Principal / Pression

Que faire si un nouveau-né se frappe la tête

Pression

Les jeunes enfants sont caractérisés par l'activité et la mobilité, c'est pourquoi ils augmentent considérablement le risque de tomber, de se blesser, y compris de se heurter la tête. De plus, le crâne de l'enfant est assez fragile, par rapport à l'adulte, surtout lorsqu'il s'agit de nouveau-nés. À cet âge, la fontanelle n'est pas encore fermée, de sorte que les os peuvent facilement bouger en raison de l'impact. Dans de tels cas, même une petite blessure peut entraîner de graves conséquences négatives pour l'enfant. Qu'est-ce qu'un TBI, que faire si un enfant se frappe la tête, comment protéger un bébé des blessures? Ces questions et d'autres seront répondues par cet article..

Le traumatisme crânien dans l'enfance est courant

Pourquoi vous frappez le plus souvent la tête

Le risque de blessure augmente car les enfants sont très actifs:

  • Ils étudient eux-mêmes, leurs propres capacités, maîtrisent et entraînent de nouvelles habiletés motrices;
  • Ils étudient l'environnement - les jeunes enfants sont très curieux, avec un grand intérêt apprennent le monde et ses objets et objets;
  • Les tout-petits ont beaucoup d'énergie à laquelle il faut donner une issue. Le mouvement actif est un excellent moyen de le dépenser..

La deuxième raison des blessures fréquentes est l'immaturité du tissu osseux: chez les jeunes enfants, les os sont assez fragiles, mous, élastiques, facilement soumis à des contraintes mécaniques et peuvent se déplacer les uns par rapport aux autres. Le cerveau chez les enfants est immature, caractérisé par une forte teneur en eau, la présence de zones "muettes". Une de ces zones faibles chez les nouveau-nés est une fontanelle non fermée. C'est pourquoi les traumatismes crâniens les plus dangereux surviennent pendant la petite enfance et la deuxième année de vie.

Ces caractéristiques déterminent les spécificités d'une blessure à la tête d'un enfant. D'une part, on peut supposer que la structure de la tête de l'enfant (c'est-à-dire des os plus élastiques et mobiles, un cerveau hydrophile, des zones temporairement libres à l'intérieur du crâne) devrait protéger de manière plus fiable les OG des dommages mécaniques. En pratique, il s'avère qu'une telle compensation ne fonctionne que dans les situations les plus inoffensives. Si le coup est fort, la structure spécifique du crâne aggrave non seulement la blessure, mais masque également de manière significative les changements pathologiques qui se produisent dans le cerveau du bébé.

Pour qu'un enfant de tout âge ait une commotion cérébrale, seuls deux facteurs suffisent:

  • Manque de contrôle par les adultes;
  • L'environnement approprié - la présence d'objets en contact avec lesquels vous pouvez avoir une contusion grave, la présence d'élévations dont le bébé peut tomber à tout moment.

Selon l'âge, les principales sources de danger peuvent se succéder:

  1. Dès la naissance, un canapé, une table à langer, un lit de parents peuvent se révéler des objets traumatisants. Une fois qu'un adulte est distrait pendant une seconde, l'enfant, se retournant brusquement ou tirant sa jambe, se pousse vers le bas.
  2. À 6 mois, le bébé est menacé par une poussette, un berceau, une chaise haute. À un moment où la mère n'est pas à proximité ou que quelque chose a distrait son attention, le bébé peut se retourner maladroitement ou essayer de se lever sans calculer en même temps sa force et ses capacités. Dans ce cas, tomber au sol ne prendra pas longtemps.
  3. Au cours de la deuxième année de vie, l'enfant sait déjà se tenir debout, marcher (non seulement à la maison sur un tapis moelleux, mais aussi dans la rue sur de l'asphalte dur), peut monter des escaliers, monter sur une chaise, une table et d'autres élévations. Dans le même temps, la coordination des mouvements dans les miettes n'est pas encore suffisamment développée - le bébé peut perdre l'équilibre à tout moment, tomber et se heurter la tête.

Pourquoi la tête «souffre» le plus souvent en tombant? De toute évidence, il serait beaucoup plus sûr de toucher d'autres parties du corps, comme un pied ou un butin. Cependant, la supériorité des blessures appartient presque toujours à la tête. Cela s'explique par les lois élémentaires de la physique: la tête du bébé est assez grande en taille et en poids, de plus, elle est située sur le point le plus haut du corps, qui, à son tour, n'est pas assez stable. Un tel «appareil» a une nette ressemblance avec une pyramide inversée. Pour que la mie perde son équilibre et tombe, un petit décalage, une légère poussée, combinés à une coordination immature des mouvements, suffisent. La tête s'efforce d'abord de heurter un obstacle.

Qu'est-ce qu'un choc dangereux pour un nouveau-né

Selon le Dr Komarovsky, en raison de la grande quantité de liquide dans le crâne et de la douceur du tissu osseux, le bébé se sentira bien même après avoir subi un traumatisme crânien. Il pleurera plus probablement de peur, tandis que le corps ne sera pas blessé. Cependant, tous ces cas ne se terminent pas en toute sécurité. Par conséquent, les parents doivent surveiller de près l'enfant après la chute.

Blessure à la tête du nouveau-né

Si cela n'est pas fait, il y a une possibilité de conséquences négatives. Parmi eux peuvent être des saignements internes, des dommages à la substance génétiquement modifiée. Pour comprendre que le bébé a besoin d'aide, les parents doivent être capables de reconnaître les symptômes d'une blessure dangereuse. Si vous en trouvez, appelez un médecin.

Important! Une blessure à la tête peut entraîner des conséquences irréversibles, dangereuses pour la vie de l'enfant. Parfois, de tels cas provoquent un retard dans le développement mental et mental..

Le type de dommage le plus inoffensif est une simple ecchymose (bosse). Dans cette situation, l'aide d'un spécialiste n'est pas nécessaire. La deuxième plus dangereuse est la commotion cérébrale. De plus, ce phénomène est très fréquent et représente 9 cas sur 10. Vient ensuite en sévérité une contusion cérébrale qui conduit à la rupture des vaisseaux sanguins. Le dommage le plus dangereux est un traumatisme craniocérébral ouvert, à la suite duquel l'intégrité des méninges est altérée (le plus souvent cela est dû à la pénétration d'os cassés dans le tissu cérébral). Ces dommages guérissent pendant longtemps, il y a aussi un risque d'infection.

Conséquences possibles pour l'enfant

Au moment de l'en-tête, des dommages mécaniques aux tissus mous, aux os du crâne et du cerveau se produisent (lésion cérébrale traumatique, ou TBI pour faire court). Si le coup est faible, l'enfant est susceptible de souffrir d'une ecchymose ou, dans les cas extrêmes, de subir une commotion cérébrale..

Contusion cérébrale

Ce type de blessure est également appelé commotion cérébrale. Il s'agit d'une variante de la lésion cérébrale traumatique, sa forme la plus grave. Les dommages sont caractérisés par la destruction et la nécrose de tissus cérébraux de différentes intensités. Dans de tels cas, les fonctions cérébrales sont altérées et la pathologie est de longue durée. Les dommages peuvent être simples ou multiples. Les blessures comprennent souvent une fracture des os du crâne et des saignements internes (cela est indiqué par une grosse bosse sur la tête). Avec une ecchymose, des troubles neurologiques se produisent également, en particulier, des convulsions épileptiques, une mauvaise coordination, une paralysie, un arrêt respiratoire, des palpitations, une perte de conscience.

Important! Si un enfant a du sang ou un liquide clair s'échappant du nez ou de l'oreille, des ecchymoses apparaissent autour des yeux, le bébé doit être hospitalisé immédiatement.

