets des lésions cérébrales ou des tissus mous. Les symptômes peuvent apparaître beaucoup plus tard, donc aucune ecchymose dans la zone du crâne ne peut être ignorée par un spécialiste..
  8. Oncologique. Les maux de tête prolongés sont un compagnon fréquent des tumeurs et des néoplasmes dans les organes du système nerveux central. Il se caractérise par l'intensité, le manque de soulagement lors de la prise d'analgésiques, une démarche altérée et la parole du patient.

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles votre tête vous fait mal tous les jours..

Une attaque peut survenir subitement et durer de 4 à 72 heures. Dans le même temps, on observe une photophobie, des nausées, des larmoiements, des sensations de pulsation d'une partie de la tête, le plus souvent dans le temple,.

Fluctuations de la pression artérielle

Avec l'hypertension, très souvent quelques jours de maux de tête. Les crampes sont localisées dans la région temporale et occipitale.

La névralgie du trijumeau

Les sensations de tir sur le visage sont un symptôme de névralgie. Une telle douleur peut se produire souvent, mais a une durée ne dépassant pas 1 minute, donne aux oreilles ou à la mâchoire inférieure.

Les processus purulents dans le cerveau, accompagnés de fièvre, peuvent provoquer des syndromes douloureux prolongés qui se produisent dans les tempes et le front.

L'artérite est une maladie infectieuse compliquée de fièvre, d'œdème dans la région des yeux, obstruée par les mouvements de la tête. Le traitement de la maladie est complexe et peut prendre plusieurs années..

Déficience en fer

Une faible teneur constante en hémoglobine dans le sang peut provoquer des syndromes douloureux prolongés chez une personne. Dans le même temps, la santé globale empire, une pression se fait sentir dans la tête, des étourdissements, une faiblesse.

Infection à adénovirus

Les maladies inflammatoires des yeux et des organes respiratoires peuvent entraîner l'apparition de crampes douloureuses constantes dans la tête, de la fièvre, des acouphènes, des nausées.

Méningite, encéphalite

Les maladies inflammatoires des méninges sont toujours accompagnées de douleurs prolongées, de frissons, d'une diminution de la vision et de l'ouïe, d'évanouissements et de vertiges peuvent apparaître.

Maladies de la colonne vertébrale, ostéochondrose

Lors de la compression des artères vertébrales, les hernies des disques intervertébraux font souvent mal dans la zone des tempes et au centre de la tête. L'hypoxie, une circulation insuffisante des artères vertébrales conduisent à une céphalée constante.

Ischémie cérébrale

C'est une conséquence de l'athérosclérose ou de l'hypertension. Le rétrécissement des petits capillaires entraîne une privation d'oxygène du cerveau. En conséquence, des symptômes douloureux prolongés se forment dans la tête..

Douleur abusive

Le développement de syndromes douloureux abusifs se produit avec l'abus de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'analgésiques.

Tumeurs cérébrales

Les tumeurs, les kystes et les anévrismes vasculaires provoquent souvent une céphalée chronique, qui a tendance à augmenter. Les manifestations concomitantes peuvent être une augmentation de la pression intracrânienne, des vomissements, des nausées, des troubles de l'élocution et de la coordination.

Céphalée fluorodynamique

La variation de la pression intracrânienne entraîne une douleur persistante dans la tête, accompagnée de pulsations, de nausées, de vomissements.

Les facteurs externes provoquant le développement de symptômes de douleur à long terme dans la tête comprennent:

  1. Surmenage. Avec une négligence du repos, une fatigue constante, une surcharge musculaire se produit, caractérisée par une sensation de constriction de toute la surface de la tête et une course constante.
  2. Réarrangement hormonal du corps Les crampes prolongées inquiètent souvent les adolescentes, les femmes enceintes et les femmes pendant la ménopause.
  3. Insomnie, manque chronique de sommeil entraînera une diminution générale de la force du corps et peut être un facteur provoquant des syndromes douloureux prolongés dans la tête.
  4. Stress, dépression, anxiété.
  5. Fatigue musculaire.

Premiers secours

Personne ne peut supporter longtemps un mal de tête. Quand un mal de tête ne disparaît pas pendant plusieurs jours d'affilée, une personne est obligée de consulter un médecin.

Alors, comment pouvons-nous nous aider avec des maux de tête à long terme de plusieurs manières:

  • les premiers secours pour la céphalalgie chronique sont les analgésiques aspirine, paracétamol, ibuprofène. Cependant, ils ne peuvent avoir qu'un effet temporaire;
  • si une douleur constante dans la tête dérange une femme enceinte ou est causée par une intoxication, une consommation abondante d'eau ordinaire, de jus de fruits et de décoctions à base de plantes aidera à réduire les symptômes. Cette méthode convient aux syndromes modérés;
  • aux premiers signes de douleur imminente dans la tête, il faut se détendre et faire une pause, changer la position du corps, boire du thé noir fort avec du sucre;
  • si une situation stressante se produit, prenez une phytothérapie apaisante, une solution de valériane ou d'agripaume;
  • faire un léger massage de la tête, du cou, des tempes;
  • prendre une douche ou un bain de contraste avec des herbes médicinales aidera à prévenir une attaque au tout début;
  • s'il y a une tendance aux troubles vasculaires, une compresse froide ou des lotions chaudes sur le site de localisation des spasmes aideront.

