Principal / Pression

Les tranquillisants diurnes, une liste de médicaments, dans quels cas sont prescrits

Pression

Les tranquillisants sont des médicaments psychotropes dont l'action vise à réduire l'anxiété, le stress et les sentiments de peur sans cause. Les effets de ces médicaments n'inhibent pas la fonction cognitive, ils sont délivrés sans ordonnance, mais l'automédication n'est pas souhaitable..

Comment sont classés les tranquillisants

Les tranquillisants diurnes ou anxiolytiques sont un groupe de médicaments utilisés pour augmenter l'anxiété, les peurs sans cause et d'autres problèmes névrotiques. Une propriété importante des médicaments est le fait qu'ils n'affectent pas la fonction cognitive et conviennent même aux travailleurs. Il sera utile de savoir quels effets les médicaments de ce groupe ont sur le corps humain..

Les tranquillisants ont un effet calmant sur le corps, aident à réduire l'anxiété et la peur. Étant donné que les listes de médicaments sont souvent remplies de nouveaux médicaments, il n'existe actuellement aucune classification claire des tranquillisants.

Conditionnellement, selon le niveau d'interaction avec les récepteurs, ils peuvent être divisés en plusieurs groupes.

Les premiers incluent les dérivés de benzodiazépine:

  • Phénazépam - à action prolongée, jusqu'à deux jours;
  • Nozepam - la durée moyenne de l'effet peut aller jusqu'à un jour;
  • Midazolam - exposition courte, moins de six heures. Cela comprend également certains des médicaments à usage quotidien;
  • Diazépam, phénazépam et alprazolam - avec un effet anxiolytique prononcé;
  • Klobazam, Oxazepam, Gidazepam - avec un effet anxiolytique modéré;
  • Estazolam, Triazolam, Nitrazepam - avec effet hypnotique;
  • Clonazépam, Diazépam - action anticonvulsivante, soulage les crampes épileptiques.

Une autre classification divise les tranquillisants en fonction de la période d'apparition des médicaments:

  • Les produits de première génération comprennent: l'hydroxyzine, le méprobamate;
  • La deuxième génération - le chlorazépam et le diazépam;
  • Troisième génération - Buspirone.

La division est conditionnelle, car de nouveaux types de classifications peuvent apparaître avec l'arrivée de nouveaux médicaments..

Tranquillisants diurnes

Ils constituent un groupe distinct d'anxiolytiques dont l'effet hypnotique est minime. De plus, ils n'inhibent pas la fonction cognitive, ce qui est important pour les travailleurs. Autrement dit, une sensation de somnolence et de fatigue est minimisée et ne causera pas d'inconvénients tels que des agents plus puissants pourraient fournir.

Dans leur composition chimique, ils sont similaires aux benzodiazépines, mais leur effet sur le corps est beaucoup moins puissant et ne provoque pas de léthargie..

La liste des apports journaliers est présentée par les moyens suivants:

La tâche principale qui leur est confiée est de soulager la tension excessive du système nerveux, de calmer la personne. L'opinion actuelle selon laquelle les anxiolytiques sont des substances stupéfiantes est erronée, car leur action vise à obtenir l'effet complètement opposé.

Dans quels cas sont appliqués

Les médicaments sont divisés par fonction. Sur cette base, vous pouvez avoir une idée dans quels cas et quels médicaments peuvent être utilisés.

Ainsi, par exemple, des tranquillisants peuvent être utilisés si:

  • Le patient ressent une peur, une anxiété et une anxiété constantes et sans cause, qui sont des signes du développement de conditions névrotiques;
  • Le patient a des pensées obsessionnelles constantes et un haut niveau de suspicion par rapport à sa santé;
  • Il est nécessaire de réduire le niveau d'excitabilité, de réduire la vitesse des réactions. Les médicaments qui ont cet effet comprennent les sédatifs;
  • Il est nécessaire de détendre les muscles squelettiques, de soulager les tensions et les crampes - pour avoir un effet relaxant musculaire;
  • Il est nécessaire d'avoir un effet hypnotique, d'augmenter la durée du sommeil ou de normaliser son processus.

Avant de prendre tout moyen de cette série, vous devriez consulter votre médecin, car certains anxiolytiques peuvent améliorer l'effet l'un de l'autre et certains, au contraire, peuvent se bloquer, ce qui peut entraîner un certain nombre de conséquences graves.

Comment acheter des tranquillisants de jour

Afin de déterminer avec précision quels médicaments et dans quelle combinaison sont nécessaires, vous devrez consulter un médecin. Si le patient s'inquiète de l'insomnie, de la tension et d'autres conditions nerveuses, le médecin peut prescrire un tranquillisant quotidien sans ordonnance, qui est représenté par de tels médicaments.

Gidazepam

Apaise les maux de tête, élimine l'insomnie. Vous devez le prendre à 20-30 mg trois fois par jour pendant une semaine. Parfois, le traitement peut durer jusqu'à un mois. Contre-indiqué pendant la grossesse, pendant la lactation, l'insuffisance hépatique et rénale.

Oxazépam

Convient pour le traitement de la névrose, des troubles psycho-végétatifs, de la dépression prolongée. La dose du médicament dépend des caractéristiques du patient: âge, complexité de la maladie, sensibilité individuelle aux composants du médicament. Contre-indiqué dans l'intoxication alcoolique aiguë, l'insuffisance respiratoire, la grossesse, l'allaitement, pour les enfants de moins de six ans

Prazepam

Il normalise la réactivité affective, élimine l'insomnie, sans affecter négativement la vitesse des réflexes et le niveau de concentration réduit le stress et l'anxiété. La posologie dépend de l'âge du patient: pour les adultes, c'est deux comprimés par jour, pour les enfants de moins de 12 ans, un demi-comprimé. Contre-indiqué en cas d'insuffisance hépatique et rénale. Pendant la grossesse et l'allaitement est autorisée uniquement avec l'autorisation du médecin traitant.

Tofisopam

Il est utilisé pour traiter les troubles autonomes, augmenter l'activité, traiter la névrose et le stress. Posologie pour les adultes: 150 mg trois fois par jour. Contre-indiqué au premier trimestre de la grossesse, l'allaitement, avec une dépression sévère, un syndrome d'arrêt respiratoire dans un rêve. Non recommandé pour le traitement des enfants et des adolescents de moins de dix-huit ans.

Trioxazine

Il est utilisé pour réduire l'anxiété et la peur, restaure la stabilité émotionnelle. Autorisé à traiter les enfants de un à six ans à raison d'un demi-comprimé trois à cinq fois par jour. Pour les enfants de sept à douze ans, un comprimé trois à cinq fois par jour. Contre-indiqué dans l'immunité personnelle des composants du médicament.

Même si vous pensez que certains tranquillisants dont la liste quotidienne a été soumise vous conviendront, vous devriez consulter un médecin avant de commencer le traitement. Il est également important de se rappeler que la thérapie par l'alcool ne doit pas être utilisée pendant la thérapie anxiolytique, car elle augmente le niveau d'influence sur le système nerveux central et cela peut entraîner des effets secondaires graves..

