Principal / Hématome

«Microstroke - qu'est-ce qui se passe et quel est le danger? Premiers soins et conséquences »

Hématome

Un micro-coup est une «cloche» qui dit que si une personne ne change pas son mode de vie, elle subira bientôt un accident vasculaire cérébral, dont l'issue peut être complètement imprévisible. Les statistiques sont effrayantes: une personne sur cinq reçoit un «coup» cérébral dans le premier mois après un seul microstroke. Un peu moins de la moitié de ceux qui ont reçu un avertissement constatent le développement d'un AVC au cours de la première année suivant.

Le salut du développement d'un «gros» AVC existe toujours. Pour ce faire, si vous présentez des symptômes d'un micro-AVC, n'attendez pas qu'il passe, mais commencez le traitement, en le poursuivant pendant encore quelques mois, au moins. De plus, la correction du mode de vie est également importante: mauvaises habitudes, alimentation, médicaments et activité physique. Si vous prenez en compte toutes les nuances, il y a une chance que votre parent âgé obtienne ces 50% dont le micro-coup ne se reproduit pas et ne se transforme pas en AVC.

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Le concept de "microstroke" est toujours interprété de différentes manières. Certains croient que c'est la mort d'une zone microscopique du cerveau, d'autres - que c'est une condition où un sang insuffisant est temporairement fourni à une partie (pas nécessairement petite) du cerveau. Les médecins déclarent officiellement: un microstroke est un nom familier pour un manque temporaire, de moins de 24 heures, d'oxygène dans une zone distincte du cerveau. Dans le vocabulaire médical, cela s'appelle accident vasculaire cérébral transitoire (MVP).

L'accident cérébrovasculaire transitoire est divisé en 3 types, dont le principal est une attaque ischémique transitoire (AIT). Fondamentalement, cela s'appelle un microstroke..

Le terme "TIA" signifie:

  • transitoire - cela signifie temporaire;
  • ischémique - signifie que la partie du cerveau manque d'oxygène;
  • attaque - c'est-à-dire un état fortement développé.

Autrement dit, une partie distincte du cerveau cesse de recevoir la quantité d'oxygène dont il a besoin pour travailler, mais cette situation dure peu de temps (de plusieurs minutes à 24 heures). Dans le même temps, une certaine quantité d'oxygène arrive toujours, de sorte que les cellules qui composent cette zone du cerveau souffrent, mais ne meurent pas. Il s'agit de la différence entre un microstroke et un «grand» («vrai») coup..

Causes des micro-accidents vasculaires cérébraux

TIA se développe lorsque l'une des situations suivantes se produit:

CauseQu'est-ce qui a causé TIA
Artériosclérose cérébraleUne raison:
• si un morceau de plaque athérosclérotique se détache et se bouche - pas complètement, mais de 55 à 75% - une partie étroite du vaisseau, qui est plus proche du tissu cérébral, puis se dissout par le corps;
• si un thrombus s'est accumulé sur une plaque athérosclérotique et a réduit (n'a pas bloqué) la lumière du vaisseau, après quoi il s'est dissous après un certain temps;
• si la paroi du vaisseau dans laquelle la plaque athérosclérotique s'est déposée est devenue plus épaisse, c'est pourquoi le diamètre du vaisseau a diminué.
Thrombose des membres inférieurs, y compris celle résultant de la prise de contraceptifs, de varices. Risque plus élevé si, en plus des veines dilatées, de la thrombophlébite ou des contraceptifs, une personne souffre d'arythmieIl y a une séparation du thrombus et son "voyage" dans la circulation sanguine, à la suite de quoi il s'arrête dans l'un des vaisseaux du cerveau, perturbant la nutrition des neurones, puis le thrombus se dissout
Fumer ou prendre un vasospasmeLes vaisseaux sont fortement comprimés, dans l'une des zones (généralement le vaisseau le plus affecté par l'inflammation, le diabète sucré ou une autre pathologie), le sang cesse presque de couler vers le cerveau, mais le spasme passe ensuite
Chirurgie osseuse (particulièrement grande), brûlures, ecchymoses du tissu sous-cutanéLa suspension d'une suspension contenant des molécules de graisse dans la circulation sanguine, suivie d'un blocage à court terme de l'un des vaisseaux cérébraux
Syndrome de vol sous-clavierDans le même temps, il y a un rétrécissement de l'artère sous-clavière avant même que l'artère vertébrale qui alimente le tronc cérébral ne s'en éloigne. Lorsqu'une personne atteinte d'une telle maladie travaille activement avec ses mains, la majeure partie du sang passe dans ses mains et certaines parties du cerveau manquent de nutrition
Anémie (hémoglobine trop faible)Pas assez d'oxygène entre dans le cerveau en raison du peu de molécules qui le transportent (hémoglobine)
Empoisonnement au monoxyde de carboneL'hémoglobine est bloquée par une molécule de monoxyde de carbone et ne peut pas transporter l'oxygène
Augmentation de la viscosité du sang: avec un grand nombre de globules rouges (polycythémie), maladies chroniques du cœur ou des bronches, apport constant d'une petite quantité de liquidePériodiquement, le sang ne peut pas passer à travers certains petits vaisseaux

Qui est plus à risque

Les signes d'un micro-AVC surviennent principalement chez les personnes dont les vaisseaux sanguins ont déjà souffert d'un processus pathologique. Cela se produit lorsque:

