Principal / Tumeur

Détection et traitement des néoplasmes métastatiques du cerveau

Tumeur

Les métastases cérébrales se forment lors de la propagation de cellules atypiques à partir d'autres organes: glandes mammaires, ovaires, poumons et peau. Ils surviennent au quatrième stade du processus tumoral. Des métastases cérébrales sont détectées chez un patient atteint de cancer sur quatre. En particulier, dans le cancer du poumon, des tumeurs métastatiques sont détectées dans 70% des cas, cancer du sein - 30%, intestins - 3%, mélanome - 7%. La thérapie symptomatique en présence de métastases cancéreuses dans le cerveau est effectuée par les médecins de la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov. Le personnel médical des hospices fournit des soins palliatifs aux patients.

Les radiologues, les médecins du diagnostic fonctionnel procèdent à l'examen des patients à l'aide des derniers appareils à haute résolution. Ils vous permettent d'identifier les plus petites métastases d'une tumeur maligne dans le cerveau. Les assistants de laboratoire utilisent des réactifs de qualité, grâce auxquels les médecins reçoivent des résultats de test précis. Les patients en oncologie doivent subir des examens complexes dans les cliniques partenaires de l'hôpital de Yusupov.

Les causes

Les métastases cérébrales se forment lors de la migration des cellules atypiques des tumeurs malignes des emplacements suivants:

  • Zone nasopharyngée;
  • Colonne vertébrale;
  • Col de l'utérus;
  • Ovaires;
  • Vessie.
Les médecins détectent souvent des métastases cérébrales chez les patients atteints de lymphome abdominal, de choriocarcinome.

La structure histologique de la lésion métastatique est similaire à la structure de la tumeur primitive. Le groupe à haut risque de formation de métastases cérébrales comprend les patientes cancéreuses de plus de 50 ans, les femmes atteintes d'un cancer du sein et les hommes ayant un diagnostic de cancer du poumon..

Symptômes et diagnostic des métastases cérébrales

Quel que soit l'emplacement de la tumeur primaire, les métastases dans le cerveau manifestent des symptômes spécifiques:

  • Maux de tête épuisants, qui sont les premiers à signaler la présence de métastases d'une tumeur maligne dans le cerveau;
  • Déficience visuelle - une image divisée ou la perte de fragments;
  • Augmentation de la pression;
  • Troubles de la parole et de l'audition;
  • Problèmes de santé mentale;
  • Perte de sensation dans les membres;
  • L'apparition de la paralysie;
  • Violation de la fonction musculo-squelettique (la manifestation la plus courante de métastases dans le cervelet du cerveau);
  • Bouts de nausée et de vomissement;
  • Convulsions épileptiformes.
Pour la détection précoce des métastases cérébrales à l'hôpital de Yusupov, une tomodensitométrie avec contraste est réalisée pour tous les patients cancéreux. En utilisant cette méthode, une image en couches des tissus est obtenue. L'imagerie par résonance magnétique réalisée sur des appareils haut de gamme vous permet de voir des métastases de taille minimale.

En outre, l'arsenal de méthodes permettant aux médecins de l'hôpital de Yusupov de détecter des métastases dans le cancer du cerveau comprend l'angiographie, la tomographie par émission de positons et la biopsie stéréotaxique. Les résultats obtenus de ces études diagnostiques permettent aux médecins de l'hôpital de Yusupov de choisir les tactiques de traitement les plus efficaces qui aideront à soulager l'état du patient et à prolonger sa vie.

Traitement des métastases cérébrales

Les oncologues offrent une thérapie palliative aux patients atteints de métastases cancéreuses dans le cerveau. Il vise à prolonger et à améliorer la qualité de vie du patient. Les médicaments avec des glucocorticoïdes réduisent la gravité des symptômes des métastases cérébrales. Pendant l'hormonothérapie corticoïde, le bien-être général du patient s'améliore de manière significative au cours de la journée depuis le début du médicament et reste stable jusqu'à la fin du traitement.

Si des crises d'épilepsie surviennent, les patients reçoivent un traitement anticonvulsivant. Les céphalées sont réduites par les analgésiques non opioïdes et opioïdes, les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Avec une augmentation de la pression intracrânienne due à des perturbations de l'écoulement du liquide céphalorachidien, les diurétiques sont prescrits.

La radiothérapie est la principale méthode de traitement des métastases cérébrales. Le cours d'irradiation comprend 10 à 15 séances. La dose standard est de 30 Gy. Dans certains cas, une chimiothérapie avec des médicaments antitumoraux est effectuée. Grâce à la coopération de l'hôpital de Yusupov avec les principaux instituts de recherche en oncologie, les patients de la clinique ont une occasion unique de recevoir une thérapie avec les médicaments chimiothérapeutiques les plus efficaces, qui sont au stade final des essais cliniques..

L'intervention neurochirurgicale est réalisée chez des patients qui ont révélé des néoplasmes simples résécables dans le cerveau. Cette opération complexe est réalisée à l'aide d'un système de neuronavigation innovant. Si cela est indiqué, la navigation par fluorescence est utilisée, une méthode qui distingue une zone affectée par une tumeur des structures cérébrales saines..
Lorsque des métastases cancéreuses uniques sont détectées dans le cerveau, une opération de couteau électronique est effectuée. Il s'agit d'une méthode moins traumatisante. Il est efficace si la taille de la tumeur ne dépasse pas six centimètres et si le nombre de lésions métastatiques ne dépasse pas six.

Prévision et prévention

En l'absence de traitement adéquat, l'espérance de vie des patients atteints de métastases d'une tumeur cancéreuse dans le cerveau ne dépasse pas un mois. La corticothérapie prolonge la vie de deux à trois mois. Grâce à la radiothérapie, l'espérance de vie des patients est portée à six mois. Les oncologues de l'hôpital Yusupov appliquent des méthodes innovantes de traitement des patients cancéreux à l'aide d'équipements médicaux de pointe. Cela vous permet de prolonger la vie des patients de plusieurs années..

La seule méthode efficace pour la prévention des métastases du cancer du cerveau est un diagnostic rapide et un traitement adéquat des tumeurs primaires. Pour sauver des vies, si vous voyez les premiers signes d'un processus tumoral, contactez la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov. Prenez rendez-vous avec un oncologue en ligne ou appelez le centre de contact à toute heure du jour ou de la nuit, quel que soit le jour de la semaine.

Métastases cérébrales

Les métastases crâniennes sont diagnostiquées 10 fois plus souvent que les tumeurs cérébrales primitives. Cette pathologie est assez difficile à traiter..

Selon les statistiques, un patient sur quatre en oncologie présente des métastases cérébrales.

Quelles sont les métastases dans la tête et pourquoi sont-elles dangereuses

Les métastases cérébrales sont une complication grave qui peut être fatale si elle n'est pas traitée. Les métastases crâniennes (code CIM 10 - C71) sont une complication grave du cancer.

Comment se produisent les métastases cérébrales?

Remarque! Le processus d'apparition de métastases est assez compliqué, il ne se produit pas spontanément, mais est considéré comme une conséquence de certaines étapes du développement de la maladie.

L'apparence est la suivante:

  • La formation de la tumeur primaire commence, un dysfonctionnement au niveau cellulaire peut y contribuer, grâce auquel les cellules mutées commencent une reproduction améliorée;
  • La tumeur primaire se développe, augmentant de taille et pénétrant dans les tissus voisins;
  • L'étape suivante est le mouvement réel des cellules cancéreuses en utilisant le système circulatoire ou lymphatique à travers le corps, par exemple, vers le cerveau;
  • Les cellules cancéreuses déplacées dans un nouvel endroit commencent à se développer rapidement, formant des foyers de tumeur secondaire - métastases.

Principales cliniques en Israël

Parfois, avec la propagation des cellules tumorales par la méthode hématogène, il n'est pas toujours possible de trouver le foyer principal de la maladie.

