Principal / Accident vasculaire cérébral

IRM - angiographie

Accident vasculaire cérébral

Inscrivez-vous pour une IRM

IRM - angiographie

L'angiographie est une méthode de diagnostic qui vous permet de diagnostiquer et de traiter les maladies vasculaires. L'angiographie peut être réalisée en utilisant trois méthodes instrumentales d'examen et, dans certains cas, en utilisant le contraste et est prescrite pour visualiser la plupart des vaisseaux du corps..

L'angiographie est réalisée en utilisant:

  1. Radiographie avec introduction de contraste à travers des cathéters dans les veines
  2. Tomodensitométrie
  3. IRM

L'angiographie IRM utilise un champ magnétique puissant, des radiofréquences et un traitement informatique des données. L'angiographie IRM n'utilise pas de rayonnement ionisant. L'angiographie IRM peut être réalisée avec ou sans contraste. Si l'étude est réalisée en utilisant du contraste, l'agent de contraste est injecté dans la veine..

Indications pour l'angiographie IRM

L'angiographie IRM est prescrite pour étudier les vaisseaux sanguins dans des zones clés du corps:

  1. Vaisseaux cérébraux
  2. Vaisseaux du cou
  3. Vaisseaux cardiaques
  4. Vaisseaux thoraciques
  5. Vaisseaux abdominaux et rétropéritonéaux (par exemple, rein ou foie)
  6. Vaisseaux pelviens
  7. Navires des membres inférieurs
  8. Navires des membres supérieurs

L'angiographie IRM fournit les données suivantes:

  1. Identification d'anomalies, telles qu'un anévrisme dans l'aorte, dans les vaisseaux pulmonaires ou abdominaux ou dans d'autres artères.
  2. Détecter les plaques athérosclérotiques dans les artères carotides du cou, ce qui entraîne une diminution du flux sanguin vers le cerveau et le développement d'un accident vasculaire cérébral.
  3. Identification de petits anévrismes ou malformations artérioveineuses dans le cerveau ou dans une autre partie du corps.
  4. Diagnostiquer l'athérosclérose, ce qui conduit à un rétrécissement des artères des jambes, ce qui permettra un traitement chirurgical ou autre si nécessaire.
  5. Diagnostiquer les changements dans les vaisseaux des reins ou le flux sanguin dans les vaisseaux des reins pour planifier la transplantation
  6. Planification d'une intervention vasculaire, telle que la mise en place d'un stent dans les vaisseaux coronaires ou la planification d'une greffe de pontage coronarien.
  7. Diagnostiquer les dommages vasculaires dans le cou, la cavité abdominale, la cavité thoracique, le bassin avec des blessures.
  8. Détection de vaisseaux tumoraux afin de planifier une chimioembolisation ou une radiothérapie sélective.
  9. Diagnostic de l'anévrisme aortique stratifié et de ses principales branches.
  10. Examen des artères pulmonaires pour le diagnostic d'embolie vasculaire ou de malformations artérioveineuses.
  11. Diagnostic des anomalies vasculaires notamment chez l'enfant.
  12. Détection des blocages vasculaires.
  13. Dépistage hypertendu des patients.

Préparation d'une procédure d'angiographie IRM

Le patient peut utiliser des vêtements jetables spéciaux ou être dans ses vêtements pendant la procédure s'il est lâche et n'a pas de raccords métalliques.

Un repas pendant l'angiographie IRM n'est pas recommandé 4 à 6 heures avant l'étude, surtout si une étude avec contraste est prévue. Si vous prévoyez d'introduire un contraste, l'assistant de laboratoire IRM a besoin d'informations sur la présence d'une allergie à un produit de contraste ou à l'asthme bronchique.

L'agent de contraste le plus couramment utilisé pour les examens IRM contient une substance métallique (gadolinium). Bien que le gadolinium entraîne très rarement des complications, contrairement au contraste avec la teneur en iode (qui est utilisée dans les études CT), son administration est néanmoins indésirable en présence de maladies somatiques graves, en particulier les maladies rénales chroniques. Si l'angiographie IRM est réalisée pour les femmes, des informations sur la présence d'une grossesse sont nécessaires. Bien que des études à long terme n'aient pas montré d'effet nocif sur le fœtus, il n'est toutefois pas recommandé de procéder à une IRM pour les femmes enceintes, en particulier au premier trimestre. L'IRM contrairement aux femmes enceintes n'est possible que dans des cas exceptionnels, selon les indications cliniques. En présence de claustrophobie IRM, l'étude est recommandée pour être réalisée sur des appareils ouverts.

Tous les objets contenant du métal doivent être retirés avant l'IRM. Ce sont des éléments tels que:

  1. Bijoux, montres, cartes de crédit et aides auditives qui peuvent être endommagés
  2. Épingles, épingles à cheveux, fermetures à glissière métalliques et objets métalliques similaires qui peuvent entraîner une distorsion de l'image IRM
  3. Prothèses amovibles en métal
  4. Stylos, couteaux de poche et lunettes
  5. Piercing corporel

L'IRM est contre-indiquée si le patient a des implants ou des appareils électroniques implantés:

  1. Les implants cochléaires
  2. Certains types de clips utilisés sur les anévrismes cérébraux
  3. Certains types de bobines métalliques placées dans les vaisseaux sanguins (stents)
  4. Valves cardiaques artificielles
  5. Pompes à perfusion implantées
  6. Appareils électroniques implantés, y compris défibrillateur, stimulateur cardiaque
  7. Endoprothèses articulaires (à teneur en métal)
  8. Stimulants nerveux implantés
  9. Broches, vis, plaques, stents ou agrafes chirurgicales en métal
  10. Parties métalliques du corps humain (par exemple, balles ou fragments), car un puissant champ magnétique peut entraîner le déplacement d'objets métalliques et endommager les tissus. Et donc, dans de tels cas, il est nécessaire de procéder à une radiographie avant une IRM.

Les parents accompagnant les enfants doivent également retirer tous les objets métalliques et signaler la présence d'objets contenant du métal dans le corps..

Procédure d'angiographie IRM

Le dispositif d'IRM traditionnel (type fermé) est un grand tube cylindrique entouré d'un aimant. Le patient pendant l'étude repose sur une table mobile qui se déplace vers le centre de l'aimant. Il existe également des appareils d'IRM de type ouvert, où l'aimant n'entoure pas complètement le patient, mais est ouvert sur les côtés.

Les études sur des dispositifs ouverts (et ils sont principalement à plancher bas) sont utiles pour l'étude des patients atteints de claustrophobie ou de poids élevé. Récemment, des appareils de type ouvert avec un champ élevé (1 ou plusieurs Tesla) sont apparus, ce qui vous permet d'obtenir une image de haute qualité, contrairement aux principaux modèles d'IRM ouverte, où le champ magnétique est faible et l'image de moins bonne qualité..