  • l'athérosclérose;
  • changements congénitaux dans la structure des vaisseaux sanguins;
  • le diabète sucré, qui entraîne une modification de la structure de la paroi vasculaire;
  • hypertension artérielle pour diverses raisons;
  • maladies cardiaques: infarctus du myocarde, arythmies, endocardite, malformations cardiaques. Cela augmente le risque de thrombose;
  • après une chirurgie cardiaque (associée à la formation d'un caillot de sang et à son entrée dans le système artériel cérébral);
  • prendre des contraceptifs oraux qui augmentent le risque de thrombose;
  • fumer ou boire fréquemment de l'alcool, entraînant un vasospasme;
  • migraine, dans laquelle la régulation du tonus vasculaire est perturbée;
  • inflammation des vaisseaux cérébraux (vascularite), qui peut être de nature infectieuse ou auto-immune;
  • compression des artères qui alimentent le cerveau dans la cavité crânienne ou dans le cou avec: ostéochondrose ou spondylose du rachis cervical, intracrânienne ou située sur le cou de la tumeur;
  • anévrismes des artères du cerveau, lorsque des zones élargies y apparaissent, dans lesquelles des caillots sanguins peuvent apparaître;
  • la dystonie végétative-vasculaire, une de ses variantes, lorsque la commande coordonnée du tonus vasculaire des deux parties du système nerveux autonome est perturbée;
  • varices du lit veineux des jambes: les vaisseaux sanguins dilatés à faible débit sanguin sont un endroit préféré où se forment les caillots sanguins;
  • surcharge pondérale: le tissu adipeux, en particulier dans l'abdomen, est lui-même une glande endocrine. Il produit des œstrogènes, dont un excès augmente le risque de caillots sanguins;
  • un effort physique important et constant, qui affecte le tonus des vaisseaux sanguins;
  • les stress chroniques agissant sur l'hypothalamus - l'organe endocrinien dans la cavité crânienne, le commandant, y compris le système nerveux autonome;
  • les maladies de coagulation sanguine, lorsque la tendance à la thrombose augmente;
  • La maladie de Fabry - une maladie héréditaire dans laquelle des molécules spéciales, les sphingolipides, se déposent dans les cellules des vaisseaux sanguins. Cela réduit le diamètre des artères..

Plus une personne a de facteurs de risque, plus elle a de chances de développer une catastrophe vasculaire..

Le risque de développer un micro-AVC (et un AVC) augmente après 30 ans; à partir de 60, il double. Cela est dû à un ralentissement des processus métaboliques, y compris dans la paroi vasculaire. En conséquence, le diamètre des artères (y compris les artères cérébrales) diminue généralement. De plus, les vaisseaux commencent à réagir moins bien aux commandes d'expansion et de rétrécissement, provenant du système nerveux.

Les premiers signes d'un micro-coup

Parfois, le corps avertit une personne qu'elle aura bientôt une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. Il le fait avec des symptômes, des «signaux» tels que:

  • maux de tête, qui augmente;
  • vertiges;
  • engourdissement d'un bras, d'une jambe ou d'une partie du visage;
  • vision trouble;
  • forte faiblesse;
  • la nausée;
  • forte perte de coordination;
  • perte d'un fil de la narration - une personne se tait d'un coup d'œil ou commence à répondre de manière inadéquate aux mots;
  • des points noirs ou des éclairs devant les yeux;
  • sensation de "chair de poule" sur la peau.

Signes d'un micro-AVC: causes, conséquences, traitement et prévention

L'asymétrie du visage, les troubles de l'élocution, la faiblesse des membres, les maux de tête et les étourdissements sont des signes courants d'un micro-AVC..

Dans le cas d'un microstroke, l'image de l'attaque est significativement différente. Même avec un AVC hémorragique mineur, des nausées et des troubles de la conscience se développent rarement. Pour l'engourdissement et la faiblesse des extrémités, une démarche altérée, vous devriez consulter un médecin.

Qu'est-ce qu'un microstroke??

Un micro-AVC est un petit AVC, après quoi un déficit neurologique est réversible. Le syndrome se développe à la suite d'une violation aiguë de l'apport sanguin cérébral (accident vasculaire cérébral). La principale différence entre un microstroke et un accident vasculaire cérébral est que les fonctions neurologiques altérées sont restaurées dans les 21 jours.

Il existe deux variétés de petits traits:

  1. Un petit AVC hémorragique est une hémorragie conduisant à la formation spontanée de petits hématomes. Ressemble cliniquement à un AVC ischémique et les fonctions motrices altérées sont restaurées de deux semaines à trois mois.
  2. Un AVC ischémique mineur est une violation de la circulation cérébrale avec régression complète du déficit neurologique pendant trois semaines. Avec une diminution de l'apport sanguin inférieur à 10 ml pour 100 g de tissu, les neurones meurent, formant un centre d'infarctus. Autour d'elle reste la zone de la pénombre, où les cellules conservent toujours la conductivité membranaire. La fenêtre thérapeutique pendant 4,5 heures vous permet de les restaurer avec une thérapie en temps opportun et de réduire la zone de dommages.

Les accidents vasculaires cérébraux appartiennent également aux micro-coups - ce sont de petites zones d'ischémie causées par des dommages aux petites artères. Les lacunes se forment dans le tronc cérébral ou les structures profondes du cortex et ne dépassent pas 1,5-2 cm de diamètre.

Avec un petit AVC, comme avec un AVC étendu, il est important d'établir le type d'AVC afin de fournir une assistance en temps opportun au patient. Le danger d'un micro-coup est une rechute possible.

Facteurs de risque et causes de micro-AVC

La diminution du flux sanguin dans le tissu cérébral est associée soit à une violation de l'intégrité du vaisseau, soit à son blocage. Pour deux options d'AVC, il existe différents facteurs de risque qui se chevauchent par rapport à un mode de vie sain..