En règle générale, avec des sensations douloureuses chroniques, le traitement médicamenteux vise la cause qui les provoque. Selon le type de douleur et le mécanisme de leur apparition, ils utilisent:

  • les médicaments qui stabilisent la pression artérielle;
  • les bêta-bloquants et les médicaments nootropes pour la carence en oxygène;
  • effectuer une thérapie par perfusion pour l'empoisonnement.

Diagnostique

Lorsque vous contactez un spécialiste, vous devez faire attention aux facteurs suivants:

  • lorsque la douleur chronique est apparue pour la première fois;
  • durée des attaques;
  • causes présumées d'occurrence;
  • symptômes concomitants;
  • dans quelles zones de la douleur de la tête apparaît;
  • nature de la douleur.

Sur la base d'une enquête auprès des patients, le médecin fait un tableau clinique de la maladie et le dirige vers des études supplémentaires:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • électroencéphalographie;
  • Échographie des vaisseaux de la tête et du cou;
  • test sanguin biochimique et général;
  • consultations de médecins d'autres spécialités: ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, neurochirurgien, psychiatre.

Si vous avez mal à la tête depuis longtemps, le plus raisonnable est d'aller chez le médecin. La poursuite du traitement dépendra du diagnostic d'un spécialiste. Les procédures suivantes peuvent être prescrites à un patient:

  • physiothérapie;
  • ostéopathie crânienne - est utilisée dans un traitement complexe à l'aide des mains d'un médecin. Le travail avec les os du crâne et les structures cérébrales stabilise le mouvement du liquide céphalorachidien, normalise l'apport sanguin dans les vaisseaux;
  • physiothérapie;
  • compresses et lotions;
  • thérapie manuelle des tempes et du cou;
  • réflexologie à l'aide d'effets ponctuels sur les nodules et les terminaisons nerveuses, acupuncture;
  • fixation de la colonne cervicale dans le corset pour les pathologies vertébrales ou l'ostéochondrose cervicale.

Les médicaments utilisés pour traiter la céphalée chronique comprennent:

  • antidépresseurs: amitriptyline, paroxétine, mélipramine;
  • relaxants musculaires: tolpérisone, méphédol, tizanidite;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, kétoprofène, naproxène.

La prévention

Chez certaines personnes, après le traitement, les symptômes de la douleur peuvent réapparaître. Cependant, il n'est pas conseillé aux médecins de s'impliquer dans la prise de médicaments: cela peut provoquer des syndromes encore plus intenses. Les recommandations des médecins sur la prévention des maux de tête prolongés sont réduites à de simples conseils:

  • une nuit de sommeil complète - au moins 8 heures;
  • éviter le surmenage, se reposer pendant la journée de travail, des exercices de relaxation pour les muscles du système squelettique;
  • air frais, ventilation régulière des locaux;
  • activité physique raisonnable;
  • une alimentation saine, y compris des vitamines et des minéraux;
  • cours réguliers d'herbes apaisantes: pivoine, valériane, agripaume;
  • exclusion des mauvaises habitudes - tabagisme et alcool.

Conclusion

«Les maux de tête ne disparaissent pas» - le médecin entend très souvent lors de l'acceptation des patients. Le succès de la thérapie dépend principalement de la personne elle-même. Contacter un spécialiste en temps opportun aidera à éviter les conséquences négatives et le développement de nombreuses maladies de la tête.

Dans 80% des cas, un mal de tête ne représente aucune menace pour votre vie ou votre santé - chaque personne a de temps en temps un mal de tête. Vous ne devez vous méfier que si, par exemple, vous avez mal à la tête pendant un mois, alors que rien de tel n'a été observé auparavant. Cependant, cela ne signifie pas que vous courez un grave danger. Un mal de tête prolongé ou fréquent peut également avoir différentes causes, ce qui signifie que le traitement peut également nécessiter des choses complètement différentes pour vous..

Si le mal de tête dans un mois - causes possibles

Un mal de tête constant ou régulier qui dure longtemps - c'est vraiment une source de préoccupation et de consulter un médecin. En règle générale, cela indique la présence d'une pathologie importante dans votre corps ou son intoxication, ce qui nécessite également l'adoption de mesures appropriées. Les raisons les plus courantes pour lesquelles vous avez mal à la tête pendant un mois sont:

  • maladies tumorales du système nerveux central;
  • toxicose pendant la grossesse;
  • hypertension artérielle - hypertension ou hypertension;
  • toutes sortes d'intoxications, par exemple avec des produits chimiques sur le lieu de travail;
  • privation d'oxygène du cerveau due à une sténose athérosclérotique de l'artère carotide ou une thrombose du vaisseau.
  • maladies infectieuses particulièrement dangereuses (tularémie, choléra, peste, variole, anthrax, fièvre hémorragique d'Ebola, Marburg);
  • maladies virales ou bactériennes moins dangereuses (virus grippal, parainfluenza, RSV);
  • dommages parasitaires au cerveau (cysticercose cérébrale).

Heureusement, la cysticercose cérébrale est encore assez rare, bien qu'il soit impossible de l'exclure complètement. Dans le même temps, un mal de tête constant n'apparaît pas immédiatement, cette maladie peut être déterminée par d'autres symptômes plus anciens, tels que des fonctions neurologiques altérées, une somnolence constante, mais de l'insomnie. Les maux de tête commencent après que les parasites atteignent les méninges.

