Principal / Hématome

Leucoencéphalopathie d'origine vasculaire

Hématome

La leucoencéphalopathie cérébrale est un processus pathologique dans lequel la substance blanche souffre et la démence se développe progressivement. Divers facteurs peuvent provoquer ce problème. Le plus souvent, le développement de la leucoencéphalopathie se produit dans le cerveau des personnes âgées.

Les causes

La leucoencéphalopathie cérébrale se développe dans la plupart des cas dans le contexte d'une hypertension artérielle persistante. La maladie affecte les personnes âgées qui ont déjà reçu un diagnostic d'athérosclérose et d'angiopathie. Autrement dit, les vaisseaux sanguins sont endommagés.

D'autres maladies conduisent au développement d'une pathologie. La défaite de la substance blanche résulte de:

  • syndrome immunodéficitaire acquis;
  • pathologies oncologiques de l'appareil circulatoire;
  • lymphogranulomatose;
  • tuberculose pulmonaire;
  • sarcidose;
  • processus malins dans d'autres organes;
  • utilisation prolongée d'immunosuppresseurs.

Au cours du développement du processus pathologique, un changement dans la structure de la matière blanche se produit: elle acquiert une forme molle et gélatineuse, des dépressions se forment à la surface. La maladie n'affecte pas la matière grise. Son état reste inchangé..

Types de maladies

Il existe plusieurs types de leucoencéphalopathie:

1. Leucoencéphalopathie vasculaire progressive, ou petite focale.

L'encéphalopathie vasculaire progressive se développe à la suite d'une augmentation de la pression dans les artères. Cette pathologie est également appelée "petite leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire"..

Habituellement, ce problème est détecté chez les personnes de plus de 55 ans. Augmente considérablement les chances de son développement, de sa prédisposition héréditaire et de ses facteurs sous forme de:

  • diabète sucré;
  • athérosclérose des vaisseaux sanguins;
  • buvant de l'alcool;
  • fumeur;
  • en surpoids.

Une mauvaise nutrition et une faible activité motrice ont également un effet négatif sur les vaisseaux sanguins..

2. Forme perventriculaire.

La leucoencéphalopathie périventriculaire se développe à la suite d'un apport insuffisant d'oxygène aux tissus cérébraux pendant une longue période. Dans ce cas, les lésions focales pathologiques sont localisées à la fois dans la matière blanche et dans la matière grise.

Le cervelet, le tronc cérébral et la partie frontale du cortex souffrent généralement de pathologie. Ces zones sont responsables du contrôle de la fonction motrice, par conséquent, lorsqu'elles sont affectées, des troubles moteurs se développent..

Habituellement, le processus pathologique est diagnostiqué chez les enfants touchés par l'hypoxie lors de l'accouchement. Elle conduit souvent au développement de la paralysie cérébrale..

3. Encéphalopathie multifocale progressive.

L'encéphalopathie multifocale est considérée comme la forme la plus dangereuse de la maladie. Avec lui, dans la plupart des cas, le patient décède. La pathologie provoque une maladie virale. L'agent causal de la leucoencéphalopathie de cette espèce est le polyomavirus humain. Il est dans le corps de la plupart de la population mondiale, il ne se révèle en aucune façon. Son développement commence lorsqu'une personne présente une immunodéficience secondaire ou primaire. Le système immunitaire devient sans défense contre le virus.

La leucoencéphalopathie progressive est généralement diagnostiquée chez les personnes diagnostiquées avec le VIH ou le SIDA. La pathologie est caractérisée par un tableau clinique multiforme. L'expérience des patients:

  • paralysie et parésie;
  • cécité partielle;
  • conscience étourdissante;
  • défauts de personnalité;
  • dommages aux nerfs crâniens.

Avec cette forme, divers degrés de dysfonctionnement du système nerveux peuvent être observés: du léger inconfort à la démence prononcée. Progressivement, le patient perd complètement sa capacité de travail et devient handicapé en raison de dysfonctionnements du système musculo-squelettique.

4. Leucoencéphalopathie à substance blanche progressive.

Ce diagnostic est généralement posé aux enfants de moins de 6 ans à la suite de mutations génétiques. Les patients souffrent de:

  • altération de la coordination des mouvements, car le cervelet est affecté;
  • parésie des membres;
  • déficience cognitive;
  • processus atrophiques dans le nerf optique;
  • épilepsie.

Si la pathologie est apparue chez le bébé, elle sera trop excitée, souffrira de convulsions, de vomissements, d'une forte fièvre, il y a un retard de développement mental.

Symptômes de la maladie

Les signes de leucoencéphalopathie se développent progressivement. Au début, le patient a une distraction, une maladresse, une indifférence, des larmes, des difficultés de prononciation des mots, une baisse des performances mentales.

Après l'apparition des premiers signes, le processus pathologique continue de progresser. Une augmentation du tonus musculaire se produit, des troubles du sommeil, une irritabilité, des acouphènes, un nystagmus apparaissent.

En l'absence du traitement nécessaire à ce stade, le patient souffrira de psychonévrose, de convulsions, de démence sévère.

Il est nécessaire de consulter un spécialiste présentant les symptômes suivants:

  1. Faiblesse dans les muscles des membres et diminution de la sensibilité.
  2. Troubles de la parole et de la vue.
  3. Engourdissement de différentes parties du corps.
  4. Avaler le trouble réflexe.
  5. Incontinence urinaire.
  6. Bouts d'épilepsie.
  7. Maux de tête et nausées.
  8. Déficience intellectuelle et légère démence.

Tous ces phénomènes indiquent que le système nerveux central est affecté et les violations progressent très rapidement. Dans cet état, il est difficile pour une personne de comprendre qu'elle est malade, donc les parents doivent y prêter attention..

Diagnostique

Pour confirmer la présence de violations, il est nécessaire de subir une série d'études diagnostiques. Tout d'abord, une personne devrait consulter un neurologue. Après avoir détecté des signes de leucoencéphalopathie, le patient sera prescrit:

  • analyse sanguine générale;
  • une étude pour la présence de drogues, d'alcool, de psychotropes dans le sang;
  • imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie. Ces procédures vous permettent d'évaluer l'état du cerveau et de déterminer la présence de foyers pathologiques;
  • l'électroencéphalographie pour confirmer une diminution de l'activité cérébrale;
  • Échographie Doppler, qui déterminera la violation de l'apport sanguin au cerveau;
  • réaction en chaîne par polymérase pour détecter l'ADN pathogène;
  • biopsie cérébrale;
  • ponction vertébrale pour déterminer les niveaux de protéines.

Confirmer que la patiente souffre d'une leucoencéphalopathie d'origine virale, en utilisant la microscopie électronique. Il détermine l'agent pathogène dans le tissu cérébral.