Commotion cérébrale

C'est la variante la moins dangereuse des lésions cérébrales traumatiques. GM dans ce cas est endommagé au niveau fonctionnel. Les violations ne sont généralement pas graves, le rétablissement se fait rapidement. Les os du crâne pendant la secousse ne sont pas endommagés. Le principal symptôme de ce traumatisme est une perte de conscience à court terme (de quelques secondes à plusieurs minutes). Chez les enfants plus âgés, on peut observer une légère perte de mémoire sur les événements qui se sont produits avant, pendant ou après la blessure. De plus, les conséquences des dommages sont souvent des nausées et des vomissements (dans certains cas, répétés), des maux de tête, des étourdissements, des acouphènes, un bien-être général.

La plupart de ces symptômes sont également présents chez les nourrissons, cependant, il est presque impossible de les identifier, car un petit enfant ne peut pas parler de ses sentiments. Dans une telle situation, une attention particulière doit être portée à l'apparence du bébé: le bébé devient très pâle, il a des cercles bleus autour des yeux, ses yeux deviennent troubles. De plus, l'enfant commence à être plus capricieux, très excité ou, au contraire, montre de l'apathie et de la somnolence, son appétit se gâte, il devient difficile pour lui de s'endormir et des régurgitations fréquentes se produisent. De plus, la sensibilité à la lumière et aux sons augmente, la température corporelle augmente après avoir frappé la tête avec un enfant. Un signe essentiel de commotion cérébrale est les «yeux qui courent» - mouvements oculaires involontaires le long de l'axe horizontal, ainsi qu'une légère expansion des pupilles.

Commotion cérébrale chez un enfant

Fracture

Avec une fracture de la base du crâne, une teinte jaunâtre claire (liquide céphalo-rachidien) émerge du nez ou des oreilles. Il y a aussi des ecchymoses derrière les oreilles, des ecchymoses autour des yeux.

Blessure à la tête

Ce concept comprend de nombreuses blessures, fermées et ouvertes. Dans ce dernier cas, il y a violation de l'intégrité des tissus mous de la tête. TBI selon la gravité sont divisés en 3 groupes:

Selon le type de lésion cérébrale, il existe:

Les manifestations de TBI sont temporaires. Chez les enfants d'âges différents, les conséquences des dommages peuvent être les suivantes:

  1. Pour un enfant de moins de 1 à 2 ans. L'enfant crie, pleure ou, à l'inverse, fait preuve d'apathie, de léthargie. Chez les nourrissons, régurgitations fréquentes, fièvre.
  2. Enfants d'âge préscolaire (de 2-3 à 6-7 ans). Perte de mémoire après un traumatisme, perte de conscience à court terme, léthargie, manque de réponse aux mots et autres stimuli externes, discours incohérent. De plus, le bébé commence à se sentir malade, il se plaint de vertiges et de maux de tête.
  3. Élèves. Les conséquences de la blessure coïncident presque complètement avec les manifestations de blessure à la tête chez l'adulte. Le plus souvent, il s'agit d'une perte de conscience (avec des blessures mineures - jusqu'à plusieurs minutes, avec des blessures graves - jusqu'à plusieurs jours et même des semaines). Nausées, vomissements, troubles de la mémoire, maux de tête, étourdissements - une liste standard de symptômes de TBI. Les dommages graves sont indiqués par la tension musculaire, les spasmes, le manque de réponse des pupilles à la lumière, leur différence de taille entre eux, la violation de la fonction de déglutition, la fièvre.

Que faire

Quelles sont les actions des parents si un enfant se frappe la tête? Si nous parlons d'une blessure légère, vous n'avez rien à faire. Il suffit de surveiller le comportement du «patient» à domicile. Dans les cas plus graves (par exemple, si l'enfant est frappé durement à l'arrière de la tête, du front), le bébé montrera les signes correspondants. S'ils sont découverts, vous devez immédiatement appeler une ambulance pour une hospitalisation supplémentaire. Le plus souvent, la surveillance médicale du patient ne dépasse pas 24 heures, après quoi l'enfant est renvoyé à la maison.

Si le bébé a une blessure à la tête, les parents doivent faire ce qui suit:

  • Arrêtez de paniquer et de faire des histoires;
  • Ne perdez pas de temps à déterminer qui est à blâmer pour la blessure;
  • Appelez une équipe de médecins et suivez précisément les instructions des agents de santé;
  • Observez attentivement le comportement du bébé, rappelez-vous tous les détails des événements;
  • S'il est possible de détecter le lieu des dommages (rougeur, bosse), du froid doit être appliqué. Ce peut être un sac de glace, une cuisse de poulet congelée. La glace doit être enveloppée dans un chiffon. Comme alternative à la glace, un chiffon imbibé d'eau froide peut être utilisé. Le froid est appliqué pendant 10-20 minutes;
  • En cas de perte de conscience, il est nécessaire de tourner la tête de l'enfant sur le côté;
  • Si le bébé vomit, gardez la position sur le côté, tout en baissant légèrement la tête;
  • Après une blessure, l'enfant peut s'endormir. Vous n'avez pas besoin de le réveiller, il vaut mieux attendre un réveil indépendant. Pour s'assurer que tout est en ordre avec le bébé, il est nécessaire de vérifier ses réactions (légèrement secouer) et de surveiller attentivement le rêve;
  • Si vous soupçonnez une perte de mémoire, vous pouvez procéder à une vérification appropriée: appelez l'enfant par son nom, posez-lui des questions sur où il se trouve, où se trouve sa mère, ce qu'il ressent et ainsi de suite..

Premiers soins pour les blessures à la tête chez un enfant

Blessure à la tête grave chez un nouveau-né

Selon le célèbre médecin pour enfants E. Komarovsky, les principaux symptômes d'une blessure dangereuse chez les enfants sont:

  1. Perte de conscience (quelle que soit la durée).
  2. Apathie, somnolence.
  3. Crampes.
  4. Comportement inhabituel.
  5. Vomissements répétés.
  6. Incapacité de bouger les membres.
  7. Taille de pupille différente.
  8. L'apparition de taches bleues autour des yeux ou derrière les oreilles;
  9. Saignement ou écoulement de liquide incolore du nez, des oreilles.

Comment protéger la tête d'un nouveau-né

Les situations où un enfant tombe souvent et se frappe la tête en faisant cela ne sont pas rares pour de nombreuses familles. Pour éviter que le bébé ne tombe de la table à langer, il est préférable d'emmailloter le bébé sur le canapé (généralement à une hauteur inférieure). Pour adoucir l'automne attendu, un tapis doit être posé à côté du canapé. Aussi recommandé:

  • Ne soyez pas distrait pendant une seconde pendant la procédure;
  • Tenez le bébé avec votre main;
  • Si vous devez vous éloigner (répondre à un appel téléphonique, ouvrir la porte, etc.), il vaut mieux emmener votre bébé avec vous.

Une excellente solution serait d'acheter une poussette basse pour un peu d'agitation - en elle, il peut à la fois s'asseoir et se coucher, tout en sortant d'une telle poussette sera difficile pour lui, et il est plus sûr de tomber.

Lorsque l'enfant est parti, il est recommandé de lui acheter des chaussettes spéciales avec des inserts en caoutchouc dans la semelle (cet appareil réduira les glissements). De plus, au début, vous devez envelopper tous les coins aigus de la maison avec un chiffon doux, retirer les meubles des fenêtres.

Le traumatisme crânien chez les enfants est un phénomène assez courant. Le danger réside dans le fait que chez les bébés, il est très difficile d'identifier les signes de TBI. Par conséquent, au premier soupçon de lésions graves au cerveau d'un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin.

L'enfant s'est cogné la tête (nuque, front) - que faire?

Selon les statistiques, au cours des deux premières années de la vie, les enfants se sont cogné la tête beaucoup plus souvent qu'à d'autres périodes, donc presque tous les parents sont confrontés au problème des blessures et des ecchymoses. Naturellement, ils commencent à se soucier de la santé du bébé et leurs craintes ne sont pas toujours infondées. Si un enfant se frappe la tête, que chercher?

