Principal / Tumeur

Traitement de microstroke et réparation à domicile

Tumeur

O accident vasculaire cérébral grave - ce n'est pas un diagnostic, mais tout un groupe de processus pathologiques.

En conséquence, avec un tableau clinique de qualité à peu près identique, les prévisions, les perspectives de guérison en général, les méthodes de traitement seront différentes.

Microstroke est considéré comme l'une des options cliniques. Un autre nom de la violation est une attaque ischémique transitoire..

Il s'agit d'un trouble transitoire qui dure de quelques minutes à une heure, un maximum de deux. Elle se termine par une régression complète de la pathologie et la disparition des symptômes. Il n'y a généralement pas de conséquences non plus.

Pourquoi n'y a-t-il pas de violation dans une clinique identique et difficile? Contrairement à l'accident vasculaire cérébral classique, lorsque la mort des fibres nerveuses se développe, dans ce cas, il n'y a pas d'hémorragie ou de nécrose. C'est un trouble fonctionnel sans matière organique.

Cela ne signifie pas que vous pouvez vous détendre. Microstroke - une sonnette d'alarme indiquant le début imminent d'une condition mortelle.

Par conséquent, la base du traitement se compose de trois points: élimination de la cause profonde du trouble, suppression des symptômes, le cas échéant, prévention de la rechute ou de la transformation en un AVC complet.

La réadaptation n'est pas nécessaire. Il s'agit d'un état passager. Nous devons plutôt parler de prévention ou de prévention secondaire. C'est important d'être patient. Il s'agit d'un processus long et assez coûteux en termes d'efforts volontaires..

Traitement après un micro-coup

Conditionnellement, un traitement complet est divisé en deux étapes principales.

  • Effectivement supervision. Autrement dit, l'élimination des principales manifestations et la lutte contre la cause profonde.
  • Et réhabilitation, actions préventives (à proprement parler, elles ne sont pas considérées comme une récupération, car il n'y a pas de déficit neurologique persistant).

Le traitement n'est pas homogène. Chaque étape nécessite sa propre approche..

Lors du transport de la victime vers un hôpital de profil neurologique, des mesures primaires sont prises.

  • L'oxygène est fourni pour assurer un échange de gaz adéquat et une hémodynamique partiellement correcte, une alimentation des structures nerveuses.
  • Médicaments nécessaires pour normaliser la pression artérielle, agents cérébrovasculaires.
  • La fréquence cardiaque est évaluée; si nécessaire, des mesures de réanimation sont indiquées.

Au stade préhospitalier, il est impossible de dire avec certitude si une perturbation circulatoire temporaire se produit ou si un AVC complet est impossible. Parce que les médecins viennent de la pire hypothèse.

Ensuite, le traitement proprement dit commence. Le patient est placé dans une unité de soins intensifs. Une évaluation de l'état minimum est effectuée. La pression artérielle est mesurée. Fréquence cardiaque recherchée, réflexes de base.

Les médicaments de plusieurs groupes sont présentés:

  • Thrombolytiques. Par exemple, la streptokinase. Pour dissoudre les caillots sanguins qui pourraient provoquer un blocage dans les vaisseaux sanguins du cerveau.
  • Agents antiplaquettaires. Pour restaurer les propriétés rhéologiques du sang. Souvent, quelle qu'en soit la cause, la fluidité du tissu conjonctif est altérée pendant et après un microstroke. Ainsi, la probabilité de développer des caillots sanguins augmente. Les médicaments éliminent ce risque. L'aspirine, l'héparine sont utilisées à fortes doses.
  • Moyens pour corriger la pression artérielle. Ce sont des stimulants ou des médicaments à base d'atropine pour l'élimination d'urgence de l'hypertension artérielle (papavérine et autres).
  • Il en va de même pour l'activité cardiaque. Si nécessaire, Epinéphrine (menace de bradycardie, réduction de la fréquence des contractions), une action sélective anti-arythmique est introduite.
  • Médicaments cérébrovasculaires. Pour rétablir un flux sanguin normal.
  • Enfin, des diurétiques sont utilisés. Dans le cadre de la prévention de l'œdème cérébral qui peut devenir fatal au patient. À la suite d'un microstroke, une telle complication formidable se développe relativement rarement, mais parfois elle se produit.

Ce qui suit est une observation dynamique. De tels événements ne peuvent être considérés comme inutiles. Car comment différencier une nécrose à part entière et un trouble transitoire est impossible dans de telles conditions. Et la ligne entre eux est mince.

Le premier jour, le patient marche le long du bord de la lame: un micro-coup peut se transformer en état d'urgence complet, puis la probabilité de décès augmentera fortement.

Élimination médicale de la cause profonde

Après stabilisation, vous pouvez examiner attentivement la personne. En règle générale, la normalisation complète se produit après une journée ou moins..

L'identification de l'origine du processus pathologique est la base de la thérapie. Le traitement par microstroke est généralement conservateur. Affichage des médicaments.

Sur la base de l'étiologie du trouble, les médicaments peuvent être les suivants:

  • Agents antiplaquettaires. Héparine, Aspirine Cardio. Pour normaliser le flux sanguin. De plus, des thrombolytiques peuvent être prescrits. Selon les indications.
  • Antihypertenseur. Inhibiteurs de l'ECA, bêtabloquants, antagonistes du calcium, agents centraux, diurétiques dans diverses combinaisons. Les noms spécifiques sont choisis par le médecin. Une combinaison incorrecte entraînera une insuffisance cardiaque ou rénale, une mort imminente.
  • Cérébrovasculaire. À coup sûr. Piracetam, Vinpocetine ou Actovegin. Peut-être d'autres. Normaliser la nutrition cérébrale, la circulation sanguine.
  • Nootropiques. Ils activent les processus métaboliques dans les tissus nerveux. Le médicament disponible est la glycine. Il y en a d'autres qui sont efficaces, mais qui ont une tonne d'effets secondaires potentiels..
  • Statines Ils sont utilisés pour dissoudre les plaques de cholestérol et évacuer rapidement les composés gras du corps. Atoris, Crestor et autres.

Il s'agit d'une thérapie de base. D'autres groupes pharmaceutiques sont nommés au besoin.

Après correction de l'état aigu, tous les mêmes noms sont utilisés. Le traitement à la fin d'un microstroke est identique, la posologie et le schéma thérapeutique diffèrent.

Les modifications sont effectuées par un spécialiste, il est recommandé de consulter en ambulatoire 3-4 fois par an. Si nécessaire, si vous avez des questions, des effets secondaires, l'apparition de symptômes suspects - plus souvent.

Ce n'est pas toujours suffisant. Les raisons peuvent être plus profondes: dans les pathologies des reins, du foie, du système endocrinien (par exemple, le diabète sucré). Dans ce cas, les techniques sont déterminées par d'autres spécialistes compétents. Traitement hormonal substitutif possible, etc..

Techniques chirurgicales

Il n'est pas toujours possible de réaliser l'élimination du facteur étiologique de manière conservatrice. Les raisons du développement d'un microstroke sont différentes.

