Principal / Hématome

Causes et traitement des nausées et des maux de tête

Hématome

Un mal de tête sévère est le signe qu'une sorte de dysfonctionnement s'est produit dans le corps. La cause de la pathologie peut être indiquée par des symptômes concomitants qui aggravent considérablement la condition. Si la nausée rejoint un mal de tête, cela peut être une bonne raison de consulter immédiatement un médecin.

Pourquoi les maux de tête vous rendent malade

Les nausées et les maux de tête sont deux phénomènes liés. Les raisons de l'apparition de ce ligament peuvent être très différentes, de l'intoxication alimentaire aux maladies graves du cerveau. Dans certains cas, les nausées surviennent directement en raison d'un mal de tête sévère, mais un scénario inverse est également possible..

Avec des traumatismes crâniens ou des maladies du système nerveux central, la pression intracrânienne augmente souvent. Tout changement peut entraîner une excitation du centre des vomissements, situé dans le cerveau. Une faible «activation» entraîne des nausées qui ne se terminent pas par des vomissements qui peuvent aider à soulager les symptômes.

De plus, des blessures ou des maladies peuvent perturber l'activité de l'appareil vestibulaire. Il semble à une personne qu'il perd l'équilibre, le monde commence à «nager», le résultat est une nausée réflexe. Il existe une autre variété: les nausées psychogènes, qui apparaissent en raison de sensations inconfortables, notamment des maux de tête sévères.

Symptômes supplémentaires

Les symptômes concomitants de nausées et de maux de tête permettent aux spécialistes de déterminer la cause des symptômes alarmants. Dans certains cas, la nature de la douleur, ainsi que l'emplacement de son emplacement, peuvent indiquer une maladie ou une violation. Il n'y a pas de récepteurs de la douleur dans le tissu nerveux du cerveau, d'autres zones du cou et de la tête peuvent faire mal:

  • tissu sous-cutané;
  • yeux;
  • périoste;
  • sinus;
  • veines;
  • terminaisons nerveuses;
  • artères;
  • muscle
  • muqueux.

Pour les douleurs dans le cou et la colonne vertébrale, un déplacement des articulations intervertébrales cervicales peut être suspecté. Les personnes à risque sont celles qui passent la majeure partie de la journée assis et ne bougent pas suffisamment. Les nausées non alimentaires, les maux de tête récurrents et l'intolérance aux sons forts et à la lumière vive peuvent indiquer une commotion cérébrale ainsi que des tumeurs cérébrales..

La douleur et les nausées peuvent également s'accompagner des symptômes suivants:

  • frissons;
  • les marées;
  • hypertension artérielle;
  • forte fièvre;
  • perte d'orientation;
  • déficience visuelle et auditive.

Chacun de ces signes de pathologie a une valeur diagnostique importante. Des maux de tête réguliers sont une raison de consulter un médecin et vous ne devez pas reporter l'examen.

Causes des nausées et des maux de tête

Les causes de ces symptômes peuvent être à la fois tout à fait innocentes et assez dangereuses. Tout le monde ne peut pas diagnostiquer seul. Les analgésiques aideront à éliminer les maux de tête, mais ils ne font qu'éliminer le symptôme sans affecter la cause de la pathologie. Chaque maladie nécessite un traitement spécifique, et seul un spécialiste peut suivre un traitement de gravure.

Hypertension

L'hypertension (hypertension artérielle) est une pathologie caractérisée par une augmentation constante de la pression artérielle. Des indicateurs hors normes dépassant 140 90 mm Hg. Art. Selon les statistiques, l'hypertension est l'une des maladies les plus courantes du système cardiovasculaire..

Il existe une pathologie due à des problèmes de vaisseaux sanguins. S'ils se bouchent ou deviennent moins élastiques, la circulation sanguine est difficile. Le cœur reçoit une double charge, augmentant la pression à l'intérieur des vaisseaux.

Aux stades initiaux, l'hypertension est presque imperceptible et, sans symptômes prononcés, peut prendre plusieurs années. À mesure que la maladie se développe, les affections suivantes apparaissent:

  • Vertiges
  • fatigue accrue;
  • mal de crâne;
  • la nausée;
  • douleurs articulaires;
  • irritabilité accrue;
  • déficience de mémoire;
  • diminution de la capacité intellectuelle.

Plus la maladie va loin, plus ses symptômes apparaissent forts et souvent. Divers facteurs peuvent provoquer des problèmes avec les vaisseaux sanguins, d'une prédisposition héréditaire à une surcharge pondérale et à des stress fréquents. Les personnes âgées de plus de 35 ans se trouvent dans une zone à risque plus élevé: avec l'âge, le corps s'use sensiblement, ce qui affecte l'état des vaisseaux.

Si vous ignorez le problème pendant longtemps, les conséquences peuvent être assez graves. L'hypertension artérielle entraîne une perturbation du cerveau, affecte négativement les nœuds autonomes qui régulent le système cardiovasculaire.

Avec l'hypertension, le cœur reçoit constamment une surcharge, travaillant pour l'usure. Le risque d'insuffisance cardiaque chronique augmente. Le corps ne reçoit pas la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments, le résultat est des accidents vasculaires cérébraux, une fatigue constante, une immunité réduite, l'athérosclérose.

Migraine

La migraine est une maladie neurologique courante, dont le principal symptôme est une douleur intense, généralement localisée dans la moitié de la tête. Les attaques peuvent être répétées plusieurs fois par an et presque quotidiennement. La durée dépend de l'état individuel du patient..

Il est très difficile de dire sans équivoque ce qui a provoqué la maladie. Les experts identifient un certain nombre de raisons possibles:

  • troubles du sommeil;
  • modification des vaisseaux sanguins du cerveau;
  • un changement brusque de temps;
  • dysfonctionnements du système nerveux central;
  • hérédité;
  • surmenage;
  • mauvaises habitudes;
  • manque d'approvisionnement en sang au cerveau;
  • la pénurie d'eau;
  • surtensions hormonales.

La migraine peut être divisée en général et classique. Le premier est une maladie indépendante, le second type fait référence aux symptômes et peut être causé par des pathologies neurologiques ou autres.

Avec la migraine, la douleur est généralement localisée dans une zone de la tête. Parmi les symptômes qui l'accompagnent figurent des nausées, une gêne abdominale, une hypersensibilité à la lumière et aux sons, des problèmes de mouvement et de vision. Plus l'attaque est forte, plus les symptômes sont vifs..

La douleur lancinante paroxystique est généralement localisée dans le front ou la tempe. Le plus souvent, les symptômes apparaissent le matin ou plus près de la nuit, et il est très difficile de supporter ces sentiments comme ça. La lutte contre les crises n'est possible que grâce au traitement par un neurologue.

Méningite

La méningite est l'une des maladies infectieuses les plus dangereuses affectant la muqueuse du cerveau ou de la moelle épinière. La maladie est plus fréquente chez les enfants ou les hommes, le moment le plus dangereux pour l'infection est la période de novembre à avril.

L'infection se produit par contact avec le ménage, par des gouttelettes aéroportées ou par des voies hématogènes, mais dans certains cas, la méningite se développe comme une complication contre une autre maladie infectieuse. Plus rarement, une maladie est transmise à un nouveau-né lors de l'accouchement ou pénètre dans le corps humain par l'eau sale en buvant ou en se baignant..

La période d'incubation est courte, jusqu'à quatre jours, mais sur plusieurs jours, la maladie peut se développer sans symptômes prononcés. Les premiers signes sont des maux de tête, une raideur de la nuque, une forte fièvre, des nausées et des vomissements. À mesure que la maladie se développe, des symptômes supplémentaires apparaissent:

  • sensibilité à la lumière;
  • frissons;
  • altération de la conscience;
  • Symptôme de Mendel;
  • conjonctivite;
  • inflammation de la glande lymphatique;
  • la diarrhée;
  • problèmes d'appétit;
  • troubles des membres.