Tout d'abord, si le bébé s'est cogné la tête, faites attention à la gravité des blessures et à son bien-être non seulement au moment de la chute, mais également au cours des prochains jours, car les conséquences de la blessure peuvent ne pas apparaître immédiatement et être suffisamment graves..

L'enfant est tombé et s'est cogné la tête: à quel point c'est dangereux?

Je veux immédiatement dire: "A bas la panique!". Je me suis cogné la tête - cela ne signifie pas «quelque chose de endommagé», «j'ai été gravement blessé» ou «il y aura des conséquences». Oui, les blessures à la tête dues à une chute peuvent parfois être très dangereuses. Mais il ne faut pas oublier: le corps de l’enfant a tendance à être rapidement réhabilité même après de graves blessures, et dans la plupart des cas, les mécanismes de protection fonctionnent. Et ce n'est pas pour rien que les os des enfants sont appelés «mous», en raison de leur douceur, le risque de fractures est réduit, et le degré de dépréciation est élevé en raison de la grande quantité de liquide céphalo-rachidien.

Et la soi-disant «fontanelle» joue également le rôle d'un amortisseur, et si le bébé frappe la tête, elle aidera à adoucir la force du coup, à protéger contre les chutes de pression, à protéger le cerveau.

Les bébés tombent toujours tête baissée, car il est plus lourd que le corps, en outre, ils ne diffèrent pas par une coordination stable des mouvements.

Les cas typiques de blessures à la tête des nourrissons sont les suivants:

  • le bébé est laissé sans surveillance sur la table à langer, d'où il tombe au sol;
  • le bébé assis dans la chaise haute et non fixé avec des sangles, démarre et tombe sur le dos, tandis que le coup tombe sur la région occipitale;
  • le bébé tombe du berceau après s'être cogné le front au sol;
  • le bébé en marche, essayant de monter dans la poussette et ne trouvant pas de soutien, tombe sur l'asphalte.

Très probablement, il n'y a rien à craindre, car la chute s'est produite à partir d'une hauteur insignifiante. Mais pour être en sécurité, cela ne fait pas de mal de porter une attention particulière au bien-être de l'enfant dans les prochains jours.

L'enfant s'est cogné la tête - que faire?

Dans une telle situation, les adultes devraient être prêts à aider la victime, car cela représente déjà la moitié du traitement réussi d'une blessure ou d'une blessure. La première chose à faire est d'inspecter le site de l'impact et d'évaluer la nature des dommages, puis de procéder en fonction des circonstances.

  1. Il n'y a pas de blessures visibles, mais le bébé continue de pleurer. La situation stressante et l'effroi ont fait leur travail, donc la tâche des parents est de calmer l'enfant (ramasser, ne pas élever la voix, surtout pas punir). Une compresse d'une serviette trempée dans de l'eau froide doit être appliquée sur le site de l'impact pour réduire la douleur et prévenir l'enflure..
  1. Si un hématome ou une bosse s'est formé sur la tête à la suite d'un coup, vous devez immédiatement y attacher de la glace ou tout produit réfrigéré, c'est-à-dire faire une compresse froide pendant environ 15-20 minutes, puis laisser l'enfant se reposer..

Conseil! Il ne faut pas oublier que pour les jeunes enfants, les ecchymoses sont particulièrement dangereuses! Si un hématome s'est formé sur le front chez un nourrisson, il est préférable de consulter immédiatement un médecin et de ne pas attendre d'autres signaux d'alarme, il examinera le bébé et donnera un avis sur la gravité des dommages.

  1. C'est dangereux lorsque l'enfant se coupe le front et que la plaie saigne. Vous devez d'abord arrêter le sang: appliquez un bandage, un foulard, une serviette et maintenez jusqu'à ce que le liquide cesse de suinter. Ensuite, la plaie est traitée avec un antiseptique et resserrée avec un bandage..

Conseil! Soyez courageux et examinez attentivement la plaie. S'il est superficiel et ressemble plus à une égratignure, il suffit de le traiter. Si elle est large (plus large que 7 mm) ou longue (plus de 2 cm), avec des bords inégaux («en lambeaux»), il est également difficile d'arrêter le sang, il faut consulter un médecin de toute urgence, car il est nécessaire de piquer.

  1. Si l’enfant se frappe mal à la tête et présente des symptômes de traumatisme grave (nausées, vomissements, vertiges, évanouissements, etc.), si l’état du bébé s’aggrave soudainement ou progressivement, consultez immédiatement un médecin..

Le jour de la chute et de la tête, l'activité de l'enfant doit être minimisée. Et immédiatement après un incident désagréable, vous ne pouvez pas le mettre au lit, car l'état du bébé peut s'aggraver, ce qui sera difficile à remarquer.

Le premier jour après la blessure: nous surveillons la réaction

Il est important de diagnostiquer en temps opportun les violations dues à un traumatisme afin de prévenir les conséquences négatives.Vous devrez donc observer le comportement et l'état du bébé non seulement le jour de l'automne, mais également les prochains jours. Pendant cette période, les enfants sont contre-indiqués dans les jeux de plein air, les traumatismes crâniens répétés, les efforts physiques. Aussi, il n'est pas conseillé d'envoyer un enfant étudier ou conduire à la maternelle, il doit être à la maison, sous la surveillance d'adultes.

Sur quoi se concentrer?

  1. La conscience et la coordination sont-elles altérées.

Conseil! Réveillez le bébé endormi et mettez-le sur ses pieds. S'il maintient l'équilibre, alors tout est en ordre avec la coordination. Posez ensuite une question simple, écoutez quelle sera la réponse..

  1. Le discours a-t-il changé (il devrait alerter son ralentissement, son bégaiement, son manque de pleurs chez le bébé).
  1. Y a-t-il des anomalies comportementales (diminution de l'activité, perte d'appétit, somnolence).
  1. Sur la santé: s'il y a des maux de tête, des étourdissements, des vomissements fréquents (une seule envie peut ne pas toujours être un signe de commotion cérébrale), des pupilles de différentes tailles, une cyanose sous les yeux, des écoulements des oreilles ou du nez, une peau pâle, des crampes, une faiblesse des extrémités (les nourrissons ne se penchent généralement pas sur un bras ou tirer la jambe vers l'estomac).

Si au moins l'un de ces symptômes est remarqué, vous ne pouvez pas allonger le temps, car le retard peut être fatal pour un enfant, il doit être montré à un médecin.

L'enfant s'est frappé le front: ce que vous devez savoir?

L'os frontal est suffisamment solide pour résister même à des chocs violents. Mais ici, il est nécessaire d'exclure une lésion craniocérébrale sévère, en comparaison avec laquelle une bosse sur le front de l'enfant peut être le plus petit problème.

Ils sont de deux types:

  • ouvert lorsque les os sont écrasés et qu'il y a une blessure grave. Nécessite une intervention chirurgicale immédiate;
  • fermé lorsque la peau et les os restent intacts.

Les blessures fermées ne sont pas faciles à identifier et comprennent:

  • contusion cérébrale, caractérisée par une perte de conscience, une décharge du nez, un assombrissement de la peau autour des yeux sur un fond de pâleur générale du tégument, une coordination et un discours altérés;
  • ecchymose des tissus mous est la condition la plus inoffensive qui se traduit par une ecchymose ou une bosse, ainsi qu'un long cri après une chute. Cependant, cela peut également être dangereux si l'enfant frappe durement son front et à la place de la bosse une cavité s'est formée au fil du temps ou si la bosse est devenue d'une taille impressionnante, des plaintes de nausées ou de vomissements sont apparues, la peau est devenue pâle, les lèvres sont devenues bleues, les pupilles se sont dilatées, la respiration est devenue difficile. Tout cela est l'occasion de contacter d'urgence une salle d'urgence;
  • une commotion cérébrale, le plus souvent après des chocs violents, entraîne une perte de conscience à court terme, des étourdissements, des vomissements abondants, un trouble de l'esprit. Parfois, il n'y a pas de signes évidents de commotion cérébrale, alors faites attention à la nature du sommeil: s'il devient anxieux, le bébé fait des mouvements brusques de la tête, très probablement, il est présent.