L'opération est nécessaire pour les anomalies anatomiques congénitales et acquises du cerveau (anévrisme, malformation), l'athérosclérose avancée (avec dépôt de sels de calcium dans la plaque), les tumeurs du système nerveux central, les structures endocriniennes, ainsi que certaines maladies rénales.

Pour des raisons évidentes, à domicile, les phases initiales d'un micro-coup ne sont pas traitées. Bien que la régression spontanée soit réalisée par elle-même, les risques de rechute, ainsi que le développement d'une nécrose complète, sont énormes.

Selon les statistiques, environ 70% des patients ont une urgence au cours des 2 premières semaines, un autre 25% - à l'avenir 7 jours ou un mois.

Seul un petit nombre de patients ont une chance de vivre pendant six mois ou plus sans complication dangereuse. Prendre des risques n'est pas recommandé.

Vous devez traiter un microstroke dans un hôpital neurologique. La durée d'hospitalisation est d'environ une semaine ou plus..

Après la sortie, la période de réhabilitation commence. À domicile, il n'y a plus de surveillance par des médecins, la responsabilité du patient augmente.

Récupération et prévention des rechutes

Arrêter de fumer

Les produits du tabac provoquent une sténose persistante des artères du cerveau. Et pas seulement. Les patients toxicomanes, surtout s'ils ont une expérience décente, souffrent d'une maladie pulmonaire obstructive chronique, d'une insuffisance cardiaque et d'une sténose de toutes les artères. L'un complète l'autre.

Une telle combinaison organique de diverses pathologies à court terme conduit à des résultats fatals ou invalidants. Il est difficile de refuser par soi-même avec une «expérience» de plus de 5 ans.

Une dépendance physiologique persistante se forme. Si nécessaire, consultez un psychothérapeute.

L'exception à la vie de l'alcool

Contrairement à la croyance populaire, l'alcool ne porte pas de charge positive et vous pouvez vous en passer.

Si vous le souhaitez, la dose autorisée d'éthanol est de 30 ml par jour. Et puis pas n'importe lequel, mais seulement du vin rouge de qualité.

Dans le même temps, les patients avec un micro-coup même cette quantité peuvent être suffisants pour développer une urgence. Prendre des risques n'est pas recommandé.

Utilisation systématique des médicaments prescrits

Désigné par un spécialiste. Ce sont généralement les mêmes nootropiques, correcteurs de pression artérielle, médicaments cérébrovasculaires.

La posologie peut ne pas être appropriée, ce qui se manifestera par l'absence de l'effet nécessaire, la détérioration du bien-être, le développement d'effets secondaires.

Dans une telle situation, il est recommandé de consulter un cardiologue ou un spécialiste des maladies du système nerveux à plusieurs reprises pour changer la tactique du traitement de réadaptation..

Activité physique adéquate

Il n'est pas difficile de la récupérer. Selon des études spécialisées, la référence est considérée comme une activité dans laquelle la fréquence cardiaque n'atteint pas plus de 50 à 60% du pic possible pour un patient particulier.

La limite n'est pas recommandée. Il suffit de savoir que l'essoufflement, la fatigue, est déjà une indication d'approcher au maximum. À ce stade, vous pouvez mesurer la fréquence cardiaque (il est préférable de le faire lors de tests spéciaux, tels que l'ergométrie du vélo), et de déterminer 60% de la valeur.

Vous pouvez le faire plus facilement. De simples promenades en plein air, du vélo à un niveau amateur léger conviennent. La natation sera une bonne aide. Tout le reste est contre-indiqué. Y compris le jogging.

Évitement du stress

Il est impossible d'exclure complètement le stress psycho-émotionnel de la vie. Je devrais fournir au patient des conditions stériles, ce qui est impossible à réaliser. Il y a encore une issue. Maîtriser les techniques de relaxation, relaxation. La plus simple est la respiration rythmée avec un score allant jusqu'à 10-20.

Les autres méthodes sont mieux maîtrisées avec un spécialiste spécialisé, un psychothérapeute. Si nécessaire, dans des cas extrêmes, la nature de l'activité professionnelle est revue.

Les patients sujets aux accidents vasculaires cérébraux et présentant une insuffisance cérébrovasculaire transitoire ne peuvent pas travailler dans des conditions de stress constamment changeantes, les tâches physiques sont également exclues.

Repos complet

Vous devez dormir au moins 7 heures, de préférence 8-9 pendant la nuit. Environ un tiers de la période devrait tomber à ce moment-là jusqu'à 23 heures..

En ce moment, il y a la restauration la plus active des fonctions du corps, une sorte de "redémarrage" de tous les systèmes.

L'adhésion régulière au régime réduit les risques de micro-AVC et de son "frère" plus dangereux de près de 30%. Le fond hormonal est normalisé, il n'y a pas de production excessive de cortisol, d'adrénaline.

Cela a un effet bénéfique sur le cœur, les vaisseaux sanguins, le système excréteur, la fonction de reproduction, le métabolisme, ce dont vous avez besoin pour atteindre.

Correction du poids corporel

L'obésité elle-même ne provoque pas de conditions d'urgence, même un micro-AVC presque jamais.

Le patient et les médecins font la même erreur: ils confondent cause et effet. Le facteur de développement n'est pas en surpoids, mais dans son origine. Il s'agit d'une violation du métabolisme lipidique (lipide), du dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins et du développement de l'athérosclérose.

Un blocage partiel de l'artère se produit, le sang passe pire. Qui se termine en cas d'urgence.

Le surpoids joue le rôle d'un facteur dommageable supplémentaire. Cela demande beaucoup d'efforts physiques même avec une simple marche. Ainsi, au moment de l'activité, la pression artérielle augmente, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, ce qui est lourd d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise ischémique transitoire.

Physiothérapie et massage au besoin

Nommé immédiatement après une urgence. Les méthodes sont déterminées par des preuves. Peut-être l'utilisation de l'électrophorèse, de la magnétorétapie, du traitement au laser. Quant à l'exposition manuelle, la zone du col est soumise à un massage.

Cependant, ce type de thérapie ne peut pas être effectué en présence d'hypertension artérielle symptomatique et d'une augmentation régulière de la pression pour d'autres raisons. Parce qu'il y a un risque d'AVC d'une forte augmentation du débit sanguin cérébral.

Hémorragie possible (violation de l'intégrité anatomique du vaisseau avec expiration du sang).

Refus d'utiliser des médicaments sans prescrire de médecins

Le véritable fléau de l'homme moderne est l'utilisation incontrôlée de médicaments de diverses natures. Des antibiotiques aux anti-inflammatoires en passant par les glucocorticoïdes, les comprimés de conception.

Presque toujours, ces produits sont utilisés sans respecter les instructions, aucune norme n'est respectée..

Les effets secondaires des médicaments eux-mêmes, et peut-être les résultats d'une mauvaise combinaison de médicaments, provoquent un micro-AVC et d'autres problèmes avec le système cardiovasculaire.

Surveillance constante de la pression artérielle

Souvent, la cause du développement d'un micro-coup réside dans l'hypertension. Primaire ou symptomatique. Il est nécessaire d'évaluer un indicateur vital 1 à 2 fois par jour. Vous pouvez plus souvent.

