Principal / Accident vasculaire cérébral

Microangiopathie cérébrale - qu'est-ce que c'est, causes, diagnostic et traitement

Accident vasculaire cérébral

Tous les organes et tissus internes du corps humain ne peuvent pas fonctionner sans les nutriments et l'oxygène qui sont transportés par le système circulatoire. Avec des anomalies dans les vaisseaux sanguins, tout le corps souffre.

La microangiopathie du cerveau est une pathologie courante des capillaires et des petits vaisseaux qui alimentent les organes vitaux. Cette maladie du système cardiovasculaire est dangereuse car au début de son développement, elle ne présente pratiquement aucun symptôme prononcé. Les micro-angiopathies (diagnostiquées tardivement) du cerveau se transforment souvent en formes chroniques, entraînent diverses complications et sont difficiles à traiter.

Définition d'un concept

Microangiopathie du cerveau - une maladie qui affecte les parois des capillaires, conduit à une violation de leur perméabilité, entraînant une mauvaise circulation sanguine vers les tissus de la tête. La maladie conduit au fait que les neurones cérébraux sains sont remplacés par des formations focales (zones de gliose), du tissu cicatriciel apparaît au site de la lésion. Les changements pathologiques dans les petits vaisseaux entraînent des conséquences dangereuses et peuvent entraîner la mort du patient.

Le syndrome de développement de la microangiopathie cérébrale est une maladie chronique qui survient en raison de facteurs indésirables affectant la santé humaine, parmi lesquels:

  • prédisposition génétique (problèmes d'élasticité et de tonus);
  • mauvaises habitudes (cigarettes, alcool);
  • mauvaise coagulation sanguine;
  • blessures à la tête;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • lésions infectieuses et virales du corps (rubéole ou rougeole, transférées dans l'enfance);
  • maladies du système endocrinien (diabète sucré);
  • néoplasmes oncologiques;
  • travaux dangereux;
  • facteur d'âge.

La microangiopathie est le plus souvent une complication contre d'autres affections du corps humain, provoquée par les facteurs énumérés.

Selon la classification internationale des maladies, le terme «microangiopathie» n'a de fondement juridique que s'il existe une description du type de lésion et de sa forme, par exemple: microangiopathie périphérique du cerveau.

Raisons principales

En plus de l'influence de facteurs externes sur le développement de la maladie, il existe plusieurs mécanismes internes qui se produisent dans le système circulatoire. Ce sont les causes de la pathologie:

Caillots sanguins entraînant un blocage des vaisseaux sanguins.

Changements dégénératifs dans les petits vaisseaux, se transformant en atrophie et mort cellulaire.

Violation du métabolisme des protéines dans le corps, caractérisée par le dépôt de protéines (hyalines) sur la surface vasculaire. Le processus conduit à la destruction progressive des parois internes des vaisseaux sanguins.

Changements pathologiques dans les vaisseaux, entraînant une augmentation de la perméabilité des parois, leur déformation.

  • Spasme vasculaire dû à un dysfonctionnement endothélial.

Quelles sont les formes de microangiopathie?

Lors du diagnostic d'une maladie, les médecins distinguent plusieurs formes caractérisées par certaines manifestations et certains symptômes.

  • Microangiopathie cérébrale du cerveau.

Une telle pathologie est principalement diagnostiquée chez les personnes âgées. Le facteur âge et les pathologies associées telles que l'athérosclérose, la maladie d'Alzheimer, conduisent à l'accumulation d'une substance appelée «glycoprotéine» sur les parois des capillaires. Sous l'influence de laquelle de petits navires sont progressivement détruits. La condition pathologique est difficile à diagnostiquer et à traiter. Au fil du temps, la maladie se transforme en encéphalopathie discirculatoire, puis en maladie ischémique chronique.

  • Syndrome diabétique de microangiopathie.

Les patients souffrant de diabète sont sensibles à un état pathologique. La perturbation circulatoire dans le cerveau du patient est l'une des complications de la maladie.

  • Forme hypertonique.

La maladie survient chez les patients diagnostiqués d'hypertension. L'hypertension permanente entraîne une perturbation de la circulation sanguine dans le système circulatoire.

  • Forme lenticulaire.

La condition pathologique est diagnostiquée chez les nouveau-nés et les jeunes enfants. La pathologie se réfère au développement spécial du système vasculaire, fournissant mal du sang aux structures cérébrales sous-corticales, n'est pas considérée comme une maladie. Un enfant avec une forme de pathologie striatale a besoin d'une surveillance constante par un neurologue.

Méthodes de diagnostic utilisées

Pour diagnostiquer une condition pathologique, le médecin recueille des antécédents médicaux complets du patient, en accordant une attention particulière aux plaintes suivantes:

  • maux de tête sévères qui ne disparaissent pas après la prise d'analgésiques;
  • troubles des fonctions vestibulaires;
  • syndrome asthéno-névrotique (traits caractéristiques: mauvaise humeur, irritabilité, dépression, fatigue constante, sommeil intermittent);
  • performances réduites;
  • violations de la sensibilité cutanée dans certaines zones;
  • l'apparition d'ecchymoses sur le corps;
  • saignements de nez.

Ces problèmes sont caractéristiques de nombreuses maladies.Par conséquent, en outre, le patient est soumis à des examens:

  • chimie sanguine;
  • test sanguin clinique;
  • test de coagulation sanguine;
  • encéphalogramme.

Pour diagnostiquer la maladie, des procédures sont appliquées qui peuvent détecter la localisation de la pathologie, examiner l'état du système vasculaire du patient.

La procédure d'IRM est considérée comme la plus sûre et la plus informative à ce jour..

La procédure vous permet de détecter les lésions focales des vaisseaux sanguins, de connaître leur taille et leur localisation.