L'évaluation de l'état du cerveau est réalisée à l'aide de tests psychologiques spéciaux..

Il est impossible de se passer d'un diagnostic différentiel avec toxoplasmose, sclérose en plaques, lymphome, démence à VIH.

Il est impossible de se débarrasser complètement de cette maladie. À l'aide d'un certain nombre de méthodes thérapeutiques, elles ne font que réduire le taux de développement du processus pathologique. La thérapie est sélectionnée séparément pour chaque patient, en utilisant un complexe de techniques thérapeutiques symptomatiques et étiotropes.

La réduction des manifestations du processus pathologique permet:

  1. Moyens pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau sous forme de vinpocétine, Actovegin, Trental.
  2. Stimulants neurométaboliques: Fezam, Pantocalcin, Lutsetam, Cerebrolysin.
  3. Angioprotecteurs (Stugeron, Curantin, Zilt).
  4. Complexes multivitaminiques contenant des vitamines B, du rétinol, du tocophérol.
  5. Adaptogènes. En tant qu'extrait d'Aloe Vera.
  6. Glucocorticostéroïdes. Ils contribuent au soulagement du processus inflammatoire dans le cerveau. Prednisolone, Dexamethasone possèdent des propriétés similaires..
  7. Antidépresseurs.
  8. Anticoagulants pour réduire le risque de caillots sanguins.
  9. Médicaments antiviraux si la maladie a une origine virale.

En plus de la pharmacothérapie, ils peuvent recommander de suivre le cours:

  • procédures physiothérapeutiques;
  • réflexologie;
  • thérapie d'acupuncture;
  • l'utilisation d'agents homéopathiques et phytothérapeutiques;
  • thérapie manuelle.

Pour soulager la condition, vous devez effectuer des exercices de respiration et masser la zone du col.

Le traitement de la maladie est assez difficile, car la plupart des médicaments antiviraux et anti-inflammatoires ne parviennent pas à pénétrer la barrière entre le sang et les tissus qui protège le système nerveux central. Par conséquent, ils ne contribuent pas à l'élimination des foyers pathologiques.

Pronostic de la leucoencéphalopathie

La durée de leur vie avec la leucoencéphalopathie dépend du stade auquel le traitement de soutien a été commencé et du degré de lésions cérébrales. Il est impossible de se remettre de l'une de ces formes de la maladie. Le processus pathologique conduit toujours à la mort du patient. Si aucun traitement antiviral n'est effectué, le patient ne vivra pas plus de six mois à partir du moment où des violations dans le tissu cérébral blanc ont été détectées.

En suivant les recommandations du médecin et en utilisant les médicaments prescrits, vous pouvez augmenter légèrement votre espérance de vie. Si le patient boit régulièrement tous les médicaments, il vivra un peu plus d'un an à partir du moment où le diagnostic a été posé.

Il y a des cas où des personnes sont décédées dans le mois suivant le début du développement de la pathologie. Cela peut se produire pendant son cours aigu..

Complications

La violation des fonctions des structures sous-corticales et d'autres parties du cerveau avec une leucoencéphalopathie entraîne progressivement de graves complications:

  • altération de la fonction motrice;
  • la sensibilité diminue;
  • une perte complète de la vision ou de l'ouïe peut survenir;
  • paralyse différentes parties du corps;
  • des infections et des complications septiques se développent;
  • une démence persistante se produit.

Tôt ou tard, la maladie entraîne la mort du patient.

La prévention est-elle possible?

Il n'existe aucune méthode prophylactique spécifique qui permettrait d'éviter le développement d'une leucoencéphalopathie. Il est seulement possible de réduire légèrement le risque de développer un processus pathologique dans la matière blanche du cerveau avec les recommandations suivantes:

  1. Il est nécessaire de renforcer le système nerveux par le durcissement et l'utilisation de complexes vitaminiques.
  2. S'il y a un problème d'obésité, il doit être traité d'urgence..
  3. Il est conseillé de mener une vie active.
  4. Il est utile de sortir régulièrement à l'extérieur.
  5. Il est important d'éviter la consommation de drogues et d'alcool, le tabagisme.
  6. Suivez la culture de la sexualité. Cela empêchera l'infection par le VIH..
  7. Utilisez un équipement de protection pour tout contact sexuel..
  8. Suivez les principes d'une bonne nutrition. Le régime doit être saturé de toutes les vitamines et minéraux nécessaires..
  9. Renforce le système nerveux, augmente la résistance au stress.
  10. Évitez le surmenage, dormez au moins huit heures par jour.
  11. Normalisez l'activité physique. Évitez les charges élevées et l'inactivité physique.
  12. Si des maladies vasculaires et des pathologies associées à des troubles métaboliques ont commencé à se développer, un traitement compensatoire doit être pris.

L'utilisation de ces mesures peut réduire la probabilité de survenue d'une leucoencéphalopathie. Mais, si le processus pathologique a encore commencé à se développer, lors de ses premières manifestations, il est nécessaire de demander l'aide de spécialistes. Grâce au traitement de soutien, la qualité de vie et sa durée peuvent être légèrement améliorées..

Petite leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire - un diagnostic qui est souvent posé aux patients de sexe masculin qui ont dépassé le seuil d'âge de 55 ans, mais tout le monde ne sait pas ce que c'est.

Avec la leucoencéphalopathie cérébrale, la substance blanche est détruite dans ses structures sous-corticales.

Ce type de maladie est l'une des variétés d'encéphalopathie, décrite pour la première fois par le psychiatre et neuropathologiste allemand Otto Binswanger en 1894, et a donc été nommée en son honneur.

Une description vague de la maladie et un petit nombre d'examens de patients présentant des signes de démence depuis longtemps n'ont pas permis de reconnaître la pathologie par de nombreux neuropathologistes et psychiatres.

Avec l'avènement de l'imagerie par résonance magnétique et calculée, des changements dans la substance blanche du cerveau associés à une pression artérielle constamment élevée, provoquant une démence sénile, ont été confirmés.

Le traitement de la maladie est effectué par des neuropathologistes et des psychiatres..

La leucoencéphalopathie a une variété, mais presque toujours, nous parlons de changements dans la matière blanche du cerveau. Le type de maladie détermine le schéma thérapeutique.

Lekoencéphalopathie d'origine vasculaire

Lekoencéphalopathie d'origine vasculaire (petite focale) - processus pathologique cérébrovasculaire.

L'hypertension artérielle provoque la sclérose des petits vaisseaux cérébraux - capillaires, leur ischémie, l'épaississement des parois vasculaires, etc. À la suite de changements atrophiques subit une substance blanche qui transmet les impulsions nerveuses. Dans ce cas, on observe:

  • sa diminution;
  • réduction de la densité;
  • remplacement de fluide;
  • l'apparition de nombreuses hémorragies, kystes, petits foyers de destruction.

