Principal / Diagnostique

Quelle est la dangerosité d'une bosse sur la tête d'un bébé

Diagnostique

"Soudain, une bosse a frappé un ours directement dans le front." Nous racontons de tels vers à nos enfants lorsqu'ils apprennent à marcher et à se faire des ecchymoses. Les chutes sont inévitables, et nous les prenons calmement, parfois même avec humour. Mais que faire si la bosse est apparue sur la tête d'un nouveau-né et a été remarquée même à l'hôpital? Pourquoi est-il apparu et vaut-il la peine de s'inquiéter? Notre article répondra à ces questions..

Tumeurs de naissance

Quel est le lien entre l'accouchement et une bosse sur la tête? Dans la plupart des cas, direct. Avec un accouchement normal, la tête du bébé passe d'abord par le canal de naissance, sous une pression énorme. En raison du fait que les os du crâne sont mobiles et peuvent se déplacer, ils ont la capacité de la soi-disant configuration, lorsque les coutures de certains os se chevauchent d'autres, facilitant ainsi le passage à travers le petit bassin.

Ainsi, la naissance réussie d'un nouveau-né dépend de la douceur des os et de la largeur de leurs articulations. Mais lorsque la grossesse est reportée, les os de la tête se densifient et les sutures commencent à s'ossifier. Si la maman a un bassin physiologiquement étroit pour tout le reste, le déroulement du travail est compliqué. Il existe un risque de traumatisme pour la mère et le bébé et lors de l'expulsion du fœtus, une tumeur de naissance peut se former.

La tumeur de naissance ressemble à un gonflement des tissus dans une certaine zone de la tête, souvent accompagnée d'une petite hémorragie (à un petit endroit) sur la peau. La géographie de son emplacement n'a pas de contours clairs et peut s'étendre aux fontanelles et aux sutures des os adjacents. Une telle tumeur n'a rien à voir avec l'oncologie et disparaît dans les deux jours suivant la naissance dès la disparition de l'œdème..

Une tumeur de naissance est souvent trouvée:

  • si après l'écoulement du liquide amniotique, beaucoup de temps s'est écoulé avant l'accouchement;
  • chez les gros bébés;
  • chez les mères primipares;
  • en cas d'éruption prolongée de la tête dans l'anneau pelvien.

Kefalogematoma

La prochaine bosse qui se produit sur la tête du bébé est également associée à une blessure à la naissance. Le kéfalogématome est formé en raison de la pression sur les os du crâne et de la rupture des vaisseaux sanguins sous la peau pendant l'accouchement. C'est-à-dire qu'il s'agit d'une hémorragie entre le périoste et la surface externe des os crâniens. Le sang s'accumule dans une sorte de poche, où il peut contenir jusqu'à 150 ml. Le développement d'un hématome est rare et survient chez environ 0,5% des nouveau-nés.

La bosse est douce au toucher pendant une longue période, lorsqu'elle est pressée, le fluide roule en mouvements ondulés dans la tumeur. Contrairement à une tumeur normale après l'accouchement, le céphalohématome a des limites claires et ne dépasse jamais les coutures. De plus, si le premier cône diminue en deux jours, le céphalohématome, au contraire, croît progressivement au cours des trois premiers jours. Certes, pendant tout ce temps, elle se fait passer pour une tumeur à la naissance, donc le diagnostic n'est posé que le troisième jour de la vie.

Raisons du développement des céphalohématomes

Toutes les causes de ce problème résident dans le travail orageux et les pathologies qui lui sont associées:

  • la taille du fœtus est plus grande que la taille de l'anneau pelvien;
  • pathologie fœtale (par exemple, hydrocéphalie);
  • position non naturelle de la tête lors de l'accouchement (le bébé n'est pas né avec la nuque en avant, mais avec le visage ou la couronne);
  • naissance tardive.

Traitement

Le céphalohématome est généralement observé sans beaucoup de traitement. S'il n'y a pas de complications, il se résoudra de lui-même en 1,5 à 2 mois, sans interférer avec la vie et le développement du bébé. La seule chose est qu'il est interdit de bercer ces enfants jusqu'à six mois et qu'il n'est pas permis de toucher la bosse sans précaution. Il est recommandé de baigner doucement le bébé sans utiliser de shampooing.

Dans le cas où l'hémorragie est supérieure à 8 cm, le sang est prélevé par ponction du cône avec deux aiguilles. Le sang est aspiré par l'un et l'autre est nécessaire pour compenser la pression et prévenir de nouvelles hémorragies. Ensuite, un bandage serré est appliqué. Dans le même temps, la vitamine K peut être prescrite. La procédure se poursuit jusqu'au 14e jour de la vie du bébé..

Complications

Selon la gravité du travail et l'hémorragie sous-cutanée sous forme de céphalohématome, de telles conséquences désagréables sont possibles:

  1. Suppuration. Elle survient en cas d'infection par peau abîmée ou de développement d'autres maladies inflammatoires. La peau à l'endroit de l'hématome devient rouge, la température augmente, le pus suinte de la bosse.
  2. Ossification (ossification). Il se produit avec de gros hématomes et l'absence de traitement approprié, ce qui entraîne une déformation de la forme du crâne. Traiter l'ossification par excision chirurgicale.

Ganglions lymphatiques

De petites bosses sur la tête derrière les oreilles ou à l'arrière de la tête peuvent être des ganglions lymphatiques élargis. En règle générale, dans la petite enfance, leur augmentation n'est pas effrayante et est due au fait que le système immunitaire du bébé s'adapte au monde extérieur et produit des anticorps dirigés contre les microbes qu'il «rencontre». Au bout de six mois, les ganglions lymphatiques retrouvent leur taille normale (un nodule de pois est considéré comme normal).

Soit dit en passant, une piqûre de moustique normale peut provoquer une croissance des ganglions lymphatiques. Il ne faut s'inquiéter que si les nœuds continuent de croître, et la peau autour d'eux devient rouge, devient douloureuse à la palpation, la température augmente.

La lymphadénite à l'arrière de la tête (inflammation des ganglions lymphatiques) peut être le signe de maladies telles que la rubéole, la toxoplasmose, la rougeole ou la mononucléose. Des "boules" agrandies derrière l'oreille indiquent souvent le développement d'une amygdalite ou d'une laryngite.

Athérome

Un autre type de cône qui se produit chez les jeunes enfants est un néoplasme bénin appelé athérome. En fait, il s'agit d'un kyste, un certain tissu adipeux sous-cutané, qui est apparu à la suite d'un blocage du canal de la glande sébacée. Autrement dit, l'athérome peut se former partout où il y a des cheveux, y compris sur la tête. Il est de forme ronde ou ovale, ne fait pas mal, ne crée pas d'inconfort.

Les raisons exactes de son apparition n'ont pas été établies. Peut-être que sa formation est affectée par une peau grasse ou un dysfonctionnement des processus métaboliques, le non-respect de l'hygiène de base ou même l'environnement environnemental négatif de la région.

L'athérome est observé jusqu'à 3 ans, s'il ne gêne pas l'enfant et n'augmente pas, ou bien il est retiré. Il est possible d'éliminer la formation uniquement par la méthode chirurgicale avec la capsule. La chirurgie pour les enfants est réalisée sous anesthésie générale..

Résumer. Toute bosse dans la zone de la tête pendant la petite enfance nécessite l'attention des parents. Ne soyez pas gêné de montrer à nouveau l'enfant au médecin, vous devez clairement comprendre quel type de néoplasme est et quelles sont les causes de son apparition. S'il y a des symptômes concomitants sous forme de température corporelle élevée, de suppuration, de comportement capricieux du bébé, appelez une ambulance. Heureusement, la plupart des peurs parentales sont vaines et les bosses sur la tête ne sont pas aussi effrayantes qu'il n'y paraît à première vue.