Comment agissent-ils

Les tranquillisants ont un effet calmant sur certaines parties du système nerveux central. La principale propriété de tous les anxiolytiques est une diminution de l'activité de la psyché sans effets négatifs sur la conscience. Ainsi, lors de l'utilisation de ces médicaments, des troubles de la mémoire ou d'autres écarts par rapport à la norme d'activité de la conscience ne seront pas observés..

Ceci est réalisé en réduisant l'activité du système limbique des médicaments et en augmentant l'activité du médiateur inhibiteur.

Les médicaments appartenant à ce groupe ont les effets suivants sur le corps humain:

  • Anxiolytique - déprime l'anxiété;
  • Sédatif - sédatif;
  • Somnifères - élimine le problème de l'insomnie;
  • Relaxant musculaire - détend les muscles squelettiques;
  • Anticonvulsivant - supprime les crises.

Dans des proportions différentes, ces propriétés sont caractéristiques de tous les tranquillisants. En fonction de ce qui inquiète le patient, de ce qui doit être influencé, le médecin doit décider quel médicament lui convient.

Quels effets secondaires peuvent provoquer

Les anxiolytiques, contrairement aux antidépresseurs et antipsychotiques plus puissants, n'exercent pas d'effet déprimant sur les systèmes des organes internes d'une personne. Pour la plupart, tous les effets secondaires des remèdes diurnes concernent le système nerveux autonome.

Pendant le traitement, un certain nombre d'effets secondaires peuvent être observés, tels que:

  • Abaisser la pression artérielle
  • Problèmes d'excréments et d'urine
  • Problèmes de selles
  • Diminution du besoin de vie intime
  • Manque de coordination des mouvements
  • Somnolence accrue et fatigue systématique
  • Lors de la combinaison d'anxiolytiques avec de l'alcool, des hallucinations et des étourdissements peuvent survenir. Dans certains cas, cette combinaison peut entraîner des tendances suicidaires.
  • Acuité visuelle
  • Diminution de la durée d'attention
  • Somnolence accrue
  • Faiblesse musculaire.

Si la prise de médicaments dépasse le délai prescrit par un spécialiste, une toxicomanie peut se développer.

Si vous ne vous arrêtez pas à temps, il faut:

  • Augmenter la dose, ce qui peut entraîner une intoxication
  • Maladie du sang
  • Dysfonctionnement du foie et des reins

Cependant, la survenue de tels problèmes dépend principalement de la durée du traitement et de la posologie à laquelle le patient prend le médicament. Les anxiolytiques ne sont pas destinés à une thérapie à long terme et sont utilisés pour éliminer rapidement les signes d'un problème..

Caractéristiques des tranquillisants quotidiens

Avant que le médecin rédige une ordonnance, le patient doit passer une série de tests qui aideront à déterminer: quels médicaments conviennent et dans quelle combinaison.

L'adoption non autorisée d'anxiolytiques peut déjà être dangereuse en ce qu'elle affecte l'action du système nerveux central et seul un spécialiste peut déterminer quelle dose sera optimale.

Cela vaut la peine de commencer le traitement avec une dose minimale, en augmentant progressivement la dose, en fonction de votre état. La dose minimale standard est d'un comprimé..

Pendant le traitement avec des tranquillisants diurnes, les patients ont noté qu'il était devenu plus facile pour eux de se réveiller le matin et de contrôler la sensation de faim. Ce dernier, cependant, ne joue pas un meilleur rôle. Souvent, les filles dans la course à la silhouette parfaite ont commencé à prendre des anxiolytiques, sans tenir compte du fait que l'anorexie est un effet secondaire de la consommation de drogues..

Il ne vaut pas non plus la peine d'arrêter brutalement le traitement. Une fois la dose maximale atteinte, il vaut la peine de suivre le traitement inverse, à la plus petite dose. Cela empêchera la probabilité d'une rechute de la maladie ou d'un état d'esprit inquiétant..

L'automédication avec des tranquillisants diurnes n'est pas recommandée et dangereuse. Seul un spécialiste peut déterminer avec précision le processus de traitement..

Ce que les experts recommandent

Les tranquillisants diurnes les plus récents de la dernière génération peuvent réduire le niveau d'attention et prolonger le temps de réponse d'une personne à un changement de situation.

Avant de commencer un traitement avec des anxiolytiques, vous devez prêter attention aux conseils de spécialistes:

  • Étant donné que les anxiolytiques peuvent provoquer une somnolence accrue, les experts ne recommandent pas, après leur adoption, de conduire une voiture et d'autres véhicules
  • De plus, les médecins avertissent que dans tous les cas, le traitement avec des tranquillisants ne peut pas être combiné avec de l'alcool.
  • Si les symptômes suggèrent un traitement avec une forme légère de tranquillisants - pendant la journée, il n'est pas recommandé de prendre d'autres médicaments puissants
  • En traitement, le respect de la posologie est strictement nécessaire
  • L'automédication est inacceptable. Avant de commencer le traitement, vous devez consulter un spécialiste

Ne négligez pas les recommandations si vous n'avez pas de formation médicale. Le médecin traitant peut déterminer plus spécifiquement dans votre cas.

L'objectif principal du traitement est la capacité de reprendre une vie normale, de se débarrasser des symptômes inquiétants.

L'action des fonds quotidiens vise à résoudre rapidement les problèmes d'anxiété. Il n'est pas recommandé de prendre des anxiolytiques au-delà de la ligne prescrite par le médecin, cela peut entraîner une dépendance.

À propos de ce que sont les tranquillisants de jour, une liste de médicaments et aussi le principe de leur action - dans la vidéo:

Quels sont les tranquillisants et les antidépresseurs, quelles sont les similitudes et les différences?

Le nombre de personnes souffrant de maladie mentale augmente régulièrement. Et vous ne surprendrez personne. Si avant un voyage chez un psychiatre était évité, un rendez-vous spécialisé est désormais prévu pour toute la journée. Les gens souffrent de stress émotionnel et mental, de situations de stress, d'épisodes dépressifs. Lors de la prescription d'un traitement médicamenteux, la question se pose souvent: tranquillisants et antidépresseurs - quelle est la différence? Essayons de comprendre la liste des médicaments qui affectent la psyché.

Caractéristiques des médicaments psychotropes

Pour comprendre les caractéristiques de traitement d'une psyché minée, vous devez comprendre comment les médicaments de deux grands groupes agissent sur elle:

  • Dépresseurs du SNC: antipsychotiques, analgésiques, tranquillisants et autres;
  • stimulants du système nerveux: nootropiques, analeptiques, antidépresseurs, psychostimulants et plusieurs autres.