La présence d'une commotion cérébrale chez les enfants de moins d'un an est une rareté, mais il est nécessaire d'évaluer la condition dans son ensemble. Habituellement, après la chute, les bébés hurlent fort, se déplacent sans repos, s'endorment souvent après avoir pleuré. Au réveil, ils commencent à être capricieux et refusent de se nourrir, après un certain temps ils rotent une fois ou plusieurs fois, tressaillent leurs membres la nuit. Plus cela se produit, plus la probabilité que le bébé ait encore une commotion cérébrale est élevée.

Il peut y avoir une autre réaction à une blessure: le bébé s'endort fermement après une ecchymose, se réveille alerte, ce qui crée une impression erronée de récupération et d'absence de dommages. Le danger est qu'à tout moment la situation puisse radicalement évoluer vers une dégradation du bien-être.

Après avoir remarqué des symptômes, les parents doivent prendre soin d'appeler un médecin sans automédication et sans donner au bébé des analgésiques et autres médicaments, afin de ne pas compliquer le diagnostic.

L'enfant a frappé l'arrière de la tête: quelles sont les conséquences?

Un coup de nuque n'est pas moins dangereux qu'un front, et les mêmes symptômes inquiétants apparaissent, sans parler des diverses conséquences négatives en cas de traitement intempestif.

Ainsi, les complications après une grève de la nuque comprennent:

  • violation de la perception spatiale (désorientation) et de la parole;
  • maux de tête fréquents (migraine).

Cela peut être évité si vous consultez un médecin en temps opportun..

Il est important de se rappeler qu'un coup sévère à l'arrière de la tête entraîne souvent une commotion cérébrale, de sorte que ces blessures doivent être traitées avec plus de soin que les autres blessures liées aux coups à la tête..

Il ne sera pas superflu de prendre des mesures préventives afin d'éviter des situations traumatisantes, alors vous n'aurez pas à vous demander quoi faire si l'enfant se frappe la tête.

Il est donc important:

  • ne laissez pas les enfants (en particulier les nourrissons) sans surveillance, soyez toujours à proximité et assurez-vous dans les endroits à risque accru (par exemple, pour que l'enfant ne tombe pas d'une colline, d'une balançoire ou d'un escalier);
  • Autorisez les enfants à jouer uniquement dans des endroits sûrs.
  • partager des informations sur le respect des règles de sécurité lors de la conduite d'un vélo, porter un casque de protection et si pendant la conduite un enfant se frappe la tête sur l'asphalte, mais qu'il n'y a pas de changement de comportement visible, il est préférable de jouer prudemment et de le montrer au médecin;
  • asseyez le bébé dans le siège d'auto, si vous prévoyez de vous déplacer avec lui dans la voiture.

Que faire si un enfant frappe l'arrière de la tête: que rechercher et quelles sont les conséquences d'un traumatisme crânien?

Il est difficile de trouver un enfant qui ne tomberait jamais pendant son enfance et de se remplir d'une bosse. Dès que le petit apprend à se lever, des bosses, des ecchymoses et des rayures apparaissent sur son corps. Le monde qui l'entoure est si intéressant qu'il commence à l'étudier activement. Les conséquences de telles études sont souvent des blessures à la tête..

La plupart des «vols» se terminent par une petite agitation sans trop nuire à la santé. Les bosses que l'enfant a entassées, ainsi que les abrasions et les petites blessures, passent rapidement sans causer beaucoup de problèmes. Tout irait bien, mais il y a des blessures qui menacent non seulement la santé des miettes, mais aussi la vie. Que faire dans ce cas?

Si vous vous frappez la tête, vous devriez consulter le traumatologue de garde

Quels sont les maux de tête dangereux chez les jeunes enfants?

Les enfants sont des fous - ils sautent et courent constamment, et donc tombent. À la suite de ces «vols», des bosses, des ecchymoses, des écorchures, etc. apparaissent sur la tête. Certains parents n'y prêtent pas attention, estimant que c'est normal et qu'il n'y a rien à faire. C'est leur principale erreur. Si l'enfant se frappe la tête, mais ne se plaint de rien, vous devriez toujours consulter un médecin. Les signes de blessure peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais après un certain temps.

Selon la complexité et la nature des dommages, un traumatisme crânien peut provoquer:

  • épilepsie
  • hématome intracrânien passant dans la tumeur;
  • encéphalite;
  • méningite traumatique.

Quand un enfant tombe à l'envers, il est frappé avec son front ou sa fontanelle, à la suite de quoi une bosse apparaît. Les petits vaisseaux sont blessés lors de l'impact et le tissu qui les entoure est rempli de sang. Ainsi, un œdème et un hématome se forment. En raison des os solides du crâne, ces blessures ne constituent pas une menace pour la vie des miettes.

Il arrive qu'un nouveau-né ou un enfant plus âgé lui tombe sur le dos. Une telle chute peut endommager la nuque. Ces ecchymoses deviennent souvent la cause de complications graves qui mettent en danger la vie des miettes.

Les dommages au cou provoquent:

  • perte de conscience;
  • commotion cérébrale;
  • déformations crâniennes suivies d'une compression du cerveau;
  • contusion des tissus de l'organe central du système nerveux central;
  • jambes tremblantes.

En tombant, les enfants peuvent endommager non seulement la tête, mais aussi le corps (disloquer la jambe ou toucher le cou). La possibilité de blessure à la moelle épinière n'est pas exclue, ce qui est lourd de problèmes avec le système musculo-squelettique.

Types et symptômes de blessures à la tête

Les blessures à la tête sont divisées en:

Avec une blessure fermée, la peau et les os restent intacts. Les dommages de ce type comprennent:

  • lésion cérébrale - caractérisée par une perte de conscience, des saignements de nez, une altération de la parole et de la coordination, un assombrissement de la peau dans le contour des yeux;
  • contusion des tissus mous - en conséquence, il y a une bosse, une ecchymose, des pleurs prolongés;
  • commotion cérébrale - peut provoquer de la fièvre, des vomissements sévères, une perte de conscience pendant une courte période, des étourdissements, un trouble de la conscience.

Si l'on considère la gravité des traumatismes crâniens, les plus inoffensifs sont les bosses et les ecchymoses. Ils n'ont pas besoin de soins médicaux et s'en vont d'eux-mêmes. Vient ensuite une commotion cérébrale. Il se produit dans 90% des cas de toutes les attaques d'en-tête. En troisième position, les lésions cérébrales et la compression peuvent entraîner une rupture des vaisseaux sanguins. Le dommage le plus dangereux est une blessure cranio-cérébrale ouverte, qui guérit très longtemps et durement.

Après la chute, vous devez surveiller attentivement le comportement de l'enfant

Quels symptômes indiquent que le coup de tête de l’enfant ne s’est pas passé sans laisser de trace et qu’il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin? Tout d'abord, vous devez faire attention à ces signes:

  • larmoiement, non caractéristique plus tôt;
  • pleurer fort;
  • léthargie, somnolence;
  • les pupilles oculaires ont des tailles différentes;
  • perte de conscience immédiatement après un impact;
  • nausée et vomissements;
  • mal de crâne;
  • faiblesse dans les membres;
  • troubles sensoriels.