Une visite chez un ophtalmologiste pour examiner l'état des vaisseaux dans le fond est obligatoire.

Traitement des maladies

Pour le traitement d'une condition pathologique, une approche intégrée est utilisée, les médicaments suivants sont prescrits au patient:

  • les médicaments qui normalisent la pression artérielle;
  • des agents qui renforcent la présence d'oxygène dans les tissus cérébraux (antihypoxants);
  • médicaments qui abaissent les lipides sanguins;
  • les médicaments qui rétablissent le flux sanguin dans le corps;
  • médicaments nootropes qui améliorent la nutrition des tissus cérébraux.

Le médecin élabore un régime spécial riche en fibres pour le patient. Le patient est recommandé une thérapie par l'exercice (un ensemble d'exercices thérapeutiques).

Une bonne aide dans le traitement de la maladie est:

  • visite de la piscine;
  • massage corporel;
  • acupuncture;
  • physiothérapie.

La chirurgie est réalisée dans les cas extrêmes. Les indications de la chirurgie sont: l'impossibilité de restaurer la perméabilité vasculaire avec des médicaments, une altération de la circulation sanguine.

Une méthode alternative de traitement d'une pathologie de type diabétique est l'hirudothérapie (traitement par les sangsues). Une méthode de traitement non conventionnelle est connue depuis l'Antiquité. Aujourd'hui, il a été utilisé avec succès pour guérir une liste de maladies..

Leech medical a l'effet suivant sur le système vasculaire:

  • thrombolytique (éclaircissement du sang);
  • régénérant (restauration des parois des vaisseaux sanguins);
  • analgésique (soulagement du syndrome douloureux);
  • hypotenseur (abaissement de la pression artérielle).

L'effet thérapeutique de la fixation des sangsues a un effet long, n'a pratiquement aucune contre-indication, est efficace et sûr.

Les substances actives contenues dans la salive d'une sangsue médicale ont un effet général sur le corps du patient, normalisent la circulation sanguine et les processus métaboliques, abaissent les niveaux de glucose et améliorent la microcirculation capillaire. Il est recommandé aux patients atteints de pathologie vasculaire d'effectuer 2 cycles d'hirudothérapie par an.

Conséquences et prévisions possibles

La pathologie des capillaires est une maladie grave qui nécessite une thérapie complexe. En son absence, l'état du patient peut s'aggraver. Les conséquences possibles d'un traitement inapproprié ou prématuré sont:

  • handicap du patient;
  • mort du patient.

Un accès tardif à un médecin peut conduire au développement de:

  • un accident vasculaire cérébral;
  • crise cardiaque;
  • ischémie;
  • perte de vision;
  • insuffisance rénale.

Le diagnostic précoce de l'état pathologique, la localisation des lésions et le degré de divers changements dans les parois vasculaires permettent de minimiser les conséquences de la maladie.

Il est impossible d'éliminer complètement les symptômes de la maladie, mais un traitement adéquat peut ralentir le cours, éviter les complications.

Mesures préventives

Les patients atteints d'une pathologie diagnostiquée doivent prendre des mesures préventives pour éviter le développement de complications:

  • visitez régulièrement votre médecin, effectuez toutes les procédures médicales;
  • suivre un régime;
  • renoncer aux mauvaises habitudes (cigarettes, alcool);
  • surveiller la pression artérielle et la glycémie;
  • faire du sport, passer plus de temps à l'extérieur.

Formes et caractéristiques de l'état de la microangiopathie cérébrale

Qu'est-ce que c'est - microangiopathie cérébrale?

Il s'agit, de manière populaire, d'un colmatage des interstices des capillaires.

La présence de ce trouble chez le patient est une grave source de préoccupation, par conséquent, un diagnostic adéquat et un traitement rapide de la maladie sont nécessaires.

Microangiopathie cérébrale

De tels changements pathologiques peuvent se produire dans l'un des organes du corps humain, mais le plus dangereux est le blocage des capillaires du cerveau. Son fonctionnement ininterrompu est très important, et si l'oxygène et le glucose n'entrent pas, le fonctionnement du cerveau sera altéré.

Qu'est-ce que la microangiopathie cérébrale? Il s'agit d'une maladie qui entraîne une hypoxie des cellules cérébrales. C'est le résultat d'une diminution de la perméabilité vasculaire des tissus cérébraux et d'une diminution du volume sanguin, apportant de l'oxygène et des substances bénéfiques aux cellules.

Même des cas d'arrêt circulatoire dans les zones touchées sont possibles, ce qui constitue une menace pour la vie humaine.

Formes de microangiopathie

Nous avons déjà découvert ce qu'est la microangiopathie, nous allons maintenant nous familiariser avec ses types. Chacun des types de maladies cérébrovasculaires affecte négativement les vaisseaux sanguins humains, en raison de la maladie, ils deviennent moins élastiques et commencent à s'effondrer, des hémorragies se produisent.

Ces formes de microangiopathie se distinguent:

Cérébral

Elle se manifeste souvent à l'âge adulte. Les dépôts pathologiques d'une substance spécifique, l'amyloïde, endommagent les petits vaisseaux.

Il n'est pas toujours possible de reconnaître cette forme de la maladie lors de l'examen, et plus encore de la guérir. La microangiopathie dégénérative dans une évolution chronique peut se transformer en cérébrale.

Diabétique

Cette maladie survient en présence de diabète. À cause de cela, les neurones du cerveau et d'autres cellules des organes des personnes malades souffrent. À mesure que la maladie sous-jacente s'aggrave, les manifestations de la microangiopathie s'intensifient. La thérapie commence par le traitement de la maladie sous-jacente.

Hypertonique

Un foyer de microangiopathie peut également apparaître en raison de l'hypertension artérielle. Dans ce cas, vous devez surveiller clairement les indicateurs de pression et éviter leur forte augmentation.