Lors de l'angiographie IRM, une bobine est placée sur la zone d'examen vasculaire. Dans une étude avec contraste, un agent de contraste est injecté dans une veine. Pendant la procédure, le patient doit rester immobile pendant un certain temps (en moyenne 30 à 45 minutes).

La procédure d'IRM est absolument indolore et, néanmoins, certains patients peuvent ressentir une sensation de chaleur dans la zone où l'étude est effectuée, qui est une réponse normale des tissus à un champ magnétique. En règle générale, le patient est seul dans l'appareil d'IRM pendant l'examen, mais il existe une connexion audio bidirectionnelle entre le radiologue et le patient et le médecin voit le patient. Après avoir subi une IRM, le patient n'a pas besoin de temps pour s'adapter.

Avantages et risques

Avantages

  1. L'IRM est une technique d'imagerie non invasive qui n'expose pas le corps aux rayonnements ionisants..
  2. Une image détaillée des vaisseaux sanguins et du flux sanguin est obtenue sans qu'il soit nécessaire d'insérer un cathéter dans les vaisseaux sanguins, il n'y a donc aucun risque de dommages aux vaisseaux sanguins importants.
  3. La procédure MPA elle-même peut être plus courte que l'angiographie par cathéter traditionnelle et ne nécessite pas de période de récupération..
  4. L'angiographie par résonance magnétique coûte moins cher que l'angiographie par cathéter.
  5. Même sans l'utilisation d'un agent de contraste, le MPA peut fournir des images de haute qualité de nombreux vaisseaux sanguins, ce qui rend cette méthode de recherche très utile pour les patients sujets à des réactions allergiques ou à une insuffisance rénale..
  6. Le produit de contraste utilisé en angiographie IRM est beaucoup moins susceptible de provoquer des réactions allergiques que les contrastes contenant de l'iode utilisés en radiographie ou en TDM.

Les risques

  1. L'IRM ne présente presque aucun danger pour le patient moyen lorsque les précautions de sécurité appropriées sont suivies.
  2. Si la sédation est utilisée, il existe des risques de sédation excessive..
  3. Bien qu'un champ magnétique puissant ne soit pas dangereux en soi, les dispositifs médicaux implantés qui contiennent du métal peuvent ne pas fonctionner correctement ou peuvent échouer lors d'une IRM..
  4. Il existe un très faible risque de réaction allergique si un agent de contraste est administré. Ces réactions sont généralement légères et peuvent être facilement arrêtées avec des médicaments..
  5. La fibrose systémique néphrogénique est actuellement une complication reconnue, mais plutôt rare, de l'IRM et serait causée par l'injection de fortes doses de gadolinium chez les patients ayant une fonction rénale très médiocre. Une évaluation approfondie de la fonction rénale, avant l'introduction du contraste, minimise le risque de cette complication très rare..
  6. Les producteurs de contraste intraveineux recommandent aux mères qui allaitent de ne pas appliquer le bébé au sein dans les 24 à 48 heures après l'administration du produit de contraste.

Limitations de l'angiographie par résonance magnétique

Contrairement à l'angiographie CT, l'angiographie par résonance magnétique ne peut pas visualiser les dépôts de calcium dans les vaisseaux.

Les résultats des images MPA de certaines artères ne coïncident pas avec les résultats obtenus en utilisant l'angiographie conventionnelle par cathéter. L'imagerie ARM des petits vaisseaux n'est pas de très haute qualité. Il est parfois difficile d'obtenir des images distinctes des artères et des veines en utilisant l'ARM.

Si le patient ne peut pas rester immobile, la qualité d'image peut être médiocre. Certains ARM nécessitent un contrôle du rythme cardiaque et la nécessité de retenir votre respiration pendant 15 à 25 secondes, ce qui est nécessaire pour obtenir des images de haute qualité et donc même de légers mouvements des patients dans de tels épisodes de temps réduisent considérablement la qualité de l'image.

Angiographie par résonance magnétique

L'angiographie par résonance magnétique est une technique de diagnostic progressif qui vous permet d'effectuer une analyse approfondie de l'état des artères, des veines, des capillaires situés dans divers organes d'une personne. Le diagnostic est effectué à l'aide d'un produit de contraste spécialisé. Les pathologies des vaisseaux sanguins sont établies non seulement au stade progressif, mais également au stade initial de leur développement.

Cela détermine le choix entre la thérapie conservatrice et la chirurgie vasculaire, et les tactiques de traitement du patient. En plus de l'angiographie par résonance magnétique, il existe une version informatique de cette procédure (vaisseaux cathéters) qui complète la tomographie conventionnelle. Ainsi qu'une méthode standard de recherche sur un fluoroscope numérique.

Domaines d'étude et diagnostics suspects

L'angiographie par résonance magnétique est réalisée pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins des organes de la cavité abdominale, du foie, des membres inférieurs, du cerveau (angiographie cérébrale), des poumons, des reins, des vaisseaux coronariens du cœur (coronarographie), du rachis cervical, des organes de vision (angiographie par fluorescence de l'œil).

L'angiographie IRM est utilisée en neurologie (maladies du système nerveux central et périphérique), en oncologie (formation de tumeurs malignes et bénignes), en phlébologie (maladies veineuses), en pneumologie (maladies du système respiratoire), en chirurgie vasculaire (angio) (traitement du sang et des veines lymphatiques et des vaisseaux sanguins) ) Ayant un contenu d'information élevé, la méthode angiographique vous permet de déterminer la présence de pathologies et de déviations.

Les principaux diagnostics que l'examen révèle:

  • saillie de la paroi vasculaire, moins souvent veineuse (anévrisme et sa stratification);
  • un défaut de naissance (défaut) dans la structure du cœur;
  • rétrécissement des artères des organes (sténose, souvent rénale);
  • la présence de néoplasmes vasculaires de nature cancéreuse et bénigne;
  • inflammation vasculaire immunopathologique (vascularite);
  • blocage des vaisseaux sanguins par les excroissances de cholestérol (athérosclérose);
  • rétrécissement de la lumière et autres maladies des artères carotides (dysplasie fibro-musculaire, stratification des segments des artères);
  • obstruction (occlusion) des vaisseaux sanguins;
  • lésions rétiniennes causées par l'hypertension (rétinopathie hypertensive).

Contre-indications et rendez-vous

Un examen avec angiographie n'est pas pratiqué dans les conditions psychosomatiques suivantes du patient. Si des objets médicaux en métal implantés dans le corps sont disponibles: stimulateur cardiaque, implant d'oreille interne, clips hémostatiques, articulations prothétiques en métal, appareil Ilizarov, appareils orthopédiques fixes.

