Principal / Hématome

Les conséquences d'un AVC ischémique

Hématome

L'AVC ischémique (infarctus cérébral) est une violation aiguë de la circulation cérébrale, entraînant la mort partielle des cellules cérébrales. Dans le monde moderne, l'AVC occupe une position de leader parmi les maladies entraînant la mort..

Les statistiques sont décevantes. Dans le monde, environ 6 millions de personnes meurent chaque année de cette maladie. Au cours du premier mois suivant la maladie, environ 30% des personnes décèdent et environ 50% meurent dans l'année. Les personnes qui parviennent à survivre deviennent souvent handicapées et perdent leur capacité de travailler..

L'AVC ischémique est beaucoup plus fréquent que l'hémorragie et représente 80% des cas. Le plus souvent, l'infarctus cérébral affecte les personnes âgées, mais récemment, cette maladie est devenue très jeune et de plus en plus, il existe des cas de diagnostic de la maladie chez les jeunes. Il existe une possibilité de guérison complète après des formes bénignes de la maladie, mais le plus souvent, les conséquences d'un AVC ischémique se rappellent tout au long de la vie.

Les causes de la maladie

Développement de l'AVC ischémique

La mort des cellules cérébrales se produit en raison du blocage du vaisseau, qui est responsable de l'apport de sang à une zone spécifique du cerveau, un embole ou un thrombus. Des antécédents de pathologies telles que l'hypertension artérielle et les AIT (attaque ischémique transitoire) doublent le risque d'AVC.

Les facteurs provoquant peuvent également être:

  • Défauts du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • Anévrisme aortique;
  • La cardiopathie ischémique;
  • Âge avancé;
  • Contraception hormonale;
  • Maux de tête unilatéraux (migraine);
  • Mauvaises habitudes;
  • Diabète;
  • Augmentation de la viscosité du sang;
  • L'utilisation des gras trans.

Si plusieurs facteurs sont combinés à la fois, c'est une raison sérieuse de s'inquiéter pour votre santé, d'être extrêmement prudent et de connaître les moindres signes de pathologie.

Premiers secours

AVC ischémique - premiers soins

Pour les premiers soins, vous devez connaître les premiers symptômes de la manifestation de la maladie, car non seulement la santé, mais aussi la vie humaine dépendent des bonnes actions pendant la première minute d'un accident vasculaire cérébral. Si une personne tombe malade, un AVC peut être suspecté par les signes suivants:

    Asymétrie du visage;
    Troubles de la parole;
    Demandez à une personne de lever les deux mains, elle ne pourra pas le faire.
  • Mettez le patient au repos;
  • Fournir de l'air frais;
  • Surveiller la respiration;
  • Empêchez la langue de tomber;
  • Surveiller la pression;
  • Ne laissez pas le patient perdre conscience.

Les conséquences d'un AVC ischémique

Les conséquences d'un AVC ischémique dépendent directement de la taille de la zone affectée du cerveau et de la rapidité des soins. Lorsque l'aide est fournie en temps opportun et qu'un traitement adéquat est prescrit, une restauration complète ou au moins partielle des fonctions est possible. Parfois, malgré le traitement prescrit, les symptômes augmentent, ce qui peut entraîner de graves conséquences.

Maux de tête

Maux de tête - la conséquence la plus courante d'un AVC ischémique, accompagnant le patient tout au long de sa vie.

Troubles de la parole

La perturbation de la parole est une conséquence courante d'un AVC ischémique. Vous pouvez reconnaître la personne qui a eu cette maladie en lui parlant. Lorsque le côté gauche du cerveau est affecté, les troubles de l'élocution sont un symptôme typique d'une maladie.

Les troubles de la parole peuvent survenir comme:

  • L'aphasie motrice - se caractérise par le fait que le patient comprend et perçoit clairement ledit discours, mais qu'il n'est pas en mesure de formuler une réponse. Ces patients ont du mal à écrire et à lire..
  • Aphasie sensorielle - une personne ne perçoit pas les mots prononcés et son discours ressemble à des phrases incohérentes et illisibles. L'aphasie sensorielle affecte considérablement l'état émotionnel du patient.
  • Aphasie amnésique - la parole du patient est libre, mais il est difficile de nommer les objets.
  • Plus la zone affectée est grande, plus la parole sera restaurée. La langue est restaurée le plus activement la première année après la maladie, puis le processus de récupération ralentit. Le patient doit s'engager dans des exercices spéciaux avec un orthophoniste. Certains défauts subsistent, mais la personne s'y adapte rapidement..

Déficience cognitive

Troubles cognitifs - diminution de la mémoire, des troubles mentaux et d'autres fonctions. Des troubles surviennent dans les lésions du lobe temporal.

Selon la gravité du cours, les troubles cognitifs sont divisés en:

  • Subjective - cette forme se caractérise par les symptômes suivants: troubles de l'attention et de la mémoire. Les patients ne ressentent pas beaucoup d'inconfort avec l'apparition de symptômes subjectifs..
  • Poumons - se manifestent par une déviation de la norme d'âge. La déficience cognitive a peu d'effet sur la qualité de vie..
  • Modéré - affecte la qualité de vie. Une personne éprouve des difficultés dans la vie quotidienne. Cela lui prend beaucoup de temps pour effectuer des tâches simples..
  • Troubles graves - une personne devient complètement dépendante des autres. Des troubles tels que la démence, l'hystérie et d'autres se développent..

Cette conséquence d'un AVC ischémique se développe dans 30 à 60% des cas. Les statistiques montrent que les troubles dans 30% des cas sont modérés ou légers, 10% sont graves.

Coordination altérée

Ils surviennent lorsque la lésion est localisée dans le lobe temporal, car il existe des centres chargés de la coordination des mouvements. Selon la gravité, l'instabilité lors de la marche peut se produire pendant une longue période. Pour rétablir la coordination, des médicaments sont prescrits pour rétablir la circulation sanguine dans le cerveau et des exercices de physiothérapie. Le massage thérapeutique est très efficace..

Paralysie

Paralysie - perte ou altération de la fonction motrice, affectant une certaine partie du corps. Conséquence grave d'un AVC. Lorsque le côté gauche du cerveau est affecté, une paralysie de la moitié droite du corps se produit, avec la défaite de l'hémisphère droit, une paralysie du côté gauche du corps est notée. Si le côté gauche du corps est paralysé, des troubles de l'élocution et de l'audition sont observés, la vision de l'œil gauche est altérée, la capacité motrice du bras et de la jambe gauche est altérée.

Lorsque le côté gauche du cerveau est affecté, une paralysie du torse droit se produit. Les signes seront les mêmes que lorsque le côté gauche est endommagé uniquement à droite.

Incontinence

La conséquence catastrophique d'un AVC ischémique pour une personne malade. La région frontale du cerveau est responsable de la régulation de la miction et lorsqu'elle est endommagée, un problème tel que l'incontinence urinaire se produit. Avec une forte probabilité, cette conséquence d'un accident vasculaire cérébral passera après quelques mois.

Œdème cérébral

L'une des conséquences les plus graves de l'AVC ischémique. Du liquide s'accumule dans les tissus et de graves maux de tête apparaissent. L'œdème survient généralement immédiatement après une attaque et se développe rapidement. Les symptômes des complications comprennent des vomissements, une perte de vision, une altération de la conscience, des crampes, des maux de tête, une perte de mémoire. Une complication de l'œdème peut devenir une conséquence plus grave, comme un coma.