Les ventricules du cerveau commencent à se décomposer.

Habituellement, les premiers signes d'une petite leucoencéphalopathie focale peuvent survenir chez les patients qui ont atteint l'âge de soixante ans, et avec un facteur héréditaire plus tôt.

Leucoencéphalopathie vasculaire progressive multifocale

La leucoencéphalopathie vasculaire multifocale progressive se manifeste par une lésion virale du système nerveux central, contribuant à une immunité altérée.

Une défense immunitaire affaiblie entraîne la destruction de la substance blanche du cerveau.

Les changements pathologiques provoquent une immunodéficience: infectés par le VIH (5%), patients atteints du SIDA (50%).

De plus, les leucocytes modifiés atteints de leucémie perdent la capacité de lutter contre l'infection, ce qui contribue à l'apparition d'une immunodéficience et, par conséquent, à des changements pathologiques dans le cerveau.

L'exposition aux virus entraîne des lésions focales des membranes des fibres nerveuses, une augmentation et une déformation des cellules nerveuses. L'implication de la matière grise dans le processus n'est pas observée. Il y a un changement dans la structure de la matière blanche, elle se ramollit et devient gélatineuse avec l'apparition de multiples petites dépressions à sa surface.

La manifestation d'une déficience cognitive peut varier de la manifestation d'une déficience légère à une démence prononcée. Les symptômes neurologiques focaux comprennent: troubles de l'élocution et diminution de la vision, parfois jusqu'à ce qu'il soit complètement perdu. Une progression accélérée des troubles du mouvement peut déclencher une invalidité grave.

Leucoencéphalopathie périventriculaire (focale)

La leucoencéphalopathie périventriculaire (focale) est une lésion cérébrale étendue causée par un manque d'oxygène ou une violation chronique de son approvisionnement en sang.

Les pathologies sont les zones du cervelet, du tronc cérébral et des subdivisions responsables du mouvement humain. Un manque prolongé d'oxygène entraîne une nécrose sèche (mort) de la substance blanche. Il a un développement rapide et contribue à la survenue d'une grave activité motrice altérée.

La leucoencéphalopathie périventriculaire peut être déclenchée par l'hypoxie fœtale et conduire à la paralysie cérébrale (paralysie cérébrale).

La disparition de la matière blanche

Ce type de maladie est causé par des gènes mutants..
En règle générale, la manifestation de la pathologie se trouve dans la catégorie d'âge des patients de 2 à 6 ans, mais peut se manifester à la fois dans la petite enfance et chez l'adulte.

Avec la disparition complète de la substance blanche au dernier stade de la maladie, les parois des ventricules et du cortex cérébral restent.

  • avec une pression artérielle constamment augmentée;
  • neuroinfections: syphilis, tuberculose, méningite, encéphalite à tiques;
  • hypoxie fœtale;
  • leucémie;
  • sarcoïdose;
  • les maladies cancéreuses
  • immunodéficience causée par l'infection à VIH et la tuberculose;
  • utilisation à long terme d'immunosuppresseurs.

Une leucoencéphalopathie progressive d'origine vasculaire peut également se développer en raison de:

  • l'athérosclérose;
  • le diabète sucré, lorsque le sang s'épaissit et que la circulation sanguine devient difficile;
  • maladies et blessures de la colonne vertébrale à cause desquelles le cerveau manque d'oxygène et de nutriments.

La survenue d'une petite leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire est probable:

  • avec un poids excessif du patient;
  • la présence de mauvaises habitudes (abus d'alcool, tabagisme);
  • alimentation anormale;
  • activité physique insuffisante.

Pour prévenir l'apparition de la maladie, il est nécessaire de se débarrasser à l'avance de tous les facteurs de risque.

Les symptômes des processus pathologiques se développent sur plusieurs années et peuvent se produire de deux manières:

  • En constante évolution, avec une complexité toujours croissante.
  • Pendant la période de progression des changements pathologiques, de longues périodes de stabilisation sont observées sans détérioration de la santé du patient.

En règle générale, une aggravation des symptômes est observée avec une pression artérielle élevée pendant une longue période..

Au stade initial, le tableau clinique de la leucoencéphalopathie se caractérise par:

  • diminution des performances mentales;
  • faiblesse dans les membres;
  • distraction;
  • ralentir la réaction;
  • apathie;
  • larmoiement;
  • maladresse.

De plus, le sommeil est perturbé, le tonus musculaire augmente, une personne devient irritable, sujette à des états dépressifs, un sentiment de peur, des phobies.

Parfois, il y a une diminution de la vision, des maux de tête, pire pendant les éternuements ou la toux.

En conséquence, le patient devient complètement impuissant, sujet aux attaques épiprotiques, incapable de se soigner, de contrôler la vidange intestinale et vésicale.

Le plus souvent, les symptômes se manifestent comme:

  • perte de mémoire, diminution de l'attention, changement brutal d'humeur, inhibition de la pensée - observés chez 70 à 90% des patients;
  • discours incohérent et perturbé, prononciation anormale - 40%;
  • mouvements lents et perturbés - 50%;
  • faiblesse d'un côté du corps - 40%;
  • violation du réflexe de déglutition - 30%;
  • incontinence urinaire - 25%;
  • démence - 90%.

Les troubles mentaux

Avec la leucoencéphalopathie vasculaire chez les patients, des troubles mentaux sont observés, exprimés comme:

  • En violation de la mémoire. Une personne devient incapable de se souvenir de nouvelles informations, de reproduire des événements passés et leur séquence, perd des connaissances et des compétences acquises précédemment.
  • Les violations des capacités intellectuelles comprennent une capacité réduite à analyser les événements quotidiens, à mettre en évidence les plus importants et à prévoir leur développement ultérieur. Une personne en grande difficulté souffre de nouvelles conditions de vie possibles.
  • Violation de l'attention, sous forme d'un rétrécissement de son volume, incapacité à focaliser la vision sur plusieurs objets et à passer d'un sujet à un autre.
  • Les troubles du langage sont directement liés à la difficulté de se souvenir des noms, noms de famille de connaissances, noms divers. En conséquence, le discours devient lent, brouillé, marqué par une pauvreté marquée.

Les troubles de la mémoire et de l'attention entraînent une perte complète de l'orientation d'une personne dans le temps et l'espace.

La manifestation des changements de personnalité dépend directement de la gravité de la démence et a une grande variété.

Le développement de fonctionnalités optionnelles est observé dans 70 à 80% des cas. Ils se caractérisent par la confusion, les troubles délirants, la dépression, les troubles anxieux, le comportement psychopathique.