Si nous parlons d'une maladie aussi courante que la migraine, elle se caractérise toujours par des maux de tête réguliers plutôt que constants, bien que parfois une crise de migraine puisse durer plusieurs jours..

Que faire si votre tête vous fait mal pendant un mois - diagnostic de la maladie

Comme vous le comprenez, pour déterminer la raison pour laquelle vous vous sentez un mal de tête constant n'est possible que par les résultats d'un examen médical. Chaque cas de maladie nécessite sa propre approche et ses propres recherches. Par conséquent, tout d'abord, vous devez vous rendre à un rendez-vous avec votre médecin généraliste local.

Chaque petite chose peut être importante pour poser un diagnostic correct. Par conséquent, vous devez vous rappeler exactement le moment où vous avez remarqué les premiers signes de la maladie ou lorsque votre tête a commencé à vous faire mal. Dans ce cas, un mal de tête permanent et prolongé doit être distingué. Ils parlent du premier s'il n'apparaît que dans le processus d'éveil, tandis que le second se fait sentir dans un rêve ou si vous ne pouvez pas vous endormir du tout à cause de la douleur.

Par conséquent, avant d'aller chez le médecin, réfléchissez bien à tout. Essayez de déterminer avec précision l'emplacement du mal de tête - il est ressenti au front, aux tempes ou au cou, ou vous avez une partie spécifique de la tête qui fait mal. Ou un mal de tête change régulièrement de lieu. Ainsi, cela peut être, par exemple, avec une intoxication du corps, lorsque le mal de tête n'a pas de localisation exacte et peut être ressenti dans différentes parties de la tête, est renversé.

Déterminez également la nature de vos maux de tête - en les appuyant, en les secouant ou en les lancinant. Y a-t-il d'autres symptômes, tels que fièvre, faiblesse générale, nausées, vomissements, maux d'estomac ou selles. Y a-t-il des sensations douloureuses ailleurs que dans la tête, par exemple dans le cou.

Sur la base de vos mots, le médecin fera une anamnèse de la maladie et après étude, il pourra déterminer une liste des causes les plus probables de cette pathologie. Mais le diagnostic final ne sera fait qu'après avoir passé les tests généraux de sang et d'urine et passé plusieurs tests matériels.

Céphalées avec hypertension artérielle - traitement

Si la cause de votre maladie et de vos maux de tête constants est l'hypertension - l'hypertension artérielle, il peut être assez simple à déterminer même avec un appareil de mesure de la pression. Avec l'hypertension, les maux de tête persistants sont un symptôme très caractéristique, surtout si vous n'avez jamais été traité pour une pression artérielle élevée et que vous n'avez pas pris de médicaments appropriés. Les patients âgés à risque ne surveillent pas régulièrement leur tension artérielle et ne subissent pas d'examen médical annuel.

Avec l'hypertension artérielle, le patient a non seulement des maux de tête pulsatoires à l'arrière de la tête ou des tempes, mais aussi une faiblesse générale, une somnolence, des nausées et même des vomissements.

L'hypertension artérielle est dangereuse en ce qu'elle provoque une augmentation simultanée importante de la pression, appelée crise hypertensive. Une telle condition, même si elle ne conduit pas à un accident vasculaire cérébral ou à une crise cardiaque, provoque certains changements dans le cerveau du patient.

Le traitement de l'hypertension est généralement effectué par un thérapeute ou un cardiologue. Il est de nature conservatrice et utilise les médicaments sur ordonnance suivants:

  • Inhibiteurs de l'ECA (énalapril, berlipril, etc.);
  • Bloqueurs des canaux calciques (Amlodipine, Diltiazem);
  • Bêtabloquants (Atenolol, Nadolol, Metoprolol);
  • Diurétiques (furosémide, mannitol).

Si un mois mal de tête - traitement

Avec un mal de tête constant pendant une longue période, tout d'abord, vous devez poser le bon diagnostic, puis seulement prescrire un traitement. Il peut viser à la fois à éliminer la cause du mal de tête et à éliminer ce symptôme lui-même. L'utilisation d'anti-inflammatoires ou d'analgésiques exclusivement traditionnels, tels que l'ibuprofène, le paracétamol ou l'aspirine ou d'autres médicaments non stéroïdiens, n'est pas très efficace. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la cause immédiate de la pathologie. Les fonctionnalités suivantes sont utilisées pour cela:

  • normalisation et stabilisation de la pression artérielle;
  • intervention chirurgicale et ablation des néoplasmes;
  • thérapie par infusion et chélation pendant l'intoxication industrielle;
  • traitement de l'hypoxie cérébrale à l'aide de bêtabloquants et de médicaments nootropes.

Après avoir éliminé la cause profonde du mal de tête, l'état du patient revient généralement rapidement à la normale. Non seulement les maux de tête, mais aussi les symptômes concomitants disparaissent, par exemple, une faiblesse générale ou des nausées.

Bonjour, j'ai 18 ans. Chaque jour, ma tête me fait constamment mal pendant plus d'un mois. La douleur n'est pas forte. Tolérant. Mais je suis une personne très méfiante. J'ai peur d'une tumeur au cerveau. Il n'y a pas de nausée. Pas de vertiges ni de vomissements. Rien ne me dérange sauf un mal de tête continu et quotidien. Le lobe pariétal, frontal, près du nez et des orbites fait mal. Souvent un cou endolori, pas grand-chose. Ma tête a commencé à me faire mal après ne pas avoir dormi. Je me suis couché à 5 heures du matin, alors que je devais me lever à 7 heures du matin pour étudier, j'étais mal à l'aise assis devant l'ordinateur lorsque je travaillais. Je m'assois souvent au téléphone.