Il est extrêmement dangereux de traiter la méningite seule, parmi les complications possibles - perte auditive complète, hydrocéphalie, développement d'épilepsie et même mort. Certains effets sont retardés et se produisent plusieurs années après le rétablissement..

Tumeurs cérébrales

Les formations malignes croissantes, à mesure qu'elles augmentent, commencent à exercer une pression littérale sur le cerveau, perturbant ses fonctions et provoquant de graves maux de tête. Les sensations apparaissent à l'endroit où se situe le site de la tumeur - le plus souvent, c'est la couronne, le front ou le cou. Serrer ou palpiter la douleur, cela dépend de l'activité humaine.

Les nausées dans les tumeurs ne dépendent pas de l'apport alimentaire, même les liquides peuvent provoquer une réaction. Le patient supporte difficilement les sons forts et la lumière vive. Plus le néoplasme grossit, plus la mémoire s'aggrave, la conscience devient plus trouble. Vous ne pouvez vous débarrasser de la tumeur que par la chirurgie.

Maladie de Lyme

La borréliose transmise par les tiques (maladie de Lyme) est une maladie infectieuse transmise par les tiques qui infectent le sang humain par des bactéries - Borrelia. Ils se propagent rapidement dans tout le corps, affectant les organes vitaux. Pendant la période aiguë souffrent:

  • tégument cutané;
  • système nerveux central;
  • les articulations
  • un cœur.

La phase aiguë dure jusqu'à trois mois. Si le traitement n'est pas effectué à temps, la maladie devient subaiguë. Après un développement semestriel de la maladie, une borréliose chronique peut être diagnostiquée, dans laquelle des dommages irréversibles aux organes se produisent..

La maladie de Lyme produit les symptômes suivants:

  • urticaire;
  • écoulement nasal persistant;
  • faiblesse et frissons;
  • mal de crâne;
  • nausées et perte d'appétit;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • fièvre.

À mesure que la maladie progresse, des névralgies, des problèmes de vision, d'audition et du système nerveux, une péricardite, de l'arthrite et des infections des voies respiratoires supérieures peuvent s'ajouter..

Ostéochondrose

Un mode de vie sédentaire, l'obésité, les blessures et une répartition inégale de la charge - tout cela conduit à l'ostéochondrose - des dommages dégénératifs-dystrophiques aux tissus des vertèbres et des disques intervertébraux. Aux stades initiaux, la maladie est corrigée avec succès, mais en l'absence de thérapie appropriée, les changements deviennent irréversibles.

Au stade initial, lorsque la déshydratation du disque intervertébral commence, des signes évidents de pathologie manquent toujours. Au deuxième stade, le patient commence à ressentir de l'inconfort et une légère douleur pendant l'effort physique. D'autres symptômes s'ajoutent progressivement:

  • douleur dans le cou, la tête, le coccyx;
  • limitation de la mobilité;
  • raideur
  • engourdissement des bras ou des jambes;
  • spasmes musculaires;
  • la nausée;
  • perte de sensibilité.

C'est un mal de tête caractéristique de l'ostéochondrose du rachis cervical. En l'absence de traitement approprié, une hernie de la colonne vertébrale, une sciatique, une atrophie des membres ou un accident vasculaire cérébral sont possibles..

Empoisonnement

Un empoisonnement grave provoque un dysfonctionnement dans tous les systèmes du corps. L'état général dépend en grande partie de l'agent toxique pénétrant dans le corps. Il existe plusieurs types d'empoisonnement:

Lorsque des toxines toxiques pénètrent dans l'organisme, les paramètres d'hémoglobine diminuent et le sang dans le foie stagne. Cela entraîne des étourdissements, une sensation de faiblesse et des maux de tête. Le corps essaie de se débarrasser des substances dangereuses en les «renversant» en vomissant.

Avec l'intoxication alimentaire, la pression intra-abdominale diminue également et le processus de division des aliments ralentit. Il y a un déséquilibre dans l'activité pancréatique, la production d'insuline diminue. Avec des vomissements, des signes de déshydratation apparaissent.

Autres raisons

L'encéphalite provoque également des symptômes similaires - des dommages au système nerveux et aux cellules du cerveau. La maladie peut entraîner de graves conséquences, notamment une perte partielle de mobilité du système musculo-squelettique et une invalidité. Le traitement est effectué exclusivement dans un hôpital.

Une douleur aiguë survient avec de graves blessures à la tête et des ecchymoses. Avec une désorientation dans l'espace, l'appareil vestibulaire souffre, le résultat est des nausées, ce qui peut entraîner des accès de vomissements.

Les nausées et les maux de tête sont des effets secondaires typiques de certains médicaments. Ils apparaissent avec une surdose de médicaments. Dans le premier cas, vous devez abandonner le prochain rendez-vous et demander l'avis de votre médecin, dans le second - appeler une ambulance.

Méthodes de diagnostic des maux de tête et des nausées

Des symptômes similaires sont caractéristiques de plusieurs maladies et pathologies à la fois, et loin d'être toujours les plaintes du patient suffisent à poser le bon diagnostic. Si le patient lui-même ne peut pas dire avec certitude ce qui a causé les maux de tête et les nausées, vous devez commencer le "chemin" avec un médecin généraliste.

Les méthodes d'examen sont prescrites en fonction des plaintes qui l'accompagnent. Recommandé peut être:

  • Échographie des organes internes;
  • IRM
  • Surveillance de la pression;
  • angiographie.

En fonction des plaintes, le prochain médecin sera choisi, qui devra être visité. Il peut s'agir d'un dentiste; optométriste, psychiatre ou ORL.

Comment soulager la condition

Pour vous débarrasser des symptômes désagréables pour toujours, vous devez lutter contre la maladie qui les provoque. Sinon, les saisies seront répétées encore et encore. Si vous traitez les conséquences de la pathologie, l'effet sera temporaire.

La façon la plus simple de faire face aux nausées est de provoquer des vomissements. Cela peut être fait en buvant de grandes quantités d'eau (pour être fidèle, vous devez la «teinter» un peu avec du manganèse) ou en appuyant sur les doigts ou un objet oblong sur la base de la langue. Après cela, il est conseillé de ne pas manger au moins pendant une heure, seule de l'eau propre et propre est autorisée.

Si la nausée est provoquée par un empoisonnement, vous pouvez recourir à l'aide de produits pharmaceutiques. En forme:

  • Motilium;
  • Splénine;
  • Tserukal;
  • Sorbex;
  • Charbon actif.

La posologie est calculée individuellement, vous pouvez vous concentrer sur les instructions.

Tout le monde ne peut pas endurer de graves maux de tête pendant longtemps, et c'est mieux. Même si les causes exactes n'ont pas encore été établies, il convient de recourir à des analgésiques: Citramon, Nurofen, Ketorol, Tempalgin ou Spazgol.

Si possible, vous devez également créer les conditions les plus confortables et les plus pratiques pour vous: donner accès à l'air frais, au calme et à la tranquillité.

Remèdes populaires

S'il n'y a pas de confiance dans les médicaments pharmaceutiques ou s'il n'y a aucune possibilité de prendre des médicaments, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle. Ainsi, les thés sucrés chauds au citron et à la menthe poivrée aident à apaiser les maux de tête. Il existe d'autres méthodes efficaces pour les attaques prolongées fréquentes:

  • décoction d'écorce de sorbier;
  • l'huile de maïs;
  • un mélange de raisins secs, de noix et de mandarines;
  • thé à la camomille;
  • décoction de thé Ivan, origan et menthe.

La racine de gingembre riche en huiles essentielles aide à soulager les nausées. Il peut être utilisé par n'importe qui: des bonbons au gingembre, des «pétales» marinés et juste un petit morceau de pulpe fera l'affaire. La racine n'est interdite qu'aux personnes qui prennent des anticoagulants ou de l'aspirine. Remplacez-le par des agrumes acides - citron ou orange..