Sur la base de la classification, il est clair que l'effet des tranquillisants et des antidépresseurs est exactement le contraire: les premiers inhibent le travail de la psyché, et les seconds stimulent son activité. La différence entre les tranquillisants et les antidépresseurs est qu'il s'agit de différents groupes de produits chimiques, dont le mécanisme d'action est fondamentalement différent.

Remarque: les nootropiques ont un effet positif sur la psyché. Ce sont des vitamines pour le cerveau. Agissant sur les cellules neuronales, elles améliorent l'activité mentale, préservent la mémoire. Grâce aux nootropiques, le cerveau devient résistant à la surcharge, aux dommages et aux facteurs traumatiques..

Quand avez-vous besoin de tranquillisants?

Pour la première fois, ils ont entendu parler de tranquillisants (anxiolytiques) en 1952, quand un médicament de ce groupe est apparu - le méprobomat. Ensuite, de nouveaux médicaments ont été synthétisés avec un effet général sur la psyché. Avec leur aide:

  • soulager les manifestations névrotiques du stress, de la phobie;
  • réduire le stress émotionnel;
  • manifestations de type névrose (tic, bégaiement, anorexie);
  • aider à s'endormir avec un bon sommeil;
  • aux prises avec des conditions convulsives, des mouvements involontaires.

Les tranquillisants sont formés par différents groupes de composés chimiques, mais leur effet sur le corps humain est à peu près le même. Ils ont des effets anxiolytiques (anti-anxiété), hypnotiques, anticonvulsivants, relaxants musculaires (soulagement du stress) et sédatifs.

Les anxiolytiques sont divisés en trois groupes principaux, différant par la durée d'action et l'effet obtenu:

  1. Produits à base de benzodiazépine. Il s'agit notamment de Diazepam, Phenozepam, Lorazepam, Midazolam, Alprazolam, Xanax. Tous réduisent le degré d'anxiété et éliminent la tension nerveuse..
  2. Antagonistes des récepteurs de la sérotonine - Buspirone, Spitomin. Ils soulagent la névrose en libérant l'hormone sérotonine («l'hormone de la joie»).
  3. Moyens basés sur un autre mécanisme d'action - Amizil, Bezak, Akineton. Soulage le syndrome de stress anxieux, combat les phobies et les états dépressifs.

Compte tenu de la différence entre antidépresseurs et tranquillisants, il convient de noter que ces derniers, avec une utilisation prolongée pendant un mois, peuvent entraîner une dépendance aux drogues. Cette condition nécessitera un traitement séparé. Avec une seule application ou une courte durée, la dépendance au médicament n'a pas le temps de se former.

Attention! Lors de la prise de médicaments à fortes doses, il y a une attention dispersée, une inhibition des réactions motrices. Possible chute de pression, nausées, étourdissements, diminution de l'acuité visuelle.

Quand les antidépresseurs aident?

La traduction du mot antidépresseur a une triple signification et se traduit par «âme», «humeur», «écarteur». Leur objectif principal est le traitement de la dépression. Lorsqu'elle est introduite dans l'organisme, la production de neurotransmetteurs augmente: dopamine, sérotonine, norépinéphrine.

Des antidépresseurs et des tranquillisants sont prescrits pour certains symptômes similaires:

  • dépression dans toutes ses manifestations;
  • psychose maniaco-dépressive;
  • troubles phobiques;
  • en cas d'alcoolisme, de toxicomanie, de toxicomanie;
  • avec anorexie ou boulimie;
  • énurésie fonctionnelle.

Les antidépresseurs (thymoanaleptiques) ont un effet sédatif (calmant) ou stimulant (activation) sur la psyché. Tout dépend du médicament spécifique qui est prescrit au client. Leur mécanisme d'action est différent, sur la base duquel se construit la classification des psychotropes:

  1. Les inhibiteurs de la MAO arrêtent la synthèse de la monoamine oxydase (une enzyme) qui détruit les «hormones du bonheur». Ceux-ci incluent le tétrindole, l'incazan, le befol, le moclobémide (aurorix).
  2. Les tricycliques sont prescrits pour l'apathie: mitriptyline, clomipramine, dibenzépine et doxépine
  3. Les ISRS ou les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine sont prescrits le plus souvent, car les médicaments de ce groupe sont plus faciles à tolérer et compensent le manque d '«hormones du bonheur». Ce sont la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline, l'escitalopram.
  4. Psychotropes d'autres groupes: mirzaten, coaxil.

Important! Les antidépresseurs sont des médicaments puissants et chaque client a besoin d'un choix individuel de médicament. La posologie et la durée d'administration sont contrôlées par le médecin. L'automédication est inacceptable, car les psychotropes de ce groupe ont un grand nombre d'effets secondaires..

Tranquillisants et antidépresseurs: quelle est la différence?

Les médicaments visaient à restaurer le psychisme «fonctionnent» de différentes manières. Et pour que leur action soit vraiment efficace, tous les avantages et les inconvénients de leur effet sur le corps dans son ensemble doivent être pris en compte. Les antidépresseurs stimulants et les tranquillisants inhibiteurs peuvent créer un «cocktail» de composés chimiques auxquels le système nerveux central réagira de façon imprévisible. C'est pourquoi ces médicaments ne peuvent pas être achetés sans ordonnance d'un psychiatre.

Caractéristiques des tranquillisants

La différence entre les tranquillisants et les antidépresseurs est que les premiers commencent à agir assez rapidement: après la première pilule prise, une personne ressent son effet sur le corps: la relaxation commence et l'anxiété disparaît. Ils peuvent être appliqués en cours ou occasionnellement. Par exemple, pour faire face à une attaque de panique. Avec le bon schéma thérapeutique, les anxiolytiques n'ont pas d'effets secondaires.

Un bonus supplémentaire de tranquillisants est leur tolérance facile et l'absence d'effets nocifs sur le corps. Ils affecteront une personne en bonne santé, provoquant un état de repos et de relaxation. Les timoanaleptiques n'affectent pas une personne qui n'a pas de problèmes mentaux.

Le principal inconvénient des drogues est l'effet de la dépendance. Le corps s'adapte au fait qu'un état de relaxation et de paix peut être atteint artificiellement en prenant des médicaments. Il limite la production d '"hormones de joie" et avec une abolition brutale d'une personne plonge dans la mer profonde d'émotions négatives. Le monde dans une lumière sombre fait peur, donc les suicides pendant cette période sont assez explicables.

Caractéristiques des antidépresseurs

Sachant ce que sont les tranquillisants et les antidépresseurs, il est facile de faire un parallèle. Les timoanaleptiques ne commencent pas à agir immédiatement. Un intervalle allant jusqu'à 2 semaines est nécessaire pour que le client ressente l'effet de son exposition. De plus, la dose du médicament est augmentée progressivement: progressivement, de sorte que le corps "maîtrise" une nouvelle substance chimique. Un autre inconvénient est l'impact individuel. Ce n'est pas aussi facile de choisir un antidépresseur pour une personne en particulier que de s'y asseoir..