Toutes les formes de microangiopathie sont similaires en une seule: en présence d'une maladie, une quantité accrue de collagène et de glycoprotéines est produite. Les parois des capillaires deviennent plus épaisses, le taux de processus métaboliques diminue, les tissus des zones touchées du cerveau manquent de nutriments.

Lenticulaire

Il est caractéristique des enfants et est une caractéristique de l'approvisionnement en sang, il n'est donc pas considéré comme une maladie. Ces enfants ont besoin d'une surveillance médicale.

Causes de la maladie et facteurs de risque

Nous comprenons tous que la microangiopathie cérébrale du cerveau, comme d'autres formes de cette pathologie, ne se développe pas seule, mais dans le contexte des maladies du patient. Les pathologies à cause desquelles cela se produit peuvent être très différentes.

Voici les plus courants:

  • thrombose - une obstruction à la circulation sanguine dans un vaisseau, qui est un caillot sanguin;
  • la violation se produit en raison de maladies infectieuses;
  • les maladies du système endocrinien, par exemple, le diabète sucré;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • la présence d'hypertension;
  • anomalies génétiques qui provoquent des pathologies de la paroi vasculaire;
  • fibrose, qui apparaît lors des processus inflammatoires, - le tissu des petits vaisseaux cérébraux est remplacé par du tissu fibreux;
  • les pathologies qui provoquent des troubles de la coagulation;
  • hyalinose. À la suite de troubles métaboliques, la protéine hyaline se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui finit par les détruire. De tels changements sont caractéristiques de l'hypertension, de l'athérosclérose, du diabète et d'autres maladies.

En plus des affections susmentionnées, la survenue d'une microangiopathie est également facilitée par la présence de mauvaises habitudes et de facteurs négatifs tels que le tabagisme et l'alcoolisme, le travail physique dur, l'âge de plus de 50 ans..

Comme vous pouvez le voir, les causes des troubles de la circulation sanguine sont très différentes, elles sont nombreuses. Par conséquent, personne n'est à l'abri de cette maladie vasculaire.

Symptômes de maladie

Au stade initial, il n'y a aucune manifestation de microangiopathie, donc la maladie passe inaperçue pendant un certain temps.

Les zones affectées du cerveau commencent à être alimentées en sang par les vaisseaux qui se trouvent à proximité. Lorsque la maladie progresse et que le nombre de neurones morts augmente, des signes de microangiopathie apparaissent.

Le patient présente les symptômes suivants:

  1. Sensations douloureuses dans la tête (leur particularité est une intensité de douleur élevée et une immunité aux analgésiques).
  2. Dysfonctionnements de l'appareil vestibulaire du patient (étourdissements, perturbation de la coordination des mouvements).
  3. Insomnie nocturne et somnolence pendant la journée, diminution des performances et perte de force.
  4. Troubles dépressifs et irritabilité (syndrome asthénoneurotique).
  5. Encéphalopathie (modifications pathologiques des tissus cérébraux).
  6. Troubles de la coagulation sanguine (divers saignements se produisent, ce qui entraîne des ecchymoses et des ecchymoses, parfois un accident vasculaire cérébral hémorragique).
  7. Manifestations focales de la maladie (les symptômes dépendent du site où elle est localisée).
  8. Les foyers de gliose sont très dangereux lorsque les neurones des tissus cérébraux sont détruits. À ces endroits, le risque de rupture du vaisseau et d'hémorragie augmente. Si cela se produit, la personne peut mourir ou devenir invalide.

Le syndrome de microangiopathie peut être confondu avec d'autres pathologies cérébrales, car il n'est pas caractérisé par la présence de signes spécifiques. Par conséquent, une étape très importante dans le traitement de cette maladie est le diagnostic.

Diagnostic de la microangiopathie

Commencez l'examen par des antécédents médicaux. Un test sanguin général et biochimique est également effectué, un coagulogramme, une IRM, un scanner, une encéphalographie, une angiographie utilisant un agent de contraste sont effectués.

Ces méthodes de diagnostic fournissent suffisamment d'informations pour détecter les troubles de la circulation sanguine..

Avec leur aide, vous pouvez déterminer l'état des vaisseaux, détecter les foyers de gliose, leur nombre et leur taille, ainsi que la présence d'hémorragies. En conséquence, cela révélera la présence d'une microangiopathie. La consultation d'un ophtalmologiste est obligatoire - il doit examiner le fond d'œil du patient.

Thérapie des maladies

Comme d'autres maladies sont presque toujours impliquées dans le développement de la microangiopathie cérébrale, le traitement vise à les combattre..

Si le blocage capillaire est provoqué par la présence de diabète chez le patient, le médecin sélectionne une dose individuelle d'insuline pour lui, donne des recommandations sur l'alimentation et le régime.

Avec l'hypertension, des médicaments antihypertenseurs, des statines et des médicaments qui abaissent les lipides sanguins sont prescrits..

En outre, ces patients ont besoin d'un régime alimentaire avec une quantité minimale de lipoprotéines et une abondance de fibres. Le médecin sélectionne l'ensemble d'exercices physiques approprié pour eux..

Tous les patients atteints de microangiopathie ont une amélioration de l'utilisation de médicaments qui abaissent les lipides et le cholestérol, renforcent les parois vasculaires et augmentent leur élasticité. Des antioxydants et des agents antiplaquettaires sont également prescrits..

En plus des médicaments, l'acupuncture, la physiothérapie, la natation et les massages améliorent l'état de santé des patients.

Une approche intégrée du traitement est importante, elle vous permet d'intensifier l'approvisionnement du tissu cérébral en oxygène et en substances bénéfiques. Après avoir pris les mesures nécessaires, les symptômes de la maladie disparaissent progressivement.