La liste comprend également la période de mise au monde d'un enfant (l'agent de contraste utilisé dans l'angiographie IRM des vaisseaux sanguins peut nuire à la santé de la mère et du fœtus), le symptôme psychopathologique de la phobie dans les espaces confinés et les fonctions de base de la vie du patient sont perturbées (état grave). En cas d'exacerbation de maladies chroniques, il est recommandé de reporter l'examen. Il vaudra mieux le faire en rémission.

Du côté du cœur: syndrome d'inconfort derrière le sternum (angine de poitrine) dans l'état post-infarctus, diminution de l'apport sanguin au cœur (ischémie sévère), angine de poitrine chronique dans le contexte de l'hypertension (des lectures ECG sont requises pour des résultats précis).

Du côté des organes de vision:

  • écarts non diagnostiqués par un ophtalmologiste;
  • une hypothèse de changements vasculaires anormaux;
  • avant d'effectuer une chirurgie correctrice (coagulation au laser);
  • surveillance thérapeutique.

De la région abdominale:

  • saignement gastro-intestinal;
  • tumeurs de diverses natures;
  • des dommages mécaniques à la cavité abdominale et à l'espace situé derrière le péritoine;
  • formations creuses (kystes) et tumeurs (néoplasme, néoplasie, néoplasme) du pancréas;
  • pancréatite chronique et ses complications.

Des poumons: répartition régulière des caillots sanguins pendant la toux, néoplasmes. L'IRM vasculaire est réalisée pour surveiller une maladie existante, ou pour identifier une tumeur, la formation de caillots sanguins dans l'artère pulmonaire, et à la suite de son blocage (embolie pulmonaire ou embolie pulmonaire). Une telle maladie peut être soumise à un traitement initial déjà en mode examen, en introduisant un anticoagulant direct pour dissoudre le thrombus.

  • thrombose inflammatoire de la paroi veineuse (thrombophlébite), inflammation chronique de la paroi veineuse (phlébite);
  • dommages mécaniques aux vaisseaux des jambes;
  • obstruction d'un vaisseau sanguin par un thrombus (thromboembolie), vasoconstriction (endartérite), plusieurs excroissances graisseuses à l'intérieur des vaisseaux (athérosclérose);
  • complication du diabète - SDS (syndrome du pied diabétique).

Du cou et du cerveau: maux de tête d'une étiologie peu claire, somnolence déraisonnable et diminution des performances, syndrome de douleur occipitale et cervicale, perte de conscience fréquente à court terme (évanouissement), antécédents de maladies cérébrales, blessures au cou. L'angiographie par résonance magnétique des vaisseaux du cerveau et du cou est considérée comme la procédure de diagnostic la plus courante. Reconnaître les changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins au stade initial, peut-être uniquement à l'aide de l'angiographie. L'imagerie par résonance magnétique de la tête sera moins informative.

La différence entre l'IRM et l'angiographie IRM d'un examen de la tête

Les résultats de l'IRM cérébrale donnent une idée de la structure de la substance cérébrale et des tissus mous de la tête. Au cours de cet examen, les maladies cérébrales sont déterminées:

  • tumeurs de nature maligne et bénigne;
  • suppuration inflammatoire des tissus (abcès);
  • cavités anormales dans les tissus (kystes);
  • caillots sanguins d'origine traumatique (hématomes);
  • la présence dans la tête d'un excès de liquide (hydrocéphalie ou hydropisie cérébrale);
  • déplacement ou luxation des structures cérébrales.

L'angiographie vise à déterminer avec précision les pathologies vasculaires que l'IRM conventionnelle peut ne pas corriger. La principale zone qui distingue l'IRM conventionnelle de la tête de l'angiographie du cerveau est le domaine d'étude: les tissus ou les vaisseaux sanguins. Pour une image complète de la maladie et pour poser le seul diagnostic correct, les médecins recommandent souvent de subir les deux examens.

Une bonne préparation pour la procédure

Comme tout examen matériel, l'angiographie nécessite une préparation préalable. Il est nécessaire de respecter un certain nombre de recommandations médicales: exclure les boissons alcoolisées deux semaines avant la procédure, abandonner les anticoagulants en 5-7 jours. Un test d'allergie pour le produit de contraste doit être effectué deux jours avant l'examen, observer un régime de jeûne de 12 heures avant l'examen.

De plus, des tests sanguins sont effectués: cliniques, biochimiques, pour le VIH, pour la réaction de Wasserman (syphilis), une analyse complète du système de coagulation sanguine (hémostasiogramme), pour la détermination du groupe et du rhésus, un examen fluorographique et un ECG (dans le cas de la coronarographie ECG + échographie du cœur).

Caractéristiques de l'angiographie RM

Puisqu'un agent de contraste est utilisé pour effectuer une angiographie par résonance magnétique, afin d'éviter des réactions imprévues, un médicament anti-allergique (antihistaminique) est administré au patient. De plus, une injection sous-cutanée d'un médicament anesthésique est effectuée dans la zone de l'incision proposée. Les enfants bénéficient d'une anesthésie supplémentaire, afin de ne pas l'effrayer et d'assurer la position statique.

Un «manchon» en plastique est introduit dans l'incision pratiquée, avec une valve hémostatique intégrée pour empêcher le reflux du sang (gaine d'introduction). Pour éviter d'éventuels spasmes vasculaires, l'injection de novocaïne est effectuée directement dans le vaisseau. En outre, sous cathétérisme, un cathétérisme vasculaire et l'administration d'un agent de contraste sont effectués. Après un examen détaillé, l'instrumentation est retirée et l'incision est fixée avec un pansement chirurgical. La plage de temps de l'angiographie est d'un quart d'heure à 45-50 minutes.

Afin de minimiser les lésions du système vasculaire et de ne pas utiliser une grande quantité de contraste, la section de l'incision est toujours située près de la zone examinée du corps. Lorsque l'angiographie des vaisseaux du cerveau, ce sera l'artère brachiale, ulnaire, sous-clavière ou fémorale.

Avec coronarographie, pli inguinal ou artère radiale au poignet. Pour les membres inférieurs, la zone est déterminée par l'aorte abdominale ou l'artère fémorale. À la discrétion du médecin, le produit de contraste peut être utilisé plusieurs fois au cours de l'étude..

Après la procédure

Un examen techniquement correct avec un schéma angiographique, en règle générale, ne provoque pas de complications graves. Dans le domaine des incisions, des hémorragies (hématomes) peuvent apparaître, qui ne sont pas dangereuses pour la santé. Réaction allergique possible au contraste, vertiges, faiblesse générale due à l'excitation.

Il est recommandé au patient une paix complète, aucune expérience nerveuse, limitation du stress physique. Dans le cas d'un processus de récupération lent ou en présence de dysfonctionnements importants dans le corps (hyperthermie, perte de sensibilité, altération de la fonction rénale ou cardiaque, etc.), une hospitalisation est nécessaire.