Les métastases cérébrales peuvent produire des tumeurs de différents endroits..

Important! La tumeur la plus fréquente donnant des métastases à la tête est le cancer du poumon (environ 50% de tous les cas).

Du cancer du sein (sein), environ 15% des cas de métastases sont diagnostiqués dans le cerveau, les organes du système génito-urinaire (reins), l'ostosarcome - 10%, le mélanome - 9%, le cancer d'autres organes - le pourcentage est inférieur. Des lésions métastatiques dans le cerveau sont également possibles avec le carcinome basocellulaire (cancer épithélial), le cancer de la peau, le cancer gastro-intestinal.

Symptômes

Avec l'apparition de métastases dans la tête, vous pouvez observer de nombreux symptômes courants:

  • Maux de tête sévères, vertiges;
  • Changement de perception et déficience cognitive;
  • Problèmes avec l'appareil vestibulaire (nausées, parfois vomissements);
  • Perte de mémoire à court ou à long terme;
  • Déficience visuelle;
  • Paresthésie;
  • Ataxie et paralysie de Bell.

Certains symptômes de métastases sont similaires à ceux d'un accident vasculaire cérébral, et un diagnostic précis est nécessaire pour détecter les métastases. Souvent, des métastases se trouvent dans le crâne ou les os temporaux - 15-25% des cas. Habituellement, une telle maladie est unilatérale. Dans 5% des cas, la lésion peut être bilatérale.

Les symptômes des métastases de la tête dépendent directement de la partie des métastases de la tête qui a pénétré. Tous les symptômes sont généralement divisés en cerveau et moelle osseuse..

Si vous répartissez les symptômes en fonction de la localisation, vous pouvez voir le tableau clinique suivant:

  1. La déficience visuelle (des champs individuels peuvent tomber) se produit avec la localisation des métastases près des structures oculaires d'innervation;
  2. Les signes de parésie sont caractéristiques lorsque les métastases pénètrent dans le tronc ou le cervelet du cerveau;
  3. Des troubles du système musculo-squelettique et la survenue d'une agression peuvent survenir avec une localisation dans la région frontale;
  4. Une augmentation de la pression intracrânienne, des étourdissements, une vision double, un état opprimé est typique lorsqu'il est situé dans le lobe temporal;
  5. Si l'intelligibilité de la parole disparaît, le patient dessine des mots, avale parfois les terminaisons - les métastases affectent le département de la parole;
  6. Une détérioration de la sensibilité des membres d'un côté avec des signes de névralgie indique une lésion dans l'un des hémisphères cérébraux (si les membres gauches souffrent, l'hémisphère droit et vice versa).

Dans la plupart des cas, tous les symptômes sont associés à une augmentation de la pression intracrânienne. Des crises similaires à épileptiques sont également observées..

Les symptômes non spécifiques comprennent:

  • La détérioration des performances, qui s'accompagne d'une fatigue rapide;
  • Cas fréquents de malaise général et de mauvaise santé;
  • Élévation de la température sans raison apparente;
  • Pâleur de la peau (une anémie se développe);
  • Perte de poids déraisonnable (sans utilisation de médicaments et de régimes).

L'intensification de tous ces symptômes et la présence de certains autres suggèrent une mort imminente pour le patient. Avant la mort, vous pouvez observer:

  • Manque d'appétit;
  • Perte de poids soudaine;
  • État déprimé
  • Maux de tête sévères irrépressibles;
  • Difficulté à respirer
  • Douleur générale de tout l'organisme;
  • Les troubles du sommeil.

Il est fort probable que le patient tombe même dans le coma.

Diagnostic des métastases de la tête

Pour un diagnostic précis, ils recourent à différentes méthodes de diagnostic:

  • CT Cette méthode permet de visualiser même les lésions asymptomatiques chez les patients présentant des lésions extracrâniennes (situées à la surface de l'organe);
  • SPL Utilisation avec la technique d'aspiration à l'aiguille fine, en mode échographie, échographie duplex et échographie 3D;
  • FDG PET. Utilisé pour visualiser des foyers de petite taille (jusqu'à un centimètre et demi de diamètre);
  • IRM - la forme de diagnostic la plus informative pour l'étude des métastases.

Le liquide céphalorachidien, le tissu tumoral pour la biopsie sont également pris pour analyse. Des examens pathopsychologiques, otoneurologiques, neuroophtalmologiques sont effectués pour détecter des métastases dans diverses zones de la tête.

Ne perdez pas votre temps à chercher un prix de traitement du cancer inexact.

* Seulement à la réception des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Traitement

Parmi les méthodes de traitement, on peut distinguer les suivantes:

  • Résection chirurgicale et radiochirurgie stéréotaxique subséquente (ou irradiation de la tête entière). Cette méthode donne de bonnes prévisions de traitement;
  • Radiothérapie. Il est souvent utilisé pour les patients atteints de métastases multiples et d'une durée de vie prévue de moins de 3 mois et d'un indicateur d'efficacité Karnovsky faible;
  • Radiochirurgie stéréotaxique. Cette méthode est recommandée pour les patients cancéreux chez lesquels le nombre de foyers est limité;
  • Chimiothérapie. Il est utilisé assez rarement avec ce type de maladie, mais certains types de tumeurs (lymphome, cancer du poumon à petites cellules) peuvent être coordonnés avec des médicaments chimiothérapeutiques..

La thérapie principale vise à maintenir le corps grâce à l'utilisation d'anticoagulants, anticonvulsivants, corticothérapie.

La décision d'utiliser telle ou telle méthode de traitement est prise en fonction du type d'enseignement primaire, du nombre de métastases dans la tête, du type de thérapie déjà effectuée et de l'état de santé général du patient. Tous les types de traitement sont divisés en radicaux et palliatifs (de soutien).

Le traitement radical a pour objectif principal la régression de l'éducation. Un palliatif tente de réduire la taille de la tumeur, de supprimer les principaux symptômes, d'améliorer la qualité de vie du patient atteint de cancer. Habituellement, cette méthode est prescrite au cours des 4 derniers stades de la maladie.

Une place distincte dans un certain nombre de méthodes de traitement est la corticothérapie - la prise de corticostéroïdes (Prednisolone, Dexamethasone), qui prolongent considérablement la vie du patient. Ces médicaments réduisent le gonflement (il accompagne le processus tumoral), affectent l'état et le fonctionnement de la membrane cellulaire. En raison de cet effet, une diminution de la pression intracrânienne est observée chez le patient cancéreux, certains symptômes neurologiques disparaissent.

Des anticonvulsivants sont également prescrits - Topiramat, Valproat. Avec une thrombose possible (et cela est lourd d'hémorragie cérébrale), les anticoagulants Heparin, Warfarin et Fenilin sont prescrits. Au dernier stade du processus de cancer, l'utilisation d'analgésiques puissants est prescrite pour soulager l'état du patient.

Après le traitement, les patients subissent une rééducation, qui est développée individuellement pour chaque individu. La tâche de la réadaptation est de renforcer le corps (immunothérapie, thérapie vitaminique est effectuée), éliminer les effets de l'intervention et prévenir les rechutes.

Pronostic de la maladie

L'espérance de vie du patient dépend du type de cancer primaire, du nombre de foyers, de leur localisation, de l'âge du patient, de son état général. Si les métastases sont localisées dans le cervelet et le tronc, le pronostic de la maladie est défavorable.

La survie moyenne des patients atteints de métastases cérébrales est d'environ 2 à 3 mois. Si le patient a moins de 65 ans, la tumeur est localisée en un seul endroit sans expansion extracrânienne, le pronostic est beaucoup plus optimiste - environ un an.

Sans traitement approprié, la vie des patients est limitée à un mois. Après une intervention chirurgicale chez des patients présentant plusieurs métastases limitées, l'espérance de vie peut atteindre un an. Si les métastases sont uniques, la durée de vie est augmentée.