Bosse sur la tête d'un nouveau-né

Contenu:

Après la naissance du petit homme, de nombreuses mères peuvent être quelque peu perplexes quant au fait que l'apparence du bébé n'est pas tout à fait la même que celle des autres bébés. Les lèvres roses, les joues potelées et la forme parfaite de la tête du bébé immédiatement après la naissance sont un mythe qui doit être jeté dès que possible.

Tumeurs de naissance et caractéristiques de la forme du crâne

La forme asymétrique du crâne et la bosse sur la tête d'un nouveau-né frappe après la naissance d'un enfant à toute personne, même loin de la médecine et de l'accouchement. Cela peut être dû à une asymétrie du crâne due à une blessure à la naissance ou à l'apparition d'une tumeur à la naissance.

Tumeur de naissance chez les nouveau-nés

La forme du crâne du bébé peut être oblongue ou sphérique. De plus, le plus souvent, une bosse prononcée est déterminée sur la tête du nouveau-né (selon la terminologie médicale - «tumeur de naissance»).

Information La plupart des médecins estiment que ce type est normal chez les enfants nés naturellement (sans césarienne). Dans ce cas, l'apparence de l'arachide est due au passage dans le canal de naissance et aux caractéristiques individuelles.

Les os du crâne facial chez les jeunes enfants sont assez solides et durables. Dans le même temps, les os restants (occipital, pariétal, temporal et frontal) ont une connexion flexible et flexible avec une grande quantité de cartilage ordinaire. Maman peut trouver indépendamment ces sites sur la tête de l'enfant - ce sont de grandes fontanelles pariétales et plus petites (occipitales). À la suite du passage à travers le canal de naissance, les os reliés de manière mobile peuvent être déplacés les uns par rapport aux autres, donnant au crâne du nouveau-né une forme caractéristique.

Autres raisons

Il existe plusieurs autres raisons pour lesquelles une bosse peut apparaître sur la tête des nouveau-nés:

  • Tout d'abord, compte tenu des caractéristiques structurelles du crâne des jeunes enfants, il est important de suivre l'apparition d'une «tumeur de naissance». Il s'agit d'un concept combiné, qui comprend de nombreuses conditions qui se caractérisent par l'apparition d'une bosse sur la tête. Il s'agit d'une augmentation visible de la région pariétale de l'enfant, ce qui crée l'impression d'une tumeur. Elle survient presque toujours en cas d'accouchement naturel - en raison d'une pression prolongée et des particularités de la position du fœtus dans la région pariétale de la tête, la pression peut augmenter et un œdème peut apparaître. Ce type de cône a une forme tubéreuse, passe librement à travers les frontières des sutures osseuses et des fontanelles. Dans le cours normal, après quelques jours, l'œdème disparaît et le crâne du bébé prend une forme normale.
  • Deuxièmement, dans certains cas, le sang d’un vaisseau endommagé lors de l’accouchement peut pénétrer dans la zone de la tête du bébé. Selon le niveau d'hémorragie, ce processus et cette condition sont divisés en plusieurs types, les valeurs et les caractéristiques distinctives sont importantes pour les travailleurs médicaux. D'une manière générale, ce type de «bosse» - céphalohématome - est assez difficile à distinguer d'une tumeur de naissance courante. Ici, nous pouvons noter que cela devient plus prononcé lorsque l'œdème primaire passe et qu'une bosse prononcée sur la tête du bébé est notée, qui a des limites claires le long du contour des principaux os du crâne (occipital, pariétal, temporal). Dans ce cas, le sang est versé sous le périoste..

Pour résumer, nous pouvons dire:

  1. L'apparition d'une bosse sur la tête du bébé immédiatement après la naissance est normale, surtout si la naissance a eu lieu naturellement.
  2. Avec une résolution normale de la «tumeur de naissance», tous les symptômes disparaissent en quelques jours..
  3. La "tumeur de naissance" a des bords flous, traverse librement les frontières des os et des fontanelles. En revanche, le céphalohématome est clairement limité par l'os, sous lequel le sang s'accumule sous le périoste..
  4. Sauver un cône sur la tête d'un nouveau-né pendant longtemps ou augmenter sa taille peut être un symptôme d'autres maladies, dont le traitement nécessite une apparition immédiate ou un diagnostic plus poussé (hydropisie cérébrale, syndrome de Down, lésions des os du crâne, etc.).

Ganglions lymphatiques sur la tête chez les enfants

L'apparition d'un petit nombre de formations arrondies sur la tête du bébé ou une, mais plutôt grande, peut être un signe de lymphadénite.

La lymphadénite est un ganglion lymphatique élargi. Environ 5 à 7% des nouveau-nés peuvent présenter ce symptôme. A la palpation de telles formations, on note:

  • petite taille (par rapport à la tumeur de naissance);
  • mobilité sous la peau pendant le déplacement;
  • élasticité sous pression (comme sur un pois élastique ou une boule de caoutchouc dense).

Normalement, leur palpation est totalement indolore..

D'un autre côté, si leur palpation est difficile en raison du syndrome douloureux auquel le bébé répond, il y a une augmentation constante (de jour en jour) de leur taille et / ou de leur quantité - tout cela peut être le signe qu'une telle bosse sur la tête est le symptôme d'une maladie inflammatoire qui nécessite un diagnostic et un traitement urgents.

Il convient également de noter que si vous remarquez une rougeur autour d'un tel ganglion lymphatique, appelez immédiatement un médecin.

Blessure à la tête chez un enfant

Il y a des cas où les causes des bosses peuvent être des ecchymoses à la tête de l'enfant. En raison du fait que la peau et les tissus sous-cutanés de l'enfant sont très délicats et vulnérables et que la coordination des mouvements n'est toujours pas parfaite, même un léger coup sur le lit, la jambe de la chaise, le coin de certains meubles peut provoquer la formation d'un tubercule sur la tête du bébé. Il est nécessaire d'appliquer du froid et de lubrifier cette zone avec du panthénol. Dans certains cas (une grande ecchymose dans la zone des yeux), il vaut la peine de consulter un médecin.

Autres causes de bosses sur la tête

Les autres raisons du développement de cônes sur la tête des nouveau-nés n'ont pas une grande signification clinique et sont le plus souvent représentées par diverses ecchymoses, hématomes et athéromes..

L'athérome est une formation semblable à une tumeur qui se développe à partir de la glande sébacée, dont le canal devient impraticable pour diverses raisons à la sécrétion (sébum ou graisse). Cela conduit à son étirement progressif et à l'augmentation de sa taille. Ils sont doux-élastiques au toucher (plus doux par rapport aux ganglions lymphatiques, totalement indolores, mobiles).

Le traitement par l'athérome est opératoire, mais, compte tenu de leur croissance lente et de leur ouverture indépendante fréquente, uniquement avec un inconfort prononcé, une taille importante ou l'apparition de signes d'inflammation, leur ouverture ou leur retrait est indiqué.

Conclusion

Une bosse sur la tête chez les nouveau-nés peut être une manifestation normale d'une naissance naturelle ou un symptôme d'un certain nombre de maladies qui peuvent nécessiter un traitement immédiat. Si vous avez des questions, vous devez immédiatement consulter un médecin (obstétricien ou pédiatre).

Que faire si un enfant a une bosse à l'arrière de la tête?

Une bosse est un néoplasme sous-cutané lié à une tumeur bénigne. Si le défaut est apparu à la suite de dommages mécaniques, il ne s'agit pas d'une tumeur, mais d'un renflement constitué de lymphe et de sang. Les parents de bébés actifs remarquent souvent que des bosses ne se forment sur la tête que sur la tête et sur le bras ou la jambe, même avec de forts coups, il n'y a qu'une ecchymose. Le fait est que lorsque des dommages aux extrémités se produisent, le sang et le liquide intercellulaire sont rapidement distribués dans la graisse sous-cutanée. Il n'y a pas une telle couche sur la tête, donc après des dommages aux vaisseaux sanguins, il n'y a nulle part où aller, sauf pour être localisé entre le crâne et la peau sous la forme d'un cône.