Angiographie CT ou IRM des vaisseaux cérébraux - ce qui est mieux

Diagnostics dans votre région

Études CT populaires

Comme la tomodensitométrie (TDM), l'IRM (imagerie par résonance magnétique) des vaisseaux cérébraux est utilisée pour diagnostiquer les pathologies du réseau vasculaire de la tête et du cou. Le nom alternatif pour cette étude est l'angiographie IRM ou CT du cerveau. Quoi de mieux pour raser une IRM ou une tomodensitométrie des vaisseaux cérébraux, nous allons essayer de répondre à cette question dans cet article.

Qu'est-ce que l'IRM et la TDM des vaisseaux cérébraux

Le concept d'angiographie CT ou IRM est souvent utilisé dans la littérature médicale et la pratique comme terme collectif pour tout examen des vaisseaux sanguins à l'aide d'un tomographe. Dans les centres d'IRM, l'imagerie par résonance magnétique est généralement appelée imagerie par résonance magnétique des artères, un autre nom pour l'IRM-artériographie ou IRM des vaisseaux cérébraux. Cet examen ne comprend pas de scintigraphie veineuse. Pour cela, une étude distincte est en cours - la veinographie IRM. La différence entre l'angiographie par résonance magnétique et la veinographie par résonance magnétique réside dans la focalisation diagnostique et le logiciel. L'ARM visualise le système vasculaire artériel et la veinographie par résonance magnétique (MRV) montre le lit veineux.

La même division est observée en tomodensitométrie. Dans les centres de diagnostic, vous pouvez obtenir une angiographie CT - une tomodensitométrie des vaisseaux cérébraux ou une tomodensitométrie des veines - une veinographie CT. La TDM des vaisseaux cérébraux est le plus souvent associée à la TDM des vaisseaux du cou.

Différences entre l'angiographie IRM et CT de l'angiographie classique

L'angiographie IRM et CT ne doit pas être confondue avec l'angiographie directe. L'angiographie classique est une méthode de recherche technologiquement simple. Il est apparu en 1927, lorsque le neurologue portugais Dr Monitz a mené la première étude angiographique avec l'introduction d'un produit de contraste. Pendant longtemps, cette méthode est restée la référence pour l'examen des articulations de la tête, du cœur, de la colonne vertébrale, du cou, des membres inférieurs et de l'aorte abdominale. Le principal inconvénient de ce type d'angiographie est la nécessité de réaliser une ponction mécanique des vaisseaux (artère carotide ou fémorale) afin d'introduire un produit de contraste et un dispositif d'examen. L'hypertension directe est, en fin de compte, une manipulation invasive qui nécessite une hospitalisation et présente un certain risque de complications. De plus, l'angiographie classique permet de réaliser des angiogrammes uniquement en projection directe ou latérale..

L'hagiographie directe présente également des limites diagnostiques. Avec son aide, le médecin peut considérer suffisamment en détail les anomalies vasculaires elles-mêmes (sténose, occlusions), mais il ne peut pas être utilisé pour obtenir des informations sur les malformations artérielles, la thrombose veineuse et sinusienne, la nature de l'hémorragie lors d'un AVC et l'état de la substance cérébrale. Cela nécessitera une tomodensitométrie ou une IRM des vaisseaux cérébraux.

Angiographie classiqueAngiographie CTAngiographie par résonance magnétique


Quelle est la différence entre l'angiographie cérébrale RM ou CT

Le principe de l'acquisition d'image est la principale différence fondamentale entre l'IRM et la TDM des vaisseaux cérébraux. En hagiographie informatique, les rayons X sont utilisés. Pendant le balayage, ils traversent la zone d'examen sous différents angles et les capteurs de l'appareil évaluent le taux de passage des rayons X à travers des tissus de densités différentes.

La tomodensitométrie des vaisseaux du cerveau et du cou nécessite l'utilisation obligatoire d'un agent de contraste à base d'iode. Sans cela, les tomogrammes auront peu de caractère informatif. L'introduction du contraste est généralement effectuée au moyen d'un cathéter placé dans la zone du coude. Le processus contrasté n'est pas compliqué et peut être effectué en ambulatoire. Cependant, un contraste avec un médicament contenant de l'iode a ses risques. Lorsque l'iode pénètre dans le corps, il a un effet néphrotoxique, donc quelques jours avant le scanner avec contraste, les patients atteints d'insuffisance rénale chronique doivent être testés pour la créatinine afin de déterminer la fonctionnalité des reins

La tomodensitométrie des vaisseaux cérébraux avec contraste présente un certain nombre d'inconvénients - le coût de cet examen est élevé et il n'est pas prescrit pour les femmes enceintes et les enfants en raison du risque de nuire au corps des enfants. Le coût de l'angiographie CT est presque deux fois plus élevé que l'IRM des vaisseaux cérébraux car il inclut toujours le coût supplémentaire du contraste.

Le travail de l'IRM est basé sur l'effet de la résonance magnétique nucléaire, dans laquelle les atomes d'hydrogène dans les cellules du corps commencent à osciller, sous l'influence d'un champ magnétique et d'impulsions radiofréquences. Cette résonance capture le tomographe et se traduit par des images en trois dimensions du réseau vasculaire. Étant donné que le sang contient beaucoup d'eau et est un bon paramagnet, dans la plupart des cas, le contraste pour l'hagiographie MR n'est pas nécessaire.

L'angiographie IRM cérébrale prend généralement en moyenne 15 à 20 minutes. Si le contraste est nécessaire, la durée de l'étude peut aller jusqu'à 40 minutes, car le médecin doit essentiellement effectuer deux scans de pré-contraste et de contraste, puis comparer les résultats. La TDM des vaisseaux cérébraux avec contraste prend 20-30 minutes.

Diagnostic cérébral par angiographie IRM

L'angiographie fait référence aux méthodes d'examen des vaisseaux sanguins, de leur état fonctionnel, de leur emplacement et de la vitesse du flux sanguin. Ce type de diagnostic permet d'identifier les lésions, les anomalies congénitales, les voies circulatoires, la présence de tumeurs et de néoplasmes. Il existe plusieurs façons d'effectuer l'angiographie; l'IRM est l'une des méthodes les plus précises et les plus sûres par lesquelles la procédure est effectuée..

Types de diagnostics

La méthode IRM consiste à collecter des informations sur la structure et la fonctionnalité de la zone étudiée à l'aide d'un champ magnétique, son traitement informatique et sa présentation sous forme graphique adaptée au décodage et à l'obtention des données fiables nécessaires au diagnostic. Grâce à l'angiographie IRM, vous pouvez obtenir l'image la plus claire du système vasculaire du cerveau, de l'emplacement et de la structure des veines et des artères.