De plus, il est recommandé de saisir tous les résultats dans un journal spécial (un simple cahier général dans une cellule balisée convient). Le journal doit être pris avec vous pour un rendez-vous avec un neurologue pour étudier le niveau de dynamique.

Un traitement spa régulier (une fois par an) n'est pas superflu..

Psychothérapie

Il est possible et nécessaire de consulter ce spécialiste. Faux stéréotypes, la timidité ne doit pas être un obstacle.

Il existe de nombreuses méthodes dans l'arsenal des médecins: médicaments, thérapie cognitivo-comportementale, hypnose Erickson.

Les médicaments sont prescrits strictement selon les indications. En cas d'anxiété sévère, de stress de longue durée, de symptômes dépressifs. Des sédatifs, de la fluoxétine, du Prozac et des médicaments plus légers sont utilisés..

La thérapie cognitivo-comportementale vous permet de déterminer un stéréotype pathologique du comportement: une réaction à un stimulus et à d'autres points.

Le patient après avoir quitté l'hôpital est anxieux, a plusieurs phobies, principalement des peurs associées à la possibilité d'un accident vasculaire cérébral, d'un handicap, qui accablent les proches de leur propre faiblesse.

Dans la plupart des cas, une telle spéculation est de nature hypocondriaque, il n'y a pas de véritable raison d'anxiété, en particulier dans le contexte d'une thérapie complexe. Habituellement, 6 à 12 séances suffisent pour résoudre le problème, 1 à 2 fois par semaine chacune.

L'hypnose Erickson vous permet de mettre en œuvre les paramètres nécessaires dans l'esprit du patient. Réduisez l'anxiété, éliminez les phobies. La même méthode supprime les envies de fumer. La profondeur de transe est minime, le patient est constamment conscient, il n'y a donc pas d'invasion grossière de la psyché. Il n'y a donc aucun danger.

De plus, des visites aux groupes de soutien (le cas échéant) sont affichées. L'art-thérapie a bien fonctionné (mannequinat, art, musique, activité scénique). Méthodes largement appliquées basées sur l'interaction avec les animaux.

finalement

La récupération après un microstroke ne repose pas sur l'élimination des déficits neurologiques (comme pour la nécrose complète), mais sur la prévention des répétitions ou, de plus, la mort complète des tissus nerveux et une urgence.

La tâche est résolue sous la supervision d'un groupe de spécialistes. Le début de la rééducation tombe 2-3 jours à partir du moment du développement du processus pathologique. Les prévisions sont extrêmement positives.

Traitement des microstractions à domicile après un impact

Restaurer le corps à la maison

Avec un micro-coup transféré, il faudra du temps pour récupérer complètement. Le traitement pendant cette période est un complexe de mesures préventives qui comprennent:

  • thérapie médicamenteuse;
  • aliments diététiques;
  • physiothérapie;
  • gymnastique médicale.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments visant à normaliser les fonctions cérébrales et à éliminer les effets des micro-accidents vasculaires cérébraux, ainsi que, si nécessaire, à traiter la maladie qui a provoqué son développement.

La nutrition alimentaire est également un élément important d'une thérapie réussie pendant la période de récupération. L'absence d'éléments micro et macro importants, l'abus d'aliments malsains riches en cholestérol et en gras trans aggrave la perméabilité vasculaire, provoquant la formation de thrombose et de plaques de cholestérol

Les procédures physiothérapeutiques et les méthodes de traitement alternatives comprennent:

  • l'hirudothérapie (traitement par les sangsues);
  • acupuncture;
  • massage;
  • électrophorèse;
  • sommeil électrique;
  • traitement de l'eau, climatothérapie.

L'activité physique doit être dosée, régulière et en fonction des capacités individuelles. Le cours d'exercices de physiothérapie peut être suivi en direction d'un médecin du cabinet de thérapie par l'exercice.

De plus, il est important pour le patient de créer une atmosphère calme favorable, pour le protéger du stress inutile et de la névrose. Activité physique excessive, la fatigue n'est pas autorisée. En général, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie dans son ensemble et d'éliminer les facteurs négatifs qui ont conduit au développement de microstroke.

Régime

La nutrition est d'une importance non négligeable au cours de la période de récupération après un micro-coup.

À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

  • apport alimentaire fractionné en petites portions;
  • à l'exception des aliments gras, fumés, frits, salés et en conserve;
  • limiter la consommation de sel à 2-5 gr. en un jour;
  • réduction de l'apport calorique.

Les fruits et légumes, les céréales, riches en magnésium, potassium et fibres, doivent être inclus dans la nutrition médicale. De plus, le régime doit contenir des produits contenant des acides gras insaturés (huiles végétales, poisson de mer, volaille), les glucides rapides sont limités (beurre et confiserie, pommes de terre, riz).

Des boissons, il est utile de boire des jus naturels, des compotes, de la gelée. Il est préférable de remplacer le thé et le café forts par des décoctions curatives d'herbes (sauge, camomille, menthe).

Vous pourriez être intéressé par un article sur le traitement de l'artériosclérose cérébrale.

Il existe également un article informatif sur le traitement des maux de tête à domicile..

Comment normaliser vous-même la haute pression inférieure, lisez ici..

Phytothérapie

La phytothérapie peut être un outil efficace et utile dans le traitement des effets des micro-AVC. Les plantes curatives normalisent l'apport sanguin au cerveau, réduisant la manifestation de l'athérosclérose.

En cas de troubles de la parole après un micro-coup, l'utilisation de bouillon de sauge est utile. Pour sa préparation, 1-2 cuillères à soupe. Les feuilles de sauge sont versées avec de l'eau chaude et ont insisté pendant 1 heure. L'infusion résultante est filtrée et prise dans ½ tasse par jour. Durée du traitement - 1 mois.

Pour normaliser la pression artérielle, un mélange d'herbes et de racines de plantes médicinales est utilisé: racine de valériane - 20 g; aubépine - 20 g; millefeuille - 30 g; racine de calamus et pervenche 10 g chacun Mélanger les ingrédients, prendre 1 cuillère à soupe. et versez 0,5 litre d'eau chaude. Retirer pendant la nuit dans un endroit sombre, puis filtrer la perfusion et boire 1 verre par jour.

La momie possède des propriétés générales de renforcement. La posologie est calculée en fonction du poids corporel:

  • jusqu'à 70 kg - 0,2 g;
  • 80 kg - 0,3 g;
  • jusqu'à 90 kg - 0,3-0,4 g;
  • plus de 90 kg - 0,4-0,5 g.

Le produit est dilué dans un liquide. La meilleure option est le lait (1:20) ou l'eau, vous pouvez ajouter un peu de miel à la boisson. De plus, la momie peut être élevée dans du jus de raisin ou de concombre, dans des infusions de bleuets, de graines de cumin, de persil. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause de 7 jours. Nombre de cours 3-4.

Mode

La clé du succès dans la restauration de la santé après un micro-AVC est la création de conditions favorables, à la maison et au travail:

  • respect du régime de travail et de repos;
  • sommeil complet.

