Principal / Pression

Microstroke: les premiers signes et symptômes, conséquences, traitement

Pression

Un micro-coup est une «cloche» qui dit que si une personne ne change pas son mode de vie, elle subira bientôt un accident vasculaire cérébral, dont l'issue peut être complètement imprévisible. Les statistiques sont effrayantes: une personne sur cinq reçoit un «coup» cérébral dans le premier mois après un seul microstroke. Un peu moins de la moitié de ceux qui ont reçu un avertissement constatent le développement d'un AVC au cours de la première année suivant.

Le salut du développement d'un «gros» AVC existe toujours. Pour ce faire, si vous présentez des symptômes d'un micro-AVC, n'attendez pas qu'il passe, mais commencez le traitement, en le poursuivant pendant encore quelques mois, au moins. De plus, la correction du mode de vie est également importante: mauvaises habitudes, alimentation, médicaments et activité physique. Si vous prenez en compte toutes les nuances, il y a une chance que votre parent âgé obtienne ces 50% dont le micro-coup ne se reproduit pas et ne se transforme pas en AVC.

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Le concept de "microstroke" est toujours interprété de différentes manières. Certains croient que c'est la mort d'une zone microscopique du cerveau, d'autres - que c'est une condition où un sang insuffisant est temporairement fourni à une partie (pas nécessairement petite) du cerveau. Les médecins déclarent officiellement: un microstroke est un nom familier pour un manque temporaire, de moins de 24 heures, d'oxygène dans une zone distincte du cerveau. Dans le vocabulaire médical, cela s'appelle accident vasculaire cérébral transitoire (MVP).

L'accident cérébrovasculaire transitoire est divisé en 3 types, dont le principal est une attaque ischémique transitoire (AIT). Fondamentalement, cela s'appelle un microstroke..

Le terme "TIA" signifie:

  • transitoire - cela signifie temporaire;
  • ischémique - signifie que la partie du cerveau manque d'oxygène;
  • attaque - c'est-à-dire un état fortement développé.

Autrement dit, une partie distincte du cerveau cesse de recevoir la quantité d'oxygène dont il a besoin pour travailler, mais cette situation dure peu de temps (de plusieurs minutes à 24 heures). Dans le même temps, une certaine quantité d'oxygène arrive toujours, de sorte que les cellules qui composent cette zone du cerveau souffrent, mais ne meurent pas. Il s'agit de la différence entre un microstroke et un «grand» («vrai») coup..

Causes des micro-accidents vasculaires cérébraux

TIA se développe lorsque l'une des situations suivantes se produit:

CauseQu'est-ce qui a causé TIA
Artériosclérose cérébraleUne raison:
• si un morceau de plaque athérosclérotique se détache et se bouche - pas complètement, mais de 55 à 75% - une partie étroite du vaisseau, qui est plus proche du tissu cérébral, puis se dissout par le corps;
• si un thrombus s'est accumulé sur une plaque athérosclérotique et a réduit (n'a pas bloqué) la lumière du vaisseau, après quoi il s'est dissous après un certain temps;
• si la paroi du vaisseau dans laquelle la plaque athérosclérotique s'est déposée est devenue plus épaisse, c'est pourquoi le diamètre du vaisseau a diminué.
Thrombose des membres inférieurs, y compris celle résultant de la prise de contraceptifs, de varices. Risque plus élevé si, en plus des veines dilatées, de la thrombophlébite ou des contraceptifs, une personne souffre d'arythmieIl y a une séparation du thrombus et son "voyage" dans la circulation sanguine, à la suite de quoi il s'arrête dans l'un des vaisseaux du cerveau, perturbant la nutrition des neurones, puis le thrombus se dissout
Fumer ou prendre un vasospasmeLes vaisseaux sont fortement comprimés, dans l'une des zones (généralement le vaisseau le plus affecté par l'inflammation, le diabète sucré ou une autre pathologie), le sang cesse presque de couler vers le cerveau, mais le spasme passe ensuite
Chirurgie osseuse (particulièrement grande), brûlures, ecchymoses du tissu sous-cutanéLa suspension d'une suspension contenant des molécules de graisse dans la circulation sanguine, suivie d'un blocage à court terme de l'un des vaisseaux cérébraux
Syndrome de vol sous-clavierDans le même temps, il y a un rétrécissement de l'artère sous-clavière avant même que l'artère vertébrale qui alimente le tronc cérébral ne s'en éloigne. Lorsqu'une personne atteinte d'une telle maladie travaille activement avec ses mains, la majeure partie du sang passe dans ses mains et certaines parties du cerveau manquent de nutrition
Anémie (hémoglobine trop faible)Pas assez d'oxygène entre dans le cerveau en raison du peu de molécules qui le transportent (hémoglobine)
Empoisonnement au monoxyde de carboneL'hémoglobine est bloquée par une molécule de monoxyde de carbone et ne peut pas transporter l'oxygène
Augmentation de la viscosité du sang: avec un grand nombre de globules rouges (polycythémie), maladies chroniques du cœur ou des bronches, apport constant d'une petite quantité de liquidePériodiquement, le sang ne peut pas passer à travers certains petits vaisseaux

Qui est plus à risque

Les signes d'un micro-AVC surviennent principalement chez les personnes dont les vaisseaux sanguins ont déjà souffert d'un processus pathologique. Cela se produit lorsque:

  • l'athérosclérose;
  • changements congénitaux dans la structure des vaisseaux sanguins;
  • le diabète sucré, qui entraîne une modification de la structure de la paroi vasculaire;
  • hypertension artérielle pour diverses raisons;
  • maladies cardiaques: infarctus du myocarde, arythmies, endocardite, malformations cardiaques. Cela augmente le risque de thrombose;
  • après une chirurgie cardiaque (associée à la formation d'un caillot de sang et à son entrée dans le système artériel cérébral);
  • prendre des contraceptifs oraux qui augmentent le risque de thrombose;
  • fumer ou boire fréquemment de l'alcool, entraînant un vasospasme;
  • migraine, dans laquelle la régulation du tonus vasculaire est perturbée;
  • inflammation des vaisseaux cérébraux (vascularite), qui peut être de nature infectieuse ou auto-immune;
  • compression des artères qui alimentent le cerveau dans la cavité crânienne ou dans le cou avec: ostéochondrose ou spondylose du rachis cervical, intracrânienne ou située sur le cou de la tumeur;
  • anévrismes des artères du cerveau, lorsque des zones élargies y apparaissent, dans lesquelles des caillots sanguins peuvent apparaître;
  • la dystonie végétative-vasculaire, une de ses variantes, lorsque la commande coordonnée du tonus vasculaire des deux parties du système nerveux autonome est perturbée;
  • varices du lit veineux des jambes: les vaisseaux sanguins dilatés à faible débit sanguin sont un endroit préféré où se forment les caillots sanguins;
  • surcharge pondérale: le tissu adipeux, en particulier dans l'abdomen, est lui-même une glande endocrine. Il produit des œstrogènes, dont un excès augmente le risque de caillots sanguins;
  • un effort physique important et constant, qui affecte le tonus des vaisseaux sanguins;
  • les stress chroniques agissant sur l'hypothalamus - l'organe endocrinien dans la cavité crânienne, le commandant, y compris le système nerveux autonome;
  • les maladies de coagulation sanguine, lorsque la tendance à la thrombose augmente;
  • La maladie de Fabry - une maladie héréditaire dans laquelle des molécules spéciales, les sphingolipides, se déposent dans les cellules des vaisseaux sanguins. Cela réduit le diamètre des artères..

Plus une personne a de facteurs de risque, plus elle a de chances de développer une catastrophe vasculaire..