Si l'enfant n'a pas encore un an, les symptômes alarmants sont les suivants:

  • saignement des oreilles ou du nez;
  • peau pâle;
  • saillie de la fontanelle (plus dans l'article: la taille moyenne de la fontanelle par mois);
  • ecchymoses sous les yeux (nous vous recommandons de lire: que faire si l'enfant est pâle et a des ecchymoses sous les yeux?);
  • crachats fréquents, inhabituel pour le bébé;
  • manque d'appétit ou son absence totale;
  • problèmes de vestibulation;
  • troubles de la parole et de l'ouïe;
  • sommeil anxieux avec contraction constante des membres.
Souvent, les petits enfants s'endorment immédiatement après s'être cogné la tête et avoir pleuré fort et brièvement

Le corps du bébé peut réagir aux dommages d'une manière différente. Immédiatement après un traumatisme crânien, le bébé peut s'endormir, après quoi il se réveille plein de force et d'énergie. Les parents dans ce cas ne devraient pas être très détendus, estimant que la chute a été sans conséquences. Une telle réaction du corps du bébé peut cacher le véritable danger de dommages.

Conséquences pour l'enfant

Les conséquences d'un en-tête sont très différentes. Ils dépendent de la partie de la tête qui a frappé le bébé et de la gravité de la blessure.

Si un enfant est tombé d'une colline ou s'est frappé le front sur un sol ou de l'asphalte, il s'en sortira au mieux avec une bosse. Une situation beaucoup plus grave survient lorsque la conséquence de la chute d'un bébé est une lésion cérébrale, qui peut être ouverte ou fermée:

  • un TBI ouvert menace un enfant avec une opacification de la conscience, des dommages aux os du crâne et une plaie saignante sur la tête;
  • les conséquences d'un traumatisme crânien fermé sont des lésions cérébrales ou une commotion cérébrale (pour plus de détails, voir: quelles sont les conséquences d'une commotion cérébrale chez un enfant?).

Si le bébé frappe l'arrière de la tête ou de la fontanelle, le résultat peut être extrêmement négatif. Elle peut s'exprimer:

  • perception altérée;
  • distraction, négligence;
  • sommeil perturbant;
  • problèmes de mémoire
  • maux de tête (nous vous recommandons de lire: que faire si un enfant se plaint d'un mal de tête au front?).
Souffler le bébé avec une nuque ou une fontanelle peut avoir des conséquences négatives très graves.

N'ignorez pas le fait de blesser la tête de l'enfant, car même un léger coup peut entraîner des conséquences graves:

  • altération de la fonction cérébrale;
  • une mauvaise régulation du tonus, à la suite de laquelle la pression artérielle peut augmenter;
  • altération de la circulation sanguine;
  • atrophie cérébrale due à la compression;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • formation de kystes.

Une thérapie lancée en temps opportun aidera à éviter les conséquences négatives. L'essentiel est de ne pas rater le moment.

Comment prodiguer les premiers soins après une chute?

Comme aucun enfant n'est à l'abri des chutes et des bosses, chaque parent doit savoir comment se comporter si le bébé est gravement blessé. Les premiers soins en temps opportun aideront à minimiser le risque de complications graves.

Pour commencer, les adultes devraient soigneusement, mais en même temps, examiner attentivement le site de la blessure et essayer de déterminer visuellement la gravité de la blessure. Si l'enfant a rempli une bosse ou qu'un hématome s'est formé sur le site de l'impact, de la glace ou quelque chose de froid doit y être appliqué immédiatement (par exemple, une bouteille d'eau froide ou un mouchoir humide). Pour réduire l'enflure, gardez une compresse froide pendant au moins 5 minutes.

L'enfant doit être placé sur le lit de sorte que la tête et la colonne vertébrale soient au même niveau. Si soudain le bébé a de la fièvre et que des vomissements ont commencé, il faut le retourner sur le côté. Cette situation permettra un départ sans entrave des vomissures. La personne blessée pourra respirer normalement..

Si, à la suite d'une chute, un enfant a une abrasion sur le front et que le sang coule, il est impératif de traiter la plaie. La procédure nécessitera une solution de peroxyde d'hydrogène. Il empêchera l'infection de la plaie par des agents pathogènes. Lorsqu'il n'est pas possible d'arrêter le sang, vous devez immédiatement appeler l'ambulance.

L'enfant peut avoir des maux de tête ou des étourdissements (voir aussi: que donner à l'enfant jusqu'à 8 ans de maux de tête?). Il peut devenir trop irritable et capricieux à la moindre occasion, et même sans lui. La durée de son sommeil augmente en même temps et la période de veille, au contraire, diminue. Tous ces symptômes peuvent indiquer que la victime a subi un traumatisme crânien grave ou une commotion cérébrale. Si des nausées, des vomissements et une perte de conscience se joignent à tout cela, les parents doivent d'urgence appeler un médecin.

Que faire à l'avenir?

Après les premiers soins, l'enfant doit être rassuré. Quelle que soit la force du coup, le bébé a besoin d'une paix totale. Pour ce faire, il doit être mis au lit et, par exemple, lire un livre. Il sera également utile de lui parler de ce qui s'est passé et d'expliquer qu'il ne s'est rien passé de mal, et dès qu'il se reposera un peu, il pourra jouer.

Les adultes doivent tout faire pour garder le bébé éveillé. Il ne peut pas s'endormir. Pourquoi? Parce qu'après des blessures, de nombreuses personnes commencent à dormir, mais dans ce cas, les parents peuvent manquer les principaux symptômes, indiquant la gravité des dommages.

La nuit, les médecins recommandent fortement de réveiller l'enfant. Cela est nécessaire pour vérifier la coordination de la victime. Si, quelques jours après l'incident, le bébé se sent bien et ne dérange rien du tout, les parents peuvent pousser un soupir de soulagement et ne plus s'inquiéter. La principale chose à faire est de longues promenades inactives avec l'enfant au grand air.

Diagnostic et traitement des traumatismes crâniens

Pour savoir si le bébé a subi un traumatisme crânien à l'impact, une série de tests et d'études sont effectués:

  • Échographie du cerveau pour les enfants de moins de 1,5 ans;
  • CT ou IRM;
  • électroencéphalogramme;
  • ponction lombaire.
Examen échographique du cou et de la tête du bébé

Si le diagnostic est confirmé, l'enfant se voit prescrire un traitement. Il comprend:

  • une série de médicaments - anticonvulsivants, antispasmodiques et sédatifs;
  • physiothérapie;
  • mode individuel - paix absolue, qui implique l'exclusion des jeux actifs et de toute autre activité physique, réduisant le visionnement de la télévision et du PC.

Une commotion cérébrale chez un bébé d'un an ou chez un enfant de 2 ans et plus doit être traitée de façon permanente, afin que les médecins aient la possibilité de surveiller l'état d'un petit patient 24 heures sur 24. Dans le département, le bébé est assuré de recevoir la paix physique et psycho-émotionnelle nécessaire. Le traitement dure 7-10 jours.

Mesures préventives

Il n'y a pas de telle pilule qui pourrait protéger le bébé de toutes les blessures. Mais il existe quelques règles simples qui minimiseront les chutes au minimum:

  • un bébé d'un mois, assis sur une table à langer, un lit ou une poussette, ne doit jamais être laissé seul;
  • en changeant la couche, la mère doit nécessairement tenir le bébé;
  • il est préférable de couvrir le sol autour du canapé avec des oreillers afin que l'enfant qui joue d'en haut ne se blesse pas en cas de chute;
  • mettre le bébé dans une poussette, n'oubliez pas de l'attacher;
  • les fauteuils roulants en cas d'arrêt doivent être mis sur les freins;
  • porter des chaussettes avec des inserts en caoutchouc à la maison qui empêchent de glisser;
  • masquer chaque coin vif de l'appartement avec des appareils spéciaux;
  • tenez fermement le bébé par la main, descendez les escaliers avec lui;
  • lors de l'achat d'un enfant rollers ou d'un vélo n'oubliez pas d'acheter un casque et des genouillères.