Danger pour les femmes enceintes

Pendant la grossesse, les maux de tête sont un phénomène assez courant. En raison de la restructuration du corps, l'équilibre hormonal est perturbé, une puissante libération de sérotonine se produit. Les vaisseaux sanguins sont constamment en bon état, le résultat - des crises de migraine. La nausée, à son tour, est associée à une toxicose. Dans ce cas, une femme enceinte est privée de la possibilité de prendre des analgésiques.

Le principal danger est que des symptômes inhabituels soient attribués à la grossesse, ce qui augmente le risque de manquer une maladie grave - glaucome, sinusite, dystonie végétovasculaire ou méningite. Les vomissements déshydratent le corps de la femme enceinte et un mal de tête prolongé est troublant, ce qui ne profite pas à l'enfant.

Si les crises reviennent fréquemment et durent plus d'une heure, il est conseillé de consulter un neurologue. Il mènera des études possibles pour identifier la cause du mal de tête et sélectionnera des médicaments sûrs pour la grossesse..

Prévention des maux de tête et des nausées

Vous protéger de toutes les maladies et blessures possibles est presque impossible. Mais si vous surveillez attentivement votre santé, vous pouvez réduire la probabilité de pathologies désagréables. Tout d'abord, vous devez faire attention au mode de vie: mauvaises habitudes, mauvaise alimentation, manque de sommeil - les causes les plus courantes de dysfonctionnements du corps.

Pour renforcer les vaisseaux sanguins et normaliser la pression artérielle, une activité physique est nécessaire. Il peut s'agir de sports, de sorties au gymnase, de natation ou même des exercices matinaux habituels. Dans le même temps, il est conseillé de visiter l'air frais aussi souvent que possible et de ventiler régulièrement les pièces dans lesquelles une personne passe beaucoup de temps..

De plus, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et reporter une visite chez le médecin en cas de problème de santé. Même des examens préventifs réguliers peuvent réduire considérablement la probabilité de pathologies graves. Plus tôt une maladie est détectée - plus il est facile de s'en débarrasser.

Que faire si votre tête vous fait mal et est malade?

Articles d'experts médicaux

Les maux de tête et les nausées ne sont pas une maladie, mais des symptômes qui indiquent de nombreuses causes, parmi lesquelles certaines peuvent être expliquées par des changements physiologiques dans le corps, comme une grossesse. Cependant, lorsque la tête fait mal et vomit intensément, d'autres symptômes sont présents, des maladies assez graves sont possibles, nécessitant l'aide d'un médecin.

En règle générale, la nausée est le résultat d'un mal de tête. Des maux de tête peuvent survenir avec de telles maladies et conditions physiologiques: •

  • Grippe, infection virale;
  • Allergie;
  • Hypertension
  • Cycle menstruel;
  • Grossesse (toxicose);
  • Maladies pathologiques du système vasculaire;
  • Tumeur au cerveau;
  • Processus inflammatoires de l'oreille;
  • Maladies ophtalmiques;
  • Stress, surmenage;
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • Migraine;
  • Maladies gastro-intestinales;
  • Intoxication - nourriture ou médicament;
  • Traumatisme crânien et hémorragie sous-arachnoïdienne;
  • Maux de tête et nausées associés à la tension musculaire (céphalée de tension - GBN);
  • Manque d'oxygène;
  • Hypoglycémie;
  • Pathologie endocrinienne;
  • Choc douloureux;
  • Maladies des organes internes.

Maux de tête et nausées - ces sensations peuvent être de gravité et de durée différentes, selon la cause sous-jacente. Afin de déterminer indépendamment la nature du mal de tête, vous devez comprendre ce qu'il est en principe.

Un mal de tête qui provoque non seulement des nausées, mais aussi d'autres symptômes, est appelé céphalée dans la pratique médicale. La douleur peut être localisée dans n'importe quelle zone de la tête, mais peut également se propager de haut en bas jusqu'aux vertèbres cervicales. La céphalée est l'irritation de nombreux récepteurs de la douleur qui remplissent le cuir chevelu, les fibres sous la peau, les tendons, les vaisseaux intracrâniens - petits et grands. La céphalée est généralement une irritation des récepteurs faciaux, pas des récepteurs internes..

Maux de tête et nausées, comment puis-je aider, comment traiter ces symptômes

Les neuropathologistes conseillent fortement que pour les maux de tête qui durent plus d'une journée, consultez immédiatement un médecin, et il est encore plus conseillé de le faire après 12 heures, dans les cas où les céphalées et les nausées ne sont pas éliminées par des méthodes à domicile. Les symptômes accompagnant un mal de tête, tels que des sauts de pression artérielle, une forte diminution de celle-ci, sont également dangereux. Avant l'arrivée du médecin ou de l'ambulance, vous pouvez boire du thé fort avec du sucre et du citron avec une céphalée avec une diminution de la pression. Si des maux de tête apparaissent avec des symptômes hypertensifs, un médicament hypotenseur doit être pris pour éviter une crise..

Si la tête fait mal et est malade à cause d'un surmenage banal ou à la suite d'une situation stressante, les recommandations sont simples. Un sommeil complet, avec une douleur intense dans la tête - un anesthésique (sans spa, ibuprofène, spasmalgon), un massage de la zone du col, qui peut être effectué indépendamment, à l'exclusion du son, de la couleur et d'autres irritants sensoriels et d'information. Si la tête fait mal et est malade pendant plus de deux à trois jours, vous devriez consulter un médecin, car ces symptômes peuvent être le signe d'un problème somatique plus grave.

Un mal de tête accompagné de nausées persistantes, en présence de problèmes digestifs déjà diagnostiqués, est éliminé en prenant des médicaments pour traiter l'estomac ou les intestins. En neutralisant la cause sous-jacente, les médicaments aident à soulager les nausées et les maux de tête..

Il ne faut pas oublier que la céphalée avec nausées peut être le symptôme d'une maladie qui menace la santé et la vie. Si l'inconfort se prolonge, leur intensité augmente pendant la journée et ne peut pas être éliminée à l'aide de remèdes maison, vous devez appeler une ambulance afin de ne pas manquer l'apparition d'une hémorragie cérébrale et d'autres conditions graves.

La tête fait mal et vous rend malade, comment le diagnostic se différencie.

Les informations anamnestiques comprennent les éléments suivants:

  • À quelle fréquence, avec quelle fréquence, des maux de tête et des nausées se produisent;
  • À quelle heure de la journée les céphalées et les nausées se manifestent-elles?
  • Combien de temps dure le mal de tête, nausée - paroxystique, constamment, en cumul;
  • Où est localisée la céphalée (douleur unilatérale, douleur de balayage, douleur bilatérale);
  • Gravité, intensité de la céphalée, nausée;
  • Y a-t-il des causes objectives de céphalalgie - blessures, infections, hypertension ou hypotension;
  • Y a-t-il des états émotionnels associés - dépression, anxiété, peurs;
  • Il existe des symptômes sensoriels concomitants - peur de la lumière, irritabilité sonore;
  • Comment parvenez-vous à guérir un mal de tête et à soulager les nausées à la maison;
  • Famille, maladies héréditaires.

Lorsque la tête vous fait mal et vous rend malade, vous devez consulter non seulement un neurologue, mais aussi un ophtalmologiste (optométriste), un oto-rhino-laryngologiste, éventuellement un orthopédiste, un gastro-entérologue et un psychiatre, moins souvent un dentiste.

En règle générale, la tomodensitométrie ou l'IRM, la dopplerographie des vaisseaux cérébraux, l'échoencéphaloscopie (avec suspicion d'épilepsie) sont généralement incluses dans le complexe d'examen. Vous avez également besoin d'une radiographie du crâne, de la colonne vertébrale.