Les causes

La tumeur peut être molle ou difficile au toucher. Après une chute ou un choc avec le coin pointu du meuble, un gonflement dur se forme. Dans le cas d'une consistance molle, une tumeur bénigne (kyste) peut être supposée. Si la bosse à l'arrière de la tête chez l'enfant n'a pas été formée par un coup, alors ce sont peut-être les types de néoplasmes suivants:

  1. Lipome;
  2. Fibrome;
  3. Verrue;
  4. Athérome;
  5. Ostéome;
  6. Furoncle;
  7. Hémangiome;
  8. Kyste capillaire;
  9. Kefalogematoma;
  10. Ganglions lymphatiques élargis;
  11. Morsure d'insecte;
  12. Réaction allergique;
  13. Blessure mécanique.

Les gens appellent aussi le nom wen. Un néoplasme composé d'une masse sébacée. Le lipome est efficacement traité avec des remèdes populaires. La bouillie du savon à lessive et de l'oignon bouilli est utilisée. Le fibrome a l'apparence d'une boule dense sur la jambe. Un excellent remède pour la résorption du fibrome se compose de jus de betterave et d'une moustache dorée. Dans certains cas, des spécialistes prescrivent le retrait. Les verrues sont éliminées par des méthodes matérielles modernes utilisant un laser, une stimulation électrique, de l'azote liquide. Le kyste capillaire est formé à la suite d'un blocage du canal sébacé. Avec une accumulation prolongée de graisse, un cône solide à l'arrière de la tête se développe chez l'enfant. L'ostéome fait référence à une croissance osseuse bénigne sous la forme d'une bosse dans la tête du bébé. Il se caractérise par la forme correcte, difficile au toucher. L'enfant ne se plaint pas de douleur. Si un processus pathologique est détecté, une surveillance continue de la progression est indiquée. Si nécessaire, une excision chirurgicale est réalisée. Après avoir retiré la section crânienne, une plaque de titane est insérée. Le kéfalogématome est courant chez les nouveau-nés - une petite tumeur dans laquelle le sang s'accumule. La raison en est un processus de naissance difficile dans lequel les médecins utilisent des pinces couvrant la tête du bébé.

L'hémangiome est une formation dangereuse. Il peut dégénérer en tumeur maligne. Après un examen attentif, l'hémangiome est visible à travers le réseau vasculaire. Les chirurgiens retirent la tumeur et envoient le contenu à un laboratoire histologique..

Symptômes

Une tumeur peut se former dans n'importe quelle partie de la tête. Une attention particulière doit être accordée à l'enflure derrière le cou. Ces néoplasmes peuvent entraîner de graves conséquences. Il est urgent de livrer le bébé à la clinique. Les symptômes associés incluent:

  • la nausée;
  • vomissement
  • forte douleur;
  • le bébé est en train de pleurer;
  • des crampes sont présentes;
  • le sang coule du nez et des oreilles;
  • il y a des ecchymoses, des ecchymoses, des ecchymoses;
  • zone enflée.

Les symptômes ci-dessus indiquent que la bosse à l'arrière de la tête de l'enfant après une chute et un coup violent ont endommagé le crâne. En conséquence, le médecin diagnostique une blessure à la tête. Une commotion cérébrale se produit également. Dans lequel le patient est également très malade, des vomissements et des étourdissements sont observés.

Méthodes de traitement

Dans le cas de la formation de bosses à l'arrière de la tête, une ecchymose et des ecchymoses sont souvent observées à la suite du coup. Avec de tels dommages, il est nécessaire d'appliquer une compresse froide sur le point douloureux dès que possible. Pour cela, de la glace enveloppée dans un mouchoir est utilisée. La compresse est maintenue pendant environ 10 à 15 secondes, puis relâchée pendant 5 à 10 secondes. La procédure est effectuée pendant 15 minutes. De telles actions excluront une augmentation de l'hématome et contribueront à réduire l'œdème. Alternativement, une serviette imbibée d'eau très froide ou d'une solution saline forte est autorisée. Pour une récupération précoce, les médecins recommandent des préparations topiques. Des onguents anti-inflammatoires à effet de résorption sont utilisés. Parmi les méthodes folkloriques, la méthode suivante est répandue. Deux fois par jour, le cône est frotté avec une solution d'alcool, puis une grille d'iode est appliquée. Vous pouvez appliquer une feuille de chou ou faire de la bouillie à partir de ce légume pour les compresses.

Si une bosse se trouve à l'arrière de la tête ou sur le front de votre bébé, vous devez consulter différents spécialistes: chirurgien, neurochirurgien, oto-rhino-laryngologiste, allergologue, oncologue. Une attitude consciencieuse envers le traitement de l'enfant et un accès rapide à l'hôpital permettront de diagnostiquer la pathologie à un stade précoce et de prévenir les conséquences dangereuses.

Une bosse est apparue sous la forme d'une boule sur la tête sous la peau d'un enfant: que peut-elle être et comment est-elle traitée?

Tumeurs de naissance

La naissance d'un enfant ne se déroule pas toujours aussi bien que nous le souhaiterions. Les jeunes mères trouvent souvent des cônes sur la tête chez un nouveau-né. Et lorsque le médecin établit le diagnostic de «tumeur de naissance», ils commencent à paniquer. Pour beaucoup, le mot «tumeur» est associé à l'oncologie, bien que ce soit complètement faux..

Si des difficultés surviennent lors de l'accouchement, les médecins doivent parfois utiliser des outils spéciaux. Le plus souvent, ce sont des pinces chirurgicales ou un aspirateur, ils sont utilisés si le fœtus est trop gros ou si la mère a un bassin étroit, et que la tête du bébé ne peut pas passer par le canal de naissance.

Même sans utilisation d'outils, des tumeurs et des ecchymoses peuvent survenir sur la tête du bébé. En règle générale, ils ne présentent aucun danger pour la vie et la santé du bébé et ne nécessitent pas de traitement spécial.

Hémangiome

La tumeur est d'une teinte rougeâtre. Apparaît chez les nouveau-nés. Vous devez traiter uniquement sous la supervision d'un médecin, car avec ses dommages, diverses complications peuvent survenir.

Un hémangiome est une bosse qui apparaît en raison de la déformation des vaisseaux sanguins ou des capillaires. Les petits hémangiomes ne représentent pas un grand danger pour la santé, les gros peuvent provoquer un processus inflammatoire et affecter négativement les tissus et organes voisins. Les plus dangereuses sont les formations dans la bouche, sur l'oreille et sur la muqueuse nasale.

Le traitement de l'éducation dépend de la taille et de l'emplacement. Les hémangiomes dans les zones ouvertes sont «cautérisés» avec de l'azote liquide, un laser ou un courant électrique. Les phoques sanglants dans les oreilles, le nez et la bouche sont détruits par la radiothérapie.

Kefalogematoma, causes et conséquences

Parmi les tumeurs de naissance, la plus courante est le céphalohématome. Ou comme il est communément appelé «œuf d'oie». Ce nom est né de la taille de l'hématome, dont le diamètre peut dépasser 8 cm.


Le kéfalogématome survient lors de l'accouchement, lorsque pour plusieurs raisons la peau se déplace avec une partie du périoste et une sorte de poche remplie de formes sanguines. Extérieurement, c'est un joint élastique avec des limites claires.

Assez d'inspection pour diagnostiquer en toute confiance un céphalohématome. Pour déterminer la taille, exclure une fracture et une hernie cérébrale, des examens aux rayons X et aux ultrasons sont prescrits.

