Principal / Hématome

Qu'est-ce que le cerveau externe de l'hydrocéphalie

Hématome

L'hydrocéphalie externe est caractérisée par l'accumulation de liquide céphalorachidien dans les espaces entre les méninges - mous, arachnoïdiens. Les raisons de l'accumulation de liquide céphalo-rachidien sont associées à un déséquilibre entre les processus de production et de résorption (absorption) ou à une violation de sa circulation. Lors de l'examen de patients adultes à l'hôpital, un syndrome hydrocéphalique est détecté dans 25% des cas. La pathologie est souvent diagnostiquée chez les femmes.

Caractéristique de pathologie

L'hydrocéphalie externe (hydropisie) est une maladie qui se manifeste par une accumulation excessive de liquide céphalorachidien dans les espaces de la coquille du cerveau, ce qui provoque leur expansion et conduit à la compression des tissus voisins, en fonction de la gravité de l'état du patient, le médecin choisit les méthodes de traitement. Normalement, dans le système ventriculaire contient environ 120-150 ml de liquide céphalo-rachidien. Fonctions du liquide céphalo-rachidien:

  • Protection contre la dépréciation du cerveau. L'alcool protège le cerveau des dommages mécaniques.
  • Apport de nutriments aux tissus cérébraux.
  • Maintien de l'équilibre entre la pression osmotique (pression à la limite des solutions de sels et autres fractions sanguines - électrolytes, protéines) et oncotique (pression créée par les protéines plasmatiques).
  • Participation à la régulation du flux sanguin cérébral.

L'hydrocéphalie externe chez l'adulte peut se manifester comme une maladie indépendante ou une complication de la pathologie cérébrale. La forme secondaire se développe dans un contexte d'accident vasculaire cérébral, d'hémorragie, de tumeur et de processus infectieux, de traumatisme dans la région de la tête.

Classification des maladies

Selon le degré d'intensité des troubles et des symptômes, on distingue une forme légère, modérée et prononcée. Avec une hydrocéphalie externe légère (compensée), les troubles sont éliminés de manière naturelle, ce qui est associé à une légère manifestation de symptômes ou à leur absence. Au fil des recherches instrumentales, l'expansion des espaces alcoolisés se révèle.

Pour l'hydrocéphalie externe modérée (sous-compensée) du cerveau, l'apparition de symptômes cérébraux est typique. Une hydrocéphalie externe (décompensée) sévère du cerveau chez l'adulte se caractérise par une augmentation progressive des symptômes neurologiques. Les signes focaux rejoignent les symptômes cérébraux.

Dans la forme non occlusive, la communication entre les espaces de liquide céphalo-rachidien du cerveau est maintenue, ce qui implique généralement une légère hydrocéphalie chez un adulte. L'accumulation de liquide céphalo-rachidien se produit en raison de la dérégulation des processus de production et de la résorption. Avec la forme occlusale (fermée), la connexion entre les espaces du liquide céphalo-rachidien est interrompue, ce qui crée des obstacles à l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.

Il existe des formes congénitales (débuts dans la petite enfance) et acquises. L'hydrocéphalie congénitale est en corrélation avec l'hypoxie fœtale, les infections intra-utérines, les anomalies du développement qui provoquent une diminution de la résorption du liquide céphalorachidien ou perturbent la circulation du liquide céphalorachidien.

En tenant compte des indicateurs de la pression du liquide céphalo-rachidien, on distingue la forme hypotensive (pression abaissée), normotensive (pression normale), hypertensive (pression augmentée). L'hydrocéphalie hypotrophique se développe en raison d'une détérioration de la nutrition du tissu cérébral. La forme hypersécrétoire est en corrélation avec une augmentation pathologique de la production de liquide céphalo-rachidien.

Les causes

L'hydrocéphalie externe est une maladie qui survient chez l'adulte pour diverses raisons, ce qui nécessite un diagnostic approfondi et l'identification de pathologies cérébrales concomitantes. Les principales maladies qui conduisent au développement du syndrome hydrocéphalique:

  1. Tumeurs avec localisation plus souvent dans la zone du système ventriculaire, du tronc et des départements adjacents.
  2. Lésions infectieuses et inflammatoires du système nerveux central (méningite, encéphalite).
  3. Hémorragie sous-arachnoïdienne de type traumatique (due au TBI) et non traumatique (due à la rupture des malformations vasculaires, des anévrismes et d'autres éléments anormaux de l'appareil circulatoire du cerveau).
  4. Troubles du flux sanguin cérébral de type hémorragique ischémique survenant sous une forme aiguë ou chronique.
  5. Encéphalopathies d'étiologies diverses (associées à une intoxication alcoolique, un empoisonnement par des substances toxiques, une privation chronique en oxygène des tissus nerveux).

L'hydrocéphalie externe minimale est caractérisée par des indicateurs de pression intracrânienne d'environ 5 à 15 mm. Hg. Art. Pour une forme modérée, les valeurs typiques sont de 15-25 mm. Hg. Art., Pour prononcé - plus de 25 mm. Hg. st.

L'hémorragie sous-arachnoïdienne est associée à une altération importante du débit sanguin cérébral. Cette condition, qui conduit souvent à une invalidité grave et potentiellement mortelle, entraîne la mort dans 50% des cas, même en cas de diagnostic précoce. Si le patient ne reçoit pas de soins médicaux, il décède dans la période de 12 à 48 heures.

Symptômes et signes

Les signes d'hydrocéphalie externe modérée comprennent des douleurs dans la région de la tête (le plus souvent pulsatoires, persistantes ou paroxystiques), des vomissements et une congestion du fond d'œil. Avec une forme progressive et décompensée, les symptômes s'ajoutent:

  • Somnolence, faiblesse générale.
  • Vertiges, fatigue.
  • Signes de luxation des structures cérébrales dans le sens axial: tachycardie, scintillement de la conscience, rétrécissement des pupilles avec affaiblissement de la réaction à un stimulus lumineux, éventuellement apnée. Avec une luxation axiale, une compression de la veine cérébrale se produit, ce qui entraîne une perturbation de l'écoulement veineux et une congestion veineuse dans les hémisphères cérébraux.

Avec une hydrocéphalie externe modérément prononcée, la douleur dans la région de la tête apparaît ou s'intensifie le matin immédiatement après le réveil, ce qui est dû à une augmentation de la pression intracrânienne pendant le sommeil. La pathogenèse est basée sur le processus de vasodilatation (relaxation des muscles lisses de la paroi vasculaire), provoquée par une augmentation de la concentration de dioxyde de carbone.

Le processus de vasodilatation s'accompagne d'un afflux de sang et de l'expansion de la lumière vasculaire. En conséquence, il y a un étirement des parois vasculaires et membraneuses (coque dure) dans la zone adjacente à la base du crâne. Le matin, les symptômes s'intensifient plus souvent - nausées et vomissements, qui dans certains cas aident à réduire la douleur dans la tête.

L'apparition de somnolence et de léthargie avec une hydrocéphalie externe non prononcée est un critère pronostique défavorable et indique une détérioration de l'état du patient. En règle générale, ces symptômes indiquent une évolution aiguë de la pathologie, précédée d'une détérioration de l'état neurologique. Le développement d'un syndrome de luxation se manifeste par une dépression de la conscience, jusqu'à une stupeur et un coma.

Autres signes de luxation cérébrale: dysfonctionnement visuel, position forcée de la tête, violation grave de l'activité respiratoire et cardiaque. Une hydrocéphalie externe mineure, se présentant sous une forme chronique, s'accompagne de symptômes:

  1. Démence, troubles cognitifs.
  2. Troubles du système excréteur (incontinence urinaire).
  3. Apraxie (violation de mouvements volontaires complexes avec préservation des habiletés motrices élémentaires).
  4. Paraparésie (faiblesse musculaire avec amplitude limitée des mouvements volontaires) des membres inférieurs.

Dans les formes chroniques du cours, les symptômes initiaux apparaissent généralement 3-4 semaines après la maladie - une lésion infectieuse du système nerveux central (méningite, encéphalite), des traumatismes crâniens, le développement d'une hémorragie, une violation du flux sanguin cérébral, aiguë. Les principaux symptômes comprennent des troubles du sommeil et de l'éveil.

Les patients souffrent de somnolence pendant la journée et de troubles du sommeil la nuit. Leur activité physique et mentale diminue progressivement. Ils deviennent apathiques, indifférents, non initiés. Un symptôme typique de l'hydrocéphalie communicante survenant chez l'adulte sous une forme chronique est un affaiblissement général de la fonctionnalité du cerveau.

Les patients aggravent la mémoire, en particulier numérique et à court terme. Le patient a des difficultés s'il lui est demandé de donner son âge, la date du jour. Aux derniers stades de la maladie, le tableau clinique est complété par des troubles mentaux et intellectuels prononcés. Pendant cette période, le patient n'est pas capable de prendre soin de lui-même, perd contact avec la réalité.

La parole devient monosyllabique, lente, avec de longues pauses entre les mots individuels. L'apraxie se traduit par une altération de la fonction motrice en position debout. Lorsque le patient est allongé, il parvient à imiter le vélo ou la marche. En se redressant, il perd cette capacité - une instabilité de la posture est observée, la démarche devient incertaine et tremblante.

Lors de la marche, le patient remue les pieds, écarte les jambes pour garder le corps en équilibre. Dans la forme chronique, la congestion dans le fond n'est généralement pas détectée. Le SGH (syndrome d'hypertension-hydrocéphalie) peut se manifester par des symptômes: labilité émotionnelle, hyperesthésie (sensibilité cutanée accrue, sensibilité excessive aux influences extérieures - visuelle, auditive).

Diagnostique

Le diagnostic de l'hydrocéphalie ouverte externe chez l'adulte est effectué par les méthodes de neuroimagerie des structures cérébrales. Un tableau clinique caractéristique est révélé lors de l'imagerie par résonance magnétique. Les images montrent une expansion ventriculaire, une diminution de la densité du tissu cérébral dans la direction périventriculaire (en raison de son imprégnation avec du liquide céphalorachidien), une augmentation du volume des espaces sous-arachnoïdiens.

Au cours de l'IRM, des pathologies combinées sont souvent détectées - foyers de démyélinisation, lésions focales des structures de la tige, formations cérébrales volumétriques (tumeurs, kystes, hémorragies). Afin d'identifier l'état du fond (disques congestifs de la base des nerfs optiques, angiopathie rétinienne), une ophtalmoscopie est réalisée..

La dopplerographie échographique des éléments du système circulatoire du cerveau est effectuée pour identifier les anomalies et autres pathologies vasculaires. En parallèle, une étude du liquide céphalo-rachidien et du sang est réalisée pour exclure les infections du SNC et identifier d'autres indicateurs (concentration de glucose, électrolytes, bilirubine). La ponction lombaire vous permet de déterminer la pression intracrânienne.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'hydrocéphalie externe, qui se déroule sous une forme aiguë, chez l'adulte implique d'effectuer un drainage externe, ce qui vous permet de détourner l'excès de liquide céphalorachidien au-delà du cerveau. Dans le même temps, la streptokinase est prescrite, qui est injectée dans la cavité ventriculaire, dissout les caillots sanguins, contribuant à un meilleur écoulement du liquide céphalorachidien.

Le traitement de l'hydrocéphalie chronique non exprimée est effectué par des méthodes chirurgicales et conservatrices. Le but de l'intervention chirurgicale est la création de voies artificielles pour l'élimination de l'excès de liquide céphalorachidien. Des systèmes de dérivation sont installés pour le patient, qui diffèrent par l'appareil et d'autres caractéristiques:

  1. Cathéter ventriculaire. Installé à l'emplacement des ventricules latéraux.
  2. Cathéter périphérique. Il est établi dans la cavité corporelle (abdominale, oreillettes), où l'absorption du liquide céphalo-rachidien alloué peut se produire.
  3. Système de soupape. L'appareil est équipé d'un capteur de pression partielle. En atteignant certains indicateurs de pression du liquide céphalorachidien, la valve s'ouvre, le liquide céphalorachidien est retiré du système ventriculaire. Lorsque les relevés de pression deviennent normaux, la vanne se ferme..

Pour réduire la pression intracrânienne, des diurétiques (acétazolamide, furosémide) sont prescrits, des correcteurs du flux sanguin cérébral (vinpocétine) sont utilisés pour améliorer l'apport sanguin au cerveau, des vitamines (pyridoxine, thiamine, cyanocobalamine) sont utilisées pour réguler le métabolisme cellulaire et améliorer la conduction des impulsions nerveuses..

La thérapie neuroprotectrice implique la connexion d'acide hopanténique. S'il y a des indications, des anticonvulsivants (diazépam) et des sédatifs (glycine, acide aminophénylbutyrique) sont prescrits.

Conséquences possibles

Les conséquences de l'hydrocéphalie externe, se présentant sous une forme aiguë ou chronique chez un adulte, sont une violation permanente des fonctions du cerveau. En l'absence d'une thérapie appropriée, des changements irréversibles dans le tissu nerveux se produisent, ce qui entraîne une démence précoce, une altération de l'acuité visuelle et de l'audition..

Un long processus pathologique est dangereux pour le développement du syndrome convulsif et du dysfonctionnement moteur. Le patient perd la capacité de maintenir l'équilibre, d'effectuer des mouvements subtils et complexes, sa démarche est perturbée. Souvent, ces troubles entraînent un handicap, un handicap et une mauvaise adaptation sociale..

L'hydrocéphalie externe est un processus pathologique, accompagné d'une augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien dans l'espace sous-arachnoïdien avec un étirement ultérieur des parois des méninges. Un diagnostic et un traitement corrects dans la plupart des cas conduisent au rétablissement du patient.

Expansion des espaces du liquide céphalo-rachidien chez l'adulte

L'hydrocéphalie est un processus pathologique qui se caractérise par une teneur accrue en liquide céphalorachidien dans le liquide céphalorachidien.

Ce qui conduit à leur expansion et à leur développement ultérieurs de changements atrophiques dans le tissu cérébral dus à la compression.

Les espaces pour boissons alcoolisées comprennent:

  • 1) Réservoirs (un grand réservoir de cerveau doit être mis en évidence)
  • 2) Ventricules (c'est pourquoi pendant l'examen échographique prénatal, la largeur des corps et des cornes des ventricules latéraux du cerveau est mesurée)
  • 3) Fissures sous-arachnoïdiennes situées sous la membrane arachnoïdienne.
  • Les principaux mécanismes pouvant conduire au développement de l'hydrocéphalie sont les suivants, de plus, ils peuvent être isolés ou combinés les uns avec les autres:

  • augmentation de la formation de liquide céphalo-rachidien
  • diminution de son absorption
  • dérégulation de l'équilibre du liquide céphalo-rachidien.
  • L'hydrocéphalie se développe principalement pendant l'enfance, y compris chez les nouveau-nés. La prévalence de cette pathologie est de 0,01 à 1% chez tous les enfants nés jusqu'à un mois. Par conséquent, une place particulière est occupée par le diagnostic prénatal, qui est très pertinent pour les degrés prononcés d'hydrocéphalie avec une atrophie presque complète de la substance cérébrale..

    Causes de l'hydrocéphalie cérébrale

    Les principales raisons qui conduisent au développement de l'hydrocéphalie pendant la période prénatale sont:

  • 1) Les maladies infectieuses, en particulier les maladies virales, dont une femme était malade pendant la grossesse. Ils perturbent le fonctionnement normal des ventricules cérébraux. C'est la principale cause d'hydrocéphalie congénitale. Habituellement, dans d'autres cas, une forme acquise de cette maladie se développe..
  • 2) Lésions cérébrales traumatiques
  • 3) Dommages inflammatoires au cerveau et à ses membranes - méningite. méningo-encéphalite, etc..
  • 4) Intoxication générale par divers composés chimiques, y compris d'origine endogène (dans le contexte d'insuffisance rénale ou hépatique)
  • 5) Malformations congénitales du système nerveux central
  • 6) Lésions cérébrales hypoxiques et ischémiques pendant la période prénatale
  • 7) Maladies oncologiques
  • 8) Dommages aux vaisseaux du cerveau.
  • Dans le contexte d'une augmentation de la teneur en liquide céphalo-rachidien, une augmentation de la pression intracrânienne se produit, caractérisée par le développement d'un syndrome d'hypertension-hydrocéphalie. Cette augmentation de pression a un effet néfaste sur les neurones. ce qui entraîne l'apparition de divers signes cliniques de la maladie (convulsions, maux de tête, perte de mémoire, etc.). Dans des cas particulièrement graves, dans ce contexte, parésie et paralysie, un retard mental peut se développer et même entraîner la mort..
    Sur la base de facteurs étiopathogénétiques, les principales formes d'hydrocéphalie sont distinguées, notamment:

  • 1) Fermé - les principales voies d'écoulement du liquide céphalorachidien sont fermées pour diverses raisons (caillot sanguin, tumeur, kyste, etc.)
  • 2) Ouvert, associé à des dommages aux structures de la liqueur d'aspiration
  • 3) Hypersécrétoire, se développant dans le contexte d'une augmentation de la sécrétion de liquide céphalorachidien par les plexus vasculaires du cerveau.
  • Les symptômes de l'hydrocéphalie cérébrale

    Chez l'adulte, les symptômes cliniques de l'hydrocéphalie peuvent augmenter au fil du temps. Dans cet esprit, trois variantes principales du cours de l'hydrocéphalie ont été identifiées:

    Les principaux symptômes qui font soupçonner l'hydrocéphalie sont:

  • maux de tête, qui atteint son intensité maximale le matin, car la nuit, il y a une augmentation de la pression intracrânienne
  • fatigue
  • somnolence pathologique, qui est un signe pronostique extrêmement défavorable (très souvent, il est considéré comme un prédicteur d'une détérioration de la situation neurologique)
  • nausées et vomissements, qui sont également principalement observés le matin et réduisent légèrement l'intensité des maux de tête
  • crampes
  • symptômes oculaires - strabisme. suivi incorrect d'un sujet en mouvement, nystagmus.
  • Une pression accrue sur la médullaire oblongue conduit à l'implication du centre respiratoire et du système cardiovasculaire dans le processus pathologique. Dans ce contexte, des troubles du rythme cardiaque, une apnée (arrêt respiratoire) et d'autres changements pathologiques pouvant entraîner la mort peuvent se développer..
    Hydrocéphalie chronique contrairement aux aiguës et subaiguës évoquées ci-dessus, des symptômes légèrement différents se manifestent. Cela ressemble à ceci:

  • incontinence urinaire
  • démence
  • violation de la marche
  • parésie et paralysie des membres inférieurs
  • l'enfant ne dort pas bien la nuit et s'endort constamment pendant la journée
  • réduction de la mémoire en chiffres
  • Apraxie - une imitation du vélo au lit, mais en même temps en position verticale, il marche mal ou ne marche pas du tout
  • une augmentation significative de la taille de la tête (ce symptôme peut être détecté chez un nouveau-né)
  • les nouveau-nés jettent la tête en arrière, tandis que leurs yeux se baissent.
  • Diagnostic de l'hydrocéphalie

    En cas de suspicion d'hydrocéphalie, les méthodes de recherche supplémentaires suivantes sont indiquées:

  • 1) Imagerie par résonance magnétique
  • 2) tomodensitométrie
  • 3) Neurosonography (échographie du cerveau de l'enfant, qui peut être effectuée avant la fermeture des fontanelles) avec une mesure obligatoire de la circonférence de la tête du nouveau-né
  • 4) Examen ophtalmoscopique par un ophtalmologiste. Il vous permet de détecter un processus stagnant dans le disque optique.
  • Traitement de l'hydrocéphalie cérébrale

    Chez l'adulte, le traitement de l'hydrocéphalie peut être conservateur et opératoire, ce qui dépend de sa forme et de la nature du cours..

    Ses principaux objectifs sont les suivants:

  • normalisation de la production de liquide céphalo-rachidien
  • restauration de sa circulation normale
  • diminution de la pression intracrânienne.
  • Des chirurgies endoscopiques sont actuellement en cours pour placer un shunt. Cette opération est particulièrement efficace dans la forme fermée de la maladie. Selon les recommandations modernes des neurochirurgiens, la plus prometteuse est la troisième ventriculocysternotomie ventriculaire endoscopique.

    Il n'a pratiquement pas de complications et ne nécessite pas de remplacement après un certain temps du shunt, contrairement aux opérations de dérivation (les cathéters sont remplacés à plusieurs reprises tout au long de la vie).

    La pharmacothérapie vise à maintenir le fonctionnement normal du cerveau, qui subit une compression dans le contexte d'une augmentation de la pression intracrânienne. À cette fin, des médicaments métaboliques et nootropes sont présentés, ainsi que des anticonvulsivants dans le développement de crises..

    Pronostic et prévention de l'hydrocéphalie

    Les mesures de prévention de l'hydrocéphalie dans le cerveau sont les suivantes:

  • exclusion de diverses infections pendant la grossesse
  • utiliser à ce moment uniquement les préparations pharmacologiques qui ne nuisent pas au fœtus
  • traitement en temps opportun des infections virales, qui sont le plus souvent compliquées par des neuroinfections
  • subissant un dépistage échographique avec un spécialiste hautement qualifié dans le but de détecter prénatalement l'hydrocéphalie.
  • Le pronostic de cette maladie dépend de sa gravité. Des perturbations minimes de la liquorodynamique répondent bien à une thérapie conservatrice sans aucun changement résiduel.

    Dans les cas graves, dysfonctionnement intellectuel, syndrome convulsif, symptômes neurologiques focaux sous forme de parésie et d'accidents vasculaires cérébraux, la mort peut se développer.

    Hydrocéphalie adulte

    La dropsie cérébrale ou hydrocéphalie est une maladie qui affecte non seulement les petits enfants, mais aussi les adultes. Il est très dangereux et peut entraîner des conséquences extrêmement graves. Il vous sera utile de connaître les symptômes spécifiques de l'hydrocéphalie et les méthodes de traitement de la maladie..

    Quelle est l'hydropisie du cerveau chez l'adulte

    L'hydrocéphalie est une maladie dans laquelle le liquide céphalo-rachidien s'accumule dans la tête. Ce n'est pas de l'eau ordinaire, mais du liquide céphalorachidien. Si, chez les enfants, l'hydropisie est généralement congénitale, dans laquelle la tête est élargie, comme on peut le voir sur la photo, chez les adultes, elle apparaît à la suite de maladies. La maladie est très difficile à détecter et certains en meurent même. L'efficacité du traitement de l'hydrocéphalie cérébrale chez un adulte dépend entièrement du degré de détection. Chaque type d'hydropisie a ses propres manifestations caractéristiques..

    Symptômes et signes d'hydrocéphalie

    Les types d'hydropisie externe, interne et mixte sont distingués. De plus, ce dernier est considéré comme le plus dangereux. L'hydrocéphalie mixte implique une diminution du cerveau, dans laquelle l'accumulation de liquide se produit à la fois dans l'espace des ventricules et dans la sous-arachnoïde. S'il est modéré, le patient n'a pratiquement pas de plaintes et il peut vivre avec elle très longtemps. Dans les cas plus graves, les manifestations de l'hydroencéphalopathie chez l'adulte sont les suivantes:

    1. Mal de crâne. Il passe à peine, mais le matin est plus fort que dans les autres périodes.
    2. La nausée. Comme un mal de tête, il est particulièrement aigu le matin.
    3. Somnolence. Ce symptôme indique que l'hydrocéphalie est accompagnée d'autres troubles neurologiques..
    4. Troubles de la parole, problèmes de mémoire.

    Il s'agit d'une substitution d'hydrocéphalie non occlusive. L'espace sous-arachnoïdien est agrandi et du liquide s'y accumule. Un adulte atteint d'une telle maladie présente les symptômes suivants:

    • sensation constante de fatigue;
    • nausées Vomissements;
    • déficience visuelle mineure;
    • transpiration
    • vision double
    • changements dans le comportement sexuel;
    • troubles de la marche.

    National

    Si un adulte a une hydrocéphalie occlusale trivalent, dans laquelle le liquide céphalo-rachidien remplit les espaces des ventricules, il peut souffrir de:

    • augmentation de la pression intracrânienne;
    • nausées Vomissements;
    • maux de tête sévères;
    • problèmes de vision, d'audition.

    Causes de l'hydrocéphalie chez l'adulte

    Un grand nombre de facteurs peuvent provoquer une hydropisie cérébrale. La maladie survient en raison de:

    • un accident vasculaire cérébral;
    • maladies infectieuses du cerveau et des membranes (méningite, encéphalite, ventriculite, tuberculose);
    • tumeurs;
    • les pathologies vasculaires, y compris les ruptures d'anévrisme;
    • blessures à la tête et conditions post-traumatiques (hydrocéphalie normotensive);
    • troubles du développement du système nerveux;
    • violations de la production, de la circulation, de l'absorption du liquide céphalorachidien;
    • faible matière cérébrale.

    L'hydrocéphalie cérébrale chez un adulte est diagnostiquée par les méthodes suivantes:

    1. IRM Il permet non seulement de vérifier l'exactitude du diagnostic, mais également de déterminer ses causes.
    2. Tomodensitométrie.
    3. Cisternographie. Le diagnostic consiste à déterminer le type d'hydrocéphalie..
    4. Examen neuropsychologique.
    5. Radiographie avec agent de contraste.

    Si, à la suite d'une ou de plusieurs de ces études, le pronostic est confirmé, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

    1. Thérapie médicamenteuse. L'option convient si l'hydrocéphalie est modérée. Un patient adulte se voit prescrire des médicaments qui abaissent la pression intracrânienne (Lasix, Mannitol), des diurétiques. Pendant la thérapie, un massage thérapeutique doux est également utilisé. Tout cela aidera à stabiliser le patient adulte, mais pas à le guérir, mais à atteindre un stade sous-compensé..
    2. Dérivation cérébrale. Elle n'est pas réalisée en cas d'hydroencéphalie chronique, d'inflammation, de problèmes de vision, mais elle est efficace sous forme asymétrique. Un patient adulte reçoit un drainage, dans lequel l'excès de liquide céphalorachidien va dans d'autres espaces du corps. L'opération dans la grande majorité des cas donne un résultat positif. Après un certain temps, un adulte revient complètement à sa vie normale. Installation d'un shunt secondaire nécessaire.
    3. Endoscopie Efficace avec l'hydrocéphalie mixte, de remplacement et symétrique. La chirurgie endoscopique est réalisée avec des micro-instruments. Avec leur aide, enlevez le liquide et la cause, ce qui perturbe sa circulation, par exemple, une tumeur.
    4. Remèdes populaires. Efficace uniquement pour supprimer les symptômes qui manifestent le syndrome hydrocéphalique. Il est recommandé d'utiliser des décoctions diurétiques à base de plantes (origan, busserole, persil), baies de genièvre, solution d'alcool de racine de calamus.
    5. Régime. Dans le cas de l'hydrocéphalie du cerveau chez un adulte, il est nécessaire de suivre des règles nutritionnelles visant à améliorer l'échange de l'équilibre eau-sel. Il est nécessaire de refuser catégoriquement les produits qui provoquent l'accumulation de liquide dans le corps. Il s'agit de pain frais, de viande et de volaille grasses, de viandes fumées, de saucisses, de bonbons. Au lieu de cela, vous devez manger plus de légumes et de fruits frais, de céréales. Les plats sont mieux cuits à la vapeur.

    Conséquences de la maladie

    La maladie peut être guérie avec la détection et la sélection en temps opportun de la bonne méthode de traitement. Cependant, chez un adulte, cela ne se produit pas toujours aussi rapidement. Si l'hydrocéphalie n'est pas traitée, la maladie s'aggravera et les symptômes progresseront. En conséquence, un adulte est menacé de démence complète. Dans les cas particulièrement graves, l'hydrocéphalie entraîne la mort.

    Vidéo sur l'hydrocéphalie

    Qu'est-ce que l'espace sous-arachnoïdien et pourquoi s'étend-il?

    Le cerveau humain est l'un des organes les plus complexes et les moins étudiés, qui est obligé de travailler constamment. Pour son fonctionnement normal, il a besoin d'une alimentation et d'un apport sanguin adéquats..

    Le cerveau humain se compose de trois coquilles: molles, dures et arachnoïdiennes. L'espace sous-arachnoïdien est l'endroit entre la membrane molle et la membrane arachnoïdienne. L'arachnoïde enveloppe le cerveau, avec d'autres tissus, il se lie à la connexion sous-arachnoïdienne.

    Ils forment le système ventriculaire de la moelle épinière et du cerveau, composé de quatre réservoirs dans lesquels la circulation des fluides se produit.

    L'espace sous-arachnoïdien est rempli de liquide céphalorachidien ou de liquide céphalorachidien, qui est responsable de la nutrition et de la protection du cerveau. Un environnement favorable est créé pour l'échange de substances bénéfiques entre le sang et le cerveau humain, le mouvement des nutriments vers les terminaisons nerveuses et les ventricules.

    Les produits finaux du métabolisme tissulaire sont jetés dans le liquide céphalorachidien. Il circule constamment dans la cavité cérébrale..

    Jusqu'à 140 millions de cellules du liquide céphalo-rachidien devraient être comptées dans l'espace sous-arachnoïdien, qui s'écoule du cerveau par une ouverture dans le quatrième ventricule. Son volume maximal est contenu dans des réservoirs d'espace situés au-dessus de grands espaces et sillons du cerveau.

    Référence anatomique - coquille et espace du cerveau:

    Pourquoi l'espace sous-arachnoïdien est-il élargi?

    Les défaillances dans la circulation du liquide céphalorachidien provoquent des maladies infectieuses du système nerveux central. maladies chroniques, méningite. encéphalite. gonflement ou blessure à la naissance. Cela conduit à une diminution de la quantité de matière grise et blanche dans le cerveau, et en conséquence il y a une expansion de l'espace sous-arachnoïdien.

    L'espace sous-arachnoïdien élargi indique un dysfonctionnement dans la circulation du liquide céphalorachidien, il y a un excès de sa production et pénétrant dans la cavité cérébrale, c'est-à-dire que le développement de l'hydrocéphalie ou de l'hydropisie se produit et, par conséquent, une augmentation de la pression intracrânienne est notée.

    L'augmentation de la pression intracrânienne et l'hydrocéphalie sont deux diagnostics interconnectés qui diagnostiquent presque tous les nouveau-nés.

    Si une expansion locale bénigne des espaces sous-arachnoïdiens se produit, les ventricules sont légèrement dilatés ou sont dans les limites normales, la violation disparaît d'elle-même après un ou deux ans et ne nuit pas à la santé du bébé.

    Mais vous ne pouvez pas simplement espérer une issue favorable de la maladie, vous devez contacter un neurologue qui vous prescrira le traitement nécessaire.

    L'expansion des espaces sous-arachnoïdiens du cerveau chez l'adulte peut provoquer les raisons suivantes:

    Ces facteurs contribuent au lancement du processus d'atrophie. la quantité de matière blanche et grise est réduite, contribuant à l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien.

    Degré d'expansion

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien est de trois degrés:

    L'expansion des espaces du liquide céphalo-rachidien se produit proportionnellement à la croissance de la tête dans la fontanelle du nouveau-né et des ballonnements.

    L'évolution et l'issue de la maladie dépendent de l'accès rapide aux soins médicaux et du début du traitement. Si le traitement est choisi correctement, alors le changement dans les ventricules reste presque normal.

    Caractéristiques du tableau clinique

    Les symptômes suivants aideront à soupçonner des anomalies dans le cerveau et l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien chez le nouveau-né:

    • irritabilité aux sons, bruits modérés ou faibles;
    • hypersensibilité à la lumière;
    • régurgitation abondante;
    • trouble du sommeil;
    • élèves de différentes tailles ou strabisme;
    • une augmentation de la taille de la tête;
    • préoccupation pour le temps changeant;
    • la fontanelle envahit lentement et ses ballonnements sont présents;
    • tremblements des membres et du menton.

    Le fait que les espaces sous-arachnoïdiens s'étendent chez un adulte se caractérisent par les symptômes suivants:

    • maux de tête après le réveil du matin;
    • nausées et vomissements, à la suite de maux de tête sévères qui surviennent après des vomissements;
    • vertiges ;
    • somnolence, un symptôme dangereux de pression intracrânienne, signalant la progression de la maladie;
    • déficience visuelle;
    • démence observé après un traumatisme crânien. le sommeil est perturbé, une personne confond jour et nuit, des problèmes de mémoire se produisent;
    • apraxie de la marche, le patient en décubitus dorsal montre comment marcher, mais en se soulevant, il se balance, traîne, marche avec les jambes écartées.

    La présence d'au moins un des symptômes chez un enfant ou un adulte est l'occasion de contacter d'urgence un neurologue.

    Méthodes et objectifs du diagnostic

    Le diagnostic de la maladie n'est possible qu'après un examen complet et des tests de laboratoire. Après avoir obtenu les résultats de la résonance magnétique ou de la tomodensitométrie. les résultats de la biochimie sanguine, un examen échographique des hémisphères cérébraux, une évaluation des symptômes et du comportement du patient, le neuropathologiste établira le diagnostic final, le degré de la maladie et prescrira des médicaments.

    Les principales méthodes de diagnostic:

    1. Neuronographie Elle ne dure pas plus de quinze minutes, est réalisée à l'aide d'un capteur à ultrasons à travers une fontanelle non fermée sur la tête d'un nouveau-né. L'étude peut être réalisée assez souvent, sans conséquences négatives pour l'enfant. En règle générale, la neurosonographie est effectuée pour tous les nouveau-nés de l'hôpital afin d'identifier les pathologies dans le développement du cerveau au stade initial. Le neurologue ou le pédiatre déchiffre les données d'examen. Ce n'est qu'en comparant les symptômes et les données d'examen que le médecin peut diagnostiquer.
    2. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique sont des méthodes de recherche très coûteuses et sont effectuées lorsque des anomalies graves sont détectées. En règle générale, pour les nouveau-nés, il suffit d'effectuer une neurosonographie à travers la fontanelle, mais les adultes ont déjà besoin de méthodes de diagnostic plus sérieuses. Ce sont aujourd'hui les méthodes les plus fiables et les plus précises pour étudier le corps humain. L'IRM vous permet de voir une image en couches de la zone souhaitée du cerveau. L'examen des nourrissons est très problématique, car une fixation et une acceptation complètes d'un état stationnaire sont nécessaires, ce qui est très problématique pour les jeunes enfants. Si le bébé a besoin de ce type d'examen, il est réalisé sous anesthésie générale..
    3. La cisternographie est utilisée pour déterminer les directions du liquide céphalorachidien et pour clarifier le type d'hydrocéphalie.
    4. Angiographie. - méthode d'examen lorsque le contraste est injecté dans l'artère et que des écarts dans la perméabilité des vaisseaux sanguins sont détectés.
    5. Examen neuropsychologique - examen et interrogation d'un patient, collecte de toutes les analyses et études ensemble pour identifier un dysfonctionnement du fonctionnement et du fonctionnement du cerveau.

    Soins de santé

    Le traitement de l'espace sous-arachnoïdien élargi vise à éliminer les causes et les facteurs qui ont déclenché la maladie. La thérapie principale comprend les vitamines, en particulier les groupes B et D et l'utilisation de médicaments antibactériens, en présence d'infection.

    Le traitement est long et est prescrit individuellement pour chaque patient..

    Les principaux médicaments comprennent:

    • diurétiques. pour éliminer l'excès de liquide du corps (Veroshpiron, Diakarb);
    • médicaments contenant du potassium (Asparkam);
    • des agents pour améliorer le trophisme cérébral (Pantogam. Cavinton);
    • Vitamines B et D;
    • des analgésiques après des blessures et des tumeurs (par exemple Ketonal, Nimesil, Ketoprofen, Nimesulide);
    • barbituriques (Nembutal, Phénobarbital, Amital);
    • les salurétiques (acétazolamide, furosémide, acide éthacrine);
    • glucocorticostéroïdes (prednisone, dexaméthasone, bétaméthasone).

    Si la maladie progresse rapidement et que la cavité sous-arachnoïdienne augmente, le traitement principal sera de trouver la cause du trouble provoquant, si l'hydrocéphalie est utilisée, des diurétiques sont utilisés, des médicaments antibactériens sont utilisés pour traiter les infections.

    L'hydrocéphalie comme complication fréquente

    Dans les cas graves de la maladie, lorsque les médicaments et les procédures physiques n'ont pas donné le résultat souhaité, un traitement chirurgical est indiqué..

    L'hydrocéphalie est une maladie extrêmement dangereuse qui peut entraîner la cécité ou une vision trouble, des troubles de l'élocution et un retard de développement..

    Les principes et les méthodes de traitement de la maladie sont appliqués en continu et sélectionnés individuellement pour chaque patient. Le traitement dépendra de la nature, de la gravité et des complications. La tâche principale est de rétablir une circulation normale et un écoulement de liquide céphalo-rachidien de la région cérébrale, ce qui conduira à la normalisation de la pression intracrânienne, ce qui permettra d'améliorer et de restaurer le métabolisme des cellules et des tissus du système nerveux.

    Des procédures physio-neurologiques sont prescrites dans le complexe, ce qui réduit les symptômes de la maladie et accélère le processus de guérison..

    Pourquoi est-ce dangereux?

    L'expansion négligée des espaces convexitaux sous-arachnoïdiens et son traitement intempestif chez les nourrissons peuvent entraîner des complications plus graves:

    Un diagnostic et un traitement en temps opportun réduiront le risque ou élimineront les complications de la maladie, contribueront à une évolution et à une issue favorables de la maladie, de sorte qu'ils n'affectent pas le fonctionnement, l'activité vitale et le développement physique de l'enfant et disparaissent généralement au bout de deux ans de la vie de l'enfant.

    Mesures préventives

    La prévention doit être effectuée par une femme (futurs parents) avant même la conception. Avant la conception, effectuez un examen complet du corps pour identifier les maladies chroniques et infectieuses, si elles sont disponibles, traitez-les, pendant la grossesse, suivez les recommandations du médecin, protégez-vous du stress et comportez-vous correctement pendant l'accouchement.

    Après la naissance du bébé, surveillez son comportement, évitez les blessures.

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien chez l'adulte est très rarement diagnostiquée, mais pour éviter son apparition, il est nécessaire d'éviter les blessures cranio-cérébrales et de surveiller votre santé.

    Expansion modérée des espaces de liquide céphalo-rachidien

    Questions connexes et recommandées

    1 réponse

    Une expansion modérée des espaces du liquide céphalo-rachidien est inoffensive et ne nécessite parfois aucun traitement. Cependant, ces changements indiquent parfois une diminution de l'apport sanguin au cerveau et des troubles circulatoires, qui peuvent provoquer des maux de tête et d'autres symptômes. Votre fille a besoin d'une échographie des vaisseaux de la tête et du cou. Contactez un neurologue avec le résultat.

    Recherche du site

    Que dois-je faire si j'ai une question similaire mais différente?

    Si vous n'avez pas trouvé les informations dont vous avez besoin parmi les réponses à cette question, ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une question supplémentaire au médecin sur la même page s'il est sur le sujet de la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question, et après un certain temps, nos médecins y répondront. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher des informations pertinentes sur des problèmes similaires sur cette page ou via la page de recherche du site. Nous vous serons très reconnaissants si vous nous recommandez à vos amis sur les réseaux sociaux.

    Le portail médical 03online.com propose des consultations médicales en correspondance avec les médecins du site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils dans 50 domaines: allergologue, anesthésiste, réanimateur, vénéréologue, gastroentérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, dermatologue, gynécologue pédiatrique, neurologue pédiatrique, urologue pédiatrique, chirurgien pédiatrique, chirurgien pédiatrique, chirurgien pédiatrique, chirurgien pédiatrique, pédiatre, spécialiste des maladies infectieuses, cardiologue, cosmétologue, orthophoniste, spécialiste ORL, mammologue, médecin, narcologue, neurologue, neurochirurgien, néphrologue, nutritionniste, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste spécialisé en traumatologie, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, psychologue, proctologue, procurologue, proctologue, radiologue, andrologue, dentiste, trichologue, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

    Nous répondons à 96,7% des questions..

    Comment guérir l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien est une maladie caractérisée par un étirement de l'écart entre l'arachnoïde et les membranes molles du cerveau en raison d'une violation de la circulation du liquide céphalorachidien.

    Contenu

    Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les enfants, mais chez les adultes, il est également possible d'élargir l'espace sous-arachnoïdien sous l'influence d'un certain nombre de maladies ou de blessures.

    L'efficacité du traitement dépend du stade auquel la maladie est diagnostiquée, le pronostic global est favorable.

    Quelle est l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien?

    Le cerveau humain est entouré de trois membranes protectrices - dure, arachnoïde et molle. Ce dernier est directement adjacent à la substance cérébrale et fournit sa nutrition. La membrane arachnoïde est connectée à d'autres membranes du cerveau via des membranes de tissu conjonctif. Dans les zones où il n'y a pas de membranes, il y a des réservoirs.

    Le liquide céphalo-rachidien circule dans les 4 ventricules cérébraux (troisième, quatrième et deux latéraux) et dans l'espace sous-arachnoïdien. La liqueur remplit les fonctions de nutrition des neurones, d'excrétion des produits métaboliques, de protection mécanique du cerveau.

    La quantité normale de liquide céphalo-rachidien chez l'enfant est de 80 à 120 ml, chez l'adulte de 120 à 160 ml. Il est mis à jour 3 à 5 fois par jour. La position du corps, l'intensité du rythme cardiaque et la respiration affectent la vitesse de circulation du liquide céphalo-rachidien.

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien se produit en raison de la difficulté de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien. Le liquide s'accumule dans les espaces sous-arachnoïdiens, dilate les ventricules du cerveau. Les mécanismes de développement de la maladie sont différents: la tumeur bloque mécaniquement la voie de circulation du liquide céphalorachidien, l'inflammation provoque une production accrue de liquide céphalorachidien. La pression intracrânienne peut augmenter.

    Degré d'expansion

    La manifestation des symptômes de la maladie dépend de la gravité de l'expansion. Il existe trois degrés de gravité de la maladie:

    • lumière - la taille de l'espace est de 1-2 mm;
    • moyen - jusqu'à 4 mm;
    • lourd - plus de 4 mm.

    Habituellement, l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien est détectée au deuxième ou au troisième stade. Le premier, en règle générale, est asymptomatique.

    Symptômes de la maladie

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien chez un adulte a des signes caractéristiques:

    • paralysie des muscles du larynx, responsable de l'articulation et, par conséquent, des troubles de la parole;
    • perte de sonorité;
    • difficulté à avaler;
    • troubles visuels et auditifs;
    • douleur intense dans la tête, surtout le matin;
    • nausées et vomissements associés à des maux de tête;
    • vertiges;
    • somnolence ou troubles du sommeil;
    • démence
    • déficience de mémoire;
    • hallucinations;
    • violation de la marche - le patient est capable d'imiter les mouvements de marche en position couchée, mais la marche est difficile lors du levage, de la démarche incertaine, du brassage;
    • fatigue.
    Sur ce sujet

    8 faits sur la myélite

    • Natalia Sergeevna Pershina
    • 24 mai 2018.

    Chez les jeunes enfants, une augmentation anormale du crâne est observée à la suite d'une hydrocéphalie développée. Les premiers symptômes sont:

    • une sensibilité accrue aux stimuli sonores et lumineux;
    • régurgitation abondante;
    • taille inégale des pupilles;
    • strabisme;
    • troubles du sommeil;
    • fontanelle à croissance lente;
    • fontanelle ballonnements;
    • comportement agité en raison des changements météorologiques;
    • tremblements du menton et des membres.

    L'intensité des symptômes dépend des causes de la maladie et de la gravité. En l'absence de traitement adéquat et en temps opportun, l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien chez les nourrissons est dangereuse pour le développement possible de l'hydrocéphalie.

    cette maladie entraîne un retard dans le développement moteur, l'apparition de convulsions, de paralysie et une altération de l'intelligence. Les effets de l'hydrocéphalie peuvent durer toute une vie.

    Raisons de l'expansion

    Chez les nourrissons, la violation se produit en raison de malformations congénitales, de blessures à la naissance, de tumeurs cérébrales, de maladies infectieuses. Dans certains cas, l'espace sous-arachnoïdien et les ventricules reviennent à la normale à l'âge de deux ans. Cependant, la pathologie nécessite une surveillance constante par des spécialistes qui peuvent déterminer le pronostic ultérieur de la maladie et, si nécessaire, prescrire un traitement.

    Chez l'adulte, l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien découle d'un accident vasculaire cérébral, d'une pathologie vasculaire, de blessures à la tête ou à la colonne vertébrale, de maladies infectieuses et catarrhales, de dégénérescence des cellules tumorales. Méningite, encéphalite, ventriculite, tuberculose, inflammation des sinus - maladies qui affectent le cerveau et peuvent perturber le liquide céphalorachidien.

    La maladie peut indiquer une leptoméningite ou une arachnoïdite concomitante - des processus inflammatoires dans les tissus des membranes molles et arachnoïdiennes du cerveau. L'inflammation peut provoquer une exposition prolongée à des substances toxiques telles que l'alcool, l'arsenic et le plomb..

    Diagnostique

    Un diagnostic précis peut être posé après un examen approfondi. Pour étudier l'état des structures cérébrales, ils ont recours aux méthodes suivantes:

    1. La tomodensitométrie est une méthode de diagnostic des pathologies cérébrales et du SNC à l'aide de rayons X. Diffère par un contenu d'information élevé et une grande précision. Les inconvénients de la méthode sont le coût élevé et le risque pour la santé pendant l'exposition. Bien que la dose de rayonnement X soit bien inférieure à ce qui est acceptable, la méthode est contre-indiquée pour les femmes enceintes.
    2. L'imagerie par résonance magnétique - se réfère aux méthodes de diagnostic les plus efficaces, vous permet d'obtenir une image en couches de chaque partie du cerveau. L'IRM avec contraste est utilisée pour examiner l'état des vaisseaux de la tête, afin de déterminer la perturbation de la circulation du liquide céphalorachidien. Avant de commencer la procédure, un agent de contraste est administré par voie intraveineuse au patient. Les inconvénients de la méthode sont le coût élevé et la présence de contre-indications: l'IRM n'est pas réalisée si le patient a des implants métalliques ou un stimulateur cardiaque.
    3. La cisternographie est un type d'examen diagnostique aux rayons X utilisé en combinaison avec la tomodensitométrie pour étudier l'écoulement du liquide céphalorachidien. Nécessite de l'air ou du contraste.

    Le patient est prescrit un test sanguin général et biochimique, des tests d'urine et de liquide céphalo-rachidien. Pour collecter le liquide céphalorachidien et mesurer la pression intracrânienne, une ponction lombaire est effectuée - une ponction des membranes de la moelle épinière au niveau du bas du dos.

    Dans l'étude du liquide céphalo-rachidien, la concentration de protéines et de glucose, le nombre et la structure des cellules sont déterminés, une bactérioscopie d'une goutte fixe colorée par Gram est effectuée. De plus, un examen du fond d'œil est effectué. En cas de suspicion de dégénérescence des cellules tumorales, une biopsie est réalisée.

    En outre, un neuropathologiste examine les antécédents du patient, procède à un examen et tire une conclusion sur la base de toutes les données..

    Caractéristiques de l'examen du cerveau chez les enfants

    La TDM et l'IRM sont considérées comme les méthodes de diagnostic modernes les plus efficaces, cependant, leur utilisation n'est pas souhaitable pour les jeunes enfants. Il est difficile pour un enfant de moins d'un an de rester immobile. Par conséquent, dans les cas où il est toujours nécessaire de recourir à la TDM ou à l'IRM, les enfants sont anesthésiés.

    Pour identifier l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien chez les enfants, ce qui suit est utilisé:

    1. La neurosonographie est un examen échographique des structures cérébrales. Pour l'examen, l'enfant doit avoir une fontanelle non ossifiée. La procédure est sûre, ne prend pas plus de 15 minutes, peut être effectuée à plusieurs reprises, ne nécessite pas de formation spéciale. Le décodage des résultats est effectué par le sonologue.
    2. L'échoencéphalographie - une méthode d'examen du cerveau à l'aide d'ultrasons, est utilisée chez les enfants avec des fontanelles déjà envahies et chez les adultes. Elle peut être réalisée en modes unidimensionnel et bidimensionnel. Il vous permet de déterminer les dommages au cerveau et son déplacement par rapport aux os du crâne sous la pression du liquide céphalorachidien. Il ne nécessite pas de préparation préalable et n'est pas nocif pour la santé. L'inconvénient de cette méthode est la faible précision.

    Pour prévenir les lésions cérébrales dues aux blessures à la naissance, à l'hypoxie, aux maladies infectieuses, la neurosonographie est réalisée dans les maternités. Les pédiatres surveillent également la croissance du crâne chez les enfants - cette procédure simple vous permet de détecter l'hydrocéphalie.

    Traitement

    En cas de visite opportune chez le médecin, il est presque toujours possible de sauver complètement le patient des conséquences de l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien. Pour un traitement réussi, il est nécessaire, tout d'abord, d'identifier et d'éliminer la cause de la violation de la circulation du liquide céphalorachidien.

    Si la maladie s'est développée à la suite d'une otite moyenne, d'une encéphalite ou d'une méningite, le traitement comprend la prise d'antibiotiques ou de médicaments antiviraux. La prescription de médicaments dépend de la nature de la maladie - virale, bactérienne, fongique, auto-immune, résistance aux agents pathogènes à divers produits chimiques. Dans les cas où l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien est causée par une tumeur, un traitement antitumoral est effectué. Le traitement prend beaucoup de temps et dans chaque cas est sélectionné individuellement.

    Vitamines et minéraux prescrits, en particulier, médicaments contenant du potassium, substances qui stimulent la fonction cérébrale, diurétiques, barbituriques, hormones glucocorticostéroïdes. Si la maladie s'est développée à la suite d'une blessure, il est nécessaire de prendre des analgésiques.

    Lorsque l'état du patient se stabilise, une physiothérapie est prescrite: électrophorèse, exposition à la chaleur. Pour les enfants, des exercices thérapeutiques sont montrés qui stimulent la circulation du liquide céphalorachidien. Elle doit être réalisée par un spécialiste. La thérapie par l'exercice, le massage et les cours de yoga sont recommandés pour les adultes.

    Les méthodes alternatives avec l'expansion de l'espace sous-arachnoïdien sont inefficaces, tous les médicaments doivent être prescrits par un neurologue.

    Dans les cas où le traitement médicamenteux a été inefficace, recourir à une intervention chirurgicale. Le plus souvent, le patient reçoit un shunt - un dispositif pour l'écoulement artificiel du liquide céphalorachidien.

    La prévention de la maladie comprend la planification de la grossesse: les futurs parents devraient subir un examen approfondi pour identifier et traiter les processus inflammatoires chroniques.

    Les femmes pendant la grossesse et l'accouchement doivent suivre les recommandations du médecin. Après la naissance d'un enfant, il doit être protégé contre les maladies infectieuses et les blessures, et des mesures doivent être prises pour durcir et renforcer l'immunité. Si des symptômes apparaissent, consultez un médecin..

    L'expansion de l'espace sous-arachnoïdien est une conséquence de la perturbation de la circulation du liquide céphalo-rachidien. La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants..

    Le danger de la maladie est que dans certains cas, le développement d'une hydrocéphalie avec des lésions cérébrales irréversibles est possible. Pour le traitement, des méthodes conservatrices et une intervention chirurgicale sont utilisées. Un traitement commencé en temps opportun vous permet d'éviter presque complètement les conséquences de la maladie.