La pénétration de métastases dans le tronc cérébral, le cervelet, même en présence de foyers multiples agressifs ou dans le diagnostic de glioblastome, une personne reste à vivre pendant plusieurs jours. Si les métastases sont utilisables, alors nous pouvons parler d'une certaine augmentation de la vie.

La radiochirurgie réalisée donne au patient une chance de vivre environ 1-1,5 ans.

Dans les cas généraux, si des métastases se sont produites à la tête - elles ont été trouvées dans le cerveau, alors c'est considéré comme la maladie la plus dangereuse et le pronostic est très décevant, tout dépendra du cas particulier..

Question Réponse

Est-il possible de guérir les métastases dans la tête de manière folklorique?

Il s'agit d'une maladie très grave, qui n'est pas toujours traitable de manière opératoire, donc la thérapie avec des méthodes alternatives est tout simplement impuissante ici..

Métastases cérébrales dans le cancer du poumon: caractéristiques et possibilités de récupération

Une tumeur cancéreuse, en règle générale, se comporte de façon imprévisible et peut métastaser dans tous les organes humains vitaux et même dans le cerveau. Cette propagation des cellules cancéreuses complique considérablement le traitement et le pronostic du patient. Les dommages au cerveau ou à la moelle épinière entraînent une progression rapide de la pathologie et souvent mortelle.

Quelles sont les métastases, les causes de leur apparition et les symptômes caractéristiques

Les métastases sont des formations malignes d'origine secondaire, qui sont une complication du cancer. Les cellules cancéreuses avec le flux sanguin et lymphatique pénètrent dans d'autres organes du foyer principal de la pathologie et y forment des métastases..

Dans le cancer du poumon, les métastases cérébrales surviennent le plus souvent. Cela est dû au fait que plusieurs vaisseaux sanguins et lymphatiques sont situés dans les poumons..

Les cellules pathogènes se déplacent le long de celles-ci, à un certain endroit, elles quittent le vaisseau et commencent à se développer, formant des métastases.

Facteurs qui affectent la propagation active des cellules cancéreuses:

  1. Une immunité réduite provoque la propagation et la prolifération rapides des cellules cancéreuses.
  2. La présence de nombreux vaisseaux - vaisseaux sanguins et lymphatiques - situés à proximité du foyer cancéreux primaire.
  3. La particularité de la découverte et la structure histologique de la tumeur.
  4. Âge du patient - chez les jeunes patients, les métastases surviennent plus rapidement que chez les patients plus âgés.

Le traitement antitumoral est d'une grande importance pour la formation de métastases. Si un traitement intensif et de haute qualité en oncologie est effectué, les métastases peuvent ne pas apparaître du tout. Ils se forment souvent plusieurs années après le traitement. Cela est dû à des changements dans les conditions de vie, et parfois sans aucune raison..

La symptomatologie de l'apparition de métastases dans le cerveau ne dépend pas de l'emplacement du foyer principal de la maladie. La présence de néoplasmes peut être déterminée par les symptômes suivants:

  1. Maux de tête fréquents. Il s'agit du premier signe de métastase, où des étourdissements sont également observés. La douleur se forme en raison de l'augmentation de la pression intracrânienne qui accompagne l'oncologie cérébrale.
  2. La nausée. Habituellement, cela se produit avec la douleur. Envie plus forte pour les enfants et les adolescents.
  3. Trouble de la conscience. Il y a des violations dans le processus de pensée, l'incapacité à se concentrer sur un moment spécifique, une opacification à court terme de l'esprit, une diminution de la mémoire, de l'ouïe et de la vision. Avec la progression de la formation de nouveaux foyers, la maladie peut introduire le patient dans le coma.
  4. Syndrome épileptique. Contractions imprévisibles du groupe musculaire convulsif.
  5. Troubles de la parole. Le patient ne peut pas prononcer de longs mots ou certains sons.
  6. Diminution de la sensibilité. Absence réduite ou complète de réaction des bras et des jambes aux irritants, en règle générale, d'une part. Violation des muscles moteurs des bras, du visage et des jambes. Parfois, la paralysie et la parésie se développent.

Par le côté affecté du corps, il est possible de déterminer quel hémisphère du cerveau a subi des métastases. Lorsque l'hémisphère droit est touché, il paralyse le côté gauche du tronc et vice versa.

Diagnostique

Le cancer du poumon avec des métastases au cerveau provoque des troubles neurologiques, évoluant dans le temps. Par conséquent, le patient doit être examiné, ce qui comprend les procédures suivantes:

  1. IRM - une projection de tissu cérébral sur une radiographie, réalisée sur différentes couches. Représenté sous différents angles de projection, vous pouvez voir l'enflure et d'autres signes de la tumeur.
  2. Examen du fond d'œil. L'examen visuel du fond d'œil révèle ses changements, ce qui indique des violations de la structure nerveuse.
  3. L'examen pathopsychologique donne une image des problèmes d'élocution, de la capacité du patient à écrire et à lire.
  4. Les organes de l'ouïe, de l'odorat et du goût sont analysés. Tester la stabilité de la respiration et sa relation avec le système autonome.
  5. EEG - L'imagerie échographique des tissus cérébraux révèle la présence, l'emplacement et la taille de la tumeur.
  6. Électroencéphalographie - détermination de la dynamique de la surface du cerveau. Affiche les pathologies présentes avec des métastases.

En outre, des méthodes d'examen invasives sont mises en œuvre, notamment:

  1. Etude CSF.
  2. Tomodensitométrie utilisant un liquide spécial injecté dans le cerveau.
  3. Scintigraphie - l'introduction d'un médicament intraveineux spécial qui peut s'accumuler près des métastases aide à détecter même les petits foyers.
  4. Biopsie de ponction - réalisée avant la chirurgie pour un diagnostic précis.

Après l'examen et le diagnostic précis, le traitement correct et intensif est prescrit..

Traitement

L'oncologie des poumons avec des métastases au cerveau est traitée avec différentes méthodes distinctes ou leur combinaison. Cela dépend du stade de développement des métastases, de l'emplacement du foyer principal de la maladie, de l'endurance du patient. Les traitements suivants sont disponibles:

  1. Faisceau. Le cerveau entier est irradié quotidiennement pendant plusieurs semaines. Après cela, la taille des métastases diminue sensiblement et les manifestations des symptômes diminuent. Un tel effet ne détruit pas complètement les métastases, il peut même provoquer leur croissance. Les effets à haute fréquence sur le cerveau entraînent une diminution de sa fonctionnalité.
  2. Médicament. Traitement avec des médicaments qui réduisent la pression intracrânienne, arrêtent l'inflammation et réduisent les manifestations neurologiques. Des médicaments puissants peuvent soulager la souffrance d'un patient incurable. La chimiothérapie peut détruire les métastases et arrêter la progression de la maladie, mais elle peut être utilisée si les foyers ne sont pas profonds dans le tissu cérébral ou s'ils ne sont pas recouverts de liquide accumulé.
  3. Intervention chirurgicale. Il est utilisé en cas d'élimination complète et sûre de tous les foyers pathologiques..
  4. Radiochirurgie. Il s'agit d'une nouvelle invention dans le traitement des métastases. L'opération est effectuée avec un appareil spécial appelé Cyberknife. L'avantage de cette méthode d'élimination des métastases est la disponibilité des foyers de toute localisation avec cyberknife. Il s'agit d'un traitement doux qui peut éliminer plusieurs foyers de métastases..

En plus des méthodes de traitement radicales, le patient utilise des mesures thérapeutiques pour soulager les symptômes et les complications. Les corticostéroïdes sont prescrits pour arrêter la formation de métastases..

Des doses élevées du médicament améliorent immédiatement l'état du patient et continuent de le faire pendant la prise du médicament. Leur inconvénient est que la dépendance se développe progressivement et qu'il est nécessaire d'augmenter constamment les doses. Les anticonvulsivants sont prescrits aux patients sans faute pour éviter le risque de crises d'épilepsie.