La prescription de médicaments et la détermination de leur posologie ne sont possibles que sur la base des résultats des examens. La microangiopathie est une pathologie complexe et dangereuse, car le manque de thérapie peut entraîner une invalidité ou la mort.

En plus de la pharmacothérapie, il sera utile d'utiliser la médecine traditionnelle, car ils sont également en mesure d'aider le patient à un stade précoce de la maladie.

Parmi les méthodes folkloriques, on peut noter les décoctions à base de plantes. Ils sont préparés à partir de dioscorée, de pruche, de trèfle des prés, il existe également des collections de médicaments en pharmacie. Il sera très utile d’utiliser le jeûne thérapeutique et le fait de se débarrasser d’un excès de poids affectera favorablement le bien-être du patient..

Cependant, il faut se rappeler que même si les méthodes folkloriques auront un effet, vous ne devriez pas vous fier uniquement à elles. Par conséquent, vous ne pouvez toujours pas vous passer d'un médecin et vous devez le contacter à temps.

Le traitement de la forme avancée de la maladie est effectué par intervention chirurgicale. Cela se fait rarement, seulement lorsque les zones situées près du foyer ne peuvent plus compenser la carence de la circulation sanguine, et il est impossible d'améliorer l'état des vaisseaux sanguins avec des médicaments.

Prédiction et prévention de la maladie

Bien qu'il soit impossible de guérir la microangiopathie cérébrale, il est tout à fait possible d'améliorer le bien-être.

Pour ce faire, avec une pathologie à un stade précoce, prenez tous les médicaments nécessaires prescrits par le médecin et suivez ses recommandations. Vous devez également subir régulièrement un examen et à temps pour traiter le traitement des maladies chroniques.

L'évolution de la maladie dépend de l'âge du patient, des affections concomitantes et de la rapidité du début du traitement.

Et ceux qui veulent prévenir cette terrible maladie doivent adopter un mode de vie sain. Il est très utile de suivre un régime sans sel, de ne pas trop travailler et d'éviter le stress.

Microangiopathie cérébrale (cérébrale): quels sont ces symptômes et pronostic de la vie

Dans le contexte de l'angiopathie des vaisseaux situés dans le cerveau, une encéphalopathie discirculatoire et une gliose se développent - le processus de la mort des neurones avec le remplacement ultérieur du tissu nerveux par des éléments gliaux. La microangiopathie avec la présence de foyers de gliose dans le cerveau peut entraîner une paralysie, une perte d'élocution, une démence, une détérioration de l'activité intellectuelle et ménagère.

Mécanisme de développement

Il est basé sur plusieurs facteurs provoquants. Ils se réunissent ensemble ou séparément. C'est plutôt une question de hasard. Au total, il existe 4 façons principales:

  • Niveaux de pression artérielle constamment élevés. Un changement dans la nature du flux sanguin le long des vaisseaux principaux entraîne une sténose (rétrécissement) des artères, une diminution de leur élasticité et une violation réflexe du tonus des capillaires.

De plus, les facteurs négatifs provoquant une augmentation de la pression artérielle (généralement hormonale ou toxique, avec le tabagisme, la consommation d'alcool) peuvent également affecter les petits vaisseaux de la même manière.

Ensuite, le processus devient complexe. Le cerveau entier souffre. Un tel nombre de facteurs négatifs entraîne un AVC tous les jours.

  • L'impossibilité de réguler le tonus vasculaire, un changement de leurs propriétés physiques dû à l'instabilité hormonale. Un exemple classique de ce trouble est le diabète.

S'il n'est pas traité, le corps ne peut tout simplement pas assurer l'homéostasie (position d'équilibre). D'où le changement de tonus des capillaires, également des artères, des veines.

Des complications graves surviennent à court terme. Les patients marchent constamment sur le bord.

  • Système immunitaire défectueux. En conséquence, une synthèse active de complexes antigène-anticorps se développe, suivie de la formation d'un conglomérat protéique spécial - amyloïde.

Cette substance se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins et provoque des changements dégénératifs à court terme. Un mécanisme similaire s'applique aux auto-immunes. Il est considéré comme difficile en termes de correction et dangereux, car les perspectives sont brumeuses..

  • Il est également possible de déposer des sels minéraux sur les parois des capillaires. Surtout du calcium. Il s'agit d'un mécanisme relativement fréquent qui se produit chez les enfants de moins d'un an. Dans la même période et est diagnostiqué.

Dans les premiers stades, les symptômes ne sont pas perceptibles, car la progression empire dans la santé.

Objectivement, la clinique est représentée par des manifestations de déficit neurologique non spécifique. Il y a des maux de tête, des nausées, une désorientation dans l'espace et d'autres qui ne peuvent pas être liés à une maladie spécifique.

Si vous ne contrôlez pas la situation, les conséquences sont désastreuses. Développement ultérieur d'une carence, d'un accident vasculaire cérébral, d'une invalidité ou de la mort.

Le moment du scénario négatif du début à la fin est différent. Chez la plupart des patients, des collatéraux se forment à la suite d'une compensation corporelle et d'une adaptation de la circulation sanguine altérée. Autrement dit, un réseau supplémentaire de capillaires, qui n'étaient pas à l'origine.

S'ils sont suffisamment formés, les violations ne seront pas si visibles et l'heure X viendra plus tard. Combien - personne ne dira.

Macroangiopathie hypertensive

Une macroangiopathie hypertensive se développe dans le contexte d'une pression chronique élevée, cependant, ses manifestations ne deviennent pas immédiatement apparentes en raison du grand calibre des artères affectées. Le mécanisme des dommages athérosclérotiques dans l'hypertension est réduit à un changement dans la couche interne des artères sous l'influence de courants sanguins turbulents et d'une charge de pression excessive.