L'enfant est tombé et s'est cogné la tête: que faire?

Ma fille de trois mois était un véritable egoza - elle savait déjà comment se retourner de l'arrière en arrière. Mais je ne m'attendais pas à une telle agilité de sa part. Maintenant, après s'être calmée, elle dormait paisiblement. "Que pensez-vous coûtera?" - Femme inquiète. Bien sûr, je l'ai rassurée - et moi-même en même temps. Je dirai tout de suite: tout a fonctionné, tout s'est bien terminé. Mais je pense avec horreur ce qui se cache dans ce cas derrière le mot «mauvais». Après tout, non seulement l'enfant, la tête de chacun d'entre nous est l'endroit le plus vulnérable.

Le cerveau - le saint des saints du corps - semble être fermement protégé par les os du crâne. Mais c'est précisément le crâne lors d'une blessure qui cause le plus souvent des dommages au cerveau. Comme vous le savez, entre les os du crâne et le cerveau se trouvent les méninges et un liquide spécial - le liquide céphalo-rachidien, qui protège en outre le cerveau. Lors d'une frappe à la tête, le cerveau continue de se déplacer par inertie, c'est-à-dire qu'il se déplace à l'intérieur du crâne, se cognant brusquement dans les os du crâne. L'alcool supprime ce mouvement, mais pas toujours. Et avec une blessure grave, s'il y a une fracture des os du crâne, le cerveau peut être endommagé par des fragments d'os.

Le crâne des enfants est une conception encore plus fragile et vulnérable. La probabilité de lésions cérébrales lors d'un coup à la tête chez les enfants est beaucoup plus élevée que chez les adultes. Surtout au cours de la première année de vie, lorsque les os du crâne ne se sont pas encore développés ensemble et se déplacent facilement à l'impact.

Nous, les adultes, devons savoir où le bébé est en danger. Tomber au sol de la table à langer ou tomber de la poussette est le "passe-temps" des bébés. Les enfants plus âgés maîtrisent le monde, le testant pour la force avec leur propre front. Le jeune voyageur n'a même pas besoin de virages serrés - il va littéralement battre une bosse à l'improviste. Et c'est bien si la bosse. Et quand le bébé grandit et commence à courir, on ne sait pas qui serre souvent la tête - maman effrayée ou lui.

Il est impossible de protéger complètement l'enfant des blessures, hélas. Si votre enfant tombe rarement - ne tremblez-vous pas trop avec lui? Selon l'excellent pédiatre Benjamin Spock, "cela sauvera ses os, mais ruinera son caractère".

Comment pouvons-nous, sinon sauver le bébé, réduire au moins le risque de traumatisme crânien?

Enfants jusqu'à un an

Les seins roulent le plus souvent sur le sol à partir des tables à langer, vous devez donc emmailloter le bébé non pas sur la table, mais, par exemple, sur le canapé. Il est plus bas. Aussi, pour adoucir une éventuelle chute, étalez le tapis sous la table ou à côté du canapé.

Trois recommandations plus simples:

  • ne jamais détourner les yeux du bébé pendant une seconde;
  • essayez de le tenir avec votre main;
  • si vous devez partir (pour un biberon, décrocher le téléphone ou ouvrir la porte), emmenez votre bébé avec vous. Sinon, il peut à tout moment se retourner du dos au ventre (il vaut mieux ne pas penser aux conséquences d'une telle étude acrobatique).


Il est nécessaire de surveiller le bébé même lorsqu'il se trouve tranquillement dans son berceau. Cependant, mentir représente la moitié de la bataille. Dès qu'il commence à s'asseoir, regardez les deux. Si votre fidèle a déjà maîtrisé l'art de s'asseoir, procurez-vous de toute urgence une poussette basse. Et nécessairement mobile, c'est-à-dire celui dans lequel l'enfant peut à la fois s'asseoir et se coucher. Il est plus difficile pour lui de sortir d'une telle poussette, et il est plus sûr de tomber.

Kid a grandi

Des chaussettes spéciales avec «freins» peuvent protéger l'enfant contre les chutes dans l'appartement (ce sont des inserts en caoutchouc dans la semelle de la chaussette, ce qui réduit le glissement). Ils sont particulièrement utiles dans un appartement avec parquet. Aux endroits des voies habituelles du bébé, posez les tapis (mais pour qu'ils soient bien serrés et ne glissent pas sur le sol). Pour la première fois, enroulez du matériel dense autour des coins pointus des meubles, des montants de porte. Retirez les chaises et autres meubles des fenêtres - cela empêchera l'homme curieux de vouloir monter sur le rebord de la fenêtre ou, effrayé de penser, d'ouvrir la fenêtre.

Et si tout de même.

Si un malheur survient et que l'enfant tombe, se cognant la tête, l'essentiel n'est pas de paniquer, de ne pas savoir qui est à blâmer. Toute l'attention au bébé. Votre tâche consiste à découvrir rapidement la gravité de la blessure. Comment faire?

La blessure la plus facile est une ecchymose des tissus mous de la tête (à ne pas confondre avec une ecchymose du cerveau!). Dans ce cas, le cerveau ne souffre d'aucune façon. Il peut y avoir une légère abrasion ou une bosse sur le site de l'impact. L'enfant, après avoir sangloté pendant 10 à 20 minutes, se calme et se comporte comme d'habitude. Dans ce cas, vous ne pouvez pas aller chez le médecin.

Avec une commotion cérébrale, tout est beaucoup plus grave: il peut y avoir une perte de conscience à court terme, des vomissements commencent (répétés chez les enfants jusqu'à 3 mois), la peau pâlit, des sueurs froides apparaissent. L'enfant est léthargique, somnolent, refuse de manger; ceux qui sont plus âgés et capables d'une sorte d'informations sur eux-mêmes se plaignent de maux de tête, d'acouphènes.

Une blessure encore plus grave est une contusion cérébrale. Dans ce cas, immédiatement après la blessure, un arrêt prolongé de la conscience est possible (parfois absent pendant plus d'une heure). Dans les cas particulièrement graves, des troubles respiratoires et cardiaques se produisent..

En cas de fracture du crâne, en plus de l'état grave général de l'enfant, il peut y avoir un écoulement de sang ou de liquide léger (liquide céphalo-rachidien) du nez ou de l'oreille, et des ecchymoses se forment autour des yeux (symptôme de lunettes). Il est très important de savoir qu'avec les fractures des os du crâne, les symptômes n'apparaissent pas immédiatement, mais plusieurs heures après la blessure.

Par conséquent, règle numéro un - après une ecchymose (dommage) à la tête, il faut surveiller attentivement l'état de l'enfant. Tout doute que «tout est en ordre» est une occasion de soins médicaux immédiats. Lorsque des signes de commotion cérébrale ou d'ecchymose cérébrale apparaissent, le médecin est appelé immédiatement.

Ce qui peut être fait

S'il n'y a pas de dommages évidents aux os du crâne, un chiffon imbibé d'eau froide ou de glace dans un chiffon doit être appliqué sur le site de l'impact. Cela réduira la douleur, arrêtera le gonflement des tissus et les saignements..

Le saignement peut également être arrêté de cette manière - en attachant à la plaie un morceau dense de matière sèche (écouvillon). S'il est imbibé de sang, appliquez-en un deuxième sur le premier écouvillon. Attention! Si le saignement persiste après 15 minutes, appelez immédiatement un médecin.

Après toute blessure à la tête, l'enfant a besoin de repos, mais dans l'heure qui suit, ne le laissez pas s'endormir, sinon vous ne comprendrez pas à quel point son état est difficile. Réveillez le bébé et la nuit. S'il ne répond pas à des questions simples, si sa coordination des mouvements est altérée ou si les vomissements se répètent, appelez d'urgence un médecin.