La symptomatologie de la démence dépend de son type:

  • effroyable. Elle se caractérise par une diminution de la mémoire et un ralentissement des réactions psychomotrices. Aussi, l'incapacité d'acquérir de nouvelles connaissances avec la préservation à long terme en mémoire des compétences amenées à l'automatisme. Pour les patients, les tâches ménagères ne sont pas difficiles, cependant, une activité professionnelle complexe ne leur convient pas. Une personne critique son état (oubli, paresse, etc.) et la vit durement;
  • amnésique. Le patient est incapable de se souvenir de ce qui se passe, cependant, le passé se souvient assez bien;
  • la démence pseudo-paralytique se caractérise par une bonne humeur constante du patient, des troubles mineurs de la mémoire, une diminution prononcée de l'autocritique.

Les manifestations cliniques de la démence varient considérablement.

Diagnostique

Le diagnostic complet des changements pathologiques dans la matière blanche du cerveau comprend:

  • prise d'histoire;
  • étude du tableau clinique de la maladie;
  • diagnostic informatique (CT), avec lequel la structure et la membrane du cerveau et des vaisseaux sanguins sont étudiées;
  • L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est une méthode efficace pour détecter les foyers de lésions cérébrales. À la fin de l'examen, avec un diagnostic positif, le patient reçoit une image IRM de leucoencéphalopathie d'origine vasculaire;
  • l'électroencéphalopathie, qui détermine les zones d'activité cérébrale qui peuvent détecter les lésions infectieuses du tissu cérébral, les perturbations trophiques et l'apport sanguin;
  • biopsie ou amplification en chaîne par polymérase (PCR), qui permet de détecter des lésions virales;
  • tests neuropsychologiques, qui évaluent une variété de fonctions psychologiques que le cerveau contrôle.

Ceci est suivi de la nomination d'un diagnostic différentiel avec les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, la sclérose en plaques, l'encéphalopathie radiologique, les troubles mentaux, l'hydrocéphalie normotensive.

Si la démence survient en raison d'une leucoencéphalopathie vasculaire, il est nécessaire d'identifier une relation entre les changements pathologiques de la substance blanche du cerveau et la démence acquise.

La médecine moderne n'a pas de méthodes qui peuvent sauver complètement une personne de la leucoencéphalopathie vasculaire.

Le but du traitement est:

  • ralentir la progression des changements pathologiques;
  • soulagement des symptômes;
  • récupération de l'état mental du patient.

Les directions de traitement comprennent:

  • mesures thérapeutiques visant à lutter contre le développement de la pathologie;
  • traitement symptomatique;
  • correction de la pression artérielle, qui en parfait état ne doit pas dépasser 120/80 mm RT. Art. Il convient de rappeler que la survenue d'une hypotension est également indésirable, car une baisse de la pression artérielle ne peut qu'aggraver la situation;
  • élimination de la vidange spontanée de l'intestin et de la vessie;
  • réhabilitation;
  • adaptation sociale.

Les spécialistes ont recours aux médicaments suivants:

  • "Lisinoprilu" avec des effets cardioprotecteurs, vasodilatateurs, antihypertenseurs;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau: Cavinton, Pentoxifylline, Clopidogrel;
  • nootropiques pour stimuler l'activité mentale, améliorer la mémoire et augmenter les capacités d'apprentissage: «Cerebrolysin», «Piracetam», «Nootropil»;
  • angioprotecteurs, restaurant les parois des vaisseaux sanguins: Plavix, Cinnarizine, Curantyl ";
  • antidépresseurs: Prozac;
  • des adaptrogènes qui augmentent le tonus général du corps: «extrait d'aloès»;
  • vitamines A, E, B;
  • dans certains cas, médicaments antiviraux: Kipferon, Acyclovir;
  • médicaments du groupe des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase qui améliorent les fonctions cognitives: "Rivastigmine", "Donepezil", "Galantamine", "Memantine".

Reflex - la physiothérapie n'est pas exclue: exercices de respiration, massage, acupuncture, séances de thérapie manuelle.

Mesures préventives et pronostic

En règle générale, les patients atteints de leucoencéphalopathie vasculaire ne vivent pas plus de deux ans.

De plus, il n'existe pas de règles clairement développées pour prévenir la pathologie. Cependant, il est possible de minimiser le risque de changements pathologiques dans la substance blanche:

  • avec une surveillance constante de la pression artérielle;
  • abandonner les mauvaises habitudes (alcool, tabac, drogues);
  • activité physique normale;
  • prendre soin de l'état de votre immunité;
  • suivre les principes d'une alimentation saine.

Le diagnostic et le traitement en temps opportun de la leucoencéphalopathie vasculaire aideront à prolonger la vie du patient.

La leucoencéphalopathie d'origine vasculaire (leucoencéphalopathie vasculaire) est une maladie rare qui détruit la substance blanche du cerveau humain dans les structures sous-corticales.

Souvent, la maladie survient chez les personnes âgées, caractérisée par une démence vasculaire (démence chez les personnes âgées). Se produit sur le fond de l'hypertension artérielle.

Cette maladie est également appelée maladie de Binswanger ou encéphalopathie artérioscléreuse sous-corticale..

Types de leucoencéphalopathie

Parmi les leucoencéphalopathies d'origine vasculaire, on distingue les types suivants:

La leucoencéphalopathie à petite focale d'origine vasculaire est une pathologie du fonctionnement du système vasculaire des hémisphères cérébraux. La maladie est chronique. La maladie affecte progressivement la substance blanche du cerveau humain..

La cause de la maladie est une augmentation systématique de la pression artérielle. La probabilité d'incidence est chez les personnes de plus de 55 ans, principalement des hommes. Les personnes ayant une prédisposition héréditaire souffrent également. Démence vasculaire évolutive (démence).

L'encéphalopathie multifocale prophylactique est une destruction en développement rapide du système nerveux central causée par une infection virale. Asymétriquement détruit la matière blanche du cerveau humain.

La cause de la maladie est l'immunodéficience du corps. C'est l'un des types de maladie les plus évolutifs, entraînant les pires conséquences (décès).

  • La leucoencéphalopathie périventriculaire est une maladie qui affecte les structures sous-corticales du cerveau humain. Il se développe en raison d'une carence en oxygène et d'une diminution de la circulation sanguine dans le tissu cérébral. La pathologie est localisée dans le tronc cérébral, dans les parties du cerveau qui sont responsables de la fonction motrice humaine, le cervelet.
  • Symptômes et causes

    Les symptômes de la leucoencéphalopathie d'origine vasculaire se développent depuis plusieurs années. Les patients eux-mêmes refusent souvent la réalité de l'apparition des symptômes, par conséquent, les proches contactent un établissement médical. La maladie peut être reconnue par les signes donnés dans le tableau:

    Le premier signe du développement de la maladie est caractérisé par une faiblesse d'un membre ou de tous à la fois.