  1. Fœtus trop gros ou bassin étroit de la mère.
  2. Position incorrecte du fœtus dans l'utérus.
  3. Syndrome hydrocéphalique.
  4. Hypoxie lors de l'accouchement.
  5. Enchevêtrement du cordon ombilical.
  6. Travail faible.
  7. Grossesse différée.
  8. Utilisation d'une pince chirurgicale ou d'un aspirateur pendant l'accouchement.
  9. Le diabète de la mère.
  10. Travail rapide ou prolongé.
  11. Chirurgie maternelle.
  12. Accouchement après 35 ans.

Habituellement, le kéfalogématome se manifeste le deuxième ou le troisième jour de la vie et continue de croître. Avec de petites tailles, il commence à diminuer après une semaine et disparaît sans laisser de conséquences. Dans de rares cas, la résorption des céphalhématomes peut prendre plusieurs mois. Pour le traitement, du gluconate de calcium, des médicaments hémostatiques et améliorant la coagulation sont prescrits.

Avec des tailles importantes, une intervention chirurgicale est nécessaire. Lors de la suppuration, la tumeur est ouverte, le pus est pompé et des pansements avec un antiseptique sont appliqués. Dans ce cas, la prise d'antibiotiques est obligatoire. Même si le céphalohématome ne s'envenime pas, mais que sa taille dépasse 8 centimètres, ils pompent le sang.

Dans de rares cas, il y a des complications sous forme d'anémie, d'ictère prolongé, de modification de la forme du crâne et de suppuration. Dans la plupart des cas, les céphalohématomes passent sans laisser de trace, mais il y a parfois des conséquences sous forme de problèmes neurologiques: ZPR, ZRR, paralysie cérébrale et autres.

Que faire si la bosse ne passe pas longtemps et augmente, à quel médecin s'adresser?

Si vous soupçonnez une pathologie, vous devez immédiatement montrer le bébé au médecin. L'examen primaire est effectué par un pédiatre. De plus, vous devrez peut-être consulter des spécialistes spécialisés:

  • chirurgien - dans les cas où la survenue d'une bosse a provoqué des néoplasmes bénins, des verrues et des suppurations qui sont apparus dans le contexte d'une augmentation des ganglions lymphatiques;
  • oncologue - avec des formations suspectées pouvant dégénérer en tumeurs cancéreuses;
  • oto-rhino-laryngologiste - avec des signes graves de lymphadénite.

Pour clarifier le tableau clinique, le médecin peut ordonner à l'enfant de donner du sang et de l'urine pour analyse, oncomarker, radiographie et échographie. Sur la base des résultats de ces examens, un plan de traitement est développé..

Dans la clinique pour enfants, vous serez référé au chirurgien. Si le tableau clinique est insuffisant pour établir un diagnostic précis, une consultation avec un oncologue, un allergologue, un spécialiste ORL, ainsi que les résultats de divers tests et un examen supplémentaire, seront nécessaires. La majeure partie de ces diagnostics relève de la compétence du chirurgien, c'est lui qui devra subir un examen et une observation plus poussés..

Les ganglions lymphatiques

Les petits phoques mobiles sur la tête du bébé se révèlent souvent être des ganglions lymphatiques. Le plus souvent, ils peuvent être ressentis derrière l'oreille ou à l'arrière du cou du bébé. Une maladie dans laquelle les ganglions lymphatiques grossissent est appelée lymphadénite. On constate que chez les bébés prématurés, cela se produit beaucoup plus souvent. Dans la plupart des cas, chez les nouveau-nés, les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne présentent aucun danger. Le système immunitaire d'un nouveau-né se familiarise avec de nouveaux microbes et produit des anticorps contre ceux-ci.

Lorsque les virus et les bactéries pénètrent dans le corps, le système lymphatique agit comme une barrière protectrice et commence à produire un grand nombre de globules blancs.

Il existe de nombreuses causes d'inflammation des ganglions lymphatiques, voici les plus élémentaires:

  1. Maladies virales et infectieuses.
  2. Processus inflammatoire interne.
  3. Oncologie.
  4. Égratignure de chat.
  5. Dentition.

Si les ganglions lymphatiques sont mous, ne vous faites pas de mal, lorsque vous vous sentez "rouler" sous la peau et que l'enfant ne s'inquiète pas, ne vous inquiétez pas. Une consultation médicale est requise pour les symptômes suivants:

  1. Suppuration.
  2. Fièvre.
  3. Douleur.
  4. Atteinte générale à la santé.
  5. Augmentation significative de la taille.

Si ces symptômes apparaissent, consultez un pédiatre. Tout d'abord, il écrira une direction pour un test sanguin général avec une formule détaillée de globules blancs et ESR, qui montrera la cause de l'inflammation. Si nécessaire, des études supplémentaires seront prescrites, y compris l'échographie et la radiographie.

Le traitement dépend de la maladie à l'origine du gonflement des ganglions lymphatiques. Il ne doit être prescrit que par un médecin, l'automédication à domicile est inacceptable.

Verrue sur la tête

Les verrues sont de petites tumeurs dont l'apparence provoque le papillomavirus humain. Le risque de cancer dépend du type de VPH..

  • l'éducation a une forme sphérique;
  • la palpation n'est pas douloureuse;
  • a une surface légèrement rugueuse;
  • couleur: chair à brun.

Les grosses verrues et tumeurs du cuir chevelu sont recommandées. Ils ont un effet esthétique négatif et sont facilement blessés lors du peignage.Les petites verrues sont cautérisées avec de l'extrait de chélidoine ou d'autres remèdes populaires. Les grosses tumeurs sont excisées au scalpel, au laser ou traitées à l'azote liquide..

Ils ne se forment pas sous la peau, mais sur elle. Les verrues se caractérisent par une croissance lente. La cause de l'occurrence est le papillomavirus. Le traitement peut être, comme dans les cas précédents, chirurgical ou médicamenteux. Des complexes de vitamines sont parfois prescrits pour renforcer le corps.

Athérome et lipome

L'un des types de cônes sur la tête d'un nourrisson est l'athérome. C'est une formation ronde et convexe formée par le blocage du canal de la glande sébacée. Le deuxième nom de l'athérome est le kyste épidermique, et bien qu'il soit souvent appelé une tumeur, il ne l'est pas. Contrairement aux tumeurs, l'athérome a une membrane et des limites claires..

Souvent, un athérome est confondu avec un lipome. Extérieurement, ils sont similaires, mais le lipome n'a pas de capsule et est une tumeur bénigne qui se forme à partir du tissu adipeux. À la palpation, l'athérome est plus élastique et reste en place, et un lipome plus doux se déplace facilement lorsqu'il est pressé.

L'athérome est congénital et acquis. Les causes des kystes acquis sont nombreuses, notamment les troubles hormonaux et génétiques, l'acné, les dommages aux follicules pileux, les excès de cosmétiques et autres. Chez les nourrissons, dans la plupart des cas, l'athérome congénital se produit, qui se caractérise par de nombreuses formations.

La seule façon de traiter l'athérome et le lipome est de les éliminer complètement. Il existe trois méthodes:

Si le lipome est petit et ne cause pas de désagréments, vous pouvez vous en passer. Il est conseillé de retirer l'athérome, car le risque de carie et d'initiation est beaucoup plus élevé. Dans tous les cas, il faut être observé par le chirurgien.

Traitement conique

Les moyens d'éliminer une bosse molle ou dure sur la tête dépendent de leur origine, de la gravité des symptômes et de l'âge du patient. Si elle n'augmente pas en taille, n'empêche pas une personne de mener un style de vie familier, les médecins adhèrent aux tactiques attendues. Ce n'est qu'avec sa croissance soudaine qu'un traitement conservateur ou chirurgical sera effectué.