Faites attention aux élèves: leur taille inégale indique de graves dommages au cerveau. Si vous soupçonnez une blessure grave et que le bébé s'est endormi, n'attendez pas qu'il se réveille: appelez un médecin.

Si l'enfant, après s'être cogné la tête, a perdu connaissance et que vous avez déjà appelé l'ambulance, couchez le bébé sur le côté afin que le vomissement ne pénètre pas dans les voies respiratoires. Si vous soupçonnez que, en plus du cerveau, la colonne vertébrale a été blessée (en tombant d'une hauteur sur la tête ou sur le dos), l'enfant doit être tourné très soigneusement et pour que le corps et la tête soient sur le même axe: cela aidera à éviter des blessures supplémentaires.

Mais quand même, la chose la plus importante qui est exigée de vous si l'enfant est blessé est de rester calme. Trop dépend de l'adéquation de vos réactions - la santé d'une petite personne dépend.

Matériel fourni par le magazine Family Doctor

Que faire si un enfant tombe et se frappe la tête

Que faire si le bébé tombe du canapé

Si l'enfant est tombé du canapé et s'est cogné la tête, Komarovsky recommande de prendre immédiatement le bébé dans ses bras pour le calmer. Selon le médecin, dans la plupart des cas, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. La hauteur des canapés est d'environ 50 cm et encore moins. Une chute de cette hauteur ne peut pas endommager le cerveau de manière significative. Habituellement, un enfant peut seulement avoir peur et donc pleurer.

Une fois que le bébé s'est calmé, il faut l'examiner pour déceler des écorchures, des bosses et des blessures à la tête. Il est important de surveiller ses réactions et son comportement..

Si l'enfant est tombé du canapé et s'est cogné la tête, Komarovsky recommande, bien sûr, s'il y a des signes suspects, consultez immédiatement un médecin. Quels sont ces signes?

Les symptômes suivants indiquent que le bébé a subi une blessure dangereuse:

  1. Perte de conscience pendant une courte et longue période immédiatement après une chute ou après un certain temps.
  2. La formation d'un œdème sur le site de l'impact, qui augmente intensément.
  3. La présence d'écoulement sanglant du nez et des oreilles.
  4. Comportement anormal du bébé, qui peut signaler des maux de tête.
  5. Vomissement.
  6. Pleurs constants.
  7. Coordination altérée des mouvements.

Le célèbre médecin qui a décrit les manifestations en détail lorsque l'enfant est tombé et s'est cogné la tête est Komarovsky. Les conséquences dangereuses d'un tel accident vasculaire cérébral avec une intervention médicale prématurée menacent la santé du bébé.

Pourquoi les enfants se frappent-ils le plus souvent la tête

Les pédiatres disent que c'est la tête qui mène au nombre de blessures reçues. Les parents réagissent plus calmement lorsque le bébé se blesse au bras ou à la jambe. Mais la plupart des ecchymoses vont à la tête.

Ces statistiques ont leurs propres explications. Ainsi, chez les enfants de moins de 5 ans, la tête est relativement lourde et a de grandes tailles par rapport aux autres parties du corps. Cette caractéristique physiologique des jeunes enfants affecte la coordination de leurs mouvements. Il suffit d'une légère poussée pour que le bébé perde son équilibre et tombe tête en bas.

Que faire à maman quand le bébé tombe?

Pour minimiser les conséquences possibles, il est important de bien comprendre ce qu'il faut faire si l'enfant se frappe la tête..

Considérez les bases des premiers soins et les symptômes nécessitant une intervention médicale obligatoire.

Premiers secours

Les actions recommandées dépendent de la gravité de la blessure:

  1. Petite plaie externe jusqu'à 7 mm.
    Traitez la zone endommagée avec un antiseptique et appliquez de la glace pour réduire l'enflure..
  2. Plaie étendue.
    Pour les grandes incisions, prendre le bébé touché en blessure ou appeler une ambulance pour suturer. Ne pas pousser sur la zone affectée et la recouvrir de glace jusqu'à l'arrivée des ambulanciers.
  3. Hématome.
    Si l'enfant est tombé et s'est cogné la tête, mais à l'exception du cône, aucun dommage n'a été constaté - faites une compresse froide de 5 minutes.
  4. Aucune blessure ni ecchymose.
    Regardez le comportement. La fatigue rapide, les maux de tête, les sautes d'humeur, les nausées ou la perte de conscience, accompagnés d'une aggravation de l'état, nécessitent un appel d'urgence obligatoire.

Même avec le bien-être de la victime:

  • exclure les jeux actifs et limiter la charge visuelle (regarder la télévision, lire des livres, jeux informatiques);
  • le mettre au lit (en cas de nausée, prévoir une position latérale qui facilite le retrait des vomissements);
  • ne le laissez pas s'endormir ou se réveiller toutes les 3 heures (sinon il y a un risque de surveiller les symptômes alarmants);
  • surveiller la forme des pupilles et l'état du pouls;
  • essayez de poser des questions simples qui peuvent causer des troubles cérébraux.

Dans le cas où l'enfant s'est cogné la tête durement, et en plus des blessures externes, il y a des soupçons de dommages internes, vous ne pouvez pas vous passer de diagnostic. Pour comprendre la gravité de la blessure, utilisez:

  • tomographie (IRM ou TDM);
  • ponction lombaire;
  • examen échographique du cerveau;
  • électroencéphalogramme (EEG).

Selon le diagnostic du patient, ils traitent:

  • Vitamines B, rétablissant le travail des impulsions neuromusculaires;
  • les acides nicotinique et ascorbique, qui renforcent le système vasculaire;
  • Cavinton, Theonicol, Cinnarizine, normalisant le flux sanguin vers le cerveau;
  • Nootropiques (Gammalon, acide glutamique, Aminalon) qui améliorent le processus métabolique à l'intérieur du cerveau;
  • Raunatine, réserpine, clonidine, rétablissant le tonus des tissus vasculaires;
  • thérapie de déshydratation, stimulant l'activité bioélectrique du cerveau;
  • Eufillin, Trental, améliorant la microcirculation intravasculaire et l'écoulement veineux.

Un autre endroit dangereux où les jeunes enfants sont souvent blessés est le terrain de jeu. Beaucoup d'enfants se rassemblent sur la colline, qui peuvent non seulement tomber, mais aussi se pousser. Même à la maternelle, il arrive qu'un enfant tombe d'une balançoire et se frappe la tête. Komarovsky considère les terrains de jeux comme un lieu de danger accru, nécessitant une surveillance constante des enfants.

Pour prévenir les blessures graves, les médecins pour enfants conseillent aux parents d'enfants d'âge préscolaire de toujours être avec lui sur le terrain de jeu et de soutenir le bébé avec ses mains lorsqu'il monte sur de hautes structures. Lorsque l'enfant a déjà appris à monter seul, l'un des adultes doit toujours le surveiller et être à une distance de plusieurs mètres. Il sera donc possible de répondre rapidement au désir du bébé de faire un mouvement dangereux, dont les résultats peuvent être désastreux.

Les blessures à la tête lors de chutes dans les terrains de jeux sont plus dangereuses. Toutes les balançoires et toboggans sont en métal, ce qui augmente le risque de blessure. Et si vous prenez en compte la couverture en béton du site, vous ne devriez pas être surpris du fait que le risque de vous blesser gravement à la tête soit assez élevé.

Types et symptômes de blessures à la tête

Avec une blessure fermée, la peau et les os restent intacts. Les dommages de ce type comprennent:

  • lésion cérébrale - caractérisée par une perte de conscience, des saignements de nez, une altération de la parole et de la coordination, un assombrissement de la peau dans le contour des yeux;
  • contusion des tissus mous - en conséquence, il y a une bosse, une ecchymose, des pleurs prolongés;
  • commotion cérébrale - peut provoquer de la fièvre, des vomissements sévères, une perte de conscience pendant une courte période, des étourdissements, un trouble de la conscience.