Le risque de développer un micro-AVC (et un AVC) augmente après 30 ans; à partir de 60, il double. Cela est dû à un ralentissement des processus métaboliques, y compris dans la paroi vasculaire. En conséquence, le diamètre des artères (y compris les artères cérébrales) diminue généralement. De plus, les vaisseaux commencent à réagir moins bien aux commandes d'expansion et de rétrécissement, provenant du système nerveux.

Les premiers signes d'un micro-coup

Parfois, le corps avertit une personne qu'elle aura bientôt une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. Il le fait avec des symptômes, des «signaux» tels que:

  • maux de tête, qui augmente;
  • vertiges;
  • engourdissement d'un bras, d'une jambe ou d'une partie du visage;
  • vision trouble;
  • forte faiblesse;
  • la nausée;
  • forte perte de coordination;
  • perte d'un fil de la narration - une personne se tait d'un coup d'œil ou commence à répondre de manière inadéquate aux mots;
  • des points noirs ou des éclairs devant les yeux;
  • sensation de "chair de poule" sur la peau.

Signes d'AVC et de micro-AVC chez l'homme, méthodes de diagnostic et de traitement

HomeStrokeTypes d'un accident vasculaire cérébral Signes d'un accident vasculaire cérébral et d'un micro-AVC chez l'homme, méthodes de diagnostic et de traitement

L'AVC chez les hommes fait référence à une maladie qui s'accompagne d'une violation aiguë de la circulation cérébrale avec l'apparition soudaine de symptômes neurologiques. Une catastrophe vasculaire peut être causée par la formation d'un caillot de sang dans la lumière d'un vaisseau ou la rupture d'une veine ou d'une artère. Dans les troubles circulatoires aigus, les symptômes persistent longtemps et peuvent être irréversibles, et avec une crise ischémique transitoire, ils sont de courte durée. En pratique clinique, un AVC entraîne souvent la mort. Dans la plupart des cas, les accidents vasculaires cérébraux et les micro-AVC chez les hommes entraînent une invalidité permanente..

Types d'AVC

Selon le mécanisme de développement, l'AVC est divisé en:

  • Ischémique. Cette option est appelée infarctus cérébral. Les patients plus âgés sont les plus sensibles à son développement. Ce sont principalement des hommes dont l'âge dépasse 60 ans et qui ont des antécédents de diabète sucré, de troubles du rythme cardiaque ou de malformations cardiaques. La cause d'un AVC ischémique est la formation d'une plaque athérosclérotique ou de masses thrombotiques instables dans la lumière du vaisseau. Le détachement du lieu de fixation, un caillot de sang ou une embolie, bloquent la lumière du vaisseau, perturbant la circulation sanguine. L'apport insuffisant d'oxygène et de sang à certaines parties du cerveau entraîne la mort des cellules nerveuses.
    L'infarctus cérébral est moins susceptible de se produire lorsque les structures vitales sont comprimées par une tumeur..
  • Hémorragique. Le mécanisme de ce type d'accident vasculaire cérébral est associé à une hémorragie cérébrale. La maladie peut être sous-arachnoïdienne ou intracérébrale. Il est plus souvent diagnostiqué chez les patients de 40 à 60 ans. Sous réserve du développement de la pathologie d'une personne présentant la présence d'athérosclérose, d'hypertension ou de maladies du sang. L'hémorragie se développe avec une rupture de la paroi vasculaire au site d'un anévrisme ou avec un amincissement sur le fond de l'athérosclérose.
  • L'AVC sous-arachnoïdien est caractérisé par l'entrée de sang entre les membranes molles et arachnoïdiennes du cerveau, pénétrant dans la cavité de la moelle épinière.
  • Accident ischémique transitoire. La maladie est associée à un court blocage de la lumière du vaisseau, ce qui perturbe la circulation sanguine dans les services d'alimentation. La condition s'accompagne de l'apparition de symptômes caractéristiques d'un accident vasculaire cérébral typique. En règle générale, tous les symptômes disparaissent après quelques minutes, par conséquent, le patient ne peut pas toujours comprendre ce qui peut lui arriver. Cette option est la plus dangereuse car en l'absence de traitement, un AVC peut se développer..

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de développement de la maladie comprennent les conditions pathologiques qui endommagent le plus souvent les vaisseaux. Parmi eux:

  • Hypertension artérielle. La déviation de la pression artérielle normale est une condition dangereuse. Malgré le fait que l'état du patient ne change pas, il y a une augmentation de la charge sur la paroi vasculaire. À mesure que le processus pathologique progresse, il devient plus mince et moins élastique. Dans les endroits où l'amincissement est le plus important, l'apparition d'anévrismes est possible, ce qui, avec de fortes pointes de pression, éclate et provoque des saignements dans les structures vitales.
  • Faible niveau d'activité physique Un mode de vie sédentaire avec une consommation d'énergie insuffisante pendant la journée augmente considérablement le risque de développer la maladie. En conséquence, une augmentation progressive du poids corporel peut survenir, ainsi qu'une stagnation du sang dans le système veineux. Cette condition entraîne une augmentation de la pression artérielle, une coagulation sanguine et la formation possible de caillots sanguins..
  • Augmentation du cholestérol sérique. Le cholestérol peut épaissir non seulement le sang, mais aussi se déposer dans les parois des vaisseaux sanguins. Les vaisseaux sanguins s'épaississent progressivement, ils sont moins élastiques et conduisent le sang plus mal. Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, une plaque se forme dans la lumière, ce qui dans les cas graves bloque la lumière du vaisseau. Avec un jeu instable, il se détache. En raison d'un taux de cholestérol élevé, des variantes hémorragiques et ischémiques peuvent se développer..
  • Fumeur. L'inhalation de vapeur de nicotine augmente le risque de développer la maladie de plus de 12%. Une mauvaise habitude aggrave non seulement l'état des organes internes, mais aussi les parois des vaisseaux sanguins. Ils deviennent plus cassants. La nicotine qui pénètre dans la circulation sanguine rétrécit leur lumière, provoquant une augmentation de la pression artérielle. Une fois que le patient a cessé de fumer, l'état du système cardiovasculaire est rétabli après 2-3 ans.
  • Malnutrition et obésité du patient. Une probabilité accrue d'AVC est observée lorsque le patient abuse de produits contenant une grande quantité de lipoprotéines de basse densité et de cholestérol. Il s'agit notamment de la restauration rapide, des produits frits, fumés, épicés et salés. De plus, la maladie peut se développer avec une consommation excessive d'alcool..
  • Un excès de poids corporel augmente le stress sur le cœur, le diabète sucré et l'hypercholestérolémie. L'indicateur avancé pour évaluer ce facteur de risque est l'indice de masse corporelle. Il est calculé en divisant le poids corporel par la taille du patient au carré.
  • Maladies du système cardiovasculaire. Les malformations cardiaques, la fibrillation auriculaire ou d'autres troubles du rythme violent les propriétés rhéologiques du sang et provoquent des caillots sanguins dans les oreillettes ou les ventricules. Ces caillots sanguins pénètrent dans la circulation systémique et les vaisseaux sanguins du cerveau.
  • Effet stressant. Les hormones produites pendant le stress affectent négativement le fonctionnement de divers organes et systèmes. Tout d'abord, ils provoquent une augmentation de la pression artérielle. De plus, ils suppriment les niveaux d'insuline, augmentant la glycémie, ce qui provoque également le développement du diabète. La possibilité de fumer n'est pas exclue, comme moyen de faire face au stress.
  • Diabète. L'augmentation du glucose endommage la paroi vasculaire, il devient plus fragile et vulnérable à d'autres effets pathologiques. Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de souffrir de troubles circulatoires aigus. Le pronostic à vie est souvent défavorable.