Tout tourne autour des effets secondaires, qui ne sont pas si rares:

  • conscience confuse combinée à l'anxiété;
  • difficultés d'orientation dans l'espace;
  • baisse de la pression artérielle;
  • troubles de la mémoire et de l'attention, concentration sur une certaine activité;
  • dans le contexte d'une diminution de l'appétit, d'une perte de poids;
  • nausées, vomissements, somnolence.

Si plusieurs «effets secondaires» se produisent simultanément, il peut être difficile de vivre cette condition et le client demande à changer de médicament. Ils sont particulièrement prononcés aux premiers stades de la prise du médicament, puis le corps cesse de réagir si violemment à un nouveau composé chimique.

Les antidépresseurs et les tranquillisants unissent le syndrome de sevrage. Après avoir abandonné le médicament, ne jetez pas la dernière ampoule dans l'urne. Vous devez "aller" avec elle, en réduisant progressivement la dose. Avec une annulation brutale, le risque de suicide augmente de 20-25%. Une personne se sent mal, son attitude psychologique est réduite à zéro. Il est difficile de retourner à une vie indépendante sans drogue.

Méditation de la peur et des attaques de panique, qui aideront une personne à récupérer progressivement et à se débarrasser des problèmes psychologiques:

Remarque: les psychotropes ne sont pas si dangereux si le traitement est sous la surveillance constante d'un spécialiste. Il suit les dosages, leur augmentation progressive et après la fin du cours - une diminution, afin de ne pas provoquer de réactions mentales négatives du client.

La différence entre les antipsychotiques et les antidépresseurs

Les antipsychotiques sont les mêmes tranquillisants, mais avec un effet plus puissant. Ils soulagent les états d'anxiété intense, de peur, de névrose aiguë, d'anomalies comportementales, de schizophrénie. Comme d'autres psychotropes, ils ont dans leur arsenal de nombreux "effets secondaires".

Comme les thymoanaleptiques, ils sont pris en longues séances, commençant et se terminant par de petites doses. Tout cela se fait sous la surveillance vigilante d'un spécialiste qui est capable de remarquer des changements négatifs dans le temps et d'annuler le traitement ou de remplacer le médicament par un autre.

La différence entre les antipsychotiques et les antidépresseurs n'est pas très grande. Mais l'effet du premier est plus prononcé. De plus, les antipsychotiques ont un effet sédatif (hypnotique), il est donc interdit de conduire une voiture et de travailler qui nécessitent de l'attention et une vitesse de réaction. Les médicaments de ce groupe sont basés sur les produits chimiques suivants: asénapine, alimémazine, amisulpride, aripiprazole, halopéridol et autres.

Remarque: Malgré la différence entre les trois groupes de médicaments, les spécialistes autorisent leur utilisation combinée. Dans les conditions mentales sévères, cette approche est considérée comme optimale, montrant de bons résultats..

Les scientifiques biochimiques essaient de développer les médicaments les plus sûrs pour la psyché, afin qu'une personne puisse éviter une surcharge psycho-émotionnelle dans un monde moderne et dynamique, où vous devez tout gérer et en même temps contrôler vos émotions. Connaissant la différence entre les antidépresseurs et les tranquillisants, les spécialistes élaborent un schéma thérapeutique pour que chaque personne se sente à l'aise.

Important! L'article est à titre informatif uniquement. Elle n'appelle pas à l'automédication: une consultation spécialisée est nécessaire!

2.1.3.5.2. Tranquillisants (anxiolytiques)

Tranquillisants - sédatifs qui peuvent éliminer la peur, l'anxiété et le stress émotionnel. En règle générale, ils ont des effets relaxants et anticonvulsivants musculaires centraux. Contrairement aux antipsychotiques, ils n'ont pas d'activité antipsychotique, n'affectent pratiquement pas le système nerveux autonome (sauf amisil) et ne provoquent pas de troubles extrapyramidaux. Ils sont utilisés dans des conditions névrotiques, pour soulager le stress émotionnel, l'anxiété, pour éliminer les réactions névrotiques en cas d'hypertension, de maladie coronarienne, d'ulcère gastro-duodénal, de maladies de la peau: les médicaments sont souvent utilisés en anesthésiologie pour la préparation médicale des patients à divers types de manipulations douloureuses, y compris chez le dentiste.

Les tranquillisants chimiques sont divisés en:

Le mécanisme d'action des tranquillisants est associé à l'inhibition des structures cérébrales (système limbique, hypothalamus, formation réticulaire du tronc cérébral, noyaux thalamiques), responsables de la régulation des réactions émotionnelles. Actuellement, le mécanisme d'action des dérivés des benzodiazépines est bien connu..

Dans le cerveau, on a trouvé des récepteurs de "benzodiazépine" qui sont étroitement liés aux récepteurs de l'acide g-aminobutyrique (GABA). Le GABA est un neurotransmetteur inhibiteur universel qui réalise ses fonctions en ouvrant des canaux dans la membrane d'un neurone pour un ion chlore. L'excitation des récepteurs des benzodiazépines active les récepteurs GABA, ce qui aide à ouvrir les canaux chlorés et à inhiber les neurones du système nerveux central. Les benzodiazépines renforcent l'inhibition GABAergique à tous les niveaux du système nerveux central.

Plusieurs sous-types de récepteurs des benzodiazépines situés sur la membrane des neurones des structures cérébrales qui régulent l'état émotionnel d'une personne (système limbique, hypothalamus, noyaux de thalamus, moelle épinière) ont été distingués. Par conséquent, les benzodiazépines ont une activité polyvalente: anxiolytique ("anti-anxiété" - l'élimination de la peur, de l'anxiété, de la tension), sédative, hypnotique, myorelaxante et anticonvulsivante.

L'effet anxiolytique est principalement associé à l'effet des médicaments sur les récepteurs des benzodiazépines du complexe amygdalien du système limbique. Cet effet est inhérent à tous les médicaments, mais en particulier au phénazépam, au diazépam (sibazon, seduxen), au chlordiazépoxyde (chlozépide, élénium).

L'effet sédatif (calmant) est associé à l'action de médicaments sur un autre type de récepteur de benzodiazépine situé dans la formation réticulaire du tronc cérébral, les noyaux thalamiques non spécifiques. Cet effet est plus prononcé dans le phénazépam, le diazépam, le lorazépam, mais n'est pas très prononcé dans le mezapam, le midazolam. La sédation augmente avec l'augmentation de la dose de médicaments et avec un traitement prolongé. Le type de récepteurs localisés dans l'hippocampe fournit l'effet anticonvulsivant des benzodiazépines. Le diazépam, le clonazépam et le nitrazépam sont les principaux moyens de traitement anticonvulsivant. Grâce à leurs récepteurs des neurones insérés de la moelle épinière, les benzodiazépines réduisent le tonus des muscles squelettiques, elles sont classées comme relaxants musculaires centraux (contrairement aux agents curariformes - tubocurarine et autres - d'action périphérique, bloquant les synapses neuromusculaires). L'effet relaxant musculaire modéré des benzodiazépines est une propriété positive, car il réduit la vigilance, l'anxiété et aide à soulager l'anxiété nerveuse, généralement accompagnée d'une tension musculaire. La relaxation musculaire est bien exprimée dans le diazépam (sibazon, seduxen), se manifestant faiblement dans l'oxazépam, le médazépam. En même temps, la relaxation musculaire profonde n'est pas toujours souhaitable, car elle peut interférer avec l'initiative, l'attention et la prise de décision active..