Les lipides pénètrent dans les zones de microtraumatismes de la muqueuse endothéliale, qui pénètrent plus profondément et commencent à former une plaque athérosclérotique. Dans la couche moyenne de l'artère, l'hypertrophie des fibres musculaires progresse avec l'hypertension, et un spasme répété dans le contexte des crises conduit à l'infiltration des parois vasculaires par les composants plasmatiques - protéines et graisses.

La cible de la macroangiopathie hypertonique est l'aorte, les artères rénales, les vaisseaux sanguins du cerveau, le cœur. L'hypertension artérielle se caractérise par une macroangiopathie des vaisseaux du cou avec obstruction des artères carotides et un risque de thrombose dont les conséquences sont extrêmement dévastatrices.

En plus des changements athérosclérotiques dans les grandes artères, les petits vaisseaux (sclérose, hyalinose) sont endommagés à la suite de l'hypertension, de sorte que les symptômes des troubles trophiques peuvent être extrêmement divers.

Classification

La principale méthode de division est basée sur les types de processus pathologiques, son origine.

Forme hypertonique

Comme son nom l'indique, il se développe principalement chez les patients ayant le même diagnostic. Mais pas toujours. L'augmentation symptomatique de la pression artérielle contre d'autres maladies donne le même effet.

Plus la violation existe, plus le nombre de tonomètres est élevé, plus les risques sont importants.

Le processus pathologique sous-jacent est présent chez la plupart des patients, mais pas l'ensemble des situations n'est diagnostiqué, car les médecins sont occupés à évaluer l'état des artères et les capillaires sont ignorés, ce qui est faux.

Microangiopathie cérébrale amyloïde

Elle est associée à l'accumulation de cette substance protéique dans les structures des capillaires. Conduit à une formation assez rapide de déficits neurologiques.

Elle survient principalement chez les patients de plus de 60 ans, ce qui est associé à un mode de vie et à des maladies passées. Mais l'écart n'a pas de caractéristiques de genre et d'âge.

Pathologie auto-immune, nécessite une correction de l'activité fonctionnelle des défenses de l'organisme.

Type lenticulaire

Il est associé au dépôt de sels de calcium sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui ne se produit normalement pas. Le processus progresse extrêmement lentement, car les symptômes apparaissent tardivement.

La maladie est diagnostiquée principalement chez les enfants. Selon des études, le trouble survient chez six enfants nés. En Russie, le quatrième.

Cette condition n'est pas toujours considérée comme une maladie. On pense que nous parlons d'une variante de la norme physiologique.

S'il n'y a pas de symptômes et que la nature du tissu nerveux trophique n'est pas modifiée, c'est une caractéristique du corps, pas une pathologie.

Forme diabétique

L'un des plus courants. Il se présente comme une complication de ce trouble endocrinien. L'angiopathie diabétique est difficile, provoque des troubles critiques du flux sanguin cérébral, car les artères sont affectées.

Si le bon traitement est sélectionné, la condition est sous contrôle partiel, la probabilité de conséquences négatives n'est pas si élevée. Une correction complète est également possible..

Mais l'efficacité des mesures et le résultat final dépendent du patient lui-même, de sa volonté de se conformer aux recommandations d'un spécialiste et de la discipline.

Il existe également des classifications tout au long du processus pathologique. Ainsi, l'angiopathie peut être avec la présence de foyers de gliose (cicatrices, cicatrices) et sans eux. La première option est moins courante en une fois et demie à deux fois.

Peut-être la division de la pathologie en termes de lésion. Le type extensif s'accompagne de la formation de nombreuses zones de fonction vasculaire altérée.

Les foyers uniques donnent des symptômes lents, sont beaucoup mieux traités. Parce que la localisation est compréhensible, en plus, vous pouvez clairement suivre la dynamique du processus.

Les types sont utilisés pour décrire la pathologie dans la documentation et développer des méthodes thérapeutiques..

Signes caractéristiques de la microangiopathie

Les manifestations cliniques de la maladie dépendent des spécificités des organes et des tissus, dont les dommages se sont produits sous l'influence de certains facteurs externes. Les patients se plaignent le plus souvent de douleurs et de brûlures dans les jambes, d'une diminution de la vision, de saignements de l'estomac et du nez, du développement d'une claudication intermittente, d'une peau sèche des pieds, d'une hémoptysie.

Ainsi, les signes de microangiopathie suivants sont distingués:

  • l'intégrité des petits navires est violée;
  • une insuffisance rénale se développe;
  • les globules rouges sont endommagés;
  • le processus de coagulation sanguine est perturbé;
  • il y a une forte probabilité d'hémorragie sous-cutanée.

Symptômes

Le tableau clinique aux stades initial et même développé est flou. Parce que la microangiopathie n'entraîne pas toujours de graves troubles de la circulation sanguine. Ça prend du temps.

Le corps compense également le trouble en augmentant la quantité de nourriture due à la formation de nouveaux réseaux de capillaires. Les soi-disant collatéraux.

Ils ne peuvent pas remplacer complètement les structures fonctionnelles, mais cela suffit.

Vous devez également tenir compte du nombre de foyers, de leur taille, du type de microangiopathie lui-même. Caractéristiques individuelles du corps. Un tel éventail de facteurs rend difficile la réalisation de la clinique à un dénominateur commun..

Les symptômes suivants se produisent, avec une intensité et une gravité variables et à différents moments:

  • Mal de crâne. Le pouvoir de l'inconfort est différent. Par nature, il écrase, tire, brûle. Situé dans les lobes frontaux et temporaux. Peut-être un arrangement différent. L'intensité augmente après l'effort physique, le stress, le tabagisme. Consommation de café, d'alcool, de changement climatique et d'autres facteurs négatifs.