Angiographie IRM cérébrale

La santé du cerveau humain dépend de l'apport d'oxygène et d'autres substances importantes. L'IRM vasculaire est un examen qui fournit des informations pour déterminer la qualité de l'approvisionnement en sang. Au cours de l'étude, des écarts sont détectés qui affectent le fonctionnement correct et ininterrompu de «l'ordinateur» qui contrôle le corps humain.

Cette méthode vous aidera à diagnostiquer les conditions suivantes:

  • changements dans l'anatomie des vaisseaux du cerveau;
  • violations de la bonne circulation sanguine;
  • changements athérosclérotiques dans les parois vasculaires et leur inflammation;
  • réseaux circulatoires de néoplasmes;
  • foyers de tissus affectés après un AVC;
  • zones d'hémorragie avec accidents vasculaires cérébraux hémorragiques;
  • sténose et obstruction des vaisseaux sanguins;
  • malformations congénitales des vaisseaux cérébraux;
  • anévrismes.

L'examen des vaisseaux cérébraux par angiographie IRM fournit des données pour diagnostiquer les AVC ischémiques lacunaires qui, lors de l'utilisation d'autres méthodes, peuvent passer inaperçus. Lorsqu'elle est examinée pour les tumeurs, la méthode donne également des informations claires sur leur taille, leurs limites et leurs métastases dans les tissus environnants..

IRM des veines profondes du cou

L'angiographie IRM peut être recommandée pour identifier les causes des maux de tête fréquents. Dans ce cas, il est rationnel d'effectuer non seulement le diagnostic des vaisseaux cérébraux, mais aussi de déterminer l'état des vaisseaux du cou.

À la suite de l'étude des veines profondes du cou, les données suivantes peuvent être obtenues:

  • changements athérosclérotiques;
  • serrant les veines avec les vertèbres;
  • formations tumorales;
  • caractéristiques structurelles des veines jugulaires;
  • processus inflammatoires;
  • anomalies du développement.

IRM des artères du cou

L'approvisionnement en sang dans le cou se produit dans 2 directions. L'artère carotide est un conducteur de sang dans les surfaces avant et latérales du cou, et la vertébrale - fournit du sang à la surface arrière de cette zone. Pour analyser l'état des artères, une IRM est réalisée en mode angiographie..

  • caractéristiques structurelles des artères et leurs changements fonctionnels;
  • troubles pathologiques de l'anatomie de ces vaisseaux;
  • changements athérosclérotiques;
  • zones de développement tumoral.

Angiographie par résonance magnétique des sinus du cerveau

Après une lésion cérébrale traumatique, la probabilité de thrombose des sinus (blocage par un thrombus) augmente. La pathologie peut être déclenchée par une infection, une tumeur, une crise cardiaque hémorragique.

En utilisant la méthode, vous pouvez évaluer l'état des sinus veineux, déterminer la présence d'anastomoses pathologiques, d'occlusions vasculaires et également diagnostiquer la thrombose des sinus veineux. La méthode de recherche angiographique par résonance magnétique est effectuée sans introduction de médicaments contrastants. Les neurologues se voient plus souvent prescrire une tomographie IRM du sinus caverneux en raison du contenu d'un certain nombre de structures anatomiques importantes à l'intérieur de la cavité:

Angiographie IRM avec contraste

Pour la meilleure visualisation, l'IRM avec angiographie de la tête et du cou est réalisée en utilisant le contraste par administration intraveineuse d'une substance paramagnétique. La nécessité d'une telle méthode pour effectuer la procédure se produit moins fréquemment que lors de l'examen du cœur, des organes pelviens et de l'IRM de la colonne vertébrale. Le plus souvent, l'angiographie de contraste est utilisée pour étudier le système veineux porte ou lors de la recherche d'oncopathologie (les tumeurs cancéreuses et les métastases ont leur propre réseau circulatoire, de sorte qu'elles semblent plus contrastées sur les images).

Indications et contre-indications

L'angiographie IRM est réalisée pour évaluer l'état de la vascularisation du cerveau et du cou. Le but d'une telle étude peut être dû à la nécessité d'un examen complet du patient blessé ou à la survenue de crises (attaques), et lors du traitement de pathologies cérébrales déjà identifiées.

Indications pour l'étude de l'IRM cérébrale

Les indications de la procédure comprennent:

  • blessures à la tête;
  • migraines, maux de tête fréquents;
  • vertiges inexpliqués, évanouissements fréquents, troubles du sommeil;
  • nausées et vomissements fréquents et déraisonnables;
  • déficience visuelle et auditive, acouphènes;
  • douleur au visage et névrite du nerf facial;
  • coups
  • anomalies des vaisseaux du cerveau;
  • maladies oncologiques du cerveau;
  • crises d'épilepsie;
  • altération de la coordination des mouvements du corps;
  • cardiopathie
  • Diabète;
  • formations tumorales dans les vaisseaux et les tissus mous environnants;
  • thrombose;
  • vascularite;
  • planification des opérations (angioplastie des vaisseaux cérébraux).

En plus du diagnostic, cette méthode est prescrite pour surveiller l'efficacité du traitement conservateur ou chirurgical des maladies cérébrovasculaires.

Lorsque l'angiographie IRM des vaisseaux cérébraux est contre-indiquée

En relation avec l'effet magnétique sur le corps humain pendant la procédure, il existe certaines contre-indications à sa mise en œuvre:

  • grossesse précoce;
  • la claustrophobie (peur des espaces confinés) ou d'autres maladies mentales qui peuvent déclencher une crise de panique ou de l'anxiété chez un patient;
  • la présence dans le corps du patient de produits métalliques non amovibles (plaques, supports, clips, épingles, prothèses, fragments) ou d'appareils à impulsions (stimulateurs cardiaques).

Dans la procédure avec l'introduction d'un agent de contraste, les contre-indications peuvent être:

  • insuffisance rénale (le contraste est excrété dans l'urine);
  • allergique aux substances utilisées en contraste.

Une bonne préparation pour la procédure

Cette méthode de diagnostic est également bonne car elle peut être réalisée sans aucune préparation préalable du patient. Il n'y a pas besoin de régime, ni de refus de nourriture pendant un certain temps, ni de restriction des médicaments. La seule chose qui peut être requise est une information sur le processus de conduite de la procédure de préparation psychologique.

Comment fonctionne le processus d'angiographie par résonance magnétique

L'IRM avec angioprogramme est une procédure indolore, mais des sensations désagréables peuvent être provoquées par des sons rythmiques forts émis par le tomographe. Afin de minimiser l'influence de ce facteur, le patient reçoit des bouchons d'oreille. Un microphone est intégré au tomographe pour communiquer avec le médecin pendant l'examen.