Le stress et la fatigue chronique peuvent être des facteurs qui réduisent l'efficacité du traitement et provoquent le risque de rechute et de complications..

L'activité physique ne doit pas être excessive, mais régulière. Un exercice quotidien sous forme d'exercice sera utile pendant la période de récupération. Il est également recommandé de sortir tous les jours..

Traitement des micro-AVC à domicile

Quels médicaments les patients prennent-ils après un micro-AVC après leur sortie d'une clinique de neurologie? Les médicaments que les médecins prescrivent pour un microstroke peuvent stabiliser l'état des patients. Après la phase de traitement en milieu hospitalier, ils continuent de prendre des médicaments à domicile..

Quels médicaments sont prescrits après un micro-AVC? Pour restaurer la nutrition du cerveau après un AVC, les médecins de l'hôpital Yusupov recommandent aux patients de prendre des angioprotecteurs, des médicaments nootropes. Ils affectent les neurones du cerveau de différentes manières. Ceci est pris en compte par les neurologues lors de leur affectation à un patient spécifique. Ainsi, avec la vagotonie, l'aminalon, le piracétam sont utilisés, et avec la sympathicotonie, le pantogam.

Pendant longtemps après un micro-AVC, les patients prennent des médicaments pour améliorer la fonction cérébrale. Il s'agit notamment de la cortexine. La composition du médicament comprend des peptides, des vitamines, des acides aminés. Module l'activité cérébrale du solcoseryl. Après un micro-AVC, les patients prennent des comprimés de glycine pendant 2 à 4 semaines.

Pour prévenir les récidives cérébrales, les neurologues de l'hôpital Yusupov prescrivent de la warfarine. Réduit la probabilité d'aspirine à répétition d'un accident vasculaire cérébral aigu. Il a des effets secondaires minimes. Si le patient ne tolère pas les médicaments contenant de l'aspirine, utilisez-en une combinaison avec du dipyridamole.

Afin de prévenir un micro-AVC, les médecins de l'hôpital de Yusupov prescrivent également des statines, des antihypertenseurs (en cas d'hypertension artérielle), des plantes médicinales qui normalisent le métabolisme lipidique et abaissent la tension artérielle..

La prévention primaire des micro-accidents consiste à résoudre les problèmes suivants:

  • faire une prévision adéquate du développement de la pathologie cardiaque;
  • Corriger l’impact négatif des facteurs de risque sur la santé du patient;
  • sélection et prescription des médicaments nécessaires.

Les patients présentant un risque élevé d'accident vasculaire cérébral aigu devraient abandonner leurs mauvaises habitudes, mener une vie saine, bien manger, contrôler la tension artérielle avec des médicaments.

Prenez rendez-vous avec un neurologue à l'hôpital Yusupov en appelant. Les médecins de la clinique de neurologie procéderont à l'examen nécessaire, établiront le degré de lésions cérébrales et prescriront les médicaments les plus efficaces après un micro-AVC. Ils choisiront individuellement un schéma thérapeutique après leur sortie de l'hôpital..

Bibliographie

  • CIM-10 (Classification internationale des maladies)
  • Hôpital Yusupov
  • Neurologie clinique avec les bases de l'expertise médicale et sociale. SPb.: Medline-Media LLC, 2006.
  • Shirokov, E. A. Accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, mort subite. Théorie des catastrophes vasculaires / E.A. Shirokov. - M.: Quorum, 2010.-- 244 c.
  • Vilensky, B.S. AVC: prévention, diagnostic et traitement / B.S. Vilensky. - Moscou: école supérieure, 1999. - 336 c.

Nos spécialistes


Sergey Vladimirovich Petrov
Chef de l'hôpital, neurologue, candidat aux sciences médicales

Prendre rendez-vous


Evgenia Petrovna Starykh
Neurologue, candidate aux sciences médicales

Prendre rendez-vous


Alexey Vladimirovich Vasiliev
Responsable SPC des neurones moteurs / SLA, PhD, médecin de la plus haute catégorie

Prendre rendez-vous

Prix ​​du traitement microstroke


Nom du service

Coût
Consultation de neurologuePrix ​​à partir de 3600 roubles
Massage thérapeutique de 1 région anatomique (jusqu'à 15 minutes)Prix: 2000 roubles
Massage manuel de drainage lymphatique (jusqu'à 45 minutes)Prix: 5000 roubles
Leçon correctionnelle avec orthophoniste-défectologuePrix: 3100 roubles
Séance individuelle de kinésithérapie 30 minutesPrix: 2500 roubles
Programme complet de réadaptation post-AVCPrix ​​à partir de 10,830 roubles par jour

Télécharger la liste des prix des services

Nous travaillons 24 heures sur 24

Inscrivez-vous pour une consultation par téléphone +7 (495) 104-20-16 ou envoyez une demande via le formulaire

Symptômes et conséquences

La spécificité est telle que des foyers sont créés dans le cerveau pendant longtemps et détruisent progressivement les connexions neuronales. Les symptômes peuvent disparaître d'eux-mêmes en quelques jours..

Important! Les cas fréquents de micro-AVC conduisent au développement d'un AVC.. Les symptômes suivants sont distingués:

Les symptômes suivants sont distingués:

  • maux de tête soudains et sévères, étourdissements;
  • sensation inconfortable qui se produit dans la région épigastrique, le pharynx et la cavité buccale, qui se termine souvent par des vomissements;
  • engourdissement des membres;
  • formication;
  • vision floue: une baisse de netteté, des points de couleurs différentes flottent devant les yeux;
  • troubles de l'élocution, le langage devient muet;
  • perte de coordination;
  • faiblesse et fatigue rapide;
  • hypertension artérielle;
  • mauvaise réponse à la lumière, maux de tête dus au bruit aigu et aux odeurs désagréables;
  • perte de conscience possible pendant un certain temps.

Nous vous recommandons également de lire l'article: ".

Qui est le plus sensible à la maladie

Selon les statistiques, un micro-coup est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes de 65 ans et plus..

Ce fait s'explique par les changements liés à l'âge qui se produisent dans la structure des vaisseaux sanguins, ainsi que par des pathologies qui perturbent le processus de circulation sanguine. Cependant, un quatrième cas d'attaque survient chez un jeune. Cela est dû à des circonstances telles qu'une mauvaise alimentation, des dépendances, une surcharge physique et émotionnelle. Quelles catégories de personnes sont à risque? Parmi ceux qui ont une forte probabilité de développer la maladie, vous pouvez nommer:

  1. Les personnes souffrant d'hypertension.
  2. Patients atteints d'athérosclérose des vaisseaux vertébraux.
  3. Utilisateurs de tabac.
  4. Les diabétiques.
  5. Personnes atteintes de troubles du myocarde (arythmie, maladie coronarienne, endocardite).
  6. La coagulation du sang.
  7. Les femmes qui utilisent des contraceptifs contenant des hormones.
  8. Patients atteints d'ostéochondrose cervicale.
  9. Personnes avec kilogrammes excédentaires.

Étant donné que ces dernières années, la pathologie est souvent diagnostiquée chez les jeunes, la question de savoir quoi faire avec un micro-coup à la maison est pertinente non seulement pour les patients âgés.