    Dans de nombreux cas, il y a une diminution de la vision et un mal de tête constamment tourmentant, qui s'intensifie avec les éternuements ou la toux. De nombreux patients se plaignent de nausées, de vertiges. L'évolution sévère de la maladie se traduit par des troubles psychopathiques (fatigue accrue, irritabilité, apathie, phobies, syndrome de dépression, état de peur inexpliqué).

    Le degré de manifestation et de changement des symptômes dépend de l'immunodéficience du corps. Chez les patients dont l'immunité est plus stable, les symptômes sont moins prononcés que chez les patients dont l'immunité est plus faible..

    La leucoencéphalopathie vasculaire progressive se développe en raison de dommages au virus JC dus à une immunodéficience aiguë du corps ou à une infection par le poliomavirus. Les principaux facteurs de risque d'apparition de la maladie sont:

    • Infection à VIH, sida;
    • leucémie (maladie sanguine maligne);
    • hypertension artérielle;
    • immunodéficience développée en raison d'un traitement avec des immunosuppresseurs;
    • néoplasmes lymphatiques malins (lymphogranulomatose);
    • tout néoplasme malin;
    • dommages aux fonctions pulmonaires (tuberculose, pleurésie, pneumonie);
    • sarcidose.

    Diagnostic et traitement

    Afin de diagnostiquer correctement la maladie et de déterminer la localisation des foyers de lésions, il est nécessaire d'effectuer les mesures suivantes:

    Beaucoup de nos lecteurs utilisent activement la méthode bien connue basée sur les graines et le jus d'amarante, découverte par Elena Malysheva, pour abaisser le niveau de CHOLESTÉROL dans le corps. Nous vous recommandons de vous familiariser avec cette technique..

    • consultation avec un neurologue et un spécialiste des maladies infectieuses;
    • à l'étape suivante, l'électroencéphalographie est réalisée;
    • tomodensitométrie (TDM);
    • imagerie par résonance magnétique (IRM);
    • biopsie diagnostique, qui est effectuée pour détecter les dommages viraux;
    • recherche en laboratoire.

    L'imagerie par résonance magnétique (IRM) vous permet de déterminer toute la destruction focale de la matière blanche du cerveau humain. La tomodensitométrie (CT) est faible en termes de contenu d'information, avec son aide, seuls les foyers dommageables des crises cardiaques transférées sont affichés.

    Les études en laboratoire sont réalisées en utilisant la méthode PCR (amplification en chaîne par polymérase). Il vous permet de déterminer la présence d'ADN viral dans les tissus cérébraux..

    Le contenu informationnel de cette méthode est de 95%. Grâce à cette méthode, il est possible d'éviter une biopsie. Une biopsie est nécessaire lorsque vous devez déterminer avec précision la présence de processus irréversibles et le degré de leur développement. Les études en laboratoire comprennent la ponction lombaire. Cette méthode est rarement utilisée, car elle se caractérise par une faible teneur en informations, elle montre une faible augmentation des protéines dans le liquide céphalorachidien.

    Tactiques thérapeutiques

    Les mesures médicales ne sont effectuées que dans le but de freiner le développement de la pathologie, car il est tout simplement impossible de s'en remettre. Comme décrit ci-dessus, la cause du développement de la maladie est le virus JC, qui détruit la structure du cerveau humain, par conséquent, la tâche principale du traitement est uniquement de supprimer le virus JC.

    La complexité de l'événement est de surmonter la barrière hémato-encéphalique, ce qui complique le mouvement des composants du médicament.

    Pour surmonter le chemin vers le foyer, le médicament doit être de structure lipophile (liposoluble). Cependant, la plupart des agents antiviraux sont solubles dans l'eau, et c'est la complexité de la pharmacothérapie. À ce jour, aucun médicament efficace capable de vaincre le virus JC n'a été développé..

    Depuis de nombreuses années, les médecins testent des médicaments aux effets et à l'efficacité divers, à savoir:

    Récemment, j'ai lu un article qui parle du sirop de cholédol naturel pour abaisser le cholestérol et normaliser le système cardiovasculaire. En utilisant ce sirop, vous pouvez abaisser rapidement le cholestérol, restaurer les vaisseaux sanguins, éliminer l'athérosclérose, améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire, nettoyer le sang et la lymphe à la maison.

    Je n'avais pas l'habitude de faire confiance à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander un colis. J'ai remarqué les changements au bout d'une semaine: mon cœur a cessé de s'inquiéter, j'ai commencé à me sentir mieux, la force et l'énergie sont apparues. Les analyses ont montré une diminution du CHOLESTÉROL au TAUX. Essayez-le et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

    • Acyclovir.
    • Dexaméthasone.
    • Interféron.
    • Peptide T.
    • Topotécan.
    • Zidofovir.
    • Cytarabine.

    Le zidofovir améliore l'activité cérébrale, il est administré par voie intraveineuse. La cytarabine est capable de stabiliser le bien-être du patient. Si la cause de la maladie est une infection par le VIH, dans ce cas, un traitement antirétroviral est effectué (Mirtazipim, Ziprasidone).

    Le pronostic de cette maladie est décevant: en l'absence de traitement thérapeutique, les patients atteints de ce diagnostic ne vivent pas plus de six mois après les premiers signes. Le traitement avec des médicaments antirétroviraux augmente la durée de vie du patient à un an et demi. Si la leucoencéphalopathie a une forme fortement évolutive, la mort du patient survient déjà un mois après le début de la maladie.

    Symptômes et prévention de la leucoencéphalopathie cérébrale

    Smirnova Olga Leonidovna

    Neurologue, éducation: Première université médicale d'État de Moscou nommée d'après I.M. Sechenov. Expérience professionnelle 20 ans.

    La leucoencéphalopathie cérébrale est un processus pathologique dans lequel la substance blanche souffre et la démence se développe progressivement. Divers facteurs peuvent provoquer ce problème. Le plus souvent, le développement de la leucoencéphalopathie se produit dans le cerveau des personnes âgées.

    Classification de la leucoencéphalopathie

    Dans la pratique médicale, il est de coutume de distinguer plusieurs formes de cette pathologie.

