Principal / Tumeur

Microstroke: traitement et récupération, mesures préventives

Tumeur

HomeStrokeStroke treatment Microstroke: traitement et récupération, mesures préventives

L'AVC se caractérise par une mortalité élevée. Cette pathologie se manifeste soudainement, diffère par un cours rapide, mais se développe progressivement dans le corps. Plus tôt il est possible de détecter le développement de la maladie, meilleur est le pronostic. Les symptômes du soi-disant microstroke sont ces premières cloches qui indiquent que vous devez être examiné par un neurologue dès que possible. Le traitement en temps opportun d'un micro-coup et la restauration des fonctions cérébrales aideront à éviter de graves problèmes de santé («catastrophe vasculaire»), c'est-à-dire un accident vasculaire cérébral lui-même.

Définition des micro-coups

Le terme «microstroke» n'est pas scientifique, c'est un concept généralisé de pathologies cérébrales résultant d'une violation de l'approvisionnement en sang (ischémie). Le terme est activement utilisé pour définir une condition pré-AVC..

Un micro-coup se manifeste comme un accident vasculaire cérébral ordinaire, mais avec des symptômes moins prononcés, indique que des changements pathologiques ont commencé dans les vaisseaux qui alimentent le cerveau, ainsi que dans la substance du cerveau elle-même.

Microstroke fait référence à des conditions pathologiques sous le nom général d '«accident vasculaire cérébral transitoire» (PNMK), qui comprend:

  • AIT - attaques ischémiques transitoires;
  • Encéphalopathie dyscirculatoire;
  • crise cérébrale hypertensive (une forte augmentation de la pression artérielle, qui se reflète mal dans les vaisseaux du cerveau).

Le plus souvent, un micro-coup signifie une attaque ischémique transitoire (transitoire).

Une caractéristique des pathologies neurologiques, unies par le nom de "microstroke", est que, contrairement à un accident vasculaire cérébral, elles passent indépendamment. C'est le danger de telles conditions, car les ignorer dans la plupart des cas entraîne un accident vasculaire cérébral (déjà avec des conséquences graves). Selon les statistiques, l'intervalle de temps entre l'AIT et l'AVC est d'environ 5 ans. C'est le moment où une «catastrophe vasculaire» peut encore être évitée. Par conséquent, les médecins recommandent fortement de prendre au sérieux les symptômes d'un micro-AVC et, s'ils sont détectés, assurez-vous de subir un examen par un neurologue..

Causes et facteurs de risque

Les principales causes de la condition pré-AVC:

  1. Lésion athérosclérotique des vaisseaux sanguins alimentant le cerveau (artères carotides et vertébrales).
  2. Compression (compression, pincement) des vaisseaux sanguins à la suite d'une ostéochondrose cervicale.

L'athérosclérose se développe dans le contexte d'un taux élevé de «mauvais» cholestérol dans le sang, qui se dépose sur les parois des artères, entraînant la formation de plaques athérosclérotiques. Ils provoquent des dommages, une inflammation dans les vaisseaux, ce qui provoque une formation accrue de thrombus - un mécanisme de protection, à la suite de quoi des caillots sanguins «patch» les zones endommagées des vaisseaux sanguins. Ensuite, ils peuvent se détacher des murs et obstruer un plus petit vaisseau avec des parties de la plaque athérosclérotique. En conséquence, les cellules du cerveau cessent de recevoir suffisamment d'oxygène et de nutrition. L'ischémie se développe. Le degré critique d'ischémie, lorsque les cellules nerveuses meurent (crise cardiaque, nécrose), est appelé infarctus cérébral ou, en d'autres termes, accident vasculaire cérébral ischémique. Un micro-coup (attaque ischémique) est une condition non critique lorsque le cerveau n'est pas gravement endommagé, et l'approvisionnement en sang dans les vaisseaux est rétabli en dissolvant les caillots sanguins, en réduisant la taille d'une plaque athérosclérotique ou en compensant sous la forme d'un apport sanguin collatéral (pontage).

La compression des artères par des vertèbres déformées à la suite de l'ostéochondrose entraîne également des troubles circulatoires (ischémie).

  • athérosclérose sévère, taux de cholestérol élevé dans le sang;
  • hypertension, pathologies cardiovasculaires (arythmie, infarctus du myocarde, maladie vasculaire périphérique);
  • Diabète;
  • ostéochondrose cervicale;
  • obésité, surpoids;
  • âge supérieur à 45 ans;
  • mauvaises habitudes (nicotine, drogue, dépendance à l'alcool);
  • manque d'exercice (manque de mouvement et d'activité physique);
  • augmentation du potentiel thrombogène (risque de caillots sanguins);
  • sténose (rétrécissement critique) des artères carotides et vertébrales.

On pense qu'une violation de l'apport sanguin au cerveau se produit plus souvent chez les hommes après 40 à 45 ans dans le contexte de l'athérosclérose, de l'hypertension, du surpoids et des mauvaises habitudes.

Symptômes principaux

Les symptômes d'un micro-coup sont presque les mêmes que ceux d'un AVC régulier, mais ils ne se manifestent pas tellement et disparaissent d'eux-mêmes, généralement dans les 24 heures.

Symptômes à surveiller, car ils indiquent des dommages possibles au cerveau:

  1. Vertiges, maux de tête.
  2. Troubles moteurs et sensoriels à court terme. Engourdissement de la langue. Faiblesse musculaire dans les membres. La sensation dans les bras et les jambes de la façon dont ils se sont «assis / allongés» - engourdissement, picotements. Trouble de l'expression faciale.
  3. Changement prononcé de discours.
  4. Déficience auditive et visuelle.
  5. Manque de coordination des mouvements, changement de démarche normale.
  6. Palpitations, transpiration.

Les symptômes sur le visage et le corps sont souvent unilatéraux et se manifestent du côté opposé aux lésions cérébrales. Autrement dit, si le foyer d'ischémie s'est formé dans l'hémisphère gauche du cerveau - l'engourdissement des membres et les expressions faciales seront sur le côté droit.

Avec des attaques ischémiques répétées, des troubles de la mémoire, des troubles intellectuels et des troubles cognitifs sont possibles. Dans le même temps, plusieurs petits foyers d'ischémie peuvent être vus sur l'IRM du cerveau.

Il est nécessaire de distinguer les symptômes d'un microstroke des symptômes d'un accident vasculaire cérébral, au cours desquels des troubles prononcés de la parole et du moteur apparaissent:

  1. Le patient n'est pas capable de répéter une phrase simple.
  2. Impossible de lever simultanément les deux mains à la même hauteur.
  3. Le visage est visiblement asymétrique, surtout en essayant de sourire.

Ces symptômes indiquent le développement d'un AVC ischémique, qui ne disparaîtra pas de lui-même et nécessitera une intervention médicale urgente..

Premiers secours

Lorsque des symptômes neurologiques d'un micro-AVC apparaissent, en particulier dans un contexte d'hypertension artérielle, il est recommandé d'appeler une ambulance. Il est conseillé de fournir des soins médicaux au patient dans les 3 premières heures après le début de l'attaque.

Mesures de premiers secours nécessaires:

  1. Pour rassurer le patient, car l'excitation psycho-émotionnelle excessive ne fera qu'aggraver la situation.
  2. Assurez-vous qu'il y a un afflux d'air frais (ouvrez la fenêtre, desserrez le nœud de cravate). Aide à prendre une position confortable, allongez-vous autant que possible.
  3. Mesurer la pression artérielle.

Diagnostic et traitement

Si vous avez des symptômes d'un microstroke, il est fortement recommandé de consulter un neurologue et de subir les examens suivants:

  1. IRM, tomodensitométrie - examen de la substance du cerveau pour les pathologies.
  2. Diagnostic des vaisseaux qui alimentent le cerveau. Identification d'une sténose hémodynamiquement significative des artères, c'est-à-dire des zones avec un rétrécissement critique de la lumière vasculaire en raison de lésions athérosclérotiques.
  3. Analyses sanguines, y compris le cholestérol.
  4. Pression artérielle et contrôle cardiaque.

