Principal / Hématome

Que faire si votre oreille est bloquée

Hématome

La situation n'est pas si rare: l'oreille est bouchée. Après le bain, après l'ascenseur, après le vol... Les raisons sont nombreuses. Mais est-ce normal? Et que faire dans de tels cas? Cette "Question simple" est répondue par le spécialiste du centre médical "ARS VALEO" Andrei Chelombitko.

Est-il nécessaire de s'inquiéter d'une oreille bouchée?

Avant d'aller chez le médecin, attendez de voir si cette sensation disparaît d'elle-même. Si vous n'avez pas la possibilité d'obtenir rapidement une consultation avec un spécialiste, Andrei Chelombitko vous conseille:

- Pour commencer - gardez simplement l'eau hors de votre oreille. L'eau contribue au gonflement des masses de soufre - le bouchon de soufre augmente de taille et commence à exercer une pression sur le tympan. Cela peut entraîner une otite moyenne, voire externe (aiguë) et des étourdissements..

De plus, l'oto-rhino-laryngologiste vous demande de ne pas réchauffer votre oreille et de ne pas utiliser de gouttes auriculaires vous-même..

"L'exception est si l'oreille est bloquée à cause d'un bouchon, c'est-à-dire pas à cause d'une maladie ou d'un objet étranger", explique Andrey Chelombitko. - Seulement dans ce cas, vous pouvez goutter 3-4 gouttes de peroxyde d'hydrogène et essayer de vous rincer l'oreille sous la douche.

Pendant la journée n'est-il pas devenu plus facile? Ici, il est temps de s'inquiéter et de trouver une occasion de se présenter à un médecin spécialiste:

- Vous ne pouvez pas plaisanter avec les oreilles. Au fait, n'utilisez jamais de bougies pour retirer les bouchons de soufre à la maison! Il est non seulement inutile, mais même dangereux en raison du risque de dommages au conduit auditif.

Pourquoi peut-elle poser une oreille?

L'une des raisons les plus courantes qu'un médecin appelle nager dans une piscine ou prendre une douche (shampooing).

- Il peut bloquer l'oreille après (ou pendant) le vol en avion. Dans ce cas, si la congestion persiste dans la journée suivant le vol, contactez le spécialiste ORL, précise le médecin. - La saison estivale commence et une autre cause fréquente de congestion apparaîtra bientôt: les moustiques ou les moucherons peuvent voler dans le canal auditif externe. Si vous sentez un objet étranger dans votre oreille et que la congestion ne disparaît pas, cela vaut également la peine d'aller chez le médecin.

Mais ce n'est pas tout. Andrei Chelombitko note que la formation de bouchons de soufre peut également provoquer l'utilisation fréquente d'un bouchon d'oreille et d'une aide auditive.

Prévention de la congestion: rappelez-vous quoi faire

Le médecin souligne: pour que les oreilles soient propres et bien entretenues, il suffit de rincer l'oreillette et l'entrée du conduit auditif pendant le shampooing. Utilisez vos propres doigts pour ce faire..

"Si soudain de l'eau pénètre dans votre oreille, séchez-la soigneusement avec une serviette", suggère l'oto-rhino-laryngologiste. - Mais n'utilisez pas de coton-tige et autres articles pour nettoyer l'oreille. Tout d'abord, rien ne fonctionnera - vous ne ferez que pousser le soufre plus profondément. Deuxièmement, il existe un risque de lésion cutanée du canal auditif externe et du tympan. En conséquence, une infection pénètre dans l'oreille et une otite moyenne peut se développer..

Quoi qu'il en soit, ne vous efforcez pas à tout prix de nettoyer le conduit auditif du cérumen. Il protège l'oreille contre les infections et les bactéries, et la peau contre les microfissures, donc son absence est l'un des facteurs de risque de développement de l'otite externe.

Andrei Chelombitko recommande de traiter les enfants encore plus soigneusement:

- Le maximum acceptable pour un enfant est d'essuyer l'oreillette avec un bâton cosmétique en coton. Et c'est tout! Pas de coton-tige avec limiteurs - c'est un stratagème de marketing. Croyez l'expérience: vous êtes plus susceptible de nuire à votre enfant que de l'aider.

Plus à HEALTH.TUT.BY

Si vous remarquez une erreur dans le texte de l'actualité, veuillez la sélectionner et appuyez sur Ctrl + Entrée

Oreilles de pions

Une sensation d'étouffement dans les oreilles est une perception altérée de sa propre voix et des bruits de fond. L'inconfort est causé par des perturbations dans le fonctionnement du système de détection ou de transmission du son de l'analyseur auditif. Le diagnostic et le traitement intempestifs de la pathologie peuvent entraîner le développement de complications graves, telles que l'otite moyenne purulente, la méningite, la labyrinthite, etc..

Le contenu de l'article

En règle générale, la congestion de l'oreille est une conséquence de réactions inflammatoires dans les muqueuses du nasopharynx, de l'oreille moyenne et de la trompe d'Eustache.

En raison d'une intoxication grave du corps, les tissus mous gonflent, ce qui entraîne un blocage du canal auditif reliant l'oreille moyenne au nasopharynx.

La diminution de la pression dans la cavité tympanique provoque une sensation d'étouffement dans les oreilles.

Mécanisme d'occurrence

Pourquoi pose-t-il des oreilles? Un phénomène désagréable se produit en raison d'une conduite altérée ou de la perception des signaux sonores par l'analyseur auditif. Des défaillances dans les composants du circuit conducteur de son conduisent inévitablement à une distorsion ou à un affaiblissement des sons, à la suite de quoi le patient constate le fait d'une perte auditive.

Le tympan non seulement conduit des signaux sonores, mais les améliore également plusieurs fois. À travers les osselets auditifs, le son pénètre dans le centre récepteur-auditif, où il est modulé et converti en impulsion électrique. La présence de barrières au passage d'une onde sonore contribue à son atténuation, ce qui conduit à une diminution du seuil de sensibilité auditive.

Beaucoup moins souvent, une sensation de congestion dans l'oreille se produit en raison d'un dysfonctionnement des principales sections du système de détection sonore. Les dommages au labyrinthe d'oreille, aux nerfs auditifs et aux récepteurs capillaires contribuent à la déficience auditive et au développement d'une perte auditive neurosensorielle. Avec un accès prématuré à un médecin, il est possible d'éliminer le problème uniquement chirurgicalement.

Les causes

Pourquoi pose-t-il constamment des oreilles? Il existe de nombreux facteurs exogènes et endogènes qui contribuent à la perte auditive et à une sensation de congestion. Classiquement, ils peuvent être divisés en deux catégories:

  • naturel - la formation de liège soufré, un changement brusque de la pression atmosphérique;
  • pathologiques - maladies infectieuses, lésions cérébrales traumatiques, développement anormal de l'organe de l'ouïe et du septum nasal.

Ignorer le problème peut provoquer une autophonie ou une surdité..

Il faut comprendre que la congestion dans l'oreille sans douleur ne garantit pas l'absence de processus inflammatoires. Si en quelques jours l'inconfort persiste, vous devriez demander l'aide d'un oto-rhino-laryngologiste. Dans certains cas, le symptôme signale le développement de tumeurs bénignes, d'une otite moyenne séreuse ou d'une perte auditive neurosensorielle..

Causes naturelles

Que dois-je faire si mes oreilles sont bouchées? Vous devez d'abord savoir quels facteurs ont contribué au problème. Pour les raisons naturelles de l'apparition de sensations inconfortables, les experts comprennent:

  • bouchons sulfuriques - un excès de soufre dans le conduit auditif externe contribue à la formation de bouchons denses qui empêchent la pénétration du signal sonore dans l'oreille;
  • chutes de pression - un changement brusque de pression sur le tympan entraîne son étirement et une diminution de l'élasticité. Souvent, la congestion se produit pendant les voyages en avion, la plongée, les voyages en train rapide, etc.
  • humidité dans le canal auditif - l'eau entrant dans le canal auditif externe contribue à la formation d'une barrière au passage du son, ce qui réduit l'audition des sons environnants.