Les AVC hémorragiques se développent souvent sur le fond de l'hypertension, ainsi que sa combinaison avec l'athérosclérose des vaisseaux sanguins. De manière significative, le risque augmente avec une crise hypertensive, et dans 20% - en raison de la formation d'anévrismes, de malformations, de stratification des parois des artères.

Les patients atteints de diabète sucré, qui dure jusqu'à 5 ans, et de microangiopathie initiale sont plus sujets à l'ischémie cérébrale, et avec un long cours de diabète et de graves lésions vasculaires - à l'hémorragie. Ce sont les micro-accidents vasculaires cérébraux qui entraînent une déficience visuelle chez les patients en raison d'une hémorragie dans la rétine.

Les AVC hémorragiques sont provoqués par: l'activité physique, le stress physique ou mental. En outre, les facteurs de risque les plus importants pour le développement d'un petit accident vasculaire cérébral hémorragique sont: une augmentation de la teneur en lipides et en cholestérol dans le sang, une pression artérielle élevée, qui entraîne des dommages prédominants aux vaisseaux de petit et moyen calibre.

Le mécanisme du développement de microstroke

Une modification de l'élasticité des parois vasculaires entraîne une augmentation de la pression à l'intérieur des capillaires. Des microvévrysmes compensatoires se forment dans les vaisseaux. Avec une légère augmentation de la pression artérielle due au stress, à l'activité physique, la pression dans les vaisseaux augmente, ce qui entraîne leur rupture. Un petit AVC hémorragique est un petit hématome intracérébral.

De petits AVC hémorragiques se développent souvent chez les patients atteints de microangiopathie diabétique. La structure de la membrane capillaire est perturbée en raison d'un dysfonctionnement du métabolisme des glucides, de l'accumulation de cellules immunitaires et d'une perméabilité accrue des parois des vaisseaux. Le flux sanguin diminue et, dans le contexte de l'hypoxie, la couche interne des artères est endommagée. Les globules rouges s'accumulent dans les vaisseaux, des microanévrismes se développent. C'est leur rupture qui entraîne de petits coups. Si le diabète s'accompagne d'athérosclérose, le risque d'accident vasculaire cérébral est considérablement augmenté..

Un micro-coup cérébral est une conséquence et un symptôme d'une insuffisance vasculaire cérébrovasculaire chronique, car une crise cardiaque étendue se produit lors de l'embolisation des gros vaisseaux.

La cause est une diminution générale ou locale du flux sanguin - le syndrome du vol qualifié:

  • avec sténose des artères cérébrales et diminution de la pression de perfusion due à une régulation altérée de la circulation sanguine;
  • avec redistribution du flux sanguin due à un vasospasme, qui est au centre de l'ischémie.

L'ischémie peut provoquer des perturbations temporaires de la circulation sanguine cérébrale. Des attaques similaires se produisent au réveil, après un bain chaud, en prenant de l'alcool. Une forte diminution de la pression artérielle lors de la prise de médicaments peut également provoquer un micro-AVC..

Important! Les AVC ischémiques sont associés à une altération de la régulation nerveuse du tonus artériel (incapacité à s'adapter), à une sténose, à une altération des caractéristiques rhéologiques du sang.

Les modifications des artères précèdent le développement des AVC lacunaires: remplacement des parois par du tissu conjonctif, dépôt de cholestérol, apparition de microanévrismes, imprégnation plasmatique des parois vasculaires et hyalinose. Les violations de l'état des navires sont locales, jusqu'à 10 mm. Les accidents vasculaires cérébraux surviennent plus souvent dans la vieillesse dans le contexte de l'hypertension artérielle, dans laquelle se développent des changements sclérotiques dans les parois artérielles des petits vaisseaux intracérébraux. La formation de microanévrismes entraîne de petites hémorragies, car les lacunes ont une pathologie combinée - ischémie et hémorragie. Les personnes de plus de 60 ans sont sujettes à une sténose athéroscléreuse. Dans de nombreux cas, ils portent un micro-coup sur leurs jambes, et des lacunes sont découvertes par hasard lors d'un examen avec une IRM.

Signes d'un micro-coup

Le terme «accident vasculaire cérébral mineur» ou «microstroke» est utilisé assez souvent, mais la définition se réfère uniquement au taux de récupération d'un déficit neurologique. Les caractéristiques distinctives de ce type d'ONMK sont les caractéristiques suivantes:

  1. Un score de 0 ou 1 sur l'échelle de gravité des accidents vasculaires cérébraux des National Institutes of Health (NIHSS), tandis que le patient est conscient: répond aux questions, répond aux commandes.
  2. Le tableau clinique de l'AVC lacunaire - infarctus ischémique causé par des dommages aux artères perforantes et associé à la formation de cavités ou de lacunes.
  3. Il y a une altération du mouvement des membres, des changements de sensibilité sont possibles.
  4. Parfois, la fonction des muscles du visage est perturbée, l'asymétrie des plis nasogéniens.

Dans ce cas, le score total sur l'échelle NIHSS peut être de 3 à 9 points et plus. Les patients avec un AVC léger ont des pronostics plus favorables. Le microstroke n'est pas diagnostiqué chez les patients qui ont des troubles de la conscience et de l'aphasie..