Dans le traitement des micro-accidents vasculaires cérébraux, la thérapie thrombolytique, visant à dissoudre les caillots sanguins qui provoquent un blocage vasculaire et une ischémie, est importante. L'aspirine (acide acétylsalicylique) et leurs analogues - Thrombo ACC, Cardiomagnyl et autres agents antiplaquettaires sont utilisés pour «diluer» le sang.

Avec un taux de cholestérol élevé (plus de 5,2), les statines sont nécessaires pour réduire le niveau de «mauvais» cholestérol. Avec l'hypertension, les médicaments sont utilisés pour normaliser la pression artérielle..

Pour réduire le stress émotionnel, des sédatifs sont utilisés, il est préférable d'utiliser des remèdes à base de plantes médicinales sédatives (valériane, agripaume, pivoine). Les préparations à base d'aubépine constituent un bon moyen naturel de maintenir une fonction cardiaque normale. La glycine a un effet calmant prononcé..

Pour améliorer l'activité mentale, des nootropiques sont utilisés, par exemple Piracetam (Nootropil). Selon les indications, des médicaments améliorant la circulation cérébrale sont utilisés (vinpocétine, etc.)..

L'usage des médicaments doit être convenu avec le médecin traitant.

Récupération

Un micro-coup diffère également d'un accident vasculaire cérébral grave en ce qu'il permet une restauration complète du cerveau. La période de réadaptation n'est pas si longue et difficile, mais elle nécessite également que le patient accorde une attention accrue à sa santé.

Mode

Pour restaurer la fonction cérébrale, il est recommandé de maintenir le régime physiologique de la journée, c'est-à-dire de se coucher jusqu'à 22 heures, de ne pas travailler et de ne pas manger la nuit. Ce mode est le plus favorable pour tout l'organisme et l'état mental..

Régime

L'accent principal dans le régime alimentaire pour les maladies vasculaires doit être mis sur la restriction des aliments à haute teneur en cholestérol. Ce sont des produits exclusivement d'origine animale, généralement à forte teneur en matières grasses (beurre, crème sure, fromage cottage à plus de 10% de matières grasses, viande grasse). Il est nécessaire d'ajouter des légumes frais et des légumes verts à l'alimentation quotidienne. Les graisses animales sont mieux remplacées par de l'huile végétale non raffinée.

Physiothérapie et thérapie par l'exercice

En cas de dysfonctionnement musculaire à la suite d'un micro-AVC, des procédures de gymnastique thérapeutique, de massage et d'eau sont prescrites. Une douche de contraste est utile pour renforcer le système vasculaire. Pour la prévention de la thrombose, l'hirudothérapie peut être utilisée - traitement avec des sangsues médicales qui contiennent de l'hirudine naturelle (un anticoagulant qui dilue le sang).

Promenades utiles à un rythme calme, exercices de respiration. Un exercice intensif pendant la période de rééducation n'est pas recommandé, en particulier avec l'hypertension.

Remèdes populaires

En médecine populaire, l'ail, qui est mieux utilisé frais, est considéré comme un prophylactique pour nettoyer et améliorer l'état des vaisseaux sanguins. De la phytothérapie, il convient de prêter attention à la sophora japonaise en tant que vasoconstricteur. Pour améliorer l'état général du corps, vous pouvez utiliser du mumiyo. Les jus fraîchement pressés sont également bons pour les vaisseaux sanguins..

La prévention

Pour éviter un accident vasculaire cérébral, il est recommandé:

  1. Changez votre alimentation - réduisez vos aliments riches en cholestérol.
  2. Pour protéger les artères des dommages causés par les dépôts de cholestérol, il est recommandé d'utiliser des compléments alimentaires dans des capsules contenant des oméga-3 purifiés.
  3. Pour prévenir l'hypoxie cérébrale et maintenir la santé du système cardiovasculaire, vous devez passer suffisamment de temps à l'air frais, aérer régulièrement les locaux d'habitation et de travail.
  4. En prophylaxie de l'ostéochondrose cervicale, il est recommandé d'effectuer périodiquement des séances de massage thérapeutique..
  5. S'il y a des problèmes avec les vaisseaux, il est nécessaire de réviser le régime de la journée - reposez-vous davantage, allez vous coucher à l'heure. Avant d'aller au lit, il est bon de se promener dans la nature.
  6. Il est conseillé de pratiquer une activité physique rationnelle, surtout s'il y a un excès de poids. L'obésité est souvent associée à l'athérosclérose et à l'hypertension. Cette combinaison de pathologies se termine assez souvent par un accident vasculaire cérébral. Une augmentation de l'activité physique ainsi qu'une bonne nutrition vous permettent de vous débarrasser de l'excès de poids, ce qui a un effet bénéfique sur l'état du système cardiovasculaire.

Si vous soupçonnez d'éventuels problèmes d'approvisionnement sanguin au cerveau, il est recommandé de passer régulièrement des tests de cholestérol, de vérifier l'état des vaisseaux et d'être observé par un neurologue. Dans ce cas, il ne faut pas permettre le développement d’états dépressifs et de troubles anxieux concernant l’état de santé et le risque possible d’AVC. Cela aidera l'aide de psychologues, ainsi que la création indépendante d'un mode de vie positif.

Nous traitons un micro-coup à l'aide de la médecine traditionnelle

Les micro-accidents vasculaires cérébraux sont une maladie très dangereuse, caractérisée par la destruction de petits vaisseaux sanguins dans le cerveau. En conséquence, il y a une violation de la circulation sanguine et de la nutrition cérébrale. La cause la plus courante de la maladie est l'athérosclérose - dommages aux vaisseaux sanguins par les dépôts de cholestérol qui interfèrent avec le flux sanguin normal.

Des microstractions peuvent également survenir dans les maladies cardiovasculaires, en particulier avec l'hypertension artérielle. Cette maladie peut progressivement entraîner: une mauvaise alimentation, l'alcool, le tabagisme, un mode de vie sédentaire et le stress.

Comment reconnaître un micro-coup par des symptômes

Les premiers signes d'un micro-AVC peuvent servir de tels indicateurs:

  • Forts maux de tête;
  • confusion des pensées;
  • vertiges;
  • palpitations
  • faiblesse, nausée, essoufflement;
  • douleur d'un côté du corps ou du visage.

Après ces symptômes, les symptômes suivants peuvent nécessiter une hospitalisation immédiate: engourdissement des muscles du visage, des bras ou des jambes, perte de vision, troubles de la coordination et de la parole, apparition de vomissements, perte de conscience.

Recettes folkloriques

En règle générale, le traitement d'un micro-coup vise à améliorer la circulation cérébrale, à normaliser la pression artérielle et le cholestérol dans le corps, à réduire l'excès de poids.

Avec des symptômes bénins d'un microstroke ou après la sortie de l'hôpital, il est utile d'utiliser des remèdes populaires. Ils aideront à rétablir la circulation sanguine plus rapidement, à améliorer l'état des vaisseaux sanguins, à abaisser la tension artérielle, à éliminer le cholestérol nocif et à prévenir le développement d'un AVC.

Célandine et sauge

Il aidera avec un micro-coup et afin d'empêcher l'infusion de chélidoine. Cette herbe est capable de réparer les cellules nerveuses cérébrales endommagées. 250 ml d'eau bouillante prennent une cuillère à soupe pleine (avec une diapositive) d'herbe sèche. Prenez le médicament à 20 millilitres trois fois par jour.