Ces facteurs de risque sont évitables. Le patient peut les exclure en temps opportun ou changer leur mode de vie, ce qui empêchera la maladie.
Dans le même temps, les États distinguent qu'une personne ne peut pas influencer. Parmi eux:

  • L'âge des personnes âgées.
  • Hérédité chargée.
  • Sol. Les hommes sont moins susceptibles de souffrir de troubles circulatoires..
  • Anamnèse de la vie.

Les principaux symptômes d'un accident vasculaire cérébral chez les hommes

Avant le développement des principaux symptômes de la maladie, le patient peut rencontrer les précurseurs de la pathologie. Ceux-ci inclus:

  • Le développement de maux de tête sévères. Les personnes atteintes de céphalée signalent une détérioration marquée du bien-être, alors qu'il ne répond pas au traitement.
  • Vertiges. Un mal de tête avec des étourdissements entraîne une altération de la coordination. Une personne ressent le désir de se coucher et d'être immobile.
  • Nausées non alimentaires, problèmes de coordination motrice. La victime a du mal à effectuer certaines manipulations, comme l'écriture ou des mouvements fins et précis..
  • Troubles de la parole. La parole devient floue, par conséquent, d'autres ne comprennent pas toujours la signification desdites phrases.
  • Sensation d'une ruée de sang vers la tête. Le visage devient violet et la personne a chaud.
  • Un changement d'humeur brutal. Dans un contexte de bonne humeur, une agression prononcée ou des larmes sont observées.
  • L'apparition d'un léger engourdissement. En règle générale, il est unilatéral..

L'apparition de ces signes est une indication pour le patient de consulter d'urgence un médecin. Au stade précurseur, avec le diagnostic correct, la thérapie est choisie pour empêcher la poursuite de la progression du processus.
Les principaux signes d'un accident vasculaire cérébral chez les hommes comprennent:

  • Diminution ou perte complète de la force musculaire dans les membres supérieurs ou inférieurs.
  • Salivation involontaire et altération de la fonction de déglutition. Avec le développement d'un accident vasculaire cérébral, le patient peut rencontrer l'apparence de transpiration en mangeant de la nourriture ou l'incapacité de l'avaler.
  • Le développement d'un mal de tête insupportable, dans lequel les patients commencent à crier et à prendre une position forcée.
  • L'apparition d'une confusion avec des pertes de mémoire ou un coma. Coma le plus souvent associé à une lésion communautaire.
  • Vomissements indomptables qui ne soulagent pas. Comme le processus pathologique est programmé, les vomissements ne provoquent pas l'apparition de contenu gastrique.
  • Déséquilibre dans la marche.
  • Mouvements intestinaux et mictions involontaires.
  • Diminution de l'audition et de la vision. Le processus peut être de nature unilatérale ou bilatérale, selon la gravité du processus pathologique..
  • Omission de la paupière et du coin de la bouche sur un ou deux côtés.
  • Bradycardie.
  • Paralysie ou parésie des membres.
  • Syndrome convulsif de type épilepsie.

Les principaux symptômes des micro-AVC chez l'homme

Tous les signes d'un micro-coup chez l'homme peuvent être divisés en cérébral et focal. Les manifestations cérébrales comprennent:

  • Maux de tête avec vertiges et maux de tête, ainsi que des mouches vacillantes devant les yeux.
  • Manque de coordination avec tremblements lors de la marche, changement de démarche et sensation de jambes en coton.
  • Faiblesse musculaire générale.
  • Troubles de la conscience avec somnolence ou augmentation de l'agitation nerveuse.
  • Hypersensibilité aux stimuli externes.

Les symptômes focaux comprennent:

  • La manifestation d'une faiblesse musculaire dans la moitié gauche ou droite du corps.
  • Parésie ou paralysie des membres supérieurs et inférieurs.
  • Manque de discours ou discours brouillé.
  • Engourdissement du visage et son asymétrie.
  • Atteinte de la mémoire avec sa perte possible.
  • Penser le changement.

Les principales différences entre course et microstroke

La principale différence entre ces maladies est une symptomatologie moins prononcée, qui disparaît d'elle-même quelques minutes après l'incident. Les manifestations non exprimées conservent la capacité du patient à occuper une position confortable, car dans les troubles circulatoires aigus, les personnes occupent une position forcée.

Diagnostique

Le diagnostic d'un accident vasculaire cérébral commence par la clarification des plaintes du patient, s'il est conscient. Si nécessaire, demandez aux autres ou à vos proches ce qui s'est passé. Les conditions susceptibles de provoquer la maladie sont en cours de clarification. En outre, le médecin doit recevoir des informations sur les pathologies concomitantes, les antécédents médicaux et la prise de médicaments.

Par la suite, une personne est examinée avec une évaluation du bien-être, des principaux symptômes ainsi que des réflexes. Sur la base des informations reçues, des méthodes de recherche supplémentaires sont sélectionnées, notamment:

  • Imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie. Ces études sont très précises et peuvent identifier un foyer pathologique.
  • Angiographie cérébrale. Avec l'introduction de liquide de contraste dans le système circulatoire, il est possible d'identifier le niveau de dommage.
  • Échocardiographie.
  • Test sanguin clinique et biochimique général.

Traitement

Le traitement de l'AVC ischémique est effectué en utilisant des méthodes conservatrices. Pour ce faire, utilisez des moyens visant à détruire un caillot de sang. Ils peuvent abaisser la viscosité du sang, améliorant la circulation sanguine dans les zones voisines..
Dans les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, une intervention chirurgicale est indiquée, ce qui implique l'ablation de l'hématome formé et la ligature du vaisseau.

Effets possibles d'un accident vasculaire cérébral et d'un micro-coup

En cas d'accident vasculaire cérébral aigu et de micro-AVC, le développement de:

  • Troubles de la parole, de l'activité motrice, de la force musculaire.
  • Paralysie et parésie.
  • Incapacité d'uriner et de déféquer.
  • Dans les cas graves, les patients font face à une invalidité persistante ou à la mort.

La prévention

Afin de prévenir ou de réduire le risque d'AVC, vous devez:

  • Éliminer le tabagisme et l'alcool.
  • Prévenir le stress.
  • Surveillez régulièrement votre tension artérielle et votre taux de sucre.
  • Réduire le surpoids.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin dans les premiers stades. Pour ce faire, vous devez appeler une ambulance et ne pas tenter l'auto-traitement. En cas de violation des fonctions vitales, des mesures de réanimation sont nécessaires.

Microstroke

Un micro-coup peut se développer soudainement et être pris par surprise. Par conséquent, il est important de savoir pourquoi, quand et dans quelles conditions il peut apparaître, que faire et comment l'éviter..

Le rythme de vie moderne conduit souvent une personne au fait que ses ressources sont épuisées et que sa santé est sensiblement affaiblie. Une conséquence de ces phénomènes négatifs peut être un micro-coup. Une aide en temps opportun et un traitement ultérieur à domicile augmentent les chances d'un rétablissement rapide et complet de ses conséquences.

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Avec un micro-AVC, la circulation cérébrale est perturbée dans le contexte d'une thrombose ou d'une ischémie, entraînant une nécrose tissulaire. La nutrition et la fonction des cellules cérébrales sont altérées.

La récupération est possible si dans les 6 heures l'approvisionnement en sang vers la zone affectée est normalisé. Pendant l'attaque, les petits vaisseaux du cerveau souffrent, ce qui préserve les chances d'un traitement efficace et d'une rééducation complète à l'avenir.

Les manifestations de micro-AVC peuvent être imprécises et éphémères. Par conséquent, une personne ne peut pas toujours évaluer adéquatement le degré de risque de changements de santé..

Officiellement, le diagnostic de "microstroke" en médecine n'existe pas. Ce terme est utilisé pour définir de manière générique les changements dans la circulation cérébrale..

Microstroke est un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral possible à l'avenir. Par conséquent, ne négligez pas le traitement et offrez-vous des conditions de vie plus favorables.

Facteurs de risque et causes possibles

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement d'un microstroke. D'après les premières recherches, les personnes âgées étaient pour la plupart à risque - plus de 60.

Récemment, il y a eu une tendance dans laquelle la maladie s'est considérablement "rajeunie", et de plus en plus souvent un micro-AVC survient chez les hommes et les femmes de 30 à 35 ans.

Facteurs de risque:

  • mauvaises habitudes: tabagisme, abus d'alcool, drogues;
  • mode de vie sédentaire;
  • activité physique excessive;
  • stress chronique, irritabilité nerveuse accrue, névrose;
  • alimentation déséquilibrée et développement de l'obésité en arrière-plan.

De plus, le risque de développer un microstroke est élevé avec certains problèmes de santé:

  • a déjà subi une crise cardiaque;
  • chirurgie de remplacement valvulaire cardiaque;
  • cardiopathie
  • hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète..

Symptômes et premiers signes

Un micro-coup a des manifestations spécifiques:

  • maux de tête aigus, vertiges;
  • accès de nausée;
  • engourdissement des membres et perte partielle de sensibilité;
  • formication;
  • déficience visuelle: diminution de la netteté, des points noirs et blancs passent devant les yeux;
  • troubles de l'élocution, sensation désagréable d'engourdissement de la langue;
  • perte de coordination;
  • faiblesse et fatigue;
  • hypertension artérielle;
  • photophobie, sensibilité aux bruits et odeurs aigus;
  • perte de conscience possible.

Si des symptômes sont détectés, le patient doit d'urgence fournir les premiers soins et appeler immédiatement une ambulance.

Que faire d'une attaque

Aux premiers signes d'un micro-AVC chez un patient, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

  1. Assurez la tranquillité totale du patient, placez-le en position couchée. Un oreiller est placé sous la tête et les épaules. Si l'attaque accompagne des vomissements, retournez le patient sur le côté pour éviter de faire vomir dans les voies respiratoires.
  2. Fournir de l'air frais: ouvrez une fenêtre dans la pièce.
  3. Facilitez la respiration: desserrez les ceintures, détachez les boutons du col.
  4. Mesurer la pression: si elle est élevée, administrer un agent hypotenseur si le patient a déjà pris des médicaments similaires.
  5. Faites un léger massage relaxant de la tête des tempes à l'arrière de la tête.

Traitement micro-AVC

Le traitement d'un microstroke vise à restaurer la circulation cérébrale, ainsi qu'à prévenir de nouvelles perturbations de l'activité cérébrale.

Les mesures thérapeutiques avec l'utilisation de médicaments doivent être lancées au plus tard dans les 3 heures suivant l'apparition des symptômes.

Sinon, les conséquences d'un microstroke peuvent être irréversibles et l'efficacité du traitement est considérablement réduite..

Pour le traitement des micro-AVC, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés:

  • thrombolytiques;
  • anticoagulants;
  • médicaments vasoactifs;
  • dextrans de bas poids moléculaire;
  • médicaments antihypertenseurs;
  • neuroprotecteurs;
  • agents métaboliques;
  • angioprotecteurs.

Les buts et objectifs du traitement sont les suivants:

  • normalisation et stabilisation de la pression artérielle;
  • restauration de la circulation cérébrale;
  • normalisation de l'activité cardiaque;
  • correction des propriétés rhéologiques du sang;
  • prévention de l'œdème cérébral ou de sa réduction;

Un traitement symptomatique est également proposé..

L'efficacité du traitement dépend du respect des prescriptions et recommandations du médecin traitant. La prise de médicaments est une condition préalable à un rétablissement complet.

Nous portons à votre attention une vidéo dans laquelle sont expliqués les symptômes d'un microstroke et les caractéristiques de son traitement:

Restaurer le corps à la maison

Avec un micro-coup transféré, il faudra du temps pour récupérer complètement.

Le traitement pendant cette période est un complexe de mesures préventives qui comprennent:

  • thérapie médicamenteuse;
  • aliments diététiques;
  • physiothérapie;
  • gymnastique médicale.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments visant à normaliser les fonctions cérébrales et à éliminer les effets des micro-AVC. Dans ce cas, les médecins ont souvent recours à la nomination de médicaments nootropes. L'un des médicaments les plus efficaces de ce groupe est la gliatiline (alfoscérat de choline).

La gliatiline est un médicament nootrope original à action centrale. La formule au phosphate de la gliatiline favorise une bonne absorption du médicament et permet la livraison rapide de la substance active au cerveau. Pour obtenir le traitement le plus efficace pour un microstroke, le médecin peut prescrire une cure de gliatiline. Au cours du traitement, le patient récupère plus rapidement les processus de pensée, la mémoire, les fonctions motrices et la parole. La gliatiline est sûre à utiliser, ne provoque pas d'effets secondaires, protège les neurones des dommages, améliore la transmission des influx nerveux et affecte positivement la structure des membranes cellulaires.

La nutrition alimentaire est également un élément important d'une thérapie réussie pendant la période de récupération. L'absence d'éléments micro et macro importants, l'abus d'aliments malsains riches en cholestérol et en gras trans aggrave la perméabilité vasculaire, provoquant la formation de thrombose et de plaques de cholestérol.

Les procédures physiothérapeutiques et les méthodes de traitement alternatives comprennent:

  • l'hirudothérapie (traitement par les sangsues);
  • acupuncture;
  • massage;
  • électrophorèse;
  • sommeil électrique;
  • traitement de l'eau, climatothérapie.

L'activité physique doit être dosée, régulière et en fonction des capacités individuelles. Le cours d'exercices de physiothérapie peut être suivi en direction d'un médecin du cabinet de thérapie par l'exercice.

De plus, il est important pour le patient de créer une atmosphère calme favorable, pour le protéger du stress inutile et de la névrose. Activité physique excessive, la fatigue n'est pas autorisée. En général, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie dans son ensemble et d'éliminer les facteurs négatifs qui ont conduit au développement de microstroke.

Régime

La nutrition est d'une importance non négligeable au cours de la période de récupération après un micro-coup.

À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

  • apport alimentaire fractionné en petites portions;
  • à l'exception des aliments gras, fumés, frits, salés et en conserve;
  • limiter la consommation de sel à 2-5 gr. en un jour;
  • réduction de l'apport calorique.

Les fruits et légumes, les céréales, riches en magnésium, potassium et fibres, doivent être inclus dans la nutrition médicale. De plus, le régime doit contenir des produits contenant des acides gras insaturés (huiles végétales, poisson de mer, volaille), les glucides rapides sont limités (beurre et confiserie, pommes de terre, riz).

Des boissons, il est utile de boire des jus naturels, des compotes, de la gelée. Il est préférable de remplacer le thé et le café forts par des décoctions curatives d'herbes (sauge, camomille, menthe).

Vous pourriez être intéressé par un article sur le traitement de l'artériosclérose cérébrale.

Comment normaliser vous-même la haute pression inférieure, lisez ici..

Phytothérapie

La phytothérapie peut être un outil efficace et utile dans le traitement des effets des micro-AVC. Les plantes curatives normalisent l'apport sanguin au cerveau, réduisant la manifestation de l'athérosclérose.

En cas de troubles de la parole après un micro-coup, l'utilisation de bouillon de sauge est utile. Pour sa préparation, 1-2 cuillères à soupe. Les feuilles de sauge sont versées avec de l'eau chaude et ont insisté pendant 1 heure. L'infusion résultante est filtrée et prise dans ½ tasse par jour. Durée du traitement - 1 mois.

Pour normaliser la pression artérielle, un mélange d'herbes et de racines de plantes médicinales est utilisé: racine de valériane - 20 g; aubépine - 20 g; millefeuille - 30 g; racine de calamus et pervenche 10 g chacun Mélanger les ingrédients, prendre 1 cuillère à soupe. et versez 0,5 litre d'eau chaude. Retirer pendant la nuit dans un endroit sombre, puis filtrer la perfusion et boire 1 verre par jour.

La momie possède des propriétés générales de renforcement.

La posologie est calculée en fonction du poids corporel:

  • jusqu'à 70 kg - 0,2 g;
  • 80 kg - 0,3 g;
  • jusqu'à 90 kg - 0,3-0,4 g;
  • plus de 90 kg - 0,4-0,5 g.

Le produit est dilué dans un liquide. La meilleure option est le lait (1:20) ou l'eau, vous pouvez ajouter un peu de miel à la boisson. De plus, la momie peut être élevée dans du jus de raisin ou de concombre, dans des infusions de bleuets, de graines de cumin, de persil. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause de 7 jours. Nombre de cours 3-4.

Mode

La clé du succès dans la restauration de la santé après un micro-AVC est la création de conditions favorables, à la maison et au travail:

  • respect du régime de travail et de repos;
  • sommeil complet.

Le stress et la fatigue chronique peuvent être des facteurs qui réduisent l'efficacité du traitement et provoquent le risque de rechute et de complications..

L'activité physique ne doit pas être excessive, mais régulière. Un exercice quotidien sous forme d'exercice sera utile pendant la période de récupération. Il est également recommandé de sortir tous les jours..

La prévention

Afin de prévenir le développement de micro-AVC, ainsi que pour éviter les rechutes, il sera nécessaire de changer le mode de vie en général.

Pour maintenir la santé, vous devez:

  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • activité physique régulière (promenades en plein air, exercice);
  • observer le sommeil et le repos;
  • manger bien équilibré;
  • contrôler la pression artérielle;
  • régulièrement observé par un médecin;
  • limitez-vous au stress et à la nervosité accrue.

Même si les conséquences d'un micro-coup étaient insignifiantes, ne sous-estimez pas l'insidiosité de cette maladie. À l'avenir, si les recommandations du médecin ne sont pas suivies et que le mode de vie habituel est maintenu, le risque de développer un accident vasculaire cérébral augmente considérablement. La récupération après un AVC complet sera plus difficile et parfois impossible.

Nous vous recommandons de regarder la vidéo, qui décrit les exercices physiques utiles après un micro-AVC:

Comment reconnaître à temps les symptômes d'un micro-coup chez l'homme

Comment reconnaître à temps les symptômes d'un micro-coup chez l'homme

Traitement micro-AVC

Il ne vaut certainement pas la peine d’entrer dans les détails du traitement des micro-accidents vasculaires cérébraux pour les personnes qui n’ont pas de formation médicale ni d’expérience dans le traitement de ces maladies. Pour une personne ordinaire, il suffira juste de comprendre le mécanisme de rééducation pour les micro-AVC lui-même, et de laisser la nomination d'une thérapie anti-AVC complète à des spécialistes, d'autant plus que ce type de traitement est prescrit en fonction des caractéristiques individuelles d'une personne.

Le traitement des AVC, à son tour, vise à prévenir les caillots sanguins et à rétablir la circulation sanguine normale dans les tissus nerveux. Cette maladie endommage les cellules nerveuses du cerveau, qui meurent par la suite et provoquent une circulation sanguine insuffisante du système circulatoire et de l'organisme entier. L'activité vitale générale correcte d'une personne est violée, ce qui peut même provoquer une exacerbation d'autres maladies chroniques. Par conséquent, l'automédication dans une situation où au moins l'un des principaux symptômes d'un microstroke est évident est strictement interdite. Même le moindre retard dans de telles situations peut changer considérablement votre vie ou celle d'une autre personne pas pour le mieux.

Dans le traitement des micro-AVC, le médecin n'est guidé que par les indicateurs cliniques du patient, et nullement sexuel. Bien que parmi les gens, il existe une opinion erronée assez répandue selon laquelle les hommes sont plus exposés aux micro-AVC. Les signes d'un micro-coup chez la femme se rencontrent aussi souvent que chez le sexe opposé, mais il convient de noter que les symptômes d'un micro-coup chez l'homme se manifestent généralement sous une forme plus prononcée en raison de l'aggravation des mauvaises habitudes.

Dans tous les cas, même le neurologue le plus expérimenté ne sera pas en mesure de poser un diagnostic précis uniquement sur la base de manifestations externes, un diagnostic plus approfondi de l'IRM est utilisé pour cela. En utilisant l'imagerie par résonance magnétique dans les moindres détails, même de légères déviations peuvent être déterminées lorsque le système nerveux du cerveau change. Cet examen vous aidera à poser un diagnostic précis et à vous prescrire une thérapie globale efficace..

Causes des micro-accidents vasculaires cérébraux

TIA se développe lorsque l'une des situations suivantes se produit:

CauseQu'est-ce qui a causé TIA
Artériosclérose cérébraleL'une des raisons: • si un morceau de plaque athérosclérotique se détache et obstrue - pas complètement, mais de 55 à 75% - une partie étroite du vaisseau, qui est plus proche du tissu cérébral, puis se dissout par le corps; • si un thrombus s'est accumulé sur une plaque athérosclérotique et a réduit (n'a pas bloqué) la lumière du vaisseau, après quoi il s'est dissous après un certain temps; • si la paroi du vaisseau dans laquelle la plaque athérosclérotique s'est déposée est devenue plus épaisse, c'est pourquoi le diamètre du vaisseau a diminué.
Thrombose des membres inférieurs, y compris celle résultant de la prise de contraceptifs, de varices. Risque plus élevé si, en plus des veines dilatées, de la thrombophlébite ou des contraceptifs, une personne souffre d'arythmieIl y a une séparation du thrombus et son "voyage" dans la circulation sanguine, à la suite de quoi il s'arrête dans l'un des vaisseaux du cerveau, perturbant la nutrition des neurones, puis le thrombus se dissout
Fumer ou prendre un vasospasmeLes vaisseaux sont fortement comprimés, dans l'une des zones (généralement le vaisseau le plus affecté par l'inflammation, le diabète sucré ou une autre pathologie), le sang cesse presque de couler vers le cerveau, mais le spasme passe ensuite
Chirurgie osseuse (particulièrement grande), brûlures, ecchymoses du tissu sous-cutanéLa suspension d'une suspension contenant des molécules de graisse dans la circulation sanguine, suivie d'un blocage à court terme de l'un des vaisseaux cérébraux
Syndrome de vol sous-clavierDans le même temps, il y a un rétrécissement de l'artère sous-clavière avant même que l'artère vertébrale qui alimente le tronc cérébral ne s'en éloigne. Lorsqu'une personne atteinte d'une telle maladie travaille activement avec ses mains, la majeure partie du sang passe dans ses mains et certaines parties du cerveau manquent de nutrition
Anémie (hémoglobine trop faible)Pas assez d'oxygène entre dans le cerveau en raison du peu de molécules qui le transportent (hémoglobine)
Empoisonnement au monoxyde de carboneL'hémoglobine est bloquée par une molécule de monoxyde de carbone et ne peut pas transporter l'oxygène
Augmentation de la viscosité du sang: avec un grand nombre de globules rouges (polycythémie), maladies chroniques du cœur ou des bronches, apport constant d'une petite quantité de liquidePériodiquement, le sang ne peut pas passer à travers certains petits vaisseaux

La prévention

La prévention d'un micro-AVC chez l'homme doit être réalisée obligatoirement, après une attaque, un traitement et une rééducation. Il est également nécessaire pour les personnes à risque et de plus de 60 ans. En règle générale, ce sont les règles et recommandations:

  • une bonne alimentation et une bonne alimentation;
  • activité physique modérée, gymnastique;
  • massage;
  • prendre des médicaments;
  • examens médicaux en cours;
  • arrêter de fumer et d'alcool;
  • manque de stress;
  • traitement des maladies du cœur, des articulations et des vaisseaux sanguins;
  • normalisation de la pression, de la glycémie;

Habituellement, le cours de prévention dure au moins trois mois, est effectué sous la supervision d'un médecin et peut inclure des méthodes différenciées qui donnent un résultat positif dans 80% des cas.

Mais la principale chose que tout le monde devrait faire est de soigner soigneusement et soigneusement sa santé, car seule une visite opportune chez un médecin peut garantir une guérison et un retour à la vie normale en quelques mois. S'il est possible d'identifier à l'avance une prédisposition à un micro-coup, le patient ne rencontrera jamais de conséquences et de problèmes à l'avenir, et la maladie sera éliminée pour toujours.

Restaurer le corps à la maison

Avec un micro-coup transféré, il faudra du temps pour récupérer complètement.

Le traitement pendant cette période est un complexe de mesures préventives qui comprennent:

  • thérapie médicamenteuse;
  • aliments diététiques;
  • physiothérapie;
  • gymnastique médicale.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments visant à normaliser les fonctions cérébrales et à éliminer les effets des micro-accidents vasculaires cérébraux, ainsi que, si nécessaire, à traiter la maladie qui a provoqué son développement.

La nutrition alimentaire est également un élément important d'une thérapie réussie pendant la période de récupération. L'absence d'éléments micro et macro importants, l'abus d'aliments malsains riches en cholestérol et en gras trans aggrave la perméabilité vasculaire, provoquant la formation de thrombose et de plaques de cholestérol

Les procédures physiothérapeutiques et les méthodes de traitement alternatives comprennent:

  • l'hirudothérapie (traitement par les sangsues);
  • acupuncture;
  • massage;
  • électrophorèse;
  • sommeil électrique;
  • traitement de l'eau, climatothérapie.

L'activité physique doit être dosée, régulière et en fonction des capacités individuelles. Le cours d'exercices de physiothérapie peut être suivi en direction d'un médecin du cabinet de thérapie par l'exercice.

De plus, il est important pour le patient de créer une atmosphère calme favorable, pour le protéger du stress inutile et de la névrose. Activité physique excessive, la fatigue n'est pas autorisée.

En général, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie dans son ensemble et d'éliminer les facteurs négatifs qui ont conduit au développement de microstroke.

La nutrition est d'une importance non négligeable pendant la période de récupération après un micro-coup. À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

À des fins thérapeutiques et préventives, le respect du régime alimentaire et des principes d'une bonne nutrition est prescrit:

  • apport alimentaire fractionné en petites portions;
  • à l'exception des aliments gras, fumés, frits, salés et en conserve;
  • limiter la consommation de sel à 2-5 gr. en un jour;
  • réduction de l'apport calorique.

Les fruits et légumes, les céréales, riches en magnésium, potassium et fibres, doivent être inclus dans la nutrition médicale. De plus, le régime doit contenir des produits contenant des acides gras insaturés (huiles végétales, poisson de mer, volaille), les glucides rapides sont limités (beurre et confiserie, pommes de terre, riz).

Des boissons, il est utile de boire des jus naturels, des compotes, de la gelée. Il est préférable de remplacer le thé et le café forts par des décoctions curatives d'herbes (sauge, camomille, menthe).

Vous pourriez être intéressé par un article sur le traitement de l'artériosclérose cérébrale.

Comment normaliser vous-même la haute pression inférieure, lisez ici..

Phytothérapie

La phytothérapie peut être un outil efficace et utile dans le traitement des effets des micro-AVC. Les plantes curatives normalisent l'apport sanguin au cerveau, réduisant la manifestation de l'athérosclérose.

En cas de troubles de la parole après un micro-coup, l'utilisation de bouillon de sauge est utile. Pour sa préparation, 1-2 cuillères à soupe. Les feuilles de sauge sont versées avec de l'eau chaude et ont insisté pendant 1 heure. L'infusion résultante est filtrée et prise dans ½ tasse par jour. Durée du traitement - 1 mois.

Pour normaliser la pression artérielle, un mélange d'herbes et de racines de plantes médicinales est utilisé: racine de valériane - 20 g; aubépine - 20 g; millefeuille - 30 g; racine de calamus et pervenche 10 g chacun Mélanger les ingrédients, prendre 1 cuillère à soupe. et versez 0,5 litre d'eau chaude. Retirer pendant la nuit dans un endroit sombre, puis filtrer la perfusion et boire 1 verre par jour.

La momie possède des propriétés générales de renforcement.

La posologie est calculée en fonction du poids corporel:

  • jusqu'à 70 kg - 0,2 g;
  • 80 kg - 0,3 g;
  • jusqu'à 90 kg - 0,3-0,4 g;
  • plus de 90 kg - 0,4-0,5 g.

Le produit est dilué dans un liquide. La meilleure option est le lait (1:20) ou l'eau, vous pouvez ajouter un peu de miel à la boisson. De plus, la momie peut être élevée dans du jus de raisin ou de concombre, dans des infusions de bleuets, de graines de cumin, de persil. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause de 7 jours. Nombre de cours 3-4.

La clé du succès dans la restauration de la santé après un micro-AVC est la création de conditions favorables, à la maison et au travail:

  • respect du régime de travail et de repos;
  • sommeil complet.

Le stress et la fatigue chronique peuvent être des facteurs qui réduisent l'efficacité du traitement et provoquent le risque de rechute et de complications..

L'activité physique ne doit pas être excessive, mais régulière. Un exercice quotidien sous forme d'exercice sera utile pendant la période de récupération. Il est également recommandé de sortir tous les jours..

Prévention des maladies

Une activité physique régulière a un effet bénéfique sur l'état non seulement des muscles, mais aussi des parois des vaisseaux

Prendre des médicaments n'est pas le seul moyen de prévenir les AVC. La correction des facteurs de risque est d'une grande importance, notamment: • l'hypertension artérielle; • maladies cardiovasculaires; • Diabète; • obésité; • malnutrition; • hypercholestérolémie; • hypokinésie; • manque d'activité physique; • mauvaises habitudes.

Quelles mesures pratiques devraient être prises pour savoir si le facteur de risque est exposé ou non? Comment, à son tour, minimiser leur impact sur le corps humain?

• Si vous avez des maladies du système cardiovasculaire, des indicateurs importants tels que le pouls et la pression artérielle doivent être surveillés deux fois par jour, et il est recommandé de même entrer les résultats dans un journal spécial. Pour cela, il existe des appareils spéciaux - des tonomètres, que vous pouvez acheter dans une pharmacie régulière. Dans le cas d'un indicateur de pression supérieur à 140/90, vous devez absolument consulter un médecin pour éviter les complications.

• Les personnes atteintes de diabète devraient contrôler leur taux de sucre. S'il dépasse la norme, il ne fera pas de mal de consulter un endocrinologue. Il faut comprendre que les patients qui présentent un tel facteur de risque sont le plus souvent soumis à des AVC et à des micro-coups, leurs symptômes sont plus prononcés et souvent mortels.

• Le contrôle du poids est un facteur important sur la voie de la prévention correcte des micro-coups. L'excès de poids est la cause de nombreuses défaillances du système cardiovasculaire ou provoque simplement des conditions critiques de l'organisme dans son ensemble. Par conséquent, il est nécessaire de normaliser le poids d'une personne, car il devient directement un sol propice à un AVC. Régimes médicaux, conseils diététistes, sports vous aideront à faire face à ce problème, si vous le souhaitez bien sûr.

• Un taux de cholestérol élevé, comme vous le savez, peut également provoquer la survenue de micro-AVC et doit être contrôlé par un médecin sur la base d'un examen, de lipidogrammes. Cette maladie est directement liée à l'apparition de micro-AVC. Les plaques de cholestérol restreignent le flux sanguin à travers les vaisseaux, augmentant ainsi la pression artérielle et perturbant le flux sanguin dans tout le système circulatoire.

• Les personnes qui mènent un style de vie passif ne bougent pas beaucoup, passent la plupart de leur temps près du téléviseur, marchent peu au grand air et souffrent plus souvent d'AVC. Il faut se rappeler que l'activité physique régulière a un effet bénéfique sur l'état non seulement des muscles, mais aussi des parois des vaisseaux sanguins, ainsi que de saturer le corps en oxygène. Ainsi, le corps crée des conditions favorables à une vie normale et réduit le risque d'AVC.

Les infusions d'aiguilles de pin avec du jus de citron restaurent parfaitement les vaisseaux sanguins

• Les mauvaises habitudes provoquent également des AVC fréquents. Bien sûr, on ne peut pas argumenter sur les effets nocifs de la nicotine, son effet toxique conduit précisément à ces symptômes qui peuvent évoluer en microstroke en quelques secondes. Ces symptômes comprennent: augmentation de la pression artérielle, accélération du rythme cardiaque, intoxication générale du corps et autres.

• Les médecins parlent beaucoup des dangers de l'alcool. Certains soutiennent qu'une petite quantité d'alcool par jour peut empêcher le développement de l'athérosclérose et une baisse de la viscosité du sang, qui, à son tour, est une sorte de prévention anti-AVC. D'autres affirment que l'alcool à n'importe quelle dose a un effet toxique sur le muscle myocardique et le cerveau lui-même. En tout cas, ne tentez pas le destin et n'abusez ni de l'un ni de l'autre. Les mauvaises habitudes ne sont qu'un mode de vie que vous pouvez changer vous-même et même s'il n'y a aucune menace pour votre santé.

Premiers soins pour microstroke

Lorsque des symptômes de dysfonctionnement neurologique focal apparaissent en raison d'une attaque ischémique transitoire, les premiers soins sont nécessaires pour un micro-AVC.

Assurez-vous d'appeler l'équipe d'ambulance (avec un message de l'heure exacte à laquelle le début des symptômes a commencé) ou de livrer rapidement la personne à l'établissement médical le plus proche. Lorsqu'une personne tombe malade dans la rue, vous devez savoir si elle souffre de diabète et, en présence de cette maladie, lui donner un comprimé de glucose ou un verre de boisson sucrée (pour augmenter d'urgence la glycémie).

En attendant l'arrivée des soins médicaux, surveillez attentivement l'état de la personne. Et pour reconnaître un micro-AVC ou un AVC, les ambulanciers recommandent de demander à une personne de sourire (pour vérifier les changements dans les expressions faciales) et de répéter une phrase simple (vérifier les troubles de la parole).

Vous devez également demander à la personne de lever les deux mains ou de serrer fermement la main (cela peut révéler une faiblesse des mains). Si une faiblesse de la main gauche est détectée, la personne doit être tournée vers le côté droit (et, par conséquent, vice versa) pour permettre à la force de gravité de diriger le sang vers l'hémisphère affecté du cerveau.

Le reste appartient aux médecins, dont la tâche est d'éviter le délai entre l'apparition des symptômes et leur diagnostic. Parce que l'utilisation de PLAT, un activateur de plasminogène tissulaire recombinant (Alteplase, Reteplase, Tenecteplase), est nécessaire dans les trois premières heures suivant l'apparition des signes d'attaque ischémique. En catalysant la conversion du plasminogène en plasmine, principale enzyme responsable de la destruction d'un caillot, PLAT favorise la dégradation des caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins. Mais il n'est pas utilisé en cas de micro-AVC hémorragique et d'AVC (pour lesquels des anticoagulants sont nécessaires).

Les conséquences d'un micro-AVC sur les jambes

Nous vous rappelons que lors d'une crise ischémique transitoire, une hospitalisation est nécessaire. Il vous permet de découvrir la raison de l'attaque. Si vous ne demandez pas d'aide à temps, l'attaque peut être répétée. Certains patients ont plusieurs crises par jour. Et chacun d'eux est capable de se terminer fatalement.

Un micro-coup porté sur les jambes entraîne généralement une ONCM par type ischémique, arythmie sévère. De plus, l'AIT entraîne une décompensation des maladies coronariennes..

Hommes

Dans le sexe fort, un micro-coup se produit plus souvent. Et dans ce groupe surtout les refus d'hospitalisation. Il s'agit d'une attaque de transit dangereuse. Les vaisseaux affectés sont si petits qu'ils ne provoquent pas de perturbations graves. Ou les symptômes disparaissent complètement. Ce bien-être imaginaire, en règle générale, conduit à des coups sévères. Et sa raison la plus courante est le manque de soins médicaux en temps opportun..

N'oubliez pas
groupe à risque:

  • Plus de 60 ans;
  • La consommation d'alcool;
  • Fumeur;
  • Obésité;
  • Diabète;
  • Hypertension artérielle;
  • Athérosclérose systémique.

Microstroke
avec diabète sucré (DM)

Il est connu que les vaisseaux sanguins sont également affectés par cette maladie. Leurs parois s'amincissent et l'athérosclérose progresse. Un facteur de risque supplémentaire est l'augmentation de la diurèse dans le diabète. Cela crée des conditions supplémentaires pour la coagulation du sang. Par conséquent, les accidents vasculaires cérébraux surviennent 2,5 fois plus souvent.

Chez les personnes âgées
l'âge d'un patient atteint de cette maladie augmente le risque d'AVC après un AIT
plusieurs fois. Et la circulation collatérale y joue un rôle majeur..
Lorsqu'un caillot de sang ferme le vaisseau principal, le sang se précipite pour contourner la "congestion".
Dans le même temps, SD transforme les petits capillaires en tubes rigides en «verre»,
qui ne sont pas en mesure de compenser un tel flux sanguin. L'ischémie s'intensifie.

Femmes

Un micro-coup «sur les jambes» est porté par 30 à 40% de la population des pays développés. En Russie, il n'y a pas de statistiques adéquates. Cependant, ces chiffres seront plus élevés. Ce qui suit l'attaque ischémique d'une femme?

Premièrement, toute hypoxie cérébrale entraîne une fatigue inhabituelle, une dépression et des maux de tête. Si le patient ne les a pas expérimentés auparavant, c'est une occasion d'examen. Deuxièmement, après l'AIT, les performances et les fonctions cognitives sont considérablement réduites. Cela affecte la qualité du travail, surtout si une femme occupe un poste de direction.

Les conséquences d'une attaque, selon sa localisation

Ainsi, toute attaque se produit selon le type d'accident ischémique. Deux types d'AIT sont distingués au site de la lésion:

  • Piscine vertébro-basilaire;
  • Piscine carotide.

Alors d'abord
l'option se produit dans 70% des cas. Quels symptômes accompagnent l'événement??

  • Vertiges avec douleur occipitale;
  • Nystagmus;
  • Diplopie (double vision);
  • Nausée et vomissements;
  • Perte
    la moitié du champ de vision (généralement bilatéral);
  • Vacillant
    "Vole" devant les yeux;
  • Défaite
    muscles du visage, pharynx, langue, palais mou;
  • Soudain
    chute sans perte de conscience;
  • Court terme
    perte de mémoire et d'orientation.

TIA dans
le pool carotidien se comporte comme suit:

  • Disparaît
    sensibilité dans un ou plusieurs membres;
  • Sont absents
    mouvements dans un ou plusieurs membres;
  • Partiellement
    ou la parole disparaît complètement;
  • Disparaît
    vision dans un œil, la paralysie de la moitié du corps se forme de l'autre côté.

Ischémique
accident vasculaire cérébral

Lésions dans
Les AIT passent en 10 minutes à 1 heure. Si les signes ne disparaissent pas par jour,
un accident vasculaire cérébral aigu est diagnostiqué. Et c'est déjà assez
une autre maladie. Elle a un taux de mortalité élevé et une longue période de réadaptation..

Comment traiter
AVC ischémique?

  1. Correction
    ENFER avec des chiffres supérieurs à 200/110 mm Hg Ne pas abaisser la pression à un niveau inférieur
    chiffres, sinon l'approvisionnement en sang au cerveau et s'arrête complètement. Et
    N'utilisez pas de médicaments à effet rapide (nifidipine).
    La préférence devrait être donnée au captopril, à l'énalapril;
  2. Lutte
    avec œdème cérébral (mannitol);
  3. Pour
    le soulagement des crises est administré au diazépam.

Lorsqu'il est traité dans un hôpital, le patient est traité par une thérapie neuroprotectrice. Ce sont la glycine, l'émoxipine, la cytoflavine, la cérébrolysine.

Différences d'un microstroke d'un AVC

Le micro-coup est un trouble circulatoire transitoire des vaisseaux cérébraux. Elle survient dans le contexte d'une pression artérielle constamment élevée, de sa forte augmentation ou de l'athérosclérose, lorsque des plaques de cholestérol sont déposées sur les parois internes des vaisseaux sanguins.

Important! Mesurez régulièrement la tension artérielle à l'aide d'un tonomètre, si vous n'avez pas de tonomètre, assurez-vous de l'acheter, ce n'est pas cher, mais il devrait être dans chaque famille, ici vous pouvez toujours trouver une option peu coûteuse. Les mécanismes de développement de l'AIT et de l'AVC sont les mêmes, ils sont similaires dans les manifestations et les symptômes:

Les mécanismes de développement de l'AIT et de l'AVC sont les mêmes, ils sont similaires dans les manifestations et les symptômes:

  1. Des douleurs éclatantes apparaissent dans la partie occipitale de la tête.
  2. Dans les tempes, vous pouvez clairement sentir la pulsation du sang.
  3. Le sens de l'orientation disparaît même dans un espace familier et familier.
  4. Les membres sont engourdis et enflés. L'œdème commence par les orteils et les pieds, puis les doigts et les avant-bras gonflent.
  5. L'hyperhidrose commence - transpiration accrue dans tout le corps.
  6. La fréquence cardiaque s'égare.
  7. Avec un microstroke, et avec un grand accident vasculaire cérébral, des vertiges, des évanouissements, une perte de conscience sont notés.
  8. Dans les premier et deuxième cas, un changement de vision est noté: des «mouches» ou des taches ou cercles colorés apparaissent devant les yeux. Au tout début des attaques, les objets peuvent sembler anormaux
  9. lumineux et clair, après quelques minutes les couleurs s'estompent, l'environnement est vu comme à travers un voile ou du brouillard.
  10. Des sons forts et des couleurs vibrantes commencent à ennuyer.
  11. La parésie se développe.
  12. La dysphagie se développe - une violation du réflexe de déglutition.
  13. Les muscles faciaux du visage sont affectés. Et en conséquence, le visage est asymétrique. Un sourire tordu et tordu apparaît sur le visage, et les coins de la bouche tombent.

Et avec un accident vasculaire cérébral et une attaque ischémique transitoire, le blanc des yeux peut rougir. Et dans cela, et dans un autre cas, la confusion et les troubles de la parole peuvent être observés quand ils deviennent flous et obscurs.

Pour autant, les processus diffèrent dans le tableau clinique:

  1. Les symptômes d'un microstroke sont moins prononcés.
  2. Toutes les manifestations de TIA disparaissent en peu de temps, la durée maximale d'une attaque est de 24 heures, elle ne dure généralement pas plus de quelques minutes.
  3. Avec un micro-AVC, un rythme cardiaque rapide est observé, la peau du visage devient rouge; avec un grand accident vasculaire cérébral, un ralentissement du rythme cardiaque se produit et le visage pâlit. La pâleur du visage avec un accident vasculaire cérébral est un signe alarmant indiquant l'état grave du patient.
  4. Avec un micro-AVC, une parésie se développe - une perte partielle de l'activité motrice, avec un AVC, une paralysie complète des membres supérieurs ou inférieurs est possible.
  5. Avec un grand accident vasculaire cérébral, les gros vaisseaux qui alimentent cette partie du cerveau se chevauchent ou se rompent et, par conséquent, la zone affectée devient morte et ses cellules nerveuses meurent. Avec un micro-AVC, les petits vaisseaux sont affectés - capillaires et artérioles, dont la récupération est plus rapide.
  6. Avec un microstroke, un examen du réflexe de Babinsky donnera toujours un résultat négatif.
  7. Avec l'AIT, il n'y a pas d'énurésie; avec l'AVC, l'incontinence urinaire est l'un des symptômes constants.
  8. Avec un micro-coup, la parésie du regard ne se développe pas, quand un mouvement amical des yeux devient impossible.
  9. Avec un micro-AVC, les pupilles sont de la même taille. Avec un accident vasculaire cérébral, l'anisocorie se développe, quand un élève est agrandi, et le second est de taille réduite.

C'est le danger d'un micro-accident vasculaire cérébral - dans la plupart des cas, il est porté «sur ses pieds», un, deux, trois, jusqu'à une catastrophe vasculaire aiguë, un accident vasculaire cérébral majeur. Avec un accident vasculaire cérébral, les médecins ont peu de temps pour sauver le patient - seulement quatre heures et demie.

Prévention et recommandations

Vous pouvez éviter un micro-coup à son stade primaire, si vous suivez des recommandations préventives spéciales. Cela est particulièrement vrai pour les personnes à risque en raison de leur âge et de leur santé..

Les patients suivants sont à risque:

  • les femmes après 60 ans, bien que la médecine moderne reconnaisse que les micro-AVC affectent également les femmes plus jeunes;
  • en présence d'un certain nombre de maladies chroniques: diabète, thrombose, hypertension, malformations cardiaques congénitales, maladies des artères et du muscle cardiaque;
  • les patients présentant une prédisposition génétique aux lésions du système vasculaire;
  • avec une utilisation prolongée de médicaments hormonaux;
  • pendant la grossesse;
  • en surpoids.

Les principales mesures préventives comprennent le respect d'un mode de vie correct, le respect des principes diététiques de la nutrition avec le rejet des aliments nocifs fumés, salés et frits, une activité physique modérée et un bon repos.

Un micro-coup porté sur les jambes peut provoquer des effets irréversibles sur le corps d'une femme. N'ignorez pas les premiers symptômes de malaise, cela évitera des dommages au système vasculaire du cerveau.

Pourquoi en Russie ne traite pas l'hypertension

L'article vous a-t-il été utile? Évaluez le matériel sur une échelle de cinq points! Si vous avez encore des questions ou si vous souhaitez partager votre opinion, votre expérience - écrivez un commentaire ci-dessous.