Accueil après un AVC

Si un micro-coup s'est produit chez un patient pour la première fois, alors avec une rééducation appropriée, il est possible de restaurer pleinement les fonctions des cellules cérébrales mortes. Le traitement à domicile après un micro-coup peut durer un certain temps. Tout dépend de la largeur de la lésion. Avec un micro-coup, ils sont beaucoup plus petits qu'avec un AVC, donc la récupération prend souvent plusieurs semaines, moins souvent plusieurs mois. La réadaptation est réalisée de manière globale. Il comprend les domaines d'effet thérapeutique suivants:

  • Traitement médical. Il est nécessaire de rétablir l'apport sanguin normal au cerveau, de réduire la pression artérielle, de prévenir les caillots sanguins, qui peuvent obstruer les vaisseaux et entraîner une rechute du micro-AVC.
  • Amélioration des fonctions motrices. Il est fourni en raison d'exercices de physiothérapie (LFK), de massage, de physiothérapie.
  • Restauration de la vision. En cas de cécité complète, le patient peut se voir prescrire un traitement chirurgical. En cas de déficience visuelle, le patient doit effectuer une série d'exercices pour améliorer les fonctions oculomotrices.
  • Récupération de la fonction vocale. Elle s'effectue dans deux directions: compréhension de la parole parlée et audible, écriture et lecture. Pour restaurer la parole, effectuez des exercices d'articulation. Certains patients ont besoin d'un orthophoniste.
  • Normalisation de l'état psychologique. Un micro-coup provoque rarement un trouble mental humain. Si des complications interfèrent néanmoins avec les activités habituelles, le patient peut avoir besoin de l'aide d'un psychothérapeute, d'un psychologue. Des spécialistes vous aideront à vous connecter à un traitement réussi..

Principes de base du traitement de réadaptation

Pour que les efforts déployés pour produire l'effet escompté, la réhabilitation doit reposer sur plusieurs principes:

  1. Opportunité. La rééducation doit commencer dans le service neurologique et se poursuivre à domicile.
  2. Si un rééducateur travaille sur le rétablissement, les patients et leurs soignants devraient être activement impliqués dans le processus. La répétition fréquente des tâches accélérera considérablement la récupération.
  3. Cohérence et cohérence - au début de la période de récupération, des méthodes simples et douces sont sélectionnées. Au fil du temps, ils deviennent plus compliqués. Les pauses de traitement ne sont pas autorisées.
  4. Individualité - un ensemble de mesures de réadaptation effectuées à domicile, est sélectionné en fonction des besoins de chaque patient.

La réhabilitation complète n'est possible qu'avec l'utilisation intégrée de ces zones:

  • prendre des médicaments;
  • restauration des fonctions motrices;
  • reprise de la parole;
  • réadaptation psychologique;
  • adaptation sociale.

Prendre des médicaments

Le microstroke est un facteur de risque sérieux pour le développement d'AVC ischémiques. Ils coulent beaucoup plus fort. De plus, les AVC se caractérisent par des effets résiduels persistants (par exemple, la paralysie des membres d'un côté du corps), ce qui aggrave considérablement la vie du patient et de ses proches. Par conséquent, le traitement médicamenteux vise non seulement à restaurer les fonctions cérébrales perdues, mais également à prévenir les épisodes répétés de la maladie.

Les principaux groupes de médicaments prescrits aux patients après un micro-AVC comprennent:

  • nootropiques;
  • agents vasculaires;
  • agents antiplaquettaires;
  • statines.

La tâche principale des nootropiques est d'aider les neurones affectés à récupérer et à s'intégrer dans le système nerveux central. Les préparations peptidiques - cérébrolysine, actovégine et cortexine - ont montré une grande efficacité à cet égard. Les agents vasculaires - cavinton, acide nicotinique - améliorent l'apport sanguin dans les zones touchées du cerveau. Les statines (rosuvastatine, Krestor, Torvakard, atorvastatine, Vasilip, Zokor, Simgal) aident à stabiliser les plaques athérosclérotiques et les agents antiplaquettaires (acide acétylsalicylique: aspirine, thrombo-ass, cardiomagnyl) empêchent la formation de caillots sanguins.

Récupération des fonctions motrices

En règle générale, un micro-coup n'entraîne pas de troubles moteurs graves tels que la paralysie. La plupart des patients présentent des dysfonctionnements mineurs de certains groupes musculaires. Mais, selon le type d'activité du patient, ils peuvent interférer de manière significative avec l'exécution du travail habituel.

La rééducation motrice implique des exercices physiques actifs et passifs, des massages, de la physiothérapie.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, la préférence est donnée à la paraffine et à l'ozokéritothérapie.

Reprise de la fonction vocale

La restauration de la parole nécessite des cours avec un orthophoniste ou un neuropsychologue qui traite l'aphasie. La base des cours est la mise en œuvre d'exercices visant à développer une compréhension de son propre discours et du discours des autres, à restaurer des lettres, à compter, à lire

Il est très important que les proches comprennent non seulement l'importance d'étudier avec un spécialiste, mais aussi qu'ils les répètent activement à la maison..

L'isolement de la parole du patient ne fera qu'aggraver sa situation, tandis que la communication quotidienne normale contribuera à une récupération rapide..

Adaptation psychologique et sociale

Étant donné que la grande majorité des patients se remettent complètement d'un micro-AVC, la réadaptation psychologique et sociale ne pose aucun problème. L'exception est les cas où le patient ne peut pas reprendre ses activités habituelles. Ensuite, les membres de la famille devraient l'aider à combler le «vide» qui en résulte. Cela peut être un passe-temps intéressant, la participation à des événements sociaux, la participation à l'exécution des tâches ménagères. La meilleure option serait de trouver un nouvel emploi correspondant aux capacités du patient..

Actions préventives

Si vous ne voulez pas faire face à un micro-AVC à l'avenir, vous devez respecter un certain nombre de règles préventives tout au long de votre vie:

  • Surveillez votre tension artérielle. L'option idéale est un journal dans lequel vous noterez les indicateurs de PA quotidiens et du soir.
  • Vous devez suivre un régime sans sel. Mangez autant de légumes frais, de fruits, de poisson bouilli et de légumineuses que possible.
  • Il est nécessaire de se débarrasser des mauvaises habitudes, à savoir le tabagisme et l'habitude de boire des boissons fortes.
  • Il vaut également la peine d’adhérer au régime de travail et de repos.
  • Ne vous exposez pas à des situations stressantes..
  • Faites de l'exercice régulièrement ou au moins des exercices le matin.
  • Dans la mesure du possible, vous devez renoncer au café, au thé noir et à d'autres boissons toniques. La préférence devrait être donnée à la tisane, aux jus naturels et autres boissons vitaminées..
  • Ne pas abuser de drogues synthétiques.
  • Essayez de passer plus de temps libre à l'extérieur.
  • Ne poursuivez pas les valeurs matérielles, épuisant votre corps et votre âme par le surmenage.
  • Le travail doit apporter une satisfaction morale. Cherchez quelque chose que vous aimez et faites-le avec plaisir.
  • Si votre profession peut conduire à un micro-AVC dans 35 à 40 ans, changez-le immédiatement, sinon les conséquences seront déplorables.
  • N'oubliez pas de surveiller le cholestérol sanguin.