Une consultation gratuite d'un médecin généraliste est disponible sur le service AskiDrach sur tout problème qui vous concerne. Des médecins experts fournissent des conseils 24 heures sur 24. Posez votre question et obtenez une réponse tout de suite!

Migraine chronique: plus qu'un mal de tête sévère

Le mal de tête (céphalalgie) est le symptôme le plus courant qui diffère par sa nature, sa durée et son intensité, et signale toute violation des fonctions corporelles: le développement de processus pathologiques ou l'épuisement psycho-émotionnel. Une légère douleur qui ne survient pas plus de 2 fois par semaine ne pose pas de problème. Des crises plus fréquentes, dont la durée dépasse 4 heures et dure plusieurs jours, peuvent prévenir le développement de pathologies graves. Afin de reconnaître rapidement la maladie et de commencer le traitement, il est nécessaire d'identifier les causes de la céphalée.

Causes de maux de tête

La céphalalgie à long terme peut être causée par des changements pathologiques dans le corps humain, ainsi que par des facteurs externes qui affectent négativement l'état psycho-émotionnel.

Les causes pathologiques des maux de tête comprennent:

  • troubles du système vasculaire du cerveau - un déséquilibre de la pression intracrânienne ou sanguine, le développement de l'athérosclérose ou de la dystonie végétative-vasculaire;
  • maladies infectieuses aiguës, processus inflammatoires ou empoisonnement, après le traitement desquels la douleur disparaît;
  • les conséquences des blessures, qui se manifestent assez souvent sous la forme de maux de tête après une certaine période de temps;
  • la présence de maladies du système musculo-squelettique, y compris l'ostéochondrose cervicale;
  • néoplasmes et tumeurs d'origines diverses;
  • des maladies du système nerveux, dans lesquelles la douleur est spontanée, peuvent survenir ou disparaître sans raison apparente.

Si vous avez un mal de tête depuis longtemps, vous devez également faire attention à l'influence des irritants externes. Assez souvent, la cause de la céphalée est:

  • surmenage et, par conséquent, survenue de fatigue chronique et de dépression. Le seul remède dans ce cas est le repos;
  • troubles du sommeil, tandis que les maux de tête peuvent provoquer à la fois de l'insomnie et un excès de sommeil;
  • changements hormonaux chez les femmes qui surviennent pendant la grossesse, la ménopause ou le cycle menstruel.

L'identification de la véritable cause de la céphalée permettra d'alerter en temps opportun la pathologie existante et de prendre des mesures pour l'éliminer..

Variétés de maux de tête prolongés

Selon le mécanisme d'apparition et les symptômes, les maux de tête sont divisés en cinq variétés:

  1. Vasculaire La douleur est causée par un rétrécissement ou une expansion des vaisseaux cérébraux, se produit avec l'hypertension ou, inversement, une diminution de la pression artérielle, l'ostéochondrose des vertèbres cervicales, l'athérosclérose du système cérébral ou la migraine. La vasoconstriction s'accompagne de douleurs constrictives, de vertiges, de l'apparition de taches noires devant les yeux et de nausées. Avec la vasodilatation, une douleur lancinante se produit, semblable aux AVC synchrones.
  2. Névralgique. Causé par des dommages aux terminaisons nerveuses crâniennes, caractérisés par des attaques fréquentes à court terme et des sensations aiguës en touchant le cuir chevelu.
  3. Douleurs musculaires. Apparaît en raison d'une surcharge des muscles de la tête dans des situations stressantes, est un signal de dépression ou de névrose imminente. Une douleur compressive est ressentie dans le cou, le front ou la couronne, sans ondulation.
  4. Toxique infectieux. Elle survient à la suite d'une intoxication ou d'une infection du corps par les produits de décomposition des bactéries et micro-organismes nuisibles. Les céphalées de ce type sont à l'origine de divers types d'empoisonnement, d'infections virales ou de grippe.
  5. Liquorodynamique. Douleur résultant d'une altération de la circulation du liquide céphalo-rachidien à travers les vaisseaux du cerveau et des maladies associées telles que l'hydrocéphalie, les tumeurs bénignes et malignes, les blessures et les processus inflammatoires du cerveau.

Dans la pratique, il est rarement possible de rencontrer une personne qui serait perturbée tout au long de la vie par une seule des variétés de céphalées décrites. En fait, la douleur est mixte ou sous l'influence de divers facteurs peut alterner.