Perte ou déficience visuelle

Il se produit comme une complication après une lésion du lobe occipital. Il y a généralement une perte de champs visuels. La défaite de l'hémisphère droit entraîne une perte de champs visuels à gauche, et vice versa. Il y a des cas fréquents de parésie des muscles oculaires.

Épilepsie

Il est plus fréquent chez les personnes âgées. Il se présente sous la forme d'attaques de différentes intensités. Les signes avant-coureurs des crises sont un sentiment d'anxiété, des maux de tête. Pendant une crise, si possible, il est nécessaire de protéger une personne contre un traumatisme excessif, de tourner la tête d'un côté afin d'éviter la chute de la langue.

Trouble de déglutition

Un phénomène courant après un infarctus cérébral, chez la plupart des gens, la déglutition est rétablie en un mois. Mais il y a un pourcentage de ces personnes dont les effets résiduels restent longtemps. Cette pathologie est non seulement inconfortable, mais peut également entraîner des conséquences plus graves, telles que la pneumonie..

Pneumonie

La pneumonie survient dans près de 35% des cas. Le groupe à risque de pneumonie comprend les personnes âgées, les patients souffrant de maladies chroniques, d'obésité et autres. Signes d'une manifestation précoce de la pneumonie: légère augmentation de la température, altération de la fonction respiratoire. Le principal symptôme d'une pneumonie telle qu'une toux peut ne pas apparaître du tout, cela est dû à l'inhibition du réflexe de toux. Avec un diagnostic prématuré de pneumonie aux premiers stades, les symptômes s'aggravent.

AVC répété

Un AVC répété est une conséquence typique d'un AVC. La survenue d'une deuxième crise est plus probable au cours des cinq premières années depuis le dernier infarctus cérébral. Si même au cours de la première attaque, aucune conséquence ne s'est manifestée, alors après le deuxième coup, la probabilité de leur apparition est de près de 100%.

Escarres

Ulcères de pression - une exposition prolongée du patient à une position entraîne des complications telles que des escarres. Pour prévenir ce phénomène désagréable, la prise en charge d'une personne malade doit être approfondie.

Thrombose

Avec la paralysie et un long séjour dans une position, la vitesse du sang ralentit et commence à s'épaissir, ce qui conduit à la formation de caillots sanguins. La plus grande probabilité de caillots sanguins dans les membres. Il est nécessaire de faire autant d'efforts que possible pour prévenir la thrombose, car elle peut entraîner des conséquences plus graves..

Perte d'audition

Des dommages au lobe temporal du cerveau peuvent entraîner une perte auditive..

Dépression après un AVC

Dépression après un AVC

La dépression après un AVC est un trouble mental caractérisé par une baisse prolongée de l'humeur. Les signes de dépression sont la tristesse, un manque d'attirance pour la vie, une évaluation négative de soi et de son entourage, de la léthargie. Parmi les patients ayant subi un AVC, la survenue de dépression atteint 30%. La survenue la plus probable de dépression en cas d'évolution sévère de la maladie. Les scientifiques ont identifié un fait si intéressant sur la dépression post-AVC, chez les femmes, l'apparition de ce trouble est plus probable lorsque l'hémisphère gauche est affecté et chez les hommes, la droite. Le patient est agressif, irritable, colérique. Se concentrer sur quelque chose, votre attention, devient pour lui une tâche impossible. Des troubles du sommeil, une perte de poids, des pensées suicidaires apparaissent.

Le traitement médicamenteux doit être effectué immédiatement, il peut non seulement protéger contre les complications indésirables, mais aussi sauver la vie d'une personne.

AVC extensif: caractéristiques de son évolution et chances d'une vie normale

HomeStrokeTypes d'AVC AVC étendu: caractéristiques de son évolution et chances d'une vie normale

Un accident vasculaire cérébral étendu est inclus dans la catégorie des pathologies les plus dangereuses, car une grande quantité de tissu nerveux est endommagée. Si une personne survit, les conséquences demeurent toujours, car les zones responsables des fonctions vitales sont affectées.

Qu'est-ce qu'un AVC étendu, ses caractéristiques?

Un AVC extensif se caractérise par la mort des cellules cérébrales lors de son hypoxie. Les conséquences dépendent du degré et de l'emplacement de la lésion et de la durée des soins médicaux. Le rétablissement complet n'est possible que dans des cas isolés, le plus souvent les personnes acquièrent un handicap. Si les centres responsables du travail des poumons ou du cœur sont affectés, les victimes ne peuvent survivre.

Variétés de course étendue

Le danger peut se présenter en trois versions, il est hémorragique, tige et accident vasculaire cérébral ischémique étendu. Avec le premier type, les vaisseaux du cerveau se brisent soudainement, une hémorragie se produit. Cette forme est la plus dangereuse. L'hématome formé commence à exercer une pression sur le tissu nerveux, un gonflement apparaît.

La pathologie est dangereuse car dans la plupart des cas, l'hémorragie commence asymptomatiquement. Les survivants restent handicapés.

L'infarctus cérébral survient dans la plupart des situations d'accident vasculaire cérébral, il est provoqué par une violation de la circulation sanguine, lors du colmatage des parois vasculaires. Le résultat de la condition est la mort des cellules du cerveau et la paralysie des membres, après quoi il est presque impossible de récupérer. La clinique peut évoluer de différentes manières, de quelques secondes à 2 jours, les conséquences sont plus faciles qu'un aspect hémorragique. Si un accident vasculaire cérébral étendu est une tige, dans 95% des cas, une personne décède en raison de dommages aux centres responsables de la respiration, de la déglutition et du tonus vasculaire.

Symptômes principaux

Il n'est pas difficile de reconnaître un accident vasculaire cérébral étendu; les principales manifestations de la maladie comprennent:

  1. Troubles de la parole. La victime peut commencer à parler doucement et mal à l'aise, ou la parole est complètement perdue.
  2. Symétrie. Le visage du patient se déforme en souriant.
  3. Faiblesse des membres.

De plus, le patient présente d'autres symptômes, mais ils sont caractéristiques de nombreuses autres pathologies:

  • maux de tête aigus avec nausées et vomissements;
  • conscience floue;
  • acouphènes, congestion;
  • hallucinations auditives;
  • distorsion des fonctions visuelles, omission de la paupière;
  • frissons, température;
  • rougeur de la peau du visage.

Chacune des manifestations peut parler de danger, en particulier chez les personnes souffrant de pression et de microcirculation insuffisante dans le cerveau.

Les causes

Un AVC cérébral étendu se produit en raison de pathologies antérieures et de facteurs posants. Un groupe à risque est constitué des personnes présentant une structure anormale des vaisseaux cérébraux, ainsi que:

  • plein;
  • les fumeurs qui consomment de l'alcool ou des drogues;
  • souffrant de diabète;
  • les personnes âgées;
  • hypertension et hypotension.

La condition peut survenir en raison de blessures crâniennes, de thromboembolie, d'insuffisance cardiaque. Un accident vasculaire cérébral étendu peut également menacer les personnes dont les proches en ont déjà souffert, ainsi qu'un taux de cholestérol élevé et une faible activité physique. Le risque de pathologie est accru avec une consommation incontrôlée d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires et de contraceptifs oraux. Selon les statistiques, la pathologie est plus souvent détectée chez les hommes, mais dans la génération d'âge, le ratio est aligné.