L'effet hypnotique détermine le début rapide du sommeil, augmente sa durée et allonge l'effet des médicaments qui dépriment le système nerveux central. L'effet hypnotique le plus prononcé est possédé par le nitrazépam, le diazépam, le phénazépam.

Étant donné la localisation et l'importance fonctionnelle des récepteurs des benzodiazépines, à l'avenir, il sera probablement possible de créer des substances ayant un effet hautement sélectif sur un type particulier de récepteur avec moins de complications. Les effets sédatifs, anxiolytiques et hypnotiques des tranquillisants contribuent à la potentialisation et à la prolongation de l'action des analgésiques narcotiques, des anesthésiques généraux et locaux; par conséquent, ils sont largement utilisés dans la pratique anesthésique.

1) névrose, troubles de type névrotique, troubles psychosomatiques (avec hypertension, angine de poitrine, arythmies, ulcère gastroduodénal, maladies de la peau), accompagnés d'irritabilité, de démangeaisons, etc.;

2) prémédication et ataralgésie (en combinaison avec des analgésiques narcotiques et d'autres moyens) en anesthésiologie;

3) prévention et élimination de l'état convulsif - diazépam, clonazépam, phénazépam, nitrazépam;

4) conditions spastiques des muscles squelettiques (avec dommages au cerveau et à la moelle épinière), hyperkinésie; 5) le retrait de l'alcoolisme et de la toxicomanie.

Les benzodiazépines diffèrent par leurs caractéristiques pharmacocinétiques. Le diazépam (sibazon, seduxen), le chlordiazépoxide (chlozépide, élénium) ont une grande solubilité dans les graisses, ils sont donc rapidement et bien absorbés, contrairement à l'oxazépam (nozépam, tazépam), qui est légèrement soluble dans les graisses. La plupart des tranquillisants, détruits (oxydés) dans le foie, forment des métabolites actifs. Un tel métabolite commun à de nombreuses benzodiazépines (chlordiazépoxide, diazépam) est le desméthyl-diazépam, circulant dans le corps pendant plus de 65 heures et dont la formation provoque, notamment en cas d'utilisation répétée, le cumul du médicament. prolongation de l'effet et de la séquelle. Certains tranquillisants donnent des métabolites inactifs (conjugués), ces médicaments (midazolam) agissent brièvement et sans séquelles. Avec une utilisation fréquente, les benzodiazépines développent une dépendance et une toxicomanie (mentale et physique). L'utilisation à long terme entraîne une diminution de la mémoire à court terme, des processus de perception, de la capacité à traiter l'information et à prendre des décisions; somnolence possible, vertiges, altération de la puissance sexuelle, léthargie. Les tranquillisants ne peuvent pas être attribués à des chauffeurs de transport, des répartiteurs et d'autres personnes qui, par la nature de leur activité, devraient avoir des réactions rapides. Après une utilisation répétée, un "syndrome de sevrage" (troubles du sommeil, irritabilité, parfois crampes) se produit souvent. Les tranquillisants ne sont pas compatibles avec l'alcool, ce qui potentialise leur action. Parfois, une réaction paradoxale se produit (agitation, agression).

Le diazépam (sibazon, seduxen), le chlordiazépoxide (chlozépide) sont largement utilisés pour soulager la peur, l'excitation, la tension, améliorer l'action des analgésiques et augmenter l'endurance à la douleur. Sibazon, avec un effet sédatif, hypnotique relaxant musculaire et anticonvulsivant prononcé, n'affecte pratiquement pas le système cardiovasculaire

système respiratoire et est largement utilisé pour "l'anesthésie équilibrée" (ataralgésie) en combinaison avec des analgésiques puissants, des antipsychotiques et de l'oxyde nitreux. Provoque une amnésie rétrograde.

Ces dernières années, le tranquillisant domestique phénazépam a été largement utilisé avec des effets calmants, anxiolytiques et relaxants musculaires prononcés.

Le midazolam (dormicum) agit brièvement, possède des propriétés anxiolytiques, sédatives, relaxantes musculaires et anticonvulsivantes. Dans le foie, il se conjugue à l'acide glucuronique (ne produit pas de métabolites actifs) et est rapidement excrété. Il est prescrit pour l'insomnie, en particulier pour les troubles du sommeil.

Le midazolam est largement utilisé en anesthésiologie pour la sédation. surtout en dentisterie. Bien toléré, mais peut provoquer une amnésie, une somnolence.

Le Meprotan (un dérivé du propanediol) est l'un des premiers tranquillisants, mais en raison de sa faible activité, du développement de la toxicomanie et de la toxicomanie, il n'est actuellement presque pas utilisé.

La bénactisine (amisil) - un dérivé du diphénylméthane - le M-anticholinergique central, a un anxiolytique prononcé. activité psychosédative, anticonvulsivante, supprime le réflexe de la toux. L'effet anesthésique local et cholinolytique périphérique est également assez prononcé (réduit la sécrétion, détend les muscles lisses, supprime l'effet vagal sur le cœur et dilate la pupille). Améliore l'effet des analgésiques narcotiques, des stupéfiants, des somnifères et des anesthésiques locaux; il est également utilisé pour traiter la névrose, les troubles extrapyramidaux, comme antispasmodique (pour l'ulcère gastrique, les coliques spastiques, etc.), pour dilater la pupille (lors de l'examen du fond d'œil). Les effets secondaires d'Amisil sont principalement associés à son activité périphérique M-anticholinergique (tachycardie, bouche sèche, pupille dilatée, photophobie, atonie intestinale).

Mebikar a un effet tranquillisant sans relaxation musculaire et une performance réduite, améliore l'effet des somnifères; peut être utilisé pour soulager la peur, l'excitation, la tension.

Le phénibut (un dérivé phénylique du GABA) passe bien la barrière hémato-encéphalique, a un effet calmant (sans relaxation musculaire), soulage la peur, l'anxiété, améliore le sommeil et améliore l'effet des stupéfiants et des hypnotiques. Sa particularité est son effet antihypoxique sur les processus métaboliques et énergétiques du système nerveux central avec une synthèse accrue des protéines. Il peut être utilisé pour la prémédication avant la chirurgie, ainsi que dans le traitement complexe de nombreuses maladies chroniques de la cavité buccale, accompagné d'un changement d'état émotionnel.