Immédiatement après un traumatisme crânien, il est conseillé d'utiliser une compresse froide. Le sac en plastique doit être rempli de glaçons, puis enveloppé d'un chiffon dense. Appliquez une compresse toutes les heures pendant 10 minutes. Si la bosse est toujours formée, des moyens externes aideront. Que faire pour éliminer la douleur, quels médicaments utiliser:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - Diclofenac, Nimesulide, Ketorol, Nise, Voltaren. Les onguents et les gels soulagent la douleur, arrêtent les processus inflammatoires, empêchent la formation d'un œdème;
  • angioprotecteurs, veinoprotecteurs - Troxevasin, Troxerutin, Lyoton, pommade à l'héparine. Ils restaurent l'intégrité des capillaires endommagés, éliminent les saignements.

Des moyens éprouvés pour résoudre les cônes sur la tête sont des remèdes éprouvés - liniment balsamique selon Vishnevsky, Naftaderm, baumes à la consoude ou au sabre. Ils se caractérisent par un effet complexe. Les composants éliminent l'excès de liquide afin qu'il ne serre pas les terminaisons nerveuses sensibles, réduisent la gravité de la douleur.

La formation de bosses sur la tête, étendues et douloureuses, signale souvent une infection tissulaire. Une situation similaire se produit généralement lorsque l'interdiction médicale est violée - ne touchez pas la bosse, soyez prudent lorsque vous vous lavez les cheveux. Des staphylocoques dorés et épidermiques, des champignons pathogènes conditionnels pénètrent dans les microfissures. Un processus infectieux et inflammatoire commence, qui ne peut être arrêté qu'en prenant des antibiotiques ou des antimycotiques:

  • macrolides de clarithromycine ou d'azithromycine;
  • pénicillines semi-synthétiques Amoxiclav, Augmentin;
  • céphalosporines Ceftriaxone, céfazoline;
  • agents antimycotiques Flucostat, Nystatine.

Lors de l'identification de la nature allergique du néoplasme, les antihistaminiques - Suprastin, Tavegil, Loratadin sont inclus dans le schéma thérapeutique. Un mal de tête persistant peut signifier une bosse de terminaisons nerveuses. Ketorol, Maxigan, Spazgan sont utilisés comme analgésiques.

L'ablation chirurgicale des cônes est la méthode de traitement la plus utilisée avec de nombreux avantages. Le patient se débarrasse du néoplasme dans les 30 à 60 minutes, provoquant une gêne physique et psychologique. La possibilité de compression des vaisseaux sanguins et des nerfs, la formation d'ulcères et la dégénérescence maligne de la tumeur est complètement éliminée. La thérapie chirurgicale est effectuée par des médecins dans les institutions publiques et les centres médicaux privés..

Comment l'opération est-elle effectuée:

  • le néoplasme est complètement excisé avec un scalpel ou une certaine partie de celui-ci est enlevée;
  • le chirurgien au point convenu fait une ponction et extrait le contenu de la cavité formée;
  • l'excision au laser est pratiquée avec de petites tailles de tumeurs, localisées principalement dans la zone occipitale, sur le dessus de la tête.

L'opération est réalisée sous anesthésie locale en milieu hospitalier. Pendant plusieurs jours, l'état du patient est surveillé par le personnel médical, puis il est renvoyé à la maison.

Ecchymoses

Un type de cône est une ecchymose. Et s'il n'est pratiquement pas retrouvé chez les nouveau-nés, il n'est pas rare pour les enfants qui apprennent à ramper ou à marcher. Tout d'abord, les parents doivent appliquer du froid sur le site de l'ecchymose et s'assurer qu'il n'y a pas de commotion cérébrale.

  1. La nausée.
  2. Vertiges.
  3. Pupilles dilatées.
  4. Troubles du sommeil (ne peut pas s'endormir ou, à l'inverse, dort trop longtemps).

Si ces symptômes apparaissent, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital vous-même.

Blessure

La cause la plus fréquente de tubercules sur la tête des enfants de moins d'un an est la blessure. Il est facile de distinguer ces cônes des autres - ils sont rouge bleuâtre en raison de la rupture de petits vaisseaux, ils ont également tendance à augmenter rapidement après un impact.

Premiers soins pour les hématomes sur la tête - refroidissement des tissus. Une compresse doit être appliquée sur le site de la blessure pendant 10 à 15 minutes - de la glace enveloppée dans plusieurs couches de tissu. Pour cette raison, la douleur diminuera et les vaisseaux sanguins se rétréciront. Après la bosse, vous pouvez lubrifier avec une pommade qui élimine le gonflement des tissus. Si le bébé est inconscient, sa tête doit être tournée sur le côté afin qu'il ne s'étouffe pas en cas de vomissement..

Un médecin doit être consulté si un enfant est blessé de moins de 6 mois, ainsi que si des signes de dysfonctionnement cérébral sont détectés. Ceux-ci inclus:

  1. la nausée
  2. mal de crâne
  3. rougeur de la sclérotique des yeux
  4. lèvres bleues
  5. problèmes de respiration
  6. cri inconsolable
  7. pâleur de la peau
  8. altération de la coordination des mouvements
  9. loucher et ainsi de suite

Les endroits les plus dangereux pour les blessures sont la couronne de la tête, du cou et des tempes, tandis que les hématomes sur le front entraînent rarement des conséquences négatives, même si tout dépend des spécificités de l'AVC et de l'âge du bébé.

Scellement après vaccination

Après la vaccination, de nombreux enfants de moins d'un an ont une bosse. Aujourd'hui, une fois vacciné, il est recommandé de choisir la surface externe de la cuisse comme lieu d'injection. Il y a beaucoup de tissu adipeux sur le prêtre, ce qui empêche le médicament de pénétrer complètement dans le sang. De plus, lors de l'insertion d'une aiguille dans le muscle fessier, il existe un risque de lésion des troncs nerveux.

Les raisons de l'apparition de phoques à la suite de la vaccination:

  1. distribution inégale des médicaments
  2. son introduction est trop rapide
  3. spasmes musculaires
  4. réaction inflammatoire à des substances étrangères

Les symptômes locaux les plus prononcés sont observés après les injections du vaccin DTC - une bosse rougeâtre et douloureuse à la palpation se forme. Il devrait disparaître d'ici 1 à 3 semaines.

Pour accélérer le processus de résorption, le site de vaccination peut être chauffé à la chaleur sèche - un sac de sel chaud, un coussin chauffant. Les sensations désagréables seront supprimées si vous attachez pendant un moment une feuille de chou propre et légèrement ridée. Les médicaments avec l'héparine, un réseau d'iode, la pommade Vishnevsky, les gels antihistaminiques, etc. aident également. Avant de commettre des manipulations, il convient de consulter un pédiatre.

Si les règles antiseptiques ne sont pas suivies après les injections chez l'enfant jusqu'à un an, des abcès se produisent parfois - du pus s'accumule sous la peau dans la zone de vaccination. Une telle bosse est interdite de chauffer et de lubrifier avec quelque chose. Voir d'urgence un médecin.

Diagnostique

Le diagnostic de la formation à l'arrière de la tête est assez simple. Une ébullition, une escarboucle ou un hématome est diagnostiqué après un examen externe. Pour diagnostiquer d'autres formations, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. IRM (imagerie par résonance magnétique). Cette méthode vous permet de déterminer la densité des tissus, les limites de la zone affectée.
  2. Examen aux rayons X. Vous permet de spécifier le tissu de la formation et de déterminer ses limites.
  3. Biopsie. Il s'agit d'une étude des cellules tumorales. Pour l'analyse, le matériel est prélevé dans la zone affectée (à l'aide d'une ponction) et examiné.

S'il est impossible d'établir un diagnostic précis, des méthodes de recherche supplémentaires sont effectuées (par exemple, une autopsie diagnostique).