La douleur est paroxystique. Se passer en quelques minutes ou quelques heures. Les médicaments peuvent éliminer l'inconfort plus rapidement.

  • Vertiges. L'incapacité à naviguer normalement dans l'espace. Intensité généralement faible.
  • En raison d'un flux sanguin insuffisant, le patient devient plus sensible aux facteurs environnementaux agressifs. Changements météorologiques, crises végétovasculaires, sauts de la pression artérielle dans le contexte d'un nouveau régime de température, par exemple lors du déplacement vers une autre région, une zone climatique. Les femmes sont beaucoup plus difficiles à souffrir du syndrome prémenstruel, etc..
  • La nausée. Vomissements rares. Épisodes uniques et pas toujours.
  • Il y a aussi l'incapacité à contrôler correctement votre propre corps. Faiblesse aux extrémités, maladresse, démarche instable, inconfort musculaire, sensation de lourdeur de plomb. Tout cela fait partie d'un tout..
  • Phénomènes asthéniques. Une personne se sent constamment fatiguée. Fatigue, fatigue, somnolence, quelle que soit l'heure de la journée. Tous ces signes de tissu cérébral trophique insuffisant. Le cerveau passe en mode «économique» et ne dépense pas autant d'énergie.
  • Troubles du comportement. Agressivité, larmoiement, irritabilité sans raison apparente.
  • Problèmes de pensée et de sphère cognitive. Diminution de la vitesse et de la productivité, distraction, oubli, déficit d'attention, incapacité à se concentrer sur le sujet.
  • Signes neurologiques focaux. Violations des organes sensoriels, activité nerveuse plus élevée. Dans les cas graves, des troubles de la parole sont observés, le patient ne peut pas effectuer d'opérations arithmétiques, écrire, lire, etc..

Ce n'est pas aussi prononcé qu'avec un accident vasculaire cérébral, mais attire suffisamment l'attention. Des signes similaires ne sont possibles qu'avec des lésions cérébrales. Quel type de plan - vasculaire, tumeur, toxique ou autre, vous devez découvrir rapidement.

Dans de rares cas, évanouissement, syncope. Ils indiquent une violation progressive du flux sanguin cérébral, témoignent en faveur de la sévérité du processus. Un accident vasculaire cérébral est probable dans un avenir proche..

Les symptômes sont un critère diagnostique peu fiable. Cependant, ils doivent être pris en compte..

Danger de maladie

Les foyers de gliose les plus dangereux sont les zones touchées, dont les neurones cérébraux sont remplacés par des cellules gliales. Dans les vaisseaux capillaires avec de telles zones, la probabilité de rupture augmente..

Un capillaire éclaté peut entraîner une hémorragie dans la substance du cerveau ou une compression des tissus mous lors de l'écoulement du sang dans l'espace entre le crâne et l'organe du système nerveux central. Avec le développement des saignements, l'AVC commence à progresser. Risque accru de décès.

À ce stade, la pathologie était appelée microangiopathie circulatoire, caractérisée par les manifestations cliniques suivantes:

  • Diminution des fonctions cognitives. Le patient commence à avoir des troubles de la mémoire, des troubles de la concentration et des problèmes de processus mentaux apparaissent. Le patient effectue à peine les calculs arithmétiques initiaux. Peut-être le développement de la démence.
  • Trouble affectif. Il y a des violations du contrôle émotionnel. Le patient réagit violemment aux changements mineurs du monde qui l'entoure, son humeur s'améliore et tombe soudainement.
  • Troubles pseudobulbaires. Progressivement, il devient difficile de manger, la voix devient grossière, la parole ralentit. Le patient a un fort désir de rire ou de pleurer, quel que soit l'état psychologique.
  • Troubles moteurs. Il y a des tremblements des extrémités, des troubles de la motricité fine.
  • Dommages au cervelet, responsable de la coordination des mouvements. Dans une telle situation, une personne est privée de la capacité de se déplacer normalement. Les mouvements deviennent irréguliers, inhibés. Le patient parle rapidement, saccadé et trébuchant. Parallèlement aux troubles cérébelleux, des troubles de l'appareil vestibulaire apparaissent, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle et des réflexes de vomissement.

Aux stades ultérieurs, une maladie évolutive provoque une violation des principaux réflexes. Le patient cesse de contrôler la miction, une incontinence fécale apparaît. La détérioration de la condition physique augmente la probabilité de blessure. Le patient a besoin d'une surveillance continue.

L'angiopathie cérébrale est une maladie vasculaire qui, pour diverses raisons, provoque leur tonus, ce qui fait que les cellules cérébrales n'apportent plus de sang. Il s'agit d'une pathologie très grave pouvant entraîner une hémorragie et même la mort. Dans certains cas, il peut s'agir d'une maladie telle que la microangiopathie du cerveau. Ce que c'est? Dans ce cas, le fonctionnement des capillaires microscopiques est perturbé. Considérez cette maladie plus en détail..

Les causes

Les facteurs de développement sont différents. Parmi les possibles:

  • Processus infectieux sévères sévères. Affectant particulièrement le cerveau. C'est un tel trouble qui devient souvent un déclencheur, le mécanisme de déclenchement de l'amylose. L'immunité commence à répondre de manière inappropriée à des stimuli imaginaires.
  • Pathologie cardiovasculaire. Déjà appelée hypertension ou augmentation symptomatique de la pression artérielle.
  • Diabète. Le véritable fléau des patients atteints de ce diagnostic réside dans les problèmes de vaisseaux de différents calibres dans tout le corps. De plus, l'effet d'autres maladies hormonales est également possible. Comme les pathologies de la glande thyroïde, les glandes surrénales.
  • Tabagisme, alcoolisme. Mauvaises habitudes.
  • Activité physique excessive.
  • Les troubles génétiques.
  • Dysfonctionnements du système immunitaire. Dans le contexte d'autres troubles ou en tant qu'écart primaire, ce qui se produit rarement.