Remèdes populaires

Les recettes de la médecine traditionnelle aident à soulager la souffrance du patient et à éliminer certains symptômes. Ils sont utilisés lorsque les métastases dans le cancer du poumon dans la tête ne sont pas encore devenues à grande échelle et que leur formation peut être arrêtée.

Les recettes suivantes sont parmi les plus efficaces:

Infusion de la collection à base de plantes. Vous devez prendre 75 g de matières premières sèches - thym, tilleul, mélisse et plantain, ajouter 100 g de sauge. Le soir, versez 2 cuillères à soupe de matières premières dans un thermos et versez-y un verre d'eau bouillante. Le matin, filtrer et refroidir un peu.

Buvez 100 ml 4 fois par jour avant de manger.

L'infusion est de la chélidoine. L'herbe sèche de la plante doit être hachée et verser une cuillère à soupe de matières premières 500 ml d'eau bouillante. Insister jusqu'à ce qu'il soit complètement refroidi, puis filtrer la perfusion.

Consommez 3 fois par jour pour un tiers de la perfusion résultante une demi-heure avant les repas. Appliquez ce traitement pendant 7 à 10 jours, puis faites une pause de quelques jours et recommencez. Bon usage pour la prévention des métastases.

Le patient Vladimir, 50 ans, s'est plaint de faiblesse générale, de maux de tête et de nausées. Le patient a été examiné et a trouvé un cancer du poumon avec des métastases au cerveau. Il a été hospitalisé de toute urgence et a reçu un traitement approprié: une chimiothérapie et un traitement de soutien immunitaire ont été prescrits. Des anticonvulsivants, des corticostéroïdes et des anti-inflammatoires ont également été prescrits pour une utilisation régulière. Arrêter de fumer recommandé.

Prévoir

L'espérance de vie du patient dépend directement du moment de l'examen, lorsque des métastases ont été détectées. Si leurs signes ont été découverts trop tard, le patient peut vivre de 2 à 4 mois. Avec un traitement rapide, la récupération ou la rémission dépend déjà des méthodes utilisées et de la suppression du foyer principal de la maladie.

En règle générale, les métastases cérébrales ne permettent pas au patient de récupérer complètement ou d'obtenir une rémission à long terme. Avec un traitement rapide et de haute qualité, la durée de vie peut augmenter jusqu'à 2 ans. Mais comme des parties importantes du cerveau sont affectées, la qualité de vie sera gravement compromise..

Il est important de surveiller constamment votre santé. En cas de symptômes désagréables, il ne faut pas retarder la visite chez le médecin, mais s'efforcer de lui rendre visite dès que possible afin qu'il y ait une chance de guérison. La santé et la vie du patient sont entre ses mains.

Métastases cérébrales - traitement et diagnostic

Les lésions cérébrales métastatiques sont courantes dans le traitement de divers types de cancer. Comment traiter les métastases dans le cerveau, peuvent-elles être évitées et que doit faire le patient pour déterminer en temps opportun le début des métastases et commencer la lutte contre la continuation de la maladie - c'est notre histoire.

Que sont les métastases?

Les métastases sont des tumeurs secondaires dont la croissance commence à partir des cellules de la tumeur primaire transférées à l'extérieur de l'organe affecté avec un flux sanguin (ces métastases sont appelées hématogènes) ou un flux lymphatique (métastases lymphogènes). Parfois, une cellule tumorale circulant dans les vaisseaux du corps suffit à déclencher des métastases au lieu de son contact avec les tissus d'un organe sain. En règle générale, le développement d'une tumeur secondaire (métastases) est asymptomatique jusqu'à ce que, au fur et à mesure de sa croissance, les métastases commencent à agir et à détruire l'organe lui-même, ce qui entraîne des perturbations dans le corps. Avant cela, le développement des métastases est asymptomatique et peut être détecté par des diagnostics instrumentaux du corps en utilisant la tomodensitométrie, l'imagerie par résonance magnétique, la tomographie par émission de positrons.


Il s'agit de la métastase du cerveau (située dans le tronc cérébral, mise en évidence par un contour jaune), révélée par l'IRM avec contraste

Quelles tumeurs métastasent le plus souvent au cerveau?

Les métastases au cerveau surviennent le plus souvent par voie hématogène. Les positions de tête dans la liste des métastases les plus actives au cerveau sont occupées par des types de cancer tels que:

Cela est également confirmé par nos statistiques, selon lesquelles la plus grande partie de ceux qui demandent le traitement des métastases cérébrales à la clinique d'oncologie du MIBS sont des patients atteints de ces types de cancer.

Cependant, il convient de garder à l'esprit que le cancer d'autres endroits:

  • cancer du rein
  • cancer de la prostate;
  • cancer du colon;
  • cancer du foie

et d'autres donnent également peuvent donner des métastases au cerveau, bien que légèrement moins fréquemment que les types de cancer énumérés précédemment.

Diagnostic précoce des métastases cérébrales

Le moyen le plus efficace de traiter les métastases est leur prévention, c'est-à-dire le traitement du cancer primaire aux stades précoces. Par conséquent, même au stade le plus précoce du cancer (T1N0M0), une stratégie de lutte contre les métastases probables doit être discutée avec votre médecin..

Selon la classification TNM des tumeurs, «T» signifie la taille de la tumeur, «N» - la présence et le degré d'implication des ganglions lymphatiques dans le processus tumoral, «M» - la présence et le nombre de métastases. En conséquence, "T1N0M0" est le degré minimal de lésion tumorale, c'est-à-dire une tumeur de taille minimale, localisée dans le corps.

D'une part, les tumeurs malignes ont une agressivité différente (par exemple, un mélanome de la peau peut donner des métastases même avec une taille tumorale minimale). D'autre part, la mise en scène exacte des tumeurs est une tâche médicale déjà difficile, dont la solution présente une probabilité d'erreur.

L'expérience de la médecine d'État en Russie montre que cette probabilité est augmentée par un équipement de diagnostic insuffisamment moderne à la disposition des spécialistes régionaux, ou un niveau de formation insuffisamment élevé d'un médecin, en particulier dans le cas d'un diagnostic initial en dehors des murs d'un centre de cancérologie spécialisé.

Sensibilisation des patients

Le moyen le plus efficace pour détecter en temps opportun les métastases dans le cerveau est de reconnaître la probabilité de leur occurrence adéquate pour un cas clinique particulier. Cette approche offre une attention accrue d'un patient atteint d'oncodiagnostic à un changement de son état de santé et de ses sensations pendant le traitement du cancer primaire et après son achèvement. Une caractéristique des néoplasmes cérébraux (tumeurs primaires bénignes et malignes et cancer métastatique de toute localisation) est une symptomatologie prononcée, qui indique à la fois des lésions cérébrales en principe (symptômes cérébraux) et une localisation des métastases dans une partie spécifique du cerveau (symptômes focaux).

Métastases cérébrales - symptômes

Si un patient avec un diagnostic oncologique présente un ou plusieurs symptômes de lésions cérébrales, nous recommandons une visite urgente à un neurooncologue.

Les principaux types de symptômes focaux des métastases cérébrales: altération de la sensibilité à la chaleur, douleur, troubles de la mémoire, coordination et mobilité (parésie, paralysie), audition, vision et parole, faiblesse, fluctuations de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, troubles mentaux et hormonaux, hallucinations.

Avec la poursuite de la croissance des métastases, des symptômes cérébraux peuvent être ajoutés, indiquant une compression des structures cérébrales par une tumeur en croissance.

  • mal de crâne;
  • vomissements indépendants des aliments;
  • étourdissements dus à la compression des structures du cervelet.

Diagnostic adéquat des organes cibles probables

Étant donné que les statistiques médicales identifient les patients atteints de cancer du poumon, de mélanome cutané et en particulier de cancer du sein, comme étant une «zone à risque» pour les métastases cérébrales, il suffit parfois de prêter attention à l'étude des «organes cibles» probables pour sauver une vie patient ou patient.