La base du diagnostic est une anamnèse centrée sur les symptômes locaux et généraux, les facteurs de risque. Suit ensuite un examen clinique. De nombreuses bosses à l'arrière de la tête sont disponibles pour examen par palpation. De tous les néoplasmes trouvés, un échantillon est prélevé pour examen histologique. Après avoir obtenu les résultats de l'histologie et déterminé le type de bosse présente à l'arrière de la tête, un traitement est prescrit.

Une bosse sous la peau s'est formée sur la tête de l'enfant - que pourrait-il être?

L'enfance est un grand moment, vous pouvez jouer et vous amuser, faire du vélo et grimper aux arbres. Bien sûr, la plupart des jeux amusants ne peuvent pas se passer d'ecchymoses, de rayures et de bosses. Que faire si l'enfant est tombé et s'est cogné la tête? Ou vous trouvez une bosse sur la tête, mais le bébé n'est pas tombé. Dois-je m'inquiéter et auquel cas consulter un médecin?

Pourquoi une bosse peut apparaître sur votre tête?

Des cônes sur la tête apparaissent pour diverses raisons. Le plus souvent, il s'agit d'un dommage mécanique, résultat d'un coup ou d'une piqûre d'insecte. Une telle bosse apparaît très rapidement, car un gonflement des tissus se produit. C'est douloureux, mais passe finalement tout seul.

Dans tous les autres cas, la bosse doit absolument être montrée au médecin, un traitement ou une observation est nécessaire. Causes possibles de bosses:

  • néoplasme (athérome, fibrome, hémangiome, lipome);
  • processus inflammatoire (ganglions lymphatiques enflés, ulcères);
  • pathologie congénitale (céphalohématome).

Variétés de pathologies avec symptômes

Les principales variétés de cônes sur la tête d'un enfant:

  • L'hémangiome est un petit morceau de couleur rouge, se compose de caillots de vaisseaux sanguins, se développe avec un enfant et peut affecter les tissus voisins. Elle survient chez les nouveau-nés ou apparaît dans les premiers mois de vie, nécessite une surveillance constante. Le plus souvent avec les hémangiomes, les filles naissent, mais elles surviennent également chez les garçons. La tête est généralement localisée dans la zone des yeux ou derrière les oreilles. Avec une croissance constante, l'hémangiome nécessite un traitement. Si au cours de la première année de vie, sa taille n'a pas augmenté, elle passe sans traitement de 10 à 12 ans.
  • Lipome ou wen. Lui-même est inoffensif, facilement mobile, à croissance lente. Si cela apporte un inconfort, vous pouvez supprimer.
  • Athérome - blocage de la glande sébacée (kyste de la glande sébacée). Augmente souvent et atteint une taille impressionnante. Il est retiré chirurgicalement. Il est généralement situé derrière la tête sous le cuir chevelu. Habituellement non douloureux, mais lorsqu'une infection s'enflamme, elle provoque de l'inconfort et de la douleur.
  • Le fibrome est une tumeur bénigne solide. Déterminer la nature, consulter un oncologue et réussir les tests.
  • Une verrue est une petite bosse de chair ou brune, souvent sous les cheveux. La cause de l'apparition n'est pas connue, probablement en raison d'une diminution de l'immunité ou de l'hérédité..
  • Des ganglions lymphatiques enflés. Souvent, cela se produit simultanément des deux côtés - des bosses symétriques se forment derrière les oreilles.

Un bébé peut avoir une blessure à la naissance ou un céphalohématome. Il s'agit d'une petite tumeur sur la région occipitale. A la palpation, du liquide se fait sentir à l'intérieur. Il ne nécessite que l'observation et à l'âge de deux semaines passe complètement par lui-même. Des inquiétudes surviennent lorsque le gonflement augmente, devient rouge ou du liquide est libéré. Vous devez immédiatement consulter un médecin et prendre des mesures, car une augmentation de l'éducation peut être mortelle.

Kefalogematoma sur la tête d'un nouveau-né (plus dans l'article: Kefalogematoma sur la tête d'un nouveau-né)

Les bosses sur le front de l'enfant sont simplement une caractéristique anatomique individuelle de la structure du crâne (pour plus de détails, voir: que faire si une bosse apparaît sur le front de l'enfant?). Ils ne sont pas une pathologie et ne nécessitent pas de traitement particulier. Ne vous inquiétez pas si le bébé est né avec une telle bosse - à l'âge de deux mois, avec des soins appropriés, tout disparaît sans conséquences.

À quel médecin dois-je m'adresser?

Dans la clinique pour enfants, vous serez référé au chirurgien. Si le tableau clinique est insuffisant pour établir un diagnostic précis, une consultation avec un oncologue, un allergologue, un spécialiste ORL, ainsi que les résultats de divers tests et un examen supplémentaire, seront nécessaires. La majeure partie de ces diagnostics relève de la compétence du chirurgien, c'est lui qui devra subir un examen et une observation plus poussés..

Diagnostic de pathologie

Les blessures à la naissance ne sont pas rares. Les os du crâne sont soumis à d'énormes charges lors du passage dans le canal de naissance. Le néonatologiste examine attentivement le nouveau-né, il diagnostique la pathologie, le cas échéant. Pour clarifier le diagnostic de képhalogématomes, une échographie, une radiographie de la tête et d'autres examens sont effectués (nous recommandons de lire: à quel âge une radiographie de l'enfant peut-elle être pratiquée?).

Après l'accouchement et la sortie de l'hôpital, la surveillance de l'état de l'enfant est l'affaire de la mère. Les balles et les petites bosses sous la peau sont faciles à détecter lors de l'hygiène quotidienne. Le crâne du bébé est très doux, la fontanelle n'est pas encore fermée, il est important d'éviter les blessures et les ecchymoses (plus dans l'article: combien de mois la fontanelle chez les nourrissons grandit-elle en moyenne?).

En apparence et en couleur rouge caractéristique, l'hémangiome est plus facilement déterminé. À l'avenir, le chirurgien devrait la surveiller, suivre la croissance et la dynamique.

Si vous trouvez une bosse sous la forme d'une boule à l'arrière de la tête de l'enfant après une ecchymose, il est préférable de la montrer immédiatement au médecin. Les principaux critères sur lesquels le médecin se concentre lors de l'examen:

  • la taille;
  • nombre de cônes;
  • emplacement;
  • Couleur;
  • la quantité de sang qui a fui (avec blessure);
  • état général du patient.

Méthodes de traitement

Les chocs et les piqûres ne nécessitent aucun traitement. Si nécessaire, vous pouvez soulager la souffrance en appliquant brièvement de la glace enveloppée dans des tissus mous. Il soulagera les démangeaisons et l'enflure avec une piqûre antihistaminique. Si le coup n'est pas fort, vous pouvez traiter la zone endommagée avec une pommade spéciale qui élimine les poches.

Cas où vous devez consulter un médecin:

  1. Kefalogematoma après l'accouchement. Dans la plupart des cas, la masse aqueuse sur la couronne disparaît avec le temps. Si cela ne se produit pas, une ponction est appliquée - avec des aiguilles spéciales, le médecin pompe le liquide hors du cône.
  2. Comment traiter une petite bosse sur la tête qui n'est pas apparue à la suite d'un coup? Des athéromes, des fibromes ou des verrues peuvent être localisés à l'arrière de la tête (voir aussi: traitement des verrues sur les mains et le visage chez l'enfant). Ce cas nécessite souvent une intervention chirurgicale..
  3. Les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont souvent le résultat d'une maladie récente (mal de gorge, mononucléose infectieuse, amygdalite, inflammation adénoïde) (nous vous recommandons de lire: les ganglions lymphatiques du cou de l'enfant sont agrandis: symptômes et traitement). L'inflammation des ganglions lymphatiques ne peut être combattue qu'en trouvant le foyer de la maladie. Peut-être l'utilisation d'agents antibactériens ou immunostimulants. Comme une opération de dernier recours est affichée.
  4. La graisse sur la tête est éliminée par cryodestruction. Ce traitement est efficace et presque indolore..