La microangiopathie des vaisseaux du cerveau peut être polyétiologique, c'est-à-dire due à un groupe de causes. Tous sont pris en compte pour déterminer les modalités de traitement fondamental..

Forme diabétique de la maladie

La microangiopathie diabétique est une manifestation complexe du diabète. Le danger réside dans le fait que la maladie affecte la résistance des tissus et l'élimination des substances toxiques du corps. Si la maladie n'est pas déterminée en temps opportun et que le patient n'est pas guéri, les artères et les veines deviendront encore plus minces. Il favorise l'hypoxie tissulaire.

Cette forme se caractérise par:

  • Néphropathie Le syndrome survient chez 1/3 des patients diabétiques. Il se caractérise par une insuffisance rénale et un gonflement.
  • L'angiorétinopathie diabétique se manifeste par des lésions vasculaires qui aident à alimenter la rétine en sang.
  • La microangiopathie sur les jambes, contribue aux problèmes d'approvisionnement en sang, la nutrition tissulaire s'aggrave. Plus de dégâts sont causés aux pieds. Parfois, le problème s'étend aux jambes, aux genoux, aux hanches.

Premièrement, les patients éprouvent des douleurs aux jambes et la fatigue s'accélère. Initialement, la douleur survient modérément; à mesure que la maladie progresse, elle devient plus difficile à supporter. Brûlure ou engourdissement dans les jambes. La taille de la cheville augmente. Dans les troubles cliniques complexes, des ulcères se forment sur la peau qui ne guérissent pas longtemps..

Diagnostique

L'examen est la tâche des neurologues. Si nécessaire, un spécialiste de la chirurgie vasculaire est impliqué.

La liste des mesures est toujours identique, avec de légers écarts:

  • Interrogatoire oral du patient. Il est nécessaire d'identifier les plaintes, de dresser une liste des symptômes. Cela vous permettra de déterminer la direction du diagnostic ultérieur..
  • Prise d'histoire. En particulier: processus infectieux transférés dans le passé récent, pathologies actuelles et chroniques, antécédents familiaux de maladies, mauvaises habitudes.
  • Analyses sanguines générales et biochimiques.
  • Électroencéphalographie. Déterminer l'activité fonctionnelle des structures cérébrales.
  • IRM ou tomodensitométrie du cerveau. Il est possible de mener deux études à la fois. Utilisé pour identifier la localisation, le nombre de foyers, la gravité de l'évolution de la maladie.

La dopplerographie et le balayage duplex sont également possibles. Pour déterminer la qualité du tissu nerveux trophique.

Actions préventives

Les patients sont recommandés de telles mesures de prévention:

  • Faire des visites chez le médecin plus souvent, effectuer des procédures.
  • Suivez les directives diététiques.
  • Ne fumez pas, ne buvez pas.
  • Mesurer régulièrement la pression, faire un test sanguin, pour vérifier les niveaux de glucose.
  • Faire du sport. Le plus souvent possible pour être au grand air.

Les signes d'aggravation progressive de la maladie affectent les changements de style de vie du patient. Les tissus cérébraux endommagés ne peuvent pas être réparés..

Traitement

La thérapie consiste à résoudre trois problèmes. Élimination de la cause profonde, soulagement des symptômes, prévention des complications.

Deux méthodes: conservatrice ou opérationnelle. Dans la grande majorité des cas, l'utilisation de médicaments et, si nécessaire, une correction du mode de vie suffisent. Quels médicaments sont prescrits?

Avec hypertension et augmentation symptomatique de la pression:

  • Moyens pour abaisser la tension artérielle. Bêtabloquants (Propranolol, Anaprilin, Metoprolol), inhibiteurs de l'ECA (périndopril dans différentes variations), antagonistes calciques (Diltiazem ou Verapamil), diurétiques (Veroshpron, Hypothiazide), ce sont aussi des diurétiques, aussi des médicaments centraux (Moxonidine).
  • Statines Pour ajuster la concentration de cholestérol et d'autres lipides dans la circulation sanguine.

De plus, les patients présentent une correction de l'alimentation (minimum de graisses et jusqu'à 7 grammes de sel par jour), un régime alimentaire adéquat (1,3-1,8 litres ou plus, selon les besoins, en tenant compte des recommandations d'un spécialiste).

  • Hypoglycémiant, insuline au besoin.
  • Statines.

Il est également possible d'utiliser des médicaments pour abaisser la tension artérielle..

Le dépôt de sels de calcium ne nécessite pas toujours de correction. Il n'y a pas de traitement spécialisé. Des médicaments symptomatiques sont utilisés..

Quant à la forme amyloïde:

  • Un acide nicotinique. Le principal moyen de faire face à la violation.
  • Immunosuppresseurs, glucocorticoïdes (prednisone et analogues), cytostatiques au besoin. Mais c'est extrêmement rare. La tâche de ces fonds est de réduire l'activité des défenses de l'organisme.

On montre à toutes les catégories de patients l'administration systématique de complexes vitamino-minéraux.

Physiothérapie éprouvée, acupuncture.

La correction chirurgicale est extrêmement rare. S'il y a des foyers clairs de microangiopathie et qu'il y a une malnutrition critique du tissu nerveux dans cette zone particulière du cerveau. Sous la condition supplémentaire: les médicaments n'aident pas.

Aucune de ces méthodes dans les étapes ultérieures n'élimine totalement, complètement la violation. Les foyers de gliose, la cicatrice ne disparaissent nulle part.

Cependant, il y a toutes les chances de maîtriser le trouble. De plus, le corps à travers le développement de collatéraux et il s'en sortira bien. Il suffit de le soutenir.