Qui contacter?

Maux de tête et nausées: remèdes «populaires»

La phytothérapie et les remèdes, habituellement appelés folk, ne sont pas les principales mesures thérapeutiques, ils ne font que réduire l'intensité des sensations désagréables. Parmi les plus efficaces, les suivantes peuvent être recommandées:

  • Une décoction de baies de sureau et d'inflorescences. Deux cuillères à café du mélange sont brassées dans un verre d'eau bouillante, insisté pendant pas plus de 15 minutes, et boivent un quart de tasse avant les repas tout au long de la journée. Cours pendant au moins deux semaines.
  • Le bouillon de millepertuis est un excellent remède non seulement pour les maux de tête et les nausées, mais aussi comme méthode anti-stress. Le millepertuis n'est pas recommandé pour les hommes, car la plante contient des substances qui réduisent le niveau d'hormones mâles.Une infusion est préparée de la même manière qu'une infusion pour personnes âgées. Le millepertuis doit être pris plus longtemps, au moins 21 jours.
  • Un bouillon d'origan connu depuis longtemps et testé par de nombreux moyens. L'origan, en plus de prendre délibérément pour soulager les symptômes de maux de tête, peut être ajouté au thé ordinaire - noir ou vert. Le bouillon est préparé comme suit: une cuillère à soupe d'herbe sèche est versée avec un litre d'eau bouillante, infusée pendant 45 minutes ou bouillie à feu très doux pendant 10-15 minutes. Vous devez prendre une décoction pendant deux à trois semaines dans un demi-verre deux fois par jour, indépendamment de l'apport alimentaire. L'origan est contre-indiqué chez les femmes qui attendent un bébé et celles qui allaitent un bébé.
  • Thé à la menthe poivrée, décoction de menthe poivrée, petits oreillers - sachets d'herbe de menthe poivrée sèche sous l'oreiller - toutes ces options aideront à soulager les nausées. En tant que prévention des maux de tête, la menthe n'est pas très efficace; elle provoque plutôt un résultat sédatif. La menthe poivrée ne peut pas être prise pendant plus d'une semaine, après un cours d'une semaine, vous devriez faire une pause. Pour réduire les maux de tête, la racine de valériane, brassée à raison de 25 milligrammes par demi-litre d'eau bouillante, ou sous forme de comprimés, de teinture de pharmacie, est plus efficace..

Les maux de tête et les nausées sont le plus souvent des symptômes transitoires qui peuvent être évités en observant un régime alimentaire normal, une activité physique et une stabilité émotionnelle. Dans tous les autres cas alarmants, vous ne devriez pas risquer votre santé, l'augmentation de la douleur et des nausées persistantes nécessitent l'aide d'un médecin.

Maux de tête et nausées: quelles sont les causes étiologiques de ces symptômes??

En règle générale, les maux de tête sont associés à l'étiologie vasculaire, la douleur est causée par l'expansion (dilatation) ou le spasme des artères. La spécificité de la douleur et de la maladie elle-même dépend de l'emplacement des artères à l'intérieur du crâne ou à l'extérieur sous la peau. Les vaisseaux intracrâniens spasmodiques sont généralement une migraine accompagnée de nausées, un changement dans le statut des artères extracrâniennes est une hypertension artérielle et une pathologie plus grave est cérébrovasculaire, qui se termine souvent par un accident vasculaire cérébral.

La céphalée, accompagnée de nausées, peut se développer en raison d'une grave irritation, de lésions des tissus conjonctifs cérébraux - méninges et provoquer une méningite ou une hémorragie de nature sous-arachnoïdienne (cavité).

Maux de tête et nausées - ces symptômes peuvent survenir en raison de changements dans la viscosité, la densité sanguine. Thrombose veineuse aiguë (trop de numérations plaquettaires, augmentation de la densité sanguine), ou vice versa, la thrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes et amincissement du sang) peut provoquer des douleurs, puis des nausées.

En outre, un mal de tête avec nausée est soit un signe avant-coureur ou une conséquence de l'inflammation des nerfs trijumeaux et occipitaux.

Un mal de tête avec une sensation de nausée est un signe typique des effets d'une lésion cérébrale traumatique. L'agitation (commotion cérébrale) du cerveau s'accompagne souvent de conséquences à long terme, qui apparaissent parfois après plusieurs mois. Même une légère commotion cérébrale peut provoquer un retard de la céphalée avec nausées, c'est ce qu'on appelle le syndrome post-commotion. Les signes de ce syndrome se manifestent par un mal de tête compressif, semblable à un mal de tête de tension, il y a souvent des vertiges (vertiges) et des nausées.

Presque toutes les maladies infectieuses s'accompagnent de fièvre, au cours de laquelle les plaintes «maux de tête et nausées» ne sont pas rares.

Diverses maladies ophtalmiques, telles que la myopie (myopie), l'hypermétropie (hypermétropie), le glaucome peuvent s'accompagner de maux de tête et de nausées.

La sinusite, la rhinite, la sinusite et d'autres problèmes nasaux ont souvent des conséquences sous la forme de céphalées, qui s'expliquent principalement par la privation d'oxygène du cerveau.

La céphalée et les nausées peuvent avoir une étiologie psychogène, qui ces dernières années se retrouve souvent dans la pratique clinique. Des maux de tête chroniques, des nausées et des spasmes périodiques du larynx peuvent indiquer une évolution cachée de l'état dépressif. Le HDN est également courant - des céphalées de tension qui surviennent en raison d'une surcharge émotionnelle ou intellectuelle. Le tissu musculaire du cuir chevelu est généralement spasmodique.

Tout mal de tête qui ne rentre pas dans la journée et s'accompagne de nausées nécessite une surveillance médicale. Même si vous parvenez à éliminer ces symptômes par vous-même et par les moyens, vous devez trouver du temps et consulter un neurologue qui examinera et prescrira un traitement préventif ou symptomatique. Si la céphalée avec nausées dure plus de deux jours, vous ne pouvez pas hésiter, vous devez consulter un médecin afin de ne pas manquer un temps précieux.

Maux de tête et nausées

Un mal de tête est, selon la définition des neurologues, toute sensation d'inconfort localisée dans la région de la tête. Les maux de tête et les nausées sont deux symptômes qui surviennent souvent chez les patients qui ont subi un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral aigu, ainsi que souffrant de diverses maladies du système nerveux central.

Les neurologues, oncologues, hématologues, médecins d'autres spécialités de l'hôpital Yusupov prennent une décision collégiale concernant les tactiques de gestion des patients. Les cas complexes de maux de tête et de nausées sont discutés lors d'une réunion du conseil d'experts. Des professeurs et professeurs associés, des candidats et des docteurs en sciences médicales participent à ses travaux. Les patients des cliniques de neurologie ont la possibilité de subir des procédures de diagnostic complexes et des interventions neurochirurgicales dans les cliniques partenaires de l'hôpital Yusupov situé à Moscou.

Causes et caractéristiques de différents types de maux de tête

Des maux de tête, des nausées, une faiblesse peuvent survenir sous l'influence du stress. Les maux de tête, qui sont une conséquence de l'anxiété, de la dépression de divers types, se développant sous l'influence des problèmes quotidiens, sont assez courants chez les patients de l'hôpital Yusupov. Il se développe en raison d'une tension excessive des muscles attachés au crâne..

Cette maladie touche des personnes d'âges différents, mais surtout de 25 à 60 ans. Habituellement, l'intensité de la maladie passe au même niveau et n'augmente pas avec l'activité physique. La douleur est concentrée dans les zones temporales, occipitales ou frontales. La douleur est ou est de nature contraignante, les patients disent que c'est comme un casque qui serre la tête.