L'apparition possible de métastases cérébrales doit être surveillée à tous les stades de la prise en charge du cancer:

  • lors de la préparation du traitement de la tumeur primitive;
  • après traitement de la tumeur primitive;
  • lors des examens de suivi réguliers après le traitement;

Si votre médecin traitant n'offre pas une telle approche intégrée, le patient a le droit de demander une expertise indépendante à un tiers spécialiste - pour obtenir un deuxième avis d'un oncologue.

Cette approche, tenant compte de la probabilité de métastases au cerveau pour un type particulier de cancer, ainsi que du désir (souvent la peur psychologique de subir un traitement en oncologie refuse à nouveau de subir des examens de suivi) et des capacités du patient, est efficace pour la détection précoce des métastases cérébrales chez un patient présentant une type de cancer.

Comment pouvez-vous voir les métastases dans le cerveau?

Pour détecter les micrométastases dans le cerveau, vous pouvez obtenir une IRM du cerveau avec un contraste dans l'un des près de cent centres de diagnostic de MIBS. Nous obtenons une telle précision des examens grâce à une combinaison d'équipements modernes, de logiciels, de hautes qualifications et d'une vaste expérience des radiologues, ainsi que la présence de notre propre centre de conseil à Saint-Pétersbourg, où travaillent les meilleurs spécialistes ayant une vaste expérience dans le diagnostic du cancer, y compris les métastases cérébrales, le travail.

Une caractéristique de l'IRM cérébrale en cas de suspicion de métastases est la sélection correcte du schéma et des paramètres de l'étude (y compris l'utilisation d'études de contraste), en tenant compte des directives du médecin et / ou des informations sur la maladie et des plaintes reçues du patient lui-même. Seulement dans ce cas, les résultats seront assez informatifs..


Métastases cérébrales multiples chez un patient atteint d'un cancer du rein primaire

Vous pouvez voir un exemple d'une telle photo ci-dessus. Les métastases cérébrales sont surlignées en jaune..

Comment déterminer que le médecin soupçonne la présence de métastases? - Décryptage TNM

Si le patient est suivi par un oncologue professionnel qui a à sa disposition du matériel de diagnostic répondant aux exigences modernes de qualité des soins oncologiques, cette rubrique sera superflue..

Malheureusement, les soupçons fondés de l'expert sur la présence possible de métastases cancéreuses dans le cerveau (ou tout autre organe) ne peuvent pas toujours être confirmés ou réfutés de manière fiable en utilisant les capacités de diagnostic disponibles dans un établissement médical particulier. Par exemple, si vous devez utiliser les résultats de l'échographie, de la radiographie, de l'IRM sur des appareils à plancher bas au lieu des données de l'IRM mondialement reconnue (à partir de 1,5 Tesla et plus), des études TEP et TDM.

Dans ce cas, il est recommandé au patient de subir une IRM cérébrale avec contraste sur un tomographe à haut champ dès que possible dans l'un des centres de diagnostic MIBS afin d'exclure le processus métastatique ou de commencer le traitement des métastases en temps opportun. Le moment de l'initiation du traitement est le facteur le plus important de l'efficacité du traitement des tumeurs en général et des métastases cérébrales en particulier.

Un signal pour un examen supplémentaire est la présence dans les antécédents médicaux de marques de «métastases dans le doute» (par exemple, désignées par «mts?»). En outre, le besoin de diagnostics supplémentaires peut être indiqué par des données sur la stadification de la tumeur primaire ou les résultats du contrôle de qualité du traitement (par exemple, dans la conclusion du radiologue qui décrit les images de contrôle de l'IRM), dans lequel dans la formule de classification TNM pour les tumeurs, tout symbole apparaît à l'exception de la lettre «M» 0 "(par exemple," T3N1M1 ").

Traitement des métastases cérébrales

En termes de tactiques de traitement possibles, il convient de distinguer:

  • métastases uniques (un nombre limité de tumeurs secondaires clairement localisées) et
  • métastases multiples (observées avec une distribution étendue dans plusieurs parties différentes du corps).

Avec plusieurs métastases, un effet systémique sur le corps est nécessaire en combinaison avec un effet local sur les néoplasmes individuels ou les groupes de métastases les plus dangereux. En cas d'une seule lésion métastatique (ou lorsqu'un certain nombre de grandes métastases sont clairement localisées dans un organe, le terme maladie oligométastatique peut être utilisé pour la décrire), les tactiques de traitement sont plus douces, visant l'effet ciblé sur des néoplasmes spécifiques.

Traitement chirurgical des métastases cérébrales

Malgré la prévalence de la pratique de l'intervention neurochirurgicale, le traitement des métastases cérébrales par des méthodes chirurgicales a un certain nombre de contre-indications. Le principal est vrai pour le traitement de tout type de cancer du cerveau, primaire ou métastatique - une quantité importante de dommages aux zones saines du cerveau, inévitable lors de l'accès à des tumeurs situées en profondeur. Limite l'utilisation de la neurochirurgie et le fait que la possibilité et l'opportunité d'un traitement chirurgical des métastases cérébrales dépendent de l'état général du patient, dont le corps est affaibli par le traitement de la tumeur primitive.

De plus, seules les métastases uniques (par exemple, 3-4) peuvent être enlevées par la méthode chirurgicale, et avec plus de métastases, les chirurgiens sont généralement impuissants. La contre-indication la plus courante au traitement chirurgical est la présence de métastases dans les deux hémisphères du cerveau (les effets secondaires d'une telle opération dépassent l'effet thérapeutique).

Radiochirurgie: Gamma Knife, CyberKnife

Pendant longtemps, les oncologues ont dû faire un choix difficile entre l'espérance de vie et sa qualité chez les patients atteints de lésions cérébrales métastatiques. L'invention et le développement de méthodes de radiochirurgie, une méthode sans contact très précise pour introduire une forte dose de rayonnement ionisant (communément appelé «rayonnement») dans le volume d'une tumeur cérébrale, ont considérablement amélioré les statistiques de survie des patients atteints de métastases cérébrales. Dans certains cas, la radiochirurgie à haute dose peut être le seul remède. De plus, les méthodes de radiochirurgie peuvent maintenir une qualité de vie élevée pour le patient..

Couteau gamma

La première percée dans l'augmentation de l'espérance de vie des patients atteints de métastases cérébrales a été l'invention du Gamma Knife. Au cours de la radiochirurgie Gamma Knife, une zone de forte dose totale de rayonnement est formée dans la région des métastases cérébrales, qui consiste en des doses séparées de deux cents rayons entrecroisés provenant du rayonnement uniforme des isotopes Co 60 (cobalt-60) enfermés dans des conteneurs de haute technologie. La clinique d'oncologie MIBS de Saint-Pétersbourg utilise le couteau gamma du fabricant suédois Elekta.


Plan de radiochirurgie pour les métastases cérébrales sur le Gamma Knife. Des faisceaux de rayonnement minces individuels transmettent une petite dose aux tissus sur leur chemin, et la dose radiochirurgicale totale se compose de la dose dans les zones de leur intersection (isocentres, indiqués par des cercles bleus sur le plan). En contrôlant la trajectoire et la taille de chacun des rayons, nous formons une zone commune à haute dose dans la métastase (contour jaune) sans irradier de tissu cérébral sain

Le traitement est effectué en ambulatoire, en raison de l'absence d'incisions, l'anesthésie n'est pas nécessaire, la radiochirurgie elle-même est indolore - le patient est conscient pendant la session de traitement (fraction), mais ne ressent pas de rayonnement ionisant. Habituellement, le traitement des métastases cérébrales sur le couteau gamma est effectué en une journée.