Céphalées et maladies apparentées

Un mal de tête qui prend une nature prolongée est le symptôme de plus de 50 maladies d'origines diverses, dont les plus courantes sont:

  • Migraine. La maladie affecte les adultes et les enfants, tandis que la douleur augmente de façon impulsive dans la nature, souvent accompagnée de déchirure et de gonflement de la muqueuse nasale. La période temporaire de développement de la douleur est de 3 à 4 heures, après quoi elle disparaît, cependant, les crises peuvent se produire à plusieurs reprises.
  • Inflammation du trijumeau. La douleur fréquente de "tir", qui ne dure pas plus d'une minute, est unilatérale et donne à la mâchoire ou à l'oreille.
  • Abcès. La céphalée intensive survient en raison de la formation d'un processus purulent et d'une augmentation de la température, pouvant durer de plusieurs jours à un mois, selon le degré de complexité de la pathologie. Une douleur intense continue accompagne les abcès cérébraux, affectant souvent les lobes frontaux ou temporaux, ainsi que le cervelet.
  • Artérite. Une infection du cerveau qui affecte l'organe visuel s'accompagne de fièvre, ainsi que de douleur et de gonflement de la région temporale de la tête. Dans ce cas, le diagnostic posé à temps joue un rôle déterminant dans la préservation de la vision, tandis que le processus de traitement est retardé de plusieurs années..
  • Anémie. Une diminution constante de l'hémoglobine dans le sang s'accompagne de maux de tête compressifs, de vertiges, de faiblesse et de fatigue.
  • Infection à adénovirus. Le processus inflammatoire de la conjonctive et des voies respiratoires supérieures, au cours duquel, dans le contexte d'une augmentation de la température à 40 °, se produit une céphalée douloureuse, accompagnée d'acouphènes.
  • Méningite. L'inflammation des méninges s'accompagne de frissons, d'irritation des réflexes visuels, de fièvre et de maux de tête prolongés, qui ne peuvent pas être éliminés avec des analgésiques.
  • Encéphalite. Dommages au cerveau dus aux effets des infections, des toxines ou des allergènes. L'intensité des maux de tête dans cette maladie entraîne souvent une perte de conscience..

Symptômes dangereux à surveiller

Souvent, un mal de tête est provoqué par des stimuli externes, ne représente pas une menace pour la vie, mais ne provoque qu'un inconfort. Mais parfois, il signale des maladies dangereuses et nécessite un traitement urgent par des spécialistes..

Les principaux symptômes qui ne peuvent être ignorés sont:

  • développer intensément des attaques de céphalées;
  • changement dans la nature et la fréquence des attaques;
  • avec une augmentation des doses habituelles d'analgésiques, il n'y a aucun effet;
  • un mal de tête prolongé a été précédé d'une blessure à la tête;
  • des accès de douleur contribuent au réveil la nuit;
  • le syndrome douloureux augmente et s'accompagne de symptômes plus graves: nausées, vomissements, diarrhée, frissons et fièvre, éruption cutanée, ainsi que des fonctions réflexes altérées telles que la vision et la parole;
  • la douleur prend une nature persistante et ne s'arrête pas pendant plusieurs jours;
  • toute activité physique s'accompagne de maux de tête, tandis que la capacité de travail est considérablement réduite.

Si une personne souffre de maux de tête insupportables, accompagnés de vomissements intenses, de raideurs et également de perte de vision ou de conscience, il est urgent de la conduire seule à l'hôpital ou d'appeler une ambulance.

Traitement céphalée

Avant de commencer le traitement de la céphalée, il est nécessaire de subir un examen médical approfondi et d'identifier les causes d'un mal de tête prolongé. L'utilisation d'analgésiques dans le développement de maladies graves non seulement n'aidera pas le traitement, mais peut également contribuer à aggraver la situation. Par conséquent, les recommandations sur la faisabilité de la prise de médicaments et les procédures ne doivent être fournies que par un spécialiste restreint.

Selon le diagnostic, les types de procédures suivants peuvent être prescrits au patient avec des médicaments:

  • ostéopathie;
  • procédures physiothérapeutiques;
  • massage manuel de la région temporale et cervicale;
  • réflexologie;
  • fixation de la colonne cervicale dans le bandage;
  • compresses et lotions;
  • exercices de guérison.

Très souvent, le complexe des procédures, une bonne nutrition et le respect de la routine quotidienne peuvent obtenir un résultat positif et le patient se sent soulagé. Pour éviter qu'un mal de tête ne réapparaisse, il est nécessaire d'exclure les facteurs qui le provoquent, et s'il s'agit d'une conséquence de maladies chroniques, puis de subir périodiquement un traitement sans attendre de rechute.

Il existe de nombreux types de maux de tête de différentes durées. Un mal de tête prolongé se caractérise par une évolution intense, survient plus de 15 jours par mois et peut annoncer une maladie grave.

Il est difficile de rencontrer une personne souffrant d'un seul type de syndromes douloureux dans la tête. Pour une raison quelconque, la douleur peut alterner ou être mélangée. Selon le mécanisme d'apparition et les symptômes, un mal de tête prolongé est divisé dans les catégories suivantes:

  1. Vasculaire La pathologie survient avec le rétrécissement ou l'expansion des vaisseaux sanguins, avec l'hypotension ou l'hypertension artérielle, ainsi qu'avec d'autres maladies vasculaires: athérosclérose, migraine. Dans le même temps, des sensations pulsatoires apparaissent dans les tempes et des vertiges.
  2. Les douleurs musculaires excessives provoquent du stress, une position corporelle inconfortable prolongée, des maladies de la colonne vertébrale. Une personne ressent des crampes constrictives dans le cou et autour de la tête.
  3. Névralgie Les maladies névralgiques provoquent des attaques à court terme en touchant la zone du visage et peuvent résulter d'une inflammation du nerf trijumeau ou occipital..
  4. Liquorodynamique. Pression intracrânienne, hydrocéphalie, maladies inflammatoires du cerveau, divers kystes cérébraux sont provoqués par un trouble de la circulation du liquide céphalorachidien dans les vaisseaux.
  5. Toxique.Il se manifeste lors d'une intoxication du corps avec des substances nocives, des médicaments. L'empoisonnement peut causer des maux de tête pendant longtemps..
  6. Infectieux: il se forme sous l'influence des infections virales, des infections virales respiratoires aiguës, de la sinusite, de la frontite, de la méningite et de l'encéphalite..
  7. Les effets des lésions cérébrales ou des tissus mous. Les symptômes peuvent apparaître beaucoup plus tard, donc aucune ecchymose dans la zone du crâne ne peut être ignorée par un spécialiste..
  8. Oncologique. Les maux de tête prolongés sont un compagnon fréquent des tumeurs et des néoplasmes dans les organes du système nerveux central. Il se caractérise par l'intensité, le manque de soulagement lors de la prise d'analgésiques, une démarche altérée et la parole du patient.

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles votre tête vous fait mal tous les jours..

Une attaque peut survenir subitement et durer de 4 à 72 heures. Dans le même temps, on observe une photophobie, des nausées, des larmoiements, des sensations de pulsation d'une partie de la tête, le plus souvent dans le temple,.

Fluctuations de la pression artérielle

Avec l'hypertension, très souvent quelques jours de maux de tête. Les crampes sont localisées dans la région temporale et occipitale.

La névralgie du trijumeau

Les sensations de tir sur le visage sont un symptôme de névralgie. Une telle douleur peut se produire souvent, mais a une durée ne dépassant pas 1 minute, donne aux oreilles ou à la mâchoire inférieure.

Les processus purulents dans le cerveau, accompagnés de fièvre, peuvent provoquer des syndromes douloureux prolongés qui se produisent dans les tempes et le front.

L'artérite est une maladie infectieuse compliquée de fièvre, d'œdème dans la région des yeux, obstruée par les mouvements de la tête. Le traitement de la maladie est complexe et peut prendre plusieurs années..

Déficience en fer

Une faible teneur constante en hémoglobine dans le sang peut provoquer des syndromes douloureux prolongés chez une personne. Dans le même temps, la santé globale empire, une pression se fait sentir dans la tête, des étourdissements, une faiblesse.

Infection à adénovirus

Les maladies inflammatoires des yeux et des organes respiratoires peuvent entraîner l'apparition de crampes douloureuses constantes dans la tête, de la fièvre, des acouphènes, des nausées.

Méningite, encéphalite

Les maladies inflammatoires des méninges sont toujours accompagnées de douleurs prolongées, de frissons, d'une diminution de la vision et de l'ouïe, d'évanouissements et de vertiges peuvent apparaître.

Maladies de la colonne vertébrale, ostéochondrose

Lors de la compression des artères vertébrales, les hernies des disques intervertébraux font souvent mal dans la zone des tempes et au centre de la tête. L'hypoxie, une circulation insuffisante des artères vertébrales conduisent à une céphalée constante.

Ischémie cérébrale

C'est une conséquence de l'athérosclérose ou de l'hypertension. Le rétrécissement des petits capillaires entraîne une privation d'oxygène du cerveau. En conséquence, des symptômes douloureux prolongés se forment dans la tête..

Douleur abusive

Le développement de syndromes douloureux abusifs se produit avec l'abus de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'analgésiques.

Tumeurs cérébrales

Les tumeurs, les kystes et les anévrismes vasculaires provoquent souvent une céphalée chronique, qui a tendance à augmenter. Les manifestations concomitantes peuvent être une augmentation de la pression intracrânienne, des vomissements, des nausées, des troubles de l'élocution et de la coordination.

Céphalée fluorodynamique

La variation de la pression intracrânienne entraîne une douleur persistante dans la tête, accompagnée de pulsations, de nausées, de vomissements.

Les facteurs externes provoquant le développement de symptômes de douleur à long terme dans la tête comprennent:

  1. Surmenage. Avec une négligence du repos, une fatigue constante, une surcharge musculaire se produit, caractérisée par une sensation de constriction de toute la surface de la tête et une course constante.
  2. Réarrangement hormonal du corps Les crampes prolongées inquiètent souvent les adolescentes, les femmes enceintes et les femmes pendant la ménopause.
  3. Insomnie, manque chronique de sommeil entraînera une diminution générale de la force du corps et peut être un facteur provoquant des syndromes douloureux prolongés dans la tête.
  4. Stress, dépression, anxiété.
  5. Fatigue musculaire.

Premiers secours

Personne ne peut supporter longtemps un mal de tête. Quand un mal de tête ne disparaît pas pendant plusieurs jours d'affilée, une personne est obligée de consulter un médecin.

Alors, comment pouvons-nous nous aider avec des maux de tête à long terme de plusieurs manières:

  • les premiers secours pour la céphalalgie chronique sont les analgésiques aspirine, paracétamol, ibuprofène. Cependant, ils ne peuvent avoir qu'un effet temporaire;
  • si une douleur constante dans la tête dérange une femme enceinte ou est causée par une intoxication, une consommation abondante d'eau ordinaire, de jus de fruits et de décoctions à base de plantes aidera à réduire les symptômes. Cette méthode convient aux syndromes modérés;
  • aux premiers signes de douleur imminente dans la tête, il faut se détendre et faire une pause, changer la position du corps, boire du thé noir fort avec du sucre;
  • si une situation stressante se produit, prenez une phytothérapie apaisante, une solution de valériane ou d'agripaume;
  • faire un léger massage de la tête, du cou, des tempes;
  • prendre une douche ou un bain de contraste avec des herbes médicinales aidera à prévenir une attaque au tout début;
  • s'il y a une tendance aux troubles vasculaires, une compresse froide ou des lotions chaudes sur le site de localisation des spasmes aideront.