Souvent, les maux de tête et les nausées chez les hommes et les femmes surviennent en présence d'une pathologie du système nerveux central. Cette condition peut survenir en raison d'une lésion cérébrale traumatique, lorsque les patients ont une pression intracrânienne accrue. À la suite de l'hypertension du liquide céphalo-rachidien, il y a des maux de tête, des nausées, des vomissements, qui n'apportent pas de soulagement.

Les maux de tête et les nausées peuvent être un signe de méningite. Il s'agit d'une maladie infectieuse dans laquelle se développe une inflammation des membranes de la moelle épinière. Chez les patients atteints de méningite, la température corporelle monte à un nombre élevé. Ils ressentent une douleur intense lorsqu'ils tentent de ramener la tête vers la poitrine ou de redresser les genoux. Les infectistes et les neurologues de l'hôpital de Yusupov effectuent un examen complet et un traitement adéquat de la méningite avec les derniers médicaments antibactériens.

Avec une crise hypertensive, les femmes et les hommes se plaignent de maux de tête, principalement dans la région occipitale, de nausées, de vertiges. Ils ont des vomissements, ce qui ne soulage pas. Les cardiologues de l'hôpital Yusupov pendant la crise hypertensive prescrivent des médicaments antihypertenseurs, des médicaments qui améliorent la nutrition cérébrale et la fonction cardiaque. La stabilisation de la pression artérielle aide à prévenir les accidents vasculaires cérébraux aigus - accident vasculaire cérébral.

Quel que soit le sexe du patient, les nausées, les vomissements et les maux de tête peuvent être des signes d'intoxication alimentaire, un effet secondaire de certains médicaments, l'anorexie et le diabète.

L'une des causes les plus courantes de maux de tête et de nausées est la maladie cérébrovasculaire. Un mal de tête associé à une augmentation de la pression intracrânienne peut être un signe précoce d'une tumeur cérébrale. Elle s'intensifie avec des éternuements, une toux, un basculement de la tête, souvent accompagnée de vomissements sans nausées ni troubles visuels transitoires.

Les maux de tête, les nausées, les étourdissements perturbent souvent les patients atteints d'ostéochondrose cervicale, de protrusion de disques intervertébraux, de hernies vertébrales. La douleur est généralement localisée dans la région cervico-occipitale. Il se propage souvent aux zones temporales et frontales de la tête, des épaules et des membres supérieurs. L'intensité des maux de tête est modérée. La douleur s'intensifie avec un séjour prolongé dans une position inconfortable, un mouvement brusque de la tête, une pression sur les muscles cervico-occipitaux. La mobilité de la colonne cervicale est limitée.

Après une blessure à la tête, le mal de tête peut persister plusieurs mois. Il est renversé, terne, aggravé par un effort physique et s'accompagne des symptômes suivants:

  • Dysfonctionnement de la mémoire;
  • Diminution de l'attention;
  • Qualité de sommeil altérée;
  • Troubles émotionnels (humeur diminuée, larmoiement);
  • Fatigue;
  • Vertiges.
Les médecins de l'hôpital de Yusupov identifient la cause des maux de tête et des étourdissements en utilisant des méthodes de recherche modernes en laboratoire et instrumentales. Après analyse des résultats de la recherche, une thérapie complexe avec les derniers médicaments est effectuée, qui a un effet efficace et un spectre minimal d'effets secondaires.

Maux de tête chez les femmes

La cause de maux de tête sévères et de nausées est souvent une migraine. Les patients ressentent périodiquement des attaques récurrentes de maux de tête intenses de nature pulsatoire, qui dureront jusqu'à trois jours. Des sensations généralement désagréables apparaissent dans la moitié de la tête, principalement au niveau du front, des yeux ou de l'une des tempes. Les maux de tête pendant la migraine sont aggravés par l'effort physique. Elle peut être accompagnée de nausées, de vomissements, de somnolence et de léthargie. Les patients ne supportent pas les lumières vives et les sons forts.

Le plus souvent, les jeunes femmes souffrent de migraines. Ceci est facilité par le fond hormonal saturé du corps, caractéristique de l'âge de 25-30 ans. L'attaque est le résultat d'une activité fonctionnelle accrue dans des centres spécifiques du cerveau.

Chez les femmes, les maux de tête et les nausées surviennent plus souvent pour les raisons suivantes:

  • Surmenage ou stress sévère;
  • Anémie (anémie);
  • Changements hormonaux;
  • Tumeurs cérébrales;
  • Méningite
  • Encéphalite.

Maux de tête chez les hommes

La douleur à court terme qui survient avec un effort physique chez les hommes n'est pas un signe de maladie. Le mal de tête qui survient chez l'homme pendant les rapports sexuels et qui dure plusieurs minutes appartient à la même catégorie. Si un mal de tête intense se produit pendant un orgasme et persiste pendant plusieurs heures, vous devriez consulter un médecin.

Si les maux de tête et les nausées sont réguliers, les neurologues de l'hôpital Yusupov effectuent un examen en utilisant des méthodes modernes de neuroimagerie. Ils vous permettent d'identifier une tumeur cérébrale au stade initial de développement. Pour le traitement rapide d'une maladie dangereuse, les médecins recommandent que les patients qui sont préoccupés par des nausées, des étourdissements, des maux de tête le matin contactent immédiatement une clinique de neurologie.

Diagnostique

Thérapie pharmacologique

Les médecins de l'hôpital Yusupov abordent individuellement le soulagement d'une crise de maux de tête avec nausées chez chaque patient. Avec la migraine, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Antidépresseurs (Lerivon, amitriptyline);
  • Bêtabloquants (anapriline, propranolol, obzidan);
  • Bloqueurs des canaux calciques (nimodipine);
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (indométacine, piroxicam, naprosine);
  • Antagonistes de la sérotonine (pisotifène, cyproheptadine);
  • Anticonvulsivants (apilepsine, carbamazépine);
  • Relaxants musculaires (midocalm, sirdalud).
Les médicaments complexes pris pendant l'aura aident à prévenir les crises de migraine. Si la cause des maux de tête et des étourdissements chez les femmes est la menstruation, les médecins prescrivent des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Vous pouvez prévenir une crise de migraine en suivant les recommandations des médecins:
  • Limitez l'utilisation d'aliments contenant de la tyramine (vin rouge, chocolat noir, noix, fromage, agrumes);
  • Effectuer des exercices thérapeutiques en mettant l'accent sur la colonne cervicale;
  • Faites un massage du col;
  • Prenez un cours d'acupuncture.
Les professeurs, docteurs en sciences médicales qui travaillent à la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov, utilisent leurs propres méthodes de psychothérapie, le feedback biologique pour traiter les maux de tête et les nausées. Les neurologues prescrivent aux patients les médicaments suivants:
  • Analgésiques non narcotiques et narcotiques;
  • Dérivés d'alcaloïdes de l'ergot;
  • Triptans;
  • Médicaments antiépileptiques;
  • Médicaments antihypertenseurs;
  • Préparations de toxine botulique.

Tous les médicaments que les neurologues utilisent pour les maux de tête et les nausées sont divisés en deux groupes: les médicaments pour le soulagement des crises de maux de tête et les médicaments prophylactiques. Le premier groupe de médicaments pharmacologiques comprend les analgésiques non narcotiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (cétonal, naproxène, paracétamol, ibuprofène). Un gastro-entérologue consulte les patients souffrant de maladies du tractus gastro-intestinal avant de commencer un traitement avec ces médicaments. Les médecins prescrivent des inhibiteurs de la pompe à protons pour prévenir les complications..

Un traitement préventif est administré aux patients qui souffrent souvent de graves maux de tête. Dans la plupart des cas, les médicaments sont prescrits dans des cours qui durent de plusieurs mois à plusieurs années. Pour prévenir les maux de tête et les nausées, les neurologues prescrivent des patients et des bêta-bloquants, des antiépileptiques, des inhibiteurs calciques, des antidépresseurs.