Les micro-coups se produisent à la fois dans le bassin carotidien et dans le bassin vertébral-basilaire. On pense qu'avec des micro-coups lacunaires dans les zones d'approvisionnement en sang des artères carotides, les patients sont auparavant renvoyés chez eux. Avec des foyers dans le système vertébral-basilaire, il existe un risque de dommages aux structures sous-jacentes - le pont, le thalamus. Par conséquent, dans le tableau clinique, les troubles moteurs et sensoriels prédominent, mais sans symptômes cérébraux: oppression de la conscience.

Pour un petit AVC hémorragique, un début aigu caractéristique, mais sans perte de conscience. En raison d'une diminution progressive des fonctions motrices, il est confondu avec des lésions ischémiques - dans près de 80% des cas. Les patients se plaignent rarement de nausées, de vomissements.

La déficience motrice dépend de la zone de dommages. Les hématomes de la capsule interne entraînent une hémiplégie en raison de dommages à la voie pyramidale. La défaite se produit au niveau des branches des artères cérébrales moyennes, cérébrales antérieures et villositaires antérieures. Les hématomes dans la zone des structures corticales se produisent le développement de troubles moteurs, allant d'une légère faiblesse musculaire à la paralysie.

Signes cliniques courants d'un microstroke:

  • hypertension artérielle dans les antécédents médicaux du patient, augmentation de la pression artérielle la veille ou maux de tête;
  • le développement d'une attaque se produit avec une légère augmentation de la pression artérielle et sans mal de tête, le patient reste conscient, mais des troubles moteurs se développent progressivement jusqu'à l'hémiparésie;
  • les symptômes neurologiques focaux augmentent sur plusieurs heures, et parfois sur plusieurs jours. Le tableau clinique se développe par étapes;
  • les fonctions motrices sont restaurées avec succès en quelques jours, mais parfois jusqu'à six mois.

Pendant la période de récupération, il existe un risque de récidive des AVC lacunaires.

Les premiers signes d'un micro-AVC peuvent survenir en quelques jours:

  • mal de crâne;
  • faiblesse musculaire;
  • vertiges;
  • Vision floue;
  • engourdissement d'une moitié du corps.

Lorsque le pool des artères vertébrobasilaires est affecté, des vertiges, une instabilité lors de la marche apparaissent plus souvent.

Premiers secours

Lorsque des troubles moteurs surviennent sous forme d'engourdissement, de faiblesse d'une moitié du corps ou d'un membre, vous devez appeler une ambulance. Assurez-vous de mesurer la pression artérielle, enregistrez les indicateurs pour informer votre médecin. Il est important de se rappeler l'heure de début de l'attaque..

Le patient doit être placé dans une position confortable, avec l'apparence de vomissements - de son côté. N'abaissez pas la pression artérielle pendant une attaque - les premiers soins seront fournis à l'hôpital.

Diagnostique

Les microstractions ont plusieurs critères de diagnostic:

  1. L'attaque commence intensément.
  2. Le patient garde conscience.
  3. La fonction motrice diminue lentement.
  4. Présente rarement des nausées et des vomissements.
  5. Troubles de la parole.
  6. Asymétrie du visage (douceur du pli nasolabial).

Ces signes sont caractéristiques des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques, ils effectuent donc un diagnostic instrumental des micro-AVC. La TDM et l'IRM peuvent détecter un foyer de densité réduite jusqu'à 1,7-2 mm. Une semaine après l'attaque, la zone affectée devient plus visible..

Chez presque tous les patients, des augmentations latentes de la glycémie et du cholestérol sont détectées - les indicateurs n'étaient pas contrôlés par la nutrition. Dans le contexte de l'hypertension artérielle, les vaisseaux moyens et petits sont affectés. L'angiographie ne détecte pas toujours la localisation des dommages..

Traitement

La thérapie par microstroke vise à atteindre des indicateurs de pression artérielle normaux. Thérapie par perfusion conduite, neuroprotection, thérapie symptomatique.

Des médicaments antihypertenseurs sont prescrits avec des antiagrégants pour les AVC ischémiques. Les mesures visent à améliorer les propriétés rhéologiques du sang contre les rechutes. Dans les microstractions lacunaires et ischémiques, le traitement comprend des inhibiteurs calciques. La récupération des neurones stimulée par les neurotrophines.

Effets

Les prévisions après microstrokes sont favorables. Chez les jeunes patients, les petits hématomes régressent en moins d'un mois. Dans la vieillesse, la période de résorption du foyer atteint plusieurs mois.

Dans le contexte de la thérapie conservatrice, la mobilité des membres parétiques s'améliore au cours de la première semaine, et après deux semaines, la capacité de se déplacer est restaurée.

Les conséquences d'un micro-AVC chez les personnes âgées sont plus lentes, les patients ont besoin d'une récupération plus longue. Les déficits moteurs et sensoriels diminuent après deux semaines et la marche est possible plus près de la fin du premier mois.

Réhabilitation de microstroke

Les complications de la spasticité sont rares, même avec une hémiplégie. En raison de la nature progressive du développement de la pathologie, les patients sont hospitalisés, le régime moteur est progressivement étendu: comme pour les accidents vasculaires cérébraux étendus.

Dès le deuxième jour, ils utilisent des exercices de respiration, des mouvements des membres couchés ou assis. La gymnastique passive-active, la stimulation musculaire sont utilisées. Depuis la fin de la semaine, le programme de gymnastique thérapeutique s'est élargi avec des exercices en position debout pour enseigner la marche. Le travail sur l'amélioration de la parole commence après la stabilisation du patient.

Premiers soins pour un accident vasculaire cérébral: un algorithme d'actions

Les premiers soins pour un accident vasculaire cérébral doivent être fournis à une personne dès que possible. Des mesures correctement prises, ainsi que des mesures visant à sauver des vies, contribueront à améliorer l'état de la victime avant l'arrivée d'agents de santé qualifiés.