Les cônes résultant de blessures graves nécessitent une attention médicale immédiate. Les symptômes suivants indiqueront la gravité de la situation:

  • une forte détérioration du bien-être;
  • étourdissements et somnolence sévère;
  • crampes dans les membres;
  • rétrécissement ou expansion des élèves;
  • pâleur sévère de la peau;
  • saignement abondant de la plaie;
  • paralysie musculaire.

Les parents doivent appeler une équipe de médecins et, avant son arrivée, coucher l'enfant sur le côté et assurer la paix. Cette situation ne permettra pas à l'enfant de s'étouffer si les vomissements commencent.

Pourquoi y a-t-il une bosse sur la tête d'un enfant?

Les parents de petits fous font souvent face à des blessures de leurs enfants. Souvent, après une chute ou un coup infructueux, une bosse apparaît sur la tête de l'enfant. Cependant, toutes les bosses ne sont pas le résultat d'une blessure, il existe d'autres raisons à ce phénomène. De plus, des bosses se trouvent souvent sur la tête des nouveau-nés. Demandez-vous pourquoi il y a des cônes sur la tête d'un enfant et quelles devraient être les actions des parents.

Cônes sur la tête chez les nouveau-nés

Parfois, la mère d'un nouveau-né remarque une bosse sur la tête. En règle générale, il apparaît à la suite d'une blessure à la naissance et est un hématome (accumulation de sang dans la graisse sous-cutanée). La cause de l'apparition d'un hématome dans ce cas est des dommages à la tête du bébé lors de son passage dans le canal génital ou des instruments gynécologiques. Habituellement, ces hématomes disparaissent quelques jours après la naissance.

Surtout, il est nécessaire de mettre en évidence le kéfalogématome - une boule sur la tête de l'enfant, qui ressemble à une petite tumeur contenant du liquide. Il s'agit d'une accumulation de sang coulant sous le périoste (coquille externe de l'os) du crâne. Un tel hématome se produit d'un côté de la tête. Sa cause est appelée la pression des os du bassin de la mère sur la tête du bébé avec présentation de la tête. En raison du fait que les petits vaisseaux ne peuvent pas résister à une telle pression, une hémorragie se produit. Particulièrement souvent, ces tumeurs apparaissent avec une grosse tête du bébé et un bassin étroit d'une femme. De plus, l'utilisation de pinces chirurgicales et l'extraction sous vide prédisposent à l'apparition de céphalohématomes. Cet hématome commence généralement à disparaître le dixième jour après la naissance. Dans la plupart des cas, il a une évolution favorable et n'est pas un signe de lésion cérébrale de l'enfant. Parfois, le céphalohématome se calcifie, entraînant une déformation du crâne. Avec une grosse tumeur, elle est perforée et le contenu est aspiré. Cette opération se pratique dans les deux premières semaines après la naissance.

Une bosse sur la tête est le résultat d'un coup

Alors, l'enfant s'est cogné la tête. Dans de tels cas, la bosse se développe généralement instantanément. Cela se produit à la suite d'un traumatisme des tissus mous adjacents à l'os. Dans ce cas, les vaisseaux sanguins se rompent et un hématome se forme. Si vous prenez les mesures nécessaires à temps, vous pouvez éviter la croissance d'une telle bosse. Pour ce faire, dans les premières minutes après l'impact, il est nécessaire d'appliquer une compresse froide sur le site de la blessure, mais uniquement à travers un tissu mince. En aucun cas, une compresse n'est appliquée si, à la suite du coup, des dommages à la peau se produisent avec la formation d'une plaie, des saignements. Dans une telle situation, il est nécessaire de désinfecter la plaie et de montrer le bébé au médecin.

Mais pas toujours l'enfant se bourre de cônes en présence d'adultes. Parfois, il arrive qu'un enfant tombe, une boule sur la tête "grossisse" instantanément et ses parents ne sont pas là. Si dans ce cas le bébé se plaint de douleur au site de l'impact, vous pouvez lubrifier l'ecchymose avec une pommade Aibolit, Sinyakoff, Traumeel S, Rescuer. En règle générale, dans les 2-3 jours, le cône disparaît de lui-même. Mais si après que l'enfant s'est cogné la tête, la bosse ne passe pas longtemps ou si le bébé se plaint d'autres manifestations désagréables, il faut le montrer au médecin.

Les parents doivent savoir que plus l'enfant est petit, plus la blessure à la tête est dangereuse. De plus, la contusion de la partie latérale, occipitale ou pariétale de la tête peut être très grave. Par conséquent, après de tels coups, il est conseillé de montrer le bébé au médecin.

Quand appeler une ambulance

Dans certaines conditions, vous devez immédiatement appeler une ambulance, à savoir si l'enfant est tombé et qu'une bosse sur la tête s'accompagne des phénomènes suivants:

  • la douleur ne disparaît pas 10 à 15 minutes après la blessure;
  • des nausées et des vomissements sont apparus;
  • perte de conscience à court terme;
  • convulsions;
  • pâleur de la peau pendant plus d'une heure après un impact;
  • désorientation dans l'espace;
  • Sommeil paradoxal immédiatement après une blessure;
  • les yeux se tondent ou les pupilles des yeux ont des tailles différentes;
  • incapacité à bouger, douleur en essayant d'incliner ou de tourner la tête;
  • saignement de nez ou d'oreille.

Si l'une des manifestations ci-dessus apparaît, vous devez immédiatement appeler un médecin. Vous devez être conscient que de telles conditions peuvent se produire non seulement immédiatement après un impact, mais également pendant le premier jour. Par conséquent, pendant tout ce temps, l'enfant doit être sous la surveillance étroite des adultes.

Autres causes de bosses sur la tête

Les blessures ne sont pas toujours la cause d'une bosse chez les enfants. Certaines pathologies conduisent à la formation de néoplasmes pinéaux.

Parfois, une mère peut sentir la bosse à l'arrière de la tête de l'enfant à l'endroit où elle se connecte au cou ou derrière les oreilles. Dans la plupart des cas, cela se révèle être un ganglion lymphatique élargi. Chez les nourrissons, une augmentation des ganglions lymphatiques est un signe d'adaptation de leur système immunitaire à de nouvelles conditions de vie. De plus, une augmentation des ganglions lymphatiques est observée après les maladies infectieuses, avec une diminution de l'immunité. Dans tous les cas, l'enfant doit être montré au médecin, qui établira la cause de cette condition et, si nécessaire, prescrira un traitement.

Souvent, une bosse à l'arrière de la tête chez un enfant ou derrière une oreille est un athérome - un kyste de la glande sébacée, qui se produit à la suite d'un blocage de son canal. Elle apparaît avec des soins inappropriés pour le bébé et une peau grasse accrue. Parfois avec l'athérome, la température corporelle locale et générale augmente, des douleurs sévères apparaissent. Par conséquent, une telle maladie nécessite un traitement, dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale.

Rarement, mais parfois les parents rencontrent des bosses sur la tête du bébé, qui sont associées à des formations telles que le lipome (une tumeur bénigne composée de tissu adipeux), le fibrome (une tumeur bénigne composée de tissu conjonctif fibreux), l'hémangiome (une tumeur bénigne consistant en vaisseaux sanguins).

La raison exacte de l'apparition d'une bosse sur la tête du bébé ne peut être déterminée que par un médecin. Par conséquent, si cela se produit, même en l'absence de symptômes désagréables, il est conseillé de montrer l'enfant au médecin.