Certains patients subissent une monothérapie (traitement avec un médicament) et dans d'autres cas, ils préfèrent une thérapie combinée. Chaque médicament est initialement prescrit à une dose minimale efficace, puis, si cela est indiqué, la dose est augmentée. Cela vous permet de réduire la gravité des effets secondaires de la thérapie..

La prévention

Thérapie non médicamenteuse

Des maux de tête fréquents surviennent lorsque les muscles du cou sont tendus. L'initiateur de la cascade d'événements qui conduisent finalement à des changements physiques ou biochimiques qui provoquent un mal de tête est le «collage» des tissus mous (muscle, tissu conjonctif, tendons et ligaments) et l'atteinte aux nerfs périphériques. Dans ce cas, les rééducateurs de l'hôpital de Yusupov mènent une thérapie visant à éliminer les limitations mécaniques de toute la chaîne cinétique du corps: dans la mâchoire, le cou et la ceinture scapulaire..

Lorsqu'un nerf est pincé, en plus du mal de tête de tension lui-même, les symptômes suivants se produisent:

  • La nausée,
  • Engourdissement;
  • Sensation de picotements;
  • Brûlant;
  • Hypersensibilité.
Les médecins de la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov ont une vaste expérience clinique dans le traitement des maux de tête et des nausées. Ils réduisent la gravité de ces symptômes ou les nivellent avec une combinaison de méthodes de traitement médicamenteux avec un ensemble correctement sélectionné d'exercices de gymnastique.

Les spécialistes de la clinique de réadaptation pour les maux de tête et les nausées pratiquent l'acupuncture, divers types de massages et effectuent des procédures physiothérapeutiques. Les rééducateurs maîtrisent divers types de massage, les techniques manuelles ostéopathiques et douces, la méthode de kinésiothérapie. Ils utilisent des méthodes innovantes de thérapie non médicamenteuse pour les maux de tête et les nausées:

  • Biofeedback
  • Kinésithérapie;
  • Thérapie au laser.
Afin de suivre un traitement efficace contre les maux de tête et les nausées, prenez rendez-vous en ligne avec un neurologue à l'hôpital Yusupov ou appelez le centre de contact à tout moment de la journée.

Maux de tête + nausées - que signifie un tel tandem? Les symptômes résultent-ils toujours d'une maladie??

Les maux de tête, les nausées, les étourdissements et d'autres manifestations similaires sont des symptômes neurologiques. Ils ne sont pas considérés comme spécifiques, focaux, se réfèrent à neurologiques généraux. Ils se trouvent dans le contexte de pathologies du système nerveux central, le système cardiovasculaire, ont presque toujours une origine pathogène. Les variantes physiologiques sont détectées beaucoup moins fréquemment (par exemple, après un surmenage, en raison de changements météorologiques avec une sensibilité aux conditions météorologiques).

Les maux de tête et les nausées ne sont pas les seules manifestations de ces groupes de processus pathologiques. Ce sont des parties de l'ensemble. En règle générale, dans la clinique, il y a encore un groupe de signes. Lesquels - dépend de la condition spécifique. Dans le contexte du processus hypertenseur - faiblesse, rougeur du visage, sauts de tension artérielle, problèmes cardiaques et autres. Dans les blessures - troubles focaux prononcés, selon la région du cerveau qui a le plus souffert, etc..

Le traitement est spécifique. Il vise à lutter contre la cause profonde, également symptomatique, qui fixe la tâche d'arrêter les sensations inconfortables réelles elles-mêmes. Le pronostic dépend du processus pathologique spécifique..

Les causes profondes des maux de tête avec nausées et son traitement

Blessures

Les blessures passées provoquent des maux de tête et des nausées à la suite de lésions de la matière cérébrale et des tissus nerveux. Il peut y avoir de nombreuses blessures. L'option classique est une blessure cranio-cérébrale fermée, à la suite de laquelle les tissus reçoivent une légère ecchymose. La soi-disant commotion cérébrale. Elle survient chez les enfants, les adultes à la suite d'accidents, de chutes, d'une exposition à un facteur mécanique. S'il n'y a pas d'hématome, les symptômes neurologiques sont limités à des symptômes minimes: maux de tête, nausées, faiblesse, vertiges, incapacité à naviguer dans l'espace et à coordonner leurs propres mouvements.

Avec le développement d'un hématome, des violations critiques des fonctions vitales sont probables. Il existe une symptomatologie neurologique focale importante. Par type de problèmes d'audition, de vision, de comportement, d'activité motrice. La parésie, la paralysie, la perte de certaines fonctions sensibles, les crises d'épilepsie avec convulsions et d'autres phénomènes sont possibles..

Le traitement est effectué dans un hôpital, dans les cas graves. Les poumons, comme les tremblements mineurs, peuvent être ajustés à domicile, en ambulatoire. Dans tous les cas, des préparations cérébrovasculaires sont utilisées pour rétablir le flux sanguin cérébral:

  • nootropiques pour restaurer les processus métaboliques dans les tissus nerveux;
  • vitamines;
  • analgésiques pour soulager la douleur (une nouvelle génération de médicaments).

Les hématomes, lésions étendues des structures cérébrales nécessitent un traitement chirurgical obligatoire. Elle est réalisée en accès libre, la tâche est de drainer l'hématome, en pompant le sang. Sans cela, la compression ne peut pas être éliminée..

Le cours complet du traitement et de la récupération après une blessure prend de plusieurs semaines à 2-3 mois, selon la gravité de la blessure. Des maux de tête brusques et des nausées sont les premiers symptômes dans le cadre d'une présentation clinique approfondie..

Tumeurs des structures cérébrales

Les tumeurs cérébrales sont courantes dans la pratique des neurochirurgiens. Ils ne sont pas toujours malins, différentes options sont possibles. La localisation typique est le bas du troisième ventricule, la région chiasmosellaire (près de l'hypophyse), le lobe frontal occipital. Les variantes histologiques typiques de la néoplasie sont les gliomes, les méningiomes et également les adénomes (en particulier l'hypophyse).

Les tumeurs malignes se développent rapidement, capturent de vastes zones de tissus, provoquent des violations flagrantes de l'activité nerveuse supérieure. Un représentant typique est le glioblastome. Dans les premiers stades, il ne se manifeste que par des maux de tête et des nausées insupportables. Les symptômes ne sont arrêtés par aucun médicament improvisé. Les nausées accompagnées de maux de tête peuvent se transformer en vomissements, sans aucun signe de soulagement après.

Les tumeurs bénignes se développent lentement, mais à partir de là, elles ne deviennent pas moins dangereuses. Parce que l'espace dans le crâne est limité. Les néoplasies de 1 cm ou plus sont considérées comme une menace, car elles sont capables de comprimer, de comprimer le tissu nerveux à proximité, provoquant un effet de masse.

Dans tous les cas, la suppression est requise. L'opération est réalisée avec un accès minimalement invasif ou à l'aide d'une trépanation ouverte avec une excision maximale du néoplasme, une partie des tissus environnants, si possible.

Chez les hommes, les tumeurs sont plus fréquentes. Ce à quoi cela est lié n'est pas exactement connu. Cependant, ce sont les hommes qui sont recommandés pour être régulièrement observés par un neurologue, en particulier s'il y a des antécédents de blessures, de neuroinfection ou s'il y avait des patients avec des formations cérébrales dans le genre (peu importe s'ils sont bénins ou malins).

Abaisser la pression artérielle

Une baisse de la pression artérielle ou de l'hypotension se produit chez les jeunes, le plus souvent chez les femmes en raison de l'instabilité du fond hormonal. Les causes de l'état pathologique sont des facteurs vasculaires, souvent des perturbations endocriniennes telles que l'hypothyroïdie, une production insuffisante de cortisol, de noradrénaline, d'adrénaline par le cortex surrénal (maladie d'Addison), dans certains cas, une grossesse se manifeste. Il existe de nombreuses options, jusqu'aux caractéristiques innées du système cardiovasculaire.