La facilité de restauration ultérieure des cellules endommagées, ainsi que du système nerveux, dépend directement de la façon dont ces actions sont effectuées correctement. Il est nécessaire de livrer une personne à l'hôpital dans les 3 heures suivant la détection de la maladie.

Mesures prioritaires

Les premiers soins pour un accident vasculaire cérébral à domicile doivent être fournis aussi correctement que possible. Peu importe où l'accident vasculaire cérébral s'est produit et quelle en est la cause, les soignants doivent agir selon cet algorithme:

  • Ne paniquez pas;
  • Évaluez l'état général de la victime. Les premiers soins pour un accident vasculaire cérébral commencent par la détection de la conscience, de la respiration et des battements cardiaques;
  • Appelle une ambulance;
  • Si les premiers signes d'un AVC sont détectés, des soins de réanimation doivent être fournis, mais uniquement si cela est clairement nécessaire;
  • La posture correcte du patient est également très importante. Avant de donner les premiers soins pour un accident vasculaire cérébral, vous devez coucher la personne correctement, sur le dos ou sur le côté;
  • Les soins d'urgence après un AVC consistent à fournir de l'oxygène pour faciliter la respiration;
  • Il est nécessaire de faire constamment attention à la condition humaine.

Ce qui précède décrit les mesures générales à prendre en cas d'AVC. Les premiers secours doivent être compétents et opportuns, afin qu'une personne ait non seulement une chance de survivre, mais aussi de se remettre complètement d'une maladie. En cas de troubles graves du bien-être du patient, toutes les mesures doivent être prises très rapidement. Il est préférable que les premiers soins pour une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral soient effectués par plusieurs personnes..

Une description détaillée des étapes nécessaires

Il est important d'observer toutes les subtilités, car toute erreur peut aggraver la situation.

Mais même si les signes d'un accident vasculaire cérébral et d'un micro-coup chez une femme sont très évidents, il n'y a pas lieu de paniquer. Les assistants doivent agir rapidement. La peur et les mouvements inutiles peuvent allonger le temps nécessaire pour soulager et entraîner des conséquences négatives..

Cela devrait rassurer le patient s'il est conscient. La première chose à faire avec un accident vasculaire cérébral avant l'arrivée de l'ambulance est d'assurer à la personne consciente qu'elle sera certainement aidée. Une maladie de ce type commence toujours soudainement, donc une forte réaction stressante sera nécessairement présente.

La présence d'excitation peut aggraver un état déjà détérioré du cerveau.

Appeler une ambulance est très important, faites un appel le plus rapidement possible. Une suspicion minimale d'un microstroke devrait être la base pour contacter des spécialistes capables de mieux comprendre la situation. Lorsque vous téléphonez, vous devez envoyer au répartiteur des informations sur ce qui s'est passé, indiquer clairement le lieu. Tout cela permettra d'économiser de précieuses minutes, tandis que les ambulanciers paramédicaux seront en route, une assistance médicale de premiers soins devrait être fournie..

Les facteurs suivants aideront à évaluer la condition:

  • La présence de la conscience. L'absence, ainsi que l'opacification, est le signe d'une maladie grave. Avec des formes douces, cela ne se produit pas..
  • Souffle. L'algorithme d'actions implique l'évaluation de la respiration et de la présence de ses troubles, par exemple intermittents. Ne faites de respiration artificielle que s'il n'y a pas de mouvement de la poitrine..
  • Impulsion. Vous devez écouter le rythme cardiaque pour comprendre sa fréquence et la présence du rythme. Il est permis de masser le cœur uniquement si le pouls n'est pas absent du tout.

Il est également important de prendre en compte les caractéristiques de l'AVC et des symptômes afin de fournir les premiers soins conformément à ceux-ci. Il faut se demander si une douleur intense à la tête dérange, si des étourdissements sont présents. Les signes d'un accident vasculaire cérébral chez les hommes et les femmes sont un visage déformé, l'incapacité de sourire ou de faire une autre expression faciale simple, la présence de troubles de la parole, moins souvent son absence complète.

Il peut également y avoir une faiblesse, un engourdissement d'un ou deux côtés, la présence d'immobilité. Il est nécessaire de comprendre s'il existe une déficience visuelle et des problèmes de coordination des mouvements. Une combinaison des symptômes décrits ci-dessus indique un accident vasculaire cérébral hémorragique et la nécessité de soins d'urgence.

Position correcte

Indépendamment de la présence de problèmes de conscience, il est nécessaire d'assurer la paix à une personne. Les mouvements, et en particulier les tentatives de se déplacer de manière indépendante, devraient être exclus.

Les premiers soins se résument d'abord à la nécessité de coucher la victime sur le dos, en relevant la tête et la poitrine, s'il est conscient. Une position horizontale, impliquant de tourner la tête sur le côté, sera nécessaire pour les évanouissements, les crampes.

L'utilisation de médicaments

Lorsque les ambulanciers paramédicaux sont déjà appelés, les premiers soins n'impliquent pas l'utilisation de médicaments. Mais si le processus d'accouchement à l'hôpital est retardé, les médicaments suivants peuvent aider le cerveau, qu'il est conseillé de lui administrer par voie intraveineuse:

Mesures à micro-coups

Les premiers soins pour un micro-AVC devraient également être opportuns. Ce terme est appelé une condition dans laquelle la circulation sanguine du cerveau est perturbée. Il apparaît spontanément et disparaît généralement en une journée..