Diagnostics de premiers soins

Pour la reconnaissance d'une course étendue, l'échelle d'évaluation BLOW est également utilisée..

Pour clarifier le diagnostic, une personne est prescrite:

  • tomodensitométrie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • électroencéphalographie;
  • Ultrason
  • ponction lombaire;
  • biochimie du sang.

Avant l'arrivée de l'ambulance, le blessé doit:

  1. Étendez-vous sur une surface dure, la tête tournée sur le côté.
  2. Donner accès à l'oxygène en desserrant les attaches supérieures des vêtements et en ouvrant une fenêtre dans la pièce.
  3. Si possible, mesurez la pression, à des taux élevés, réchauffez les membres.

Il est interdit de donner des médicaments par vous-même. La rapidité des soins est particulièrement importante dans le traitement. Plus le patient est hospitalisé rapidement, plus les cellules cérébrales seront sauvées.

Traitement

En cas d'accident vasculaire cérébral étendu, des neurochirurgiens et des neurologues sont impliqués dans le traitement, le patient est dans l'unité de soins intensifs. Dans une clinique, une personne peut avoir besoin de rétablir la pression artérielle, des médicaments pour normaliser la coagulation sanguine et un appareil de survie. Dans la plupart des cas, l'aspect hémorragique nécessite une trépanation du crâne pour extraire le sang. Pour rétablir le flux sanguin, soulager les crampes et éliminer les caillots sanguins de type ischémique, vous pouvez utiliser des anticoagulants:

d'apparence hémorragique sous hématostatique:

vous pouvez normaliser la pression:

  • Clonidine;
  • Droperidol;
  • Pentamine;
  • Benzogyxonium.

Quelle que soit la forme, l'utilisation de neuroprotecteurs est nécessaire:

Lorsque le flux sanguin redevient normal et que les cellules cessent de se décomposer, on prescrira au patient des antibiotiques (tétracycline, minocycline, ceftriaxone), des neurotrophines (cortexine, cérébrolysine), des nootropiques (Phenibut, glycine). Pour éliminer les spasmes, il est possible de prendre des micro relaxants (Baclofène, Vécuronium). Afin d'éviter les escarres et les ulcères trophiques, le patient doit être retourné et lavé. Tous les médicaments sont sélectionnés strictement par le médecin, en fonction de l'état du patient et des caractéristiques individuelles..

Recettes folkloriques

Des recettes non traditionnelles peuvent également être impliquées dans le traitement de l'AVC extensif, mais elles sont utilisées strictement en combinaison avec des médicaments après consultation et sous surveillance médicale..

  1. Montagne d'Arnica. Une plante d'une quantité de 10 g est versée avec 250 ml d'eau bouillante, mise à feu et retirée immédiatement lors de l'ébullition. Après une heure d'infusion, le liquide est filtré et bu dans 1 grande cuillère, dilué avec du lait 3-4 fois avant de manger. Le cours d'admission ne dépasse pas 3 mois. L'arnica est utilisée pour les granules homéopathiques qui améliorent la mémoire. L'herbe réduit le cholestérol, améliore le tonus vasculaire, est efficace dans le traitement de l'athérosclérose et de la thrombophlébite.
  2. Sauge. Le médicament est préparé de la même manière que la recette précédente, 10 g d'herbes sont versés avec un verre d'eau bouillante et mis sur le feu jusqu'à ébullition. La perfusion peut être bu 10 fois par jour pour une cuillère à soupe, avec amélioration, la fréquence d'admission est réduite à 3 fois. Vous pouvez également prendre des bains avec de l'herbe pendant 15 minutes. 300 g de sauge sont brassés par procédure, ils éliminent l'inflammation, ont un effet bénéfique sur le système nerveux, normalisent la coagulation sanguine et la circulation sanguine.
  3. Rose musquée. Les cynorrhodons peuvent être infusés avec de l'eau bouillante et consommés sous forme de thé en quantités illimitées. La plante favorise l'amincissement du sang, ce qui a un effet bénéfique sur l'état des vaisseaux sanguins, ce qui réduit le risque de récidive.
  4. Feuilles de laurier. Pour préparer le médicament, il est nécessaire de broyer le paquet de feuilles et d'ajouter 250 ml d'huile de tournesol. Après 2 mois, lorsque la solution est infusée, elle est allumée à feu doux jusqu'à ébullition, après quoi elle est utilisée pour frotter les membres qui ont perdu leur sensibilité. Les feuilles peuvent être coupées avec des aiguilles et du beurre.
  5. Cônes de pin ou d'épinette. Pour la préparation d'un médicament contre un accident vasculaire cérébral étendu, il est préférable de prendre des bosses ouvertes. Ils remplissent le pot et versent de la vodka pour qu'elle les cache complètement. Le récipient est envoyé dans un endroit sombre pendant 14 jours, après quoi ils consomment une cuillère à café. La teinture est utile pour nettoyer les vaisseaux sanguins et soulager l'inflammation..
  6. Momie. Le médicament, à raison de 200 mg, est dilué dans 30 ml d'eau et bu le matin à jeun. C'est le moyen le plus simple à utiliser, vous pouvez l'ajouter à d'autres recettes, il va bien avec le lait et le miel. Mumiye améliore la circulation sanguine, aide à restaurer le système nerveux, élimine les vertiges, donne de l'énergie et normalise l'activité cérébrale. Solution d'alcool utilisée pour broyer les membres.

Effets

Un accident vasculaire cérébral étendu ne passe jamais inaperçu. La plupart des conséquences dépendent de l'emplacement et du degré de la lésion, mais quel que soit l'emplacement, la personne aura des troubles de la mémoire et de la parole, une perte de coordination, une paralysie unilatérale ou bilatérale du visage et des membres. De plus, le patient peut perdre partiellement ou complètement sa vision.

Dommages au côté gauche

Le côté gauche est responsable de la pensée logique. Le résultat d'un accident vasculaire cérébral étendu est l'incapacité de formuler des phrases, de mémoriser des nombres, d'effectuer des opérations logiques, des problèmes d'écriture et de mathématiques, la paralysie du côté droit.

Dommages au côté droit

Le côté droit du cerveau est responsable des émotions, de la perception des couleurs, du point de repère dans l'espace, de l'imagination. En cas de dommages à l'hémisphère, la personne deviendra inadéquate, des difficultés surgiront avec la manifestation des émotions, la perception abstraite, se souvenant des données externes des personnes, l'orientation spatiale sera violée, la paralysie des membres de l'autre côté du corps apparaîtra.

Presque toujours avec un AVC étendu, une personne entre dans le coma. Il comporte le plus grand danger en cas de dommages au cervelet. Cela peut provoquer une dépression respiratoire et une fonction cardiaque. Les signes d'un coma imminent comprennent:

  1. Troubles de la parole, phrases incohérentes, délire et voix calme.
  2. Une personne blessée peut accidentellement tomber ou s'accroupir.
  3. Progressivement, les muscles s'affaiblissent, la réaction aux stimuli disparaît et des vomissements apparaissent..
  4. Fréquence cardiaque et respiration perturbées.