CyberKnife

Un principe similaire - la formation d'une zone à forte dose dans la zone d'intersection de plusieurs faisceaux de rayonnement individuels, est au cœur du système radiochirurgical de CyberKnife. La principale différence est le type de source de rayonnement ionisant (un petit accélérateur linéaire est utilisé dans la conception de CyberKnife). Les autres indicateurs de l'efficacité du traitement des métastases cérébrales sur le couteau CyberKnife et Gamma sont comparables, sauf dans les cas de lésions métastatiques étendues (plus de 10 métastases), lorsque l'avantage du couteau Gamma devient évident en raison de la charge de rayonnement totale plus faible sur les tissus cérébraux sains..

Cependant, l'équipement de base du complexe robotique CyberKnife avec des systèmes de suivi qui permettent l'utilisation de la radiochirurgie CyberKnife pour traiter les tumeurs de n'importe quelle localisation, augmente considérablement le coût de la technologie et la rend moins accessible aux patients.


Le complexe radiochirurgical CyberKnife d'ACCURAY comprend plusieurs composants pour suivre la position d'une tumeur par rapport à une position donnée du patient

Par conséquent, dans le MIBS, dans la plupart des cas, le traitement radiochirurgical des métastases cérébrales est effectué sur le Gamma Knife, et nous utilisons CyberKnife pour traiter les tumeurs d'autres emplacements, ou de très grandes métastases.

Protonthérapie dans le traitement des métastases cérébrales

La protonthérapie est le summum du progrès technologique parmi les méthodes de radiothérapie des tumeurs et des métastases de toute localisation. La principale caractéristique est l'effet minimal sur les tissus sains. Par rapport à des technologies efficaces et précises telles que le Gamma Knife et CyberKnife (le traitement des métastases cérébrales est assuré par l'émission de photons traversant le corps avec des faisceaux minces), la protonthérapie est basée sur la propriété d'autres particules élémentaires - les protons, dont la caractéristique distinctive est la libération d'énergie maximale sur une section clairement contrôlée de la trajectoire (pic de Bragg).


Comparaison schématique du traitement des métastases cérébrales avec des protons et d'autres méthodes de radiothérapie. Avec la protonthérapie (à droite), une petite dose de rayonnement ionisant est reçue par le tissu cérébral sur le chemin entre le point d'entrée et le début du contour de la tumeur. Ensuite, le proton donne la dose maximale dans les limites de la tumeur (marquée en rouge), après quoi il perd considérablement son énergie sans affecter le tissu cérébral situé derrière la tumeur. D'autres méthodes échouent à une dose plus élevée de la surface du corps au bord de la métastase dans le cerveau, ainsi que la dose à la sortie.

La protonthérapie vous permet d'amener la dose de rayonnement exactement aux limites de la tumeur, sans même exposer les tissus sains qui se trouvent derrière la métastase (par rapport au point de fourniture de rayonnement) à un rayonnement même minimal, et éliminer pratiquement l'irradiation des tissus sur le chemin du point d'entrée sur la surface du corps au néoplasme lui-même. Cela réduit considérablement la charge de rayonnement totale sur le corps..

Une telle précision de délivrance de la dose permet le traitement des métastases dans le cerveau qui ont continué de croître après l'irradiation précédente. Cela est particulièrement vrai pour les patients qui ont subi une radiothérapie de grandes métastases cérébrales au lieu de la radiochirurgie..

Traitement des métastases cérébrales par radiothérapie

Les méthodes de radiochirurgie sont fondamentalement différentes de la radiothérapie: des doses radiochirurgicales après une seule session (une partie importante n'est qu'un traitement en une fraction) entraînent l'arrêt des processus biologiques, détruisant en fait le tissu tumoral qui constitue la métastase. La radiothérapie utilise le principe d'une plus grande résistance des cellules saines aux rayonnements ionisants et la formation de la dose est effectuée progressivement, pendant 20 à 30 séances quotidiennes. À ce jour, la radiothérapie pour le traitement des métastases cérébrales est utilisée dans le cadre d'un traitement combiné pour les lésions importantes. Dans ce cas, l'irradiation de grands volumes du cerveau pour lutter contre les petites métastases est effectuée sur un accélérateur linéaire, et une dose supplémentaire (le soi-disant «boost») aux métastases les plus grandes et les plus dangereuses est délivrée au moyen de la radiochirurgie.


Cancer du poumon, traitement combiné des métastases cérébrales: d'abord, à l'aide d'un couteau gamma, les métastases les plus importantes et les plus importantes sur le plan clinique ont été traitées, ce qui représentait une menace directe pour la vie du patient (indiqué par un contour jaune), puis la radiothérapie a été appliquée à l'ensemble du volume cérébral affecté par plusieurs métastases (leur ce patient en avait plus de 50).

Dans certains cas, la radiothérapie peut imiter la radiochirurgie. Mais un tel traitement nécessite des techniques et des logiciels spécifiques, ainsi qu'une énorme expérience pratique de spécialistes, ce qui, avec le niveau d'assurance qualité approprié de la radiochirurgie, augmente le coût du traitement, le rendant non compétitif par rapport au traitement avec un équipement radiochirurgical spécialisé.

Chimiothérapie, immunothérapie, thérapie ciblée

La chimiothérapie des métastases au cerveau ne démontre pas une efficacité élevée et peut agir dans le cadre d'un traitement combiné pour des lésions métastatiques étendues. L'efficacité attendue d'un tel traitement est en corrélation avec la sensibilité du type de cellules de la tumeur primaire à partir de laquelle se forment les métastases. Par exemple, la chimiothérapie des métastases du carcinome rénal au cerveau n'est pas utilisée en raison de la faible sensibilité de ce type de cellules tumorales aux médicaments chimiothérapeutiques connus..

La thérapie ciblée et l'immunothérapie pour le traitement d'une tumeur primaire avec des métastases cérébrales peuvent être efficaces, mais ne sont pas utilisées comme seule méthode de traitement.

Traitement alternatif des métastases

Traitement du cancer avec du soda, des noyaux d'abricot contre le cancer, le véganisme, un régime alimentaire cru, le traitement des tumeurs avec du peroxyde d'hydrogène, le traitement avec une pruche et d'autres moyens populaires que les patients essaient de se débarrasser du cancer - des informations sur la «variété» d'approches non conventionnelles peuvent être trouvées dans la communication avec les patients qui ont été traités cancer primaire utilisant des méthodes non conventionnelles, et maintenant ils subissent un traitement pour les métastases dans la Clinique du Cancer MIBS.

Il convient de noter que la médecine ne réfute pas l'utilité de certaines approches liées à la modification de l'alimentation du patient, en termes d'effet positif sur l'état général du corps - une nourriture plus légère riche en légumes et fruits frais réduit la gravité des effets secondaires possibles du traitement de la tumeur primaire. Cependant, la majeure partie des interventions «alternatives» dans le travail du corps réduit sa capacité à résister aux processus tumoraux, par conséquent, nous ne recommandons pas de combiner le traitement des métastases avec des rendez-vous et des manipulations non convenus avec le médecin traitant.


Métastases cérébrales à l'IRM: images d'un patient qui a traité un cancer du poumon à l'aide de la médecine alternative, puis s'est tourné vers la clinique du cancer MIBS pour le traitement des métastases cérébrales

Quelle est l'efficacité du traitement des métastases cérébrales aujourd'hui??

Pourvu qu'un traitement adéquat de la tumeur primitive soit combiné, le traitement des métastases cérébrales, qui utilise des technologies modernes (radiochirurgie sur le Gamma Knife et CyberKnife, protonthérapie), permet de réaliser non seulement l'arrêt de la croissance, mais aussi la régression des néoplasmes.


Métastase cérébrale du mélanome. Homme, 59 ans. Les lignes vertes sont des doses critiques (importantes) en dehors de la cible. Le traitement sur le Gamma Knife a été effectué de manière à réduire la charge sur une structure importante - le tronc cérébral. La photo de gauche est le jour du traitement, au centre - après 4 mois, à droite - après 8 mois. Le néoplasme ne montre pas d'accumulation de contraste.