De bons résultats dans la restauration de la parole et de la santé en général après une maladie ont été administrés par perfusion de sauge. Une cuillère à soupe et demie d'herbe est versée avec 300 millilitres d'eau bouillante chaude et insiste dans un thermos. Puis filtrez et prenez un demi-verre trois fois par jour.

Traitement avec teinture de cônes de sapin et infusion de racine de marin

Après un micro-coup, vous devez boire une infusion de pommes de pin. Il est préparé comme ça. Les jeunes cônes sont écrasés et remplis avec eux un pot de 3 litres seulement la moitié. Versez à l'eau froide supérieure. Ils ont mis dans un endroit chaud pour la fermentation. Après deux semaines, le liquide est égoutté et bu. Ne buvez pas plus de 30 millilitres par jour.

Aide à récupérer après une infusion de racine de marin à micro-coups. 250 millilitres d'eau bouillante jettent une cuillère à café de matières premières broyées à sec. Insistez et prenez une cuillère à soupe quatre fois par jour une heure avant les repas.

Frais de traitement

Il contribuera à soulager la pression et à renforcer les vaisseaux sanguins après une infusion à micro-coups de la collection: aiguilles, balles d'oignons et jus de citron. Les aiguilles peuvent être prises en pin ou en sapin: 5 cuillères à soupe. cuillères. La même quantité de balle broyée est nécessaire. Le tout est versé avec 1 litre d'eau bouillante et bouilli sur la cuisinière pendant 10 minutes. Lorsque le bouillon refroidit, le jus d'un citron y est ajouté. Utiliser le produit fini trois fois par jour pendant 60 millilitres pendant deux semaines.

Remèdes populaires efficaces pour les effets des micro-accidents vasculaires cérébraux

1. Il contribuera à améliorer l'état de santé après avoir souffert d'une maladie - une momie. Chaque jour, un petit morceau de la substance (0,2 gramme) est dilué dans une petite quantité d'eau et pris peu de temps avant le coucher. La cure: 10 jours d'admission, 5 jours de repos et recommencez.

2. Aux premiers symptômes d'un «accident vasculaire cérébral» dans le passé, les guérisseurs ont sauvé le patient comme ça. Ils ont percé une veine avec une aiguille à la main et ont fait couler du sang. Dans les premières secondes, elle a pris une couleur très sombre. Une saignée a été effectuée jusqu'à ce que du sang léger coule. Cette méthode abaisse la pression artérielle et prévient les AVC..

3. De bons résultats dans le traitement après une crise donne une telle huile. Broyer la feuille de laurier en un mélange de poudre. 3 cuillères à soupe de cette matière première sont versées dans un verre d'huile végétale et mises dans un endroit sombre pour insister. Après une semaine, les membres malades, qui ont subi un engourdissement, une perte de sensation et de douleur, sont frottés avec le produit fini.

4. Après un micro-AVC, la médecine traditionnelle recommande un tel remède. Broyer 5 citrons dans un hachoir à viande, après avoir retiré la peau et les graines. Ajouter 5 gousses d'ail hachées à la masse et verser 500 grammes de miel. Faire tremper le produit dans l'obscurité pendant 5 jours. Prenez une cuillère à café le matin et le soir. Ce baume va renforcer les vaisseaux sanguins, augmenter la mémoire, prévenir l'athérosclérose, améliorer le métabolisme, réduire le mauvais cholestérol et aider à perdre du poids.

Le concept de micro-AVC est souvent désigné par les résidents comme une attaque ischémique transitoire (AIT). Il s'agit d'une condition dans laquelle, sous l'influence de divers facteurs (crise hypertensive, athérosclérose), les vaisseaux sanguins dans une zone particulière du cerveau se contractent fortement. Cependant, dans ce cas, les neurones ne meurent pas, mais ils manquent d'oxygène et de nutriments..

Les premiers symptômes de l'AIT sont similaires aux signes d'un accident vasculaire cérébral, donc si vous avez un mal de tête aigu, des problèmes de coordination ou de vision, consultez immédiatement un médecin. La phytothérapie, comme d'autres remèdes populaires, ne peut être utilisée que pendant la période de réadaptation et après consultation avec un neurologue.

5. Un mélange de mandarines, de citrons et d'oranges rétablira la santé après un AVC. Chaque jour après avoir mangé, vous devriez manger une telle «bouillie» d'agrumes: 1 citron, 3 mandarines et 3 oranges.

6. Avec une pression élevée et des maux de tête sévères, appliquez des feuilles de chou et des compresses avec du jus de citron sur vos tempes. Il soulagera également l'œdème cérébral et rétablira le flux sanguin avec une compresse à micro-coups de vinaigre de pomme ou de table. Il doit être dilué avec de l'eau 1: 1, humidifier une serviette et attacher aux pieds.

Une assistance en temps opportun avec un micro-AVC aidera à prévenir les conséquences graves et les complications associées à une altération de la fonction cérébrale. La prévention d'un micro-AVC consistera à surveiller régulièrement la tension artérielle. N'oubliez pas de surveiller également votre taux de cholestérol. Il est nécessaire d'inclure dans l'alimentation: poisson, légumes et fruits frais. Bougez plus. Perdre du poids. Arrêtez de fumer et n'abusez pas d'alcool.

Microstroke

Un micro-coup est une nécrose des cellules cérébrales qui se produit à la suite d'un caillot sanguin ou d'un rétrécissement marqué d'un vaisseau. La maladie est souvent confondue avec une attaque ischémique transitoire qui se produit lorsque la nutrition du cerveau se détériore. Contrairement à une attaque ischémique, un micro-coup entraîne des conséquences souvent irréversibles.

Le micro-coup ne peut pas être interprété comme un petit coup. Ce concept implique le développement d'une perturbation transitoire de la circulation cérébrale, dans laquelle se manifestent également des symptômes cérébraux et neurologiques, mais qui peuvent disparaître d'eux-mêmes ou après traitement en 1 jour. Après la restauration d'un état normal, les symptômes neurologiques disparaissent.

Bien que le micro-coup lui-même ait un pronostic positif, les conséquences de cette maladie sont dangereuses. Même un seul développement d'une perturbation transitoire de la circulation sanguine du cerveau peut indiquer le développement possible d'un problème plus grave. Ainsi, selon les statistiques, 40% des patients ayant subi un AVC ont subi un AVC ischémique ou hémorragique.

Ce que c'est?

Le concept de "microstroke" est toujours interprété de différentes manières. Certains croient que c'est la mort d'une zone microscopique du cerveau, d'autres - que c'est une condition où un sang insuffisant est temporairement fourni à une partie (pas nécessairement petite) du cerveau. Les médecins déclarent officiellement: un microstroke est un nom familier pour un manque temporaire, de moins de 24 heures, d'oxygène dans une zone distincte du cerveau. Dans le vocabulaire médical, cela s'appelle accident vasculaire cérébral transitoire (MVP).

L'accident cérébrovasculaire transitoire est divisé en 3 types, dont le principal est une attaque ischémique transitoire (AIT). Fondamentalement, cela s'appelle un microstroke..

Le terme "TIA" signifie:

  • transitoire - cela signifie temporaire;
  • ischémique - signifie que la partie du cerveau manque d'oxygène;
  • attaque - c'est-à-dire un état fortement développé.

Autrement dit, une partie distincte du cerveau cesse de recevoir la quantité d'oxygène dont il a besoin pour travailler, mais cette situation dure peu de temps (de plusieurs minutes à 24 heures). Cependant, une certaine quantité d'oxygène arrive toujours, de sorte que les cellules qui composent cette zone du cerveau souffrent, mais ne meurent pas.

Quelle est la différence avec un AVC?

Avec un accident vasculaire cérébral, des dommages aux vaisseaux cérébraux se produisent, ce qui peut provoquer:

Un tiers des personnes décèdent des suites d'un AVC. Il est impossible de restaurer complètement le cerveau après cette maladie.