Si l'on considère la gravité des traumatismes crâniens, les plus inoffensifs sont les bosses et les ecchymoses. Ils n'ont pas besoin de soins médicaux et s'en vont d'eux-mêmes. Vient ensuite une commotion cérébrale. Il se produit dans 90% des cas de toutes les attaques d'en-tête. En troisième position, les lésions cérébrales et la compression peuvent entraîner une rupture des vaisseaux sanguins. Le dommage le plus dangereux est une blessure cranio-cérébrale ouverte, qui guérit très longtemps et durement.

Quels symptômes indiquent que le coup de tête de l’enfant ne s’est pas passé sans laisser de trace et qu’il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin? Tout d'abord, vous devez faire attention à ces signes:

  • larmoiement, non caractéristique plus tôt;
  • pleurer fort;
  • léthargie, somnolence;
  • les pupilles oculaires ont des tailles différentes;
  • perte de conscience immédiatement après un impact;
  • nausée et vomissements;
  • mal de crâne;
  • faiblesse dans les membres;
  • troubles sensoriels.
Souvent, les petits enfants s'endorment immédiatement après s'être cogné la tête et avoir pleuré fort et brièvement

Le corps du bébé peut réagir aux dommages d'une manière différente. Immédiatement après un traumatisme crânien, le bébé peut s'endormir, après quoi il se réveille plein de force et d'énergie. Les parents dans ce cas ne devraient pas être très détendus, estimant que la chute a été sans conséquences. Une telle réaction du corps du bébé peut cacher le véritable danger de dommages.

Les traumatismes crâniens dus aux chutes, les collisions avec une surface dure peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • Légers dégâts. Ne transportez pas beaucoup de danger, passez dans quelques jours. Ce sont des ecchymoses, des bosses ou de petites ecchymoses. Dans ce cas, seul le tissu épidermique est endommagé, de petits vaisseaux éclatent. L'enfant oublie généralement rapidement l'ecchymose, ne ressent pas de douleur intense.
  • Ecchymoses de gravité modérée. Plaies ouvertes, rayures profondes, écorchures, saignements. Le cerveau, les os du crâne avec de telles ecchymoses ne sont pas endommagés. Le bébé pleure depuis longtemps, se plaint de maux de tête, de trouble à court terme de la conscience, de vertiges. Après 1-2 heures, les symptômes alarmants disparaissent, les plaies cutanées guérissent après 1-2 semaines.
  • De graves dommages. Ce sont des commotions cérébrales, des traumatismes crâniens ouverts et fermés. L'enfant perd connaissance après une chute, le sang coule de la plaie, les os du crâne sont écrasés dans les cas graves. Ces blessures guérissent durement et longtemps, accompagnées de conséquences désagréables pour la santé des enfants. La commotion cérébrale ne se manifeste pas complètement immédiatement, après 1 à 4 heures ou 1 à 2 jours. La coordination du bébé est perturbée, la peau des paupières s'assombrit, des vomissements sont observés.

Prévention des traumatismes crâniens chez l'enfant

De toutes les parties du corps du nouveau-né, une taille relativement grande est notée à la tête. Ce déséquilibre explique les fréquentes chutes de tête commises par le bébé au cours de la première année de vie.

Si un petit enfant tombe du berceau et frappe l'arrière de la tête, la probabilité de blessure dépendra de la taille de la zone de la fontanelle. Les os crâniens mous et les «sutures» interosseuses responsables de la mobilité temporaire du crâne protègent le cerveau contre d'éventuels dommages.

Le cri d'un bébé tombé n'indique pas toujours de la douleur, mais s'explique par une frayeur associée à un manque de coordination. En cas de blessure, des symptômes alarmants seront perceptibles le premier jour, il est donc préférable de ne pas perdre de vue l'enfant touché.

Pour la sécurité des enfants, suivez ces directives:

  1. Ne laissez pas l'indépendance sur la table à langer.
    Lorsque vous changez une couche, tenez le bébé avec votre main libre et gardez les yeux sur lui..
  2. Utilisez des ceintures de sécurité.
    Attachez votre enfant même dans la poussette et assurez-vous d'appliquer le frein à main lors de l'arrêt.
  3. Plancher sécurisé avec des tapis.
    Les tapis étouffent non seulement le bruit des enfants, mais adoucissent également l'automne.
  4. Obtenez un équipement de protection individuelle.
    Si l'enfant dans le casque est tombé du coureur et a frappé l'arrière de la tête, le risque de dommages au crâne est minimisé. Pour plus de fiabilité, démontrez les options de regroupement en cas de chute en toute sécurité.
  5. En déplacement, utilisez le parc sécurisé.
    Frapper à l'automne, l'enfant ne sera pas blessé, car la proximité du sol réduira les dommages possibles.
  6. Placez des oreillers autour des lits et des canapés.
    Le vol est possible même sous la surveillance d'adultes, il vaut donc mieux ne pas le risquer.
  7. Portez des chaussettes antidérapantes.
    Les inserts en caoutchouc réduisent la friction et les risques de dérive accidentelle.
  8. Tenez la main de votre bébé en descendant et en montant les escaliers.
  9. Évitez les zones de divertissement limitées par l'âge.

La tête de l'enfant a une structure légèrement différente de celle d'un adulte. Les os du crâne du bébé sont doux et flexibles. Cela signifie qu'en cas de collision avec une surface dure, il est difficile de percer le crâne. Pendant l'impact, les os élastiques se déplacent et reviennent à leur position d'origine..

Une autre caractéristique importante du cerveau des enfants est son immaturité et sa forte teneur en liquide céphalorachidien. La tête des enfants est beaucoup plus facile à porter des coups.

Les médecins diagnostiquent rarement une lésion cérébrale ou une commotion cérébrale lorsqu'un enfant tombe et se frappe la tête. Komarovsky parle beaucoup de blessures et enseigne aux parents à reconnaître les symptômes dangereux. Un médecin pour enfants bien connu donne de précieuses recommandations et explique comment dispenser correctement les premiers soins pour diverses blessures à la tête..

Tactiques pour le traitement des traumatismes crâniens chez les nourrissons

Au moindre soupçon de traumatisme crânien, le bébé doit être hospitalisé dans un hôpital pour examen par des neurochirurgiens et des neuropathologistes. Pour confirmer le diagnostic, les tests et études suivants sont effectués:

  1. Échographie du cerveau.
  2. Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique.
  3. Électroencéphalogramme.

Lors de la confirmation du diagnostic, on prescrit au bébé les médicaments appropriés, la physiothérapie et un régime spécial. Une thérapie bien conçue aide à guérir les traumatismes avec des conséquences minimes..

Pour savoir si le bébé a subi un traumatisme crânien à l'impact, une série de tests et d'études sont effectués:

  • Échographie du cerveau pour les enfants de moins de 1,5 ans;
  • CT ou IRM;
  • électroencéphalogramme;
  • ponction lombaire.
Examen échographique du cou et de la tête du bébé

Si le diagnostic est confirmé, l'enfant se voit prescrire un traitement. Il comprend:

  • une série de médicaments - anticonvulsivants, antispasmodiques et sédatifs;
  • physiothérapie;
  • mode individuel - paix absolue, qui implique l'exclusion des jeux actifs et de toute autre activité physique, réduisant le visionnement de la télévision et du PC.

Une commotion cérébrale chez un bébé d'un an ou chez un enfant de 2 ans et plus doit être traitée de façon permanente, afin que les médecins aient la possibilité de surveiller l'état d'un petit patient 24 heures sur 24. Dans le département, le bébé est assuré de recevoir la paix physique et psycho-émotionnelle nécessaire. Le traitement dure 7-10 jours.