Tranquillisants puissants et autres psychotropes: caractéristiques de classification, principales différences

L'anxiété est considérée comme l'une des conditions affectives les plus courantes. Dans le même temps, cela peut également se produire chez une personne en parfaite santé, de plus, tout le monde a dans une certaine mesure ou une autre éprouvé ce genre de sensation.

L'anxiété est divisée en physiologique, qui se produit avec une menace complètement objective ou perçue, et pathologique, qui apparaît sans raison apparente. C'est ce dernier qui est attribué aux troubles anxieux..

Ils sont souvent accompagnés d'un inconfort notable, d'un état asthénique, d'insomnie, de vertiges, de symptômes végétatifs. C'est ce tableau clinique qui nécessite la nomination de certains médicaments. Les tranquillisants puissants sont l'un des groupes les plus courants de médicaments psychotropes, mais leur utilisation doit être sous la surveillance d'un médecin..

Un certain nombre de structures cérébrales sont «responsables» de la formation d'un sentiment de menace lors de l'analyse de certains facteurs environnementaux:

  • amygdale (amygdale);
  • un îlot situé dans le cortex cérébral;
  • striatum ventral;
  • hypothalamus;
  • sections du cortex cingulaire et préfrontal;
  • hippocampe.

L'amygdale fournit une évaluation instantanée des informations entrantes et répond sélectivement à une menace, créant un sentiment d'anxiété. L'hippocampe et le cortex préfrontal du cerveau régulent la force de la réponse émotionnelle et suppriment la réponse lorsqu'elle cesse de correspondre à la situation actuelle.

Les troubles anxieux surviennent lorsque la dérégulation des réactions émotionnelles à certains facteurs environnementaux.

En conséquence, la production d'un certain nombre d'hormones et de neurotransmetteurs change, ce qui aggrave encore les changements qui se produisent dans le cerveau. Cependant, des médicaments prescrits en temps opportun peuvent arrêter la progression de la pathologie et ramener la personne à un état émotionnel normal.

La classe des médicaments psychotropes est très étendue et comprend plusieurs groupes de médicaments, chacun étant classé séparément en fonction du principe et de la durée d'action, de la structure chimique et d'autres paramètres.

Les premiers médicaments psychotropes sont apparus dans les premières années du XXe siècle. Il s'agissait de médicaments assez puissants qui étaient utilisés dans les hôpitaux spécialisés. Plus tard, les experts ont développé des médicaments «légers» relativement sûrs qui peuvent être utilisés à la maison. De plus, certains de ces médicaments sont vendus sans ordonnance d'un médecin..

Les psychotropes peuvent être divisés en deux grands groupes: les médicaments à effet sédatif et stimulant..

Le premier cours comprend:

  • les antipsychotiques (ils sont aussi appelés antipsychotiques);
  • tranquillisants puissants et légers (anxiolytiques);
  • médicaments sédatifs.

La deuxième classe comprend:

  • nootropiques;
  • les actoprotecteurs;
  • adaptogènes;
  • stimulants psychomoteurs;
  • normotimiques (préparations au lithium);
  • antidépresseurs;
  • analeptiques.

L'effet exercé par les drogues de divers groupes de médicaments psychotropes fait en quelque sorte écho. Ainsi, de nombreux antidépresseurs (en particulier la première - deuxième génération) ont un effet anxiolytique et sédatif prononcé. C'est pourquoi la prise de tranquillisants et d'autres médicaments pour le traitement des troubles anxieux, des troubles du sommeil, des conditions stressantes doit être surveillée par un médecin.

Le dosage de ces fonds est également sélectionné individuellement. D'une part, le médicament doit avoir un effet thérapeutique prononcé, et d'autre part, il doit être accompagné d'un minimum de réactions indésirables. La durée du traitement est d'une grande importance..

Les tranquillisants créent souvent une dépendance, et avec une administration incontrôlée, le patient doit augmenter constamment la posologie du médicament. Par conséquent, le médecin contrôle la relation entre la quantité prise pendant la journée du médicament et l'effet. Si nécessaire, le médicament est annulé et remplacé par un analogue, mais leur autre groupe pharmacologique.

Classification et brève description

Les médicaments de cette classe sont largement utilisés pour traiter une variété de troubles anxieux accompagnés de symptômes caractéristiques. Depuis 1955, les médicaments de ce groupe figurent en tête de liste des médicaments les plus populaires et prescrits en psychothérapie et en neurologie..

Selon la structure chimique, les tranquillisants sont divisés en:

  • benzodiazépine (dérivés de benzodiazépine) - Phenibut, Nozepam, Chlozepide, Rohypnol, Phenazepam et autres;
  • dérivés du propanediol - Meprotan, Skutamil, Meprobamate;
  • dérivés de diphénylméthane - Amisil, Benactisin;
  • dérivés de divers groupes chimiques (ils sont aussi appelés tranquillisants non classés) - Oxilidine, Mebicar, Buspirone.

Par la durée de l'action (ils sont guidés par la pharmacocinétique, notamment la demi-vie), les tranquillisants sont:

  • action prolongée - plus de 24 heures (Diazepam, Phenazepam, Alprazolam);
  • durée d'action moyenne - de 6 heures à un jour (Lorazépam, Nozépam);
  • action courte - jusqu'à 6 heures (Midazolam, Triazolam).

Assez conventionnellement, mais commode pour le praticien, la division des tranquillisants en "jour" (ou petit) et "nuit". La base de cette classification est la gravité de l'effet sédatif du médicament.

Parmi les dérivés des benzodiazépines, plusieurs groupes sont également distingués:

  • avec une prédominance de l'action anxiolytique (Diazépam, Phénazépam);
  • avec un effet sédatif prononcé (Nitrazepam);
  • avec une prédominance d'action anticonvulsivante (clonazépam).

Selon le mécanisme d'action, les tranquillisants sont divisés en:

  • les médicaments qui interagissent avec les soi-disant récepteurs des benzodiazépines qui "fonctionnent" en tandem avec les récepteurs de l'acide γ-aminobutyrique (par exemple, le diazépam, le phénazépam, etc.);
  • agonistes (substances qui améliorent l'activité et la réponse du récepteur en réponse à l'action d'un neurotransmetteur) récepteurs de la sérotonine (Buspirone);
  • médicaments avec un mécanisme d'action différent (par exemple, Amizil).

Les tranquillisants sont prescrits lorsque l'effet d'autres médicaments moins puissants est absent. En outre, ces médicaments sont indiqués après l'utilisation d'agents non pharmacologiques pour le traitement de la névrose et des troubles anxieux..

Antipsychotiques

Ces médicaments sont utilisés pour traiter les troubles graves du système nerveux central. Les antipsychotiques ont un effet complexe sur le corps. Médicaments similaires:

  • réduire l'agitation psychomotrice;
  • affaiblir le sentiment de peur et d'anxiété;
  • éliminer l'agressivité;
  • supprimer le délire, les hallucinations et autres syndromes psychopathiques;
  • provoquer de la somnolence, mais sans effet sédatif prononcé.

