Principal / Diagnostique

Brûlure et picotements dans la tête - pourquoi cuit et brûle de l'intérieur?

Diagnostique

Les maux de tête fréquents sont souvent le premier symptôme de maladies naissantes. Il y a environ 300 raisons différentes à l'apparition de ces douleurs, la plus simple d'entre elles étant des verres mal sélectionnés ou un surmenage.

Les maux de tête surviennent dans près de 50% de la population mondiale, ils entraînent une perte temporaire de performance. Et il n'y a pas si peu de gens qui se plaignent précisément de picotements et de brûlures à l'arrière de la tête ou de cela, comme si toute la tête brûlait.

Des sensations désagréables similaires peuvent se produire dans différentes zones de la tête: tempes, front, partie pariétale ou aller de l'intérieur. Dans le même temps, les yeux d'une personne peuvent également rougir, parfois les gens décrivent les sensations comme s'ils avaient mis quelque chose de chaud sur leur tête. Une douleur similaire peut se propager aux épaules et au dos..

Manifestations spéciales d'inconfort

De nombreux patients se plaignent de brûlures dans toute la tête. Moins souvent, la brûlure apparaît sous forme de démangeaisons à l'intérieur de la tête, selon les sensations qu'elle peut être comparée au fait que vous vous êtes assis longtemps sous le soleil brûlant.

Ces démangeaisons peuvent être accompagnées de douleurs monotones et légèrement lancinantes à l'intérieur de la tête, d'une fréquence cardiaque rapide, d'une pression artérielle élevée et d'autres symptômes.

Si la brûlure dérange spécifiquement le cuir chevelu - c'est l'effet des allergènes, alors vous devez refuser les aliments auxquels vous êtes allergique ou essayer d'éviter les sources qui provoquent une réaction allergique. Une fièvre sévère dans la tête peut également survenir sous forme de convulsions.

Mais des maux de tête similaires à des picotements avec des aiguilles peuvent indiquer non seulement un surmenage du corps, mais aussi la présence de maladies graves.

Localisation de la douleur et de ses causes

L'inconfort peut être localisé dans différentes parties de la tête:

  • douleur frontale;
  • chaleur interne et sensation de picotement;
  • douleur temporelle;
  • brûlure à l'arrière de la tête;
  • ceinture (va de l'intérieur et couvre toute la tête);
  • brûlant dans le cou.

La douleur au front est souvent associée à des problèmes de vision et respiratoires. Brûlure de l'intérieur - sans localisation claire, peut être aiguë ou lente, la douleur augmente rapidement. C'est le type de douleur le plus dangereux, avec de tels symptômes, vous devez vous rendre d'urgence chez le médecin.

Une sensation de brûlure ou de picotement à l'arrière de la tête résulte souvent d'une position assise longue et d'un cou serré. La chaleur à l'arrière de la tête peut également se transformer en une sensation d'engourdissement léger. La douleur brûlante sous forme de brûlure indique souvent les facteurs psychologiques qui la provoquent.

Facteurs de risque

Un mode de vie inapproprié entraîne non seulement des maux de tête chroniques, mais aussi une maladie chronique. Les mauvaises habitudes comme le tabagisme, la dépendance à l'alcool ou l'exposition à des sources négatives externes comme les heures de travail irrégulières, le stress constant sont des choses à éviter si vous voulez être en bonne santé. Les brûlures à la tête peuvent être causées par un certain nombre de troubles hormonaux dans le corps..

Les maladies du cuir chevelu, ainsi que les réactions allergiques du corps aux aliments, les cosmétiques peuvent provoquer une sensation de brûlure..

Les causes d'une sensation de brûlure à l'intérieur de la tête peuvent être: migraines, méningite, sinusite, encéphalite, pharyngite, pathologies oculaires.

Maladies provocantes

Maladies pouvant provoquer des maux de tête:

  1. L'ostéochondrose cervicale est une cause fréquente de brûlures, de picotements et de sensation de chaleur dans la tête et le cou. Avec cette maladie, les disques intervertébraux de la colonne vertébrale du cou sont déformés, ce qui entraîne leur dégénérescence. L'apport sanguin normal à la tête est également perturbé, des acouphènes peuvent apparaître. La maladie progresse rapidement chez les personnes qui travaillent à l'ordinateur ou conduisent beaucoup. En plus de la brûlure, le développement de l'ostéochondrose cervicale peut s'accompagner: d'engourdissement du visage, de crunch en tournant le cou, de brûlure et de picotements à l'arrière de la tête et du cou. La douleur s'intensifie après un long séjour dans la même position, même après avoir dormi dans une position inconfortable. La maladie est favorisée par: surcharge pondérale, travail sédentaire, manque de sport dans la vie et même oreillers hauts.
  2. Les attaques de panique (crise sympatho-surrénalienne) provoquent également un symptôme similaire - elles affectent environ 2,5% des personnes sur Terre. De telles attaques durent de six à huit heures, en plus des brûlures dans la tête, la pression artérielle augmente également chez les patients, la peur de la mort apparaît, une personne suffoque et frissonne. Les causes de ces attaques de panique peuvent être des tumeurs de la colonne vertébrale, des glandes surrénales ou de la moelle épinière, ou un stress sévère.
  3. Surmenage chronique. L'épuisement constant des réserves internes de ressources du corps entraîne de nombreuses conséquences négatives et des maladies qui peuvent évoluer en maladies chroniques. Le ton des vaisseaux sanguins dans la tête est perturbé et le retard du flux sanguin dans le cerveau se manifeste souvent par une sensation de brûlure à l'intérieur de la tête.
  4. Des picotements et de la chaleur à l'arrière de la tête peuvent également indiquer une hypertension (tension des parois des artères). Les personnes vivant et travaillant dans des environnements stressants y sont particulièrement vulnérables. En plus d'une sensation de brûlure dans la tête, l'hypertension s'accompagne de picotements dans les tempes et la couronne, de légers étourdissements, de problèmes oculaires.
  5. Un autre aspect névralgique. L'inflammation des fibres nerveuses s'accompagne souvent de douleurs dans la zone d'innervation nerveuse. Des brûlures et de la chaleur à l'arrière de la tête apparaissent avec une névralgie du nerf occipital, ainsi que des terminaisons nerveuses qui sortent au niveau de la colonne cervicale. Dans ce cas, la douleur a un caractère brûlant prononcé et ne peut pas être traitée avec des analgésiques. Habituellement, en plus de la douleur, d'autres symptômes apparaissent, par exemple, une violation de la sensibilité. En touchant le cuir chevelu, la douleur ne fait que s'intensifier, des paresthésies apparaissent souvent (ramper, sensation de picotements). Le traitement est effectué par un neurologue, souvent le cours du traitement comprend non seulement des médicaments, mais aussi de la physiothérapie. La thérapie est effectuée pendant une longue période, de plusieurs mois à une année complète..
  6. S'il brûle dans la tête, cela peut également indiquer des maladies oculaires. Des picotements et des brûlures apparaissent avec un surmenage fréquent des yeux, une diminution de la vision.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Avant de commencer le traitement, vous devez absolument découvrir ce qui a causé la sensation de brûlure et la chaleur dans la tête. Vous devez consulter un thérapeute, un neurologue et peut-être d'autres spécialistes, passer des tests sanguins et urinaires généraux et prendre rendez-vous avec un optométriste. Il s'agit de la consultation initiale avec les médecins..

De plus, une radiographie du crâne est effectuée, une tomodensitométrie ou une IRM (imagerie par résonance magnétique) est effectuée. Dans ce cas, un ensemble standard d'études est appliqué..

Si une anomalie est soudainement trouvée dans la région du cerveau, alors pour déterminer avec précision la maladie, il est nécessaire de subir une tomographie. Pour le diagnostic des maladies de la tête - c'est la meilleure méthode. Le patient est placé sous tomographie.

Son principe est basé sur l'effet des protons d'hydrogène sur le corps humain. Après cela, une encéphalographie (ou une échographie) est prescrite. La tête du patient est enduite de gelée de pétrole et un capteur à ultrasons est passé à travers. Les données reçues sont affichées sur le moniteur. Ils doivent être corrigés et déchiffrés..