Raisons de l'apparition de cônes sur la tête d'un bébé

La naissance d'un bébé est une joie pour les parents. Mais souvent, cette joie est remplacée par l'excitation lorsque l'enfant commence à tomber malade. Et si maman trouve une bosse sur la tête de son enfant, alors l'alarme se lève.

Pour comprendre dans quels cas cela vaut la peine de s'inquiéter, il est nécessaire de comprendre les causes et les conséquences de la survenue d'une bosse sur la tête du bébé.

Tumeurs de naissance

La naissance d'un enfant ne se déroule pas toujours aussi bien que nous le souhaiterions. Les jeunes mères trouvent souvent des cônes sur la tête chez un nouveau-né. Et lorsque le médecin établit le diagnostic de «tumeur de naissance», ils commencent à paniquer. Pour beaucoup, le mot «tumeur» est associé à l'oncologie, bien que ce soit complètement faux..

Si des difficultés surviennent lors de l'accouchement, les médecins doivent parfois utiliser des outils spéciaux. Le plus souvent, ce sont des pinces chirurgicales ou un aspirateur, ils sont utilisés si le fœtus est trop gros ou si la mère a un bassin étroit, et que la tête du bébé ne peut pas passer par le canal de naissance.

Kefalogematoma, causes et conséquences

Parmi les tumeurs de naissance, la plus courante est le céphalohématome. Ou comme il est communément appelé «œuf d'oie». Ce nom est né de la taille de l'hématome, dont le diamètre peut dépasser 8 cm.

Le kéfalogématome survient lors de l'accouchement, lorsque pour plusieurs raisons la peau se déplace avec une partie du périoste et une sorte de poche remplie de formes sanguines. Extérieurement, c'est un joint élastique avec des limites claires.

Assez d'inspection pour diagnostiquer en toute confiance un céphalohématome. Pour déterminer la taille, exclure une fracture et une hernie cérébrale, des examens aux rayons X et aux ultrasons sont prescrits.

  1. Fœtus trop gros ou bassin étroit de la mère.
  2. Position incorrecte du fœtus dans l'utérus.
  3. Syndrome hydrocéphalique.
  4. Hypoxie lors de l'accouchement.
  5. Enchevêtrement du cordon ombilical.
  6. Travail faible.
  7. Grossesse différée.
  8. Utilisation d'une pince chirurgicale ou d'un aspirateur pendant l'accouchement.
  9. Le diabète de la mère.
  10. Travail rapide ou prolongé.
  11. Chirurgie maternelle.
  12. Accouchement après 35 ans.

Habituellement, le kéfalogématome se manifeste le deuxième ou le troisième jour de la vie et continue de croître. Avec de petites tailles, il commence à diminuer après une semaine et disparaît sans laisser de conséquences. Dans de rares cas, la résorption des céphalhématomes peut prendre plusieurs mois. Pour le traitement, du gluconate de calcium, des médicaments hémostatiques et améliorant la coagulation sont prescrits.

Dans de rares cas, il y a des complications sous forme d'anémie, d'ictère prolongé, de modification de la forme du crâne et de suppuration. Dans la plupart des cas, les céphalohématomes passent sans laisser de trace, mais il y a parfois des conséquences sous forme de problèmes neurologiques: ZPR, ZRR, paralysie cérébrale et autres.

Les ganglions lymphatiques

Les petits phoques mobiles sur la tête du bébé se révèlent souvent être des ganglions lymphatiques. Le plus souvent, ils peuvent être ressentis derrière l'oreille ou à l'arrière du cou du bébé. Une maladie dans laquelle les ganglions lymphatiques grossissent est appelée lymphadénite. On constate que chez les bébés prématurés, cela se produit beaucoup plus souvent. Dans la plupart des cas, chez les nouveau-nés, les ganglions lymphatiques hypertrophiés ne présentent aucun danger. Le système immunitaire d'un nouveau-né se familiarise avec de nouveaux microbes et produit des anticorps contre ceux-ci.

Lorsque les virus et les bactéries pénètrent dans le corps, le système lymphatique agit comme une barrière protectrice et commence à produire un grand nombre de globules blancs.

Il existe de nombreuses causes d'inflammation des ganglions lymphatiques, voici les plus élémentaires:

  1. Maladies virales et infectieuses.
  2. Processus inflammatoire interne.
  3. Oncologie.
  4. Égratignure de chat.
  5. Dentition.

Si les ganglions lymphatiques sont mous, ne vous faites pas de mal, lorsque vous vous sentez "rouler" sous la peau et que l'enfant ne s'inquiète pas, ne vous inquiétez pas. Une consultation médicale est requise pour les symptômes suivants:

  1. Suppuration.
  2. Fièvre.
  3. Douleur.
  4. Atteinte générale à la santé.
  5. Augmentation significative de la taille.

Si ces symptômes apparaissent, consultez un pédiatre. Tout d'abord, il écrira une direction pour un test sanguin général avec une formule détaillée de globules blancs et ESR, qui montrera la cause de l'inflammation. Si nécessaire, des études supplémentaires seront prescrites, y compris l'échographie et la radiographie.

Le traitement dépend de la maladie à l'origine du gonflement des ganglions lymphatiques. Il ne doit être prescrit que par un médecin, l'automédication à domicile est inacceptable.

Athérome et lipome

L'un des types de cônes sur la tête d'un nourrisson est l'athérome. C'est une formation ronde et convexe formée par le blocage du canal de la glande sébacée. Le deuxième nom de l'athérome est le kyste épidermique, et bien qu'il soit souvent appelé une tumeur, il ne l'est pas. Contrairement aux tumeurs, l'athérome a une membrane et des limites claires..

Souvent, un athérome est confondu avec un lipome. Extérieurement, ils sont similaires, mais le lipome n'a pas de capsule et est une tumeur bénigne qui se forme à partir du tissu adipeux. À la palpation, l'athérome est plus élastique et reste en place, et un lipome plus doux se déplace facilement lorsqu'il est pressé.

L'athérome est congénital et acquis. Les causes des kystes acquis sont nombreuses, notamment les troubles hormonaux et génétiques, l'acné, les dommages aux follicules pileux, les excès de cosmétiques et autres. Chez les nourrissons, dans la plupart des cas, l'athérome congénital se produit, qui se caractérise par de nombreuses formations.

La seule façon de traiter l'athérome et le lipome est de les éliminer complètement. Il existe trois méthodes:

Si le lipome est petit et ne cause pas de désagréments, vous pouvez vous en passer. Il est conseillé de retirer l'athérome, car le risque de carie et d'initiation est beaucoup plus élevé. Dans tous les cas, il faut être observé par le chirurgien.

Ecchymoses

Un type de cône est une ecchymose. Et s'il n'est pratiquement pas retrouvé chez les nouveau-nés, il n'est pas rare pour les enfants qui apprennent à ramper ou à marcher. Tout d'abord, les parents doivent appliquer du froid sur le site de l'ecchymose et s'assurer qu'il n'y a pas de commotion cérébrale.

  1. La nausée.
  2. Vertiges.
  3. Pupilles dilatées.
  4. Troubles du sommeil (ne peut pas s'endormir ou, à l'inverse, dort trop longtemps).

Si ces symptômes apparaissent, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital vous-même.

Note aux parents

Quelles que soient les raisons de l'apparition de cônes sur la tête d'un nourrisson, l'automédication ne peut qu'aggraver la situation. La médecine moderne vous permet de diagnostiquer avec précision et de prescrire le bon traitement.

Situations nécessitant des soins médicaux urgents:

  1. Si le joint augmente de taille.
  2. Quand de nouvelles tumeurs apparaissent.
  3. La peau sur la bosse ou autour devient rouge, une éruption cutanée apparaît, change de couleur.
  4. La peau au-dessus de la bosse est plus chaude que dans les autres zones.
  5. Isolement du fluide de la formation.
  6. La faiblesse.
  7. Augmentation de la température.