Avec un micro-AVC, seule une partie des petits vaisseaux est affectée. Une caractéristique distinctive est une courte durée. Il dure de quelques minutes à un jour, après quoi le cerveau restaure ses fonctions en tout ou en partie. Tant de gens ne savent même pas qu’ils ont survécu à un micro-coup. La principale cause de la maladie est les spasmes cérébrovasculaires. En conséquence, certains navires cessent de fonctionner normalement..

Avec une attention médicale en temps opportun, le travail des vaisseaux du cerveau peut être restauré et les complications peuvent être évitées à l'avenir..
Cependant, une aide doit être fournie au plus tard 3 à 6 heures après le début des premiers symptômes.

Peut provoquer une attaque:

  • surpoids;
  • manger des aliments épicés et gras;
  • l'alcool et le tabagisme;
  • activité physique intense;
  • chirurgie cardiaque
  • un changement brusque des conditions climatiques;
  • athérosclérose.

Les personnes qui souffrent de diabète sucré, d'apnée et de néoplasmes malins sont les plus susceptibles aux micro-AVC. De plus, une cause fréquente de la maladie est une augmentation constante de la pression artérielle.

Les causes

Comme nous l'avons déjà mentionné, la raison principale de tout type d'AVC est l'un ou l'autre obstacle à la circulation du sang, qui transporte les nutriments et l'oxygène vers les cellules du cerveau. Classiquement, les causes de ces obstacles peuvent être divisées en trois groupes:

  1. Spasme des vaisseaux. Cette image est le plus souvent observée chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle constamment élevée - hypertension artérielle. Cependant, un accident vasculaire cérébral peut survenir chez une personne en parfaite santé avec une pression constamment normale contre le stress, la prise de certains médicaments, la déshydratation, le choc, etc. Un saut brusque de pression chez ces patients peut provoquer à la fois un microstroke et d'autres types de troubles cérébrovasculaires.
  2. Blocage des vaisseaux sanguins. La violation de la lumière du vaisseau complique l'écoulement du sang - une privation d'oxygène des tissus se produit. Le blocage du vaisseau peut se produire avec une plaque d'athérosclérose ou de cholestérol, un thrombus, une bulle de gaz, moins fréquemment avec des dépistages bactériens, des métastases ou un corps étranger.
  3. Rupture du réservoir d'alimentation. Les accidents vasculaires cérébraux ainsi formés sont appelés hémorragiques. Le sang versé hors du vaisseau n'atteint pas seulement la «destination», mais imprègne également les tissus environnants, exacerbant la lésion. La cause de la rupture d'un vaisseau peut être un saut de pression, l'athérosclérose des vaisseaux, un traumatisme crânien, une altération de l'écoulement veineux de la tête - par exemple, une tentative d'étranglement.

La médecine moderne a clairement identifié les patients dont l'état de santé et le mode de vie augmentent considérablement le risque de développer des troubles cérébrovasculaires:

  1. Femmes prenant des contraceptifs oraux combinés.
  2. Ménopause chez la femme, en particulier dans le contexte d'une ménopause sévère.
  3. Accidents vasculaires cérébraux et crises cardiaques dans le passé.
  4. Prédisposition héréditaire et antécédents familiaux.
  5. Les personnes atteintes de maladies du système cardiovasculaire, en particulier celles souffrant d'arythmies cardiaques et d'hypertension artérielle.
  6. Athérosclérose des vaisseaux - dépôt de sels de cholestérol sur la paroi interne des vaisseaux - formation de plaques.
  7. Troubles héréditaires et acquis de la coagulation sanguine - syndrome des antiphospholipides, polycythémie, défaut du facteur Leiden, etc..
  8. L'obésité et manger beaucoup d'aliments gras et sucrés.
  9. Diabète.
  10. Fumer et boire de l'alcool à fortes doses.
  11. Mode de vie sédentaire - en particulier les patients alités.
  12. Fatigue chronique, stress, détresse émotionnelle.

Les premiers signes d'un micro-coup

Les premiers signes et symptômes d'un micro-AVC varient dans une large gamme, ce qui dépend du diamètre et de l'emplacement du vaisseau artériel affecté, ainsi que du mécanisme de développement du trouble (thrombus, embole, spasme, compression, perturbation de l'autorégulation de la circulation cérébrale, etc.). Dans certains cas, une personne peut même ne pas soupçonner qu'elle a eu un micro-accident vasculaire cérébral, par exemple des étourdissements, des maux de tête, des engourdissements et des picotements dans la main pendant plusieurs secondes, une vision floue, une faiblesse musculaire peuvent être des signes d'une crise ischémique transitoire..

Dans les autres cas, les troubles se développent très rapidement et ne passent pas inaperçus, car ils sont prononcés et similaires aux symptômes d'un véritable AVC.

Signes alarmants d'un micro-AVC chez les femmes et les hommes:

  • rapiéçage aigu de n'importe quelle partie du corps ou du membre, sensation de «chair de poule rampante»;
  • forte faiblesse musculaire dans le bras ou la jambe;
  • perte de sensibilité d'une certaine zone de la peau;
  • maux de tête aigus et augmentation de la pression artérielle, vertiges;
  • déficience visuelle soudaine;
  • paralysie des jambes ou des bras;
  • omission du coin de la bouche, incapacité à sourire;
  • troubles de la parole;
  • crampes, vomissements, nausées, conscience confuse.

Si vous remarquez au moins l'un des symptômes décrits ci-dessus chez vous ou chez les personnes qui vous entourent, assurez-vous d'appeler rapidement et de fournir les premiers soins à la victime, car de tels signes peuvent indiquer à la fois un accident vasculaire cérébral et un PNMK..

Symptômes d'un microstroke

Une caractéristique du tableau clinique d'un microstroke est la courte durée de la présence de symptômes pathologiques avec leur régression rapide supplémentaire. En outre, les signes de PNMK varient en fonction du type de violation. Examinons-les plus en détail..

Crise hypertensive cérébrale

Ce type d'accident vasculaire cérébral transitoire survient le plus souvent (2/3 de tous les patients avec ce diagnostic). La cause en est l'hypertension, et la base de la pathogenèse des symptômes est un échec de l'autorégulation de la circulation cérébrale. Il y a deux options possibles. Le premier - en raison d'une forte augmentation de la pression, les artères cérébrales se dilatent trop, ce qui entraîne une hyperperfusion du tissu cérébral, une congestion veineuse et un œdème cérébral. La deuxième option se développe avec une augmentation progressive de la pression, lorsque les artères du cerveau se rétrécissent en réponse à une augmentation de la pression systémique, ce qui entraîne une hypoxie et une privation d'oxygène des neurones.

Les symptômes ne sont pas spécifiques. Les patients se plaignent de maux de tête éclatants ou lancinants, d'étourdissements, de nausées et de vomissements, de bruit et de bourdonnements d'oreilles. En règle générale, les symptômes focaux ne sont pas observés, mais des convulsions, une légère altération de la conscience, un syndrome de méningisme peuvent survenir. Lors de la mesure de la pression, elle augmente à des nombres élevés.

Accident ischémique transitoire

Une attaque ischémique transitoire se développe le plus souvent en raison d'un rétrécissement athérosclérotique des vaisseaux sanguins, d'un blocage des vaisseaux sanguins par des emboles ou des masses thrombotiques. Les causes et les mécanismes de développement de ce type de perturbation transitoire de la circulation sanguine du cerveau sont les mêmes que les AVC ischémiques. La différence n'est que dans le temps de fermeture du vaisseau et les conséquences: avec TIA - cela prend plusieurs secondes ou 3-4 minutes, les symptômes lors de l'élimination du blocage de l'artère passent sans laisser de trace, avec un AVC ischémique les changements sont irréversibles, car le facteur causal dure plus longtemps que les neurones sont capables de maintenir une activité vitale sans sang (4-6 minutes).