Les signes d'un micro-AVC sont les suivants:

  • Haute sensibilité aux sons très forts;
  • Photophobie;
  • L'acuité visuelle diminue;
  • Déficience auditive;
  • Augmentation de la pression;
  • Somnolence.

Si l'AVC est ischémique

Ce type de maladie est plus grave qu'un micro-AVC, donc les premiers soins se résument à un appel immédiat à une équipe neurologique de spécialistes qui doivent être informés d'un AVC soupçonné. Ensuite, vous pouvez vous concentrer entièrement sur le processus d'assistance..

Les premiers soins pour un AVC ischémique sont les suivants:

  • Une personne est allongée de manière à ce que les épaules, ainsi que la tête, soient soulevées et soient à un angle d'environ 30 degrés par rapport au corps;
  • Coton imbibé d'ammoniaque ou, par exemple, de vinaigre de vin pour faire prendre conscience à une personne.
  • Ne laissez pas la langue couler, surveillez de près la présence de respiration;
  • Si un AVC ischémique est détecté, aucun médicament ne doit être utilisé, à l'exception de Piracetam, ainsi que de la glycine;
  • Essuyez le visage de la victime avec de l'eau froide;
  • Frottez les membres, il est préférable de le faire avec une brosse douce;
  • Fournir de la chaleur aux membres inférieurs, couvrir.

AVC hémorragique

Les premiers soins pour les AVC hémorragiques sont effectués conformément à un algorithme similaire, mais présentent des caractéristiques. Il est important de faire tout ce qui est nécessaire le plus rapidement possible, car vous devez comprendre que cette maladie se caractérise par une détérioration rapide.

En cas d'accident vasculaire cérébral, des mesures éventuelles doivent être prises pour réduire le risque de conséquences très dangereuses pour la santé. Les mesures suivantes doivent être prises si un AVC hémorragique est détecté, les premiers soins étant tels:

  • Il est nécessaire de coucher une personne avec la tête et les épaules surélevées;
  • Immobilisez-le complètement;
  • Retirez ou au moins détachez les éléments de pression des vêtements, ce qui rend la respiration facile et sans entrave;
  • Retirez les prothèses de la bouche;
  • Inclinez votre tête;
  • Appliquer froid sur une partie de la tête où l'engourdissement est absent;
  • Mettez les jambes de la personne en chaleur;
  • Frottez les membres avec un mélange d'huile et d'alcool.

Ambulance

Les premiers soins fournis pour un AVC sont d'une grande importance, mais la personne blessée a un besoin urgent de l'aide de médecins qualifiés.

En arrivant, les spécialistes feront tout leur possible pour restaurer ou maintenir la fonction respiratoire. Aide aux médicaments.

Le plus couramment utilisé est 1% Semax, que les médecins ont toujours. En plus de ce médicament, qui se présente sous forme de gouttes, des préparations auxiliaires sont souvent administrées à la victime. Cela se fait par voie intraveineuse afin d'obtenir l'effet le plus rapide. Lorsque toutes les mesures possibles ont été prises sur place, la personne est hospitalisée.

Aide dans la rue

Si la victime est tombée malade dans la rue, avant que l'ambulance n'arrive avec un accident vasculaire cérébral, une assistance rapide doit être fournie..

  • Au début, plusieurs personnes devraient être impliquées. Il est important d'organiser les actions de tous les acteurs afin d'éviter toute confusion..
  • Après avoir posé dans la bonne position, vous devez immédiatement libérer le cou et la poitrine pour faciliter la respiration.
  • Enveloppez ensuite les membres de choses chaudes (si la saison est fraîche) et frottez-les constamment.
  • Si les contacts des proches sont enregistrés dans le téléphone portable de la victime, informez-les immédiatement.

Aide à domicile

Dans l'appartement, ainsi que dans d'autres espaces clos avant l'arrivée de l'ambulance, il est nécessaire de prêter attention à un certain nombre de facteurs importants en plus des mesures standard:

  • Fournir un accès aérien en ouvrant une porte ou une fenêtre;
  • Libérez le cou ainsi que la poitrine;
  • Si un accident vasculaire cérébral s'est produit sur le lieu de travail et qu'il est possible de mesurer la pression, vous devez absolument le faire. Avec un indicateur accru, l'employeur devrait s'occuper de l'aide sous forme de médicaments antihypertenseurs: Kaptopres, Metoprolol.

Détection des signes de maladie à domicile

Si une personne soupçonne un accident vasculaire cérébral en elle-même, il est très important de ne pas commencer à s'inquiéter. Tout d'abord, vous devez évaluer correctement la situation. Les proches ou ceux à proximité doivent être informés de leurs symptômes..

Il n'est pas nécessaire de faire des mouvements actifs pour éviter de surcharger les systèmes corporels. S'il n'y a pas de paralysie et que d'autres fonctions ne sont pas perdues, vous devez prendre une position horizontale confortable, mettre un oreiller sous la tête, desserrer les parties de serrage des vêtements.

Dans le même temps, vous devez appeler une ambulance si vos proches ne l'ont pas encore prise. Mais il existe des statistiques selon lesquelles les symptômes neurologiques, qui sont très puissants, peuvent distraire complètement une personne des autres, c'est pourquoi elle n'a besoin que des médecins et de l'aide d'autres personnes..

Vous ne pouvez pas utiliser de vasodilatateurs, par exemple la paparverine. Ils élargiront les parties intactes du système circulatoire, exerçant une charge excessive sur les éléments déjà endommagés. Vous ne pouvez pas boire ou manger seul, afin de ne pas provoquer de réflexe nauséeux.