Étiologie

La microangiopathie est principalement causée par un trouble métabolique dans lequel se produisent une hypoxie tissulaire, un dysfonctionnement endothélial vasculaire, un vasospasme, une adhérence plaquettaire et l'activation du système rénine-angiotensine..

Maladies dans lesquelles se développe une microangiopathie:

  • Infection aiguë - rubéole, rougeole,
  • Blessures,
  • Néoplasmes malins,
  • Endocrinopathie - diabète,
  • Pathologie hépatique-rénale,
  • Intoxication,
  • Syndrome immunodéficitaire acquis,
  • Dystonie d'origine génétique,
  • Maladies hématologiques.

Les facteurs contribuant au développement de la pathologie comprennent: le tabagisme et l'alcoolisme, l'épuisement général, l'hypertension, la vieillesse, les risques professionnels.

La microangiopathie du cerveau est une conséquence de la thrombose, de la nécrose, de la prolifération de l'endothélium, de l'hyalinose, des fibrinoïdes, de l'anévrisme capillaire, de l'expansion des veinules et d'autres processus pathologiques qui se produisent dans le corps humain avec une maladie particulière.

Complications possibles

Les conséquences sont relativement rares. Du moment du développement de la microangiopathie au résultat final, les années passent. Cependant, vous ne pouvez pas vous détendre.

Les problèmes possibles incluent:

  • Accident vasculaire cérébral. Accident vasculaire cérébral aigu. Il provoque la mort des tissus nerveux. Invalidité sévère avec déficit neurologique. Décès possible et même probable d'une personne.
  • Encéphalopathie. Le processus est similaire, mais il n'y a pas de destruction des structures cérébrales..
  • La démence vasculaire. Démence due à la malnutrition.

Les complications se développent spontanément. Le traitement est le seul moyen de les prévenir..

Conséquences possibles

La pathologie des capillaires appartient à la liste des maladies graves, nécessite l'utilisation d'une thérapie complexe. Si la thérapie nécessaire n'est pas utilisée, l'état du patient s'aggrave. Les résultats d'un traitement de mauvaise qualité: invalidité, décès.

L'accès intempestif à un spécialiste conduit aux résultats suivants: accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, cécité, problèmes rénaux.

Le diagnostic préliminaire de la maladie, le site de l'inflammation, la déformation vasculaire peuvent réduire les conséquences de la maladie. Il est impossible d'éliminer complètement les symptômes de la maladie, un traitement adéquat permet de ralentir le développement de la maladie, pour éviter d'éventuelles complications.

Important

Dans la lutte contre une maladie détectée, toutes les méthodes de traitement sont importantes. Seuls de nombreux médicaments qui modifient la tension artérielle et réduisent la probabilité de caillots sanguins vous aideront à faire face à une macroangiopathie hypertensive, dont nous avons énuméré les symptômes ci-dessus..

Ce n'est qu'en traitant l'ensemble de l'organisme que vous pourrez faire face à la maladie. Une condition importante est une approche intégrée. Si une pression artérielle élevée est observée avec une modification de la composition chimique du sang, l'ensemble du plan de traitement est ajusté et des schémas thérapeutiques complexes sont prescrits.

Pour identifier une maladie à un stade précoce de son développement, vous devez subir un examen complet du corps au moins deux fois par an avec tous les spécialistes. Un traitement précoce offre de bonnes chances de guérison complète du patient.

Pronostic pour les patients

Les manifestations de la microangiopathie diabétique sont diverses. Tout dépend de la durée de la maladie et du niveau des dommages..

Les symptômes de la microangiopathie diabétique comprennent:

  • pâleur de la peau, manque de croissance des cheveux sur les membres;
  • l'apparition de défauts ulcératifs (voir photo ci-dessus);
  • refroidissement des membres;
  • violation de la sensibilité des membres inférieurs;
  • l'apparition de douleurs dans les membres lors de la marche;
  • défauts ulcéreux profonds sur la peau des membres.

Aux premiers stades de la maladie, un changement de la couleur de la peau se produit, la sensibilité est altérée. Dans la deuxième étape, la douleur se produit dans les membres, le refroidissement, l'aggravation des défauts cutanés.

La complication la plus grave de la microangiopathie diabétique est le développement d'un pied diabétique (photo ci-dessus). Elle se développe dans 70% des cas et conduit le plus souvent au développement d'une gangrène du membre. Les facteurs prédisposants au développement du pied diabétique sont:

  • infection ulcéreuse;
  • maladie fongique des jambes:
  • tout dommage à la peau;
  • immunité diminuée.

Avec le développement d'un pied diabétique, un changement de température local se produit, l'absence de pulsation dans les artères, une hyperémie de la peau, un gonflement.

La microangiopathie diabétique est une maladie chronique. Il n'y a pas de récupération complète, cependant, il est possible de réduire les exacerbations de la maladie. Pour ce faire, vous devez maintenir un mode de vie sain, un traitement rapide et maintenir une glycémie optimale.

  • développement d'une nécrose aseptique du membre;
  • infection de la surface de l'ulcère;
  • développement d'un pied diabétique;
  • développement de la gangrène des membres.

La microangiopathie diabétique est une maladie chronique des petites artères qui s'est développée à la suite de la longue évolution du diabète. La pathogenèse de la maladie est un trouble métabolique, entraînant une perméabilité de la paroi vasculaire, la formation de caillots sanguins.

Le diagnostic de la maladie est effectué selon un certain nombre d'études instrumentales et de laboratoire. Le traitement dépend du stade et du niveau de la lésion. Les mesures thérapeutiques comprennent: un régime amaigrissant, l'utilisation de médicaments agissant sur la normalisation du glucose dans le sang, le métabolisme, ainsi que l'amélioration des propriétés rhéologiques du sang.