    1. Petite leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire. Cette condition est chronique, elle se caractérise par une lente destruction des cellules cérébrales. Les personnes à risque sont celles qui ont franchi la ligne des 58 ans. La cause de ce phénomène est considérée comme une prédisposition héréditaire. De plus, une petite leucoencéphalopathie focale peut provoquer une hypertension chronique. La conséquence de la maladie est la démence et la mort du patient..
    2. Leucoencéphalopathie multifocale progressive. Ce type de maladie est aigu et a une origine virale. En raison d'une faible immunité, la substance blanche a la propriété de se liquéfier, ce qui, bien sûr, conduit à des processus irréversibles dans le cortex cérébral. La pathologie est capable de se développer rapidement, car la leucoencéphalopathie multifocale se manifeste dans le contexte d'une maladie somatique.
    3. Leucoencéphalopathie périventriculaire non spécifique. La maladie est exprimée par des lésions cérébrales dans le contexte d'une maladie ischémique. Le tronc du cortex cérébral est le plus souvent soumis à un processus pathologique. La maladie se développe en raison d'un manque d'oxygène et de la famine des vaisseaux sanguins du cerveau, cette forme est localisée dans le cervelet.Par conséquent, en présence de la maladie, les troubles moteurs sont principalement détectés. Si la maladie a été détectée chez un enfant, elle provoque une paralysie cérébrale. Habituellement, un bébé contracte une maladie à la naissance à la suite d'une blessure à la naissance.

    Leukomalacie périventriculaire


    Avec cette forme d'encéphalopathie, des lésions cérébrales surviennent à la suite de l'apparition de foyers de nécrose dans les structures sous-corticales, le plus souvent autour des ventricules. C'est le résultat d'une hypoxie, le diagnostic de «leucoencéphalopathie périventriculaire» est souvent posé aux nouveau-nés qui ont souffert d'une privation d'oxygène due à des naissances complexes.

    Les zones périventriculaires de la substance blanche sont responsables du mouvement, de sorte que la nécrose de leurs sections individuelles conduit à la paralysie cérébrale. La leucomalacie périventriculaire a été étudiée en détail par le scientifique soviétique V.V. Vlasyuk. Il a non seulement étudié la pathogenèse, l'étiologie, les stades des lésions cérébrales.

    V.V.Vlasyuk est arrivé à la conclusion sur la forme chronique de la maladie, avec le temps, de nouvelles zones rejoignent les zones touchées.

    De petites nécroses focales (crises cardiaques) sont présentes dans la substance blanche et sont le plus souvent localisées symétriquement dans les hémisphères cérébraux. Dans les cas graves, les lésions peuvent se propager aux parties centrales du cerveau.

    La nécrose passe par plusieurs étapes:

    • développement;
    • changement progressif de structure;
    • formation de cicatrices ou de kystes.

    Plusieurs degrés de manifestation de leucomalacie ont été distingués..

    • facile. Les symptômes sont observés jusqu'à une semaine à partir du moment de la naissance, sont exprimés sous une forme légère;
    • moyenne. Les signes persistent pendant 10 jours, des convulsions peuvent survenir, une augmentation de la pression intracrânienne est observée;
    • lourd. Cela dure très longtemps, l'enfant tombe dans le coma.

    Les symptômes de la leucomalacie périventriculaire sont différents:

    • parésie;
    • paralysie;
    • l'apparition de strabisme;
    • retard de développement;
    • hyperactivité ou, inversement, dépression du système nerveux;
    • diminution du tonus musculaire.

    Parfois, les troubles neurologiques dans les premiers mois de la vie d’un enfant ne s’expriment pas et n'apparaissent qu’après six mois. Au fil du temps, des symptômes d'activité altérée du système nerveux apparaissent, un syndrome convulsif peut survenir.

    Le traitement de la leucoencéphalopathie périventriculaire est effectué avec l'utilisation de médicaments. Un rôle important est joué par les procédures physiques, les massages, les exercices thérapeutiques. Ces patients nécessitent une attention accrue, des promenades systématiques en plein air, des jeux, la communication avec les pairs sont obligatoires.

    Pour quelle raison la maladie peut-elle apparaître?

    La genèse de la maladie peut varier selon la forme. Ainsi, la leucoencéphalopathie vasculaire du cerveau se manifeste en présence d'une hypertension artérielle persistante, ainsi qu'avec la participation de tels facteurs indésirables:

    • Diabète;
    • hypertension;
    • violation du système endocrinien;
    • prédisposition héréditaire;
    • athérosclérose sévère;
    • abus des habitudes.

    Une leucoencéphalopathie périventriculaire légère peut survenir en cas de:

    • blessures à la naissance;
    • malformations congénitales;
    • déformation de la colonne vertébrale associée à un traumatisme ou à des changements liés à l'âge.

    La leucoencéphalopathie multifocale du cerveau se manifeste dans le contexte d'un système immunitaire affaibli. La cause de cette condition est:

    • tuberculose;
    • Virus du SIDA;
    • tumeur maligne;
    • SIDA;
    • réception de produits chimiques;
    • prendre des antidépresseurs.

    La leucoencéphalopathie vasculaire progressive est une forme sévère de la maladie, elle a une origine virale. Les bactéries pathogènes sont transportées par les leucocytes directement vers le système central et s'y propagent. Avec la disparition complète de la matière blanche, le cortex cérébral est complètement préservé. Le groupe à haut risque comprend:

    • Patients VIH
    • les personnes souffrant de granulome;
    • patients transplantés d'organes.

    Il est difficile de dire combien de personnes vivent avec un diagnostic de leucoencéphalopathie. Un facteur fondamental ici est la rapidité avec laquelle la maladie a été détectée, le degré de lésion cérébrale et le traitement effectué..

    L'étiologie de la survenue de la maladie de Binswanger et sa forme

    L'origine est associée à une augmentation régulière de la pression artérielle. Le plus souvent, cela se produit chez les patients âgés qui ont des fluctuations de pression pendant la journée. La maladie de Binswanger est rarement diagnostiquée en l'absence de ces troubles. De plus, une angiopathie cérébrale ou amyloïde et d'autres pathologies vasculaires conduisent à la maladie..

    Les premiers signes de pathologie sous-corticale se trouvent à l'âge de 55-60 ans. Cependant, ceux qui sont génétiquement prédisposés à la maladie de Binswanger, les symptômes de la démence se produisent même chez les jeunes.

    Ceux qui sont à risque et qui peuvent souffrir de leucoencéphalopathie devraient découvrir de quoi il s'agit. La destruction de la substance blanche se produit en raison d'une diminution des lacunes et d'une augmentation de l'épaisseur des vaisseaux du cerveau. Cela entraîne une détérioration de l'apport sanguin et une atrophie progressive de la substance blanche. Des hémorragies, des phoques s'y produisent. Le cerveau avec la disparition de la substance blanche se remplit de liquide.

    Le code de maladie de la CIM 10 est défini comme I67.3. Lors de la description du tableau clinique, les formes de pathologie sont indiquées: petite focale, multifocale progressive, périventriculaire, leucoencéphalopathie avec disparition d'une substance blanche.

    Symptomatologie

    La symptomatologie de la pathologie est assez diversifiée, des processus irréversibles peuvent se développer d'un dysfonctionnement léger à un problème plus grave. Les symptômes focaux se manifestent par de graves troubles de l'élocution et même la cécité, et certains troubles du système moteur progressent et conduisent souvent à un handicap. La nature des signes et leur gravité dépendent de la localisation de la maladie. Il existe des écarts de base par lesquels vous pouvez établir la présence de la maladie:

    • crampe à la tête;
    • trouble mental (anxiété);
    • état général de faiblesse;
    • la nausée;
    • démarche tremblante;
    • crampes
    • miction involontaire;
    • démence;
    • déficience visuelle;
    • discours lent.

    La gravité des symptômes ci-dessus dépend du système immunitaire humain. Par exemple, chez les patients en mauvaise santé, la matière grise est plus affectée que chez les personnes ayant une immunité normale..

    Symptômes

    La forme classique de la maladie provoque des troubles neurologiques en quelques jours après l'activation du polyomavirus. Contrairement aux autres infections du SNC, la leucoencéphalopathie progressive ne se manifeste pas par des symptômes cérébraux et méningés. Les agents infectieux affectent principalement les structures responsables du maintien des capacités cognitives. Plus tard, des troubles moteurs surviennent. La destruction de la substance blanche du cerveau de nature ischémique affecte également l'intellect et la personnalité, cependant, les changements pathologiques se développent beaucoup plus lentement. La démence est diagnostiquée quelques années après le début de la maladie..

    Symptômes et signes:

    • sautes d'humeur non motivées;
    • irritabilité, agression;
    • diminution de l'acuité visuelle;
    • apathie et handicap;
    • paranoïa persistante;
    • diminution de l'intelligence;
    • déficience de mémoire;
    • trouble d'apprentissage;
    • faiblesse musculaire;
    • troubles de la marche.

    La leucoencéphalopathie virale a une évolution plus agressive. Presque un patient sur deux souffre de troubles mentaux. Dans le cas de la pathologie vasculaire, les changements cognitifs caractéristiques de la démence viennent au premier plan.

    Diagnostic de la maladie

    Afin d'établir correctement le diagnostic et de déterminer la position de la maladie, il est nécessaire d'effectuer les mesures suivantes:

    • imagerie des hémisphères cérébraux;
    • consultation avec un neurologue spécialisé;
    • test sanguin détaillé;
    • électroencéphalographie;
    • biopsie de l'hémisphère cérébral;
    • l'imagerie par résonance magnétique (permet de différencier le type d'encéphalopathie discirculatoire);
    • ponction vertébrale;
    • PCR (amplification en chaîne par polymérase).

    Si le médecin estime que le virus leucocytaire est à l'origine de la maladie, il nomme le patient en microscopie électronique. Lors d'une analyse immunocytochimique, des antigènes de micro-organismes peuvent être détectés. Divers tests de coordination des mouvements aident également à diagnostiquer la maladie..

    Le diagnostic différentiel doit exclure de telles pathologies:

    • cryptococcose;
    • toxoplasmose;
    • VIH
    • sclérose en plaques;
    • lymphome du système nerveux.

    L'IRM peut détecter divers foyers de la maladie dans la substance blanche. Ainsi, la maladie peut être détectée à un stade précoce, ne perdant ainsi pas un temps précieux. L'insidiosité de la maladie réside dans le fait qu'une personne peut vivre et ignorer sa présence, car les symptômes peuvent apparaître et disparaître pendant un certain temps, il est donc extrêmement important de procéder à un diagnostic rapide.

    La PCR est référée aux méthodes de recherche en laboratoire, la technique permet de détecter l'ADN viral dans les cellules du cerveau. Cette méthode de diagnostic est populaire, car le contenu informatif de la procédure est d'au moins 95%. Grâce à la PCR, vous pouvez éviter la chirurgie - biopsies.

    La ponction lombaire est également utilisée dans la pratique médicale, mais très rarement, en raison d'une petite quantité d'informations. Quelle méthode d'examen est préférable de choisir, seul le médecin traitant décide, en fonction de l'état général du patient.

    Méthodes de traitement

    Nous devons dire tout de suite que les méthodes alternatives de traitement ne sont pas appropriées ici. La leucoencéphalopathie est une maladie qui ne peut pas être complètement guérie. Si le patient a été diagnostiqué, le médecin prescrit un traitement d'entretien avec des médicaments spéciaux. Il visera à éliminer les causes de la maladie, à soulager les symptômes et à inhiber son développement ultérieur..

    Il est nécessaire de traiter la pathologie dans chaque cas de différentes manières, en tenant compte des caractéristiques du corps. Le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

    1. Des moyens qui améliorent la circulation cérébrale - Actovegin, Vinpocetine, Trental.
    2. Médicaments stimulant le métabolisme - Pantocalcin, Cerebrolysin.
    3. Vitamines - rétinol ou tocophérol.
    4. Antidépresseurs - Fluoxetine.
    5. Zovirax, Viferon, Cytoferon.

    Entre autres, l'encéphalopathie est corrigée: physiothérapie, massage du col, homéopathie, réflexologie, thérapie manuelle.

    Prévoir

    Malheureusement, il est impossible de guérir complètement la maladie. Il est difficile d'établir l'espérance de vie des patients avec un tel diagnostic, selon les statistiques, en l'absence de traitement thérapeutique, un adulte ne vit pas plus de 6 mois. Le traitement antiviral peut prolonger la durée de vie de deux à trois ans ou plus si la structure du cerveau n'a pas été gravement affectée. Bien sûr, une issue fatale peut survenir plus tôt si c'est un bébé qui a reçu une terrible maladie dès la naissance..

    Signes cliniques d'un stade avancé de la maladie

    En l'absence de thérapie spéciale complexe, les symptômes de troubles vasculaires sont aggravés - le trouble intellectuel se manifestant par une diminution de la mémoire devient démence. L'encéphalopathie multifocale conduit souvent à des crises d'épilepsie, des troubles de l'élocution, jusqu'à la stupidité.

    Dans la sphère motrice, des changements pathologiques se produisent également - un manque de coordination d'une part se généralise. L'engourdissement des membres se transforme en parésie ou paralysie.

    La leucoencéphalopathie progressive entraîne l'apparition de:

    • syndrome bulbaire - violation de la déglutition des aliments, puis de l'eau;
    • complexe parkinsonien - tremblements des membres, difficulté à se déplacer;
    • incontinence urinaire;
    • douleur fréquente dans différentes zones de la tête.

    En règle générale, les patients ne sont pas conscients des changements pathologiques qui se produisent avec eux - les processus vasculaires en cas de leucoencéphalopathie affectent, y compris, les parties du cerveau qui sont responsables de la préservation de la personnalité. Des proches amènent ces personnes à des spécialistes.