Les symptômes neurologiques focaux prédominent dans le tableau clinique de l'AIT. Vous pouvez observer un engourdissement de certaines parties du corps, une paralysie et une faiblesse musculaire de l'un des membres, des troubles de la vision, de l'ouïe, de la parole, une asymétrie du visage, des crampes, une perte de sensibilité de certaines parties de la peau. Dans certains cas, des symptômes cérébraux sont également observés..

Avec l'AIT, ces symptômes disparaissent rapidement, contrairement à un AVC, dans lequel ils peuvent même progresser..

Encéphalopathie hypertensive aiguë

Ce PNMK a le même mécanisme de développement que la première variante de la crise cérébrale hypertensive, mais en diffère par la durée et le degré des changements pathologiques dans le tissu cérébral. Si l'hypertension artérielle n'est pas éliminée à temps, la perturbation circulatoire dans le cerveau progresse, ce qui conduit à la libération de la partie liquide du sang des vaisseaux débordants dans le tissu nerveux avec le développement d'un œdème cérébral, qui est un état mortel. Symptômes similaires à une crise hypertensive cérébrale, mais ayant un caractère plus prononcé.

Si une assistance en temps opportun n'est pas fournie au patient (une diminution rapide et mesurée de la pression artérielle), une encéphalopathie hypertensive aiguë peut entraîner la mort..

Premiers secours

Les recommandations de premiers soins pour un microstroke sont identiques aux actions qui sont effectuées avec les types ischémiques et hémorragiques de la maladie. Après avoir appelé les médecins, passez à l'aide d'urgence, dans la plupart des cas, ce sont ces mesures qui aident à sauver la vie du patient et augmentent les chances de guérison.

Étapes de la fourniture des premiers secours:

  1. Couchez la victime sur le lit si l'attaque a eu lieu dans la rue - couchez-vous directement sur le sol, un point important est la tête relevée à 30 degrés, pour cette utilisation oreillers et autres appareils.
  2. Lorsque vous vomissez, ne vous contentez pas de lever la tête, mais de la tourner de côté, sinon le patient peut s'étouffer, il est également nécessaire pour le flux normal d'oxygène dans les poumons.
  3. Ouvrez la fenêtre, détachez le col et la ceinture, l'air doit circuler librement.
  4. Mesurer la pression artérielle, enregistrer les indicateurs, en tout cas l'hypertension artérielle, ne pas administrer de médicaments antihypertenseurs à une personne avant l'arrivée des médecins.
  5. En cas d'arrêt cardiaque et de respiration, effectuez une réanimation, ne vous arrêtez pas jusqu'à ce que le pouls soit rétabli ou que l'ambulance arrive.

Quelle aide les médecins fournissent-ils avant l'hospitalisation:

  • abaisser la pression artérielle en douceur;
  • améliorer la fonction cardiaque;
  • reprendre la circulation cérébrale;
  • améliorer les débits sanguins;
  • activer les processus métaboliques dans les tissus nerveux;
  • éliminer l'œdème.

L'hospitalisation par microstroke est une mesure obligatoire. Si la personne blessée refuse de se rendre à l'hôpital, elle doit être persuadée. Avant le diagnostic, les médecins ne peuvent pas déterminer la taille, l'emplacement et le type d'AVC et prescrire un traitement adéquat au patient.

Diagnostique

Pour poser un diagnostic de «microstroke», il faut que les données d'études qui visualisent le cerveau ne montrent pas de nécrose (mort) d'une partie du cerveau, comme c'est le cas avec un accident vasculaire cérébral. Le cerveau est vérifié par tomographie (c'est-à-dire lorsque l'inspection est effectuée couche par couche):

  1. ordinateur (la visualisation est effectuée par rayons X);
  2. résonance magnétique: dans ce cas, le cerveau vous permet de visualiser un grand aimant. Il vous permet de mieux considérer avec précision la structure du cerveau;
  3. émission de positrons. Il s'agit d'une méthode encore plus précise. Il peut même «voir» le site de l'ischémie si elle est réalisée avant la fin de l'attaque ischémique transitoire..

En plus de l'examen tomographique, il est important d'examiner les vaisseaux cérébraux à la recherche de plaques athérosclérotiques et de caillots sanguins. S'ils sont trouvés, vous pouvez effectuer une opération, et ce sera la mesure maximale possible pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux.

La liste des études obligatoires pour un micro-AVC comprend également des études des veines des membres inférieurs (balayage duplex ou triplex) et du cœur (échographie du cœur, ECG en 12 dérivations), analyses de sang. Ils sont nécessaires pour que des mesures appropriées puissent être prises pour normaliser les indicateurs. Ensuite, la probabilité qu'un microstroke se reproduise ou «se développe» en un accident vasculaire cérébral diminue.

Comment traiter un microstroke

Avec un micro-AVC, il est très important de fournir les médicaments à temps. La thérapie ne peut être efficace que dans les 3 premières heures après l'apparition des symptômes caractéristiques.Par conséquent, plus une personne est livrée rapidement à un établissement médical, plus elle sera aidée rapidement, plus les chances du patient de se rétablir complètement seront grandes. Si après un micro-AVC plus de 6 heures se sont écoulées, toute thérapie sera inefficace.

Les médicaments suivants sont utilisés pour rétablir le flux sanguin dans la zone affectée du cerveau:

  • Anticoagulants. Direct (héparine). Héparines de bas poids moléculaire, nadroparine (fraksiparine), énoxyparine (clexane), daltéparine (fragmentine). Indirecte - warfarine, sincumar, néodikumarine.
  • Désagrégants. Acide acétylsalicylique (aspirine-cardio, thromboass, aspilate). Avec son intolérance - clopidogrel, dipyridomole, ticlopidine.
  • Médicaments vasoactifs. Pentoxifylline, vinpocetine, trental, carillons.
  • Dextrans de bas poids moléculaire. Reopoliglyukin, reomacrodex.
  • Les thrombolytiques - ce groupe de médicaments frappe les caillots sanguins dans le cœur - dissout un caillot sanguin et rétablit le flux sanguin dans un vaisseau (streptokinase, urokinase, alteplase et autres). Mais l'effet de la thérapie thrombolytique ne peut être obtenu que dans les 72 heures suivant le début de la thrombose, mais avec des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, ces médicaments tuent le patient. Il est important de savoir clairement à quel type d'AVC vous devez faire face..
  • Antihypertenseur. Utilisé pour une pression artérielle> 180/105 mm Hg Inhibiteurs de l'ECA (énalapril, captopril). Bloqueurs des canaux calciques (Nicardipine).
  • Neuroprotecteurs. Avec un faible niveau de preuve d'effets, ils sont utilisés en neurologie pratique.
    1. Antagonistes du glutamate (préparations de magnésium).
    2. Inhibiteurs du glutamate (glycine, semax).
    3. Nootropiques (cérébrolysine, piracétam).
    4. Antioxydants (vitamine E, mildronate).
  • Dans la période de récupération, le patient est montré - massage, exercices de respiration, exercices de physiothérapie, alimentation, physiothérapie.

Des études très intéressantes menées par des scientifiques américains ont prouvé que l'utilisation de pommes de pin de l'AVC réduit considérablement les effets de la destruction des cellules cérébrales. Par conséquent, tous ceux qui sont à risque de microstroke, d'accident vasculaire cérébral et tout le monde qui surveille leur santé, en particulier les personnes après 40 ans, peuvent être prévenus en suivant de tels traitements en utilisant une infusion ou une teinture de pommes de pin.