Vous pouvez obtenir plus d'informations sur les possibilités de soins oncologiques pour les métastases cérébrales, la quantité de traitement recommandée, le coût, ainsi que sur les résultats prévus du traitement dans le cadre d'une consultation à distance gratuite au IIBS Radiosurgery Center.

Sur la vidéo: rappel d'un patient de Krasnoïarsk qui a subi un traitement des métastases cérébrales à la clinique du cancer MIBS à Saint-Pétersbourg

Comment obtenir des conseils sur le traitement des métastases cérébrales dans le MIBS?

Si vous avez confirmé des données sur la présence de métastases dans le cerveau sous la forme d'un disque avec des images IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau du patient avec amélioration du contraste (au format DICOM) et la conclusion d'un radiologue, nous sommes prêts à les considérer dans le cadre d'une consultation à distance sur la possibilité et volumes de soins médicaux à la clinique d'oncologie du MIBS. Vous pouvez envoyer l'archive des fichiers à https://radiosurgery.ldc.ru/zadat-vopros

La Clinique d'oncologie MIBS contient toutes les méthodes les plus avancées de traitement du cancer en général et des métastases cérébrales en particulier. Gamma Knife et CyberKnife complexes radio-chirurgicaux, les meilleurs accélérateurs linéaires modernes, unité de protonthérapie, gérés par une équipe de spécialistes expérimentés - neurooncologues, radio-chirurgiens, physiciens médicaux - avec vous le meilleur qui est créé par la science médicale mondiale lutte contre le cancer. Ne retardez pas votre démarche vers la santé - contactez MIBS dès maintenant!

Ivanov Pavel Igorevich

Chef du département de neuroradiologie.

Neurochirurgien de la plus haute catégorie, candidat aux sciences médicales.

Membre à part entière de la World Gamma Knife User Society (LGKS).

Membre à part entière de la Société européenne de neurochirurgie fonctionnelle et stéréotaxique (ESSFN).
Membre titulaire du comité d'éducation de la Société internationale de radiochirurgie stéréotaxique (ISRS).
Professeur agrégé, Département de neurochirurgie, Académie de médecine militaire. CM. Kirova.

Si des métastases dans le cerveau sont détectées: c'est une phrase?

Les néoplasmes malins - l'un des types de maladies les plus complexes qui se comportent de façon imprévisible.

Ils peuvent donner des métastases au cerveau et à d'autres organes, quel que soit l'emplacement initial..

Cela complique considérablement le traitement du cancer, car il est difficile de prédire leur apparence, ainsi que la quantité de vie que le patient doit vivre..

Informations générales sur les métastases

Les métastases dans la tête sont une tumeur maligne secondaire, qui est une conséquence du développement du processus oncologique dans d'autres organes et réduit considérablement les chances de survie des patients.

De plus, ils surviennent 5 à 8 fois plus souvent que le cancer cérébral primaire. Le danger d'endommager le tissu cérébral réside dans le fait qu'il ne répond pas bien au traitement chimiothérapeutique, car les substances pénètrent mal dans ces tissus.

En conséquence, le développement de cellules malignes est difficile à ralentir et environ un quart des patients meurent non pas de tumeurs cérébrales primaires, mais de métastases cancéreuses. L'apparition de formations dans le cerveau peut être la conséquence de divers cancers, la fréquence de celui-ci dépend du type de cancer.

Tout d'abord, il s'agit de lésions oncologiques des reins, des intestins, des phanères cutanées (mélanome), du sein, des poumons. De plus, les métastases entraînent souvent un cancer de la prostate et un cancer de l'ovaire..

Le principal contingent de patients est composé de personnes âgées de 40 à 60 ans, les femmes plus souvent de 45 à 50 ans, les hommes de 50 à 55 ans. De plus, dans plus de la moitié des cas, plusieurs métastases sont observées, se propageant dans tout le cerveau. Dans ce cas, des zones de tissu mort se forment, qui ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions, de sorte que les symptômes de la maladie peuvent ressembler à des signes d'un accident vasculaire cérébral.

Avec la pénétration des cellules cancéreuses, les hémisphères cérébraux sont plus souvent touchés, c'est là que les métastases se retrouvent dans 80% des cas et seulement 20% dans le cervelet.

Causes des métastases cérébrales

Avec le développement d'une tumeur, les processus de division et de croissance de nouvelles cellules s'y déroulent activement, cela nécessite un afflux de sang avec de l'oxygène et des nutriments. En conséquence, un réseau de capillaires se forme autour de la tumeur qui l'alimente..

Parallèlement, il existe un processus de pénétration des cellules cancéreuses dans la circulation sanguine et le système lymphatique, par lequel les métastases pénètrent dans le cerveau. En raison de leur capacité à produire des substances angiogéniques, les cellules cancéreuses forment leur réseau de vaisseaux et pénètrent la barrière hémato-encéphalique..

Des métastases cérébrales peuvent également apparaître en pénétrant la membrane séreuse. Une tumeur dans le cancer du poumon se développe dans la plèvre et la cavité thoracique, et peut également pénétrer dans le péritoine ou le péricarde, d'où elle se métastase déjà dans la moelle épinière et le cerveau, les recouvrant d'un réseau de cellules cancéreuses. Le cancer du poumon se métastase souvent dans la zone pariétale du cerveau. Ce processus commence immédiatement après l'apparition de la tumeur, mais il se déroule lentement..

Une fois dans l'espace intracrânien, les cellules cancéreuses peuvent germer entre la matière blanche et la matière grise. Le plus souvent, ils s'attardent à la jonction des artères alimentant le cerveau. Le flux veineux rétrograde peut introduire des métastases dans le cervelet ou l'hypophyse, ce qui est caractéristique du cancer du sein.

Il peut commencer à se développer immédiatement et plusieurs années après l'élimination de la principale formation cancéreuse, en se «réveillant» sous l'action de facteurs indésirables.

Le mélanome est l'une des tumeurs les plus dangereuses en termes de métastases; il se propage très rapidement, y compris au cerveau. La probabilité de pénétration de métastases de mélanome dans le cerveau est d'environ 10%.

À un stade précoce du processus de métastase, de petites cellules qui poussent dans les ganglions lymphatiques se propagent à travers le système dans tout le corps. Cela est plus susceptible de se produire avec un cancer du poumon avec des métastases cérébrales qui mettent la vie en danger plus que la maladie initiale..

Symptômes d'apparition de métastases

Les symptômes des métastases dans le cerveau se manifestent de différentes manières, associées à la zone touchée. Cependant, il existe des signes communs caractéristiques de toutes les formes de cancer:

  • mal de crâne. Elle survient chez la moitié des personnes souffrant de métastases cérébrales;
  • détérioration de la coordination des mouvements et de l'orientation dans l'espace;
  • instabilité émotionnelle, qui se manifeste par un changement constant d'humeur;
  • nausées et vomissements sans cause;
  • violation de la sensibilité des récepteurs;
  • taille différente de la pupille, déficience visuelle;
  • troubles mentaux: troubles de la mémoire et de la parole, diminution de la capacité de réflexion logique;
  • crises similaires à épileptiques.

De plus, des symptômes neurologiques focaux (similaires aux symptômes d'un micro-AVC) peuvent se produire et se refléter dans la partie du corps opposée au côté affecté du cerveau. Ce sont des troubles de la coordination des mouvements, de l'audition et de la vision, une paralysie des membres et une diminution de la sensibilité.

Diagnostique

Le diagnostic des métastases dans le cerveau est effectué à l'aide de plusieurs méthodes de recherche:

  • CT
  • IRM
  • examen pathopsychologique, qui permet de détecter des troubles de la parole, des problèmes de lecture et de comptage, etc.
  • diagnostic neuroophtalmologique, permettant de détecter des modifications du fond d'œil;
  • examen otoneurologique, dans lequel des violations dans le travail des organes de l'audition, de l'appareil vestibulaire et d'autres sens sont détectées;
  • électroencéphalographie;
  • analyse en laboratoire du liquide céphalorachidien (liquide céphalorachidien);
  • scintigraphie cérébrale;
  • biopsie de ponction et analyse histologique.

Les méthodes de diagnostic les plus précises et donc les plus utilisées pour les symptômes des métastases cérébrales sont l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Le premier vous permet d'obtenir des images en couches de tissus d'organes de haute qualité, sur lesquels des changements de densité tissulaire sont visibles. Le processus est effectué en raison de l'exposition aux ondes électromagnétiques, que le tissu cérébral absorbe à différentes intensités. Les cellules cancéreuses perçoivent le rayonnement différemment, qui se reflète dans l'image..

La tomodensitométrie fonctionne sur un principe similaire, mais utilise un rayonnement X, qui donne également une image en couches de l'organe examiné.

Traitement des métastases cérébrales

Après avoir effectué des procédures de diagnostic confirmant la présence de lésions cérébrales métastatiques, le traitement de la maladie commence. Vous devez d'abord obtenir des conseils de médecins hautement spécialisés:

  • neurochirurgien;
  • oncologue-radiologue;
  • neuro-oncologue.

Ils examineront les résultats de l'analyse et détermineront si l'ablation chirurgicale de la tumeur est possible ou si d'autres méthodes devront être effectuées. Aujourd'hui, il existe trois façons principales de gérer plusieurs métastases:

  • intervention chirurgicale;
  • radiothérapie;
  • thérapie médicamenteuse.

Ils peuvent être utilisés individuellement ou en combinaison. Le médecin choisit le moyen le plus efficace, sur la base des données suivantes:

  • antécédents médicaux;
  • santé générale du patient;
  • le nombre et la taille des tumeurs secondaires;
  • localisation des métastases.

Dans les cas où il y a un petit nombre de cellules tumorales situées à proximité les unes des autres ou des métastases uniques au cerveau, un traitement chirurgical est préféré. Il vous permet de retirer immédiatement les cellules affectées, puis un rayonnement est appliqué pour éviter la rechute.

Cependant, les tumeurs individuelles ne peuvent pas toujours être retirées chirurgicalement si elles sont situées dans un endroit difficile à atteindre..

Si 4 métastases ou plus sont détectées, une intervention chirurgicale n'est pas justifiée, la radiothérapie et la chimiothérapie sont utilisées..

Médicaments et chimiothérapie

Le traitement médicamenteux des néoplasmes dans le cerveau est divisé en un cours de chimiothérapie visant à éliminer la tumeur et un traitement symptomatique.

Ces derniers peuvent comprendre des médicaments antiépileptiques qui soulagent les convulsions, des stéroïdes, des médicaments pour soulager l'enflure et d'autres.

La chimiothérapie du cancer du cerveau est rarement utilisée. Cela est dû à la présence d'une barrière hémato-encéphalique qui ne permet pas aux substances de pénétrer dans les tissus cérébraux. Mais dans certains cas, il est justifié et donne de bons résultats..

Le plus souvent, la chimiothérapie est utilisée en combinaison avec d'autres traitements. Selon des études récentes, les dérivés des nitrosométhylurées sont capables de surmonter cette barrière et de pénétrer directement dans la matière grise et blanche du cerveau. Ces médicaments sont en cours de développement..

En fonction du niveau de la lésion et de la présence d'autres oncopathologies, les traitements et les médicaments de chimiothérapie sont prescrits selon différents schémas.

Radiothérapie

La radiothérapie est efficace en présence de petites tumeurs simples ou multiples. Son essence réside dans l'effet des rayonnements ionisants, qui détruisent les cellules.

Dans ce cas, il est très important de choisir la bonne dose de rayonnement et de ne pas endommager les tissus sains, vous ne pouvez donc pas toujours l'utiliser. La radiothérapie est utilisée pour traiter les métastases, seulement s'il est possible d'utiliser le rayonnement d'un accélérateur linéaire, il dispose d'un collimateur à lobes qui contrôle la précision de l'effet, ce qui vous permet d'affecter uniquement les zones touchées par la tumeur.

Le cours comprend de 10 à 30 séances, calculées pour chaque patient séparément. Chaque séance dure environ 30 minutes, tandis que le patient est dans une position confortable et ne ressent pas d'inconfort. La dose totale de rayonnement est d'environ 30 à 35 Gy.

La radiothérapie n'est pas utilisée si le patient a un déplacement cérébral ou n'est pas affecté par des diurétiques. Il est également contre-indiqué dans les signes cliniques prononcés du développement de métastases dans le cerveau..

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical des néoplasmes est utilisé dans les cas où les tumeurs sont petites et ont une localisation claire. Elle consiste en l'ablation complète des tissus atteints, les plus sûrs en chirurgie sont les lobes temporaux et frontaux, le cervelet et l'hémisphère non dominant..

La technologie moderne vous permet d'éliminer les lésions rapidement et efficacement. Les médecins utilisent principalement la radio ou la chirurgie au laser. Le premier est basé sur l'effet des rayonnements ionisants sur les tissus affectés..

Il est sans danger pour le patient et permet l'opération la plus précise, empêche les hémorragies et les inexactitudes dans le travail. Grâce à la fonction de correction automatique, le cyber-couteau répond à tout mouvement involontaire du patient, modifiant la trajectoire d'action.

La chirurgie au laser est basée sur l'action d'un puissant faisceau de rayons qui brûle les tissus. Son efficacité est assurée par la précision de l'impact sur les zones touchées et la possibilité de cautérisation instantanée des vaisseaux sanguins, de sorte que le chirurgien n'a pas besoin d'être distrait pour arrêter le saignement.

Le traitement chirurgical est souvent associé à une exposition aux radiations, ce qui aide à éliminer les tumeurs invisibles et à prévenir les rechutes.

Prévoir

Prédire l'espérance de vie d'un patient atteint de cancer est une affaire ingrate, car de nombreux facteurs l'influencent..

Donc, si nous comparons les dommages au cerveau et à la moelle épinière, alors au début, les chances d'une prolongation significative de la vie sont beaucoup plus élevées. Cependant, cela dépend beaucoup du type de tumeur. S'il se comporte de manière agressive, se propage rapidement et forme plusieurs métastases dans la tête, le pronostic de la vie avec une telle maladie est de plusieurs semaines.

Dans tous les cas, si elle n'est pas traitée, l'espérance de vie d'une personne atteinte de métastases cérébrales ne dépasse pas six mois. Avec un traitement rapide, la situation change et les chances du patient augmentent.

Avec l'utilisation de la radiochirurgie, la durée de vie du patient peut augmenter de 1 à 1,5 ans. Dans le même temps, les maladies progressives nécessitent une élimination constante des néoplasmes secondaires à mesure qu'ils apparaissent. Habituellement, le pronostic pour les patients chez qui la tumeur donne des métastases est défavorable. Tout ce que les experts peuvent faire, c'est prolonger la vie d'une personne pendant un certain temps.

Cela dépend beaucoup de l'emplacement de la tumeur, du nombre de métastases et des méthodes de traitement utilisées. Plus il est facile d'enlever la tumeur et moins elle se comporte agressivement, meilleur est le pronostic du patient. Plus il est difficile de se rendre dans la zone touchée, plus la situation est difficile.

La métastase d'une tumeur cancéreuse dans le cerveau est un phénomène dangereux, se terminant généralement par la mort du patient. Avec un diagnostic rapide et le début du traitement, une prolongation significative de la vie est possible, jusqu'à des décennies.

Mais cela dépend beaucoup du type et de la vitesse de la tumeur. S'il forme des métastases, il est alors assez agressif, ce qui ne permet pas de donner de bonnes prévisions. Néanmoins, le traitement est nécessaire, car il prolonge non seulement la vie, mais permet également d'améliorer l'état du patient, en supprimant certains des symptômes.