Si l'oreille ne fait pas mal, mais est bouchée et malentendante, il est conseillé de subir un examen spécialisé. Dans environ 15% des cas, un symptôme indique le développement de maladies cardiovasculaires telles que l'hypertension artérielle, la dystonie végétovasculaire, l'hypotension, etc..

Causes pathologiques

La congestion dans les oreilles, accompagnée de vertiges ou de douleurs, signale le plus souvent le développement d'une inflammation dans les parties de l'organe auditif. Les pathologies de l'oreille se produisent en raison d'une diminution de la réactivité du corps ou d'une infection des voies respiratoires supérieures.

L'apparition d'inconfort peut être associée au développement de pathologies telles que:

  • otite moyenne - maladie ORL, caractérisée par l'apparition de foyers d'inflammation dans l'oreille moyenne, externe ou interne. En règle générale, il se développe dans le contexte de maladies courantes (amygdalite, pharyngite, pneumonie, scarlatine). L'œdème du tissu affecté empêche la conduction et la perception normale des signaux sonores, ce qui entraîne une congestion, des acouphènes et une lourdeur dans la tête;
  • perte auditive perceptuelle - une pathologie de l'oreille qui survient à la suite de dommages aux parties principales de l'appareil de détection sonore (récepteurs capillaires, nerf vestibulo-cochléaire, labyrinthe d'oreille);
  • tubotimpanite - processus inflammatoires dans les muqueuses de la trompe d'Eustache et de la cavité tympanique. Le gonflement des tissus conduit à un blocage du canal auditif, à la suite de quoi un vide est créé dans l'oreille moyenne. Ainsi, une pression excessive sur la membrane de l'oreille provient du canal auditif externe.

La perte auditive perceptuelle ne se prête pratiquement pas au traitement médicamenteux, en raison de l'incapacité des cellules ciliées (récepteurs auditifs) à se régénérer.

Si la congestion auriculaire ne passe pas en quelques jours, vous devez être examiné par un spécialiste. En règle générale, les pathologies de l'oreille se développent dans le contexte de maladies infectieuses courantes (grippe, rougeole, rhume, amygdalite), dont la progression est lourde de complications graves.

Pendant la grossesse

Chez la plupart des femmes, pendant la gestation, approximativement au 2e trimestre de la grossesse, l'oreille est périodiquement bloquée. La survenue du problème est souvent due à des changements hormonaux et à une diminution de la résistance corporelle. La production de quantités excessives de progestérone et d'œstrogène entraîne un dysfonctionnement des organes de détoxification. Pour cette raison, l'excès d'humidité s'accumule dans les tissus, ce qui entraîne un gonflement des muqueuses des organes ORL..

Le gonflement des tissus aide à réduire le diamètre intérieur du canal auditif, ce qui empêche la ventilation normale de la cavité tympanique. En raison de l'apparition d'une basse pression dans l'oreille moyenne, le tympan est tiré vers l'intérieur, ce qui entraîne l'apparition de sensations inconfortables.

Important! Une oreille bouchée sans douleur peut signaler le développement d'une otite moyenne catarrhale. Un traitement intempestif de la maladie peut provoquer le développement d'une inflammation purulente.

Autres raisons

Pourquoi l'oreille gauche est-elle bloquée? La déficience auditive associée à une sensation d'étouffement dans les oreilles n'est pas toujours associée à un dysfonctionnement de l'analyseur auditif..

Les dysfonctionnements du fonctionnement de l'organe auditif peuvent être associés à des maladies d'autres organes et systèmes, notamment:

  • cholestéatomes - néoplasmes bénins constitués de cellules épithéliales kératinisées, de cristaux de cholestérol et de kératine. Se produisent principalement avec le développement d'une otite moyenne purulente chronique, accompagnée d'otorrhée;
  • Le syndrome de Ménière est une maladie oto-rhino-laryngologique caractérisée par l'accumulation d'endolymphe dans la cavité de l'oreille interne. Un excès de liquide crée une pression sur les cellules ciliées, entraînant une diminution de l'audition et une sensation de congestion;
  • dysfonction de l'articulation temporo-mandibulaire - inflammation de la poche articulaire, accompagnée de lésions du faisceau neurovasculaire, qui assurent l'innervation de l'oreille moyenne;
  • otosclérose - une pathologie qui se caractérise par une prolifération de tissu osseux dans le processus mastoïde; conduit à des dommages aux structures du système de sonorisation, qui est lourd de perte auditive et d'écouteurs;
  • blessures au crâne - dommages de contact aux tissus mous et aux chaînes nerveuses dans l'analyseur auditif, ce qui conduit au développement d'un dysfonctionnement auditif.

Si l'oreille est bloquée et ne passe pas, vous devez demander l'aide d'un médecin ORL pour un diagnostic différentiel. L'examen audiologique vous permettra de déterminer avec précision dans quelle liaison du circuit conducteur du son il y a des perturbations, ce qui contribuera au bon choix du traitement approprié.

Diagnostique

Quels types d'examens dois-je subir si mon oreille est bouchée? Tout d'abord, le spécialiste examinera le méat auditif externe pour la présence de perforations dans la membrane tympanique et d'hyperémie des tissus. Si vous soupçonnez des maladies de l'oreille, le patient devra subir les types de diagnostic suivants:

  • audiométrie - détermination du seuil de sensibilité auditive par rapport à des signaux sonores de différentes intensités et fréquences;
  • endoscopie vidéo - examen de la cavité de l'oreille externe et moyenne à l'aide d'un endoscope, qui vous permet de déterminer la présence de foyers d'inflammation dans les tissus mous;
  • tympanométrie - une étude des fonctions de l'oreille moyenne, au cours de laquelle le spécialiste évalue le degré de mobilité des osselets auditifs et du tympan;
  • la tomodensitométrie est une méthode pour obtenir une image en couches du cerveau et des os temporaux, grâce à laquelle il est possible de déterminer la présence de dommages mécaniques et de tumeurs dans l'organe de l'audition.

Que faire en cas de pose de l'oreille droite après un rhume? Les complications post-infectieuses, accompagnées d'une perte auditive, signalent le plus souvent le développement d'une flore pathogène dans les principaux services de l'analyseur auditif. En présence d'otorrhée, le spécialiste doit procéder à l'inoculation de la décharge du canal auditif externe. Ainsi, il est possible de déterminer le degré de sensibilité des agents pathogènes aux composants des agents antifongiques et antibactériens..

Thérapie médicamenteuse

Pour éliminer le vide dans l'oreille, un spécialiste peut prescrire des médicaments, de la physiothérapie ou des traitements chirurgicaux. Le principe de la thérapie dépend directement des facteurs qui ont déclenché l'apparition du problème. Dans le cadre de la pharmacothérapie, les types de médicaments suivants sont utilisés pour arrêter un symptôme désagréable:

  • gouttes vasoconstricteurs ("Nazol", "Snoop") - réduisent la perméabilité des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une augmentation du diamètre intérieur du canal auditif et une restauration de la ventilation de la cavité tympanique;
  • gouttes anti-inflammatoires (Otipaks, Sufradeks) - contribuent à la régression des foyers d'inflammation dans la membrane muqueuse du nasopharynx et de la trompe d'Eustache;
  • médicaments antiviraux ("Kagocel", "Remantadin") - tuent les virus pathogènes qui provoquent le développement d'otites moyennes externes bulleuses et diffuses;
  • les agents antifongiques ("Candibiotic", "Amfoglucamine") - inhibent l'activité des moisissures et des champignons de type levure qui provoquent le développement de l'otomycose;
  • médicaments antibactériens (Dexon, amoxicilline) - détruisent les bactéries aérobies et anaérobies, ce qui conduit au développement d'otites moyennes purulentes.

Important! Pendant l'antibiothérapie, il est conseillé d'utiliser des probiotiques pour prévenir la dysbiose.

Suppression du trafic

Pourquoi pose périodiquement des oreilles? Le non-respect des règles d'hygiène de base est l'une des causes les plus courantes d'inconfort. Si de l'humidité pénètre dans le canal auditif externe, un bouchon d'air peut se former dans l'oreille, empêchant l'évacuation du liquide. Pour l'enlever, les experts recommandent de rincer l'oreille avec une solution saline, chauffée à une température de 37 à 38 degrés.

Si l'oreille est soudainement bloquée, cela peut indiquer une obstruction du conduit auditif avec un bouchon de soufre. La survenue du problème est souvent précédée d'une légère déficience auditive associée à une obstruction partielle du canal auditif. Pour dissoudre le cérumen et éliminer le liège, les experts recommandent l'utilisation de cérumenolytiques. Ils comprennent des composants tensioactifs qui ramollissent les masses denses et facilitent leur évacuation. Si l'oreille droite est bloquée, il est plus conseillé d'utiliser des médicaments tels que A-Tserumen, Remo-Vax, Aqua Maris Oto, etc..

Les bouchons haute densité qui ne se dissolvent pas avec les cérumenolytiques sont retirés pendant le carutage à l'aide d'une sonde spéciale.

Congestion d'oreille (s). Causes, symptômes et signes d'étouffement dans une ou les deux oreilles

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Quelle est la congestion de l'oreille (s)?

La congestion de l'oreille est une affection pathologique caractérisée par une diminution de l'acuité auditive, ainsi qu'une perception accrue de sa propre voix (c'est-à-dire qu'une personne entend les mots prononcés par lui plus fort que d'habitude). La congestion auriculaire n'est pas une maladie indépendante, mais seulement un symptôme indiquant la présence d'une autre pathologie. En conséquence, la congestion dans les oreilles apparaît le plus souvent simultanément avec d'autres symptômes caractéristiques d'une maladie particulière..

Afin de comprendre les causes et les mécanismes du développement de l'étouffement dans les oreilles, il est nécessaire d'avoir une certaine connaissance de la structure et du fonctionnement de l'analyseur auditif humain.

Du point de vue de la physiologie et de l'anatomie, l'analyseur auditif peut être divisé en deux départements - périphérique et central. La partie périphérique de l'organe auditif est responsable de la capture des vibrations sonores (sons) et de leur conversion en impulsions nerveuses, qui sont envoyées à travers des fibres nerveuses spéciales au centre de l'audition. Le centre auditif (qui est la partie centrale de l'analyseur auditif) est une cellule nerveuse (neurone) du cortex cérébral située dans les lobes temporaux de chaque hémisphère. Ces neurones sont responsables de la reconnaissance et de la reconnaissance des sons..

Dans la structure du département périphérique de l'analyseur auditif, il y a:

  • L'oreille externe. L'oreille externe comprend l'oreillette et le méat auditif externe. La fonction principale de l'oreillette est de capturer et de concentrer les ondes sonores, ce qui permet de distinguer même les sons les plus silencieux. Le méat auditif externe (dont la longueur chez l'adulte est de 2,5 à 4 cm et le diamètre d'environ 5 mm) a une fonction protectrice, empêchant la pénétration de corps étrangers dans l'oreille et blessant le tympan. Dans la peau du méat auditif externe, il y a des glandes spéciales qui sécrètent du cérumen (une masse visqueuse de couleur jaune-brun). La cire d'oreille hydrate le canal auditif externe, empêche le développement de bactéries et de champignons à l'intérieur, et fournit également une protection contre divers petits insectes qui peuvent entrer accidentellement dans l'oreille.
  • Oreille moyenne. L'oreille moyenne est une petite cavité remplie d'air, à l'intérieur de laquelle se trouvent les osselets auditifs (malleus, enclume et stapes). La cavité tympanique est séparée du méat auditif externe par la membrane tympanique (une membrane mince dont l'épaisseur ne dépasse pas 0,1 mm). La fonction principale de l'oreille moyenne est d'amplifier les vibrations sonores et de les transférer vers l'oreille interne. Cela se passe comme suit. L'onde sonore est captée par l'oreillette, envoyée au méat auditif externe et atteint le tympan, le faisant vibrer. Les vibrations du tympan sont transmises au malléus qui lui est connecté, puis séquentiellement à l'enclume et aux étriers, qui, à leur tour, transmettent les vibrations aux structures de l'oreille interne. Un élément important de l'oreille moyenne est également le tube auditif - un mince canal reliant la cavité tympanique au pharynx. Sa fonction principale est d'égaliser la pression dans la cavité tympanique avec la pression atmosphérique, ce qui assure des vibrations normales et libres de la membrane tympanique et des osselets auditifs.
  • Oreille interne. L'oreille interne est une structure anatomique complexe dans laquelle se produit le processus de conversion des vibrations sonores en impulsions nerveuses. L'oreille interne est constituée de la soi-disant cochlée (canaux osseux et membraneux torsadés en spirale). Ces canaux sont remplis d'un liquide spécial qui entre en contact avec des récepteurs spéciaux (terminaisons nerveuses). En train de conduire une onde sonore, les vibrations des stapes sont transmises à ce fluide, et à travers lui aux récepteurs, qui transforment les vibrations mécaniques en impulsions nerveuses. Sur des fibres nerveuses spéciales, ces impulsions atteignent les centres auditifs du cortex cérébral. Il est important de noter que les canaux cochléaires sont en relation étroite avec les soi-disant tubules semi-circulaires, qui appartiennent à l'appareil vestibulaire (c'est-à-dire qu'ils sont responsables de l'équilibre, du sens de la position du corps dans l'espace, etc.). Structurellement, l'appareil vestibulaire est similaire à la cochlée (c'est-à-dire qu'il se compose également de plusieurs tubes remplis de liquide dans lesquels se trouvent les cellules réceptrices) et se trouve à proximité de celui-ci, et donc diverses pathologies de l'analyseur auditif peuvent s'accompagner d'un déséquilibre et d'une coordination des mouvements.

Causes d'oreille bouchée

La congestion d'une oreille ou des deux peut indiquer la présence d'un processus pathologique dans l'analyseur de son lui-même ou dans les organes voisins (dans la gorge, le nez, etc.). Dans le même temps, la congestion dans les oreilles peut se développer à la suite d'actions communes aux humains, sans être le symptôme d'une maladie.

Congestion congestion auriculaire

Comme mentionné précédemment, dans la peau du canal auditif externe se trouvent les glandes qui produisent le cérumen. Dans des conditions normales, le cérumen sèche assez rapidement, ce qui entraîne la formation de croûtes de soufre de couleur jaune ou brun-jaune. Ces croûtes sont retirées du canal auditif externe de leur propre chef pendant la mastication, qui est causée par le mouvement de l'articulation temporo-mandibulaire (cette articulation est à proximité immédiate de la paroi du canal auditif externe, et pendant la mastication des aliments, elle le comprime légèrement, contribuant à la séparation et à la sécrétion des croûtes sulfuriques).

Si le processus décrit est perturbé (ce qui peut être associé à des troubles métaboliques, à un canal auditif externe étroit, à une formation accrue de cérumen et à d'autres facteurs), des croûtes sulfuriques peuvent s'accumuler à l'intérieur du canal auditif externe. Au fil du temps, ils se condensent et durcissent, se fixant fermement aux parois du canal. Cela perturbe le processus de passage des ondes sonores vers le tympan, qui est la cause immédiate de la perte auditive. Ce processus peut être unilatéral ou bilatéral, de sorte que les patients ressentiront une congestion dans une ou les deux oreilles, respectivement.

Parfois, dans le canal auditif externe, de soi-disant bouchons épidermiques peuvent se former. Le mécanisme de leur formation est associé au développement du processus inflammatoire dans la peau du passage lui-même (en raison de la piqûre dans les oreilles avec des doigts sales, des allumettes ou d'autres objets étrangers). En conséquence, les cellules de la couche superficielle de la peau s'exfolient, se mélangent au soufre et forment des touffes denses de couleur blanche, qui sont éliminées beaucoup plus difficile que les bouchons de soufre ordinaires.

Oreille bouchée avec otite externe

L'otite moyenne externe est une maladie infectieuse et inflammatoire caractérisée par des dommages à la peau et aux parois du canal auditif externe. La cause de la maladie peut être des bactéries ou des champignons pathogènes, dont le développement peut être facilité par un microtraumatisme du canal auditif externe (lors de la cueillette des oreilles avec les doigts, les épingles et autres objets étrangers).

Après l'introduction de l'agent infectieux dans les tissus de la paroi du méat auditif externe, son inflammation se produit, qui s'accompagne de l'expansion des vaisseaux sanguins et d'un œdème sévère. Étant donné que le diamètre du méat auditif externe est initialement petit, le développement d'un œdème dans celui-ci conduit à un rétrécissement uniforme de la lumière existante, entraînant une sensation de congestion dans l'oreille.

Avec une progression prolongée de la maladie et en l'absence de traitement spécifique dans les tissus du canal auditif externe, un processus purulent peut se développer. Au fil du temps, le pus peut pénétrer dans le conduit auditif lui-même, ce qui contribuera également à la congestion de l'oreille..

Congestion auriculaire avec otite moyenne

L'otite moyenne est une maladie inflammatoire caractérisée par des dommages à la membrane muqueuse du tympan. La raison du développement de cette pathologie est généralement un dysfonctionnement du tube auditif, qui en plus d'assurer le fonctionnement normal du tympan et des osselets auditifs assure également la ventilation de la cavité tympanique, ce qui empêche le développement de processus infectieux..

Si le tube auditif est altéré, l'accès de l'air frais à la cavité tympanique est entravé, ce qui a pour conséquence que le fonctionnement normal de la membrane tympanique et des osselets auditifs est perturbé et que des conditions favorables sont créées pour la reproduction d'agents infectieux.

Selon le mécanisme de développement, il existe:

  • Otite moyenne catarrhale aiguë. Cette maladie se développe à la suite d'une violation de la perméabilité du tube auditif, qui peut être facilitée par diverses maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures, des croissances adénoïdes (qui peuvent bloquer l'entrée du tube auditif), la courbure de la cloison nasale, etc. Sous l'influence de facteurs causaux, l'entrée du tube auditif est bloquée, ce qui fait que l'air frais cesse d'y pénétrer (c'est-à-dire que la cavité tympanique est complètement isolée de l'environnement). L'air de la cavité tympanique est absorbé au fil du temps par la muqueuse. En conséquence, une pression négative (par rapport à l'atmosphère) se forme dans la cavité elle-même. Dans ce cas, le tympan est «tiré» dans la cavité tympanique et se déforme, ce qui lui fait perdre sa capacité à vibrer normalement lors de la perception des ondes sonores. C'est la raison de la sensation d'oreille bouchée du côté affecté..
  • Otite moyenne exsudative. Il s'agit d'une maladie inflammatoire de la cavité tympanique, caractérisée par l'accumulation d'une grande quantité de liquide inflammatoire et de mucus. Cette maladie commence comme une otite moyenne catarrhale, cependant, avec la poursuite de la progression du processus pathologique dans la cavité tympanique, le liquide inflammatoire commence à s'accumuler (il s'infiltre dans les vaisseaux sanguins dilatés). Ce liquide peut remplir complètement la cavité tympanique, ce qui perturbe considérablement le mouvement des osselets auditifs et améliore la sensation de congestion dans l'oreille. Au fil du temps, le liquide dans la cavité tympanique devient plus visqueux, plus épais. Il «colle» les osselets auditifs, à la suite de quoi la congestion dans l'oreille devient encore plus prononcée.
  • Otite moyenne purulente. Il s'agit d'une maladie infectieuse et inflammatoire caractérisée par l'accumulation de pus dans la cavité tympanique. La cause du développement de l'otite moyenne purulente est la pénétration de bactéries pathogènes dans la cavité tympanique et leur reproduction. Cela peut être facilité par une diminution des défenses globales de l'organisme, ainsi que par le développement d'une infection bactérienne dans les voies respiratoires supérieures. Dans ce cas, les bactéries pénètrent dans la cavité tympanique par le tube auditif et colonisent sa muqueuse. Cela conduit à l'activation du système immunitaire du corps, à la suite de quoi les cellules du système immunitaire (globules blancs) migrent vers le site d'introduction des bactéries (avec un flux sanguin). Ces cellules commencent à combattre les bactéries et à les détruire, mais elles meurent également elles-mêmes. Des bactéries tuées, des globules blancs mourants et des fragments de tissus détruits par le processus inflammatoire sont sécrétés dans le tympan sous forme de masses purulentes. À mesure que le processus pathologique se développe, le pus peut remplir toute la cavité tympanique, ce qui entrave le mouvement des osselets auditifs et de la membrane tympanique. En même temps, une personne se plaint d'une sensation d'étouffement dans l'oreille et d'une diminution prononcée de l'acuité auditive du côté affecté.

Oreille bouchée pour les rhumes et les rhumes

Ces facteurs peuvent conduire au fait que l'entrée du tube auditif sera bloquée par la muqueuse œdémateuse. Cela entraînera une violation de la ventilation de la cavité tympanique, à la suite de quoi une personne peut se sentir bouchée dans une ou les deux oreilles. Cependant, contrairement à l'otite moyenne catarrhale, aucun changement dans la membrane muqueuse de la cavité tympanique ne se produit. La congestion de l'oreille est temporaire et disparaît immédiatement après la fin d'un rhume..

Oreilles bouchées avec sinusite

Congestion des oreilles dans la pharyngite aiguë

Congestion des oreilles

L'angine (amygdalite aiguë) est une maladie infectieuse et inflammatoire aiguë, le plus souvent causée par les streptocoques hémolytiques B et affectant les amygdales. Les amygdales palatines (amygdales) sont des accumulations de tissu lymphoïde (c'est-à-dire qu'elles appartiennent aux organes du système immunitaire) et remplissent une fonction protectrice. Les glandes contiennent un grand nombre de globules blancs (cellules du système immunitaire). Ils entrent en contact avec diverses microparticules bactériennes, virales et autres qui pénètrent dans le corps avec l'air inhalé. Si un micro-organisme particulièrement dangereux (par exemple, un staphylocoque) s'y infiltre, cela déclenche le développement d'une réponse immunitaire. Dans le même temps, la membrane muqueuse des amygdales elles-mêmes gonfle et devient rouge vif (en raison de l'expansion des petits vaisseaux sanguins qui s'y trouvent).

Une caractéristique importante de l'angine de poitrine est un degré extrêmement prononcé de la réponse immunitaire, c'est-à-dire que le corps réagit à l'introduction du pathogène plus intensément qu'il ne le devrait. En conséquence, le processus inflammatoire peut se propager de la membrane muqueuse des amygdales à la membrane muqueuse des zones voisines (cavité buccale, pharynx), ce qui entraînera l'apparition des symptômes correspondants (douleur lors de la déglutition et de la parole, enrouement de la voix, oreilles bouchées, etc.).

Congestion allergique

Une allergie est une condition pathologique dans laquelle le système immunitaire du corps réagit trop violemment au contact avec des substances (allergènes). Le mécanisme de développement de cette pathologie est le suivant. Lors du premier contact avec un allergène, la soi-disant sensibilisation du corps se produit, c'est-à-dire que son système immunitaire «se familiarise» avec cette substance et «s'en souvient». Habituellement, ce processus a lieu dans l'enfance, lorsque l'immunité du corps n'est pas bien formée et ne peut pas répondre correctement au contact avec des agents étrangers..

En raison de la «connaissance» mentionnée du système immunitaire avec un allergène, il produit des substances spéciales (immunoglobulines), dont le but est de reconnaître cela et uniquement l'agent étranger contre lequel il a été développé. Ces immunoglobulines peuvent circuler dans le sang humain pendant de nombreuses années. Lorsqu'un allergène rentre dans le corps, les immunoglobulines le reconnaissent immédiatement et déclenchent immédiatement le processus de réactions allergiques. Leur essence est la libération de nombreuses substances biologiquement actives dans la circulation sanguine et les tissus, qui stimulent l'expansion des vaisseaux sanguins, le gonflement des muqueuses, les manifestations cutanées (par exemple, l'urticaire) et de nombreuses autres réactions.

Une variété de substances peuvent agir comme allergènes, du pollen végétal aux aliments, aux médicaments, etc. Si l'allergène pénètre dans l'organisme par les voies respiratoires supérieures (comme, par exemple, avec une allergie au pollen des plantes), il se dépose sur la membrane muqueuse des voies nasales et du pharynx, provoquant le développement d'un processus inflammatoire et d'un œdème tissulaire. Cela se manifeste par de graves difficultés respiratoires nasales, une rhinorrhée (sécrétion d'une grande quantité de mucus par le nez), une larmoiement accrue et d'autres symptômes, y compris la congestion des oreilles (en raison du blocage de l'entrée des tubes auditifs avec une muqueuse enflée).

Congestion dans l'oreille avec ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose cervicale est une maladie dans laquelle des changements pathologiques et un amincissement des disques intervertébraux dans les vertèbres cervicales sont observés. Cela peut entraîner une compression des nerfs rachidiens, qui sont des extensions des cellules nerveuses de la moelle épinière et contrôlent normalement l'apport sanguin et le métabolisme dans divers tissus de la tête et du cou..

Le mécanisme d'apparition de la congestion de l'oreille dans l'ostéochondrose cervicale n'est pas bien compris. Dans le même temps, il a été constaté que chez les personnes souffrant de cette pathologie, les oreilles sont plus souvent que chez les autres patients. On suppose que la cause de cela et de nombreux autres symptômes est une violation de l'apport sanguin à divers nerfs qui innervent les composants de l'analyseur auditif.

Dans ce cas, les mesures thérapeutiques doivent viser à rétablir le fonctionnement normal de la moelle épinière et des nerfs rachidiens, ainsi qu'à empêcher la progression du processus pathologique dans la colonne cervicale.

Oreille bouchée après le bain

La congestion d'une ou des deux oreilles après avoir nagé dans la mer, la piscine ou dans la salle de bain peut être assez courante. Cela s'explique par le fait que lors de l'immersion de la tête sous l'eau, elle (l'eau) peut pénétrer dans le canal auditif externe et s'y attarder, ce qui est facilité par sa forme particulière (dans la région de la membrane tympanique, le canal auditif externe se plie vers le bas, formant une petite dépression). L'eau coincée là est en contact avec le tympan et empêche son oscillation normale lors de la perception des ondes sonores, ce qui conduit à une oreille bouchée.

Éliminer ce phénomène est assez simple. Pour ce faire, il suffit de s'allonger quelques secondes, la tête positionnée pour que l'oreille bouchée soit en dessous. Sous l'influence de la gravité, l'eau s'écoulera du canal auditif externe et l'acuité auditive sera restaurée.

Oreilles bouchées dans un avion

Pour de nombreuses personnes en bonne santé, pendant le vol dans un avion (plus précisément, pendant la montée et lors de la descente d'un avion), ils mettent les oreilles. Chez certaines personnes, ce phénomène est de courte durée et passe au bout de quelques minutes, tandis que chez d'autres, il peut durer tout au long du vol et même après l'atterrissage..

Le mécanisme de développement de ce symptôme est un changement de pression atmosphérique dans l'avion. Comme mentionné précédemment, pour le fonctionnement normal du tympan et des osselets auditifs, la pression dans la cavité tympanique doit être égale à la pression atmosphérique. Cet «équilibre» est maintenu grâce à la présence de tubes auditifs, à travers lesquels la cavité tympanique communique avec le pharynx et avec l'environnement. Cependant, pendant la montée d'un avion, la pression à l'intérieur de celui-ci change (diminue) trop rapidement, ce qui peut la rendre inférieure à la pression dans la cavité tympanique. Le tympan se pliera vers l'extérieur et le processus de sa fluctuation pendant la perception du son sera perturbé, ce qui entraînera une sensation de congestion dans l'oreille. Diverses conditions pathologiques associées à des dommages aux tubes auditifs (maladies inflammatoires récentes de la gorge, du nez, de l'oreille moyenne, des tubes auditifs anatomiquement étroits, etc.) peuvent contribuer au développement de ce processus..

Quelques minutes après la fin de la montée de l'avion, la pression dans la cavité tympanique peut égaliser la pression atmosphérique dans la cabine, ce qui entraînera la congestion de l'oreille. Cependant, lors de la descente de l'avion (en approche), le processus inverse sera observé. La pression y augmentera trop rapidement et dans la cavité tympanique restera relativement faible. En conséquence, le tympan se pliera vers l'intérieur (vers la cavité tympanique), ce qui créera également une sensation de congestion dans les oreilles..

Congestion à haute pression

Une augmentation de la pression environnementale par rapport à la pression dans la cavité tympanique peut être observée chez les personnes engagées dans la plongée (plongée). Le fait est que pendant la plongée, la pression exercée par l'eau sur le corps humain augmente. Il est scientifiquement prouvé qu'en plongeant tous les 10 mètres, la pression augmente d'environ 1 atmosphère (c'est-à-dire qu'elle devient 2 fois supérieure à la pression à terre). Dans ce cas, la pression dans la cavité tympanique peut rester relativement faible (en particulier si l'obstruction des tubes auditifs est altérée en raison de diverses maladies), ce qui entraîne la «pression» de la membrane tympanique vers la cavité tympanique. Sa fonction (membranes) sera violée dans ce cas, ce qui conduira à l'apparition d'une congestion dans les oreilles. Pour de nombreuses personnes, les premiers signes de ce phénomène sont observés à une profondeur de 2 à 3 mètres et s'intensifient avec une immersion supplémentaire.

En remontant à la surface, le processus inverse peut se produire: la pression à l'extérieur diminuera, tandis que la pression dans la cavité tympanique peut rester relativement élevée. Habituellement, dans de tels cas, l'air de la cavité tympanique "sort" par les tubes auditifs, ce qui entraîne une égalisation de la pression. Cependant, si la levée est trop rapide, ainsi qu'en présence de dommages organiques ou fonctionnels aux tubes auditifs (c'est-à-dire avec une otite moyenne, un nez qui coule, un rhume, etc.), ce processus peut être perturbé, ce qui peut également provoquer des oreilles bouchées..

Congestion auriculaire après un impact (blessure)

Un coup à l'oreille peut provoquer une congestion. Cela peut être dû à un phénomène aussi dangereux que l'hémorragie dans la cavité tympanique. L'hémorragie peut être causée par des dommages aux petits ou gros vaisseaux sanguins. Le sang versé dans la cavité tympanique coagule avec le temps et «colle» les osselets auditifs, perturbant ainsi le processus de perception du son. En cas de fracture des os de la base du crâne, non seulement du sang, mais aussi du liquide céphalorachidien peuvent être versés dans la cavité tympanique - un symptôme dangereux nécessitant des soins médicaux.

Une autre raison de la congestion de l'oreille peut être l'exposition à des ondes sonores excessivement fortes, qui peuvent être observées lors de l'écoute de musique extrêmement forte pendant une longue période, ainsi que si un obus a explosé à côté d'une personne ou qu'un coup de feu a été tiré d'une arme à feu. La cause des oreilles bouchées dans ce cas est la suivante. Dans des conditions normales, deux petits muscles sont attachés aux osselets auditifs - le muscle stapédien (attaché aux étriers) et le muscle qui tend le tympan (attaché au malleus). Lorsqu'ils sont exposés à des ondes sonores excessivement fortes, ces muscles se contractent, entraînant une tension du tympan et le mouvement des étriers sur le côté de la cavité tympanique. Le résultat de ces processus est une diminution de la sensibilité des structures de l'oreille moyenne aux vibrations sonores, qui s'accompagne d'une sensation de congestion dans les oreilles. Il s'agit d'un mécanisme de protection qui empêche l'impact d'un son excessivement fort sur les structures de l'oreille interne (ce qui pourrait entraîner des dommages). Quelque temps après la disparition du stimulus (son fort), ces muscles se relâchent et les fonctions du tympan et des osselets auditifs sont restaurées.

Congestion des oreilles (oreille) chez un enfant

La congestion des oreilles chez un enfant peut être associée au développement de processus infectieux et inflammatoires (par exemple, l'otite moyenne), ainsi qu'à d'autres conditions. Il convient de noter que dans l'enfance, l'otite moyenne est beaucoup plus fréquente que chez les adultes, en raison de plusieurs facteurs. Le rôle principal est joué par la structure anatomique du tube auditif, qui est plus courte et plus large chez les enfants des premières années de vie que chez les adultes. En conséquence, diverses bactéries de la cavité buccale peuvent facilement y pénétrer. Le liquide amniotique (lors de l'accouchement) ou même des particules d'aliments ingérés peuvent également pénétrer dans le tube auditif, ce qui peut également conduire au développement d'un processus inflammatoire. De plus, chez les enfants des premières années de vie, des végétations adénoïdes (amygdales nasopharyngées excessivement élargies) sont observées plus souvent (par rapport aux adultes), ce qui peut bloquer l'entrée du tube auditif, qui se manifestera par des oreilles bouchées.

D'autres conditions pathologiques ci-dessus (y compris le rhume, la sinusite, l'amygdalite, les réactions allergiques, etc.) peuvent également provoquer les oreilles bouchées d'un bébé. Il est important de noter que chez les enfants de la première année de vie, le système immunitaire n'est pas complètement formé et ne peut pas lutter efficacement contre diverses infections. En conséquence, les processus infectieux et inflammatoires en développement dans la région du nez ou de la gorge peuvent rapidement se propager à la membrane muqueuse des sections voisines, affectant également les tubes auditifs.

N'oubliez pas que les enfants des premières années de vie ont tendance à coller divers petits objets dans leurs oreilles qui peuvent s'y coincer, provoquant une oreille bouchée. C'est pourquoi, lorsque ce symptôme se produit, vous devez examiner indépendamment le canal auditif externe de l'enfant. Il est important de se rappeler que si un objet y est trouvé, vous ne devriez pas essayer de le retirer vous-même, car cela pourrait endommager le tympan. Dans ce cas, vous devez contacter le spécialiste ORL (un médecin qui traite les maladies de l'oreille) dès que possible.

Il convient également de noter que lors d’un vol en avion, les oreilles des enfants sont beaucoup moins susceptibles d’être posées que les adultes. Cela s'explique par les mêmes caractéristiques anatomiques des tubes auditifs. Puisqu'ils sont plus larges, l'air les traverse plus rapidement, ce qui fait que, lorsque l'avion monte et descend, la pression dans la cavité tympanique s'aligne assez rapidement avec la pression atmosphérique dans la cabine de l'avion.

Congestion auriculaire pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un nouvel organisme commence à se développer dans l'abdomen de la femme, à la suite de quoi de nombreux changements différents de divers organes et systèmes peuvent être notés. Cependant, la congestion dans les oreilles n'est presque jamais une conséquence de la grossesse elle-même. En d'autres termes, les causes de ce symptôme chez les femmes enceintes et non enceintes peuvent être les mêmes facteurs (c'est-à-dire, l'otite moyenne, les bouchons de soufre, les maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures, etc.). Dans le même temps, il convient de noter que pendant la période de gestation, une diminution des forces de protection du corps féminin peut être observée, ce qui entraîne une augmentation du risque de développer une infection. C'est pourquoi les femmes enceintes devraient particulièrement surveiller attentivement leur santé, en accordant une attention particulière à la prévention du rhume et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires.

Oreilles bouchées le matin

La congestion auriculaire qui survient immédiatement après le réveil et disparaît pendant la journée peut indiquer une formation accrue de cérumen dans le conduit auditif. Dans ce cas, pendant une nuit de sommeil, une personne reste immobile, à la suite de quoi le soufre formé bloque partiellement le canal auditif externe, ce qui rend difficile le passage des ondes sonores. Après le réveil, une personne commence à bouger activement sa mâchoire inférieure (pendant le bâillement, tout en se brossant les dents, pendant le petit déjeuner, etc.). En conséquence, les processus de la mâchoire inférieure compriment la paroi du méat auditif externe, ce qui aide à séparer et à excréter le cérumen et à éliminer la sensation de congestion dans l'oreille.

Une autre cause des oreilles bouchées le matin peut être une fuite lente des maladies infectieuses et inflammatoires des voies respiratoires supérieures (rhume, sinusite, pharyngite, etc.). Dans ce cas, pendant une nuit de sommeil, un gonflement de la membrane muqueuse du pharynx se produit, à la suite duquel les entrées des tubes auditifs se chevauchent. L'air des cavités du tambour est partiellement absorbé, ce qui crée une pression négative dans celles-ci. Cela entraîne une rétraction du tympan et des oreilles bouchées. Après le réveil, une personne effectue plusieurs mouvements de déglutition et bâille également plusieurs fois. Cela aide à restaurer la perméabilité des tubes auditifs et à normaliser la pression dans les cavités tympaniques, à la suite de laquelle la congestion disparaît.

Symptômes, signes et diagnostic de congestion auriculaire

Dans la plupart des cas, la congestion de l'oreille est un signe d'autres maladies ou conditions pathologiques. Dans le même temps, la présence ou l'absence d'autres symptômes concomitants peut aider au diagnostic et au traitement.

Oreilles bouchées

Le plus souvent, des oreilles bouchées indolores surviennent lorsque vous volez dans un avion ou après la baignade. Dans le premier cas, le mécanisme de développement de ce symptôme s'explique par des chutes de pression, qui n'affectent pas les récepteurs de la douleur et ne provoquent pas de douleur. La congestion de l'oreille après le bain est associée à de l'eau entrant dans le méat auditif externe, qui n'est pas non plus accompagnée de douleur.

Dans les premiers stades de la formation de bouchons de soufre, les patients ne ressentent pas non plus de douleur dans l'oreille. Cependant, il convient de noter qu'avec la progression de la maladie (en particulier dans le cas du développement du processus inflammatoire et de la formation de bouchons épidermiques dans le canal auditif externe), des sensations douloureuses de nature perçante peuvent apparaître.

Avec les rhumes non compliqués des voies respiratoires supérieures, aucune douleur dans les oreilles n'est également observée. Dans le même temps, avec la progression du processus pathologique, l'infection peut pénétrer dans l'oreille moyenne, ce qui entraînera le développement d'une otite moyenne et l'apparition de sensations douloureuses de caractère perçant ou tirant.

Douleur à l'oreille

La douleur à l'oreille peut survenir avec divers processus infectieux et inflammatoires (par exemple, avec l'otite moyenne). Avec l'otite externe, une douleur aiguë dans la région du canal auditif externe est l'un des premiers symptômes de la maladie. La douleur peut s'intensifier en essayant de nettoyer l'oreille, ainsi qu'en tirant l'oreillette.

Avec l'otite moyenne, la douleur est aiguë, surpiquée, elle peut survenir immédiatement après une sensation de congestion dans l'oreille ou plusieurs jours plus tard. Une augmentation de la douleur peut être causée par des fluctuations de la pression atmosphérique (par exemple, lors d'un vol en avion).

Une autre cause de douleur dans l'oreille peut être un traumatisme de l'oreille, accompagné de dommages aux structures internes. Dans ce cas, la douleur survient de façon aiguë au moment de la blessure et est très prononcée en intensité. Si un objet étranger pénètre dans le méat auditif externe, il peut également être accompagné de douleurs dans l'oreille (surtout si l'objet a des arêtes vives et endommage la peau délicate de cette zone).

Les acouphènes ne sont pas typiques des maladies infectieuses et inflammatoires du nez, du pharynx ou des sinus maxillaires, ainsi que des réactions allergiques. La congestion de l'oreille pendant un vol en avion n'est presque jamais accompagnée de douleur, et l'apparition de douleur dans l'oreille après le bain nécessite des examens supplémentaires, car elle peut indiquer la présence d'un processus infectieux ou autre processus pathologique.

Congestion des oreilles et acouphènes

Les acouphènes peuvent également survenir avec une otite moyenne aiguë, avec des dommages au tympan, aux osselets auditifs ou à l'oreille interne. Il convient également de noter qu'un bruit ou un bourdonnement constant et de longue durée dans l'oreille peut indiquer une pathologie du nerf vestibulo-cochléaire (conduisant les impulsions nerveuses de l'organe auditif et l'équilibre vers le cerveau). Cependant, avec cette pathologie, la congestion auriculaire est relativement rare et plus souvent due à d'autres maladies..

De plus, une maladie telle que l'ostéochondrose cervicale peut également s'accompagner de l'apparition périodique de bruit ou de bourdonnements dans une ou les deux oreilles sans raison apparente. Le mécanisme de développement de ce symptôme est associé à une violation de l'apport sanguin aux différentes structures de l'analyseur auditif.

Oreilles bouchées et maux de gorge

Toux aux oreilles bouchées

Accompagnée d'une toux, la congestion des oreilles peut être le signe de diverses pathologies. Si la congestion dans les oreilles est causée par une violation de la perméabilité des tubes auditifs contre toute maladie inflammatoire des voies respiratoires supérieures (nez, pharynx), la toux est très probablement due à l'irritation des récepteurs de la toux situés dans la muqueuse du pharynx. Il peut être sec (sans production de crachats, ce qui est noté dans les premiers stades de la maladie) ou humide, accompagné d'une production de crachats (qui peut indiquer le développement d'une complication telle que la pneumonie). Dans ce cas, le traitement de la maladie sous-jacente contribuera à la disparition de la toux..

Une autre cause de toux lorsque l'oreille est bouchée est la présence d'un bouchon de soufre ou d'un corps étranger dans le canal auditif externe. Cela s'explique par l'irritation de fibres nerveuses spéciales situées dans les parois du canal auditif externe, ce qui conduit à une irritation du centre de la toux et à l'apparition d'une toux réflexe. Dans ce cas, la toux est toujours sèche (non accompagnée de production de crachats), peut se produire ou s'intensifier lors de la tentative de nettoyage de l'oreille et disparaît après avoir éliminé un facteur irritant pour le conduit auditif externe (c'est-à-dire après avoir retiré le bouchon de soufre ou un corps étranger).

Oreille et nez bouchés

Oreille bouchée

La congestion d'une oreille ou des deux en l'absence de nez qui coule ou d'autres signes de maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures indique que la cause de la congestion est très probablement cachée dans l'oreille elle-même.

Une congestion auriculaire sans rhume peut être observée:

  • avec des embouteillages sulfuriques;
  • avec une otite moyenne externe;
  • avec ostéochondrose cervicale;
  • après la baignade;
  • en volant dans un avion;
  • lorsqu'il est immergé dans l'eau;
  • après une blessure.

Il convient de noter que pour l'otite moyenne, le nez qui coule n'est pas non plus caractéristique, mais il peut parfois apparaître en raison d'autres maladies qui ont provoqué le développement de l'otite moyenne..

Oreilles bouchées et maux de tête

Le mal de tête est une condition pathologique qui survient avec de nombreuses et diverses pathologies..

Les maux de tête associés à des oreilles bouchées peuvent être le signe de:

  • Otite moyenne aiguë;
  • rhumes
  • sinusite;
  • maux de gorge;
  • blessures à la tête.
Le mécanisme des maux de tête dans ces maladies (à l'exception d'un traumatisme crânien) est dû au développement d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps. Avec sa progression, les réactions immunitaires deviennent plus intenses, ce qui fait que de nombreuses substances biologiquement actives à effet vasodilatateur pénètrent dans la circulation systémique. Cela, ainsi qu'une violation de la régulation nerveuse du tonus vasculaire (qui est observée dans de nombreuses maladies infectieuses graves), peuvent contribuer à l'expansion des vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui entraînera une irritation des récepteurs de la douleur (qui sont riches en choroïdes) et l'apparition de douleur. Dans ce cas, la douleur est aiguë et plus souvent localisée dans les régions occipitales ou temporales. Des mouvements brusques, des lumières vives ou des bruits forts peuvent contribuer à la douleur..

Avec une blessure à la tête, la douleur peut être causée par des dommages directs à la choroïde, ainsi que par le processus inflammatoire qui se développe à la suite d'un traumatisme causé à divers tissus de la zone touchée..

Acouphènes et vertiges

Des étourdissements et une congestion dans les oreilles peuvent survenir à la suite d'une violation de l'apport sanguin au tissu cérébral ou à une lésion de l'appareil auditif et vestibulaire.

La violation de l'apport sanguin au cerveau peut survenir avec l'ostéochondrose cervicale. Cela peut être dû à une lésion (pincement) des artères vertébrales passant à proximité immédiate de la colonne vertébrale. Des étourdissements dans ce cas peuvent être observés avec une transition rapide d'une position «couchée» ou «assise» à une position debout. Le mécanisme de développement de ce symptôme est le suivant. Dans des conditions normales, lorsqu'une personne se lève brusquement, sous l'influence de la gravité, le sang coule de la tête vers les vaisseaux inférieurs. Pour prévenir l'ischémie (apport sanguin insuffisant) au cerveau, la fonction cardiaque s'intensifie par réflexe, ce qui entraîne un pompage du sang un peu plus rapide. Cependant, avec le rétrécissement des artères vertébrales, ce mécanisme compensatoire est inefficace, car le sang n'a pas le temps de traverser la lumière rétrécie du vaisseau, ce qui fait que le cerveau commence à manquer d'oxygène (qui est la cause directe des étourdissements). Si une personne s'assoit ou se couche immédiatement, le flux sanguin vers le cerveau augmentera et les étourdissements disparaîtront.

Les étourdissements lors d'un traumatisme crânien sont causés par des dommages à l'appareil vestibulaire, qui est situé à proximité immédiate de l'organe auditif. Dans ce cas, sa fonction est temporairement perturbée en raison d'une commotion cérébrale (causée par un choc), qui se manifeste par une désorientation dans l'espace, des étourdissements et une mauvaise coordination des mouvements.

Il convient de noter que la blessure peut être non seulement physique (c'est-à-dire lorsqu'elle est frappée), mais aussi sonore (acoustique), résultant de l'exposition à une onde sonore trop forte. C'est pourquoi les personnes proches d'explosions d'obus ou d'autres explosions puissantes se plaignent souvent non seulement de congestion et d'acouphènes, mais aussi de vertiges, accompagnés d'un déséquilibre.

Oreilles bouchées et nausées

La congestion de l'oreille, accompagnée de nausées et de vertiges, peut être observée pendant le vol en avion, mais les mécanismes de développement de ces phénomènes sont complètement différents. Dans ce cas, les oreilles sont bloquées en raison de la différence de pression dans la cavité tympanique et de pression atmosphérique, tandis que les nausées et les étourdissements sont causés par un dysfonctionnement de l'appareil vestibulaire. Le fait est qu'au décollage ou à l'atterrissage, le corps humain accélère ou décélère avec l'avion, ce qui est perçu par l'analyseur vestibulaire. Cependant, la personne dans la cabine de l'avion «ne remarque» aucun mouvement (sa tête reste immobile par rapport à son corps). En conséquence, il existe un décalage entre les signaux provenant du cerveau de divers analyseurs (certains «disent» que le corps bouge, tandis que d'autres disent qu'il est immobile), qui est la cause directe de ce que l'on appelle le «mal des transports» (mal de mer)..

La congestion d'une oreille ou des deux, des étourdissements et des nausées peuvent également résulter de dommages à l'appareil vestibulaire (après un traumatisme physique ou acoustique). Cela s'explique par un dysfonctionnement de l'analyseur vestibulaire, qui ne peut pas précisément «déterminer» dans quelle position se trouve le corps humain. La survenue de vomissements n'est pas nécessaire, cependant, il peut être noté si une personne après une blessure essaie de marcher de façon autonome ou d'effectuer toute autre action associée à un changement de position de la tête et du corps dans l'espace.

Il convient de noter que les nausées peuvent être le signe de diverses conditions physiologiques (par exemple, la grossesse) ou pathologiques (empoisonnement, maladies infectieuses, hypertension artérielle, etc.), tandis que la congestion de l'oreille peut se développer pour une raison complètement différente (par exemple, en raison de l'otite moyenne). ou liège soufré). C'est pourquoi ces symptômes ne doivent être évalués que conjointement avec d'autres plaintes de patients..

Congestion auriculaire et température

Une augmentation de la température corporelle avec une congestion auriculaire indique la présence d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps (il peut s'agir d'une otite moyenne purulente, d'une amygdalite, d'une sinusite, etc.). Le mécanisme d'augmentation de la température dans ce cas est dû à la progression des réactions inflammatoires et à la libération de diverses substances biologiquement actives dans la circulation systémique. L'action pyrogène (augmentation de la température corporelle) peut également avoir des composants de bactéries qui peuvent pénétrer dans les tissus du corps. Les substances pyrogènes agissent sur le centre de température du cerveau (le stimulent), entraînant une augmentation de la température corporelle.

Il convient également de noter qu'une augmentation de la température peut également être observée avec des réactions allergiques, dont le mécanisme de développement est également associé à l'activation du système immunitaire.

Oreilles bouchées et démangeaisons

Les démangeaisons sont une sensation de brûlure ou de chatouillement intense. Des démangeaisons dans l'oreille peuvent survenir périodiquement chez des personnes en parfaite santé, ce qui est dû à l'accumulation d'une grande quantité de cérumen dans le canal auditif externe. La rougeole de soufre séchée irrite les terminaisons nerveuses sensibles dans cette zone, ce qui provoque des démangeaisons. Pour éliminer ce symptôme, nettoyez simplement l'oreille avec des cotons-tiges stériles.

De plus, des démangeaisons dans l'oreille peuvent être un signe de:

  • Otite moyenne externe - la cause des démangeaisons dans ce cas est également une irritation des récepteurs nerveux sensibles du canal auditif externe.
  • Otite moyenne chronique - une maladie dans laquelle un processus inflammatoire chronique (courant lent et progressant lentement) est observé dans la membrane muqueuse de la cavité tympanique.
  • Infections fongiques de l'oreille.
  • Corps étranger dans l'oreille.

Excrétions avec congestion auriculaire

Dans des conditions normales, rien d'autre qu'une petite quantité de cérumen (croûtes molles de couleur jaune-brun) ne devrait être libéré de l'oreille. L'apparition d'un écoulement purulent pathologique du canal auditif externe est toujours un signe du développement d'un processus purulent-inflammatoire dans l'oreille et nécessite une intervention médicale.

Un écoulement d'oreille peut apparaître:

  • Lors de l'exécution d'une otite moyenne externe. Dans ce cas, le pus formé dans la paroi du méat auditif externe peut éclater et se démarquer sous la forme de masses denses gris blanchâtre, jaunâtre ou verdâtre.
  • Dans l'otite moyenne suppurée aiguë. Cette maladie est caractérisée par la progression d'un processus inflammatoire purulent et l'accumulation d'une grande quantité de pus dans la cavité tympanique. Au fil du temps, le pus devient trop, à la suite de quoi il perce à l'endroit «le plus faible», c'est-à-dire qu'il fait un trou dans le tympan. Au moment de la percée du tympan, une grande quantité de masses mucopurulentes de couleur grise ou jaune, qui peuvent contenir un mélange de sang, est libérée de l'oreille affectée. Immédiatement après cela, le patient ressent une diminution de la gravité de la douleur et une amélioration de l'état général, qui est due à une diminution de la pression dans la cavité tympanique.
  • Après une blessure. La libération d'une petite quantité de sang rouge vif peut être un signe de dommage à la peau du méat auditif externe (par exemple, ramasser des objets tranchants dans les oreilles). Dans le même temps, l'apparition de saignements abondants après une blessure grave peut indiquer des dommages aux os de la base du crâne (dans ce cas, le liquide céphalorachidien peut être libéré avec le sang, ce qui nécessite des soins médicaux immédiats).

Quel médecin dois-je contacter avec une oreille bouchée?

Si la congestion de l'oreille est extrêmement rare (par exemple, après un bain à la suite de la pénétration d'eau dans le conduit auditif externe), il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Vous devez surveiller la propreté du canal auditif externe et nettoyer régulièrement vos oreilles avec des cotons-tiges stériles après les procédures de l'eau. Si la congestion de l'oreille (oreilles) est souvent répétée, persiste pendant plusieurs jours et s'accompagne d'autres symptômes (douleur, acouphènes, écoulement anormal des oreilles), vous devriez consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Le médecin procédera à un examen complet de l'analyseur auditif, établira un diagnostic et prescrira le traitement nécessaire..

En cours de diagnostic, le médecin peut utiliser:

  • Inspection externe. Le médecin examine les parties externes du conduit auditif à l'œil nu, en essayant d'identifier les signes d'un processus inflammatoire (rougeur et gonflement de la peau, des pustules, etc.).
  • Palpation. Le médecin appuie légèrement sur le dos de l'oreillette, puis le tire sur le côté. La survenue de douleurs dans l'oreille lors de ces manipulations peut indiquer la présence d'un processus inflammatoire dans la zone du conduit auditif externe.
  • Otoscopie L'essence de cette étude est d'examiner le méat auditif externe et la surface externe du tympan à l'aide d'un entonnoir métallique spécial. Au cours de l'étude, le médecin tire légèrement l'oreillette du patient vers l'arrière et insère un entonnoir spécial dans son oreille. Pendant l'exécution de cette manipulation, l'apparition d'une toux réflexe peut survenir, associée à une irritation des terminaisons nerveuses de la peau du méat auditif, cependant, la douleur ne doit pas être normale. L'apparition de douleur peut être un signe de la présence d'un processus inflammatoire ou indiquer une introduction trop profonde de l'entonnoir. Une fois l'entonnoir inséré, le médecin le fait tourner lentement, examinant les parois du canal auditif externe et du tympan afin d'identifier les foyers d'inflammation, de suppuration ou de perforation (perforation) de la membrane elle-même.
  • Etude de la fonction des tubes auditifs. Cette étude est réalisée à l'aide d'un appareil spécial, qui est un tube en caoutchouc, aux deux extrémités duquel se trouvent des écouteurs (entonnoirs). L'essence de l'étude est la suivante. Le médecin insère une extrémité du tube dans le canal auditif externe du patient et l'autre dans le canal auditif externe. De plus, le médecin demande au patient d'effectuer une série de manipulations simples et il évalue la nature des sons qui se produisent dans ce cas. Tout d'abord, le patient doit effectuer le mouvement de déglutition habituel. Si le tube auditif est passable, le médecin entendra un son caractéristique. Ensuite, le médecin pardonne au patient de fermer son nez et sa bouche, puis répète le mouvement de déglutition. En cas de perméabilité du tube auditif, le patient ressentira une impulsion caractéristique dans l'oreille et le médecin entendra un son caractéristique. Après cela, le médecin demande au patient de respirer profondément, de fermer son nez et sa bouche et d'essayer d'exhaler de l'air avec force. En raison de l'augmentation de la pression dans le pharynx, l'entrée des tubes auditifs s'ouvre et l'air pénètre à travers eux dans la cavité tympanique. Cela s'accompagne d'un coup ou d'un sifflement caractéristique que le patient ressent et que le médecin entend.
  • Détermination de l'acuité auditive. L'acuité auditive peut être évaluée à l'aide de la parole (le médecin, étant à une distance de 6 mètres du patient, prononce certains mots à voix basse et le patient doit les répéter). Vous pouvez également utiliser un diapason - un appareil spécial qui émet certains sons pendant le mouvement. En fonction de la durée pendant laquelle le patient peut entendre le diapason, le médecin évalue l'état de son analyseur auditif. L'audiométrie est également très efficace - un ensemble de méthodes qui vous permettent d'explorer les fonctions de l'analyseur auditif en utilisant diverses technologies électroniques et informatiques. Ces études fournissent des résultats plus précis et aident au diagnostic..