Récupération après un AVC

Il est préférable de récupérer un patient après un micro-coup à la maison. Le programme de réadaptation complexe non médicamenteux-minimum comprend:

  • élimination des situations stressantes;
  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • thérapie diététique, correction nutritionnelle, anti-obésité;
  • phytothérapie;
  • exercices de physiothérapie et massage, activité physique régulière;
  • procédures physiothérapeutiques, eau et thermothérapie, climatothérapie;
  • autres méthodes non traditionnelles de traitement et de rééducation (acupuncture, yoga, hirudothérapie, etc.).

Après avoir subi un micro-coup, il est strictement interdit aux patients de consommer des aliments salés, gras et épicés, ce qui ne fait qu'aggraver le cours général de la maladie. La nutrition des patients doit être riche en calories, contenant une grande quantité de vitamines (potassium et magnésium), nécessaires pour normaliser le travail du système cardiovasculaire.

Les prévisions de récupération après un microstroke dépendent de ses causes:

  • S'il est en surface (surcharge pondérale, stress), l'élimination des provocateurs sera la meilleure prévention des rechutes et des complications;
  • Si la cause était une maladie spécifique, un schéma est en cours d'élaboration pour son traitement..

Effets

Un micro-coup passe souvent inaperçu par une personne. Ses symptômes sont souvent attribués à la fatigue, au surmenage au travail et à la dépression. Cependant, malheureusement, les conséquences d'un micro-coup ne sont pas toujours aussi inoffensives. Après avoir souffert d'une maladie, certaines personnes peuvent souffrir de problèmes de mémoire, de troubles de l'attention et de distraction. En outre, un microstroke peut provoquer une augmentation du niveau d'agressivité, ou vice versa, provoquer une dépression du patient, une augmentation des larmes et de l'irritabilité.

Il arrive également que, dans les trois jours suivant un microstroke, une personne puisse subir un AVC. De plus, dans 60% des cas après un micro-AVC, les patients ont une crise cérébrale ischémique. Et les conséquences de ces maladies sont bien pires que les conséquences d'un micro-AVC..

La prévention

Le meilleur moyen de défense est une attaque. Pour réduire le risque de contracter cette terrible maladie, il est nécessaire de prendre un certain nombre de mesures préventives en temps opportun:

  • Il est nécessaire de mesurer régulièrement la pression artérielle. Il est également conseillé de tenir un journal spécial dans lequel noter quotidiennement vos indicateurs de pression matin et soir.
  • Changez le régime et retirez-en les aliments gras, salés et fumés. C'est un régime sans sel qui aide à abaisser la tension artérielle. De plus, vous devez remplir votre alimentation de légumes et de fruits frais, de haricots et de poisson.
  • Oubliez les cigarettes. Il a été prouvé qu'avec le tabagisme fréquent et fréquent, le risque d'AVC double..
  • Vous devez apprendre à observer correctement le régime de travail et de repos, ainsi qu'à développer une résistance au stress. Des sports et des exercices réguliers tous les jours vous aideront..
  • Il est nécessaire de surveiller en permanence l’état de santé et de consulter les médecins pendant.

Le micro-coup est une maladie moderne. Cette lésion ponctuelle des vaisseaux cérébraux n'a pas de qualification d'âge claire aujourd'hui. Elle peut également survenir chez les jeunes sujets à de mauvaises habitudes, chez les diabétiques, chez les obèses et chez les personnes qui ont dans leurs antécédents un diagnostic d'hypertension. Malgré le fait qu'un micro-AVC est plus facile à tolérer qu'un AVC normal, il doit être traité en temps opportun, sans délai et seulement après une hospitalisation dans un établissement médical spécialisé. Les méthodes à domicile en cas de lésions des vaisseaux cérébraux peuvent être non seulement inefficaces, mais aussi destructrices.

Ainsi, afin de vous protéger, vous devez simplement adhérer au mode de vie correct. Cela est particulièrement important pour les personnes qui ont dépassé la quarantaine, car après tout, avec le début de la maturité, le risque de subir un microstrophe augmente également en raison de vaisseaux usés.

Prévoir

Un micro-AVC implique le plus souvent une restauration complète de la santé et de la qualité de vie des patients, mais il augmente considérablement le risque de récidive d'un épisode de troubles circulatoires à l'avenir. Selon les statistiques, dans environ 60% des cas après un micro-AVC, une attaque ischémique répétée se produit dans l'année.

C'est pourquoi la clé de la santé et de la qualité de vie est des mesures strictes pour la prévention de la maladie, car chaque épisode suivant se déroule de plus en plus fort.

Quels médicaments sont pris pour le traitement après un micro-AVC cérébral?

En cas d'accident vasculaire cérébral aigu - un microstroke - un traitement médicamenteux doit être instauré dès que possible. Ce n'est que dans ce cas que le corps récupérera rapidement. Dans cette maladie, il y a une violation de la circulation sanguine normale, les cellules cérébrales affectées connaissent en même temps un manque de nutriments et d'oxygène. Cela se produit dans le contexte d'une forte augmentation de la pression dans les vaisseaux ou en raison d'un caillot de sang dans une certaine zone du cerveau.

Dans le même temps, la pression artérielle augmente, la coordination des mouvements du patient est perturbée, il ressent une faiblesse dans tout le corps, un engourdissement des membres et des étourdissements. Si cette condition dure environ 6 heures, la circulation sanguine et les tissus cérébraux peuvent récupérer. Avec une période plus longue, les cellules peuvent mourir et une grande partie du cerveau sera affectée par un AVC..

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Avec un micro-AVC, la circulation cérébrale est perturbée dans le contexte d'une thrombose ou d'une ischémie, entraînant une nécrose tissulaire. La nutrition et la fonction des cellules cérébrales sont altérées.

La récupération est possible si dans les 6 heures l'approvisionnement en sang vers la zone affectée est normalisé. Pendant l'attaque, les petits vaisseaux du cerveau souffrent, ce qui préserve les chances d'un traitement efficace et d'une rééducation complète à l'avenir.

Les manifestations de micro-AVC peuvent être imprécises et éphémères. Par conséquent, une personne ne peut pas toujours évaluer adéquatement le degré de risque de changements de santé..

Officiellement, le diagnostic de "microstroke" en médecine n'existe pas. Ce terme est utilisé pour définir de manière générique les changements dans la circulation cérébrale..

Microstroke est un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral possible à l'avenir. Par conséquent, ne négligez pas le traitement et offrez-vous des conditions de vie plus favorables.

Pourquoi les médicaments sont-ils importants après un AVC?

L'une des principales directions dans le traitement des conséquences d'un AVC est la pharmacothérapie. Il comprend 3 vecteurs principaux:

  1. traitements préventifs de l'AVC, dont la fonction principale est la prévention d'un autre AVC, l'activation de défauts vasculaires dans le cerveau
  2. méthodes pathogénétiques de traitement des conséquences d'un accident vasculaire cérébral, dont la fonction principale est de réduire les processus pathogènes qui se produisent dans le cerveau après un accident vasculaire cérébral et avec des défauts vasculaires du cerveau conduisant à un accident vasculaire cérébral
  3. méthodes de traitement syndromologique, dont la fonction principale est la restauration de la parole, de l'état émotionnel, du tonus musculaire, de l'anesthésie

Facteurs de risque et causes possibles

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement d'un microstroke. D'après les premières recherches, les personnes âgées étaient pour la plupart à risque - plus de 60.

Récemment, il y a eu une tendance dans laquelle la maladie s'est considérablement "rajeunie", et de plus en plus souvent un micro-AVC survient chez les hommes et les femmes de 30 à 35 ans.

Facteurs de risque:

  • mauvaises habitudes: tabagisme, abus d'alcool, drogues;
  • mode de vie sédentaire;
  • activité physique excessive;
  • stress chronique, irritabilité nerveuse accrue, névrose;
  • alimentation déséquilibrée et développement de l'obésité en arrière-plan.