    Mesures préventives

    Il n'y a pas de traitement spécial contre la leucoencéphalopathie. Mais le risque de développer la maladie peut être réduit au minimum. Pour ce faire, vous devez suivre certaines règles:

    • prendre des complexes minéraux, renforcer l'immunité aidera à réduire l'activité des microbes nocifs, le cas échéant;
    • le contrôle du poids;
    • exclusion de la vie de mauvaises habitudes;
    • séjour régulier au grand air;
    • régime équilibré;
    • médicaments en temps opportun.

    Étant donné que la démence est causée par une lésion virale de la tête, le traitement visera directement à supprimer les symptômes de la maladie. La difficulté à ce stade du traitement peut résider à surmonter la soi-disant barrière hémato-encéphalique. Pour qu'un médicament passe cette barrière, il doit être bien soluble dans les graisses..

    Cependant, à l'heure actuelle, de nombreux agents antiviraux sont considérés comme solubles dans l'eau, et il est donc difficile de les utiliser. Pendant des décennies, les experts ont testé différents types de médicaments, la liste est longue et cela n'a aucun sens de l'énumérer, dans chaque cas, le médicament est sélectionné individuellement.

    La prévention

    Étant donné que la leucoencéphalopathie se produit en raison de l'hypertension artérielle et de l'hypoxie, les principales mesures préventives visent à prévenir l'exacerbation de ces facteurs. Il est recommandé de normaliser le poids, de faire de l'exercice, de renforcer l'immunité, de prévenir un stress physique et émotionnel excessif, d'observer le régime quotidien et d'utiliser les médicaments prescrits. Les contacts sexuels accidentels doivent être évités pour prévenir le SIDA..

    Réduisant le risque d'hypertension, de diabète sucré, d'infection par le VIH, une personne réduit ainsi la probabilité de développer une encéphalopathie.

    La médecine moderne vous permet d'établir un diagnostic précis, d'identifier les causes de la leucoencéphalopathie, mais il n'est pas en son pouvoir d'arrêter le développement de cette maladie et de prévenir son apparition. La plupart des médicaments modernes aident à soulager l'état du patient pendant un certain temps et à soulager certains symptômes. Cependant, leur utilisation est justifiée, car ils permettent à une personne de vivre quelques années de plus.

    Il n'y a pas de prophylaxie spécifique pour la leucoencéphalopathie..

    Pour réduire le risque de développer une pathologie, les règles suivantes doivent être respectées:

    • renforcez votre immunité en durcissant et en prenant des complexes vitamino-minéraux;
    • normalisez votre poids;
    • vivre un style de vie actif;
    • visiter régulièrement l'air frais;
    • cesser de consommer des drogues et de l'alcool;
    • arrêter de fumer;
    • Évitez les rapports sexuels accidentels;
    • en cas d'intimité accidentelle, utilisez un préservatif;
    • manger équilibré, les légumes et les fruits doivent prévaloir dans l'alimentation;
    • apprendre à faire face au stress;
    • allouer suffisamment de temps pour se détendre;
    • éviter un effort physique excessif;
    • en cas de diabète sucré, d'athérosclérose, d'hypertension artérielle, prendre les médicaments prescrits par un médecin pour compenser.

    Toutes ces mesures minimiseront le risque de développer une leucoencéphalopathie. Si la maladie survient, vous devez consulter un médecin dès que possible et commencer un traitement qui contribuera à augmenter l'espérance de vie.

    Le pronostic de la leucoencéphalopathie est extrêmement décevant. Dans la plupart des cas, la durée de vie du patient est de 1 mois à 2 ans. Afin d'éviter le développement du processus pathologique, il est recommandé de respecter les règles de prévention suivantes:

    • Avant les rapports sexuels, il est nécessaire de veiller à la présence d'un contraceptif;
    • Vous ne devez choisir que des partenaires sexuels réguliers et ne pas les changer tous les mois;
    • De mauvaises habitudes, par exemple, de fumer des cigarettes et l'usage de drogues et d'alcool devraient être abandonnés;
    • Le régime devrait contenir beaucoup de légumes et de fruits, et il est conseillé de consommer en outre des complexes de vitamines;
    • Il est conseillé d'éviter les situations stressantes ainsi que le stress physique et mental..

    De la leucoencéphalopathie, il n'y a pas de remède ni de moyen de prévention fiable, mais le respect de certaines règles peut minimiser les risques de survenue. Si la maladie est néanmoins apparue, il est nécessaire de passer immédiatement le diagnostic et de commencer un traitement d'entretien pour prolonger la vie.

    Résumer

    Étant donné que cette maladie apparaît uniquement sur le fond d'une immunité affaiblie, toute mesure préventive devrait viser à soutenir les défenses. Chaque saison, automne-printemps, il est nécessaire de boire un complexe de vitamines, mais avant d'utiliser un médicament, il est recommandé de consulter un médecin. La gravité de l'évolution de la maladie dépend principalement de l'état du système immunitaire. Actuellement, les médecins du monde entier recherchent activement des moyens efficaces de traiter cette maladie. Mais comme la pratique l'a montré, le meilleur moyen de protection est la prévention de la qualité. La leucoencéphalopathie cérébrale est considérée comme l'une des pathologies qui ne peuvent être guéries aujourd'hui..

    Thérapie d'entretien

    Il est impossible de se remettre complètement de cette pathologie, par conséquent, toute mesure thérapeutique visera à contenir le processus pathologique et à normaliser les fonctions des structures sous-corticales du cerveau..

    Étant donné que la démence vasculaire dans la plupart des cas est le résultat d'une lésion virale des structures cérébrales, le traitement devrait viser principalement à supprimer le foyer viral.

    La difficulté à ce stade peut être de surmonter la barrière hémato-encéphalique, à travers laquelle les substances médicinales nécessaires ne peuvent pas pénétrer..

    Pour qu'un médicament passe cette barrière, il doit être de structure lipophile (liposoluble).

    Aujourd'hui, malheureusement, la plupart des antiviraux sont solubles dans l'eau, ce qui crée des difficultés dans leur utilisation.

    Au fil des ans, divers médicaments ont été testés par des professionnels de la santé avec divers degrés d'efficacité..

    La liste de ces médicaments comprend:

    • l'acyclovir;
    • peptide T;
    • dexaméthasone;
    • l'héparine;
    • les interférons;
    • le cidofovir;
    • topotécan.

    Le cidofovir, administré par voie intraveineuse, est capable d'améliorer l'activité cérébrale.

    Le médicament cytarabine est bien établi. Avec son aide, il est possible de stabiliser l'état du patient et d'améliorer son bien-être général..

    Si la maladie est apparue dans le contexte d'une infection par le VIH, un traitement antirétroviral doit être administré (ziprasidone, mirtazipim, olanzapim).