Certains antipsychotiques inhibent le réflexe de vomissement en raison de l'exposition à certaines structures cérébrales..

La classification de ces médicaments est également basée sur leur structure chimique. Distinguer:

  • les dérivés de phénothiazine (aminazine, thioridazine, fluphénazine, triftazine, etc.);
  • dérivés de thioxanthène (chlorprotixen, zuclopentixol);
  • les dérivés de la butyrphénone (halopéridol, dropéridol);
  • les dérivés de l'indole (Carbidine, Sertindole);
  • benzamides substitués (sulpiride, thiapride);
  • médicaments de différents groupes pharmacologiques (pimozide, rispéridone, azaleptine).

Le principe d'action des antipsychotiques n'est pas bien compris. Mais ils croient que la combinaison d'effets sédatifs et anxiolytiques est due à l'inhibition de l'activité des récepteurs de la dopamine et au blocage de la sérotonine. Des réactions indésirables y sont également associées, qui surviennent souvent lors de l'utilisation d'antipsychotiques..

La complication la plus courante est donc le parkinsonisme médicamenteux (rigidité et tremblements musculaires). L'utilisation à long terme de ces médicaments s'accompagne d'un syndrome neurolytique (diminution de la mémoire, de l'intelligence, de l'instabilité émotionnelle).

Psychostimulants

Stimulants psychomoteurs - médicaments qui améliorent l'activité mentale et physique. Ces médicaments se caractérisent par un taux élevé d'apparition de l'effet, la stimulation du cerveau. Cependant, cette action s'accompagne d'un épuisement rapide des réserves du système nerveux central, de sorte que l'utilisation de psychostimulants nécessite le respect du repos et du sommeil.

Les médicaments de cette classe sont divisés en:

  • dérivés de purine, le représentant le plus célèbre de ce groupe est la caféine;
  • dérivés de phénylalkylamines, le médicament de référence - la phénamine (sulfate d'amphétamine) est interdite dans la plupart des pays en raison de la toxicomanie qui se développe rapidement.
  • dérivés de pipéridine, Meridil appartient à ce groupe, selon le principe d'action, il est similaire à Sydnocarb, mais moins efficace.

Les psychostimulants sont utilisés pour le syndrome asthénique, la léthargie et les troubles névrotiques. Parfois, ils sont prescrits aux patients souffrant de schizophrénie lente..

Normitimics

Une traduction littérale du terme signifie stabilisateurs de l'humeur. Pour la première fois, les sels de lithium ont ainsi été nommés. Mais avec l'accumulation d'expérience clinique et pratique dans le traitement de la manie, de la colère et de l'irritabilité pathologiques, des troubles bipolaires, le groupe des normotimiques a été complété par des anticonvulsivants et d'autres médicaments qui, à première vue, n'affectent pas directement l'état mental d'une personne.

À ce jour, les normotimiques comprennent:

  • préparations de lithium (carbonate de lithium, Micalit, oxybutyrate de lithium);
  • les dérivés de l'acide valproïque (Depakine, Depacon, Depakot);
  • anticonvulsivants (Lamotrigine, Hapabentin);
  • médicaments antiépileptiques (carbamazépine);
  • bloqueurs des canaux calciques (vérapamil).

Cependant, ils sont prescrits avec prudence en raison du risque élevé de lésions hépatiques et rénales..

Médicaments nootropes

Le nom de cette classe de médicaments vient des mots grecs "noos" - esprit et "tropos" - aspiration. Ce sont des médicaments relativement sûrs qui améliorent la mémoire, les fonctions cognitives et l'activité mentale. Capacité d'augmenter la résistance au stress.

Distinguer les soi-disant nootropiques vrais, qui sont divisés en groupes en fonction de la structure chimique et du mécanisme d'action. Il existe donc des dérivés de la pyrrolidone (Piracetam), de l'acide γ-aminobutyrique (Aminalon, Phenibut), des antioxydants (Mexidol). De plus, un certain nombre d'autres médicaments ont un effet nootrope. La pentoxifylline, un ginkgo biloba, le ginseng, la citronnelle, l'échinacée, l'Actovegin, leur sont référés..

Comment agissent les tranquillisants: l'effet exercé, les différences entre les tranquillisants «jour» et «nuit»

L'effet exercé par l'utilisation de tranquillisants est associé à l'influence sur les fonctions de certaines structures du système limbique et du cortex des hémisphères cérébraux. Les substances actives des médicaments interagissent avec des récepteurs GABAergiques spécifiques des benzodiazépines, provoquant leur activation. Dans le même temps, un canal est ouvert dans les membranes cellulaires qui transmet sélectivement les ions chlore (Cl-). Leur accumulation réduit l'activité de nombreux neurones du système nerveux central.

Les propriétés sédatives des tranquillisants sont associées à une exposition à un autre type de récepteur de benzodiazépine, qui sont principalement situés dans la formation réticulaire du tronc cérébral et du thalamus.

L'effet des anxiolytiques dépend du degré de leur effet sur les récepteurs des benzodiazépines. Ces mêmes facteurs déterminent l'intensité et la fréquence des effets indésirables..

Les tranquillisants ont un tel spectre d'action thérapeutique:

  • anxiolytique (réduire la peur, éliminer les délires, les hallucinations et d'autres symptômes de troubles anxieux);
  • sédatif;
  • hypnotique;
  • anticonvulsivant;
  • relaxant musculaire (anticonvulsivant);
  • stabilisation végétative (restaure l'activité fonctionnelle normale du système nerveux autonome).

En raison du mécanisme d'action des tranquillisants, des médicaments similaires peuvent améliorer l'effet d'autres médicaments:

  • somnifères;
  • sédatifs;
  • analgésiques narcotiques.

Par conséquent, lors de la combinaison de ces groupes de médicaments, il est nécessaire de contrôler strictement la posologie et le bien-être du patient.

Lorsqu'ils sont pris sous forme de pilule, les substances actives des tranquillisants sont rapidement absorbées dans la circulation systémique (la concentration maximale est atteinte en 30 minutes à plusieurs heures). Ces médicaments pénètrent bien dans la barrière hémato-encéphalique, ils sont donc répartis dans les tissus du cerveau et du système nerveux central. Les substances actives des tranquillisants se trouvent également dans les muscles et autres tissus..

Le métabolisme primaire est effectué dans le foie, mais les tranquillisants sont excrétés par les reins et seulement une petite partie par le tube digestif. La pharmacodynamique de ces médicaments dépend du facteur âge. Par conséquent, pour les patients âgés et les enfants, la posologie est sélectionnée individuellement.

La concentration d'équilibre des substances actives des préparations n'est pas atteinte immédiatement. En général, cette période dure de 5 jours à deux semaines, sous réserve d'une utilisation régulière à la posologie recommandée.

Actuellement, les tranquillisants dits «de jour» méritent une attention particulière. Ils se distinguent par des effets sédatifs et hypnotiques minimes, par conséquent, leur administration affecte dans une moindre mesure la qualité de vie du patient. De plus, leur utilisation n'est pas accompagnée de troubles cognitifs, de troubles de la mémoire et d'autres effets indésirables..

La liste des tranquillisants «quotidiens» comprend les médicaments suivants:

  • Gidazepam;
  • Mezapam (Medazepam);
  • Grandaxinum (Tofizopam);
  • Trioxazine (actuellement non applicable en raison de l'expiration de la licence);
  • Spitomin (Buspirone).

Malgré l'effet moins intense sur le corps dans son ensemble et le système nerveux central en particulier, les tranquillisants «de jour» (comme la grande majorité des médicaments de ce groupe) sont délivrés par les pharmacies sur ordonnance.

Les anxiolytiques ne peuvent pas être utilisés seuls en raison du risque de dépendance et d'autres effets indésirables. Les médecins prescrivent des médicaments similaires pour:

  • névrose;
  • troubles anxieux;
  • crises de panique
  • état dépressif (pratiquement non utilisé en monothérapie, prescrit en association avec d'autres médicaments);
  • syndrome de sevrage sévère causé par l'abandon d'alcool, de nicotine ou de toxicomanie;
  • troubles associés à un dysfonctionnement végétovasculaire;
  • crises épileptiques souvent récurrentes;
  • troubles nerveux provoqués par des maladies dermatologiques, des pathologies du tube digestif, du système musculo-squelettique et d'autres organes et systèmes;
  • préparation préopératoire (en combinaison avec des médicaments pour l'anesthésie);
  • syndrome convulsif.

Mais malgré l'effet thérapeutique prononcé, de nombreux patients refusent d'utiliser des anxiolytiques. Cela est dû au fait que les principes de l'action des divers tranquillisants sont enveloppés dans de nombreux mythes qui ne sont pas toujours liés à l'état réel des choses..

Ainsi, il est largement admis que les anxiolytiques:

  • altérer la mémoire, la concentration et d'autres fonctions cérébrales;
  • addictif;
  • provoquer une somnolence constante;
  • se transformer en "légume";
  • accompagné d'un syndrome de sevrage.

En effet, certaines de ces allégations ont un fondement réel. Ainsi, dans le traitement des tranquillisants, vous ne pouvez pas conduire et vous engager dans d'autres travaux qui nécessitent de la concentration. Cependant, d'autres complications ne surviennent qu'avec un surdosage ou dépassant la durée de traitement recommandée. Le traitement est également arrêté progressivement, réduisant progressivement la dose jusqu'à l'arrêt complet du médicament.

Les effets indésirables peuvent être complètement évités sans automédication et en respectant les recommandations du médecin.

Tranquillisants puissants: une liste des médicaments les plus efficaces et les plus populaires, contre-indications

Seul le médecin doit sélectionner le bon anxiolytique. Dans le même temps, l'âge du patient, la gravité de la maladie, la présence de maladies concomitantes sont pris en compte.

Pas le moindre rôle n'est joué par l'aspect financier. Les médicaments de première génération sont assez efficaces, mais leur administration s'accompagne souvent de réactions indésirables et de complications. Cependant, le prix de ces anxiolytiques est assez abordable. Les tranquillisants de dernière génération sont beaucoup plus chers, mais ne provoquent pratiquement pas d'effets indésirables.

Tranquillisants populaires

Adaptol. Un médicament assez faible, donc il peut être acheté sans ordonnance d'un médecin. Il affecte les principaux systèmes de neurotransmetteurs, cependant, la prise du médicament n'affecte pas le tonus musculaire ni la capacité d'apprentissage. Le médicament est prescrit pour les troubles névrotiques relativement légers, le sevrage de la nicotine.

Dans le même temps, une personne conserve la capacité d'apprendre et de travailler pleinement. Le médicament est autorisé uniquement aux adultes (plus de 18 ans). Attribuer une dose quotidienne de 3 à 10 g (divisée en 3 à 4 doses). Dans le contexte de la prise d'Adaptol, une diminution des indicateurs de température et de pression artérielle est possible, cependant, l'utilisation du médicament ne s'arrête pas (l'état du patient se normalise par la suite).

Alprazolam (Zolomax). Un tranquillisant puissant aux benzodiazépines, qui a un effet caractéristique pour ce groupe de médicaments. La posologie est choisie individuellement, en commençant par le minimum (0,25 - 0,5 mg jusqu'à trois fois par jour). Si nécessaire, augmentez la dose quotidienne à 4,5 mg. Annulé progressivement, 0,5 mg par jour.

Grandaxinum (Tofizopam). Il a un effet anxiolytique prononcé, mais l'effet sédatif, anticonvulsivant et hypnotique est faiblement exprimé. Attribuer aux adultes à raison de 0,05 à 0,1 g par jour (mais la dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 0,3 g). Pour les personnes âgées et présentant une pathologie rénale, ce montant est divisé par deux.

Phénazépam (Fesanef, Elzépam). Il a des effets anxiolytiques, sédatifs, hypnotiques et relaxants musculaires. Il peut être utilisé par voie parentérale (intraveineuse ou intramusculaire), mais la dose quotidienne ne doit pas dépasser 9 mg. Lorsqu'il est pris en comprimés, la posologie dépend des indications et de l'état de la personne malade et varie de 0,5 à 5 mg par jour. Le médicament crée souvent une dépendance, la durée moyenne du traitement est donc de 2 semaines, dans les cas graves - jusqu'à 2 mois.

Les contre-indications courantes pour la prise de tranquillisants sont:

  • grossesse (les fonds sont les plus dangereux au premier trimestre);
  • enfants et adolescents de moins de 18 ans (utilisés selon des indications strictes);
  • intolérance individuelle;
  • intoxication aiguë à l'alcool et aux drogues;
  • la période d'allaitement;
  • dépression sévère, car la monothérapie avec des tranquillisants peut entraîner des tendances suicidaires;
  • coma et choc;
  • faiblesse musculaire;
  • glaucome et autres pathologies accompagnées d'une augmentation de la pression intraoculaire.

Les tranquillisants et autres médicaments psychotropes ne sont pas prescrits à tous les patients. Aux stades initiaux de la névrose, les sédatifs à base de plantes, la psychothérapie, les médicaments nootropes sont indiqués. De plus, les anxiolytiques ne sont pas prescrits pour les troubles du sommeil (si ces troubles ne sont pas causés par une névrose ou des troubles anxieux).

En l'absence de résultat de l'utilisation de médicaments psychotropes puissants, une thérapie de choc utilisant une stimulation électrique est indiquée. Une technique similaire est utilisée dans le traitement de la schizophrénie sévère.

Les tranquillisants puissants provoquent souvent des effets indésirables. Il y a souvent une dépendance émotionnelle et physique, un syndrome de sevrage est caractéristique. Les anxiolytiques puissants provoquent une inhibition, une mauvaise coordination, la mémoire. De plus, la dysfonction érectile et les changements menstruels sont possibles..