De plus, le risque de développer un microstroke est élevé avec certains problèmes de santé:

  • a déjà subi une crise cardiaque;
  • chirurgie de remplacement valvulaire cardiaque;
  • cardiopathie
  • hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète..

Comment la pathologie est-elle traitée?

La tâche principale du médecin dans le traitement de la pathologie est de rétablir le flux sanguin dans les vaisseaux de la tête et d'éliminer les complications possibles. Les médecins utilisent les médicaments suivants pour un micro-accident vasculaire cérébral:

  • médicaments vasodilatateurs;
  • les médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau;
  • pilules pour améliorer la mémoire et la concentration;
  • médicaments qui stabilisent les processus métaboliques et créent des conditions pour le fonctionnement normal des neurones.

La liste complète des médicaments qu'un patient particulier doit prendre est établie par le médecin traitant.

Pour que la réadaptation du patient (en particulier dans la vieillesse) ne traîne pas pendant de nombreuses années, vous devez non seulement boire des pilules à partir d'un micro-coup, mais également suivre les instructions prescrites par le médecin. Le système de récupération comprend:

  • Thérapie par l'exercice;
  • exercices de respiration;
  • massothérapie;
  • physiothérapie;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • activité physique modérée;
  • régime spécial.

Seulement à condition que les procédures soient effectuées à temps, une rééducation complète du patient est possible.

Symptômes et premiers signes

Un micro-coup a des manifestations spécifiques:

  • maux de tête aigus, vertiges;
  • accès de nausée;
  • engourdissement des membres et perte partielle de sensibilité;
  • formication;
  • déficience visuelle: diminution de la netteté, des points noirs et blancs passent devant les yeux;
  • troubles de l'élocution, sensation désagréable d'engourdissement de la langue;
  • perte de coordination;
  • faiblesse et fatigue;
  • hypertension artérielle;
  • photophobie, sensibilité aux bruits et odeurs aigus;
  • perte de conscience possible.

Si des symptômes sont détectés, le patient doit d'urgence fournir les premiers soins et appeler immédiatement une ambulance.

Types d'AVC

Un accident vasculaire cérébral est une maladie dans laquelle il y a une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. Un arrêt partiel et absolu du flux sanguin dans le cerveau est possible..

Un accident vasculaire cérébral est dangereux car le développement de cette maladie survient très rapidement..

Les médecins disent que si au cours des 3 premières heures pour fournir des soins médicaux au patient, les conséquences terribles peuvent être évitées.

Cette maladie occupe la deuxième place dans la mortalité. Des statistiques décevantes indiquent que 80% des survivants d'un AVC restent handicapés..

Selon les causes et la nature de l'évolution, deux types principaux d'AVC sont distingués: ischémique et hémorragique. Parlons de chacun plus en détail..

Ischémique

L'AVC ischémique est une altération du flux sanguin dans les artères en raison du blocage des vaisseaux sanguins par un caillot sanguin ou une plaque athérosclérotique. Cela conduit à une mauvaise perméabilité à l'oxygène vers les cellules du cerveau. La partie du cerveau qui est endommagée, en plus de l'oxygène, reçoit des nutriments insuffisants pour le cerveau. Cela peut entraîner des effets irréversibles tels que la nécrose des tissus..

Les médecins distinguent les causes suivantes d'AVC ischémique: hypertension artérielle, pathologie du sang, reins, vaisseaux sanguins, athérosclérose, migraine, troubles du rythme cardiaque.

Hémorragique

Avec un AVC hémorragique, des dommages au vaisseau se produisent, y compris sa rupture. En raison de la rupture du vaisseau, une hémorragie se produit dans le cerveau et une cavité remplie de formes sanguines.

Les personnes souffrant d'hypertension et d'athérosclérose sont les plus sujettes aux AVC hémorragiques. Les principales causes de ce type d'AVC sont les pathologies sanguines, l'intoxication accrue, la rupture d'anévrisme.

Que faire d'une attaque

Aux premiers signes d'un micro-AVC chez un patient, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Plus le patient est hospitalisé tôt, plus il est susceptible de réduire le risque de conséquences graves pour la santé.

  1. Assurez la tranquillité totale du patient, placez-le en position couchée. Un oreiller est placé sous la tête et les épaules. Si l'attaque accompagne des vomissements, retournez le patient sur le côté pour éviter de faire vomir dans les voies respiratoires.
  2. Fournir de l'air frais: ouvrez une fenêtre dans la pièce.
  3. Facilitez la respiration: desserrez les ceintures, détachez les boutons du col.
  4. Mesurer la pression: si elle est élevée, administrer un agent hypotenseur si le patient a déjà pris des médicaments similaires.
  5. Faites un léger massage relaxant de la tête des tempes à l'arrière de la tête.

Stabilisation de l'état psychologique

Après un micro-AVC, des complications surviennent rarement qui affectent négativement la psyché du patient et la possibilité d'adaptation sociale. Par exception, il est nécessaire de considérer des situations où les conséquences d'une attaque contraignent le travail habituel.

Dans une telle situation, il est nécessaire de choisir une profession appropriée pour le patient, afin de donner l'occasion de ressentir sa propre signification dans certaines matières. Cela peut être un nouveau passe-temps, un travail, diverses activités et des activités simples à la maison. Cela permet de compenser la perte des capacités fonctionnelles du corps..

Traitement micro-AVC

Le traitement d'un microstroke vise à restaurer la circulation cérébrale, ainsi qu'à prévenir de nouvelles perturbations de l'activité cérébrale.
Les mesures thérapeutiques avec l'utilisation de médicaments doivent être lancées au plus tard dans les 3 heures suivant l'apparition des symptômes.

Sinon, les conséquences d'un microstroke peuvent être irréversibles et l'efficacité du traitement est considérablement réduite..

Pour le traitement des micro-AVC, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés:

  • thrombolytiques;
  • anticoagulants;
  • médicaments vasoactifs;
  • dextrans de bas poids moléculaire;
  • médicaments antihypertenseurs;
  • neuroprotecteurs;
  • agents métaboliques;
  • angioprotecteurs.

Les buts et objectifs du traitement sont les suivants:

  • normalisation et stabilisation de la pression artérielle;
  • restauration de la circulation cérébrale;
  • normalisation de l'activité cardiaque;
  • correction des propriétés rhéologiques du sang;
  • prévention de l'œdème cérébral ou de sa réduction;

Un traitement symptomatique est également proposé..

L'efficacité du traitement dépend du respect des prescriptions et recommandations du médecin traitant. La prise de médicaments est une condition préalable à un rétablissement complet.

Nous portons à votre attention une vidéo dans laquelle sont expliqués les symptômes d'un microstroke et les caractéristiques de son traitement:

Recettes folkloriques

Pour les personnes âgées et les patients pédiatriques, il n'est pas toujours approprié de prendre des médicaments conventionnels lors de la récupération d'un microstroke. Dans ce cas, vous pouvez recourir à certains remèdes populaires:

  1. Teinture de marronnier d'Inde. Ce médicament réduit l'enflure cérébrale. Pour sa préparation, il est nécessaire de ne prendre que la coque broyée d'une châtaigne. Environ 10 g de matières premières doivent être placés dans un plat en verre foncé et y ajouter 0,1 l de vodka. Insister pendant 3 jours, en tremblant de temps en temps. Prendre une cuillère à café avant le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner.
  2. Mélange de miel. Passez le citron (0,25 kg), sans graines ni pelures, à travers un hachoir à viande, ajoutez-y des figues (0,125 kg), du miel (0,25 kg) et de la vodka (50 g). Mélanger le tout soigneusement, laisser infuser pendant une journée, puis utiliser 1 cuillère à café après chaque repas.
  3. Teinture de pruche. Pour préparer la teinture, l'herbe de pruche moulue (10 g) est versée avec de la vodka (90 g). Ensuite, le récipient contenant la future teinture est placé dans un endroit sombre et attend 21 jours. Ensuite, le médicament devra être filtré et utilisé comme prévu (appliqué sur la zone affectée ou consommé 3 gouttes par voie orale deux fois par jour).