En règle générale, avec des sensations douloureuses chroniques, le traitement médicamenteux vise la cause qui les provoque. Selon le type de douleur et le mécanisme de leur apparition, ils utilisent:

  • les médicaments qui stabilisent la pression artérielle;
  • les bêta-bloquants et les médicaments nootropes pour la carence en oxygène;
  • effectuer une thérapie par perfusion pour l'empoisonnement.

Diagnostique

Lorsque vous contactez un spécialiste, vous devez faire attention aux facteurs suivants:

  • lorsque la douleur chronique est apparue pour la première fois;
  • durée des attaques;
  • causes présumées d'occurrence;
  • symptômes concomitants;
  • dans quelles zones de la douleur de la tête apparaît;
  • nature de la douleur.

Sur la base d'une enquête auprès des patients, le médecin fait un tableau clinique de la maladie et le dirige vers des études supplémentaires:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • électroencéphalographie;
  • Échographie des vaisseaux de la tête et du cou;
  • test sanguin biochimique et général;
  • consultations de médecins d'autres spécialités: ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, neurochirurgien, psychiatre.

Si vous avez mal à la tête depuis longtemps, le plus raisonnable est d'aller chez le médecin. La poursuite du traitement dépendra du diagnostic d'un spécialiste. Les procédures suivantes peuvent être prescrites à un patient:

  • physiothérapie;
  • ostéopathie crânienne - est utilisée dans un traitement complexe à l'aide des mains d'un médecin. Le travail avec les os du crâne et les structures cérébrales stabilise le mouvement du liquide céphalorachidien, normalise l'apport sanguin dans les vaisseaux;
  • physiothérapie;
  • compresses et lotions;
  • thérapie manuelle des tempes et du cou;
  • réflexologie à l'aide d'effets ponctuels sur les nodules et les terminaisons nerveuses, acupuncture;
  • fixation de la colonne cervicale dans le corset pour les pathologies vertébrales ou l'ostéochondrose cervicale.

Les médicaments utilisés pour traiter la céphalée chronique comprennent:

  • antidépresseurs: amitriptyline, paroxétine, mélipramine;
  • relaxants musculaires: tolpérisone, méphédol, tizanidite;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, kétoprofène, naproxène.

La prévention

Chez certaines personnes, après le traitement, les symptômes de la douleur peuvent réapparaître. Cependant, il n'est pas conseillé aux médecins de s'impliquer dans la prise de médicaments: cela peut provoquer des syndromes encore plus intenses. Les recommandations des médecins sur la prévention des maux de tête prolongés sont réduites à de simples conseils:

  • une nuit de sommeil complète - au moins 8 heures;
  • éviter le surmenage, se reposer pendant la journée de travail, des exercices de relaxation pour les muscles du système squelettique;
  • air frais, ventilation régulière des locaux;
  • activité physique raisonnable;
  • une alimentation saine, y compris des vitamines et des minéraux;
  • cours réguliers d'herbes apaisantes: pivoine, valériane, agripaume;
  • exclusion des mauvaises habitudes - tabagisme et alcool.

Conclusion

«Les maux de tête ne disparaissent pas» - le médecin entend très souvent lors de l'acceptation des patients. Le succès de la thérapie dépend principalement de la personne elle-même. Contacter un spécialiste en temps opportun aidera à éviter les conséquences négatives et le développement de nombreuses maladies de la tête.

Dans 80% des cas, un mal de tête ne représente aucune menace pour votre vie ou votre santé - chaque personne a de temps en temps un mal de tête. Vous ne devez vous méfier que si, par exemple, vous avez mal à la tête pendant un mois, alors que rien de tel n'a été observé auparavant. Cependant, cela ne signifie pas que vous courez un grave danger. Un mal de tête prolongé ou fréquent peut également avoir différentes causes, ce qui signifie que le traitement peut également nécessiter des choses complètement différentes pour vous..

Si le mal de tête dans un mois - causes possibles

Un mal de tête constant ou régulier qui dure longtemps - c'est vraiment une source de préoccupation et de consulter un médecin. En règle générale, cela indique la présence d'une pathologie importante dans votre corps ou son intoxication, ce qui nécessite également l'adoption de mesures appropriées. Les raisons les plus courantes pour lesquelles vous avez mal à la tête pendant un mois sont:

  • maladies tumorales du système nerveux central;
  • toxicose pendant la grossesse;
  • hypertension artérielle - hypertension ou hypertension;
  • toutes sortes d'intoxications, par exemple avec des produits chimiques sur le lieu de travail;
  • privation d'oxygène du cerveau due à une sténose athérosclérotique de l'artère carotide ou une thrombose du vaisseau.
  • maladies infectieuses particulièrement dangereuses (tularémie, choléra, peste, variole, anthrax, fièvre hémorragique d'Ebola, Marburg);
  • maladies virales ou bactériennes moins dangereuses (virus grippal, parainfluenza, RSV);
  • dommages parasitaires au cerveau (cysticercose cérébrale).