L'importance d'une bonne nutrition

La condition après un AVC est une période difficile pour le patient, donc manger la bonne nourriture est l'une des conditions d'une rééducation rapide.

Les principales caractéristiques de la sélection du régime sont les suivantes:

  • Après l'attaque, vous devez restaurer le minimum physiologique. Pour ce faire, un jour, une personne reçoit deux litres de liquide, qui peuvent se présenter sous la forme de divers bouillons, de thé faible, de lait.
  • La période aiguë est le moment où les aliments hypocaloriques doivent être consommés, mais la valeur nutritionnelle doit être suffisante pour soutenir pleinement la vie du patient.
  • Le premier jour après un accident vasculaire cérébral est le plus difficile, la nourriture à ce moment est broyée, une personne doit être nourrie. Vous devez boire dans une petite théière ou une bouteille spéciale.
  • S'il n'y a pas de réflexe de déglutition, les aliments sont livrés à l'aide d'une sonde, auquel cas ils sont préparés le plus fluide possible, avec des vitamines. En cas de troubles neurologiques graves, en cas de perte des fonctions motrices, il est tout à fait possible de décider de l'administration intraveineuse de solutions spéciales.
  • Une fois que la capacité d'avaler est rétablie et que l'état général s'améliore, vous pouvez manger des aliments solides: légumes, escalopes cuites à la vapeur, purée de pommes de terre, œufs.

Caractéristiques du régime

Une bonne nutrition est tout aussi importante qu'une assistance médicale en temps opportun. Une personne doit abandonner complètement le gras et le sucré, vous ne pouvez pas boire de café ou de thé. Si une personne qui se rétablit d'un AVC est hypertendue, son alimentation doit nécessairement contenir beaucoup de sarrasin, figues, flocons d'avoine, qui contiennent des sels de magnésium et de potassium très utiles.

Pour normaliser le système digestif, il est conseillé de ne pas recourir à l'utilisation de médicaments, mais de choisir le bon schéma nutritionnel. Une personne vaut mieux ne manger que du pain noir à base de farine grossière. Besoin de boire beaucoup d'eau, de manger des fruits frais.

Niveau de performance en premiers soins

Selon les statistiques, la prestation correcte des soins médicaux à la victime et les actions coordonnées des personnes qui aident les personnes avant l'arrivée des médecins offrent d'énormes avantages en termes de rétablissement.

Si toutes les actions d'un coup sont effectuées correctement, les chances sont les suivantes:

  • 50 à 60% des accidents vasculaires cérébraux massifs finissent par sauver la vie du patient;
  • 75 à 90 pour cent de probabilité d'une guérison complète avec un léger AVC;
  • Une amélioration de 60 à 70% des chances de récupération et de restauration des capacités des cellules cérébrales, quel que soit le type d'AVC.

Vous devez comprendre qu'une attaque peut survenir chez toute personne, quel que soit son âge et son emplacement. Afin de prévenir un AVC, vous devez surveiller attentivement votre alimentation, votre état physique et mental. Il est conseillé d'arrêter de fumer, d'oublier la consommation excessive d'alcool. L'avantage sera le contrôle de votre propre tension artérielle et un accès rapide à un médecin si elle est dépassée.

Un stress minimal vous aidera également à vous sentir en bonne santé plus longtemps. Il est important de traiter toutes les maladies vasculaires et surtout les maladies cardiaques, même si elles ne sont pas si dangereuses. Avec le diabète sucré, il est nécessaire d'être constamment surveillé par un médecin.

Comment aider: ce que vous devez savoir sur le traitement et la récupération après un micro-AVC?

Microstroke est un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral massif, mais beaucoup ignorent les symptômes de cette maladie..

L'attitude imprudente d'une personne à l'égard de sa propre santé est aggravée par des statistiques effrayantes sur la mortalité due aux maladies cardiovasculaires (un habitant de la Russie sur quatre meurt de maladies SS).

Qu'est-ce que c'est et quelles sont les conséquences d'une thérapie prématurée?

Microstroke (perturbation transitoire de la circulation cérébrale) - une violation soudaine du cerveau, qui se manifeste par des symptômes neurologiques, en raison d'une petite hémorragie focale ou du rétrécissement de petits vaisseaux. Une caractéristique est la réversibilité des symptômes dans les 24 heures.

La maladie ne se fait pas immédiatement sentir. Si la lésion est mineure (l'accent est mis sur un petit vaisseau), en quelques heures, la circulation sanguine se rétablira d'elle-même et la personne pourrait même ne pas prêter attention aux symptômes dangereux. Dans de tels cas, le début du traitement est retardé, ce qui est dangereux par l'apparition de nouvelles attaques.

Avec une lésion cérébrale plus étendue, les premiers symptômes ne peuvent pas être manqués. Si, pour une raison quelconque, les soins médicaux ne sont pas fournis immédiatement, une circulation altérée entraînera une augmentation de la zone de dommages aux cellules du cerveau.

Quels symptômes valent l'alarme?

Les premiers signes de la maladie peuvent être confondus avec le malaise habituel:

  • vertiges;
  • "Vole" devant les yeux;
  • mal de crâne;
  • la nausée;
  • faiblesse générale.

Selon la zone de lésions cérébrales, les symptômes varient..

Quand une attention médicale immédiate est nécessaire?

  • Engourdissement du visage, des membres.
  • Étourdissements, maux de tête aigus.
  • Augmentation soudaine de la pression artérielle.
  • Coordination altérée.
  • Réaction douloureuse à la lumière et aux sons forts.
  • Perte de conscience.
  • Discours difficile (lent, brouillé).
  • Asymétrie du visage en essayant de sourire.
  • Perte de mémoire.