N'oubliez pas que les micro-accidents vasculaires cérébraux sont une maladie très dangereuse dont le traitement et la prévention doivent être pris très au sérieux. Si la maladie n'est pas traitée après le début des premiers symptômes, le corps sera sujet à diverses complications graves..

Un micro-coup ne causera pas de dommages importants au corps, mais c'est un signe avant-coureur éloquent du fait que le corps a certains problèmes et difficultés qui doivent être immédiatement suivis attentivement...

Les premiers signes d'un micro-coup

Ci-dessus, nous avons essayé de savoir qui un micro-coup pouvait «rattraper» et ce que c'était. Parlons maintenant de la façon de déterminer un microstroke par ses principaux symptômes. Il n'est pas difficile de suspecter un accident vasculaire cérébral ischémique mineur en vous-même ou à proximité d'une personne, sachant quels sont les symptômes qui la caractérisent:

  • Le patient se plaint de vertiges et de céphalées sévères croissantes;
  • Il y a souvent une déficience visuelle: des éclairs et des «mouches» apparaissent devant les yeux;
  • La coordination des mouvements est violée: une personne peut chanceler et même tomber;
  • Une partie du visage ou des membres est engourdie;
  • La pression artérielle change, des vomissements sont possibles;
  • La lumière vive et le bruit provoquent de l'irritabilité et intensifient les maux de tête;
  • La capacité de parler s’aggrave: il est difficile pour une personne de répondre à des questions de base, la parole devient inarticulée.

Assurez-vous d'appeler une ambulance!

Il est important de noter ici que même si les symptômes de la maladie ont complètement disparu après quelques minutes, l'état de santé est devenu normal, une ambulance doit toujours être appelée. La détection en temps opportun d'une attaque augmente considérablement les chances de guérison complète

Une attaque cérébrale ischémique peut se reproduire rapidement et peut-être sous une forme plus grave. Les statistiques indiquent qu'un tiers des personnes présentent des signes de micro-AVC à plusieurs reprises. Une personne sur dix après une «hémorragie mineure» subit un accident vasculaire cérébral étendu dans les trois mois. Cependant, 50% des crises surviennent au cours des 48 premières heures.

Un micro-coup et ses symptômes sont les premiers signes d'un AVC majeur qui approche..

Spécificité des signes: quel est le danger d'un micro-coup

Les premiers symptômes d'un micro-coup (étourdissements, maux de tête de toute intensité, faiblesse générale) sont attribués par de nombreux patients à une fatigue et un stress constants, aux changements météorologiques et aux orages magnétiques. Souvent, certaines manifestations de l'attaque sont absentes ou faibles, cependant, 4-5 signes suffiront pour établir un diagnostic.

Les signes neurologiques classiques de la maladie sont plus susceptibles de se développer chez les hommes. Dans le même temps, le risque d'accident vasculaire cérébral chez les femmes de 20 à 40 ans est plus élevé que chez les hommes du même âge.

Souvent, l'attaque d'une personne peut commencer plus rapidement que les autres: le discours du patient devient soudainement incohérent, il cesse de parler ou cesse de répondre. L'homme a l'air ivre.

Symptômes d'un microstroke

Si nous parlons des premiers signes et symptômes d'un micro-coup, ils se produisent assez rapidement, la phase aiguë se développe en quelques heures. Le patient est confronté à:

  • engourdissement des membres
  • paralysie et perte de sensation
  • maux de tête, perte de conscience et migraines
  • problèmes de parole et de mémoire
  • irritabilité due à la musique forte, à la lumière
  • changements soudains de la température corporelle
  • faiblesse, fatigue intense, envie de dormir

Souvent, les symptômes se développent sur fond de stress, de forte augmentation de la pression, d'activité physique. Par conséquent, vous devez appeler un médecin et commencer immédiatement le traitement, car la formation de foyers d'inflammation se poursuivra, détruisant les neurones et le système nerveux, entraînant des attaques répétées.

Il convient également de noter que les femmes peuvent souffrir de manifestations spécifiques, exprimées par des sautes d'humeur, des migraines, de l'irritabilité ou de la fatigue. Cela se produit en raison de la structure physiologique spéciale et du fond hormonal..

Différences par rapport à un accident vasculaire cérébral

Tout d'abord, lors d'une hémorragie cérébrale étendue, un gros caillot sanguin se forme et le corps n'est pas en mesure d'y faire face rapidement. Un caillot de sang ne disparaît qu'après quelques heures ou jours. Au cours de cette période, les cellules et les tissus du cerveau meurent rapidement en raison d'une carence en nutriments et d'une privation d'oxygène. Ils ne pourront jamais récupérer, par conséquent, les graves conséquences pour le patient restent à vie.

Deuxièmement, les symptômes d'un micro-AVC sont moins prononcés et pour de nombreux patients, les médecins diagnostiquent par erreur une "dystonie végétative-vasculaire", attribuant le malaise à une violation du tonus des vaisseaux cérébraux. Un accident vasculaire cérébral mineur est un signal sérieux indiquant que l'apport sanguin au cerveau a mal fonctionné et que le risque d'un accident vasculaire cérébral grave est élevé. Il ne faut pas oublier que les micro-accidents à répétition peuvent entraîner les mêmes conséquences tragiques.

Premiers soins pour un micro-AVC à domicile

Que faire d'un micro-AVC à la maison? Si le patient présente les premiers signes d'accident vasculaire cérébral, il doit être couché, levé et tourné la tête sur le côté. Ouvrez la fenêtre de ventilation et laissez l'air frais s'ouvrir..

Après les vomissements, vous devez nettoyer la cavité buccale des restes de vomissures. Avant l'arrivée d'une ambulance, la pression artérielle doit être mesurée. S'il est élevé, vous pouvez donner à boire un médicament que le patient prend habituellement pour traiter l'hypertension.

Une personne doit être soutenue moralement et convaincue de la nécessité d'une hospitalisation. Lorsque les patients arrivent à l'hôpital de Yusupov dans les 3-4 heures suivant le début de la maladie, les chances de guérison complète augmentent plusieurs fois. Dans la clinique de neurologie, les médecins utilisent des méthodes innovantes de neuroimagerie (imagerie par résonance magnétique et calculée), effectuent une dopplerographie échographique, une radiographie de la colonne cervicale. Pour les études en laboratoire utilisant des réactifs de haute qualité. Les patients sont consultés par un cardiologue, un ophtalmologiste et un endocrinologue.

Après cela, les médecins prescrivent des médicaments pour rétablir le flux sanguin dans les vaisseaux cérébraux et protéger les cellules du cerveau contre les dommages. En présence d'hypertension artérielle, les cardiologues sélectionnent individuellement les médicaments pour contrôler la pression artérielle et éviter les crises hypertensives. L'endocrinologue prescrit les médicaments nécessaires pour normaliser la glycémie. S'il existe des preuves de patients, un chirurgien vasculaire consulte en vue de résoudre le besoin d'une chirurgie mini-invasive.