La dernière étape de l'examen est l'électroencéphalographie. Cette méthode est basée sur l'enregistrement des impulsions nerveuses du cerveau..

Avec l'aide de l'électroencéphalographie, vous pouvez découvrir dans quelle partie de la tête une violation s'est produite. Toutes les méthodes ci-dessus pour l'examen de la tête sont indolores, mais efficaces pour identifier les maladies graves.

Au cours du diagnostic général, les faits suivants sont révélés:

  • la fréquence de la douleur sous forme de sensations de brûlures et de picotements;
  • la relation de la douleur avec la réponse du corps à la douleur;
  • nature de la douleur, intensité, durée, localisation.

Le diagnostic différentiel est une méthode qui vous permet d'identifier une maladie chez une personne en éliminant les maladies possibles en raison de l'absence de symptômes évidents des maladies présumées chez le patient.

Le résultat est un diagnostic correct et un traitement approprié. Il existe des programmes informatiques spéciaux qui aident à identifier plus précisément la maladie en fonction des symptômes détectés..

Avant de commencer le traitement de la douleur, un certain nombre d'études sont effectuées, y compris des tests de laboratoire - ils vous permettent de trouver des signes d'infection et d'inflammation. Obligatoire pour le patient est une visite à l'optométriste.

Une visite chez ce médecin est indiquée dans presque tous les cas de maux de tête, car il peut y avoir des changements dans le fond d'œil, qui ne peuvent être déterminés que par un optométriste utilisant un équipement spécial; l'examen établit également la véritable cause du mal de tête. De plus, un ophtalmologiste évaluera l'état de réfraction, l'acuité visuelle et le champ de vision du patient.

Le complexe des procédures médicales

Après avoir posé le bon diagnostic, vous devez suivre toute la gamme des mesures thérapeutiques, notamment: thérapie magnétique et laser, libération myofasciale - ce sont toutes des méthodes non médicamenteuses pour traiter les maux de tête.

Le traitement commence par une thérapie manuelle (massage professionnel qui rétablit l'apport sanguin normal au cerveau). La réflexothérapie est également utilisée, des sports sont pratiqués, notamment: yoga, fitness, Pilates, le bon régime est sélectionné.

Quant au régime, les aliments épicés et gras sont nécessairement exclus du régime quotidien, vous ne pouvez pas manger salé, sucré (chocolat). De plus, une personne devrait refuser de boire de l'alcool et de ne pas fumer. La douleur diminue également avec la normalisation de la pression (prise de médicaments antihypertenseurs). Devrait normaliser le sommeil (la période est de 12 à 18 jours).

Obligatoire pour le patient dans le traitement des céphalées balnéothérapie - procédures de l'eau avec thérapie hydrolaser.

La musicothérapie, la psychothérapie, l'auto-formation et la méditation auront un effet positif..

Afin de prévenir la douleur, les brûlures, les picotements et autres sensations désagréables dans la tête, vous devez tout d'abord contrôler la tension artérielle. Il est également nécessaire d'observer le régime alimentaire recommandé par les médecins..

De nombreux médecins vous conseillent de garder un cahier spécial dans lequel vous noterez les causes de la douleur dans la tête. Après avoir identifié les facteurs négatifs qui causent la douleur, ils doivent être évités. Exercice régulier.

Douleur lancinante dans la tête du côté droit: causes et traitement

AccueilMaux de tête et migraine Maux de tête Douleur lancinante dans la tête du côté droit: causes et traitement

La douleur lancinante dans la tête est un symptôme qui survient souvent chez les patients présentant divers processus pathologiques. Il est impossible de considérer cette manifestation comme une maladie distincte. Par conséquent, si un symptôme se produit, vous devriez consulter un médecin et subir un examen. Cela vous permettra d'établir un diagnostic et de prescrire un traitement approprié..

La nature des sensations et leur localisation

Le mal de tête de tir est un épisode paroxystique de sensations désagréables qui peut être localisé à gauche et à droite de la tête. La douleur peut être donnée à d'autres zones - cou, épaules, orbites.

Le plus souvent, le symptôme est aigu, survient soudainement ou est provoqué par divers stimuli externes. Cependant, la douleur peut également être chronique. Cette condition se manifeste par des attaques prolongées de 10 heures ou plus, dans lesquelles l'inconfort dans la tête persiste constamment et aggrave considérablement la qualité de vie du patient.

Raisons principales

Les causes les plus courantes de douleurs lancinantes dans la tête sont les conditions suivantes:

  1. La névrite et la névralgie sont des lésions des nerfs qui se manifestent par de fortes douleurs lancinantes. La base de leur apparition est la compression des terminaisons nerveuses et des racines, ce qui entraîne une forte détérioration de l'état du patient.
  2. Les pathologies rachidiennes (ostéochondrose, hernies vertébrales) sont des affections qui s'accompagnent d'une compression des artères fournissant du sang et des nutriments au tissu cérébral. Dans le contexte de ce processus, une ischémie de l'organe se manifeste, qui se manifeste par une douleur dans la tête.
  3. L'arthrite de l'articulation temporo-mandibulaire est une autre lésion de la structure osseuse, qui provoque également des troubles circulatoires dans le cerveau et contribue à l'apparition de douleurs.
  4. Commotion cérébrale - une affection caractérisée par des maux de tête accompagnés de nausées, de vomissements et d'autres signes de dommages au système nerveux.
  5. La migraine est un type particulier de trouble plus fréquent chez les femmes. Cette condition se manifeste par un fort mal de tête unilatéral, qui dure plusieurs heures, voire plusieurs jours..
  6. L'otite est une maladie courante qui se manifeste par une inflammation de l'oreille interne et moyenne. L'un des symptômes de cette pathologie est une douleur intense dans le conduit auditif, qui tire dans la tête.
  7. Lésions dentaires - pulpite et autres maladies graves qui provoquent une douleur intense. Dans ce cas, les sensations peuvent être localisées non seulement dans la zone de la dent changée, mais aussi irradier vers la tête, ce qui complique le diagnostic de la maladie.

Beaucoup moins fréquemment, des maux de tête de tir surviennent en raison de lésions plus graves de la tête et du système nerveux. Parmi eux, on peut distinguer les pathologies vasculaires (accidents vasculaires cérébraux et attaques ischémiques transitoires), ainsi que les kystes et les néoplasmes dans le tissu cérébral.

Symptômes associés

En plus de la céphalée de tir, le patient peut également présenter d'autres symptômes caractéristiques, selon le spectre dont les médecins suggèrent le diagnostic du patient.

Les manifestations non spécifiques incluent l'engourdissement des extrémités, indiquant la pathologie du système nerveux périphérique. La présence de troubles articulaires dans la colonne vertébrale est indiquée par une douleur intense dans le cou associée à un resserrement lors de la rotation de la tête. Parfois, chez les patients, la mobilité de la colonne cervicale peut être altérée, tout mouvement est impossible en raison de la contracture et de l'arthrite.

En présence d'une inflammation périphérique, le patient présente les symptômes correspondants. Si la cause du développement du tableau clinique est l'otite moyenne, ce sera une perte auditive et une douleur intense dans le conduit auditif. En cas de pulpite et d'autres maladies dentaires, le patient développe des maux de dents sévères, d'autres symptômes sont une sensibilité accrue aux effets thermiques, des saignements des gencives, etc..

Avec des pathologies cérébrales plus sévères (tumeurs, kystes, blessures), les maux de tête s'accompagnent d'une forte détérioration de l'état du système nerveux, qui peut se manifester par les symptômes suivants:

  1. Symptômes oculaires (nystagmus, strabisme, paralysie du regard);
  2. Violation des expressions faciales, spasme des muscles masticateurs;
  3. Crampes
  4. Parésie et paralysie des membres;
  5. Arrêt respiratoire;
  6. Diminution de la coordination des mouvements, changements de démarche, impossibilité de mouvements musculaires précis.

Les violations énumérées indiquent un dommage grave au système nerveux. Lorsqu'ils apparaissent, il est nécessaire d'hospitaliser d'urgence le patient afin d'arrêter la maladie avant le développement de complications irréversibles sévères.