Les maux de tête et les nausées ne sont pas les seules manifestations de la maladie. Vertiges, faiblesse, tremblements (tremblements des doigts, menton), essoufflement, l'activité cardiaque est accélérée (la fréquence cardiaque atteint 120 battements par minute ou plus). L'hypotension est caractérisée par un évanouissement. Soudain, ce qui peut provoquer des blessures, des chutes, des situations dangereuses lors de la conduite d'une voiture, traverser une route, etc..

Le traitement est effectué selon les indications. La tâche principale est d'éliminer la cause principale du trouble. Que ce soit un trouble vasculaire, un nœud sinusal faible, une insuffisance hormonale ou d'autres anomalies. Les mesures symptomatiques comprennent l'utilisation d'agents toniques à base de caféine, d'éleuthérocoque, de ginseng. Il n'y a aucun médicament fiable en dehors de ce qui précède.

Hypertension ou hypertension artérielle

Une augmentation de la pression artérielle provoque des manifestations dangereuses pour la santé et la vie, sans compter les maux de tête et les nausées. Parmi eux: tachycardie sévère avec une augmentation de la fréquence cardiaque allant jusqu'à 120 coups ou plus. Dans le même temps, la contractilité du myocarde ne croît pas ou même diminue. Parce que le cerveau n'a pas assez de sang. Vomissements, sans signe de soulagement. Faiblesse, somnolence. Le sentiment d'être dépassé. Les phénomènes asthéniques persistent tout au long de l'épisode d'augmentation de la pression artérielle et plusieurs heures après la normalisation. Transpiration, irritabilité, évanouissement possibles.

Sans aide médicale, des complications dangereuses telles qu'une crise hypertensive, une hémorragie vitréenne de l'œil, un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque sont possibles. Les processus pathologiques qui provoquent l'hypertension - l'athérosclérose, les perturbations hormonales à la suite de dommages aux glandes surrénales, à la glande thyroïde. Le développement primaire de la maladie est également possible. Ensuite, ils ne parlent pas d'hypertension, mais d'hypertension. Que diriez-vous d'un diagnostic indépendant.

La thérapie est effectuée d'urgence. L'essentiel après le développement de l'épisode est de l'empêcher de devenir une crise. Des médicaments d'urgence sont utilisés: Kapoten, Captopril. Dans le cadre d'une thérapie systématique, des inhibiteurs de l'ECA, des inhibiteurs calciques, des bêta-bloquants, des diurétiques sur une base régulière, ainsi que des médicaments à action centrale sont prescrits. Dans le système, ils sont conçus pour maintenir la pression artérielle à un niveau normal. Le cours est indéfiniment long, peut-être tout au long de la vie.

Haute pression intracrânienne

Le résultat d'une production excessive de liquide céphalo-rachidien ou, le plus souvent, de sa stagnation. Perturbation du système de drainage. Elle est courante, surtout chez les jeunes patients. Si un enfant reçoit un diagnostic d'hydrocéphalie, c'est la base des mesures thérapeutiques. Diurétiques utilisés, soulagement des maux de tête.

L'hydrocéphalie primaire est relativement rare. Habituellement, nous parlons de lésions congénitales des structures cérébrales, d'anomalies du développement intra-utérin du fœtus, de l'impact possible d'une histoire familiale négative. Dans des cas extrêmement rares chez les enfants, la cause est une tumeur du tissu nerveux. Chez les adultes, cette raison est beaucoup plus courante. Surtout avec la défaite du quatrième ventricule. La combinaison de processus pathologiques provoque un inconfort encore plus grand. Par exemple, une augmentation de la pression intracrânienne avec une pression artérielle basse simultanée.

Les maux de tête et les nausées avec une augmentation de la pression du liquide céphalorachidien sont insupportables, forts. Localisation - diffuse, capture toute la tête, accompagnée d'une sensation d'éclatement ou vice versa en serrant un cerceau serré. La durée de l'épisode est d'environ plusieurs heures.

La préservation à long terme d'une pression intracrânienne élevée est lourde de dégénérescence du nerf optique, puis de perte irréversible de la capacité de voir.

Affections neuroinfectieuses

Les neuroinfections sont rares, car les causes profondes des affections sont détectées à un stade précoce, alors que les complications ne sont pas encore apparues. Il existe deux processus de neuroinfection typiques:

  1. Méningite. Il se développe généralement comme une pathologie secondaire, à la suite de l'évolution des processus infectieux près du cerveau. Les coupables sont les maladies ORL, les problèmes dentaires.
  2. Encéphalite. Dans la grande majorité des cas, elle est provoquée par les piqûres de tiques pendant les mois d'été. Sans prévention et traitement à un stade précoce, l'encéphalite est lourde de conséquences dangereuses..

Les premiers symptômes des deux maladies sont les nausées, les maux de tête, la confusion, la rigidité musculaire, la faiblesse, la somnolence, les troubles de la pensée et l'inhibition de l'activité nerveuse supérieure en général. Une personne devient léthargique, léthargique. La température corporelle augmente. Aux marques de 38-40 degrés. Traitement urgent nécessaire.

Sans thérapie, le risque de décès est élevé. Même si une personne parvient à sortir - pour ne pas éviter un déficit neurologique, qui est difficile à éliminer même avec une rééducation complète et complète.

Accident vasculaire cérébral

Urgence typique. Son essence est en violation aiguë de la circulation cérébrale. En conséquence, une partie du tissu nerveux meurt, "capturant" avec lui une partie de l'activité nerveuse supérieure. Les fonctions qui seront violées dépendent de la localisation du processus destructeur..

Un AVC s'accompagne de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements. De plus, des symptômes focaux apparaissent: paralysie des muscles squelettiques ou faciaux, problèmes de vision, audition, sensibilité tactile, capacité à reconnaître des objets, déficience intellectuelle, troubles cognitifs. Confusion, troubles du comportement, dégradation de la personnalité (surtout lorsque le lobe frontal est détruit). De nombreuses autres manifestations sont possibles..

Une condition préalable à un AVC est une hospitalisation urgente, elle vous permet de fournir l'assistance nécessaire en temps opportun pour minimiser les risques de carence persistante.

La tâche du diagnostic, des premiers soins et du traitement des patients atteints d'accident vasculaire cérébral aigu est résolue par la neurologie. Neurochirurgie partielle. Avec un type d'AVC ischémique, les nootropiques, les angioprotecteurs, les moyens de normaliser la pression artérielle et les diurétiques sont indiqués. La forme hémorragique, dans laquelle l'intégrité des vaisseaux est violée, un hématome se forme, implique l'utilisation de thrombolytiques, si nécessaire. Opération possible.

Migraine

La migraine est une maladie neurologique classique. Les causes exactes du développement du processus pathologique ne sont pas encore connues. Il est supposé que le spasme des grandes artères, la perturbation du nerf trijumeau, est un provocateur. Des recherches sont en cours. Surtout les femmes souffrent, ce qui conduit également à des réflexions sur la composante hormonale du processus pathologique.

Le tableau clinique comprend des maux de tête sévères dans la moitié de la tête, ainsi que des nausées, des vomissements, une faiblesse et une somnolence, une intolérance au son et à la lumière. Avant le développement d'une crise de migraine, une aura visuelle est présente dans 40% des cas. Éclairs lumineux, taches scintillantes (scotome scintillant). L'aura peut également se manifester par une intolérance au son, des hallucinations olfactives, une faiblesse musculaire d'une part. Il existe de nombreuses options.