Il est conseillé aux patients d'éviter le stress et la fatigue. Ils devraient arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Parfois, vous pouvez boire un verre de vin rouge sec. L'état des vaisseaux s'améliore après une activité physique dosée. L'hôpital de Yusupov dispose de simulateurs mécaniques et robotiques qui vous permettent de contrôler les performances du cœur directement pendant les cours.

Si vous présentez les premiers symptômes d'un micro-coup, appelez. Les médecins de l'hôpital de Yusupov traitent et préviennent les troubles cérébrovasculaires avec les médicaments les plus efficaces. Les rééducateurs utilisent des techniques innovantes pour restaurer les fonctions altérées. Vous pouvez profiter d'un programme de réadaptation complet après un AVC et passer par toutes les procédures nécessaires, économiser de l'argent.

Bibliographie

  • CIM-10 (Classification internationale des maladies)
  • Hôpital Yusupov
  • Neurologie clinique avec les bases de l'expertise médicale et sociale. SPb.: Medline-Media LLC, 2006.
  • Shirokov, E. A. Accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, mort subite. Théorie des catastrophes vasculaires / E.A. Shirokov. - M.: Quorum, 2010.-- 244 c.
  • Vilensky, B.S. AVC: prévention, diagnostic et traitement / B.S. Vilensky. - Moscou: école supérieure, 1999. - 336 c.

Nos spécialistes


Sergey Vladimirovich Petrov
Chef de l'hôpital, neurologue, candidat aux sciences médicales

Prendre rendez-vous


Evgenia Petrovna Starykh
Neurologue, candidate aux sciences médicales

Prendre rendez-vous


Alexey Vladimirovich Vasiliev
Responsable SPC des neurones moteurs / SLA, PhD, médecin de la plus haute catégorie

Prendre rendez-vous

Prix ​​du traitement microstroke


Nom du service

Coût
Consultation de neurologuePrix ​​à partir de 3600 roubles
Massage thérapeutique de 1 région anatomique (jusqu'à 15 minutes)Prix: 2000 roubles
Massage manuel de drainage lymphatique (jusqu'à 45 minutes)Prix: 5000 roubles
Leçon correctionnelle avec orthophoniste-défectologuePrix: 3100 roubles
Séance individuelle de kinésithérapie 30 minutesPrix: 2500 roubles
Programme complet de réadaptation post-AVCPrix ​​à partir de 10,830 roubles par jour

Télécharger la liste des prix des services

Nous travaillons 24 heures sur 24

Inscrivez-vous pour une consultation par téléphone +7 (495) 104-20-16 ou envoyez une demande via le formulaire

Microstroke

Un micro-coup peut se développer soudainement et être pris par surprise. Par conséquent, il est important de savoir pourquoi, quand et dans quelles conditions il peut apparaître, que faire et comment l'éviter..

Le rythme de vie moderne conduit souvent une personne au fait que ses ressources sont épuisées et que sa santé est sensiblement affaiblie. Une conséquence de ces phénomènes négatifs peut être un micro-coup. Une aide en temps opportun et un traitement ultérieur à domicile augmentent les chances d'un rétablissement rapide et complet de ses conséquences.

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Avec un micro-AVC, la circulation cérébrale est perturbée dans le contexte d'une thrombose ou d'une ischémie, entraînant une nécrose tissulaire. La nutrition et la fonction des cellules cérébrales sont altérées.

La récupération est possible si dans les 6 heures l'approvisionnement en sang vers la zone affectée est normalisé. Pendant l'attaque, les petits vaisseaux du cerveau souffrent, ce qui préserve les chances d'un traitement efficace et d'une rééducation complète à l'avenir.

Les manifestations de micro-AVC peuvent être imprécises et éphémères. Par conséquent, une personne ne peut pas toujours évaluer adéquatement le degré de risque de changements de santé..

Officiellement, le diagnostic de "microstroke" en médecine n'existe pas. Ce terme est utilisé pour définir de manière générique les changements dans la circulation cérébrale..

Microstroke est un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral possible à l'avenir. Par conséquent, ne négligez pas le traitement et offrez-vous des conditions de vie plus favorables.

Facteurs de risque et causes possibles

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement d'un microstroke. D'après les premières recherches, les personnes âgées étaient pour la plupart à risque - plus de 60.

Récemment, il y a eu une tendance dans laquelle la maladie s'est considérablement "rajeunie", et de plus en plus souvent un micro-AVC survient chez les hommes et les femmes de 30 à 35 ans.

Facteurs de risque:

  • mauvaises habitudes: tabagisme, abus d'alcool, drogues;
  • mode de vie sédentaire;
  • activité physique excessive;
  • stress chronique, irritabilité nerveuse accrue, névrose;
  • alimentation déséquilibrée et développement de l'obésité en arrière-plan.

De plus, le risque de développer un microstroke est élevé avec certains problèmes de santé:

  • a déjà subi une crise cardiaque;
  • chirurgie de remplacement valvulaire cardiaque;
  • cardiopathie
  • hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète..

Symptômes et premiers signes

Un micro-coup a des manifestations spécifiques:

  • maux de tête aigus, vertiges;
  • accès de nausée;
  • engourdissement des membres et perte partielle de sensibilité;
  • formication;
  • déficience visuelle: diminution de la netteté, des points noirs et blancs passent devant les yeux;
  • troubles de l'élocution, sensation désagréable d'engourdissement de la langue;
  • perte de coordination;
  • faiblesse et fatigue;
  • hypertension artérielle;
  • photophobie, sensibilité aux bruits et odeurs aigus;
  • perte de conscience possible.

Si des symptômes sont détectés, le patient doit d'urgence fournir les premiers soins et appeler immédiatement une ambulance.

Que faire d'une attaque

Aux premiers signes d'un micro-AVC chez un patient, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

  1. Assurez la tranquillité totale du patient, placez-le en position couchée. Un oreiller est placé sous la tête et les épaules. Si l'attaque accompagne des vomissements, retournez le patient sur le côté pour éviter de faire vomir dans les voies respiratoires.
  2. Fournir de l'air frais: ouvrez une fenêtre dans la pièce.
  3. Facilitez la respiration: desserrez les ceintures, détachez les boutons du col.
  4. Mesurer la pression: si elle est élevée, administrer un agent hypotenseur si le patient a déjà pris des médicaments similaires.
  5. Faites un léger massage relaxant de la tête des tempes à l'arrière de la tête.

Traitement micro-AVC

Le traitement d'un microstroke vise à restaurer la circulation cérébrale, ainsi qu'à prévenir de nouvelles perturbations de l'activité cérébrale.

Les mesures thérapeutiques avec l'utilisation de médicaments doivent être lancées au plus tard dans les 3 heures suivant l'apparition des symptômes.

Sinon, les conséquences d'un microstroke peuvent être irréversibles et l'efficacité du traitement est considérablement réduite..

Pour le traitement des micro-AVC, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés:

  • thrombolytiques;
  • anticoagulants;
  • médicaments vasoactifs;
  • dextrans de bas poids moléculaire;
  • médicaments antihypertenseurs;
  • neuroprotecteurs;
  • agents métaboliques;
  • angioprotecteurs.