Diagnostique

Le rendez-vous principal avec un patient souffrant de maux de tête est le thérapeute. Il demande au visiteur quand la douleur est apparue, à quelle fréquence les épisodes se produisent, où les sensations désagréables sont localisées et où elles se produisent. Le patient doit se souvenir de ce qui provoque les symptômes ou augmente leur gravité. Il est important d'établir la nature de la douleur..

Après l'examen initial et l'examen, le thérapeute décide d'autres tactiques de gestion pour le patient. S'il y a des signes de dommages au système nerveux, le patient est référé à un neurologue qui effectue des tests supplémentaires. Si le patient a une douleur lancinante dans la tête causée par une otite moyenne, une pulpite et d'autres troubles en dehors du système nerveux, il sera référé à des spécialistes spécialisés (oto-rhino-laryngologiste ou dentiste).

Un neurologue qui examine un patient commence par vérifier les réflexes, évaluer la sensibilité et identifier les symptômes oculaires. Le spécialiste recueille des données sur l'état du patient et prescrit des tests supplémentaires - IRM du cerveau, examen du liquide céphalo-rachidien, radiographie de la colonne vertébrale, du cou et de la tête.

Sur la base des résultats de l'examen, un diagnostic clinique complet est établi, en fonction duquel un traitement ultérieur sera effectué..

Premiers secours

Si un mal de tête de tir se produit chez un patient, une attaque peut être soulagée avec quelques méthodes simples:

  1. Pour mettre une compresse chaude sur la tête - cela réduira la gravité de la névralgie;
  2. Prenez des analgésiques - les analgésiques conventionnels arrêtent généralement les épisodes de migraine, les douleurs de tension et autres attaques légères;
  3. Acupression de la région occipitale et du cou - très efficace en présence de migraine cervicale et de pathologies rachidiennes.

Il est important de comprendre que toutes ces manipulations ne font que soulager les symptômes de la maladie, sans affecter la cause de son apparition. En cas de douleurs fréquentes, le patient doit absolument consulter un médecin au sujet du profil de traitement..

Traitement

Selon l'origine de la douleur lancinante, différentes méthodes peuvent être utilisées pour la traiter, chacune ayant ses propres indications. Il est recommandé d'utiliser une thérapie complexe, qui diversifie la maladie, réduit son activité et prévient l'apparition de nouveaux épisodes de douleur.

Les préparatifs

Le plus souvent, les analgésiques classiques sont utilisés pour soulager le syndrome douloureux, parmi lesquels Ketorol, Ketanov, Dexalgin, Indomethacin sont les plus efficaces. Le choix du médicament est effectué par le médecin en fonction des caractéristiques de l'état du patient et de la présence de maladies concomitantes.

Une autre méthode d'anesthésie médicamenteuse est le blocage, qui implique l'introduction d'anesthésiques locaux par voie sous-cutanée pour réduire la gravité de la douleur. Cette méthode est souvent utilisée pour éliminer la névralgie. Pour sa mise en œuvre, des médicaments tels que la novocaïne, la lidocaïne, l'anestézine sont utilisés. Les injections sont effectuées à des points de douleur spécifiques - généralement sous l'articulation de la mâchoire, derrière l'oreille ou près de l'arcade sourcilière.

Pour améliorer l'état du système nerveux, des médicaments supplémentaires sont prescrits qui augmentent l'adaptation du patient et rétablissent l'activité cérébrale. Il s'agit notamment des nootropiques, des adaptogènes et des vitamines B. Les médicaments de ce type sont considérés comme une méthode supplémentaire de pharmacothérapie..

Physiothérapie

Une méthode efficace pour traiter les maux de tête est la physiothérapie, qui implique une exposition à la peau et aux tissus sous-jacents par des facteurs physiques. Un tel traitement est particulièrement indiqué en présence de pathologies de la colonne vertébrale. Dans ce cas, les procédures suivantes peuvent être prescrites:

  1. Exposition aux ultrasons;
  2. Thérapie par courant à haute fréquence;
  3. Thérapie au laser;
  4. Traitement magnétique;
  5. Ion et électrophorèse.

Effectuer des procédures physiothérapeutiques visant à rétablir une circulation sanguine normale dans les tissus. Cela stimule le flux d'oxygène et de nutriments dans les cellules, ce qui soulage l'œdème et l'inflammation, réduit le processus de la douleur et lance le processus de régénération active. La physiothérapie peut être considérée comme une méthode de traitement supplémentaire qui, en combinaison avec des médicaments, permet au patient de récupérer rapidement..

Physiothérapie

La gymnastique thérapeutique, comme la physiothérapie, est indiquée pour les pathologies de la colonne vertébrale, ainsi que pour les migraines cervicales. La mise en œuvre régulière d'ensembles d'exercices spéciaux permet aux patients de soulager rapidement les maux de tête et d'arrêter d'autres symptômes désagréables. De plus, l'utilisation d'exercices de physiothérapie peut ralentir la progression du processus pathologique et restaurer une mobilité vertébrale normale.

Par conséquent, si une douleur intense se produit pendant l'exercice, la gymnastique doit être arrêtée, après quoi cela vaut la peine de consulter votre médecin.

Massage

Le massage est une autre méthode pour soulager les maux de tête. Cela peut être un effet à part entière sur toute la colonne vertébrale, ainsi que des procédures locales dans le cou. Il est conseillé aux patients de s'inscrire à un massage thérapeutique spécial, effectué par des spécialistes spécialisés. Leur travail vous permet de soulager les spasmes des muscles paravertébraux, de réduire la probabilité de développer une contracture, d'améliorer la circulation sanguine locale. Tout cela contribue à réduire la sévérité de la douleur..

En plus des procédures de massage classiques, les patients se voient également proposer des procédures d'eau spéciales - une douche circulaire, qui a un fort effet presseur sur les tissus. Son utilisation s'accompagne également d'une amélioration rapide de l'état du patient. La manipulation est particulièrement indiquée pour les patients qui doivent être prudents lors du massage de la colonne vertébrale (par exemple, en présence de hernies). Cette technique se caractérise par un effet plus doux sur les tissus de la région paravertébrale.

Le massage professionnel doit être combiné avec l'auto-massage. À la maison, il est recommandé aux patients de pétrir indépendamment la zone du col et la partie occipitale de la tête. L'auto-massage lors d'une crise de maux de tête est l'une des méthodes les plus rapides pour le soulager. Une ruée de sang vers le site de la procédure assure la normalisation de la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui affecte réellement la cause de la douleur.

Conclusion

Ainsi, les maux de tête de tir sont un symptôme important qui peut indiquer une gamme de pathologies différentes. En cas d'inconfort et de douleur constants, le patient doit consulter un thérapeute ou un neurologue. Cela vous permettra d'établir rapidement le facteur qui a déclenché l'apparition de symptômes désagréables, afin que les médecins puissent prescrire un traitement efficace.

Maux de tête piquants: causes, traitement

Les maux de tête sont l'un des symptômes les plus courants indiquant la présence de divers processus pathologiques dans le corps. Selon la gravité de la douleur, sa fréquence, la zone de localisation, jusqu'à 200 formes différentes de céphalées sont distinguées. Très souvent, les patients ont mal à la tête. Dans la plupart des cas, une personne essaie de se débarrasser des sensations atroces dès que possible en prenant des analgésiques ou d'autres analgésiques puissants. Néanmoins, il est important d'identifier les causes de cette condition et de procéder en temps opportun au traitement non pas du symptôme, mais de la maladie elle-même.

Comment cela se manifeste?

La première description d'un mal de tête est apparue il y a environ 5 mille ans. La douleur aux coutures est parfois comparée à un coup de foudre ou à une piqûre de glace. En règle générale, il est tranchant, tranchant, perçant. Cette condition est le plus souvent trouvée chez les adultes, mais 3% de ces problèmes sont enregistrés chez un enfant.

Dans la plupart des cas, la douleur est ressentie en 1 seconde, parfois l'attaque dure jusqu'à 10 secondes. Une «injection» ou toute une série d '«injections» peut se produire. La fréquence d'apparition de la douleur est de plusieurs heures à plusieurs jours.

Le plus souvent, la douleur est localisée à un moment donné:

  • dans la région temporelle;
  • dans la région des orbites;
  • dans la couronne;
  • à l'arrière de la tête;
  • dans le front;
  • derrière l'oreille.

Les injections peuvent se déplacer d'un point à un autre dans la moitié de la tête ou apparaître de l'autre côté.

Les causes

Habituellement, l'apparition de douleurs aux coutures est associée à une violation de la structure des vaisseaux cérébraux. Parfois, cette condition n'est pas accompagnée d'autres symptômes ou troubles. Des «injections» de points sur le front peuvent survenir chez des personnes en bonne santé (environ 3%).
Cependant, la grande majorité des cas de cette condition surviennent chez des patients souffrant de migraine (46%).

De plus, la cause de la douleur aiguë aux coutures peut être:

  • bundle ou cluster mal de tête,
  • faire du sport,
  • blessures à la tête,
  • méningite,
  • rupture d'anévrisme,
  • l'apparition de néoplasmes;
  • l'otite moyenne et certaines autres maladies.

La migraine est caractérisée par des douleurs aiguës qui se produisent dans le temple et le front, se propageant progressivement à d'autres zones. Il est fixe que, fondamentalement, une telle douleur apparaît à gauche. Souvent, l'apparition de la douleur est précédée d'une «aura»: picotements de la peau, hallucinations visuelles. Si une mère souffre de migraine, un diagnostic similaire peut être posé chez un enfant..

Les douleurs d'amas se caractérisent par des pulsations et une périodicité claire. En règle générale, des zones de l'orbite apparaissent, peuvent être accompagnées d'une rougeur de l'œil, intensifiant le nez qui coule. Une telle douleur aux coutures peut survenir lors de la prise d'alcool et de certains aliments.
Les injections aiguës localisées à l'arrière de la tête peuvent être associées à une hypertension ou à une ostéochondrose cervicale. Dans le même temps, les patients se plaignent souvent d'inconfort du côté gauche. Maintenant, le seuil d'âge de ces maladies a considérablement diminué, ce qui est facilité par un long passe-temps de l'enfant devant l'ordinateur.

Une condition similaire est observée si une douleur lancinante survient après un exercice intense. À la suite de l'effort, la pression artérielle peut augmenter et une atteinte du vaisseau ou du nerf peut se produire. Une attention particulière doit être accordée à un tel symptôme si, après avoir pris des analgésiques, la douleur à l'arrière de la tête ou du front réapparaît et devient terne, oppressive, nécessite l'utilisation de médicaments plus puissants..

À la suite de blessures à la tête, un déplacement cérébral se produit parfois, qui se transforme par la suite en une apparence périodique de douleur aiguë aux coutures. S'il n'y a pas d'autres symptômes concomitants, même avec une blessure à long terme, un examen approprié est nécessaire. Il est important de toujours répondre aux plaintes d’un enfant si des blessures appropriées se sont produites..

Une douleur intense aux coutures apparaît dans le contexte du développement d'une inflammation aiguë des méninges - méningite. Il n'apparaît qu'à un seul moment. Dans ce cas, les muscles de la nuque sont progressivement tendus, la température augmente, des nausées et des vomissements apparaissent.

De tels symptômes, complétés par une douleur aiguë à un moment donné, une perte de vision et d'orientation dans l'espace, peuvent survenir à la suite d'un saignement interne qui se produit lorsque l'artère carotide est détruite ou que l'anévrisme se rompt. Souvent, un patient dans cet état perd connaissance.
Si la douleur aux coutures n'est fixée que d'un côté, cela peut indiquer un processus inflammatoire qui accompagne:

Souvent, des «injections» aiguës à l'arrière de la tête ou de la couronne accompagnent le rhume, qui est compliqué par une sinusite, une sinusite et d'autres complications de la grippe ou de l'IRA.
La céphalalgie aiguë est un symptôme secondaire du développement de néoplasmes. Ceci est précédé d'une douleur sourde prolongée, qui au fil du temps commence à être ressentie plus intensément. Il y a une détérioration générale de l'état du corps. La période la plus douloureuse est le matin..
Parfois, la cause d'un mal de tête aigu à gauche, autour du front ou sur le dessus de la tête est des problèmes psychologiques. À la suite du stress vécu ou de la présence d'un problème de vie difficile, de la peur, du mécontentement, une personne éprouve de graves douleurs. Chez un enfant, une telle condition peut provoquer une fatigue mentale à la suite d'une étude intensive.

Des surpiqûres sur le front ou la couronne peuvent être causées par des problèmes de vision. Par exemple, des verres ou des lentilles mal sélectionnés contribuent à la tension des muscles optiques, ce qui provoque des maux de tête.
Même une malocclusion due à une pression constante dans l'articulation temporo-mandibulaire crée les conditions pour des «injections» nettes à droite ou à gauche, selon les caractéristiques de la structure du visage. La même condition est observée si les muscles de la mâchoire ou du cou sont raides, enflammés, surmenés.
L'une des causes très courantes des «injections» aiguës, en particulier du côté gauche, est la sensibilité aux intempéries du patient. Surtout, ils sont ressentis dans le front..

Diagnostique

La détermination de la cause des céphalées aiguës systématiques ne peut être effectuée que par un médecin, sur la base de procédures de diagnostic spéciales. Ils comprennent:

  • examen et interrogation du patient;
  • test sanguin;
  • surveiller les changements de pression artérielle;
  • IRM du cerveau et de la colonne vertébrale;
  • Tomographie par rayons X de la tête;
  • angiographie par résonance magnétique;
  • inspection de spécialistes étroits.

Une visite chez le médecin ne doit pas être différée si:

  • une douleur aiguë survient chez un enfant ou un adolescent;
  • la fréquence et l'intensité des attaques augmentent;
  • autres symptômes.

Traitement

Les céphalées piquantes sont traitées en fonction de la cause de son apparition. S'il est de nature primaire, il est recommandé:

  • changer l'environnement;
  • se promener au grand air;
  • masser la couronne, le cou, les épaules, la tête;
  • mettez une compresse froide sur votre front;
  • Prends une douche;
  • inhalez les huiles essentielles.

Pour l'enfant, un sommeil sain et des exercices de respiration peuvent être suffisants. Si la cause de la douleur aiguë à gauche est une migraine, pour soulager la maladie, il est recommandé d'observer la règle des trois "T" - chaleur, obscurité, silence. Il vaut mieux s'asseoir dans une pièce calme et s'envelopper la tête dans une serviette éponge chaude.
L'indométhocine, qui est un médicament AINS, des antispasmodiques (unispasis, spazmalgon), l'un des médicaments apaisants (Rizatriptan, Zolmitriptan, Sumatriptan) peut apporter une aide efficace à partir de médicaments.
Cependant, l'automédication ne doit pas être utilisée de manière abusive en cas d'attaques répétées et consulter un médecin. Les céphalées aiguës secondaires ne disparaissent qu'après le traitement de la maladie sous-jacente.
Vous devez savoir qu'avec la détection rapide d'un problème qui provoque une douleur aiguë aux coutures dans la tête et un traitement correctement prescrit, presque toutes les conditions pathologiques répondent au traitement médical. Par conséquent, en cas de douleur chronique, il ne faut pas avoir peur d'aller chez un spécialiste, mais au contraire, il faut le faire le plus tôt possible. La nécessité de traiter ce problème en matière de santé de l'enfant est particulièrement responsable..

10 causes possibles de picotements et d'engourdissements du visage

Les picotements spontanés et l'engourdissement du visage sont appelés paresthésies. Cette condition est associée à une lésion ou une irritation du nerf. Parfois, les picotements ou l'engourdissement du visage ne sont causés que par une violation temporaire de l'approvisionnement en sang, qui se produit, par exemple, si vous êtes dans une position inconfortable pendant une longue période, souvent pendant le sommeil. Mais cela se produit lorsque la paresthésie s'accompagne d'autres conditions: température, sensation de chaleur / froid, faiblesse, problèmes d'élocution ou de vision. Il s'agit d'un signal de l'organisme sur une éventuelle maladie. Parfois, une sensation de picotement et un engourdissement affectent non seulement le visage, mais aussi les membres: bras et jambes.

Causes de picotements et d'engourdissement du visage

1. Migraine

Ce sont des maux de tête d'une nature palpitante. Une forte tension musculaire dans la tête entraîne une modification de la pression et du flux sanguin, ce qui contribue à la paresthésie. Une sensation de picotements et d'engourdissement du visage peut survenir avant ou après une crise de migraine et souvent du côté où le mal de tête était.

2. Forte tension nerveuse

Un trouble nerveux peut provoquer de nombreux symptômes somatiques, notamment un engourdissement du visage. D'autres signes accompagnant cette condition sont des tremblements, des palpitations, des sueurs.

3. Diabète

L'une des complications du diabète est la neuropathie. Il s'agit d'une condition qui provoque des lésions nerveuses. Le plus souvent, la neuropathie du diabète affecte la zone des jambes, il y a un pied diabétique. Mais il y a des moments où l'engourdissement et les picotements du visage se produisent en raison d'un nerf endommagé.

4. Certaines infections bactériennes et virales

Les dommages aux nerfs faciaux peuvent résulter de diverses infections causées par des bactéries ou des virus..

Avec une infection des voies respiratoires supérieures, les sinus deviennent enflammés. Agrandis, ils peuvent exercer une pression sur les nerfs environnants..

5. Sclérose en plaques

L'engourdissement et les picotements du visage avertissent souvent du développement de la sclérose en plaques (maladies chroniques du système nerveux périphérique). Les autres signes de la maladie sont des troubles de la coordination, des étourdissements d'origine inconnue, de la fatigue, une vision trouble, des difficultés à marcher.

6. Fibromyalgie

Des picotements au visage sont un symptôme courant de la fibromyalgie. Cette condition est caractérisée par une sensibilité altérée dans les zones symétriques de tout le corps. Les patients atteints de fibromyalgie se plaignent souvent d'un mauvais sommeil, de la fatigue, de la dépendance aux intempéries et d'une sensibilité accrue à la douleur..

7. Épilepsie

Des crises partielles simples peuvent survenir chez les personnes atteintes d'épilepsie. Une telle attaque ne se produit que dans une partie du cerveau et la personne ne perd pas conscience. En conséquence, des picotements ou un engourdissement du visage / de la tête peuvent survenir, des illusions auditives, visuelles et olfactives apparaissent (éclairs, étincelles, sifflements, odeurs intenses).

8. Réaction allergique

Il arrive que des picotements du visage signalent une allergie. Une réaction courante aux allergies alimentaires est des démangeaisons et des picotements autour de la bouche. Bien sûr, ce n'est pas le seul symptôme. Une réaction allergique peut être accompagnée de signes tels que l'urticaire, des difficultés à avaler, un gonflement de la langue / des lèvres, un essoufflement.

9. Violation de l'équilibre eau-électrolyte

Des anomalies électrolytiques, y compris une carence en calcium et en magnésium, ainsi qu'un excès de potassium, peuvent entraîner divers troubles, notamment un engourdissement du visage. Un tel déséquilibre des minéraux dans le corps peut se produire dans le cas de maladies associées à une mauvaise absorption des nutriments: maladies intestinales, hypoparathyroïdie, vomissements prolongés. Une cause fréquente de déséquilibre eau-électrolyte est une mauvaise nutrition, ainsi que la prise de certains médicaments, tels que les diurétiques.

10. Inflammation du nerf trijumeau du visage

L'engourdissement, mais plutôt des picotements du visage ou d'une partie de celui-ci, se manifeste également comme un symptôme d'inflammation ou de compression du nerf trijumeau du visage, qui est responsable de la réception de stimuli sensoriels. D'autres conditions surviennent - douleur intense au front, au nez, aux joues ou au menton.

Douleur piquante dans la tête chez l'adulte: causes et traitement

Où vous avez le plus souvent mal à la tête?

À l'arrière de la tête

Une vigilance particulière doit être montrée avec des picotements aigus réguliers dans la tête, comme les aiguilles qui provoquent une douleur concentrée dans différentes zones:

  1. Dans la zone des lobes temporaux, orbites, sous les oreillettes;
  2. Nuque, front, couronne.

Pour se débarrasser des attaques douloureuses, vous devez traiter les causes de leur apparition.

Symptômes

En règle générale, ces attaques durent environ cinq secondes, mais leur nombre peut varier considérablement. Les symptômes concomitants sont absents. La migraine est une cause fréquente de leur manifestation et la région est le lieu caractéristique de la douleur en grappe..

Cela se manifeste de différentes manières, tout dépend de la cause. Souvent, les gens rencontrent la manifestation de ce symptôme dans les situations suivantes:

  • surmenage physique;
  • stress;
  • fluctuations hormonales;
  • surmenage mental;
  • de nombreuses pathologies diverses.

Ces symptômes désagréables peuvent être des partenaires de vie, même pour les personnes qui se considèrent en parfaite santé et qui semblent provenir de l'extérieur. Mais vous devez admettre, ils aggravent la qualité de la vie humaine, car parfois il semble que maintenant la tête va se séparer au niveau des coutures. Les types de localisation suivants de la douleur aux piqûres dans la tête sont possibles:

  • sur la droite;
  • la gauche;
  • dans la région occipitale;
  • dans la région temporelle.

Maux de tête en grappe

La céphalée en grappe (céphalée en grappe) est une douleur lancinante sévère. L'attaque apparaît souvent la nuit. Emplacement - temporel ou frontal. Le mal de dos dans la tête s'accompagne de larmoiement, de sécrétion nasale, du syndrome de Corner. La douleur aux grappes de tir est caractérisée par une accumulation (plusieurs jours par an), qui est associée à la saison (principalement au printemps et à l'automne).

  1. Douleur orbitale, supraorbitale et / ou temporelle expressive d'une durée de 15 à 180 minutes.
  2. ≥ 1 des signes:
  • œdème conjonctival;
  • larmoiement
  • rhinorrhée;
  • hyperhidrose faciale;
  • myosis;
  • ptose;
  • gonflement des paupières;
  • gonflement de la muqueuse nasale.
  1. Fréquence d'attaque - 1 à 8 fois par jour.

Les causes

Les causes de douleurs aux coutures dans la tête sont nombreuses. Parfois, ce symptôme désagréable se produit soudainement, dans d'autres cas, il est provoqué par divers facteurs. Par exemple, il peut s'agir d'une lumière vive ou d'un son fort. Souvent, des douleurs surviennent chez les femmes enceintes ou les personnes sensibles aux intempéries.

Ainsi, les principaux facteurs comprennent:

  • troubles circulatoires dans le cerveau;
  • souche des nerfs optiques;
  • longtemps à l'ordinateur ou à la télévision;
  • maladies endocriniennes;
  • maladies des organes internes;
  • hypoxie;
  • anémie (un manque d'oxygène est observé);
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • l'utilisation de contraceptifs oraux et d'autres médicaments qui affectent la coagulation sanguine;
  • non-respect de la routine quotidienne;
  • manque de sommeil;
  • nutrition irrégulière;
  • mauvaises habitudes;
  • maladies infectieuses;
  • hypertension artérielle;
  • blessures.

Veuillez noter qu'il n'y a pas de données exactes sur la nature des douleurs aux piqûres, mais ce qui suit est connu: ce symptôme désagréable peut se former sous l'influence de plusieurs facteurs, et non d'un seul.

Céphalgie chez les enfants

Si un enfant se plaint que sa tête lui fait très mal, les parents ne doivent pas le laisser sans surveillance. Il faut savoir s'il a des nausées, si des cercles apparaissent devant ses yeux, ou s'il ressent de fortes odeurs incompréhensibles. Souvent, la tête d’un enfant peut faire mal:

  • Du surmenage physique.
  • Certains médicaments.
  • Maladie infectieuse.
  • Troubles circulatoires dans le cerveau.

Tout d'abord, vous devez contacter un neurologue, sinon vous pouvez ignorer l'apparition d'une maladie grave, qui devra être traitée pendant une période longue et coûteuse. Si l'attaque est unique, vous devez masser le whisky, mettre le bébé au lit, aérer la pièce, le boire avec du thé chaud avec de la confiture ou du miel.

Donner aux enfants des médicaments contre les maux de tête doit être extrêmement prudent, en respectant le seuil d'âge et la posologie correcte.

Dystonie végétative

Très souvent, la cause de la douleur lancinante dans la tête est une altération de la circulation, causée par des spasmes des vaisseaux ou leur expansion. Le symptôme peut se produire dans les cas suivants:

  • stress;
  • irrégularité dans la nutrition;
  • déshydratation;
  • manque de sommeil;
  • régime hypocalorique.

Ces facteurs déclenchants sont à l'origine de l'attaque de la dystonie neurocirculaire. Attaques causées par:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • travail prolongé à l'ordinateur (fatigue oculaire);
  • un processus inflammatoire se produisant sur la membrane muqueuse du nez ou de la bouche;
  • surmenage nerveux;
  • les maladies inflammatoires;
  • un froid
  • encéphalite à tiques;
  • méningite.

Il est immédiatement nécessaire de prêter attention au fait que les trois dernières raisons provoquent une perméabilité accrue des parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une douleur. De plus, avec la dystonie végétovasculaire, le cœur pique souvent, la tête fait mal en même temps. Veuillez noter que si ces symptômes sont suffisamment longs et que les douleurs cardiaques brûlent déjà, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Céphalée de tension

Mal de tête intense - terne ou oppressant, diffus (fait rarement mal à l'hémisphère gauche de la tête ou à droite), d'intensité légère ou modérée, souvent errant, cédant dans les yeux, non accompagné de symptômes expressifs.

GBN peut également survenir chez les personnes atteintes d'autres céphalalgies primaires ou secondaires. Chez certaines personnes, les crises sont associées à une augmentation du tonus des muscles péricraniens et cervicaux.

  • pression ou constriction;
  • localisation principalement bilatérale;
  • intensité légère ou modérée;
  • absence d'aggravation pendant l'activité physique, nausées, vomissements (une photophobie ou une phonophobie peut survenir).

Système endocrinien

Des douleurs aux piqûres dans la tête peuvent être causées par:

  • le diabète sucré (la cause est la survenue d'une capillaropathie, c'est-à-dire que le fonctionnement des petits vaisseaux est altéré, ce qui entraîne une capillarotoxicose et des maux de tête);
  • la thyréotoxicose (en raison de l'accélération du métabolisme énergétique, une augmentation de la consommation d'oxygène du sang est stimulée);
  • insuffisance surrénale (la cause de ce symptôme est des troubles circulatoires, car le ton des vaisseaux s'affaiblit et il devient difficile pour le cœur de pomper le sang à travers eux);
  • hyperfonction des glandes surrénales (dans ce cas, la pression artérielle augmente en raison du cortisol sécrété, qui emprisonne le sodium et l'eau).

Comment prévenir la douleur

Vous pouvez prévenir les attaques si vous suivez les règles et recommandations simples des médecins:

  1. Introduisez des sports réguliers dans votre vie, comme le yoga, l'aérobic, le jogging ou la marche.
  2. Marcher dans le parc en plein air fournira la quantité d'oxygène nécessaire.
  3. Sur le lieu de travail, essayez de vous organiser au moins des pauses d'une minute toutes les heures.
  4. Faire une règle de boire deux litres d'eau ordinaire par jour, cela sauvera le corps de la déshydratation.
  5. Il est recommandé de refuser de prendre une grande quantité de café, exclure l'alcool et la nicotine.
  6. Des aliments correctement sélectionnés enrichis de vitamines, de fer et d'autres oligo-éléments utiles aideront à éviter l'irritation des récepteurs de la douleur dans la tête..
  7. Garder votre routine quotidienne, dormir et manger facilitera grandement la prévention des maux de tête sévères.

Côté gauche de la tête

Très souvent, la douleur est localisée à un endroit particulier. Cette section traite de la douleur aux coutures dans le côté gauche de la tête, qui est souvent le résultat d'une maladie appelée migraine. Comment calmer ces sensations désagréables, s'il n'y a aucun moyen de recevoir des soins médicaux professionnels en temps opportun??

Pour éliminer les douleurs de piqûres dans la tête à gauche en médecine, il est recommandé d'appliquer la règle des trois T. Qu'est-ce que c'est? Trois T, ce sont des indicateurs très importants qui doivent être observés en même temps:

D'accord, à la maison, ce n'est pas si difficile à faire. La règle la plus importante est la chaleur sèche pour la tête. Faites chauffer une serviette sèche avec une batterie ou un fer à repasser, enveloppez-vous la tête. Allongez-vous, fermez les yeux et détendez-vous. La pièce doit avoir un éclairage minimal. Cette technique simple vous aidera à vous débarrasser de l'inconfort assez rapidement..

Maladies infectieuses

Un mal de tête dans l'hémisphère gauche est un accompagnement fréquent de maladies infectieuses du cerveau causées par divers agents pathogènes. Les agents pathogènes, après une attaque contre le corps humain, se multiplient en raison de leurs propres tissus, répartis dans tout le corps. La "porte d'entrée" est souvent représentée par la cavité buccale, la peau, les muqueuses. Moins souvent, l'agent pathogène frappe directement le crâne (blessures).

Les agents pathogènes infectieux sont le plus souvent des bactéries, des virus. Mais les parasites et les champignons ne font pas exception, dont la reproduction se produit principalement lorsque le système immunitaire est affaibli.

La transmission de l'infection se produit principalement par contact avec des personnes et des animaux infectés. Les pathogènes se transmettent de différentes manières (infection goutte à goutte, circulation sanguine...).

Nuque

Maintenant, un peu plus sur les douleurs de couture dans la tête (dans la partie occipitale), qui peuvent s'expliquer par des relations de cause à effet. En règle générale, ils parlent de la présence d'une maladie grave. Vous pouvez trouver des informations à leur sujet dans le tableau ci-dessous.

MaladieExplication
Spondylose cervicaleEn règle générale, cette grave maladie de la colonne vertébrale est chronique. Qu'est-ce qui devient source de douleur? Encrassement des bords des vertèbres avec ostéopharite. Le dernier terme signifie des excroissances ayant une forme coracoïde. Très souvent, l'impulsion pour le développement de la maladie est des changements liés à l'âge dans la colonne cervicale.
Myogélose cervicaleIl y a juste beaucoup de raisons pour le développement de cette maladie. En voici quelques-unes (les plus courantes):
  • Brouillon,
  • courbure vertébrale,
  • tension nerveuse chronique.
Migraine cervicaleAvec cette maladie, une personne ressent très souvent des douleurs désagréables non seulement dans la région occipitale, mais aussi dans le temps.

Toutes les maladies répertoriées dans le tableau peuvent être à l'origine du symptôme désagréable. Lorsqu'il se manifeste, il est nécessaire de consulter un spécialiste concernant un examen approfondi pour clarifier la véritable cause.

Blessure à la tête

Les lésions crâniennes et cérébrales peuvent entraîner la mort ou de graves complications permanentes. Ils se produisent séparément ou font partie d'un polytraumatisme. Causes courantes des traumatismes crâniens - Accidents et blessures sportives.

  • perte de conscience pendant 5 minutes (moins ou plus), pas plus de 30 minutes;
  • amnésie pré-traumatique (rétrograde);
  • amnésie post-traumatique (antérograde), d'une durée inférieure à 1 heure.

Après un état inconscient:

  • nausées, vomissements, douleur lancinante ou lancinante diffuse dans la tête (moins fréquemment, douleur dans l'hémisphère gauche du cerveau, à droite ou sur le dessus de la tête);
  • étourdissements, incertitude dans l'espace lors de mouvements brusques, levant les yeux, descendant les escaliers;
  • tachycardie orthostatique, hypotension;
  • altération de la concentration, de la mémoire;
  • transpiration, palpitations, troubles du sommeil.

Whisky

Les douleurs de piqûres dans la tête, ou plutôt dans sa partie temporelle, n'ont pas toujours un caractère intense et prononcé. En règle générale, ils sont simplement ignorés par les gens, car ils peuvent être transférés même sans analgésiques. Cette position est incorrecte, car un inconfort de ce type peut être le résultat d'une maladie. Vous trouverez des informations à leur sujet dans le tableau de cette section de l'article..

MaladieExplication
Maladies infectieusesLa symptomatologie de ces maladies est assez large et la manifestation de douleurs aux coutures dans la partie temporale de la tête est également possible..
EmpoisonnementEn plus de la douleur dans les lobes temporaux, les symptômes suivants sont possibles:
  • la faiblesse,
  • vomissement,
  • la nausée,
  • maux d'estomac.
PhéochromocyteAvec cette maladie, le patient a une production accrue d'adrénaline, et la conséquence de ce phénomène est l'hypertension artérielle.
HypotensionEn termes simples, le terme fait référence à une pression intracrânienne réduite, qui est également souvent la cause d'inconfort.
Hypertension intracrânienne idiopathiqueDans ce cas, il y a une très grande pression dans la tête, et par conséquent - une douleur intense dans les deux tempes.

De plus, les raisons peuvent être:

  • pression sur les terminaisons nerveuses;
  • manque chronique de sommeil;
  • cycle menstruel;
  • empoisonnement au gaz;
  • famine;
  • être à haute altitude (puisque dans ce cas, absolument tout le monde a augmenté la pression intracrânienne).

Migraine

La migraine est une douleur lancinante essentielle dans la tête du côté gauche ou dans l'hémisphère droit, récurrente, qui dure plusieurs heures, parfois accompagnée de symptômes visuels ou sensoriels (aura). La maladie est très courante dans la population, affecte souvent les femmes, souvent caractérisée par un lien génétique. Jusqu'à 70% des migraines ont des antécédents de cette maladie..

Chez 20% des patients 1 heure avant l'attaque, une phase d'aura se produit, qui est représentée par tout symptôme focal, disparaissant généralement avec l'apparition de douleur. Les signes visuels les plus courants. De plus, l'aura est sensible, se manifestant sous forme de paresthésie, de picotements sur le visage ou les membres. Rarement, une aura apparaît sous la forme d'un trouble facial expressif incomplet ou d'une parésie..

Diagnostique

Avec des douleurs aiguës dans la tête, il est nécessaire d'identifier la véritable cause du phénomène et de ne pas s'engager dans une thérapie symptomatique. En règle générale, les examens suivants sont prescrits:

  • KLA (test sanguin général);
  • consultation avec un ophtalmologiste (le médecin doit vérifier le fond d'œil);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique, il est possible de la remplacer par une échographie du cerveau);
  • électroencéphalographie;
  • radiographie du cou;
  • radiographie du crâne.

Il est recommandé de mesurer la pression pendant les crises et d'enregistrer les lectures dans un journal séparé.

Traitement

Lorsqu'un mal de tête est insupportablement douloureux à un moment donné, les médecins conseillent de prendre de l'indométacine, de la mélatonine (ou de la gabapentine). L'indométacine élimine la douleur à la tête chez 65% des patients, soulageant l'inflammation musculaire. La mélatonine, régulant le rythme quotidien des hormones, a un effet bénéfique sur la fonction cérébrale, renforce le sommeil, améliore la mémoire et la concentration.

Important! La prescription d'un médicament est strictement interdite. Seul un spécialiste peut déterminer le cours du traitement et la posologie. Les deux médicaments ont de nombreux effets secondaires et contre-indications..

Traitement de l'ophtalmodynamie intermittente

La tâche primordiale d'un traitement réussi des maux de tête aigus est le diagnostic et l'identification en temps opportun de la cause profonde..

Une visite chez un neurologue est une étape nécessaire pour déterminer le diagnostic.

La consultation initiale avec un médecin consiste en:

  • interroger le patient sur les symptômes, étudier les plaintes;
  • évaluation et définition des réflexes.
  • tests spécifiques visant à étudier d'éventuelles déviations du fonctionnement du système nerveux.

Après le premier examen, le neurologue prescrit une série d'examens standard: mesure de la pression et prise d'un ECG pour identifier les pathologies extracardiaques, analyse en laboratoire du sang et de l'urine, et examen du fond d'œil par un ophtalmologiste. Le patient arrive déjà à l'examen secondaire avec des résultats de test prêts à l'emploi pour une consultation ultérieure.

Des méthodes de recherche modernes telles que:

  • tomographie par émission de positrons;
  • diagnostic par ultrasons;
  • Imagerie par résonance magnétique.

Tout d'abord, le traitement consiste à éliminer les facteurs causaux des maux de tête aigus et comprend la prescription de médicaments, la psychothérapie rationnelle, la climatothérapie, l'hydrothérapie (bains de radon, douches circulaires), la physiothérapie et les exercices de respiration, l'acupuncture.

Un traitement médicamenteux est prescrit en tenant compte du stade de la maladie et de la rémission. La pharmacothérapie comprend l'utilisation d'anti-inflammatoires, analgésiques, sédatifs. En cas de névralgie du nerf occipital, le médecin peut prescrire un blocage de la zone d'innervation nerveuse par injection d'un anesthésique.

Prescrire des analgésiques et des onguents ne devrait être qu'un médecin. Beaucoup d'entre eux ont un certain nombre de contre-indications et d'effets secondaires, de sorte que l'automédication peut entraîner des conséquences encore plus graves..

Traitez votre santé avec soin, ne prenez pas d'automédication et, si nécessaire, consultez immédiatement un médecin. Lorsqu'on vous demande pourquoi un mal de tête est soudainement malade, seul un spécialiste expérimenté peut vous répondre de manière fiable. Un traitement correctement diagnostiqué et efficace peut vous soulager de façon permanente des maux de tête atroces.

Si cela fait mal à la tête, différentes méthodes de thérapie sont utilisées. Dans la dystonie végétovasculaire, des angioprotecteurs, tels que Actovegin, extrait de Ginkgo biloba, Dihydroquercetin, sont utilisés.

Pour les maux de tête spasmodiques, des vasodilatateurs sont utilisés: Cavinton, Stugeron. Pour améliorer la microcirculation et prévenir la thrombose, des agents antiplaquettaires sont utilisés: clopidogrel, acide acétylsalicylique aux doses prescrites par le médecin.

Le plus souvent, les spécialistes prescrivent deux médicaments pour soulager la douleur: l'indométacine et la mélatonine.

Indométhacine

Bien sûr, les médecins recommandent de traiter non pas les symptômes, mais les causes de la douleur à la tête. Cependant, en cas de spasmes aigus qui ne peuvent être tolérés, les experts conseillent de prendre les antispasmodiques suivants:

  • spasmalgon;
  • sumamigraine;
  • l'amigrénine;
  • ibuprofène;
  • nimésulide;
  • promax;
  • spasme combiné;
  • kétorolac.

Si un mal de tête aigu est causé par une pression artérielle élevée, prenez:

Avec la névralgie, des relaxants musculaires sont utilisés, ainsi que:

Douleur aiguë causée par des maladies infectieuses, soulage les médicaments:

Reconnaissant en vous-même ou à un être cher les signes d'une maladie grave, vous ne devez pas vous soigner vous-même. Il est urgent d'appeler une équipe d'ambulance: dans ces cas, chaque minute coûte cher.

Avec des spasmes caractéristiques de la migraine, utilisez:

Jusqu'à ce que la cause sous-jacente de la douleur soit identifiée, un traitement symptomatique est prescrit. Le médecin recommande:

  • Analgésiques.
  • Gymnastique thérapeutique.
  • Procédures UHF.
  • Massage.
  • Acupuncture.

Dans le traitement des douleurs de tension, les crises peuvent être arrêtées par les bains chauds, l'acupression, la prise de médicaments contenant de la codéine, de la caféine et du phénobarbital.

La douleur chronique est éliminée par les antidépresseurs tricycliques qui nécessitent une utilisation à long terme..

Pour les migraines, il est recommandé de prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien au début de l'attaque, ce qui aide généralement le patient. Il est conseillé d'assurer la paix, de tirer les rideaux, de dormir. Le thé sucré fort aide beaucoup. Vous pouvez utiliser des exercices de respiration impliquant les muscles abdominaux. Quelques exercices corrects aideront à réduire considérablement la douleur..

Le traitement des attaques d'injections douloureuses dans différentes zones de la tête est divisé en 2 étapes:

  1. Thérapie de la maladie sous-jacente pour soulager d'autres symptômes.
  2. Mesures préventives pour prévenir la réapparition de la douleur.

Au premier stade, des médicaments sont utilisés pour éliminer la maladie sous-jacente. Et pour arrêter la douleur, les médicaments des groupes suivants peuvent être prescrits:

  • triptans;
  • analgésiques;
  • crampes aux médicaments.

Pour normaliser le cerveau et faire face à la douleur, les médecins utilisent une thérapie craniosacrale, qui consiste à travailler avec le crâne. Pendant la procédure, le spécialiste fait attention aux déplacements dans les os du crâne.

Si cela fait mal à la tête, différentes méthodes de thérapie sont utilisées. Dans la dystonie végétovasculaire, des angioprotecteurs tels que Actovegin sont utilisés. Extrait de Ginkgo biloba, dihydroquercétine.

Pour les maux de tête spasmodiques, des vasodilatateurs sont utilisés: Cavinton. Stugeron. Pour améliorer la microcirculation et prévenir la thrombose, des agents antiplaquettaires sont utilisés: clopidogrel, acide acétylsalicylique aux doses prescrites par le médecin.

1 Principales raisons

Pour un traitement efficace, vous devez contacter un neurologue en temps opportun. À son tour, si une tumeur est suspectée, il peut référer le patient à un oncologue.

Ne répétez pas l'erreur typique dans laquelle, après l'arrêt de la douleur (et ils sont de courte durée), la personne "oublie" le symptôme et espère "peut-être", à la suite de quoi la maladie progresse inaperçue. Pendant ce temps, le traitement des problèmes sous-jacents de maux de tête aigus dans les premiers stades est beaucoup plus efficace que dans les derniers.

Plusieurs études non contrôlées ont montré les effets bénéfiques de l'indométhacine; d'autres études n'ont pas confirmé son efficacité dans cette forme de GB.

Les maux de tête liés aux coutures primaires ne vous font pas souffrir, en particulier par rapport aux maux de tête et migraines souvent concomitants. Dans la plupart des cas, ils disparaissent sans traitement..

Selon plusieurs études non contrôlées, l'indométacine aide à se débarrasser des douleurs aux coutures. Cependant, dans d'autres études, l'efficacité de ce médicament n'a pas été confirmée..

Lorsque la douleur dans la région pariétale indique la présence d'une pathologie

La douleur ou la faiblesse fréquente n'est pas toujours causée uniquement par des circonstances externes. Les processus pathologiques se produisent dans le corps humain avec de nombreux symptômes caractéristiques et non caractéristiques, tandis que tout d'abord, des plaintes spécifiques non caractéristiques apparaissent. Si vous essayez de connecter la céphalée de la région pariétale et les maladies complexes du cœur, des vaisseaux sanguins, des nerfs crâniens, etc., la liste suivante de diagnostics possibles est obtenue.

  1. Ostéochondrose cervicale. La courbure de la colonne vertébrale s'accompagne toujours d'un pincement des terminaisons nerveuses et d'un changement de pression dans les vaisseaux, les capillaires. Ceci, à son tour, provoque l'apparition de maux de tête fréquents, de tremblements des mains.
  2. Hypertension. Avec une exacerbation de l'hypertension, en plus d'une migraine intense, il y a: acouphènes, essoufflement, vision double, faiblesse, nausées, rougissement malsain.
  3. Sinusite Avec l'inflammation des sinus maxillaires, la pression intracrânienne augmente considérablement. Il y a un manque constant d'oxygène, une pression excessive sur le nez, une faiblesse, une léthargie, des acouphènes, des maux de tête paroxystiques.
  4. Athérosclérose des vaisseaux du GM. Le mal de tête avec l'athérosclérose des vaisseaux du GM est le symptôme le plus courant. Il peut se produire dans la partie pariétale, frontale et temporale. Des phénomènes spastiques d'errance et de propagation sont également observés, aggravant le soir ou après avoir pris une dose importante d'alcool, douleurs fréquentes dans la partie pariétale gauche de la tête.
  5. Frontite (sinusite frontale). Dans la sinusite frontale aiguë, la partie frontale de la tête et de la couronne est douloureuse chez les patients; des sensations sont données au temple. Ils surviennent de façon inattendue, ont un caractère compressif, ne sont pas éliminés avec des analgésiques. La douleur s'intensifie avec un changement de position du corps, tapotant sur la paroi avant du sinus frontal, inclinant la tête vers l'avant.
  6. Intoxication. L'utilisation de doses importantes d'alcool, le tabagisme entraîne un changement de pression dans les vaisseaux et les veines. À son tour, cela provoque une pénurie ou un excès d'oxygène dans les membranes du cerveau. En conséquence, il y a une douleur lancinante dans la partie pariétale de la tête, une faiblesse, des nausées. Si l'état d'intoxication passe au stade chronique - le syndrome douloureux devient constant, des conditions convulsives apparaissent, une faiblesse roulante, des phénomènes caractéristiques d'intoxication gastro-intestinale (diarrhée, nausée, pâleur de la peau).

La névralgie du trijumeau

La névralgie est un mal de tête sur le côté gauche de la tête ou sur la droite, en raison d'une violation du système de signalisation de la douleur. D'autres troubles dans le domaine de l'innervation (sens de l'odorat, mouvement musculaire) sont absents. La névralgie du trigemin se manifeste par une intense attaque de douleur, affectant le plus souvent les 2e et 3e branches du nerf trijumeau.

  • mastication;
  • brosser tes dents;
  • conversation;
  • exposition au froid (une attaque apparaît lorsqu'une personne est gonflée);
  • toucher le visage (si touché - ça fait mal dans toute la zone innervée).

Les attaques peuvent apparaître plusieurs fois de suite (statut névralgique). La névralgie est caractérisée par des exacerbations saisonnières (printemps, automne).

Les principaux critères de névralgie du trigemin:

  1. Douleurs paroxystiques du côté gauche de la tête, du côté droit, du visage, pendant quelques secondes (lt; 2 minutes).
  2. gt; 4 des éléments suivants:
  • localisation sur une branche du nerf trijumeau;
  • la douleur apparaît subitement, elle est vive, cuit, donne souvent dans l'oreille;
  • intensité élevée de la douleur;
  • une attaque est provoquée par certaines activités (brossage, mastication - voir ci-dessus).
  1. Période asymptomatique entre les paroxysmes individuels.
  2. Répétition stéréotypée d'attaques.

Sensibilité aux intempéries

Les personnes sensibles aux intempéries sont divisées en 2 groupes: les personnes en bonne santé et celles souffrant de certaines maladies. Les représentants des deux groupes se plaignent constamment des changements météorologiques. Leurs problèmes sont représentés par un certain nombre de symptômes:

  • maux de tête (souvent un mal de tête pendant plusieurs jours);
  • perturbations de sommeil;
  • problèmes de concentration;
  • anxiété;
  • diminution de la productivité;
  • Dépression ou dépression légère
  • fatigue;
  • vertiges;
  • la nausée;
  • dyspnée;
  • battement de coeur.

Il est important de discuter de vos symptômes avec votre médecin pour faire la distinction entre les effets du temps et les signes de maladie..

Si cela fait mal, tire dans la tête à gauche ou à droite, il peut y avoir une inflammation du cerveau causée par des bactéries, des virus, des parasites. Les manifestations cliniques actuelles dépendent non seulement de l'origine de l'inflammation, mais également de l'état clinique général du corps.

Les maladies inflammatoires du cerveau les plus courantes:

Les néoplasmes cérébraux affectent non seulement le cerveau lui-même, mais aussi les méninges, sont primaires (provenant directement des tissus correspondants) et secondaires (métastases d'autres néoplasmes).

Les symptômes généraux sont principalement dus à une pression intracrânienne élevée, de sorte qu'un mal de tête terne se manifeste, principalement avec un début doux et une progression lente. La douleur est souvent pire le matin, associée à des nausées, des vomissements, est présente derrière, sur les côtés, sur un côté (au-dessus de l'oreille, dans la tempe). Parfois, des étourdissements se produisent.

  • apathie;
  • diminution de l'intérêt pour l'environnement;
  • incohérence;
  • déficience de mémoire.

Il s'agit d'une céphalalgie essentielle, plus fréquente chez la femme. En plus des maux de tête, il existe des signes homolatéraux:

  • larmoiement
  • congestion nasale;
  • rhinorrhée;
  • gonflement des paupières;
  • transpiration sur le front et le visage;
  • myosis, ptose.