Types et méthodes de thérapie

Le traitement par micro-AVC est effectué en utilisant des méthodes conservatrices et physiothérapeutiques..

Les méthodes conservatrices visent à éliminer les symptômes (rétablissement de la circulation sanguine, amélioration de l'activité cérébrale) et les causes (vasodilatation, diminution de l'agrégation plaquettaire, amélioration du métabolisme, normalisation de la pression artérielle) qui ont causé la maladie.

Le traitement de cette maladie a lieu dans un hôpital.

  1. La thérapie intensive est effectuée le premier jour.
  2. Ensuite, le médecin évalue l'état du patient et une cure de cinq jours de médicaments injectables (compte-gouttes, injections) est prescrite.
  3. Après le traitement, continué à la maison en utilisant des comprimés.

Les méthodes physiothérapeutiques sont d'une importance secondaire, car un microstroke ne provoque pas de troubles neurologiques graves. Les procédures sont prescrites sur une base individuelle et pour chaque cas, le médecin détermine le plus approprié:

  • Électrophorèse.
  • Magnétothérapie.
  • Thérapie au laser.
  • Darsonvalisation.
  • Massage.

Il est nécessaire de distinguer le type de micro-coup, car la direction du traitement dépendra de cette.

  • Ischémique - en raison d'un flux sanguin insuffisant.
  • Hémorragique - causée par la rupture des parois vasculaires.

Les méthodes de traitement chirurgical sont utilisées pour éliminer les causes graves (anomalies cérébrales, athérosclérose avancée, tumeurs du système nerveux central, etc.) qui ont causé la maladie, qui ne peut pas être corrigée par la pharmacothérapie.

Que faire à la maison?

Le traitement ambulatoire comprend l'utilisation de médicaments par voie orale. Les doses et la durée d'administration sont déterminées par le médecin individuellement, en fonction de l'état du patient.

Comment le traiter médicalement?

Quel que soit le type de micro-AVC, les groupes de médicaments suivants sont prescrits.

GroupeNomPrice, MoscouPrice, Saint-Pétersbourg
Angioprotecteurs et améliore la microcirculationActovegin1400,0700,0
Sermion450,0400,0
Mexidol260,0205,0
Agents antiplaquettairesCardiomagnyl150,0110,0
Aspirin Cardio140,0130,0
Sylt560,0570,0
NootropiquesCavinton200,0210,0
Bilobil280,0240,0
StatinesAtoris135,0150,0
Rosart330,0310,0
Atorvastatine100,0140,0

Avec ischémie

GroupeNomPrice, MoscouPrice, Saint-Pétersbourg
AntispasmodiquesNo-shpa30,057,0
Amélioration du flux sanguinNimotop540,0350,0
Oxybral65,060,0
Nicotinate de xanthinol55,065,0

Avec hémorragique

GroupeNomPrice, MoscouPrice, Saint-Pétersbourg
Bloqueurs de canaux calciquesAmlodipine45,040,0
Corinfar65,073,0
Des vitaminesAscorutine30,030,0
Angiite70,0190,0
NitratesIsoket430,0410,0
Monosan45,078,0
Nitroglycérine30,040,0
Inhibiteurs de l'ECACaptopril25,015,0
Lisinopril20,034,0
Enalapril15,036,0

L'utilisation des médicaments présentés n'est possible que selon les directives d'un médecin.

Remèdes populaires

  • Célandine et sauge - les infusions de ces herbes aident à réparer les cellules cérébrales endommagées. 1 cuillère à soupe. l herbes sèches versez un verre d'eau bouillante et laissez infuser 30 minutes. La chélidoine en prend 20 ml 3 fois par jour; sauge - une demi-tasse 3 r / d, boire 30 minutes avant les repas.
  • Rincer et hacher finement les cônes. Remplissez-les avec un pot de trois litres vers le haut et versez de l'alcool (fermez bien le pot et conservez-le dans un endroit sombre). Après 10 jours, égouttez et filtrez le liquide. Méthode d'application: boire 1 cuillère à soupe. 3 fois par jour 30 minutes avant les repas. La durée du traitement est de 1 mois.
  • Momie - 0,2 g dilué dans de l'eau et pris au coucher pendant 10 jours, puis 5 jours de pause et de répétition. L'outil renforce les parois des vaisseaux sanguins et rétablit la circulation sanguine.
  • Coque d'oignon + aiguilles + jus de citron - 5 cuillères à soupe chacune. l les aiguilles et les pelures d'oignon versent 1 litre d'eau et font bouillir pendant 15 minutes. Laisser refroidir et ajouter le jus d'un citron. Prendre 60 ml par jour pendant 2 semaines.

Combien de temps cela prend-il?

L'élimination des symptômes aigus prend de plusieurs heures à un jour. Les 5 à 10 jours suivants, le diagnostic des causes de la maladie et les soins intensifs dans un hôpital sont effectués. Après la sortie, le patient continue indépendamment le traitement selon les instructions du médecin. Le cours de la prise de médicaments est de 1 à 6 mois avec des interruptions (pour chaque groupe de médicaments son propre cours et son schéma d'utilisation).

Les symptômes d'un microstroke sont facilement confondus avec un malaise commun. L'aide tardive pour la lésion primaire est dangereuse avec de nouvelles rechutes dans les prochains jours avec un risque élevé de complications. Un contact immédiat avec un spécialiste aidera à éliminer rapidement les lésions et à empêcher la progression de la maladie.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.