Les buts et objectifs du traitement sont les suivants:

  • normalisation et stabilisation de la pression artérielle;
  • restauration de la circulation cérébrale;
  • normalisation de l'activité cardiaque;
  • correction des propriétés rhéologiques du sang;
  • prévention de l'œdème cérébral ou de sa réduction;

Un traitement symptomatique est également proposé..

L'efficacité du traitement dépend du respect des prescriptions et recommandations du médecin traitant. La prise de médicaments est une condition préalable à un rétablissement complet.

Nous portons à votre attention une vidéo dans laquelle sont expliqués les symptômes d'un microstroke et les caractéristiques de son traitement:

Restaurer le corps à la maison

Avec un micro-coup transféré, il faudra du temps pour récupérer complètement.

Le traitement pendant cette période est un complexe de mesures préventives qui comprennent:

  • thérapie médicamenteuse;
  • aliments diététiques;
  • physiothérapie;
  • gymnastique médicale.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments visant à normaliser les fonctions cérébrales et à éliminer les effets des micro-AVC. Dans ce cas, les médecins ont souvent recours à la nomination de médicaments nootropes. L'un des médicaments les plus efficaces de ce groupe est la gliatiline (alfoscérat de choline).

La gliatiline est un médicament nootrope original à action centrale. La formule au phosphate de la gliatiline favorise une bonne absorption du médicament et permet la livraison rapide de la substance active au cerveau. Pour obtenir le traitement le plus efficace pour un microstroke, le médecin peut prescrire une cure de gliatiline. Au cours du traitement, le patient récupère plus rapidement les processus de pensée, la mémoire, les fonctions motrices et la parole. La gliatiline est sûre à utiliser, ne provoque pas d'effets secondaires, protège les neurones des dommages, améliore la transmission des influx nerveux et affecte positivement la structure des membranes cellulaires.

La nutrition alimentaire est également un élément important d'une thérapie réussie pendant la période de récupération. L'absence d'éléments micro et macro importants, l'abus d'aliments malsains riches en cholestérol et en gras trans aggrave la perméabilité vasculaire, provoquant la formation de thrombose et de plaques de cholestérol.

Les procédures physiothérapeutiques et les méthodes de traitement alternatives comprennent:

  • l'hirudothérapie (traitement par les sangsues);
  • acupuncture;
  • massage;
  • électrophorèse;
  • sommeil électrique;
  • traitement de l'eau, climatothérapie.

L'activité physique doit être dosée, régulière et en fonction des capacités individuelles. Le cours d'exercices de physiothérapie peut être suivi en direction d'un médecin du cabinet de thérapie par l'exercice.

De plus, il est important pour le patient de créer une atmosphère calme favorable, pour le protéger du stress inutile et de la névrose. Activité physique excessive, la fatigue n'est pas autorisée. En général, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie dans son ensemble et d'éliminer les facteurs négatifs qui ont conduit au développement de microstroke.

Régime

La nutrition est d'une importance non négligeable au cours de la période de récupération après un micro-coup.

À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

  • apport alimentaire fractionné en petites portions;
  • à l'exception des aliments gras, fumés, frits, salés et en conserve;
  • limiter la consommation de sel à 2-5 gr. en un jour;
  • réduction de l'apport calorique.

Les fruits et légumes, les céréales, riches en magnésium, potassium et fibres, doivent être inclus dans la nutrition médicale. De plus, le régime doit contenir des produits contenant des acides gras insaturés (huiles végétales, poisson de mer, volaille), les glucides rapides sont limités (beurre et confiserie, pommes de terre, riz).

Des boissons, il est utile de boire des jus naturels, des compotes, de la gelée. Il est préférable de remplacer le thé et le café forts par des décoctions curatives d'herbes (sauge, camomille, menthe).

Vous pourriez être intéressé par un article sur le traitement de l'artériosclérose cérébrale.

Comment normaliser vous-même la haute pression inférieure, lisez ici..

Phytothérapie

La phytothérapie peut être un outil efficace et utile dans le traitement des effets des micro-AVC. Les plantes curatives normalisent l'apport sanguin au cerveau, réduisant la manifestation de l'athérosclérose.

En cas de troubles de la parole après un micro-coup, l'utilisation de bouillon de sauge est utile. Pour sa préparation, 1-2 cuillères à soupe. Les feuilles de sauge sont versées avec de l'eau chaude et ont insisté pendant 1 heure. L'infusion résultante est filtrée et prise dans ½ tasse par jour. Durée du traitement - 1 mois.

Pour normaliser la pression artérielle, un mélange d'herbes et de racines de plantes médicinales est utilisé: racine de valériane - 20 g; aubépine - 20 g; millefeuille - 30 g; racine de calamus et pervenche 10 g chacun Mélanger les ingrédients, prendre 1 cuillère à soupe. et versez 0,5 litre d'eau chaude. Retirer pendant la nuit dans un endroit sombre, puis filtrer la perfusion et boire 1 verre par jour.

La momie possède des propriétés générales de renforcement.

La posologie est calculée en fonction du poids corporel:

  • jusqu'à 70 kg - 0,2 g;
  • 80 kg - 0,3 g;
  • jusqu'à 90 kg - 0,3-0,4 g;
  • plus de 90 kg - 0,4-0,5 g.

Le produit est dilué dans un liquide. La meilleure option est le lait (1:20) ou l'eau, vous pouvez ajouter un peu de miel à la boisson. De plus, la momie peut être élevée dans du jus de raisin ou de concombre, dans des infusions de bleuets, de graines de cumin, de persil. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause de 7 jours. Nombre de cours 3-4.

Mode

La clé du succès dans la restauration de la santé après un micro-AVC est la création de conditions favorables, à la maison et au travail:

  • respect du régime de travail et de repos;
  • sommeil complet.

Le stress et la fatigue chronique peuvent être des facteurs qui réduisent l'efficacité du traitement et provoquent le risque de rechute et de complications..

L'activité physique ne doit pas être excessive, mais régulière. Un exercice quotidien sous forme d'exercice sera utile pendant la période de récupération. Il est également recommandé de sortir tous les jours..

La prévention

Afin de prévenir le développement de micro-AVC, ainsi que pour éviter les rechutes, il sera nécessaire de changer le mode de vie en général.

Pour maintenir la santé, vous devez:

  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • activité physique régulière (promenades en plein air, exercice);
  • observer le sommeil et le repos;
  • manger bien équilibré;
  • contrôler la pression artérielle;
  • régulièrement observé par un médecin;
  • limitez-vous au stress et à la nervosité accrue.

Même si les conséquences d'un micro-coup étaient insignifiantes, ne sous-estimez pas l'insidiosité de cette maladie. À l'avenir, si les recommandations du médecin ne sont pas suivies et que le mode de vie habituel est maintenu, le risque de développer un accident vasculaire cérébral augmente considérablement. La récupération après un AVC complet sera plus difficile et parfois impossible.

Nous vous recommandons de regarder la vidéo, qui décrit les exercices physiques utiles après un micro-AVC: