Principal / Diagnostique

La tête se sent comme dans un brouillard: pourquoi cela se produit, comment guérir et prévenir

Diagnostique

Brouillard dans la tête, lourdeur, compression, tapotements dans les tempes, conscience trouble... Avec ces symptômes, les gens se tournent de plus en plus vers le médecin.

Comme le montre la pratique médicale, cette condition provoque de nombreuses raisons. Les plus courants sont: le syndrome asthéno-névrotique, les troubles circulatoires cérébraux et l'ostéochondrose cervicale.

Plus loin sur ce que cela signifie et pourquoi il y a du brouillard dans la tête..

Caractéristiques de la manifestation

Des symptômes tels que opacification, vertiges, lourdeur, sensation de tête dans le brouillard peuvent accompagner une personne en permanence ou apparaître plusieurs fois par semaine.

Cette condition ne signifie pas toujours la présence d'une maladie chez une personne. Souvent, ces signes surviennent en raison de l'influence de certains facteurs: changements des conditions météorologiques, effort physique excessif, manque de sommeil, travail mental, etc..

La principale caractéristique du symptôme de brouillard dans la tête est son apparence inattendue. Ainsi, une personne qui se sentait bien il y a une minute ressent de l'inconfort, du flou, des étourdissements, une vision floue, un état de conscience presque instantané.

Tout le problème est que ces symptômes peuvent survenir sur le lieu de travail ou lors d'un travail important. Compte tenu de cela, une personne est privée de la possibilité d'exercer des activités habituelles.

Le brouillard dans la tête est souvent complété par divers symptômes:

  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • somnolence pendant la journée et troubles du sommeil la nuit;
  • la faiblesse
  • mal de crâne;
  • palpitations
  • transpiration excessive, etc..

Souvent, cette image s'accompagne d'une sensation de peur déraisonnable, d'une sensation de manque d'air, de l'apparition de bourdonnements dans la tête. Il existe de nombreuses causes à cette condition..

Causes du symptôme

Comme mentionné précédemment, les causes du brouillard dans la tête ne sont pas toujours des problèmes de santé. Ainsi, en cas de défaillance du système hormonal, le brouillard est presque toujours observé dans la tête. Pendant la grossesse, une femme est souvent accompagnée d'une telle condition, ainsi que d'irritabilité, d'oubli. Les mêmes symptômes peuvent être observés avec la ménopause..

Autres causes de trouble de la tête:

Syndrome asténo-névrotique

S'il n'y a pas de clarté dans la tête, alors nous parlons très probablement du syndrome asthéno-névrotique. Cette pathologie, en plus de l'opacification de la tête, s'accompagne d'autres signes:

  • sommeil superficiel;
  • problèmes d'endormissement;
  • irritabilité, suspicion, caractère chaud;
  • anxiété déraisonnable;
  • fatigue;
  • somnolence pendant la journée;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • capacité de travail réduite;
  • raideur des mouvements;
  • problèmes de mémoire
  • maux de tête constrictifs;
  • vertiges
  • tremblement des membres.

Le syndrome est principalement affecté par des personnes dont le travail est associé à une activité mentale, une responsabilité accrue. De plus, la pathologie affecte souvent ceux qui ont une psyché instable..

Les principales causes du syndrome asthénoneurotique sont le stress prolongé, la tension nerveuse prolongée, l'anxiété, le manque chronique de sommeil et le surmenage. De plus, la pathologie survient chez les personnes atteintes:

  • Maladies chroniques;
  • hypertension
  • dystonie végétovasculaire;
  • infections virales aiguës;
  • empoisonnement;
  • carence en vitamines;
  • mauvaises habitudes;
  • blessures à la tête.

Le syndrome se développe progressivement. Au stade initial de la névrose, une personne se sent faible le matin, légère irritabilité, anxiété.

Puis, en l'absence de soins médicaux, d'autres symptômes se manifestent sous la forme d'une perte de force, de troubles du sommeil, de problèmes de mémoire, d'une sensation de «cotonnade», de lourdeur dans la tête, d'apparition de brouillard dans les yeux, d'une diminution de la capacité de travailler, etc..

Ensuite, les douleurs cardiaques se joignent, une irritabilité sévère cède la place à la faiblesse, l'appétit disparaît, la libido (désir sexuel) diminue, l'humeur, l'apathie apparaît, le patient pense constamment à sa santé, la peur de la mort apparaît. L'ignorance ultérieure de ces symptômes entraîne des troubles mentaux..

Dystonie végétative

Le VVD est la cause la plus fréquente de brouillard dans la tête. La dystonie végétative-vasculaire n'est pas une maladie distincte, mais une combinaison de nombreux symptômes qui se produisent dans un contexte de perturbations du fonctionnement du système nerveux autonome, qui est responsable du fonctionnement de tous les organes et systèmes internes.

VVD se caractérise par les symptômes suivants:

  • brouillard, lourdeur dans la tête;
  • vertiges;
  • maux de tête;
  • anxiété;
  • craintes déraisonnables;
  • nausées, maux d'estomac;
  • tachycardie;
  • manque d'air;
  • tremblement des membres;
  • tremblements lors de la marche;
  • troubles du sommeil - insomnie, sommeil peu profond;
  • différences de pression artérielle;
  • irritabilité;
  • "Midges" devant les yeux;
  • bourdonnement dans les oreilles, etc..

La liste des symptômes de VVD peut être interminable. La principale caractéristique de la maladie est des rechutes fréquentes, qui se manifestent sous la forme d'attaques de panique.

Si vous ne prenez aucune mesure - ne prenez pas de médicaments, ne vous efforcez pas de changer votre mode de vie, ne cherchez pas l'aide de médecins (psychothérapeute, neurologue) - cela peut entraîner l'apparition de diverses phobies et peurs..

Manque d'oxygène au cerveau

Si le cerveau manque d'oxygène, cela entraîne une sensation de conscience floue. Le processus d'hypoxie se développe à la suite de la compression vasculaire, à travers laquelle le sang transporte l'oxygène et toutes les substances nécessaires à la nutrition des organes.

En même temps, en plus de la nébuleuse et du «cotonneux» dans la tête, une personne note:

  • vertiges;
  • la faiblesse;
  • lourdeur sévère dans la tête;
  • capacité de travail réduite;
  • problèmes de mémoire
  • confusion de conscience;
  • problèmes de perception de l'information;
  • retard des réactions;
  • faiblesse sévère, fatigue.

En cas de famine grave en oxygène, une personne peut perdre connaissance.

Les causes de cette condition peuvent être:

  • la présence d'ostéochondrose cervicale et d'autres maladies de la colonne vertébrale;
  • l'usage de stupéfiants et d'alcool;
  • hypertension, hypotension;
  • traumatisme craniocérébral antérieur;
  • fumeur;
  • manque d'air frais;
  • activité motrice limitée;
  • nez qui coule.

Si cette pathologie n'est pas traitée, les cellules cérébrales en manque d'oxygène perdent progressivement leur fonctionnalité, ce qui entraîne finalement de graves complications.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Le brouillard dans la tête est le principal symptôme qui accompagne l'ostéochondrose cervicale. La maladie est caractérisée par des changements dégénératifs-dystrophiques dans les vertèbres cervicales..

Ce processus s'accompagne presque toujours d'une compression des artères et d'autres vaisseaux dans la zone spécifiée. Cela entraîne des troubles circulatoires et une nutrition inadéquate des cellules cérébrales..

À cet égard, une personne commence à ressentir tous les symptômes ci-dessus, qui sont liés:

  • douleur au cou en se penchant, en tournant la tête;
  • lourdeur sévère dans la tête;
  • douleur dans les épaules, les bras;
  • sensation de "mal de tête terne";
  • faiblesse dans le cou;
  • raideur des mouvements dans les articulations des épaules.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale se développe en raison de la malnutrition, du manque d'exercice, en restant longtemps dans la même position.

Dans les cas avancés, le cou et les épaules peuvent être complètement immobilisés..

Utilisation fréquente d'aliments contenant du gluten

Non seulement les maladies de la colonne vertébrale, la névrose et le VVD peuvent provoquer une sensation de nébuleuse, de lourdeur et de «cotonnade» dans la tête, mais aussi l'utilisation de produits contenant du gluten. Une allergie à ce composant provoque la production de substances qui ont un effet négatif sur le cerveau..

Si les personnes allergiques au gluten mangent beaucoup de petits pains, pain, semoule, pâtes à base de farine de blé, elles manifesteront progressivement les symptômes suivants:

  • violation du tube digestif - ballonnements, constipation, suivie de diarrhée, douleur à l'estomac, intestins;
  • faiblesse, fatigue, apathie, léthargie;
  • brouillard dans la tête;
  • retard de la réaction;
  • imprécision d'esprit;
  • une dépression;
  • troubles psychologiques;
  • conscience floue.

Pour savoir s'il s'agit vraiment d'une allergie au gluten, vous devez consulter un médecin et subir un allergotest.

Traitement

Si une tête peu claire est apparue en raison d'un manque de sommeil et que le symptôme est temporaire, alors reposez-vous et dormez suffisamment. Avec la manifestation régulière de ce symptôme, des mesures doivent être prises pour qu'il n'y ait pas de complications.

Tout d'abord, vous devez contacter un médecin et découvrir la raison de la sensation de brouillard dans la tête.

Si la source était un syndrome asthéno-névrotique, il peut être guéri à l'aide de méthodes psychothérapeutiques. Mais d'abord, tous les facteurs provoquants doivent être exclus - stress, manque de sommeil, stress physique et mental excessif.

Si vous ne réduisez pas l'influence de ces facteurs, la psychothérapie et le traitement médicamenteux n'auront pas l'effet souhaité et n'élimineront pas les symptômes désagréables..

Les médicaments sont utilisés dans les cas graves. Le renforcement général, les somnifères, les antidépresseurs, les antipsychotiques et les tranquillisants sont considérés comme efficaces..

Pour les symptômes de VSD, consultez un spécialiste. Le thérapeute traite de cette question. Divers médicaments sont utilisés pour soulager les symptômes - sédatifs, somnifères, vertiges, normaliser la pression artérielle, etc. En plus de la pharmacothérapie, il est recommandé de corriger le mode de vie:

  • pratiquer des sports légers et non compétitifs;
  • apprendre à bien manger;
  • le plus souvent pour quitter la ville ou simplement sortir, faire de longues promenades;
  • éliminer les facteurs de stress;
  • apprendre à se coucher et à se réveiller en même temps;
  • renoncer aux dépendances.

Les procédures physiothérapeutiques, l'acupuncture, le massage aideront à se débarrasser de la nébuleuse de la tête pendant le VSD..

Élimine les symptômes des médicaments contre la névrose qui normalisent l'activité du système nerveux autonome, ainsi que des médicaments à effet sédatif.

Avec une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau, accompagnée d'une nébuleuse dans la tête, des médicaments à effet vasodilatateur et nootrope sont prescrits. Il est possible de traiter la pathologie au stade initial sans médicaments - à l'aide d'un massage et d'une thérapie manuelle.

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale vise à éliminer le processus inflammatoire et à éliminer la douleur. Pour ce faire, un AINS est prescrit, un blocage nerveux, des médicaments qui normalisent la circulation sanguine.

En plus de la pharmacothérapie, la physiothérapie, les exercices de physiothérapie, le massage et la thérapie manuelle sont recommandés pour les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale..

Diagnostique

Si la buée dans la tête apparaît constamment, c'est une occasion pour des soins médicaux urgents. Les thérapeutes, les neurologues, les psychothérapeutes traitent de ce problème..

Avant de prescrire un traitement, le médecin doit interroger le patient et découvrir quels sont les autres symptômes qu'il présente, ainsi que procéder à un diagnostic. Voici une liste des tests requis pour découvrir pourquoi un syndrome de la tête obscure est apparu:

  • Analyse générale de l'urine et du sang. Exclure la présence de réactions inflammatoires et de processus infectieux.
  • Échographie des vaisseaux de la colonne cervicale.
  • CT ou IRM de la colonne vertébrale et du cerveau. Le passage de l'IRM et de la TDM exclura les processus malins, déterminera l'état des vaisseaux sanguins, identifiera la présence de maladies chroniques du système nerveux, etc..
  • Angiographie cérébrale.

En outre, le patient peut avoir besoin de consulter d'autres spécialistes..

Mesures préventives

Une tête nuageuse ne dérangera plus si des mesures préventives sont suivies. Il est facile de deviner que, tout d'abord, ce symptôme apparaît avec un mode de vie incorrect.

Si une personne mange mal, marche un peu au grand air, fume, boit de l'alcool, ne veut pas faire de sport, prend de la drogue, dort mal ou est constamment stressée, alors il n'est pas nécessaire de parler de bien-être.

Par conséquent, pour améliorer la condition, il est recommandé:

  • normaliser le sommeil et le repos - dormir au moins 8 heures par jour;
  • éviter les situations stressantes;
  • augmenter l'activité physique, faire du sport. La meilleure option est le vélo, la natation, le jogging;
  • mange correctement;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes.

Après avoir complètement changé votre vie, vous pouvez non seulement vous débarrasser de la sensation de brouillard dans la tête, mais aussi renforcer l'immunité, améliorer la santé.

Maux de tête

Une douleur dans la tête peut être le symptôme de plus de 50 maladies. Les sensations dépressives et douloureuses dans la tête sont les plaintes les plus courantes (85% des cas) des patients, ce qui nécessite la nécessité de consulter un médecin. Un neurologue vous aidera à déterminer la cause exacte de la céphalée..

Caractéristique

Un mal de tête pressant est une sensation subjective qui se produit en raison de l'irritation de nocicepteurs intracrâniens ou de récepteurs de la douleur situés à l'extérieur du crâne. La sensation qui écrase la tête reflète les dommages (étirement, compression, déplacement) des structures:

  • Dura mater.
  • Nerfs crâniens.
  • Des artères qui nourrissent le cerveau.
  • Tissus mous recouvrant le crâne (tendons, muscles, peau).

La sensation de plénitude dans la tête, avec ou sans douleur, se produit sans la participation de la substance cérébrale et des structures osseuses du crâne, qui ne sont pas conductrices des impulsions de douleur.

Distinguer les céphalées compressives primaires et secondaires. Dans le premier cas, nous parlons de migraines, de céphalées en grappes, de douleurs de tension. Dans le second, les sensations douloureuses sont associées à des blessures au cou et à la tête, à des pathologies vasculaires, à une altération du flux sanguin cérébral, à la prise ou au refus de médicaments.

Les formes secondaires, qui s'accompagnent d'une sensation de constriction dans la tête, comprennent la douleur provoquée par des maladies infectieuses et mentales, des dommages aux organes de la vision, de l'audition, du nez et des éléments de la cavité buccale. Compte tenu des facteurs étiologiques, les types de douleur dans la tête sont distingués:

  1. Physiologique. Associé à la dystonie végétative-vasculaire, une violation de la régulation neurohumorale du tonus de la paroi vasculaire. Souvent associée à des douleurs abdominales, survient après un sommeil excessif.
  2. Symptomatique Corréler avec la maladie primaire, qui se manifeste par des symptômes similaires. Parmi eux, les maladies somatiques, les pathologies vasculaires, les lésions infectieuses, les troubles neurologiques.
  3. Psychogène. Ils surviennent en raison d'un surmenage physique et nerveux, d'une exposition au stress, dans un état d'affect (excitation sévère).

La proportion de formes symptomatiques est d'environ 20% dans la structure totale de la céphalée. Le succès du traitement des formes symptomatiques dépend de la détection précoce de la maladie primaire et des causes du développement de la douleur.

Les causes

Si la tête est serrée comme un cerceau et étourdie, cela peut être dû à un processus infectieux intracrânien, qui s'accompagne généralement de symptômes caractéristiques (fièvre, symptômes méningés, parésie et paralysie, crises convulsives, troubles de la parole).

Dans ces cas, les conditions où il comprime étroitement sa tête et des étourdissements se produisent, nécessitent des soins médicaux d'urgence. Les angiospasmes au niveau des petites branches des principales artères intracrâniennes (carotides, vertébrales) entraînent une stagnation et une augmentation du volume sanguin veineux dans le canal cérébral, ce qui provoque l'apparition de sensations douloureuses.

L'inflammation avec localisation dans la tête, y compris les infections virales respiratoires, la grippe, les maladies de l'oreille (otite moyenne et labyrinthite), la gorge (pharyngite et laryngite), le nez (rhinite et inflammation des sinus), les yeux (conjonctivite et endophtalmie) provoquent souvent douleur et sensation de plénitude dans la région de la tête. Causes courantes de sensation lors de l'écrasement de la tête de l'intérieur:

  1. Maladie hypertonique.
  2. Blessures à la tête.
  3. Migraine, douleur de tension.
  4. Déséquilibre hormonal.
  5. Effets stressants.
  6. Ostéochondrose.
  7. Violation du sommeil et de l'éveil.
  8. Formations intracrâniennes volumétriques (tumeurs, kystes).

La neurasthénie est une maladie qui traduit une faiblesse, une diminution de la fonctionnalité des éléments du système nerveux. Souvent, la neurasthénie est associée à un trouble du flux sanguin cérébral et à des processus ischémiques chroniques dans les tissus du cerveau. La maladie se manifeste par une sensation de compression, de constriction, de pulsation dans la tête.

La sensation, en serrant la tête, est souvent associée à des pathologies de la colonne vertébrale. La douleur vertébrogène (associée à la colonne vertébrale) et une sensation de compression dans la région de la tête se développent sur le principe de l'évolution compression-irritative ou réflexe-angiospastique.

Dans le premier cas, le mécanisme de développement de la céphalée est associé à une irritation et à une compression des racines nerveuses de la colonne vertébrale, dans le second - au spasme réflexe de la paroi vasculaire des artères vertébrales. Les causes de la sensation, quand elle appuie sur l'arrière de la tête, peuvent être associées à une intoxication, à un empoisonnement aux nitrates, au monoxyde de carbone, à l'arsenic et à d'autres substances neurotoxiques. Le sentiment de serrer la tête provient de nombreuses maladies primaires décrites ci-dessous..

Hypertension artérielle

Si la tête éclate de l'intérieur avec ou sans douleur, cela peut indiquer une augmentation régulière de la pression artérielle, qui est en corrélation avec les maladies cardiaques (insuffisance cardiaque, fibrillation auriculaire) et les vaisseaux sanguins (athérosclérose, anomalies du développement). L'encéphalopathie hypertensive aiguë entraîne une régulation neurohumorale altérée du flux sanguin cérébral et un œdème cérébral, ce qui provoque une sensation de compression dans la tête, mais pas de douleur.

On pense que la sensation, quand elle comprime et serre la tête, comme dans un étau, est causée par une contraction réflexe des muscles se trouvant à côté du crâne, une difficulté à l'écoulement veineux, intensifiée par la pulsation des principales artères cérébrales. Facteurs provoquant: consommation d'alcool, activité physique excessive, fortes émotions.

Débit sanguin cérébral altéré

La tête fait mal, comme si elle s'écrasait et éclatait de l'intérieur, souvent en raison d'une fuite aiguë du flux sanguin cérébral, ce qui est plus fréquent chez les patients âgés. Avec n'importe quelle forme d'accident vasculaire cérébral, de type ischémique ou hémorragique.

Plus rarement, ces sensations surviennent dans la période prodromique (précédente) ou dans les 2 à 4 semaines après un AVC. Si la sensation de constriction et de céphalalgie dure plus longtemps, la probabilité de l'influence de facteurs psychogènes, par exemple la dépression, est élevée. Symptômes concomitants: troubles de l'élocution, dysfonctionnement moteur, nausées, vomissements.

Hypotension artérielle

Si la pression est de 100 sur 70 mm. Hg. Art. ou moins, les patients ont souvent le sentiment que la tête ne fait pas mal, mais appuie à l'intérieur, en raison d'une diminution persistante du tonus des parois des artérioles et des artères cérébrales. Dans cet état, il se produit un étirement d'impulsion des parois artérielles et une expansion régulière du lit vasculaire. La nature de la douleur est terne, généralisée.

Dans ce cas, le crâne semble rétrécir et se contracter sous l'influence de facteurs provoquants - surmenage physique, mental, stress, manque d'oxygène des tissus cérébraux. Symptômes concomitants: léthargie, sensation de lourdeur dans la zone du crâne, comme si elle était pressée et tirée de l'intérieur.

Artérite à cellules géantes

L'inflammation systémique des vaisseaux sanguins commence par des dommages aux artères temporales. Habituellement associée à une myalgie de type rhumatismale. Il est plus souvent détecté chez les femmes de plus de 50 ans. La douleur, parfois lancinante, localisée dans le front et les tempes avec un rayonnement vers d'autres parties de la tête est le premier symptôme de la maladie.

Souvent, les sensations douloureuses s'intensifient au cours d'un repas. Symptômes concomitants: perte d'appétit, douleur dans les muscles de la mâchoire, tension réflexe des muscles de la colonne vertébrale, douleur de nature fracturante au niveau des articulations et des muscles squelettiques.

Maladie cérébrovasculaire

Les sensations qui resserrent la tête et les écrasements, avec des pathologies cérébrovasculaires, sont causées par un manque constant d'approvisionnement en sang vers le tissu cérébral. Symptômes concomitants: troubles du sommeil, faiblesse musculaire et générale, fatigue.

Blessures à la tête

Après des blessures traumatiques du crâne et des structures intracrâniennes, il peut enfoncer la tête lorsque le patient se penche ou fait des mouvements brusques. Les sensations douloureuses sont causées par une violation de l'hémodynamique, des dommages aux tissus mous situés dans la zone du crâne et du cou.

La sensation, comme si vous serriez la tête, peut s'accompagner d'anxiété, de nausées, de vomissements répétés. Dans les blessures graves, des symptômes neurologiques apparaissent (aphasie, parésie, crises d'épilepsie), dont la gravité dépend de la nature des dommages.

Augmentation de la pression intracrânienne

Une sensation de pression dans la tête de l'intérieur avec ou sans douleur se produit souvent à la suite d'une augmentation de la pression intracrânienne. Le plus souvent, des sensations douloureuses apparaissent le matin ou la nuit, en raison de la détérioration du flux sanguin veineux. La nature de la douleur est intense, bilatérale, éclatante.

Symptômes associés

Une cause fréquente d'une condition lorsqu'elle se pose sur votre tête par le haut est le stress physique, l'effort, la toux. Dans ce cas, la douleur compressive dans la tête est souvent bilatérale, d'intensité modérée, peut être associée à des symptômes - photophobie, hypersensibilité au bruit, nausées. La douleur de tension est souvent monotone et terne, localisée dans le front, la partie occipitale ou temporale du crâne. Symptômes pouvant accompagner la sensation de satiété dans la tête:

  • Nausées Vomissements.
  • Sensibilité accrue aux stimuli lumineux et sonores.
  • Douleur musculaire.
  • Lacrimation, hyperémie conjonctivale (rougeur de la muqueuse de l'œil), gonflement des paupières.
  • Hyperémie de la peau du visage.
  • Rhinorrhée (écoulement abondant de la cavité nasale).
  • Anxiété.

Avec la neurasthénie, la tête fait mal, comme si elle serrait le crâne, et d'autres symptômes de la maladie apparaissent - labilité émotionnelle (sautes d'humeur), obsessions, troubles du sommeil, incapacité à se concentrer. Autres signes de neurasthénie: paresthésie (trouble de sensibilité - engourdissement, sensation de chaleur ou de frissons, chair de poule dans les membres et le corps).

Parmi les troubles moteurs - faiblesse musculaire, fatigue accrue. Avec la migraine, une sensation de constriction dans la tête est associée à des symptômes tels que des nausées, après des crises, des signes de somnolence, de léthargie. La douleur est souvent unilatérale, lancinante, caractérisée par des attaques répétées.

Avec une forme d'amas, les sensations douloureuses sont des tirs, des forages, localisés dans des zones - orbitales et temporelles. L'attaque s'accompagne souvent d'une agitation psychomotrice, d'une congestion nasale, d'un larmoiement, d'une perturbation du rythme cardiaque (bradycardie - diminution de la fréquence cardiaque).

Avec une forme vertébrogène de compression-irritative de la céphalalgie, la tête se comprime et appuie en tournant le cou ou lorsque le patient se penche. La condition est caractérisée par une diminution du volume du flux sanguin cérébral, qui se manifeste par des nausées, une photopsie (l'apparition dans le champ de vision de mouvements, le plus souvent des points lumineux, des éclairs, des taches), une vision floue. Le patient est étourdi, la perte auditive s'aggrave, le bruit, le bourdonnement, le sifflement dans les oreilles.

Avec des inclinaisons forcées de la tête, il y a une perte d'équilibre, une instabilité de la démarche. Avec une forme céphalique réflexe vertébrogène-angiospastique, le crâne éclate de l'intérieur, des sensations douloureuses apparaissent dans le cou, les épaules, les vertèbres supérieures. Habituellement, les symptômes sont aggravés par des tours rapides du cou ou à la suite d'un long séjour dans une pose statique (assis à la table, jouant du piano).

Diagnostique

En raison des nombreuses causes probables de la maladie lorsqu'elle serre la tête, le diagnostic correct est d'une grande importance. Dans 35% des cas, il n'est pas possible d'établir les causes exactes de la douleur. Si le patient se plaint d'une douleur éclatante dans la tête, le médecin recueille une anamnèse, prescrit un examen instrumental et de laboratoire pour identifier les facteurs étiologiques.

Lors de la consultation, la nature, l'intensité, la localisation exacte de la douleur, les facteurs provoquant le développement d'une crise de céphalée sont clarifiés. Un test sanguin montre la présence d'un processus inflammatoire, de troubles métaboliques et endocriniens (carence en hémoglobine, modification de la concentration d'hormones, de glucose, de lipides), ce qui permet de suspecter une maladie qui a provoqué un symptôme - la céphalée. Lors d'un examen ophtalmologique, les caractéristiques sont révélées:

  • L'état du fond d'œil et des vaisseaux sanguins.
  • Acuité visuelle.
  • La présence d'un spasme d'accommodation.
  • Signes de dysfonctionnement visuel (perte de champs visuels, apparition de corps étrangers - points, taches).

L'examen dans le cadre de la neuroimagerie (TDM, IRM) montre la présence de formations volumétriques dans le cerveau. L'angiographie et la dopplerographie échographique sont effectuées pour identifier l'état des éléments du système circulatoire du cerveau, y compris pour détecter des anomalies dans le développement des vaisseaux sanguins - malformations artérioveineuses, anévrismes.

En utilisant l'électroencéphalographie, caractéristiques de l'activité bioélectrique du cerveau, la présence de foyers convulsifs est révélée. Si la douleur compressive dans la tête est prononcée, une ponction lombaire aiguë est prescrite pour exclure les lésions infectieuses du cerveau (méningite, encéphalite) et sous-arachnoïdienne (dans l'espace entre les méninges, les molles et les araignées) hémorragie.

Traitement

Le traitement des affections en appuyant constamment sur la tête et en tournant dans la tête est prescrit en fonction des résultats d'un examen diagnostique prenant en compte le type de maladie primaire et d'autres causes ayant provoqué une céphalée. Avec l'hypotension artérielle, il est nécessaire d'établir le régime de la journée, en observant la fréquence du travail et du repos. Procédures illustrées: exercices matinaux, bonne nutrition, durcissement. Les principaux groupes de médicaments pour le traitement des troubles circulatoires et la gestion de la douleur:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  2. Analgésiques non narcotiques, médicaments à base d'ergotamine.
  3. Anticonvulsivants, relaxants musculaires.
  4. Corrections du débit sanguin cérébral, vasodilatateur.
  5. Nootropique, neuroprotecteur.

Le traitement chirurgical est indiqué en présence de formations volumiques (tumeur, hémorragie, abcès) dans le tissu cérébral. Le traitement des maladies infectieuses implique la nomination d'agents antibactériens et antiviraux. Le traitement de l'hypertension comprend l'utilisation de médicaments - les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques et les récepteurs de l'angiotensine. Dans le traitement de l'artérite à cellules géantes, des corticostéroïdes sont utilisés.

Si vous avez constamment une sensation de pression dans la tête, il est préférable de ne pas tirer de conclusions vous-même et de ne pas vous auto-soigner, ce qui peut nuire à votre santé. Un diagnostic soigneux et une thérapie correcte aideront à éliminer les symptômes désagréables..

Céphalées de pression: symptômes, causes et traitements dangereux

AccueilMaux de tête et migraine Maux de tête Presser les maux de tête: symptômes dangereux, causes et méthodes de traitement

Les maux de tête pressifs sont associés à l'hypertension, mais ne peuvent signifier que des tensions musculaires du cou. Des sensations de resserrement surviennent lors des spasmes de la membrane crânienne - aponévrose tendineuse, à laquelle les muscles sont attachés. Une telle pression dans la tête peut être causée par la posture, la position assise, un effort physique intense. Lorsqu'il est combiné avec des nausées, des changements de vision, une faiblesse dans les jambes, consultez un médecin.

Causes de la douleur pressante dans la tête

La douleur pressive dans la tête correspond le plus souvent à des céphalées de tension. Il se manifeste par une sensation de resserrement du crâne des deux côtés, des spasmes musculaires dans le cou et des sensations d'éclatement dans la zone des yeux. Une caractéristique de l'attaque est une faible intensité. Un mal de tête de tension peut persister d'une demi-heure à plusieurs jours, agissant comme un irritant.

  • le stress et l'anxiété;
  • plissant les yeux et tension dans les yeux;
  • mauvaise position;
  • fatigue;
  • déshydratation;
  • déficiences nutritionnelles;
  • manque d'activité physique
  • lumière du soleil éblouissante;
  • bruit;
  • fortes odeurs.

Le plus souvent, ce sont des maux de tête primaires, qui ne sont pas basés sur d'autres pathologies. Les maladies qui peuvent provoquer un symptôme similaire sont les suivantes:

  • artérite temporale ou inflammation des artères situées dans les tempes;
  • hypertension ou crise hypertensive - une forte augmentation de la pression artérielle;
  • un accident vasculaire cérébral ou une crise ischémique transitoire;
  • infections cérébrales (par exemple, encéphalite);
  • augmentation de la production de liquide céphalorachidien et augmentation de la pression intracrânienne;
  • tumeurs cérébrales.

Les maux de tête pressants peuvent être déclenchés en étant dans une pièce étouffante, en prenant un grand nombre d'analgésiques, ce qui entraîne une intoxication et de la douleur. La cause peut être une tension dans les muscles de mastication de la mâchoire ou une inflammation de l'articulation temporo-mandibulaire, d'autres problèmes de dents et une sinusite.

La fréquence et la probabilité d'un mal de tête pressant surviennent avec l'épilepsie, les glandes parathyroïdes hyperactives, l'hyperactivité de la glande thyroïde ou la thyréotoxicose et les troubles chroniques de la circulation cérébrale. L'un des facteurs prédisposants est la carence en vitamine B12, qui est associée à l'anémie et à une altération de la fonction thyroïdienne.

Symptômes concomitants

Une sensation de tiraillement peut s'accompagner d'une pulsation ou d'une douleur, ce qui resserre le crâne, le cuir chevelu, migre vers certaines parties du cerveau. Parfois, seule la partie occipitale en souffre, mais le plus souvent les orbites frontales. L'attaque imite les migraines unilatérales, mais passe sans aura.

Les maux de tête de stress peuvent survenir au milieu du stress. Avec une émotion éprouvée de colère, les muscles à mâcher sont réduits par réflexe, ce qui, sous un stress chronique, crée une douleur réfléchie dans la tempe, les yeux et le cou. Avec un spasme bilatéral, une image de céphalées de tension se forme. Le muscle à mâcher est innervé par le nerf trijumeau, qui a des branches vers les tissus profonds du visage, des yeux et des coquilles du cerveau. La tension dans une section du nerf provoque un spasme de réponse sur toute sa longueur, ce qui provoque un symptôme de compression de la tête.

En réponse à toute instabilité émotionnelle, le corps réagit avec la libération de cortisol, une hormone qui contrôle les réactions autonomes. Sous son action, des neurotransmetteurs sont produits qui provoquent des réactions physiologiques. L'acétylcholine est responsable de la libération des larmes lors des pleurs, de la tristesse et de la dépression. La norépinéphrine est plus caractéristique d'une réaction agressive, l'indignation provoque donc une tension du muscle frontal. Les muscles du visage et de la tête sont reliés par une seule aponévrose - le casque tendineux du crâne. La tension dans un muscle étire tout le tissu conjonctif, entraînant une douleur pressante ou renversée.

Il existe un certain nombre de signes de douleur associés à des conditions dangereuses:

  • augmenter sur plusieurs heures sans signe d'amélioration;
  • l'apparition la nuit ou tôt le matin avec une pression artérielle élevée;
  • un changement dans la nature typique de la douleur, l'apparition d'un nouveau symptôme (vertiges, changements de vision, engourdissement);
  • changements et confusion, oubli, troubles de l'élocution.

Les symptômes énumérés peuvent être temporaires ou s'accumuler, mais indiquent des troubles neurologiques et nécessitent un examen urgent..

Premiers secours

Tout d'abord, les signes méningés sont exclus - tension des muscles sous-occipitaux, augmentation de la douleur avec un signe de tête. Il est important de s'assurer que la pression dans la tête n'est pas liée à d'autres conditions dangereuses. Tout d'abord, mesurez la pression artérielle pour exclure l'hypertension. Un mal de tête de tension ne conduit généralement pas à une faiblesse des jambes et des bras, à une mauvaise coordination des mouvements, à la transpiration, à la chaleur ou à des frissons. S'il y a des signes généraux, tels que de la fièvre, de graves changements de vision, vous devriez consulter un médecin. Un mal de tête de tension monte généralement le long du sommet de la tête où se trouve l'aponévrose du tendon. Les premiers signes de tension se produisent dans les muscles de la mâchoire, dans la zone des tempes ou à l'arrière de la tête. Lorsque des symptômes de spasme apparaissent, vous devez arrêter d'effectuer l'activité en cours: levez-vous du bureau, arrêtez la conversation téléphonique, arrêtez la voiture. C'est un signal du corps que l'activité est perçue par le système nerveux central comme un irritant, un stress ou un danger. Une mesure préventive aidera à arrêter la propagation de la tension dans la tête..

Habituellement, les gens ne remarquent pas les signes avant-coureurs de la tension et celle-ci s'accumule. Pour éviter l'effet cumulatif et la survenue d'une longue attaque, vous avez besoin de:

  1. Promenez-vous dans l'air frais.
  2. Respirez le diaphragme pour soulager la tension dans le corps.
  3. Faites une pause dans votre travail, buvez de l'eau, regardez par la fenêtre au loin.
  4. Massez les muscles des tempes et du cou pour soulager les tensions.

Avec une douleur unilatérale qui empêche la tête de tourner sur le côté, vous devez étirer le muscle ptérygoïdien latéral.

Le muscle déplace la mâchoire lors de l'ouverture de la bouche dans la direction opposée. Pour la douleur à droite, vous devez pousser la mâchoire vers la droite, en étirant les muscles spasmodiques.

Diagnostique

Lors du diagnostic des douleurs de pression, il est important d'exclure les symptômes neurologiques. Une déficience visuelle, un engourdissement des membres, des problèmes d'élocution et de mouvements peuvent être liés à un accident vasculaire cérébral. Nausées et vertiges sur fond de pression à l'arrière de la tête - à une crise hypertensive. Raideur des muscles occipitaux aux symptômes méningés. Assurez-vous de mesurer la pression artérielle. En cas de suspicion d'augmentation de la pression intracrânienne, une IRM est réalisée. Dans d'autres cas, maux de tête, la tension est le résultat d'une violation de la posture et du stress, à savoir:

  1. Spasme musculaire du cou.
  2. Spasme musculaire à mâcher.

Dans les deux cas, le patient a une hauteur différente de la ceinture scapulaire, une légère inclinaison de la tête dans un sens. Il y aura également des plaintes de douleur dans les lombaires.

Traitement

Avec l'aide de la pharmacothérapie, il est impossible de guérir complètement les attaques de maux de tête pressants. Le médicament amitriptyline est parfois prescrit - il s'agit d'un antidépresseur tricyclique qui réduira progressivement le stress, détendra les muscles de la région cervicale, affectant indirectement la cause des maux de tête..

Médicament

Traditionnellement, avec un mal de tête pressant, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des inhibiteurs de la cyclooxygénase et la suppression des réactions inflammatoires sont utilisés. Mais la cause du spasme, qui provoque des tensions sur le casque tendineux de la tête et des douleurs, reste inchangée..

Physiothérapie

Si la douleur pressante dans la tête est causée par des spasmes des muscles du cou causés par un travail physique dur, l'utilisation de la libération myofasciale est justifiée. Dans ce cas, le massage peut entraîner une stimulation musculaire et le spasme reviendra. À la maison, vous pouvez essayer des vergetures efficaces..

Lors de la levée de poids, les muscles de l'échelle et le muscle qui soulève l'omoplate sont spasmodiques. Les muscles de l'escalier sont impliqués dans l'inspiration forcée qui se produit pendant l'effort physique. En raison de la levée de la ceinture scapulaire, le muscle qui soulève l'omoplate est excessivement surchargé. À l'aide d'agents physiothérapeutiques, il est possible de détendre les muscles, mais pas d'éliminer la cause profonde du spasme. À la maison, une douche chaude, des lits vibrants, des applicateurs Lyapko aident. Dans les conditions des centres de rééducation, utiliser la magnétothérapie et l'amplipulse.

Éducation physique spéciale

Parmi les méthodes qui aident à détendre le casque tendineux de la tête, le travail avec les muscles qui s'attachent aux os du crâne convient:

  1. Prenez deux balles de tennis, mettez une chaussette. Allongé sur le dos, mettez des balles sous l'arrière de la tête. Attendez que les muscles se détendent. Dans de nombreux cas, la tension dans la tête disparaît..
  2. Pour vous tenir près du mur, tournez la brosse avec l'arrière vers l'intérieur. En poussant votre main contre le mur pendant que vous expirez, inclinez la tête de l'omoplate du même nom vers l'avant et sur le côté. Maintenez la position pendant 30 secondes jusqu'à ce que la tension diminue, respirez calmement.
  3. Saisissez la clavicule avec la même main, abaissez-la en expirant. Inclinez la tête dans la direction opposée et reculez en diagonale. Maintenez la position jusqu'à ce que l'inconfort diminue, respirez avec le diaphragme.

Les exercices du cou sont répétés des deux côtés, en particulier là où l'épaule est plus haute.

Avec un mal de tête pressant qui se produit avec une position assise prolongée, l'effet des muscles fessiers détendus se produit. Ils sont attachés au sacrum, auquel la membrane de la moelle épinière est également fixée. En haut, il se termine sur l'os occipital. En position assise, les ligaments du sacrum sont surchargés, car les muscles ne fonctionnent pas, sont comprimés. Par conséquent, vous devez masser les contours des muscles fessiers pour soulager les tensions.

Méthodes folkloriques

L'acupuncture fait référence à la médecine traditionnelle en Chine, et c'est la seule approche qui peut raisonnablement être utilisée contre un tel mal de tête. Avec les réactions de stress, la racine de réglisse aide. Parfois, les maux de tête sont associés à une carence en fer, à la déshydratation et à un manque de vitamine D3, qui se produit lorsqu'une zone exposée de la peau est exposée au soleil..

La prévention

La prévention de la tension dans la tête causée par le stress, l'inactivité physique, est le mouvement. L'exercice réduit le stress. Il est utile après une montée d'adrénaline de marcher pendant une demi-heure élémentaire pour éviter l'effet de cette hormone sur le tonus vasculaire.

L'entraînement postural empêchera les tensions dans le cou et les muscles à mâcher en réponse à un changement de position de la poitrine.

Vous pouvez également consulter un thérapeute pour savoir pourquoi vous vous sentez stressé ou anxieux. Une fois que vous connaissez les causes profondes, vous pouvez prendre des mesures pour réduire le stress..

COMPRESSION DE LA TÊTE

CRÉER UN NOUVEAU MESSAGE.

Mais vous êtes un utilisateur non autorisé.

Si vous vous êtes inscrit plus tôt, alors "login" (formulaire de connexion en haut à droite du site). Si c'est votre première fois ici, inscrivez-vous.

Si vous vous inscrivez, vous pourrez suivre les réponses à vos messages à l'avenir, poursuivre le dialogue sur des sujets intéressants avec d'autres utilisateurs et consultants. De plus, l'inscription vous permettra de mener une correspondance privée avec des consultants et d'autres utilisateurs du site.

Pourquoi vous écraser la tête? Ce sont sérieusement 8 raisons principales.

Pourquoi vous écraser la tête? Ce sont sérieusement 8 raisons principales.

Deux types de développement de psychosomatiques céphalées

Nous observons le monde extérieur et réagissons à ce qui se passe autour de nous. Selon ce que nous voyons, entendons, percevons à travers des sensations tactiles, certains processus se produisent dans le corps. Mais chaque personne a un monde intérieur dans lequel elle demeure la plupart du temps, pensant, imaginant, inventant, fantasmant.

Les maux de tête, dont la cause psychosomatique réside dans le facteur externe ou interne, peuvent ne pas varier en type, intensité et fréquence des manifestations. Tout dépend de la personne spécifique, de son type de personnalité et des caractéristiques de la psyché.

Considérons les deux principaux types de développement des psychosomatiques des céphalées.

Facteurs externes

Le monde extérieur ne s'arrête jamais. Autour de nous, tout bouge toujours et quelque chose se passe. Il y a des accidents, des accidents d'avion, des attaques terroristes, des accidents. Parfois, nous observons des situations de conflit prolongées au travail ou dans la famille. Parfois, nous devons vivre longtemps avec une personne malade ou avec des voisins dysfonctionnels.

Nos réactions à des événements externes de nature négative provoquent un certain nombre de symptômes psychosomatiques et parfois des névroses.

La psychosomatique, se développant dans un contexte de facteurs externes défavorables, dépend de l'état général de la santé physique et psychologique d'une personne. Certains peuvent simplement avoir des maux de tête, tandis que d'autres auront des maladies plus graves..

Faits intéressants sur un mal de tête:

90% de toutes les personnes sur la planète savent ce qu'est un mal de tête. Il s'agit de l'une des plaintes les plus courantes adressées à votre médecin. Parfois, pour découvrir les causes d'un mal de tête, l'expérience et les connaissances de spécialistes de divers domaines de la médecine, d'un thérapeute à un neurologue, sont nécessaires. De plus, les maux de tête peuvent être un effet secondaire de nombreux médicaments, alors assurez-vous de lire attentivement les instructions des médicaments que vous prenez..

Les maux de tête peuvent être causés par des effets mécaniques, chimiques ou thermiques sur les récepteurs sensibles. Ces récepteurs trouvés dans les tissus mous de la tête - peau, muscles, dans les parois des artères superficielles de la tête, la dure-mère, dans les vaisseaux de la base du cerveau - perçoivent diverses impulsions nerveuses qu'une personne ressent comme une douleur.

Les maux de tête dépendent du sexe. Ainsi, chez les femmes, la migraine survient 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes. Un mal de tête en faisceau, qui apparaît dans le contour des yeux et dure plusieurs heures, est caractéristique des hommes, soit 8 fois plus que les femmes. Si une telle douleur dure plus d'une semaine, alors la mémoire du sexe fort commence à souffrir, ce qui à un stade avancé peut conduire à la démence. Chez les femmes, un mal de tête en faisceau dure 20 minutes sans affecter l'intellect..

Facteurs intrinsèques

Les psychosomatiques d'un mal de tête deviennent souvent le résultat d'une angoisse mentale, de tourments et de mécontentement. Par exemple, si une femme vivant avec une personne non aimée ne veut pas d'intimité avec lui, elle peut inconsciemment provoquer de vrais maux de tête. Ainsi, sa propre psyché protège contre les expériences désagréables.

Lorsque les gens à l'intérieur d'eux-mêmes éprouvent un traumatisme psychologique, du ressentiment, du chagrin, sont tourmentés par des sentiments de culpabilité ou leur propre inutilité, un mal de tête est une conséquence de la tension constante du système nerveux.

Les attaques de céphalalgie résultent également de pensées dérangeantes, de peurs, de phobies, sur lesquelles une personne se concentre constamment. Chez les personnes souffrant de névrose, de dépression, les maux de tête proviennent souvent d'un déséquilibre de l'énergie interne et d'une tension constante du système nerveux central. Défendez votre opinion, exprimez vos émotions, en sandwich et en secret. Dans certains cas, un mal de tête vous permet de vous éloigner de problèmes qu'une personne ne peut pas ou ne veut pas résoudre. C'est également un mécanisme protecteur de la psyché d'une situation indésirable..

Selon certains rapports, le tempérament peut affecter directement la nature et l'intensité d'un mal de tête. Par exemple, ceux qui ont un tempérament plus vif - colérique et sanguin - sont plus préoccupés par les maux de tête dans le haut de la tête et les tempes, c'est-à-dire la partie supérieure de la tête. Les personnes plus lentes - mélancoliques - sont plus préoccupées par la douleur à l'arrière de la tête. Et les personnes flegmatiques souffrent le plus de maux de tête dans le nez, ce sont de longues et profondes douleurs profondes.

La prévention

Que faire pour prévenir la gravité et la douleur dans la tête dans la tête:

  • relaxation suffisante, repos;
  • sommeil quotidien de 8 heures;
  • exercices physiques - yoga, natation;
  • nutrition équilibrée, apport alimentaire en petites portions; un faible taux glycémique résultant d'un manque de nourriture pendant la journée est l'une des causes des problèmes;
  • posture correcte - essayez de ne pas vous baisser, ne marchez pas en pente;
  • la cause de la gravité et de la douleur dans la tête dans la tête est un rejet brutal de la caféine, donc une personne habituée à sa consommation doit être exclue lentement avec une substance stimulante;
  • marcher au grand air.

Veuillez noter que la gravité et la douleur dans la tête peuvent être dues à la consommation de certains aliments, en particulier le fromage, le chocolat, la crème glacée et les plats cuisinés. Essayez de déterminer votre déclencheur et de l'exclure de l'alimentation.

Causes de la compression du cerveau

Saisit sa tête pour diverses raisons. Certaines maladies et anomalies présentent des symptômes similaires:

  • tire dans la tête;
  • serre le crâne;
  • tête éclatante;
  • comprime fortement la tête;
  • sensation de constriction.

Insuffisance vasculaire

Le cerveau lui-même ne peut pas faire de mal, mais les vaisseaux qui le traversent sont percés de terminaisons nerveuses, donc toute maladie du système vasculaire provoque un inconfort, et la tête semble gonflée, il y a une sensation de constriction.

Ils s'accompagnent des symptômes suivants: étourdissements constants, nausées, membres froids. Cette pathologie nécessite un traitement et une consultation avec les spécialistes concernés. Évitez l'hypothermie afin de ne pas provoquer la maladie, bougez plus.

Migraine

Il s'agit d'une maladie neurologique paroxystique trouvée dans la pratique médicale. La maladie se caractérise par une localisation et une pulsation précises. Les crises de migraine sont de courte durée ou se transforment en une forme chronique.

Les médecins conseillent de surveiller leur état mental, de rester à l'écart des nerfs et du stress. En cas d'attaque, vous devez prendre des analgésiques et vous détendre.

Stress excessif

Le stress psychologique et physique est un certain stress pour le corps, surtout si cela n'est pas caractéristique du régime habituel. L'augmentation de la pression augmente la charge sur les vaisseaux, les faisant s'étendre, ce qui provoque de la douleur. Parfois pas de pression.


Ce n'est pas une douleur dangereuse, pour vous en débarrasser, vous devez boire des analgésiques et vous détendre.

Les infections

Les maladies infectieuses telles que la méningite, l'encéphalite et plusieurs autres sont causées par des bactéries pathogènes dues à une infection. Les patients se sentent se balancer même lorsqu'ils sont couchés.

Ils nécessitent nécessairement un traitement immédiat et parfois une hospitalisation. L'issue fatale est probable sans traitement approprié et sous des formes avancées..

Pression intracrânienne

La pression intracrânienne est un signe de troubles circulatoires dans le cerveau. Elle est causée par diverses maladies (accident vasculaire cérébral, hydrocéphalie, hématome, empoisonnement) qui nécessitent un traitement. Ce qui augmente la probabilité de privation d'oxygène du cerveau - il provoque une hypoxie.

Douleur de faisceau (cluster)

Les douleurs récurrentes sont intenses, localisées d'un côté de la tête jusqu'à plusieurs fois par jour. Les patients se plaignent d'un inconfort insupportable qui peut les réveiller même au milieu de la nuit.

Ils provoquent leurs troubles neurologiques, leurs nerfs, leurs problèmes de vie, le tabagisme et l'alcool.

Procédures de diagnostic

Un neurologue après une anamnèse en présence de symptômes alarmants prescrit des procédures de diagnostic obligatoires. Diagnostique:

  • La radiographie révèle la présence de changements pathologiques et de blessures;
  • L'IRM est prescrite pour les pathologies aiguës ou chroniques suspectées et les troubles circulatoires du cerveau, pour diagnostiquer les effets des hémorragies et des tumeurs de différentes genèses;
  • la tomodensitométrie aide à identifier les kystes, les tumeurs, les thromboses, les changements dans la structure du tissu cérébral;
  • L'échographie diagnostique l'état des vaisseaux cérébraux, des anomalies du développement causées par l'ostéochondrose;
  • l'électromyographie aide à diagnostiquer les maladies du système neuromusculaire;
  • tests de laboratoire prescrits pour les maladies infectieuses.

Prévention des maux de tête

Comme beaucoup d'autres maladies, un type de mal de tête pressant est plus facile à prévenir et à prévenir que d'essayer de s'en débarrasser par la suite. Les maux de tête qui sont devenus une forme chronique et un type de migraine sont particulièrement difficiles à traiter..

Voici quelques recommandations préventives qui empêchent le développement de maux de tête chroniques de type pressant:

L'air frais est la base de la santé. Par conséquent, afin d'éviter la soi-disant «famine à l'oxygène», une condition qui s'accompagne souvent d'un mal de tête pressant, vous devez faire des promenades quotidiennes dans l'air. Et au moins une fois par semaine pour quitter la ville, en zone forestière. Si cela n'est pas possible, les parcs et jardins de la ville peuvent également être une bonne alternative aux promenades en forêt..
Si la majeure partie de la journée de travail doit se dérouler à l'intérieur, cette salle doit être aérée toutes les demi-heures et il est conseillé aux personnes de quitter cette pièce pendant la diffusion. L'air vicié provoquera des maux de tête.
Faire du sport est une autre méthode très efficace pour prévenir les maux de tête. Bien sûr, cela ne vaut pas la peine de vous épuiser avec un entraînement en force. Un exercice excessif n'est pas bon non plus. Mais, fitness, natation, yoga, Pilates - tout cela est complètement à la portée de tout le monde et contribuera à renforcer non seulement le système vasculaire, mais aussi les deux systèmes nerveux (central et autonome).
Le massage de la tête et la gymnastique oculaire sont une excellente prévention de la douleur. Vous pouvez le faire vous-même, pendant votre temps libre. Par exemple, pendant une pause déjeuner, vous pouvez toujours prendre 5-7 minutes pour vous masser la tête et faire des exercices avec les yeux

Cela sera particulièrement utile pour ceux qui passent des heures à travailler sur un ordinateur..
Il est très important d'essayer d'éviter les situations de stress, les scandales et les querelles qui épuisent le système psycho-émotionnel humain et provoquent d'intenses douleurs dans la tête..
Adhésion stricte au sommeil. 8 heures de sommeil est la norme pour maintenir la santé du corps dans son ensemble, et en particulier la prévention des maux de tête

Tout manque de sommeil entraîne une léthargie, une faiblesse du corps et des maux. Un oreiller confortable, un lit en tissus naturels et une pièce bien ventilée contribuent à un sommeil de bonne qualité..
Surveillance régulière de la pression artérielle. Il vaut vraiment la peine d'acheter un tonomètre spécial dans une pharmacie et de surveiller la pression. L'hypertension ou l'hypotension est aujourd'hui le provocateur le plus courant d'un mal de tête pressant. L'identification et la résolution en temps opportun du problème aideront à éviter une condition douloureuse et des conséquences irréversibles..
Une alimentation saine est également l'un des fondements du bien-être. La plupart du temps, les légumes et les fruits frais, les herbes, les noix devraient être présents dans l'alimentation. Mais la consommation de graisses, de cornichons et d'alcool devrait être réduite au minimum.
Ils aideront à éviter les maux de tête fréquents de nature urgente et l'apport régulier de complexes vitamino-minéraux qui compensent leur carence dans le corps. Mais, cela doit être fait uniquement sur recommandation d'un médecin et après un examen approfondi du corps.
Beaucoup d'eau propre sans gaz est une autre méthode efficace pour prévenir les maux de tête. Souvent, la carence en liquide cellulaire dans le corps devient également un facteur causal dans cette condition désagréable. Et il est important de se rappeler que la nourriture liquide n'est pas un liquide pour les cellules du corps. Mais les boissons aux fruits naturels, les jus de fruits, les compotes de fruits au ¼ de débit quotidien de liquide pourraient bien remplacer l'eau.

Donc, si vous faites tout régulièrement et en temps opportun, consultez un médecin, il est tout à fait réaliste non seulement de se débarrasser, mais même d'empêcher le développement de formes chroniques de maux de tête de nature urgente et d'autres maux..

Diagnostic et traitement

Presser la douleur dans la tête, acquérir un caractère régulier, est un signal pour le développement d'un processus pathologique

Il est très important d'identifier la cause du début des crises et de commencer un traitement adéquat en temps opportun.

Selon les symptômes et la nature de la douleur, le médecin peut diagnostiquer la maladie, mais certaines études seront nécessaires pour confirmer:

  • Tomodensitométrie,
  • radiographie,
  • IRM,
  • électroencéphalogramme,
  • Échographie des vaisseaux cérébraux,
  • angiographie,
  • tests de laboratoire.

Selon les résultats de l'examen, un traitement est prescrit. La méthode médicamenteuse implique un cours de ces médicaments:

  • Antidouleurs - soulage les symptômes.
  • Diurétiques - utilisés si la douleur éclate le crâne.
  • Antispasmodiques - élimination du vasospasme.
  • Antiviraux - indiqué pour une utilisation en cas de rhume ou d'infection.
  • Supplémentation en fer - avec anémie concomitante.

Les médicaments éliminent non seulement la douleur, mais protègent également contre les crises ultérieures. Parfois, des analgésiques combinés sont utilisés, mais ils sont inefficaces, car ils apportent un soulagement temporaire. Ils n'ont aucun effet sur les causes et l'état psycho-émotionnel..

Les comprimés Spazmalgon et Nise ont fait leurs preuves. Il vaut la peine d'essayer la poudre de Nimesil. Mais il faut honnêtement reconnaître qu'il n'y a toujours pas de remède universel pour cette pathologie.

Chaque patient a ses propres méthodes, mais le résultat de l'automédication est toujours imprévisible..

La thérapie principale peut être complétée par des méthodes non médicamenteuses:

  • physiothérapie;
  • apport de complexes vitaminiques;
  • massage;
  • acupuncture;
  • thérapie manuelle.

Le traitement dure longtemps et respecte exactement les recommandations du médecin.

Recettes de médecine traditionnelle

Les recettes populaires aident également à éliminer les douleurs douloureuses. Leur base est généralement des herbes qui peuvent être facilement achetées dans une pharmacie:

  • Fleurs de camomille. Le bouillon a un effet cicatrisant et est souvent utilisé pour surmenage.
  • Teinture de propolis. Prendre 40 gouttes avant les repas.
  • Teinture de valériane. Boire frais 3 fois par jour.
  • Mon chéri. Une cuillère avant un repas soulage la pression dans la tête.
  • Menthe. Il contient des huiles essentielles qui éliminent la compression de la tête. Dans n'importe quel thé, ajoutez quelques feuilles de la plante.
  • Millepertuis. Infusion très efficace. Une cuillère à café de matières premières sèches est brassée et 100 ml sont pris avant les repas.
  • Argile. Une compresse d'argile cosmétique est appliquée sur le front. La procédure est effectuée quotidiennement avant le coucher..

Ce n'est qu'une fraction de la masse des méthodes populaires populaires. Leur efficacité est mise en doute, mais aucun mal n'est observé..

Thérapie et mesures préventives

Afin d'éviter des conditions pathologiques graves et dangereuses, les maux de tête doivent être évités. Pour ce faire, vous n'avez pas besoin de faire des efforts excessifs, il vous suffit de suivre un certain nombre de règles:

  1. Vous devez passer plus de temps à l'air frais, si cela n'est pas possible, essayez de marcher avant le coucher pendant environ une heure pour remplir le corps d'oxygène. Même dans les mégalopoles de la rue, 80% d'oxygène pur en plus que dans les bâtiments. Assurez-vous d'aérer votre maison et votre bureau.
  2. Avec une journée bien remplie, vous devez prendre des pauses de dix minutes toutes les 45 à 60 minutes, au cours desquelles des exercices pour les yeux, un auto-massage du cou, des inclinaisons du dos seront utiles..
  3. Les situations stressantes doivent être évitées et apprendre à ne pas y réagir brusquement. Vous pouvez boire des vitamines contenant du magnésium et de l'iode.
  4. Il est impératif d'établir la routine quotidienne. Vous devez vous coucher en même temps, de préférence au plus tard à 22h00. La durée du sommeil continu devrait être de 8 à 9 heures par jour.
  5. Une alimentation équilibrée aide également à prévenir les maux de tête. L'apport quotidien de nutriments essentiels et de micro-éléments contribue à la normalisation du fonctionnement du corps et de l'état général en général.
  6. Vous devez abandonner les fast-foods, les aliments gras et salés, ainsi que les mauvaises habitudes.
  7. Assurez-vous d'effectuer des exercices physiques quotidiens pour éviter les complications dans le corps.

Si un mal de tête pressant survient même après avoir pris des mesures préventives, assurez-vous de contacter un établissement médical pour un diagnostic et une prescription efficace. Avec l'aide d'analgésiques, de degrés croissants et de chocolat, vous ne pouvez que masquer le symptôme, mais il est impossible de se débarrasser de la cause.

Avec l'aide des symptômes de la douleur, le corps nous signale la présence de pathologies. Soyez attentif aux moindres changements dans le corps, suivez la prévention et ne surchargez pas.

Les causes

Les principaux mécanismes de la douleur dans la tête sont appelés par les médecins les mécanismes suivants:

  • Vasculaire. Les récepteurs des vaisseaux cérébraux peuvent percevoir la douleur, avec une compression ou une expansion brusque, une pulsation commence, ce qui provoque de la douleur.
  • Névralgique. Il s'agit d'un type de douleur réfléchie, les foyers d'activité pathologique formés dans la structure du système douloureux donnent un signal réfléchi au cerveau. Les lésions du système nerveux donnent des symptômes similaires.
  • Musclé. Des maux de tête serrés (sévères) se produisent en raison d'une surcharge musculaire, une douleur est projetée sur toute la tête.
  • Psychologique. La douleur est précédée de la survenue d'un fort stress psycho-émotionnel dans le corps..

Les causes secondaires de douleur dans la tête peuvent être considérées comme suit:

Augmenter ou diminuer la quantité d'hormones dans le corps.

Les changements dans le fond hormonal, tels que le cycle menstruel, la grossesse, le début de la ménopause, peuvent être des facteurs qui provoquent des attaques douloureuses.

Utilisé pour arrêter les attaques:

  • Baralgin, Analgin;
  • Ketorol, Meloxicam;
  • Le paracétamol; Nurofen;
  • Etodolac, Voltaren.

Onguents utilisés pour soulager la douleur:

Les exercices de physiothérapie (thérapie par l'exercice) sont un moyen de se débarrasser des attaques douloureuses. Le complexe d'exercices est sélectionné par le médecin, cela comprend les inclinaisons, les squats, les exercices d'étirement musculaire. Dans un premier temps, il est proposé d'effectuer des exercices simples, progressivement ils deviennent plus compliqués. Les activités sportives doivent être pratiquées quotidiennement, augmentant progressivement la charge. Il est utile d'aller nager, faire du jogging, marcher.

Les remèdes populaires utilisés en combinaison avec des médicaments et de l'exercice ont un bon effet sur le soulagement de la douleur. Bonne aide:

Infusion de feuilles de tussilage.

1 cuillère à soupe de tussilage séché est rempli de 200 ml d'eau chaude. Enveloppez l'infusion dans une serviette éponge, laissez infuser pendant deux heures. Prendre 3 fois par jour avant les repas..

Bains de sel de mer.

Versez un sachet de sel de mer dans de l'eau tiède. Prenez un bain 20-25 minutes avant le coucher.

Huiles essentielles.

Mélanger dans des proportions égales l'huile de sapin, de pin, de romarin, ajouter à n'importe quelle huile végétale. Verser dans une bouteille en verre avec un couvercle hermétique. Lorsqu'une attaque se produit, renifler la bouteille, humidifier avec un moyen de whisky, front et nuque.

L'huile essentielle, qui se trouve dans la menthe fraîche ou séchée, est un excellent analgésique, il suffit d'ajouter un brin d'herbes médicinales à la théière pour réduire l'inconfort.

Compresses d'argile cosmétique.

Diluez 100 grammes d'argile bleue avec de l'eau chaude à un état crémeux. Mettez la masse sur une serviette, appliquez une compresse sur votre front. Conserver pendant 15-20 minutes, laver à l'eau froide. Faites la procédure avant le coucher pendant deux semaines.

Symptômes

Chaque type de mal de tête a sa propre symptomatologie caractéristique. Avec des douleurs pressantes dans la tête, une personne a le sentiment qu'une forte pression est exercée sur une certaine zone. Il peut sembler que la tête comprime et serre de l'intérieur. Habituellement, ce type de douleur est localisé dans le cou, le front et les tempes. De plus, de telles sensations dans ces parties de la tête peuvent apparaître à la fois et simultanément.

Si la douleur survient pendant une longue période, mais que la personne ne la guérit en aucune façon, à l'avenir, elle commencera à se propager progressivement à la région cervicale, aux orbites, aux dents, aux gencives, à la gorge, aux oreilles, et ainsi à appuyer sur d'autres parties de la tête. Habituellement, la douleur se forme à gauche ou à droite. Les cas où des douleurs pressantes se développent simultanément des deux côtés sont rares..

Pendant les attaques, les maux de tête pressants sont monotones, ont un caractère prononcé, terne et douloureux, pas tranchant. Immédiatement après le début de la douleur, des étourdissements, des nausées et des vomissements peuvent apparaître. La manifestation de symptômes plus dangereux est également possible: évanouissement, perte de conscience temporaire, déficience visuelle, irritabilité accrue, etc..

Des douleurs de pression dans la tête accompagnent généralement les processus pathologiques suivants, leurs symptômes étant:

  • Encéphalite et abcès cérébral. Dans de telles situations, les patients ont des maux de tête sévères et sévères qui sont constants, ne disparaissent pas après l'utilisation d'analgésiques standard. Presque toujours, le patient a également des nausées, des pulsations de veines sur le cou, sa santé est extrêmement mauvaise. Dans ce cas, il est possible de réduire la douleur dans la tête uniquement à l'aide de médicaments puissants..
  • Inflammation dans l'oreille. Avec le développement du processus inflammatoire dans la région de l'oreille, un mal de tête pressant se localise généralement dans la zone temporale.
  • Augmentation de la pression intracrânienne. Avec l'hypertension intracrânienne, les maux de tête sont également oppressifs. Mais ils sont généralement localisés dans la partie frontale et dans les orbites.
  • Maladies de l'articulation temporo-mandibulaire, stress sévère. Dans ces cas, une douleur se développe également au niveau du front et des yeux..
  • Pathologie vasculaire. S'il y a certains problèmes avec l'état des vaisseaux, alors l'un des symptômes des maladies vasculaires est précisément un mal de tête pressant. Dans ce cas, la personne est également souvent malade. Dans ce cas, la douleur est parfois localisée d'en haut sur le dessus de la tête, après quoi (si rien n'est fait), elle commence à "fluer" progressivement sur toute la tête.
  • Rhume, sinusite, rhinite chronique (nez qui coule). Si un enfant ou un adulte ne traite pas un rhume depuis longtemps et commence un processus pathologique, il est probable que des symptômes tels que des maux de tête dans les yeux et le nez et le développement du processus inflammatoire commencent à apparaître. Dans ce cas, il peut poser des oreilles, des sécrétions nasales complètement bouchées.

Beaucoup de gens font face à des maux de tête pressants à la maison, en les traitant lentement avec des spécialistes (surtout si le syndrome douloureux n'est pas fréquent et à court terme). La durée des attaques varie considérablement d'une personne à l'autre - tout dépendra des causes de la douleur, de l'âge du patient et d'autres facteurs. Par exemple, le malaise dure généralement plusieurs dizaines de minutes, lorsqu'une personne n'a même pas le temps de ressentir toute la douleur, mais avec des formes avancées de pathologies, sa durée peut être supérieure à 2-3 jours..

Maladies accompagnées de lourdeur dans la tête

Avec une tête lourde, les causes sont variées. Parfois, c'est un trouble grave, ignorant qui est lourd de conséquences néfastes.

Une tête lourde avec VSD est l'une des premières manifestations de la maladie. La dysfonction végétative du somatoforme (dystonie végétative-vasculaire) caractérise un ensemble de troubles proches des maladies organiques dues à des symptômes physiques, mais sans causes organiques. Les manifestations incluent la léthargie, la lourdeur dans la tête et la somnolence..

la maladie de Ménière

Il s'agit d'une maladie chronique avec des symptômes typiques..

Les principaux symptômes de la maladie:

  • déficience auditive;
  • lourdeur dans la tête;
  • pression dans les oreilles;
  • acouphène;
  • étourdissements en marchant et en bougeant la tête.

Ostéochondrose

Avec l'ostéochondrose cervicale, la tête fait mal, il y a une douleur dans le cou. Cela est souvent dû à un stress anormal ou rachidien prolongé.

Conditions de type névrose

Les problèmes associés à la névrose se manifestent par des troubles mentaux fonctionnels qui nuisent à la capacité de s'adapter aux situations de la vie..

La névrose s'accompagne de troubles du sommeil, de maux de tête dans la partie gauche de la tête ou dans la droite, de douleurs musculaires et vertébrales.

Néoplasmes

Une tête lourde est le symptôme le plus courant associé à une tumeur intracrânienne. Il s'agit du premier symptôme d'une menace potentielle. Étant donné que le cerveau est très vulnérable, il est «emballé» dans le crâne de la manière la plus sûre et la plus proche possible, sans possibilité d'expansion. Par conséquent, une augmentation de la tumeur provoque un mal de tête sévère..

Blessure

Le syndrome post-traumatique survient après une blessure modérée ou grave. Dans la plupart des cas, il se manifeste par des maux de tête, un déséquilibre, des troubles de la mémoire, une dépression sur une période de 6 mois à 3 ans.

Troubles circulatoires

La principale cause de gravité dans la tête avec des troubles circulatoires est un trouble vasculaire causé par une violation des fonctions du système nerveux. Avec un rétrécissement ou une expansion des vaisseaux sanguins, un trouble de l'apport sanguin au cerveau se produit, entraînant une lourdeur dans la tête.

Sinusite, mastoïdite, sinusite frontale

Lorsque la mastoïdite pose des oreilles, une lourdeur émane de l'oreille, le cou fait souvent mal.

L'inflammation des sinus et des cavités frontales est une complication de la rhinite. La sévérité et la douleur dans la tête en se penchant s'aggravent. Le pire état est le matin. Un symptôme typique est une lourdeur dans les yeux..

Céphalées de tension

Les principaux déclencheurs de ce type de maux de tête sont le stress, le stress mental et la dépression. Douleur pressante (tête lourde, douloureuse) ou expansive (non pulsatoire). Intensité légère ou modérée, ne limite que partiellement l'activité habituelle.

Intoxication alcoolique

Le fait qu'après avoir bu de l'alcool me fasse mal à la tête et exerce une pression sur mes yeux ne surprend personne. Mais le résultat d'une fête orageuse est une tête longue, lourde et boueuse.

Problèmes de pression

Chez de nombreuses personnes, les maux de tête fréquents sont causés par l'hypertension. L'hypertension artérielle augmente la pression à l'intérieur de la tête, provoquant une gravité chronique.

Autres maladies

Une lourdeur dans la tête et des nausées peuvent survenir en relation avec d'autres maladies de la tête ou du cou:

  • la névralgie du trijumeau;
  • Syndrome SUNCT;
  • dysfonction mandibulaire;
  • myalgie;
  • maladies oculaires;
  • maladies dentaires.

Comment se débarrasser d'un mal de tête névrotique

Il est important que les patients souffrant de troubles névrotiques sachent comment soulager les tensions et les douleurs dans la tête atteintes de névrose, car leur activité vitale en dépend. Dans le traitement de ce symptôme, une approche intégrée est utilisée qui aide à réduire son intensité et à éliminer la cause du trouble névrotique.

Pour cela, plusieurs types de soins aux patients sont utilisés..

Assistance médicale

Avec la névrose, la douleur dans la tête est tout simplement insupportable. Une sensation constante de lourdeur, de tiraillement et une augmentation de la sévérité de la douleur entraîne une aggravation de l'état psycho-émotionnel du patient. Il devient irritable, se fatigue rapidement, ne veut rien utiliser pour la nourriture, car le processus de mastication provoque également de la douleur. Pour résoudre ce problème, il est nécessaire de connecter des médicaments pour se débarrasser de la douleur dans la tête. Pour cela, le médecin prescrit:

  • préparations à base de plantes sédatives (valériane, teinture de pivoine, préparations avec agripaume, Nervo-Vit);
  • des analgésiques qui soulagent les spasmes musculaires ou vasculaires (Spasmolgon, Riabal, Novigan, divers analgésiques et autres);
  • vitamines pour soutenir le travail du cœur et du système nerveux (différents complexes de vitamines avec vitamines C, groupe B, magnésium, fer et autres oligo-éléments);
  • nootropiques et anti-anxiété (Glycid, Glycine, Nootropil, Pantogam), ils ont un bon effet sur le cerveau, normalisent le sommeil, mais seul le médecin détermine la posologie et le mode d'administration.

Aide psychothérapeutique

Les techniques psychologiques sont utilisées non seulement pour traiter les maux de tête, mais aussi pour se débarrasser des causes de la névrose

La thérapie cognitivo-comportementale est activement utilisée, l'hypnose est un assistant efficace et il est également important d'utiliser des méthodes de thérapie positive pour restaurer la sphère psycho-émotionnelle de la personne. Un long travail avec un psychologue ou un psychothérapeute est requis.

Changement de style de vie

Souvent, une personne elle-même entraîne des maux de tête névrotiques, s'exposant à un stress mental ou physique excessif.

Pour éviter le développement de ce symptôme avant la pathologie, la restauration des forces du corps est nécessaire: un sommeil sain, un régime de travail et de repos, vous pouvez vous aider en appliquant l'aromathérapie, des exercices thérapeutiques, en faisant des massages, des procédures d'eau, en vous accordant au positif et en apprenant à penser positivement..

P.S. Et rappelez-vous, juste changer notre conscience - ensemble, nous changeons le monde! econet

2 Presser la douleur dans la tête et ses causes

Selon les statistiques, un sentiment de pression intérieure apparaît au moins une fois dans la vie. Ce sentiment peut être ressenti par des personnes de tout âge. Quelles sont les causes de cette condition??

  1. Troubles hormonaux dans le corps. Grossesse, accouchement, prise de contraceptifs hormonaux - tout cela peut changer considérablement l'équilibre des hormones dans le corps féminin, de sorte que le plus souvent les femmes peuvent ressentir une telle douleur dans la tête.
  2. Blessures à la tête. Ceux qui ont subi une commotion cérébrale sont particulièrement touchés par des maux de tête.
  3. Stress. Très souvent, avec une tension nerveuse, une personne peut ressentir de la douleur. Stress au travail, événements tragiques - tout cela ne profite pas à la santé.
  4. Abus de malbouffe, d'alcool et de tabac. Si une personne consomme une grande quantité de fumés, gras, épicés et sucrés, les vaisseaux commencent à fonctionner bien pire, ce qui peut provoquer une sensation de pression dans la tête de l'intérieur. L'alcool et les cigarettes aggravent considérablement le tonus vasculaire, augmentent le risque de plaques de cholestérol, ce qui peut entraîner des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux..
  5. Un changement brusque de temps. En règle générale, les personnes dépendantes des conditions météorologiques souffrent de maux de tête avec un changement brutal des conditions météorologiques. Malheureusement, la cause ne peut pas être complètement éliminée dans ce cas. Vous ne pouvez contrôler que votre état et prendre les médicaments nécessaires.
  6. Travail physique dur et famine. Récemment, une grande variété de régimes pour perdre du poids rapidement a été très populaire. Ce dernier est extrêmement nocif pour le corps. De plus, de nombreuses personnes pratiquent le jeûne sans surveillance médicale. C'est absolument impossible de faire ça! De plus, une perte de poids rapide à l'avenir entraînera une augmentation encore plus rapide des kilos en trop. Perdre du poids progressivement, pas plus de 1 kg par semaine.

Une telle douleur dans la tête est plus douloureuse dans la nature. Il peut être localisé à la fois d'une part et des deux à la fois. Souvent, vous pouvez ressentir une douleur désagréable dans la partie temporelle. De plus, l'attaque de la douleur est monotone, elle n'augmente pas. Vous pouvez souvent ressentir des nausées. De plus, une douleur pressante peut donner aux yeux - une personne ressent une pression, une tension

Avec de tels signes, il est important d'exclure la possibilité de glaucome, pour lequel un ophtalmologiste doit être visité d'urgence

Thérapie médicamenteuse

Étant donné que la douleur est principalement un symptôme d'une maladie, vous pouvez vous débarrasser de l'inconfort en éliminant la cause profonde. La sélection des médicaments pour le traitement est effectuée par un médecin qui prend en compte non seulement le diagnostic, mais également l'état général du patient, l'évolution de la maladie et les maladies chroniques. Les principaux groupes de médicaments:

  • Analgésiques - pour soulager la douleur de la migraine. Parfois, il est nécessaire d'utiliser des moyens complexes pour éliminer l'inconfort (antispasmodique + analgésique).
  • Triptans - maux de tête pour les migraines.
  • Antispasmodiques - pour éliminer les spasmes vasculaires qui provoquent une douleur lancinante et brûlante.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - souvent utilisés pour la sinusite, si le patient a mal à la tête en se baissant.
  • Antihistaminiques - pour soulager une réaction allergique.
  • Corticostéroïdes - sont utilisés pour la rhinite allergique prolongée, ainsi que pour le traitement de l'asthme bronchique, qui peut également être accompagné de maux de tête. Le traitement avec des médicaments hormonaux est également indiqué pour l'artérite temporale..
  • Médicaments pour abaisser la tension artérielle. Utilisé pour éliminer les maux de tête causés par l'hypertension.

Le traitement ne se limite pas à la prise d'un seul médicament spécifique. Pour obtenir un effet positif, il est nécessaire de prendre des médicaments en combinaison.