Cependant, avant d'utiliser l'une de ces recettes, vous devez en informer votre médecin.

Restaurer le corps à la maison

Avec un micro-coup transféré, il faudra du temps pour récupérer complètement.

Le traitement pendant cette période est un complexe de mesures préventives qui comprennent:

  • thérapie médicamenteuse;
  • aliments diététiques;
  • physiothérapie;
  • gymnastique médicale.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments visant à normaliser les fonctions cérébrales et à éliminer les effets des micro-accidents vasculaires cérébraux, ainsi que, si nécessaire, à traiter la maladie qui a provoqué son développement.

La nutrition alimentaire est également un élément important d'une thérapie réussie pendant la période de récupération. L'absence d'éléments micro et macro importants, l'abus d'aliments malsains riches en cholestérol et en gras trans aggrave la perméabilité vasculaire, provoquant la formation de thrombose et de plaques de cholestérol.

Les procédures physiothérapeutiques et les méthodes de traitement alternatives comprennent:

  • l'hirudothérapie (traitement par les sangsues);
  • acupuncture;
  • massage;
  • électrophorèse;
  • sommeil électrique;
  • traitement de l'eau, climatothérapie.

L'activité physique doit être dosée, régulière et en fonction des capacités individuelles. Le cours d'exercices de physiothérapie peut être suivi en direction d'un médecin du cabinet de thérapie par l'exercice.

De plus, il est important pour le patient de créer une atmosphère calme favorable, pour le protéger du stress inutile et de la névrose. Activité physique excessive, la fatigue n'est pas autorisée. En général, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie dans son ensemble et d'éliminer les facteurs négatifs qui ont conduit au développement de microstroke.

Régime

La nutrition est d'une importance non négligeable au cours de la période de récupération après un micro-coup.
À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

  • apport alimentaire fractionné en petites portions;
  • à l'exception des aliments gras, fumés, frits, salés et en conserve;
  • limiter la consommation de sel à 2-5 gr. en un jour;
  • réduction de l'apport calorique.

Les fruits et légumes, les céréales, riches en magnésium, potassium et fibres, doivent être inclus dans la nutrition médicale. De plus, le régime doit contenir des produits contenant des acides gras insaturés (huiles végétales, poisson de mer, volaille), les glucides rapides sont limités (beurre et confiserie, pommes de terre, riz).

Des boissons, il est utile de boire des jus naturels, des compotes, de la gelée. Il est préférable de remplacer le thé et le café forts par des décoctions curatives d'herbes (sauge, camomille, menthe).

Vous pourriez être intéressé par un article sur le traitement de l'artériosclérose cérébrale.

Il existe également un article informatif sur le traitement des maux de tête à domicile..

Comment normaliser vous-même la haute pression inférieure, lisez ici..

Phytothérapie

La phytothérapie peut être un outil efficace et utile dans le traitement des effets des micro-AVC. Les plantes curatives normalisent l'apport sanguin au cerveau, réduisant la manifestation de l'athérosclérose.

En cas de troubles de la parole après un micro-coup, l'utilisation de bouillon de sauge est utile. Pour sa préparation, 1-2 cuillères à soupe. Les feuilles de sauge sont versées avec de l'eau chaude et ont insisté pendant 1 heure. L'infusion résultante est filtrée et prise dans ½ tasse par jour. Durée du traitement - 1 mois.

Pour normaliser la pression artérielle, un mélange d'herbes et de racines de plantes médicinales est utilisé: racine de valériane - 20 g; aubépine - 20 g; millefeuille - 30 g; racine de calamus et pervenche 10 g chacun Mélanger les ingrédients, prendre 1 cuillère à soupe. et versez 0,5 litre d'eau chaude. Retirer pendant la nuit dans un endroit sombre, puis filtrer la perfusion et boire 1 verre par jour.

La momie possède des propriétés générales de renforcement.

La posologie est calculée en fonction du poids corporel:

  • jusqu'à 70 kg - 0,2 g;
  • 80 kg - 0,3 g;
  • jusqu'à 90 kg - 0,3-0,4 g;
  • plus de 90 kg - 0,4-0,5 g.

Le produit est dilué dans un liquide. La meilleure option est le lait (1:20) ou l'eau, vous pouvez ajouter un peu de miel à la boisson. De plus, la momie peut être élevée dans du jus de raisin ou de concombre, dans des infusions de bleuets, de graines de cumin, de persil. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause de 7 jours. Nombre de cours 3-4.

Mode

La clé du succès dans la restauration de la santé après un micro-AVC est la création de conditions favorables, à la maison et au travail:

  • respect du régime de travail et de repos;
  • sommeil complet.

Le stress et la fatigue chronique peuvent être des facteurs qui réduisent l'efficacité du traitement et provoquent le risque de rechute et de complications..

L'activité physique ne doit pas être excessive, mais régulière. Un exercice quotidien sous forme d'exercice sera utile pendant la période de récupération. Il est également recommandé de sortir tous les jours..

Régime

La nutrition diététique après un micro-AVC doit être basée sur la cause profonde du processus pathologique. Les principaux facteurs provoquant la maladie comprennent l'hypertension artérielle, les pathologies cardiovasculaires ainsi que le diabète.

Au cours de la période de récupération, le diététicien, sur la base de l'examen, développera une tactique de thérapie diététique, qui, en règle générale, comprend:

  • restriction de l'utilisation du sel et du saccharose;
  • l'utilisation de la nutrition fractionnée;

  • fumant.
  • PermisInterdit
    Huile végétale extra vierge naturelle.Plats épicés et salés.
    Légumes de toute nature.Gras raffiné.
    Produits de boulangerie à la farine grossière.Aliments en conserve.
    Poisson de mer.Tous les assaisonnements.
    Volaille maigre.De l'alcool.
    Céréales.Toute viande grasse.
    Soupes de légumes sans viande.Boissons caféinées.
    Thé vert.Produits à base de farine blanche.
    Compote et gelée.

    La prévention

    Afin de prévenir le développement de micro-AVC, ainsi que pour éviter les rechutes, il sera nécessaire de changer le mode de vie en général.

    Pour maintenir la santé, vous devez:

    • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
    • activité physique régulière (promenades en plein air, exercice);
    • observer le sommeil et le repos;
    • manger bien équilibré;
    • contrôler la pression artérielle;
    • régulièrement observé par un médecin;
    • limitez-vous au stress et à la nervosité accrue.

    Même si les conséquences d'un micro-coup étaient insignifiantes, ne sous-estimez pas l'insidiosité de cette maladie. À l'avenir, si les recommandations du médecin ne sont pas suivies et que le mode de vie habituel est maintenu, le risque de développer un accident vasculaire cérébral augmente considérablement. La récupération après un AVC complet sera plus difficile et parfois impossible.

    Nous vous recommandons de regarder la vidéo, qui décrit les exercices physiques utiles après un micro-AVC:

    Phytothérapie

    Le micro-coup (le traitement et la récupération après une crise doivent être complets) est une pathologie dont la thérapie est l'utilisation de plantes médicinales. La phytothérapie est une méthode supplémentaire sûre et efficace dans la période de récupération de la pathologie vasculaire..

    Le traitement des plantes comprend:

    • utilisation externe de liquides à base de plantes pour soulager la tension musculaire;
    • utilisation d'oreillers remplis de plantes médicinales pour se détendre;
    • l'utilisation de décoctions à base de plantes complexes.