Le processus est le suivant. Le chercheur est placé sur une plateforme horizontale qui se déplace le long d'un puissant tomographe magnétique. Maintenant, ils utilisent principalement des appareils de type ouvert qui n'ont pas de parois latérales, ce qui est psychologiquement plus facile à percevoir par les patients. Après la pose du patient, un scan est réalisé pour obtenir une image du réseau vasculaire du cerveau.

Si la méthode de recherche avec contraste est choisie, après la première série d'images, une substance spéciale est introduite et un nouveau balayage est effectué, ainsi que plusieurs autres séries d'images.

La procédure est réalisée en ambulatoire, donc une période de récupération après l'étude n'est pas nécessaire..

Durée de la procédure

La procédure dure de 20 minutes à 1,5 heure. La durée dépend de la complexité de l'étude..

Ce que l'étude montre

L'angiographie par résonance magnétique fournit une image tridimensionnelle des veines et des artères du cerveau. Les possibilités de l'angiographie avec la méthode IRM pour établir ou réfuter un diagnostic présomptif sont larges, car elle montre les capillaires les plus petits et affiche une image complète de la vascularisation cérébrale.

Grâce à la numérisation par résonance magnétique, les spécialistes peuvent détecter les problèmes suivants:

  • état pré-AVC du patient
  • «plaques» athérosclérotiques, même des plus petites tailles;
  • thrombose vasculaire;
  • troubles survenant après une commotion cérébrale ou une lésion cérébrale traumatique;
  • la présence d'une contusion cérébrale;
  • néoplasmes de nature bénigne ou maligne.

Anévrisme artériel à l'IRM cérébrale

En utilisant cette méthode, les médecins peuvent voir une pathologie potentiellement mortelle comme un anévrisme artériel au stade très initial de sa formation. L'obtention d'un modèle spatial précis de l'éducation pathologique permet de planifier et de mener un traitement efficace.

Déchiffrer les résultats

Il faut 10 à 30 minutes pour déchiffrer et interpréter les résultats, la conclusion est remise aux mains du patient immédiatement après la procédure. Les résultats de l'étude peuvent être imprimés sous forme d'images et enregistrés sur divers supports numériques. Les conclusions, le but et les recommandations basés sur les résultats de l'étude sont faits par le spécialiste qui a référé le patient pour examen.

Avantages et risques

En comparant l'angiographie IRM avec d'autres méthodes (radiographie, tomodensitométrie), plusieurs de ses avantages peuvent être distingués:

  • haute précision et contenu informatif;
  • processus non invasif;
  • absence d'exposition aux radionucléides;
  • rapidité de la procédure et absence de période de récupération.

Mais il y a quelques limites à considérer:

  • la présence dans le corps des implants métalliques étudiés;
  • formes graves de claustrophobie au cours de la procédure à l'aide de tomographes de type fermé.

Est-il possible d'effectuer une angiographie par résonance magnétique des vaisseaux cérébraux des femmes enceintes et des enfants

Il n'y a aucune contre-indication à l'étude pour les enfants. Pendant la grossesse, les médecins déconseillent de mener la procédure au premier trimestre, lorsque tous les organes vitaux du fœtus sont pondus. Mais lors de la réalisation de la procédure avec contraste, il est nécessaire de prendre en compte la présence d'allergies.

La différence entre l'IRM et l'angiographie IRM d'un examen de la tête

L'IRM examine le tissu nerveux du cortex cérébral, de l'hypophyse et de la selle turque, révèle des zones de nécrose et de néoplasme. Ce type d'examen est prescrit en cas de suspicion de sclérose en plaques, d'encéphalomyélite, d'arachnoïdite, avec modifications dystrophiques des tissus nerveux et de traumatismes crâniens. L'angiographie RM examine également le système vasculaire. Il est parfois possible de réaliser un examen IRM combiné.

Angiographie vasculaire cérébrale

Sur les radiographies traditionnelles, le spécialiste n'est pas en mesure de visualiser les artères, le réseau veineux, le système vasculaire lymphatique et les capillaires, car ces éléments ne sont pas en mesure d'absorber les rayons X, comme les tissus mous de leur environnement.

Par conséquent, pour le diagnostic de ces structures anatomiques, une angiographie des vaisseaux est réalisée, accompagnée de l'introduction d'un agent de contraste.

De cette façon, le diagnostic des vaisseaux coronaires du cœur ou de la coronarographie est effectué, le réseau vasculaire du cerveau, du cou et d'autres vaisseaux du corps humain est examiné.

Angiographie cérébrale: l'essence de la procédure

Par angiographie traditionnelle des vaisseaux cérébraux, on entend une radiographie de la tête après avoir contrasté le réseau vasculaire du cerveau à l'aide d'agents de contraste.

Une méthode de diagnostic similaire permet de considérer progressivement toutes les phases de l'apport sanguin au cerveau, d'établir des défauts dans les vaisseaux de la tête, leur localisation, elle est applicable à la détection des néoplasmes.

La procédure est réalisée par la méthode de ponction ou de cathétérisme des vaisseaux extracrâniens et intracrâniens, l'introduction de médicaments et le retrait ultérieur des photographies.

Parmi les préparations radio-opaques utilisées figurent des substances à teneur en iode (Verografin, Triombrast, Gipak, etc.). Ces produits sont solubles dans l'eau et administrés en parallèle..

Le sang pénètre dans le cerveau à partir des bassins suivants - carotides et vertébrobasilaires (ce sont les artères carotides et vertébrales).

Par conséquent, l'une des artères est remplie de contraste. Il s'agit plus probablement de l'artère carotide..

Variétés de recherche

La méthodologie de la procédure détermine deux types d'examens:

  • ponction (le contraste est versé précisément dans le vaisseau au moyen d'une aiguille de ponction);
  • cathétérisme (l'agent est injecté à l'aide d'un cathéter ayant un plomb vers le lit vasculaire local).
IRM

En fonction de la zone de la zone examinée, une scintigraphie cérébrale avec contraste peut être représentée:

  • angiographie générale (l'imagerie de vaisseaux de différents calibres est réalisée);
  • angiographie sélective (implique un balayage du bassin vertébrobasilaire et carotidien);
  • technique supersélective (un vaisseau dont le calibre ne correspond à aucun pool sanguin est examiné).

La voie de visualisation du système vasculaire détermine les types de scannage suivants:

  • angiographie classique - la mise en œuvre de radiographies avec l'introduction préliminaire de contraste dans les vaisseaux de la tête;
  • Angiographie par tomodensitométrie - balayage du système vasculaire dans le cerveau par la méthode des rayons X avec contraste préliminaire et modélisation 3D supplémentaire de l'affichage du système d'approvisionnement en sang;
  • L'angiographie RM consiste à examiner la méthode d'imagerie par résonance magnétique plus souvent sans contraste préalable.

Caractéristiques de l'angiographie TDM et IRM

Les deux méthodes de recherche se caractérisent par un indicateur élevé de précision et d'efficacité, mais chacune d'elles présente un certain nombre de caractéristiques qui sont prises en compte lors du choix d'une procédure spécifique..

Angiographie par résonance magnétique

L'IRM vasculaire se caractérise par une petite liste de limitations et est sans danger pour la santé, car elle est souvent réalisée sans contraste. Cette méthode de diagnostic est applicable à la fois pour l'examen du réseau vasculaire et pour les éléments des tissus mous..

Cependant, avec une lésion cérébrale traumatique, l'IRM avec angiographie ne peut pas être qualifiée de mesure efficace. Dans de telles circonstances, il est nécessaire de trouver des fissures dans l'os crânien, des ruptures vasculaires et des dysfonctionnements du système digestif. L'IRM vasculaire ne convient pas pour diagnostiquer la structure osseuse et fluide.

Angiographie CT

Le diagnostic s'accompagne de l'introduction d'un agent de contraste sous la peau dans le système veineux de l'avant-bras. La procédure sera une méthode de diagnostic appropriée en cas de détection de pathologies du tissu osseux ou d'anévrisme aortique.

Au cours de la procédure, le médecin détermine la longueur du site pathologique, détecte la présence de caillots sanguins et de caillots (sous réserve de visualisation), évalue la possibilité d'une intervention chirurgicale.

Indications pour

Parmi les rendez-vous clés pour effectuer une angiographie du cerveau:

  • l'hypothèse du développement d'un anévrisme artériel (artérioveineux) des vaisseaux de la région locale;
  • symptômes de malformation artérioveineuse;
  • le développement d'une sténose ou d'un blocage des vaisseaux cérébraux (la présence de déformations vasculaires athérosclérotiques et la nécessité d'une chirurgie supplémentaire sont détectées);
  • détermination du degré de contact du réseau circulatoire du cerveau avec le néoplasme afin de planifier une intervention chirurgicale;
  • contrôler l'emplacement des clips sur les vaisseaux de l'organe de la pensée.
Anévrismes cérébraux

Les plaintes des patients de vertiges, de migraines, de bruit dans la tête ne sont pas considérées comme des indications directes pour la numérisation.

Une personne présentant des symptômes similaires est examinée par un neurologue qui détermine si l'angiographie est justifiée dans un cas clinique particulier..

Feuille de contre-indication

Dans le tableau ci-dessous, nous présentons une liste des limites à la réalisation de différents types d'études:

un événementLimitation
radiographie
Angiographie CT
- Infection aiguë
- allergique au contraste
- diabète sucré (type 2)
- période de procréation
- myélome
- maladie thyroïdienne
- maladies rénales, hépatiques graves et maladies du système cardiovasculaire
IRM avec angioprogramme- stimulateur cardiaque implanté, implants métalliques orthopédiques et orthodontiques, clips vasculaires
- insuffisance cardiaque
- intolérance à l'espace clos
Parmi les contre-indications supplémentaires pour les deux méthodes de diagnostic: le poids du scanné est supérieur à 120 kg, la maladie mentale (l'utilisation de l'anesthésie est possible), le patient est malade.

Phase préparatoire

Avant l'angiographie cérébrale des vaisseaux sanguins (diagnostic par rayons X, CT ou IRM), des tests de laboratoire sont effectués: un test sanguin général, de l'urine, une analyse biochimique du liquide biologique, la détermination du groupe sanguin, le facteur Rh.

Avant la procédure (deux jours), la personne scannée doit interrompre l'utilisation de médicaments qui affectent le taux de coagulation.

Avant l'examen, le médecin fait un examen visuel du patient et reçoit l'approbation pour le diagnostic.

Pendant plusieurs heures (6-8) avant d'effectuer une angiographie des vaisseaux du cerveau et du cou, la personne scannée doit refuser de manger.

S'il y a des cheveux sur le site d'entrée de l'aiguille, ils doivent être rasés. La veille de l'étude, il est conseillé à une personne d'utiliser des sédatifs.

S'il est prévu de déterminer les maladies vasculaires de l'organe principal du système nerveux central en utilisant le contraste, le patient doit être testé pour une réaction allergique.

Pendant l'événement, une petite quantité de médicament est injectée par voie sous-cutanée à la personne, puis le bien-être du patient est surveillé.

Si des phénomènes indésirables se produisent (sous forme d'éruption cutanée, de nausées, de vomissements, etc.), l'angiographie est annulée. Dans ce cas, il est conseillé d'utiliser l'IRM des artères sans contraste.

Si l'IRM est prévue en angiographie sans contraste, vous n'avez pas besoin de suivre un régime à la veille de l'intervention ou de refuser de prendre des médicaments.

La seule chose que le patient doit faire avant l'examen est de se débarrasser des objets métalliques et des bijoux.

Progrès de l'enquête

L'événement commence par l'introduction d'un médicament de contraste (si nécessaire). Le médicament pénètre dans la veine du coude ou de l'avant-bras. Pas plus de 100 ml de médicament sont utilisés..

Les actions médicales ne causent pas de douleur à une personne, certaines scannées ressentent une légère sensation de chaleur.

À l'étape suivante, la personne scannée se change en vêtements jetables et se pose sur la table équipée, qui pendant l'examen se déplacera vers la partie annulaire de l'appareil. Pendant la procédure, la personne doit rester immobile.

Administration des médias de contraste

Le processus de diagnostic ne provoque pas d'inconfort pour le patient. L'oxygène pénètre dans le tomographe, l'appareil est bruyant, des crépitements peuvent apparaître - le patient est proposé d'utiliser des bouchons d'oreille ou des écouteurs si nécessaire.

Si le patient a besoin d'aide, il peut toujours contacter un spécialiste via le microphone intégré ou un bouton à l'intérieur de l'équipement.

Un examen dure en moyenne environ une demi-heure. Une fois la table à l'extérieur du cylindre, le sujet peut se lever, s'habiller et quitter la pièce. Les résultats de l'étude sont remis au patient dans ses bras.

L’examen ne s’applique pas à une intervention chirurgicale traditionnelle, c’est une procédure assez difficile qui met à rude épreuve les organes du patient. Cette affirmation est particulièrement pertinente par rapport à l'étude avec contraste.

Par conséquent, après le diagnostic, le sujet est sous la supervision de spécialistes pour éviter les conséquences indésirables.

Parmi les rendez-vous de rééducation obligatoires - surveillance régulière de la température corporelle du patient et examen de la zone de ponction.

Complications probables

Malgré la relative sécurité de l'angiographie, la numérisation peut entraîner un certain nombre de réactions indésirables, notamment:

  • l'apparition d'une allergie à l'agent de contraste injecté, conduisant à un choc anaphylactique;
  • la formation du processus inflammatoire (névrose) des tissus dans l'environnement du vaisseau, se développant en raison de la pénétration du contraste dans celui-ci;
  • développement d'une insuffisance rénale aiguë.

Une réaction allergique est la plus courante des anomalies indésirables rarement manifestées. La réaction aux médicaments contenant de l'iode apparaît de façon inattendue et progresse de façon spectaculaire. Parmi les manifestations probables de cette réaction indésirable:

  • gonflement;
  • rougeur de la peau;
  • démangeaison
  • Pression artérielle faible;
  • léthargie;
  • évanouissement.

L'utilisation de médicaments radio-opaques non ioniques aidera à prévenir la survenue d'un choc anaphylactique..

L'extravasation est le résultat d'une mauvaise technique de ponction de la paroi artérielle. Dans de telles circonstances, l'artère transperce - le médicament de contraste pénètre dans les tissus mous près de l'artère, provoquant un processus inflammatoire ou moins souvent un syndrome nécrotique.

L'insuffisance rénale aiguë se manifeste par un dysfonctionnement de l'appareil rénal préalablement diagnostiqué. Cette réaction indésirable apparaît lors de l'utilisation du contraste.

Les reins étant impliqués dans le retrait de l'auxiliaire, les organes subissent une charge importante. Le résultat est une ischémie parenchymateuse et une dysfonction rénale.

Pour réduire l'intensité de la charge sur l'organe d'excrétion et accélérer le processus d'élimination du contraste du corps, après le diagnostic, il est recommandé au patient de boire beaucoup.

Évaluation de l'état du système urinaire - une technique obligatoire précédant l'angiographie du système vasculaire du cerveau.

Problème de coût

Le coût d'une IRM ou d'un scanner des veines du cerveau varie en fonction des spécificités de l'analyse. Le prix moyen d'un scanner en Russie est de 2500 roubles, un scanner IRM est de 3000 roubles..

L'angiographie des vaisseaux de la tête et du cou est une méthode de diagnostic fiable et assez sûre et révèle de nombreux processus locaux indésirables. Sur la base de la méthode d'imagerie tissulaire, les diagnostics classiques, CT et MR sont distingués.

Dans les deux premiers cas, un examen direct est nécessairement précédé de l'administration d'un médicament de contraste, avec l'angiographie RM, le contraste est souvent exclu. Il existe un certain nombre de contre-indications à chaque type de procédure de diagnostic..

L'examen dure environ 30 minutes. Les complications possibles incluent l'insuffisance rénale, le processus inflammatoire (nécrose) des tissus, une réaction allergique au contraste. Le coût de la recherche est déterminé par les spécificités de l'événement.

Angiographie et vénographie

Types et coût

Un serviceCoût, frotter.Promotion au centre de Musa Jalil
Angiographie IRM des artères cérébrales (angiographie intracrânienne)4500 frotter.3950 rub.
Angiographie IRM des veines et sinus du cerveau (veinographie intracrânienne)4500 frotter.3950 rub.
Angiographie IRM des artères du cou4500 frotter.3950 rub.
COMPLEXES (rentables)
IRM du cerveau et des artères du cerveau7500 frotter.6800 rub.
IRM du cerveau et des veines du cerveau7500 frotter.6800 rub.
IRM du cerveau, des artères et des veines du cerveau9900 rub.8950 rub.
IRM de la colonne cervicale et des artères du cou7500 frotter.6800 rub.

Les prix indiqués sur le site Web ne sont pas une offre publique (selon les articles 435-437 du Code civil de la Fédération de Russie). Vous pouvez connaître le coût exact de la recherche et des services supplémentaires auprès des administrateurs de nos centres d'IRM en appelant les numéros sur le site Web ou via le formulaire de commentaires..

L'IRM (angiographie) des vaisseaux cérébraux vous permet d'évaluer les caractéristiques anatomiques et physiologiques des vaisseaux sanguins. Cela révèle les maladies et pathologies suivantes:

  • l'athérosclérose;
  • vascularite;
  • thrombose;
  • microstroke, AVC (ischémique, hémorragique);
  • malformations vasculaires;
  • phénomènes occlusaux, sténotiques;
  • anévrisme;
  • dommages mécaniques, etc..

L'IRM du cerveau avec un régime angiographique permet non seulement d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins, mais aussi de caractériser le flux sanguin en dynamique.

Contrairement à l'IRM cérébrale conventionnelle, le mode angio offre des options de diagnostic supplémentaires. Les programmes informatiques créent une image en trois dimensions du réseau circulatoire du cerveau et affichent séparément le flux sanguin artériel veineux. Cela nous permet d'évaluer la dynamique de l'apport sanguin au cerveau et même de détecter des déviations mineures, ce qui est très important dans le diagnostic précoce de maladies graves.

L'angiographie IRM des vaisseaux du cou est nécessaire en cas de suspicion de compression, de thrombose et pour déterminer les anomalies de la structure des veines du cou. Cette procédure est requise en présence d'une tumeur des organes voisins - par exemple, les maladies oncologiques de la glande thyroïde, ce qui vous permet de déterminer le degré d'impact de l'éducation.

Diverses sections des projections démontrent assez bien un large éventail de violations, cependant, si une tumeur est suspectée, une angiographie par résonance magnétique des vaisseaux cérébraux utilisant un produit de contraste est montrée. Les formations oncologiques et les métastases dans ce cas sont diagnostiquées en parallèle avec l'évaluation du flux sanguin, le contraste améliore l'image des vaisseaux sanguins et des petits capillaires de la tumeur. Leur manifestation progressive avec administration de liquide intraveineux permet de déterminer la formation, même ombragée en mode normal par de grosses veines.

La préparation de la procédure consiste à retirer le métal et les objets contenant du métal (y compris les vêtements). Dans le cas où il est nécessaire d'introduire un agent de contraste, le médecin recommandera de refuser la prise de nourriture 3 à 4 heures avant l'étude.

L'angiographie des vaisseaux cérébraux dure jusqu'à 20 minutes. Le patient est placé horizontalement sur le canapé, sa tête est placée dans un casque spécial et fixée avec des rouleaux pour plus de commodité et d'immobilité. Après cela, une analyse est lancée, ce qui ne cause aucun inconvénient particulier au patient. Par rapport aux IRM cérébrales conventionnelles, des paramètres spéciaux sont définis et à l'aide de programmes informatiques, ils créent une image des vaisseaux de la tête et du cou.

Un réseau de centres d'IRM confortables à Moscou: des tomographes haute précision modernes de 1,5 Tesla, des radiologues et neurologues qualifiés, une large sélection d'études et des prix abordables