Le traitement est effectué sous la supervision d'un neurologue. Elle consiste à prévenir les attaques répétées. À ces fins, un régime alimentaire est prescrit qui épargne le régime d'activité du travail, l'évitement du stress, de la tension nerveuse et de la surcharge physique est montré. Ne surchauffez pas. Il est important de respecter un régime enrichi, un niveau suffisant d'activité quotidienne (marche, thérapie par l'exercice).

Les mesures symptomatiques sont rares. Au stade initial, lorsque la douleur apparaît, un bêta-bloquant est possible. De plus, des agents à base de composés soufrés, des analgésiques sont utilisés. L'efficacité de la correction symptomatique est insuffisante, par conséquent, il n'est souvent pas possible d'éliminer complètement ou de prévenir un épisode.

Maux de tête en grappe avec nausées

Rencontrez rarement. Dans pas plus de 10 cas pour 100 000 habitants et encore moins. Par origine, le processus ressemble à la migraine, mais toutes les branches du nerf trijumeau sont impliquées. Cette affection provoque des maux de tête, des nausées et des vomissements insupportables et extrêmement intenses. Localisation de la douleur - moitié de la tête, des yeux, du visage.

Les crises d'inconfort sévère se produisent jusqu'à plusieurs fois par jour, durant 10 à 40 minutes. Donc pendant au moins une semaine, peut-être quelques-uns. À la fin de la période d'attaque (grappe), la maladie disparaît et est dans un état de rémission latente pendant de nombreuses années. Pourquoi le cours de la condition n'est que cela - les médecins ne peuvent toujours pas dire.

Il n'y a pas de traitement efficace. Comme il n'existe aucune méthode de correction symptomatique fiable. La seule chose qui atténue partiellement la situation des patients est l'inhalation d'oxygène pendant la période aiguë. L'efficacité de la technique est cependant controversée..

Pathologies du profil oto-rhino-laryngologique (maladie ORL)

Les maladies oto-rhino-laryngologiques, en particulier la sinusite, provoquent toujours des maux de tête et des nausées. À des degrés divers. Les coupables les plus courants sont la sinusite et la sinusite frontale (inflammation des sinus frontaux).

Les deux processus pathologiques donnent une clinique spécifique avec un nez qui coule, l'expiration de mucus purulent du nez, une augmentation de la température corporelle aux marques fébriles et au-dessus (plus de 38 degrés), une faiblesse et des signes d'intoxication générale. La récupération s'effectue à l'hôpital ou à domicile.

Des antibiotiques à large spectre, des anti-inflammatoires sont utilisés. Des gouttes, des sprays à effet vasoconstricteur sont utilisés pour arrêter l'écoulement nasal. Les crevaisons (crevaisons) sont strictement déconseillées, car cette technique traumatique est depuis longtemps reconnue comme inefficace et dangereuse.

Céphalée de tension avec nausée dans le complexe symptomatique

Des maux de tête et des nausées peuvent se développer après une dure journée de travail, une situation nerveuse. Ceci est le résultat de la compression des artères vertébrales ou carotides avec les muscles spasmodiques. Particulièrement souvent, ce trouble survient chez les personnes ayant un mode de vie sédentaire. Si la nature de l'activité professionnelle implique une position assise constante.

Pour soulager l'inconfort, une pilule analgésique (Analgin, Pentalgin) ou des antispasmodiques (Drotaverin, Spazmalgon) et un repos de qualité dans un environnement calme suffisent.

Maladies du système musculo-squelettique, colonne vertébrale au niveau du cou

Les causes de maux de tête sévères avec nausées dans le cadre de l'orthopédie incluent l'ostéochondrose, les hernies cervicales, l'instabilité de la colonne vertébrale.

Le problème est résolu par la physiothérapie, la thérapie par l'exercice, le massage (sauf pour le processus herniaire), l'utilisation d'analgésiques, d'anti-inflammatoires, de chondroprotecteurs. Dans des cas exceptionnels, une opération est effectuée. Le traitement est long, une optimisation du mode d'activité physique est nécessaire..

La cause immédiate de l'inconfort est la compression des artères vertébrales. La nutrition cérébrale est perturbée, des maux de tête, des nausées et d'autres sensations se produisent.

Causes et facteurs naturels et physiologiques qui ne constituent pas un grand danger pour la santé et la vie

Pas toujours un mal de tête et des nausées sont le résultat de certaines maladies. Dans certains cas, l'apparition de ces symptômes est due à des troubles transitoires temporaires des organes et des systèmes. Ces raisons incluent:

  1. Grossesse. Les maux de tête et les nausées le matin sont des manifestations typiques de la toxicose. Particulièrement caractéristique pour le premier trimestre de la grossesse. Des signes tardifs de la maladie plus près du troisième trimestre sont possibles. Cependant, la toxicose n'est pas la seule cause possible. Un autre facteur possible est le changement dans la nature de l'hémodynamique. Au cours du processus gestationnel dans les premières phases, en particulier, le système circulatoire est reconstruit pour fournir le fœtus. Des processus ischémiques mineurs dans le cerveau sont possibles, qui se manifestent cependant par des maux de tête et des nausées..
  2. La puberté. La puberté est caractérisée par des sauts brusques dans les niveaux d'hormones. Il est impossible de dire à l'avance comment une tempête hormonale se manifestera. Maux de tête, nausées, sautes d'humeur, sauts de poids corporel, ce ne sont que quelques-uns des points possibles. À la fin de la puberté, la symptomatologie elle-même disparaît. Au cours du processus, des soins médicaux sont fournis selon les indications.
  3. Les phases du cycle menstruel. Dans la période prémenstruelle, ces manifestations sont particulièrement caractéristiques. Ils sont inclus dans la clinique PMS avec la labilité émotionnelle, la douleur dans le bas-ventre et d'autres signes.
  4. Surmenage physique. Surtout si une personne n'est pas suffisamment formée. La raison en est un trouble hémodynamique. L'activité physique nécessite un apport sanguin aux muscles, ainsi qu'au cœur lui-même, à travers les artères coronaires. Sans cela, il ne peut y avoir de contractilité myocardique normale. Les tissus cérébraux manquent d'oxygène, de nutriments, ce qui devient la cause de la clinique. Un traitement spécial n'est pas nécessaire, la condition est normalisée indépendamment.
  5. Changements météorologiques. La sensibilité aux intempéries n'est pas considérée comme une maladie indépendante. C'est un déclencheur, un déclencheur pour développer des maux de tête et des nausées. Le plus souvent dans le cadre de la dystonie végétovasculaire notoire (VVD), il ne s'agit pas d'un diagnostic, mais d'une manifestation clinique d'un dysfonctionnement neurologique. A la fin de la période aiguë, tout est restauré sans assistance médicale..
  6. Situations stressantes reportées. Le stress provoque des troubles graves de l'activité nerveuse supérieure, des sauts dans le niveau de cortisol, d'adrénaline, de noradrénaline, de catécholamines. Cela devient la cause de spasmes des vaisseaux cérébraux, exprimés par la clinique sous forme de maux de tête et de nausées.
  7. L'utilisation de certains médicaments. Il y a beaucoup d'entre eux. Des contraceptifs oraux aux médicaments d'une série psychotrope, anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne, médicaments hormonaux. Vous pouvez dire avec certitude sur la probabilité de développement d'une clinique en regardant l'annotation du médicament. Refuser un médicament peut être un moyen de rétablir un état normal. En revanche, dans certains cas, les effets secondaires disparaissent après adaptation du corps. La question de l'opportunité d'annuler le traitement ou de réviser le schéma revient au médecin chef.

Les causes non pathologiques d'un traitement spécial ne nécessitent pas. Il suffit d'ajuster le facteur provocateur lui-même, pour que tout redevienne normal. La correction symptomatique est effectuée selon les indications. Des analgésiques, des antispasmodiques sont utilisés. Peut-être l'utilisation de drogues dans le système.