Heureusement, la cysticercose cérébrale est encore assez rare, bien qu'il soit impossible de l'exclure complètement. Dans le même temps, un mal de tête constant n'apparaît pas immédiatement, cette maladie peut être déterminée par d'autres symptômes plus anciens, tels que des fonctions neurologiques altérées, une somnolence constante, mais de l'insomnie. Les maux de tête commencent après que les parasites atteignent les méninges.

Si nous parlons d'une maladie aussi courante que la migraine, elle se caractérise toujours par des maux de tête réguliers plutôt que constants, bien que parfois une crise de migraine puisse durer plusieurs jours..

Que faire si votre tête vous fait mal pendant un mois - diagnostic de la maladie

Comme vous le comprenez, pour déterminer la raison pour laquelle vous vous sentez un mal de tête constant n'est possible que par les résultats d'un examen médical. Chaque cas de maladie nécessite sa propre approche et ses propres recherches. Par conséquent, tout d'abord, vous devez vous rendre à un rendez-vous avec votre médecin généraliste local.

Chaque petite chose peut être importante pour poser un diagnostic correct. Par conséquent, vous devez vous rappeler exactement le moment où vous avez remarqué les premiers signes de la maladie ou lorsque votre tête a commencé à vous faire mal. Dans ce cas, un mal de tête permanent et prolongé doit être distingué. Ils parlent du premier s'il n'apparaît que dans le processus d'éveil, tandis que le second se fait sentir dans un rêve ou si vous ne pouvez pas vous endormir du tout à cause de la douleur.

Par conséquent, avant d'aller chez le médecin, réfléchissez bien à tout. Essayez de déterminer avec précision l'emplacement du mal de tête - il est ressenti au front, aux tempes ou au cou, ou vous avez une partie spécifique de la tête qui fait mal. Ou un mal de tête change régulièrement de lieu. Ainsi, cela peut être, par exemple, avec une intoxication du corps, lorsque le mal de tête n'a pas de localisation exacte et peut être ressenti dans différentes parties de la tête, est renversé.

Déterminez également la nature de vos maux de tête - en les appuyant, en les secouant ou en les lancinant. Y a-t-il d'autres symptômes, tels que fièvre, faiblesse générale, nausées, vomissements, maux d'estomac ou selles. Y a-t-il des sensations douloureuses ailleurs que dans la tête, par exemple dans le cou.

Sur la base de vos mots, le médecin fera une anamnèse de la maladie et après étude, il pourra déterminer une liste des causes les plus probables de cette pathologie. Mais le diagnostic final ne sera fait qu'après avoir passé les tests généraux de sang et d'urine et passé plusieurs tests matériels.

Céphalées avec hypertension artérielle - traitement

Si la cause de votre maladie et de vos maux de tête constants est l'hypertension - l'hypertension artérielle, il peut être assez simple à déterminer même avec un appareil de mesure de la pression. Avec l'hypertension, les maux de tête persistants sont un symptôme très caractéristique, surtout si vous n'avez jamais été traité pour une pression artérielle élevée et que vous n'avez pas pris de médicaments appropriés. Les patients âgés à risque ne surveillent pas régulièrement leur tension artérielle et ne subissent pas d'examen médical annuel.

Avec l'hypertension artérielle, le patient a non seulement des maux de tête pulsatoires à l'arrière de la tête ou des tempes, mais aussi une faiblesse générale, une somnolence, des nausées et même des vomissements.

L'hypertension artérielle est dangereuse en ce qu'elle provoque une augmentation simultanée importante de la pression, appelée crise hypertensive. Une telle condition, même si elle ne conduit pas à un accident vasculaire cérébral ou à une crise cardiaque, provoque certains changements dans le cerveau du patient.

Le traitement de l'hypertension est généralement effectué par un thérapeute ou un cardiologue. Il est de nature conservatrice et utilise les médicaments sur ordonnance suivants:

  • Inhibiteurs de l'ECA (énalapril, berlipril, etc.);
  • Bloqueurs des canaux calciques (Amlodipine, Diltiazem);
  • Bêtabloquants (Atenolol, Nadolol, Metoprolol);
  • Diurétiques (furosémide, mannitol).

Si un mois mal de tête - traitement

Avec un mal de tête constant pendant une longue période, tout d'abord, vous devez poser le bon diagnostic, puis seulement prescrire un traitement. Il peut viser à la fois à éliminer la cause du mal de tête et à éliminer ce symptôme lui-même. L'utilisation d'anti-inflammatoires ou d'analgésiques exclusivement traditionnels, tels que l'ibuprofène, le paracétamol ou l'aspirine ou d'autres médicaments non stéroïdiens, n'est pas très efficace. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la cause immédiate de la pathologie. Les fonctionnalités suivantes sont utilisées pour cela:

  • normalisation et stabilisation de la pression artérielle;
  • intervention chirurgicale et ablation des néoplasmes;
  • thérapie par infusion et chélation pendant l'intoxication industrielle;
  • traitement de l'hypoxie cérébrale à l'aide de bêtabloquants et de médicaments nootropes.

Après avoir éliminé la cause profonde du mal de tête, l'état du patient revient généralement rapidement à la normale. Non seulement les maux de tête, mais aussi les symptômes concomitants disparaissent, par exemple, une faiblesse générale ou des nausées.