Chances de vie

Le pronostic de survie après la maladie transférée est individuel, il est affecté par le type de pathologie et l'étendue des dommages. La forme étendue laisse en vie jusqu'à 40% des patients, pas plus de 20% sort du coma. Un AVC ischémique étendu donne les taux les plus élevés. La survie est également affectée par l'âge, la présence de complications et d'autres pathologies. Le coma après un accident vasculaire cérébral répété rapproche une personne de la mort, il n'y a aucune chance qu'il se réveille en raison de dommages à une trop grande section du cerveau.

Le coma est également dangereux pour les personnes âgées et ceux qui y vivent depuis longtemps.

Un traitement et une rééducation réussis ne limitent pas l'espérance de vie, le patient vivra aussi longtemps qu'il le devrait.

Réhabilitation

Après le traitement, le patient aura besoin d'une rééducation, sa durée est individuelle et peut aller de plusieurs mois à plusieurs années. Selon les observations médicales, cette période dure en moyenne 6 à 36 mois. La thérapie de récupération comprend:

  1. La physiothérapie comprend les vibrations, l'UHF, la darsonvalisation. Les procédures sont effectuées tout au long de la période de rééducation, elles aident à établir la circulation sanguine et l'activité du système nerveux.
  2. Pendant son séjour à la clinique, le patient reçoit un massage spécial, qui est enseigné à ses proches. En l'absence de proches, le personnel médical étirera ses muscles pour éviter l'hypotrophie.
  3. Une personne restaurera les fonctions motrices à l'aide d'exercices physiques spécialement sélectionnés (thérapie par l'exercice).
  4. L'orthophoniste aide à restaurer la prononciation.
  5. Les psychologues aident à rétablir une perception normale du monde.

Si la vie du patient n'est pas en danger, il sera renvoyé chez lui. Pour une récupération réussie, il est important de suivre un régime, avec une limitation du sel à 6 g par jour et toutes les autres recommandations de spécialistes. Le soutien moral des proches joue un rôle énorme pour les patients, ils ne doivent pas se sentir comme un fardeau, ils doivent être félicités pour chaque réalisation.

La prévention

Vous pouvez réduire le risque d'accident vasculaire cérébral en maintenant un mode de vie sain et actif, en passant un examen médical de routine. Il est tout aussi important de limiter la consommation de graisses, ce qui entraîne un blocage des vaisseaux sanguins. La condition peut être causée par un effort physique excessif, vous devez donc les modérer. Les personnes qui ont eu un accident vasculaire cérébral une fois sont encouragées à déménager dans des zones où elles peuvent être aidées à temps, car lorsque la condition se reproduit, le décompte continue pendant quelques minutes.

AVC extensif: causes, traitement et conséquences

Chaque année, un accident vasculaire cérébral entraîne de graves problèmes de santé pour des milliers de personnes et parfois la mort. Les conséquences d'un tel trouble comme un accident vasculaire cérébral étendu sont largement déterminées par l'étendue de la zone de lésions cérébrales et la rapidité avec laquelle une assistance médicale a été fournie à la victime..

Les cellules cérébrales privées d'oxygène meurent presque immédiatement.

Un AVC extensif fait référence à des troubles de l'appareil circulatoire dans les vaisseaux cérébraux qui se produisent sous une forme aiguë et incontrôlée. Cela est dû au fait que le flux sanguin vers une ou plusieurs parties du cerveau à la fois est difficile ou arrêté.

Étant donné que l'état des vaisseaux sanguins détermine l'efficacité du cerveau et l'apport d'oxygène à ses cellules, la perturbation du flux sanguin entraîne la mort des tissus et des cellules du cerveau. Cela conduit à la survenue de coups de gravité variable.

Mécanisme de violation

Un AVC étendu présente des différences par rapport à la forme localisée de la maladie. Ils sont que d'autres types d'accidents vasculaires cérébraux sont caractérisés par un blocage des vaisseaux sanguins dans le cerveau (type de trouble ischémique) ou une hémorragie (hémorragique), dans laquelle les gros vaisseaux sont affectés, et avec un accident vasculaire cérébral étendu, les lésions sont localisées dans plusieurs parties du cerveau.

En raison de lésions cérébrales à grande échelle, les chances de survie chez les patients ayant subi un AVC étendu sont minimes, et chez les patients survivants, les chances de restaurer les fonctions perdues sont minces.

Ce qui déclenche des problèmes?

Un accident vasculaire cérébral étendu peut entraîner toutes les causes associées à un effet négatif sur les vaisseaux du cerveau. Ainsi, les conditions suivantes peuvent être attribuées aux conditions préalables à la survenue de lésions cérébrales étendues:

  • athérosclérose des vaisseaux sanguins;
  • la présence de diabète sucré (cette maladie contribue à la formation de caillots sanguins);
  • maladie hypertonique;
  • obésité due à l'inactivité physique;
  • la présence de pathologies cardiaques (défauts, arythmies, ainsi que chez les patients ayant une valve artificielle dans le cœur);
  • attaques ischémiques;
  • taux de cholestérol élevé.

En outre, les personnes vivant dans un mode de vie malsain qui abusent de l'alcool et de la fumée sont à risque..


Types de violation

Un AVC extensif est de deux types, de type hémorragique et ischémique. Ces variétés, à leur tour, sont subdivisées en sous-espèces. Nous les examinerons en détail.

Les AVC hémorragiques se produisent en raison d'hémorragies cérébrales. Il existe de tels types de violation:

  • intracérébrale (affecte le plus souvent les personnes âgées et se produit en raison d'une forte baisse de la pression artérielle);
  • sous-arachnoïdien (surtout, les personnes ayant de mauvaises habitudes ou faisant de l'embonpoint sont affectées par une telle violation, un accident vasculaire cérébral de ce type se produit lorsque l'anévrisme ou l'un des processus de rupture des artères);
  • tige (se produisent dans le contexte de lésions des faisceaux nerveux dans la région du tronc cérébral, ainsi que l'hypophyse et le thalamus, une issue fatale est observée dans 95% des cas).

L'AVC ischémique se caractérise par un rétrécissement et une thrombose des vaisseaux sanguins et, en raison du manque d'oxygène, les cellules cérébrales meurent. Le développement est rapide, et avec des dommages à plusieurs vaisseaux ou grandes artères en même temps, la violation est considérée comme étendue.

L'AVC ischémique est divisé en plusieurs types:

  • hémodynamique (se produit en raison de sauts de pression artérielle, caractérisés par des spasmes et des écoulements sanguins);
  • cordioembolique (à la suite d'un blocage partiel des artères);
  • lacunaire (à la suite de cette violation, de grandes lacunes se forment dans les cavités du cerveau, jusqu'à 5 mm);
  • athérothrombotique (se produit avec l'athérosclérose ou en raison de caillots sanguins détachés);
  • microocclusal (l'hémostase ou la fibrinolyse est le moteur de leur développement).

Les méthodes de traitement et le pronostic dépendent du type de maladie..

Différences du côté gauche de la défaite du côté droit

Un accident vasculaire cérébral étendu peut affecter les hémisphères gauche et droit du cerveau. Avec des violations du côté gauche, l'état psycho-émotionnel du patient est beaucoup plus perturbé qu'avec des lésions du côté droit du cerveau.

Étant donné que le centre de la parole est situé dans l'hémisphère gauche, alors avec des violations dans cette partie du cerveau, le patient est complètement ou partiellement privé de la possibilité de parler.

Avec la défaite de l'hémisphère droit, la restauration de l'activité motrice est plus difficile et plus lente qu'avec les coups du côté gauche. En effet, la psyché du patient est affectée à des degrés divers, et dans le premier cas, il est le plus souvent apathique et indifférent à tout.

Symptômes et manifestations

Le tableau clinique d'un accident vasculaire cérébral étendu est si vivant et spécifique qu'il n'y a aucune difficulté à poser un diagnostic. Les symptômes d'une violation sont les suivants:

  • violation de la symétrie faciale, sourire tordu;
  • faiblesse sévère des membres;
  • discours brouillé ou son absence totale.

De plus, ces violations s'accompagnent de symptômes moins graves, à savoir:

  • altération de la coordination des mouvements;
  • des maux de tête aigus apparaissent;
  • altération de la conscience à divers degrés de gravité;
  • le patient ne perçoit pratiquement pas le discours des autres.

Quelles sont les implications et les chances

Les effets d'un accident vasculaire cérébral massif dépendent de l'étendue de la zone de dommages au cerveau. Complications courantes.

Le patient est affecté par de telles fonctions:

  • discours;
  • vision;
  • audition;
  • coordination des mouvements;
  • orientation spatiale.

Entièrement ou partiellement perdu:

  • odorat;
  • sensation de douleur;
  • sensations tactiles.
  • la mémoire est brisée, l'attention se distrait, le patient éprouve des difficultés dans le processus de perception de l'information;
  • la paralysie se produit dans une partie du corps ou des membres;
  • avec des lésions cérébrales importantes, un coma et la mort peuvent survenir.

Les conséquences dépendent également de la partie du cerveau affectée. Ainsi, avec un accident vasculaire cérébral étendu de l'hémisphère droit, une paralysie du côté gauche du visage et du corps se produit, ainsi que des troubles de la mémoire.

En cas de dommages au côté gauche, la parole et les capacités mentales sont perturbées, ainsi que la paralysie du visage et du corps à droite.

Si un accident vasculaire cérébral étendu affecte les deux hémisphères du cerveau, cela conduit à une paralysie complète.

Coma avec OI

Parfois, des accidents vasculaires cérébraux étendus conduisent au coma, cela se produit en cas d'hémorragie massive.

Une perte de conscience se produit et le patient ne peut pas récupérer. Il ne répond pas aux stimuli externes, et il y a aussi un manque de réflexes, seulement de déglutition et respiratoire. La miction arbitraire et les selles sont courantes.

Dans cet état, des processus destructeurs se produisent dans le corps, et plus le patient est dans le coma, plus il est étendu.

Premiers secours

Avec un accident vasculaire cérébral, les premiers soins sont d'une grande importance. L'issue de la maladie et la gravité de ses conséquences dépendent de mesures opportunes et correctes..

Lorsqu'une personne tombe soudainement malade, vous devez appeler immédiatement une ambulance. En outre, les mesures suivantes devraient être prises en attendant l'arrivée des médecins:

  • mettre la victime, c'est mieux si la surface est dure;
  • détacher le col et retirer les vêtements qui restreignent les mouvements;
  • ouvrir les fenêtres de la pièce pour donner accès à l'air frais;
  • tourner la tête du patient sur le côté pour éviter les vomissements dans les voies respiratoires;
  • appliquer froid sur la tête;
  • massage des membres paralysés.

En prévision d'une ambulance, vous ne devez pas donner au patient de la nourriture ou de l'eau, ni observer sa respiration et son pouls.

Aide thérapeutique

En tant que premiers soins pendant les premières heures après le début d'un AVC, les mesures suivantes sont prises:

  • connexion de l'appareil à oxygène;
  • diminution de la pression artérielle;
  • la lutte contre l'œdème cérébral;
  • soulagement des saisies;
  • correction de la fréquence cardiaque;
  • mesures d'amincissement du sang.

Le diagnostic se fait par IRM, ECG et CT, ainsi qu'un test sanguin. Sur la base des résultats, un traitement est prescrit. Son but est d'éliminer les conséquences, de rétablir la circulation sanguine dans le cerveau et les fonctions corporelles perdues.

La sélection des médicaments est basée sur les caractéristiques de l'état du patient et dépend également du type d'AVC.

Un AVC ischémique étendu nécessite un traitement médicamenteux thrombolytique. Des anticoagulants et des caillots sanguins sont prescrits.

Le traitement est effectué en utilisant:

  • Aspirine et Cardiomagnyl pour fluidifier le sang;
  • médicaments vasoactifs (Pentoxifylline, Vinpocetine, Trental, Sermion);
  • agents antiplaquettaires (Plavixa, Tiklida);
  • anticoagulants (héparine, fragmin, nadroparine);
  • neurotrophique (Piracetam, Cerebrolysin, Nootropin, Glycine);
  • les angioprotecteurs (étamsylate, prodectine);
  • antioxydants (vitamine E, vitamine C, mildronate).

Dans les accidents hémorragiques, au contraire, il est nécessaire d'augmenter la coagulabilité du sang afin d'arrêter les saignements résultant de la rupture des vaisseaux sanguins.

Le plus souvent utilisé:

  • Strofantin (pour soutenir le cœur);
  • Lasix et Uregit (en tant que diurétique);
  • Reopoliglyukin;
  • divers médicaments qui abaissent la pression artérielle.

Dans les cas particulièrement graves, seule une opération neurochirurgicale peut sauver le patient. Le traitement en milieu hospitalier est suivi d'une période de réadaptation et de récupération..

Récupération et réhabilitation

Afin de récupérer le patient après un AVC prolongé, beaucoup d'efforts seront nécessaires. De plus, il n'est pas nécessaire de parler de rétablissement complet.

La réadaptation de ces patients est réalisée dans des centres spécialisés et des sanatoriums et comprend:

  1. Thérapie médicamenteuse. Son objectif principal est de maintenir les vaisseaux sanguins et le cœur, ainsi que la restauration des fonctions corporelles altérées.
  2. Massage. Diverses techniques de massage sont utilisées, des caresses légères aux pétrissages profonds pour rétablir la circulation sanguine dans les membres affectés.
  3. Acupuncture. L'effet ponctuel a un effet général de renforcement et aide à normaliser la circulation sanguine..
  4. Procédures physiothérapeutiques. Le plus souvent, la magnétothérapie et l'électrophorèse sont prescrites pour un effet profond sur le tissu musculaire..
  5. Exercices de physiothérapie. La gymnastique aide à restaurer l'activité motrice et à renforcer les muscles.

De plus, le patient doit suivre un régime, être plus au grand air. Eh bien, si des proches ont la possibilité d'accorder plus d'attention à ces patients, cela a un effet bénéfique sur l'état psycho-émotionnel du patient.

Le processus de rééducation peut prendre de plusieurs mois à 2-3 ans, cela dépend de la gravité des lésions..

Pour prévenir

Les mesures préventives suivantes sont recommandées pour prévenir les AVC:

  • vivre une vie saine.
  • arrêter de fumer et d'alcool.
  • faire du sport, planifier des séances d'entraînement en fonction de l'âge et de la santé.
  • essayez d'éviter le stress.
  • bien manger, réduire la consommation de gras, de farine, de sucré, ainsi que de café et de thé fort.
  • contrôler le poids.
  • en présence de diabète sucré et d'hypertension, effectuer un traitement en temps opportun.

Prévention d'un AVC récurrent

La prévention des récidives doit être effectuée dans plusieurs directions à la fois. Tout d'abord, il est nécessaire d'ajuster le mode de vie en fonction de leur nouvelle condition et de leur handicap..

Avec l'aide de spécialistes, les normes de l'activité physique du patient et les charges autorisées pour chaque cas spécifique sont déterminées.

De plus, il est nécessaire de soutenir de nombreux processus dans le corps, le contrôle de la glycémie et du taux de cholestérol.

La pharmacothérapie comme prophylaxie implique l'utilisation de médicaments qui normalisent la pression artérielle, la viscosité du sang et préviennent les caillots sanguins.

En plus de ce qui précède, il ne faut pas oublier l'interdiction de fumer et de l'alcool, ainsi que d'une bonne nutrition..

Les conséquences et complications possibles après un AVC

Les conséquences après un AVC surviennent dans la grande majorité des cas et peuvent être à la fois précoces, qui surviennent quelques heures ou jours après la pathologie, et à long terme, se développant un mois ou plus. Une probabilité plus ou moins grande de conséquences négatives est déterminée par l'âge du patient, le sexe, le type d'AVC, la justesse de la rééducation. Le risque d'invalidité après une maladie passée est de 80%.

Groupe à risque de complications d'un AVC

Avec un accident vasculaire cérébral, le risque de développer des complications graves est particulièrement élevé dans une certaine catégorie de patients. Le plus souvent, des complications précoces, dont jusqu'à 40% des patients décèdent au cours du premier mois suivant la maladie, sont observées pour ces raisons:

  • sexe masculin - chez les hommes, le vieillissement vasculaire survient beaucoup plus tôt que chez les femmes, et les parois vasculaires sont amincies à l'âge de 45 à 50 ans, lorsque les femmes ont 60 ans ou plus tard,
  • hypertension persistante,
  • maladies chroniques du cœur et du système respiratoire,
  • abus d'alcool prolongé,
  • antécédents de tabagisme sur 5 ans - souvent la cause d'un AVC aigu,
  • deuxième coup,
  • lésions cérébrales,
  • chirurgie de la tête moins de 3 ans avant un AVC,
  • Diabète.

Plus l'état du patient est grave, plus le risque de conséquences irréversibles est élevé. Même si le premier coup, vous ne pouvez pas garantir que le corps peut s'en remettre.

Important! Si après un AVC, le patient reçoit de l'aide dans les 6 premières heures, le risque de complications est considérablement réduit.

Complications précoces

En cas de perturbation circulatoire dans le cerveau, ses tissus souffrent d'une famine aiguë d'oxygène, à cause de laquelle leur nécrose se développe. Plus la lésion est importante, plus les conséquences de la violation sont graves. Si une partie importante du cerveau est endommagée, le patient meurt, car le travail de tous les systèmes et organes est perturbé. Un traitement rapide et des soins appropriés aux patients après un AVC contribuent à réduire le risque d'aggraver l'état de la victime. Si une personne n'est pas hospitalisée après avoir subi un infarctus cérébral, les proches qui s'occuperont d'elle devraient recevoir toutes les recommandations médicales sur le type d'aide à fournir. Ils doivent également connaître les complications possibles et les moyens de les prévenir..

Pneumonie

L'une des conséquences les plus courantes après un AVC est que la personne soit alitée. La mortalité dans tous les cas d'une telle complication est d'environ 60%. Ce type de conséquences d'un AVC est très grave et dure longtemps. La pneumonie se développe du fait que le patient ne peut normalement pas cracher des expectorations. Il s'accumule dans les poumons et les bronches, et des bactéries pathogènes s'y développent, à cause desquelles l'inflammation se produit.

Les éléments suivants aident à prévenir la survenue d'une pneumonie:

  • antibiotiques à large spectre,
  • massage de drainage de la zone pulmonaire, ce qui améliore la décharge des expectorations,
  • un changement de la position corporelle du patient 2-3 fois par jour.

Si le patient peut tousser complètement, des agents mucolytiques sont utilisés qui contribuent à l'élimination qualitative des expectorations.

Thrombose des jambes

Une complication représente un grave danger pour le patient, car elle se termine souvent par la mort. Avec un allongement prolongé dans les membres inférieurs, une stagnation du sang veineux se développe et des caillots sanguins se forment. Si leur mouvement se produit, il y a une forte probabilité de thromboembolie pulmonaire, en raison de laquelle la mort peut survenir.

La prévention de la thrombose veineuse sur les jambes aide à bien prendre soin d'un patient alité, ce qui comprend les éléments suivants:

  • panser les jambes avec un bandage élastique ou utiliser des sous-vêtements de compression,
  • gymnastique passive ou active quotidienne pour les jambes, visant leur flexion et leur extension,
  • massage quotidien des membres inférieurs,
  • l'utilisation de poignets gonflables spéciaux pour les jambes, permettant une compression intensive à court terme et éliminant la congestion.

Si le patient n'est pas alité ou bouge ses jambes normalement, il n'y a aucun risque de thrombose. Son état ne nécessite pas la prévention des complications.

Paralysie

La complication la plus courante d'un accident vasculaire cérébral est une paralysie partielle ou complète du patient. De plus, un seul côté du corps peut être paralysé. Le phénomène se développe immédiatement après un accident vasculaire cérébral. La paralysie est associée à des lésions des zones du cerveau qui sont responsables du mouvement et de la fonction musculaire. Les complications peuvent être réversibles et irréversibles. Si la paralysie ne recule pas, il est pratiquement impossible de s'attendre à ce qu'après un AVC, le patient vive longtemps. Un tel accident vasculaire est extrêmement dangereux pour une destruction sévère du tissu cérébral..

Les troubles mentaux

Une telle violation apparaît si la maladie affecte des parties du cerveau responsables des émotions humaines. Pour cette raison, le patient peut apparaître des réactions inadéquates à ce qui se passe. Il existe également des cas où une telle violation s'accompagne d'hallucinations sévères. Ce phénomène est temporaire et passe avec la restauration des tissus cérébraux. Jusqu'au moment de la guérison, un traitement médicamenteux symptomatique est nécessaire. Tous les médicaments pour le traitement doivent être prescrits par un médecin..

Pensée altérée

Ce phénomène complique sérieusement le processus de soins aux patients, car il ne comprend pas ce qui se passe et peut montrer une agression importante. Le soignant doit tout prendre avec beaucoup de patience et ne pas être nerveux lorsqu'il prend soin du patient. La condition s'améliorera progressivement et les réactions inadéquates passeront. Si, par rapport au patient en raison de son comportement anormal, la grossièreté se manifeste, cela ne fera qu'aggraver la condition.

Insuffisance cardiaque aiguë

Chez la femme, cette complication est moins courante. Elle se développe avec de graves lésions cérébrales, lorsque l’état du patient est modéré ou grave. Dans la plupart des cas, sauver le patient, même dans les institutions médicales modernes, échoue.

Une conséquence grave et extrêmement dangereuse d'un accident vasculaire cérébral, qui survient assez souvent. Avec une thérapie appropriée, si une zone cérébrale pas très grande est affectée, la probabilité que le patient se rétablisse suffisamment bien demeure.

Escarres

Il s'agit d'une complication qui survient chez les patients alités à n'importe quelle période après un AVC, si, en raison de la paralysie, une personne ne peut pas bouger, ce qui entraîne une pression prolongée sur certaines parties du corps. En raison de la compression des vaisseaux, la circulation sanguine locale est perturbée, à cause de laquelle le patient présente une nécrose tissulaire et des escarres. Les principaux lieux de leur apparition:

  • talons,
  • coudes,
  • section sacrée,
  • fesses,
  • zone de la lame,
  • l'arrière de la tête.

Le danger des plaies de pression n'est pas seulement qu'elles provoquent une douleur douloureuse chez le patient. Ces blessures peuvent provoquer une septicémie, qui tuera une personne en quelques jours..

Pour éviter l'apparition de complications, il est nécessaire de déplacer le patient toutes les 3 heures, ainsi que d'utiliser des matelas spéciaux qui aident à modifier la pression sur différentes parties du corps et à prévenir la famine prolongée des tissus sans flux sanguin normal.

Conséquences tardives

Les complications tardives comprennent une détérioration de l'état du patient, qui survient un mois ou plus après un AVC. Ils peuvent mettre la vie en danger ou réduire sa qualité. Les principales complications de la période tardive sont:

  • AVC répété (si le problème survient une deuxième ou une troisième fois, la probabilité qu'il sera possible de sauver le patient est minime),
  • kystes et tumeurs cérébrales - les patients ne vivent pas longtemps avec eux et meurent généralement dans les 2-3 ans,
  • dégradation mentale progressive,
  • déficience visuelle et auditive,
  • maux de tête fréquents,
  • dépendance climatique aiguë.

Un médecin qui a un patient qui a subi un AVC aide à corriger son état et à faciliter les soins de ses proches. Une rééducation significative réduit considérablement la probabilité de complications tardives, dans lesquelles toutes les recommandations médicales sont suivies. Restez dans un sanatorium spécialisé si le patient n'est pas alité affecte positivement le processus de récupération du corps.

Si une personne est diagnostiquée avec un mini-AVC, les complications ne devraient pas survenir et elles peuvent être surmontées avec succès. Après un traitement de qualité, la maladie disparaît complètement, sans laisser même de symptômes résiduels. Cependant, après une telle perturbation de l'état du cerveau, des précautions particulières doivent être prises et une surveillance attentive de son bien-être, car avec un mode de vie inapproprié, une surcharge, un manque de sommeil et un manque de surveillance de la pression, le développement d'un AVC vasculaire à part entière ne peut être exclu..

Les conséquences qui surviennent après un AVC ne sont souvent pas moins dangereuses que l'infarctus cérébral lui-même et nécessitent une intervention médicale obligatoire. Demander de l'aide médicale en temps opportun au premier signe d'un accident vasculaire cérébral peut réduire considérablement le risque de complications.

Accident vasculaire cérébral. Les conséquences d'un accident vasculaire cérébral. Aide aux points d'acupuncture. Accident vasculaire cérébral. Causes et conséquences. Comment éviter les effets graves d'un AVC

Est-il possible de revenir à la normale après un AVC? Techniques de réadaptation efficaces

Face aux conséquences d'un accident vasculaire cérébral chez des êtres chers, nous ne sommes souvent pas en mesure d'évaluer immédiatement combien il est important de ne pas abandonner, de se battre pour l'approche du moment où un être cher reprend sa vie habituelle. Mais pour que la réadaptation réussisse, il est nécessaire de comprendre ce qui doit être fait et, surtout, quand. Pour comprendre les problèmes liés à la récupération d'un AVC, nous allons essayer dans cet article.

Conséquences d'un accident vasculaire cérébral

Il existe deux principaux types d'accident vasculaire cérébral - ischémique et hémorragique, chacun d'eux est causé par des causes spéciales et a des conséquences spécifiques..

Homme après un AVC hémorragique

Ce type d'AVC est considéré comme le plus dangereux, car il est associé à une hémorragie cérébrale, ce qui signifie que la zone affectée peut avoir une zone importante. Les patients qui ont subi un AVC hémorragique éprouvent de graves problèmes de mouvement, d'élocution, de mémoire et de clarté de conscience. La paralysie partielle est l'une des conséquences les plus courantes; elle affecte le côté droit ou gauche du corps (partie faciale, bras, jambe) selon l'emplacement de la lésion cérébrale. Il y a une perte totale ou partielle de l'activité motrice, un changement de tonus musculaire et de sensibilité. De plus, le comportement et l'état psychologique changent: la parole après un AVC devient brouillée, incohérente, avec des violations évidentes de la séquence des mots ou des sons. Il y a des problèmes de mémoire, de reconnaissance des caractères, ainsi que des états dépressifs et de l'apathie.

Homme après un AVC ischémique

Les conséquences de ce type d'AVC peuvent être moins graves, dans les cas les plus légers, après une courte période de temps, une restauration complète des fonctions corporelles se produit. Néanmoins, les médecins donnent des prévisions positives pas si souvent - les problèmes de circulation sanguine du cerveau passent rarement inaperçus. Après un AVC ischémique, des troubles de la déglutition, de la parole, de la fonction motrice, du traitement de l'information et du comportement se produisent. Souvent, un accident vasculaire cérébral de ce type s'accompagne de syndromes douloureux ultérieurs qui n'ont pas de sol physiologique, mais qui sont causés par des problèmes neurologiques.

Tout au long de la période de récupération après un AVC, vous devez surveiller attentivement la limite supérieure de la pression artérielle du patient afin de prendre des mesures opportunes en cas d'augmentation dangereuse. Un indicateur normal est de 120–160 mm Hg. st.

Caractéristiques des soins aux patients après un AVC: conseils d'experts

Si le résultat d'un accident vasculaire cérébral était une paralysie, le patient a besoin de repos au lit. En même temps, toutes les 2-3 heures, la position corporelle du patient doit être modifiée afin d'éviter la formation de plaies de pression. Il est nécessaire de surveiller la régularité et la qualité des sécrétions, de changer le linge en temps opportun, d'observer tout changement dans la peau et les muqueuses. Aux stades ultérieurs, la gymnastique passive puis active, le massage doit être pratiqué en premier, il est nécessaire de restaurer les fonctions motrices du patient, si possible. Pendant cette période, le soutien psychologique et émotionnel de la famille et des amis est très important.

Méthodes de thérapie de réadaptation et évaluation de leur efficacité

Les moyens d'accélérer la rééducation après un AVC sont régulièrement améliorés, ce qui aide les patients à restaurer partiellement ou totalement les fonctions perdues et à retrouver leur ancien niveau de vie.

Traitement médical

L'objectif principal des médicaments pendant cette période est de rétablir un flux sanguin normal dans le cerveau et d'empêcher la reconstitution d'un caillot sanguin. Par conséquent, les médecins prescrivent aux patients des médicaments qui réduisent la coagulation sanguine, améliorent la circulation cérébrale, abaissent la pression artérielle, ainsi que des neuroprotecteurs pour protéger les cellules. Seul un médecin professionnel peut prescrire des médicaments spécifiques et suivre l'évolution du traitement.

Thérapie au Botox

La spasticité est un terme médical signifiant une condition lorsque les muscles individuels ou leurs groupes sont sur un ton constant. Ce phénomène est caractéristique des patients ayant récemment subi un AVC. Les injections de Botox dans la zone à problème sont utilisées pour lutter contre les spasmes, les relaxants musculaires réduisent la tension musculaire ou même l'éliminent complètement.

C'est l'un des moyens les plus simples mais les plus efficaces de restaurer la mobilité après un accident vasculaire cérébral aux bras et aux jambes. La tâche principale des exercices de physiothérapie est de «réveiller» les fibres nerveuses vivantes mais qui tombent dans un stress biochimique, de créer de nouvelles chaînes de connexions entre elles afin que le patient puisse reprendre une vie normale ou s'en sortir avec l'aide d'étrangers..

Massage

Après un AVC, les muscles doivent être restaurés, et pour cela, les médecins recommandent d'utiliser un massage thérapeutique spécial. Cette procédure améliore la circulation sanguine, réduit les affections spastiques, élimine les liquides des tissus et affecte positivement le fonctionnement du système nerveux central.

Physiothérapie

Méthodes basées sur diverses influences physiques. Ils peuvent être très efficaces pour restaurer la circulation sanguine, réduire les syndromes douloureux et améliorer le fonctionnement de divers organes. L'abondance de méthodes vous permet de choisir l'option appropriée pour chaque cas spécifique ou de développer toute une gamme de mesures visant à la réhabilitation des systèmes corporels. Les procédures physiothérapeutiques comprennent l'électrostimulation musculaire, la thérapie au laser, l'électrophorèse, le massage par vibration et autres..

Réflexologie

L'impact sur l'acupuncture ou les points biologiquement actifs du corps contribue à activer sa vitalité, en fait une méthode de traitement complémentaire efficace. L'acupuncture et l'injection réduisent le tonus musculaire dans les conditions spastiques, régulent le système nerveux et améliorent l'état du système musculo-squelettique.

Kinesthésie

L'un des moyens les plus modernes de restaurer l'indépendance du patient après un AVC. Elle consiste à s'entraîner progressivement à effectuer des mouvements qui ne provoquent pas de douleur. Par exemple, pour les patients alités, l'une des principales tâches de la kinesthésie est la capacité de changer régulièrement et indépendamment la position du corps pour empêcher la formation de plaies de pression..

Thérapie Bobath

Il s'agit de toute une série de mesures basées sur la capacité des zones saines du cerveau à assumer des responsabilités qui étaient auparavant l'apanage des personnes atteintes. Jour après jour, le patient réapprend à accepter et à percevoir correctement la position correcte du corps dans l'espace. Tout au long du processus de thérapie, un médecin est à côté du patient, ce qui empêche l'apparition de réactions motrices pathologiques du corps et aide à effectuer des mouvements utiles.

Régime alimentaire et phytothérapie

Dans un état post-AVC, le patient a besoin d'une nutrition appropriée avec un contenu minimum d'aliments gras - la principale source de mauvais cholestérol. La base du menu devient le plus souvent des légumes et des fruits frais, de la viande maigre, des grains entiers. Il est préférable que le médecin prescrive un régime basé sur les caractéristiques d'un cas particulier. En tant que méthodes phytothérapeutiques, ils utilisent un traitement aux huiles essentielles (romarin, arbre à thé, sauge), ainsi que l'utilisation de décoctions et de teintures (rose des chiens, millepertuis, origan).

Psychothérapie

Après un AVC, tout patient a besoin d'une aide psychologique, de préférence fournie par un professionnel. En plus du fait que des états dépressifs peuvent être causés par une altération de la fonction cérébrale, le patient subit un stress constant en raison de son impuissance. Un changement brusque de statut social peut nuire à l'état psychologique du patient et même ralentir le processus de récupération en général.

Ergothérapie

Les réactions comportementales au cours de la période de récupération changent également le plus souvent, de sorte que le patient doit réapprendre les choses les plus simples - comment manipuler les appareils électroménagers, utiliser les transports, lire, écrire et établir des liens sociaux. Le principal objectif de l'ergothérapie est de ramener le patient à une vie normale et de restaurer son handicap.

Quelque temps après le premier AVC, la probabilité d'un deuxième AVC augmente de 4 à 14%. La période la plus dangereuse est les 2 premières années après une attaque.

Durée de la rééducation après un AVC

Il est nécessaire de prendre des mesures pour restaurer toutes les fonctions perdues du corps après un AVC dès que l'état du patient se stabilise. Avec une approche intégrée de cette tâche, l'activité motrice revient au patient au bout de 6 mois, et l'habileté à la parole dans les 2 à 3 ans. Bien sûr, le terme dépend du degré de lésion cérébrale, de la qualité des procédures et même du désir du patient lui-même, mais si vous abordez la solution du problème avec toute la responsabilité, les premiers résultats ne tarderont pas à venir.

Plus le coup est soudain, plus les conséquences sont choquantes. Hier, votre proche parent était en bonne santé et gai, mais aujourd'hui, il ne peut plus se passer d'aide extérieure. Vous devez comprendre que dans cette situation, beaucoup dépend des personnes qui sont à côté de lui. Et ce n'est pas seulement un degré de professionnalisme (bien que ce soit un facteur important), mais aussi une simple prise en charge et compréhension humaine.

Quel centre de réadaptation puis-je contacter?

La récupération après un AVC peut être accélérée, il suffit de placer le patient dans les conditions qui contribueront à une récupération rapide. Surveillance 24 heures sur 24, soins, procédures, promenades en plein air et absence de stress supplémentaire - tout cela est nécessaire pour le patient. Une métropole moderne comme Moscou, avec son atmosphère défavorable et le manque de conditions propices à une vie confortable pour les personnes handicapées, contribue peu au processus de guérison. Mais dans la région proche de Moscou, il existe des centres de réadaptation confortables similaires aux sanatoriums ordinaires, mais avec une spécialisation claire dans le rétablissement de la vie normale des personnes qui ont subi un accident vasculaire cérébral. L'un des bons exemples d'une telle institution est le célèbre centre de réadaptation Three Sisters. Cet établissement privé est situé à 30 km de la rocade de Moscou, le long de l'autoroute Shchelkovo, dans une zone écologiquement propre. Entouré d'une pinède odorante, ce centre est toujours ouvert à ceux qui ont besoin d'aide, ainsi qu'à leurs proches. Il emploie des spécialistes qualifiés qui développeront un programme de réadaptation individuelle après un AVC et le mettront en œuvre au plus haut niveau. Physiothérapie utilisant les méthodes les plus récentes et classiques, ergothérapie, massage, cours avec un psychologue et orthophoniste, kinésithérapie - ce n'est qu'une liste incomplète des procédures de récupération offertes par le Three Sisters Centre. 35 chambres confortables sont équipées en fonction de l'état du patient - dans chaque chambre il y a un bouton d'alarme, un mobilier spécial, ainsi qu'un téléphone, une télévision et même un accès Internet. Vivre au Centre de réadaptation Three Sisters n'est pas seulement une mesure nécessaire pour une récupération rapide d'un AVC, mais aussi un passe-temps agréable dans un environnement confortable et convivial.

Licence du Ministère de la Santé de la Région de Moscou n ° LO-50-01-009095 en date du 12 octobre 2017.